Soutenez le forum !
1234
Partagez

2/05. Le Conservateur

Aller à la page : Précédent  1, 2
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 21:13
L'imperméabilité du nécromant face à la provocation lui prouvait une fois de plus que les deux shinobis se ressemblaient. Elle ne pouvait que partager le point de vue de Reijiro sur ses propos concernant la bravoure.

Elle aborda donc un sourire, qui s’effaça grandement à l'écoute de son autre phrase. L'armée des morts ? Que voulait-il dire ? Était-elle littéralement en marche, ou était-ce une façon de parler, allégorie de sa propre puissance ?

Elle n'eut pas le loisir d'en savoir plus, car une nouvelle armée de corbeau se dirigeait vers elle. La masse étant d'autant plus grande, la kunoichi prépara des mudras annonciateurs d'une toute autre technique. Craignant une nouvelle offensive, elle n'aura pas l'occasion de savoir en réalité que la technique n'était pas destinée à l'attaquer en elle même, puisqu'elle relâcha directement après leur invocation un puissant nuage d'acide qui désintégra bien rapidement les plumes et la chair bien trop fragile des volatiles en décomposition.

Le nuage était très grand, et son expansion atteindra sans doute le Conservateur, bien qu'un simple battement d'elle de sa monture suffira à le mettre en sécurité. Mais en attendant, la monture en question, qui ne faisait pas que voler, semblait concentrer dans son bec une énergie annonciatrice d'une technique très puissante. Alerte et bien préparée, il ne lui suffit que d'un fléchissement rapide aidé de son chakra pour éviter le rayon électrique qui fusait vers elle. Étant donnée la trace laissée sur le sol, il était difficile de savoir si la blonde s'en serait sorti avec la vie sauve si elle l'avait encaissé de plein fouet.

Impossible de détourner le regard du conservateur. Elle ne savait plus quoi faire. Le nécromant avait emmagasiné des dépenses de chakra énormes depuis le début du combat, seulement, Atsumi également, et sa réserve approchait dangereusement de la fin.

Elle n'attaqua pas, trop soucieuse d'économiser le peu de chakra qui lui restait. A vrai dire, l'idée de prendre la fuite tant qu'elle le pouvait encore lui passa brièvement par la tête. Mais tant que le Nécromant était en mesure de la poursuivre, ses efforts seraient inutiles.

Quant à Mafuyu, ce dernier semblait s'agiter encore au loin, mais difficile pour elle de déterminer vraiment dans quel était il était.


Quel miracle allait pouvoir les sauver ?

Spoiler:
 

_________________
2/05. Le Conservateur - Page 2 1qbv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 22:28
Le Conservateur
Épris de douleur, Mafuyu pouvait sentir son rythme cardiaque en train de battre. Il en avait l'habitude de par son état de meditation habituel et pourtant, c'était ici différent. Son coeur tremblait au travers de son corps, le fustigeant de secousses perpétuelles et de plus en plus rapides. Il n'entendait pas son coeur, mais le ressentait trembler. Bercé par une rage destructrice, la partie encore saine de son esprit avait peur. Comme si pour la première fois, il ne voulait pas mourir. Il lui restait quelque chose à accomplir.

Son ennemi lui adressa la parole, le toisant du regard, essayant de faire partir toute once d'espoir que pourrait entretenir le samouraï.

En guise de réponse, Mafuyu écarta de son esprit les dernières traces de cette volonté saine qui l'animait encore.

La mort n'est pas un fardeau pour moi. Je t'emporterai en enfer.


À ces mots, Kosûke se mit à executer des mudrâs. Prit de douleurs puissantes, le samouraï tenta de se mettre en garde, mais ni parvint pas. Une brume prit alors l'espace alentours, l'aveuglant presque entièrement. Un remou lui prit la gorge. Le cauchemar recommençait. Il y a de cela quelques minutes, Mafuyu s'était séparé de sa stase méditatoire perpétuelle, après avoir erré au sein d'un brouillard similaire.

Cette fois, il ne parla pas. Préferant emmagasiner ses forces au sein de derniers efforts. De mudrâs rapides, il se suréleva comme il l'avait fait pour temporiser la force du tsunami qui avait emporté...

Daisuke...


Il repensa à lui. Revoyant en boucle les dernières images de son unique élève, emporté par un tsunami destructeur qui avait fait céder sa roche, jusqu'à l'emporter au fond de la terre.

En hauteur, Mafuyu surplombait la brume. Cette fois-ci, rien ne l'empêcherait de voir devant lui, ni ne le forcerait à se reperdre en un labyrinthe semblant infini.

Sa conviction lui avait fait éviter un sceau immobilisant en contrebas. Mais il ne le savait même pas. Sa concentration était fichée vers la position de son adversaire. Il ne pouvait le voir et n'en aurait pas besoin.

Une énorme quantité de chakra parcouru son corps, venant se reclure au fond de sa lame Onikiri. Contre la douleur, le samouraï la dégaina, persuadé d'exécuter une nouvelle technique de Iaidō vers la position de son adversaire. Mais à la place, ce fut un simple coup de lame qu'il exécuta. Ses forces le perdaient et le chakra concentré en son katana l'en avait dépouillé.



Lors de la libération, un vrombissement prit les alentours, avant de libérer sur une très large zone devant lui, une fissure qui scellerait la dernière action du samouraï. Il ne voulait pas partir sans avoir fini sa tâche. Et si le Conservateur se trouvait déjà loin, Kosûke représentait le dernier rempart de sa volonté.

Dans un mouvement arrière du corps, Mafuyu bascula. Il ne l'avait pas décidé, mais son cerveau l'avait fait pour lui, appeuré de la mort.

Au sein d'une dernière chute, il traversa l'espace derrière le mur pour finir dos sur le sol, les paupières fermées. Ses forces le quittaient. Malgré ses chevilles, son corps n'était pas plus en danger que ça, mais son esprit demeurait perdu au sein d'un océan de souvenirs visant à le distraire et l'empêcher de se réveiller.

Caché par la plateforme de surélévation, il était immobilisé. Peut-être était-ce par le sceau présent au sol, ou alors celui avait été brisé lorsqu'Onikiri avait fissuré les alentours... Ce n'était pas important. Son rôle sur le champ de bataille était fini. Comme peut-être celui qu'il avait sur cette terre.

Malgré son inanimation, un large sourire se fendit sur son visage. Des muscles relâchés et relaxés, davantage qu'il ne l'avait jamais été au sein de sa méditation.

Mafuyu était en paix.

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Kôsuke
Kôsuke

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Lun 21 Sep 2020 - 2:50
L’enchaînement tactique est particulièrement redoutable, pour un cadavre réanimé dont le sang avait laissé place à la cendre, Kôsuke avait fait appel à l’une de ses deux affinités, générant un souffle brumeux générant un brouillard de guerre sur tout le terrain, jusqu’à obstruer complètement le champ de vision de son adversaire. Celui-ci ayant déjà subi une fois la brume de sa coéquipière, se garda bien de tâtonner encore une fois et trouva d’emblée la solution à son problème en composant des mudrâs. Déployant le chakra dans le sol, il fit s’élever une grande plateforme de terre qui l’écarta de justesse du sceau qui s’était formé à ses pieds, de manière parfaitement silencieuse et cachée, il évita le danger presque par chance quoique cela restait discutable. L’instinct du samouraï semblait l’avoir sauvé, du moins temporairement. Tentant d’apercevoir son ennemi en se dégagant de la brume, il aperçut la silhouette de son adversaire, l’espace d’un instant qui fut plus que suffisant afin d’exécuter sa suprême technique Doton.

D’un coup de lame, il fendit la terre, après avoir rassemblé tout le chakra qu’il pouvait malaxer jusque dans son épée, un jutsu d’une terrible puissance qui libéra en ligne droite une fissure qui brisa le sol, si bien qu’on avait l’impression que la surface de la Terre s’était fendue en deux par la brutalité de la coupe. Un tremblement secoua les alentours puisqu’on pouvait dorénavant voir le sol se séparer de plus en plus, la crevasse s’ouvrir et accueillir tout ce qui se trouvait en bordure dans les entrailles de mère nature. On put voir des groupes d’arbres entiers se faire déraciner du sol et tomber dans la fente gigantesque qui se créait, des cascades d’eau tomber dans le néant, mais surtout la cible de l’attaque, son adversaire Kôsuke qui fut d’abord surpris par la violence de l’assaut, il ne parvint pas à tenir sur ses appuis du fait de l’instabilité du sol s’écroulant sous lui et finit par chuter dans le vite, jusqu’à s’évanouir complètement, comme happé par les ténèbres.

Des pics de terre depuis chaque côté de la faille se libérèrent au passage du cadavre, lequel se fit d’abord transpercer une fois, puis encore, jusqu’à être empalé de toutes parts, suspendu au-dessus du vide. Il était complètement inerte, entièrement victime de l’attaque qu’il subissait à présent. Toutefois, le monstre finit par se réveiller de sa caverne, un doigt se mit à bouger puis un autre… Quelques secondes plus tard, il fut possible de voir une immense forêt se construire à partir de la faille et d’apercevoir sur la cîme de l’un des arbres, celui que l’on pensait complètement effacé de la surface de la terre. Accroché à la branche d’un arbre s’allongeant hors de la faille terrestre, Kôsuke paraissait parfaitement indemne malgré la brutalité encore de l’attaque qu’il venait de subir. Voyant le samouraï à terre, il comprit que celui-ci était hors de combat, drainé de toute son énergie employée à pulvériser son ennemi alors que celui-ci continuait de se reformer.

Il inclina silencieusement la tête dans sa direction, comme en signe de respect à l'égard de ce valeureux guerrier.

Jusqu’au bout, le bretteur avait tenu parole, le détruisant à deux reprises. Même si cela n’eut guère l’effet escompté de l’éliminer de façon permanente, il pouvait au moins se targuer de l’avoir quasiment conduit à sa perte. Son regard glacial et indifférent se porta sur le dernier ennemi qui restait sur le champ de bataille, à savoir celle qui affrontait son maître qui s’était mis en hauteur de sorte à ne pas être mis en danger par une autre attaque de la Kirijine, particulièrement amochée, quoiqu’elle restait encore en état de combattre. Il forma le sceau du multiclonage, faisant apparaître une réplique de lui-même avant de se tourner vers la direction où s’était envolé l’oiseau, pendant qu’il enverrait son clone mettre fin au combat, encerclant la Kirijine seule et livrée à elle-même.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Lun 21 Sep 2020 - 2:53
La danse des corbeaux enveloppait tout le champ de vision d’Atsumi, voyant les ailes battre tout autour d’elle, elle réagit immédiatement avant que l’illusion ne l’affecte, emmagasinant une puissante décharge d’acide depuis tout son corps, ayant pour effet de brûler les volatiles qui l’entouraient. Aspergés de toutes parts par le fluide brûlant leur plumage déjà nécrosé par la décomposition, la plupart des corbeaux virent leur corps fondre sous l’effet du nuage vaporisant alors que le peu de ceux qui en survécurent se dispèrent immédiatement, comme soudainement saisis par leur instinct animal de survie, mués par la peur. Toujours est-il que la chûnin était parvenu à se défendre de la dangereuse tentative d’illusion du Nécromancien, dont la monture volante canalisait déjà depuis sa bouche une importante quantité de chakra Raiton avant de relâcher toute cette énergie en une violence décharge dirigée sur la position d’Atsumi.

Malgré la vélocité de l’attaque, la jounin évita le pire en s’offrant la possibilité d’anticiper la trajectoire du terrible souffle foudroyant, provoquant une multitude de craquements dans l’air du fait de l’intensité de l’électricité concentrée un point, elle put voire en l’espace de quelques instants son champ de vision être complètement obstrué par la luminosité du Raiton, son faciès s’en trouvant éclairé alors qu’elle effectuait promptement ses pas de côté pour se dégager à temps. Tout se passe suffisamment vite pour qu’elle ne ressente presque rien. Le problème était justement là, elle ne sentait plus rien, et pourtant elle était encore debout. Une odeur de brûlé arriva jusqu’à ses narines, elle put alors examiner au niveau de son torse que la moitié de celle-ci avait été frappée par la foudre, lui électrocutant le corps et lui faisant perdre la sensation d’un de ses bras, et engourdi la jambe du même côté. Si elle était parvenue à ne pas prendre la technique de plein fouet, elle avait néanmoins subi une partie de celle-ci en raison de sa vitesse de déplacement insuffisante malgré la distance qui la séparait de son adversaire.

La bonne nouvelle, c’est qu’elle tenait encore debout, et pourrait certainement combattre encore avec le chakra qui lui restait. Toutefois, elle ne savait si elle pouvait en dire autant que son confrère de la Brume face à l’immortel. Voyant qu’une partie du jutsu Raiton était parvenu à blesser son adversaire, le Nécromancien comprit que le combat avait finalement penché en sa faveur malgré la férocité de la chûnin qui l’avait blessé suffisamment pour l’obliger à se battre plus sérieusement. Toujours sur le dos de son charognard géant au souffle dévastateur épiant sa proie qu’il ne se priverait pas de dévorer vivant, Reijiro calma sa monture avant de déclarer au Kirijin sur un ton suffisant:

« Comme je l’ai dit au début de cette rencontre, mon objectif n’est pas de vous tuer mais de capturer le Conservateur. Vous ne m’avez pas laissé le choix. »

Marquant un temps de pause, après que Kôsuke ait créé un clone ligneux de lui-même qui fit quelques pas vers la chûnin afin de l’encercler, et ce avant que l’original ne parte à la poursuite du faucon de Mafuyu qui s’était éloigné de l’île, le Nécromancien poursuivit la conversation en mettant en garde son ennemie, bien conscient que celle-ci n’aurait aucune raison de le croire. Mais avait-elle seulement le choix?

« Maintenant, mon serviteur va s’empresser de récupérer notre cible, tente quoi que ce soit et c’est la mort qui t’attend. Tes coéquipiers ne sont plus là, tu es seule. Mes serviteurs sont probablement déjà en train de combattre d’autres Kirijins, ainsi que ton Mizukage: je dirai à mes serviteurs de se replier dès que l’on aura récupéré le Conservateur, mais plus tu prolonges le combat, plus grandes seront leurs chances de se faire tuer. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Mar 22 Sep 2020 - 12:52
L’exécution avait été trop imparfaite. Trop lente peut-être ? Difficile de réellement en vouloir à Atsumi, elle qui maintenait un rythme bien trop élevé pour son niveau. La douleur avait été vive, dans tous les sens du terme : Intense mais rapidement dissipée. Son bras gauche ne pouvait que pendre sans qu'elle puisse lui ordonner quoi que ce soit, et sa jambe droite avait grande peine à maintenir son poids sans l'aide de l'autre.

Les choses tournaient au vinaigre. Elle avait donc atteint ses limites ? Son corps n'était pas meurtri au possible, mais sa réserve de chakra était au plus bas. Un rapide coup d’œil derrière elle lui indiqua que Mafuyu était arrivé au bout de sa réserve lui aussi, rien d'étonnant après tout ce grabuge . Mais tout cela n'avait pas été suffisant : Le cadavre réincarné sortit indemne de l'énorme crevasse. Déjà très à son désavantage face au Nécromant, Atsumi se retrouva en position d’infériorité numérique.

Il fallait voir les choses en face : c'était fini. Ils avaient gagné tout le temps qu'ils pouvaient pour l'invocation du samouraï, la suite dépendait de ce volatile à présent. Si il atteignait Kiri avait ses poursuivants, peut-être aurait-il des renforts sur place.

Quant à elle, l'idée que sa fin approchait s'installait doucement dans sa conscience, confortablement, avec une sorte de réconfort. Plus de lutte, plus de bataille. Elle allait s'effacer dans la plus grande discrétion, elle ne serait perçue qu'à travers sa dernière mission, et c'était un échec.


Un échec, est-ce bien la meilleure façon de résumer les exploits de la jeune blonde ? Elle était une survivante, elle avait passé sa vie à combattre des adversaires bien plus forts qu'elle. Elle avait toujours reçu de l'aide, bien entendu, mais elle méritait quand même un peu de crédit, non ? Atsumi survivant toujours. Après un cancer, un combat contre un Mizukage, une fanatique. Elle survivait.

« Maintenant, mon serviteur va s’empresser de récupérer notre cible, tente quoi que ce soit et c’est la mort qui t’attend. Tes coéquipiers ne sont plus là, tu es seule. Mes serviteurs sont probablement déjà en train de combattre d’autres Kirijins, ainsi que ton Mizukage: je dirai à mes serviteurs de se replier dès que l’on aura récupéré le Conservateur, mais plus tu prolonges le combat, plus grandes seront leurs chances de se faire tuer. »

Atsumi s'autorisa un sourire.

« Je lui souhaite bien du courage. L'invocation vole le plus rapidement qu'elle peut vers Kiri depuis un moment, j'espère pour vous qu'aucun comité d'accueil n'attend votre serviteur. »

Ne croyant réellement pas à ce que disait le Conservateur, elle cessa le combat tout de même, et se dirigea doucement vers Mafuyu pour tenter de faire au mieux pour panser ses blessures. Elle finit par s'allonger à ses côtés, tentant de recupérer au mieux de l'énergie. 


Spoiler:
 

_________________
2/05. Le Conservateur - Page 2 1qbv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Sam 26 Sep 2020 - 19:13
« Sage décision. »

Acceptant sa défaite avec dignité, la Kirijine se plia à la volonté du Nécromancien qui semblait l’avoir convaincu qu’il était dans son intérêt de se soumettre, dans la mesure où elle était en infériorité numérique, quelles chances avait-elle de gagner? Une lueur d’espoir semblait pourtant avoir galvanisé la chûnin, qui comptait sur les quelques minutes de gagnées par le faucon pour emmener leur captif en direction du village de la Brume. Malheureusement la distance était trop grande pour arriver à temps, surtout pour avoir consommé une grande partie de son chakra, Kôsuke lui demeurait encore parfaitement capable de retrouver la trace du volatile. Effectuant un mudrâ, il localisa la signature de chakra de sa cible avant d’effectuer un saut en direction de la mer, invoquant en plein vol, un pivert rouge faisant une taille de plusieurs mètres et dont les ailes majestueuses battaient à un rythme impressionnant. Il prit davantage d’altitude, avant de prendre la direction de la source de chakra du faucon.

Regardant son serviteur partir sur sa propre monture ailée, il répondit à la phrase pleine de confiance de la Kirijine. Un sourire qui s’effacerait rapidement de son faciès quand il lui expliquerait la suite des événements.

« Une dernière chose: je pense que tu t’en doutes, mais je n’ai pas l’intention de partir les mains vides. Ton coéquipier… je pense qu’il serait intéressant de l’ajouter parmi mes serviteurs, même si je compte déjà un samouraï dans mes rangs. Il serait dommage de laisser passer cette opportunité d'agrandir ma collection. Dommage pour ton camarade qui est tombé dans le vide, mais il n’aurait été d’aucune utilité de toute façon. »

Aux mots du Nécromancien, le clone ligneux se mit à effectuer des mudrâs, faisant germer depuis le sol une torsade de bois vers le corps inerte du samouraï, l’enveloppant entièrement des pieds à la tête comme dans un cocon. Suite à quoi il rejoint son maître afiin de quitter les lieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Conservateur
Le Conservateur

2/05. Le Conservateur - Page 2 Empty
Sam 26 Sep 2020 - 19:31
Le front plissé par le poids des années, le vieil homme contemplait l’infinie étendue marine qui s’étalait à perte de vue, dominée par la paix et un sentiment de liberté. N’ayant plus l’habitude de voir l’extérieur depuis qu’il avait été emprisonné à Kiri, il avait toutefois conscience qu’une telle liberté avait un prix. Il profitait momentanément du silence rassurant après avoir échappé à ses poursuivants grâce à l’intervention des trois Kirijins chargés de sa protection. Plusieurs minutes s’étaient écoulées depuis l’extraction de l’île d’Ue, toutefois une crainte mûrissait dans l’esprit du Conservateur, maintenant installé sur le dos de l’oiseau géant qui l’avait sauvé des corbeaux. Léthargique jusqu’à maintenant, le destin le poursuivait de nouveau. Ses yeux s’écarquillèrent quand il aperçut une forme singulière à l’horizon… Un pivert géant qui réduisait peu à peu la distance qui les séparait, et sur son dos, l’immortel les rattraperait bientôt. Ne voyant d’autre choix que de lutter pour sa propre survie, le vieillard fit volte-face sur le dos du faucon, exécutant une série de mudrâs visant à freiner la poursuite inlassable du mort-vivant.

« Suiton: Piliers de la colère. »

La mer à peine houleuse se leva brutalement sur le passage du poursuivant, voyant jaillir à un rythme effréné des colonnes d’eau menaçant de le désarçonner de son oiseau géant, jusqu’à que l’un d’entre manque de peu de le percuter et le faire tomber complètement de sa monture, il parvint à esquiver la plupart de ses attaques en se penchant d’un côté puis de l’autre, se voyant éclabousser par les geysers d’une violence inouïe frôlant le plumage du Kuchiyose. Tel un rapace, Kôsuka s’accrocha fermement en se penchant davantage afin de garder l’équilibre et les battements d’ailes s’accéléraient, le regard toujours fixé sur sa proie qui tentait de lui échapper désespérement par des jutsus de grande ampleur. Il aurait beau se débattre, il lui serait impossible de vaincre son destin, et compromettre la victoire inexorable de l’Homme au Chapeau. La course poursuite aérienne se poursuit.

Ce fut ensuite au tour du serviteur du Nécromancien de contre-attaquer, invoquant depuis la mer en dessous de lui de nombreuses têtes de dragons aqueux s’allongeant et poursuivant sa cible au loin, celles-ci entrèrent en contact avec le mur Suiton érigé par le Conservateur, provoquant un immense impact résultant en une pluie tombant sur la zone. Se rendant coup pour coup, il semblait impossible pour le vieillard d’échapper à ce redoutable adversaire d’outre-tombe qui ne lui laissait aucun temps de repos. C’est alors que celui-ci envoya une salve de kunaïs en face de lui provoquant une réaction immédiate de la part du fugitif, esquissant en sourire en coin alors qu’il dirige ses mains vers les projectiles, les figeant sur place comme s’il venait d’arrêter le temps.

Découvrant ce pouvoir pour la première fois, Kôsuke fut surpris de voir les lames se retourner contre lui, ou plutôt, être dirigées sur l’oiseau qui le transportait, tailladant le volatile de toutes parts jusqu’à le blesser suffisamment et l’empêcher de se déplacer convenablement. On pouvait voir alors une perte de vitesse significative de la part du poursuivant… incapable d’utiliser le Mokuton au-dessus de la mer, il préféra mettre fin à la poursuite plutôt que de risquer de se faire neutraliser par les Kirijins qui l'attendaient au vu de la brume annonçant qu'ils s'approchaient du village. Il fit demi-tour afin de retourner aux côtés de son maître sans avoir réussi à accomplir la tâche qui lui était confiée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

2/05. Le Conservateur

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°2, Mizu : Revanche
Sauter vers: