Soutenez le forum !
1234
Partagez

2/05. Le Conservateur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

2/05. Le Conservateur Empty
Dim 26 Juil 2020 - 22:45


Higure Mafuyu avait été rappelé de Yuki no Kuni pour protéger le Conservateur, sur ordre du Mizukage. En effet, le prisonnier s'était révélé être le seul Dernier Gardien à connaître la position de tous les Dieux et donc celle du Dieu Renard, convoité par l'Homme au Chapeau. Mais pour l'heure, le vieil homme refusait d'en parler et semblait même totalement ignorer ce qu'il avait pourtant dit à l'unité Atsumi qui l'avait interrogé des semaines auparavant.

De par la menace que sa captivité représentait, le Conservateur avait été déplacé dans une cellule spécialement conçue pour l'occasion, dans l'île d'Ue. Et comme elle pouvait le redouter, l'Unité Mafuyu allait avoir un ennemi de taille à affronter pour éviter de perdre leur prisonnier...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule sur l'île d'Ue, où vous gardez une petite bâtisse scellée d'une pièce où est enfermée le Conservateur.

  • Si vous échouez et que le Conservateur est capturé, l'Homme au Chapeau pourra connaître l'emplacement du Dieu Renard. Si vous réussissez et le protégez, le Conservateur acceptera sûrement d'enfin vous communiquer cette information. Si vous le tuez, ni vous ni l'Homme au Chapeau ne pourra apprendre cet emplacement de la part du Conservateur.

Ordre de post :
  • Higure Mafuyu

  • Naragasa Daisuke

  • Hayame Atsumi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 28 Juil 2020 - 14:42
2/05. Le Conservateur
Une bâtisse à garder... Quoi de plus facile ? Les premières pensées de Mafuyu partirent directement vers celui qu'il devait protéger, prêt à donner sa vie pour arriver au bout de la mission qui avait été délivrée. Bien différente des ordres habituelles, la mission avait été mandatée en urgence, un simple ordre d'anticipation face à la menace imminente que représentait celui que tous appelaient: L'Homme au Chapeau.

D'un regard lent et maitrisé vers ces alliés, le samouraï ieuta d'abord Atsumi, celle qu'il avait déjà rencontré lors de la reconstruction hâtive de Kiri, avant de partir vers son élève, Daisuke, de manière insistante. L'air de lui faire comprendre que le danger était réel... Que de tout ce qu'il avait pu lui apprendre, il n'existait pas de meilleur moment pour mettre en exergue ses compétences. Le corps de Mafuyu diffusait une énergie spirituelle perpétuelle, celle d'un homme épris d'une stase méditatoire qu'il ne pouvait abandonner; alors même que ses yeux ordonnaient de ne pas perdre son attention une seule seconde. Ne pas penser à l'entraînement, ne pas s'égarer vers le désir de la nourriture, se laisser abattre par le sommeil ou les envies de loisir, telles que le jeu de go ou la poterie, que certains pouvaient avoir comme passion.

D'une voix lente usant de mots articulés, le samouraï, de nature silencieuse, brisa le Cessez-le-Feu.

Restons aux alentours du baraquement. Que chacun comprenne ce qui l'entoure et se remette en question. Nous n'avons ici droit à aucune marge d'erreur. ~ N'importe quel Genjutsu ou technique rapide pourrait mener à notre défaite. ~ Le conservateur ne doit pas être atteint.


A ces mots, Mafuyu saisit de sa main gauche l'un des deux fourreaux situés du même côté de sa ceinture, prêt à dégainer à n'importe quel instant. De ces derniers combats, il avait toujours su maitrîser et user de ses compétences les plus anciennes. Seulement, il n'était plus le même. Son voyage à Yuki lui avait laissé le temps de parfaire un art qu'il n'avait encore jamais usé en situation de combat. Passé d'un fourreau à deux, son ambidextrie n'avait plus à faire ses preuves en entraînement, mais avait encore tout à prouver en situation réelle.

Nous ne savons rien de nos ennemis, ni même de si nous allons même rencontrer une quelconque personne. ~ Nous n'aurons le droit à aucun aide ici, les autres sont encore trop loin de nous, probablement déjà assez occupés.


Il était bon de le répéter. Aucune erreur n'était permise. Daisuke aurait tout le temps de prouver qu'il avait appris; Quant à Atsumi, son grade et son Histoire laissait comprendre qu'elle avait déjà vécu une situation dont la survie du peuple kirijin dépendait.

D'un regard vers le ciel, Mafuyu s'autorisa une seconde pour observer le temps. Chaque bouffée de vent était une information... Chaque volée d'oiseaux était l'indice d'une peur provoquée par un ennemi potentiel, d'origine humaine probable.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Naragasa Daisuke
Naragasa Daisuke

2/05. Le Conservateur Empty
Mer 29 Juil 2020 - 16:00
Recevant les informations nécessaires pour cette « mission » critique, je fus immédiatement déployé sur l’île d’Ue avec l’Unité Mafuyu. Cet îlot j’avais appris à le connaitre aux côtés de mes camarades durant l’examen Chûnin, bien que ce fût encadré par les examinateurs, cet environnement restait inhospitalier. Là, il n’était plus question de récupérer des rouleaux je ne sais où, mais bien de veiller à la sécurité d’une personnalité importante ; celle du Conservateur.
Les deux seuls gradés de la Brume que je connaissais personnellement, étaient ceux que j’accompagnais : Hayame-san ainsi que Higure-Sama. C’était un plaisir et un honneur de servir à leurs côtés après plusieurs mois d’absence de leur part. D’un côté, il y avait une professionnelle de l’espionnage dotée d’un Kekkei Genkai incroyable. Et de l’autre, on avait un énigmatique Samouraï, qui plus est, celui-ci était chargé de mon instruction. Par le passé, j’avais pu constater leurs capacités respectives et il était indéniable que ces deux là méritaient leur grade.
Et moi dans tout ça ? Quelle était la raison pour laquelle j’étais avec eux ? Un vrai mystère. Peu importe mon niveau, ainsi que ma faible expérience en tant que shinobi, je m’apprêtais à faire ce pourquoi je souhaitais depuis si longtemps : protéger la population. Perdre oncle Kira fût amplement suffisant. En ce jour, j’allais faire tout mon possible pour ne pas être une gêne, tout en essayant d’aider au mieux mes équipiers. Il le fallait, si l’on souhaitait rester en vie.
Vêtu comme à l’accoutumé ; d’une veste sans manche avec les armoiries familiale cousues au dos, des gants noirs, une longue écharpe noire et blanche recouvrant la bouche, l’insigne Kirijin enroulé autour de la jambe gauche, le brassard de la Kenpei placé au bras droit, et le katana positionné à la ceinture.
Le baraquement où était détenu la cible se trouvait isolé de tout. Nous étions seuls au milieu de nulle part, aucun moyen pour nous de compter sur un quelque soutien de la part des autres unités, il fallait nous débrouiller d’une façon où d’une autre. Et justement, la prise de parole du Samouraï venait de confirmer mes pensées.
Laissant volontairement reposer l’avant-bras sur la garde, la main laissée libre était quant à elle en alerte, prête à se saisir de la lame à la moindre menace. Après une vive inspection visuelle des environs, je venais déposer un regard rassurant sur Higure-Sama et Hayame-san, pour leur faire comprendre qu’ils n’avaient pas à s’inquiéter pour moi. Nous étions venus ensemble, c’était aussi comme ça que nous repartirions d’ici. Je profitais silencieusement des derniers instants de calmes et de tranquillités avant le début des hostilités. 

_________________
2/05. Le Conservateur Yikj
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Mer 29 Juil 2020 - 16:43
Il n'était à présent plus si inhabituel de voir l'inquiétude prendre le dessus sur l'expression d'ordinaire si fermée de la jeune blonde. Depuis qu'elle était arrivée au village caché de la brume, les situations critiques s'étaient enchaînées, d'une manière un peu trop ponctuelle au goût d'Atsumi. Ainsi, bien que toujours omni-présent, le stress et la nervosité ne se manifestaient presque plus en sa personne. Après tout, si elle était encore en vie après tant de combats et d'épreuves, c'est bien que tout cela ne relevait plus de la chance … Si ?


Perchée sur le toit de la petite bâtisse construite spécialement pour abriter l'objet de leur mission capitale, la blonde servait de guet, décidée à anticiper les dangers et à donner suffisamment de temps à ses camarades pour réagir. Ces derniers n'étaient de toute manière pas très loin, étant donné qu'ils étaient déployés autour du cabanon.


L’île d'Ue étant ce qu'elle était, la vigilance était de mise, même en l'absence d'ennemis. Difficile de savoir si quelqu'un se montrera par ailleurs. La coalition n'avait pas laissé de côté l'importance capitale que représentaient les informations portées par le Conservateur, et Atsumi était bien content d'avoir plaidé la cause d'une protection sous haute surveillance du vieillard auprès du Mizukage.


Elle était donc naturellement annexée à l'unité Mafuyu. Si elle ne le connaissait pas vraiment personnellement, elle savait que les deux gradés sauraient trouver un terrain d'entente, sans parler des faits d'armes du samouraï qui parlaient d'eux mêmes. A sa grande (agréable) surprise, le genin Daisuke faisait parti de l'équipe. La décision relevait certainement d'un soucis de coordination et de travail d'équipe : il était au final assez logique de composer une unité avec des shinobis ayant un certain passif. Elle ne manqua pas de le rassurer d'une tape derrière le dos lorsqu'ils furent arrivés à destination.


En position accroupie au bout du toit, la blonde scrutait l'horizon avec grande attention. La vue plutôt dégagée de l'emplacement d'ordinaire désert facilitait la surveillance, même si l'espionne ne relâchait pas sa garde. Qui sait quel genre d'individu pourrait bien se présenter ici ? L'homme au chapeau lui même ? Une armée entière ? Absolument personne … ?


C'est en restant attentive que la blonde aurait la réponse ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 22:07
Etait-il possible que l’Homme au Chapeau eût été trompé ? Pourtant, il semblait bien qu’il s’était autrefois déjà intéressé à celui que l’on surnommait « Le Conservateur ». Son Lieutenant ne pouvait pas croire à un échec de son premier – et sans aucun doute dernier – maître et préférait se convaincre d’une erreur de jeunesse, avec une certaine ironie lorsque l’on savait l’âge que le vieil homme avait. Erreur passée ou non, l’importance de cette mission pour l’ennemi public numéro un était capitale. Retrouver et capturer le Conservateur semblait l’option la plus bénéfique.

Kojima Reijirô avait donc beaucoup à gagner. Car s’il partageait le respect et la confiance avec les autres Lieutenants, il avait bien l’intention de devenir le second de l’Homme au Chapeau, pour diverses raisons. Et certaines pouvaient être futiles, comme l’irritation que Yamanaka Rei pouvait provoquer chez le Nécromancien depuis leur face-à-face.

L’ex-Héritier de la Foudre le savait bien : il serait l’allié le plus fidèle et le plus utile à celui qui lui avait déjà permis de créer cette technique qu’il avait toujours crue impossible. L’Edo Tensei, la Réincarnation des Ames, ou la promesse d’une armée inestimable si l’Homme au Chapeau en avait besoin face au Dieu Renard.

« Vous… »

Plutôt que de profiter de la discrétion avec laquelle il s’était faufilé jusqu’à la bâtisse où était retenu le Conservateur, le fils Kojima préférait autre chose. Il voulait s’assurer en regardant les gardes Kirijins que cette Coalition Shinobi était au courant de qui il était.

« Vous savez qui je suis, je le sens. »

De ses yeux nécrosés et avec un visage aussi malade que serein, le jeune prodige nécromant faisait désormais face au trio de shinobis. La Brume savait se défendre le déplacement de leur prisonnier jusqu’à cette île d’Ue était symbole de bien des choses. Mais il y avait bien un fait qui ne saurait être changé.

« Tant mieux. Vous savez donc que vous n’avez aucune chance. »

Sans attendre, le Nécromancien enchaînait des mudrâs à une vitesse qui vous confirmait son statut de personne à craindre. Mais si ses adversaires avaient pu penser à un assaut de sa part, il s’avérait plutôt que ce n’était là qu’une préparation.

Car connaissant les shinobis, et ce surtout depuis qu’il avait rejoint l’Homme au Chapeau, Kojima Reijirô savait combien il était difficile de les raisonner. Même lorsqu’ils étaient face à quelque-chose qui les dépassait.

« Même si j’aimerais ajouter vos cadavres à ma collection, vous savez que je ne suis ici que pour lui. Laissez-le moi. »

Rappel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 21:20
Un silence presque inquiétant régnait. Certes, ponctué par quelques cris et déplacements des bêtes sauvages qui peuplaient l'île, mais tout était silencieux. La blonde était toujours perchée sur le toit, ne relâchant pas son attention une seule seconde. Habituée à rester sans cesse aux aguets, l'espionne était prête à donner l'alerte si elle repérait quoi que ce soit. Elle ne pouvait pas se permettre d'user de sensorialité, discipline très chakravore. L'unité était seule sur Ue, il n'y avait personne pour leur venir en aide. Mieux valait se battre au maximum de ses capacités.

Depuis son départ du village caché de la brume, un nombre incalculable de scénarios s’enchaînaient dans sa tête. Le nombre d'inconnues dans l'équation géante que formait cette mission de protection entraînait une surchauffe dans le cerveau d'Atsumi. Mais elle était prête. Après tout, savoir improviser était une des premières qualités requises lors des missions d'infiltration.

Enfin, après une certaine attente, un ennemi apparu. Il ne chercha pas à passer inaperçu, ni a prendre qui que ce soit par surprise. Tendue à l'extrême, la chunin écouta avec attention chacun des mots prononcés. Seulement, lorsqu'il joignit ses paumes pour commencer à effectuer des mudras, le sang de la demoiselle ne fit qu'un tour.

Décollant du toit d'un saut, elle composa également des mudras en plein vol, et à l'instant ou ses pieds touchèrent le sol, le chakra se diffusa immédiatement dans la direction du nécromant.

« Pas si vite ! »

Ayant réalisé sa technique le plus rapidement possible, elle fractionna la terre en dessous des pieds de leur ennemi. Une fraction de seconde après, la portion de terre se souleva d'un coup, vers l'arrière. Si l'allié de l'homme au chapeau ne se déplace pas avant, il sera envoyé valser au loin dans la direction opposée de l'unité.


« Vous avez entendu ? Il a parlé de cadavres … Il serait nécromancien ?. »

spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 21:29
2/05. Le Conservateur
Alors même que le Nécromancien venait d'apparaître dans ce qui constituerait bientôt le Champ de bataille, le samouraï restait impassible, le regard rivé vers celui qui venait d'entrer en scène. Une multitude de mudrâs forma la première des actions de l'ennemi que le trio aurait pour horreur. Un simple permis à l'Higure de décider de ce qu'il allait faire : Des mudrâs pour à son tour démarrer une première action, fuinjutsu complexe qu'il avait appris aux côtés de l'un des maîtres de son pacte.

D'une voix lente et apaisée, il prit la parole, libérant au même instant un Faucon armuré d'une taille bien supérieure à la normale. Hayabusa venait d'entrer en jeu, prêt à peser lourd dans ce qui semblait être une combat décisif pour les sous-fifres de l'Homme au Chapeau.


Je sais parfaitement qui vous êtes. ~ Un obstacle à notre mission.


A ces mots, Mafuyu fit comprendre de par le ton de sa voix, à son interlocuteur, qu'il ne le connaissait pas, ne savait pas ce qu'il représentait réellement et s'en fichait éperdument. Un nouveau pion venu protéger une tour qui en vaut une dizaine.

Le conservateur restera avec nous. ~ En vie.


D'un mouvement dans les airs, l'énorme faucon n'attendit pas pour user à son tour de chakra, le laissant bouillonner pour réagir à n'importe quel instant. L'homme était-il assez fou pour être venu seul jusqu'ici ? Au beau milieu de l'île ? Hayabusa serait le pilier décisif pour répondre à cette question. Il observait, l'oeil avisé.

D'un coup vif dans le vide, Mafuyu déploya du katon de sa lame, visant la direction de son ennemi. Son but ? S'assurer, comme son homologue Hayame que le Nécromancien n'irait pas plus loin dans ses incantations ésotériques. Qui pouvait réellement prévoir ce qu'il était en train de préparer ? L'homme au chapeau, probablement. Donc aucun des êtres vivants présent sur cette fameuse île.


Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Naragasa Daisuke
Naragasa Daisuke

2/05. Le Conservateur Empty
Sam 8 Aoû 2020 - 5:08
La tranquillité fût de très courte durée. Un homme remplit d’assurance fit son apparition, prétendant vouloir récupérer notre cargaison : le Conservateur.  La modestie ne semblait pas non plus l’étouffer, puisqu’il était persuadé de pouvoir nous éliminer, de telles menaces devaient être prises au sérieux.
Je n’avais pas la moindre idée de qui était l’homme qui nous faisait face, ni même le degré de dangerosité qu’il représentait, et ne pas détenir ce type d’informations ne présageait rien de bon. Certes, nous étions en supériorité numérique mais cela allait-il être suffisant ? Je l’espérais en tout cas.
Voyant qu’il débutait une incantation de mûdras, Hayame-san descendit de son perchoir pour l’empêcher de mettre à exécution sa technique, l’énigmatique Samourai fit de même avec le style qui le caractérisait. Je me devais d’agir également.
« Buurrrniiinng Slaaaash ! »
Alors, je dégainais à mon tour et dans le prolongement du geste, je donnais un vif coup dans le vide. De ce mouvement en sorti un croissant de feu - à l’identique de celui de Higure-Sama – j’avais espoir que ces deux projections ardentes ne fassent plus qu’une pour ne serait-ce interrompre les mouvements de notre invité surprise.
Cet affrontement était d’une importance capitale, nous devions tout mettre en œuvre pour l’arrêter, quitte à recourir de nouveau à ce précieux don. L’équilibre du Yuukan reposait sur nous.
« Nécromancien dites-vous ? Nous allons donc combattre quelqu’un qui n’éprouve aucun respect envers les défunts ?! »
A cet instant, j’imaginais toutes sortes de personnes que ce mystérieux inconnu avait pu réanimer, et qu’il allait certainement s’en servir contre nous. Enfoiré…


Spoiler :
 

_________________
2/05. Le Conservateur Yikj
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 17:57
Le combat sembla lancé. Les mudrâs du Nécromancien se terminèrent avant que l’Hayame ne finisse les siens, dans la mesure où sa propre technique ninjutsu nécessitait aussi des mudrâs, elle ne parvint pas à le vaincre dans ce premier duel de vitesse où son exécution confirmait qu’il était d’un tout autre calibre. Toutefois les lames de feu des deux épéistes purent être envoyées immédiatement afin de l’empêcher d’initier sa première technique, l’obligeant à faire apparaître un large morceau de mur récupéré d’une ruine, depuis un sceau afin de se défendre face aux lames de feu qui brisèrent aussitôt la structure déjà fragile.

Après quoi le regard mordoré du second de l’Homme au Chapeau se posa sur la faille qui se formait à ses pieds de façon à le soulever immédiatement et l’envoyer valser, sa série de mudrâs terminées il restait figé sur le dernier avant d’effectuer plusieurs pas de côté pour ne pas se faire prendre dans la plateforme de terre de la chûnin et se mettre hors de danger. Ce n’est alors qu’il put enfin exécuter la première de ses techniques signatures caractérisant son art nécromantique. Il semblait presque offensé par la remarque d’Atsumi ne la voyant que comme un banal nécromancien et précisait la complexité de son art à ces ignorants:

« Pas tout à fait, je suis bien plus que cela. Je suis celui qui a poussé cet art à son paroxysme, celui qui a accompli ce que l’humain pensait impossible. Transcender réellement la mort. Et encore vous laisserai-je l’opportunité de les voir? Je doute que vous soyez digne d’affronter mon meilleur échantillonnage. Ceux-ci devraient suffire cependant. »

Finissant sa tirade, il invoqua alors de son sceau une immense porte de métal sur laquelle on pouvait lire de nombreuses gravures relevant de l’occulte, alors qu’on pouvait voir sur les côtés de cette porte des squelettes dont les bras semblaient dirigés vers l’ouverture de la porte, comme pour suggérer à ceux qui se trouver face à celle-ci que derrière, le monde des morts les attendait. Cette immense porte était en fait un cercueil qui accueillait un grand nombre de cadavre composant son armée personnelle, même si ceux-ci étaient loin d’égaler sa collection prestigieuse d’Edo Tensei.

« Serviteurs du roi des morts, je vous invoque à mes côtés, rejoignez-moi dans le monde des vivants! »

La porte s'entrouvrit lentement dans un silence macabre, jusqu’à ce que soudain une main squelettique n’apparaisse sur le bord de la porte, révélant alors un mort-vivant sans chair ni peau sur ses os, ne portant guère qu’une armure de samouraï, un arc et un carquois de flèches, tantôt suivis par une cohorte d’une cinquantaine de squelettes à l’apparence similaire rappelant les armoiries d’un ancien clan de Tetsu, et se plaçant en formation devant le Nécromancien.

Ceux-ci étaient désormais investis du pouvoir de l’immortalité et obéissaient au moindre mot du nécromant qui leur commanda aussitôt de passer à l’assaut, mettant en joug les trois shinobis, ainsi que le faucon géant. Formant trois rangées parfaitement alignées, ils décochèrent une volée de flèches dans le ciel avant que celles-ci ne retombent comme la pluie sur leur tête. Evidemment, les archers avaient pour consigne précise de ne pas tuer le Conservateur ainsi il n’était pas visé. Pendant que ses adversaires seraient occupés par les flèches tombant du ciel, il lâcha une bombe fumigène à ses pieds, libérant un petit nuage de fumée dans lequel il se fondit complètement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 23:31
Si les assauts modérés du trio étaient parvenus à retarder la technique du nécromant, la rapidité d'exécution du fuinjutsu eut raison de leur temps de réaction, ne laissant aucune ouverture à quelconque interruption.

Caché derrière une étrange porte en métal, Reijiro fit démonstration de son art, rappelant du mondes des morts de pauvres âmes en peine. Un squelette, puis un autre, puis un troisième … bientôt, ils firent face à une énorme armée composée de dizaines et de dizaines de soldats armés.

Sans autre forme de procès, ils bandèrent tous leur arcs, et décochèrent une volée de flèches mortelles. Le nombre et la zone couverte empêchait toute esquive, il fallait parer. Elle échangea un regard avec Mafuyu, qui, d'un signe de tête, alors qu'il commençait à joindre ses mains, lui fit comprendre qu'il s'en chargeait.

Un bruit sourd bien familier retint cependant son attention. Le manipulateur des morts s'était dissimulé via une bombe fumigène. Aussitôt, la blonde réagit, et joignit ses deux mains, avant de composer quelques mudras, tandis que la volée de flèche lancée arrivait droit sur eux.

« Si il ne veut pas être vu, il ne verra pas non plus. Jokigakure no jutsu. » dit-elle.

Se dégageant de toutes les pores de sa peau, une vapeur épaisse au Ph neutre envahit l'espace autour d'eux. Le nécromant n'eut donc pas le loisir de savoir si le trio avait survécu à son assaut.

Elle bondit ensuite en arrière, se plaçant derrière Daisuke et Mafuyu, joignant à nouveau ses mains, tout en fermant les yeux. Concentrée, la blonde voyait mieux que jamais malgré ses yeux fermés. S'accordant un sourire, elle pointa du doigt une direction bien précise.

« Il est là. » dit-elle simplement.

Atsumi avait évidemment fait appel à ses dons de sensorialité, c'était également pour ça qu'elle s'était permise de les camoufler eux aussi. Même là ou la vision était impossible, l'espionne pouvait voir.

Résumé:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Jeu 20 Aoû 2020 - 11:41
2/05. Le Conservateur
Alors que le nécromancien restait occupé à s'expliquer, sans que cela n'est un effet quelconque sur l'esprit du samouraï, celui-ci observait les alentours, comprenant rapidement que la situation du combat pourrait vite tourner. L'armée de squelettes venait de faire surface, quelques temps même après que le Nécromancien use de l'art du Fuinjutsu pour se protéger. Les damnés, rassemblés par dizaines, se mirent à bouger de façon robotique, éxecutant les ordres formelles de celui qui les avaient ramenés à la vie. Bras levés, cordes tendues, les invoqués lancèrent leur dévolu sur le groupe kirijin : d'innombrables flèches au danger que l'Higure ne pouvait deviner.

Atsumi fut la première à réagir, lui lançant un regard, père de compréhension avant de s'occuper du terrain. Composant de nombreux mudrâs, le samouraï fit appel aux éléments de la terre, de laquelle se dégagea un vrombissement. Poteau érigé en l'honneur des braves, la structure de roc fusa vers les hauteurs pour révéler son véritable potentiel défensif. Un plafond rocheux fit alors apparition au dessus du groupe, épais et résistant, agissant comme un mur pour l'attaque venue du ciel.


Le bruit des flèches se plantant sur la surface extérieure permirent au groupe de comprendre qu'ils pouvaient se considérer à l'abris.

Immobile, le samouraï toisa la direction où se trouvait pour la dernière fois le Nécromancien, avant qu'il ne disparaisse derrière un nuage de fumée. Son insistance et sa détermination furent comme une bataille de regard, un message pour l'homme si celui-ci pouvait le voir.

Le groupe, plongé dans un nuage de dissimulation, fut rapidement avertie par Atsumi lorsque celle-ci détecta la position de l'adversaire.

Les mains posées aux alentours de ses deux fourreaux, Mafuyu se sentait près à user de ses attaques les plus meurtrières, au moment venu. Il attendait la faille.

D'un mouvement de la main, il fit comprendre à son invocation proche que c'était à elle de jouer. Ainsi, Hayabusa prit son envol pour viser la position détectée et y lâcher un brasier de son clan.


L'idée restait depuis un moment de tester l'adversaire, le mettre à l'épreuve pour se débarasser de lui de manière incisive, au moment idéal.

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Naragasa Daisuke
Naragasa Daisuke

2/05. Le Conservateur Empty
Ven 21 Aoû 2020 - 23:14
L’enchainement de nos techniques ne suffisaient pas face à l’habilité de l’homme qui nous faisait face. A le regarder ça en était presque écœurant.
Ni une ni deux il fit apparaitre des structures mortuaires qui me glacèrent le sang, je me demandais bien ce qui pouvait se cacher derrière cette imposante porte métallique, allions-nous nous faire aspirer à l’intérieur ? Que nous réservait-il bon sang ?...
A l’ouverture de la porte, tout un bataillon équipé arc et de flèches en sortie pour immédiatement nous prendre pour cible. Réactif, Higure-sama érigea une sorte de toiture rocheuse pour nous garder à l’abris des nombreux projectiles, Hayame-san quant à elle, forma un épais nuage possiblement pour masquer nos prochaines ripostes.
Le moment était venu d’ouvrir les verrous de la zone située dans le cerveau, je devais me tenir prêt à toute éventualité, d’autant plus que la brume nous empêchait d’y voir plus clair. Après avoir senti quelque chose ou quelqu’un, la blonde semblait nous indiquer la position du fossoyeur, encore une fois elle démontrait son arsenal au niveau sensoriel. A l’écoute, je pivotais instinctivement en direction la position indiquée.  
Etant sur mes gardes, je scrutais l’horizon en quête de moindre signe qui pouvait trahir cet homme. Tapis dans l’ombre le nécromancien devait certainement préparer un coup encore plus impressionnant que le précédent, à moins d’avoir pris la poudre d’escampette. Quoique non, il n’aurait pas fait tout ce chemin pour abandonner aussi facilement, surtout pour quelqu’un qui prétendait ouvertement nous rajouter à sa collection.
Tenant fermement mon sabre, je me préparais mentalement à le voir surgir n’importe où et à tout moment, la moindre faute d’inattention pouvait s’avérer fatale. Nous devions tenir le plus longtemps possible pour garantir la sécurité du Conservateur, ce n’était clairement pas une option mais une nécessité. En tout cas, j’étais prêt à faire mon maximum pour mener à bien cette opération.


Résumé:
 

_________________
2/05. Le Conservateur Yikj
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 14:27
La première technique nécromantique du second de l’Homme au Chapeau ne sembla pas atteindre la ferveur du trio Kirijin qui put compter sur la défense de terre du bretteur, lequel érigea un plafond au-dessus de lui afin de les protéger d’une volée de flèches mortelle. Le demi-dôme se montra redoutablement solide et l’on put entendre les projectiles se planter à une terrible cadence, la pointe de certaines flèches parvinrent à peine à transpercer la couche de terre mais finalement, aucun des trois shinobis ne fut ne serait-ce qu’égratigné. Cela lui permet au moins de savoir à quoi s’attendre, il se dissipa dans un voile de fumée tandis que la kunoichi usa de ses dons de sensorialité pour plonger leur groupe dans la brume et masquer leur présence aux yeux de leur ennemi.

S’étant lui-même dissimulé dans la purée de pois afin de surprendre ses adversaires, il comptait déjà user de sa détection pour savoir la position de ses ennemis et put d’ailleurs anticiper la contre-attaque du rapace qui envoya une immense vague de feu depuis les airs afin de brûler toute l’armée de morts-vivants qui s’était déployée sur le terrain. Il pouvait déjà ressentir à la chaleur la terrible puissance qui s’en dégageait, ce qui avait de quoi raviver son intérêt quant à la capacité de ses adversaires à lui tenir tête, lui qui s’attendait à une promenade de santé.

Tandis que l’armée des cadavres brûlait sous l’effet des flammes, dont les os calcinés recouvraient l’ensemble de la zone, le Nécromancien restait visible dans le champ de détection chakratique d’Atsumi, qui put constater qu’il était toujours en vie puisque son chakra était encore présent, et pourtant il n’avait guère changé de position. Elle put aussi remarquer qu’il… gagnait en hauteur, comme s’il s’était mis à léviter dans les airs. Vous vîtes une ombre à travers le voile de fumée, une abomination composée de chairs et de squelettes de centaines de cadavres. L’effroyable construction se releva de la mer de flammes, presque comme si de rien n’était. Le rapace depuis les hauteurs pouvait cependant distinguer que la cage thoracique qui avait protégé le Nécromancien était détruite grâce à la puissance du “napalm” alors que le maître se trouvait à l’intérieur du ventre du titan, le rendant potentiellement vulnérable.

Chaque pas provoquait un bruit assourdissant qui s’approchait de la position des trois shinobis dissimulés en toute sécurité, la terre tremblait sous les pied du titan qui effectuait de grands pas de façon à ne pas se brûler les pieds. Ce tintamarre n’était cependant qu’une tactique pour attirer l’attention de ses ennemis qui venaient tout juste d’user d’une technique de dissimulation, étant lui-même spécialisée dans les manoeuvres subreptices il avait conscience que ce genre de technique pouvait être utilisée à double tranchant. Repérant la cellule du Conservateur, il composa des mudrâs avant de libérer une armée de corbeaux qui s’y dirigèrent avant d’y accrocher leurs serres. Si un seul d’entre eux ne suffisait pas à porter un tel poids, leur nombre permettait de compenser.

S’il était encore temps pour les Kirijins de se mettre à la recherche de la cellule à travers le nuage de vapeur, ils ne pouvaient cependant pas ignorer le danger imminent et encore inconnu qui s’approchait dans leur direction, le titan de chair qui menaçait de les écraser. Seule son ombre qui ne cessait de gagner en ampleur à mesure qu’il s’approchait et le bruit de ses pas étaient pour le moment perceptibles.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 15:37
Le parapluie de terre de Mafuyu avait bien tenu, ce qui n'étonna pas la jeune blonde. Sa réputation le précédait, il avait l'entière confiance d'Atsumi.

Elle restait néanmoins concentrée sur la détection de nécromant, qui ne semblait pas se mettre particulièrement en mouvement. A en croire sa position, il avait d'ailleurs encaissé de plein fouet l'attaque de feu du de Mafuyu, ce qui étonna grandement l'espionne. Elle fit quelques pas en avant, étonnée. Il était humainement impossible de sortit de ce brasier intact. Mais … doucement, il commença à s'élever dans les airs. La position de son corps n'indiquait pas vraiment qu'il volait, et la masse floue qui prenait de l’ampleur à quelques mètres d'eux confirma les soupçons d'Atsumi.

Voilà donc comment il s'était protégé, il avait matérialisé certainement à l'aide d'un sceau une partie du corps de cette bête à la va vite pour se protéger, ce qui suggère donc que la partie fragilisée de son invocation est située … autour de lui même. Il ne fallait pas laisser cette occasion passer.

Commençant à se retourner vers les garçons, sa mâchoire resta grande ouverte lorsqu'elle constata la disparition du cabanon dans lequel le Conservateur se trouvait.

« Le conservateur ! Il a été emporté ailleurs. »

Son cerveau s'activa et se mit à fonctionner à 100 à l'heure, tandis qu'un premier pas assourdissant retentissait derrière eux. Ils ne pouvaient décemment pas ignorer le colosse qui se dressait derrière eux, mais il était encore moins envisageable d'abandonner le Conservateur, qui détenait des informations capable de changer l'issue de cette guerre. Elle pouvait facilement se rendre à la poursuite du cabanon avec sa sensorialité, mais cela laisserait Daisuke et Mafuyu aveugles. Le cabanon, lui, n'attaquerait pas au moins. Il était donc bien plus raisonnable qu'Atsumi maintienne ses positions ici. L'Higure était forcément parvenu à cette décision.

Daisuke et sa force de frappe massive ne servirait qu'à détruire l'abri, ce qui n'est pas désirable bien entendu. Ce qui nous laissait Mafuyu et son oiseau. Oui, c'était le plus logique. Une sueur froide lui traversa le dos lorsqu'elle se rendit compte que cela signifiait qu'il lui revenait de combattre Kojima.

« Je me charge de notre ennemi, j'ai ce qu'il faut. Daisuke, approche, je vais avoir besoin de toi. Je sais que je te demande beaucoup, mais nous n'avons plus le choix … »

Lui expliquant en quelques mots sa stratégie, elle finit par lui attraper la main et l’amener sur un emplacement à priori quelconque. Elle commença par se concentrer sur la position du nécromant à nouveau pour gagner en précision. Tout résidait sur sa capacité à viser correctement.

Respirant un grand coup, elle entama une longue série de mudras tandis que le titan de chair putréfiée s'approchait. Enfin, au prix d'une quantité bonne quantité de chakra, la terre sous les pieds de Daisuke se mit à se ramollir. Un premier dragon de terre en surgit, puis un deuxième, et enfin un troisième, qui emporta le jeune utilisateur des portes sur sa tête.

« Accroche toi bien ! » lui hurla-t-elle, ironiquement.

Ne laissant pas transparaître son inquiétude envers le jeune homme, elle se contenta de croiser les doigts, espérant que sa décision était la bonne. Si le garçon mourait de par sa faute, elle ne se le pardonnerait jamais.

Le premier dragon alla frapper la jambe droite du titan avec violence, la seconde frappa sur l'épaule gauche avec tout autant de violence. créant ainsi un effet de déstabilisation optimal, au mieux une chute.

Le troisième, quant à lui, se dirigea directement sur la source de chakra détectée par Atsumi. Il frappa de plein fouet la partie déjà fragilisée de l'amas de chair, non sans que Daisuke agisse avant.

En terminant ses mudras, la demoiselle regarda inquiète les résultats de sa stratégie, en espérant par dessus tout que Daisuke ne succomberait pas.

Résumé:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 1 Sep 2020 - 16:11
LE CONSERVATEUR
Un bruit assourdissant emplie l'espace alentours, se propageant telle une vague sonique puissante à la limite de pouvoir destabiliser le groupe. Au fond d'une méditation profonde constante, le samouraï restait calme d'esprit alors que son corps commençait à prendre les devants sur sa propre volonté. D'une action réflexe, il se mit à courir à travers le Brume, esquivant les branchages, pierres et débris au sol pour se frayer un chemin au sein de la masse aveuglante. Les mots d'Atsumi lui suffirent pour comprendre le gros de la situation. Le Conservateur n'était plus là, au du moins, son cabanon avait été arraché, suffisamment proche pour qu'il le remarque de lui-même et aidé par la détection de sa camarade. Le groupe était contraint de se scinder.

Fusant au travers de la Brume, Mafuyu cherchait, en vain. Ce qu'il ne savait pas... Hayabusa décidait de son côté de prendre l'ascendant sur les événements, tandis même que son maître lui envoyait quelques mots.

Hayabusa, le Conservateur, aide moi.


Si les mots de l'Higure allaient dans le sens de venir le chercher pour s'en sortir à deux, l'invocation ne prit pas en compte cette possible interprétation. Sa vision animale s'emplit de chakra, parcourant son corps entier jusqu'à ses yeux pour l'aider à percevoir ce qu'il se passait sur le champs de bataille.


Des hauteurs, l'invocation comprit la situation. D'un côté, un énorme colosse venait de prendre place à l'endroit même qu'il avait submergé de son napalm destructeur, indice que l'ennemi s'en était sortit, protégé par la masse informe, alors que de l'autre bout de la brume, une ombre spectaculaire laissait comprendre qu'il ne pouvait que s'agir que du cabanon kidnappé.

Sans un mot, Hayabusa se dirigea au dessus de ce qu'il ne comprenait pas être une masse de corbeaux, se préparant simplement à bloquer au sol le cabanon. Descendant légèrement vers le bas, l'invocation relâcha de son imposant bec une masse importante de boue, juste au dessus de la masse d'ombre. Les corbeaux, alors submergés par la boue recouvrant le ciel de leur position, ne purent que se faire plaquer au sol par le poids de la technique. Hayabusa ne pouvait à ce moment comprendre que la masse corvus n'était qu'une simple technique dotée d'une conscience unique dictée par son propriétaire, lui facilitant la tâche.


Puis, d'un mouvement vers la boue, dont les propriétés n'étaient qu'entravante et dont le cabanon, de par sa nature de bois et branlante, ne pouvait que se briser au bout d'un moment, au sein du méli-mélo de force brute de techniques extérieures à sa volonté de composition de bois mort et vieilli; Hayabusa fusa tenter d'enserrer celui qui constituait la clef du combat.


Le bruit du champ de bataille ne permit pas au samouraï de comprendre ce qu'il se passait, malgré la maîtrise profonde qu'il avait de la sensorialité. D'un côté, Atsumi et Daisuke faisaient sûrement de leur mieux pour combattre l'homme qui se disait le Nécromancien au dessus autres de son arcane, tandis que la direction du cabanon substitué laissait entendre que quelque chose était arrivé. L'higure courait à travers Brume, encore et toujours, en cercle et zig-zag, comme essayant de s'extirper. Mais, il n'avait fait que perdre du temps. Aurait-il eu mieux fait d'user de suite de sa sensorialité ? Probablement, oui, si seulement il avait pu prévoir que le vol du cabanon viendrait des hauteurs...

Perdu au sein d'un combat de sensorialité, Mafuyu comprenait peu à peu que sa simple supériorité en terme de sensorialité ne lui permettait pas de s'exempter de techniques au dessus du lot. Il se devait d'user de davantage de chakra. Au sein d'un esprit balancé entre le concept d'user de la méditation en permanence afin de rester calme, enfouissant ainsi ses démons les plus tenus et celui de libérer davantage de son esprit méditatoire pour libérer du chakra sensoriel... L'Higure devrait un jour faire un choix. Libérer ses démons et par la même occasion sa personnalité vengeresse envieuse de tuer toute personne sur sa route, ou bien resté ancré au fond d'une méditation nécessaire, le privant de la possibilité d'utiliser d'autres techniques du genre.

Au fond de lui, il ne pouvait pas se décider.

Mais il prit tout de même le temps d'empoigner ses double katana, encore rangés dans leurs fourreaux. La seule décision sûre n'était d'autre que le fait même de détruire ce Nécromancien par toutes les possibilités, dès l'ors qu'il montrerait le bout de son nez.

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 8 Sep 2020 - 21:52
Alors que ses deux coéquipiers tâtonnaient dans la brume créée par Atsumi afin de les dissimuler, celle-ci se révéla contraignante pour leur manoeuvre offensive, dans la mesure où Daisuke demeurait sur place figé par la peur - ou serait-ce le doute, ayant perdu de vue la chûnin qui avait déjà lancé les hostilités sur le titan de chair dont les traits se dessinaient en plus des pas qui trahissaient son approche inexorable. Seule à charger dans la direction du Nécromancien en étant attentif à la moindre attaque dû à sa technique de sensorialité, Atsumi aperçoit le golem à trois têtes qui lui avait permis de se défendre des flammes infernales du napalm du Kuchiyose volant. On pouvait d’ailleurs distinguer des brûlures sur tout le corps, et en particulier, un large trou au niveau du torse, laissant le maître des morts à découvert. Elle pouvait aussi remarquer des points de souture partout sur l’épiderme du titan, ainsi que des morceaux de bras ou de jambes qui dépassaient ici et là, mais ce qui frappait davantage était le fait que le géant était surmonté de trois crânes ajoutant à son aura terrifiante.

Une créature chimérique que l’on ne rencontrait que dans ses pires cauchemars, le nécromancien en avait fait sa réalité. Et son art.

Composant une série de mudrâ, la blonde dont la taille était bien cinq fois inférieure au titan qui lui faisait face prit son courage à deux mains et expulsa un jet de terre d’une grande puissance se divisant en trois dragons se dirigeant vers la cible qu’elle avait mis en joug. Pense-t-elle vraiment pouvoir l’atteindre avec une simple attaque frontale? se demandait Reijiro qui effectua un mudrâ pour contrôler son titan pour qu’il le défende encore, usant cette fois de ces bras qu’il croisa devant lui afin d’encaisser les dragons de terre. Le choc fut néanmoins suffisant pour arrêter l’avancée inéluctable du titan qui tentait de réduire la distance avec ses adversaires afin de les écraser. Il fut possible de constater des trous au niveau des bras laissés par l’attaque d’Atsumi, les dommages étant suffisamment importants pour qu’il ne puisse plus s’en servir.

Signifiant qu’un prochain assaut atteindrait probablement sa cible à moins que leur mystérieux adversaire n’ait un autre atout dans sa manche.

Pendant ce temps, le faucon géant avait employé une détection visuelle qui lui permit de localiser la forme de la cellule qui s’envolait au loin, sans pour autant identifier précisément ce qui pouvait bien le transporter ainsi à quelques mètres du sol. Relâchant une grande masse de boue sur la prison du Conservateur, les corbeaux ne purent s’écarter de la matière visqueuse qui recouvrit suffisamment d’espace afin de ne leur laisser aucun échappatoire. Empêtrés dans la technique Doton du Kuchiyose, le cabanon retomba au sol de manière à être amortie par la boue, même si l’atterrissage fut relativement brutal pour le Conservateur à l’intérieur qui écopa de quelques contusions, transporté d’un point à un autre comme un vulgaire objet. Quoiqu’il s’était lui-même mis dans cette situation.

Surtout que le cabanon était trop fragile pour soutenir un tel choc, il se fracassa, faisant apparaître la personne qu’il leur fallait protéger coûte que coûte. Agrippé par les serres du faucon, le vieil homme fut élevé dans les airs et sur le point d’être transporté ailleurs. Constatant depuis sa position que sa manoeuvre avait échoué, il en déduisit que le seul moyen le plus sûr serait d’éliminer celui qui posait le plus de problème jusqu’à présent. Le faucon qui s’échappait maintenant avec sa cible.

Constatant qu’il aura du mal à combattre sur plusieurs fronts, que ce soit pour récupérer le Conservateur ou combattre les Kirijins, il se vit contraint d’avoir recours à sa technique ultime.

« Yonjûharu… »



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Kôsuke
Kôsuke

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 8 Sep 2020 - 23:22
« Technique des Quarante printemps. »

Le Nécromancien effectua le mudrâ du serpent après avoir lancé un rouleau au sol depuis le ventre du titan, ce qui déclencha l’apparition d’un cercueil à taille humaine dont la porte s’ouvrit lentement, relâchant un grincement funeste, comme si sonnait leur glas… La porte tomba lourdement au sol. Au départ il fut impossible de voir le visage de ce qui était à l’intérieur mais vous vîtes que celui-ci était un homme en kimono dont le faciès ne vous reviendrait probablement guère puisqu’il avait fait la rencontre de Shiori lors de son enquête à Ame il y a quelques années de cela, où elle était sur la trace d’un homme qui vous était familier. Il avait tenté de duper la vigilance de la personne la plus redoutée du Yuukan, se faisant passer pour lui, son ultime erreur avant d’être pris sur le fait, tentant de vendre un artefact d’une grande puissance au marché noir de Murashigure. Il représentait une pièce maîtresse de la collection du nécromancien en ce qu’il faisait partie des premiers à être rappelé d’entre les morts.

Kôsuke l’Imposteur, celui qui eut l'audace de se faire passer pour son maître: l'Homme au Chapeau.

Ce dernier avait livré son traître de disciple à Reijirô dans le but de s’en servir de cobaye lors de ses expérimentations, un juste châtiment pour avoir commis le pire acte qu’il pouvait commettre à l’égard d’une personne qui lui avait transféré une partie de son pouvoir, afin de développer sa capacité à son summum. Le prétentieux et insouciant jeune homme qui vous faisait face n’apparaissait plus habiter le corps de ce cadavre qui vous regardait d’un air vitreux, une longue chevelure noire tombant sur ses épaules et aucune trace du trou en pleine poitrine qui lui avait enlevé la vie, lui perçant le poumon jusqu’à ce qu’il se vide de son sang.

« .... »

Le balafré était particulièrement reconnaissant d’avoir pu récupérer un tel spécimen, puisque celui-ci était doté d’un pouvoir héréditaire rare, qui lui octroyait une arme de grande qualité dans son armée des morts, un pouvoir dont vous alliez être témoin lorsque faisant un pas hors de son cercueil en bois, l’homme amorphe qui se plaça face au trio commença à effectuer une série de mudrâs.

« Maintenant, je dirais que le combat est plus équilibré vous ne pensez pas? »

Frappant ses deux mains au sol, le chakra de Kôsuke se propagea dans l’ensemble de la zone dans toutes les directions, que ce soit vers le faucon ou le trio shinobi, vous pressentiez que quelque chose de terrible allait arriver. La terre se soulevait au passage sous la forme de centaines de sillons parcourant tout le terrain à vos pieds, jusqu’à ce qu’enfin, vous voyez émerger de nombreuses racines près de vous menaçant de vous attraper. Puis des arbres s’allongeant dans un chaos tonitruant, poussant à une incroyable vitesse depuis le sol jusqu’à former une forêt luxuriante, en l’espace de quelques instants. Vous voyiez les branches, les racines, les troncs d’arbres se forment de manière imprévisible comme si elles vous pourchassaient afin de vous entourer et de vous immobiliser complètement dans leur entrave.

« Consolez-vous en vous disant que je vous ajouterai peut-être à mon armée de serviteurs quand tout cela sera terminé. »

Ainsi, non seulement le faucon tentant d’emporter le Conservateur se trouvait-il menacé, mais aussi les trois shinobis qui se trouvaient face au titan. Le maître du Mokuton enchaîna immédiatement avec une autre série de mudrâ, cette fois faisant pousser non pas des arbres ou des racines, mais une tête de dragon dont la taille égalait presque les plus grands des Kuchiyoses. Le monstre de bois s’allongea jusqu’à révéler un corps de serpent, aux côtés du titan de chair du nécromancien. Subitement, le dragon ligneux descendit en piqué vers le trio shinobi, en ouvrant son immense gueule qui de par sa taille avait pour conséquence de dévorer ceux qui se trouveraient sur son passage. Sa cible première était Atsumi laquelle s’était avancée le plus par rapport à ses coéquipiers qui étaient encore en retrait après avoir tâtonné dans la brume.

Ce n’est qu’à la fin de cet enchaînement offensif que Kôsuke créa depuis sa paume de multiples branches se dirigeant vers l’objectif de leur mission, le Conservateur, et l’emmener avec eux, tâche qui serait d’autant plus facilitée si le faucon se fait effectivement piéger par la forêt luxuriante.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Jeu 10 Sep 2020 - 4:00
Si l'offensive d'Atsumi n'avait pas réelle vocation à abattre le nécromant, elle fut néanmoins satisfaite de savoir qu'elle avait éliminé les bras de l'énorme titan de chair. Il ne lui restait plus rien pour parer quoi que ce soit, et elle doutait qu'un corps d'une telle lourdeur pouvait esquiver avec rapidité la plupart des projectiles.

Une partie d'elle se demandait si le Conservateur était repoussé de nouveau entre les mains de la Brume, mais elle ne pouvait se permettre de se soucier trop longtemps de ce problème, elle était désormais seule face à un adversaire démesurément puissant, il s'agissait là d'une problématique bien plus préoccupante. Combien de temps allait-elle pouvoir le retenir ? Atsumi n'était définitivement pas une duelliste, les combats prolongés finissaient toujours pas pencher en sa défaveur. Non, il était clair qu'elle ne pourrait l'abattre seule … Du moins, elle ne s'en pensait pas capable.

C'est à ce moment précis qu'un bourdonnement irrégulier se fit entendre dans ses oreilles. Elle pensa d'abord à un assaut ennemi, mais lorsqu'une voix se présentant comme celle de l'Homme au chapeau se manifesta, comme à l'intérieur de sa tête, Atsumi compris qu'il ne s'agissait en rien d'une offensive. Elle écouta, patiemment. Mais il était difficile pour la demoiselle de détacher son attention du combat qui se déroulait, si bien qu'elle enfouit l'intégralité du discours dans un coin de sa tête, se promettant d'y réfléchir avec soin plus tard. Elle ne se concentra que sur une chose : le désir exprimé et assumé d'obtenir la puissance du dieu Renard. La raison même de la présence de toutes les personnes qui se trouvaient sur l'ile d'Ue en ce moment même.

Petit à petit, l'état de plénitude et de concentration qui faisait d'Atsumi une kunoichi qui ne paniquait jamais commençait à le quitter. Les premières sueurs froides traversaient son dos, sa nuque, et bientôt son être entier. Il ne suffisait pas de s'en sortir en vie pour gagner ce combat, l'enjeu était bien plus grand. Il s'agissait non seulement de triompher de son adversaire, mais également d'empêcher le Conservateur de mourir ou d'être capturé. Si elle ne mourait pas ici et maintenant face à Reijiro, elle succombera plus tard des mains de l'Homme au chapeau si il s'emparait du démon Renard. Elle devait mettre sa vie en jeu, mais comment ? Plus question d'user de subterfuge, de stratégies et de fourberies, tout cela serait inutile.

Pour ne rien arranger, le Nécromant fit une nouvelle fois usage de son art, invoquant un autre cadavre, cette fois animé par une volonté d'une âme qui fut jadis de ce monde. Les traits de ce nouvel adversaire n'inspiraient pour ainsi dire rien à la demoiselle, mais était-ce vraiment important ? Elle se dressa, seule, face aux ennemis.

Avant qu'elle ne puisse réagir, cet homme portant également un chapeau composa une série de mudras. La technique qui suivit fit comprendre à la jeune blonde qu'elle se trouvait dans un énorme pétrin. Pas un arbre, pas une fleur, pas un petit verger, mais une énorme forêt se matérialisa en un claquement de doigts. Choquée, Atsumi engagea un mouvement de recul, voyant des racines se rapprocher dangereusement d'elle. A cet instant précis, quelque chose la traversa. Difficile à dire ce que c'était réellement, elle n'était pas blessée, de l’extérieur comme de l’intérieur, mais cette force mystérieuse sembla complètement ôter la vie qui animait ces racines menaçantes ainsi que tout ce qu'il se trouvait autour. Mafuyu l'avait rejointe. Se tenant à ses côtés, un simple regard pour le remercier fut la seule manifestation de sa reconnaissance, tant la menace qui planait autour d'eux était grande.

Le nouvel arrivant avait décidé de ne pas chômer, et enchaînait déjà avec une nouvelle série de mudras. Toujours constitué de bois, sa nouvelle technique prit la forme d'un gigantesque dragon de bois semblable à sa technique précédente.

« Je m'en occupe. » dit-elle, décidée à ne pas laisser son allié se vider de son chakra.

Au prix d'une quantité qui vint significativement entamer sa réserve, elle matérialisé après une série de mudras un énorme mur de terre qui stoppa le dragon nettement, le tout s'écroulant par la suite dans un amas de terre et de bois massif.


« Nous voilà à deux contre deux ... » dit-elle, balayant du regard le paysage transformé qui les entourait.

Il était grand temps pour elle de s'élever, elle ne pouvait pas jouer éternellement à la petite espionne après tout, même si elle avait regretté toute sa vie le moment où cela arriverait. Que ce soit contre Hakyo Hyosa, les sœurs d'or et d'argent ou bien encore l'Erudite, jamais la blonde n'avait ressenti un tel danger de mort.

« Je ne pense pas qu'il soit sage d'ignorer un adversaire au profit de l'autre, nous allons devoir nous séparer et combattre individuellement. » Sa voix trahissait la peur qui l'habitait, difficile de le cacher.

« Je m'occupe du nécromant, il semble être l'adversaire qui m'est le plus accessible. »

Elle hésita un instant, et décida d'avancer vers sa cible, sans un mot au samouraï. Elle s'adressa néanmoins au Nécromant, se dressant face au géant décapité, légèrement tremblante.

« Il semblerait que l'on se ressemble, vous et moi. Vous aimez vous cacher derrière ce que vous pouvez, manipuler, user de l'autre … Je respecte ça. Néanmoins, ici et maintenant, j'ai décidé de mettre ma vie en jeu. Et vous, qu'en sera t-il ? »

Puis, après une respiration la demoiselle s'élança, droit sur le cœur de l'immonde titan : l'emplacement du Nécromant.


Elle s'aida tout simplement de son chakra pour se propulser à une vitesse surhumaine, tandis qu'elle se préparait à employer pour la première fois à une technique qu'elle mettait au point depuis quelques temps.

Sentant son bras entier se surcharger de chakra bouillant, elle abattit son poing de toute ses forces directement sur Kojima. Le tout se passant en un instant. 


Sa réserve de chakra se vidait dangereusement. Si elle ne provoquait pas des dégâts grâce à cet assaut, difficile d'envisager de continuer de combattre encore longtemps ….


Résumé:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Jeu 10 Sep 2020 - 21:57
Le conservateur
Un amas de poussière parcouru l’espace alentours du Nécromancien, dans un bruit qui avait laisser comprendre que le choc avait eu lieu. Mêlée à la brume qui commençait à se dissiper, la poussière lança un sifflement que la méditation du samouraï distingua, sans trop de mal. Lui qui était perdu depuis plusieurs secondes au milieu d’un étang brumeux, noyé au sein d’un océan au travers duquel la lumière semblait ne rien laisser distinguer. Mafuyu se sentait mis à l’écart, délaissé par ses compétences sensorielles… Pourquoi ne distinguait-il rien ? Quels avaient été ces bruits devant et derrière lui ? Il ne pouvait plus se fier qu’à son ouïe.

Volant à hauteur moyenne, Hayabusa, le faucon du Crépuscule, avait réussi, seul, sans aucune indication de son maître ; comme s’ils avaient pu communiquer par la pensée. Ou bien non, d’ailleurs… Ils n’avaient aucunement conversés, ce n’était pas une idée de l’Higure dont la personnalité n’aurait jamais permis de faire tourner les événements autour d’autre chose que de sa propre maîtrise de la situation. Hayabusa possédait le Conservateur. Sans avoir eu besoin d’aucune aide.

De son côté, Mafuyu résistait à l’emprise de la Brume, essayant de ne pas se perdre au sein de pensées négatives qui formaient son propre némésis. Enfouie, au sein d’une méditation profonde, constante, de laquelle il ne pouvait s’extirper… Le samouraï eut une vision… Une voix plutôt, communiquée par le chakra de la terre et de l’espace. Il ne pouvait pas être sûr de ce qu’il entendait et pourtant, le temps semblait figer.

[…]

Un discours d’une minute, qui ne dura qu’un instant. Que venait-il d’entendre ? D’où cela provenait-il ? Malgré la sagesse qu’il tentait d’accumuler depuis des années, Mafuyu n’était sûr de rien.

Seulement, si une partie de lui voulait suivre les idéaux de celui qui lui avait parlé, tout ceci ne semblait être qu’un test. Partagé au sein d’un même corps, deux idées se battaient déjà, l’une en surface, bien plus faible que l’autre… La seconde, gorgée de haine, enfouie au fond de l’esprit de l’Higure, emprisonné au sein d’une méditation qui n’était finalement qu’un placebo. Un moyen de se rassurer sur sa propre maîtrise de soi.

Esseulé, au milieu de la brume qui s’évaporait, le samouraï ouvra les yeux, contemplant ce qu’il se passait tout autour de lui. Un regard vers son élève, un autre vers son équipière, puis un dernier vers son invocation, dont les serres appuyaient le transport de l’homme le plus important de cette mission. Le Conservateur, père de la connaissance, celui dont l’ennemi commun à la Coalition semblait vouloir depuis bien longtemps attraper.

D’une voix vive, Mafuyu fit comprendre à son élève qu’il n’était pas temps de lambiner.

Allons, Daisuke. L’honneur n’attend pas. Ne fait pas le petit homme perdu. ~ Tu es un kirijin.


Et alors même que le Nécromancien laissait apparaître une nouvelle forme, affûblée d’un chapeau, qui laissait croire à une puissance au-delà du commun ; le samouraï n’eut pas peur. Comme à son habitude il aurait été facile de dire. Mais non, il n’avait pas peur de lui-même. La forme méditatoire avait été quittée, ouvrant à son plein potentiel le corps et le chakra de celui qui avait prêté serment au Mizukage. Tout comme son esprit… Le prix d’un corps révélé sous sa plus grande force ? Un esprit qui n’était plus régit par la réflexion sereine d’un maître shinobi. A cet instant, Mafuyu n’était plus un shinobi, avisé et fier. Il était un samouraï… du Crépuscule, Higure. Parmi les derniers de sa lignée d’assassins.

Il s’adressa au Nécromancien, père d’une armée de morts qui devaient être chassés. Prêt à passer un message, une réponse.

Ne parle pas d’armées. Tu n’as rien d’un général. Ni même d’un seigneur. ~ Personne ne te respecte et ce n’est pas prêt de changer.


D’un regard appuyé dans la direction de Kôsuke, Mafuyu lui transmis ses paroles, passant directement par l’intermédiaire de sa marionnette.

Tu te caches derrière le nombre, mais ne sais même pas qui tu es réellement. ~ Un homme qui cherche l’approbation ? Probablement. ~ Tu n’es pas protégé ici, ton protecteur est bien loin de cette endroit il faut croire.


L’Higure avait-il compris d’où venaient la vision qu’il avait eu ? N’était-ce qu’un pressentiment ? Dans tous les cas, le véritable Mafuyu s’en fichait éperdument. Seul l’honneur de sa lignée importait ; celle-ci passant par le serment qu’il avait fait à Nobuatsu Saji lui-même, avant de croiser le fer avec le Mizukage.

Et alors que ces paroles fusaient dans la direction du pantin dont la peau dénuée de circulation sanguine laissait transparaître la lividité, le dit personnage se mit à exécuter des mudrâs, directement ciblées sur le groupe. Ou plutôt, sur la zone entière, il fallait croire.

Dans un vrombissement, la terre se mise à trembler, indice du chakra qui la traversait. Un type de technique venant du sol que le samouraï connaissait assez bien, lui-même expert du genre à travers l’élément de la Terre. Des racines se mirent à se mouvoir, transperçant le sol de toutes parts. Mais alors que la scène aurait pu tourner au drame, Mafuyu ne réfléchit même pas. Il n’était plus le samouraï capturé au sein d’une forme méditatoire vide de sens ; il n’avait plus besoin de se contrôler. A cet instant, ici-même, il pouvait lâcher prise.

D’un geste contrôlé, sa main se mit à traverser l’espace proche de lui, empoignée d’un katana qui lui était cher. Le mouvement libéra une forme de tranche immense et large propageant du chakra à travers la zone. La taille de la tranche libérée parcouru une largeur impressionnante, tailladant la terre de par son geste, sans même la fissurée. De là, les racines se mirent peu à peu à s’arrêter, comme vidées de leur énergies… Volées de leur envie même de finir ce qu’elles avaient à faire, ou plutôt d’une quelconque animation extérieure.


A d’autres endroits du terrain, les racines continuaient de se mouvoir, comme cherchant une cible ; résultat d’une technique de zone dont l’effet proche de Mafuyu avait été annulé. Le principe même de la propagation du chakra n’avait plus d’effet et, d’un mouvement inverse de lame. L’Higure fléchit les jambes, rangainant son épée par la même occasion.

Il venait de sauver ses équipiers proches d’un effet terrible dont il ne savait même pas la finalité, ni même si la technique avait eu assez de portée pour sauver son Kuchiyose…

Aucune importance…

Etait-ce là véritable façon de pensée de Mafuyu ? Héritier d’une lignée d’assassins sans coeur, n’était-il que l’inéluctable résultat d’une destinée à laquelle il ne pouvait se soustraire ? Et de laquelle il s’était lui-même protégé durant des années ?

Les yeux toujours rivés sur son adversaire, le samouraï avait entièrement acquiescé aux instructions d’Atsumi. Chacun un homme à abattre. Comme de véritables tueurs à gage ? Comme sa famille l’avait toujours décidée pour lui avant de se faire exterminer ?

Sans un soupire, Mafuyu laissa le vulgaire dragon de bois à son acolyte de fortune. Le corps stable et les jambes toujours fléchies, prêtes à agir. La détermination fichée sur son expression de visage.

Ce fut lorsque l’invocation se mit à incanter de nouveaux mudrâs que, d’un geste, l’Higure libéra toute sa puissance.

Le chakra avait emplit ses membres en quelques instants, animant son katana d’une aura rougeâtre, brillant légèrement, avant d’abattre de la force d’un mouvement rapide, sa lame vers son adversaire.



Une coupe de lame très rapide dans le vide, qui libéra lui-même une très rapide déflagration de feu, formée en un couloir de quelques mètres, fusant inéluctablement vers celui qui s’en prenait, à la vue de sa technique, directement au Conservateur.

A cet instant, la concentration du samouraï lui empêchait de savoir si invocation avait été atteinte par la première technique de zone. L’avait-il épargné ? Aucun moyen de le savoir pour le moment. Les millisecondes fusaient, alors que tourner la tête en représentait des centaines...

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Kôsuke
Kôsuke

2/05. Le Conservateur Empty
Lun 14 Sep 2020 - 21:18
Vous étiez les premiers shinobis à être témoin de la fameuse technique de réanimation des morts, développée par le Nécromancien. Que vous ne le reconnaissiez ou pas, peu importe, vous preniez note du pouvoir de cet homme et son potentiel destructeur magnifié par la technique de son invocateur, le rendant capable de dépasser ses limites en tant que mortel. Déployant un arsenal de jutsus propres au panel des Shinrin, vous sentiez le sol à vos pieds se lever au passage des racines souterraines et des arbres qui commençaient à pousser de manière subit jusqu’à s’approcher de la position de Mafuyu, lequel prit les devants pour défendre ses coéquipiers. Enfin libéré de la fumée qui obstruait son champ de vision, il pouvait voir clairement il dégaina pour découper les racines avant-mêmes qu’elle ne se mettent à surgir du sol, il pouvait d’ailleurs voir qu’à une seconde près, l’une d’entre elles allait s’était déjà emparé de sa cheville. Il ne lui fallut alors qu’un petit geste sec du pied pour s’en débarasser, probablement satisfait du résultat du tranche chakra, alors que derrière lui il pouvait voir que la forêt ne s’était formé qu’à moitié sur les côtés, épargnant Daisuke et Atsumi dans la foulée.

Toutefois, rien n’était encore joué puisque le mystérieux cadavre s’était remis à composer des mudrâs pour invoquer un immense dragon de bois au corps serpentin et à l’aura divine, descendant depuis les hauteurs pour vous prendre dans ses crocs. Ce fut alors au tour d’Atsumi d’intervenir avec un rempart de pierre qui surgit des entrailles de la terre afin de faire obstacle à la gigantesque créature de bois. Le choc fut d’une violence telle que le mur vola en éclats, de même que le dragon qui s’écrasa face à la barrière, provoquant un terrible fracas qui relâcha des morceaux de bois et de pierre dans tous les sens. Le tremblement était suffisant pour faire vibrer votre corps, et votre coeur se retrouvait soulevé derrière l’ampleur des attaques. Pensant pouvoir profiter de cet enchaînement pour s’emparer du prisonnier que vous gardiez, votre adversaire généra une longue traînée de branches s’allongeant en direction de la position du Conservateur dont le cabanon était suspendu dans les serres du faucon.

Au moment-même où le cadavre avait terminé ses mudrâs, il fut contraint de s’interrompre à la vue du dégainage de son adversaire, libérant une lame incandescente d’une puissance suffisante à réduire son corps en poussière. Le reflet de ses pupilles s’illumina des couleurs de la braise à l’approche du croissant de feu qui parcourut toute la distance entre le samouraï et lui, laissant une traînée de flammes dévastant tout sur son passage. Sans avoir le temps de réagir, la déflagration le prit presque par surprise tant la vitesse de l’attaque était impressionante, son corps explosa littéralement en une myriade de flammèches se répandant au sol.

Dans le même temps le Conservateur avait été sauvé de l’emprise des branches grâce à la réactivité de Mafuyu. Ce dernier qui s’était occupé de neutraliser le nouvel adversaire put toutefois constater de ses propres mirettes la terrible réalité… Le tas de braises incandescentes qui avait remplacé le corps de son adversaire se reformait jusqu’à retrouver sa silhouette humanoïde, et son apparence “normale”. Le jeune homme s’était relevé comme si de rien n’était alors qu’il venait d’essuyer un jutsu Katon du niveau d’un Kage.

« Tu n’y vas pas de main morte… » lança-t-il sur un ton mesquin à l’impétueux samouraï, comme si une bribe de son ancien personnalité ré-émergeait avec le frisson du combat.

Sur ces mots, il comprit que le Mokuton n’aurait que peu d’effet face à un expert du Katon, il fut contraint d’innover dans son approche technique, en faisant appel à ses affinités qui lui avaient permis de manipuler le bois… Il commença donc par une rapide série de mudrâs, gonflant sa poitrine et relâchant un gigantesque raz-de-marée dans la direction de Mafuyu, balayant tout sur son passage face à lui alors qu’Atsumi était hors de portée après avoir chargé dans la direction du titan du Nécromancien, engageant alors un duel en un contre un. Profitant de ce tsunami de grande ampleur qui allait peut-être emporter le genin qui se tenait encore aux côtés de son senseï, il enchaîna immédiatement avec autre série de signes, tapant sèchement le sol comme si de sa propre force il provoquait la fissure qui se forme depuis ses pieds, résultant en l’affaissement brutal d’un très large périmètre autour de Mafuyu et Daisuke. S’ils venaient à être engloutis par le tsunami, ils seraient inévitablement emportés jusqu’au fond de cette “cuvette” qui se creusait sous leurs pieds, formant un typhon artificiel qui menaçait de les tirer dangereusement vers les entrailles de la terre.

Au cas où cela ne suffirait pas, Kôsuke enchaîna immédiatement par une nouvelle série de signes afin de tenter le tout pour le tout et ainsi partir à la poursuite du Conservateur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Lun 14 Sep 2020 - 21:20
Le réflexe du samouraï qui dégaina en un geste si vif que l’un de ses plus puissants cadavres n’avait guère eu le temps de réagir, et la découpe de chakra qui avait permis de stopper l’avancée des racines. Le Nécromancien éprouvait une certaine fascination quant aux prouesses techniques de Mafuyu qui en quelques instants seulement avait réussi à retourner la situation et complètement annihilé le cadavre d’une lame de feu telle qu’il en rarement vu. Mais qu’importe leurs tentatives, sa technique de réanimation était infaillible et ils constateraient à leur propre désarroi que tout cela est inutile, leurs espoirs s’effondreraient aussi vite que s’épuiseraient leur réserve de chakra.

Pendant ce temps, il vit aussi un mur s’ériger et se fracasser dans un tonitruement terrible, faisant vibrer l’environnement par la puissance de l’impact. Il reconnut la kunoichi spécialisée dans le Doton qui avait endommagé les bras du titan, celle-ci revenait farouchement à la charge, prenant une grande impulsion de chakra pour arriver à la hauteur du Nécromancien, lequel la fixa du regard avec défi. Paniqué par la rapidité de l’assaut, il réussit néanmoins à libérer un bouclier de métal entre lui et son assaillante, même si cette défense s’avérait insuffisante pour absorber la totalité de l’attaque.

Car la force combinée à la vélocité du coup suffit à la kunoichi pour tordre le métal qui la séparait de sa cible - laissant une trace parfaitement moulée du poing sur le bouclier qui ne lui permit pas pour autant de se faire projeter avec violence jusqu’au fond des entrailles du titan. Tel un missile, il fut projeté à travers le corps du golem de chair qui sans le contrôle de son maître sembla perdre l’équilibre puis tomba en avant, ne laisant à Atsumi que quelques secondes pour se dégager. Quant au Nécromancien celui-ci évita une chute potentiellement dangereuse en se ressaisissant rapidement.

Avant qu’il ne tombe du haut de sa propre créature, il fit apparaître en plein vol un immense charognard au plumage noir, qui prit de la hauteur alors que le Nécromancien s’appuyait dessus pour pouvoir rester à distance du champ de bataille. Il demeurait attentif aux mouvements de ses adversaires et se tenait prêt à un repli stratégique si cela s’avérait nécessaire.

« Tu… as osé lever la main sur moi. »

Sentant le goût métallique de son propre sang monter à la bouche, son visage se crispait alors qu’il toisait continuellement son adversaire, il détestait se salir les mains, sauf quand il s’agissait de créer ses expérimentations. Il composa ses mudrâs et libéra depuis un rouleau une vague de cadavres charognards au bec crochu et dont on pouvait distinguer le squelette par endroits à travers le plumage terne et salie par la décomposition, fonçant dans la direction de la kunoichi. Autant dire que voir une telle marée de morts-vivants n’était guère de bonne augure, surtout quand ceux-ci avaient l’habitude de consommer la chair humaine.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 15 Sep 2020 - 0:15
Satisfaite, la blonde avait atteint son objectif : Elle avait enfin touché le Nécromant, ce qui semblait confirmer ses suppositions : Le taijutsu devait représenter une faiblesse pour lui, ses réflexes auraient été différents autrement.

Éjecté pour de bon de son infernale armure cadavérique, Kojima se retrouvait de nouveau à découvert. Quoique, il avait toutefois eu le temps de se trouver une nouvelle monture. Difficile de lui reprocher de vouloir éviter le contact avec Atsumi, surtout après la correction qu'elle venait de lui infliger. Une force colossale amenée par le futton, insoupçonnable pour le petit gabarit de la blonde.

Qu'allait-il faire ? Utiliser son cadavre pour se protéger d'Atsumi ? Normalement, il était occupé avec … Mafuyu.

Tournant la tête brutalement pour savoir comment s'en sortait le samouraï, le temps s'arrêta soudain pour l'espionne. Le réincarné, Mafuyu, Daisuke. Une vague gigantesque se dirigeait vers eux. Le maître du feu semblait dépassé par la quantité qui se présentait à lui, et Daisuke était aussi vulnérable que lui.

Elle devait agir, mais elle ne pouvait que préserver une vie. Les fractions de secondes passèrent, et Atsumi entamait déjà ses mudras. Au début, lorsqu'elle composa sa technique, elle avait la ferme et directe attention de sauver Daisuke, mais l'adrénaline fut bientôt rattrapée par sa raison. Elle ne pouvait pas faire cela.

Si Mafuyu mourait, ou dépensait trop de chakra pour se défendre, il serait impossible pour Atsumi d'affronter les deux ennemis à la fois, et le Conservateur tomberait aux mains de l'Homme au Chapeau. Cette réalité traversa Atsumi toute entière, envahissant son esprit, sa raison, atteignant bientôt ses gestes.

Apposant ses mains sur le sol dans un ultime soupir, personne ne put voir les larmes qui coulèrent doucement sur le visage de la blonde, tandis que la terre sous les pieds de Mafuyu se fractionnait, l'éjectant hors de portée de l'attaque l'instant d'après, loin sur le côté. Il allait devoir faire de son mieux pour se réceptionner maintenant, mais c'était toujours mieux que mourir maintenant, non ?


Cependant, une image se grava dans sa tête, à jamais. Celle du corps de Daisuke emporté par l'eau avant qu'il ne se fasse engloutir dans le cratère crée à l'instant. Elle aurait pu faire en sorte que ce soit lui qui survive, que ce soit lui qui assiste à la fin de Mafuyu, mais il n'en était rien. C'était de sa faute, et ça le sera pour toujours. Il lui faisait confiance, il l'avait accompagné en mission, avait écouté ses ordres et ses conseils avec attention. Elle se considérait presque comme sa deuxième professeure.

Brutalement, ses pensées furent interrompues par l'ennemi qui se trouvait près d'elle.

« Tu… as osé lever la main sur moi. »

Se redressant doucement, elle fit face une fois de plus au nécromant, le visage encore baigné de larmes.

« J'ai osé. » dit-elle, d'une voix transformée par un mélange de rage et de tristesse.

Pour seule réponse, le manipulateur de cadavre lui envoya une vague de volatiles en décomposition qui avaient l'air particulièrement féroces.

« VOUS N'APPRENEZ DONC JAMAIS ? » hurla-t-elle, avant de composer des mudras destinés à répéter la technique de protection dont elle avait fait usage auparavant.

Le mur de terre, très semblable au précédent, s'érigea juste devant elle. La volée d'oiseaux s'écrasa dans un vacarme assourdissant sur l'édifice, laissant cette fois un tas de terre et de chair dont l'odeur manqua de faire rendre à Atsumi ce qu'elle avait dans l'estomac.

Sautant avec force par dessus, elle s'adressa directement au nécromant, criant pour se faire entendre.

« Vous ne m'avez pas répondu ! Je vous ai demandé si vous comptiez mettre votre vie en jeu ?! Descendez d'ici tout de suite ! »

Composant une nouvelle fois des mudras, elle fit sortir un dragon de terre du sol, qui s'envola en direction du shinobi sur son oiseau . Le dragon décrit une légère courbe, venant frapper Reijiro à revers. Si il se prenait le coup de plein fouet, il subira une chute probablement mortelle. Si il se protégeait de l'assaut sans pour autant opposer une force suffisante pour éviter de se faire repousser, il serait projeté droit dans le direction d'Atsumi.

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 15 Sep 2020 - 1:41
Le Conservateur
Vision d'horreur pour le samouraï. Son ennemi était toujours debout. Il aurait aimé que celui-ci soit assez coriace pour lui résister, mais la situation était toute autre. Le cadavre du manipulateur du bois avait été entièrement pulvérisé... Avant de commencer à de reformer. Comment cela était-il possible ? Mafuyu ne chercha pas à en savoir davantage, son ennemi démarrait d'ors et déjà de nouvelles mudrâs. Puis, après un court silence, une vague de plusieurs mètres apparu, rapide, déferlant vers le duo qui formait depuis longtemps une équipe. Ne pouvant réagir davantage, le samouraï effectua les premières mudrâs qui lui vinrent à l'esprit, prêt à temporiser le temps de quelques secondes.


Un grand mur de roche se mit à apparaître, juste avant que la vague de hauteur équivalente ne le percute. Dans un choc, Mafuyu ressentit une secousse qui n'était pas d'un bon signe. Les millisecondes fusaient et le mur semblait se craqueler et commencer à céder.
Préparé à exécuter et suivres les ordres de sa mission. Le samouraï, yieuta Hayabusa, Grand Faucon, qui s'en allait au loin avec le conservateur. Seul l'intéressait l'objectif pour lequel le Mizukage l'avait mandaté. Prêt à mourir, il mena sa main droite jusqu'à son fourreau, pour dégainer, avant de finalement sentir un choc violent de sous ses pieds.

Dans un bond d'une force inouïe, le samouraï se sentit propulsé sur une grande distance, jusqu'à un autre bout du terrain.

Sa chute paru une éternité. En contrebas, il pu apercevoir le regard de son élève Daisuke, alors que le mur de surélévation, bien que disposant d'un avantage affinitaire lui ayant permis de perdurer, s'effritait et s'effondrait. Mafuyu pu apercevoir un visage innocent, qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Celui d'un noble envoyé à l'armée pour s'endurcir... L'Higure comprit, dans un éclair qui était réellement son élève si dévoué et admirateur. Jamais il n'avait connu son véritable nom. Jamais il ne lui avait révélé, préférant probablement resté dans une position de maître à élève, et non d'instructeur à petit enfant bourgeois.

Mais le tsunami n'était pas venu seul. Peut-être Daisuke aurait-il pu survivre, grièvement blessé, mais porteur d'espoir. Cependant, il n'en était rien. Un gouffre se forma rapidement sur le passage du tsunami, laissant l'eau tournoyer en la formation d'un typhon destructeur.

La chute fut rude. Presque trop pour un simple lancer d'humain, mais trop peu comparée à la rage qui s'emparait du coeur du samouraï. Sans méditation, point de maîtrise de soi. Telle était l'inéluctable voie de la lignée du Crépuscule.

Dans un cri de rage surpuissant. Mafuyu se releva, le regard rivé vers le pantin de chair. Ses grands yeux écarquillés laissaient se propager l'idée qu'il n'était plus maître de lui-même. Il ne sentait plus ses pieds et pourtant, il souffrait. Chaque seconde passée debout à lutter contre la douleur ouvrait un peu plus les plaies qu'il s'était faites aux deux pieds.

Il s'adressa directement à Kosûke, ne cherchant plus à atteindre les pensées du Nécromancien. Ici, il parlait à un cadavre.

Tu penses pouvoir me résister longtemps ?



À ces mots, Mafuyu tapota de façon rythmée sur son fourreau, attirant toute l'attention de son adversaire sur ses yeux et la puissance de sa voix libérée d'années d'acalmie.



Peu importe combien de fois je devrai te tuer et combien de fois tu reprendras forme, je te traquerai et te tuerai jusqu'à ce que cettz vie devienne un calvaire pour toi. À tel point que tu seras forcé de reprendre tes esprits et surpasser l'influence de celui qui te contrôle. ~ Je te réduirai en charpie tellement de fois que le chakra qui t'anime prendre forme pour me supplier de le laisser rejoindre les cieux. ~ Tu m'entends ?



Sur ces paroles, Mafuyu continuait d'altérer le fonctionnement de des chevilles, sans jamais plier un seul genou. La douleur était si intense que lutter sans technique le forçait peu à peu à tomber dans une folie éphémère.

Sa mission avait été de protéger le conservateur. Et tandis que son invocation fusait au travers des cieux, l'emportant loin. Le reste de conscience encore saine enfoui au fond de lui espérait que sa technique de torture suffirait à stopper les actions de l'Invoqué. Alors que l'autre partie, n'attendait que de l'envoyer au fin fond des sous-sols terrestres, là où aucune lumière, aucun être vivant, ni aucune molécule ne réside.

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur Empty
Mar 15 Sep 2020 - 22:59
Passant des larmes à la colère, la kunoichi se défendit du déluge d’oiseaux morts avec un jutsu Doton qu’elle avait déjà employé précédemment, un mur qui s’érigea et sur lequel se plantèrent les cadavres qui se déplaçaient comme une seule entité, sans avoir le réflexe de contourner la structure pour tenter d’attaquer leur cible. Martelant le mur jusqu’à ce que celui-ci cède, il tint suffisamment pour éviter qu’Atsumi ne serait-ce qu’égratignée. Montrant qu’elle n’avait aucun mal pour se défendre, elle répliqua de nouveau avec un dragon de terre montant des profondeurs pour se diriger vers son adversaire qui venait de prendre la voie des airs dans le but d’éviter le corps-à-corps. Elle se voyait donc contrainte de compter sur sa maîtrise affinitaire face à Reijirô qui se remettait à peine du coup de poing qu’il avait subi dans les côtes, il serait dorénavant beaucoup plus difficile à cette kunoichi de l’atteindre ou même le blesser.

« Pourquoi mettre ma propre vie en jeu si je peux utiliser celle des autres à volonté? Ne sois pas si sotte, Kirijine. Il n’est pas question d’honneur, ni de bravoure. Seuls ceux qui savent profiter des atouts dont ils ont hérité survivent, les autres sont destinés à se faire tuer. C’est ainsi que le monde est fait. »

Le fils du daimyô s’était cultivé dans sa tour d’ivoire, travaillant son art dans l’ombre de son père, poussé par sa curiosité concernant les limites du corps humain. Il était devenu le meilleur nécromancien de son temps, avec l’aide de l’Homme au Chapeau qui avait reconnu son potentiel, voyant qu’il était véritablement unique, non en raison du prestige lié à son sang, mais en raison de son intellect qui le distinguait de son père pour lequel il n’avait plus le moindre sentiment.

« Peu importe maintenant. L’armée des morts est en marche, et il n’y a plus rien que vous puissiez faire pour arrêter nos plans. »

En quelques instants, la tête du dragon de terre n’était plus qu’à quelques centimètres du Nécromancien, perché sur son majestueux condor qu’il venait d’invoquer. Justement ce fut son invocation qui prit les devants en battant violemment des ailes afin de projeter une bourrasque. Incisive, cette dernière stoppa net le dragon qui se fendit en deux avant d’exploser complètement en de multiples éclats de terre tombant sur l’ensemble du terrain. Composant une nouvelle suite de mudrâs, le nécromancien fit émerger depuis un sceau un nouveau groupe de corbeaux morts, se précipitant sur Atsumi afin de l’encercler jusqu’à complètement envahir son champ de vision au point qu’elle ne semblait plus capable de voir ce qui se passait à l’extérieur… comme si elle venait d’être plongée dans le noir complet.

Ce n’est qu’après que l’oiseau ouvrit son bec en se re-positionnant pour attaquer leur cible depuis un angle différent, emmagasinant une immense quantité de chakra pour finalement expulser une colonne de foudre très condensé qui perça le voile ténébreux de corbeaux encerclant la kunoichi qui à moins de réussir à anticiper la trajectoire de la technique, se ferait surprendre par le choc foudroyant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kôsuke
Kôsuke

2/05. Le Conservateur Empty
Mer 16 Sep 2020 - 1:48
Tel un récif sur lequel se brisaient les lames de fond de la mer, la plateforme minérale érigée par le samouraï lui permit d’endurer le potentiel destructeur de la vague d’eau qui s’abattait sur lui et son compagnon d’armes. Toutefois, ayant conscience de son incapacité à se sauver lui-même en même temps que le genin pétrifié par la peur, il put se sauver temporairement, jusqu’à ce que brusquement la terre à ses pieds ainsi que le pilier qu’il avait formé s’affaissait sous la pression du chakra adverse, menant à une rapide descente aux enfers. Il aperçut malgré lui le visage du condamné, son élève Daisuke qui ne put malheureusement réagir, comme s’il avait lui-même abandonné toute volonté de combattre face à la réalité du terrain, constatant la puissance des adversaires il se sentait fébrile et ne put rien faire face au sort qui lui était infligé. Il mourut, moins par manque de courage que par manque de préparation. Il disparut pour toujours alors qu’il croisa une dernière fois son regard avec son senseï. L’intervention d’Atsumi parvint à sortir de justesse le samouraï, qui fut envoyé suffisamment loin pour ne pas subir les retombées du typhon qui menaçait de le faire rejoindre son compère de la Brume.

Atterrissant à distance suffisante et subissant malgré toutes des contusions inévitablement liées à la projection, il fut temporairement sauvé par l’intervention de la kunoichi. Il put néanmoins se rassuré de ne pas avoir été emporté jusqu’à sa mort, il se redressa afin de poursuivre le combat qui pouvait prendre fin à tout moment. Sa douleur, sa colère s’exprimaient en un cri de rage expiatoire, pour ensuite invectiver l’immortel qu’il affrontait. Celui-ci ne semblait aucunement fatigué, ni blessé après avoir pourtant essuyé la plus terrible des attaques qui l’avait littéralement pulvérisé… Son faciès absolument stoïque affichait une certaine confiance quant à ses chances d’emporter ce combat, que d’aucuns pouvaient considérer comme à sens unique.

Tuer ce qui était déjà mort, était-ce seulement possible? Beaucoup auraient abandonné rien qu’à l’idée d’affronter un tel adversaire, mais Mafuyu s’emplit de courage et repartit à l’assaut, cette fois de manière plus subtile, en employant un autre domaine de son arsenal de techniques. Sans que son ennemi ne s’y attende, il joua une sorte de mélodie en tapant de ses doigts le fourreau de son arme, un rythme régulier qui parvint aux oreilles du cadavre qui fut pris d’une douleur aussi surprenante qu’incapacitante. Se tenant la tête puis tombant à genoux, Kôsuke lutta contre la douleur qui lui atteignit le cerveau… Un mal qui petit à petit s’estompa jusqu’à complètement être effacé, de la même manière que les dégâts physiques qui avaient pour conséquence de le disperser… Mafuyu pouvait néanmoins se targué d’avoir interrompu l’adversaire dans son élan.

Respirant fortement des suites de l’expérience illusoire qu’il venait de traverser, son adversaire se releva, le visage se décrispant jusqu’à reprendre celui de sang-froid.

« Tu fais preuve d’une incroyable force de volonté, je dois l’admettre. Mais je crains que l’issue de ce combat ne soit déjà décidée. Si vous ne vous écartez pas de notre chemin, c’est la mort qui vous attend. Elle nous attend tous. »

Une certaine forme de respect était née chez son adversaire, qui ne pouvait pas nier la loyauté de ce samouraï en dépit de son état physique qui s’aggravait à vue d’oeil au prix de nombreuses attaques qui n’avaient finalement aucun effet pérenne sur le cadavre qui semblait immunisé à la moindre technique dont il était la cible. Sa phrase sonnait comme un appel à la raison, une invitation au désespoir qui aurait fait fuir plus d’un, mais probablement pas un homme à la ferveur patriotique aussi inébranlable que Mafuyu. Lui et son adversaire semblaient parfaitement conscients de la fin de ce duel, et pourtant, il ne tenait qu’à lui de déjouer les probabilités, prouver que rien n’était aussi immuable que son interlocuteur le pensait.

Composant une série de signes, Kôsuke souffla une vaste brume qui engloba l’ensemble du terrain afin de masquer la vision du samouraï, une technique de diversion pour celle qu'il s'apprêtait à exécuter. Il posa ses paumes au sol, faisant apparaître une série de marques prenant la forme d’un grand symbole se dessinant dans la zone, sous les pieds de Mafuyu. Le sceau terminé, il fut possible de lire le kanji “亭 “ signifiant l’immobilité, figeant complètement tout ce qui se trouvait au contact du sol. Une tactique pernicieuse qui scellerait potentiellement le combat.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

2/05. Le Conservateur

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°2, Mizu : Revanche
Sauter vers: