Soutenez le forum !
1234
Partagez

Débat sans négociations | Raizen

Sharrkan
SharrkanEn ligne

Débat sans négociations | Raizen Empty
Lun 20 Juil 2020 - 15:26
Plus la reconquête se rapprochait et plus l'anxiété du dénouement se faisait sentir. Les mêmes questionnements revenaient sans cesse, empêchant Sharrkan de dormir dans cette petite auberge d'Iwagakure pourtant confortable. Les chambres étaient absolument incomparables à tout ce qu'ils avaient pu connaître à Joheki en terme de confort, vu qu'ils avaient séjourné la plupart du temps en tentes... Mais le Kazejin n'arrivait même pas à en profiter.

Ses vieux démons, normalement scellés au plus profond de son être, avaient décelé une faille dans ses protections et s'engouffraient dans le trou béant, avide de leur liberté retrouvée. Ils parasitaient son esprit, grignotant chaque parcelle de sanité de leurs dents acérées et teintées d'un rouge profond. Comme son sang et celui de ses camarades, qui avaient teinté de la même manière les babines du Fidèle.

Et Sharrkan ne faisait aucune tentative pour les arrêter. Fixant le plafond sans n'y trouver aucune réponse, il alimentait ces pensées auto-destructrices, appuyant avec un certain masochisme sur toutes ses erreurs et ses faiblesses. Et ce, depuis de longues heures déjà.

Après un profond soupir, le Kazejin se leva et s'habilla. Rien de positif ne pouvait sortir de cette façon et s'il ne faisait rien pour se tirer de là, il se retrouverait à voir le lever de soleil en n'ayant pas fermé l'oeil. Et puis... s'il ne pouvait profiter de son lit, il pouvait tenter les autres atouts d'une auberge. Il n'y aurait certainement aucun barman à cette heure avancée de la nuit, mais peut-être qu'il aurait la chance de tomber sur une bouteille d'alcool assez puissant pour l'assommer jusqu'au petit matin.

Le vieux plancher en bois craqua sous ses pas ; c'était mal barré pour la discrétion. Il arriva néanmoins au bout du couloir sans qu'aucune porte ne s'ouvre et heureusement, sans avoir été engueulé par une des grosses têtes du Fukkatsu. Mais en descendant les escaliers qui menaient à la salle principale, il remarqua qu'une autre chandelle perçait déjà l'obscurité des lieux. Une silhouette se découpait du halo lumineux de la bougie, facilement reconnaissable.

« Hey, Raizen. »

Peu perturbé par la présence, Sharrkan fit le tour du bar à la recherche de la boisson qu'il était venu chercher. Mais après avoir tenté de forcer tous les placards et vitrines fermés à double tour, de même que la porte de l'arrière-salle et des cuisines, il fut bien obligé de se résigner. Avec un peu de chakra, il aurait pu aisément faire sauter tous les verrous... Mais Sazuka avait bien trop insisté sur les consignes de comportement pour qu'il tente la chose.

Il était agacé et bien d'humeur à embêter la personne qui avait eu le malheur de se trouver dans la même pièce que lui. Après tout, c'était un peu de la faute de Raizen si Sharrkan était dans cette situation ; c'était lui qui avait voulu le forcer à parler de tout ça le jour d'avant. Même si ça partait d'une bonne intention sur le moment, les effets étaient tout autre actuellement. Alors, ce n'était qu'une juste rétribution.

Sans demander permission, il s'installa sur la chaise en face du Meikyû. Et pour rajouter du drama dans la situation et éventuellement irriter son compatriote, il étala ses bras sur la table, la joue droite posée contre le bois.

« Ugh... »



_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Débat sans négociations | Raizen Empty
Dim 26 Juil 2020 - 4:53

Calme, Raizen était isolé, prenant le temps de réfléchir et d’avancer sur différents sujets. Leur posture à Iwa n’étant pas forcément la meilleure, il se demandait comment Kumo allait faire pour renaître de ses cendres une fois le village remis sur pied. Les relations diplomatiques allaient-elles être corsées ou est-ce que tout allait bien se passer ? Bien qu’une grande partie de cette histoire risquait de dépendre de leur comportement au regard de ce que le Fukkatsu déposerait sur la table, une partie de lui ne pouvait s’empêcher de ressentir une forte appréhension à cet égard. N’étant pas du genre à éviter les combats ni même les guerres froides, il se demandait surtout si Sazuka aurait la patience suffisante pour supporter ces jeux politiques.

Or, à bien y penser, bien que cela faisait partie du jeu, il existait toujours la possibilité qu’elle cadre le rythme comme elle l’avait toujours fait avec merveille, empêchant ainsi le paraître de devenir réalité pour laisser place à ce qui était concret, honnête et véridique.

Soudain, il sortit de ses réflexions, interpellé par un bruit. Demeurant tout de même concentré, un second bruit attira son attention puis un troisième. On aurait dit que quelqu’un cherchait désespérément quelque chose, comme s’il était en quête d’une certaine drogue. Posant dès lors son regard sur le Kazejin qui semblait quelque peu découragé, il ne dit rien, demeurant muet jusqu’à ce qu’il se présente à ses côtés.

Ayant l’air légèrement dépité, Raizen arqua un sourcil, se demandant ce qu’il avait…

-Salut Sharrkan, tu m’as l’air dans un mauvais état…

Souriant légèrement, son regard mystérieux se posa sur celui-ci tandis qu’il attendait de comprendre ce qui motivait de tels états d’âme.

-Qu’est qui te tracasse ?

Allant droit au but, toute l’attention de Raizen était portée sur lui, comme s’il tentait indirectement de le percer à jour. Dès lors, le regard du corbeau attendait avec impatience la moindre découverte lui permettant de savoir ce qui le tracassait. Ayant déjà vu ce regard à Hayashi...puis aussi à Joheki, il savait que c'était dangereux.

Lui faisant un peu penser à ce qu’il avait personnellement vécu après la résonance, ce gouffre était très dangereux. En étant sorti seul grâce à sa résilience des plus solides, il ne pouvait s’empêcher de croire qu’il avait tout de même ...perdu une partie de son humanité suite à tout cela. Ainsi, s’il pouvait aider... autant le proposer…

Si Raizen n’avait que partiellement survécu, peut-être que ce serait différent pour Sharrkan...

_________________
Débat sans négociations | Raizen J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Débat sans négociations | Raizen Empty
Ven 31 Juil 2020 - 1:09
Alors comme ça, Raizen n'avait pas répondu au salut de Sharrkan ? C'était impardonnable. Mais il serait obligé de remarquer sa présence à un moment où à un autre... à ce moment exact, en fait. En même temps, c'était difficile d'ignorer une personne qui venait de se poser lourdement en face de vous et s'étalait sur votre table comme s'il était chez sa mère. Et pour être certain d'avoir toute son attention, Sharrkan posa ses mains sur les éventuels papiers disposés devant le Meikyû. Pas pour les lire... Juste pour embêter.

Mais c'était un peu son rôle, à Raizen. En tant que chef du Fukkatsu, il devait s'occuper de ses membres. Non ? Sharrkan releva la tête, un sourire amusé sur les lèvres.

« Dans un mauvais état ? Tu veux dire que ça me donne un air de bad boy, hm ? »

S'il avait encore l'esprit de faire des blagues de ce genre, c'était que ça n'allait pas si mal que ça. Le jour où il resterait totalement sérieux face à une difficulté... Ce serait là qu'il faudrait s'inquiéter. Néanmoins, la situation restait tout de même compliquée. Il laissa retomber son front sur le bois dans un "boum" sonore.

« Ah... »

Il y avait tellement de trucs qui le tracassaient que c'était difficile de savoir par où commencer. Il laissa le silence emplir la pièce à nouveau pendant quelques secondes, le temps d'organiser ses pensées. Au final, toutes tournaient autour de la même thématique. Il releva la tête une fois de plus, posant son menton sur ses mains croisées. Il voulait regarder Raizen dans les yeux et observer sa réaction.

« Et si l'Empire n'était pas une si mauvaise chose que ça... ? »

Ô combien ça lui coûtait d'envisager ça, encore plus de le dire à voix haute. Même les idées les plus insensées trouvaient leur chemin en temps de désespoir. Mais en attendant, aucune information ne filtrait du Village des Nuages. Ni bonnes, ni mauvaises. Il n'y avait pas de scandales rendu public sur le traitement des Kumojins. C'était donc... une idée plausible. Il avait pourtant terriblement envie de se venger. De les voir tous crever la bouche ouverte. Mais... Est-ce qu'ils n'auraient pas encore plus à perdre si une nouvelle guerre venait à éclater ?

« Imaginons que le Teikoku refuse de régler les choses diplomatiquement, qu'on ne trouve aucun allié... Qu'est-ce qu'il va se passer ? »

Ils avaient une armée qui avait réussi à écraser Kumo en une seule petite journée. Le Fukkatsu, bien que composés de shinobis puissants pour la plupart, ne représentait qu'une poignée de personnes. Est-ce qu'ils étaient vraiment de taille à lutter ? Est-ce que ce n'était pas... simplement du suicide ?

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Débat sans négociations | Raizen Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 5:30


Haussant un sourcil, Raizen répondit du tac au tac, mais seulement mentalement. Préférant éviter de le blesser davantage alors qu’il semblait désespéré, on aurait presque dit que Sharrkan se demandait s’il allait finir éternellement célibataire. Du moins, c’était l’essence du mal qu’il semblait capter chez son confrère, une détresse beaucoup trop calme et typique à celui-ci pour que Raizen n’ait l’impression que c’était un moindrement d'une urgence capitale.

Rassuré, il délaissa son air momentanément crispé, pour transgresser la décision qu’il venait tout juste de prendre dans son esprit.

-Tu m’as plutôt l’air désespéré ou en peine d’amour, mais j’imagine que le phénomène de ‘’bad-boy est assez vague’’, donc l’un n’empêche pas forcément l’autre...quoique…

Se contentant d’un sourire pour lui signifier qu’il se jouait un peu de lui, le Meikyû n’était pas si crispé et autoritaire qu'il le laissait croire. Étant plutôt de nature joueuse et taquine, il savait simplement quand revêtir la cape du sérieux. Après tout, la vie était un jeu. Simplement, fallait savoir jouer les bonnes cartes, aux bons moments, ce que faisait un peu Sharrkan en posant cette question.

Bien que son approche était relativement peu sérieuse, sa question optait pour un angle tout autre, comme quoi il fallait savoir faire la part des choses.

-C’est donc vraiment ça qui te tracasse ?

Se permettant toutefois de confirmer le tout au cas où il lui cachait les réels motifs de son comportement, il attendit patiemment, laissant un court silence planer avant de répondre à ses interrogations.

-Si ça peut te rassurer, le Teikoku n’est fort probablement pas aussi méchant qu’il n’en a l’air, du moins, pas plus que d’autres parties n’étant pas sous nos projecteurs. Simplement, ils ont fait une grande erreur en multipliant de beaucoup leur vengeance par rapport à l'échelle des erreurs qui ont été commises à Hi. Au final, ça n'a fait que nourrir cette roue éternelle et infinie qui ne fait qu’engendrer de la haine et de la violence, rien de plus.

Soupirant, tout son corps était maintenant tourné vers Sharrkan alors qu’il se faisait très pédagogue pour le moment.

-Donc, même si leurs objectifs étaient positifs ou plutôt une tentative de vengeance quelconque simple, il n’en demeure qu’ils se comportent comme des pions favorisant le plus grand problème du Yuukan : La division entre les villages shinobis, certains daimyos ainsi que l'homme au chapeau.

Ne passant pas par quatre chemins, le Meikyû exprimait clairement sa pensée :

-Si tous les pays étaient composés de villages, ce ne serait pas un problème. Simplement, en se manifestant sous le format d’un Empire, ils envoient un signal à toutes les instances qui n’aiment déjà pas les villages qu’ils sont différents dans leur fondement alors qu’au final… qu’est-ce que signifie réellement être un shinobi ? Appartenir à un village ou à un Empire fait-il vraiment une différence ?

Dérivant légèrement, il passa sa main dans sa chevelure de manière à se rattraper.

-Donc, fondamentalement, je ne pense pas que le Teikoku soit aussi négatif malgré les moyens barbares qu’ils ont entrepris pour se venger d’une situation qui me semble avoir été… disproportionnée. Autrement, leur premier réflexe aurait été de transformer les kumojines en esclave pour perpétuer leur domination, ce qui ne semble pas être le cas. Autrement, nous irions déjà déferler sur la nation et d’autres pays s’en seraient possiblement mêlés...ou pas sachant que le problème du voisin peut rapidement devenir le sien si c'est pour se protéger en amont... Dans tous les cas, cela me laisse croire que Kumo n'était qu'une grande étape dans leurs objectifs...et qu'ils en ont bien d'autres... Au regard des événements, ils auraient très bien pu déferler sur Iwa, mais faire tomber un village réputé pour sa force et sa puissance d'antan représentait un grand pari qu'ils ont su gagner pour délivrer leur message.

N’ayant pas vraiment confiance en aucune faction ou pays, il demeurait toutefois important pour les autres territoires de garder l’oeil ouvert, quitte à mettre son nez dans les affaires du voisin pour éviter de voir venir une possible menace. S’il était Kiri, Iwa ou toute autre instance, c’est ce qu’il aurait pris le temps de faire sachant que rapidement, le problème qu’on essayait de fuir pouvait devenir le nôtre.

-Par contre, s’ils refusent de régler les choses diplomatiquement…

S’apprêtant à répondre, son approche changea subitement, tout comme l’énergie qu’il dégageait. Passant ainsi de l’instructeur au sournois, son aura était beaucoup plus sombre. Ayant quelque penchant inquisiteur, on aurait presque dit que sa prochaine question sortait tout droit des enfers.

-Que penses-tu que l’on compte faire ou plutôt… que voudrais-tu faire si cela arrive Sharrkan ?

Tentant de comprendre quelle était la fibre qui nourrissait la peur de son compatriote, il était curieux d’en apprendre davantage sur cet homme qui trop souvent voilait son réel état d’esprit à travers l’humour et son charme. Ainsi, si Raizen pouvait découvrir une nouvelle facette de lui, autant en profiter non ? Plus important encore, le Fukkatsu était une organisation dans laquelle chaque personne avait une voix qui comptait autant que celle du voisin, quel que soit le rang ou la position. De ce fait, son avis était plus qu'important.


_________________
Débat sans négociations | Raizen J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Débat sans négociations | Raizen Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 23:15
Choisissant de ne pas répondre à la pique de Raizen, Sharrkan se concentra plutôt sur la question. Il fronça les sourcils un instant, comme s'il ne voyait pas pourquoi il lui demandait ça.

« Oui. Ça ne devrait pas ? »

L'interrogation lui semblait pourtant légitime, à moins qu'il ne se soit enfoncé trop profondément dans les élucubrations tardives. Sharrkan voulait le mieux pour les Kumojins et il acceptait même de remettre en question sa vision des choses dans ce but-là. Ils ne pouvaient pas être sûrs que leur modèle était le meilleur... Et ils ne pouvaient pas non plus affirmer que la reprise de Kumo apporterait plus de positif que de négatif. Donc, le raisonnement était logique... A moins que Raizen soit simplement étonné que Sharrkan soit capable d'être préoccupé par des sujets aussi sérieux.

Néanmoins, le Meikyû continua sur un de ses monologues qui faisaient sa spécialité. Et si d'habitude ils avaient tendance à endormir Sharrkan, - ce qui pourrait d'ailleurs lui être bien utile vu la situation - le Kazejin concentra toute son attention sur les paroles de son chef, attendant une pause pour réagir. C'est de cette façon qu'il réalisa que leurs points de vue étaient bien différents. Comme d’habitude, Raizen avait un avis plus... global et pointu sur la situation, alors que Sharrkan ne voyait que les points qui le concernaient.

« Donc... c'est plus un enjeu géopolitique qu'autre chose ? »

Si c'était vraiment le cas, alors il s'était planté sur toute la ligne. L'objectif du Fukkatsu avait été clair : reprendre Kumo. Mais pour quelles raisons ? Ils n'en avaient jamais vraiment discuté. Peut-être que chacun avait des motivations différentes, ignorant celles de son voisin. Ou peut-être que tous les autres étaient bien au clair sur leurs desseins ; et Sharrkan était le seul pris au piège de son syndrome du sauveur.

C'était une toute nouvelle perspective qui s'ouvrait à lui. Agacé, il se sentait idiot de ne pas avoir vu plus tôt le tableau d'ensemble. Mais au final, il se fichait bien que le Teikoku projette de faire subir à Kiri ou Iwa la même chose qu'à Kumo. Il se fichait du message que ça envoyait aux instances peu enclines au modèle des villages shinobis. Le seul message qui comptait était que Kumo avait été vaincu, qu'ils avaient été faibles. Qu'ils avaient perdu. Et ce qu'il voulait vraiment, c'était...

« Me venger. »

Il fixa le regard de Raizen pendant quelques instants avant de se reculer sur sa chaise, tête renversée en arrière. Il lâcha un soupir qui résonna dans le silence de la pièce avant de continuer.

« Mais je sais que c'est mal. Que ça ne ferait que poursuivre le cycle de la haine, tout ça tout ça. Une vengeance d'une vengeance, qui serait probablement suivie par la vengeance de la vengeance de la vengeance. Jusqu'à quel point ? Que l'un des deux disparaisse définitivement ? Mhmm. »

Sharrkan se redressa, posant ses coudes sur la table.

« Et pourtant, on est tous d'accord sur le fait que Kumo doit retrouver sa liberté, quelles que soient les raisons. Mais alors quoi ? »

Étonnement beaucoup plus calme malgré les récentes révélations, il ne camoufla pas sa sincérité lorsqu'il demanda :

« Quelle est la bonne solution, Raizen ? »


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141

Débat sans négociations | Raizen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: