Soutenez le forum !
1234
Partagez

The Hard Light Project | Spark

Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Hard Light Project | Spark Empty
Mer 22 Juil 2020 - 0:38
La lumière pulsa dans sa main, suffisamment forte pour illuminer le ciel au-dessus du toit de l’académie, là, où il était. Les éclats verts étaient phosphoriques, pulsatifs mais surtout aveuglants, même pour son manieur qui se tenait le poignet, serrant les dents tout en essayant de rester focalisé.

« Hmph… Argh… Arghhhhhh »

La lumière fusa de plus belle, instable et circulaire dans sa projection. Avec un dernier grognement, l’Éclair Vert coupa la transfusion de chakra, mettant fin violemment à l’éclat d’émeraude qui disparut dans un craquement, semblable à celui du tonnerre. Épuisé, l’Hayai se laissa glisser contre le parapet du toit, s’assoyant en essayant de reprendre son souffle.

Le Jikkukan. Cet art perdu dont il avait autrefois été le maître et en avait, du jour au lendemain, perdu toute maîtrise. Comme un maître qui devient toutefois un parfait néophyte, mais avait toujours cette impression d’expertise.

Cette frustration, pour un homme qui avait eu un jour l’horizon comme limite, de se voir coltiné au sol comme un oiseau blessé. À l’époque, il avait fait avec, avait poussé son ressentiment derrière lui parce qu’autre chose était encore plus important : de survivre.

Mais maintenant, il était de retour à Iwa. Avec cet ordre de redevenir digne de la servir, donnée par l’Intendant elle-même. Ce repos qu’on lui avait refusé pendant des années, désormais presque la moitié de sa mission. D’être prêt, de rester près.

Mais même l’Intendant ignorait qu’il était désormais incapable de se déplacer entre ses sceaux, entre les marques de ses Kunais. Il était encore l’Éclair Vert, mais seulement dans sa couleur. Et désormais, il n’avait plus le désespoir pour la justifier.

Il n’était pas sans moyen. Le talent héréditaire de sa mère s’était révélé au même moment que la disparition de celui qui avait fait sa vie jusqu’à présent. Un talent utile, même s’il ne le maîtrisait peut-être pas dans la même optique que le clan censé le partager, les Chôkokus. Là où ils voyaient l’art, il restait focalisé sur les applications pratiques. Autrefois, son représentant lui avait proposé de le réintégrer, mais il hésitait toujours, comme si le spectre de sa mère lui rappelait que sa place était ailleurs. Elle l’était peut-être. Mais même le clan Hayai lui semblait parfois étranger, comme s’il était quelqu’un d’autre. Les années comme déserteur l’avait caché. Mais plus maintenant.

Quant à son autre capacité… Cette lumière. Il savait que d’autres la partageait. Mais la sienne, pour une raison ou une autre, semblait différente. Elle était verte comme l’autre monde qu’il avait autrefois utilisé pour se déplacer. Une fenêtre ouverte avant, fermée dorénavant. Mais peut-être pas pour toujours.

Le Jikkukan avait toujours été une question d’instinct. Mais désormais, c’était une histoire différente, une maîtrise née de sa propre capacité, de sa propre perception.

Cette lumière lui parlait. Cette lumière était celle au pied d’une porte, dans une pièce illuminée. Taishi était encore dans son ombre, mais ça ne serait pas le cas.

Le Jikkukan lui reviendrait.

Il rouvrirait cette fenêtre.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
The Hard Light Project | Spark 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Hard Light Project | Spark Empty
Dim 13 Sep 2020 - 0:50

La lumière lui plombait dans les yeux et Taishi grogna quelques instants. Avec un soupir, il releva la tête, se massant la joue un peu endormie après être restée étampée sur le comptoir des heures durant. La taverne d’Ija était vide, ce qui signifiait qu’il devait avoir perdu conscience à un moment ou un autre la soirée d’avant. D’autres en auraient été choqués, mais boire à outrance n’était pas spécifiquement une activité inconnue pour l’Hayai.

Elle donnait encore les mêmes maux de têtes, cela dit.

Parlant d’Ija, la voilà qui descendait de l’étage en baillant, nuisette encore sur les épaules. La tenancière lui tendit un verre d’eau sans rien dire d’autre, elle aussi habituée aux déboires de l’Éclair Vert. Taishi l’accepta avec gratitude, étanchant la soif qui le rongeait soudainement comme c’était souvent le cas dans ce genre de situation.

Force est d’admettre qu’il n’avait pas progressé outre-mesure dans les derniers temps. Oh, il était en bien meilleur forme depuis qu’il avait repris les entraînements réguliers. Mais ça, c’était un peu obligé. C’était plutôt dans sa poursuite de récupérer le Jikkukan que ça… Trainait de la patte. Façon gentille de dire que c’était un échec total, peut-être.

Tous les éléments y étaient, pourtant. Il avait refait les inscriptions plusieurs fois. Il pouvait sentir sa maîtrise de la lumière résiduelle de son ancien pouvoir. Mais il avait cherché cette perception autrefois instinctive des marques… Elles semblaient inertes désormais. Comme s’il avait oublié comment parler un langage ancien du jour au lendemain, soudainement.

Il avait essayé un tas de combinaison et de variations, tant du côté chakratique que sur les marques elles-mêmes, avec un certain espoir que la résonance avait peut-être simplement altéré sa perception sans agir sur sa capacité elle-même, mais sans succès non plus.

Soupirant, il posa son verre sur le comptoir. Une autre journée à moitié terminée vu l’heure et le soleil qui poussait à travers une fenêtre ouverte, dardant la pièce de ses rayons. C’était presque agaçant, autant de clarté, celle qui te permet de voir jusqu’à la poussière dans l’air.

Hmm…

L’Hayai poussa le verre un peu plus loin, jusque dans la lumière, observant d’abord avec lassitude mais aussi un intérêt qui germait lentement. La lumière poussant à travers le verre, ininterrompue. Inaltérée. S’il avait pu faire comme cette lumière… Peut-être que ça avait été le cas jadis. Maintenant il était cloué au sol, comme un oiseau qui avait perdu ses ailes mais n’avait pas oublier l’impression du vol.

Mais il lui sembla que dans cette équation, la lumière outrepassait le matériel. Mais quand était-il de l’inverse ? Et si c’était le matériel qui traversait la lumière sans difficulté ?

Car c’était là l’essence du Jikkukan, peut-être ?

L’Hayai se releva en se passant la main dans les cheveux, les yeux rivés sur le verre posé sur le comptoir.

Ça pouvait peut-être marcher.


_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
The Hard Light Project | Spark 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Hard Light Project | Spark Empty
Lun 14 Sep 2020 - 1:41

« L’inverse ? »

Le dindon semblait dubitatif, juché sur la branche d’un arbre de basse hauteur, son regard globuleux circulant sur la carrière dans lequel ils s’étaient retranchés, un peu hors du village. L’Hayai soupira, pas d’ennui mais plutôt pour ménager son propre enthousiasme. C’était sa meilleure idée depuis des mois, et pourtant ça semblait si simple.

« Depuis le début, on considère le Jikkukan selon la manière dont, telle la lumière de l’Hikariton, elle traverse l’environnement pour se rendre à un endroit donné. Autrefois délimité par des marques qui servaient de balise pour notre chakra. »

Il ne fallait pas oublier qu’à l’origine, Glouba avait également maitrisé le Jikkukan. Il était, en réalité, la seule autre personne sur le continent qui puisse comprendre ce dont Taishi parlait.

« Comme la lumière qui traverse le verre. »

« Exact. »


Taishi effectua quelques mudras, faisant relever une petite colonne de terre, semblable à un podium. Il s’en approcha avant de fouiller dans sa poche pour en ressortir une bouteille de saké vide et transparente. Ceci fait, l’Éclair Vert fit quelques pas en arrière avant d’effectuer d’autres mudras, faisant apparaître un faisceau de lumière émeraude qu’il dirigea vers la bouteille. Comme on s’y attend, la lumière fut diffractée mais autrement peu affectée, renvoyant dans l’entourage la luminosité diffusée.

« Mais pourquoi on ne parle jamais du fait que le verre traverse la lumière, elle ? »

Le dindon se gratta le casque.

« Eh… Je veux dire, la lumière… »

Taishi étira un sourire carnassier.

« Oui, la lumière ! Elle est partout, omniprésente. Mais elle est encore plus insaisissable que l’air que nous respirons. Mais si elle existe… »

Il s’approcha de la bouteille.

« Si la lumière est déviée, si elle est bloquée par les objets opaques… Alors elle n’est pas si différente de tout autre élément intangible. Elle est formée de particules. »

« … De particules ? »


Taishi haussa les épaules.

« Je ne suis pas un scientifique. Ma compréhension est encore basique. Mais je pense que si nous en apprenons davantage sur ces particules, nous comprendrons mieux comment nous arrivons, simples objets vivants ou inertes, à la traverser sans encombre. »

Le dindon croisa ses larges bras plumeux en faisant un petit bond pour rejoindre le sol.

« Et tu crois que si tu arrives à mieux comprendre ce phénomène, tu pourras le répliquer et essentiellement recréer le Jikkukan à partir de l’Hikariton. »

L’Hayai hocha de la tête. Rien ne serait si simple dans cette quête-là. Ils s’avançaient dans un domaine d’une complexité inexplorée. Rien des archives d’Iwa ne laissait penser que ce genre de recherche avait déjà été accomplie, fort probablement parce les usagers de l’Hikariton n’étaient pas communs en ce pays.

« Je dois à présent effectuer certains tests et chercher de nouvelles interactions avec la lumière, à l’image de celle-ci avec le verre. Et je pense que certaines personnes au village pourront m’aider avec ça. Par chance peut-être, il se trouve que ma maîtrise de l’argile offre une certaine opportunité. »

Si elle n’était pas aveuglante, Taishi savait que les explosions liées au Bakuton projetait toujours une certaine illumination. Dans la génèse de la lumière, il comprendrait peut-être davantage sa composition.

Mais le plus important, c’était qu’il avait désormais une vraie piste.

Une étincelle dans l’obscurité du vide laissé par le Jikkukan.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
The Hard Light Project | Spark 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

The Hard Light Project | Spark

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: