Soutenez le forum !
1234
Partagez

[CS2 - Solo] Prendre soin des autres, voilà un sentiment agréable !

Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[CS2 - Solo] Prendre soin des autres, voilà un sentiment agréable ! Empty
Ven 10 Juil 2020 - 3:13
Journée à l’hôpital

Une autre journée au sein de l’hôpital d’Urahi, une autre à devoir être une infirmière pour aider des patients. Finalement, ce travail lui plaisait plutôt bien et la jeune femme apprenait sur le tas, durant ses moments de libres, elle s’entraînait à l’Iroujutsu. Pour le moment, elle avait la possibilité de manipuler et contrôler son chakra pour l’application d’un jutsu de soin. Depuis qu’elle a soigné Kogami Akira avec cette technique, elle l’utilisait sur certains patients pour s’habituer à l’utiliser et à le rendre plus efficace. Pour l’instant, tout allait bien et personne ne s’est plaint de ses soins. Le médecin en chef état plutôt ravi de ses progrès et le fait qu’elle fait en sorte de l’utiliser régulièrement pour s’améliorer. Ce n’était pas facile, car cela demandait du chakra et la blonde ne pouvait pas se permettre d’utiliser des techniques d’Iroujutsu toute une journée. Dans un sens, elle apprenait à soigner quelqu’un sans l’usage de jutsu et ce n’était pas trop mal. La Yasei avait participé à une opération d’un homme s’était cassé une jambe en compagnie d’autres médecins. En observant bien la scène et participant à l’opération, la blonde avait pu apprendre quelques trucs. C’était intéressant, elle avait pu participer et donner un coup de main alors qu’elle n’était pas une experte. Avec les conseils et un chirurgien pour la guider, tout s’était plutôt bien passé. La jeune femme avait apprécié ce moment avant de devoir soigner une petite fille d’une entorse avec de l’Iroujutsu et rassurer la maman de la petite. En regardant cette famille, cela lui donnait des idées pour son avenir avec Hanae enfin si cette dernière voulait d’un enfant dans leur vie. Or, Med a dix-neuf ans et elle avait encore un peu de temps devant elle. Avant cela, elle devait s’assurer d’avoir un boulot stable que ce soit dans l’armée et l’unité de recherche ainsi que dans l’hôpital d’Urahi.

Dans une salle d’opération vide, Medyûsa était seule avec une chirurgienne qui lui apprenait quelques techniques de soins pour extraire débris d’os ou de projectifs dans le corps d’un être humain. En plus de cela, elle lui apprenait à créer un scalpel de chakra et étant donné qu’elle peut utiliser la paume mystique, la femme à ses côtés se disait que l’exercice ne sera pas trop difficile. En plus, elle avait participé à une opération de ce genre. Medyûsa se concentre afin de créer un scalpel de chakra, dans un premier temps, ce n’est pas facile. L’utilisation de chakra neutre pour lui donner une forme autour de sa main ou doigts, ce n’était pas facile. La Yasei avait échoué, après trois essais, mais son institutrice du jour lui explique qu’elle devait se concentrer afin de manipuler et contrôler son chakra pour le placer autour de sa main. Il ne fallait pas se précipiter ni s’inquiéter de l’échec, toute personne usant de l’Iroujutsu a déjà connu l’échec et personne n’avait réussi à utiliser des techniques de cette capacité du premier coup. Après une trentaine de minutes et quelques échecs, la blonde parvient à donner forme à un scalpel de chakra. Maintenant, elle devait le refaire à trois reprises afin de ne pas prendre la main et de bien se rappeler de la manœuvre et ensuite, ça viendra tout seul. En parvenant à réussir cela, elle peut se permettre à avoir accès à d’autres techniques au fur et à mesure. La pratique sur un faux cadavre, la blonde devait pratiquer une opération pour récupérer des débris osseux. Hirose Yui, la chirurgienne se trouve à ses côtés. « Ne te précipite pas, il faut que tu sois précise, patiente et minutieuse. Dis-toi que dans un bloc opératoire, tu ne seras pas toute seule. C’est un travail d’équipe, mais sur le terrain, tu seras toute seule, garde ton calme et ton sang-froid et tout ira bien, Medyûsa. » Dit la femme. « Bien, Hirose-sensei. » Répondit-elle.

La lame de chakra arrive délicatement au niveau de cuisse, patiente et attentive, aux moindres choses. La lame pénètre délicatement la peau et elle se met à créer une légère ouverture propre à l’endroit indiqué. Annulant le scalpel, elle parvient à soigner la plaie avec le soutien de sa sensei qui lui donne ce qui faut. Posant ensuite ses paumes au-dessus de l’ouverture, elle utilise un jutsu pour localiser les débris osseux et une autre pour les extraire, petit à petit, sans gestes brusques. Cela demandait du temps et de la concentration. Yui nettoie son front de sa transpiration, car au fond, Med stressait un peu, même si c’était qu’un faux corps. Après tout, elle s’était mise dans sa tête en situation réelle. Après une dizaine de minutes, l’infirmière avait placé les bouts d’os dans un couvercle. « Bien, maintenant, tu vas devoir reconstruire l’os touché pour le soigner et ensuite, tu refermeras le tout pour qu’on puisse mettre le plâtre. » Dit la chirurgienne. « Bien, Hirose-sensei, ça sera fait. » Répond la blonde avant de commencer à utiliser un soin pour reformer l’os de la cuisse et de manière à prendre un peu son temps. Durant l’opération, la femme avait donné pas mal de conseil à la blonde et encore maintenant, elle lui en procure pour que le travail soit bien réalisé. La Yasei avait de la chance d’être tombé sur un bon professeur. Cela dit, dans une vraie opération, ça ne sera pas aussi simple et il fallait que Medyûsa garde certains conseils en tête. Après avoir appliqué les derniers soins nécessaires. Yui lui accorde une pause.

Durant sa pause, Medyûsa lit un livre sur les différentes plantes médicinales ainsi qu’à leur utilisation dans la médecine. La blonde en avait appris des choses comme le fait que la lavande était utilisée pour des problèmes de nervosités, digestifs ou articulaires. Il n’y avait pas que cela, mais il y avait tellement de plantes utiles et intéressantes à mémoriser pour plus tard. Le gingembre peut être utilisé pour combattre les infections, la fatigue, les douleurs musculaires et, surtout, les problèmes digestifs. Il a également des propriétés aphrodisiaques, antioxydantes et antibactériennes. L’arnica pour les problèmes osseux ou encore d’autres comme absinthe gérant d’autres soucis de santé. En tout cas, la Hebi est gâtée avec ces livres. Lorsque sa pause a été terminé, la blonde retourne travailler au sein de l’hôpital. Pour cette après-midi, en attendant que son chakra revienne petit à petit, elle allait pratiquer la médecine sans technique. Cela allait l’aider à développer ses connaissances dans la médecine. Un patient avec un problème intestinal dont Med lui donne de quoi l’aider à soulager le souci et à guérir, une patiente un souci à son intimité lui donnant une pommade pour calmer les irritations ou une autre patiente fiévreuse où Med la place dans une chambre et lui donne du paracétamol. Deux heures plus tard, Med était en train de discuter avec des camarades de son service avant qu’on vienne la chercher pour un accouchement. L’ex-Kumojine se désinfecte les mains pour ne pas donner de bactérie ou autres, l’hygiène est importante. Blouse, gants, masque, jeune femme prête à intervenir. Il y avait deux experts, en plus de la Black Mamba. L’accouchement a duré plusieurs heures, Medyûsa avait aidé à soutenir la femme en disant quand pousser et nettoyer sa transpiration. La blonde avait donc un aperçu d’un accouchement et dire qu’elle souhaite aussi un enfant, elle devra passer par la douleur.

Observant l’accouchement et comment procéder ses collègues, Med avait appris quelques trucs que ce soit en tant que médecin, future chirurgienne qui sait et future maman. Ce n’était pas la joie, cela dit, il fallait bien passer par-là. Sortant de la pièce, le chirurgien lui donne quelques conseils à propos des accouchements comme faire en sorte que le bébé n’ait pas le cordon ombilical autour du cou, même si c’est compliqué, mais il fallait réagir très vite. Soutenir la future maman, vérifier les équipements pour bien connaître le tempo pour que la mère puisse pousser et compagnie. Med vient en aide à la sage-femme pour s’occuper de nettoyer le bébé et le mettre dans un couvent avant qu’il aille voir la mère. Après tout, la maman a besoin de repos avant qu’on lui donne son enfant et vérifier si le bébé va bien. Respiration, cœur et autres. Pour le moment, tout allait bien et la jeune Hebi pouvait prendre la fin de son service. Chose qu’elle va faire afin de retourner chez Rie et se reposer dans un bon bain avant de se clouer dans son lit.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[CS2 - Solo] Prendre soin des autres, voilà un sentiment agréable ! Empty
Ven 10 Juil 2020 - 5:10
Journée à l’hôpital II

Le lendemain matin, Medyûsa retourne à l’hôpital afin de prendre son service. Dans une première partie de la journée, ça se passait plutôt bien et tranquillement. Medyûsa se sentait capable du meilleur et prenait soin de connaître les différents traitements, médicament et autres. On lui expliquait bien des manières quel médicament donné ainsi que leur effet lorsqu’elle venait dans la pharmacie de l’hôpital. Une petite fille avait des rougeurs sur tout son corps, Med avait pu l’ausculter avec la permission du médecin qui l’observait afin de lui dire ce qui n’allait pas ou lui donner des conseils, en plus de l’aide. En réalité, la petite faisait une allergique au poil de chat, en lisant bien le dossier et discutant un peu avec elle. La jeune femme donne un traitement au père de l’enfant afin que ça puisse apaiser son allergique et conseille à la petite de ne plus s’approcher des chats, même s'ils sont mignons. Le médecin lui donne quelques conseils et la guide dans ses questions. Un autre patient, un souci avec son sexe et dire que là-dessus, la Yasei n’était pas à l’aise. Or, son tuteur de la journée lui disait que si elle voulait être douée dans le domaine de la médecine, il fallait tout faire. Cela dit, il s’occupe lui-même de cette affaire, tout en demandant à Med de l’écouter et de regarder. Le pauvre patient se sentait un peu mal à l’aise en montrant son entrejambe à une inconnue. Irritation sur le gland, une crème spéciale pour les soucis de peau et autres pourrait faire l’affaire et ça ne durera qu’une semaine. Assise au bureau avec le médecin après que le patient soit parti, il se met à lui parler de divers maladies cutanées et autres, tout en expliquant les différents types de traitement à donner.

Durant sa première pause, Medyûsa lit quelques livres sur la médecine sur certains cas liés à des bactéries, pandémies et autres ainsi que sur divers vaccins et médicaments. Ayant l’habitude de lire et ayant une bonne mémoire, la blonde en avait pu lire, au moins, deux avants de retourner vers Hirose Yui. Cette dernière lui demande de reprendre divers exercices liés à l’Iroujutsu et à continuer à progresser dans ce domaine. Contrôle du chakra, manipulation et concentration, il ne fallait pas qu’elle oublie cela et par la suite, ça viendra tout seul. Yui lui explique qu’un soin instantané, ça n’existe pas ou sinon il faut un niveau de maîtrise absolue. Or, ce genre de capacité n’existe pas dans ce monde, seulement dans celui des rêves et de l’espoir. L’utilisation de la paume mystique n’était pas un problème pour Med, elle l’utilisait régulièrement pour soigner des patients. Pour le jutsu d’extraction de poison, de projectiles ou éclats d’os, ça prenait un peu de temps, car même quelqu’un d’habitué ne peut pas le faire en dix secondes. Il fallait le faire minutieusement, avec précaution et s’assurer que tout ce qui est négatif pour le corps soit bien retiré. Les épreuves ne sont pas difficiles, ils permettent surtout de bien maîtriser ses jutsus, car les vraies épreuves se trouvent dans l’hôpital et sur le champ de bataille. Scalpel de chakra, ça semblait aussi maîtriser et Med avait une idée de l’utiliser dans un combat. Or, les médecins ne doivent pas trop s’avancer dans un combat afin de permettre de soigner ses alliés. Une règle à suivre pour le futur.

Medyûsa a terminé sa formation de la journée et part dans les vestiaires pour prendre une douche avec d'autres infirmières, tout en discutant un peu. Sortant en tenue de travail, on lui confie temporairement le rôle de médecin afin d’intervenir plus rapidement à des opérations. On peut dire que ça ressemblait à un test. Un homme s’était blessé avec une cisaille lorsqu’il s’occupait de son jardin, Med devait s’occuper de lui. La blonde a pu examiner la blessure, par chance, ce n’était pas trop profond. La Yasei utilise une technique de soin pour le soigner en prenant le temps que se soit bien fait. Accélération des cellules qui se régénère sans souci, en quelques secondes, l’homme a été soigné par l’ex-Kumojine. Il fera un peu plus attention à l’avenir lorsqu’il sera dans son jardin. Une bonne chose de faite. Auscultant un enfant, ce dernier avait de la gastro, prenant sa fièvre et reportant les symptômes, la jeune femme donne un traitement à suivre pendant quelque temps. Parfois, ce n’était pas trop compliqué comme travail, mais il fallait être patient. Lisant un livre sur la médecine, encore une fois, pour bien s’instruire durant le calme. Entre les midis, la jeune femme mange avec d’autres collègues. Cependant, on vient la chercher à la demande d'Hirose Yui pour une opération urgente. Ayant fini, la blonde part pour se laver les mains et rejoindre la salle d’opération. Pendant qu’elle se prépare, on lui explique la situation. Yamanaka Yoshie, une jeune kunoichi s’entraînait avec son coéquipier, Shinrin Serizawa. Or, il y a eu un accident et la pauvre Yamanaka a été gravement blessé. Côte cassée, coupure à différents endroits, un pieu de bois assez fin au niveau de l’abdomen avec possibilité de quelques morceaux de bois dedans. Ce n’était pas beau à voir.

La plupart des chirurgiens et médecins sont occupés avec d’autres cas et Medyûsa était libre, surtout qu’elle devait faire ses preuves. Yui aurait préféré dans un autre cas, mais elle n’avait pas le choix et sur le champ de bataille, elle n’aurait pas eu d’autres choix. Dans la salle d’opération, Medyûsa se trouve à côté d’Hirose Yui et de trois autres médecins. Selon un des médecins, la côte cassée se trouve à gauche, rien de bien grave et facilement soignable, tout comme les coupures, mais le plus compliqué sera le pieu en bois et les débris du jutsu à retirer. Yui allait aider Medyûsa pour le pieu en bois tandis que les trois autres s’occuperont du reste. La jeune femme allait se mettre au travail et elle avait besoin de concentration et de soutien pour parvenir à réussir. La patiente était inconsciente, endormie pour éviter qu’elle vive l’opération et être traumatisée, en plus de s’agiter à cause des douleurs. Yui allait retirer le pieu et pendant ce temps, Med devait faire en sorte que la Yamanaka ne perde pas trop de sang, en tentant de stopper une probable hémorragie. Paume mystique, Med était prêt et la chirurgienne retire délicatement et doucement le pieu, en tout en faisant attention à ne pas abîmer quoi ce soit dans l’estomac de la petite brune. Il ne fallait pas aggraver la situation. Cela avait pris une trentaine de minutes, Med avait maintenu son jutsu pour réaliser une régénération des cellules et un soin de certains endroits de la plaie pour que ça ne devient pas grave. Quand le pieu a été retiré et placer sur une table, Yui prend la suite pour éviter une perte de sang trop importante, laissant la Yasei utilise un jutsu pour extraire le reste du Mokuton dans le ventre de Yoshie. Mûdra et extraction des débris de l’attaque. Cela allait prendre du temps, environ une trentaine de minutes, cela commençait à épuiser la jeune blonde. Or, il fallait tenir le coup, pour Yoshie qui devait retourner vivre normalement avec ses proches.

Les débris étaient retirés, après un gros effort de la part de Medyûsa qui était essoufflée par tant d’effort. Les autres médecins avaient terminé de leur côté et viennent terminer le boulot en soignant l’abdomen de la jeune Yamanaka. La Hebi recule un peu et reprend son souffle. Yui regardé son élève et sourit. « Bien joué, ma petite. Tu viens de réussir ta première opération en temps réel. Va te reposer, on finit le reste. » Dit-elle alors que Med lui répond en hochant la tête. Dans la pièce, elle se désinfecte et regarde le reste depuis une fenêtre. Cela avait pris une dizaine de minutes que tout soit fait et que la patiente soit emmenée dans une chambre de repos. L’un des médecins est parti rassurer la famille et le coéquipier de Yoshie. La chirurgienne va voir Medyûsa. « Tu as fait du bon boulot, ce n’était pas facile, pas autant qu’avec une mannequin, mais tu as su garder ta concentration et ton calme, c’est le plus important. Une heure et trente minutes environ, tu dois être épuisé niveau chakra, mais crois-moi, avec le temps et l’expérience, tu auras moins de soucis avec faire ce genre d’opération et tu épuiseras moins ton chakra. Continue à t’entraîner et à bien bosser dans l’hôpital. Je sais que tu es Kumojine enfin une ancienne et qu’on te surveille, mais j’ai confiance en toi comme le chef de l’établissement. Tu te donnes à fond et tu es sérieuse. Continue comme ça et un jour, tu seras connue dans le milieu et plus expérimenté. J’ai foi en toi. » Finit-elle. « Merci Hirose-sensei, ça me touche ce que vous venez de dire. Je ferai de mon mieux tout en suivant les conseils que vous m’avez donné et qu’on me donne chaque jour. » Réponds Med. « De rien et va te reposer, tu en as besoin. Termine ta journée en salle d’étude, il n'y a pas mal de livres qui pourront t’aider. À bientôt. » Dit-elle avant de partir. Medyûsa sourit et va dans la salle d’étude pour lire des livres sur divers apprentissages dans la médecine. Son chakra était bien épuisé et elle n’avait pas le forcé de le réutiliser pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201

[CS2 - Solo] Prendre soin des autres, voilà un sentiment agréable !

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprendre à prendre soin des autres [Kan]
» [Event n°1] Parce qu'il faut toujours prendre soin de ses cadets | PV. Yuki Shinichi
» Solo ► Décision à prendre
» Prendre son envol [Kuchy/Solo]
» Un contrat pas comme les autres [Solo]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: