Soutenez le forum !
1234
Partagez

1/03. A la recherche du fiancé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 26 Juil 2020 - 21:42


Au départ, votre mission était de trouver l'Homme au Chapeau, sans doute caché au coeur de Tsume no Kuni. Mais vous voilà depuis peu avec un nouvel ordre : celui de retrouver un homme, jeune, que certains appelaient "Le Fiancé". Et même si vous ne pouviez pas encore savoir pourquoi, son importance semblait capitale aux yeux de l'ennemi et donc aux yeux de la Coalition Shinobi.

Principalement composée de soldats de l'Empire du Feu, votre unité allait devoir retrouver cet homme. Et sans que cela puisse encore vous préoccuper, vous étiez poursuivis par une "chose inconnue"...

Saurez-vous retrouver "Le Fiancé" à temps ? Arriverez-vous à comprendre pourquoi il semble si important ? Sèmerez-vous celui ou celle qui vous traque en secret ?


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule dans un bois calciné.

Ordre de post :
  • Kogami Akira

  • Byakuren Yume

  • Chôkoku Tomoe

  • Retsu Senjumaru

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Kogami Akira
Kogami Akira

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Mar 28 Juil 2020 - 1:11


Taida 怠惰


Jamais un ordre de mission ne lui aura été délivré si rapidement, et jamais aussi primordial. Le voilà qui passe de simple soldat insignifiant à véritable acteur de la coalition à sa propre échelle, le choc en serait presque brusque. Du moins, s’il n’était pas volontaire depuis le début pour affronter leur grand ennemi. L’unité à laquelle il appartient lui semble légitime dans le rôle de nuire à l’ennemi hos du territoire du feu, bien qu’il ne soit au final en présence d’aucun camarade y appartenant. La disposition des équipes est aussi floue que la provenance de l’ordre qu’ils ont reçu. Au moins peut-il retirer de positif qu’excepté une personne n’appartenant visiblement pas à l’empire, le soldat a déjà eu un contact avec les deux autres auparavant.

“ … “

Au moins peut-il être rassuré du changement de cap éclair qu’ils ont finalement pris après avoir reçu un nouvel ordre. Trouver l’homme au chapeau aurait été aussi excitant que dangereux et mourir n’est pas dans ses projets du jour. Akira n’est pas prêt à faire sa dernière sieste. Son nouveau but est donc désormais de trouver un certain fiancé, dont l’importance est capitale si ce n’est primordiale. Espérons qu’il puisse se rendre utile, l’Hijine sent une véritable pression lui écraser les épaules. S’il ne s’était pas bougé ces derniers mois, il en viendrait même à regretter toutes ces années passées à flâner durant lesquelles aurait-il pu s’améliorer.

Néanmoins, un grand point fort lui saute aux yeux. A vrai dire, difficile de passer à côté. Le paysage dans lequel le petit groupe se déplace est une véritable scène apocalyptique, montrant une grande forêt calcinée dont la verdure a disparu pour se muer en cendres grisonnantes. Akira n’aurait pu rêver meilleures conditions pour se servir de sa capacité, c’en est presque providentiel.

“ A titre informatif, le terrain est parsemé de cendres et mes jutsu reposent sur l’utilisation de cette dernière. Ça pourrait nous servir. “

Dit-il en observant les alentours. Qu’a-t-il bien pu se passer ici ? Guerre ? Catastrophe ? Le jeune homme ne peut s’empêcher de penser à quelque chose de plus grave. Menaçant. Comme si leurs ennuis ne faisaient que commencer. Pourquoi chercher quelqu’un dans un endroit pareil ?

_________________
怠惰
Mon corps est la marionnette de mon esprit.
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Byakuren Yume
Byakuren Yume

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Mar 28 Juil 2020 - 21:51

A la recherche du fiancé

Au lendemain de Wasure, et au surlendemain de l'évacuation d'Iwa, vous aviez étés missionnés de nouveau par la Coalition pour vous rendre vers un pays encore inexploré à ce jour. Étant indirectement au cœur de ce qui avait aiguillé vos boussoles vers Tsume no Kuni, tu avais été réquisitionnée sans même avoir un mot à dire là dessus.

L'empressement avait rompu bon nombres de procédés habituels. Les présentations, les grades, les rangs, les origines ; tout avait été arraché au profit d'une volonté unique : se rendre sur des lieux donnés afin d'empêcher le monde de sombrer : Tantôt sous le croc aiguisé de monstres millénaires, tantôt à la poursuite d'une ombre que vous n'aviez jamais capturée jusque lors.

L'homme au chapeau était une énigme tellement mystérieuse que les réponses n'étaient probablement pas uniques ; et qu'il vous faudrait aujourd'hui brusquer les coutumes pour rattraper le temps d'avance qu'il avait toujours eut sur vous.

►►►

Expédiée comme de la marchandise périssable aux frontière d'un autre monde, vous étiez désormais rassemblés par groupes, sans noms ni visages, dirigés pas une unique lettre de mission : Trouver « Le fiancé ».

Sous ton masque, ton regard se pose perplexe sur des monts endiablés qui ressemblaient à des dents monstrueusement voraces. Qui donnait cet ordre ? Pourquoi celui-ci primait sur la recherche de l'ennemi public numéro un ?

Le décor s'était peu à peu tamisé et transformé en un bois forci par la mort et la désolation ; un cruel clin d’œil à ce qu'était Wasure, dans la quasi totalité de ses forêts.

Tes compagnons de fortune seraient peut-être aussi perplexe que toi à l'idée de déroger d'un but primaire pour une recherche si.. déviante. Mais l'obéissance d'un premier individu, révélant ses talents cendrés sans guère rajouter plus d'information.

-Si l'un d'entre vous dispose de capacités sensorielles, je suppose que c'est le bon moment pour les utiliser.

Loin de toi l'idée de vouloir bafouer le commentaire d'un premier acolyte, mais tu savais à quel point le temps pouvait être vicieux, et qu'il vous faudrait agir maintenant si jamais vous vouliez réussir à votre tache.

Ton visage se penche alors vers les deux autres silhouettes qui ne s'étaient encore pas exprimées, considérant qu'elles auraient potentiellement une réponse à ta suggestion. Et, si ce n'était pas le cas, alors la mission de traquer une identité inconnue dans un pays inconnu risquerait de relever de l'impossible... Ou du moins de prendre un temps précieux que vous auriez du consacrer à la chasse de l'homme au chapeau.


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Mer 29 Juil 2020 - 0:25

A la recherche du fiancéEVENT N°5 ▬ Tout début été 204.

« Senjumaru... » Tomoe semblait perdue dans une ombre qui parcourait autant son visage que ses poings déjà serrés. Les traits durcis, la violacée voyait peut-être là une nouvelle facette de sa partenaire, de sa lieutenante. Jeune femme pleine de cinglant qui avait pourtant montré sympathie à cette brave étrangère qui vivait autrefois en territoire hostile et si atypique. L’Explosive se montrait rarement aussi contrôlée sur sa colère. Une hargne qui l’embrasait. Une volonté. Oui celle-là même qui découlait de son pays. Le Feu brûlait dans ce regard planté droit devant elles, à peine arrêtée aux frontières qui les séparaient de l’inconnu. « Ne sois pas si enjouée de découvrir l’horizon, car moi-même je n’ai aucune idée de ce qui nous attend là-bas. » La gravité aux abords d’une voix qui se faisait intime pour sa protégée. Car sans même la regarder, et malgré les premiers ordres qui en appelaient à la prudence et à l’urgence, elle savait déjà qu’au fond du coeur de la manieuse de sable noir se cachait une curiosité qui ne demandait qu’à l’engloutir. Mais ce n’était pas le moment : Elles avaient cet Homme au Chapeau à retrouver au coeur de cette toile chaotique.

. . .

L’impatience. Plus grande ennemie de cette lieutenante impériale qui avait fini par lui faire croiser la route d’un autre soldat qu’elle connaissait déjà, avec qui elle avait d’ors et déjà missionné. Ce n’était là pas pour lui déplaire, plus elle était entourée des Hommes de sa nation, et plus la Chôkoku gagnait en confiance car elle savait que la loyauté envers l’Empire du Feu permettrait peut-être d’avancer plus sereinement. Après tout, si elle était méfiante envers beaucoup d’entre eux au départ, cette Coalition Shinobi faisait dès lors changer de bord les soupçons de la brune vers ces shinobis venus d’ailleurs. Tant qu’Iwa ne la retrouve pas… Tant que sa chair et son sang soit toujours dans l’ignorance de la position dans laquelle se trouvait Tomoe. Alors tout naturellement l’ex-Capitaine était déjà en train de jauger de bas en haut, de droite à gauche cette jeune femme au revêtement facial à l’effigie du loup.

Pourquoi devaient-ils subitement tourner leurs investigations non plus vers l’Homme le plus recherché du Yuukan mais vers… Un fiancé ? Ridicule. C’était un surnom ridicule ! Aussi ridicule que cette mascarade ! Tomoe se perdit presque dans ses plaintes intérieures avant de finalement en sortir quand la voix du soldat Kogami Akira se fit entendre. C’était une information capitale, effectivement. Acquiesçant presque fièrement à sa réflexion, elle finit par adresser un regard nettement plus froid -plus encore que ce que les Teikokujins pouvaient lui connaître- à cette Kurotori Iki. C’était loin d’être idiot. Cependant Tomoe en conclut bien rapidement que si la mystérieuse le demandait ainsi c’était qu’elle n’en était pas non plus capable. Dès lors les choses se compliquaient.

Tomoe se tourna vers Senjumaru un court instant. Pour avoir combattu contre la Retsu. Pour l’avoir embrigadée au sein de l’armée du Feu. Pour l’avoir prise sous son aile. L’Explosive connaissait les capacités de celle-ci, et elle n’avait pas non plus de quoi subvenir à ce besoin.

Le petit escadron improvisé avait l’air bien fin à présent au beau milieu des ruines qui en appelaient à une ancienne forêt. « Ca aurait été bien utile. » Le dédain habituel se transforma en une sévérité qui laissait paraître sur le visage du Lieutenant Tomoe, car tel avait été la présentation fournie à la rencontre de l’inconnue, une vif caractère. Tapant presque déjà doucement d’un pied, ne pouvant se résoudre à rester planter au beau milieu de cette apocalypse morbide, la brunette reprit de plus belle. « Ca prendra le temps que ça prendra, mais nous devons retrouver cet homme car... » L’Explosive marqua un petit temps pour venir poser son regards aux lueurs embrasées sur chacun de ses compagnons de fortune. « Si il est plus important de le retrouver plutôt que de nous remettre à la poursuite de l’Homme au Chapeau, alors c’est que sa vie, ou sa mort, est capitale pour nous. » Des mots francs. Forts. Tous accompagnés d’une voix aussi tranchante que la lame d’un samouraï. Tomoe voulait en découdre avec tous ces mystères. Et vite.


Spoiler:
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Retsu Senjumaru
Retsu Senjumaru

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Mer 29 Juil 2020 - 0:59
1/03. A la recherche du fiancé 200729125327281725

Senjumaru n’avait pas quitté celle que l’on surnommait L’Explosive durant le voyage de Hi à Tsume. Il était tout naturel que les deux jeunes femmes se retrouvent ensemble durant cet évènement d’une importance capitale pour le bon fonctionnement du Yuukan face au machiavélique Homme au Chapeau. La Lieutenante rappelait à son ainée l’importance du travail qu’il leur avait été confié, la Retsu ne pouvait pas se permettre son comportement candide et découverte du monde, la Chôkoku avait besoin de la combattante, de la tueuse au sable noir.

« Oui Tomoe-san, on trouve cet homme appelé Le Fiancé ! Les découvertes attendront et ma curiosité patientera, nous rentrerons à Hi ensemble afin de démontrer notre supériorité. Pour la Territoriale ! » Lançait-elle avec une certaine gaîté de cœur.

░ ░ ░ ░ ░

Un fiancé. Voilà ce que devait trouver la trentenaire en compagnie de sa tutrice, Chôkoku Tomoe, du soldat Kogami Akira et d’une jeune femme masquée qui n’était pas du Teikoku à l’instar des deux autres. La belle trouvait cela étrange de partir à la recherche de cet individu, pire encore l’ordre de mission était tout aussi nébuleux que le mystérieux homme. La Retsu était habituée aux ordres précis avec un maximum d’informations, là il n’y avait quasiment rien. Néanmoins, un ordre restait tout de même un ordre, même si elle était dévouée à l’Explosive, Senjumaru était une femme obéissante respectueuse de la hiérarchie, sans doute cela était le fruit de son éducation sectaire.

Le soldat et l’unique homme du groupe était tel un poisson dans l’eau dans ce paysage de désolation recouvert de cendres. Le pays où avait débarqué les forces de la Coalition et majoritairement les armées de l’Empire du Feu rappelait grandement la terre natale de la Kunoichi. L’atmosphère et l’absence de végétation faisait que la belle aux prunelles prunes se croyait être revenue sur les rives de Burakkuairando, son île natale. D’une certaine manière, elle se sentait à l’aise alors que toute personne normale aurait ressenti une forme de pression.
La petite louve masquée avait pris la parole pour faire une suggestion au combien importante. Les arcanes de détection seraient d’une extrême importance pour retrouver celui que l’on nommait « Le Fiancé », malheureusement Senjumaru n’était pas une adepte de cet art. Du moins pas encore, mais cela ses partenaires s’en fichaient, car c’était maintenant qu’ils en avaient besoin et non demain.

« Je suis plus spécialisée dans le combat, que cela soit offensif comme défensif, Jeune Louve. Le sable noir est mon allié et L’Unique guide mes pas dans cette terre qui semblerait être le berceau de son frère jumeau, Le Maudit ! » Disait-elle en faisant référence à ses mythes religieux.

La guerrière venait de mentionner sa culture à des néophytes, certes elle venait d’un lieu où on lui avait menti en attestait la richesse du Yuukan dont le pays du Feu en faisait partie. Néanmoins, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à cela à cause de tous les écrits qui lui furent racontés à longueur de journée pendant plus de trente années. Cette terre qu’elle foulait en compagnie des trois autres, lui semblait être le berceau du mal.

La Lieutenante et ancienne Capitaine semblait optimiste dans cette quête, la dernière survivante de son clan en faisait de même en y ajoutant sa pierre à cet édifice qui ne demandait qu’une chose, s’écrouler.

« Nous le trouverons, Tomoe-san ! Ce pays n’est plus que ruine et désolation, il ne pourra pas se cacher dans une luxuriante végétation ou autre. Et puis d’autres membres de l’Empire du Feu sont à sa recherche et si l’ennemi le veut et qu’il dispose des talents dans le domaine de la traque, nous n’aurons qu’à le suivre, à pied ou dans les airs ! » Terminait par dire la violacée.

La messe était dite, la chasse au fiancé était lancée.
________________________________________

Divinités de Retsu Senjumaru

L’Unique, Dieu « bon » dans la religion sectaire de Senjumaru, c’est lui qui régit la vie des Retsu et qui est prié par ces derniers à travers divers rituels plus aux moins archaïques.
Le Maudit, Dieu « mauvais » et frère jumeau de L’Unique, il est le gouverneur des forces du mal et du monde des ténèbres. Il est l’ennemi de L’Unique et donc des Retsu.

D'une certaine manière Senjumaru pourrait croire que L'Homme au Chapeau est son dieu malveillant.
ACTION(S):
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé Gr2c
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9678-retsu-senjumaru-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9720-retsu-senjumaru-carnet#82505 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Sakaze Tôsen
Sakaze Tôsen

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 23:12
Votre unité faisait partie des nombreuses autres que la Coalition Shinobi avait formé pour retrouver et affronter l’Homme au Chapeau. Grâce notamment à l’une d’entre vous, la princesse Byakuren Yume, vous aviez été capables de suivre la trace du chakra de l’homme le plus craint de l’époque. Mais les premiers rebondissements n’avaient pas tardé à apparaître et vous receviez déjà de nouveaux ordres. Le « Fiancé » semblait être un jeune homme qui intéressait votre alliance et sans que vous n’ayez d’autres informations pour le moment, vous ne pouviez vous fier qu’à votre intelligence comprendre.

Si on vous avait parlé de lui, alors que l’Homme au Chapeau était quelque-part dans les environs, c’était que le trouver était d’une importance similaire. Quant au pourquoi, vous auriez sans doute la réponse avec le temps…

La Coalition n’incluait pas forcément la confiance, ni même l’information totale. Et votre expérience vous poussa à ne pas perdre de temps pour détailler vos capacités ou premières idées à vos comparses. Par exemple, Akira avait bien compris que le terrain pouvait être à son avantage. Et c’était avec ce genre d’échanges que vous pouviez entamer cette recherche de la meilleure des manières.

« V-vous ! »

La voix vous avait tous les quatre surpris. Aussitôt que vous fîtes volte-face, vos regards tombèrent sur celui d’un jeune homme. Et difficile de savoir s’il était apeuré, ou furieux. Mais à sa manière de trembler alors qu’il pointait un kunai vers vous, vous saviez que vous étiez dans l’urgence.

« C-c’est vous qui la retenez hein ? »

Tandis qu’il semblait prêt à vous attaquer, ou qu’il bluffait d’une façon irréelle, son regard ne faisait que valser entre les vôtres. Mais à un moment, il sembla se figer. Il vous regarda plus attentivement, avant de trembler de plus belle.

Ce qui vous paraissait être son incertitude venait encore de croître.

« Mais… J-je vous ai déjà vus ! »

Soudain, le jeune homme serra encore plus fort son arme. Il tremblait toujours, mais moins qu’avant. Et si vous ne saviez pas encore ce qu’il ressentait véritablement, cet inconnu semblait plus déterminé qu’avant.

D’ailleurs, était-il tant « inconnu » que cela ? Car dans ce pays à l’abandon, où vous n’aviez presque pas rencontré d’âme qui vive, vous veniez de tomber nez à nez avec un homme qui semblait chercher une femme. Et sa ferveur témoignait de l’importance qu’elle semblait avoir pour lui.

C’était presque une folie de le penser, mais votre cœur et votre expérience vous poussaient à le comprendre.

Vous étiez face au Fiancé.
Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 23:38
1/03. A la recherche du fiancé BTz9fNY



Taida 怠惰


Un groupe uniquement composé de femmes ? Ennuyeux. Au moins pourra-t-il passer inaperçu, comme d’habitude. Laissant ses camarades échanger des mondanités bien trop enjouées, le jeune homme s’interroge brièvement sur l’identité de la femme masquée. Qui est-elle, pourquoi se cacher et que fait-elle avec eux ? Il est un peu tard pour se poser ce genre de questions néanmoins. Car bien vite, un événement vient leur prouver qu’ils n’ont nullement besoin de capacités sensorielles comme l’a indiqué la louve.

En effet, une voix les interpelle. Une voix masculine, qui aurait pu rassurer le Kogami en leur apportant la présence d’un homologue masculin. Après tout, le groupe actuel n’est pas idéal pour qu’il soit à l’aise. Mais au lieu de cela, c’est un jeune homme effrayé, presque perdu, sorti littéralement de nul part. Manifestement, ce n’est pas un shinobi de la coalition. S’il aurait pu empoigner son katana devant la menace de ce kunai, le geste du fiancé n’est guère plus qu’une vaine tentative de menace.

“ Nous ? “

Akira se masse la nuque. Il n’y a pas 36 solutions possibles, personne ne doit se trouver dans cette forêt calcinée par hasard. Plus étonnant encore, le jeune homme ne l’a absolument pas entendu approcher et ses camarades non plus à priori. Bien qu’il ne se sente pas menacé, la situation serait presque plus stressante que s’ils s’étaient retrouvés confrontés à un adversaire les prenant pour cible.

“ Je ne sais pas de qui vous parlez mais nous cherchons plutôt quelqu’un à mettre à l’abri. Et… je crois que c’est peut-être vous. “

Dit-il, tiraillé entre cette présence contrastant totalement avec les alentours et l’urgence de la situation. Chaque minute, chaque seconde compte et pèse sur sa conscience comme une épée de damoclès menaçant de s’abattre à chaque instant. S’il n’était pas maître de ses émotions la plupart du temps, sans doute serait-il déjà en train de bégayer.

Mais sa dernière remarque termine d’enfoncer le clou de l’incompréhension lorsqu’il prétend les connaître. Ou du moins, connaître quelqu’un. Akira n’en sait rien, ce n’est pas un devin et la situation ne l’aide pas vraiment à rassembler ses pensées pour rester calme malgré le flegme qu’il semble afficher.

“ C’est vous le fiancé ? Je ne sais pas à qui vous êtes promis mais vous aurez sûrement plus de chances de la trouver avec nous. “

Dit-il alors que son identité se fait de plus en plus évidente.

“ Vous nous avez vus ou ? Parce que euh… je ne sors pas beaucoup. “

Cette phrase n’a tout bonnement aucun sens, Akira est certain de ne jamais avoir vu cet homme et le peu de personnes l’ayant croisé ne se souviennent jamais de lui. Quelque chose cloche, quelque chose de plus profond qu’il n’y paraît. Peut-être aurait-il même préféré tomber directement sur l’homme au chapeau, la situation aurait eu le mérite d’être un peu plus compréhensible. Car ce que l’homme ne peut comprendre l’effraie toujours.

Ainsi, dans le seul but d’observer sa réaction et de le mettre en confiance, le Kogami fait un pas en direction du fiancé, mains bien en évidence afin d’afficher ses intentions pacifistes.

" Je m'appelle Akira. Kogami Akira. "

_________________
怠惰
Mon corps est la marionnette de mon esprit.
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Byakuren Yume
Byakuren Yume

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Ven 31 Juil 2020 - 17:11

A la recherche du fiancé

Le tour de table avait été vite expédié. Vous aviez tous conscience que la vie de l'homme que vous recherchiez avait prit une importance nouvelle ; décisive dans votre course après le temps. De paon blanc, tu avais été renommée jeune louve, t'arrachant une moue étonnée, avant de te souvenir que ton masque avait les traits dudit animal. L'Empirique s'était ensuite perdue dans une description hâtive de ce qui se rapprochait le plus à tes yeux d'une vision incompréhensible du monde. Unique et Maudit avaient sonné comme deux entités, deux reliques que tes yeux ne pouvaient voir. Mais alors qu'elle décrivait avec réalisme l'état de votre quête ; une voix hésitante avait capturé toute l'attention de votre groupe.

Un homme, visiblement tendu, pointait en votre direction un kunai, vous questionnait en tremblotant de tout son corps. Une friction d'adrénaline ou de peur balayait sa silhouette, vous projetant alors l'image d'un homme si peu serein qu'il serait prêt à vous charger sans même avoir une raison valable pour le faire.

Sa question n'avait aucun sens ;l'affirmation qui suivait encore moins. Tu n'avais aucune idée de ce dont il pouvait parler, mais une chose était sûre ; son visage ne te disait rien mais tu avais un pincement au cœur rien qu'à l'observer... Comme si.. Quelque chose transcendait ta propre conscience et te rendait sensible à son indescriptible détresse.

Ton visage bascule vers Akira, qui s'était déjà présenté comme pour confirmer un potentiel lien avec le solitaire. Dans son analyse, il était vite arrivé à la conclusion que vous aviez trouvé l'homme tant recherché ; Impossible pour toi d'en être convaincue. Un « fiancé » pouvait avoir mille visages, et rien dans son attitude ou ses affirmation ne portait la garantie absolue qu'il s'agissait de la bonne personne.

Sceptique mais résignée à au moins vérifier qu'il ne s'agissait pas juste d'un esseulé quelconque ; tu penches un buste trop rigide, trop protocolaire, dans un salut princier :

- Byakuren Yume...

Tes yeux cherchent à comprendre les siens, sans pour autant parvenir à cerner l'empathie nouvelle qui s'était emparée de vous.

- Nous sommes envoyés directement depuis Hi, au nom de la Coalition, et notre ordre est de retrouver un jeune homme qu'on appellerait Le Fiancé.

Tu répétais un peu ce qu'Akira avait déjà avoué ; mais en prenant un peu plus de distance quant à l'identité de votre interlocuteur. Tu trouvais aussi cela sain d'esprit d'expliquer qui vous étiez, et au nom de quoi vous exploriez Tsume ; un pays qui vous était totalement étranger.

Peu d'affirmations, peu d'explications ; juste des bases posées comme les premières pierres d'une forteresse à bâtir. Comme toute relation de confiance, les murs devaient avoir des pieds solides et sains, sans quoi tout s’effondrerait au premier coup de vent.


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 0:52

A la recherche du fiancéEVENT N°5 ▬ Tout début été 204.

Le milieu aussi inconnu qu’il pouvait être n’était pas des plus rassurants. A bien observer les alentours, la désolation était une atmosphère maîtresse. Plus encore elle était reine. Alors une question se posa : Pourquoi “un Fiancé” se pavanerait ici avec… Probablement une Fiancée. Car à bien y penser, l’un allait dans la quasi-totalité des cas avec l’autre -bien que pour Tomoe il fallait être sacrément fou pour se lier à un autre être. Tout du moins c’était la première chose à laquelle pensa la lieutenante.

Tandis qu’elle allait émettre une proposition pour avancer dans leurs investigations, une voix aussi soudaine qu’étrangère retentit juste derrière eux. Elle était d’abord brève et masculine, et pourtant semblait de dos si fragile. La brune au regard embrasé se retourna d’une traite en plaçant une main sur la sacoche qui trônait sur sa hanche droite. L’observation d’un millième de seconde suffit à la faire hésiter. Etait-il véritablement un ennemi tant il semblait peu sûr de sa menace. Le visage aussi glacial que les terres de Yuki no Kuni, la posture défensive, la jeune femme le regarda un peu plus attentivement alors qu’il énonçait déjà sa prochaine question. La retenir. Cela pouvait signifier bien des choses, dont une information qui piqua au vif sa curiosité, d’autant plus à propos de la mission qui leur avait été confiée. La pouvait-elle être une femme ? Une soeur, une famille, une âme-soeur. Sans en être entièrement sûre, Tomoe se demanda si il n’y avait pas là l’évocation d’un amour perdu -pour ainsi dire retenu apparemment- qui ferait alors de lui un potentiel Fiancé.

C’était définitivement une appellation absolument frustrante car cela faisait de cette personne tout et rien à la fois. Cependant, sans même avoir le droit de rétorquer la moindre réponse, la réflexion qu’il révéla ensuite arracha à l’impériale une position de plus en plus méfiante. Ainsi, elle regarda à droite et à gauche derrière eux pour vérifier qu’ils étaient bien un simple quatuor et que personne d’autre ne les avait rejoint. Alors cet homme parlait bel et bien au groupe ? A l’un d’entre eux ? « Tu le connais ? » Commença à marmonner Tomoe à l’intention de Senjumaru tandis que Akira semblait déjà s’intéresser à lui, et visiblement en confirmant à sa lieutenante qu’il avait, lui aussi, songé à la même chose qu’elle : Pouvait-il être le fameux Fiancé ?

Le mystère de cette rencontre battait son plein alors que la Chôkoku reprit son murmure intimé à la manieuse de sable noir. « Reste prudente, il a peut-être l’air inoffensif mais nous ne savons rien de lui. » La méfiance naturelle pour autrui de Tomoe l’obligeait à garder une certaine distance avec l’être et le paraître de chacun. Elle avait d’ailleurs appris que bien des personnes semblaient d’une part mais en étaient toute autrement en fin de compte. Et cela s’était avéré bien plus véridique depuis les déboirs que l’Empire avait pu connaître, deux saisons auparavant… Alors, lorsque la brune vit le soldat entamer une approche, main à découvert, la Chôkoku s’empressa de lui attraper immédiatement le bras pour l’en empêcher, maintenant ce regard sévère droit sur l’homme à l’apparence chétive. « Soldat. Tant que nous ne savons pas à qui nous avons affaire, personne ne s’approche aussi… Gentiment. » La voix basse et cruelle, c’était une simple prévention énoncée à sa manière mais qui dans le fond était plus proche de la préservation que de la défiance envers le soldat impérial.

Sans même que le jeune homme ne lui réponde quoique ce soit, l’attention de la lieutenante se nicha finalement ailleurs bien plus naturellement que l’Explosive ne l’aurait souhaité. Une résonance qui fit se crisper la main qui empoignait simplement le bras du Kogami et qui força dessus subitement. Heureusement que la Chôkoku ne jouissait pas d’une force herculéenne, autrement elle aurait pu le broyer…

Byakuren. Le relâchant lentement au bout d’une petite seconde, la brunette ne tourna même pas le regard vers la masquée à la douce voix, elle préférait garder un oeil sur ce “Fiancé” d’abord. « Byakuren ? De la Seigneurie de la Terre ? » Elle marqua une pause nette. Relâchant un rire morbide, probablement malaisant pour ceux -tous en fait- qui ne connaissaient pas le passif que la manieuse d’argile avait avec sa terre natale. Etait-ce vraiment possible ? Quand bien même la Coalition Shinobi était ce qu’elle était -ou voulait être- Chôkoku Tomoe se trouvait à présent avec… « Es-tu une kunoïchi de la Roche, jeune louve ? » Cette fois ce fut lentement qu’elle tourna le regard vers la jeune femme, accentuant ses derniers mots repris de ceux que lui avait attribué Senjumaru un peu plus tôt. Les pupilles déjà sombres de la lieutenante s’étaient englouties dans une menaçante terreur qui n’avait absolument rien à voir avec la tentative de l’homme au sugegasa. Elle ne l’avait pas oublié, non. Mais il y avait une information dont elle se devait d’être certaine de la réponse. Son regard aurait presque pu entailler le masque qui la dissimulait et cachait son visage tant il se voulait assassin. Qu’importait la réaction de celle qui était interrogée, elle avait assurément des comptes à rendre à l’Explosive.

Elle finit par prendre un instant pour de moitié envoyer un regard colérique à l’homme qui les avait surpris. Son ton était assurément moins… Patient que ceux de ses confrères de la Coalition. « Toi. Je suis le lieutenant Tomoe. Je ne sais pas qui tu cherches et ce qu’il t’est arrivé, mais si tu sembles savoir qui nous sommes, ce n’est pas réciproque. » Serrant un peu plus les poings en ramenant sa main vers sa sacoche, la Chôkoku reprit de plus belle. « Et range ce kunaï, si tu es bien celui que nous devions chercher il serait bête que tu te sois blessé à cause d’une méprise. » Un brin de dédain, un brin de colère. Le coeur de Tomoe ne pouvait cette fois pas dissimuler les quelques émotions qui l’habitaient car… Beaucoup de choses allaient dépendre des réponses, autant de Byakuren Yume que de cet énigmatique inconnu.


_________________
1/03. A la recherche du fiancé JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Retsu Senjumaru
Retsu Senjumaru

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 17:09
1/03. A la recherche du fiancé 200729125327281725

Comme ses trois comparses du jour, Senjumaru s’était mise en ordre de marche se tenant par la même occasion à côté de celle que l’on surnommait L’Explosive. Les trois femmes et le jeune homme marchaient tous dans la même direction jusqu’à ce qu’une voix résonne derrière le petit groupe. Les trois membres de l’Empire et la Jeune Louve s’étaient tous retournés pour faire face à l’inconnu qui venait de prononcer des paroles balbutiantes.
La belle à la chevelure violacée se tenait sur ses gardes, l’atmosphère et le lieu ne prêtaient clairement pas à la confiance. L’inconnu au chapeau semblait apeurer en voyant le quatuor tout en prononçant des paroles étranges. La Retsu ne voyait pas de quoi il parlait en ce qui concernait sa première interrogation et encore moins quand il semblait interloquer en reconnaissant l’un des membres de l’équipe du jour. La manieuse du sable noir avait écarquillé les sourcils à ce moment précis. La Lieutenante Tomoe qui se trouvait à côté de la grande soldate lui avait adressé quelques mots et la guerrière répondait aussitôt à voix basse.

« Non, je ne l’ai jamais vu depuis mon arrivée à Hi. Il doit faire référence à l’un de vous trois, il ne peut pas être de Burakkuairando. » Lançait-elle avec une quasi-certitude qu’elle n’était pas visée par l’interrogation du jeune homme.

Le soldat qui possédait le pouvoir de contrôler et de créer de la cendre fut le premier à s’adresser à l’inconnu au chapeau qui au passage avait les bras tendus et un kunai à la main pointé dans la direction des membres de la Coalition. La trentenaire ne put s’empêcher d’afficher un petit sourire en observant la position de l’individu, s’il voulait se montrer menaçant, il ne l’était pas, s’il voulait se protéger, il ne se protégeait en aucun cas. Akira s’était présenté à lui et la Chôkoku s’était portée à ses côtés quittant quelques instants la dernière survivante de son clan.
Ce fut au tour de la Jeune Louve de prendre la parole, et d’indiquer son identité. Byakuren. Pendant quelques secondes, la belle cherchait dans les confins de son esprit où elle avait déjà entendu ce nom. Puis les yeux de Senjumaru s’agrandirent, Byakuren était le patronyme du Seigneur du Pays de la Terre, la soldate avait eu le droit à un cours lors de ses débuts au Teikoku sur les puissants du Yuukan étant donné qu’elle était étrangère au système actuel du continent.

La guerrière en oubliait presque qu’un homme était en train de les menacer avec un kunai à cet instant, car l’attention de la violacée s’était portée sur sa tutrice qui venait de s’adresser à la femme masquée. Le cœur de la kunoichi commençait à s’accélérer, car la trentenaire connaissait l’abjection qu’elle avait pour les individus du Pays de la Terre et encore plus pour les shinobis du village caché de la Roche. La deuxième question de L’Explosive était sans appel.
Aussitôt, Senjumaru se portait à la hauteur de celle qui l’avait découverte, car la Retsu savait pertinemment vers quoi le groupe s’exposait si la réponse de la Jeune Louve était positive.

« Tomoe-san. » Lui disait-elle en posant sa main gantée sur son épaule tout en rapprochant son visage de son oreille. « Si elle est iwajine, pas ici ! N’oublions pas notre mission, nous devons trouver et protéger celui que l’on appelle Le Fiancé. » Disait-elle à sa tutrice et amie.

La guerrière au sable noir savait qu’elle n’arriverait pas à résonner la Lieutenante, la haine qu’elle vouait à Iwa lui était en partie inconnue, et Senjumaru savait qu’il n’y aurait rien à faire hormis l’aider dans cet avatar. La soldate s’écartait un peu de sa cadette tatouée pour porter ses prunelles prunes sur l’homme qui leur faisait face.

« Elle peut paraître sec, mais Tomoe est une bonne âme. D’ailleurs, si tu veux te montrer menaçant à l’avenir essaye de ne pas trembler, cela t’évitera de perdre en crédibilité. » Disait-elle dans un premier temps tout en reprenant son souffle. « Je suis Retsu Senjumaru, soldate de l’Empire du Feu et ancienne habitante de l’île Burakkuairando, mais tu ne dois pas connaître. Comme l’a dit la Jeune Louve Byakuren, nous recherchons un homme, Le Fiancé. Nous ignorons si cela est son nom ou un surnom qu’il a approuvé ou qu’on lui a imposé. Es-tu cet homme ou connaitrais-tu cet homme ? On ne lui veut aucun mal, hormis le protéger et le mettre en sécurité. » Terminait-elle par dire.

Bien que l’esprit de la soldate était tournée sur la mission, elle ne pouvait pas s’empêcher de pensées aux répercussions que pouvaient engendrer une réponse positive de Yume si elle était une kunoichi d’iwa.

Cette mission de retrouver Le Fiancé s’annonçait bien plus ardue qu’elle n’y paraissait et le pessimisme de la belle aux longs cheveux violets n’allait pas aider.

_________________
1/03. A la recherche du fiancé Gr2c
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9678-retsu-senjumaru-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9720-retsu-senjumaru-carnet#82505 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Sakaze Tôsen
Sakaze Tôsen

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 20:18
Il tremblait moins, mais pourtant sa panique ne semblait pas l’avoir totalement quittée. C’était d’ailleurs un détail qui ne vous avait pas empêché et sur lequel Retsu Senjumaru avait décidé de jouer. Vous aviez mentalement le dessus, c’était presque évident. Et si vous vous présentiez à lui avec un parfait mélange d’autorité et d’apaisement, vous aviez gardé l’essentiel en tête. Cet homme avait beau paraître fébrile, la vie de shinobi vous avait appris à ne pas sous-estimer l’inconnu et encore moins à vous fier aux apparences.

Ses mains bougèrent de moins en moins. Ses soupirs, autrefois nombreux et haletants, laissèrent place à un calme presque totalement retrouvé. Et enfin devant vous, le Fiancé décida de ranger son kunaï.

« Je suis Sakaze Tôsen. Et effectivement, je viens de me fiancer. »

Si vous en aviez besoin, vous veniez d’avoir une nouvelle preuve que vous aviez votre cible en face de vous. Et grâce à vos pourparlers, vous l’aviez non seulement calmé, mais le surnommé « Fiancé » semblait même prêt à vous écouter et accepter votre aide.

Rien, ou presque, n’aurait alors pu vous préparer à ce qui arriva. Il avait chargé sur Chôkoku Tomoe, celle qui l’avait le plus provoqué.

« Je sais que vous allez tenter de me tuer, et nous savons tous pourquoi ! »

En même temps que sa charge l’avait amené au contact de la lieutenante de l’Empire du Feu, le « Fiancé » avait exécuté une technique de Kenjutsu avec une rapidité et précision inouïes. Dégainer et frapper avec une vitesse folle. C’était le Iaidô des Samouraïs, à n’en pas douter.

Mais à peine avait-il frappé la jeune femme de son épée qu’il avait chargé à nouveau. Non pas vers un autre de ses adversaires, mais tout l’inverse. Il cherchait à vous fuir. Et une chose était sûre, c’était que sans techniques – quitte à le blesser - pour l’arrêter ou le rattraper dès maintenant, il y arriverait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 21:03
1/03. A la recherche du fiancé BTz9fNY



Taida 怠惰


S’il ne connaissait pas cette femme malgré le nom qu’elle avait prononcé, son lieutenant semblait réagir différent. Akira se serait bien attardé sur ce qui se tramait en sous texte de cette étrange rencontre, mais la réussite de la mission primait avait tout. Ainsi, son attention resta en grande partie focalisée sur le fiancé malgré l’emprise qu’appliqua la Chôkoku sur son bras, chose qui eut le don de le mettre mal à l’aise. Le contact physique, surtout avec un supérieur, n’était pas chose commune pour lui.

“ Entendu… “

Répondit-il en réfrénant son envie d’avancer vers l’inconnu. Peut-être son côté pacifiste était-il trop exacerbé pour le contexte, cet homme était armé après tout. Pourtant, Akira n’avait senti aucune animosité émaner de lui. Seulement de la peur, de la méfiance, chose logique lorsque l’on tombe sur des inconnus au milieu d’une forêt calcinée en se sachant potentiellement poursuivi.

“ Félicitations… j’imagine. “

Ainsi, le fiancé leur avait donné un nom. Pour peu qu’il s’agisse de sa véritable identité, bien sûr. Leur accorder aussi vite sa confiance restait potentiellement précipité bien que le petit groupe ait tenté au mieux de rester avenant et conciliant avec lui. A l’exception peut-être de Tomoe, mais qui serait-il pour dire à un lieutenant quelle conduite devrait-elle adopter ? Surtout qu’à priori, celle-ci eut raison de se montrer méfiante… car la réaction du fiancé, qui s’était pourtant calmé, fut totalement imprévisible.

“ … “

Une légère bourrasque provoquée par sa charge, et le voilà qui lui passait à côté pour attaquer directement son lieutenant. Qui aurait pu prévoir cela ? Pas lui. Heureusement, sa gentillesse -ou son insignifiance- l’épargnaient de ce iai parfaitement exécuté. Le groupe avait visiblement affaire à un samouraï, au plus grand plaisir d’Akira qui visait également cette voie. Au moins avait-il pu observer un véritable iai de ses propres yeux. Mais, rapidement, la situation s’imposa comme alarmante lorsqu’il tenta de s’enfuir, obligeant le Kogami à entrer dans la partie. C’était bien la première fois qu’il était amené à faire véritablement ses preuves, espérons qu’il y parvienne. Et un bon élément l’aiderait à faire pencher la balance. Le sol était tapissé de cendres, son élément de prédilection.

“ Vous allez bien lieutenant ? "

Simple question afin de prendre l’information. Cette dernière était sûrement bien plus efficace que lui et Akira ne la croyait pas si facile à mater. De toute manière, difficile pour lui de contrer la vitesse du samouraï, elle allait devoir s’en sortir seule pour cet assaut. En revanche, pour ce qui était de leur cible… pas de quartier.

“ A nous. “

Effectuant quelques rapides mûdras, Akira souleva la cendre située sous les pieds du fiancé pour le recouvrir intégralement d’un cocon incandescent. S’il savait se montrer pacifiste, il ne pardonnerait pas l’assaut d’un de ses supérieurs. Espérons que les autres en fassent de même. Dans la continuité de son mouvement, le jeune homme chargea le fuyard, bien qu’avec moins d’efficacité, et effectua de nouveaux mudras pour l’ensevelir. Ainsi, difficile de continuer à fuir s’il y parvenait.

Spoiler:
 

_________________
怠惰
Mon corps est la marionnette de mon esprit.
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Byakuren Yume
Byakuren Yume

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 1:22

A la recherche du fiancé


L'ambiance avait changé du tout au tout quand ton nom avait été prononcé. Tu faisais souvent cet effet, pour peut qu'on en connaisse la valeur et la signification, mais le regard froid et sec que l'une des Empiriques t'avait lancé en disait long. Tomoe semblait avoir drastiquement changé, comme ayant touché à un met trop sucré à son goût. Ses yeux parlaient pour elle, dévorant chaque centimètre de ta carrure en attendant ta réponse. Déballer tout ton historique était-il vraiment important, là, maintenant, alors que vous étiez au cœur d'une mission inter-politique ?

- Si l'on veut... Bien que je ne jouisse plus d'un quelconque titre désormais... Mais ce n'est probablement pas le moment d'en débattre.

Recalée à ta manière, aussi sèchement que noblement ; car tu pensais sincèrement que cette curiosité passagère n'avait rien de vertueux dans votre conquête actuelle. La Lieutenant n'avait ensuite pas manqué de rappeler à l'ordre l'un de ses soldats, tout autant que l'homme que vous veniez de trouver. Tu n'avais certainement pas ton mot à dire là dessus, mais tu voyais en ce rapport de force, un règne malsain et stricte, militaire à outrance, qui ne te mettait pas particulièrement en confiance. On t'avait mélangée aux Impériaux parce que tu n'avais pas eu le temps de rentrer à Iwa, mais tu commençais à comprendre à quel point leur régime était drastiquement différent du votre... pour le peu que tu en connaisse depuis plus d'un an d’enrôlement.

- Je...

Tes mots sont happés par le vent lui même ; n'ayant ni l'occasion de répondre calmement, ni celle d'anticiper ce que le Fiancé fraîchement avoué venait de faire ; Un bond vif et unique, flottant avec l'air ambiant pour se projeter au niveau de la Lieutenante, la menaçant d'un coup d'estoc tellement rapide que tes yeux peinèrent à suivre le mouvement.

Dans un réflexe presque mécanisé, tes paumes paniquent et font germer une fine couche cristalline par dessus le sabre dégainé, bien que la rapidité de l'action te précède. Le coup est trop succinct pour que ton cristal ne puisse intervenir à temps, alors tu révises tes ambitions en une volonté différente ; plonger le Fiancé dans un genjutsu au travers du cristal.

S'il avait donc observé son katana, il serait alors déstabilisé, peut être assez longtemps pour permettre à vos troupes de quérir des informations... C'est du moins ce que tu espérais.. Jusqu'à ce que la cendre embrasée vienne ruiner tout tes espoirs d'explications dans le calme.

Akira était intervenu, et avait essayé de paralyser l'homme via ses techniques, tout en le brûlant sans concession. Intérieurement, ce geste ne te rassurait pas, au contraire. La nostalgie avait été remplacée par une sorte de pitié injustifiée, qui te poussait à vouloir comprendre l'individu plutôt que de le combattre. Même s'il avait lancé l’offensive, cherchait-il vraiment à tuer ? Aurait-il fuit aussi brièvement ensuite... Et pourquoi avoir sous entendu que vous cherchiez à le tuer, et en connaissance de cause ? Plus l'individu parlait, plus il te plongeait dans un gouffre d'incompréhension et de remords inexplicables.

►►► Dans l'hypothèse ou Sakaze Tôzen soit immobilisé à temps

Tes pas s'étaient rapprochés, et, tout en maintenant les mudras nécessaires à l'illusion ; tu avais cherché à écouter ce que personne d'autre ici ne semblait vouloir entendre. Était-ce une folie passagère, un mirage, une vérité, ou une révélation qui surpassait les ambitions de la Coalition elle même ?

- Pourquoi assumer le fait que nous devrions vous tuer ? En nous attaquant vous rendez vos mots crédibles mais seulement de moitié ; nous n'avions aucun motif connu qui nous pousserait à vous nuire... mais maintenant...

Tes yeux portent vers ceux qui vous entouraient. Tu connaissais à peine leurs noms, à peine leurs visages. Alors que savais-tu de leurs ambitions, de leurs motifs ? Tu ne pouvais pas prédire leurs réactions, ni leurs caractères. Si la tentative du Fiancé avait porté ses fruits, alors il serait désormais un meurtrier, et aurait donné raison à ses propres mots... Rendant l'Empire seul décisionnaire de son sort... Loin de ton jugement propre.


Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 16:15

A la recherche du fiancéEVENT N°5 ▬ Tout début été 204.

Les mots intimé par la manieuse du sable noir résonnait un instant de plus. Quand bien même cette dernière avait raison, l’Explosive n’était pas tout à fait de son avis… Et lorsque que la réponse plutôt évasive de la jeune femme masquée suffit pour que l’espace d’un instant elle osa s’imaginer qu’il ne s’agissait peut-être pas d’une Iwajine. Mais elle n’en restait, en effet, pas moins liée à la Seigneurie du pays qui l’avait vu naître. Alors qui était véritablement Byakuren Yume ?

Mais Tomoe n’eut pas le loisir de poursuivre son semblant d’interrogatoire -aussi étrange cela pouvait paraître aux yeux de la jeune louve- puisque celui qu’ils avaient tous estimé comme étant Le Fiancé affirma leurs raisonnement et plus encore, il se présenta. Sakaze Tôsen. Cette excursion en terrain inconnu était définitivement pleine de rencontres… Cependant aux yeux de la lieutenante il n’en demeurait pas moins une énigme. Un nom était bien loin d’être suffisant pour cette jeune femme naturellement méfiante. Alors rassurée que le soldat n’ait pas tenté de poursuivre son approche, la brunette gardait son regard sombre sur l’inconnu qui s’avéra bien moins hésitant. Ses craintes calmées -du moins ce qui y ressemblait juste avant- l’attention de la Teikokujine fut prise en partie au dépourvue lorsque soudainement la ruée de ce Tôsen lui était destinée. D’un bond elle tenta de remettre de la distance, tout juste assez pour former un signe incantatoire. Mais la vivacité inouïe du geste qu’elle reconnut être comme un art qu’elle avait déjà vu auparavant lui coupa le souffle tandis que plusieurs couches de terre venaient recouvrir son corps entier, venant alors amortir le tranchant de la lame qu’il avait dégainé… Elle avait pu sentir sur sa peau le glaçant de l’acier tandis que son armure élémentaire avait empêché qu’elle se fasse tranchée.

Restée là, son mûdra encore formé et à présent une Tomoe recouverte de terre durcie, elle relâcha une expiration subite et rassuré. Elle n’avait pu témoigner du nouvel élan du Fiancé, ni même remarqué le soldat qui s’était aussitôt empressé de tenter différentes manières de le ralentir dans sa manoeuvre. La manieuse d’argile était en train… De réfléchir à comment elle allait lui faire payer cette offensive qui aurait pu, selon elle, bel et bien la tuer.

. . . Comme à l’initiative de Yume, ce qui suit est dans l’idée que les techniques utilisées pour l’empêcher de fuire fonctionnent

Le regard nettement plus embrasé, plein de colère cette fois plus que de froideur, la lieutenante de l’Unité Territoriale s’était retournée pour voir alors son assaillant. Elle ne voyait plus que lui, et il était bien moins sûr que Senjumaru ou qu’importe qui d’autre ne réussissent à faire entendre raison à l’Explosive. Elle n’avait d’ailleurs peut-être jamais aussi bien porté ce titre initié par les Hijins que dans un moment pareil.

« Mais maintenant effectivement je ne suis pas sûre de la finalité de cette rencontre. » Avait-elle finit la phrase de Yume d’un ton tout bonnement assassin. Elle n’avait peut-être pas de katana, mais ses mots se voulaient aussi tranchants et menaçants que Sakaze Tôsen s’était montré à son égard. Tandis que la jeune femme prit un peu de son argile pour venir la travailler dans chacune de ses bouches Chôkoku sur ses avant-bras -qui n’était d’ailleurs plus recouverts de terre puisque la terre qui l’avait protégée était tombée à l’endroit où il avait tenté la coupe. Tomoe se mit finalement à rire d’une manière qui lui était propre. A la fois nerveux et sarcastique. « Laisse-moi récapituler un instant. Tu es celui que l’on devait retrouver, et ce avant ce fameux Homme Au Chapeau, et comme l’a dit la jeune louve notre ordre ne certifiait pas que tu devais mourir. A ton tour tu cherches quelqu’un sans que nous ne sachions qui et... » Elle relâcha alors une boule blanche qui prit aussitôt l’aspect d’un oiseau argileux, parvenant à voler et qui s’approchait même dudit Fiancé. « Maintenant j’aimerais bien savoir pour quelle raison je ne devrais pas t’exploser pour avoir tenté de me tuer. Et sache que ma patience a une limite bien courte. » Ses mots étaient francs, secs, et l’Explosive n’était tout simplement pas qu’une bouche qui parlait. Son arrogance n’avait alors sûrement pas d’égal et Sakaze Tôsen s’en était probablement pris à la seule personne au sein du petit groupe qu’il ne fallait pas provoquer. Elle était des plus sérieuses car malgré tout l’ordre n’était pas de le ramener expressément vivant, selon son interprétation. Peut-être bien que cet homme avait bel et bien un don pour connaître l’avenir… Ou pour bluffer.


Spoiler:
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Retsu Senjumaru
Retsu Senjumaru

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 17:26
1/03. A la recherche du fiancé 200729125327281725

Le mystérieux inconnu semblait se calmer en attestait la fin de ses tremblements, il se présentait tout en indiquant le fait qu’il venait de se fiancer. Senjumaru et ses comparses venaient-ils de tomber avec une certaine facilité sur la cible ? Cela en avait tout l’air. Néanmoins, l’homme au chapeau montrait un tout autre visage, l’attitude n’était plus la même, il venait de gagner en assurance et de façon spectaculaire puisqu’il venait de charger la Chôkoku.

Les prunelles prunes de la Retsu suivait le mouvement de l’homme, mais le corps de la belle restait fixe, comme s’il était paralysé. La soldate n’était plus du tout une actrice de cette aventure, mais une simple spectatrice ne pouvant rien faire hormis observer l’attaque éclair du nouvellement nommé Sakaze Tôsen.

« Tomoe-san … » Lançait-elle sans véritablement s’en rendre compte.

La kunoichi ne s’attendait clairement pas à voir le jeune homme dégainé aussi rapidement un sabre et de surcroit employer une attaque d’estoc sur la tatouée. Même si l’assaut pouvait paraître brutal tout en étant élégant, la belle savait que la brunette allait s’en sortir, elle connaissait la force de la Lieutenante. Si les rôles avaient été inversés, la soldate aurait été en bien grande difficulté.

Ce n’était qu’au moment de son repli ou de sa fuite que la manieuse du sable noir décidait de reprendre possession de ce corps qui était resté apathique et de poursuivre le bretteur. Senjumaru chargeait du chakra dans ses jambes et s’élançait pendant que le soldat Akira tentait de freiner la course folle du fiancé. La belle à la longue chevelure violette n’avait même pas réalisé que la Jeune Louve avait tenté un assaut sur le fuyard, la technique ayant été trop subtile pour la guerrière de l’île de Burakkuairando.

Étonnamment, la Retsu faisait preuve d’une certaine mesure, n’utilisant pas la force, mais préférant opter pour une approche plus pacifiste. Poursuivant le bienheureux fiancé, Senjumaru s’époumonait pour que ce dernier entende ses paroles.

« Ne t’enfuis pas ! Nous ne sommes pas là pour te faire du mal Sakaze Tôsen, mais ne nous attaque pas pour autant ! Nous sommes la Coalition, celle qui défendra le Yuukan contre le mal incarné communément appelé L’Homme au Chapeau. Si quelqu’un veut ta mort, cela ne peut être que lui et ses sbires ! » Criait la kunoichi en espérant que le jeune homme fasse machine arrière.

Celle qui était sous la protection de L’Explosive restait tout de même vigilante bien plus que l’instant précédent sachant de quoi était réellement capable Le Fiancé. Elle n’attaquait pas Tôsen préférant lui montrer sa bonne foi.
ACTION(S):
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé Gr2c
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9678-retsu-senjumaru-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9720-retsu-senjumaru-carnet#82505 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Sakaze Tôsen
Sakaze Tôsen

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 16 Aoû 2020 - 22:17
La kunoichi du Teikoku s’en était tirée. Mais celui que vous aviez appelé le Fiancé n’en avait visiblement que faire. Il fuyait. Mais ce qu’il ignorait peut-être, c’était votre expérience. Cette dernière ne s’illustra pas seulement via la défense de Tomoe, mais également par l’habileté avec laquelle la princesse Yume avait cristallisé un instant la lame de son vis-à-vis pour le plonger dans un Genjutsu dont il n’avait probablement pas encore conscience.

Tout ce qu’il pouvait faire alors, c’était courir et répondre à Senjumaru, qui tentait malgré les circonstances le dialogue.

« Non ! Vous voulez cette chose ! »

Vous ayant répondu sans se retourner, l’homme continuait sa course tandis que dans son dos, le jeune Akira préparait une technique en ayant compris que le terrain était à son avantage. Du Haiton d’envergure, qui fonçait vers celui qui, trop occupé à fuir, ne put voir qu’au dernier moment ce qui allait lui arriver.

« TOSEN ! »

La voix feminine s’imposa juste avant que les cendres n’arrivent sur leur cible. Mais Sakaze Tôsen n’était pas celui qui en avait les frais. Il était tourné vers vous, regardant la silhouette qui s’était interposée au milieu. Vous pûtes découvrir les traits fins d’une femme dont la peau brûlait à de multiples endroits.

Mais si vous découvriez une étrangère, le Fiancé lui revoyait celle qu’il connaissait plus que quiconque.

« A… Ayami ! »

La technique Doton d’Akira avortée par la situation, vous aviez de toute façon compris l’horrible situation dans laquelle vous vous trouviez. Cette femme n’était plus une inconnue, même pour vous. Vous saviez. Il n’y avait qu’à lire le désespoir dans le visage de Sakaze Tôsen pour comprendre que c’était la peau de sa femme qui rougissait du Haiton du Teikokujin.

« Vous… »

Le désespoir laissa aussitôt place à la haine. Le jeune homme vous dévisagea avec un regard d’un noir incommensurable. Et avec une rapidité fulgurante, il s’empara de son katana pour dégainer. Et il l’envoya vers celui qui venait de grièvement blesser celle qu’il aimait tant.

Pourtant, dès l’instant où Sakaze Tôsen avait regardé – même l’espace d’une fraction de seconde – sa lame, Yume savait. Plutôt que d’envoyer son katana vers son ennemi, le Fiancé vit son arme aller à côté, sans comprendre pourquoi. Et, impuissant, il la vit creuser la chair de sa Fiancée.

Aujourd’hui, plongé sans le savoir dans une illusion, ses sens ainsi inversés, un homme venait de tuer celle qu’il aimait tant.

« T-Tô… sen… »

Le regard presque livide, le corps tremblotant et couvert de brûlures, Sakaze Ayami tomba à genoux. Sans que vous puissiez savoir si c’était avec ses dernières forces ou le fruit d’un hasard pervers, son corps bascula du côté de son Fiancé. Elle pouvait le voir, une dernière fois.

De son côté, tétanisé, Tôsen trouva en cet ultime échange de regards la force. La force de s’extirper de sa torpeur pour aller la sauver.

« A-attends ! J-je vais te sauver ! »

Il courut. Mais dès sa première enjambée, il trébucha. Ses sens étaient toujours perturbés. Et au sol, incapable de réussir à avancer malgré tous ses efforts, le Fiancé perdait la raison.

« Je peux… JE PEUX LA SOIGNER ! AIDEZ-MOI ! »

Mais c’était déjà trop tard. Tandis que ses mains étaient parcourues d’un chakra d’Iroujutsu et que ses genoux tentaient tant bien que mal de le faire avancer, le regard de la jeune femme semblait déjà quitter ce monde. Et sa voix, dans ce qui ressemblait à un râle, tenta de se faire une place parmi les cris de désespoir de celui qu’elle avait tant aimé.

« J-je… t… »

Puis elle s’en alla. Nul besoin d’être un expert en sensorialité, ni pour savoir que la jeune femme venait de succomber à ses blessures, ni pour ressentir ne serait-ce qu’un peu de la douleur que l’homme au sol derrière elle pouvait.

La douleur, le désespoir, la haine puis… plus rien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 16 Aoû 2020 - 22:37
Seule l’unité de Retsu Senjumaru, Kogami Akira, Chôkoku Tomoe et Byakuren Yume pouvait avoir une idée de ce qu’il s’était passé lorsqu’en plein cœur du Pays des Griffes, une énorme déflagration était survenue. Tous purent la ressentir, de ceux qui avaient donc été les plus proches à ceux qui étaient en train d’affronter l’humanoïde métallique de l’Homme au Chapeau, en passant par ceux qui avaient fait la rencontre du Juge Blanc à quelques centaines de mètres plus loin.

Ce souffle avait été d’une étendue et d’une puissance inimaginables. Sous l’impulsion de la colère de celui que vous aviez cherché sous le nom du « Fiancé », des rafales étaient venues vers vous avec plus de puissance que n’importe quelle technique Fûton. Cela relèverait déjà du miracle si vous vous en sortiez indemnes.

Mais pour ceux qui auraient survécu à cette tempête, le plus effroyable était encore à venir. Au sol, le terrain poussiéreux si propre à Tsume no Kuni avait été balayé. Vous pouviez voir au loin les trois autres unités des environs, sans encore trop savoir s’ils avaient survécu.

Ce fut probablement à l’instant où vous pouviez vous demander ce qui avait pu provoquer cela que la réponse titilla votre regard. Quelque-chose avait changé dans l’atmosphère. Et cette même sensation vous intimait de lever les yeux… vers le ciel.

Vous auriez pu vous étonner de l’orage qui avait presque envahi les nuages. Mais le climat n’était pas la seule chose qui avait drastiquement changé. Votre destin l’avait été d’autant plus.

Car ce qui ressemblait à d’énormes ailes s’étendaient dans le ciel sombre à perte de vue. Vous pûtes peut-être les compter : six. Mais derrière, une gigantesque queue de la même couleur orangée semblait presque pouvoir toucher le sol. Et en remontant le corps de ce monstre volant, vous vîtes alors une carapace pareille à celle d’un immense scarabée rhinocéros.

Mais ce n’était pas face à un gigantesque animal que vous étiez.

Vous étiez devant le Dieu du Ciel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 15:30

A la recherche du fiancéEVENT N°5 ▬ Tout début été 204.

Une arrivée impromptue fit son apparition tandis que ni les uns, ni les autres ne semblaient l’avoir remarquée. Une femme aussi obnubilée que vive qui s’était jetée entre les cendres qui en mouvement et le samouraï. A l’instant même où cette étrangère força sur ses cordes vocales pour se faire entendre, Ô non elle ne s’adressait pas à la joyeuse bande, mais bel et bien à cet homme dans sa course folle. Tomoe comprit de qui il pouvait s’agir. C’était une évidence, même. Seul l’Amour faisait faire ce genre d’idiotie. Les cris d’agonie de la jeune femme étaient claires et suffirent à raviser la fuite du jeune Fiancé. En cet instant, la brune aux yeux sanguinaires, toujours plein de colère rivés sur le couple qui s’enlaçait prit garde à l’arme que le bretteur maniait si bien. A l’affût, la lieutenante était déjà prête à intervenir, préparant même ses mains pour une courte série de mûdras.

Mais l’impériale se ravisa. Sous une stupeur qu’elle ne pouvait dissimuler cette fois, elle ne put être que témoin d’un meurtre qui était, assurément, accidentel. Le corps meurtri de cette femme du nom d’Ayami, si telle avait été ce qu’ils avaient tous entendu de la bouche du Sakaze, certainement la Fiancée s’arrêta tout simplement entre les bras de celui qui l’avait tuée. Un tragique accident… Mais pas que.

Le visage de Tomoe redevint impassible et navigua entre les trois autres, terminant par la jeune femme masquée qu’elle observa plus longuement. Un unique son régnait : ceux des sanglots hurleurs de Tôsen qui finirent même par s’éteindre…

Le vent se levait tandis que subitement la luminosité naturelle sembla s’obscurcir à vue d’oeil, celui d'une jeune femme encore sous son armure de terre. « Qu’est-ce que... » Le regard embrasé de la manieuse d’argile passa de droite à gauche, tentant de comprendre jusqu’à ce qu’elle repose ses iris sur ces corps, tout deux inertes, l’une par la mort, et l’autre par… Tout autre chose, mais assurément plus maître de lui-même puisqu’une terreur sans pareil se passait là, juste sous les yeux ébahis et terrifiés de Tomoe.

« Je comprends mieux pourquoi on nous a demandé de le retrouver ! » Cria-t-elle sous le tonnerre qui grondait et avait repris le rythme de tout horizon. Avaient-ils compris eux aussi ? Alors la jeune Teikokujine regarda la violacée, entamant dès lors une série de mûdras tandis que le vent se faisait de plus en plus violent. « Senjumaru ! » Elle regarda ensuite le jeune soldat Akira pour qu’il comprenne qu’il devait lui aussi la rejoindre. Le temps pressait autant que tout ceci était presque inconcevable.

La concentration gardée comme elle le put, la Chôkoku ne put retenir toute la surprise dans son regard lorsqu’enfin s’élevait dans le ciel cette immense silhouette étrangère. Divine. Ou peut-être pas, tel était selon les convenances. Et pour la Chôkoku ces grandes ailes qui surplombaient absolument tout relevait de l’impossible. Ô non elle ne le voyait pas tant comme un danger, bien qu’elle avait compris les nombreuses recommandations qui leur avait été faites à tous, aux membres de la Coalition -ce malgré elle. Ô non, Tomoe n’avait pas peur. Prise au dépourvu, assurément. Tétanisée, absolument. Mais elle était loin de l’être à cause de la peur. Reprenant vivement les derniers signes incantatoires et prête à user de ce chakra concentré, ce fut au moment où la Bête aux ailes majestueuses semblait relâcher depuis sa position un souffle sans pareil, dévastateur que la jeune femme fit brandir depuis la terre juste devant le petit groupe un gigantesque rempart terrestre.

« Il faut le renforcer ou bien on y passera ! » S’exclama-t-elle à quiconque en particulier tandis que le vent faisait danser violemment ses cheveux, rendant dès lors un peu plus compliqué les deux petits pas que la lieutenante fit pour faire face à sa protégée. « Est-ce là ce que tu imaginais d'un Dieu ? Parce que moi non ! » Demanda-t-elle sur un ton quelque peu humoristique mais pour une question dont elle ne voulait pas de réponse, parce que le temps comptait plus que tout. La Chôkoku se détourna un peu d’elle pour regarder au loin, et, malgré les bourrasques qui faisaient ravages elle put apercevoir les couleurs de l’Empire -entre autres- à bien différents endroits. Il était évident qu’ils avaient tous vu ce Démon à queues, après tout plus rien ne faisait même obstacle.

« Senju’, ce que nous avons appris. C’est maintenant. » Tomoe inspira profondément avant de s’adresser cette fois aux deux autres mais sans adresser un regard à la Byakuren. « Si on veut tous vivre nous allons devoir renvoyer ce moustique là d’où il vient -ou presque- et pour ça normalement vous avez tous les deux déjà été informé de la marche à suivre. » Sans perdre une seconde supplémentaire la brunette entama cette technique interdite de la Barrière Divine, tout en reprenant sa phrase. « Aussi stupide que cela puisse paraître… Vous devrez nous protéger plus encore que vos propres vies. » Des mots lourds de sens, peut-être davantage pour le soldat que pour la princesse déchue, elle qui n’était, après tout, pas de leur monde d’une certaine manière.


Spoiler:
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kogami Akira
Kogami Akira

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 15:38
1/03. A la recherche du fiancé BTz9fNY



Taida 怠惰


Tout se passa très vite. Comment auraient-ils pu savoir de toute manière ? En quelques instants, une femme surgit de nul part et s’interposa, encaissant les cendres du Kogami. S’il aurait bien annulé sa technique… il était déjà trop tard. Rapidement, le fiancé fou de rage tenta de s’en prendre à lui. Du moins, s’il n’avait pas été sous l’influence d’un genjutsu qui dévia son mouvement en direction de l’inconnue, inconnue qui apparut comme étant la fiancée de l’homme qu’ils avaient tenté d’arrêter. Mais il était trop tard pour faire quoi que ce soit de cette information. Celle-ci, mourante, s’éteignit peu à peu sous le regard incrédule du Kogami qui peinait encore à comprendre ce qui venait de se passer.

“ … Désolé. “

Déclara t-il, à défaut de trouver autre chose à dire. Désolé, Akira l’était réellement. S’il l’avait vue venir, s’il avait pu prévoir l’événement… rien ne se serait passé de la même manière. Mais qu’aurait-il pu y faire. Certaines choses semblent… écrites. Immuables. Comme si tout ceci avait été décidé des années auparavant. Sans doute sa mort était-elle également prévue pour aujourd’hui. Quel drôle d’humour la vie a-t-elle parfois. Peut-être devrait-il se sacrifier pour apaiser la colère du fiancé… mais il était déjà trop tard.

Car le fruit de la colère de ce dernier s’exprima, dévoilant le dieu du ciel trônant en majesté dans la voûte céleste, toisant de son regard les misérables insectes qu’ils étaient pour lui. Malgré la catastrophe qu’il annonçait, le Kogami resta calme. Résigné. Si tout était déjà écrit, il n’y avait aucune raison d’avoir peur. Devait-il même se battre ? A son niveau, le soldat ne pouvait ni protéger ses alliés ni affronter ce dieu. La mort n’étant à ses yeux qu’une transition menant à la réincarnation, Akira n’en avait aucune peur non plus. Mais s’il devait revenir dans un monde ravagé en partie par les conséquences de ses propres actes, qu’ils eussent été écrits par le passé… autant se battre jusqu’à la fin.

“ J’aurais dû m’entraîner plus. “

Déclara t-il, composant quelques mûdras en voyant cette immense rafale menacer de le balayer lui et ses camarades. Une conclusion rapide lui vint à l’esprit. Des moyens de défense, Akira n’en avait qu’un seul. Sans doute serait-ce risible pour ses alliés. Après tout, avaient-ils besoin de lui ? Tout ceci n’était que la conséquence indirecte d’une simple action, d’apparence anodine. Et le temps jouait contre eux, ne laissant au soldat que peu de temps pour réagir. Ainsi, à défaut d’autre chose, l’Hijine créa deux clones, qui créèrent eux-même deux murs depuis le sol pour former un semblant de défense contre le cataclysme qui approchait. Instinctivement, le jeune homme se positionna légèrement devant Tomoe pour maximiser ses chances de la protéger avec ses maigres moyens. Quoi qu’il advienne, Akira n’avait de toute manière personne à regretter.

actions:
 

_________________
怠惰
Mon corps est la marionnette de mon esprit.
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Byakuren Yume
Byakuren Yume

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Jeu 20 Aoû 2020 - 16:56

A la recherche du fiancé

Tu avais été assez crédule pour croire qu'un jour ton destin serait contrôlé de tes mains. Le sang s'étale sur une terre cendrée, te rappelant avec cruauté toute la versatilité de tes pouvoirs. Rien depuis que tu avais rejoins les rangs de l'armée Iwajine ne s'était passé comme tu l'escomptais. Tu avais voulu gagner en puissance, pour protéger, pour servir, pour honorer. Mais les résultats après plus d'un an d'engagement étaient toujours aussi dévastateurs. Ta main tremble et le cristal se fissure, disparaît en une poussière brillante bien vite noyée dans le carmin. Le temps s'échappe et t'enferme dans une bulle à la frontière entre la folie, le regret et l'incompréhension.

Les amoureux transis se regardaient avec désespoir, mais toi, tu sentais des yeux naître dans leur dos, depuis leurs cœurs, qui t'observaient avec jugement.

Tout ça, depuis le début... C'est de ta faute.

La culpabilité te fait reculer d'un pas. La tristesse du Fiancé t'effraie, te paralyse. Tu venais de le condamner à observer son amour s'envoler de ses mains. La culpabilité fait gonfler les émotions, les rends exponentielles ; tellement vives que l'air lui même devient oppressant.

Impossible pour toi de savoir si le Fiancé avait hurlé, ou si la terre entière s'était brisée sous la colère. Une bourrasque calamiteuse avait explosé avec tellement de force qu'elle arrachait progressivement chaque centimètre de l'horizon. Le monde était rongé par une colère divine qui désintégrait les bois brûlés, les terres cendrées, et les cieux orageux.

Tes coéquipiers n'avaient pas le temps de juger la situation. Le blâme semblait compromit par la plus instinctive des réactions : la volonté de survivre. Les Empiriques avaient dressé une immense barrière murale, renforcée par d'autres murs en certains points, et Tomoe avait même commencé une technique très spécifique dont tu n'avais que vaguement entendu parler en rentrant de Wasure.

Contrairement aux trois autres, tu étais peu informée sur la situation actuelle, n'ayant jamais été briefée quant à la volonté de domestiquer un dieu. Mais tu avais connaissance de leur existence ; et il n'était pas difficile de deviner que la bête immense qui volait au dessus de vos têtes en était une incarnation.

Mais cela voulait aussi dire que le Céleste... dormait alors en ces lieux ; en un corps ; en une âme. Voilà pourquoi le Fiancé était un objectif principal de votre venue à Tsume. Voilà pourquoi il fallait le protéger, plutôt que le brusquer. Tes mots se perdent au milieu d'une confusion déjà omniprésente ; Tu n'avais pas seulement causé la perte d'un couple aimant.. Tu venais également de potentiellement menacer le pays entier qui croulait sous le courroux d'une divinité en rage.

L'onde venteuse se rapprochant dangereusement, ta réaction la plus primaire est de reposer ta confiance sur un autre Céleste, héritier d'une lignée dont les mythes vantent les mérites miraculeux. Et tu avais diablement besoin d'un miracle. Yozora est appelé par le sang et la sueur et comprend vite que son aide est impérative pour maintenir une défense quasi impénétrable. Dos au mur, sa majestueuse roue se pose donc sur une partie de celui-ci afin de le maintenir par sa puissance propre.

Spoiler:
 





_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Retsu Senjumaru
Retsu Senjumaru

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Jeu 20 Aoû 2020 - 21:12
1/03. A la recherche du fiancé 200729125327281725

Senjumaru poursuivait le fuyard, elle l’avait même hélé à cesser cette fuite stupide, mais ce dernier sans se retourner se refusait d’obéir sous prétexte que la violacée et ses acolytes désiraient ce qui sommeillait au fond de lui. Sur le moment et avec l’adrénaline, la belle n’avait pas réellement perçu les propos de celui que l’on surnommait Le Fiancé.

Puis tout s’enchainait sans que la Retsu comprenne ce qui était en train de se passer.

Elle avait stoppé sa course, ses prunelles prunes croisaient celles du jeune homme où le désespoir se lisait dans ces dernières. Et le chaos se déchainait. Si la Lieutenante de l’Empire n’avait pas appelé la trentenaire, elle serait restée inerte pendant de longues secondes. La Kunoichi savait ce qu’elle devait faire et rapidement elle se tenait aux côtés de la tatouée qui étaient déjà en train de composer une série de mudrâ. D’ailleurs, elle n’était pas la seule puisque Akira et celle qui avait hérité du surnom de Jeune Louve participait à l’édification d’une défense pour la moins extravagante. La femme masquée avait invoqué son animal, un colossale paon qui par son imposante queue renforçait la précieuse muraille de la Chôkoku.

Senjumaru se mettait à rire. Cela était-il de la nervosité ? Oh non, cela n’en était pas, son cœur battait à une vitesse folle, bien au-dessus d’un cœur en pleine chamade. Tomoe avait interpellé sa comparse, elle lui avait demandé si c’était à cela que s’imaginait la femme originaire de l’île sectaire de Burakkuairando d’un dieu. La Retsu n’avait toujours pas fait la moindre technique, elle était comme une spectatrice pour le moment et préférait répondre à sa cadette avant d’entrer en action. Son cœur allait parler pour elle.

« Tu sens ça Tomoe ?! La personnification de la Mort nous fait face ! Nous avons un Dieu sous nos yeux. Il descend du ciel ! C’est un grand jour pour moi, pour les Retsu ! Nous allons combattre une divinité, nous simples mortelles, je veux … je veux le combattre TOMOE ! » Hurlait la manieuse de sable noir.

Celle qui avait fait preuve de retenu jusque-là ne pouvait plus cacher sa véritable nature, elle n’avait clairement pas envie de commencer le sceau pour sceller la bête fabuleuse qui avait ouvert le ciel de sa quintessence divine. Malheureusement pour la violacée, des prérogatives avaient été données. Senjumaru avait été choisie pour recevoir l’enseignement du « scellement divin » par le bien de la Lieutenante Sendai Hanae, et de ce fait si la situation venait à être identique à celle qu’était en train de vivre en ce moment le quatuor, elle devait lancer le Kinjutsu.

« Je ne vais pas te mentir Tomoe, j’aurai préféré me mesurer à ce Dieu. » Lançait-elle à celle qui l’avait trouvé.

Néanmoins, avant de lancer les signes incantatoires pour commencer la technique interdite, la jeune femme aux brassards de métal apposait sa main sur le sol pour invoquer une très grande quantité de limaille de fer. Les quatre shinobis ainsi que les pattes du paon étaient recouverts de cette précieuse matière noire que chérissant tant la Retsu. Maintenant, elle pouvait commencer les mudrâ qui permettront de lancer le Kinjutsu.
La belle était à côté de sa mentor, cette dernière avait fait exprès de laisser très peu d’espace avec celle qui avait gagné le titre de L’Explosive et ce pour une seule raison qu’elle allait révéler.

« Quoiqu’il se passe, reste proche de moi. Je nous défendrais avec mon sable noir. Pour ce qui est de toi Akira, il faudra compter sur la Jeune Louve et son splendide Kuchiyose, car je ne te protégerai pas, sauf si tu es proche de moi et que tu es en mesure de profiter de mes défenses, il en va de même pour toi, Jeune Louve. » Lançait-elle sans regarder le jeune homme.

Le Dieu du Ciel commençait à se dessiner. Il était encore plus titanesque que ne le pensait la guerrière de Hi. Quel dommage qu’elle ne puisse pas tenter d’affronter cette divinité même si la mort l’attendait dans cette hérésie. Sa culture et son éducation lui ordonnaient de le faire, mais les ordres de la Coalition l’en empêchaient, mais surtout celle qu’elle considérait comme son amie comptait sur elle, Senjumaru ne pouvait l’abandonner et ce pour n’importe quel dogme.
ACTION(S):
 

_________________
1/03. A la recherche du fiancé Gr2c
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9678-retsu-senjumaru-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9720-retsu-senjumaru-carnet#82505 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Dieu du Ciel
Dieu du Ciel

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 6 Sep 2020 - 17:28
Les rafales de vent, symboles et rappels de l’émergence du Dieu du Ciel, avaient foncé étaient partout. Mais de leur violence inouïe, vous ne pouviez pas vous empêcher d’avoir l’impression qu’elles vous ciblaient.

La forteresse de Tomoe, renforcée par les la roue du paon Ciel Nocturne de la princesse Yume, vous semblèrent suffisantes face à ce désastre presque climatique. Et à l’instar du jeune Akira – sans aucun doute le moins expérimenté de votre unité – qui utilisait des clones pour faire au même instant deux murs, la précaution et le courage étaient des prérequis pour survivre.

Vous réussîtes à vous protéger, mais le vent était non seulement puissant mais violent. Les défenses Doton, individuellement en-dessous, s’écroulèrent. Quelques débris blessèrent ceux qui étaient en première ligne, comme l’invocation de l’Iwajine ou encore le Kogami. Mais ces quelques hématomes n’allaient handicaper personne et encore moins égratigner le courage du jeune Teikokujin.

Protégés, vous pouviez entamer l’exécution des deux Kinjutsu que vous aviez appris. L’un érigea une barrière tout autour du Dieu volant, semblant alors réduire sa puissance bien que celle-ci vous restait hors de portée. Le second, et sans doute le plus important sur à terme, avait commencé à créer par le chakra un Sceau divin. S’il arrivait à être conclu, alors vos quatre unités arriveraient à faire l’exploit de sceller le démon dans l’un des vôtres ou un objet.

Ce fut donc là que vous regardâtes les trois autres unités qui, elles aussi, semblaient s’être assez bien protégées de ces rafales titanesques provoquées par le Dieu du Ciel. Certains avaient même attaqué l’humanoïde de métal – probable allié de l’Homme au Chapeau – et l’avaient laissé dans un état qui pouvait vous rassurer.

En effet, vraisemblablement immobilisé par le Kagemane de Nara Kansei, l’humanoïde avait été bloqué dans ses mouvements. Et malgré ses protections liées à son ombrelle, les shurikens de vent de Tenzin, les poutres de bois de Shinpachi, le Katon du Nara avaient été supérieures. L’humanoïde de métal était abimé à de multiples endroits, et son squelette métallique se dévoilait aux yeux experts de celui qui l’avait aussi attaqué avec un Suiton via sa marionnette. Shinrin Hanzô voyait que si cette « chose » n’était pas un pantin, elle pourrait définitivement en devenir une.

Vos unités se débrouillaient. C’était même mieux que ça, avec vos défenses réussies, vos Kinjutsus entamés et l’humanoïde de métal affaibli, vous pouviez presque être optimistes.

C’est d’ailleurs à cet instant positif que vous entendirent le discours de l’Homme au Chapeau. La sensation étrange vous attrapa, car toutes ces paroles n’avaient finalement duré que l’espace d’un instant. Et seulement vous sauriez ce que vous feriez des mots de celui que l’on vous avait présenté comme l’ennemi public numéro un…

Mais il se passa finalement bien peu de temps avant que vous n’entendiez à nouveau cette voix presque devenue familière.

« Vous voilà. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Homme au Chapeau
L'Homme au Chapeau

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 6 Sep 2020 - 21:21
Vous auriez pu vous étonner que le Dieu du Ciel n’ait pas encore attaqué. Il était vrai que vous aviez érigé avec succès la Barrière Divine, capable de restreindre sa puissance et de l’affaiblir, mais celui que certains surnommaient Nanabi restait un démon aux capacités hors de portée de n’importe quel shinobi. Et tandis que vous entendiez à nouveau la voix de l’Homme au Chapeau – cette fois bien plus proche – vous pûtes comprendre.

En vous retournant vers lui, en plus de découvrir que l’ennemi public numéro un des shinobis était face à vous, c’était tout le décor que vous vîtes à nouveau. Et ce dernier vous confirma non seulement l’identité de celui que vous aviez devant vous, mais également à quel point la situation était terrible, tant ses pouvoirs vous apparaissaient terrifiants.

En effet, tout autour de vous était figé. Le Dieu du Ciel compris. Et il en était de même pour vous tous.

« Lorsque j’ai vécu la mort de ma fiancée pour la première fois, la haine et la vengeance m’ont aveuglée. Mais pour chercher le futur où j’accomplis mon objectif, j’ai eu à revivre tant de fois cette scène… »

Les plus intellectuels d’entre vous auraient pu se questionner sur la capacité incroyable de l’Homme au Chapeau qui avait réussi à piéger dans le temps l’un des Neuf Dieux. Le faisait-il dans un ensemble ou parce qu’il redoutait bien les pouvoirs que pouvaient déchainer le Dieu du Ciel ?

Mais ce qui vous intrigua surtout, ce fut de voir que sur l’épaule de l’homme le plus craint du Grand Continent et de ses Archipels, il y avait quelqu’un. Et vous pouviez reconnaitre les vêtements de celui qu’il portait : le jeune Sakaze Tôsen. Et visiblement inconscient, le chapeau du jeune samouraï finit par tomber au sol…

… vous laissant découvrir un crâne sur lequel reposait le sceau dans lequel le Dieu du Ciel avait sans aucun doute été enfermé.

« Quelle blessure de me dire que le seul futur où j’arrive à éteindre les Shinobis, elle doive également mourir par votre faute. »

Son regard se porta naturellement sur l’unité de Tomoe, Senjumaru, le jeune Akira et la princesse Yume. Ce fut d’ailleurs vers cette dernière qu’il sembla s’arrêter tandis que sa voix accueillait une pointe d’ironie.

« Tu comprends ? Je t’ai laissé la vie sauve à Wasure no Kuni pour que plus tard ton illusion tue celle que j’aime. »

Peut-être que la Byakuren ne réaliserait jamais ce que l’Homme au Chapeau avait fait, et ce depuis si longtemps. Mais voilà bien longtemps qu’il avait vu ce qui arriverait tout au long de sa route pour accomplir son ultime but. Et en ce sens, il avait pu s’y attendre et encaisser.

« Plus jeune, je vous aurais tué pour me venger. Mais n’ai-je pas moi aussi du sang sur les mains ? Et puis, j’ai cet « homme » à sauver. »

Par cet « homme », vous aviez directement compris qu’il parlait du jeune Sakaze Tôsen. Et si vous aviez retenu les mots du discours que l’Homme au Chapeau avait donné au monde entier, alors vous auriez déjà pu vous poser la question : pourquoi ces deux personnes portaient le même nom ? Et si vous étiez assez clairvoyants pour le comprendre, était-il possible que de par ses pouvoirs temporels, l’Homme au Chapeau soit le Sakaze Tôsen d’un terrible futur ?

Ce dernier se tournait plus largement pour s’adresser aux quatre unités, toujours figées par ses pouvoirs.

« En l’échange, je vous laisse le Dieu du Ciel. Si j’ai envoyé mes Lieutenants les réveiller et tenter de les sceller en eux, c’est parce que les Dieux, une fois prisonniers, sont bien moins puissants. Lorsque je réveillerai de force le Dieu Renard et que la Dernière Résonance arrivera, eux-mêmes, scellés, ne survivront pas et disparaîtront de ce monde. »

C’était peut-être difficile à croire pour certains d’entre vous, mais par rapport au discours que vous aviez entendu de sa part, quelque-chose vous intimait que vous pouviez faire confiance à l’Homme au Chapeau.

Et au travers de cette honnêteté, vous pouviez également voir un néfaste présage : s’il était prêt à vous laisser sceller en l’un de vous la puissance d’un Dieu, cela voulait dire que ça ne l’inquiétait pas pour l’accomplissement de son objectif. Une question découlait alors de cette conclusion peut-être hâtive : jusqu’à quel point cet homme avait-il tout prévu ?

« A ceux qui éventuellement voudraient me rejoindre, suivez-moi. Quant aux autres, ma technique immobilisera encore le Dieu du Ciel un petit moment. Profitez-en pour le sceller, et repartez chez vous. »

Vous sentîtes alors votre corps se libérer de l’entrave temporelle dans laquelle l’Homme au Chapeau l’avait figé. A nouveaux libres de vos mouvements, vous pouviez voir le vieil homme vous tourner le dos, les yeux rivés vers l’humanoïde en métal.

« Je vous laisserai vous occuper de lui. Dans le futur, on appelle cela un robot. »

Puis il disparut. Mais il ne vous avait pas laissé simplement libres de vos mouvements. Il vous surtout avait laissé libres de choisir à quel futur vous voudriez participer.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Dim 6 Sep 2020 - 22:15
1/03. A la recherche du fiancé BTz9fNY



Courage勇気


Tout s’était passé si vite. En quelques secondes, l’onde de choc provoquée par le dieu du ciel balaya ses défenses et le blessa, heureusement sans trop de conséquences. De toute manière, le choc était bien trop grand pour qu’il puisse ressentir la moindre douleur ou même peur. Car si l’apparition d’un dieu restait la chose la plus impressionnante qu’il ait vue de son existence, les événements qui suivirent furent d’autant plus inattendus.

Tout d’abord, un discours. Sorti d’on ne sait ou, durant à la fois une seconde et une éternité. L’homme au chapeau leur parlait. S’il gardait l’esprit relativement décousu, Akira put comprendre ses intentions avec désormais plus de clareté… et comprendre qu’il était le même homme dont ils avaient tué la fiancée. Sakaze Tôsen. S’il aurait pu croire à un grossier mensonge ou aux affabulations d’un fou, leur interlocuteur eut tôt fait de balayer ses doutes.

“ … “

En effet, celui-ci s’imposa à eux. Apparaissant comme par magie, figeant le temps dans son entièreté et le dieu du ciel avec. S’il pensait être imperméable à la peur depuis longtemps, le jeune homme ne put s’empêcher d’avoir des sueurs froides. Un tel pouvoir était tout bonnement incommensurable… et impossible à stopper. Cet homme, qui était leur ennemi supposé, pourrait les balayer d’un bras… alors pourquoi agir ainsi ?

S’il aurait aimé pouvoir parler, Akira ne put bouger le moindre petit doigt. Le temps leur laissait leur conscience, mais pas leur liberté d’action… contrairement à l’homme au chapeau. Aussi incroyable cela puisse-t-il paraître, cet homme leur laissait le choix. Son précédent discours avait été équivoque, il leur proposait de les rejoindre et jurait ne pas faire de mal à ceux qui ne s’interposeraient pas. Pire encore, une fois en face des meurtriers de sa femme -dont il croyait désormais la version après avoir assisté à ses pouvoirs temporels- , celui-ci n’eut nullement envie de vengeance.

Aussi fou cela pouvait-il paraître, il proposa même d’aider. Ce dieu, aussi puissant pouvait-il être, n’était plus un danger puisqu’aucune condition n’avait été imposée par l’homme au chapeau. La présence d’Akira ici et sa dévotion s’avéraient donc inutiles… comme beaucoup de choses qu’il avait pu faire auparavant. Etait-ce la son destin ? N’être un grain de sable dans l’univers, qu’importe l’énergie qu’il y mettrait pour enfin devenir quelqu’un… ?

“ … “

Le temps repris finalement son cours. Du moins, pour eux, puisque le dieu du ciel resta figé dans le ciel tel un simple moustique. Akira, lui, bien qu’à nouveau maître de ses mouvements, ne retrouva pourtant pas sa mobilité tout de suite. Le choc était trop grand…

… Et ses idées trop enchevêtrées. Pourtant, le Kogami n’hésita pas une seconde à la proposition de leur adversaire. Akira ne prendrait jamais part à ce projet, pour la simple et bonne raison qu’il ne soit au final qu’une promesse potentiellement vide… et que cette solution ne règlerait aucunement les conflits. Sans parler du fait que cet homme oubliait volontairement tout ce que le chakra avait pu faire de beau, à quel point celui-ci pouvait-il influencer en bien le Yuukan. La médecine, la recherche, l’architecture, l’art… tant de choses valant finalement le prix du sang. A titre personnel, le jeune homme lui-même n’avait pu s’élever de sa condition de vagabond orphelin qu’au travers de sa maîtrise du chakra. S’il ne se considérait pas comme un grand homme au stade ou il en était, que serait-il une fois destitué de ses pouvoirs de shinobi ?

“ Je ne le rejoindrais pas. “

Déclara t-il finalement plus à lui-même qu’à ses coéquipiers. Tout se dessinait clairement en son esprit désormais. S’il voulait trouver sa place en ce monde, s’il voulait suivre la voie du bushido, appliquer ses convictions jusqu’au bout… l’affrontement serait inévitable. Aussi faible fût-il, aussi misérable avait-il pu être par le passé. Akira ne voulait pas être de ces gens indécis ou lâches préférant partager la défaite au combat. Sa décision, aussi folle pouvait-elle être, était prise.

“ Le dieu du ciel semble être immobilisé. Je ne pense pas vous être utile désormais. “

Levant les cieux vers le géant céleste, le Kogami déclara enfin.

“ Je vais le suivre et combattre l'homme au chapeau. Je ne peux pas rester inactif. “

Déclara t-il enfin avant de se mettre en route. S’il savait son avenir incertain, Akira avait pris sa décision et n’aurait aucun regret. Un homme d’honneur doit pouvoir s’en tenir à ses engagements.

Spoiler:
 

_________________
怠惰
Mon corps est la marionnette de mon esprit.
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Byakuren Yume
Byakuren Yume

1/03. A la recherche du fiancé Empty
Mar 8 Sep 2020 - 0:20

A la recherche du fiancé


C'est la douleur qui embourbe ton esprit. Des mots s'y infiltrent et lacèrent tes pensées sans te donner la chance de t'en sortir. Une voix rauque que tu reconnaîtrais parmi tant d'autres s'était gravée dans tes rêves, dans tes mœurs, dans ton âme. Habitée par quelque chose d'autre, ton premier réflexe est de porter tes paumes sur un crâne ankylosé par cette présence. Crispée de toutes parts, tu subis, meurtrie, le discours de l'ombre après laquelle tu courrais sans cesse. Les dieux, les choix, le passé, le futur. L'Ombre avait la même éloquence dirigée, qui savait convaincre les cœurs sans même apporter d'argument louables. Il reconnaissait ses tords, suggérait ses réussites, justifiait son historique au nom de la seule chose qu'il prétendait vouloir défendre ; Un avenir sans inégalité.

Sans barbarie, sans meurtres, sans rapports de force, soumission, mutineries, trahisons ; Toutes ces horreurs qu'il justifiait être nées de ces pouvoirs inégaux que possédaient les shinobis. Ton sang se glace pour ne faire de toi qu'un pantin transi par de mauvais souvenirs. Tu croyais entendre ton père. Celui qui t'avais déchue car tu avais décidé de suivre une voie d'apprentissage des arts ninjas. Cette punition était l'illustration même de ce que la noblesse utopique représentait en ce monde : Un règne sans supériorité de force ; Un règne de sang bleu, pas celui du sang rouge.

Tes mots se perdent ; ta raison aussi. T'étais-tu fourvoyée ? Avait-il... raison depuis le début ?

L'Ombre apparaît comme s'il voulait briser ton esprit à tout jamais.

Il se présente sous son véritable nom ; Sakaze Tôsen. L'homme qui venait d'achever sa bien aimée au lieu de la protéger. Celui qui s'était perdu dans tes maux illusoires jusqu'à céder à la folie. Non pas une fois. Mais deux.

Comment avait-il pu rire quand il avait fait germé en toi cette force nouvelle et hybride qui représentait les pires craintes d'un homme si tenté que son regard croise ton miroir de cristal ? Comment avait-il pu t'épargner quand il savait qu'aujourd'hui, il perdrait sa compagne par ces mêmes jeux illusoires ?

« Tu comprends ? Je t’ai laissé la vie sauve à Wasure no Kuni pour que plus tard ton illusion tue celle que j’aime. »

Cette phrase rebondit et s'entasse dans tes entrailles à t'en faire vomir. Ta tête se met à tourner légèrement de droite à gauche comme pour réfuter cette théorie. Tu voulais fuir. Fuir cette réalité distordue, ces idées noires, cette culpabilité naissante.

Ta main tremble tellement qu'elle peine à maintenir une pression sur l'objet qu'elle cherchait à retrouver. Derrière les tissus, la soie noble, les coutures, se cachait un cristal, légèrement azuré, mais dont la transparence ajustait les teintes en fonction du décors qui se trouvait derrière. Une ruine de Wasure. Un morceau du miroir qui avait confronté l'Homme au Chapeau lors de votre première rencontre.



Celui-ci se transforme en un miroir tellement fin qu'il menaçait de se briser à tout instant. Et là. Ce que tu y voit est ton reflet. Tel quel. Sans supercheries, sans faux raccords. Ton masque d'ébène, les mêmes vêtements, à l’éraflure prêt. Tu vois le sang de la fiancée couler. Tu vois les Empiriques à tes côtés. Tu vois ce jeune homme brisé par sa perte ; et le monstre qui en naît.

Tu lâches prise, le miroir implose en de multiples morceaux ; à l'image de ton corps, de ton cœur, de ton âme. Tes genoux tombent au sol, s'y écorchent même : s'y noient. Tu retires un masque indécent à porter, révèle des larmes naissantes qui bercent des joues blafardes. Ton teint n'a plus rien d'humain ; aspiré par la peine, rendu invisible et morbide. Les quelques miettes de feu qui restaient en toi venaient d'être soufflées par les vents ambiants. La brise d'une rage divine. La colère du Dieu du Ciel, d'un époux meurtri : Ton fardeau.

- Pardon... Pardon

Implorant à genoux sans avoir assez de souffle pour que les mots sonnent vraiment, tu fixes l'Ombre sans en capter les traits. Parce que sous tes yeux défilent des projections illustrant tout ce vécu qui repassait en boucle. Ta vie entière était un poids qui avait amené cet homme à devenir qui il était ; Tu avais créé un monstre triste ; dont la vengeance se porterait sur le monde entier. Toi qui pensait pouvoir combattre le destin, le domestiquer, l’accommoder... Tu ne le pourrais pas. Jamais. Car il avait fait de toi un outil de déchéance, de désillusions.

Tu es alors incapable d'entendre la moindre des réflexions. Tu ne comprends plus rien. Rien aux raisons qui poussent Akira à pourchasser l'Ombre. Rien à celles des autres qui décident ou non de choisir ; Choisir entre quoi ? Lui ou le reste ? Le chakra ou non ? La vie ou la mort ? Ces décisions n'avaient aucuns sens, et sonnaient avec lourdeur comme si elles avaient étés reléguées à un arrière plan très lointain.

Byakuren Yume, Le Rêve du Lotus Blanc... Le cauchemar d'un homme. Celui qui voulait annihiler les shinobis.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

1/03. A la recherche du fiancé

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°1, Tsume : Face-à-face
Sauter vers: