Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Mission libre B - La lande des hacheurs

Aller à la page : Précédent  1, 2
Aburame Yuan
Aburame Yuan

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 6:56






Mission libre B - La lande des hacheurs
♫ GOD'S GONNA CUT YOU DOWN ft. Kogami Akira & Hana Musashi


Yuan restait perplexe pendant un petit moment, hochant simplement le visage lorsqu'Akira lui fit part de ses vœux et qu'il quitta la salle. Elle resserrait doucement son poing sur le lit de l'homme en réfléchissant, la femme observait sa manche un instant avant de zieuter le corps meurtris de l'individu. Ils comptent réellement le laisser vivre dans cet état..déplorable? Pourquoi les humains tiennent tellement à la vie au point de garder des gens agonisant en vie pour leurs simple plaisir. Après un long moment de silence, l'Aburame expulsa un peu d'air avant de pivoter vers la sortie en tournant le dos aux membres de cette famille.


« Il est possible qu'il ne se rétablisse jamais, je suis désolée de vous dire la vérité mais cacher une information aussi cruciale serait cruel de ma part. Néanmoins j'espère qu'un second miracle le sauvera de son état pitoyable, bonne journée, nous allons régler ce problème, c'est une promesse. »

Dit elle d'un ton ferme et avec un grand sérieux, quittant la petite maison en se retrouvant seule dans ce village traumatisé par ce peuple et en manque de ressources. Rejoignant la lisière entre la forêt et le village, attendre ou retrouver ses camarades allait être trop long et elle voulait s'avancer et les trouver plus tard, pénétrant dans la forêt que tout le monde redoute. Elle avait prit un tout autre chemin qui semblait.. beaucoup plus rapide pour trouver leurs cible vu qu'elle fit face avec l'un de ces autochtones rapidement après son entrée. Un court moment de silence régna avant que l'homme tente de la charger avec hache, rapidement immobilisé avec un essaim d'insectes sur le bras, Yuan profite de cette ouverture pour lui asséner un coup de poing directement dans le visage, histoire de se débarrasser de l'un d'eux.

« Un de fait. »

Elle s'accroupit auprès du corps assommé de l'homme, zieutant ses particularités physique, sa hache, sa corpulence. C'était de simple bûcheron mais aussi des guerriers entraînés, décalant le corps endormi entre quelques feuilles, elle se saisit de sa hache pour que l'homme ne l'utilise plus, s'approchant du repaire un peu plus à chaque pas, elle n'était pas loin de retrouver Akira et Musashi.






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Hana Musashi
Hana Musashi

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 16:06

Inconscients



Personne.

De retour au village, Musashi fut bien surpris de ne tomber ni sur Akira, ni même sur Yuan au chevet du blessé. Les villageois avaient d’ailleurs été tout aussi étonnés que lui : ils juraient leur avoir pourtant indiqué la même direction que lui.

Tout cela était bien louche. Musashi ne savait pas pour Yuan, mais il avait pourtant le souvenir qu’Akira était plutôt doué en orientation…

Il savait tout du moins qu’ils n’étaient pas partis en même temps. Si l’idée que peut-être les villageois ne disaient pas toute la vérité lui traversa l’esprit, les blessures de l’homme étaient bien réelles et il ne pensait pas les autochtones capables d’une machination aussi sophistiquée, aussi il se mit immédiatement à la poursuite de ses camarades.

Reprenant le chemin qu’il avait emprunté plus tôt, il remarqua d’autres traces, qui menaient à la forêt par un moyen détourné. Peut-être était-ce celles des deux autres soldats ? N’ayant de toute façon pas d’autres options, Musashi suivit la piste et arriva, une fois de plus, à la lisière de la forêt. L’endroit était tout aussi désagréable que le précédent, mais il remarqua cette fois-ci un détail différent : sur le tronc d’un arbre, une marque semblait avoir été laissée là récemment. Probablement un signe de ses camarades…

«À toi de jouer, mon gros. »

Sortant de sa poche le petit projectile, il le fit renifler par Brindille : le chien, vraisemblablement doté d’une véritable intelligence, comprit aussitôt ses intentions et fonça vers la forêt, l’enjoignant à le suivre.

Le samouraï marcha pendant plusieurs minutes, presque une heure, avant de remarquer d’étranges symboles tribaux un peu partout autour de lui : visiblement, il était désormais entré dans le territoire de la tribu.

Non loin de lui, un bruit le fit se retourner : on aurait dit… des grognements ?

Brindille n’hésita pas, filant à toute allure vers le bruit, et Musashi prit sa suite. Au bout de quelques minutes, il tomba nez à nez sur Akira…

Aux prises avec une dizaine d’énormes guerriers masqués, hauts de plus de deux mètres et armés de puissantes haches – si grosses qu’il doutait pouvoir en manipuler une lui-même.

Les « hommes », qui tenaient son camarade en respect, placés en demi-cercle autour de lui, chantaient en cœur une sorte de parade d’intimidation : plus proche du grognement que d’une véritable « mélodie », l’impressionnante litanie résonnait à travers les arbres.

Fortunément, les massifs guerriers semblaient si pris par leur rituel qu’ils n’avaient pas remarqué le Samouraï aux fleurs. Se glissant silencieusement derrière eux, il chercha le regard de son compagnon : il attendait que ce dernier le remarque, et lui donne le signal d’attaquer. Musashi n’avait pas pour habitude de frapper dans le dos…

Mais où était l’honneur dans un combat à dix contre un ?

Il espérait simplement que Yuan, qui demeurait introuvable, ne fasse pas de bêtise. Car, aussi redoutable puisse-t-elle être contre des hommes ordinaires, il doutait qu’elle puisse tenir tête à un tel bataillon à elle toute seule. Qu’arriverait-il si elle tombait sur leur village ?

Cette mission allait demander un véritable travail d’équipe. D’autant que le mystérieux message laissait présager que la situation était plus complexe qu’il n’y paraissait…



_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 ZtO8Ju8

©Avatar : Takehiko Inoue / Aimi
Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 17:25



Taida 怠惰


Rapidement, l’ambiance devint plus pesante qu’elle ne l’était encore. En effet, s’il n’était doté d’aucun sixième sens, le zen des samouraïs l’avait rodé à la perception sensorielle. Quelque chose approchait, le jeune homme pouvait l’entendre. Et alors qu’il se retourna pour balayer du regard les alentours, Akira se rendit bien vite compte qu’il était encerclé. Le soldat avait beau s’être rendu compte de quelque chose, ces êtres étaient relativement discrets en dépit de leur corpulence massive. Sans doute étaient-ils rodés à la vie en forêt, et à la chasse… qui ne différait pas vraiment en ce qui concernait les humains.

“ … “

Dégainant rapidement son katana, le Kogami constata être encerclé. Et l’étau se resserrait peu à peu, ne lui laissant aucune échappatoire. S’il n’était pas spécialement impressionné par des humains sans maîtrise du chakra, leur apparence grotesque faisaient leur effet. Leurs masques semblaient en effet découpés à même le visage de plusieurs animaux, certains portant littéralement des peaux de cochon ou de cerfs sur la figure pour leur donner un air dérangeant. Drôles de pratiques pour un peuple de bûcherons, quelque chose ne collait pas aux yeux du Kogami. S’il avait connaissances de certaines pratiques du genre chez les peuples les plus reculés, celui-ci vivait pourtant non loin des autres civilisations humaines. Un peuple, aussi isolé soit-il, ne peut avoir de pratiques aussi arriérées en côtoyant presque la civilisation. Sans parler du fait que leur comportement agressif semblait être plutôt récent, contrairement à leur présence au sein de la forêt.

Koyaanisqatsipowanisqatsinaqoyqatsi… “

Psalmodiait la foule délétère, dont la peau diaphane témoignait d’une rare exposition au soleil. Ce champ de mort, qui ressemblait davantage à des grognements dû à ce dialecte bien étrange qu’Akira n’avait jamais entendu auparavant, en venait presque à faire trembler la cime des arbres. L’heure n’était plus à la réflexion ni aux suppliques, mais bien au combat. Attendant d’avoir ses adversaires au contact, le jeune homme se tint prêt, brandissant son arme. Après tout, le soldat avait plusieurs jutsu dans sa manche que ces autochtones ne pouvaient prévoir.

“ … “

Mais alors qu’il s’apprêtait à cracher sa cendre au visage de la foule circulaire, son camarade se dévoila derrière eux. Une arrivée aussi imprévue que gênante, puisqu’il l’empêchait d’attaquer sans toucher son ami au passage. En revanche, combattre ces individus en duo ne serait effectivement pas de trop. Car aussi aisé pouvait lui être le maniement d’une arme, Akira n’avait que deux bras et autant d’yeux pour affronter dix guerriers en même temps. Ainsi, attendant d’être suffisamment proche pour les pourfendre de sa lame alors même que l’un d’eux levait sa hache, le jeune homme fit signe à son camarade d’attaquer.

Et la danse fût.

Tranchant, perçant, esquivant et parant même les coups les moins puissants, le Kogami combattait de concert avec son camarade au rythme de ses coups de lame. Si leurs adversaires étaient forts, sans doute plus que lui, l’agilité et la vitesse restait un défaut qui leur était aisément exploitable. S’il y laissa quelques mèches de cheveux et deux trois éraflures dans le processus, Akira ne put crier victoire trop vite. En effet, alors que leur nombre diminuait, plusieurs ombres commençaient à converger vers leur position… depuis les arbres. La situation s’annonçait critique, le nombre finirait sans doute par avoir raison d’eux s’ils ne trouvaient pas un moyen de fuir ou au moins de négocier.

“ Ils sont trop nombreux. “

Mais comment négocier au milieu d’une telle boucherie ? Esquivant un ultime coup de son adversaire, le jeune homme le désarma d’une habile passe d’armes avant de le saisir pour l’utiliser comme bouclier. Main plaquée derrière la nuque après avoir enroulé son bras autour de son épaule gauche, katana sous la gorge, cet homme était désormais son prisonnier… au montant de la valeur qu’il pourrait avoir pour ses confrères.

“ Si vous ne voulez pas perdre un camarade de plus, baissez les armes et discutons. “

_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Hana Musashi
Hana Musashi

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 18:16

Choc culturel



L’acier est un langage universel.

Musashi avait ordonné à Brindille de se cacher, et le petit chien avait obéi sans broncher.

Plongeant sur les ennemis, une lame dehors, Musashi se fit la promesse d’accorder à ces êtres impressionnants la mort la plus clémente possible. Aussi, profitant de l’effet de surprise, il transperça le premier d’un coup sec aux vertèbres, profitant de son désavantage de taille pour donner un angle à sa lame, qui remonta au directement au cerveau. Musashi fut impressionné de l’épaisseur de son crâne, qui manqua d’arrêter sa lame… mais il avait frappé à un endroit particulièrement fragile et le colosse s’effondra sans un cri.

Son parfaitement executée, ciblant l’homme le plus reculé, n’avait par chance pas alerté les autres combattants qui fondaient de tout leur nombre sur Akira. Et bien qu’il puisse profiter d’un nouvel effet de surprise, cela signifiait aussi que son ami aurait à faire face à une pluie d’attaques…

Préférant prioriser la sécurité de son ami plutôt que le bien-être de ses ennemis, il sauta. Le bond de chakra le propulsa suffisamment haut pour qu’il puisse atterrir sur la tête de l’un des colosses, qui ne comprit pas tout de suite ce qui venait de lui arriver. Profitant de sa plateforme de fortune, Musashi fonça droit vers l’adversaire le plus proche et le décapita d’un coup net. La tête masquée tomba au sol en une gerbe de sang. Musashi, amortissant sa chute sans problème, se retourna…

Et put voir qu’ils faisaient face, non plus à huit guerriers… mais à quinze. Et une bonne partie d’entre eux semblait désormais le prendre pour cible.

Akira ne s’en sortait pas trop mal : n’ayant pas bénéficié de l’avantage tactique, il avait été forcé de parer et d’esquiver un nombre important d’assauts, mais semblait pour le moment ne pas avoir été blessé. Ayant lui-même remarqué leur nouvelle compagnie, il effectua une manœuvre risquée en soumettant l’un des colosses afin de le prendre en otage. Le risque avait payé… Mais, étant donné la constitution de l’homme en question, Musashi doutait qu’il puisse le maintenir sous son contrôle suffisamment longtemps sans avoir à lui trancher la gorge. D’autant que ses petits amis n’avaient l’air du genre à accepter les pourparlers… peut-être même ne connaissaient-ils pas le concept.

La situation était définitivement trop critique pour se contenter de la méthode douce. Fermant les yeux et formant un mudra, Musashi déploya la technique qu’il jugea la plus à même d’impressionner les sauvages.

« Voyons ce que vous dites de ça, les gros balourds. »

Instantanément, toutes les plantes de la forêt se mirent à fleurir : bientôt, une nuée de pétales de fleurs envahissait le terrain, venant s’ajouter à d’innombrables autres qui se dégageaient des manches du Samouraï.

Formant un véritable tourbillon printanier, les fleurs obstruèrent rapidement toute visibilité. À présent, Musashi connaissait la position exacte de chaque personne dans les environs, qui n’avaient quant à elles plus aucun moyen de s’orienter. Fonçant vers son camarade, il asséna un violent coup de pommeau à l’otage : celui-ci ne perdit pas conscience – pas étonnant, étant donné son crâne aussi massif que robuste – mais le coup avait suffi à le sonner suffisamment pour que les deux soldats puissent s’enfuir avec lui sans qu’il ne fasse trop d’histoire.

Le portant tous les deux en dehors du champ de bataille, leurs efforts cumulés suffisant à peine à le tirer efficacement, ils furent hors de danger plus rapidement que Musashi ne l’aurait cru :

Plutôt que de les poursuivre, le guerrier aux fleurs remarqua que les autres combattants n’avaient même pas tenté de fuir, de les poursuivre, ou même de bouger : immobiles, ils s’étaient tous… agenouillés. Musashi, dont la perception demeurait limitée, aurait presque pu jurer qu’ils étaient en train de prier.

Constatant avec bonheur que Brindille était parvenu à les rejoindre – grâce à son flair, probablement – le samouraï proposa de faire une pose afin de faire le point sur la situation. Profitant de l’abri d’un petit relief, qui formait une sorte de grotte juste assez grande pour eux, ils déposèrent le colosse et entreprirent de le ficeler de sorte qu’il ne pût ni s’enfuir, ni appeler au secours.

Plusieurs choix s’offraient désormais à eux : l’interroger, si toutefois ce fut chose possible, le neutraliser définitivement, ou bien partir à la recherche de leur troisième camarade.

Musashi espérait simplement qu’il ne lui soit rien arrivé.

Spoiler:
 

_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 ZtO8Ju8

©Avatar : Takehiko Inoue / Aimi


Dernière édition par Hana Musashi le Mar 1 Sep 2020 - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Yuan
Aburame Yuan

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 19:09






Mission libre B - La lande des hacheurs
♫ HUNT OR BE HUNTED ft. Kogami Akira & Hana Musashi


Yuan se tenait le poing, zieutant le corps qu'elle venait de mettre hors combat. Un enfant. Simplement un enfant? Il était déjà bien coriace pour son âge, qu'est-ce que ça sera les adultes... Tenant la hache fermement dans sa main, la soldate s'avançait doucement vers le centre de la forêt, elle qui n'avait habituellement aucune crainte semblait ressentir ce sentiment de déroute au fond d'elle. Les habitants de la forêts vouaient une haine sans fin à tout les étrangers mettant les pieds dans leurs territoires. Ils n'étaient pas doué de la maîtrise du chakra, du moins Yuan ne l'avait pas ressenti au sein de leurs corps, seulement des individus entraînés et qui savent manipuler la hache à la perfection.

S'enfonçant dans le terrain sylvestre, elle s'arrêta subitement face à une petite clairière où se trouvait une sorte de lieu de culte un peu éloigné du village. Se fiant aux bruits environnant, elle comprenait bien qu'un affrontement avait lieu et elle n'était pas idiote pour comprendre que ses coéquipiers se trouvaient dans ce coin là. Camouflée dans les feuilles, elle fit un simple mûdras afin de former un clone d'insecte aussi ressemblant que la vraie, par simple précaution. Ce dernier fut envoyé au centre de la clairière tandis que Yuan se préparait à grimper dans l'arbre, avec l'aide de la hache, l'enfonçant dans l'écorce pour se servir d'appui. La Dame de Jade zieutait les environs alors que son clone avançait en tant qu'appât pour voir si quelqu'un se trouvait ou non dans la zone.

Et effectivement, le clone fut assaillit par plusieurs membre de ce..village, ceux qui ne s'occupaient pas encore du groupe non loin. Le clone explosa en une nuée d'insecte avant de laisser le champ libre à Yuan de fuir de la zone, mais pour être sûre elle laisse glisser une légère bombe fumigène de sa sacoche, la lançant au niveau du clone pour s'assurer de quitter la zone sans soucis. Yuan rejoint un autre arbre, la fumée la camouflant assez pour ne pas se faire voir, elle savait où était le plus gros de leurs repaire et désormais elle souhaitait rejoindre le reste du groupe afin d'apporter son aide.

Néanmoins la position de ses coéquipiers semble inconnue pour Yuan qui n'entendait plus rien, restant debout dans un arbre elle ne pouvait qu'attendre un signe de leurs part mais par précaution, une petite abeille s’échappa de sa manche pour virevolter en contre bas, cherchant les deux partenaires.

Spoiler:
 






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Kogami Akira
Kogami Akira

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mar 1 Sep 2020 - 19:54



Taida 怠惰


Malheureusement, sa tentative ne porta pas plus ses fruits qu’il ne l’aurait pensé. En effet, leurs ennemis semblaient comme… irraisonnés. Imperméables à toute discussion. Différences culturelles ou simples fous dangereux ? Akira n’en savait rien mais se doutait qu’ils allaient devoir trouver un moyen de s’extirper de cette situation compliquée. Heureusement, le terrain semblait être relativement propice à la capacité de Musashi, qui ne se fit pas prier pour en faire l’usage.

Ainsi, Akira n’attendit pas d’explications pour fuir avec leur otage, disparaissant derrière les milliers de pétales du floral afin d’échapper à leurs ennemis. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas fui un combat, lui qui était devenu si fort en comparaison à l’époque ou sa survie était un véritable combat quotidien dans les vastes forêts du Yuukan.

Une fois bien à l’abri, le Kogami commença par recouvrir l’entrée d’un épais mur de terre et alluma une torche à l’aide de ses cendres. Le processus fut simplement plus long qu’avec des flammes communes mais finit par arriver au même résultat. Ainsi, une fois l’endroit éclairé et à l’abri des regards, le jeune homme revint vers son camarade et leur prisonnier, s’abaissant au niveau de ce dernier en commençant par lui retirer son masque. A l’instant même ou il le fit, une odeur étrange s’en dégagea. Comme une sorte de savon, du moins pour le jeune homme qui était loin d’être un expert en fleurs.

“ Tiens, il y avait une fleur dans son masque. “

Dit-il en tendant ce dernier à son camarade qui serait sûrement plus à même d’en apprendre davantage. Akira, de son côté, fixa le prisonnier qui écarquilla les yeux comme s’il venait de ressortir d’un profond coma. Ce dernier ne pouvant parler, le duo ayant dû faire en sorte qu’il ne puisse appeler à l’aide, le soldat lui proposa une alternative plutôt que de prendre le risque qu’il leur fasse un sale coup.

“ Tu me comprends ? Hoche la tête de haut en bas si oui. “

Aucune réaction. Il ne fallait pas espérer grand chose d’une tribu aussi reculée de toute manière. Mais plutôt que de baisser les bras directement, le jeune homme attrapa une pierre qu’il utilisa pour graver quelque chose sur la paroi de la grotte. Un grand homme, représentant leur prisonnier, et les deux soldats. Celui-ci, voyant cela, secoua vivement la tête en signe de désapprobation. Ainsi, posant la pierre sur la surface, le jeune homme suivit les mouvements de tête du prisonnier pour finalement dessiner ce qui ressemblait à deux petits monstres. Difficile d’en retirer quoi que ce soit.

“ Il nous prend pour des monstres ? Je ne comprends pas. “

Dit-il, attendant une explication de son camarade vis à vis de la fleur.

_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Hana Musashi
Hana Musashi

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Mer 2 Sep 2020 - 17:42

Embrumés ; les esprits



Datura Stramonium.

Aucune erreur possible : ces jolies fleurs blanches et stridulées, au fond violacé, Musashi les avait vues bien des fois. Florissant partout où le climat fût suffisamment tempéré, elles étaient – et demeurent – l’un des hallucinogènes les plus puissants et les plus faciles d’accès.

Musashi la fit rouler entre ses doigts, contemplant un instant cette merveille de la nature. Si belle, si fragile… Si mortelle.

Il s’accroupit auprès de son camarade, qui peinait à communiquer avec le captif.

« Datura commune. Léthale à haute dose, hautement hallucinogène lorsque bien préparée. »

Il ramassa le masque et l’observa de plus près.

« Je ne suis pas un expert, mais celui qui a fabriqué ça possède de sérieuses connaissances en pharmacopée. Le genre de type qui peut vous faire voir n’importe quoi, n’importe où – à condition de disposer des plantes et du savoir-faire adéquat. Sans même l’aide d’un genjutsu… Même si cette option n’est pas à écarter totalement. »

Musashi se releva, profitant de l’accalmie pour scruter les environs à travers le léger camouflage. Les environs semblaient calmes.

« Je te laisse avec notre ami, tires-en tout ce que tu peux. Je vais faire un tour des environs, histoire de m’assurer qu’ils ne nous ont pas suivi… Peut-être trouverai-je un signe de Yuan. »

S’assurant de ne pas détruire l’abri de fortune, le samouraï retourna à la forêt. Bien qu’il fut réellement décidé à accomplir un rapide repérage, c’était en réalité le prétexte qu’il avait trouvé pour prendre un peu de temps seul.

Toute cette histoire n’était, certes, pas rassurante – il y avait dans ces bois une menace bien plus inquiétante qu’une simple bande de sauvages zélés. Mais son esprit était alors encombré de pensées autrement plus préoccupantes…

Cette fleur, la Datura. Nul besoin d’être un expert pour la reconnaître, mais il ne pouvait s’empêcher de se demander d’où provenait réellement ce savoir. Il avait bien-sûr perfectionné ses connaissances à l’instant même où son pouvoir sur les fleurs s’était de nouveau révélé à lui, mais il ne se souvenait pas avoir récemment récolté d’information au sujet de celle-ci…

La mémoire était-elle en train de lui revenir ?

Et alors qu’il se perdait en vains efforts d’introspection, une petite abeille vint tranquillement se poser sur sa main.




_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 ZtO8Ju8

©Avatar : Takehiko Inoue / Aimi
Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Empty
Ven 4 Sep 2020 - 16:49


Taida 怠惰


Des hallucinations, hein. Si la situation restait cryptique, ce fait expliquait un peu mieux les doutes du Kogami. Sans doute ces autochtones étaient-ils sous l’influence de cette fleur, située dans leurs masques, leur faisant alors voir des choses irréelles. Akira n’y connaissait rien mais la théorie tenait suffisamment bien la route pour qu’il puisse la considérer. Après tout, ces gens l’avaient attaqué sans sommation et n’acceptaient manifestement aucune discussion comme de véritables robots. Simple coïncidence ou véritable piste ? Akira craignait avoir bien du mal à trouver la réponse un jour.

“ On va voir ce que je peux faire. “

Une fois de plus, le duo se séparait. Akira, peu certain qu’il s’agisse d’une bonne idée, le laissa toutefois partir retrouver leur partenaire en restant avec l’otage afin d’en apprendre plus. Questions, mimes, Akira le laissa même parler en retirant son baillon sans qu’il puisse en retirer quoi que ce soit. Leur langue était manifestement trop différente, à moins qu’il soit toujours en pleine descente ce qui l’empêchait de communiquer clairement. Dans tous les cas, le soldat n’avait manifestement rien à retirer de cet homme. Mais plutôt que de le tuer, Akira décida de le libérer après avoir eu une nouvelle idée.

“ Bon, allez. Tu peux partir. “

L’otage, bien que désorienté, ne se fit pas prier pour prendre ses jambes à son coup. Et la était parfaitement ce qu’attendait Akira. Suivant le fuyard de près depuis la cime des arbres, desquels il sautait de branches en branches, le soldat parcourut la forêt sans s’arrêter, talonnant presque sa cible. L’indigène n’était manifestement pas très malin puisque celui-ci le menait droit vers son repère, l’épicentre de tous leurs problèmes. Le campement de ses semblables.

“ … “

Finalement, il s’arrêta suffisamment proche de lui pour en avoir une vue convenable, analysant patiemment les mouvements de chacun des autochtones vadrouillant au sein du camp. Sa réticence à rester seul s’avérait manifestement fondée, puisqu’il allait dans un premier temps de voir trouver son ami plutôt que de tenter l’impossible seul. Ainsi, crachant une petite quantité de cendres, le jeune homme l’envoya voguer au sein de la forêt dans l’espoir de pouvoir percevoir la présence de son camarade par ce biais.

_________________
Mission libre B - La lande des hacheurs - Page 2 Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866

Mission libre B - La lande des hacheurs

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: