Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]

Yuki Seiko
Yuki Seiko

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Dim 19 Juil 2020 - 16:51
Une journée pour se souvenir...
Le vent soufflait paisiblement en cette matinée, le ciel se teintait à peine d'une coloration éclatante, là où quelques nuages venaient à peine obstruer cette vision des plus appréciable. La vie, timidement, s'extirpait de sa torpeur nocturne, le village s'animait alors. Entrecoupés de bâillements disparates, les commerçants s'attelaient déjà à leurs tâches récurrentes alors que, de courageux matinaux, eux, déambulaient déjà parmi les étales dont la plupart n'étaient même pas encore montées. Tout semblait paisible, mais le va-et-vient des shinobis ramenaient tristement la réalité sur le devant de la scène. Le monde enchaînait les crises, aussi rudes les unes que les autres, même un simple civil pouvait en avoir conscience.

Pourtant, une personne semblait, déconnectée de cette réalité. Absente des tourments de cette terre, égarée aux confins de ses pensées, mélancolique et résignée. Le quartier du clan Yuki se dessinait alors, et plus précisément une bâtisse traditionnelle aux jardins luxuriants. Une silhouette se dessinait sur les lattes de bois clair qui composaient la coursive extérieure du bâtiment. Agenouillée, impassible, on pouvait distinguer une interminable crinière d'un blanc nacré. Une peau teintée par le soleil radieux de l'archipel, le tout affublé d'un yukata aux couleurs endeuillées. La sérénité semblait l’étreindre avec tendresse sans que rien ne puisse la perturber. Pourtant, certains tressaillements se firent observer, malgré des paupières closes, l'agitation animait son regard perdu dans l'obscurité, tel un cauchemar.

Souvenir douloureux.
Vérité inavouable.
Éprouvante réalité.

Finalement, la trentenaire ouvrit les yeux, contemplant la flore verdoyante qui s'offrait à elle en toute simplicité. Un long soupir appuyé vint alors étayer cette vision, en guise d'un semblant de sérénité retrouvée. Seiko finira par se redresser, non sans une certaine élégance avant d’épousseter d'un revers de la main son vêtement. Ses doigts finiront par s'insinuer dans l’entrebâillement de la porte coulissante qui lui fit face, cette dernière, s'ouvrit sans grande force. Effectuant quelques pas dans cette pièce à la décoration épurée, la Yuki se figea, coupée dans son élan, avant de poser son attention sur un présentoir. Une lame, précieusement conservée dans un fourreau ouvragé était placée ici. La protagoniste se rapprocha, hésitante, sa main surplomba quelques instants l'arme avant que ses doigts ne frôlèrent avec timidité cette pièce unique. L'émotion, insidieuse, gagnait Seiko sans que son visage ne fût altéré par cette dernière.

- Une époque révolue ... Susurra l'intéressée éprise de nostalgie.

Dans un geste maladroit, le plat de sa main vint heurter une commode où étaient entreposés divers objets. Une boîte chuta, déversant son contenu aux pieds de la trentenaire.
La surprise pouvait se lire sur son visage alors qu'elle s'abaissa pour saisir l'objet.
Entre ses doigts, une bande de tissu dénouée, sombre, la plaque métallique ornant le bandeau était frappée du symbole de Kirigakure no satô.
La poigne se referma lentement, l'étoffe se froissa sous l’étreinte infligée avant qu'un soupir prolongé ne rompit le silence omniprésent.

- Une époque révolue ... précisa encore une fois la Yuki.

Le bandeau de l'ancienne kunoichi fut soigneusement plié et rangé à nouveau.
Soudainement, une voix autre que la sienne se fit entendre.
Répondant alors à la sollicitation, Seiko se présenta devant la porte et ouvrit.
Le visage de sa tante se dessina alors, elle semblait inquiète

- Je ne peux plus me résoudre à te voir dépérir en ces lieux, rongée par le remords et le regret. Il faut que tu donnes une nouvelle chance à la vie, à ton talent, tu es une Yuki, tu dois aller de l'avant !

Les traits de la trentenaire s'assombrirent tout à coup, maussade, laissant de longues secondes de silence s'installer.

- C'est une plaie qui ne se refermera jamais, quelque chose en moi c'est brisé ce jour-là, quand je lui ai fait face et qu'il n'a pas daigné entendre raison. Shiori ... enfin feu Godaime-sama m'avait mis en garde tout comme Kaya, mais j'étais trop aveuglée. Lorsque j'ai appris sa mort, le peu que j'avais réussi à construire, hors de cette cage dorée, s'est évaporé, comme les dernières neiges du printemps. Expliqua Seiko dans une tirade ne manquant pas d'émotions.

- Cette affaire a ébranlé toute notre communauté, pas seulement toi, tu te dois de rebondir et enfin vivre la vie que ces vieux croulants t'ont pris il y a fort longtemps. Enfin, j'ai déjà pris des disposions pour que tu quittes ces murs, ne serait-ce qu'une journée.

Malgré la droiture des propos de la tante de Seiko, cette dernière afficha un léger sourire taquin qui détendit l’atmosphère rapidement. La noblesse et le protocole de leur lignée n'avaient pas réellement de sens quand elles échangeaient une conversation. Cela n’empêcha pas pourtant la trentenaire de réagir.

- Obasan ! Réellement ? Tu veux me faire quitter le domaine de force . Tu es irrécupérable.

Un peu plus tard, la Yuki à la chevelure immaculée fut mise devant le faite accompli. Un membre de la Kenpei devait passer et l'escorter pour la journée. Un nouveau chaperon, renouant ainsi avec sa jeunesse, mais, finalement, peut-être que cette journée sera salutaire pour Seiko qui attendait patiemment devant les portes du domaine, pensive.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Qsqsqsqs
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Mar 28 Juil 2020 - 6:37

Ayant besoin de se changer les idées depuis la mort de Seiya, Haise était perplexe, réalisant que du jour au lendemain que tout ce qui avait été bâti pouvait crouler devant soi, en un seul clin d’oeil. Se demandant sur le coup s’ils étaient tous prédestinés à vivre une vie aussi courte, lui qui n’aspirait qu’au calme et à la tranquillité ne pouvait s’empêcher d’émettre quelques doutes au regard du tournant particulier du monde dans lequel ils vivaient. À bien y penser, c’était problématique tout cela…

L’idée qu’il pouvait du jour au lendemain mourir sans avoir réellement pu faire ce qu’il voulait vraiment commençait de plus en plus à l'angoisser. Lui qui s’était plus ou moins caché dans l’ombre de sa personne pour ne pas s’imposer auprès des autres réalisait possiblement l’erreur qu’il faisait. Certes un peu sensible, se cacher n’attirait certes pas les regards jaloux, mais bien d’autres éléments négatifs. Que ce soit la solitude ou le fait d’en finir malheureux, à bien y penser, il commençait à se dire que sa vie ne finirait qu’en brève lueur de ce qu’il avait un jour pu devenir. À force de s'aliéner, on finissait par s'effacer...

Se souvenant de Seiya qui plongeait dans les ténèbres, cette journée-là, Haise avait plus ou moins maudit ses aptitudes comme ses forces et ses faiblesses. Était-ce ce qui avait subitement déclenché un tel élément déclencheur en lui ?

Qui sait. Toutefois, cette curiosité était loin d’être mauvaise…

Se noyant malheureusement dans son travail, une des manières de digérer ce qu’il traversait était de prendre plus de missions qu’accoutumé. Ne pouvant s’empêcher de se garder actif, il commençait de plus en plus à se découvrir, et ce, même si ça voulait dire de protéger un pseudo-magicien que personne n’aimait vraiment en dehors de son apparence.

Or, cette journée était différente. Il était mandaté à protéger ou plutôt escorter une femme du clan Yuki au sein du village. Agissant comme protecteur, il était très rare que ce genre de missions tombaient entre les griffes de la Kenpei. Ainsi, il devait y avoir un motif particulier. Or, en se présentant devant la femme en question, il ne trouva rien de particulier à vue d’oeil.

-Enchanté, Sakkaku Haise. Je suis sergent de la Kenpei et j’ai pour objectif de veiller à votre sécurité aujourd’hui.

Toussotant pour témoigner des efforts qu'il déployait en entamant le dialogue, il tenta maladroitement de faire la conversation, sortant ainsi de sa zone de confort même si le tout avait un but assez professionnel.

-D’ailleurs, savez-vous les motifs pour lesquels vous devez être accompagné… ? Est-ce parce que vous êtes une personne importante du clan Yuki n’ayant pas encore traversé la majorité ?

Pauvre Haise… Dans sa tentative d’en savoir plus, il avait posé maladroitement un jugement sur sa personne et son âge. Or, quelque chose clochait forcément. Lui qui était généralement silencieux n’était pas aussi maladroit… Était-ce lié aux tentatives qu’il n’assumait pas totalement de s’ouvrir un peu plus… ?

Dans tous les cas, la marche était entamée et aussi maladroit soit-il, la destinée les avait bien réunis pour une raison… Deux âmes sensibles qui essuyaient la mort de quelqu’un...ou quelques personnes pour Haise…

Zoku...

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki Seiko
Yuki Seiko

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 18:34
Une journée pour se souvenir...
Seiko pensait que l'attente allait sans doute être longue et monotone, mais, elle se trompa. Un jeune homme dont le regard rivalisait pratiquement avec le sien, se présenta. Surprise, mais impassible, la Yuki plongea ses yeux, perles glacées, dans ceux de l'arrivant afin de sonder ce dernier. Rapide, furtif, cela ne durera qu'un bref instant. Oh non, il ne s'agissait nullement d'un toisement hautain ou d'une quelconque provocation, une simple manière de faire, un échange visuel qui pouvait parfois supplanter n'importe quel échange verbal. Silencieusement toujours, la trentenaire distinguée s'inclina respectueusement tout en lenteur, avant de prêter attention au patronyme ainsi que le prénom de son protecteur du jour. Le dénommé Sakkaku Haise faisait preuve de politesse, chose appréciable pour l'ancienne Kunoichi et elle était bien décidée à se montrer tout autant cordiale.

- Je me nomme Yuki Seiko, enchantée également de faire votre connaissance. Navré que ma famille daigne vous importuner pour si peu.

Sa voix était douce, mais assurée, malgré tout, une certaine gêne tenaillait son monologue, sans doute mal à l'aise de devoir justifier la présence d'un garde du corps pour cette sortie.
Visiblement, elle n'était pas la seule à partager cette situation incommodante. Le constat fut rapidement établi, ce jeune homme semblait ... timide, mais Seiko ne s’embarrassa pas de conclusions hâtives. Les présentations terminées, une question venait déjà accompagner la suite des événements, cette dernière eut le mérite d'étonner la Yuki qui se crispa quelques instants.
Soudain, un éclat de rire discret et retenu illumina un tant soit peu son visage. Il était vrai que bien souvent les gens rajeunissaient énormément la trentenaire, elle qui, malgré le temps, ne semblait guère vieillir. Se reprenant peu à peu pour ne pas indisposer plus que de raison son interlocuteur, elle finira par éclaircir ses doutes, ou au moins une partie d'une manière détendue.

- Je dois bien avouer que vous êtes le premier à me faire cette remarque sur la majorité. Enfin, ne vous inquiétez pas, je suis majeure depuis bien longtemps.

Restant bien entendu évasive sur son âge réel par souci d'amour-propre, elle poursuivit.

- Pour être franche avec vous, je n'en ai pas la moindre idée, l'hypothèse la plus probable selon moi, c'est que je me suis retirée de la vie de Shinobi depuis un certain temps ainsi que ... D'anciennes actions d'un membre de ma famille proche qui n'ont pas été du goût de tous.

Le visage de Seiko perdit de sa superbe, ombragé par le souvenir honteux, l'amère douleur d'une disparition emportant avec elle les secrets de l’incompréhension. Un bref soupir vint alors chasser la moue maussade de la femme aux cheveux immaculés. Cette dernière effectua quelques pas, allant de l'avant et faisant face au village de la brume. Le vent iodé provenant de l'océan berçait le visage aux traits fins de la Yuki, faisant frémir sa tignasse ainsi que son vêtement. Sans l'énoncer, elle semblait heureuse de quitter les murs du quartier de son clan, ignorante de tous les changements qui furent apportés.

Lançant un coup d’œil furtif par-dessus son épaule, fixant alors son ange gardien, elle se laissa aller à un échange.

- Je ferai en sorte de ne pas être trop encombrante, et rassurez-vous, je sais parfaitement me défendre. Je me dois cependant de respecter le souhait des miens et donc me faire accompagner. Pour l'heure, je meurs de faim, donc si vous voulez bien avoir l'obligeance de m'escorter.

Bien que quelque peu réfractrice à l'idée d'avoir un chaperon, Seiko préféra tourner cela à son avantage. Une nouvelle rencontre, un nouveau visage et qui sait, une conversation sans doute instructive. Dans ces conditions, avec un soupçon d'humour, inutile de dire que la trentenaire tentait de « briser la glace ». Ainsi, tout en débutant la progression dans la longue rue qui séparait le « bastion » Yuki et le centre du village, Seiko se laissa aller à la conversation.

- Vous semblez jeune et pourtant, j'ai entendu dire que faire partie de la Kenpei n'était pas donné à tout le monde, je me trompe ?


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Qsqsqsqs
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 4:56


Fronçant les sourcils, Haise avait vraiment du mal à comprendre pourquoi il avait été choisi, mais ce n’était pas important. Il semblait y avoir des mystères plus grands à l’oeuvre. N’étant pas forcément le plus empathique, il crut sentir une vague soudaine d’animosité mélangée à de la tristesse s’emparer de celle qu’il était chargé d’escorter. Percevant le tout , car lui-même était habité d’une énergie similaire, il préféra garder le silence face à ce constat.

Se contentant d’écouter, l’homme impassible fut toutefois surpris deux fois plutôt qu’une. La première fut en lien avec son âge, créant ainsi une légère gêne pour s’être trompé et la seconde était en lien avec sa contradiction. Jurant de ne pas être trop encombrante, elle lui demanda aussitôt de l’amener grignoter. N'était-ce pas contradictoire ou était-il paresseux ?

Sur le coup, Haise eut une légère réaction de recul avant d’obtempérer en l’invitant à prendre les devants. Faisant preuve de galanterie, son silence marquait de nombreuses réflexions qui furent aussitôt interrompues par une question bien placée. Semant beaucoup de doute, il commençait à se demander s’il avait passé l’examen trop tôt. Aimant être discret, ce compliment le gênait suffisamment pour connoter tout son visage d’un rouge aussi vif que la couleur d’une fraise.

-Ah ? J’imagine que j’ai été un peu chanceux… Qui plus est, depuis le combat contre Sanbi, je pense que les critères ont forcément été revus à la baisse pour accélérer la formation de nombreux shinobis.

Tentant d’être le plus humble possible, on aurait presque dit qu’il avait des problèmes de confiance. Or, la réalité de ce qu’il pensait vraiment et de ce qu’il disait était complètement différente…

-Bien qu’il ne sert à rien de penser au passé, ça ne vous manque pas parfois d’être shinobis ?

Tentant de changer de sujet, cette fois-ci, il le fit avec beaucoup plus de confiance, sur un sujet très peu maladroit aux premiers abords…

-Sinon, j’ai oublié de vous le demander, mais que voulez-vous manger ?

Après tout, en fonction de ce que son estomac lui demandait, il devait planifier les routes les plus sécuritaires et les moins catastrophiques…sachant qu'à n’importe quel moment, ils pouvaient entendre un :

-Ohhh joli couple !

Trop tard…


_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki Seiko
Yuki Seiko

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 12:48
Une journée pour se souvenir...

Bien que Seiko était connue pour sa gentillesse, il lui arrivait parfois d'être un peu gauche dans ses propos, une situation sans doute due à son enfance très stricte. Une éducation qui l'avait allègrement empêché de connaître toutes les subtilités de l'échange dans un cadre moins ... protocolaire. La Yuki put constater rapidement que sa question avait provoqué une certaine gêne vis-à-vis de son chaperon, sans réellement comprendre, elle finira par répondre dans la continuité de la discussion.

- Sanbi vous dites . Eh bien, la situation c'est grandement détériorée depuis mon retrait. C'est frustrant, j'ai l'impression de ne plus être au courant de rien.

Bien entendu, elle exagérait grandement, certaines informations lui étaient tout de même parvenu malgré son « exil », mais il est vrai que la majorité des changements majeurs du monde lui étaient inconnus. La trentenaire reprit alors le cours de la conversation.

- Bien des gens sous-estiment leur force, ou au contraire, l'exagèrent, mais, je pense que vous faites partis plutôt de la première catégorie.

L'ancienne chuunin, tout en progressant dans les rues du village, continuait d'agrémenter la discussion. Elle semblait bien affirmative concernant le jeune qui l'accompagnait, mais son naturel positif la poussait souvent à des conclusions optimistes. On pouvait aisément dire que malgré son âge, un soupçon de naïveté l'habitait encore bel et bien, voilà sans doute pourquoi elle s'était voilé la face si longtemps concernant son frère. Après quelques instants, Haise rebondissait sur un nouveau sujet, sans doute interrogatif sur la raison qui avait poussé la jeune femme à abandonner prématurément sa vie de Kunoichi. Un sujet difficile, même Seiko n'était pas réellement certaine de la véritable raison qui l'avait poussé à déposer son bandeau. La Yuki tarda à répondre, un brin amère, mais elle n'en voulait pas au jeune ninja, après tout il ne pouvait pas connaître tout son passif. Elle finira par répondre.

- Pour être totalement honnête avec vous, oui cela me manque parfois, mais je crois que cette décision était la bonne, sans compter que je ne pense même plus avoir le niveau nécessaire pour être une kunoichi respectable.

La trentenaire remonta légèrement ses mains avant de les fixer pendant plusieurs secondes, elles n'avaient pas servi à lancer un jutsu depuis si longtemps qu'effectivement, elle ne savait pas si elle en était encore capable. Enfin, à force de spéculations négatives cela ravivait un peu plus les délicats gargouillements de l'estomac de Seiko. Heureusement, son jeune accompagnant posa une question adroite et bienvenue.

- Mmmmh je dois bien avouer qu'une soupe miso accompagnée de quelques yakitoris serait parfait, et vous . J'espère que vous avez faim également.

C'est à ce moment qu'une phrase innocente fût prononcée dans la foule des passants, bien entendu, elle visait le petit duo qui se déplaçait en direction du centre du village. Cela amusa la jeune femme qui se permit un très léger sourire ainsi qu'une boutade.

- Il faut croire que nous sommes bien assortis, même si je pourrai être votre grande soeur.

Oui cela pouvait choquer de voir que Seiko pouvait faire de l'humour, mais cela faisait sans doute partie de son charme.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Qsqsqsqs
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 1:36

Arquant un sourcil alors qu’un rouge vif s’était emparé de son visage, le Sakkaku ne réalisait pas du tout la situation dans laquelle il était. Tout ce qu’il savait était qu’il faisait soudainement assez chaud… beaucoup trop même. N’étant pas habitué à être affiché de la sorte, il était très étonné de voir la manière décontractée dont celle-ci avait pris le message. Elle était si calme qu’il en oublia même le causeur de trouble, regagnant peu à peu son derme d’un naturel pâle. Plutôt perplexe, il commençait surtout à se demander quel âge celle-ci avait en fin de compte.

-Merci du compliment, mais après avoir mangé, on pourrait très bien tester vos aptitudes. Je ne sais pas si c’est une bonne idée, mais il n’y a généralement qu’un seul moyen de le savoir…

Se laissant emporter par son esprit simple et naïf par moment, il passa rapidement sa main dans sa chevelure en se souvenant qu’il était en mission :

-Mais bon, je n’ai pas trop faim, mais je suppose que je peux vous accompagner…

N’y voyant pas vraiment d’inconvénient, il n’était certainement pas le shinobi le plus adapté pour ce genre de moments. Pourtant, plus le temps s’écoulait et plus il se sentait à l’aise, comme si son naturel assez simple lui permettait de se sentir...bien ?

-Je connais un restaurant assez sympathique qui offre des tables donnant vers l’extérieur si vous voulez…

Sachant que cela faisait longtemps qu’elle ne sortait pas , il lui proposa cela sans forcément prendre considération du fait qu’il avait plus ou moins l’impression d’être en train d’inviter quelqu’un à souper. N’ayant jamais vécu ce genre de situations par le passé, il eut un mince doute avant de chasser cette idée de son esprit. Maîtrisant l’Hikariton, il savait pourtant mieux que quiconque qu’il était primordial de ne pas se fier aux apparences.

-C’est par là si jamais ça vous intéresse.

Pointant l’entrée du bâtiment, il se souvenait y être allé lorsqu’il avait rencontré sa première équipe temporaire. N’ayant pas duré longtemps, semblait-il que No avait été muté ailleurs, ce qui l’avait amené à rejoindre la nouvelle équipe de la Tigresse Blanche.

-Sinon, vous avez raison, il faut bel et bien se méfier des apparences, c’est aussi pour cela que je pense qu’il serait intéressant de voir si vous êtes aussi rouillée que vous le prétendez… On pourrait même avoir quelques surprises…

Par défaut, le Sakkaku n’était pas très bavard. Ainsi, il tentait tranquillement de faire la conversation en optant pour un sujet sur lequel il était confortable : le combat… Qui plus est, il était très curieux de savoir ce que cachait l’art des Yukis. Réputés au sein du village, bien qu’ils étaient chefs des Geôles, ce n’était pas pour autant qu’elle devait rester enfermée dans une fausse prison…

-À bien y repenser, ça pourrait confirmer certains éléments ou en infirmer d’autres…

Ne posant pas son regard sur celle-ci, il ne voulait pas se faire trop insistant même s’il savait pertinemment qu’il avait raison. Au-delà des artifices et subterfuges, il fallait bien souvent percer une carapace pour voir ce qu’elle cachait..

Brrr…
et Haise ne faisait pas partie des exceptions à la règle sachant qu’il avait plus que faim…

-Je suppose que je vais plus que vous accompagner…

Redevenant très rouge, cette fois-ci, la rougeur semblait concentrée sur ses deux joues.

Le repas s’annonçait comique...surtout que d’ici peu ils seraient transportés vers une table donnant sur une vue intéressante si elle acceptait l’endroit. Qui sait, peut-être était-elle très difficile ?

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki Seiko
Yuki Seiko

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Dim 13 Sep 2020 - 22:13
Une journée pour se souvenir...

Le regard bleu glacier de Seiko scruta les réactions et émotions de sa jeune escorte, même si extérieurement elle ne laissait guère paraître ses émotions, intérieurement, sa curiosité prédominait. Les propos de l'homme de passage quelques instants plutôt ne l'avait même pas surprise, coutumière de ce genre d'amalgames irréfléchis. Sa beauté, semblant figée dans la glace, avait souvent été la source de diverses avances, conflits et même parfois des drames. Pourtant, elle n'avait jamais souhaité être la source de toutes ces attentions, préférant sans doute, naïvement, être libre de ses choix. Le jeu des clans, des alliances, s'attirer les faveurs du meilleur parti, avec une enfant en guise de dot. La trentenaire était une fervente partisane des anciennes traditions, mais certaines comme cette dernière n'avait clairement plus leurs places en ce monde.

La jeune femme étouffa un ricanement désabusé, consciente que cela ne changera sans doute jamais, pas de son vivant en tout cas. Chassant cette perspective peu reluisante dans un coin de son esprit en ébullition, la Yuki reportait son attention sur Haise, faisant mine de ne pas avoir été soumise à une absence passagère. Ce dernier proposait ouvertement de tester les capacités latentes de l'ancienne Kunoichi après le repas qui devait avoir lieu. Seiko grimaça quelque peu, hésitante, s'interrogeant sur cette question, mais finalement, elle en revenait à sa précédente déclaration.

« Pour être totalement honnête avec vous, oui cela me manque parfois »

Effectivement, elle ne pouvait décemment pas continuer à se mentir à elle-même, cette vie guerrière était peut-être l'expression de la liberté la fuyant depuis toutes ces années. Passant l'un de ses indexe sur ses lèvres, la femme à la chevelure immaculée finira par répondre favorablement.

- Cela ne pourra pas me faire de mal n'est-ce pas ? Disait-elle avec un soupçon d'ironie.

En revanche, le jeune homme manifesta son manque d'appétit, un léger sentiment de culpabilité effleura l'esprit de la shinobi, s'imaginant traîner le pauvre obligé dans une quête bien embarrassante. Finalement, il proposa un restaurant qu'il semblait connaître suffisamment pour se permettre de l'énoncer. Seiko n'avait pas quitté l'enceinte du domaine de son clan depuis si longtemps que tout au village lui semblait pratiquement inconnu. Elle se fia donc à son accompagnateur.

- Très volontiers, je vous suis, j'imagine que vous devez être un habitué du lieu sans doute non ?

La trentenaire gracieuse, suivie donc Haise jusqu'à l'établissement non loin de là. Certaines personnes déjà présentes, profitaient déjà des tables pour converser, se restaurer dans une ambiance décontractée. Cependant, avant même d'avoir pris place, le jeune camarade de Seiko reprit la conversation débutée plutôt sur le sujet des apparences. La fin de sa phrase était énigmatique, et, curieuse, la Yuki répondit.

- C'est possible, on m'a souvent répété que les jutsus sont un apprentissage que l'on oublie pas si facilement, une fois maîtrisé, cela fait bien plus appel à l'instinct qu'autre chose. Mais, que voulez-vous dire par « infirmer ou confirmer certaines choses ?

Elle le fixa, interrogative avant d'entendre très distinctement un bruit d'estomac qui semblait demander son dû, cela la fit doucement ricaner. Posant les mains sur ses hanches, marquant quelque peu son galbe, la femme reprit.

- Bon, pour me faire pardonnez de vous avoir traîné avec moi ici, même si visiblement vous en aviez bien besoin, nous irons par la suite vérifier si je suis si « rouillée » que ça, cela vous convient ? Donnant-donnant ?



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Qsqsqsqs
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  Empty
Sam 19 Sep 2020 - 20:26

Affichant un air relativement léger face aux réponses de la Yuki, le Sakkaku n’était pas le jeune homme le plus souriant. Toutefois, on pouvait y détecter une onde de positivité sur son visage tandis qu’elle venait d’accepter sa proposition.

Ne s’y attendant pas forcément sur le coup, il posa sa main sur son menton, réfléchissant à la manière dont il devait réagir pour finalement finir par la remercier :

-Merci de me faire confiance, ça me convient

Après tout, la sortir de sa zone de confiance ne devait pas forcément être une chose facile. Lui-même devait souvent confronter des zones aussi incertaines que difficiles. Par conséquent, il la comprenait plus qu’elle n’osait le penser même si elle semblait beaucoup plus familière à ce type de moments que lui.

Certes discret, Haise en était justement devenu très observateur, réalisant par le fait même qu’elle était assez particulière. Pour une des rares fois, il ne savait pas vraiment où se positionner par rapport à cette personne. Était-ce en lien avec son rôle qui était légèrement contraire à sa réelle nature ou parce qu’il se voyait étrangement en elle sans réellement comprendre pourquoi ?

Dès lors, un serveur se présenta pour connaître leur choix respectif. Demandant ainsi le plat de la maison après qu'elle ait choisie, il laissa Seiko choisir ce qu’elle préférait pour ensuite faire sa demande au serveur et venir poser une question qui lui trottait dans l’esprit depuis un bon moment.

-Mhmm…

Paraissant légèrement pensif, il mit plusieurs secondes avant d’oser. Relativement indiscret, sa question risquait d’être déplacée au point ou il était paré à recevoir une gifle. Pourtant, il avait plus qu’envie de la poser, comme s’il cherchait étrangement des réponses pour lui-même…

-Je pense que je devrais vous poser cette question plus tard, mais cette question m’intéresse, car je pense qu’elle pourrait m’aider et n’est pas un jugement quelconque sur vous…

Avalant sa salive, il but le verre d’eau d’un seul trait avant de rassembler son courage :

-Avez-vous déjà eu l’impression d’être l’ombre de vous-même...un peu comme si vous n’étiez pas en train de faire ce que vous désiriez réellement faire ?

Avalant de nouveau sa salive, la pression était palpable. Son coeur commençait à battre d’un rythme toujours plus soutenu, comme s’il s’attendait à ce qu’elle réagisse mal. Or, depuis quand était-il si stressé ? Qui plus est, depuis quand se sentait-il confortable avec des étrangers au point de maintenir une discussion ?

N’ayant pas de réponses pour le moment, il se contenterait d’attendre la résultante de ses actions pour le moment, en espérant ne pas l’avoir vexé...puisque ce n’était pas son objectif.

_________________
Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]  265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere

Une journée pour se souvenir ... [PV Haise]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: