Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

2/04. Unité ouest

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

2/04. Unité ouest Empty
Dim 26 Juil 2020 - 22:38


C'était aussi terrible que c'était vrai. Alors que vous en étiez incapables, Raonaka Ao avait réussi à réveiller le Dieu de l'Eau. L'immense sceau qui avait été constitué sur l'île principale de Mizu no Kuni était sur le point de céder pour laisser petit à petit s'échapper le Dieu de l'Eau. Ce cauchemar que vous aviez vécu une fois était en passe de se reproduire.

Mais vous étiez préparés. Non seulement de par le renforcement de votre village et de vos stratégies, mais surtout parce que vous aviez pu pour certains acquérir deux Kinjutsu, l'un permettant de limiter le pouvoir d'un Dieu, l'autre pour le sceller dans le corps d'un des vôtres.

Votre unité est l'une des quatre unités chargées d'affronter et sceller le Dieu de l'Eau. Mais Raonaka Ao cherche la même chose et sera, là encore, votre ennemi pour une ultime fois...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu de l'Eau est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu de l'Eau dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu de l'Eau sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par le Nobuatsu Saji).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Sakkaku Haise

  • Yuki N.Hana

  • Akiyama Tatsuya

  • Kobane Harumi, présente en renfort de la Coalition Shinobi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

2/04. Unité ouest Empty
Mar 28 Juil 2020 - 3:00

Entendant un violent bruit, Haise se réveilla. Ayant étrangement l’impression de vivre un déjà vu, il ne mit qu’un bref moment à se réveiller sachant qu’il venait tout juste de s’endormir pendant sa pause de patrouille. Faisant de l’insomnie depuis sa mission avec le conservateur, quelque chose lui disait que toutes les merdes du monde semblaient s’accumuler pour leur faire vivre un cauchemar.

Pourquoi la paix n’existait-elle pas ? Pourquoi devaient-ils toujours être dérangés ?

Ce qu’il aperçut lui arracha un frisson d’horreurs. Lui rappelant ce qu’ils avaient vécu il y a de cela environ un an, voilà que le village risquait de vivre de la même chose… Or, cette fois-ci , il n’y avait aucune déesse. Non, cette fois-ci c’était bien différent et Reikan n'était pas là pour le protéger...

-Tsk

Pestant, sans attendre, il se dirigea vers la scène. À titre d’agent de la kenpei, son devoir était de veiller à aider les gens, les mettre en sécurité et les protéger. Bien qu’il n’aimait pas être visible aux yeux de tous, avec un tel chaos, il pouvait se sentir presque à l'aise en dehors du dérangeant et du vacarme qui l'irritait déjà.

La fébrilité s’emparant de lui, il se surprenait à avoir cette étrange impression… Sur le coup, toutes les limitations qu’il se mettait habituellement étaient levées… Ainsi, le regard de Haise était différent, comme s’il se permettait sans en prendre conscience de prendre plus de risques que d’habitudes…

Était-ce ce chaos qui provoquait de telles émotions en lui ? Pas vraiment. En fait, il voulait simplement la paix pour pouvoir regagner un sommeil habituel… Entre le déesse de l’eau qui l’avait presque tué, le nivéen qui avait aussi voulu le tuer en plus de voler la vie à un homme qu’il aurait possiblement pu apprécier dans un avenir lointain, c’était à se demander si la malchance ne le suivait pas.

Fraîchement promus Sergents, on l’avait affecté à un interrogatoire jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que le Dieu de l’eau n’était pas seul, comme s’ils n’avaient que ça à faire… Le conservateur aurait pu conserver ça pour lui à bien y réfléchir...

Quoiqu’il en soit, l’heure n’était pas à la plainte. Haise se devait de rester concentré et de faire ce que lui seul savait faire… Or, saurait-il sortir de son ombre ? Quoiqu’il en soit, il devait pouvoir compter sur ses pairs. Sans quoi, il finirait comme celle qu’il avait vu mourir du haut de Sanbi...

Bref, l'éternel blasé de la vie était en position... et pour une fois quelque chose en lui était différent.

_________________
2/04. Unité ouest 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

2/04. Unité ouest Empty
Mar 28 Juil 2020 - 10:23
2/04. Unité ouest 200728102207762975

La terre se mit à trembler annonçant ce qui était redouté le plus. Malgré sa récente arrivée au pays de l’Eau, la Yuki Nagamsa avait eu une saison entière pour apprendre tout ce qu’il fallait savoir sur les dangers qui menaçaient le Yuukan. Et l’un des dangers était justement en train de se réveiller, le Dieu de l’Eau s’extirpant de sa prison pour déchainer toute sa puissance dévastatrice. Mais sa nouvelle patrie s’était préparée à cette terrible éventualité, et la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence allait participer à cet effort de guerre avec d’autres ninjas de la coalition.

Hana n’avait encore jamais rencontré les shinobis qui allaient composé tout comme elle, Unité Ouest. Son cœur battait la chamade, car elle savait de quoi retournait cette mission si on pouvait l’appeler ainsi. La brunette était certainement la plus jeune et la plus inexpérimentée du groupe, mais elle allait se battre de toutes ses forces avec ces deux hommes et cette femme. Si elle devait mourir en ce jour, alors elle le ferait tel une vraie samouraï, un pas en avant le sabre en main.

Les doigts fins de la Genin étaient crispées sur le manche du katana de la petite kunoichi, puis elle se lançait en prenant la parole pour se présenter à ses comparses du jour en adoptant une posture stoïque et traditionnelle.

« Yuki Nagamasa Hana, samouraï de Tetsu et Genin, élève de Yamazaki Okiko dit le Gardien Élémentaire. » Disait la jeune bretteuse avec un ton solennel.

La tâche s’annonçait colossal pour la kunoichi. Elle avait eu vent des gloires et des succès qui s’étaient produits l’année passée, la samouraï devait faire honneur aux hommes et aux femmes qui avaient protégé le village caché de la Brume et sauvé par la même occasion le Pays de l’Eau d’un terrible cataclysme.

Hana était prête à se battre bien que le danger soit total et inconnu, Kirigakure était son nouveau foyer, les Yuki sa deuxième patrie, son sang, ses larmes couleraient, mais elle ne s’enfuirait pas, elle laissait se rôle au dénommé Roanaka Ao.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Akiyama Tatsuya
Akiyama Tatsuya

2/04. Unité ouest Empty
Mar 28 Juil 2020 - 17:24





Granf final



Le jeune élémentaliste regarde calmement à l'horizon. Elle approche.. Quoi ? Ce pour quoi il se préparait depuis quelques temps déjà maintenant.. La guerre, possiblement finale, contre 'l'homme au chapeau. Il était chargé de la défense du secteur ouest de kiri, en compagnies d'autres personnes, dont une étant envoyée par Iwa comme renfort, ce qui n'était pas pour le dérangé, en fait il préférait de loin une Iwajin. De toute manière, il aurait accepter sans broncher peu importe les renforts, la sécurité de la Brume en dépendait. De toute façon il ne pouvait pas vraiment se permettre de faire son difficile, surtout vu les personnes contre qui il devait se défendre. Allez savoir ce que l'homme au chapeau avait... Eh bien sous son chapeau. Il affronterait des ennemis plus puissant les uns que les autres, peut-être même qu'il en mourrait. Mais si ça venait à arriver, il ne regrettait rien. Il avait connu l'amour, la joie d'avoir un but, une patrie.Bien plus de choses que beaucoup de monde tueraient pour avoir.

- Je vois.

Il se dirigea donc vers le quartier qu'on lui avait assigné, et dont il avait la charge pour l'occasion en vue de son grade et de la confiance que le Mizukage plaçait visiblement en lui vu la dernière discussion qu'il avait eût en sa compagnie. Il se présente donc.

- Akiyama Tatsuya, ancien disciple de Yuki Kaya et actuel chef de l'équipe numéro treize. Je ne connais aucun d'entre vous personnellement, et pourtant nous allons aujourd'hui échanger un destin commun qui nous uniras certainement bien après ce jour. Actuellement, nous somme des compatriotes, des shinobis luttant pour la survie de la Brume.. non, du monde shinobi tel que nous le connaissons. Il n'y as aucun doute concernant cela, notre ennemis commun ne mettrait pas en place de tels moyens pour une simple représailles. Dieux... Nécromancies... Allez savoir ce que nous devrons affronter aujourd'hui.

Il ferme les yeux un instant, soupirant longuement. Il n'avait pas vraiment envie de mourir, mais il ne pouvait pas reculer, encore plus devant la jeune femme qui était l'élève d'Okiko, un rival, une famille presque pour lui, même s'il ne l'avouerait certainement jamais de vive voie.

- Je ne me présente pas à vous comme chûnin, ou quoi que ce soit de ce genre aujourd'hui, mais comme camarade unis par un même désir. Notre mission est de protéger Kiri, pendant que d'autres, feront de même dans les autres villages. Quelque soit le résultat, ce fût un honneur de servir ce village.

Son regard s'assombrit alors légèrement, tendit qu'il ferme les yeux par la suite, il était temps d’aborder un sujet plus grave.

- Comme je l'ai dit, notre ennemis semble avoir un ou plusieurs nécromanciens dans ses rangs. Si l'un de vos proches se relève par cet art obscur, frappez sans hésitez, mais plus important encore, si je venait à tomber en combat, détruisez ma dépouille sans attendre. Suis-je assez clair sur ce point ?

Il ne reviendrait pas en arrière, il préfère encore ne pas avoir de tombe que prendre le risque de virer chez l’ennemi contre son gré.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Kobane Harumi
Kobane Harumi

2/04. Unité ouest Empty
Mer 29 Juil 2020 - 9:43


Harumi commençait à avoir l'habitude de débarquer lorsque les catastrophes arrivaient à Kiri ou alors cela commençait à être une habitude. Elle était une ninja médecin indépendante au service d'Iwa pour le moment. C'était bien pour cela qu'elle ne portait pas de bandeau identifiable. La brune avait été envoyé au nom du conseil de la ville en renfort. Elle allait traiter tout le monde de la même façon de toute manière. Elle l'avait bien assez prouvé par le passé à s'occuper lors de son passage des blessés et malades de la région. Cependant aujourd'hui, il n'était pas question de blessé, non, si jamais elle était ici, c'était en qualité de ses talents en fuinjutsu. Le monde tremblait en entier, un risque énorme pour de grandes conséquences.

Ceux qui étaient chargés de sceller le démon se retrouvaient séparés en quatre groupes distincts. Ce qui voulait dire quatre fronts, c'était dangereux. Après tout, il suffisait qu'un seul groupe se fasse assaillir pour que tout le monde échoue. Si jamais elle était chargée de cela, c'est ce qu'elle ferait. Concentrer toutes ses forces sur un seul groupe, c'était la meilleure méthode. Elle était chargée de procéder à un kinjutsu, donc cela voulait dire qu'Harumi ne pourrait pas tellement aider lors du combat. Cela allait dépendre des autres présents. D'ailleurs, il était maintenant temps d'aller les rencontrer. Elle avait évidemment une pensée pour Aimi. Elle n'allait pas pouvoir être présente pour la protéger, ce qui l'ennuyait profondément.

Kobane Harumi • « Bonjour ! Bonjour tout le monde. Je suis envoyée par le conseil du village caché d'Iwa en renfort au nom de la coalition. Je m'appelle docteur Harumi Kobane pour ceux qui l'ignoraient. Réglons le problème et après, une petite tournée de bières. Hmmm ... Pour ceux qui n'ont pas l'âge, un lait fraise. »

Déclara alors la femme d'expériences avec un léger clin d'œil. En regardant à droite à gauche, elle regardait les différentes personnes présentes. Elle ouvrit un paquet de cigarettes pour en prendre une et l'allumer. Cela était étrange pour un médecin de fumer, mais que voulez-vous ? Ce petit bâton de mort pouvait frapper tout le monde après tout. Harumi cherchait à détendre un peu l'atmosphère, car avec toute cette pression, enfin, ils étaient des professionnels, ils feront ce qu'il faut. La femme médecin portait des vêtements courts et amples. Sans doute que l'objectif était de pouvoir faire des mouvements sans contraintes. On pouvait remarquer son corps musclé, preive s'il en était d'un entraînement poussé. Elle avait un très beau tatouage d'un dragon dans le dos.

Kobane Harumi • « Il est certain qu'avec de la nécromancie, il risque d'avoir d'anciennes connaissances qui reviennent. Il faut s'attendre à des assauts conséquents. Ils ne font pas tout ça sans une certaine préparation. Je suis chargé d'un des kinjutsu, je connais les deux, mais j'imagine que cela serait mieux que je m'occupe de celui de capture. J'ai de quoi tenir assez longtemps. Il y a plusieurs pistes possibles pour la suite, je peux invoquer un puissant kushyose ou encore veiller à ma propre survie. En tant que ninja médecin, je peux encaisser beaucoup de dommages si je suis préparée. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/04. Unité ouest Empty
Ven 31 Juil 2020 - 18:49
Le Yuukan n’était pas qu’une terre d’hommes, faite pour eux et commandée par eux. C’était une terre d’histoire et bien avant que les hommes eussent foulé les plaines et les montagnes, d’antiques choses avaient connu le jour. D’antiques choses qui n’avaient rien à voir avec l’espèce fragile du genre humain, rien à voir avec ce qui, à côté d’eux, n’étaient qu’insectes. Du moins jusqu’à qu’ils ne décident de les réveiller et de les sceller, renversant alors l’ordre établi.

Comme si cela ne suffisait pas, le même genre humain qui était parvenu à emprisonner ces Dieux habités de pouvoirs légendaires ne se contentât pas de les retenir : ils se permît même d’espérer les exploiter, de les transformer en outils personnels afin qu’ils deviennent l’arme la plus meurtrière de ce monde, nécessairement convoitée par tous. Les shinobis tout particulièrement, perçant les secrets du chakra, outrepassant les limites de leur mortalité, trouvèrent comment domestiquer leur force au sein même de leur corps et, pour certains élus rares, y parvinrent.

Ce fut là une preuve de la démesure de leurs ambitions ; et pour garder jalousement ce pouvoir, ils participèrent souvent eux-mêmes à entretenir le mystère sur l’existence de ces mythes ancestraux, quand d’autres cherchèrent simplement à s’en protéger. Cependant l’effronterie des plus opportunistes les dévora et causa parfois leur perte, comme ce fut le cas un an plus tôt, lors de l’été 203, lorsqu’une kunoichi de l’ordre des Fanatiques osa l’impossible : utiliser la force de Sanbi contre une cité. L’ensemble des shinobis de Kirigakure avait alors cru voir sa dernière heure arriver. Toute la Cité de la Brume Sanglante avait pu mesurer l’immensité du Dieu de l’Eau : tant son corps colossal que sa force au-delà de toute notion connue. Et si le Dieu avait été scellé non sans difficulté sur la moitié de l’archipel, ce fut au prix de maints sacrifices ; les habitants de Mizu no kuni avaient alors frôlé la catastrophe. La colère d’un Dieu ne laissait rien d’autre que le chaos dans son sillage. Même si celui-là n’était alors qu’à une échelle de sa puissance, la Déesse n’étant pas parvenu à le relâcher entièrement.

L’histoire, toutefois, tendît à se répéter à l’aune de ce jour terrible où, retraçant le chemin jusqu’au cœur du sceau ayant naguère emprisonné Sanbi, un homme, parmi les plus détestés des kirijins, se permît de revigorer l’antique Dieu. Sur la route qui le mena à la source de l’immense sceau qui retenait le cauchemardesque Sanbi, il se faufila en profitant de sa connaissance du terrain et seul un garde parvint à le découvrir ; son cadavre évoquait désormais la façon dont il était mort, le crâne tourné dans le mauvais sens, la nuque rompue. Ce fut avant que le possesseur du Kinjutsu du Réveil du Divin ne pose sa main sur le Sceau de l’Eau.

Une secousse troubla aussitôt l’ensemble de l’archipel. Au début, la terre se mit à gronder comme si tout un macrocosme souterrain était en colère ; mais le cauchemar ne s’arrêta pas là. Sitôt que ce grondement rejoignît la surface, le sol trembla et se fissura. Les murs du village le plus proche craquelèrent lentement puis cédèrent, fustigés par le fracas des plaques tectoniques. Les structures s’affaissèrent sur elle-même comme si elles se recroquevillaient pour se décomposer, tombant en lourds débris. Les arbres se mirent à gercer et à se rompre d’eux-mêmes. Tout s’effondrait à une centaine de mètres autour du point où le sceau avait été tracé : c’était là l’agonie de tout un périmètre à la ronde, celui sur lequel reposait naguère le Sceau de l’Eau. Parallèlement, les nappes phréatiques longtemps enfouies des dizaines de mètres sous terre se révoltèrent et se hissèrent jusqu’à la surface, formant peu à peu une immense étendue d’eau. Fort heureusement, cette masse aqueuse s’étendit sur un tel périmètre qu’elle stagna comme une fine pellicule au-dessus du sol, forçant les humains à patauger dedans, rappelant à certains égards les Marécages Brisés. La couleur brouillonne et presque noirâtre de cette nouvelle surface s’en dissocia toutefois et augura un mal terrible, puisque presque la moitié de l’île en fut habillé, comme si Mizu no kuni menaçait d’être enseveli sous les eaux.

Une possible apocalypse.

Se préoccupant bien peu de cette inondation prophétique, l’ombre sauvage qui venait de réveiller Sanbi glissa et se confondît dans les ténèbres de ce déchirement terrestre. L’éveil prit un certain temps, compte tenu de la puissance du scellement autrefois composé ; mais lorsque les Unités de Kirigakure arrivèrent, il était trop tard. Le grondement se fit encore plus vaste, plus intense, plus fort ; si fort qu’il résonna jusqu’aux îles ceinturant l’archipel. Une forme immense et difforme émergea des limbes en soulevant des quantités d’eau colossales. La large rétine brûlant d’une lueur rutilante s’ouvrit puis fixa l’Unité Nord, composée majoritairement des membres de la Kenpei. Vous pûtes alors, au sein de votre quadrinôme, sentir toute la férocité retenue du divin dans ce seul regard figé grâce auquel il imprima vos visages dans sa mémoire, avant que la paupière du Dieu de l’Eau ne se close et qu’il n’en retourne aux limbes...

… et le calme revint…

… avant d’être brisé lorsque le Dieu de l’Eau ressortit de sa retraite par un saut phénoménal, semblable à celui des cétacés au milieu des océans. Chacun d’entre vous pût alors discerner les trois queues de l’antique créature et mesurer sa taille extraordinaire, avant que l’ensemble de sa silhouette monstrueuse ne s’abatte au sol comme un coup d’enclume en déchaînant les eaux : sitôt qu’il claqua contre la terre, l’archipel se mit à être secoué de séismes destructeurs alors même qu’un tsunami naissait tout azimut autour du cœur défendu par Sanbi, le Dieu de l’Eau.

Un cataclysme qui menaçât de vous engloutir. Aujourd’hui, le Dieu renaissait au pinacle de sa fougue destructrice, indépendant de toute contrainte charnelle. Son sceau fut brisé pour que l’entité captive se révèle dans toute sa splendeur. Pour que le monde tremble à l’évocation de Sanbi.


« BRRRRRRRRRRRRRRRRRRROOOOOOOOAAAAAAAAAARRRRRRR »


Au Sud, vous pûtes déjà voir les trois extrémités caudales, ces géantes destructrices, qui dansaient dans les airs, vous menaçant directement alors même que le Dieu de l’Eau, de colère, se mît à piétiner la terre qui lentement sous son poids commença à s’affaisser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raonaka Ao
Raonaka Ao

2/04. Unité ouest Empty
Ven 31 Juil 2020 - 18:54
Le néant. Il s’était juré que c’est tout ce qu’il resterait après son passage à Kiri, une fois qu’il y aurait exercé sa vengeance et qu’il se serait emparé du tout-puissant Dieu de l’Eau.

Sous bien des facettes, l’individu qui s’était présenté à Mizu no kuni à l’aune de ce jour maudit incarnait de sinistres présages pour l’avenir de l’archipel. Son faciès défiguré était en quelque sorte le miroir de tout ce qu’il avait infligé aux habitants de ce pays. Des cicatrices inoubliables, scellées dans la mémoire de tout un chacun. Personne ne pouvait ignorer ce diable increvable qui avait perdu jusqu’à ses deux bras pour façonner le destin comme il l’entendait : un homme jusqu’au-boutiste, prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Cette détermination ne faisait qu’ajouter à la menace persistante de l’ancien Seigneur du Pays de l’Eau qui, de nouveau, vint se révéler sur la tête d’une créature abyssale et destructrice, dont les queues s’élevèrent toujours de façon titanesque et surréaliste, et qui fut dès sa renaissance à l’œuvre d’un cataclysme effroyable. Il s’était juré qu’enfin, il porterait un terme à son projet, au prix de sa vie s’il le fallait. Indiscutablement, la tension fut alors encore plus forte, non seulement parce que ceux qui avaient déjà été confrontés à un Dieu pouvaient se souvenir de cette terreur divine, mais aussi parce que le plus dangereux ennemi de Kirigakure jetait à ses adversaires des yeux animés d’une fièvre belliqueuse encore plus vibrante que naguère.

Pour preuve, un sourire sanguinaire vint changer la courbe de sa moustache alors qu’il se hissait sur la tête du Dieu de l’Eau et retombait avec ce dernier dans un fracas gargantuesque, provoquant le premier tsunami.

« Ce sera la dernière fois !!! »

Hurla-t-il en écartant ses bras rabibochés alors que le monstre se mit à gronder sous ses pieds, vous faisant sentir l’horreur de cet instant.

« La dernière fois que vous verrez le jour ! Car une fois mon objectif accompli… »

A son apogée, vous vîtes ce personnage sorti tout droit des enfers se mettre en scène, et pûtes à cet instant vous souvenir qu’il avait été jadis un fier politicien. Mais assurément, bien des choses avaient changé depuis qu’il avait tourné le dos à ses anciennes convictions et il avait toutes les bonnes raisons à présent de haïr ce territoire marginal dont il était autrefois le parangon.

Son sourire, finalement, déclina pour que son visage s’assombrisse.

« … le sang de votre sacrifice sera le nectar mon ambroisie ! »

Et aussitôt, sa peau se craquela alors même qu’une énergie folle se mettait à affluer de ses pores.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

2/04. Unité ouest Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 23:44

Alors que son unité était finalement composée, celle-ci semblait révéler une jeune femme qu’il n’avait croisée par le passé. Semblant être une épéiste au même grade que Miyuki, il se demandait de quelle manière elle se servait de son arme. Après tout, depuis sa discussion avec le conservateur Haise avait compris qu'il y avait bien des éléments qu'il ne connaissait pas sur les épéistes qui semblaient intéressants. Semblait-il que certains sabres avaient des âmes. Était-ce le cas pour tous ? Il n’en était pas certain, mais le tout attendrait le lendemain.

S’en suivit ensuite d’un homme à la chevelure assez sombre. Composant ainsi une réelle équipe de shinobis qui avait tout pour être éclectique, le genin était tout de même rassuré d’avoir un chef d’équipe avec eux. Connaissant Reikan, il savait pertinemment que celui-ci devait au moins s’approcher de son niveau. Après tout, devenir chef n’était pas une chose facile tout comme prononcer des paroles pour motiver une équipe. Voyant clairement ses quelques paroles comme une manière de commencer cette situation sur le bon pied, le Sakkaku demeura très attentif aux moindres instructions de son gradé.

Si la situation semblait relativement particulière pour le moment, la présence du mot nécromancie lui arracha un violent frisson alors qu’il avalait sa salive.

Pour finir, le trio fut complété d’un personnage étranger au village. Semblant représenter une sorte de Coalition, elle prétendait être populaire au regard de ses quelques mots ou plutôt, elle devait être connue. Malheureusement, Haise n'en avait jamais entendu parler, lui qui ne s'intéressait généralement pas aux gens de toute manière. Malgré tout, il ressentit un nouveau frisson en entendant parler d’anciennes connaissances qui reviendraient à la surface. Repensant soudainement à Zoku puis à Seiya, ce type de situation pouvait être fortement conflictuelle. Toutefois, il allait devoir faire ce qu’il faisait de mieux, comme d’habitude...utiliser sa lumière pour apporter de la clarté sur certaines zones d’ombres.

-Très clair ! Pour ma part, je suis Sakkaku Haise, Sergent de la Kenpei. Je me chargerais de couvrir vos arrières sachant que mes aptitudes me permettent de manipuler la lumière. Ainsi, si nous nous faisons attaquer, je tenterais d’aveugler l’adversaire pour nous laisser le temps de réagir de manière conséquente. La communication sera clé quoiqu'il arrive.

Ayant atteint son quota de paroles pour le mois, un violent choc électrique traversa la totalité de ses membres tandis qu’il se voyait soudainement rempli d’adrénaline. Comprenant le danger sans même en avoir pris conscience, ce hurlement lui rappela des souvenirs qu’il ne connaissait que trop bien.

La bête finalement éveillée, celle-ci semblait nettement plus en forme que lors de leur affrontement contre la déesse. Était-ce possible qu’elle ait inhibé ses pouvoirs en n’étant pas en mesure de s’endormir ? Va savoir…

Malgré tout, cette créature n’était pas la seule à avoir évoluée…

D’ailleurs, parlant d’évolution, l’homme le plus détesté de Kiri semblait vouloir leur faire honneur. Ayant tout d’un idiot, cet homme ne semblait jamais vouloir mourir… Ayant eu vent de son affrontement contre le Mizukage actuel, on aurait presque dit que ce fameux Ao était doté d’aptitudes de régénération infinie… Malheureusement, Haise ne pouvait pas le voir sachant qu’il était déjà en train de hurler des âneries… et de manifester une puissance qui lui rappelait un peu trop celle de Seiya… C’était donc ça son pouvoir…

Bien qu’il aurait aimé prendre le temps de réfléchir comme d’habitude, son corps se mettait déjà à bouger seul, d’instinct, l’empêchant ainsi d’adresser la moindre attention à cet homme désagréable pour tenter de sceller son sort, maintenant…

...Ambroisie hein… quel coïncidence... Ao risquait de goûter à sa propre médecine.

Si une partie de lui l’interpellait au point de vouloir ramener cet homme sur terre, une facette de lui plus réaliste lui rappelait qu’il n’était ni du genre à trop se montrer, ni assez expérimenté pour faire preuve d’impulsivité. Qui plus est, une violente vague semblait se diriger vers eux, ce qui devenait la priorité numéro un.

Se maudissant de ne pas être équipé pour ce genre de situation, l’utilisateur de lumière opta pour l’alternative la plus logique dans les circonstances... Dès lors, bien qu’il ne se doutait en aucun cas de la puissance du Dieu, il activa sa vision thermique afin de confirmer qu’ils n’avaient pas affaire à une illusion quelconque, mais aussi pour pouvoir détecter la moindre présence dans la vague ou autre. Ainsi, s’il détectait la moindre information pertinente, il pourrait alerter les autres.

N’étant pas encore utile pour le moment, il gardait tout de même l’oeil ouvert...

-Je vous fais confiance pour arrêter la vague. Je garde l’oeil ouvert au cas où cette technique masque quelque chose.

Dit-il alors qu’il avait sorti son shuriken de fuma par précaution. Malgré tout, il s’était positionné derrière eux, leur laissant le champ libre pour initier une défensive et possiblement le début des barrières...

Spoiler:
 


_________________
2/04. Unité ouest 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

2/04. Unité ouest Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 21:37
2/04. Unité ouest 200728102207762975

Jamais la petite samouraï n’avait éprouvé autant de peur dans son cœur, son corps s’était tétanisé devant ce qui semblait être l’impossible. Les billes mauves de la gamine n’étaient pas prises dans une illusion des plus apocalyptiques, il s’agissait bien là de la vérité, le Dieu de l’Eau venait de se réveiller. Bien plus qu’un réveil, la créature qui avait certainement des similitudes avec les tortues, s’était échappé de sa prison en effectuant un saut des plus impressionnants en comparaison de son imposante stature. Que pouvait bien faire la Yuki Nagamasa face à ceci ? Même si elle aidait sa force était bien trop ridicule pour avoir un impact dans cette bataille qui semblait perdue d’avance.

La terre se mit à trembler et l’océan se souleva quand la bête fabuleuse atterrissait violemment après son extension. La puissance avait été si brutale, qu’Hana en avait perdu l’équilibre, posant une main au sol afin de ne pas tomber lourdement sur ce dernier qui commençait à se fracturer de lui-même. La fin semblait si proche et si immuable que le cœur de la Tetsujine ne demandait qu’à exploser dans sa cage thoracique.

« Comment puis-je aider alors que ma force est aussi misérable ? » Se demandait la brunette.

N’ayant pas d’autre choix que de lever la tête et faire face au danger, la samouraï se redressait portant aussitôt cette main qui lui avait permis de se rattraper sur le manche de son katana. Un homme se trouvait sur la carapace de la divine créature, la petite kirijin était incapable de dire qui était ce dernier, la seule chose qu’elle avait remarqué était l’important chakra qui émanait de son corps. Aussitôt, la jeune fille compose des mudrâ non pas pour parer la déferlante vague qui allait bientôt s’abattre sur la position de l’unité où elle se trouvait, mais pour mémoriser la signature chakratique de celui qui semblait être le responsable de ce déluge apocalyptique. Une fois cela fait et se sachant incapable d’aider dans l’édification d’une barrière protectrice, Hana imitait le jeune homme aux pupilles brillantes répondant au nom de Sakkaku Haise.

Reculant pour certainement laisser de l’espace aux deux autres individus qui semblaient bien plus armer pour cette tâche, la gamine aux deux illustres patronymes dégainait son splendide katana que lui avait légué par sa famille paternelle. Même si elle ne pouvait pas défendre à l’heure actuelle, la Genin s’était mise en position prête à rentrer dans une phase offensive s’il le fallait.

La bataille allait bientôt être lancée et la Yuki Nagamasa ne pouvait pas imaginer qu’elle pourrait être le résultat de cette dernière tellement que la situation semblait extrême.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Akiyama Tatsuya
Akiyama Tatsuya

2/04. Unité ouest Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 10:23





Granf final



Le shinobi de la brume ferme les yeux un instant après son petit discours, l'heure n'était plus à la discussion maintenant. Il soupira un peu et se prépara mentalement,  le combat allait être plus qu'acharné, c'était un fait indéniable, quelque chose qui ne changerait pas. Ses yeux s'ouvrent de nouveau alors que son regard se pose sur le dieu de l'eau, et la silhouette sur son dos. Si cet homme ne se faisait pas attaquer par le démon, il n'y avait qu'une seule raison possible.. Il avait un certain contrôle sur la bête. Il fait craquer sa nuque d'un mouvement de tête sur le côté et se déplace pour se mettre en avant par rapport au reste du groupe, composant une série de mudras, il dépose ensuite ses mains au sol, faisant jaillir du sol sous le petit groupe un mur de roche imposant, une véritable muraille terrestre contre laquelle la vague s'écrasa. Il se redresse ensuite calmement, soupirant légèrement. Le groupe se retrouvant donc au sommet de cette muraille de roche.

- Je vais commencer le Kinjutsu de la barrière divine. Je compte sur vous pour me protéger pendant ce temps, sans cette technique, on va en baver pour tenir le dieu de l'eau.

Fermant les yeux et respirant profondément, le jeune chûnin se prépare mentalement à la suite des événements. Il était temps pour lui d'agir pour la Coalition, pour Kiri... Il joint alors les mains et laisse son chakra s’échapper autour de lui en composant une série de signe. Le kinjutsu de la barrière divine, un atout qu'il avait obtenu auprès de Mokko lors de son voyage à Hayashi en compagnie de Kaya, quelque chose qui pouvait les aider à combattre l'homme au chapeau, mais surtout, les dieux qui attaqueraient. Il poursuit alors ses signes incantatoire, son chakra semblant s'intensifier, comme en attente d'autres sources. Après tout la technique avait besoin de quatre personnes pour être exécutée, restait plus qu'à espérer que les autres aient la même idée que lui. Si ça fonctionnait, ce serait déjà un point important pour la victoire de Kiri sur le dieu de l'eau, mais surtout, un pas important dans la victoire face à l'homme au chapeau. Il ne doutait pas que ses camarades auraient cette idée en même temps que lui, surtout en sachant que son ancienne senseï était présente dans le village actuellement, il avait confiance dans le fait que la victoire serait leurs, quitte à se sacrifié pour cela, au moins ses proches seraient protégés.



résumé et techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Kobane Harumi
Kobane Harumi

2/04. Unité ouest Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 17:38
Harumi ressentit une énorme secousse comme si le monde était en train de se fendre en deux. En tout cas, c’était ainsi qu’elle le ressentait, car jamais elle n’avait ressenti une pareille présence. Remarqué, que ce n’était pas tous les jours que l’on affrontait un démon à queues. Aucune construction humaine ne semblait être prête à affronter pareille épreuve. C’étaient à eux, ninjas, humbles Hommes devant les monstres venus d’un autre temps, d’autres mœurs, qui devaient arrêter le monstre. Etaient-ils réellement prêt pour cela ? Pouvait-on l’être vraiment de toute manière ? Dire que c’était le sort du monde qui se jouait un petit peu partout dans le continent.

Kobane Harumi • « Mince … dire que je n’ai pas pris mes bottes. »

Lança alors à voyant que l’eau se répandait un peu partout le long du sol. Cela ne préjugeait rien de bon, car si un simple réveil de ce monstre faisait déborder toutes les réserves d’eau de l’ile, qu’est-ce que cela allait donner quand il sera véritablement énervé ? Les appendices caudaux étaient encore plus grands que ce que l’on disait dans les bars et autres tavernes. Prenant une nouvelle taffe de sa cigarette, en se disant que cela ne risquait pas de durer avec toute cette eau. La femme médecin resta de marbre face à la menace d’un homme mainte fois battu. Ce sera la dernière fois, certes, certes. Elle avait déjà vu une pareille réaction sur le corps humain, une porte céleste. Il se préparait au combat, et cela risquait d’être fort dommageable.

Kobane Harumi • « Il va aussi falloir gérer ce type … sinon ça va devenir invivable, et je ne peux pas l’affronter pleinement ou le dieu de l’eau. Je dois maintenir le kinjutsu. »

Dit alors Harumi en regardant les personnes présentes. Habituellement, elle préférait se mettre au-devant du danger, même si elle était médecin ninja, sauf que présentement, elle devait être protégée. Ce n’était pas le rôle qu’elle se donnait, et elle en soupira. Elle ne connaissait pas les autres ninjas présents, ni leurs capacités.

Kobane Harumi • « Allez, chacun se concentre, l’essor du monde est sur nos épaules. On fait ce que l’on sait mieux faire, nos spécialités et tout va bien se passer. Faites-vous confiance ! »

Harumi réfléchit un bref instant, puis elle forma un mudra afin de créer sur son front un sceau de fuinjutsu. C'était plus de la sûreté qu'autre chose, car aujourd'hui, sa vie était la plus importante. Puis elle commença tout de suite après la technique de scellement du dieu. Il ne fallait pas perdre du temps, non, vu l'immense danger qui approchait, ce n'était pas possible.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/04. Unité ouest Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 10:55
Se défendre d’un Dieu et de tout le florilège de puissance qui l’habitait suffisait-il à s’en défaire ? Plongés au cœur du chaos semé par sa colère, vous constatâtes que non. La chose vous sauta aux yeux au moment où les masses volumiques d’eau déferlant de la position du Dieu de l’Eau, hurlant dans toute sa majesté, assiégèrent vos défenses : c’était un cataclysme, et le seul vacarme du fracas des vagues contre les murs de pierre fut suffisant pour découvrir avec horreur que vous n’étiez rien à côté de cette antique créature remplie de cruauté. Rien à côté de ce qui avait résisté au temps, aux aléas tragiques de l’existence, à la prison dans laquelle il avait été scellé.

Pour autant, et malgré l’évidence que cette créature dépassait chacun d’entre vous en force, vous pûtes saisir une chose et non des moindres ; les barrières de chakra que vous dressâtes contre ce monstre atténuèrent la puissance de ses assauts, autant qu’elles étouffèrent les vagues de chakra qui déferlaient de sa présence, semblable à un halo oppressant vous obligeant à vous camper sur vos deux jambes pour pouvoir supporter la pression colossale de cette énorme évacuation de chakra pur. Une oppression face à laquelle vous ne vous permîtes pas de céder, conscient qu’il s’agissait de vaincre pour vivre. De ce que vous vîtes, il vous parût irréalisable de contenir cette chose, ni dans un sceau, ni dans un homme. Vous étiez confronté à un Dieu, celui qui menaçait votre île de sombrer dans les tréfonds. Le seul fait qu’il vous accordât son attention fut flatteur, puisque ses intentions réelles se tournaient manifestement vers la destruction finale de Mizu no kuni. Difficile de croire qu’il put être maîtrisé par un seul homme ; ou une seule femme. A ce titre, si fort et talentueux fût-il, Raonaka Ao ne vous sembla pas non plus promis à le posséder : comme si rien ne pouvait tarir les dégâts à présent qu’il était libre. Libre et dans toute sa splendeur, susceptible de plonger le monde dans un désespoir absolu.

Horreur.

Dans ce maëlstrom inhumain, le tsunami fit rage mais les forces coercitives des shinobis s’assemblèrent pour repousser avec efficacité le siège mené par le Dieu de l’Eau. Les vagues s’écrasèrent tantôt contre des murs sur lesquels vous vous dressâtes pour certains, tantôt sur des vents furieux qui les dispersèrent. Surtout, les Barrières Divines furent votre salut, sans quoi ces torrents multipliés par les remous de la bête vous auraient emporté. Au lieu de vous engloutir, les eaux furieuses de Sanbi stagnèrent à hauteur de ceinture, ce qui fut presque une réussite. Presque. A l’unisson, vous pouviez lutter ; tenir ; endurer ; mais pouviez-vous vaincre ?

Il en allait en tout cas de l’avenir de Kirigakure… et même de l’archipel. Vous aviez beau vous efforcer d’y croire, vous ne pûtes que vous rendre à l’évidence que vous étiez face à une entité qui appartenait presque à un autre monde, ou au moins à un autre temps. Sanbi, à cet égard, pouvait vous apparaître comme un fossile millénaire ranimé par d’occultes forces afin de fustiger ce monde, de sorte à punir les humains pour les ambitions. L’architecture particulière de ce Dieu, ses écailles munies de pics hérissés formant son indestructible carapace trônant bien au-dessus de vos têtes, tout cela put vous rappeler à quel point vous pouviez être peu de chose face à ce qui vous avez précédé ; le respect s’imposât par tout ce que Sanbi inspirait de démesure, alors même que ses pas de géants continuaient de vous promettre les limbes d’une mort plus palpable que jamais.

Soudain et contre toute attente, vous vîtes le Dieu de l’Eau trembler. Tout son corps de géant fut frappé de vibrations, ce qui le forçat à s’immobiliser l’espace d’une seconde. De légères fissures se démarquèrent alors tout le long de son illustre carapace après le son de ce qui fut une collision extraordinaire. Quelque chose lui avait fait mal. Le Dieu de l’Eau hurla.


« GGWWWWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARHHH ! »


Raonaka Ao, de son poing herculéen, avait frappé. Vous comprîtes alors qu’il était peut-être, ironiquement, votre sauveur. Cependant, irrémédiablement, cela provoqua la colère du Dieu de l’Eau qui, en réponse, se déchaîna partout autour de lui.


A l’Ouest, après être parvenus à contenir le premier assaut grâce à un large rempart de roche, vous mesurâtes qu’il ne suffisait pas d’endiguer les attaques du Dieu de l’Eau pour le soumettre : lui laissait trop de liberté d’attaque revenait à vous condamner à une mort certaine. Le premier assaut, à ce titre, n’avait été qu’introduction à son véritable déchaînement, qui commença pour votre grand malheur : vous vîtes avec effarement la gueule de la bilieuse créature vous faire face. L’iris noir trônant au cœur de son orbite enflammé se figea sur vous avant qu’il n’ouvre grandement sa mâchoire pour cracher, depuis sa gorge, une colonne d’eau si large qu’elle vous menaça tous. Ce ne fut toutefois qu’un coup de semonce, puisqu’une fois ces tonnes de litres déversés sur vous, le Dieu chargea tel un bison, visant en particulier celui d’entre vous qu’il trouva le plus à son goût : Tatsuya. Une attaque frontale et impitoyable menaçant de le pulvériser sur place. Choisissant celui-là même qui avait érigé une barrière divine pour amenuiser ses forces et restreindre sa puissance phénoménale, il se rééquilibra en lorgnant sur le résultat de son action ; insatisfait, il prit une décision lourde de conséquences. Sitôt cette charge effectuée, l’antique Dieu décida d’intensifier la rixe.

Il ouvrit son énorme gueule et commença à aspirer des quantités colossales de chakra, alors qu’une étrange sphère noire apparaissait au milieu de sa cavité buccale…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kobane Harumi
Kobane Harumi

2/04. Unité ouest Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 9:44
Comment en vouloir à une créature qui avait régné sur son temps et où les humains n'étaient que des esclaves à son service. Il y avait eu une trahison, un vol même, alors comment ne pas avoir de haine ? Il fallait aujourd'hui assumer les choix de leurs lointain ancêtres. Harumi espérait seulement que le fait de dresser des barrières autour du monstre servait bien la coalition et personne d'autre. Cependant, avait-il un quelconque autre choix ? Il le fallait pour la survie de tous, c'était une nécessité. Quoiqu'il en soit, elle avait été surprise, quelque chose avait fait souffrir cet antique démon, mais quoi ou qui ? En levant son regard, la femme d'expériences remarqua l'homme au-dessus du monstre, il venait de l'attaquer, mais ce n'était certainement pas pour les aider, plutôt s'aider soi-même et l'homme au chapeau.

Kobane Harumi • « Tout le monde derrière ! »

La bête venait de cracher une énorme quantité d'eau dans leur direction, il fallait vite réagir. La ninja médecin enchaîna les mudras afin de dessert une haute muraille afin de tous les protéger de la charge. Après tout, si le monstre en chargeait un, vu la taille, il pouvait tous les toucher. Ils avaient l'avantage avec le doton sur le suiton, c'était évident. Elle ne pouvait pas faire grand chose d'autres à part maintenir le scellement pour un tour supplémentaire. Elle-même devait rester en vie, car sans sa présence, la capture du monstre en était menacée.

Kobane Harumi • « Heuuu ... Qu'est-ce que c'est que ça ... C'est d'une intensité très importante, on doit faire quelque chose contre ça ! »

Cria alors Harumi en voyant ce qu'il se préparait au niveau de la gueule du monstre. Elle se doutait que ce n'était pas une invocation de messages d'amour, mais bien une attaque massive qui demandait de la préparation, même pour une bête de ce genre. C'était dire la puissance du prochain assaut si jamais personne ne faisait rien.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Akiyama Tatsuya
Akiyama Tatsuya

2/04. Unité ouest Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 10:35





Granf final



Le jeune shinobi de la brume pesta un peu en voyant la nouvelle déferlante d'eau s'abattre en la direction de son groupe. Même affaiblie par la barrière divine elle avait autant de force ? Ce n'était pas un Dieu pour rien... Il relâche un bref instant la technique de la barrière pour généré une dôme de roche autour du groupe, les protégeant ainsi de l'attaque suiton de zone de la bête, avant de reprendre la technique de la barrière aussitôt après. Sans ça, ce serait problématique, le problème, c'est qu'il ne pouvait pas se permettre de faire une autre technique. Son regard s’élargit en remarquant le bijuu charger dans la direction de son unité, mais par chance, l'envoyée d'Iwa réagit au quart de tour et protégea le groupe et sa personne avec un mur Doton, qui, coupler au reste de sa défense sphérique, parvint à protégé le groupe de la charge du démon. Il hocha alors la tête et plissa les yeux, regardant ses compagnons Kirijn.

- Il faut le déstabilisé... Visez son œil ! Je ne sais pas ce qu'il prépare, mais ça ne me dit rien qui vaille, attaquez ensemble pour tenter de l’arrêter ! Je ne sais pas ce que c'est exactement, mais j'en ai des frissons...

Autant dire que ça ne présageait rien de bon, lui devait maintenir la barrière, et Harumi, elle, maintenait le sceau. Si tout se passait bine, sous peu la bête serait sous contrôle, peut-être même avant qu'ils ne tombent à court de chakra. Il avait déjà utilisé pas mal de son chakra, mais pouvait tenir encore un peu, s'il mourrait,c e serait après avoir mis cette bête sous contrôle, après, il s'en fichait bien. Tant que Kiri.. Non, Le yukan et une personne en particulier était protégé de Sanbi, sa vie valait la peine d'être sacrifiée. Son regard se plisse un peu, regardant Harumi du coin de l’œil.

- On doit tenir. Si on ne stop pas ici ce monstre... Qui sait ce qui se passeras ? On doit tenir.. Non... On doit vaincre.

Il repose son regard de nouveau sur la tortue gigantesque en train de charger son attaque future. Oui, il fallait la déstabilisée, l'empêcher de cracher ce projectile de chakra. Peu importe ce que ça pouvait bien être, si elle tirait, ce serait de très mauvais augure, peut-être que tous les groupes devront se mettre en commun pour stopper l'attaque, et encore... Ce ne serait peut-être pas suffisant.



résumé et techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

2/04. Unité ouest Empty
Jeu 13 Aoû 2020 - 3:45
Sentant étrangement l’adrénaline s’emparer de ses membres, Haise était particulièrement agité, comme si son calme naturel n’existait plus. Étrangement, l’être discret et silencieux qu’il était était plus éveillé que jamais, gardant l’oeil ouvert face à toute anomalie. Ainsi, il n’eut aucune difficulté à voir l’être abominable qui avait craché son venin au sommet de la créature se diriger vers l’unité Nord après une frappe colossale.

Si au début, il ne se rendit pas forcément compte des motifs derrière une telle action, il comprit rapidement le danger lorsque la créature pivota dans leur direction. Les menaçant ainsi d’un puissant jet d’eau, Haise avait vaguement l’impression d’être devant un déjà vu. Se souvenant son affrontement en compagnie de Reikan et Zeref contre la fameuse déesse de l’eau, cette technique était assez similaire.

Bien qu’il croyait être paré à contrer une telle éventualité, il fut sauvé par l’une de ses camarades qui n’eut aucun mal à ériger mur de terre visant à absorber la charge avant d'être couronnée d'un dôme qui ne résista à la seconde offensive.

Dès lors, sans s’en rendre compte, il bougea seul, après avoir été protégé deux fois plutôt qu’une par les initiatives de ses deux camarades responsables du scellement en quittant une des failles du dôme.

On n’avait aucunement besoin de lui dire quoi faire dans ce genre de circonstances. Haise l’avait fait une fois, il le répéterait à nouveau. Or, cette fois-ci, il comptait bel et bien s’assurer que cette créature ferme l’oeil, à tout jamais. Or, avant toute chose, il devait prioriser.

-DANGER EN DIRECTION DE L’UNITÉ NORD !

Hurlant à plein poumon, il sortait dramatiquement de son cadre habituel, lui qui venait d’être traversé d’un violent frisson d’effroi. Ne pouvant rien faire par rapport à l’équipe au loin qui chutait, il espérait toutefois pouvoir offrir la chance d'une possible réaction. Après tout, le son voyageait très rapidement malgré la distance. Ainsi, s’il pouvait leur permettre d’avoir une fraction de seconde supplémentaire aux gens à risque, peut-être survivraient-ils, qui qu’ils soient…

Ne sachant même pas que sa cheffe d’équipe faisait partie de cette équipe, l’ombre lumineuse qu’il était ne pouvait qu'avoir confiance.

Dès lors, le Sakkaku termina deux séries de mudras avant de compléter sa phrase.

-C’est une orbe destructrice ! S’il la libère, nous ne pourrons rien faire ! Dévier la trajectoire de sa bouche vers le ciel si vous le pouvez, je m’occupe de lui faire perdre la vision de son oeil droit. je te laisse son autre oeil Hana, je couvrirais tes arrières !

Libérant ainsi une masse de lumière défilant à une vitesse vertigineuse, celle-ci était bel et bien sans appel, le défiant de le devancer niveau vitesse. Ainsi, Haise visait l’aveuglement pur et simple. Si Sanbi de nature ne gardait qu’un oeil ouvert, ce n’était pas vrai qu’il allait lésiner sur les moyens et ignorer l’autre. Ainsi, il fallait sceller à jamais ses deux iris, ni plus, ni moins.

-ARK !!!!!!

S’il avait précédemment laissé une chance à Sanbi en utilisant une technique plus faible lors de leur premier affrontement, cette fois-ci, il comptait sceller son unique oeil ouvert à jamais. Bien qu’il était de base partit sur l’intention de sceller n’importe quel adversaire avec une telle technique de cette nature, il ne pouvait retenir ses coups, il le savait mieux que quiconque pour avoir déjà affronté plus fort que soi trop souvent.

C’est donc ainsi qu’il se mit à composer d’autres mudras, libérant dès lors un triplé de flammes avec lesquels il ne visait nulle autre que les yeux de Sanbi. Si son équipe n’arrivait pas à dévier la trajectoire de son offensive, il lui fermerait la bouche en lui infligeant suffisamment de dégâts pour qu’il révise sa posture.

-Mon chakra est très limité, mais en cas de dernier recours, on peut changer de position pour le maintien de la barrière !

Ainsi, alors que son rayon lumineux venait de frapper son oeil ouvert, sa technique fut aussitôt supportée d’une sphère de flamme qui vint sceller cet oeil à jamais, tant au niveau de l’iris qu’à l’extérieur. Au même moment, alors qu’Hana venait tout juste d’agir et d’utiliser la magie de son sabre pour venir lui trancher l’autre oeil, il décida de lui venir en aide en couvrant sa fuite à l’aide d’une deuxième boule de feu qu’il prit soin d’envoyer à un timing lui permettant de s’assurer qu’elle ne serait pas touchée par cette puissante salve de flamme. Puis pour couronner le tout, il termina le triplé de flammes en ciblant le dessous du menton de la créature. Déstabilisé, il devrait ainsi être en mesure, sous l’impact d’élever sa tête vers le haut afin de dévier sa trajectoire de manière à ce qu’elle cible le ciel et ne les atteigne pas sous le coup de la douleur.

Que se passait-il tout d’un coup ? Depuis quand s’exclamait-il autant ? Le shinobi généralement endormi se découvrait une nouvelle facette. Jouant le rôle de soutien, position qu’il avait toujours jouée à travers tout son parcours, son comportement était différent, comme si la mort de deux alliés lui avait fait réaliser qu’il ne pouvait pas toujours faire profil bas… pas dans ce genre de situations. Regagnant ainsi une position de manière à pouvoir être protégé par ses alliés en cas de nécessité, il espérait avoir fait mouche.

Ainsi, l’ombre prenait de plus en plus une forme guerrière trahissant un soupçon de lueur, une lumière incarnant l’espoir, la vie, la continuité…

car au final, ils se battaient tous pour voir

... le jour, une nouvelle fois.

S’était-il réveillé trop tard ?

Spoiler:
 

_________________
2/04. Unité ouest 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

2/04. Unité ouest Empty
Jeu 13 Aoû 2020 - 22:16
2/04. Unité ouest 200728102207762975

La fin semblait proche.

Le Dieu de l’Eau déferlait toute sa puissance, mais heureusement pour la jeune samouraï, cette dernière put profiter des défenses de ses acolytes d’unités. La tête de la divine créature faisait face aux quatre individus. Hana pouvait croiser le regard de cette bête gigantesque rien que la circonférence d’un œil était plus importante que la taille de la gamine.
Le jeune homme qui était en charge de la barrière divine qui devait contenir la rage et la fureur du Sanbi ordonnait aux deux autres kirijins d’attaquer ce regard menaçant qui les observait.

Que pouvait faire une fillette face à une telle chose ? Une mortelle contre une divinité, elle n’était rien, qu’une poussière, néanmoins elle n’avait pas le droit de reculer. Les chances de vivre son dernier jour étaient grandes, mais si rien n’était fait, cela serait également son dernier jour. Mourir l’arme à la main ou bien mourir comme une faible, le choix était vite fait pour la Yuki Nagamasa. N’ayant aucune technique à distance, elle devait se porter vers cette tête hors norme et l’attaquer de toute ses forces. Le reste, elle laissait le Destin décidait pour elle.

Haise fut le premier à lancer les hostilités, et la brunette put observer le pouvoir du jeune homme qui libérait une puissante quantité de lumière. Si lui s’occupait d’un œil, la Genin elle s’occuperait de l’autre celui qui était toujours ouvert. Dès que le flash de lumière du Sakkaku disparut, la Tetsujine courait vers la tête du Dieu de l’Eau. Au même moment, elle concentrait son chakra dans son katana, lui donnant des capacités coupes supérieures, il ne lui restait plus qu’une chose à faire.

Avec détermination, la samouraï arrivait rapidement à la hauteur de cette gigantesque pupille jaune et avec toute sa force portait un terrible coup de sabre sur cet iris menaçante.

« Que ta lumière s’éteigne ! Tsugi no Mai, deuxième danse ! » Lançait-elle tout en abattant son sabre renforcer au chakra.

L’objectif de la jeune femme sortant tout juste de l’adolescente était simple, elle voulait le rendre borgne, voir le liquide se répandre sur ce sol recouvert d’eau puis entendre la bête rugir de douleur et par conséquent stopper sa dangereuse attaque.
Juste après cette action téméraire, Hana s’écartait sur le côté pour s’éloigner au maximum même si elle ne pouvait effectuer ce mouvement rapidement. Néanmoins, le soldat de la Kenpei soulageait la fuite de la Yuki en lançant une salve à base de Katon.

Si elle s’en sortait, elle pourrait le remercier, ainsi que les deux autres shinobis qui l’accompagnait.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

2/04. Unité ouest Empty
Dim 16 Aoû 2020 - 22:24
Admirable fut la défense kirijin. Vous vous montrâtes à la hauteur du cataclysme, tant par votre dévouement que par le sacrifice de toute votre énergie, afin d’endiguer le fléau annoncé par l’antique Dieu. Le déploiement des shinobis de la Brume Sanglante eut cela de grandiose : non content d’être d’une efficacité redoutable, il se gargarisait en plus d’une extraordinaire coercition des forces. Là où d’autres seraient déjà passés de vie à trépas, les belluaires de l’archipel poursuivirent l’épique ordalie qui les opposait au Dieu de l’Eau.

Les queues géantes frappèrent dans un maelström de colère, fendirent des murs, en renversèrent d’autres ; chaque frappe fut à cet égard remarquable par les tremblements générés, qui se répandirent en échos sur plusieurs centaines de mètres. On entendait, au loin, le son des collisions majeures capable de faire vaciller l’archipel. Mais les shinobis de la Brume Sanglante, poursuivant frénétiquement leurs actions, ne vacillèrent pas : ils continuèrent de montrer qu’ils étaient à la hauteur du cataclysme convoqué sur leur territoire. Malgré les trombes d’eau qui leur tombèrent dessus, malgré la menace persistante d’un Bijuudama se présentant dans la gueule béquetée de la tortue géante, ils ne cédèrent pas. Pire : certains d’entres eux ripostèrent. A l’Est, un audacieux protégé par ses confrères s’en prît à l’une des trois queues en lui assénant un coup d’un de ces sabres légendaires faisant la renommée de l’archipel ; à l’opposé de sa position, à l’Ouest, d’autres émirent un flash et crachèrent du feu pour finalement parvenir à planter littéralement une autre lame dans la paupière close du monstre carapacé. Le Dieu de l’Eau, rendu presque borgne, redressa alors sa gueule en ravalant la boule noire qui annonçait une attaque de puissance presque inconcevable pour les malheureux qui l’entouraient. Son râle, dès lors, fut intérieur ; une sorte de grondement majeur résonna de sa gorge, tandis que vous vîtes, comme par enchantement, le ciel se couvrir de voiles noires et se zébrer d’éclairs vifs, avant que les gouttes de pluie ne tombent de ces cieux assombris.

Sur la plateforme du Nord, Ao parût être offert en pâture à la gueule carnassière d’une Yasei. Au Sud, le quatuor parvint à maintenir la barrière malgré le fléau des eaux s’abattant sur eux. Cet instant se cristallisa comme une fraction du temps suspendu, comme un moment de grâce. Vous vîtes, distinctivement, une onde blafarde, vaporeuse et vraisemblablement impalpable, se décoller de la silhouette du Dieu de l’Eau. L’once d’un frisson d’âme, le soupçon d’un détachement de son esprit ; vous vous rendîtes compte que vous étiez en train de le dépecer de son essence, de lui arracher son âme par petits sursauts. La forme blanche et brumeuse, toutefois, se réincrusta dans sa carapace avant que le Kappa, retrouvant ses forces, ne se mette à replonger sa tête vers le sol en ouvrant son bec crochu, prophétique d’une sanction divine.

Jaillît alors quelque chose qui vous parût surréaliste, une explosion de puissance si importante qu’elle fit même sursauter Raonaka Ao, pourtant accoutumé à des défis de haute volée. Un déferlement noir, soufflé par la gueule impitoyable de l’antique créature, fonça vers le sol et frappa dans un tonnerre. L’impact provoqua un dôme de ténèbres oppressants, repoussa tous ceux qui de trop près s’étaient approchés de Sanbi et obligea même ce dernier, contre son gré, à lever ses pattes avants, le faisant presque basculer vers l’arrière.

La terre, dans un séisme, hurla. Des strates telluriques s’élevèrent en se brisant tout autour de la sphère de chaos. Un immense cratère naquît de la rencontre du sol et du Bijuudama ; un cratère si profond qu’il parût vous promettre, de prime abord, une chute mortelle. Cette terre, dévastée par l’affluence cette énergie si destructrice, muta de force pour devenir un gouffre béant qui se gageât à rester gravé dans la mémoire, comme le spectre du souvenir de la colère de Sanbi ; et vous promît une mort certaine, une mort qui vous aurait peut-être prise si vous n’eûtes pas le succès de deux facteurs qui vous permirent de rester en vie.

Le premier fut la barrière divine, maintenue, qui permit d’atténuer le blast provoqué par cette technique transcendante. Si perméable pût-elle paraître, vous vous rendîtes compte alors en quoi la barrière divine était tout indiquée pour contenir ce flot de destruction : seul un chakra baignant dans une atmosphère de sacré pouvait étouffer un chakra de la même veine de cette façon.
Le second fut d’être soudainement happé par un torrent, enfanté des eaux dans lesquelles piétinait Sanbi, des eaux qui derechef épousèrent les courbes basses du dôme pour encercler le Dieu de l’Eau dans une sorte d’entonnoir tourbillonnant qui vous évita de chuter de l’abîme, mais vous promît néanmoins à le rejoindre en vous emportant dans le mouvement : vous fûtes, par l’extraordinaire force des choses, pris au piège dans ce siphon géant, et soulevés à plus de dix mètres au-dessus du sol.

Le Dieu de l’Eau, prenant conscience d’être encerclé par son propre domaine qu’il avait fait monter jusqu’à lui en piétinant à répétition ce sol martyrisé par sa furie, se rétracta dans sa carapace et entama un pivot afin de jouer sur l’inertie et rendre la rotation plus signifiante. Tel une toupie, il se servit de la force des éléments et cracha lui-même davantage d’eau pour alimenter les conséquences du Bijuudama. Cela lui permît d’assurer le mouvement sur un plus long terme, et d’en intensifier la force, avec la volonté divine de piéger ses assaillants dans le tourbillon, haut d'une vingtaine de mètres à son point le plus élevé. L’eau souleva et arracha des débris de murs, de terre, d’arbres et des résidus de vos différentes techniques pour se peupler de déchets qui permirent, pour certains d’entre vous, de trouver appui. Baignée de chakra, ces eaux-là ne vous permirent guère toutefois de pouvoir rester en appui à la surface ; vous sentîtes, omniprésent, le chakra de Sanbi vous empêcher de diffuser le vôtre dans ses eaux. Pour certains, vous tombâtes malgré vous, victimes du siphon géant. Pour les autres, vous comptâtes majoritairement sur des débris emportés par le courroux de ce torrent.

A l’Ouest, au plus proche de la naissance du fléau, vous fûtes repoussés malgré vous et tout de suite pris dans l’engrenage de ces eaux torrentielles. Responsables en quelque sorte d’orientation du Bijuudama vers le sol, vous n’eûtes que le temps de trouver votre équilibre sur des débris (de roche notamment, du fait de la technique d’Imekanu, même si vous retrouvâtes également des os de Shitekka) que le torrent commença à se déchaîner ; et emporta naturellement Hana, la plus à proximité du noyau vif de ce phénomène unique.

Enfin, quand bien même le mouvement se poursuivait, vous vîtes la carapace de Sanbi ralentir puis se figer. Vous n’eûtes à cet instant qu’un bref moment pour réagir, car de cette carapace jaillirent de longs pics rocheux qui s’étendirent depuis sa position jusqu’à vous à une grande vitesse sur toute la zone, perforant et passant à travers les débris, les défenses fragilisées et les eaux pour venir vous empaler…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

2/04. Unité ouest Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 12:36
2/04. Unité ouest 200728102207762975

L’assaut de la Genin avait fait mouche même si elle avait minimisé la dureté de la peau de la divine créature. L’œil de la fabuleuse bête n’avait pas été tranché suffisamment profondément pour plonger ce dernier dans des ténèbres éternelles, la faute à une paupière écailleuse et résistance. Néanmoins, l’amas de chakra qui commençait à s’amasser dans la gueule béante du Dieu de l’Eau ne visait plus l’Unité Ouest, non il venait de changer de cible. Le sol.

« Qu’est-ce … ! » Lançait-elle complètement impuissante.

La terre se mit à trembler. La colossale tortue s’était même lever sous le choc de la bombe de chakra en contact avec le sol, que dire du corps frêle de la gamine ? Tel un pantin désarticulé, elle subissait les répercussions de l’attaque dévastatrice de la bête.
L’eau qui arrivait jusqu’à la taille de la tetusjine commençait à monter à une vitesse folle, mais ce n’était pas le pire. Le Sanbi tournoyait sur lui-même, provoquant un courant unique. Hana qui avait attaqué le divin, était proche de ce dernier et n’avait aucun moyen de s’extirper de ce typhon. Dans son malheur, l’adolescente aux boucles noires n’étaient pas la cible des pieux rocheux qu’avait projeté la tortue à la taille démesurée.

Tenant son sabre fermement dans sa main droite, Hana essayait de ne pas se noyer, car la montée des eaux couplés aux remous du typhon claquaient le visage juvénile de la gamine menaçant de la faire se noyer plus rapidement. La Nagasama battait des pieds afin de maintenir une partie de sa face hors de l’eau, mais elle ne pourrait pas user de cette méthode pendant de longues minutes, car la fatigue finirait pas la rattraper. Elle devait s’extraire de cette prison, trouver une solution.
L’attaque du Dieu de l’Eau avait eu de nombreuses répercussions, comme l’explosion du sol et des nombreuses défenses des autres unités, de nombreux débris tournoyaient dans le même sens que la samouraï. Si elle voulait vivre, la gamine devait attraper l’un de ses débris et se hisser sur ce dernier.

Un débris fait de roche se trouvait non loin de la Genin, moins de deux mètres devaient séparer les deux, mais Hana n’avait pas la force dans les bras pour s’approcher de ce dernier, elle devait user d’une autre méthode, bien plus spartiate. L’arme dans sa main, l'élève de Yamazaki Okiko concentrait son chakra dans ce dernier afin de transformer son Katana en un grand Yari. La nature de Sode no Shirayuki se trouvant modifier, ses capacités de coupes n’étaient plus, laissant place à des attributs de perforation. Avec une certaine vitalité, la Yuki Nagamasa plantait son arme dans ce débris et à la force de ses frêles bras rapprochaient sa personne de ce qui allait certainement lui sauver la vie.

« Pas encore ! » Disait-elle pour se motiver.

Il ne lui restait plus qu’une chose à faire, se mettre sur ce débris suffisamment large pour permettre à sa petite carcasse de se tenir à la surface. La tâche fut ardue pour la tetsujine, mais elle était presque à l’abri une fois dessus. Bien qu’elle ne risquait plus la noyade pour le moment, elle n’en était pas tirée d’affaire, car le courant du typhon était toujours présent. Hana avait pu remarquer que ce dernier avait perdu en puissance, il était moins rapide et cela l’avait certainement aidé dans son entreprise. Sur son radeau d’infortune, la brunette usait d’une dernière technique. Se concentrant elle cherchait la signature chakratique la plus proche d’elle, ne sachant pas sur qui elle allait tomber.

Un membre de l’unité Ouest ? Ou bien un kirijin venant d’une des trois autres unités ? Voir le redoutable individu qui se trouvait sur la carapace du Dieu de l’Eau qu’elle avait sondé au tout début du divin affrontement ?
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Kobane Harumi
Kobane Harumi

2/04. Unité ouest Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 12:34



Harumi ne savait pas tellement si un monstre pareil pouvait se retrouver déstabilisé ou même troublé par les insectes que nous étions. Elle avait un doute, eux qui les voyaient comme des moins que rien. Elle sourit en direction de Tatsuya comme si elle cherchait à le rassurer. La clope toujours au bec, la femme médecin opina de la tête, même si elle doutait furieusement pouvoir vaincre. Ces démons à queues vivaient depuis presque que le monde était monde, alors les faire tout bonnement disparaître lui paraissait ubuesque. Si jamais elle n'était pas occupée par le scellement, elle se serait rendue avec joie affronter le monstre à coups de poings, cependant, elle devait poursuivre et en finir. Il ne restait plus grand chose pour réussir. Le type qui venait de donner un coup sur la tortue, lui c'était une cible à abattre. De nombreuses attaques furent lancés en direction des yeux du maître de l'eau, mais est-ce que cela allait véritablement faire quoi que ce soit ?



Contre toute attente, la tactique avait fonctionné ! L'attaque à l'aide de cet amas de chakras si puissant semblait disparaître dans la gueule du monstre. Acculé, le dieu semblait plier devant les insectes qu'ils étaient. Comme la rage devait être grande pour un être supérieur tel que cette tortue apocalyptique. Cette chose était d'un autre temps, la vie avait évoluée vers plus petit, plus faible, et ils étaient incompatibles. Il ne pouvait en rester qu'un sur ces terres inondées qui menaçaient de sombrer. Sambi lança un assaut à sa mesure, finalement, l'amas d'énergies n'avait pas été éliminé. Harumi ne savait pas trop si jamais cette île pouvait être sauvée, mais ils n'en étaient pas là. La survie était déjà un objectif bien plus acceptable. Un siphon géant semblait prêt à avaler toute vie, il fallait survivre.



Harumi avait bien une solution pour évacuer toute cette eau directement, mais elle n’avait pas le temps avec le maintient du kinjutsu de scellement. C’était le dernier tour, et il fallait se défendre de la pique de roche qui arrivait directement vers elle. La brunette fit quelques mudras afin de créer un mur de roche suffisamment résistant afin de se protéger derrière. Elle avait beau être dans une position précaire sur un débris, il fallait agir. Elle s’occupa ensuite de poursuivre la technique de scellement.







Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Akiyama Tatsuya
Akiyama Tatsuya

2/04. Unité ouest Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 13:44





Granf final



Le shinobi de la brume agrandit ses yeux avec frayeur. Repoussé l'attaque avait été efficace, mais à quel prix ? Le sol explosa sous la bête féroce, générant un cratère massif dans lequel l'eau s’engouffra en formant un typhon. Mais comme si ça ne suffisait pas, voilà qu'une multitude d'attaques frappent tous les shinobis présents. Au quart de tour, Tatsuya hurle à Haise, le plus proche de lui.

- Prend le relais sur la barrière, je m'occupe de la défense !

Suite à cela, Tatsuya compose rapidement une série de signe incantatoire et envoie un dragon de foudre intercepté le pique rocheux en direction de Haise, jouant ainsi sur son avantage affinitaire pour réduire en poussière cette attaque. Il pose ensuite ses mains au sol et fait jaillir devant lui un mur de roche pour se protéger de l'attaque le visant lui, pestant un peu. Mais au moins, n'ayant plus besoin de se focalisé sur la barrière, il pouvait se concentrer sur autre chose. Mais que faire contre cette masse d'eau ? Un katon ? Non, la visibilité réduite serait problématique... Un doton bien placé pour endigué la propagation de l'eau ? Une technique pour immobiliser le dieu de l'eau peut-être ? Il n'y avait pas vraiment d'autres options. Tatsuya compose alors une longue série de signe, si cette technique avait en général pour but de tuer, il était peu probable qu'elle perce la carapace du dieu de l'eau, mais ça devrait peut-être suffire pour ralentir voir arrêter la rotation de celui-ci, et par extension rendre le siphon inopérant. Mais est-ce que ça fonctionnerait ? Probablement pas totalement, il restait à voir si les autres shinobis tenteraient quelque chose pour stopper la rotation infernale de la torture.

- Non, ça servirais à rien... Dans ce cas...

Changeant les signes, il se décide finalement de tout simplement cesser. L'invocation ne serait sûrement pas bien utile vu la configuration du terrain, et tenter d'immobiliser Sanbi seul serait une perte de temps. Autant simplement économiser le chakra par simple précaution dans ce cas. Pas besoin d'utiliser de technique offensive, elle se casserait très probablement contre la carapace de la bête. D'un autre côté, est-ce que le jeune shinobi pouvait faire autre chose ? Pas vraiment non, tout ce qu'il pouvait faire en ce moment bien précis, c'est attendre et voir ce qu'il va se passer pour al suite des événement, et, peut-être, enfin la disparition de Sanbi de ce paysage.



résumé et techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

2/04. Unité ouest Empty
Jeu 20 Aoû 2020 - 1:28

Quelle était cette soudaine sensation… ? Serrant les dents, le regard pourtant froid de Haise se transformait peu à peu , comme s’il se métamorphosait sous la puissance libérée par le fameux bijuudama… Devant une telle puissance, ils avaient triomphé, l’emportant de justesse non pas sans provoquer certains risques… Pourtant, pouvait-il considérer de telles répercussions comme une réussite ?

Insatisfait, il serrait les dents, victimes comme plusieurs d’une impuissance temporaire sur le moment. Ainsi, devant ses yeux Hana fut happé, envoyé dans le typhon qui représentait une conséquence directe de la colère d’un Dieu… Que se serait-il passé s’ils n'avaient pu dévier cette technique à bout portant ?

N’ayant aucunement le temps de réfléchir et préférant ne pas y penser, sur le coup de l’adrénaline, Haise tenait toujours… Or, chaque seconde comptait. Il l’avait bien vu et compris lors de ses affrontements précédents qu’à tout moment, il pouvait y passer.

Ainsi, si ses expériences passées justifiaient son aptitude à réagir et demeurer présent dans les feux de l’action, elle lui rappelait aussi à quel point sa vie ne tenait que sur une mince corde qui à tout moment pouvait céder…

Se maudissant ainsi à nouveau pour son impuissance, bien qu’il voulait aider la samurai, il dut restreindre ses mouvements, car il n’avait aucun moyen rapide de la sauver tout comme il devait maintenir cette barrière, sinon, l'échec ferait plus que frôler la vie de tous les kirijines.

-Tient bon Hana !

Gorge nouée, ce fut les seuls mots qu’il fut en mesure de prononcer alors qu’il venait de composer quelques mudras visant à survivre à son tour… Après tout, chaque vie comptait et pouvait mettre à néant les efforts de tous. Ne pouvant ainsi faire preuve d’égoïsme, il termina des mudras pour venir aider la technique défensive de Tatsuya visant à briser le pieu qui se dirigeait vers lui. Déjà abimé par l'attaque électrisante de son comparse, Haise fut dès lors en mesure de déployer sa boule de feu visant à détruire les derniers résidus qui auraient pu le blesser, lui ou tout autre personne autour de lui. Pulvérisant par le fait même ce qu'il lui restait de la peur, le Sakkau était prêt.

Dès lors, il fut en mesure de finaliser les mudras qu’il avait commencées, se maintenant ainsi sur place pour faire ce qu’il pouvait faire de mieux dans la situation : supporter les autres.

-Switch !

N’ayant pas forcément eu le temps de maîtriser la barrière divine comme il l’aurait voulu, il savait pertinemment que la maintenir trop longtemps serait dangereux pour lui. Pourtant, il n’avait aucune hésitation, comme s’il se nourrissait de l’énergie du désespoir. Derrière la facette du paresseux se réveillait un combattant qui pour une fois se faisait rattraper par la vie, lui demandant ainsi de rendre des comptes.

Lui qui s’étaient cachés dans la facilité et qui avait trop souvent fuit devait maintenant assumer les conséquences de ses actes, de qui il était et du monde dans lequel il vivait.

Sorti de sa tanière, Haise faisait face comme tous à la musique. Dans la réussite comme dans l’échec, si son seul moyen d’aider Hana et tous les autres qui risquaient leur vie était de faire quelque chose qu’il avait trop souvent reporté à demain, il le ferait.

Tournant ainsi la page d’un important chapitre, les dernières lettres paraissaient déjà.

Serait-ce l’éveil ou le sommeil ? Seul l’avenir le dira. Pourtant, l’espace de quelques secondes, une sensation de soulagement parcourut son corps. Voyant Reikan, Zoku, Gine, la paresse, Ketsumei et bien d’autres personnes défiler dans son esprit, il espérait s’inspirer de la fougue de chacun afin de rester fort, dans les meilleurs, comme dans les pires moments. Puis, comme s'il disait ses dernières paroles, s'il aurait pu leur dire quelque chose, il leur aurait dit... :

-Tsk

Spoiler:
 



_________________
2/04. Unité ouest 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Raonaka Ao
Raonaka Ao

2/04. Unité ouest Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 23:34
La colère avait toujours été son seul fleuret, son unique flamberge de feu, l’arme avec laquelle il avait balayé toute chose qui avait espéré l’occire. A travers les années, son corps meurtri avait transcendé toutes les épreuves auxquelles un homme pouvait être confronté au cours de son existence, le confortant dans sa décision finale, celle qui l’avait mené jusqu’au descellement de Sanbi et à l’émancipation du fléau : devenir l’hôte d’un Dieu était son ultime consécration. Le grand final de sa raison d’être ; le possible point de départ d’un nouveau monde dont il s’était juré d’être l’artisan. Surclassant toute l’Unité Est trop occupée à accuser le diluvien assaut du Dieu de l’Eau, le Lieutenant de l’Homme au Chapeau s’immobilisât et vous n’eûtes qu’à constater le retournement de ses orbites devenues de pâles sphères ivoiriennes pour saisir qu’il s’était laissé conquérir par une infâme énergie, presque aussi grisante que celle dégagée quelques instants auparavant par la Bête aux Trois Appendices. De ses lèvres, les mots se furent alors échappés avec une texture et une fièvre anormales, que vous pûtes, à l’Unité Est, déceler d’entre tous les orages foudroyant la zone, comme s’il s’agissait du message d’une entité supérieure : la sentence profane d’un Dieu naissant.

Les Unités que vous composiez, alors en orbite autour du centre gravitationnel occupé par Sanbi, furent fustigés par de remarquables pics rocheux, pareils à des épieux géants se hissant spontanément de la carapace de l’antique créature pour vous pourfendre à tout azimut. Mais les ripostes que vous opposâtes furent votre salut ; ainsi les kirijins, braves et tenaces, persévérèrent en prouvant encore au monde toute la démesure de la puissance détenue par cette cité ninja ; ce que votre opposant principal, en la personne de Raonaka Ao, abhorrait précisément, semblable à cet égard à l’Homme au Chapeau sur le point idéologique, un motif valable pour lui pour se justifier d’être devenu sa Main.

Les pics percutèrent vos défenses, creusèrent la chair de certains shinobis, en déboutèrent d’autres, fracassèrent vos murs et clairsemèrent les eaux qui continuèrent toutefois leur rotation critique, s’offrant le corps des naufragés comme des pantins ballotés par les flots. Comme si vous habitâtes un vortex, vous continuâtes en dépit de vos efforts votre ronde macabre jusqu’à cet instant faste et miraculeux où vous vîtes l’impensable se réaliser.

Un regard porté sur le Kappa et vous mesurâtes que tout se jouait sur cet instant fatidique.

De la carapace rocailleuse du Dieu de l’Eau s’épluchât une étrange aura qui, au lieu de retrouver sa souche comme à chaque fois que vous vîtes l’abyssale tortue faillir, se décollât pour de bon. Alors, avec fascination, vous pûtes voir cette masse difforme, aux contours semblables à ceux de Sanbi avec ses trois appendices caudaux, des contours toutefois rendus confus par un flux de chakra tournant qui en décousît l’apparence, grossir et s’élever. La carcasse tangible du Dieu de l’Eau devint inerte, telle une mue dont on avait extirpé l’essence ; et vous mesurâtes dès lors que cette créature était une pure composition de chakra. Se levât dans le ciel, à une dizaine de mètres au-dessus de la carcasse responsable de tous les fléaux que vous veniez de vivre, une énorme masse vaporeuse aux reflets céruléens tourbillonnant dans des flux du chakra desquels elle était constituée, ce qui vous rappelât ses eaux dévastatrices. L’âme embryonnaire de Sanbi, ainsi suspendue dans l’azur, grondant au milieu des orages, dévoila de pâles éclats à l’ensemble des shinobis ; un spectacle que vous vous assurâtes de ne jamais oublier. C’était bien là l’âme du Dieu de l’Eau, n’attendant que d’être scellée.

Le prix dûment payé de tous vos sacrifices, de vos nombreuses blessures et des catastrophes engendrés par ce fléau. Dès lors, Ao n’eût pas même le temps de répondre à ses détracteurs qui terminèrent de lui balancer d’autres assauts, comme pour l’empêcher de poursuivre ; mais à l’attaque formulée par Reikan, l’ancien Seigneur déchu proposa une réplique des plus extraordinaires.

Sa seule main restante glissât devant lui, et du pouce qu’il en brandît, il pénétra sa propre chair. Son doigt attînt son propre cœur et doucement s’incrusta entre ses ventricules, qui se mirent à battre à tout rompre dans une cadence infernale ; et sitôt que son organe de sang s’enflamma, une aura de la même teinte que son hémoglobine se mît à émerger de lui, s’évidant de ses pores comme s’il relâchait des brumes rutilantes. La façon dont il perfora son organe cardiaque en le pénétrant de son propre pouce eût quelque chose de lugubre, dérangeant ; mais ce qui naquît de ce geste fut une promesse d’apothéose. Ao gerbât du sang, et de ses yeux révulsés s’écoulèrent deux larmes vermeilles.

« Shimon : la Porte de la Mort ! »

Un vaste flux sanguin déferla tel une tempête, et le fît rompre le serment de la vie, pour prêter allégeance à la Dernière Porte. Les rafales de Reikan furent balayés par l’ampleur du phénomène qui s’étendît autour de sa personne, et parvinrent tout juste à amenuiser d’autres courants aussi forts qui naquirent de sa frénésie : une tempête de chaos, née de sa force pure et de son émanation de chakra. Même la Limace Bleue, sous ses pieds, dût se plier sous une telle pression.

« Oui Reikan, Wutu-Fuku. Je m’en vais rejoindre les morts, et vous emporte dans ma chute. Mais après cela, il me restera le pouvoir d’un Dieu ; et tant que les Dieux ont une âme, ils continuent de pouvoir changer le cours des choses. Apprenez-le à vos dépends, et payez pour votre effronterie ! »

L’Apôtre se campât sur ses appuis, irradiant encore un chakra d’une intensité effroyable. L'érudit de Kiri, choisi pour être le réceptacle de Sanbi, n'était même plus en mesure de lui répondre, aussi décida-t-il de tourner son regard vers d'autres combattants, les toisant de loin avec une avidité dévorante. Puis d’un trait il se volatilisât, comme s'il n'avait jamais existé.

Vous remarquâtes alors un sillon dans les eaux de Sanbi qui, dépecé de son âme, commençât à décliner, ce que vous sentîtes en voyant les eaux chuter et ses pics rocailleux se rétracter jusqu’à sa carapace.

L’origine de ce sillon qui naquît de chez vous et partît vers l'Unité suivante ne fut autre qu’Ao, fonçant vers le Sud. Dans une fièvre dévorante, le démiurge entreprît de ne pas se contenter d'un seul mort ; afin de satisfaire son inétanchable soif de violence, décuplée par son passage au statut de Dieu que lui octroyât la Huitième Porte, il s'engageât à faire le tour des eaux de Sanbi pour fracasser chaque groupe en prenant de la vitesse de façon exponentielle, au gré d’une charge si rapide qu’il semblât être tel une comète foudroyant le monde ; ainsi, dans l’espoir de se crasher sur l’Unité Est, il fonçât à une vitesse presque imperceptible afin d’anéantir l’élu du Dieu de l’Eau dans un déchaînement de fureur, autel d'une sanction destructrice. Se révélât prodigieusement le véritable potentiel d’Ao, monstre parmi les hommes, un être si déterminé qu'il fût capable de consentir au sacrifice suprême pour achever vos misérables existences…

A l'Ouest, vous assistâtes à la course du sillon qui eût déjà fait la moitié du tour de Sanbi pour parvenir jusqu'à vous. Hana isolée, Kyûsei débarquant, vous saisîtes qu'une opposition face à tel fléau était une promesse de mort certaine ; mais pouviez-vous seulement laisser cet être empli de ténèbres parvenir à ses fins ?

Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

2/04. Unité ouest Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 8:21


Ayant terminé le maintien de la barrière divine, alors que les ressources chakratiques du Sakkaku commençaient à entrer en phase avancée, la situation actuelle ne semblait en aucun cas vouloir les délaisser.

Alors qu’in extremis, ils étaient tous sortis indemnes d’une telle situation, le Sergent de la Kenpei eut pour réflexe premier de porter son attention vers Hana qui fut happée par les eaux un peu plus loin.

Ayant pour objectif premier de déterminer de quelle manière il pouvait lui venir en aide maintenant que tout semblait terminé, un violent frisson lui rappela à quel point l'espoir était fragile, voire éphémère…

Alors que l’âme de la créature se manifestait dans un spectacle des plus pertinents, un violent frisson d’effroi s’empara de la totalité du corps de Haise. Frôlant l’hystérie, la totalité de ses sens étaient en alerte, comme s’il était transporté par une force qui ne lui appartenait pas réellement.

Dirigé par l’instinct de survie pur, il n’eut aucun moment pour comprendre la cause de la tempête ou ne serait-ce que manifester une réflexion concise et cohérente. Au contraire, la lumière qui avait tant passé de temps dans son ombre ne pouvait que s’agiter devant ce qu’elle considérait comme étant la plus grande menace depuis le début de cette catastrophe pour la nation Kirijine.

Ainsi, alors qu’il reconnaissait la puissance déployée par cette énergie beaucoup trop dévastatrice pour ne pas être confrontée, seule son expérience en affrontant Seiya lui permit d'avoir la réaction nécessaire.

Indirectement, le couard ne se cachait plus, délaissant l’ombre pour un autre moment. En ce jour, le choix ne semblait pas lui être offert, Haise deviendrait lumière, quoiqu'il arrive… Ainsi, lui qui s’était retenu depuis le début pouvait enfin laisser libre arbitre à cette technique qu’il avait préparée uniquement pour ce moment.

Réalisant des mudras quasi instinctivement alors que ses iris apercevaient Ao déferler à une vitesse vertigineuse dans leur direction, devant l’adversité, le danger voire… l’instinct de survie, il n’y avait qu’une seule et unique possibilité : utiliser sa carte maîtresse…

Ainsi, si devant la déesse de l’eau, il avait parfois manqué de puissance, parfois de vitesse, cette fois-ci, il ne comptait manquer de rien. Du moins, c'est ce qu'il espérait.

Peu importe la temporalité, l’éveil de la lumière incandescente commençait aujourd’hui et même si elle venait à s’éteindre peu de temps après, le Sergent tenait à s’exprimer dans ce dernier élan d’espoir.

Si depuis le début, un dédain quasi surnaturel s’était manifesté lorsqu’il avait entendu le lieutenant proférer ses âneries, il comptait bel et bien exécuter ce qui lui était venu en tête dès le début.

Ainsi, bougeant en réponse naturelle à son instinct, il termina ses mudras avant de les tendre en direction de sa cible. Utilisant ainsi une synchronisation instinctive, seules ses paroles éclairèrent le chemin vers ce qui représenterait possiblement les dernières paroles qui pourraient possiblement témoigner du fait que même dans les ténèbres, la lumière et l’espoir subsistaient toujours…

Devant une telle force, seule une corrélation avec une puissance divine pouvait être faite. Pourtant, le Sakkaku ne comptait en aucun cas discriminer. Que ce soit les humains, les Seigneurs, les Chefs, les puissants voire même les Dieux, s’il y avait bel et bien un terrain sur lequel il dominait, c’était bel et bien sur son aptitude à priver quiconque de sa vision. Ainsi, Haise venait de tendre sa main vers ce qui était possiblement une pièce parmi tant d’autres qui mènerait à la chute du Pseudo-Dieu. Dans cette rébellion, il libéra ainsi un dernier élan de puissance, apportant la lumière aux ténèbres.

-Ark !!!!!!

Ne voyant même pas que Kyusei était de nouveau dans le décor, peut-être que celui-ci déciderait-il de renchérir pour compléter de nouveau la fameuse combinaison grâce à laquelle ils avaient fracassé le nivéen. Or, cette fois-ci, il n’avait pas dit son dernier mot… Ainsi, dans un dernier élan de concentration, il sortit des projectiles lumineux qu’il projeta aussi en direction de Ao.

Si sa première offensive était presque certaine de le percuter de front, il espérait avoir le temps de projeter celle-ci vu sa vitesse. Autrement, il devrait se contenter du fait que ses projectiles soient suffisamment aveuglants pour le perturber et renchérir sur l’effet de sa première technique…

Soudain, le temps autour de lui sembla s’arrêter. Que ce soit les autres combattants tout proches de lui qui eux aussi réagissaient ou ceux qui se préparaient à recevoir le lieutenant, seul le désir de vaincre collectif continuait de croître...prenant ainsi une ampleur suffisante pour représenter l’espoir que demain soit un nouveau jour pour Kiri...

Spoiler:
 

_________________
2/04. Unité ouest 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Kobane Harumi
Kobane Harumi

2/04. Unité ouest Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 17:59

En tant que médecin ninja, Harumi connaissait le fonctionnement physique des portes célestes. C'était de la folie furieuse d'utiliser tout son potentiel d'un seul coup, si jamais le corps se limitait exprès, c'était pour une bonne raison. C'était comme si toute sa vie se libérait et était utilisée en quelques instants. Ao, leur ennemi avait déjà été extrêmement loin, devant très dangereux, mais le pire était à venir.

Kobane Harumi • « Un nouveau dégagement d'énergie ? Non, c'est impossible ... Une huitième porte ?! »

Il fallait se mobiliser extrêmement rapidement, car sinon l'enfer sur terre pouvait advenir plus vite que prévu. Déjà que la puissance générée par la septième porte était terrifiant, mais elle savait pas qu'il y en avait une huitième. Le scellement était quasiment accompli, et c'était sans doute pour cela qu'il risquait le tout pour le tout, mais allait-il pouvoir supporter cette porte et le démon ? C'était de la folie les contraintes sur son corps risquaient d'être totalement démentes. Même avec des meilleurs soins ne seraient sûrement pas suffisant. Ao se déplaçait à toute allure, et il voulait provoquer le plus de dommages possibles, car il devait être conscient que seul contre autant d'ennemis, cela allait être compliqué, même pour lui. On ne pouvait voir qu'un sillon creusé dans l'eau stagnante tant la vitesse était prodigieuse.

Kobane Harumi • « Tout le monde derrière moi ! »

S'écria alors la femme d'expériences bien décidée à utiliser le tout pour le tout. Il n'était plus question de demi-mesure. Si jamais elle était capable de miracles de temps à autre, il fallait procéder maintenant. Cela faisait déjà quelques temps qu'elle y pensait. Harumi devait calculer la vitesse de la cible, le temps de préparation de la technique. Elle se positionna exprès afin d'avoir un terrain dégagé face à elle, pas de ninjas, et il fallait l'espérer aucun habitants. Si jamais elle devait Lâcher une de ses plus puissantes attaques, il ne fallait pas détruire le pays qu'elle était venu sauver. La brunette forma les mudras nécessaire afin de créer la technique, et si jamais elle pouvait créer de l'eau lors de la technique, elle pouvait conjointement utiliser l'énorme masse d'eau que le bijuu avait générer. Cela devait bien faciliter la technique et la rendre plus efficace pu économique. Le but était malgré la vitesse d'Ao de briser sa course ou de le tuer avant qu'il ne frappe. Une énorme vague aller percuter celui qui devait être en train de battre un record de vitesse mondial. Elle avait sûrement le temps de se préparer, l'ennemi du monde avait parcouru une grande distance avant d'arriver ici, et ce n'était pas comme si le raz de marée était gigantesque. À sa dernière visite, Harumi sauvé un orphelinat, elle comptait bien faire un petit peu plus aujourd'hui. Sans attendre, elle enchaîna sur de nouveaux mudras afin de créer un mur de protection à la déflagration du passage d'Ao, on n'était jamais assez prudent.

Harumi s'était sentie si absente durant les récents événements à "simplement" maintenir la technique de scellement, elle aspirait à faire beaucoup plus, c'était le rôle des personnes de son âge, de prendre des risques et se mettre devant pour les nouvelles générations, qu'elle était contente de passer à l'attaque.

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

2/04. Unité ouest Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 22:17
2/04. Unité ouest 200728102207762975

La fin semblait proche.

La tortue divine faiblissait, Hana ne pouvait que voir son âme se faire happer par la volonté kirijine. Les yeux mauves de la gamine fixaient ce funeste spectacle, le typhon qu’avait provoqué le Dieu de l’Eau s’amenuisait et la benjamine de l’unité Ouest commençait à gagner en stabilité sur son radeau de fortune. D’ailleurs, elle était complètement isolée de ses partenaires qui se trouvaient à sa droite. Si elle tournait sa tête vers la gauche elle pouvait voir les silhouettes des shinobis composant l’Unité Nord. La Yuki Nagamasa était entre deux unités, autant dire que si elle était attaquée, elle ne pourrait compter que sur elle-même pour se défendre.

Le Dieu était vaincu et capturé, mais la bataille n’était pas terminée, pas encore. Bien qu’elle soit à une certaine distance de Raonaka Ao, la tetsujine ressentit toute la puissance de ce dernier. Jamais elle n’avait vu cela, cette lueur couleur sang au combien menaçante, même si elle était masquée en partie par le reste du Sanbi, la Nagamasa ne souhaitait pas faire face à cela et s'estimait heureuse d'être aussi loin de cette dernière. L’arme qu’elle tenait entre ses mains reprenait sa forme initiale. Les billes d’Hana observait ce torrent de puissance, puis elle remarquait que ce dernier bougeait d'autant que mouvement était d’une telle rapidité que cela en était terrifiant.

La lueur se rapprochait. Puis un flash de lumière captait l’attention de l’adolescente. Et enfin Raonaka Ao arrivait recouvert de cet halo qui sentait cette odeur de mort et de destruction.

« Par tous les … » Elle n’avait pas le temps de finir sa phrase qu’Ao l’avait déjà dépassé. « Qu’est-ce que … vite ! San’Itsu ! » Lançait-elle.

Le bras muni de son katana, la gamine faisait un mouvement comme pour essayer de trancher la tempête que venait de produire le passage de l’ennemi numéro un du Pays de l’Eau. L’action pouvait sembler risible face aux déferlements de puissance du manchot, mais la brunette n’avait que cette carte dans sa manche. Le résultat appartenait au Destin.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299

2/04. Unité ouest

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°2, Mizu : Revanche
Sauter vers: