Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

1/06. L'Ombrelle

Aller à la page : Précédent  1, 2
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Mar 8 Sep 2020 - 23:21
1/06. L'Ombrelle - Page 2 Banniz10


Un Dieu et des hommes. A la jonction entre le futur et le passé, dans les rases campagnes de Tsume no Kuni l'histoire de plusieurs guerriers se tenait dans un chaos dantesque. Tous les acteurs de cette pièce sur fond de tragédie s'étaient donné rendez-vous ici. Que ce soit l'entité de métal qui ne respectait aucune vérité de ce monde, à la déité des cieux qui transperçaient l'air, jusqu'à l'homme qui maniait le temps avec autant d'aise qu'un bûcheron maniait la hache, rien n'avait plus de sens dans ce triptyque sibyllin.

Alors si de premier abord le jeune marionnettiste affichait un sourire aiguisé et orné de folie à la vue du squelette de l'automate dénudé, cette expression d'extase disparaissait promptement à l'entente de la déclaration rocambolesque, à l'écoute de cette voix qui décrivait une litanie providentielle qui semblait n'avoir aucune origine. Le jeune Shinrin qui se voulait de base si discipliné dans l'analyse des mots et concepts se retrouvait en proie à l'insanité. Car comme ci il ne pouvait capté qu'un mot sur deux, il ne pouvait se résoudre à assimiler un tel flux d'informations aussi envahissantes qu'aliénantes. Car quoi de plus troublant pour un homme que de lui faire comprendre que dans son monde tout n'est que crasse, que tout peut prendre fin d'un jour à l'autre.

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Surpri14
"Qu'est-ce que.. ?"
Les flots de réflexions remuaient sa cognition avec autant d'acharnement qu'un typhon aurait défié les courants de la mer. Tout n'était que troubles, tout n'était remous. Les yeux toujours rivés vers la chose qu'il voulait faire sienne, de ses mains tremblantes il continuait péniblement et instinctivement sa conjugaison de mûdras interdits tentant vainement de faire le vide dans son esprit.

Mais l'Homme au Chapeau avait eu le dernier mot qui allait pouvoir tout éclaircir, qui allait pouvoir tout redresser : Robot. Providentiel comme un éclat de soleil, l'allocution dispersait alors son 'typhon' de réflexions et ramenait la paix dans le cœur du jeune homme. Car si les annonces prophétiques d'un homme qui semblait défiait le divin avaient d'abord réussies à le troubler, cette dernière palabre l'avait reconnecté avec ses démons les plus nauséabonds. Il reprenait goût avec son avarice la plus vile. Alors de sa voix bileuse, il clamait la conclusion de son syllogisme :
"À BAS LA FIN DU MONDE, À BAS SHINPACHI, À BAS LES JUDAS, À BAS LA POSTÉRITÉ, À BAS VOS RÈGLES… AUJOURD'HUI SERA UN JOUR DE RÉCOLTE !"
L'Homme au Chapeau semblait leur servir sur un plateau un met d'une grande rareté, alors bien élevé qu'il était, le fripon ne refuserait jamais la main tendue vers lui.

Et là, il se souvenait du protocole établi lors de l'apprentissage de l'héritage des Derniers Gardiens. Ce démon là lui était destiné, ce démon là était pour lui. Alors il lui ouvrirait son cœur pour mieux le dominer.

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Random10
"NANABI, 'ROBOT', SOUMETTEZ-VOUS ! VOTRE MAÎTRE VOUS L'ORDONNE ! VOTRE ENERGIE EST MIENNE ! VOTRE PUISSANCE EST NOTRE !" criait-il à s'en déchirer les cordes vocales avant de continuer dans un dernier éclat de souffle. "POUR LA COALITION, POUR L'EMPIRE !"
Ses veines se dessinaient sur sa peau tandis que ses yeux se teintaient de sang. Son cœur grondait à en faire vibrer le sol. Le dragon avait retrouvé son souffle, le fripon avait retrouvé sa voix.

Résumé:
 

_________________
1/06. L'Ombrelle - Page 2 Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Dieu du Ciel
Dieu du Ciel

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Sam 26 Sep 2020 - 14:23
L’Homme au Chapeau était parti, et vous avait laissé avec un nombre incalculable de questions. Mais parmi ces dernières, il vous avait surtout offert une vérité : celle d’avoir plongé le Dieu du Ciel, pourtant si dangereux, dans un immobilisme temporel. Il vous l’offrait, sans cacher les intentions qui se trouvaient derrière ce présent. Peut-être trop confiant, il avait accepté l’idée de donner une partie de la puissance d’un Dieu à ses ennemis, pour que ce dernier disparaisse lorsqu’il aurait accompli son objectif final.

Certains d’entre vous ne purent rester immobiles face à ce qu’ils considérèrent comme un véritable affront. Ils partirent, sans autre pensée et motivation que celles de retrouver Sakaze Tôsen, l’ennemi des Shinobis.

Mais vous, vous étiez restés. Car il était hors de question d’avoir fait tous ces efforts pour laisser le Dieu du Ciel en liberté. Outre la puissance qu’il saurait apporter à la Coalition Shinobi, il était surtout question des ravages innombrables qu’il pourrait causer ? Et, parmi toutes les interrogations dont vos esprits pouvaient être la cible, il y avait celle-ci : pourriez-vous simplement fuir, face à ce démon ?

Alors vous parachevâtes le Scellement divin, avec Shinrin Hanzô comme destination finale de cette technique interdite. Et si vous auriez pu redouter un piège de la part du vieil homme, vous constatâtes qu’il n’en était finalement rien. Le Dieu du Ciel disparut progressivement, son énergie chakratique tout entière finalement enfermée dans le corps du Teikokujin marionnettiste.


Scellement réussi. Shinrin Hanzô devient le Jinchûriki de Nanabi.


Vous aviez réussi. Il ne vous restait plus qu’à vous occuper de…

« ANALYSE… »

Vous fûtes surprise de l’entendre à nouveau, bien que certains d’entre vous avaient peut-être leurs yeux rivés sur lui. L’humanoïde de métal, que l’Homme au Chapeau avait appelé « robot », n’était plus immobilisé. Et il restait pour l’instant sur place.

« OBJECTIF INITIAL : ÉCHEC… »

Ce qui ressemblait à son unique œil rouge se mit alors à briller d’une lumière éclatante, dont l’intensité se faisait de plus en plus grande.

« AUTO-DESTRUCTION ENCLENCHÉE. »

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Sam 26 Sep 2020 - 22:11


Les torrents de chakra qui se déversaient en lui l'harcelaient dans un macabre supplice, le tétanisant un moment, le pliant en deux de l'autre. Il était comme pris de soubresauts, de spasmes tandis que ses yeux se révulsaient et que d'un brame cinglant il épanchait cette infernale douleur sans nom aux guerriers alentours. Cette énergie s'engouffrait alors en lui, lui retournant le sang, lui raclant les os et les entrailles, s'infiltrant dans ses poumons telle une sève nocive et le vidant de tout force comme si ce corps de chair se déchirait de l'intérieur. Alors il tentait de lutter en vain contre cette intrusion qu'il avait lui-même guigné avec passion, tentant de rester sain dans cet instant méphitique, tentant de demeurer vivant dans ce cataclysme chthonien. Il se voyait passer de vie à trépas, c'était comme imminent, palpable, inéluctable. Mais alors, le silence fut, le carnage s'arrimait, comme un vaisseau craquelant qui avait traversé la tempête et les typhons et qui arrivait enfin à bon port. Il demeurait alors vide, comme à l'article de la mort, comme déposséder à son propre corps, comme si il n'avait plus d'huile dans la lampe.

1/06. L'Ombrelle - Page 2 110

Ses yeux livides rivés sur ses mains tremblotantes il saisissait alors que ce jour n'était pas celui de sa mort, ou du moins, pas encore. Et de cette aura qui l'habitait à présent, il comprenait que dans son avarice il s'était fait hôte d'un invité indisposé et fâcheux. Le jeu en valait-il la chandelle ? Il ne savait guère quoi penser. Le marionnettiste en était presque devenu marionnette, et à trop y réfléchir c'est un flot d'effroi qui lui crispait les muscles jusqu'à se faire ressentir à la même ses tripes qui se nouaient sous cette pression truculente.

Mais de cette bête de métal qui reprenait vie, le maître pantin comprenait que le rideau n'était pas encore tiré et que la récolte n'était pas encore terminée. Cette entité, ce 'robot' restait encore gravée dans son âme comme un trésor qu'il se devait de rafler. Tremblant, il extirpait alors un rouleau de son habit, le déroulant sur ce sol, ressentant dans chacun de ses gestes cette attrition ignoble qui ne semblait guère vouloir l'épargner. Ce rouleau aux finitions dorées et dépeignant les caractères « 神曲 » était tout ce qu'il avait de plus précieux. C'était son recours final, sa rédemption divine face au danger que représentait l'automate. Mais alors que de sa paume il tentait de l'aviver, le marionnettiste confirmait dès lors cette impression qui se faisait menaçante : il lui était impossible de malaxer un quelconque chakra.

Il lorgnait alors cet œillet menaçant et écarlate, cette lumière annonciatrice de dernier sommeil qui pourrait bien être dans la dernière vision de son existence. Et dans un sursaut de lucidité - toujours agenouillé, comme épris d'une volonté de vivre - il triturait son bulbe à en rompre ses méninges, réfléchissant à toute allure, ressaisissant sa dernière analyse en tentant dans un laps de temps infime et un acharnement absolu de trouver la clé de sa survie. Là, la lumière apparue, tout se reconnectait, tout redevenait clair.
Dardant ses compatriotes alentours et notamment l'Explosive qui venait de le rejoindre, le condamné se fit alors porteur de ses conclusions :
"SON ŒIL ! SA LENTILLE ÉCARLATE ! LÀ SON POINT FAIBLE ! LÀ LA CLÉ DE NOTRE VICTOIRE !"
Et dans un dernier regain d'énergie il se relevait péniblement, plongeant sa main dans sa sacoche pour en extirpait un kunai qu'il serti d'une note explosive avant de l'éjecter droit dans cet œil de mort.

Mais alors son bras tiré, le jeune homme retournait au sol, ressentant par de funestes échos cette bête de chakra qui ne semblait guère s'accoutumer à son nouvel hôte qu'elle faisait souffrir comme un damné.

Dans ces moments, le temps semblait alors se contracter, il regardait son kunai en l'air qui n'allait pas tarder à atteindre sa cible. Son regard porté vers le point rouge de l'automate, il savait que la fin était certainement là, il savait que tout était peut-être terminé.
"Qu'importe si c'est la fin… Pour l'Empire."
Là ses mots, peut-être les derniers, mais qui resteront à jamais les plus consacrés pour ce jeune homme du clan des bois avide de trésors mais également de famille. Seule une dernière vision vint le bercer, celle de sa dulcinée qui le rassurait. La mort a ceci de bon qu'on peut se confier à elle, alors comme prosterné devant les cieux, il se faisait soumis à son jugement.

1/06. L'Ombrelle - Page 2 210

Résumé:
 

_________________
1/06. L'Ombrelle - Page 2 Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Lun 28 Sep 2020 - 14:37

A la recherche du fiancéEVENT N°5 ▬ TOUT DÉBUT ÉTÉ 204.

La chance semblait sourire, notamment parce que l’incroyable dieu volant était à présent réduit à une forme, comme une aura magnifique qui s’en alla se perdre dans le néant d’un individu pour le contenir. Cette personne était maintenant juste devant elle tandis que Tomoe voulait à l’origine s’assurer que son fraternel ne courrait pas de risque. Bien trop tard pourtant, il fallait à l’Explosive revoir la priorité car cette silhouette à terre, dépourvue de force ou peut-être même de moyen dans une pareille situation lui semblait désemparée. Elle ne le connaissait que d’une fois ce petit blondinet. Shinrin Hanzo venait de sceller son destin. Littéralement. Et tandis que la jeune femme avançait pas à pas, une drôle de sensation s’empara d’elle, l’obligeant à s’arrêter en chemin.

Un bruit effroyablement inconnu. Se demandant ce qui allait encore se passer, après tout l’Homme au Chapeau avait pris la poudre d’escampette suivi de près par quelques-uns, laissant pour le meilleur ou pour le pire le Dieu du Ciel à la merci de l’Empire. Et si elle n’avait pas vu qui avait choisi la poursuite de l’ennemi public numéro un, la brunette n’avait pas manqué, d’un regard circulaire sur tout le champ de bataille, la prise de fuite de certains des leurs. La mâchoire resserrée, un léger rictus se fit roi sur le visage de la lieutenante lorsqu’elle vit enfin sa protégée ne pas moufter.

Il était évident que les drôles de tons, ajouté aux termes de ce “robot”, car tel était la dénomination employée par l’homme fou qui était le seul à avoir les informations qu’aucun d’eux n’avaient encore et qui pourtant semblait l’avoir abandonné à son sort. Rien n’était fini. Et de fait, Hanzo fut lui-même le premier à en témoigner. Visiblement ils avaient peut-être tous compris qu’il fallait réagir et très rapidement. Le jeune homme semblait avoir une ébauche. Et si Tomoe n’était pas tout à fait convaincue, elle n’avait pas non plus d’autre option concernant cette masse de métal indépendante.

La Chôkoku retrouva ce regard embrasé qui la caractérisait si bien. Tandis qu’elle fixait la lueur menaçante qui se voulait de plus en plus alarmante. Il n’en fallut pas beaucoup plus pour qu’elle observe s’élancer cette arme noire composée de sable noir, assurément manipulé par la Retsu. Elle n’avait encore moins perdu de temps lorsque ces dragon de foudre vinrent s’abattre immédiatement sur la cible.

« Toi, la chose… Je crois que tu n’as pas bien compris, si tu comprends quelque chose. Ma chérie tu es à contre-sens. » S’adressa Tomoe naïvement alors que la foudre semblait percuter le métal. D’un mouvement de la main la lieutenante impériale fit s’élancer à toute vitesse une dizaine d’aiguille qui allèrent se nicher droit dans cet oeil rougeoyant.
« Tegowaï ! L’oeil rouge ! » Hurla-t-elle à son fidèle camarade qui était encore niché -malgré son immense taille- non loin de Senjumaru et qui, malgré l’ordre premier qu’il avait reçu d’assassiner cette petite humaine, s’en détourna pour charger le robot une seule fois pour se rapprocher quelque peu et prendre un minimum d’élan. A portée de cette entité, le guerrier écailleux éleva ses griffes et telles des épées abattit celles-ci en une croix affutée donc le centre, le croisement avait subi cette violente segmentation dans le but d’annihiler sa tentative d’auto-destruction.


Spoiler:
 

_________________
1/06. L'Ombrelle - Page 2 JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Alpha_021
Alpha_021

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Dim 18 Oct 2020 - 13:21
La voix métallique du robot faisait froid dans le dos. Elle imageait le futur sombre qui vous attendait si vous ne fuyiez pas : mourir dans le cœur d’une explosion qui promettait d’être titanesque. Dès lors, comment en vouloir à des shinobis comme Yahiko, Hanae ou encore Medyûsa de rassembler leurs forces pour quitter ce décor cauchemardesque ? Pourquoi pousser le courage jusqu’à un point où il se muait en folie mortelle ?

Pourtant, malgré l’option sage de la fuite, certains avaient choisi de rester face à l’être de métal qui promettait de s’auto-détruire et d’emporter les âmes restantes avec lui. Shinrin Hanzo, qui s’était fait l’objectif de faire de cet ennemi une marionnette, semblait alors ne pas se satisfaire du pouvoir divin dont il avait été fait réceptacle et hurlait pour faire entendre à tous ce qu’il pensait être comme le point faible du robot. Son œil écarlate, par lequel il s’était déjà dégagé des rayons de chakra titanesques, serait-il également son talon d’Achille ?

Consciente que le kunai projeté par le marionnettiste ne suffirait probablement pas, Tomoe et son invocation se joignirent à cet assaut désespéré. Itagami, malgré ses fils de métal qui avaient pu encercler le robot, n’eut pas la possible révélation qui aurait pu les aider, et se contenta grâce à son clone de récupérer la jambe précédemment tranchée de l’ennemi. Mais quel aurait été l’intérêt d’une telle récupération si elle mourait, emportée par la gigantesque explosion qui arrivait…

… car plus que jamais, elle menaçait de se produire. Malgré les assauts sur l’œil central du robot, le processus d’autodestruction continuait. Et si Hanzo s’était trompé ? Et si l’Empire du Feu allait perdre certains de leurs meilleurs éléments ? Et si Kumo allait perdre son Adoratrice, figure emblématique de la Foudre ? Et si la Coalition Shinobi allait déjà perdre un Dieu qu’elle venait de sceller ?

Retsu Senjumaru fit en sorte que non. Car en plus d’attaquer l’œil de l’être métallique avec sa lance, elle combina son chakra avec la nature Raiton pour le frapper d’autant plus fort. L’électrochoc qui en résultat fut impressionnant, et contrasta avec ce qui l’était moins : l’ampleur de la lumière qui se dégageait du robot. Tous ceux qui étaient alors restés comprirent dans les secondes qui suivirent.

Ils avaient réussi.

Le robot, dont l’œil avait été brisé et les mécanismes chakratiques internes calcinés, s’écroula.

A l’inverse, la Coalition Shinobi voyait s’élever l’une de ses premières Héroïnes : Retsu Senjumaru, l’Éclair Pourfendeur.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Empty
Dim 18 Oct 2020 - 14:33


En cet instant, il jurait avoir vu une silhouette vêtues de guenilles sombres et arborant l'odeur de la mort l'attendre au loin.

Il était là, haletant et frissonnant d'effroi, riant d'un rire atroce, demeurant immobile et nerveux. Il n'entendait rien si ce n'est l'écho de son cœur qui grondait tel un orchestre funèbre et macabre qui lui racle les os et lui vide les entrailles. Alors ses pensées tournoyaient comme affolées d'horreur, une sueur de mort lui glaçant chaque membre, la projection que tout aurait pu se terminer ici là le laissant meurtri d'être aussi dépendant à la vie.

Etrange était le jeune homme qui subissait les affres du danger après que ce dernier soit passé. Naguère aurait-il été peut-être moins enclin à craindre de mourir au combat, mais aujourd'hui il s'en retrouvait trop attaché à certaines choses de la vie pour ne pas éprouver d'effroi à la simple pensée de les perdre.

Alors il reprenait peu à peu son souffle, dissipant ce poison qui s'instillait en lui tel un liquide pernicieux. Graduellement, il se redressait, tâtant sa peau, vérifiant qu'il était bien toujours de ce monde. Son œil oscillant vint alors se porter sur ses sœurs d'arme, l'explosive et la Retsu. Il prenait conscience de sa fortune, bienheureux de se trouver sur ce champs de bataille en compagnie de kunoichis qui n'avaient pas opté pour la débâcle, pour l'abandon d'un soldat.
"Mes sœurs, rien ne vous obligé à me sauver la mise. Comment pourrais-je un jour vous redevoir votre acte ? Si le devoir d'un soldat est d'argent, alors votre bravoure est d'or. Sachez ainsi qu'en ce jour je demeure votre obligé, et ce, à jamais car une vie je vous devrai. "
Se relevant, quelques pas le conduisirent alors devant cet amas de métal pour lequel il eut accepté de risquer sa vie. L'instant était alors ineffable. Lui qui se voulait avare et envieux en restait légèrement amer quant à la finalité de cet épisode. Car si il en ressortait plus riche de deux trésors, il demeurait un élément inconvenant qui lui parasitait l'esprit et l'empêchait de savourer cet instant délectable.
"Shinpachi.."
La chose qui prenait séjour en ses tripes l'empêchait de jouer de son corps comme il le désirait. Il se sentait comme rouillé, aboulique, comme si c'était du jus de navet qui coulait à présent dans ses veines. Alors péniblement il vint sceller dans un parchemin son nouveau compagnon, et avec autant de difficultés il se dirigeait vers la direction connue de son fraternel.

1/06. L'Ombrelle - Page 2 Horizo11

A tout jamais il entretiendrait la remembrance de cet événement, de ce jour où la pie comprit que la mort elle craignait.

Spoiler:
 


_________________
1/06. L'Ombrelle - Page 2 Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo

1/06. L'Ombrelle

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°1, Tsume : Face-à-face
Sauter vers: