Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» De précieuses analyses [Mission C - Hao-ku Sari & Kappa Tengoku]
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 13:00 par Hao-Ku Sari

» 4/04. Unité n°4
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 12:54 par Keijiro

» Diplomatie musclée - PV Masami
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 12:38 par Jiki Masami

» 04. Questions diverses
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 12:15 par Oterashi Yanosa

» [Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 10:38 par Medyūsa

» 5/02. L'âme du Soshikidan
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 10:01 par Daigoro Jin

» 2/09. RENCONTRE N°3: Le fossé sans fond
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 4:44 par Sakkaku Haise

» 2/04. Unité ouest
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 3:45 par Sakkaku Haise

» 2/01. Unité nord
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 2:40 par Mawehara Miyuki

» 1/04. Fuir l'inconnu
2/03. Unité sud EmptyAujourd'hui à 1:31 par Sendai Yahiko

Partagez

2/03. Unité sud

Maître du Jeu
Maître du Jeu

2/03. Unité sud Empty
Dim 26 Juil 2020 - 22:37


C'était aussi terrible que c'était vrai. Alors que vous en étiez incapables, Raonaka Ao avait réussi à réveiller le Dieu de l'Eau. L'immense sceau qui avait été constitué sur l'île principale de Mizu no Kuni était sur le point de céder pour laisser petit à petit s'échapper le Dieu de l'Eau. Ce cauchemar que vous aviez vécu une fois était en passe de se reproduire.

Mais vous étiez préparés. Non seulement de par le renforcement de votre village et de vos stratégies, mais surtout parce que vous aviez pu pour certains acquérir deux Kinjutsu, l'un permettant de limiter le pouvoir d'un Dieu, l'autre pour le sceller dans le corps d'un des vôtres.

Votre unité est l'une des quatre unités chargées d'affronter et sceller le Dieu de l'Eau. Mais Raonaka Ao cherche la même chose et sera, là encore, votre ennemi pour une ultime fois...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu de l'Eau est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu de l'Eau dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu de l'Eau sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par le Nobuatsu Saji).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Raibura no Kyūsei

  • Takahashi Miya

  • Kaguya Shitekka

  • Imekanu

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

2/03. Unité sud Empty
Mer 29 Juil 2020 - 1:09
2/03. Unité sud RgFIGUL
Unité Sud






Kyûseishu se leva, c’était somme toute une journée comme une autre. Après les événements du Nivéen, il n’avait pas cru bon de suivre le chemin tracé vers la Kenpei et n’avait à vrai dire rien changé à son train de vie. L’entraînement, les journées avec Elle, les moments passés près de la tombe de son paternel, l’orphelinat et pas beaucoup plus à vrai dire. Il venait à se demander s’il évoluerait un jour ; le combat récent lui avait montré ô combien il était faible.

Affairé à trier ses affaires pour ce qui allait suivre, un terrible bruit et une secousse qui allait de paire l’extirpa de sa torpeur matinale. Enroulant autour de ses poings de larges bandes de tissu à la hâte, son souffle se coupa. Là, au loin.. Tout cela semblait iréel.

Un homme lui cria quelque chose dans l’oreille tandis que tout semblait tanguer autour de lui. Difficile de définir s’il était bel et bien affaire de monstre ou simplement son oreille interne déréglée par la possibilité que…

Il repensa à cette funeste journée. Aux sacrifices. Aux innombrables noms et sans attendre il s’élança jusqu’à la destination que lui avait fourni le shinobi un peu plus âgé que lui. Qui l’avait envoyé à cet endroit ? Pourquoi lui ? Pas le genre de questions que le jeune shinobi pouvait se poser. Si son pressentiment était le bon alors il était venu le temps de la revanche. Sur la vie. Sur ce monstre qui lui avait tant pris. Il n’était pas plus prêt que jadis, et pourtant.

Arrivé sur place, le blondinet salua les personnes déjà présentes en s’inclinant.

« Je suis Kyûseishu, mais appelez-moi Kyûsei ! Je suis martialiste, j’espère ne pas être un poids pour vous. » Il s’inclina encore comme pour excuser sa propre nullité. Son répertoire n’était que peu rempli et il espérait que sa farouche force de la jeunesse et sa détermination puisse compenser cela. Il sembla reconnaître l’un des invités mais toute son attention était portée sur ce qui allait advenir.

Bien conscient de sa place, il attendit les ordres et serra un peu plus les bandes puis réajusta son uniforme. Son bandeau autour de la taille, la Balance fit craquer sa nuque. Peut-être allait-il périr aujourd’hui ; mais il tomberait dans la Brume parmis les siens en faisant ce pour quoi il s’était toujours destiné. Défendre son pays.







_________________

2/03. Unité sud 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »


Dernière édition par Raibura no Kyūsei le Mer 5 Aoû 2020 - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Takahashi Miya
Takahashi Miya

2/03. Unité sud Empty
Mer 29 Juil 2020 - 15:49
Ce jour-là, tu ne croyais pas ce qui allait arriver. Ce jour-là, tu pensais être dans un de ces mauvais rêves où, au milieu de la pénombre, tu semblais perdue, incapable d’en trouver l’issue. Ces nuits où tu te réveillais le front humide et le palpitant bouleversé, les prunelles figées vers la fenêtre grande ouverte. Un mouvement réflexe, l’extérieur à quelques mètres de ton lit, une sortie facile. De là, tu pouvais avoir un premier aperçu de ce qui t’attendait. Très souvent des commerces itinérants qui installaient leurs articles, la résidence Takahashi dans l’encadrement d’une allée marchande. Habituée à l’agitation des premières transactions, tu l’étais beaucoup moins lorsque c’était la panique qui émanait aux premières lueurs du soleil. L’effroi qui ne t’était pas complétement inconnu, tes iris bronzées qui étaient familières avec les atrocités. Les Takahashi avaient déjà rejoint le village lorsque l’éveil du Dieu eût lieu, lorsque la population s’opposa dans une guerre civile. Tu étais spectatrice des dégâts, derrière les carrures familiales qui ne voulaient que te protéger. Les événements qui touchaient le village te faisaient grandir à chaque fois un peu plus. Une expérience difficile à vivre mais qui restait enrichissante.

Ce n’était pas un cauchemar qui t’avais réveillée ce matin-là mais bien les premières secousses qui traversaient les terres du village de Kiri. Les murs de ta chambre tremblaient, le parquet semblait s’affaisser. Tu manquas de tomber de ton lit, tes yeux fixant les planches qui composaient le sol de la résidence. Les interrogations fusaient, l’incompréhension qui ankylosait ton visage. Sans plus attendre, tu te changeas pour rejoindre ta famille à l’étage d’en dessous. Les médecins préparaient leurs affaires pour rejoindre l’Hôpital général. Tu étais prête à prendre la route avec eux. Seulement, tes parents reçurent une note te concernant lorsque tu étais toujours dans ta chambre. Ta lecture se focalisait sur les mots importants. Réveil. Dieu de l’Eau. Île principale. Scellement. Le mélange ardu du sérieux et de l’appréhension, encore plus de questions en tête désormais. Néanmoins, la situation ne s’y prêtait pas et tu sentais qu’il ne fallait pas perdre de temps. Tu t’élançais alors en direction du lieu indiqué, essayant de disperser le moins possible ton attention. Trois silhouettes s’y trouvaient déjà, attrapant les derniers mots d’un garçon qui semblait avoir sensiblement le même âge que toi. Tu t’approchas à ton tour, presque maladroite.

Takahashi Miya. Je suis Irounin et prête à vous aider du mieux possible.

Tu ne semblais pas être le meilleur choix tactique mais tu espérais avoir ton utilité dans cette équipe. Les circonstances allaient certainement te pousser dans tes retranchements, et tu étais prête pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

2/03. Unité sud Empty
Ven 31 Juil 2020 - 0:00
2/03. Unité sud Xhvf

Les craintes formulées par l'Ombre de l'Eau prirent finalement vie aux premières lueurs de l'été. L'Archipel se préparait à nouveau à affronter le pire. Un quotidien presque banal pour les enfants de l'Eau. Dans la confusion, Shitekka quitta son foyer pour se placer conformément aux ordres. Un étrange mélange de sensations régissait ses actions. Sa paranoïa exalta à son acmé chaque instant : de la moindre secousse qui troublait la foule et menaçait l'intégrité des bâtiments, jusqu'au grondement de la terre de l'île toute entière. Le gardien de Saroruncasi accusait péniblement le coup, et pourtant, il se ruait vers l'endroit qui lui était destiné. Car dans son esprit, dans le même temps, la réunion d'urgence organisé par le Septième avait formaté pour de bon le shinobi balafré. Il avait réalisé la fatalité qui frappait Kiri, et l'avait accepté. Seul comptait dorénavant la réussite de sa mission : contenir la toute puissance d'un Dieu.

Pour parvenir à un tel effort, il compterait naturellement sur le concours de ses alliés, éparpillés autour du sceau qui abritait précédemment l'entité monstrueuse. L'une d'entre elles serait à ses côtés dans l'opération : Imekanu. Reformuler son prénom dans ses pensées fit se presser davantage l'homme au kaparamip. Malgré les mois d'entrainement à ses côtés, passés à lui enseigner la maîtrise du chakra sous toutes ses formes, il était une réalité que Kaguya Shitekka avait du mal à admettre. Celle de risquer sa vie aux côtés d'un des êtres les plus chers à ses yeux. Tout comme son peuple, sa mère, et tout ceux de l'Archipel, il souhaitait la protéger. Mais ce serait bien au plus proche du démon que l'élu de Kotan-kor-kamuy aurait à accomplir cette tâche.

Bientôt, le gardien arriva vers sa destination. Son œil de rapace distingua deux renforts, qui tour à tour se présentèrent. Il en fit de même, sobrement.

« Kaguya Shitekka. Je serai en charge de contenir la puissance du démon. Takahashi-san, Kyūseishu-san, je compte sur vous pour assurer nos arrières. »
Nul ne savait ce qui les attendait, et c'était bien pour cette raison que l'enfant de Saroruncasi décida de s'en remettre auprès des deux soldats de la Brume. Son attention fut dorénavant portée vers le sceau en déperdition. L'orage souterrain ne cessait de prendre de l'ampleur. La catastrophe approchait à grands pas. Et cette fois, Shitekka se doutait bien que faire usage de quelques techniques pour entraver la Bête ne suffirait pas. Sous l'impulsion de quelque malfrat, l'Archipel tout entier allait devoir faire un ultime effort pour endiguer le réveil du Démon de l'Eau. Le calme avant la tempête s'amenuisait progressivement. Laissant un maigre répit à Shitekka et ses compagnons d'infortune. Il se tourna alors vers celle vers qui toutes ses craintes se dirigeaient : Imekanu. Un regard désemparé se posa sur sa silhouette de chasseresse. Impossible pour le balafré de dissimuler toutes les émotions qui l'habitaient en cet instant.
« Saroruncasi gusu. Wakka Moshiri gusu. Ku kakewe e kusu ne, Ime. »
Il s'approche de sa promise, entre deux convulsions de l'île. Son regard se figea dans une unique émotion, qu'Imekanu pouvait sans mal décrire. Dos à leurs deux renforts, Shitekka enlaça la chasseresse sans l'étouffer. Sa main trouva le chemin vers sa nuque - fenêtre de l'âme urumie, avant de déposer sa paume sur cette dernière. Il ferma les yeux, évacua toutes ses peurs, ses incertitudes. L'orage était loin, à présent. L'espace d'une infime éternité, le Kaguya de sang-mêlé s'offrit à sa dulcinée avant la bataille.

Ses lèvres trouvèrent son front avant qu'ils ne se séparent. Lorsque Shitekka abandonna sa promise, l'expression sur son visage avait changé. Il paraissait à la fois serein et sérieux. Prêt à affronter la menace. Il coula quelques foulées, se plaçant devant les trois autres Kirijins, et observa le Démon qui retrouvait le chemin de la liberté. La cérémonie pouvait à présent commencer.

_________________
2/03. Unité sud Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

2/03. Unité sud Empty
Ven 31 Juil 2020 - 0:32

2/03. Unité sud Vf07



Mains jointes l'une contre l'autre, genoux contre la terre. Imekanu avait les paupières, tandis qu'elle cherchait ses mots. Devant elle, un autel et à ses pieds, une multitude d'offrandes. Des statuettes d'animaux, un cœur de lapin, de la joli poterie trouvée dans une boutique de Kiri et d'autres choses assez étranges. Elle y était allée fort, mais c'était parce qu'elle allait faire quelque chose qui dépassait tout ce en quoi, elle croyait et qui allait à l’encontre de ses principes. Cependant, l’archère l’avait bien compris, si elle n’avait pas pris cette décision, peut-être que cela aurait eu de graves conséquences sur le village et sur son île. Alors elle s’était présentée auprès d’Aditya, cet homme à la chevelure ensoleillée qu’elle avait déjà rencontré quelques fois. Elle lui avait demandé de lui apprendre cette technique interdite. Si l’azurite s’en sentait capable, c’était surtout un gros travail en immersion qui s’était effectué. Depuis qu’elle avait découvert le chakra, elle avait travaillé durement pour pouvoir apprendre à le maîtriser, et l'acquisition de ce jutsu effrayant était le summum de son travail fourni.

À vrai dire, Imekanu espérait ne pas avoir à utiliser cet arcane du Fuinjutsu, la dernière fois qu’une espèce de Dieu était apparu, il avait tellement fait de ravage qu’il était difficile de s’imaginer de nouveau devoir le subir. À la différence qu’aujourd’hui, ils seraient plus préparés.

Pourtant, lorsque le jour vint et que le sol se mit à trembler, l’archère comprit qu’elle ne serait jamais prête à ce moment venu. La secousse fut si intense qu’elle en perdit sa brochette de poulpes caramélisés et épicés. Très rapidement, des cris se firent entendre et une certaine panique commença à s’éveiller chez les habitants. Du mieux que possible, les soldats de la brume invitèrent les civils à se mettre à l’abri. Tel un bon soldat, l’urumie se dirigea alors sur place. Une boule au ventre s’était installée et ne voulait pas partir. Jusqu’à tomber sur les trois autres membres de son groupe. Son regard se posa premièrement sur le Kaguya et dès lors que ses pupilles se posèrent sur lui, un certain baume vint couvrir ce trac qui lui donnait la nausée. Elle lui sourit doucement. Savoir qu’il était là, avec ses deux autres camarades lui donnaient plus de force. Son attention se porta sur ses camarades qu’elle salua timidement.

Elle ne savait pas ce que signifiait un martialiste, mais lui accordait sa confiance, tout comme à la jeune demoiselle qui possédait le don de soigner les blessures. Et bien évidemment, le Kaguya était présent. Son affection pour lui était immense et le savoir ici lui faisait autant peur que de bien. Elle savait qu’ici, cela pourrait être la dernière fois qu’ils seraient réunis pour protéger Kiri ou même pour être ensemble, mais en même temps, il lui donnait la force de se battre.


« Je suis Imekanu. Aujourd’hui, je vais devoir troquer mon arc pour ce pouvoir qui permet de sceller les immensités. Je ferai tout pour ne pas flancher et ne pas vous porter préjudice. Kyûsei, Miya, Shi..tekka… Je m’en remets à vous pour le reste. »

La douce joignit ses deux mains et s’inclina à nouveau. Elle n’avait pas une quantité astronomique de chakra et savait que cette technique en demandait beaucoup. C’était ce dont elle avait le plus peur, car si ses camarades seraient sûrement efficaces dans la protection ou diversion, dans son cas, il lui fallait tenir et ne pas flancher. Lorsque l’archère croisa le regard du manipulateur des os, elle sentit toute sa détresse et sa peur. C’était comme s’ils n’avaient pas besoin de se parler pour se comprendre. Et elle le comprenait, comme jamais, car elle ressentait la même chose. Ses pupilles océaniques brillaient d’une émotion certaine.

La terre pouvait trembler autant qu’elle voulait, à ce moment-là et en écoutant les paroles de Shitekka, plus rien ne comptait. L’étreinte qui lui offrit semblait être bénie par les kamuys qui comprenaient leurs craintes et qui les soutenaient dans leur future action. Mais ce n’était pas tout, ce contact avec lui offrait à Imekanu tout l’espoir et la chaleur dont elle avait besoin pour se battre. Son amour pour lui n’était plus à douter, elle le savait, et cela, pour toujours. Fermant les yeux pour profiter du contact de ses lèvres contre son front, elle attrapa ses avant-bras de ses petites mains. L’azurite murmura alors quelques paroles, qu’il entendrait bien évidemment. Cela serait peut-être ses dernières paroles lui étant adressées personnellement et sur ce qu’elle ressentait.


« Kuani e omap ash, Shitekka... Saroruncasi gusu. Wakka Moshiri gusu.»

L’échange de leur regard fut différent, ils étaient décidés et déterminés dans ce qu’ils allaient entreprendre. Aux côtés de leurs camarades qu'ils rejoignirent, peu importe ce qu’il adviendrait, l’harmonie des urumis donnerait la force à chacun de se battre. Car pour Imekanu, il s’agira d’un vrai combat, intérieur comme extérieur. Et le futur du monde dépendra de tous les kirijins rassemblés pour défendre leur pays de ce qui se déchaînait contre eux.



_________________
2/03. Unité sud Imeka
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/03. Unité sud Empty
Ven 31 Juil 2020 - 18:48
Le Yuukan n’était pas qu’une terre d’hommes, faite pour eux et commandée par eux. C’était une terre d’histoire et bien avant que les hommes eussent foulé les plaines et les montagnes, d’antiques choses avaient connu le jour. D’antiques choses qui n’avaient rien à voir avec l’espèce fragile du genre humain, rien à voir avec ce qui, à côté d’eux, n’étaient qu’insectes. Du moins jusqu’à qu’ils ne décident de les réveiller et de les sceller, renversant alors l’ordre établi.

Comme si cela ne suffisait pas, le même genre humain qui était parvenu à emprisonner ces Dieux habités de pouvoirs légendaires ne se contentât pas de les retenir : ils se permît même d’espérer les exploiter, de les transformer en outils personnels afin qu’ils deviennent l’arme la plus meurtrière de ce monde, nécessairement convoitée par tous. Les shinobis tout particulièrement, perçant les secrets du chakra, outrepassant les limites de leur mortalité, trouvèrent comment domestiquer leur force au sein même de leur corps et, pour certains élus rares, y parvinrent.

Ce fut là une preuve de la démesure de leurs ambitions ; et pour garder jalousement ce pouvoir, ils participèrent souvent eux-mêmes à entretenir le mystère sur l’existence de ces mythes ancestraux, quand d’autres cherchèrent simplement à s’en protéger. Cependant l’effronterie des plus opportunistes les dévora et causa parfois leur perte, comme ce fut le cas un an plus tôt, lors de l’été 203, lorsqu’une kunoichi de l’ordre des Fanatiques osa l’impossible : utiliser la force de Sanbi contre une cité. L’ensemble des shinobis de Kirigakure avait alors cru voir sa dernière heure arriver. Toute la Cité de la Brume Sanglante avait pu mesurer l’immensité du Dieu de l’Eau : tant son corps colossal que sa force au-delà de toute notion connue. Et si le Dieu avait été scellé non sans difficulté sur la moitié de l’archipel, ce fut au prix de maints sacrifices ; les habitants de Mizu no kuni avaient alors frôlé la catastrophe. La colère d’un Dieu ne laissait rien d’autre que le chaos dans son sillage. Même si celui-là n’était alors qu’à une échelle de sa puissance, la Déesse n’étant pas parvenu à le relâcher entièrement.

L’histoire, toutefois, tendît à se répéter à l’aune de ce jour terrible où, retraçant le chemin jusqu’au cœur du sceau ayant naguère emprisonné Sanbi, un homme, parmi les plus détestés des kirijins, se permît de revigorer l’antique Dieu. Sur la route qui le mena à la source de l’immense sceau qui retenait le cauchemardesque Sanbi, il se faufila en profitant de sa connaissance du terrain et seul un garde parvint à le découvrir ; son cadavre évoquait désormais la façon dont il était mort, le crâne tourné dans le mauvais sens, la nuque rompue. Ce fut avant que le possesseur du Kinjutsu du Réveil du Divin ne pose sa main sur le Sceau de l’Eau.

Une secousse troubla aussitôt l’ensemble de l’archipel. Au début, la terre se mit à gronder comme si tout un macrocosme souterrain était en colère ; mais le cauchemar ne s’arrêta pas là. Sitôt que ce grondement rejoignît la surface, le sol trembla et se fissura. Les murs du village le plus proche craquelèrent lentement puis cédèrent, fustigés par le fracas des plaques tectoniques. Les structures s’affaissèrent sur elle-même comme si elles se recroquevillaient pour se décomposer, tombant en lourds débris. Les arbres se mirent à gercer et à se rompre d’eux-mêmes. Tout s’effondrait à une centaine de mètres autour du point où le sceau avait été tracé : c’était là l’agonie de tout un périmètre à la ronde, celui sur lequel reposait naguère le Sceau de l’Eau. Parallèlement, les nappes phréatiques longtemps enfouies des dizaines de mètres sous terre se révoltèrent et se hissèrent jusqu’à la surface, formant peu à peu une immense étendue d’eau. Fort heureusement, cette masse aqueuse s’étendit sur un tel périmètre qu’elle stagna comme une fine pellicule au-dessus du sol, forçant les humains à patauger dedans, rappelant à certains égards les Marécages Brisés. La couleur brouillonne et presque noirâtre de cette nouvelle surface s’en dissocia toutefois et augura un mal terrible, puisque presque la moitié de l’île en fut habillé, comme si Mizu no kuni menaçait d’être enseveli sous les eaux.

Une possible apocalypse.

Se préoccupant bien peu de cette inondation prophétique, l’ombre sauvage qui venait de réveiller Sanbi glissa et se confondît dans les ténèbres de ce déchirement terrestre. L’éveil prit un certain temps, compte tenu de la puissance du scellement autrefois composé ; mais lorsque les Unités de Kirigakure arrivèrent, il était trop tard. Le grondement se fit encore plus vaste, plus intense, plus fort ; si fort qu’il résonna jusqu’aux îles ceinturant l’archipel. Une forme immense et difforme émergea des limbes en soulevant des quantités d’eau colossales. La large rétine brûlant d’une lueur rutilante s’ouvrit puis fixa l’Unité Nord, composée majoritairement des membres de la Kenpei. Vous pûtes alors, au sein de votre quadrinôme, sentir toute la férocité retenue du divin dans ce seul regard figé grâce auquel il imprima vos visages dans sa mémoire, avant que la paupière du Dieu de l’Eau ne se close et qu’il n’en retourne aux limbes...

… et le calme revint…

… avant d’être brisé lorsque le Dieu de l’Eau ressortit de sa retraite par un saut phénoménal, semblable à celui des cétacés au milieu des océans. Chacun d’entre vous pût alors discerner les trois queues de l’antique créature et mesurer sa taille extraordinaire, avant que l’ensemble de sa silhouette monstrueuse ne s’abatte au sol comme un coup d’enclume en déchaînant les eaux : sitôt qu’il claqua contre la terre, l’archipel se mit à être secoué de séismes destructeurs alors même qu’un tsunami naissait tout azimut autour du cœur défendu par Sanbi, le Dieu de l’Eau.

Un cataclysme qui menaçât de vous engloutir. Aujourd’hui, le Dieu renaissait au pinacle de sa fougue destructrice, indépendant de toute contrainte charnelle. Son sceau fut brisé pour que l’entité captive se révèle dans toute sa splendeur. Pour que le monde tremble à l’évocation de Sanbi.


« BRRRRRRRRRRRRRRRRRRROOOOOOOOAAAAAAAAAARRRRRRR »


Au Sud, vous pûtes déjà voir les trois extrémités caudales, ces géantes destructrices, qui dansaient dans les airs, vous menaçant directement alors même que le Dieu de l’Eau, de colère, se mît à piétiner la terre qui lentement sous son poids commença à s’affaisser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

2/03. Unité sud Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 12:09

2/03. Unité sud Xhvf

La créature venait de se libérer des entrailles de la terre. Le Démon à l'Oeil unique se tirait d'une léthargie longue de plusieurs mois, prêt à déchainer toute sa colère autour de lui. Pareil à un ours sortant trop tôt de sa tanière en pleine hibernation, le monstre était incontrôlable à première vue. Shitekka observait les trois fléaux que constituaient ses queues. De véritables armes à elles seules, capables de détruire sans peine les bâtiments comme de vulgaires poteries.

Il fallait agir vite. Le Dieu de l'Eau ne laissait que peu de temps à ses adversaires, c'est-à-dire la nation de l'Eau toute entière. La némésis de la Wakka-ush-kamuy avait fait s'élever l'eau de l'océan bordant Mizu. Une vague massive manquait de s'écraser sur l'ensemble des ninjas présents pour contenir la fureur de la Bête. Sans plus tarder, Kaguya Shitekka se mit en action. Devant ses trois alliés, il fit s'enflammer une première quantité de chakra dans son poitrail. Il eut tout juste le temps de se retourner pour avertir ses camarades de la suite, avant que la vague ne s'approche d'eux.

« Derrière-moi ! Accrochez-vous ! »
Il espérait qu'Imekanu agrippe fermement à lui pour ne pas être emportée. Dans le même temps, son Shikotsumyaku commanda à ses côtes de s'agencer en une grande muraille d'ivoire. La construction organique dépassait en taille et en largeur les proportions de son commandeur, si bien que lorsque la vague s'écrasa contre le dit mur, elle se scinda de part et d'autre de la structure. L'impact n'en fut pas moins violent. Shitekka fit de son mieux pour s'ancrer au sol, quitte à reculer légèrement sous la pression de l'eau. Il comptait également sur le soutien de ses alliés qui, en s'accrochant à lui, donnerait le poids nécessaire pour ne pas céder. Le tsunami ravagea les alentours finalement. La colère du Dieu fou passée, les quatre Kirijins se retrouvèrent confrontés à un autre problème d'ampleur. Le sol autour d'eux se craquelait, et une légère couche d'eau leur indiquait le triste sort qui les attendait s'ils n'agissaient pas vite.

Pour le gardien de Saroruncasi, ce dernier n'avait guère de choix que de se focaliser sur le Cyclope. Il fallait contenir ses prochaines attaques, et faire le nécessaire pour qu'Imekanu et les autres puissent le sceller pour de bon. Son mur de côtes s'était brisé de toute part, tandis qu'il composait une série de signes incantatoires avec application. Ses gestes, appris et répétés dans l'urgence, étaient la transcription d'une technique interdite : la Barrière Divine. La longueur de la préparation de ce jutsu ésotérique était à la hauteur de sa puissance. Aussi, pendant qu'il achevait d'incanter cette protection ancestrale, Shitekka se tourna à nouveau vers ses camarades, notamment Miya et Kyūsei.

« Takahashi, Kyūseishu. J'ai besoin de votre aide pour empêcher que le sol s'effondre sur nous. Faites le nécessaire pour nous mettre à l'abri. »
Son ton était grave, à la hauteur de l'urgence de la situation. Si personne n'agissait, l'Archipel de l'Eau risquerait fort de porter son nom plus que nécessaire…

Avant de se concentrer exclusivement sur l'invocation de cette barrière divine, Shitekka adressa un dernier regard à sa promise. Ils n'avaient pas besoin d'échanger pour comprendre ce qui leur restait à faire. Les deux Urumis étaient arrivés à un stade de compréhension mutuelle suffisant pour s'abstenir de dialoguer. L'alliance de l'or et du saphir à son paroxysme. Imekanu devait à tout prix se donner corps et âme à l'élaboration du sceau qui contiendrait définitivement la puissance de la Bête. Shitekka lui ferait le nécessaire, avec l'appui des deux autres Genins, pour que la chasseresse de Saroruncasi parvienne à son objectif. Le sort de l'Archipel tout entier reposait entre leurs mains.


Spoiler:
 

_________________
2/03. Unité sud Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Takahashi Miya
Takahashi Miya

2/03. Unité sud Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 20:05
Le doute qui parasitait ton esprit n’avait plus sa place maintenant que tu te trouvais sur l’île principale du village. Des visages nouveaux qui remplissaient le paysage inoccupé en temps normal. Un lieu où la nature régnait en maître, aucune habitation à l’horizon. A première vue, un endroit paisible où il ferait bon se ressourcer. Néanmoins, il y avait une raison à cela. Sa profondeur abritait le Dieu de l’Eau, protagoniste d’un précèdent chaos dont les conséquences furent désastreuses. Le village tout entier avait eu beaucoup de mal à s’en remettre puisque, avec les pertes matérielles, des hommes et des femmes avaient péri. Une tragédie que l’élite du village était parvenue à taire en scellant la créature à même le sol. Jusqu’à ce que le sceau soit brisé.

Quelque chose ou quelqu’un avait écourté le sommeil du Dieu et dans son réveil, ce dernier faisait trembler la terre qui l’emprisonnait. Et les trois queues apparurent aussitôt dans le ciel, la créature à la carapace monstrueuse. Tout se passa extrêmement vite mais tes prunelles parvenaient à suivre les événements de manière cohérente. Alors que tu assimilais le nom de tes camarades, la chute brutale du Dieu créa une immense vague dont tu peinais à déterminer la culminance. Aussitôt, le Kaguya se détacha du groupe pour vous protéger. Les aptitudes de ce clan avaient toujours intéressé les médecins du village et tu en faisais partie. Toutefois, ce n’était pas le moment pour toi de lui poser des questions. La gorge nouée, fleur immobile. Telle était la puissance d’un Dieu. Le craquèlement du sol autour de vous vint fouetter ton ouïe, l’attention et la vigilance retrouvant ton corps. La parole du Jônin s’en assurait davantage. Tu acquiesças, te dispersant sans attendre.

Tu ne t’éloignais pas trop du groupe, cherchant de quoi renforcer le sol sous votre position et éviter que le Dieu ne vous emporte dans son courroux. Tu scrutais les environs, te déplaçant habilement entre les morceaux de terrain qui se dressaient sur ta route. L’eau profitait des fissures provoquées par le démon pour se frayer un chemin et rendait ta recherche beaucoup plus ardue. Une idée te vint à l’esprit. Toi aussi tu allais utiliser les secousses à votre avantage. Balayant du regard le terrain fragmenté, tu cherchais des blocs qui ne semblaient pas trop humides, pas trop friables. Tu attrapas une parcelle, concentrant ton chakra pour la détacher des autres et l’apporter aux pieds de tes camarades. Tu en trouvas une seconde sensiblement identique, les deux formeraient un socle pour majorer votre stabilité et freiner la montée des eaux autour de vous.

Je pourrai en chercher d’autres pour nous barricader, s’il le faut.

Tu desserras tes poings, dispersant la poussière de tes paumes. Ton but serait d’aider ton groupe à maintenir leurs techniques et tu allais tout faire pour réussir, pour que le scellement réussisse.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

2/03. Unité sud Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 0:37
2/03. Unité sud RgFIGUL
Unité Sud






Malgré tout le funeste d’une telle situation il aurait fallu que le jeune homme mente pour ne pas avouer qu’il avait attendu ce jour. À ses yeux Sanbi était une personne, un être capable de l’entendre, de penser et de raisonner. De ce fait il était tout aussi logique pour lui de lui adresser les flammes de sa vengeance ; comme il l’aurait fait à l’encontre d’un autre simple mortel.

Mais il n’était pas de taille pour affronter le monstre et il obtempéra aux ordres de Shitekka quand le décor se fractura en apocalypse aqueuse. Étant dépourvu de quoi se protéger de cette déferlante la défense du Jônin fut bienvenue et positionné dans son dos, il posa ses deux paumes contre l’une de ses épaules quand le choc entre l’eau et l’os se fit ressentir, l’onde de choc semblant résonner jusqu’aux tréfonds de son propre squelette.

Le nacré de ses dents crissa tandis qu’il quittait le confort de la protection désormais détruite. Il porta son regard sur les doigts du Kaguya qui n’avait de cesse que de signer un jutsu censé les protéger et au loin, l’ennemi de la nation de l’Eau semblait s’être à peine échauffé.

Kyûseishu était doué dans l’art du corps-à-corps, du moins seulement apte à briser les os et à combattre dans les mêlées. Dans une telle situation, il présageait déjà être un fardeau ; mais il n’eût pas une seconde l’intention de laisser sa place. Pas plus que de rester inactif. Il ferma ses paupières et inspira un grand coup.

Contre le Nivéen, il avait eu recours à une arcane inconnue. Quelque chose qui avait altéré sa masse ; son Taijutsu étant inutile ici ce serait sa seule chance d’illustration dans le conflit à venir. Sanbi tomberait, il le devait.

« Wakatta ! » Lâcha-t-il en se dirigeant vers le sol autour des deux Urumi. Il posa un genou au sol et il s’imagina le chakra, cette énergie si mystérieuse qui le taraudait et qui le rendait paradoxalement si faible. Il l’imagina pareil aux flux qui les entouraient, identique à la pellicule recouvrant Kirigakure. Il le força petit à petit à quitter son enveloppe pour se diffuser dans les roches alentours.

Dans les apparences, rien n’avait changé. Toutefois, dans la réalité, petit à petit, goutte par goutte, l’alourdissement faisait effet et rendit l’endroit bien plus lourd et donc solide, l’affaissement se bloquant de plus en plus par le poids engendré par la technique.

Comme une habitude quand il s’agissait de ses actes, même dans une certaine forme de réussite et de dépassement de soi, il semblait avoir échoué. Le long de ses tempes, il glissa quelques gouttes d’une sueur due à un effort qui se voulait presque surhumain.

Spoiler:
 




_________________

2/03. Unité sud 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Imekanu
Imekanu

2/03. Unité sud Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 9:56

2/03. Unité sud Vf07



Lorsque la créature divine surgit des arcanes des sceaux, Imekanu se vit un an en arrière, devant assumer son ignorance totale du monde shinobi et de ces dieux. Elle s’était retrouvée au milieu de cris et de la déchéances même, impuissante et incapable de pouvoir faire quoi que ce soit.

Aujourd’hui, c’était différent. L’archère avait appris, avait progressé et s’était timidement intégré au sein de la brume. L’idée de pouvoir de nouveau faire face à la bête à trois queues la poussait à ne pas reproduire ce qu’il s’était passé l’été dernier. De plus, elle était épaulée pour celui qu’elle aimait, mais aussi par ses camarades qui étaient déterminées à tout donner pour éviter un nouveau cataclysme aquatique. Lorsque le déluge aqueux s’abattit sur eux et qu’elle entendit l’ordre du Kaguya, elle n’hésita pas une seconde tandis que ses yeux étaient obnubilés par la vague qui s’approchait. Encerclant autour de l’homme de Saroruncasi, elle fit un appui comme les deux autres pour influer sur la résistance en os de Shitekka.

Bien qu’ils s’en soient sorti indemnes, la peur commençait à apparaître dans l’esprit de l’azurite. S’il se déchaînait ainsi à chaque fois, ils allaient simplement finir submergés, et Kiri aussi. C’était alors là, que le rôle des deux urumis entrait en jeu.

Il envoya comme consigne à leurs deux coéquipiers de s’assurer que l’eau ne monte pas plus et qu’ils ne tombent pas dans le néant. Un regard échangé avec son promis, Imekanu n’avait pas besoin de mots, pour comprendre à quel point il était important de donner tout ce qu’elle avait. De son côté, elle lui envoyait toute sa confiance pour les protéger et pour faire usage efficace de la barrière divine. Ce fut cette œillade qui poussa la traqueuse à se décider et à s’y mettre pour de bon.

Inspirant profondément, elle posa ses pupilles aussi bleues que l’océan glacial et profond sur Sanbi et commença alors à rédiger une multitude de mudras qu’elle avait appris par cœur. Le chakra des arcanes interdits commença à se former.


« Kinjutsu : Scellement Divin !»

C’était le moment venu de prouver à tous qu’elle ne s’était pas reposée sur ses lauriers et qu’elle comptait bien donner tout ce qu’elle avait pour sauver l’archipel, même sa vie s’il le fallait.

Spoiler:
 




_________________
2/03. Unité sud Imeka
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/03. Unité sud Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 10:55
Se défendre d’un Dieu et de tout le florilège de puissance qui l’habitait suffisait-il à s’en défaire ? Plongés au cœur du chaos semé par sa colère, vous constatâtes que non. La chose vous sauta aux yeux au moment où les masses volumiques d’eau déferlant de la position du Dieu de l’Eau, hurlant dans toute sa majesté, assiégèrent vos défenses : c’était un cataclysme, et le seul vacarme du fracas des vagues contre les murs de pierre fut suffisant pour découvrir avec horreur que vous n’étiez rien à côté de cette antique créature remplie de cruauté. Rien à côté de ce qui avait résisté au temps, aux aléas tragiques de l’existence, à la prison dans laquelle il avait été scellé.

Pour autant, et malgré l’évidence que cette créature dépassait chacun d’entre vous en force, vous pûtes saisir une chose et non des moindres ; les barrières de chakra que vous dressâtes contre ce monstre atténuèrent la puissance de ses assauts, autant qu’elles étouffèrent les vagues de chakra qui déferlaient de sa présence, semblable à un halo oppressant vous obligeant à vous camper sur vos deux jambes pour pouvoir supporter la pression colossale de cette énorme évacuation de chakra pur. Une oppression face à laquelle vous ne vous permîtes pas de céder, conscient qu’il s’agissait de vaincre pour vivre. De ce que vous vîtes, il vous parût irréalisable de contenir cette chose, ni dans un sceau, ni dans un homme. Vous étiez confronté à un Dieu, celui qui menaçait votre île de sombrer dans les tréfonds. Le seul fait qu’il vous accordât son attention fut flatteur, puisque ses intentions réelles se tournaient manifestement vers la destruction finale de Mizu no kuni. Difficile de croire qu’il put être maîtrisé par un seul homme ; ou une seule femme. A ce titre, si fort et talentueux fût-il, Raonaka Ao ne vous sembla pas non plus promis à le posséder : comme si rien ne pouvait tarir les dégâts à présent qu’il était libre. Libre et dans toute sa splendeur, susceptible de plonger le monde dans un désespoir absolu.

Horreur.

Dans ce maëlstrom inhumain, le tsunami fit rage mais les forces coercitives des shinobis s’assemblèrent pour repousser avec efficacité le siège mené par le Dieu de l’Eau. Les vagues s’écrasèrent tantôt contre des murs sur lesquels vous vous dressâtes pour certains, tantôt sur des vents furieux qui les dispersèrent. Surtout, les Barrières Divines furent votre salut, sans quoi ces torrents multipliés par les remous de la bête vous auraient emporté. Au lieu de vous engloutir, les eaux furieuses de Sanbi stagnèrent à hauteur de ceinture, ce qui fut presque une réussite. Presque. A l’unisson, vous pouviez lutter ; tenir ; endurer ; mais pouviez-vous vaincre ?

Il en allait en tout cas de l’avenir de Kirigakure… et même de l’archipel. Vous aviez beau vous efforcer d’y croire, vous ne pûtes que vous rendre à l’évidence que vous étiez face à une entité qui appartenait presque à un autre monde, ou au moins à un autre temps. Sanbi, à cet égard, pouvait vous apparaître comme un fossile millénaire ranimé par d’occultes forces afin de fustiger ce monde, de sorte à punir les humains pour les ambitions. L’architecture particulière de ce Dieu, ses écailles munies de pics hérissés formant son indestructible carapace trônant bien au-dessus de vos têtes, tout cela put vous rappeler à quel point vous pouviez être peu de chose face à ce qui vous avez précédé ; le respect s’imposât par tout ce que Sanbi inspirait de démesure, alors même que ses pas de géants continuaient de vous promettre les limbes d’une mort plus palpable que jamais.

Soudain et contre toute attente, vous vîtes le Dieu de l’Eau trembler. Tout son corps de géant fut frappé de vibrations, ce qui le forçat à s’immobiliser l’espace d’une seconde. De légères fissures se démarquèrent alors tout le long de son illustre carapace après le son de ce qui fut une collision extraordinaire. Quelque chose lui avait fait mal. Le Dieu de l’Eau hurla.


« GGWWWWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARHHH ! »


Raonaka Ao, de son poing herculéen, avait frappé. Vous comprîtes alors qu’il était peut-être, ironiquement, votre sauveur. Cependant, irrémédiablement, cela provoqua la colère du Dieu de l’Eau qui, en réponse, se déchaîna partout autour de lui.

Au Sud, vos efforts parvinrent à tempérer la situation de votre côté. Les défenses érigées par Shitekka furent à l’aune d’une solide réponse aux assauts menés par les eaux dévastatrices du Dieu courroucé ; les rochers que vous alourdissâtes pour tasser le sol permirent par ailleurs d’interférer avec les secousses sismiques déchaînées par Sanbi. Pour autant, vous ne fûtes comme d’autres que dans une logique de résistance qui ne pouvait permettre de contenir le fléau qu’un temps, avant qu’il ne se déchaîne véritablement ; face à quoi, vous constatâtes que ne pourriez tenir longtemps, et pour vous le prouver Sanbi décida de redoubler d’ardeur. Alors qu’il pivotait sur lui-même, le Dieu de l’Eau commença à se renverser sur le côté et ce mouvement de bascule permit de plonger un pan de sa carapace fracturée dans l’eau ; sitôt qu’il la réhaussa, une vague majestueuse vous fonça dessus, menaçant de vous engloutir pour de bon. Mais plus dangereuse encore fut sa troisième queue.

Cette extrémité caudale, qu’il agita plus que les autres, frappa une première fois la surface de l’eau et déclencha de nouveau une sorte de tsunami, moins ample que le précédent pour tout aussi redoutable ; ce dernier s’éleva dans les airs avant de retomber sur votre position. N’attendant pas que la somme aquatique retombe, la queue recommença et frappa cette fois à votre niveau, s’abattant tout particulièrement sur Imekanu, comme pour l’empêcher de poursuivre son scellement…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

2/03. Unité sud Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 22:37

2/03. Unité sud Xhvf

Le Déluge approchait.

Plus qu'une engeance démoniaque, Sanbi incarnait une peur primitive. Celle de l'océan, des eaux. La crainte de l'inconnu, parmi les profondeurs de la mer et des rivières. La vulnérabilité de l'homme face au caractère bicéphale de l'élément aqueux : tantôt source de vie, tantôt force destructrice. Ce que l'eau offrait à la nature, elle le reprenait en un instant. Il suffisait d'une vague, pour que tout s'efface. Sanbi personnifiait en ce jour, plus encore qu'à sa première apparition, cette dualité divine.

Malgré l'effort de ses camarades, Shitekka et les siens se retrouvèrent bientôt sous les eaux. La peur de la noyade grandissait dans les esprits. L'Archipel de l'Eau voyait progressivement son triste sort se dessiner. Ils croyaient périr en héros, luttant bravement contre l'ennemi, qu'il soit humain ou monstrueux. La menace était en réalité toute autre; ils devraient survivre contre l'élément qui symbolisait leur nation même. La mer dévorait tout l'espace, peu à peu. Et sous le commandement du Démon aux trois fléaux, la terre se fendait, laissant les abysses envahir la surface.

Parmi les secousses, qu'elles soient de la terre ou du chakra de la Bête, le Kaguya tentait péniblement de rester debout. L'eau s'agitait tout autour de lui, et pourtant il demeurait imperturbable. Il n'avait pas le choix. La Barrière Divine devait tenir à tout prix. Shitekka confrontait en permanence son regard avec la vue démentielle de cette créature gigantesque. Un rappel saisissant de l'importance de sa tâche à lui, et ses alliés. Son regard observait aussi avec attention les siens, notamment Imekanu. Alors qu'il s'évertuait à maintenir l'écran de chakra, il surveillait sa promise à l’œuvre avec le sceau destiné à condamner la créature à jamais.

Sur le promontoire rocheux offert par le concours de Miya, le Kaguya s'installa avec un signe de tête en gage de reconnaissance. Là, il put assister impuissant à la course folle de l'eau sur le rivage. Si la plupart des autres groupes étaient condamnés à se battre avec l'eau remontant jusqu'à la moitié de leur corps, Shitekka et les siens eurent un léger sursis grâce à cette estrade. Ainsi perchés, ils purent apercevoir les efforts des Kirijins pour résister à la Bête.

Bientôt, ce furent à nouveau à leur tour de prouver qu'ils étaient aptes à survivre.

L'abomination poussa un hurlement de douleur qui étonna plus que de raison le balafré. Le grand traître de Mizu, Raonaka Ao, avait porté un coup herculéen au monstre. De la souffrance émergea la colère. Et l'ire de la Bête ne tarda pas à se manifester.

« PRÉPAREZ-VOUS ! »
L'avertissement fut bien faible, au regard de la vengeance de la Bête.

Lorsque Sanbi se déplaça et souleva un immense raz-de-marée, Shitekka ne s'attendait pas à pareil spectacle. Face à lui, l'eau avait le pouvoir de l'emporter, lui et les siens, pour ne plus jamais revenir à la vie. Quelques instants le séparaient de la terrible vague. Quelques instants entre survie et trépas. Il n'en fallait pas plus au Gardien pour se décider.

« Shiragiku no Mai : la Danse du Chrysanthème ! »
Le rachis du Kaguya fut envahi d'une quantité colossale de chakra. La colonne du guerrier trouva le chemin de la liberté avant de croître. D'arbuste, l'épais tronc d'ivoire serpenta autour d'Imekanu, Miya, Kyūsei et son créateur, avec une grâce étrange. La colonne osseuse enserra finalement le quatuor, formant un épais dôme nacré dont les irrégularités étaient autant de pétales qu'un chrysanthème blanc géant pouvait présenter à cette immense vague. Dans cette coupole albescente, Shitekka invita chacun à se rapprocher de lui, pour se préparer au pire. Aussitôt fait, il ne perdit pas de vue son objectif primordial et se concentra à nouveau sur la Barrière Divine, afin de la maintenir en place malgré sa réaction défensive. Il n'eut pas le temps de reprendre la série de mudras que la vague percuta violemment la création organique.

Le choc fut brutal. Cependant, le poids de l'os, couplé à l'agencement des vertèbres ancrées au sol épargnèrent à Shitekka la crainte précédente de se voir emporter par le courant. Impossible de se prémunir entièrement de cette lame d'eau : de vifs filets d'eau fusèrent parmi les interstices du dôme d'os, forçant ses occupants à se protéger avec leurs bras pour ne pas finir aveuglés. Le torrent grondait comme l'orage, et sa puissance destructrice vint rompre le mur qui lui faisait opposition. Entre temps, le plus gros de la vague fut dispersé de part et d'autre de la fortification du Kaguya. Seule une ultime vague finit par éclaboussé le Jōnin et les siens, alors que déjà une nouvelle menace approchait.

L'orage se poursuivait, cette fois dans les cieux. L'ombre qui recouvrait le groupe les invita à lever la tête pour constater la suite. Alors que le dôme fut ébréché sur l'une de ses faces, la construction fut mise à rude épreuve en son toit. La pression de l'eau était importante, mais pas aussi imposante que l'assaut qui l'avait précédé. Offrant un léger instant de répit aux Kirijins. Mais plutôt que de souffler et d'attendre que de la tempête passe, la tête levée vers les cieux de Shitekka put observer un fléau s'approcher dangereusement de son équipe. L'imposante appendice caudal du Sanbi allait s'écraser sur l'un des siens, et il eut tout juste le temps d'interpeller ses camarades:

« Le dôme va rompre : Renforcez-le à tout prix ! »

Spoiler:
 

_________________
2/03. Unité sud Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

2/03. Unité sud Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 1:40

2/03. Unité sud Vf07



Le jugement dernier arrivait.

Imekanu avait navigué bien des fois sur la mer. Parfois durant une tempête, parfois sur l’eau calme et silencieuse, parfois par-delà les vagues et risquant sa vie pour la pêche de sa vie. L’océan, elle le connaissait, elle le comprenait et elle l’aimait. L’archère tentait tant bien que mal de ne pas se laisser impressionner par le Dieu à trois queues et par ses vagues. Il fallait qu’elle se mette dans la peau de celle qui allait à la pêche et qu’elle ne devait lâcher sa prise, au risque de mourir et de faire tomber tout un village entier.

Et la partie de chasse se révélait très difficile, au point où l’azurite pouvait parfois douter. Si ce n’était pas dans son genre, il fallait dire que Sanbi savait se défendre, mais aussi attaquer et faire savoir de sa présence. Mizu, le Pays de l’Eau, faisait alors face à son symbole le plus important. La nature et le pouvoir du Dieu faisaient écho ensemble pour offrir aux Kirijins une épreuve digne de ce nom.

La genin accordait toute sa confiance à ses camarades et remettait sa vie entre ses mains, notamment celle de son promis, qui allait devoir la protéger coûte que coûte. Intérieurement, elle regrettait de ne pas être plus forte, mais sa détermination sera l’arme qui remplacera l’arc et ce Kinjutsu sera la flèche qui sera destinée à Sanbi.

Entre chaque secousse, chaque pas ancré sur le sol était décisif. Il ne fallait pas perdre l’équilibre, ni dans les abysses qu’avait créés la créature divine. En dépit des solides défenses de Shitekka, le courroux de la tortue géante ne cessait et au contraire, il semblait même empirer. Grâce à l’intervention de Miya, le quatuor pu se poser sur une partie plus stable et moins aqueuse.

Cette silhouette sur son dos que ne connaissait l’urumie le frappa si puissamment qu’une partie de sa carapace se fissura dans un son très puissant et effrayant. Le hurlement de la créature brisa le cœur de la traqueuse qui tenta de ne pas se laisser atteindre mentalement. Ceux du manipulateur d’os impactèrent la jeune femme qui gardait ses mudras maintenus. Sanbi se tourna alors très violemment, tombant presque sur le côté. Mais lorsqu’il se releva, l’enfant du Mata Kota eut l’impression de se revoir quelques années auparavant en mer, lorsque la grande vague se lança sur eux. Plus proche que jamais du Kaguya, la douce ne bougea pas d’un pouce et serra des dents, se concentrant sur ses mudras pour ne pas lâcher prise.

L'alliage osseux immaculé s’échappa du corps du jônin pour venir entourer le groupe et le protéger de cette brutalité aqueuse. L’eau éclaboussa le visage de la kunoichi qui savait que si elle lâchait, s’en était fini pour eux. Complètement trempée, ce n’était pas l’élément représentant la vie et de la pureté qui allait l’arrêter.

Mais il n’était pas question de souffler. La tortue enchaîna par le ciel, obscurcissant le peu de lumière qu’ils avaient dans ce dôme et les forçant à lever les yeux au ciel. La protection n’allait pas tenir s’ils ne faisaient rien. Imekanu écarquilla les yeux lorsqu’elle fut la troisième queue de la bête se lever et s’abattre sur eux, et plus particulièrement celle qui maintenait le Fuinjutsu. Elle comprenait alors, tout comme chaque présence, qu’il fallait agir maintenant.

Une fraction de seconde se passa lorsqu’elle alla poser sa main sur le sceau placé sur sa paume et face à elle, un mur de pierre en sortit au travers d’un coussin de nuage blanc, avant de reprendre son incantation interdite, l'arcane qui devait les sauver de ce déluge.


« Miya, Kyusei, utilisez ce mur pour nous protéger des cieux ! Que tout le monde renforce du mieux qu’il peut cette défense ! »

Spoiler:
 


_________________
2/03. Unité sud Imeka
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 https://www.ascentofshinobi.com/u914
Takahashi Miya
Takahashi Miya

2/03. Unité sud Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 14:13
Il ne fallait pas maitriser les techniques de sensorialité pour ressentir à quel point le chakra émanait du Dieu. Tout était impressionnant, terrifiant. Un piétinement devenait un séisme dévastateur, un mouvement de carapace une vague annihilant tout ce qui se trouvait sur son chemin. Une puissance qui oppressait ton petit corps, obstacle insignifiant face aux pulsions destructrices de la créature. Le souffle coupé un instant, tu pouvais compter sur le sérieux de tes camarades Kirijins pour recentrer tes idées. Peu importe la taille de la menace, il fallait la taire, pour le village et même pour le pays tout entier. Et cela, tu ne l’oubliais. Juchée sur le socle que Kyūsei venait de renforcer, ton regard cillait entre l’agitation du géant et les effets que ces derniers avaient sur l’environnement. Si le Kinjutsu protecteur de Shitekka contenait le courroux du divin, la montée des eaux était une réalité. Bientôt, les terres ne seraient plus. Bientôt, les constructions seraient ensevelies sous la pression océanique. Dans ces circonstances, vous ne pouviez penser qu’au pire. La situation était critique, l’urgence démesurée. Vous deviez agir rapidement, avant qu’il n’y ait plus de village à défendre.

Grâce aux défenses érigées par le Kaguya, vous étiez parvenus à résister aux premiers assauts du Dieu. Un bon début mais il fallait poursuivre, pour le bien de l’équipe et surtout du scellement. Instinctivement, tu restas auprès d’Imekanu, consciente de son rôle majeur et de la nécessité de la protéger. Les doutes qui s’échappaient peu à peu, tu ne t’étais pas engagée dans l’effectif militaire du village pour faire les choses à moitié. Tu avais peur, certes, mais tu comprenais les risques, tu assimilais les conséquences en cas d’échec. Cela ne devait pas arriver. Après le premier torrent, Sanbi vous aviez laissé un moment de répit, temps que vous aviez utilisé pour vous préparer. Cependant, quelque chose, ou plutôt quelqu’un, vint briser cette courte accalmie. Raonaka Ao, cet homme dont tu connaissais l’histoire, attaqua le divin pour stimuler davantage ses envies ravageuses, le douleur nourrissant sa fureur. Un flanc de sa carapace se fendillait, tu imaginais la douleur qui en découlerait. Le coup porté sembla déstabiliser la créature, tournant sur elle-même et créant dans cet élan une nouvelle colonne d’eau dirigée contre vous.

Shitekka prit les devants une nouvelle fois, protégeant le groupe d’une structure osseuse aussi surprenante que la précédente. La vague la heurta aussitôt. A l’intérieur, il était possible de sentir la pression qui craquela l’os pour finalement arracher son avant. Tout arrivait très vite puisque, tournés vers l’ouverture du dôme, votre regard croisa la trombe qui s’abattit sur vous. Le temps de protéger ton visage, tu étais complétement trempée. Les frissons qui parcouraient ta peau, signaux que ton corps s’adaptait à la nouvelle température. L’humidité rendait l’atmosphère beaucoup plus fraiche. Pour autant, vous étiez pleinement dans l’action et ne pouviez vous en soucier. De l’eau venant du dessus fragilisa l’apex du dôme, le Dieu balançait l’une de ses queues directement sur vous.

Il devait comprendre la stratégie collective puisqu’il visait particulièrement la scelleuse de votre groupe. Cette dernière invoqua un mur à la verticale que tu devais replacer au dessus de vous. Acquiesçant, tu comptais sur tes capacités pour qu’elles vous servent au mieux. Une main à sa base, l’autre le plus possible à l’opposé, tu y concentras ton chakra pour le faire quitter le sol. Un soufflement s’échappa de tes lèvres, tu basculas délicatement tes bras pour orienter le mur parallèlement au sol. Il vint se loger sous le toit osseux, ajoutant une épaisseur pour consolider votre défense. Tu t’avanças un peu plus, déplaçant la pierre pour qu’elle couvre la zone préférentiellement la zone où se trouvait Imekanu. Et tu demeuras immobile. Tu verrouillas ta position, les yeux fermées, toute ton attention portée sur ton contrôle du chakra. Pilier qui ne devait fléchir, l'ombre du Dieu qui s'approchait dangereusement.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine

2/03. Unité sud

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°2, Mizu : Revanche
Sauter vers: