Soutenez le forum !
1234
Partagez

La longueur d'âme - Notes de Raizen

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

La longueur d'âme - Notes de Raizen Empty
Lun 20 Juil 2020 - 5:51

Calme et détendu, Raizen pratiquait la méditation introspective depuis déjà longtemps. S’il avait trouvé un moyen grâce à la sensorialité de puiser dans ses ressources de manière à connecter avec ses ancêtres, ce n’était pas pour autant qu’il avait terminé son travail. Au contraire, il devait apprendre d’eux de manière à se synchroniser au choix sur la même longueur d’onde, chose qui était aussi difficile qu’épuisante émotionnellement sachant qu’il se devait de gérer trois âmes. Certes, elles n’étaient pas toutes aussi fortes qu’Hachimon, mais les maintenir sans perdre la maîtrise de l’une d’entre elles était difficile au point ou il perdait énormément de sang chaque fois qu’il perdait la maitrise de ses sens.

Ainsi, le Meikyû avait décidé d’adopter une approche assez simple. Ayant volé quelques récits sur l’art des Samurais et de leur méditation, il avait compris qu’il devait maîtriser sa propre longueur d’âme avant de travailler sur sa longueur d’onde. Lui permettant ainsi d’être en totale symbiose avec lui-même, seul à ce moment, il pouvait s’assurer de connecter avec une ou plusieurs âmes sans forcément mettre en péril son esprit ou sa personne. Autrement, il continuerait de souffrir comme les premiers jours d’entrainements, se torturant de douleur sous l’oppression de la puissance qu’abritaient ses sceaux.

Dès lors, Raizen méditait chaque fois qu’il avait le temps. Se permettant parfois de se poser sous une chute d’eau glaciale pour repousser son corps jusqu’à ses limites, c’était un moyen pour lui d’oublier son corps pour ne faire qu’un avec son âme et son esprit. S’il avait maîtrisé ses facultés corporelles et celle du corps grâce à la nécromancie, il se devait de développer son esprit et son âme.

Dès lors, il passait plusieurs heures à respirer, méditant, respirant et pensant. Se permettant ainsi de visualiser ses objectifs, sa projection de sa personne, de son âme et de son esprit était graduellement poussée à son paroxysme, comme s’il approchait un certain niveau entre la vie ou la mort.

Ressemblant parfois à un rêve éveillé, il laissait la projection de sa propre personne superposer la totalité de son corps, gravitant ainsi autour de lui pour le protéger sans pour autant superposer son corps.

Concept relativement abstrait, mais pourtant présent, à travers plusieurs jours de pratiques voire semaines, il avait graduellement appris à libérer son âme, un peu comme il le ferait avec son chakra pour superposer son corps d’une couche fine. Alimenté de chakra, il laissait son âme entrer en parfaite symbiose avec son corps, lui permettant ainsi d’être beaucoup plus alertes et aux aguets de la fréquence de son âme.

Lui permettant ainsi d’atteindre graduellement un état d’équilibre, ce fut ainsi qu’il capta pour la première fois cette force sourde qu’il pouvait manifester. Un peu comme son réservoir chakratique, cette composante abstraite se révélait à travers un lien électrique qui lui permettait de capter sa propre fréquence, mais aussi de percevoir les différentes fréquences de ses sceaux. Or, comment devait-il se synchroniser sur une fréquence voire même trois en même temps ?

Pour le moment, cette inconnue lui posait problème surtout qu’il n’arrivait en aucun cas à alterner la fréquence sur laquelle il gravitait.

Ainsi, Raizen mettait à l’écrit toutes ses avancées dans un cahier qui comptait l’ensemble de ses recherches.

Poursuivant ainsi son étude de l’âme et de l’individu, il notait les résultats de chacune de ses tentatives de manière à les réviser de temps à autre au cas ou il aurait un éclair de génie. Or, en aucun cas, il ne s’attendait à faire autant de liens...


_________________
La longueur d'âme - Notes de Raizen J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

La longueur d'âme - Notes de Raizen Empty
Lun 20 Juil 2020 - 6:58

La longueur d’âme , se dit d’une entéléchie par laquelle l’âme gravite et se prolonge dans un corps donné. Généralement confinée à l’intérieur d’un corps humain, celle-ci est relativement difficile à manipuler. Chaque individu possède une longueur d’âme gravitant sur une fréquence précise déterminée de multiples facteurs inconnus.

Aujourd’hui, j’ai découvert qu’il était possible de superposer la longueur d’âme avec son corps un peu comme une fine couche de chakra. Si j’ai de la difficulté à l’accroître davantage, je peux tout de même confirmer que cela m’a permis de capturer une fréquence.

Similaire à une empreinte chakratique, cette fréquence me permet de différencier les gens et de percevoir des parcelles de longueur d’onde similaire ou de dissonance.

---

Mise à jour : Il semble d’ailleurs être possible de moduler la longueur d’âme à un certain degré. Un peu comme le chakra, le tout est manipulable. Toutefois, contrairement au chakra, la longueur d’âme est beaucoup plus rigide. Il semble y avoir des limites claires de modulation de fréquence. Dans la limite du naturel, au-delà d’un certain point, une douleur insupportable causant d’importants saignements et frissons s’attaque au corps.

Soul Barrier : Après avoir exploré à de nombreuses reprises les différentes limites d’expansion de la longueur d’âme, il semblerait que le tout se comporte plus ou moins comme une barrière. Ainsi, j’ai décidé de baptiser le tout de manière conséquente. Bien qu’il me semble impossible de déterminer les réels risques de déroger totalement de la barrière imposée, il semblerait que le tout puisse susciter une perte de la raison. Passant outre son cadre interne et spirituel, cette barrière a clairement une influence sur le corps. Elle pourrait notamment expliquer la raison pour laquelle il est impossible de ramener l’âme d’un vivant. Une fois le récipient de l’âme détruit, il est impossible de récupérer l’âme pour la ramener dans son enveloppe à moins d’y construire artificiellement un nouveau socle.

Socle d’âme : Se dit de l’état de plénitude représenté par la barrière d’âme. Porteur porté par le vaisseau, ce socle représente ce qui à proprement parler fait le lien entre l’esprit et son corps. Je commence d’ailleurs à croire que parmi les pratiques cachées du clan Meikyû, il existe une manière d’enfermer une âme en dehors de sa barrière pour l’enfermer dans un corps quelconque. Si le fuinjutsu arrive à sceller de nombreux éléments, dont la puissance des dieux, il est fort possible qu’il puisse en effet représenter le socle d’une âme.

Réflexion sur la résurrection : À bien y repenser, s’il est possible d’enfermer un ancêtre Meikyû dans un sceau, il serait possible de redonner conscience à un corps en y respectant quelques conditions. Il faudrait en premier lieu capturer l’entité elle-même au moment de sa mort à travers les pratiques Meikyû. En second lieu, il faudrait trouver un corps compatible avec l’âme, comme son corps originel. En troisième lieu, il faudrait causer un stimulus qui viendrait provoquer l’inverse d’une dissonance. Sachant que les opposés s’attirent, il faudrait les nourrir de quelque chose de plus puissant... une sorte de résonance…

La résonance : Je commence à croire que la résonance a été suffisamment puissante pour bouleverser la longueur d’onde et d’âme de plusieurs, au point d’affecter l’enveloppe de leurs hotes. Si certaines personnes en sont mortes, se sont transformés en pierre ou autre, il est fort possible que ce soit dû à un mécanisme d’autodéfense dû à une dissonance trop violente ou autre… Toutefois, pour confirmer cette étude, il me faudrait trouver des survivants de la résonance ayant été figée et étant revenue à la vie… Ainsi, cela voudrait possiblement vouloir dire que les gens affectés par la résonance de cette manière ne sont pas forcément tous totalement morts…

Spoiler:
 


_________________
La longueur d'âme - Notes de Raizen J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

La longueur d'âme - Notes de Raizen Empty
Mar 21 Juil 2020 - 0:10

Mise à jour sur la maîtrise : J’apprends de mieux en mieux à percevoir les limites de ma longueur d’âme, mais aussi de ma barrière chakratique. Ayant par conséquent découvert de quelle manière orienter ma longueur d’onde sans avoir un accès particulier à des perturbations émotionnelles quelconques, je réalise que l’âme et le corps fonctionnent de la même manière. Si le corps peut voir son adrénaline s’accroître subitement sur un instant perturbant ou autre, le mécanisme est relativement similaire pour l’âme. Simplement, la puissance servant de catalyseur n’est pas le cerveau ni le chakra. Celle-ci serait plutôt influencée par l’âme libérant quelques pulsions à la barrière d’âme de manière continue. Similaire à un écho, il est fort possible que ce mécanisme soit quelque chose de très connu.

Résonance d’âme :
À force de pratiquer, je viens tout juste de me rendre compte que l’écho provoquer par le cri de l’âme affecte l’enveloppe de manière similaire à la résonance. Permettant ainsi de moduler son effet jusqu’à atteindre une synchronisation complète, elle permet d’atteindre et de maintenir à très faible échelle l’effet similaire d’une résonance… Bien que je n’ai pour le moment pas su la maintenir plus d’une seule seconde, je pense avoir compris quelque chose.

La résonance absolue : Après plusieurs jours d’entrainement, j’ai compris que la résonance d’âme est la solution à mes recherches. En résonant, les entités habitant un corps se synchronisent sur une fréquence identifique à celle du socle représenté par le corps. Celui-ci étant nourri par le chakra, l’âme se positionne de manière similaire. Nourrie par l’âme et sa longueur d’onde, la manifestation de la résonance permet à ses deux entités contraires et complémentaires de se synchroniser, ce qui inclut aussi les ancêtres maîtrisés à travers les sceaux. Ainsi, en relâchant leur barrière d’âme, il est possible que nous atteignions une résonance parfaite à un certain degré…

La résonance imparfaite : Après plusieurs essais, je viens de confirmer que malgré mon constat, ma longueur d’âme semble se heurter à une limite lorsque je tente de me synchroniser avec des ancêtres autres qu’Hachimon. Me permettant toutefois de renforcer mes aptitudes, il m’est clair que naturellement, je ne pourrais pousser leurs aptitudes au-delà de leur état actuel. Quoi qu’il en soit, seul un seul de mes ancêtres semble pour le moment être sur une fréquence très différente. Si Hachimon représente mon socle de synchronisation initial, Tsuki représente mon alter. Représentant mon pôle secondaire, l’éveil de mes sens a pu réveiller une facette allant au-delà de la synchronisation qui n’a été possible qu’à travers l’impact de la résonance. Il est fort probable que cette anomalie soit annulée en cas d’une seconde résonance….

L’assimilation parfaite : Plus je pousse mes études et plus des théories me viennent à l’idée. En effet, il serait possible que les assimilateurs soient en mesure de s’assimiler pour la simple et bonne raison qu’une caractéristique de leur âme ait eue un impact quelconque sur leur socle d’âme. Dérégulant par conséquent la barrière d’âme, l’effet de la résonance aurait causé une mutation quelconque…

Études scientifiques : Bien que les éléments que j’avance n’ont aucune résultante ou pertinence scientifiques claires, il est évident que mon progrès grâce à mes aptitudes Meikyûs révèle que mes pistes vont dans la bonne direction ou plutôt dans une direction quelconque. Toutefois, il faudra fort probablement prendre le temps d’étudier de tels effets sur les assimilateurs. En effet, tout comme les moines ayant vu leur chakra être modifié à proximité de la stèle, serait-il possible que les Dieux aient l’aptitude de manipuler le chakra, mais surtout de manifester la totalité de leur longueur d’onde ? Le cas échéant, leur présence pourrait se révéler problématique, tout comme leur scellement à l’intérieur de corps humains.



_________________
La longueur d'âme - Notes de Raizen J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

La longueur d'âme - Notes de Raizen Empty
Mar 21 Juil 2020 - 4:49

Un socle humain ? : L’homme au chapeau abrite bel et bien l’existence d’un Dieu pour le moment. Toutefois, peut-il réellement en absorber un second ? Le Dieu renard représentant une source de chakra infinie selon les dires du Saint-Père, le Dieu des éléments représenterait à son tour 5 branches assez spécifiques de la nature chakratique. En combinant le chakra à la nature, il est fort possible qu’il doive trouver un moyen de renforcer son corps ou plutôt son socle de manière à absorber autant de pouvoir, autrement il pourrait provoquer un réel cataclysme…

Cataclysme : Plus j’apprends à me synchroniser avec les âmes de mes ancêtres, plus je réalise le niveau de difficulté suffisant pour abriter une entité distincte en soi. Si par le passé je pouvais maintenir une résonance continue pendant quelques secondes, après quelques mois, j’ai finalement pu franchir le cap de la minute. Puis, une fois accompli, le tout est devenu similaire à respirer. J’arrive dorénavant à maintenir le tout de manière continue sans broncher. Toutefois, le stresse imposé sur le corps et le chakra n’est pas à négliger, comme quoi je dois renforcer le socle que représente mon corps. Le tout me confirme que l’homme au chapeau pourrait fort probablement provoquer un nouveau cataclysme, sauf s’il réussit à enfermer le Dieu des éléments dans un sceau pour se synchroniser uniquement avec le Dieu Renard. Dès lors, il pourrait techniquement utiliser à souhait le palmarès d’aptitudes que lui permettrait cet accès aux pouvoirs des deux dieux un peu comme…

Fin des écrits : Je mets un terme à ces écrits. Pour le moment, les avancées que relatent ses écrits ne doivent pas se retrouver entre de mauvaises mains. Si plusieurs concepts sont possiblement faux ou erronés, il n’en demeure que le clan Meikyû sait ou plutôt cache quelque chose qui pourrait fort probablement nous aider. Qui plus est, ceci expliquerait possiblement pourquoi le kinjutsu est une pratique bannie ou abandonnée. Au final, il est fort possible que ces aptitudes transcendent le corps et le chakra. S’il est ambigu que le kinjutsu puise possiblement sa force de la longueur d’onde, il est fort probable que ces pratiques aient été proscrites puisqu’elles ouvrent la porte vers d’autres apprentissages relativement dangereux. Ceci expliquerait possiblement la raison pour laquelle le peuple Meikyû a jadis refusé de partager son savoir au peuple Uzumaki…



Meikyû Raizen

_________________
La longueur d'âme - Notes de Raizen J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

La longueur d'âme - Notes de Raizen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: