Soutenez le forum !
1234
Partagez

The riches are mine...ours [PV Tori Shuiro]

Metaru Moeru
Metaru MoeruEn ligne

The riches are mine...ours [PV Tori Shuiro] Empty
Dim 26 Juil 2020 - 22:27
♚♚♚ À nous les richesses TORI ♚♚♚



L’étoile embrasée déchire le ciel dans une balafre rougeâtre qui picote peu à peu ma cornée cramoisie, et pourtant, je ne peux baisser le regard devant la toile de maître de dame nature. J’étais atone les bras écartés à laisser le vent gifler mes joues comme le ferait une mère à son bambin. Si nous avions à Kumo des tempéraments de fauves, notre faune et flore était un paradis. Perché dans les cieux à l’abri des regards, l’écosystème nous berce dès notre naissance. Nous nous suffisions à nous même et plus encore. L’envie de richesse me rend turbulent, et l’idée que des joyaux de toute sorte viennent se joindre à ma collection me donnait la fièvre. L’extase d’un vice que je laissais dominé mon corps de tout part. Aujourd’hui est la première expédition que je mènerai dans un gouffre que j’avais repéré à quelques heures du village. Je pouvais déjà entendre les scintillements au fin fond de ce gouffre qui j’allai bientôt faire mien.


Toute expédition ne peut se faire sans des bras solides, ainsi il me fallait une personne en premier lieu sur qui je pourrai compter, et ensuite d’autres afin de sortir l’or du gouffre. Je déambulais dans le village scrutant de haut en bas chaque personne que je connaissais. Trop frêle, pas assez vif, ne sait pas garder un secret… Chaque personne avait ses défauts qui ne pouvaient garantir la réussite de mon projet. Au bout de la rue se trouvait une petite boutique de Ramen, mes yeux s’illuminèrent lorsque je vis le candidat idéal. Pas trop grand ni trop frêle, obeiss.. compréhensif et aillant une mémoire qui couvrirait les tunnels que je n’avais pas encore apporté sur ma carte. @Tori Shuiro faisait partie des lauréats de ma promotion, ses aptitudes étaient fortes intéressantes aussi bien pour un usage passif ou actif. Il était d’un calme fulgurant et d’une innocence inébranlable, tout ce qu’il fallait pour qu’il garde sang froid à la vue du trésor.


Je devais le convaincre de m’accompagner, comment pouvait-il refuser ? Je lui offrais richesse et gloire plus qu’il n’en avait jamais rêvé. Qui se refuserait de vivre dans la suffisance ? Au bûcher les vils menteurs disant se contenter de peu. Lorsque la richesse vous illumine votre vraie nature apparaît habillée d’avarice et de cupidité, alors vos beaux vers sur « profiter de ce que vous avez » deviennent les paroles frivoles d’un pauvre fou. Ayez honte d’assimiler mes nobles dessins à vos putrides pensées, les richesses éparpillés dans ce monde sont miennes seules mes mains étaient suffisamment pures pour les toucher. Les trésors du monde n’ont de grâce que dans ma salle de dépôt, et c’est pour ce droit qui me revient que je devais les amasser. Me tenant devant cette petite boutique les mains sur les hanches, j’affichais à large sourire afin d’interpeller mon camarade de classe.

-Quelle somptueuse odeur ! Oii Shuiro-kun approche un instant ! Lui disais-je d’un geste de la main et sourire aux lèvres. Ma proposition se devait avant tout de rester confidentielle afin de savoir garder à l’écart les rapaces qui pourraient nous rôder autour.
Revenir en haut Aller en bas
Tori Shuiro
Tori Shuiro

The riches are mine...ours [PV Tori Shuiro] Empty
Mer 29 Juil 2020 - 13:44
Aujourd'hui était une bonne journée où les clients affluaient. Le calme n'était pas au rendez-vous dans ce petit restaurant familial où je cuisais la nourriture. Mon père était aussi très occupé dans les fourneaux et j'oubliais la fatigue en m'appliquant sur les nouilles. Ce fut bientôt la fin de service et l'agitation s'était enfin calmée. Il ne restait plus beaucoup de monde présents dans le restaurant et malgré tout, les clients continuait.

« Shui', fait moi deux Shio Paitan Ramen. Demande à ton père de préparer un Menma. »

La voix de ma mère avait résonné sur le comptoir pour nous adresser les commandes, un seul coup de regard suffit pour mémoriser vers là où m'avait pointé ma mère.

« D'accord ! »

Sans plus attendre, je me hâtais de préparer les ramens, faisant très attention à leur cuisson pour qu'ils ne soit ni trop cuit, ni trop peu. Pendant que les pattes cuisaient dans leur grillage personnel, je me saisissais du bouillon déjà préparé et désiré. El était encore chaud, placé dans un récipient en terre cuite qui avait suffisamment absorbé la chaleur pour tenir quelques heures. J'enfonce une louche pour récupérer le bouillon et le glisser dans les bols. Je retirais les pattes de la cuisson, égouttant avant de les insérer dans le bouillon brûlant où elles pouvaient finir leur cuisson tranquillement. Alors que le bouillon se refroidissait à la température ambiante, je me saisis de la garniture pour venir la déposer délicatement dans le bol.

Une fois la dernière tranche de viande insérée, je pris les deux bols et le plat épicé préparé par mon père pour venir le déposer sur la table concernée.

« Et voilà pour vous ! Itadakemasu ! »

Souriant fièrement, je m'apprêtais à rejoindre de nouveau la cuisine quand une voix connue m’interpella. Après m'être retourné vers la dite voix, j'affichais un sourire joyeux en remarquant un camarade de classe de l'école des Shinobi.

« Oh Moeru-kun ! »

Je tournai ma tête vers la cuisine où se trouvait mon père. Sans avoir besoin de lui demander, celui-ci me répondit avec un hochement de tête.

« Vas-y, prends une pause, je prends le relais avec ta mère. »

« Merci ! »

Je souriais joyeusement et alla immédiatement rejoindre Moeru-kun dont ma mère avait déjà invité à s'asseoir à une table. Je restais à côté de lui en le laissant s'installer avant de faire quoi que ce soit de plus. Malgré tout, toujours de ma bonne humeur habituelle, je le harcelais déjà de paroles et de questions.

« Moeru-kun, ça faisait un petit moment qu'on ne s'était pas vu, je suis content de te revoir, comment vas-tu ? ... Oh, je suis idiot, tu veux boire ou manger quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9586-tori-shuiro-o-petit-oiseau-vermillon-uc#81055
Metaru Moeru
Metaru MoeruEn ligne

The riches are mine...ours [PV Tori Shuiro] Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 13:29
♚♚♚ À nous les richesses TORI ♚♚♚



La mère de Shuiro-kun m’avait chaleureusement accueillie tel que le ferait une mère pour son fils. L’ambiance de ce petit restaurant était fort plaisante, trois tables de bois noir étaient disposées près d’un comptoir où tout le monde voulait s’assoir. Dans ce genre d’endroit la clientèle vient surtout pour profiter du savoir faire et du goût exquis de la cuisine. Les Tori n’avaient pour ambition autre que vivre de leur passion et faire virevolter les papilles de leurs invités. J’étais assis sur ma chaise les bras croisés et sourire jusqu’à ce que Shuiro-kun s’assit à ma table.


-Moeru-kun, ça faisait un petit moment qu'on ne s'était pas vu, je suis content de te revoir, comment vas-tu ? ... Oh, je suis idiot, tu veux boire ou manger quelque chose ?

-Shuiro-kun ! Je ne mangerai ni boirai qu’après avoir fait toutes les richesses de ce monde miennes. Lui disais-je en posant mon bras derrière sa nuque pour le tirer vers moi. Dis-moi Shuiro-kun, ne rêves-tu pas d’un restaurant au combien bellissime serait-il que tous les peuples traverseraient de lointaines contrés pour venir goûter tes plats. Voilà ce que je t’offre aujourd’hui cher camarade, un comptoir de marbre blanc, des chaises en hêtre brodés de tissu surpiqués de fil d’or, de la vaisselle en porcelaine et en argent. Retrouve-moi devant les portes du village, je t’expliquerai tous les détails de notre voyage.



Je me retournais vers les parents de Shuiro-kun à qui j’avais tourné le dos pour parler discrètement à leur fils, je les saluais et quittais les lieux avec un large sourire. J’étais confiant en mon discours, déjà très jeune Shuiro-kun éprouvait une passion inébranlable pour la cuisine et un amour pour se petit restaurant qu’il voudra coute que coute agrandir ou embellir. Je rentrais chez moi dans la foulée pour préparer le matériel du voyage. Dans un énorme sac je mis une pioche, plusieurs cordes, quelques torches, un kit de soin… En finissant mon paquetage je pris la carte de notre périple et me mis en chemin vers les portes du village.



Trainant mon sac sous les yeux confus des villageois je ne m’arrêtais que devant les portes. Comment pouvait-il vivre dans une telle situation ? Ne rêvaient-ils pas de grandeur et de richesse ? Comment se contenter d’une bouchée de pain lorsque le monde a tellement à nous offrir. Au diable ses diablotines pensées, j’allais en compagnie de Shuiro-kun mettre la main sur un trésor inestimable qui ne serait que le début d’une longue série d’exploration qui m’inscrira dans l’histoire. Le sac posé à mes pieds j’attendais Shuiro-kun les bras sur les hanches avec un sourire toujours présent, je savais qu’il n’allait pas tarder ses yeux s’étaient illuminés, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il n’apparaisse.
Revenir en haut Aller en bas

The riches are mine...ours [PV Tori Shuiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: