Soutenez le forum !
1234
Partagez

Nous sommes pareils [Imai]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Sam 25 Juil 2020 - 22:10


Mukuro

L'avais-je surpris ? M'enfin - ce n'était pas comme si je l'avais embrassé... Quoique, je n'aurais eu aucun remord à le faire. Un bisou ou une pelle, ce n'était qu'un contact physique comme un autre. Mais il n'y avait pas besoin d'aller aussi loin et se rouler une galoche en plein dans un bar sans véritable raison apparente, n'est-ce pas ?

Il ne fallait pas qu'il se fasse de fausses idées, ça deviendrait gênant pour les jours à venir. Enfin, ça ne semblait pas être le cas au vu de son regard toujours impassible... Tant mieux. J'étirai un sourire et vins me coller à lui pour répondre à voix basse.

« On boit côte à côte et on s'en va bras dessus bras dessous quand on aura fini. Les gens vont croire que l'on est ensemble et n'oseront plus s'approcher. Et si l'un d'entre eux venait à faire un pas vers nous, tu n'auras qu'à poser ta main sur ton sabre et lui lancer un regard noir. Ça passe crème ! »

Oui. Du coin de l'œil, je pouvais déjà en apercevoir certains quitter leur table ou retourner à leurs occupations. Tant mieux, ma technique faisait effet. - Et au pire, si l'un d'entre eux venait à être vraiment trop persistant... On n'aura qu'à prendre la fuite.

« À Murashigure il vaut mieux éviter autant que possible les combats - du moins, si tu tiens à ta survie... Dis-je d'un ton sérieux en plongeant mon regard dans le sien. Beaucoup de criminels et mercenaires sont regroupés ici et certains d'entre eux sont extrêmement puissants - bien plus que tu ne l'imagines... Tu maîtrise la cendre ? Et bien quoi ? Eux maîtrisent la lave.

Il nous est impossible de le savoir avant de les affronter, mais il est alors trop tard quand on remarque que l'on s'est trompé d'opposant... C'est pour ça qu'il vaut mieux éviter tout combat. Dans ce monde, il existe une loi qui s'appelle la loi du plus fort aussi connu comme le cercle alimentaire. Si t'es faible, tu te feras très vite bouffer par plus fort que toi. La seule solution, c'est donc de se cacher et de se faire discret. C'est une des premières choses que l'on apprend.. Enfin, dans mon pays natal..
»


Oups. J'avais peut-être légèrement trop bu. Voilà que je devenais pipelette... Je regardai le fond de mon verre avant de détourner la discussion sur le jeune homme.

« Et toi, tu viens d'où ? Tu es du pays du feu ? Ou tu n'étais que de passage là-bas ? Mh, dans mes souvenirs tu t'es paumé, je dirais que tu n'étais que de passage là-bas... » Dis-je avec un léger rictus.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 26 Juil 2020 - 0:35


Taida 怠惰


Akira resta interdit un instant avant de se détendre légèrement, bien que ses joues commencèrent à prendre un teint pourpre. Il n’avait pour ainsi dire jamais eu de contact si proche avec une fille, de simples regards tout au plus. Que ce soit feint ou pas n’y changeait rien. Mais le jeune homme était loin, très loin de s’imaginer entretenir la moindre relation avec autrui. Pas par manque d’envie, mais par incapacité. Du moins, selon son propre avis.

Ainsi, lorsqu’elle vint se coller à lui, l’Hijine passa maladroitement une main autour d’elle en supposant que le geste serait suffisamment explicite pour faire croire à leur couple factice. De ce qu’il pouvait voir, les hommes prenaient souvent leur compagne ainsi pour signifier qu’elle leur appartenait, ou du moins qu’elle n’était pas libre pour un autre. Akira était un expert dans l’art de reproduire les comportements d’autrui sans toutefois les adopter en temps normal.

“ Ok… enfin, je pense pas être si intimidant que ça. Mais ok. “

Dit-il à défaut d’avoir un autre plan. A priori, la jeune femme était plus expérimentée que lui et mieux valait donc faire selon ses exigences au risque de faire n’importe quoi. Après tout, durant les quelques minutes ou l’Hijine s’était retrouvé seul, trois personnes étaient mortes et un restaurateur avait perdu de l’argent. Un beau palmarès.

“ Ok, ok. J’ai pas envie de brûler. “

Dit-il en maintenant le regard qu’elle lui adressait. Ses yeux dorés semblaient presque briller malgré le stoïcisme perpétuel de son regard. A priori, s’il avait survécu jusqu’ici cela prouvait bien que le jeune homme savait faire profil bas.

“ Cette loi existe partout de toute manière. A différentes échelles et de différentes manières, mais on la retrouve partout. “

Manifestement, la jeune femme commençait à se détendre et devenait un véritable moulin à parole. S’il prétendait souvent aimer le calme et la solitude, Akira y trouvait pourtant un certain réconfort. Il n’avait pour ainsi dire jamais eu personne à qui parler de sa vie. Seuls les coups et l’obscurité ressortaient du passé pour le poursuivre sans cesse. Et la question de sa camarade n’aiderait pas, bien qu’il fut suffisamment détendu pour daigner répondre.

“ Je suis bien du pays du feu… “

Il marqua un temps de pause et détourna finalement le regard.

“ Mais j’ai dû quitter mon foyer. Je suis un vagabond depuis l’enfance. Je ne suis que de passage partout ou je vais. Rester trop longtemps au même endroit, c’est dangereux et contre productif. “

Il reporta ensuite son regard sur la jeune femme pour lui retourner la question, intéressé quant à ses motivations. Il arrive que les gens soient des mercenaires par simple choix, mais la réponse l’intéressait réellement. Après tout, ils avaient apparemment sensiblement le même âge de ce qu’il pouvait observer.

“ Et toi ? D’ou viens-tu ? Pourquoi tu es devenue mercenaire ? “

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 15:43


Mukuro

Il venait... Du pays du Feu ? J'affichai un léger sourire en entendant cette réponse. Enfin, ce n'était pas impossible - le pays était tellement grand qu'il était difficile de connaître tous les recoins. Et puis, il s'agissait d'une campagne reculée, ce n'était peut-être pas si étonnant de le retrouver perdu. Même si du coup... Je le voyais plus comme un vagabond errant qu'un véritable Hijin. - Que ce soit dans sa manière de errer de village en village ou que ce soit dans sa manière de rentrer par effraction ou partir sans payer. Pas très hijin ça... Mais bon ! Je bus une gorgée et reposai le verre sur la table avant de lâcher un soupire.

« Je ne trouve pas que rester au même endroit soit dangereux. Enfin, c'est sûr que si tu voles et que tu tues tous ceux que tu croises sur ton chemin, il est évident que c'est dangereux de rester au même endroit. Mais si tu n'es ni traqué, ni recherché, rester au même endroit n'a rien de dangereux et c'est peut-être même le plus sécurisé. »

C'était plutôt l'inconnu et les pays étrangers sont dangereux car on ne savait pas ce qu'il s'y cachait - ni les coutumes, ni les traditions - de ce fait, on devenait facilement la proie de prédateurs locaux terrés dans l'ombre... C'était ce que craignaient les voyageurs insouciants.

« Et à l'inverse, le fait de rester dans un endroit permet d'ouvrir un business et de créer des relations... Quoique - pour ça, on peut aussi le faire en voyageant... Voyager pour rencontrer de nouvelles personnes. Voyager pour découvrir de nouvelles choses. Voyager pour propager son réseau... C'est plutôt fun - si on aime ça... Pour ma part, j'imagine que je suis comme toi - simplement à vagabonder à droite à gauche pour trouver des choses à faire. »

Pour se tirer de l'ennui. Pour se consoler de la solitude. Pour s'occuper l'esprit. J'étais un vagabond - tant dans ma vie quotidienne que dans mon esprit. Perdu dans les méandres de la mélancolie et de la lassitude, j'étais à la recherche d'une réponse - à la raison de mon existence dans ce monde - à la recherche d'un croyance à laquelle me raccrocher... Regard posé sur la surface de ma boisson, je répondis d'une voix semi présente.

« ... Je viens d'un pays où le soleil brûle aussi fort que la braise et où l'eau se fait aussi rare que l'or. Si je devais le décrire... Je dirai que ce n'est pas un pays pour les hommes, mais un pays pour les bêtes. Là-bas on est enchaîné, à notre destin, à notre fatalité, à notre impuissance... La pauvreté et la misère ne sont plus des ennemis, mais des amis du quotidien qui nous tiennent compagnie dans une solitude terrifiante. Oui... C'est un pays terrifiant. »

Marquant une pause silencieuse, un sourire revint alors sur mes lèvres.

« Mais quand l'on parvient à s'y faire, on se rend compte que ce n'est pas si mal. Comme tu l'as dit « Cette loi existe partout de toute manière. A différentes échelles et de différentes manières, mais on la retrouve partout. » Il suffit d'apprendre à la connaitre et de s'adapter - à la vie et à ses coutumes, et alors tout devient plus facile... »

Je me retournai vers le jeune homme à nouveau avec entrain.

« Je suis devenue mercenaire car c'est ce qu'il m'est le plus facile d'être. Je le fais pour l'argent et pour vivre... Et pour boire. Enfin, ça reste difficile car il faut se faire un nom et se construire une petite renommée, mais bon. Soit c'est ça, et on a de gros clients, soit c'est rien et on fait des boulots de merde. Dans ce monde il faut en payer le prix si on veut obtenir quelque chose. » Dis-je avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 16:17


Taida 怠惰


Akira engloutissait le contenu de son verre gentiment offert par la jeune femme en l’écoutant. Mine de rien, la boisson commençait à lui monter à la tête et l’Hijine se sentait pompette. Comme s’il peinait à tenir sur ses appuis en étant pourtant assis. Il faut dire qu’il n’a jamais été habitué à l’alcool et évitait la plupart du temps d’en boire, se défendre en étant saoul n’était pas une très bonne idée et ses effets avaient un impact négatif sur à peu près tout ce qu’il avait besoin de faire. Si bien qu’il reposa son verre maladroitement, manquant de louper la table pour finalement parvenir à le poser correctement.

“ Je n’aime pas plus tuer que ça… mais je vole beaucoup. Donc mieux vaut éviter de rester au même endroit, déjà parce qu’il finit par ne plus y avoir rien à voler et que les gens deviennent plus vigilants. Mais t’en fais pas, je ne compte rien te voler. Toi, c’est pas pareil. Et pas besoin si je gagne de l'argent. “

Dit-il, ne voulant pas qu’elle se méfie davantage de lui. A vrai dire, s’il comptait plus ou moins faire faux bond à la bande un jour ou l’autre, cette jeune femme était différente. Ils se ressemblaient trop pour qu’il la lui fasse à l’envers à elle aussi. Car aussi seul et immoral pouvait-il être, Akira était un être doué d’empathie, bien plus que l’on pourrait le penser. Cette vie, le jeune homme ne l’avait pas choisie. C’était ça ou la mort.

“ Tu as sûrement raison. Mais je n’ai ni le talent ni l’envie de monter quoi que ce soit. J’aime la liberté. Si tu es comme moi, j’imagine que toi aussi. “

Le Kogami reserra sa poigne un court instant. La liberté… tout ce dont on l’avait privé lors de son enfance. Et s’il aurait pu se croire enchaîner maintenant qu’il avait rejoint cette bande, ce n’était pas le cas. Du moins, pas à ses yeux de vagabond débrouillard. Il y avait toujours moyen de s’en sortir lorsqu’il le voulait. Le simple fait d’avoir échappé à son père en étant encore enfant en était la preuve formelle. Et la suite des explications de Mukuro fut aussi cryptique que parlante à ses yeux. Elle semblait avoir un passé semblable au sien, à une autre échelle. Et manifestement avait-elle pu s’en défaire tout comme lui.

“ Je n’ai jamais entendu parler d’un pays comme ça. On dirait une représentation de l’enfer. Mais puisque tu es la désormais, j’imagine que tu as pu t’en défaire. On peut dire que tu n’es plus vraiment seule au moins. “

Du moins, c’était ce que le jeune homme ressentait lui-même. La solitude était le plus douloureux des maux qu’il pouvait subir, et si sa compagnie n’était pas celle d’une mère ou d’un ami de longue date -relations qu’il n’avait de toute manière jamais connues- elle s’avérait aussi agréable que nouvelle à ses yeux. Ne restait qu’à voir s’il ne se berçait pas d’illusions en idéalisant simplement une chose qu’il venait de découvrir. Cela dit, le jeune homme gardait bien une chose en tête. La confiance est la pire des armes.

“ Je vois. P’tet que je devrais penser à devenir mercenaire. “

Il s’étira et termina son verre, légèrement enivré.

“ Enfin, c’est un peu le cas maintenant. Je suis sûr qu’on va faire un malheur tous les deux. Et j’ai déjà payé plusieurs fois. “

Dit-il en lui faisant un clin d’oeil complice.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 1:00


Mukuro

La liberté - un mot qui sonnait de manière bien étrange à mes oreilles... Comme s'il s'agissait à la fois d'une amie et à la fois d'une étrangère... Ô combien je disais la connaître et la savourer au quotidien - et ô combien j'ignorais ce qu'elle signifiait vraiment...

« ...Qu'est-ce la liberté ? »

Buvant les dernières gorgées de mon sake, je reposai le verre sur le comptoir et portai un regard songeur sur ce verre à la fois transparent et à la fois miroitant... Oui. Un peu comme la liberté. Si simple en apparence, mais si complexe dans les faits... Adressant un regard songeur au vide face moi, j'entrepris une tirade.

« Est-ce le fait de n'avoir aucune entrave physique qui fait que nous sommes libres ? Ou n'est-ce pas plutôt un sentiment et un phénomène que l'on doit ressentir dans notre tête ? »

Oui. La liberté était illusoire à tel point que sa signification même pouvait échapper à notre compréhension. Enfin - loin de moi l'intention de balancer des âneries et des inepties philosophiques sur la question, mais... Il ne fallait pas se laisser tromper par la liberté physique comme pourraient le décrire certains.

« Dans mon pays... Il y avaient ce que l'on appelait des esclaves... C'était des hommes enchaînés sans droit et sans liberté qui étaient vendus de main en main et traités à l'humeur de leur maître. Ils étaient considérés comme des bêtes ou de vulgaires outils que l'on faisait travailler ou simplement ruminer pour le plaisir et le bonheurs des petits yeux et des oreilles de leur maître... Il est certains que ces hommes sont loin de la liberté... »

Comme de vulgaires oiseaux en cage ils étaient, certains étaient même forcés à se battre.

« ...Mais à l'inverse, ceux qui n'ont pas de chaines aux poignets ne sont pas forcément libres. Contrairement aux esclaves qui ont un toit et de la nourriture - même si ce n'est que de la bouffe pour chien - les hommes dans les rues, eux, n'avaient rien. Ils étaient libres croiront certains, mais non. Loin de là. Ils étaient contraints à d'autres conneries pour pouvoir vivre. Leur vie n'était nullement de la liberté. »

Certains volaient. Certains tuaient. Le tout, pour un petit bout de main - si ça ne dégénérait pas en cannibalisme. Était-ce donc ça la liberté ? Non, je n'y croyais. Du moins, pas cette liberté utopiste que tout le monde rêvait dans le pays du vent.

« ..La vraie liberté ça serait plutôt de pouvoir faire tout ce l'on veut sans être craindre quoi que ce soit... La liberté est donc un synonyme de pouvoir - et le pouvoir est donc synonyme de liberté... Ne serait-ce pas merveilleux que d'être tout puissant ? D'avoir le pouvoir suprême - de pouvoir tout faire, tout dire, tout prendre, sans craindre aucune retombée ? Ne serait-ce pas la liberté suprême ? »

Ok, l'alcool me montait au cerveau - surtout à cette époque où je disjonctais facilement.

Mais au final, je cherchais moi aussi la liberté. Pour me libérer de mes pensées qui étaient enchainées par les remords. C'était ce qui m'entravait dans ce monde- plus que mon corps ou mes droits. « J'avais quitté un enfer » - mots qui me faisaient quelque peu sourire - mais de l'autre côté, un autre me suivait toujours... Celui du sentiment de regret.

Peut-être le seul moyen de s'en débarrasser serait juste de vivre ma vie sans m'en soucier ? Venait alors l'idée de s'amuser... Un malheur disait-il... J'étirai un sourire et lui rendis un clin d'œil. Quelque part... Peut-être bien que j'aimais mon métier. Celui où je travaillais pour les bandits pour propager le mal. Et celui, la nuit, où je faisais baver les riches pour quelques sous dans les quartiers chauds... Je cherchais simplement un semblant de liberté. Moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 8:50


Taida 怠惰


Toutes ces questions philosophiques étaient bien abstraites pour un jeune homme ayant grandi enfermé. Akira n’avait appris à parler qu’à Six ans. Ses mains battaient déjà la terre avant même qu’il ne sache prononcer un mot. Sa liberté, qu’elle soit physique, mentale, affective, était inexistante… ce qui n’avait pas forcément changé depuis son évasion. Son corps restait prisonnier des besoins primaires auxquels n’importe quel humain se devait d’accéder pour survivre. Son mental, lui, restait enfermé dans un passé qu’il avait pourtant fui. Et personne n’avait jamais été la pour lui apporter quelconque soutien.

Ainsi, le Kogami était bien trop perdu et focalisé sur sa propre survie pour avoir réfléchi à ce genre de questions. Pourtant, s’il devait comparer la vie qu’il menait depuis son évasion à son enfance… Akira pourrait prétendre être libre. Cette vie, il l’avait choisi et ne la regrettait pas. A choisir entre deux maux, il est toujours possible de choisir le moins pire.

“ Je dirais que… “

Il se massa les tempes un instant. La jeune femme avait beaucoup parlé -sûrement dû à l’alcool- ce qui entremêlait ses propres pensées. Le pouvoir est-il la liberté ? Non, celui-ci apporte trop de contraintes. Être fort, quoi que l’on en fasse, c’est s’attirer des ennemis. Et un ennemi est une personne travaillant activement à contrecarrer la liberté de l’autre, non ? Du moins, sous un certain angle auquel le Soldat s’efforçait de penser. Mais, au final, la seule liberté était celle que l’on se trouvait. Une phrase aussi bateau que réaliste aux yeux du jeune homme.

“ … Tant que tu te sens libre selon ta propre définition, quelle importance ? “

Un raisonnement simple. Quelle importance que de se creuser les méninges ? Une personne heureuse selon ses propres critères n’a que faire de la définition du bonheur. La liberté fonctionne de la même façon. Car dans le sens fondamental des choses, personne ne peut être totalement libre. Pour ne pas devenir fou… mieux vaut se faire sa propre idée de ce concept abstrait.

Enivré par l’alcool, le jeune homme passa une main autour de la hanche de son interlocutrice. L’enfer. Akira se sentait si similaire à ce vécu qu’il ne pouvait pourtant que deviner que le jeune homme en venait à se projeter sur elle. L’enfer ? Tout comme la liberté, le concept restait flou, mais il était pourtant certain de l’avoir vécu lui aussi. Et s’il l’avait quitté de toutes ses forces, Akira ne pouvait échapper à ses démons. Car son véritable enfer n’était autre que la solitude.

“ … Tu n’es plus en enfer maintenant. “

Dit-il, tentant de la rassurer autant que lui-même au travers de cette bête phrase. Puis, sans vraiment réaliser, le jeune homme se baissa légèrement pour rapprocher son visage d’elle et l’embrassa. Un baiser timide et inattendu, lui qui n’avait pour ainsi dire jamais approché de femme de sa vie. Ni aucun être humain, en réalité. En réalisant ce qu’il venait de faire, le vagabond recula sa tête, rougissant légèrement.

“ Euh… désolé… “

Espérons qu’elle ne lui en veuille pas… lui même ne se l’expliquait pas.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 10:23


Mukuro

Je hochai de la tête. Oui, c'était aussi simple que cela, il suffisait d'être libre selon sa propre définition. Mais... C'était plus facile à dire qu'à faire. Du moins - pour certains... En cet instant, je me rendais compte mon esprit était torturé par mes propres pensées... Mais sentant sa main m'enlacer, mes pensées revinrent vers lui... Cherchait-il à me consoler ? Comme c'est gentil... Toutefois, quelque chose me dérangeait. Sans doute un peu pompette, je répondis du tac au tac et de but en blanc.

« Mais euh... T'sais que pour réconforter quelqu'un, on passe normalement la main autour des épaules et pas des hanches ? Là t'es un pooooooil trop bas et la signification peut être tout l'inverse de ce que tu peux vouloir faire passer... »

Autant être franc - et l'alcool aidait énormément à l'être. Quoique... Peut-être un peu trop même... Peut-être s'agissait-il réellement de ses intentions ? À ces mots, je le vis rapprocher sa tête et ses lèvres des miennes, un geste auquel j'étais loin de m'y attendre... En temps normal, je n'étais que très peu surprise. On sentait venir les hommes qui voulaient draguer et ce, même à des kilomètres à la ronde - ce qui était encore plus vrai à Ame. Mais là, ici, si durant l'espace d'un instant j'avais cru le percevoir, j'étais loin de le deviner...

Mes yeux s'écarquillèrent sur l'instant, puis un silence prit place entre nous deux et s'éternisa sur quelques minutes alors que mon regard à moitié éveillé et à moitié fermé restait bloqué sur cette image d'incompréhension... Mon visage ne disait rien de mon ressenti ou de mes pensées. Je restais figée dans cette béatitude... Quand, tout à coup, d'une neutralité surprenante, je demandai la raison de cet acte.

« T'en pince pour moi ? »

Autant demander.. Non ? Nous n'étions pas dans ce genre de relation... Si ? Ou alors, je ne le savais pas car l'alcool avait effacé une partie de mes souvenirs... À moins que... Il cherchait simplement à me réconforter ? Comme la main trop basse, peut-être que ses lèvres étaient parti trop bas en visant le front aussi ? Quoique, c'était chelou tout de même... Mais l'entendant s'excuser, j'en devinais la réponse : une maladresse risible. Je lâchai un rictus à la fois devant son visage rougis et à la fois devant ses mots.

« Je ne cherchais pas particulièrement le réconfort, mais je vais simplement le prendre comme un acte de gentillesse. Même si... Je crois bien que tu as légèrement trop bu. On ferait mieux de s'arrêter ici, sinon demain au réveil tu risques fortement de regretter tes actions de la veille... »

À ces mots, j'étirai un sourire mesquin. Oh, je comptais me moquer un peu de lui demain au réveil. Enfin, au moins, ça nous faisait vraiment passer pour un vrai couple - plutôt que le bisou pingouin en début de discussion... Ahem. À ces mots, je commençai à relever de table pour m'apprêter à quitter - un poil titubant. Ah Ah, la jeunesse, je supportais moins l'alcool que maintenant..
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 11:10


Taida 怠惰


S’il n’était pas sous les effets de l’alcool, sans doute aurait-il paniqué. Le contact humain n’est ni quelque chose de naturel ni d’agréable pour lui en temps normal. Pourtant, Akira l’avait embrassée comme par instinct. Qu’avait-il bien pu lui prendre au juste ? Surtout que malgré son état, le vagabond restait lucide… et n’était donc pas sûr de pouvoir mettre cet acte sur le compte de l’alcool. Dans le doute, mieux valait en rester là au risque de faire n’importe quoi. Heureusement, la jeune femme ne semblait pas s’en être offusquée.

“ Non… enfin, je sais pas.... “

Il se massa la nuque et trouva la première excuse qui lui vint en tête.

“ C’était pour avoir les dernières gouttes de bière, il t’en restait sur le coin des lèvres. “

Inutile de dire qu’aucun des deux n’y croirait. Mais en amour, Akira était aussi expérimenté qu’un nourrisson. Néanmoins, le fait d’avoir osé faire un tel geste sans jamais y avoir pensé avant remettait en cause une grande partie de son comportement et de son mode de pensée… avait-il agi par réconfort ? Par amour ? Par simple désir d’être proche de quelqu’un ? Qui sait. Peut-être n’y trouvera-t-il jamais la réponse. Une chose était sûre, la nuit ne lui ferait pas oublier.

“ Ok… bonne nuit. “

Akira attendit que la jeune femme s’éloigne pour ne pas avoir à affronter le silence gênant du trajet. Au bout de quelques minutes, le grand brun s’éloigna à son tour en jetant un regard noir aux quelques badauds l’observant du coin de l’oeil. Ce n’était clairement pas le moment de le chercher, à moins de cracher de la lave comme certains d’après Mukuro.

時間的楕円

Quelques jours plus tard, les affaires reprenaient déjà. Akira avait fait mine de ne pas se souvenir de ce petit incident, mais celui-ci occupait toujours plus ses pensées. Heureusement, les deux coéquipiers reçurent de nouveaux ordres afin d’occuper un peu son esprit. Une bande de mauvais payeurs. De qui, de quoi, aucune importance. Toujours était-il qu’ils faisaient perdre de l’argent au groupe et que ce genre de personnes devaient payer… de gré ou de force. Après avoir reçu les noms, les individus étant en réalité un petit groupe de malfrats ayant cru bon de leur faire fausse route, Akira et Mukuro commençaient déjà leur chasse. Ame était grande, leur tâche fut loin d’être facile.

“ Tu voudras t’y prendre comment ? “

Demanda t-il à sa coéquipière, toujours gêné depuis l’autre soir. Akira s’était montré moins agité, moins… audacieux. Comme un enfant tentant de faire pardonner une bêtise.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 14:58


Mukuro

« Ha...? T'es un matou ou quoi ??? »

C'est.. dégueulasse ! Une grimace se dessina sur mon visage devant cette excuse qui, à défaut de le tirer de ce mauvais pas, ne faisait que l'enfoncer d'avantage... Si c'était de l'alcool qu'il voulait, on pouvait en recommander un verre - plutôt que baver n'importe où... Il n'était pas un matou ! Enfin - il valait mieux en rester ici avant que ça ne dégénère et qu'une prochaine excuse ne vienne l'enterrer d'avantage... D'une démarche nonchalante, nous quittâmes le bar pour retrouver deux chambres à notre disposition. Nous finîmes donc par nous séparer pour passer une bonne nuit et notamment pour regagner nos esprits...

Le lendemain je me réveillai avec une gueule de bois, mais c'était encore passable - je n'avais pas décroché la veille et il me restait encore des souvenirs... C'était... Un sentiment... Étrange... Oui. Comme si je revoyais la scène sous un nouveau jour... Et j'en avais gardé un goût de salé. Oh ! Ce matou ! Il avait osé poser son museau sur mes sacros saintes lèvres ! Ces lèvres que je vendais à prix d'or aux quartiers chauds ! (Bon, ok, peut-être pas quand même, mais je les vendais tout de même à un prix non négligeable ! Ce n'était pas pour donner un baiser gratuit à un chat errant !) Enfin bon - je venais de recevoir un ordre de mission du boss, je n'avais pas le temps pour les futilités et je n'allais pas en faire un caca moue... Pas vrai ?

« Rattraper un groupe de voyous qui nous ont trahi et leur faire payer le prix... »

En soit, ce n'était pas un travail bien difficile. J'avais même le descriptif et la localisation du groupe en question ! Ce n'était qu'une basse besogne comme une autre... Je lâchai un soupire et me dirigeai vers le point de render-vous convenu avec avec Akira. Une fois sur place, je m'avançai vers lui, sans gêne.

« Oy, le matou ! On a une mission ! »

(Nope, je ne connaissais pas la gêne. Surtout que c'était lui l'origine de cet embarras, pas moi. J'avais encore moins de raison d'être gênée - pas vrai ?) Enfin. Sans plus tarder, nous prîmes donc la route vers nos cibles. La tâche n'était pas bien difficile, il suffisait de frapper à leur porte et de les attraper pour les torturer un peu. Et quand à la question de comment s'y prendre...

« Ce sont des souris faiblardes, mais ils sont nombreux - nous devons donc être prudent... Le plus simple serait de s'infiltrer parmii eux et de chopper leur chef et de le menacer. Ainsi, ses hommes ne pourront plus rien faire... Si la tête est capturée, le corps devient immobile. »

Je levai mon regard en direction du grand bâtiment délabré, là où était sensé se trouver leur groupe... On pouvait apercevoir des lumières et des silhouettes qui traversaient d'un bout à l'autre de la pièce. Ils ne semblaient pas se douter que nous étions à leur poursuite. Haha, ils semblaient réellement nous sous-estimer... Enfin, nous ne devions pas prendre nos grands airs et tomber dans le piège - un combat de front risquait de nous être fatal au vu de notre infériorité numérique. Le plus simple serait de s'infiltrer... Un plan se dessina dans ma tête et un léger sourire vint orner mes lèvres.

« Oy, le matou - on va se faire passer pour des voyous cherchant à rejoindre leur groupe. L'objectif sera de les convaincre de nous mener à leur chef. Mh.. Le seul problème, c'est qu'ils se souviennent peut-être encore de moi. Ça risque d'attirer des soupçons si je rentre comme ça... »

Je pris un instant de réflexion et enchaînai une série de mudras avant de changer d'apparence pour celui d'un jeune homme timide.

« Comme ça, nous pouvons y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 16:37


Taida 怠惰


Le plan semblait correct, ce n’était pas lui qui trouverait quelque chose à en redire de toute manière. L’Akira de cette époque n’était pas aussi réfléchi et perspicace qu’il le deviendrait par l’avenir. A vrai dire, le jeune homme n’y pensait de toute manière même pas. Comment pourrait-il être sûr de survivre ? Chaque jour apportait de nouveaux risques et dangers. Et Akira n’était pas forcément armé pour tous les affronter. En l'occurrence, la présence de la jeune femme à ses côtés lui apportait une garantie de plus, tant que la menace ne venait pas d’elle.

“ Arrête avec ton matou, je rigolais c’est bon… “

Dit-il, se voyant déjà porter ce surnom jusqu’à la fin des temps.

“ C’était un réflexe voilà tout. “

Malgré ce qu’il avait pensé sur l’instant, Akira avait quelque peu cogité le lendemain et en était venu à la conclusion que ce geste n’avait pas été tout à fait inconsidéré. Quelque chose chez elle l’attirait, peut-être leur proximité, leur ressemblance sur certains points… et la similitude de leur vague passé. Seul problème, Akira n’avait aucune idée des mots qu’il devrait mettre sur cela et encore moins de ce qu’il pouvait réellement ressentir. Sans doute était-ce, à ses yeux, une simple lubie. Personne ne lui avait jamais donné les clés pour comprendre les sentiments ni même les interactions humaines. En revanche, malgré tous les airs que pouvait se donner sa camarade, Akira pouvait sentir une souffrance émaner d’elle.

“ Je te suis alors. “

Dit-il en se contentant de son plan. Le jeune homme tira une légère grimace en la voyant troquer son apparence pour celle d’un jeune homme timide, bien moins intéressant que celui d’une femme intrépide. Mais plutôt que de s’y attarder, Akira pris les devants en s’engouffrant dans le bâtiment délabré. A priori, ce n’était qu’une bande de minables ayant cru bon de fausser compagnie à leurs employeurs. Akira saluait la tentative, mais il était au final bien plus aisé de faire faux bond à une telle organisation en étant seul.

Une fois à l’intérieur, Akira pris le rôle du plus intrépide des deux et parla à la place de sa camarade au premier bandit venu, celui-ci levant son arme devant les deux inconnus. Son visage se voulait menaçant, mais le Kogami pouvait y déceler une certaine crainte. Celui-ci savait que toute leur petite bande était en sursis. C’était écrit sur son visage. Heureusement pour lui, peut-être que le chef assumerait la responsabilité de leurs actes tout seul… il vaudrait mieux. Rien n’était encore irrattrapable. A ses yeux tout du moins.

“ Salut, on est à la rue avec mon frère et on voudrait rejoindre votre bande. Je maîtrise le ninjutsu. “

Dit-il en crachant une petite rafale de cendres afin de prouver ses dires. Ce simple fait le propulsait tout en haut de la liste des potentielles recrues, un shinobi est un atout non négligable.

“ Ok, on va voir Wano. “

Fit le bandit en les menant jusqu’à l’étage, passant devant plusieurs hommes armés. S’ils n’étaient pas bien menaçants individuellement, les affronter en groupe serait quelque peu inconsidéré. Ainsi, une fois devant le semblant de bureau du boss, le sous fifre les laissa entrer avant qu’Akira ne referme la porte derrière eux. Apparemment, le chef était un homme d’une trentaine d’années, légèrement plus expérimenté que les autres au vu de sa simple apparence. Mais ils étaient deux…

“ Bonsoir. “

Dit-il, jetant un coup d’oeil à sa camarade comme pour attendre ses instructions ou une quelconque réaction de sa part.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 20:58


Mukuro

Désolé, mais c'en était ainsi - Matou un jour, Matou toujours ! C'était pour l'aider à se rappeler de l'évènement. « Un réflexe » ... Ce n'était qu'une excuse à mon goût. Enfin, je ne lui en voulais pas à ce point. Mais ce surnom me faisait sourire alors j'allais le garder ! À moins qu'il ne préfère chat errant...? Enfin, là n'était pas le sujet de la discussion.

Sans perdre de temps en futilités, nous pénétrâmes la demeure de notre cible. Plusieurs sous-fifres vinrent nous accueillir - dans un premier temps menaçants et dans un deuxième temps méfiants... En effet. Lorsque nous leur demandâmes si nous pouvions rejoindre leur bande, ils affichèrent tous un regard méfiant... Cherchaient-ils à nous tester ? Enfin soit.

« Pour... Ma part... Je maîtrise le bukijutsu... » Dis-je tout en montrant mon sabre.

Et la faible démonstration du manieur de cendre semblait les avoir convaincu. Tant mieux. Je me glissai derrière lui et le suivis sans faire de bruit. Un bandit nous mena alors tout droit au bureau de leur chef qui - bien évidemment - n'était pas seul. Ah Ah, les petit groupes de voyous comme eux bougeaient en troupeau ! Et encore plus leur chef qui n'était jamais seul face à des étrangers (ben voyons !) La protection du boss était une obligation et un devoir inscrit sur le marbre pour les petits groupes comme eux. - Et c'était juste de ça que l'on allait tirer avantage...

Mais, à l'instant où le jeune homme ferma la porte derrière lui, les quatre bonhommes baraqués à côté du boss montrèrent immédiatement les dents. Ah Ah, ils aimaient pas que l'on prenne des initiatives ou que l'on se montre un poil trop confiant devant le boss qui était synonyme de maître chez les bandits un peu Yakuza comme eux... Je donnai discrètement un coup de coude au Matou.

« Fais semblant d'avoir peur... Ils sont sur leurs gardes. Il faut donner l'air d'être impressionné par leur boss. Sinon, il voudra jamais nous recruter... »

Qui voudrait d'un homme de main qui se croyait plus fort que le boss ? C'était un coup à recueillir un chien enragé qui mordrait la main de son maître sous n'importe quel prétexte... Peut-être bien que nous l'étions ? - Mais ici, il fallait jouer le jeu de la soumission si on voulait réussir sans égratignure la mission... Calmement, je m'avançai vers lui et fis une légère courbette tout en prenant la parole d'une voix quelque peu hésitante.

« S'il.. Vous plait. Acceptez nous... Dans vos rangs. »

De ma frêle apparence, j'essayais de faire baisser la garde à mon opposant. Alors que depuis ma main derrière mon dos... J'effectuai le compte rebours. - Trois. Deux. Un... ZERO.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 22:08


Taida 怠惰


Faire semblant ? Akira n’était pas très bon acteur. A vrai dire, le jeune homme était aussi impertinent que fier comme un paon ce qui compliquait quelque peu les choses. Surtout s’il se devait de jouer la peur devant un homme qui ne l'impressionnait nullement. Heureusement, cette comédie n’était faite pour tenir que pour une courte durée. Ainsi, feignant de se courber pour lui adresser ses respects, Akira observa les doigts de la jeune femme.

“ Alors, pourquoi j’devrais accepter deux gamins dans mon groupe ? “

Dit-il en joignant les mains au dessus d’un bureau délabré dans une parodie d’Oyabun grossière. Manifestement, cet homme n’était qu’un voyou en quête de grandeur. Si ce genre profil pouvait parfois devenir baron du crime ou du moins une source de crainte, cela restait rare. Et nul doute que celui-ci n’arriverait malheureusement pas à ses fins. Aussi jeunes fussent-ils, deux shinobis restaient difficiles à contrer par des humains ordinaires. Le monde était ainsi fait, injuste. Et il n’était pas prêt de changer.

“ Pour… “

Une fois le compte à rebours terminé, le jeune homme cracha une grande quantité de cendres au visage des acolytes du chef avant de lui foncer dessus à l’aide d’une charge. Brandissant son sabre sous sa gorge, le jeune homme se plaça ensuite dos au mur afin d’avoir une vue d’ensemble sur les quatre gorilles histoire de n’être surpris par personne. De toute manière, ses cendres en avaient aveuglé la plupart quand ceux-ci n’étaient pas en train de cracher leurs tripes en les ayant respirées. Et il lui restait toujours sa coéquipière, à qui il avait d’ailleurs coupé l’herbe sous le pied par simple fierté. Matou ? Même pas en rêve.

“ Ça. “

Appuyant son katana contre la gorge du malheureux afin de lui signifier qu’un simple mouvement lui suffirait pour le tuer, Akira restait stoïque. La situation était à leur avantage, ne restait plus qu’à la gérer de la bonne manière. Après tout, personne ne leur avait spécifié plus que “récupérer l’argent”. Leur manière de faire restait à leur décision, et l’Akira de cette époque n’était pas un tendre. Après tout, survivre passait avant tout.

“ Bon, l’argent. Tu veux le donner avec ou sans tes mains ? “

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 11:42


Mukuro

Trois secondes. C'était le temps qu'il fallut pour ce renversement de situation.

Le jeune homme cracha un nuage de cendre en direction des quelques hommes présents dans la pièce qui, reçu en plein visage, se mirent à geindre et aussitôt, une armée d'hommes armées pénétrèrent la pièce comme si une alarme attentat au chef avait été sonnée. Il suffit d'à peine quelques secondes pour que nous nous retrouvions encerclés par les bandits... Mais, trop tard. Notre lame dansait déjà sous le cou du chef.

« Poser vos armes, ou sa tête tombe. »

Un mudra et je regagnai mon apparence originelle. Le visage du chef s'assombrit quasi instantanément à ma vue... Un peu comme si.. Il avait vu un fantôme. Ce qui n'était pas totalement faux. J'étais un fantôme - celui de son passé, celui de son abandon, et qui revenait aujourd'hui réclamé l'argent volé. Un sourire aux lèvres, je me rapprochai de son bureau et m'assis directement dessus (ou du moins ce qu'il restait s'il n'avait pas été détruit entre temps..)

« Maintenant, répondez à la question de mon copain - avec ou sans tes mains ? À moins que tu n'hésites, dans ce cas nous pouvons les doigts un à un le temps que tu te décides... Quoique, ça ferait perdre pas mal de temps, peut-être mieux vaut directement couper la tête et chercher nous même cet argent...»

Je lançai quelques regards autour de moi, prenant un petit air pensif, avant de finalement revenir sur le chef de bandits avec un regard plus sérieux.

« ...Enfin tu l'auras compris. Ancien camarade ou pas, je serai sans pitié envers les traites. Donnes nous l'argent, et ça se passera pour le mieux. Tes antécédents avec le groupe sera effacé et tu pourras retourner à tes propres activités - tant que tu ne reviendras pas empiéter sur notre terrain de jeu. Mais si tu refuses, ça risque de finir en une petite mort... Bien douloureuse. »

Mes yeux s'arrondirent en croissant de lune alors que je me rapprochai dangereusement de lui sous les yeux ébahis de ses sous-fifres qui se grinçaient des dents devant leur impossibilité à agir... Quand tout à coup, l'homme m'interrompit et me proposai un contrat.

« Rejoignez mon camps ! Qu'est-ce que votre chef vous donne de plus ? Je peux vous le donner ! Il n'a qu'un réseau et des connaissances et des petits shinobis dans la poche, mais si nous nous organisons bien, à nous deux, nous pourrions le faire tomber et tout récupérer ! On deviendrait un clan influent de Ame ! »

Pour une surprise, c'en était une..
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 14:05


Taida 怠惰


Akira, immobile, gardait son katana sur la gorge du sujet sans tressaillir. S’il semblait aussi calme qu’impassible, ses yeux affichaient une grande hargne. Une hargne qui ne ferait que décroître au fil du temps passant peu à peu, mais qui était encore bien présence en cette époque trouble. Pourtant, à bien y regarder, les deux camarades n’étaient pas tant en position de force. S’ils tuaient leur otage, il n’y aurait plus aucune raison pour ses hommes de rester inactifs et ceux-ci tenteraient de les attaquer. En partant du principe qu’ils étaient fidèles. Après tout, l’occasion était rêvée pour les réfractaires de profiter de la situation pour se débarrasser du chef et prendre sa place. Pourtant, aussi bandits soient-ils, pour l’avoir suivi malgré le danger… sans doute devaient-ils être relativement loyaux.

“ … “

Akira laissa parler sa “copine” sans piper mot. Lentement, le jeune homme cogitait. Si ce n’est pour la légère affection qu’il ressentait pour Mukuro, qu’est-ce qui le poussait à agir ainsi ? Le Kogami aurait tout aussi bien pu fausser compagnie au groupe et fuir vers un autre pays. Mais, fuir… Akira l’avait assez fait. S’il devait se sortir de ce bourbier, ce ne serait pas sans combattre.

“ … “

La proposition du chef éveilla son intérêt, bien qu’il ne fit nullement part de son avis. Accepter si sa camarade refusait serait un faux pas et entâcherai sûrement leur collaboration future, si bien qu’il leva les yeux vers elle l’air d’attendre ses instructions. Cette proposition n’était peut-être qu’un piège, mais s’il pouvait ainsi nuire au groupe l’ayant enrôlé de force… pourquoi pas. Après tout, le Kogami n’avait aucune raison de leur être loyaux et ne rêvait même que d’une chose: leur montrer qui il était vraiment. Seul problème, enrôler sa camarade dans ses plans ne le tentait pas. Bien qu’il ne parvienne pas à se l’expliquer.

“ On connaît ce genre de techniques, dès que mon katana ne sera plus sur ta gorge tu vas ordonner à tes hommes d’attaquer. Et si c’est le cas… “

Il se pencha vers lui.

“ Je t’emporterai avec moi. “

Outre les menaces, Akira tentait de gagner du temps. La décision revenait à sa camarade.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 17:32


Mukuro

Une décision... Hein ? Je lâchai un rictus tout en me rapprochant de l'otage avec un léger sourire aux lèvres. Ma réponse n'était pourtant pas bien difficile à prévoir. Il pouvait la deviner avant même que je n'aie à la prononcer. C'en était d'ailleurs offensent qu'il ne l'ait pas deviné... Oui. D'un coup sec, je plantai ma lame dans son bureau, pile sous son nez à quelque millimètre de son visage et le fixai d'un air menaçant...

« Oy Oy, tu crois sérieusement que je vais dire oui ? Si j'étais aussi versatile que ça, je ne pourrai jamais me faire des contacts à Murashigure. C'est pourtant bien connu - il est faut savoir tenir ses engagements dans le milieu si on veut des contacts de longue durée... D'ailleurs - même si je me joignais à ton plan, tu guetteras la première occasion pour m'éliminer car jamais tu n'auras confiance en un allié comme moi... Pas vrai ? »

En même temps - qui voudrait d'une personne versatile et sans parole en allié ? Lui-même savait qu'il cherchait actuellement à m'embobiner et qu'il n'y avait pas plus flagrant...

« De plus ... Je n'ai nullement pour ambition de devenir un personne influente de l'underground de Ame. Le pouvoir... La puissance... L'influence... Rien de tout ça ne m'intéresse. Je veux juste un salaire et du fric suffisant pour vivre. Et c'est justement ce que ce groupe m'offre actuellement. Je n'ai rien besoin de plus. Et aussi... Tu nous sous estime. Nous sont bien mieux implantés à Ame que tu ne le crois et le chef lui-même est plus puissant que tu ne le penses. »

Je marquai un silence de fin avant de retirer calmement mon sabre pour le rengainer dans son fourreau sous le regard furieux de ses hommes qui, toujours bras et poings liés devant l'immobilité de leur chef, continuaient de nous fixer du coin de l'œil.

« Enfin, au vu de cette belle offre, je peux vous faire une proposition... Donnez-moi les deux tiers de l'argent volé et le tier restant vous sera acquitté, et je me chargerai de vous débarrasser des personnes à vos trousses et de toute entrave vous reliant à notre groupe. Mais en échange, interdiction de revenir sur notre territoire et vous aurez une dette - non pas envers mon chef ou ce groupe de bandit - mais à mon égard que vous devrez rembourser plus tard. - Je n'ai l'ordre d'éliminer personne, si on peut rester en de bons termes pour de futurs travails, c'est un plaisir pour moi de vous aider. Mais c'est à vous de voir... »

J'affichai un sourire amical et leur laissai le temps nécessaire pour me donner une réponse... (Bon il ne fallait pas non plus trois heures pour me répondre hein). Après quelques instants, il décida d'accéder à ma requête - non pas sans un brin d'amertume cela dit...

« Faites ce qu'elle dit. » Fit-il résigné.

L'un des subalterne me ramena l'argent et j'intimai d'un signe de tête au manieur de cendre de baisser l'arme après avoir vérifié le montant de la somme contenu à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 18:48


Taida 怠惰


S’il pouvait au travers de cette interaction en apprendre un peu plus sur la jeune femme et ses ambitions, Akira resta néanmoins interloqué par sa manière de régler le problème. Pas par moyens en eux-même, mais plutôt pour son oubli total de sa personne, si bien qu’il eut l’impression d’être relégué au rang de simple sous fifre. Bien heureusement, une idée lui traversa l’esprit. Si elle refusait de partager… Akira pouvait toujours retourner la situation à son avantage. Non pas qu’il souhaitait lui faire un mauvais coup, puisqu’il commençait à l’apprécier, mais le prendre pour un imbécile heureux serait une grossière erreur.

“ Et moi ? “

Demanda t-il sans retirer son arme du cou du chef. Akira n’était pas vraiment plus ambitieux qu’elle, voulant se contenter de vivre paisiblement et peut-être au passage s’extirper de sa condition de vagabond. Et s’il pouvait concevoir de la laisser les endetter, Akira avait tout autant mérité cette somme qu’elle. La plume et l’épée, deux méthodes complémentaires qu’il ne faudrait pas gâcher par simple égoïsme.

“ T’as donné assez j’espère. “

Dit-il au chef afin de ne pas lui laisser l’occasion de réaliser la demande d’Akira. S’il comptait se servir de lui et de ses hommes pour se désolidariser de sa camarade en cas d’arnaque, mieux valait ne pas afficher ses doutes en retournant le problème contre lui. Mukuro, en revanche… devait sûrement avoir compris la nature de sa demande. S’ils travaillaient ensemble et ne se quittaient pas beaucoup, chacun avait droit à sa part. La confiance se devait d’aller dans les deux sens. Et puisqu’il n’était toujours pas certain de savoir comment devait-il appréhender la jeune femme, un peu de prudence n’était pas de trop.

“ Y’a assez pour deux ? Je te dois une bière après tout. “

Dit-il avec un demi sourire, maquillant ses doutes. Un petit jeu de sous entendus s’installait.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 18:32


Mukuro

Oui - j'avais deviné le sens caché derrière ses mots. Si sur l'instant même j'avais feins l'ignoré, ce n'était au final qu'une mise en scène pour utiliser tous mes mots pour convaincre le chef. Mon objectif était d'en faire un allié - ou du moins une dette envers moi. Mais... Je n'oubliais pas ceux qui étaient présents. Il était là et m'avait aidé dans la tâche. Il était à la fois témoins et à la fois une menace. Je n'oubliais rien - ni même ce qu'il me devait, ni de ce que je lui devais. Je lâchai un rictus et hochai calmement la tête.

« Oui. »

Puis, une fois que nous eûmes l'argent, nous quittâmes calmement les lieux et rendirent au chef sa place. Il me fallait désormais répondre à la demande du manieur de cendre. Je comptai une énième fois l'argent dans la bourse et en tirai un tier (somme relativement conséquente) que je donnai au jeune homme du Feu. Il s'agissait là, de l'argent pour qu'il garde le silence.

« En échange de cette somme, je demande ton silence à ce que tu n'ébruites rien de ce qu'il s'est produit aujourd'hui. Le reste, j'irai le déverser au chef et je lui dirai que tout a été dépensé avant notre arrivée. Ne laisse fuir aucune rumeur ce qu'il s'est passé aujourd'hui, et ne dit rien de contraire au scénario. »

Car il nous fallait être sur une même longueur d'ondes pour cacher cet acte qui, dans une certaine mesure était de la traitrise. Oui - ça l'était, car on ne disait pas tout au chef. Mais en un sens, je ne nuisais en rien à ses affaires et j'aidais de l'autre côté un ancien camarade à ouvrir le sien. Le monde n'était-il pas merveilleux ? Calmement, nous prîmes la route vers le quartier général.

« Ah ! Une question - tout ce qui t'intéresse est l'argent ? »

Je me retournai, un air intrigué, vers le jeune homme pour entendre sa réponse. Je savais qu'il aimait la liberté et l'argent... mais était-ce tout ? J'aurai tendance à dire oui - mais peut-être me sortira-t-il une autre réponse ? Enfin, ce n'était qu'une question pour entretenir la discussion sur le chemin - après ça, nous pourrions rendre le reste de l'argent au bosse et la mission et le travail du jour sera terminé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 19:34


Taida 怠惰


Ainsi, cette simple réponse fut suffisante à apaiser les suspicions du jeune homme, qui relâcha le chef d’un geste relativement brusque pour lui signifier de ne rien tenter. Ses soupçons s’évanouirent bien vite, Akira n’étant de base pas plus méfiant que cela à l'égard de Mukuro, en plus d’être… sensible à sa personne, en un sens. Ainsi, rengainant sa lame, le vagabond s’était retourné vers la petite bande pour retenir leurs visages une dernière fois à l’avenir.

“ Ça aurait pu être pire les gars. “

Dit-il avant d’emboîter le pas de la jeune femme. Malgré son jeune âge, du moins qu’il devinait, celle-ci semblait particulièrement maligne et débrouillarde. Akira l’était aussi, mais pas dans le domaine de la négociation ou de la manipulation. Chose à laquelle elle semblait visiblement exceller. En somme, leurs deux personnalités et capacités en faisaient un duo intéressant et optimal. Lui qui n’avait jamais agi en équipe ni eu aucun ami ni camarade, cette expérience était bien plus transcendante qu’elle pouvait y paraître au premier abord.

“ Pas de problèmes. On a les mêmes intérêts de toute manière… tu peux me faire confiance. “

Dit-il, sincère, en récupérant sa part. S’il n’était pas doué pour exprimer ses sentiments ou même ses pensées, le jeune homme espérait qu’elle comprenne que leur conversation de l’autre soir était sincère et les avait rapprochés, même légèrement. Après tout, se livrer à quelqu’un ainsi était une première pour lui ce qui faisait inévitablement d’elle quelqu’un de spécial à ses yeux et son coeur. Mais il était bien impossible pour lui de savoir ce qu’elle pouvait penser de tout cela. Peut-être était-il plus simple pour elle de se livrer à autrui, qu’importe de qui il puisse s’agir.

De toute manière, Akira n’irait certainement pas dénoncer ce semblant de traîtrise aux plus grands du groupe. Attendre de lui la moindre loyauté en l’ayant menacé et enrôlé de force serait incroyablement culotté et ces idiots l’apprendraient tôt ou tard. Ainsi, en prenant la route vers le quartier général, une question vint le perturber. L’argent ? Akira n’avait jamais couru après, préférant voler directement les objets de ses convoitises.

“ Hum… “

Ce qui l’intéressait ? L’espace d’un instant, le jeune homme parcourut du regard le corps de la jeune femme de manière plus ou moins discrète avant de lever les yeux vers le ciel. Certaines choses ne se disaient pas, même pour un petit bandit.

“ Non… j’aimerais bien avoir des amis. Ou au moins un… “

Avoua t-il. S’il aimait la liberté, Akira avait toujours eu envie de côtoyer autrui. S’il n’était pas sûr de différencier ami de famille du reste, le jeune homme était certain de chercher le contact des autres. La solitude, aussi pratique et reposante était-elle, restait un lent poison le rongeant peu à peu. S’il n’avait aucune idée de la sensation que serait d’avoir quelqu’un, Akira continuait de se faire des idées à ce sujet.

“ Enfin, juste d’avoir quelqu’un à mes côtés. C’est bien. “

Et à cela, une question logique lui vint en tête.

" Et toi ? "

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 11:20


Mukuro

« Tu peux me faire confiance » ... C'était justement ceux à qui on ne pouvait pas faire confiance qui disaient cela. Un peu comme les voleurs qui disaient n'avoir rien volé... Enfin, c'était aussi la société et le monde dans lequel on vivait qui faisait que l'on se méfiait de tout... Je me contentai d'acquiescer la tête face à sa réponse et, sans le questionner d'avantage, je poursuivis la route.

À vrai dire, je n'aimais pas trop parler de confiance... C'était quelque chose de versatile : l'homme évoluait au fil des années, tant dans sa personnalité que dans ses ambitions et ses objectifs. La confiance autrefois accordée à un proche pouvait devenir une faiblesse si ce dernier venait à se transformer un ennemi. Oui. Nous évoluons et accorder sa confiance à autrui, c'était comme lui donner un poignard pour plus tard. Toute personne qui tenait à sa survie savait se montrer méfiant...

Cela dit, j'aimais parler de fraternité ou de complicité. En apprenant à connaître ses alliés et leurs centres d'intérêts, on pouvait prédire leurs agissements, comprendre leur réflexion et leur proposer ce qui les intéresse. Du moins, c'était ce que je pensais et la raison pour laquelle je lui avais poser la question. D'une certaine façon... On pouvait dire que j'étais méfiante à son égard et que je cherchais à l'avoir entre mes mains pour pouvoir mieux le manipuler... Toutefois, je fus relativement surprise de sa réponse...

« Un ami...?? »

Euh... S'il voulait se faire des amis, ne valait-il pas mieux pour lui se rendre à l'école ? C'était là-bas que l'on se faisait le plus d'amis... Non ? Enfin, cela dit, j'en déduisais qu'il n'en avait aucun pour l'heure... On n'était pas Naruto après tout... Mais ses mots m'arrachèrent un léger rictus. Il menait une vie drôlement solitaire. Enfin, n'était-ce pas également mon cas ? Qui avais-je réellement à mes côtés ?

Les multiples personnes que je rencontrais sur mon chemin n'était que des contacts de travail, des pions et des oreilles... Et de l'autre côté, je m'efforçais à courir après un groupe de bandits qui, sans doute, n'avaient que peu faire de moi. Si je pouvais dire que je connaissais le chef, la méfiance était présente entre nous deux.... Oui. Le monde et la société nous apprenait à nous méfier de tout.

« En tout cas, j'espère que tu sauras trouver une personne de confiance à tes côtés... Si tu veux un conseil, la confiance s'obtient par l'honnêteté - mais prends garde de ceux qui voudront abuser de toi. La confiance est une arme à double tranchant, un risque et parfois une erreur de naïveté... C'est pour cela que peu de monde ne font confiance... »

Moi la première...

« Et moi, ce que je recherche... Mh... De la stabilité ? De l'argent ? Du divertissement ? Des choses à faire ? Peut-être un peu de tout cela. Je prends tout ce qui est intéressant à prendre - que ce soit réseau, argent ou travail, car il faut bien s'occuper.... Enfin bref, nous y voilà. »

Nous étions devant le quartier général, il nous restait plus qu'à faire notre rapport pour conclure la mission.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 13:23


Taida 怠惰


L’un des bons points à la situation de solitude du jeune homme, du moins jusqu’à ce qu’il rencontre sa nouvelle camarade, était justement l’impossibilité d’être trahi par qui que ce soit. Pas d’amis, une famille disparue, des alliés inexistants… personne ne pouvait le poignarder dans le dos. Mais Akira était prêt à prendre ce risque si cela signifiait pouvoir accéder à l’amour ou l’amitié. Rien ne s’obtient sans jamais prendre de risques. Le vagabond n’avait de toute manière plus peur de grand chose depuis qu’il avait quitté son village natal pour affronter seul la dureté du monde. Chaque échec devenait une leçon.

A l’interrogation de la jeune femme, Akira s’étonna. Ce but était-il si étrange ? De ce que ses yeux pouvaient observer et son coeur comprendre, tout le monde recherchait des amis ou même l’amour. Derrière toute cette vanité ou la cruauté qui régnait au Yuukan, les individus agissaient rarement seuls. D’une part pour asseoir leur influence et leur puissance, d’une autre pour pouvoir se retrouver dans autrui, dans des gens qui leur étaient semblables. C’était du moins le point de vue d’un adolescent ayant goûté à la solitude depuis l’aube de ses jours, et qui ne souhaitait la même chose à personne.

“ … “

Écoutant les leçons de la jeune femme, Akira comprenait ses avertissements. Aussi robuste pouvait-il être, le Kogami restait très naïf sentimentalement et sûrement aisément manipulable pour quiconque tenterait de se faire passer pour un ami ou plus encore. Fort heureusement, la plupart des personnes lui ayant voulu du mal jusqu’ici s’étaient contentés de le lui cracher au visage en brandissant armes et poings. C’était tout de même plus pratique pour comprendre.

“ L’honnêteté ? “

Dit-il finalement comme s’il venait d’avoir une révélation. S’il devait faire preuve d’honnêteté selon les mots de la jeune femme, autant l’être dès à présent.

“ Alors j’aimerais bien que ce soit toi ma personne de confiance. “

Cette déclaration était on ne peut plus logique. S’ils avaient sûrement encore beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre à l’heure actuelle, Mukuro était la seule personne avec qui Akira avait pu échanger sérieusement à propos de ses doutes et de son passé, du moins en partie. C’était également la seule personne avait qui il avait pu agir de concert.

“ Et en échange, je pourrais t’apporter de la stabilité de l’argent du divertissement… ça devrait être facile. “

Pas sûr que les choses marchent comme ça mais Akira les voyait ainsi. S’ils devenaient plus proches, sans doute pourrait-il lui apporter tout cela sans même le vouloir, le plus naturellement du monde. Mais la réponse allait sans doute devoir attendre puisque le duo s’arrêta devant le QG. Akira n’avait certainement pas envie d’entrer ni même de s’embêter à leur parler, si bien qu’il comptait simplement se tenir à l’arrière de sa camarade pour lui laisser gérer ce qu’il y avait à gérer.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 23:32


Mukuro

« Moi ? Ta personne de confiance ? »

Je ne pus me retenir de rire face à ces mots... Je l'imaginais... beaucoup plus ..difficile d'accès... Il m'avait l'air d'être très renfermé. Très solitaire. Très froid. Loin de celui qui irait prendre le premier inconnu comme une personne de confiance... De la naïveté ? De la stupidité ? Peut-être bien un peu des deux - du moins à mes yeux...

« ..Eh bien, dans ce cas fais bien attention à tes derrières si tu me considères comme une personne de confiance... Car moi je reste méfiante. »

Non, j'avais bien assez vécu, aussi bien en compagnie d'autrui que toute seule pour savoir qu'il ne fallait pas faire confiance trop vite. Et quelque part, je redoutais la compagnie d'autrui... À cause de ce souvenir qui m'enchaînait à mon passé, la compagnie d'autrui était parfois plus un poids qu'une aide - et ça je le savais bien...

« M'enfin, cela dit, rien ne nous empêche de collaborer... » Dis-je en me retournant.

Confiance ou pas, buisiness is buisiness et en effet ! L'argent, ça changeait complètement la donne ! Sur ces dernières paroles, je m'éloignai du manieur de cendres pour entrer dans le quartier général. J'y croisai mon boss et, comme prévu, je lui livrai l'argent tout lui expliquant calmement et poliment qu'une partie avait été dépensée. Ce n'était pas la première fois, c'était des choses qui arrivaient... Je m'attendais à repartir tout aussi rapidement, mais étrangement ...Il enchaîna les questions.

– Et donc ? Que s'est-il passé ?
Eh bien, je l'ai laissé s'en tiré ainsi - à quoi bon entasser un cadavre de plus dans nos terres déjà bien désolées... Vous ne trouvez pas ?


Silence...

– Ce n'est pas la première fois il me semble....
Non, mais qu'est-ce que j'y peux si tout le monde dépense tout ? Et puis, c'est compréhensible, dans une ville comme Ame, il vaut mieux tout dépenser avant qu'il ne soit trop tard. On meurt vite ici après tout... N'est-ce pas ?


À ces mots il lâche un rire roque. Je fronçai les sourcils et l'observai avec un air dubitatif... Non, il n'allait rien tenter contre moi, n'est-ce pas ? Je m'étais toujours montrée coopérative et jamais je ne m'étais rebellée ou n'avait montré un acte de traitrise... Mais...

« Personne ne vit longtemps après m'avoir trahi. »

À ces mots, tous les sabres se braquèrent en ma direction. Puis, dans les secondes qui suivirent, une explosion se fit entendre. C'était le son d'un kunai explosif.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 20 Sep 2020 - 23:53


Taida 怠惰


Du bon jargon de mercenaire que lui-même aurait pu formuler en d’autres circonstances. Mais au fond, quelque chose chez la jeune femme l’attirait. Leurs histoires mutuelles, cette interaction au bar, ou le simple fait qu’il puisse coopérer pour la première fois avec quelqu’un.

“ Je ne suis pas certain que tu sois sincère… “

Peut-être était-ce un moyen de le tenir à distance ? Toujours était-il qu’il ne comptait pas changer d’avis pour le moment, du moins jusqu’à ce qu’elle ne lui donne pas de raisons de douter. Au contraire, la jeune femme s’était plutôt montrée réglo avec lui jusqu’ici. Autant lui faire confiance… qui irait poignarder un camarade après tout ? Akira ne croyait pas si bien penser.

“ A notre collaboration alors. “

Dit-il avec un enthousiasme dissimulé. Sans doute n’avait-elle pas conscience du traitement privilégié qu’il lui accordait. En effet, Akira n’aurait jamais agi ainsi avec qui que ce soit en temps normal. Sans doute était-elle spéciale… ou était-il en train de changer ?

Quoi qu’il en fut, le Kogami entra finalement à la suite de sa camarade dans le bâtiment avec un peu de retard. S’il aurait habituellement attendu à l’extérieur, le jeune homme avait changé d’avis. Que ce soit par attirance pour son postérieur ou simple camaraderie, l’Hijine s’arrêta quelques centimètres derrière elle, en retrait. La discussion commença de manière banale, laissant le Kogami rêvasser le temps que la transaction se fasse…

… Mais celle-ci pris une tournure inattendue. Après diverses questions emplies de soupçons, l’homme se retourna contre son employée… comment avait-il appris au juste ? Un traître ? Sûrement pas lui en tout cas. Son premier réflexe fut de dégainer son katana, prêt à protéger sa camarade. Lorsqu’un kunai explosif fusa vers elle, Akira s’interposa en parant le projectile du plat de sa lame. L’explosion eut tout de même lieu, brûlant donc le jeune homme superficiellement mais laissant sa coéquipière intacte.

“ Tu vois… je crois que tu peux me faire confiance maintenant. “

Dit-il en se mettant en garde. Un dur combat s’annonçait...

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 27 Sep 2020 - 11:40


Mukuro

Assez surprenant... Mais vrai. Il venait de protéger mes arrières. J'esquissai alors un léger sourire, à la fois soulagée et rassurée, avant de venir me coller calmement dos à dos à lui et dégainer à mon tour mon propre sabre en direction de nos opposants... Puis à voix basse, je murmurai :

« ..Eh bien, ça sera nous deux contre le reste.. Je te fais confiance - au moins pour cette bataille... »

Puis, sans attendre, je lançai l'offensive. - En y repensant, on était un peu de mèche dans cette affaire - comme le dirait les vieux paysans, on était un peu dans la même bouse... Mais parfois, la malheur parvenait à rallier le cœur de deux individu...

Le bureau du boss (enfin ce qui était initialement un bureau) devint un terrain de combat. Un terrain pour un combat féroce opposant bandits armés à deux maigres shinobis. Nous étions alors en infériorité numérique, et combien même nous maîtrisions les arts Ninja, nous étions loin d'être des prodiges dans le domaine. Mais tant bien que mal, nous parvînmes à tenir face à nos adversaires..

Les sabres se croisèrent, des flammes jaillissèrent, des cendres s'élevèrent, et dans un tumulte de fracas, de cris et d'agoni, le combat prit fin - dévoilant plus que deux corps debout parmi une petite dizaine de cadavres...

Mais c'était encore loin d'être la fin - car le boss était encore debout... Et lui était sans doute plus fort que les autres ! Se relevant de son siège d'un calme olympien (cette class digne d'un boss mafieux !) il s'avança vers nous et croisant les bras, il relâcha une puissant vague d'énergie... C'était l'ouverture de la première porte. SURPRISE !

« Vous allez me le payer, bande de vermines.. » Grogna-t-il de sa voix grave.

J'étirai alors un sourire (car il valait mieux rire que pleurer) mais on voyait clairement que j'étais un peu... Angoisée.. Oui, celle-là, je l'avais pas calculé... On disait qu'il était fort et que ses poings pouvaient briser la roche, mais... J'étais loin de m'attendre à ça... Je donnai alors un coup de coude dans le bras de mon partenaire...

« Et.. là ? Tu me protèges toujours ? »

C'était purement ironique... Je tirai alors sur son vêtement et me penchai vers lui comme pour élaborer un plan d'attaque. Un plan rapide, hein, car on avait pas trop le temps... Et celui-ci consistait en trois choix :

« La fuite. La fuite. Ou.. La fuite ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Kogami Akira
Kogami Akira

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 27 Sep 2020 - 14:27


Taida 怠惰


Souriant en constatant que la jeune femme avait décidé de lui faire confiance -elle n’avait de toute manière pas beaucoup d’autre choix- Akira porta son attention sur les adversaires qui leur faisaient face. Sans doute individuellement insignifiants mais le nombre ferait la menace… surtout qu’il avait beau être shinobi, le Kogami n’était pas des plus doués. N’ayant que rarement eu l’occasion de parfaire ses techniques, le combat qui suivit fut relativement brouillon.

Ce qui ne l’empêcha pas de vaincre aux côtés de sa partenaire. En effet, ses passes d’armes faisaient malgré tout mouche et lui permirent de s’en sortir de nombreuses fois, quand ce n’était tout simplement pas Mukuro qui lui rendait la pareille en lui sauvant la mise. Finalement, après quelques souffles de cendres dans les yeux et techniques doton rudimentaires, les corps s’ammoncelèrent et le sang coula le long de sa lame.

“ Fiou… “

S’apprêtant à ranger sa lame alors que le boss se relevait, Akira ne le prenant au départ pas comme une réelle menace, le jeune homme changea rapidement d’avis en voyant ce dernier dégager une puissante vague d’énergie. S’il n’avait aucune connaissance des portes, ce seul fait lui fit réaliser qu’il s’agissait sans doute d’un adversaire puissant… et le duo commençait à fatiguer.

“ Oui… évidemment… “

Dit-il, sincère, bien que décontenancé. Mais lorsqu’elle évoqua leurs “possibilités” une idée germa en tête du Kogami. Quelque chose de simple, mais relativement efficace et restant parfaitement dans ses cordes. Ainsi, penché vers elle, il effectua un mudra.

“ La fuite. “

Soudain, le vagabond cracha une grande quantité de cendres en direction du boss, de quoi recouvrir la moitié de la pièce et l’aveugler. Sans perdre de temps, il créa un clone qu’il envoya en sa direction pour le leurrer et tira sa camarade vers lui pour s’enfuir immédiatement de la, ne comptant pas s’arrêter avant d’avoir fait plusieurs kilomètres au bas mot.

_________________
Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Voix d'Akira
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Mukuro
Mukuro

Nous sommes pareils [Imai] - Page 2 Empty
Dim 4 Oct 2020 - 11:48


Mukuro

« Oh.. Très bon choix. » Dis-je en réponse au nukenin...

(Enfin disons surtout que c'était le seul choix possible... Mh, je nous voyais très mal affronter ce gros molosse alors nous étions déjà bien épuisés...) Ainsi, sans perdre de temps, j'enchaînai les mudras et concentrai une grosse quantité de chakra dans ma lame. Et, d'un gros tranchant, je vins nous frayer une sortie dans le le mur à droite - pendant que mon partenaire les aveuglait. Aussitôt, je me fis entraîner par ce dernier vers cette sortie.

Usant du peu de chakra restant dans mes veines, je vins provoquer une grosse bourrasque de vent pour repousser nos assaillants. Après quoi, c'était la course poursuite. Après une bonne petite dizaine de minutes, nous arrivâmes enfin en un lieu tranquille où n'étions plus que deux. Reprenant mon souffle, je me retournai vers le jeune homme.

« Nous avons réussi à semer... Je te suis assez reconnaissant pour ce qu'il s'est passé aujourd'hui, surtout que tout ceci est un peu de ma faute... Si tu ne m'avais pas suivis, peut-être aurais-tu fais belle carrière... Enfin, c'est passé. Je te suis simplement reconnaissant - on peut dire que l'on est quitte avec cette somme d'argent. »

Je jetai un petit sachet de ryos en sa direction - celle que j'avais volé au passage au boss (bah, tant qu'à faire, si on coupait les ponts, autant que je récupérais ce qui m'était dû !) et ainsi, je ne me retrouvais sans aucune dette envers le jeune homme. Bon, il me fallait tout de même trouver un moyen pour la suite.. Mais j'étais une mercenaire, j'avais d'autres contacts - même si indéniablement je venais de perdre le plus gros...

« Toi aussi, tu es à nouveau libre, plus aucun contrat ne te relie à eux. Va où bon te semble - et si par malheur tu recroises leur emblème, fais-toi petit... Sur ce, bye. Restons bons collègues mercenaires. » Dis-je avec un sourire.

En soi, je n'étais pas tellement amoché - mais j'avais bien envie de prendre un peu de repos dans un bar...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302

Nous sommes pareils [Imai]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: