Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] Empty
Mar 21 Juil 2020 - 0:49
Spoiler:
 

Le Hyûga s’était approché des locaux du Shishiza. Cela remontait à longtemps qu’il ne s’en était plus approché de cet endroit. La dernière fois, c’était ce jour où il avait patiemment attendu la sortie de sa senseï alors capitaine du Shishiza : Naari Etsuko. Ils avaient longuement discuté de son ambition personnelle mais aussi de l’unité qu’il souhaitait intégrer. A l’époque, n’ayant pas connaissance de l’existence du Sazori, le Hyûga s’orientait naturellement vers le Shishiza. Les tests avaient été passés et ils étaient naturellement concluants. L’absence de Kage ou alors le destin, avait conduit à sa non intégration dans cette unité.

_ Bonjour… La capitaine est-elle là ? Avait demandé le Hyûga. Il s’adressait aux gardes du Shishiza. Ces derniers lui répondirent à ses salutations avant de le laisser entrer. Tsuyoshi était un personnage désormais connu au sein du village. Etant Jonin et membre du Conseil en plus d’être représentant d’un clan majeur son visage n’était pas inconnu des sphères politico-militaires.

_ Salutations… Je suis Hyûga Tsuyoshi, Jonin, conseiller du village. J’aimerai rencontrer s’il vous plaît la Capitaine Ryoko. Avait-il dit après avoir été invité à entrer dans le bureau de l’assistante de la kunoichi. Voyant qu’elle jetait un coup d’œil dans un agenda sur son bureau, le Hyûga compris la manœuvre et facilita la tâche à la jeune femme. Je n’ai pas de rendez-vous… Dit-il alors.

Il n’eut pas à patienter bien longtemps avant d’être reçu. A priori, il avait été chanceux, la Capitaine n’avait pas reçu de visites. Lorsque l’assistante l’invita à entrer dans le bureau, le Hyûga la remercia et après lui avoir emboîter le pas jusqu’au pas de la porte, il en franchit le seuil seul puis ferma la porte derrière. Devant lui se trouvait la maîtresse des céans : Ryoko en personne.

_ Salutations Ryoko. Cela fait un moment qu’on a pas échangé seul à seul…

Une entrée en matière en bonne et due forme pour se faire massacrer. Faut croire qu’il aimait souffrir.


@Sekken M. Ryoko

_________________
Spoiler:
 


Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] Empty
Mer 22 Juil 2020 - 0:08
Ryoko est dans son bureau, si beaucoup pensait qu'être à son travail signifiait qu'elle mettait ses enfants de côtés, ce n'est pas totalement vrai, elle en prends soin de ses enfants, tout en étant au bureau. La joie d'avoir des clones qui s'occupent de nourrir les enfants et de leur tenir compagnie pendant que la véritable Ryoko s'occupe d'affaires plus urgentes, elle profite que les petites n'ont pas des dents suffisamment acérer pour mordre lors de l'allaitement pour qu'elle puisse se rendre en chair et en os au bureau du Shishiza - en vérité, ni Hisa, ni Etsuko n'avait de dents pour l'instant, donc elle a encore le temps -. Enfin, tout ça pour dire que, oui, Ryoko est bel et bien dans son bureau pour de vrai, que ce n'est pas une image copié grâce à ses jutsus qui gère la sécurité interne du village, et qui, justement, venait d'accueillir Tsuyoshi qui vient enfin la voir depuis combien de temps ... 6 mois déjà ?

Elle l'observait, restant assise derrière son bureau pendant que Tsuyoshi venait lui dire qu'il souhaitait lui parler, seule à seule. On dirait qu'il a oublié que la demoiselle est mariée, et que, maintenant, elle est l'enfant de deux petits trésors qu'elle chérie énormément. Enfin, si Kagura ne lui avait pas demandé de donner sa chance à Tsuyoshi, elle l'aurait vite rappelé, mais bon, il est fort probable que cet absence signifiait qu'il comprenait que Ryoko et lui était quelque chose d'impossible, surtout qu'il semblait intéressé par son élève, Kagure.

- Eh bien, bonjour Tsuyoshi. Cela faisait longtemps qu'on ne se voyait plus, tu avais encore eu peur de moi ? Fufufu~.

Enfin, elle l'invita à s'asseoir sur la chaise qui se trouvait en face de son bureau, puis, elle l'observait en fermant un livre qu'elle était en train d'écrire et sur lequel il était marqué "Le Paradis du Batifolage Part III", un livre qui apprenait comment se comporter face à des personnes qu'on aime et comment réussir à ... disons à faire du sport ensemble, avec tout les détails possibles pour que tout le monde soit informés sur comment ça se passe. Elle avait donné ce livre à lire à Aimi, celle-ci le lui a vite redonné en étant rouge comme une tomate et ne lui a rien dit, écrivait-elle si mal que ça ? Bah ...

- Alors, il paraît qu'on a trouvé une nouvelle colombe ? Tu sais que Kagura ne cesse de me parler de toi, j'ai dû lui apprendre comment on embrassait par ta faute tu sais, fufufu~.

Ce qui était vrai, mais heureusement, elle ne l'avait pas embrasser, elle lui a juste montrer comment on fait avec l'aide d'une fraise, mais probablement qu'une cerise serait plus approprié ? Bah ...

_________________
Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] Empty
Dim 26 Juil 2020 - 3:05
Le Hyûga faisait face à la kunoichi. Il ne put s’empêcher de l’observer, toute assise qu’elle était. Son regard, de façon fugace, suivit les courbes et rondeurs bien plus imposantes, de la poitrine de Ryoko. C’était son atout phare que cette poitrine, en plus bien évidemment de sa beauté légendaire. Le Hyûga se demanda qu’aurait été sa vie s’il avait réussi à la conquérir avant que ce… Abuto ne lui mette la main dessus ? Auraient-ils tenus ensemble ? Eux deux ça aurait été possible ? ll n’en savait rien et curieusement, pour la première fois depuis fort longtemps, la présence de la kunoichi seule devant lui ne faisait pas battre son cœur à tout rompre. Il n’était donc plus raide dingue d’elle. Ses problèmes amoureux, Midori notamment, puis sa nouvelle rencontre : la sublime Kagura, l’avaient détourné de celle dont il s’imaginait être amoureux à vie. Il sourit. Elle venait de lui envoyer un tacle, un tacle amical, comme à son habitude…

_ Ça se peut ! Répondit Tsuyoshi tout sourire. Son regard pétillant indiquait bien qu’il n’en était rien.

_ Je ne t’ai pas félicité personnellement pour tout ce qui t’es arrivé de bien dans ta vie depuis lors : tes enfants et ta promotion au poste de Taicho du Shishiza. Ce doit être dur de concilier les deux, mais vu que tu es une femme bien plus forte que tu n’en as l’air… Il sourit gentiment, sans trop forcer. Il aimait bien celle qu’il se représentait comme une fofolle. Une fofolle en amour et en amitié, mais bien entendu, éminemment sérieuse lorsqu’elle le souhaitait. Pour sa part, Tsuyoshi n’était ni véritablement son ami, ni son amant, mais il avait frôlé les deux relations sans pour autant n’être dans aucune case. Pendant un moment, il avait même frôlé la case de l’ennemi tiens !

_ Kagura ? Heu… Oui. Je n’aurais jamais pensé tomber sur une femme aussi douce. Elle est exceptionnelle tout simplement. Je ne sais même pas si je la mérite. Je ne sais pas si je peux m’exprimer ainsi. Mériter est sûrement un bien grand mot. Dit le Hyûga l’air embarrassé.

_ Ah oui ? Tu lui as appris à embrasser ? Tu pourrais m’apprendre aussi ? Je serai pas contre un petit exercice ahahah ! Fit-il en s’avançant vers le bureau de la kunoichi puis en s’asseyant comme s’il n’avait rien dit. Il se souvint du côté volcanique de la kunoichi. Elle pouvait s’énerver au quart de tour.

_ Tu sais… J’ai fait le deuil finalement de toi et moi. Un léger instant de flottement, mais il poursuivit : je n’ai jamais eu l’occasion de te le dire concrètement, mais tu m’as toujours plu et je t’ai aimé dès le premier jour. Il se rassit convenablement sur sa chaise. Son regard porta sur la kunoichi. Il n’avait pas peur d’elle, ni de ses énervements ni de sa position dominante du moment. Il avait besoin de lui dire les choses telles quelles d’autant plus qu’à l’heure actuelle, ni elle, ni lui n’envisageaient de se mettre ensemble.

_ Tu crois que dans d’autres circonstances, si je n'avais pas fait le con, ça aurait pu marcher ? Demanda Tsuyoshi. En son for intérieur, il estimait que oui. Il avait eu le sentiment qu’il avait ses chances, ce jour-là, le tout premier, lorsqu’il fit tout foirer…. Qui sait ? Lorsqu’elle répondit, il ne dit rien d’autre, laissant un petit blanc comme s’il intériorisait ces mots qui lui avaient été servis. Passant du coq à l’âne, le Hyûga changea alors de sujet.

_ Et tes enfants ? On raconte que tu as eu deux filles… On dit aussi qu'elles sont très jolies. Si ce sont des filles je n'en doute pas une seconde. Lors du conseil iwajin, le Hyûga avait bien remarqué, en activant son Byakugan, que la kunoichi attendait deux enfants. Ils étaient nés et il ne savait pas trop ce qu’il en était mis à part les « on dit » et autres bruits de couloirs.

_________________
Spoiler:
 


Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] Empty
Lun 27 Juil 2020 - 17:24
Evidemment, dès qu'il vient la regarder, elle sentait le regard du Hyûga pourtant supposé être aveugle est directement posé sur ses monts qui ont bien grossis suites à sa grossesse - après tout, il fallait de la place pour avoir de quoi nourrir ses deux trésors -, il est visiblement toujours attirés par sa poitrine au delà de sa beauté, c'est ce qui a peser dans la balance avec Abuto qui, lui, n'est pas attiré par ses formes avantageuses, mais par ce qu'elle pouvait lui cacher à l'intérieur, là où Tsuyoshi n'allait pas plus loin que la simple apparence avec elle. Enfin, elle le laisse profiter, même si elle est plus couverte que d'habitude, sa taille de poitrine ne lui permettait de porter des tuniques avec un col fermer, c'est pourquoi elle a pris une petite écharpe pour éviter de tomber malade au cas où.

- Je vois qu'il y a toujours la même chose qui t'intéresse chez moi.

Dit-elle, sans paraître en colère, après tout, Ryoko n'a jamais été la personne la plus pudique et qui a le plus honte de sa corps, alors si les autres l'admirait pour ses formes, tant mieux pour eux, ils sont généralement facilement manipulable, sauf quand, comme Tsuyoshi, ils sont un poil trop peureux et superstitieux, dans ce cas, ils finissent par prendre leur jambe à leur coup dès qu'elle essaie de leur jouer un sale coup, ce qui n'est pas bien drôle en plus d'être très vexant.

- En effet, Kagura est toute mignonne et toute douce, mais c'est pourquoi tu as intérêt à ne pas lui briser le cœur, sinon je te casse la figure, littéralement, fufufu~.

Dit-elle en affichant un petit air sournois, même si la demoiselle n'était pas une Hyûga, il était clairement suicidaire de penser qu'elle ne réussira pas à vous casser la figure, ce n'est pas parce qu'elle a dû se retenir pendant 9 mois - enfin, 6 mois plutôt - qu'elle a perdu de sa force. Et si personne ne la croyait, elle viendra prouver sa force devant tout le monde s'il le faut.

- Tu es assez grand pour l'apprendre tout seul, tu n'auras qu'à demander à Kagura de le faire sinon.

Et puis quoi encore, il voulait pas lui rouler une pelle pendant qu'il y était ? Alors qu'elle avait eu des enfants et était mariée ? Il risquait de se prendre le même choc que la dernière fois s'il essaie de la prendre par surprise comme avant.

- Mmm ... ça ne serait pas aller plus loin qu'un simple plan cul, fufufu~.

Après tout, il n'y avait que son physique qui l'intéressait, pas ce qu'elle ressentait intérieurement.

- Oui, j'ai eu deux filles, je les ai appelé Hisa et Etsuko, en hommage bien évidemment. Mais elles sont déjà très belles oui.

Les plus belles du monde, c'est ce que diront toutes les mamans et les papas à propos de leur fille. Elle ne fait pas exception, après tout, si ses filles viennent d'elle, elles ne peuvent qu'être jolie et sexy quand elle seront grandes.

_________________
Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] 3ls1
Merci cerise pour l'avatar et la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish https://www.ascentofshinobi.com/u603
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 11:03
Tsuyoshi sourit. Il s’était fait avoir, il s’était fait prendre la main dans le sac alors qu’il lorgnait, d’un coup d’œil rapide, la poitrine de la jeune femme. Il était vrai que Ryoko n’était pas du genre pudique. Elle aimait tout montrer, tout dévoiler ou presque. Le Hyûga eut à l’esprit ce jour où il s’était fait porter par la kunoichi, alors qu’il pissait le sang, gisant au sol, la jambe presque tranchée net. Ryoko s’était baissée vers lui sans vergogne, poitrine au vent –étant donné qu’un habit léger et déchiré lui servait de haut – pour lui soutirer son châle et le passer sur sa poitrine. Le Hyûga, n’avait jamais été aussi proche de la kunoichi qu’à ce moment-là, physiquement parlant.

_ Quel homme digne de ce nom pourrait être insensible à tes charmes Ryoko ? Honnêtement ? Dit alors Tsuyoshi un petit sourire amusé aux lèvres. Il poursuivit : néanmoins tu fais fausse route. Il n’y a pas que ton apparence qui m’a plu. J’ai apprécié en son temps ton tempérament direct et je m’en foutiste.

Il n’était pas nécessaire de dire quels défauts il n’appréciait pas chez la kunoichi. Avec le recul, oui effectivement, il était possible que ceux-ci puissent empêcher toute relation durable entre eux. Ryoko avait été visionnaire. Les choses étant dites, il était temps désormais, pour le Hyûga, étant donné que la Sekken l’avait fait depuis belle lurette, de fermer définitivement cette page.

_ Oh ! Eh ben… Je ne savais pas que tu avais d’aussi bonnes relations avec Etsuko senseï… C’était une femme formidable. Hisa également. Tes enfants auront de belles références dans la vie c’est certain !

Le Hyûga était réellement content. Naari Etsuko avait été sa senseï. Voir un pareil hommage lui être rendu ne pouvait que le ravir. Pour ce qui était de Hisa, c’était différent. Il s’agissait d’une kunoichi très talentueuse avec qui le Hyûga avait réalisé quelques missions, dont sa toute dernière, le combat contre le Taira. Hisa était l’une des kunoichi les plus puissantes qu’il lui était donné de croiser. Un quasi exploit en la matière compte tenu de son âge.

_ T’occuper des jumelles par ces temps qui courent n’est pas trop difficile ? Il avait pensé *surtout avec tes responsabilités* mais il n’en avait rien dit pour ne pas donner l’impression de la sous-estimer. Ne l’avait-elle pas menacé peu avant d’ailleurs ?

_ Bon, ce n’était qu’une visite de courtoisie étant donné que cela fait un bail que nous n’avons pas échangé… Bonne chance pour les préparatifs contre le dieu singe. Pour ma part, je vais être envoyé à Wasure d’après ce que j’en ai entendu dire… J’espère que tout se passera bien.

Il s’inclina comme pour la saluer, puis s’en alla si elle ne le retenait pas pour un dernier propos évidemment.

_________________
Spoiler:
 


Un coucou avant d'aller au front [Ryoko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Un coucou avant d'aller au front [Ryoko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: