Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

2/02. Unité est

Maître du Jeu
Maître du Jeu

2/02. Unité est Empty
Dim 26 Juil 2020 - 22:31


C'était aussi terrible que c'était vrai. Alors que vous en étiez incapables, Raonaka Ao avait réussi à réveiller le Dieu de l'Eau. L'immense sceau qui avait été constitué sur l'île principale de Mizu no Kuni était sur le point de céder pour laisser petit à petit s'échapper le Dieu de l'Eau. Ce cauchemar que vous aviez vécu une fois était en passe de se reproduire.

Mais vous étiez préparés. Non seulement de par le renforcement de votre village et de vos stratégies, mais surtout parce que vous aviez pu pour certains acquérir deux Kinjutsu, l'un permettant de limiter le pouvoir d'un Dieu, l'autre pour le sceller dans le corps d'un des vôtres.

Votre unité est l'une des quatre unités chargées d'affronter et sceller le Dieu de l'Eau. Mais Raonaka Ao cherche la même chose et sera, là encore, votre ennemi pour une ultime fois...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu de l'Eau est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu de l'Eau dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu de l'Eau sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par le Nobuatsu Saji).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Umimori Shigure

  • Hokazuka Liuqin

  • Asagao Jirô

  • Kaguya Wutu-Fuku

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Umimori Shigure
Umimori Shigure

2/02. Unité est Empty
Lun 27 Juil 2020 - 23:56
Unité Est


La tempête approchait sur les steppes ensablées du pays du vent. Le sable virevoltait dans tous les sens empêchant le voyageur lambda de discerner son entourage. La chaleur écrasante venait... Quoi ? Je me suis trompé de script ? Comment ça ? Ah oui ! Nous ne sommes pas à Kaze, je me suis emmêlé les pinceaux... Ah non mais je suis gêné là, c'est pas professionnel tout ça. Bon, va me chercher un café le temps que je retrouve le bon papelard. Alors, où est-ce que j'ai bien pu le mettre... Hmm. Ah le voilà ! Euh, sans sucre le café, tu seras gentil, je fais attention à ma ligne quand même. Pardon pour ce petit contre-temps. L'heure est grave pour le pays de l'eau. Ah oui merci pour le café. Pourquoi l'heure est grave ? Mais j'en sais rien moi, je lis juste ce qu'est marqué. Tu m'emmerdes avec tes questions.

Nous retrouvons donc notre cher et tendre Shigure assit dans un établissement totalement honorable. Regardez comme il beau ! Cette belle chevelure argentée, ce visage d'ange. Alalala, quel homme je vous dis ! Enfin, revenons à nos tortues euh, je veux dire moutons. Le prince des mers n'avait pas grand-chose à faire de sa matinée. Il décida de profiter de son temps libre pour siroter un doux nectar dont la consommation est réservée aux âmes matures. Bien sûr, on peut se demander si cela est bien raisonnable de boire quelques canons alors que le soleil est levé depuis quelques heures, mais nous ne le ferons pas par respect pour la vie privée de tout à chacun. J'estime que chacun possède le droit le plus fondamental d'avoir un jardin secret et nous devons respecter l'intimité de ce Kirijin.

Alors qu'il s'apprêtait à commander quelques brochettes de poulet pour faire passer le tout, une cacophonie éclata à l'extérieur de l'établissement. Prenant ses biens les plus précieux, son épée et son verre, l'Umimori sortit observer ce remue-ménage. La panique était totale. Des gens couraient dans toutes les directions en se bousculant sans vraiment prêter attention. Prenant une petite gorgée rafraîchissant le palais, Shigure se demandait ce qui pouvait bien provoquer un tel mouvement de foule. Plantant son épée dans la terre molle, l'ancien métamorphe s'appuya sa lame pour continuer son analyse de la plèbe. Après plusieurs minutes, le gardien des mers comprit qu'un tel chaos résultait forcément d'un événement grave. Terminant son verre d'une traite, il prit son fidèle compagnon avant de déguerpir en suivant la masse.

Sur le chemin, il fut briefé par un haut gradé lui donnant les infos qu'il avait en sa possession. Un ancien ennemi de la Brume émergea de nouveau pour réveiller le grand Dieu de l'Eau qui dormait dans l'île principale de Mizu no Kuni. Voilà une nouvelle qui ébranla l'Umimori. La surprise pouvait clairement se lire son visage, mais le temps était compté. Les Kirijins devaient atteindre la fameuse île le plus rapidement possible pour empêcher le réveil complet de la divinité des océans.

Guidé par le nombre massif de shinobi de la Brume, Shigure trouva promptement l'endroit où le plus gros allait se jouer. On lui affecta, dans la foulée, une unité de la plus haute importance en charge de canaliser la bête et tout ce qui peut en découler. Rejoignant ses frères d'armes, l'homme à la crinière argentée dégaina son épée légendaire, laissant tomber sur le sol quelques bandages qui recouvraient son allié à l'appétit vorace.

De la tortue pour le déjeuner. J'en connais une qui va se régaler !

L'imposante arme se mit à émettre des rugissements de plaisir en sentant le chakra à proximité. La bataille s'annonçait colossale, mais avec ses homologues Kirijins, rien n'était impossible !

Spoiler:
 

_________________


Merci Aimi pour l'avatar <3


Dernière édition par Umimori Shigure le Jeu 30 Juil 2020 - 21:30, édité 1 fois (Raison : Recodage de l'entête)
Revenir en haut Aller en bas
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

2/02. Unité est Empty
Mer 29 Juil 2020 - 1:20
2/02. Unité est Confro13

La paire rentrait de mission. Ils avaient à présent passé plus de temps entre ces murailles en tant que kirijin qu'en tant qu'hayashijin et ils commençaient à se faire à cette vie-là. La Cité leur était à présent familière et Liuqin et Otsuno commençaient à s'approprier certaines rues fétiches, certains itinéraires récurrents, des préférences, des habitudes, des marques. En soi, ils s'appropriaient leur environnement. Ils l'ignoraient encore, mais pour pouvoir pleinement prétendre être des enfants de la Brume ils leur restaient encore une chose à affronter. Encore une étape sans laquelle ils ne pourraient réellement affirmer avec crédibilité leur nationalité. Un rituel, une tradition, un événement qui fait l'essence de tout bon kirijin : défendre le Village face à une invasion. C'est en ce jour-ci que cet ultime test leur sera présenté. Une interrogation surprise, peut-on dire, car rien de tout cela n'était prévu. Ils étaient loin de l'Examen Chunin qu'ils avaient affronté quelques temps plus tôt. Bienvenue dans la Cour des Grands. Et qui sait, peut-être qu'ils triompheront ? Peut-être bien que ce soir leur portrait sera retenu afin d'être figuré sur les poteries les plus prisées de l'Archipel ? Ou bien mourront-ils aujourd'hui, en laissant leur peuple loin au Pays du Bois, en laissant s'éteindre une part d'un héritage en claire extinction : l'Irmagreba des P'irvilebii. Mais si tel était leur destin, au moins ils tomberaient en arborant cet héritage fièrement sur leur poitrine.

C'était donc sur un retour de mission d'Otsuno et Liuqin que la Tragédie frappa la Brume. Le Seigneur des Bois, déjà, n'avait pas été serein tout au long de cette journée. L'instinct animal, très certainement. Ou un simple hasard, personne ne saurait dire. Comme traditionnellement depuis leur premier pas posé sur le Port Naragasa, l'Élaphe était métamorphosé en exacte copie de son partenaire : uniforme kirijin et bandeau frontal. À l'exception près que ce bandeau était porté sur le cou du fait de la présence d'une ramure bien plus petite afin de permettre de différencier les deux. Passant la Porte Est de Kiri pour régulariser leur entrée entre ces murs, une secousse soudain retentit sur ce qui semblait être l'intégralité de l'Île principale de Mizu. Les hypothèses toutes aussi incongrues les unes que les autres pouvaient parcourir les pensées de n'importe qui et ce, à une vitesse folle. Tsunami sur les côtes ? Technique Doton surpuissante ? Catastrophe naturelle quelconque ? Le temps des délibérations ne fut pas bien long. Car en effet depuis les murailles était visible au loin la silhouette inégalée d'une créature titanesque, celui dont Hotaru avait fait à Liuqin le conte des ravages engendrés ; le Dieu de l'Eau : Sanbi. Il n'avait pas encore fait la rencontre de ce Monstre de la Nature mais très vite les shinobis alentours qui eux avaient eu à affronter sa ire furent unanimes :

- Le Sceau a été brisé ! Le Dieu de l'Eau est réveillé ! Tous à vos postes !

Nos Postes ? Quels postes ? Tout un protocole semblait déjà préparé pour faire face à cette situation. Grâce à Hotaru, la Crinière de Jais savait de qui parlait les gens autour de lui, mais à part ça il n'était pas bien plus sûr de ce qu'il devait faire. Cette même personne qui avait crié aux shinobis de prendre position se planta face à l'Hayashijin. Camouflée par un masque stylisant un éventail déployé et toute vêtue d'atours sombres, elle lui intima ces indications :

- Hokazuka Liuqin. Dirigez-vous à l'Est du Dieu de l'Eau, permission de franchir les murs de la ville accordée. Vous y rejoindrez une unité composée d'Asagao Jirô et Kaguya Wutu-Fuku. Ces derniers doivent maintenir une technique essentielle à la survie du village, vous devrez les protégez au péril de votre vie. Me suis-je bien faite comprendre ? En position !

Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, elle chargea plus loin dans la ville, dans la direction opposée. Qui était-elle ? Comment connaissait-elle son nom ? Quel était cet accoutrement ? Tant de questions auraient pu l'assaillir et le polluer s'il n'avait pas saisi l'urgence de la situation. Il ne connaissait le Kaguya que de nom, après avoir traîné dans le Complexe Shinobi on apprend vite qui en est le Directeur. Mais difficile de le distinguer clairement autour d'un Colosse Aqueux divin. Heureusement c'est aussi au Complexe qu'il avait rencontré Asagao Jirô dont il connaissait clairement le visage.

Au vu des événements, il fallait aller au plus vite. C'est ainsi qu'Otsuno reprit sa forme élaphe que Liuqin chevaucha jusqu'à rejoindre sa position assignée, fendant l'île de toute leur vitesse. Une fois sur place, la Paire se mit en position : les sabots écartés et les bois brandis pour l'un et la lance décrochée après un tour de passe-passe pour l'autre.

Spoiler:
 

_________________
- #004000
2/02. Unité est Bq62
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Asagao Jirô
Asagao Jirô

2/02. Unité est Empty
Mer 29 Juil 2020 - 10:47

C'était lancé. Les hostilités commençaient. Les premières secousses s'étaient faites sentir. Et ce soir, Kiri baignerait dans le sang ou dans l'allégresse.

Il n'avait pas fallu longtemps à Jirô, après son enrôlement dans les forces du village, pour apprendre ce qui s'était produit lorsqu'un Dieu y avait été libéré. L'histoire était tellement grosse, tellement traumatique, qu'elle lui était nécessairement parvenue. Il croyait bien avoir saisi l'angoisse qui avait étreint la Brume, alors. La valeur de ceux qui avaient triomphé, qui s'étaient seulement battus, ou qui étaient tombés pour d'autres. Et la peur, qui avait tranché sans ménagement, n'épargnant personne. La terreur ... Jirô croyait en comprendre la nature. Mais le pouvait-on jamais vraiment sans l'avoir ressentie soi-même ?

Les événements se répétaient. Il traversait la foule, prise de panique, marchant d'un pas droit et assuré. Il savait exactement où il devait se rendre. Le Mizukage avait fait tout ce qu'il fallait pour que l'organisation soit au point. Lui détenait le secret d'un Kinjutsu et, de ce fait, était un pilier de la défense du village. Son unité lui avait été assignée en amont. Il irait à l'Est pour essayer de contenir l'éveil d'un Dieu. Un travail de titan. Et il ne se sentait pas plus titan que tous ceux qui fuyaient de part et d'autre. Lui aussi aurait voulu prendre ses jambes à son cou. Echapper à l'épreuve qui l'attendait. Mais le bandeau qui lui enserrait le bras gauche lui rappelait son rang. Et le sabre coulé dans un tissu blanc qu'il portait à l'épaule lui rappelait que la lâcheté ne fait que retarder et aggraver les maux.

D'autres shinobis que lui s'activaient parmi la foule, essayant de la canaliser, de la diriger, ou de la traverser pour aller prêter main forte à ceux qui devaient se battre. Tout en accélérant le pas, Jirô remarqua sans vraiment savoir pourquoi quelques visages, inconnus pourtant. Un garçon encapuchonné, arc à la main, qui hélait des camarades. Un homme, d'une beauté pure, qui courait de toit en toit, ses poings rougeoyant d'une énergie étrange, comme s'ils étaient prêts à exploser contre le danger. L'éclair rougeoyant d'une chevelure de feu fendant la masse. Le cliquetis mécanique d'un pantin, puis la silhouette de son jeune maître. Jirô comprit alors. Toute la Brume était là, qui allait se battre. Et pas un de ses enfants ne serait laissé sans défense.

Fort de ce sentiment nouveau, il accéléra. Il sauta sur un toit proche, et poursuivit sa route dans les airs, sa longue blouse blanche d'une pièce claquant au vent derrière lui. Il savait bien que c'était l'ivresse de la guerre qui l'avait pris. Il savait que ce sentiment de toute puissance n'était qu'un leurre, et qu'il restait tout aussi vulnérable qu'avant. Mais au moins, à présent, pouvait-il entrevoir un futur où Kiri triomphait.

Il passa les murailles, et continua encore sa route. Il avait de l'avance sur les shinobis qui s'activaient encore à l'intérieur du village. Il ne lui fallut guère longtemps pour arriver à son point de rendez-vous. Il y avait déjà Kaguya Wutu-Fuku - Jirô l'avait repéré lors du briefing donné par le Mizukage. Deux autres ne tardèrent pas à les rejoindre. Ils étaient sur la brèche. Jirô remarqua à peine l'épée étrange qui servait d'escorte à ce shinobi aux cheveux blancs. Il était nerveux. Aussi, le sourire qu'il dirigea à l'attention de ses camarades de lutte fut-il assez maladroit.

"Je m'appelle Jirô, et vous connaissez peut être Kaguya Wutu-Fuku. On a pour ordre de pratiquer un Kinjutsu pour contenir Sanbi. Ca va nous demander du temps et de la concentration. Si on devait être attaqués donc ... On compte sur vous pour nous sauver la mise."

Il tira son épée plate, aux reflets d'argent, de son fourreau de tissu, et la planta dans le sol devant lui. Le sceau abîmé était face à eux. Il se mordit la lèvre inférieure. Il avait peur. Très peur. Il se tourna vers le Kaguya.

"Prêt que vous le serez."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

2/02. Unité est Empty
Mer 29 Juil 2020 - 11:02
Le sceau du Dieu de l’Eau est une épée de Damoclès au-dessus de la tête de chaque Mizujin. Telle une poterie en équilibre précaire au bord d'une table, qui menace de tomber et d'éclater en mille morceaux. Témoin d’une victoire de Kiri face à un Dieu, mais une victoire incomplète. Ce sceau colossal, que l’on peut voir sur plus de la moitié de la grande île du Pays de L’eau, est là pour le rappeler à chaque instant. « Vous avez réussi, mais je suis toujours là. Je serai toujours là ». La créature qui est à l’intérieur peut très bien sortir et replonger un pays entier dans un cauchemars.

C’est le scénario catastrophe qui se déroule aujourd’hui. Une nouvelle fois, la tortue géante est réveillée de son sommeil. Une ultime fois. Car cette-fois, Kiri est prêt. Les rangs de la Brume sont renforcés par la présence de plusieurs manieurs de ces fameux « kinjutsus », techniques interdites capables de contenir la puissance des Dieux. Et encore plus que ça, Kiri est prêt car, s’il s’agit d’une attaque « surprise », elle était attendue. Tout le village sait ce qu’il a à faire.

L’existence du nécromancien force les Kirijins à ne pas déployer toutes leurs forces au combat contre le Dieu. Plusieurs d’entre eux, dont l’ombre elle-même, ont été missionnés afin de protéger les corps d’illustres Kirijins afin qu’un beau jour, nous n’aurons pas à les combattre à nouveau. Au-delà de l’impératif moral, il s’agit surtout d’éviter que des shinobis de la trempe de Shiori se retrouvent dans les rangs de l’ennemi. Tant qu’aucune faiblesse n’aura été découverte chez ces cadavres, la seule chose que l’on peut faire est d’empêcher le nécromancien d’en acquérir d’autres.

Le Fuinjutsu n’est pas un art que Wutu-Fuku utilise habituellement. Grâce aux informations de la coalition, la Main de Kiri s’est rapidement rendu compte que le Kinjutsu se basant sur le Ninjutsu était bien plus répandu que celui basé sur le Fuinjutsu. Si l’immense majorité des shinobis s’investit dans le Ninjutsu, ce n’est pas le cas de l’utilisation des sceaux. Et Kiri manquait cruellement de ninja capable d’apprendre cette technique interdite. Alors Wutu-Fuku a réalisé l’impossible : apprendre le Fuinjutsu dans l’unique optique d’être capable de maîtriser la technique interdite de scellement.

Umimori Shigure, Hokazuka Luiqin et Asagao Jirô. C’est le reste de l’équipe Est. Deux sabreurs dans le lot, et un ninja assisté d'un animal. Jirô est l’utilisateur de la barrière de cette unité. Les deux Kirijins restant devront faire face à tout ce qui peut menacer les deux utilisateurs des techniques interdites. Ils ne pourront pas compter sur Wutu-Fuku, élément le plus puissant du groupe, pour les assister. Le maintien du Kinjutsu demande une grande concentration, et le Jônin ne doute pas qu’il aura déjà fort à faire pour préserver sa propre intégrité physique. Lui et Jirô ont une cible sur le front.

De cet affrontement dépend l’avenir de Mizu, et même du monde, partiellement. Pas question de sceller le Dieu sur la moitié de l’île une nouvelle fois, à la hâte. Désormais, les ninjas en charge du sceau savent ce qu’ils font. Une fois que le Dieu sera scellé proprement, il ne sera plus une menace. Par le passé, le village de Kiri a prouvé qu’il pouvait agir comme un seul homme. Il est temps de le confirmer.

Ce n’est pas comme ça que Wutu-Fuku aurait voulu que cela se termine, mais il n’y a que deux options aujourd’hui : sceller le Dieu, ou le voir tomber entre les mains des forces ennemies. Le Kaguya doit mettre ses convictions de côté. Il en va de la survie des siens.

Si Shigure est confiant, Jirô jette un regard de peur au Jônin. Il semble attendre un ordre. Wutu-Fuku se contente de hocher la tête. Il se tourne vers Shigure et Liuqin.

-Protégez Jirô en priorité, je n'ai pas besoin de mes mains pour me défendre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/02. Unité est Empty
Ven 31 Juil 2020 - 18:48
Le Yuukan n’était pas qu’une terre d’hommes, faite pour eux et commandée par eux. C’était une terre d’histoire et bien avant que les hommes eussent foulé les plaines et les montagnes, d’antiques choses avaient connu le jour. D’antiques choses qui n’avaient rien à voir avec l’espèce fragile du genre humain, rien à voir avec ce qui, à côté d’eux, n’étaient qu’insectes. Du moins jusqu’à qu’ils ne décident de les réveiller et de les sceller, renversant alors l’ordre établi.

Comme si cela ne suffisait pas, le même genre humain qui était parvenu à emprisonner ces Dieux habités de pouvoirs légendaires ne se contentât pas de les retenir : ils se permît même d’espérer les exploiter, de les transformer en outils personnels afin qu’ils deviennent l’arme la plus meurtrière de ce monde, nécessairement convoitée par tous. Les shinobis tout particulièrement, perçant les secrets du chakra, outrepassant les limites de leur mortalité, trouvèrent comment domestiquer leur force au sein même de leur corps et, pour certains élus rares, y parvinrent.

Ce fut là une preuve de la démesure de leurs ambitions ; et pour garder jalousement ce pouvoir, ils participèrent souvent eux-mêmes à entretenir le mystère sur l’existence de ces mythes ancestraux, quand d’autres cherchèrent simplement à s’en protéger. Cependant l’effronterie des plus opportunistes les dévora et causa parfois leur perte, comme ce fut le cas un an plus tôt, lors de l’été 203, lorsqu’une kunoichi de l’ordre des Fanatiques osa l’impossible : utiliser la force de Sanbi contre une cité. L’ensemble des shinobis de Kirigakure avait alors cru voir sa dernière heure arriver. Toute la Cité de la Brume Sanglante avait pu mesurer l’immensité du Dieu de l’Eau : tant son corps colossal que sa force au-delà de toute notion connue. Et si le Dieu avait été scellé non sans difficulté sur la moitié de l’archipel, ce fut au prix de maints sacrifices ; les habitants de Mizu no kuni avaient alors frôlé la catastrophe. La colère d’un Dieu ne laissait rien d’autre que le chaos dans son sillage. Même si celui-là n’était alors qu’à une échelle de sa puissance, la Déesse n’étant pas parvenu à le relâcher entièrement.

L’histoire, toutefois, tendît à se répéter à l’aune de ce jour terrible où, retraçant le chemin jusqu’au cœur du sceau ayant naguère emprisonné Sanbi, un homme, parmi les plus détestés des kirijins, se permît de revigorer l’antique Dieu. Sur la route qui le mena à la source de l’immense sceau qui retenait le cauchemardesque Sanbi, il se faufila en profitant de sa connaissance du terrain et seul un garde parvint à le découvrir ; son cadavre évoquait désormais la façon dont il était mort, le crâne tourné dans le mauvais sens, la nuque rompue. Ce fut avant que le possesseur du Kinjutsu du Réveil du Divin ne pose sa main sur le Sceau de l’Eau.

Une secousse troubla aussitôt l’ensemble de l’archipel. Au début, la terre se mit à gronder comme si tout un macrocosme souterrain était en colère ; mais le cauchemar ne s’arrêta pas là. Sitôt que ce grondement rejoignît la surface, le sol trembla et se fissura. Les murs du village le plus proche craquelèrent lentement puis cédèrent, fustigés par le fracas des plaques tectoniques. Les structures s’affaissèrent sur elle-même comme si elles se recroquevillaient pour se décomposer, tombant en lourds débris. Les arbres se mirent à gercer et à se rompre d’eux-mêmes. Tout s’effondrait à une centaine de mètres autour du point où le sceau avait été tracé : c’était là l’agonie de tout un périmètre à la ronde, celui sur lequel reposait naguère le Sceau de l’Eau. Parallèlement, les nappes phréatiques longtemps enfouies des dizaines de mètres sous terre se révoltèrent et se hissèrent jusqu’à la surface, formant peu à peu une immense étendue d’eau. Fort heureusement, cette masse aqueuse s’étendit sur un tel périmètre qu’elle stagna comme une fine pellicule au-dessus du sol, forçant les humains à patauger dedans, rappelant à certains égards les Marécages Brisés. La couleur brouillonne et presque noirâtre de cette nouvelle surface s’en dissocia toutefois et augura un mal terrible, puisque presque la moitié de l’île en fut habillé, comme si Mizu no kuni menaçait d’être enseveli sous les eaux.

Une possible apocalypse.

Se préoccupant bien peu de cette inondation prophétique, l’ombre sauvage qui venait de réveiller Sanbi glissa et se confondît dans les ténèbres de ce déchirement terrestre. L’éveil prit un certain temps, compte tenu de la puissance du scellement autrefois composé ; mais lorsque les Unités de Kirigakure arrivèrent, il était trop tard. Le grondement se fit encore plus vaste, plus intense, plus fort ; si fort qu’il résonna jusqu’aux îles ceinturant l’archipel. Une forme immense et difforme émergea des limbes en soulevant des quantités d’eau colossales. La large rétine brûlant d’une lueur rutilante s’ouvrit puis fixa l’Unité Nord, composée majoritairement des membres de la Kenpei. Vous pûtes alors, au sein de votre quadrinôme, sentir toute la férocité retenue du divin dans ce seul regard figé grâce auquel il imprima vos visages dans sa mémoire, avant que la paupière du Dieu de l’Eau ne se close et qu’il n’en retourne aux limbes...

… et le calme revint…

… avant d’être brisé lorsque le Dieu de l’Eau ressortit de sa retraite par un saut phénoménal, semblable à celui des cétacés au milieu des océans. Chacun d’entre vous pût alors discerner les trois queues de l’antique créature et mesurer sa taille extraordinaire, avant que l’ensemble de sa silhouette monstrueuse ne s’abatte au sol comme un coup d’enclume en déchaînant les eaux : sitôt qu’il claqua contre la terre, l’archipel se mit à être secoué de séismes destructeurs alors même qu’un tsunami naissait tout azimut autour du cœur défendu par Sanbi, le Dieu de l’Eau.

Un cataclysme qui menaçât de vous engloutir. Aujourd’hui, le Dieu renaissait au pinacle de sa fougue destructrice, indépendant de toute contrainte charnelle. Son sceau fut brisé pour que l’entité captive se révèle dans toute sa splendeur. Pour que le monde tremble à l’évocation de Sanbi.


« BRRRRRRRRRRRRRRRRRRROOOOOOOOAAAAAAAAAARRRRRRR »


Au Sud, vous pûtes déjà voir les trois extrémités caudales, ces géantes destructrices, qui dansaient dans les airs, vous menaçant directement alors même que le Dieu de l’Eau, de colère, se mît à piétiner la terre qui lentement sous son poids commença à s’affaisser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Umimori Shigure
Umimori Shigure

2/02. Unité est Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 1:26
Unité Est - La défense du Tsunami

Le spadassin n'avait guère prêté attention à l'escouade qu'il venait de rejoindre. Son esprit était accaparé par sa lame qui ne cessait de frémir de plaisir face à la masse colossale de chakra émanant du sceau renfermant le Dieu des eaux. Depuis le début de son existence, l'esprit enfermé dans cette épée singulière n'avait jamais connu un pouvoir aussi grand et son possesseur se retrouvait dans le même cas. Tout ceci dépassait l'entendement humain et pourtant, Shigure et son village devait réaliser l'impossible pour la survie de la Brume.

Pour effectuer cette tâche, le prince des mers n'était pas seul. Beaucoup d'escouades de shinobis venaient tout juste de rejoindre l'endroit et chacune d'elle s'éparpilla pour encercler le sceau fragile de la divinité. Jetant quelques coups d'œil sur les environs, l'ancien métamorphe reconnu quelques têtes familières. Son frère d'arme Jirô se tenait non loin de lui, arme en main et prêt à défendre son village. Même sans le rencontrer en personne avant, l'Umimori distingua non loin de lui la Main de Kiri en chair et en os. Sa présence atténua les craintes tourmentant l'esprit du bretteur. Le dernier membre de cet escadron avait le regard rivé sur le sceau et il en était de même pour le cervidé qui l'accompagnait. Écoutant attentivement les paroles de ses supérieurs, l'homme à la crinière d'argent rangea vite son faciès et ses paroles au ton décalé. La situation était grave et il devait agir en conséquence.

À vos ordres, Kaguya-sama, Asagao-sama !

Sans perdre une seule seconde, l'épéiste prit la position qu'on lui assigna. Il se mit devant son aîné sabreur, Peau de requin en main. Malgré ses pouvoirs grandement diminués suite à la Résonance, Shigure se jura de tout faire pour protéger son homologue de la menace qui plane, quitte à y laisser sa vie. Le Mizujin aurait aimé déguster un dernier verre, comme je le fais actuellement de mon côté, pour partir avec panache. Hélas, pour lui, ce n'est pas de l'alcool qui l'attendait, mais de l'eau et de la désolation.

Un grondement des plus effrayant fendit l'air, s'immisçant dans l'esprit de chacun. La terre de l'île principale se mit à trembler violemment, allant même jusqu'à se briser par endroits. L'émergence du Dieu de l'Eau s'effectua avec fracas et force. Le sol, où le sceau était apposé, s'ébranla dans un spectacle des plus terrifiant. Des torrents d'eau jaillirent du sol au point de recouvrir la zone dévastée par l'apparition divine du démon. La terre foulée par le Dieu de l'Eau n'arrêta pas de trembler en sa présence. Le chaos régnait en maître incontestable sur ce lieu qui devenait, petit à petit, le tombeau de la Brume.

Une énorme masse noirâtre se distingua de ce paysage macabre. Sanbi, Dieu de l'Eau posa de nouveaux ses pattes démoniaques sur la terre des hommes. Ses premières actions reflétèrent parfaitement sa bestialité primaire. Un saut fracassant d'une fureur incommensurable s'abattit sur la zone qui menaçait à tout moment de plonger dans les abîmes. Cette projection, d'une masse aussi gigantesque qu'effrayante, provoqua un tsunami d'une envergure jamais vu, témoignant du caractère irascible de la divinité aquatique. Cette vague géante s'accompagna d'un nouveau cri primaire résonnant à travers toute l'île.

La peur et le stress grandissant pouvaient se lire aisément sur le visage de l'Umimori. Avalant nerveusement sa salive, il constata avec effroi la vague se dirigeant vers son groupe. Malgré la tension, il agrippa comme jamais son épée et resserra les rangs pour être proche de toute le monde. Prendre le moins d'espace possible était capitale pour limiter la zone à protéger. Il remettait maintenant sa vie dans les mains de ses coéquipiers n'étant pas assez fort pour se défendre d'un tel déferlement de puissance.

Résumé:
 

_________________


Merci Aimi pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

2/02. Unité est Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 0:05



Le Dieu de l'Eau ne se fit pas prier. La Crinière de Jais devait faire face à sa ire pour la première fois, contrairement à certains ici présents. Et jamais, au grand jamais, n'avait-il un jour été témoin d'assauts d'une telle ampleur. De son vivant, il avait échappé à un génocide, avait traversé le monde pour s'exiler sur l'Archipel, affronté une dangereuse terroriste mais cette vague, ce monstre, c'était tout autre, sans précédent, incomparable, inégalé.


Face à ce véritable bâtiment maritime que l'Unité d'un soir avait à affronter, Liuqin appliqua les recommandations du Jonin de la troupe, il enfourcha son compagnon élaphe une fois de plus et tous deux se dirigèrent face à Asagao Jirô pour le défendre. D'un bond assuré, Otsuno s'interposa face au sabreur, pas bien loin de son homologue aux crins blancs. Le deux pattes écartées et la ramure fièrement dressée, l'Homme et l'Animal se synchronisèrent pour gorger la bête de suffisamment de chakra dans sa couronne sylvestre. Ils étaient face à la vague, bien plus haute que la taille de leur talents mais jamais plus élevée que celle de leur détermination. Ne fléchissant pas un seul instant le genou, les atours du cerf vinrent servir de rempart face à la violente vague qui venait s'éclater contre le groupe. Heureusement assisté de leurs camarades, il n'avaient qu'à espérer que l'addition de leurs actions sera suffisante à faire flancher le Courroux du Dieu de l'Eau.



Ne quittant pas sa monture et sans se tourner vers ses alliés, Le Cervalier vint intimer à ces derniers :

- Je ne crois pas m'être convenablement présenté. Je suis Hokazuka Liuqin et j'ai traversé le Continent pour rejoindre les rangs de Kiri. Je porte fièrement l'héritage de mon Pays à travers mon art martial duquel je viens de vous faire la démonstration. Je ne flancherai pas ce soir et ensemble nous ferons ployer l'échine du Dieu de l'Eau.

Il fit faire un demi-tour à Otsuno pour que ses camarades puissent bien enregistrer leur deux visages et poursuivre son intervention :

- Et voici Otsuno, c'est avec lui que je me bats. Je ne suis pas le chef de cette unité, mais puis-je me permettre de vous demander si tout le monde est prêt ? Les conditions sont-elles toutes réunies pour sceller les Trois Queues ?

Il laissa alterner son regard entre Jirô et Wutu-Fuku, après avoir détaché sa lance de son dos et en avoir planté la lame au sol, à côté d'Umimori Shigure.

Résumé:
 

_________________
- #004000
2/02. Unité est Bq62
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Asagao Jirô
Asagao Jirô

2/02. Unité est Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 10:45

N'importe quel homme aurait flanché face à un cataclysme de cette ampleur. C'était comme si la moitié de l'archipel s'était changée en bête, et cherchait à réduire en poussière ceux qui avaient habité sa carapace pendant des années, des décennies, des siècles. Ce n'était plus même un Dieu qui se dressait face à eux. C'était le Monde lui-même. Hérissé de rage. Crachant sa haine. Une vision terrifiante. Oh, qu'elle semblait loin la tranquillité des bibliothèques. Comme il manquait à Jirô, le paisible silence qui enveloppait les archives. Il avait lu tout ce qu'il était possible de lire sur les grandes catastrophes qui avaient ravagé le Yuukan, au cours du temps. Et leur récit n'avait laissé qu'une forme d'indifférence objective dans sa mémoire. Mais voilà qu'il en vivait une ... Et ce n'était certainement pas l'indifférence qui l'habitait.

La vague approchait, comme une furie. Il n'était plus temps d'avoir peur. L'adrénaline se déversa dans ses veines comme un venin. Dès lors, ses facultés de réflexion reprirent cours, et à une vitesse surprenante. Etrange faculté que celle d'avoir peur. Son camarade Sabreur s'était déjà mis en position devant lui pour lui porter assistance. Et à présent, c'était au tour de Liuqin. Il réalisa peut être seulement à ce moment le rôle qu'il avait à jouer au sein de cette escouade: il était celui qui devait être protégé, parce qu'il était le détenteur d'un savoir précieux. Mais il n'allait certainement pas rester les bras ballants, quand d'autres étaient prêts à se mettre sur le chemin de la mort pour l'en sauvegarder.

"Réveille-toi, gamin ..."

La voix du Gardien Rouge guida alors ses gestes. Son épée en main, Jirô se recroquevilla, comme s'il était prêt à arrêter la déferlante avec sa seule épaule. Mais au lieu de la sienne, ce fut celle, colossale, géante, magistrale, et toute caparaçonnée de vermeil d'un guerrier spectral qui rencontra le tsunami. L'épaule protectrice du Gardien était apparue devant le petit groupe, ajoutant sa protection à celles déjà érigées par ses compagnons. Elle ne suffirait peut être pas, mais elle serait toujours un rempart de plus à briser pour les atteindre.

La première crise passée, Jirô savait exactement ce qu'il avait à faire. Il jeta un regard à Wutu-Fuku.

"Je suis prêt. J'espère que les autres utilisateurs du Kinjutsu le sont aussi. Sinon ..."

Il préférait ne pas évoquer l'hypothèse où il serait seul à lancer le jutsu interdit. Il était à peu près certain que ses seuls efforts n'auraient que l'effet d'une douce caresse sur la carapace de Sanbi. Mais mieux valait, sans doute, éviter d'entamer le moral des troupes. Il se mit en position, rangea son sabre dans le fourreau de tissu pendant à son épaule, et commença à composer une série complexe de mudras. Tout en activant ses mains, il donna ses dernières instructions:

"Liuqin, Shigure. Je vais être immobilisé pendant que j'utiliserai ce Kinjutsu. Ca veut dire que je ne pourrai pas vous aider à nous protéger. Désolé. Mais gardez bien ça en tête: vous ne devez pas mourir."

Il connaissait l'un comme l'autre, et tous deux lui semblaient trop pleins de potentiel pour qu'ils puissent le gâcher en mourant au combat. Surtout pour le protéger, lui ... Il avait terminé sa série de signes. Il en effectua un dernier, celui-là même qu'il lui faudrait maintenir pour arrêter un Dieu.

"Kinjutsu !"



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

2/02. Unité est Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 11:40
Devoir se reposer sur trois genins dans une telle situation n’est pas forcément très rassurant. Mais les Kirijins doivent agir dans l’urgence. Le Dieu de l’Eau s’éveille. La terre se met à trembler. Les oiseaux, paniqués, s’enfuient vers le large. Le sol se transforme en une sorte de gigantesque flaque d’eau croupie. Et le gigantesque Sanbi émerge enfin de sa prison. Il laisse aux mortels qui l’entourent quelques instants de calmes, comme s’il voulait être admiré dans toute sa splendeur et son immensité. Une fois que les minuscules créatures autour de lui ont pu pleinement prendre conscience de ce qu’ils vont affronter, le Dieu saute majestueusement afin de s’écraser de tout son poids sur l’île principale de Mizu. Il prouve par la même occasion que malgré son poids colossal, il est capable d’une telle prouesse et montre par la même occasion à ceux qui étaient déjà là lors du premier face-à-face entre Kiri et lui qu’il était loin de son plein potentiel la dernière fois. Immobilisé sur ses trois queues et dans un état de torpeur à cause de son réveil récent, il n’aurait jamais pu faire preuve d’une telle mobilité.

Lorsque le Dieu de l’Eau touche le sol, il soulève une quantité colossale d’eau sous forme d’un tsunami, qui menace les quatre unités. Alors que les vagues approchent dangereusement, la tortue géante pousse un cri puissant tandis que ses trois queues s’agitent de manière menaçante dans les airs. Pour avoir déjà été confronté à un de ses appendices, Wutu-Fuku sait à quel point une seule de ces queues constitue déjà un adversaire redoutable. En plus de tout ces problèmes, Sanbi commence à piétiner la terre. Tente-t-il d’engloutir l’île sous les eaux ? C’est une prouesse difficilement envisageable pour l’esprit humain, mais si une entité en est capable, c’est bien le Dieu de l’Eau.

Mais avant de se préoccuper de ce problème, et avant de pouvoir s’intéresser au cas Ao, les quatre équipes de Kinjutsu doivent se protéger de ces immenses vagues qui arrivent vers elles. Si Shigure ne peut que constater son impuissance face aux éléments, Liuqin ne se dégonfle pas et chevauche son animal ninja, Otsuno, avant de se mettre en position de défense devant Shigure et Jirô. Malgré toute sa bonne volonté, cette défense ne risque pas de suffire pour se protéger d’un tsunami.

-Les conditions pour sceller Sanbi sont réunies, à condition que les utilisateurs de Kinjutsu puissent utiliser leurs techniques assez longtemps.

Dit-il en réponse à Liuqin.

-Je devrais pouvoir vous aider, pour cette-fois.

Le Kaguya se rapproche de ses alliés jusqu’à ce qu’ils soient tous à proximité. Une fois ceci fait, il concentre en lui du chakra Fûton, qu’il expulsera sous forme d’un gigantesque dôme afin de se protéger des vagues destructrices qui arrivent vers lui. La technique de Yami lui sauve encore une fois la mise. D’autres Kirijins sont actuellement en train de protéger le corps du gladiateur. Espérons qu’ils honorent la mémoire du guerrier.

Alors que les défenses du groupe se cumulent pour protéger ses quatre membres, Wutu-Fuku compose les signes du Kinjutsu de scellement tandis que la barrière divine prend forme.

-Ce Dieu, nous l’avons vaincu une première fois. Nous pouvons le refaire.

Ils le feront. Ou ils mourront.

Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800

2/02. Unité est

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°2, Mizu : Revanche
Sauter vers: