Soutenez le forum !
1234
Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal

Partagez

3/01. Unité Ichi

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

3/01. Unité Ichi Empty
Dim 26 Juil 2020 - 23:21


C'est enfin arrivé : le Dieu Singe est en train d'être réveillé. Mais malheureusement, ce n'est pas de votre fait, mais de celui d'un des Lieutenants de l'Homme au Chapeau et d'autres de ses alliés.

Heureusement, sur ordre d'Hyûga Toph, le village avait été évacué et même si le coeur de votre village est en train de céder face au Dieu qui veut en sortir, il n'y a pour l'instant aucune perte humaine à déplorer. Mais les choses pourraient bien changer si vous n'arrivez pas à sceller le Dieu Singe.

Fort heureusement, vous pouvez compter sur les Kinjutsu que certains d'entre vous ont pu apprendre et à une organisation idéale. Quatre unités spécialisées, dont la vôtre, sont chargées d'affronter le Dieu Singe et le Lieutenant qui est à l'origine de son réveil. Votre objectif ? Sceller le démon dans le corps de l'un des vôtres et sauver Iwagakure no Satô...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu Singe est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu Singe dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu Singe sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par Hyûga Toph).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Yawa Seika

  • Shimajima Yugure

  • Borukan Ashitaka

  • Chiwa Aimi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Yawa Seika
Yawa Seika

3/01. Unité Ichi Empty
Mar 28 Juil 2020 - 3:35
Il a fallu expliquer plusieurs fois les choses à Seika, pour qu’elle comprenne. L’évacuation, le démon singe, les risques que le grand méchant homme au chapeau n’attaque pour s’emparer de celui-ci… Tout ce qui a compté dans ces longs moments, pour elle, c’est que sa mère et ses deux chats – trouvés grâce à Kagura – sont en sécurité, et qu’elle peut se concentrer sur sa tâche principale : protéger Iwa. Le calme est pesant, mais pourtant bien normal. Il n’y a plus personne entre les murs de la roche, à l’exception des shinobis prêts à se battre contre un monstre les dépassant. La châtaigne s’attend d’ailleurs à une créature monstrueuse, faisant au moins cinq ou six fois sa taille, et qu’il faudra sceller pour qu’elle ne représente pas un danger dans le futur, en tombant entre de mauvaises mains par exemple. Par ailleurs, elle a appris que l’absence de sa Senseï était justement liée à cette technique interdite, permettant d’enfermer un Dieu dans un corps ou un objet.

Alors qu’elle observe les environs, la Yawa est simplement brusquée par ce qu’il se passe devant elle. Cinq à six fois ? On pourrait dire cent-mille fois, oui. Le voilà donc, le fameux démon singe, et son immensité la laisse bouche bée. Qui ? Comment ? Pourquoi ? Elle ne sait pas, qui a fait cela. Comment ils y sont parvenus. Mais surtout, pourquoi n’ont-ils pas été informés ? Serait-ce une attaque, finalement ? Alors qu’on a parlé de se débarrasser du problème, en le scellant, voilà que la créature attendue ne l’est pas tant. Les ténèbres encerclent l’adolescente, aussi bien au sens propre que figuré. Elle a beau être forte, physiquement, jamais elle ne pourra vaincre cette chose. La faire bouger d’un centimètre relèverait déjà de l’exploit, en réalité.

« Je dois… protéger maman… »

La brune recule d’un pas, puis d’un autre, avant de regarder autour d’elle. Ils sont nombreux, et beaucoup ont l’air aussi effrayés qu’elle, mais elle a une mission, et ne peut pas fuir. Que dirait Aimi, sinon ? La lâcheté est bien la dernière chose que veut montrer la petite à ceux qui placent leur confiance en elle. Elle se dirige donc rapidement vers l’endroit convenu, car aussi étrange que cela puisse paraître, elle a été choisie pour une mission bien spécifique : protéger un groupe de scellement. Sur place, elle contemple de nouveau la créature d’une infinie grandeur, avant de chercher ses alliés du regard. Ils doivent être quelque part… Aimi, Yugure, et celui qui peut aider à ériger une barrière puissante, Ashitaka, un membre éminent du clan Borukan. Les raisons de l’absence de Senken avec son équipe sont inconnues. Si de son côté, la Genin n’a pas réussi à maîtriser le Kinjutsu permettant de contenir la fureur du Dieu, elle se dit qu’il en est de même pour ses camarades, d’où l’absence de l’un d’eux.

« Senken, fais attention à toi… Je protègerai Senseï et Yugure, je te le promets… »

Pour la première fois, la jeune fille ressent une réelle inquiétude pour ce garçon réservé. Contre une créature si imposante, et peut-être des dangers encore plus grands, qui sait ce qu’il peut arriver au dernier membre de l’équipe une ?


Spoiler:
 

_________________
3/01. Unité Ichi Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 29 Juil 2020 - 12:59
3/01. Unité Ichi 22my



Yugure était sur les nerfs en tapant nerveusement du pied contre le sol tandis que Senken était en train de cuire du riz blanc. L’adolescent aux cheveux bruns détestent quand il sait que quelque chose de mal va se produire mais sans savoir quand exactement et qu’il ne peut pas plus s’y préparer. « On va vraiment se faire attaquer par un Dieu et qu’est-ce que signifie un Dieu de toute manière ? Il veut juste revenir pour nous détruire en plus ? » se questionne-t-il alors que bientôt un tremblement se fait ressentir. Son frère, dont il ne partage pas le même sang, le regarde en quête de réponses et ses yeux se dirige vers le fenêtre, espérant y voir quelque chose à travers.

- Non, je ne vois ri….

Mais comme pour lui donner tort leur bicoque commence à s’effondrer dû aux vibrations plus que répétées et la terre commence à s’ouvrir pour les engloutir. Ils n’ont pas d’autres choix que de fuir avec leur équipement ninja en direction de la sortie de leur ancien appartement, qui ressemble à présent plus à grand-chose voir à rien du tout. Mais, sortir ne suffit pas pour se mettre en sécurité. Ce qui est arrivé à leur domicile est en train de se passer dans tout Iwajuku comme si toutes les maisons du village caché shinobi étaient sur le point de disparaitre simultanément.

Aujourd’hui ils ne sont plus des Genin venant de sortir de l’académie. Ils ont bravé des missions plus dangereuses les unes que les autres et ont entraîné autant leurs réflexes que leurs nerfs d’aciers. C’est pour cela qu’ils parviennent à braver les décombres et à esquiver les projectiles causés par l’impact de l’effondrement. Mais au milieu de tout ce vacarme son camarade cri son nom. Yugure se retourne, interloqué, prêt à se défendre contre un quelconque danger mais n’était pas prêt à subir l’inquiétude à son égard de son camarade.

- Oui, promis. Je suis avec Aimi-senseï il ne peut rien m’arriver de grave.


Dit-il autant pour se rassurer soi-même que son camarade.

- Tandis que toi … Bref, si tu es blessé ou qu’il arrive quoi que ce soit cri le nom de notre technique secrète et je viendrais directement vers le son de ta voix pour t’aider.

Il était hors de question qu’il perd son seul vrai ami et, encore une fois, hors de question que ce qui est arrivé à Hana lui arrive. La sécurité de l’amarante passe bien au-dessus de la sécurité du village. Les paroles de son camarade ont énormément touché le jeune Shimajima. Les deux adolescent, presqu’homme à présent après toutes les épreuves qu’ils ont traversé, ne communiquaient jamais réellement sur les sentiments. Mais le manipulateur de limailles de fer a raison, c’est sûr que c’était maintenant ou jamais avant d’affronter une créature capable de tout détruire sur son passage. L’Eisenin n’est pas matérialiste et préfère abandonner le village en sauvant le plus de vies humaines que possible plutôt que se battre pour des bâtiments et des cailloux.

Après une séparation, espérons le non définitif, les deux kazejines vont rejoindre leurs unités respectives. Fort heureusement, Senken est visible de sa position et ne se tiennent pas trop loin. Cela a déjà le don d’un peu le rassurer.

- Ne t’en fais pas, Seika je suis sûr que ça va bien se passer. En toute franchise je pense que je préfère affronter un Dieu plutôt que la colère de notre senseï quand on dépasse les bornes.

Un trait d’humour qui, encore une fois, a pour objectif de rassurer autant lui-même que l’adolescente aux cheveux bruns.

- Senken va s’en sortir.

Son ton se fait tout à coup abrupte comme s’il n’y a aucune autre solution envisageable et que la discussion était close. Ses yeux se posent à présent sur son équipe.

Il a tout d’abord Seika avec qui il a accompli plusieurs missions et surtout dont le baiser n’a pas été oublié de la part du ninja-médical débutant. Même s’ils n’ont jamais vraiment eu l’occasion d’en parler dû à son départ précipité pour exécuter une mission à Kaze et dû au fait, surtout, qu’ils n’étaient jamais seuls tous les deux. Elle fait partie de l’équipe 1 et il est hors de question qu’il lui arrive quelque chose.

Ensuite il y a Ashitaka. Il ne le connait pas vraiment hormis qu’ils ont accomplis ensemble une mission au sujet au sujet d’une maladie qui sévissait dans un village. C’est un ninja a l’air plutôt sympathique qui a de la conversation ce qui n’est pas vraiment le cas de tout le monde au sein du village.

Et pour finir Aimi, la chef de l’équipe 1 et, surtout, l’Irounin avec la plus grande renommée au sein du village. Dès qu’il a entendu parler d’elle il a tout de suite voulu rejoindre son équipe et le sort semble lui avoir été favorable jusqu’à présent. C’est probablement la personne qu’il respecte le plus au sein d’Iwa. Il n’hésiterait pas à la suivre jusqu’au bout même si ses ordres iraient à l’encontre l’intérêt du village shinobi de la Roche. Pour dire la dévotion du Kazejine envers sa senseï.

- Il faudrait peut-être établir un plan si tout tourne vraiment mal ? Je vais commencer à vous placer des sceaux de soin si jamais le pire est à venir.

Dit-il avant de regarder la femme aux cheveux rouges comme attendant son approbation puis suivit d’un léger sourire vers Seika.

- Comme ça, quoi qu’il arrive, tu pourras te battre à fond.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

3/01. Unité Ichi Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 12:49
Ashitaka s'était occupé de l'évacuation du clan Borukan, ayant ammené avec eux Rakka, sa petite soeur. Enfin, sa petite soeur adoptive, puisqu'elle était une Yuki originaire de Kiri. Mais qu'importe, elle ne devait pas mourir ici, et il lui avait promit de survivre lui aussi. Il ne pouvait pas l'abandonner comme d'autres avant lui. C'était trop important. Pour elle, mais aussi pour Amiko à laquelle il pensait sans arrêts depuis que ce plan avait été mis en marche. C'était particulièrement dangereux, quand bien même ils étaient plus préparés que jamais les villages ne l'avaient été pour affronter de telles menaces. Pour lui, ils s'en sortiraient.

Cependant, alors qu'il croyait que Toph avait un moyen de réveiller le Dieu d'elle-même, au moment où elle le souhaitait, ce dernnier se mit à faire trembler le sol. Ce n'était pas l'intervention de Toph, elle n'avait pas prévenu de sa tentative. Ne restait alors que deux solutions. Soit le Dieu Singe se réveillait de lui-même, ce qui était normalement impossible, soit une autre personne s'en chargeait elle-même. Quelqu'un qui était aux côtés de l'Homme Au Chapeau.

Fermant les yeux et prenant une grande respiration, Ashitaka était à sa place, entouré d'Aimi, Yugure et Seika. S'il connaissait très bien la première et un peu le second pour l'avoir protégé pendant qu'il gérait une épidémie, le Borukan n'avait jamais rencontré l'autre élève de la Chiwa. Il les avait salué tous les trois respectueusement à son arrivée, comme toujours, peu importe le rang. Tous avaient le droit au respect, ce n'était pas un pribilège de grade.

« Restez positifs, ayez confiance. Nous sommes préparés, la plupart des shinobi du village est là, nous n'avons aucune raison d'échouer. »

Espérant avoir aidé le moral de ses trois compagnons, le Loup se concentrait alors sur son propre objectif, tendant l'oreille. Déjà, les premiers cris retentissaient, créant une communication un peu primaire mais qui avait l'avantage de ne pas consommer de chakra malgré la distance. Une chose était certaine, ça allait comencer bientôt, et il faudrait retenir le Bijuu et le sceller en même temps.

Concentré, l'homme aux yeux dorés fixait droit devant lui les remous que créait la créature. Bientôt, elle ne bougerait plus.

_________________
3/01. Unité Ichi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

3/01. Unité Ichi Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 13:06


Éruption : Unité Ichi



L’évacuation avait laissé un grand vide dans le village de la roche, celui qu’elle aimait pour son dynamisme et ses habitants. Depuis ce moment-là, tous attendaient le moment où Toph agirait pour éveiller ce démon à queues. Aimi craignait ce moment, devoir s’en prendre à une divinité qui les surpassait faisait vraiment peur. Pourtant, même en cherchant des solutions autres que celle-ci, la Chiwa comprenait qu’ils n’avaient pas le choix. Premièrement, parce que ce démon singe résidait sous leur cité et qu’il menaçait à tout moment de sortir de sa tanière et d'engendrer des dommages considérables, et deuxièmement, car selon les derniers gardiens, c’était la seule solution pour stopper l’Homme au Chapeau.

La rousse n’avait jamais été friande de cette idée. Fallait-il vraiment en arriver là, pour un seul individu ? Ils ne connaissaient même pas ses motivations, mais c’était difficile de penser autrement lorsqu’on savait tout ce qu’il avait fait. Si la libération des prisonniers avait jeté une angoisse dans le Yuukan, la vérité avait éclaté et certaines vies, comme Masami, avaient été sauvées. La seule chose que la rubiconde ne pourrait accepter, c’était qu’il était indirectement responsable de la mort de son père et ça, c’était quelque chose qu’on ne pourrait lui enlever. De plus, ceux qui avaient témoigné lors du sommet à Hikari, semblaient vraiment sûrs d’eux quant à la dangerosité de cette ombre, alors que faire ?

Ce qu’elle redoutait le plus, c’était le moment où ils devraient sceller Yonbi. Les gardiens faisaient mention d’un hôte qui pourrait contenir cette divinité, mais était-ce vraiment quelque chose de censé ? La kunoichi connaissait Toph, elle préférerait sûrement se couper une main que d’en arriver là, mais il était fort possible aussi qu’ils n’aient pas le choix… Et à ce moment-là, le sacrifice de l’un d’eux servirait alors à sauver cette cause.

La jeune femme secoua la tête pour sortir cette pensée de sa tête. Dans l’hôpital, plus un patient, tout était calme, silencieux. Le son des appareils ne berçait plus ses oreilles et seuls les pas des médecins retentissaient.

Lorsque la terre se mit à trembler, les étagères bougèrent ainsi que les matériaux. Surprise, la rousse s’arrêta de respirer quelques secondes, écoutant les battements de son coeur qui se firent plus rapide. Grâce à Toph qui avait renforcé les fondations de l’hôpital en cas de catastrophe naturelle ou autre, il n’y avait pas eu beaucoup de dommages. Pourtant, la secousse continuait et le grondement aussi. À travers, l’une des fenêtres, la rubiconde remarqua un amas de poussière au centre du village. Son regard s’écarquilla alors qu’elle se lançait à travers les escaliers pour prendre de la hauteur. Arrivée sur le toit de l’hôpital, la combattante obtint une vue d’ensemble sur la quasi-totalité du village et ce qu’elle aperçu manquera de faire stopper son cœur. On pouvait voir le sol qui s'effritait et les maisons qui s’écroulaient avec. Y compris bien évidemment la sienne, qui disparut de son champ de vision assez rapidement. Peut-être que sa vie était vouée à dormir dehors, à côtés de poteries spectatrices de sa malchance.

Ses pupilles carminées brillaient intensément, alors qu’elle avalait sa salive de travers. Inspirant profondément et fermant les yeux, elle tenta de prendre sur elle et serra les poings. Ce n’était pas le moment de flancher, il était possible qu’il ne s’agisse pas d’un événement anodin et le moment était sûrement venu. Comme toute préparation, Aimi avait été assignée à une équipe précise. Alors, concentrant son chakra dans ses pieds, la kunoichi prit appui sur le sol et bondit dans le vide. Se rattrapant tel un félin, elle n’attendit pas une seconde pour entreprendre une course vers la source de ce grondement effrayant. Durant le chemin, elle pensa à toutes les personnes qui espéraient pouvoir retrouver leur précieux village. À ses amis, qui allaient devoir le protéger et à ceux qui lui étaient chers, qui n’étaient pas forcément tous présents.

Très rapidement, elle reconnut les visages de ses camarades tandis que d’autres s’étaient empressés d’aller protéger les tombes déplacées. La rougeoyante se rapprocha rapidement de son groupe, non sans saluer les autres équipes au passage. Seika était là, à son plus grand soulagement tout comme Yugure et Ashitaka. Senken avait été assigné à un autre groupe, une pensée se dirigea vers lui et lui faisait confiance pour gérer de leur côté.

Elle ne savait pas ce qui allait apparaître sous leurs yeux, mais plus le trou grandissait et plus elle redoutait ce moment. Pourtant, c’était une femme forte qui devait protéger son rêve et ceux qui y étaient liés. La jeune femme posa son regard sur chacun d’eux. Le Shimajima proposait un plan et d’apposer des sceaux de soin sur eux. Un sourire se dessina sur ses lèvres avant de hocher de la tête. Les paroles d'encouragement du Borukan étaient les bienvenues dans ce moment très délicat, la rousse inspira alors profondément, parce qu'elle avait à dire.


« Bien que toute préparation pourra aider à mieux assimiler ce qu’il se passe, il s’agit là d’un événement qui dépasse l’entendement. Alors il est normal d’avoir peur, de s’inquiéter pour soi ou pour les autres. Mais en ce moment même, nous sommes les seuls capables de pouvoir stopper tout cela. Alors je vous demande, en tant que camarade et égal, de prendre tous ces sentiments négatifs qui pourraient traverser votre esprit et d’en faire une force, cette force qui nous permettra de nous dépasser et de nous battre pour ce que nous chérissons. Il ne s’agit pas là que d’Iwa, mais aussi du Yuukan tout entier, qui a besoin de nous unis et forts. Je ne sais pas ce qu’il va se passer, mais si nous devons aller jusqu’au scellement, alors sachez que je vous confie ma vie et que j’ai entièrement confiance en chacun de vous. Je vous promets de me battre jusqu’au bout pour qu'il ne vous arrive rien en retour et de ne jamais baisser les bras . Tout ce que je vous demande, c’est de rester en vie et de ne pas vous négliger. »

Sa main vint se poser sur l'épaule de la Yawa, elle lui offrit un regard plein de douceur et de confiance. Aimi ne put s'empêcher de sourire en entendant ses camarades crier, elle se contenta alors de lever le bras, poing fermé vers le ciel. Un geste que chacun verrait, signifiant beaucoup pour cet instant qui pourrait être leur dernier. Mais c'était impensable pour la kunoichi qui voulait que tous survivent, pour pouvoir ensemble, bâtir de nouvelles fondations pour un futur meilleur. La rousse se tourna alors et fixa la zone instable intensément, elle était prête.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Dieu Singe
Dieu Singe

3/01. Unité Ichi Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 18:44
Vous étiez préparés. Depuis que l’attaque de Mamushi et de son armée de mercenaires manipulés sur le village caché de la Roche, vous aviez cherché à en apprendre plus sur l’Histoire même de ce village. Autrefois Rokkusu, bâti sur un volcan éteint, vous aviez finalement découvert cette légende qui disait qu’un des Dieux y serait endormi et scellé. La promesse d’une puissance inouïe si scellée, le cauchemar d’une destruction si simplement libérée.

Hyûga Toph, l’Intendante d’Iwa, avait ordonné l’évacuation du village. Ainsi, votre cité était désormais devenue le terrain d’une entreprise folle : celle de réveiller le Dieu Singe. Mais vous ne pouviez qu’échouer, car vous ne possédiez pas la « clé » pour réveiller le démon qui sommeillait sous vos pieds. Mais le Lieutenant de l’Homme au Chapeau que vous ne tarderiez pas à rencontrer – et pour certains, le reconnaître – avait le Kinjutsu capable de faire ce que vous redoutiez.

Votre village était attaqué, et vous aviez rapidement compris que l’enjeu le plus important était ce qui se jouait en son sein. Car les tremblements étaient d’une intensité folle plus vous vous approchiez du cœur d’Iwagakure no Satô. Le Dieu Singe se réveillait de force.

Mais comme énoncé plus haut, vous aviez préparé une stratégie pour cette situation. Quatre unités spéciales furent constituées, incluant des shinobis qui avaient appris les deux techniques interdites des Derniers Gardiens. L’une visait à affaiblir le pouvoir du Dieu grâce à une énorme barrière qui l’entourerait, l’autre à préparer un sceau pour l’enfermer dans un objet ou dans le corps d’un de vos shinobis.

Pour votre formation, c’était Borukan Ashitaka qui avait la charge de participer à la Barrière Divine, dont la création devrait permettre de contenir le réveil du démon. Chiwa Aimi avait pour tâche d’aider à l’élaboration du sceau, si important. Quant à Yawa Seika et Shimajima Yugure, cela tombait sous le sens : ils devaient protéger leurs deux alliés pendant qu’ils maintiendraient leurs techniques. Un exercice qui s’annonçait délicat…

… mais en arrivant sur les lieux, vous comprîtes que préparés ne signifiait pas forcément être prêts.

Le Cœur commerçant d’Iwagakure no Satô était brisé, tout comme une bonne partie des quartiers résidentiels. A la place s’était installé un cratère brûlant dont la fosse ne tarda pas à trembler à nouveau. Puis l’effroyable arriva.

De l’abysse fumante fut projetée une gigantesque quantité de lave surpassant de loin les plus légendaires techniques Yoton. Il y en avait tellement que les masses semblaient s’étendre et parfois se séparer en altitude. Tandis que vos regards se tournaient vers ce ciel de basalte, vous étiez déjà face à une urgence folle.

Car tandis que deux d’entre vous devaient entamer la mise en place de leur Kinjutsu, vous deviez vous occuper de ces immenses quantités de lave. Car plus que votre sécurité, c’était possiblement tout le village de la Roche qui serait brûlé si vous ne faisiez rien.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

3/01. Unité Ichi Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 14:14


Éruption : Unité Ichi



Difficile de ne pas garder l’équilibre au milieu de ces tremblements de plus en plus intenses. C’était comme si ce dieu volcanique les prévenait de son arrivée imminente. Face à eux, un cratère profond et dangereux. La chaleur collait à la peau des iwajins qui voyaient les premières sueurs apparaître. Il ne fallait pas défaillir, et surtout pas après ce qu’il arrivait. Alors que le sol grondait de terreur, de son antre centrale, une quantité gigantesque de lave en fut projetée et se dirigea vers le ciel. Tous les regards fusèrent vers une lueur qui était devenue floue et orange. Entrouvrant la bouche, la Chiwa comprenait alors l’immensité de la difficulté qui s’offrait à eux. Sa première réaction fut d’écarter les bras et de reculer, comme pour protéger son équipe. Il fallait rapidement agir, il était impensable que cette éruption arrive déjà à en finir avec eux.

« Tout le monde se colle à moi et ne me lâche pas tant que je ne l’ai pas autorisé ! »

Après une série d’incantations et une très impressionnante concentration de chakra doton dans ses mains, la kunoichi les posa sur le sol. Un tremblement se fit sentir tandis que très rapidement, le quatuor se vit protégé par une solide dôme de pierres. La douce ferma les yeux le temps que les projectiles de lave s’entrechoquaient avec le toit, le bruit était violent et brutal, faisant presque sursauter les épaules de la rubiconde. Lorsque cela se calma, il ne restait plus grand chose de la protection d’Aimi. De la lave s’était installée sur ce qui était alors un village à moitié détruit. Et ce n’était pas fini, car elle continuait de les menacer. Une choix très difficile était à prendre, s'occuper de limiter les dégats engendrés sur le village ou se concentrer sur le kinjutsu. Et la jônin choisit de faire confiance en ses camarades, ses élèves même et de faire ce pourquoi elle était allée à Hayashi. Se redressant alors, elle se tourna vers ses camarades et leur fit un sourire.

« Bien, ne vous laissez pas impressionner par ce dieu et montrons lui qui nous sommes, prouvons au monde que le village de la Roche ne va pas se laisser écraser par ce Dieu. Je vais commencer le Kinjutsu du scellement et je compte sur Ashitaka pour maintenir la barrière. Il faut impérativement contenir Yonbi. De votre côté, faites très attention à la lave et aux nouveaux assauts du singe, si vous avez un moyen de limiter l'expansion de la lave n’hésitez pas. Je compte sur vous. »

La doucereuse hocha de la tête alors et se retourna. Ses mains se joignirent alors, recopiant ce qu’elle avait appris auprès du Saint-Père.

« Kinjutsu : Scellement Divin !!! »

Avait-elle annoncé à voix haute. Décidée à ne pas baisser les bras, la kunoichi garda ses doigts liés aussi solidement que possible. Un chakra nouveau s'échappa alors de ses mains, tandis qu'il se dirigeait vers le démon à queue. Il n'allait sûrement pas apprécier, mais plus que jamais, Aimi était décidée à renvoyer Yonbi dans son sommeil. Son regard se tourna vers ses camarades voisins, espérant qu’ils étaient prêts eux aussi à mettre un terme à ce cataclysme.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

3/01. Unité Ichi Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 17:55
Un à un, les camarades de Seika pour cette mission d’un type tout particulier et plutôt unique en son genre, prennent la parole. Pour une raison difficile à cerner, les mots de Yugure sont les plus rassurants de tous. Pourtant, Aimi prononce les plus sages et ceux d’une véritable dirigeante, et ceux d’Ashitaka sont également empreints d’une grande sagesse, et le timbre de sa voix ne dénote aucun mensonge, il forme à lui seul un cocon de sécurité dans lequel la jeune fille, qui ne connaît pas vraiment le Borukan, se plaît déjà. L’autre Genin s’adresse directement à la châtaigne, et la pointe d’humour a un effet tout spécial qui fait instantanément diminuer la boule au ventre de l’adolescente. Lorsqu’il ponctue en assurant que Senken ira bien, la Yawa sait qu’elle peut se concentrer sur les siens. Après tout, l’Okunote n’est pas si loin que cela, et si sa vie est menacée, elle pourra lui porter secours avec ses capacités « cheatées ».

« Je te remercie, Yugure, et comme nos vies sont en première ligne, je n’hésiterai pas à y aller à fond. Je compte sur toi pour m’y aider… Et j’espère que tu comptes sur moi également… »

Le regard de la jolie fleur se pose ensuite sur sa Senseï. Elle lui lance un regard se suffisant à lui-même, voulant dire quelque chose comme « Je ne vous décevrai pas, Aimi-Senseï ». Hors de question que quiconque meurt aujourd’hui, qu’il s’agisse d’un membre de l’équipe une, d’Ashitaka ou de n’importe qui d’autre au sein d’Iwa. Mais ce moment de sérénité ne dure pas. Un grondement terrible se fait entendre, et l’ennemi ultime qui n’est autre que le volcan lui-même – à peu de choses près – se dresse fièrement, au sein du village… Mais il ne vient pas seul. Un véritable déluge magmatique semble vouloir anéantir tous les espoirs des Iwajins, en même temps que leur lieu de vie. Celle qui réagit la première n’est autre que la fabuleuse flamboyante, qui intime à son équipe de la rejoindre. Tous le feront, indéniablement, et Seika se rend auprès de sa professeure, n’ayant pas peur de se tenir au plus près d’elle, sans pour autant risquer de la gêner dans ses mouvements.

« Je ne flancherai pas, jusqu’à ce que cette créature soit défaite. »

Ces mots ne sont pas prononcés très fort, mais chacun les entendra, en particulier Yugure, mais aussi la Chiwa. Elle se sait la plus fragile de son équipe, et sans doute la plus faible, pourtant elle ne fera pas pâle figure, en ce jour, pour permettre aux siens de survivre. Le dôme de terre de l’Eiseinin semble suffire à les protéger tous, et alors que la rubiconde semble débuter ce fameux jutsu interdit permettant de sceller un dieu, la Genin quant à elle utilise une technique Doton pour tenter de réduire la quantité de lave présente aux alentours. Soulevant une importante quantité de terre, sur laquelle se trouve de la lave, elle la propulse de l’autre côté des murs du village. Cela laisse un trou dans le sol, où le magma peut venir s’engouffrer, réduisant de beaucoup la dispersion de ce-dernier autour de ses alliés. Lors de la propulsion, quelques gouttes du liquide hautement brûlant lui effleurent la peau des bras, et de la joue droite, également. Ce simple contact presque inexistant laisse des traces et arrache une grimace de douleur à l'enfant choyée. Ce n'est pas de l'eau, c'est une évidence...




résumé:
 

_________________
3/01. Unité Ichi Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 4:24
3/01. Unité Ichi 22my




Le danger est imminent. Voir plus qu’imminent à présent. L’Irounin a vu directement sur ce qui menace de détruire leur village, dont il ne risque pas de risquer grand-chose : Yonbi, le Dieu Singe. Ce titan faisant des dizaines de mètres de haut semble être venu tout à coup pour mettre fin au monde sous un torrent de laves et une pluie de feu s’abattant sur tout le village. « Notre bicoque est déjà détruite et il ne reste plus rien du quartier marchand. Cela vaut-il vraiment la peine de défendre une terre déjà morte dû à l’évacuation ? ». L’adolescent qui a été promu Genin il n’y a pas si longtemps que ça semble perdu en voyant le monde se détruire. Comme regardant le ciel et se sentant impuissant face à la force démentielle se dévoilant devant leurs yeux. Soudainement, leur chef d’escouade ainsi que d’équipe, donne les ordres le réveillant de sa torpeur.

- D-D’accord !

Le Shimajima ayant toujours réponse à tout se contente de juste obéir à Aimi face au chaos ambiant.

- Seika ! Je compte sur toi pour les défenses et repousser la lave le temps que j’applique à tout le monde un sceau. Je sais que tu peux le faire et quand j’ai finis je viens directement à ta rescousse.


L’Eisenin ne dis rien à l’Ashitaka ne le connaissant que trop peu comparé à l’équipe 1. Il n’a pas d’ordre ou rien à lui dire dans le cas présent se concentrant sur sa tâche de ninja-médicales. « Bon au moins avec autant de débris c’est sûr que ça aura détruit la salle de musculation d’Iwajuku. J’imagine que tous ces singes vont devoir trouver un nouveau repère » pense-t-il alors qu’il se dirige d’abord en direction d’Aimi pour y incanter un sceau à l’aide de ses mudras puis, s’il n’est pas interrompu, le fera également sur Ashitaka puis Seika. Yugure ne fait que les poser et ne les activent pas encore, attendant que leurs blessures soient plus graves avant de commencer à consumer son chakra.

- J'espère que je n’aurais pas à les utiliser.

Chuchote-t-il à l’utilisatrice des portes avant qu’elle commence à faire un gros trou.

- La lave n’a qu’à bien se tenir.

Son sourire jusqu’aux oreilles pour dissimuler sa peur et son angoisse. En effet, il voit sa compagnonne commencée à être blessée mais sait très bien qu’il ne peut pas la soigner et doit économiser son chakra pour les blessures plus grave. Cela le terrifie et espère de tout cœur à ne pas arriver à cette extrémité. Il en profite pour jeter rapidement un coup d’œil au groupe de Senken en espérant que la lave ne leur tombe pas dessus mais ils ont l’air de bien s’en sortir et de former des murs plus que résistant.

- Si cela ne suffit pas j’userais de ma superforce pour faire plein de trous dans le sol.


Joignant l’acte à la parole, il montre les muscles de son bras, pas peu fier de toutes les heures d’entrainements qu’il a passé à la salle de musculation la plus pourrie de tout le pays pour arriver à un tel résultat.

- On va y arriver, j’en suis convaincu.

Jetant un regard de défi au Dieu Singe.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 23:48
Face à la lave qui filait dans tous les sens, s'arrogeant le droit de détruire Iwagakure no Sato sous l'impulsion de Yonbi, Ashitaka choisit d'enchaîner tout d'abord les mudras pour créer sa propre réponse. Enchaînant les mudras avant que le dôme de sa camarade ne se referme sur eux pour les protéger, le rouquin créa trois dragons dans une suite de mudras, crachant une grande quantité de lave pour former ces derniers.

Il s'appliqua dès lors à faire danser chacun d'entre eux dans les airs pour intercepter un maximum de lave et ainsi aggrandir plus encore sa technique, puis il les fit s'écraser au sol, creusant des sillons pour canaliser le magma vers les endroits qui avaient été créés auparavant, lors du renforcement de la ville sur ordre de Toph. Ainsi, les douves qu'ils avaient créés seraient plus profondes, à même d'accueillir un maximum de roche en fusion qui ne viendrait donc pas ravager les bâtiments eux-mêmes.

Essayant ainsi de limiter les dégâts par sa propre lave, il s'affaira ensuite à son propre kinjutsu qui aurait alors une grande importance, en coordination avec les trois autres membres qui avaient appris la technique et qui étaient dans les unités ni san et yon. Sans prendre de pause dans ce chaos général, toujours proche du trio qui l'accompagnait dans cette mission, le rouquin finit par dégager son propre chakra de son corps pour l'ajouter à celui de ses camarades et créer la barrière surpuissante qu'ils avaient appris à développer sous l'égide de Toph.

Silencieux, parfaitement concentré, l'homme aux yeux mordorés maintenait désormais le mudra nécessaire à la subsistance de cette barrière immense qui aurait été inimaginable quelques mois plus tôt pour le guerrier Borukan tant son ampleur était gigantesque.

HRP:
 

_________________
3/01. Unité Ichi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Sen'sei Ketten
Sen'sei Ketten

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 12 Aoû 2020 - 19:37
L’immense quantité de lave - tellement grande qu’elle avait fini par se séparer en de multiples parties - s’était élevée dans le ciel. Et lorsqu’elle s’apprêta à tomber, l’urgence de la situation vous laissait seuls, avec comme alliés vos camarades, votre préparation et votre expérience. Fort heureusement, le Dieu Singe semblait doté d’un pouvoir - à moins que ce soit simplement le volcan sur lequel Iwagakure no Satô avait été bâtie - bien familier à certains d’entre vous. Le Yoton, l’art de maîtrise la lave, que certains parmi les quatre unités déployées maîtrisaient presque à la perfection.

Car malgré les efforts de certains, ce fut surtout l’expertise magmatique de shinobis comme Borukan Ashitaka ou Amiko qui permit d’enlever la grande partie de la lave qui vous tombait dessus.

Autre réussite, votre défense personnelle. Car chacune de vos quatre unités érigea de quoi protéger l’ensemble de ses membres. C’était d’autant plus important depuis que certains d’entre vous avaient commencé à utiliser leur Kinjutsu.

Protégés et ayant réussi à débarrasser une bonne partie de la lave qui pleuvait sur le village, seuls le Coeur commerçant et une bonne partie des Quartiers résidentiels semblaient sombrer dans le chaos. Et couplés à vos exploits, les tranchées préalablement créées avaient joué un certain rôle dans ce premier succès.

Et plus que la protection de ce qui restait de votre village, c’était donc vous-mêmes que vous aviez défendu. Ainsi, les Kinjutsu avaient pu commencer à être incantés.

Autour du trou par lequel la lave était sortie, une énorme barrière avait été créée par les quatre Iwajins qui maîtrisaient la Barrière divine. Quant à ceux qui voulaient sceller le Dieu Singe, on pouvait voir à quel point leur concentration leur permettait de préparer ce Scellement divin.

Le plan avait commencé, le réveil du Dieu Singe semblait bien moins violent et vous aviez réussi la première étape vers son emprisonnement. Mais…

« LA PAUME SUPREME DE GODO ! »

Au loin, vous pouviez apercevoir deux gigantesques « mains » d’un chakra lumineux qui allaient s’abattre vers deux de vos trois unités alliées.

« J’ai longtemps crû que le secret suffirait à maintenir la paix. Puis j’ai crû en ce village. Mais la vérité est celle du Maître. Nous devons supprimer les Shinobis. »

Sur le haut d’un bâtiment près de l’Unité San, un autre ennemi était apparu. Vous comprîtes aussitôt qu’il s’agissait de celui qui avait forcé le réveil du Dieu Singe. Et donc, qu’il était Lieutenant de l’Homme au Chapeau malgré avoir été à sa création l’un des premiers Jônins du village de la Roche.

Sen’sei Ketten se tenait devant vous. Et il composait déjà les mudrâs de la technique qu’il avait appris grâce à son nouveau chef.

« Sanjûharu no Jutsu : Technique des Trente Printemps. »

Un traître, une illusion, un ennemi, un revenant ? Vous n’aviez pas le temps de vous occuper de ça.

Le réveil du Dieu Singe, pendant ce temps-là, était fortement ralenti grâce à la Barrière divine que vous aviez érigée. Mais au coeur du trou béant, au centre de votre village, une gigantesque main venait d’attraper le sol. Lentement mais sûrement, le démon allait bientôt sortir. Ce n’était pas le moment de briser la barrière !

Et par cela, la terre tremblait légèrement. Mais cela ne dérangeait pas Sen’sei Ketten, ancien Gardien des moines, qui préparait .

« Sūkikyō no kamigami no yobigoe : Appel des Dieux Cardinaux. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

3/01. Unité Ichi Empty
Ven 14 Aoû 2020 - 11:57


Éruption : Unité Ichi



Aimi fut rassurée de voir que sa défense suffit à protéger tout le monde. Ses épaules se détendaient légèrement alors qu’elle observait le Borukan et ses camarades s’occuper de la lave et de préparer les soins si besoin. Il fallait le dire, elle était très fière de pouvoir compter sur une unité pareille, surtout avec ses deux élèves qui une fois de plus, la surprenaient avec leur calme et leur efficacité. Mais tout n’était pas fini, Yonbi avait été affaibli quelque peu et son réveil semblait moins brutal et pourtant… Son regard s’écarquilla et se posa sur ces gigantesques mains de chakra qui s'abattaient sur les groupes à sa droite. Et ce n’était pas là le résultat de la démonstration de pouvoir de Yonbi.

Sur le toit d’un bâtiment, en se concentrant bien, on pouvait apercevoir une silhouette qui serait familière pour un iwajin qui était là depuis le début de la construction du village. La rousse fronça les sourcils, c’était bien trop beau pour être vrai. Était-ce lui qui avait déclenché le réveil prématuré du Dieu singe ? Probablement.


« Un nouvel ennemi a fait surface, préparez-vous et redoublez de vigilance ! »

L’homme ressemblant à un de ces moines d’Hayashi semblait préparer une technique ou alors elle était invisible. Il avait réalisé des mudras, avait annoncé les trente printemps, mais rien ne vint. Que cela, voulait-il signifier ? L’Eseinin ne le savait pas, mais elle préférait ne pas prendre de risque et se préparait mentalement. Durant une infime seconde, la kunoichi réalisa quelques mudras et laissa la terre envelopper son corps d’une carapace très résistante. C'était aussi pour aider ses camarades à ne pas forcément devoir utiliser trop de protection sur elle, et pour pouvoir optimiser un maximum leur future réaction en fonction de ce qu'il allait venir.

Enfin, elle reprit le maintien de l’arcane interdite. Au même moment, l’une des mains de la divinité se posa sur le sol en dehors de son nid souterrain et magmatique. La pose de sa patte eut pour effet de faire trembler la zone, convaincant la Chiwa que si cette créature réussissait à sortir, cela deviendrait problématique. Elle tint bon à ne pas se faire déstabiliser. S’ils se retrouvaient maintenant face à Yonbi et à cet individu qui soutenait le souhait de son maître, alors les voilà face à un vrai problème.

La concentration à son extrême, le plus important était de ne pas lâcher prise sur les barrières et le scellement, il était fort probable que ce soit leur seule solution pour arriver à maîtriser le Dieu. Fort heureusement, pour le moment le reste du village était intact et c'était grace au travail coordonnée des shinobis de la Roche. Raison de plus pour prouver au monde qu'ils pouvaient y arriver. L'autre point qui était dérangeant, c'était la présence de ce moine qui semblait préparer quelque chose qui ne présageait rien de bon. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était continuer de maintenir ses mudras et croire en ses camarades, aussi fort que possible.


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

3/01. Unité Ichi Empty
Sam 15 Aoû 2020 - 23:44
Seika s’étonne elle-même de son sang-froid face à la situation présente. Un Dieu, une véritable divinité, s’apprête à surgir pour raser ce village qu’elle aime tant, pour détruire le restaurant que sa mère adore, et même pour tuer les siens… Il n’y a pas de quoi se réjouir, mais pour tous ces éléments, la châtaigne sait qu’elle se doit de rester droite et fière. Le premier assaut a été violent, mais la combinaison des forces de la Roche a permis de limiter au maximum les dégâts. De son côté, la Yawa a fait de son mieux, même si sa meilleure volonté n’a été que bien maigre face à la puissance d’Ashitaka, qui ne manque pas de l’impressionner. La jeune fille remercie Yugure pour les sceaux qu’il a placé sur elle et ses alliés, et sourit en rougissant lorsqu’il la complimente sur sa technique.

« Nous allons montrer notre travail d’équipe, même si Senken est assez loin de nous, et tous ensemble nous vaincrons ! »

Jeune enfant baignée dans la lecture de bandes dessinées, le pouvoir de l’amitié est une grande source de motivation pour la brune qui n’hésite pas à sortir les pires phrases cliché, sans aucune gêne, afin de tenter de motiver ceux qui l’entourent. Mais une intervention lui fait douter instantanément. Deux immenses paumes semblent venir frapper dans deux directions, et son cœur semble s’arrêter un instant. Elle prononce quelques mots, sans s’en rendre compte, en voyant ceux-ci prendre des directions bien spécifiques.

« Pas Senken, s’il vous plait… »

Elle aurait probablement pu intervenir, en ouvrant la quatrième ou la cinquième porte et en chargeant vers lui, mais abandonner son poste ici, alors que tous comptent sur elle, sans aucune indication de sa Senseï adorée, ce serait la pire chose à faire. La main de Yonbi, sortant de sa tanière, ne la rassure pas plus, mais elle tente de se concentrer. Pour l’instant, elle ne fait rien, mais se prépare à toutes les éventualités, suivant même l’exemple de la Chiwa en se recouvrant d’une armure. Si elle doit s’interposer entre l’un de ses alliés et une attaque, alors elle le fera plus facilement ainsi, et sans risquer de faire pleurer la rubiconde parce qu’elle aura perdu la vie bêtement.

La dernière intervention de Seika se déroule après que celui qui lui est physiquement inconnu ne parle de sa technique des trente printemps. Réfléchissant un bref instant, l’adolescente un peu trop immature hurle avec détermination et sans doute de la colère :

« MOI J’EN AI SEIZE, DES PRINTEMPS, MAIS JE M’EN VANTE PAS ! »

Son visage est tout rouge et on peut deviner un peu d’agacement. Ce malotru attaque ses alliés et se vante de n’avoir que trente printemps malgré son apparence de vieillard… Enfin, c’est ce qu’elle en a compris en tout cas.





résumé:
 

_________________
3/01. Unité Ichi Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

3/01. Unité Ichi Empty
Dim 16 Aoû 2020 - 17:32
3/01. Unité Ichi 22my




Alors que leur mission pour protéger le village semble se dérouler comme prévu un nouvel obstacle fait surface. « Il y a toujours des imprévus dans un plan. Combattre un Dieu Singe ne semble pas être suffisant apparemment » puis lève la tête en direction de la personne qui vient d’apparaître dont sa senseï vient de dire de faire attention, ne le prenant pas réellement au sérieux avant qu’il commence à utiliser une technique qui fonce tout droit en direction sur le groupe où se trouve Senken et, optionnellement, Shuhei. Dans tous les cas, il ne peut pas le laisser agir ainsi à sa guise.

- SENKEN !

Cri-t-il à plein poumons plus par réflexe qu’attendant réellement une réponse de la part son ancien colocataire.

- Tu as raison, Seika. On va lui faire regretter d’avoir osé s’en prendre à notre camarade de l’équipe une et on va tenter de l’attirer ici mais avant…


« Avant un combat il faut toujours bien se préparer » pense-t-il avant de commencer à exécuter des mudras et à se placer un sceau de soin sur lui-même qu’il n’active pas encore. A présent toute son équipe, et lui-même, possède enfin un sceau de soin. Les voilà tous plus ou moins préparés au pire à présent mais, tandis qu’il se prépare la jeune adolescente brune de son équipe prend les devants en tentant de provoquer leur futur adversaire.

- Bien lâché ça Seika. Par contre il a l’air assez fort et, surtout, pouvoir d’attaquer de très loin. S’il fonce droit vers nous on donne directement tout ce qu’on a vu les techniques qu’il est capable d’effectuer il ne faut pas lui laisser une seule chance de s’en sortir.

Yugure commence à exécuter des mudras avant d’envoyer une vingtaine de projectiles perforants faites en roche en direction du lieutenant de l’homme au chapeau qui vient d’apparaître. Une technique qu’il a apprise avec Senken parce que, ce dernier, trouvait qu’il manquait de techniques à distance dans son arsenal et, même si Yugure ne l’admettra jamais, le manipulateur de limailles de fer avait plus que raison mais aujourd’hui on va voir jusqu’à quelle point son frère Kazejine avait vu juste.

- Comment organisons-nous s’il attaque ? J’ai l’impression que ça va être difficile d’à la fois le combattre et protéger les deux personnes aidant à sceller Yonbi, le Dieu Singe.

L’Irounin débutant regarde autour de lui ne voyant plus que des ruines d’Iwa et ce même avant que le combat commence. « Rien que l’éveil du Dieu a provoqué cette monstruosité mais de quoi est-il capable au juste ? S’il le laisse faire est-il capable de détruire tout Iwa voir même tout Tsuchi voir … Le Yuukan ? Pourquoi des personnes voudraient que le monde connaisse un destin aussi funeste ? »

- Ashitaka… Es-tu capable de faire des dômes capables de vous protéger tous les deux ou quoi que ce soit pouvant protéger plusieurs personnes si jamais il venait à combattre ici ? On le retiendra autant que possible jusqu’à ce que vous finissiez et après, si Seika ne l’a pas déjà rétamé, on aurait peut-être besoin de votre aide.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

3/01. Unité Ichi Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 23:03
Concentré sur sa technique, le rouquin hocha simplement la tête à la demande d'Aimi pour ce qui était de l'apparition de Ketten qu'il n'avait pas manqué. Encore un enfoiré opportuniste qui se croyait tout permit. Il aurait bientôt le privilège de rencontrer les âmes des morts une fois envoyé dans sa propre tombe, ce qui ne manquerait pas d'arriver une fois qu'il se croirait en sécurité. Lui aussi, tout comme le chef des bandits qu'il avait réduit en cendres il y a moins d'un mois, aurait tout le temps de regretter ses choix une fois dans l'au-delà.

Alors que l'homme frappait, ses deux camarades les moins expérimentés semblèrent avoir peur pour un ami sans doute, Senken. Ashitaka avait déjà rencontré l'Okunote tout comme il avait déjà croisé Yugure auparavant, mais il ne se serait pas douté qu'eux-même se connaissaient. Après tout, même s'il savait les deux kazejins, le lien n'était pas forcément obligatoire et il se gardait bien des conclusions hâtives la plupart du temps. La jeune fille semblait aussi tenir à lui, mais sa seconde réaction le fit sourire, face à cet énervement peut-être un peu trop exprimé. Ce qui pourrait potentiellement leur jouer des tours si ce dernier avait attiré l'intérêt de l'ancien prisonnier.

La suite du discours de Yugure le fixa d'ailleurs sur leur relation, ils faisaient parti de la même équipe. Toujours concentré sur le kinjutsu, Ashitaka écouta tant bien que mal la suite du raisonnement du kazejin du groupe. Le Shimajima médecin lui posa une question qui le fit sourire à nouveau.

« T'en fais pas. Je saurai nous défendre. Mais il faudra bien rester près de moi à ce moment. En cas contraire, vous pourriez le regretter. Et j'ai encore pas mal de chakra à consommer si nécessaire. »

Auparavant, il aurait pu clâmer être le futur Tsuchikage, utiliser ce biais pour tenter de rassurer ses camarades, mais les sensations multiples, les retours de ses tentatives ou plutôt de ses tests ne lui avaient rien montré de positif à ses yeux, pas d'envie de quiconque de le soutenir si ce n'était Amiko, qui, si elle était désormais la femme la plus chère à ses yeux, ne pouvait être suffisante quand il s'agissait de soutien pour devenir le dirigeant d'une cité telle que celle de la Roche.

Si les iwajins souhaitaient rester dans l'ère de l'Intendante Hyûga, alors ils le resteraient et lui-même s'occuperait de son propre rôle. Il aurait ainsi plus de temps à offrir à sa belle. Et pourrait servir Iwa autrement. Car même s'il n'était pas voulu à ce poste de ce qu'il avait pu voir jusque là, il savait que sa force ne serait jamais de trop pour défendre sa cité qu'il aimait malgré tout.

Alors qu'il continuait d'envoyer son chakra dans son kinjutsu, Ashitaka décida malgré tout de continuer ce qu'avait entamé Seika, attirer le moine qui se croyait si supérieur aux autres qu'il estimait pouvoir déterminer qui méritait de vivre et qui devait mourir pour le seul bon plaisir d'un fou qui ne savait même pas expliquer ses idées autour d'une table pour trouver une autre solution que des massacres immenses.

« TENEZ BON ! CE MEURTRIER ET FIDÈLE SERVIRTEUR DU PLUS GRAND ASSASSIN DE MASSE DU YUUKAN N'AURA PAS LA FOI NI LA FORCE IWAJINE AUJOURD'HUI ! LES TRAITRES ET LES TUEURS SERONT REMIS A LEUR PLACE ! CEUX QUI N'ONT MÊME PAS LE COURAGE DE VENIR AFFRONTER LEURS ENNEMIS EN FACE ET LE FONT EN CONTRÔLANT DES INNOCENTS POUR EN MASSACRER D'AUTRES ! CEUX QUI N'AURAIENT PAS HÉSITER À MASSACRER TOUS LES VILLAGEOIS QUI HABITENT CES TERRES SI NOUS N'AVIONS PAS PRÉVU LEUR DÉPART ! CEUX QUI N'ONT PAS HÉSITÉ À LIBÉRER DES MEURTRIERS POUR QUE CES DERNIERS RAVAGENT LE YUUKAN ! TENEZ BON ! CE SOIR, C'EST LE DÉBUT DE LEUR CHÛTE ! »

Reprenant un peu son souffle, espérant avoir offert un tant soi peu de moral à ceux qui en avaient peut-être perdu face à l'immensité du Dieu ou à l'arrivée de l'ancien prisonnier, le rouquin aux yeux ambrés était prêt. Et son chakra bouillonait en lui comme jamais.

HRP:
 

_________________
3/01. Unité Ichi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Sen'sei Ketten
Sen'sei Ketten

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 22:36
Seize Iwajins, quatre unités et une cohésion qui semblait sans faille. Mais parmi vous, qui aurait vraiment pensé que face à un Dieu et à un Lieutenant de l’Homme au Chapeau, votre expérience et votre préparation vous aurait permis d’avoir ce sentiment étrange où dans un contexte de chaos, vous sembliez tout contrôler ? Car c’était bien ce qui était en train de se passer.

Les unités Ni et Yon avaient réussi à se protéger des deux immenses paumes lumineuses projetées par Sen’sei Ketten et symbolisaient une première victoire face à ce que certains d’entre vous prenaient pour un traître, d’autre pour un esclave fou.

Et si vous défendre de ces assauts avait été un réflexe et une obligation, vous rencontriez même du succès dans vos prises d’initiative, parfois folles. Oterashi Yanosa en était le parfait exemple, puisqu’il avait décidé de courir face au danger divin avec détermination, plaçant sa confiance dans ses coéquipiers qui le lui rendirent bien. Entre un Okunote Senken qui arriva à prévenir son unité voisine, soutenu par les siens et un Hyûga Tsuyoshi qui put immédiatement reprendre le Kinjutsu de la Barrière Divine pour remplacer l’assimilateur de lave, même vos prises de risque se soldaient par un succès.

Et là encore, vous ne vous étiez pas arrêtés à votre protection. Animés par différents sentiments, allant de la colère à la volonté de ne pas laisser l’ennemi dicter le jeu, certains d’entre vous aviez attaqué le moine. Une stratégie plutôt simple se basant sur la vitesse. C’était à l’instar d’Ito Luna, qui avait envoyé un Iai proche de la perfection, suivi d’un shuriken presque aussi rapide envoyé par Jiki Masami. Et grâce à l’entrave surrpise d’Asaara Kenzo, il semblait bien que le Lieutenant de l’Homme au Chapeau ne put pas réussir à réagir assez rapidement et à se protéger en même temps. Même Tsuyoshi avait senti le corps du moine faiblir sous ses paumes du Hakke.

Il fallut attendre que la fumée, notamment provoquée par la collision des projectiles d’Amiko ou les quelques-uns de Shimajima Yugure malgré la distance, se dissipe pour que vous puissiez constater les fruits de ces assauts. Et la réussite n’avait visiblement pas envie de s’arrêter là pour vous.

Sen’sei Ketten était toujours debout, certes, mais son bras gauche avait été tranché. Le reste de son corps était couvert d’hématomes parfois sérieux, parfois à peine visibles. En sang et évidemment blessé, le nouveau Lieutenant de l’Homme au Chapeau semblait déjà être mal en point.

Et toutes ces victoires avaient un intérêt uniquement parce que sous vos pieds, dans son cratère, le Dieu Singe était affaibli et retenu par votre Barrière Divine. Et c’est parce que ce démon était encore sous terre que l’espace d’un instant, vous eûtes l’impression qu’Iwagakure no Satô avait retrouvé le silence et le calme qui lui étaient accoutumés.

« Ce n’est pas… moi que vous auriez dû attaquer... »

Et ce fut à ce moment précis où, en écoutant les paroles de votre ennemi, tout changea.

Un cataclysme sonore, puis visuel. Vos yeux peinèrent à se diriger vers le cratère à temps…
… pour voir la tête du Dieu Singe bondir, brisant au passage la Barrière Divine, pour finalement avaler Oterashi Yanosa.

La fraction de seconde qui s’en suivit vous parut être une éternité d’incompréhension et de terreur. Vous aviez échoué. Non, ce n’était même pas le plus important, le Dieu Singe était en train de se libérer, et votre Kinjutsu avait été brisé.

Vous vous retournâtes vers Sen’sei Ketten, et votre cauchemar se confirma. Malgré son bras en moins et les multiples coups reçus, il se tenait plus droit que jamais. Derrière lui, une silhouette difforme se dévoila. Bien plus grande qu’un être humain, ce fut plutôt son apparence hors du commun qui vous interpella. Un torse presque nuageux, qui vous faisait vous questionner sur la nature de cette « chose », sur laquelle siégeait une épée à la place de la tête. Et sans vraiment savoir pourquoi, vous sentiez que cette apparition semblait relié au moine.

Dieu Cardinal de l’Ouest:
 

La vue de cette chose vous rappela l’incantation prononcée par Sen’sei Ketten plus tôt. Une question se posait alors : était-ce ça, un « Dieu Cardinal » ?

Mais ce n’était pas tout, car le rugissement du Dieu Singe, dont la tête était finalement sortie du cratère, vous rappela également la fatalité de sa présence. Et tandis que vous regardiez les deux bras du monstre sortir du sol, vous pouviez voir deux autres silhouettes semblables à celle qui était reliée au Lieutenant de l’Homme au Chapeau.

Etait-ce grâce à ces deux probables « Dieux Cardinaux » que le Dieu Singe avait été suffisamment puissant pour se défaire de la Barrière Divine ?

Si seulement vous aviez le temps de réfléchir à cette question. Ce n’était pas le cas. Car dès lors que les avant-bras – évidemment immenses – étaient sortis du sol, ils étaient déjà prêts à balayer tout autour du cratère. Mais la puissance du Dieu Singe – débarrassé de la Barrière Divine – était tout sauf imaginable. Et votre intuition ne pouvait que se mêler à l’urgence de la situation et vous pousser à croire que rien ne serait capable de parer ce double coup titanesque.

« La Paume Suprême de Godo ! »

La voix du traître vous intima de porter votre regard vers le ciel. Sans avoir le temps de vous demander comment il avait fait, le moine était au-dessus de vous, abattant une nouvelle Paume Suprême de Godo sur votre groupe.

Et ce fut lorsque vous voulûtes faire un simple mouvement – comme un pas de côté ou de recul – que votre désespoir monta d’un cran.

Il vous était impossible, à tous, de faire le moindre mouvement de pied. Vous étiez comme cloués au sol, pris au piège sans forcément le savoir du quatrième Dieu Cardinal.

Dieu Cardinal de l’Est:
 

Votre cauchemar était total.
Le Dieu Singe était à moitié sorti du cratère et ses deux bras fonçaient pour vous balayer d’une force imparable. L’une des invocations de Sen’sei Ketten – qui se permettait même d’attaquer l’une de vos quatre unités en prime – vous avait tous immobilisés.

Que deviez-vous faire ? Tenter d’attaquer les Dieux Cardinaux, voire le Dieu Singe lui-même ? Prendre le risque de refaire une Barrière Divine ? Tenter le tout pour le tout en finalisant malgré tout le Sceau Divin en espérant que vous aviez le temps ?

En réalité, la question était plutôt la suivante : que pouviez-vous faire ?
Est-ce que les Dieux Cardinaux étaient tangibles ? Est-ce que Sen’sei Ketten était mortel dans sa nouvelle situation ? Y avait-il un moyen d’esquiver ou de vous protéger des coups surpuissants du Dieu Singe ?

Et même si vous réussissiez par miracle à finaliser le Sceau Divin, accepteriez-vous de sacrifier Oterashi Yanosa, piégé à l’intérieur du monstre ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

3/01. Unité Ichi Empty
Jeu 27 Aoû 2020 - 23:49
Était-ce la provocation qui avait fait son effet ? Ou simplement la suite du plan de Ketten qui se basait décidément plus sur l'absurdité de sa puissance que sur une réelle stratégie. Les créations qu'il venait d'invoquer lui permettaient apparemment de les bloquer sur place, de se téléporter littéralement, d'ignorer les blessures qui le couvraient ou même de libérer le dieu Singe, puisque sans son intervention, il n'aurait sans doute pas pu se libérer de lui-même de la barrière. Cette réflexion arracha un sourire à Ashitaka. Comment des "hommes" possédant de tels pouvoirs et les utilisant pour détruire des cités entières osaient seulement parler en mal des shinobis et de leurs valeurs ?

Toujours est-il que Ketten était désormais au dessus d'eux et avait décidé de les attaquer. Et le temps que l'attaque gargantuesque du Dieu arrive, le groupe avait largement le temps de réagir. Enfin, pour des shinobis. De simples humains n'auraient pu que fondre en larmes, hurler de peur ou supplier de les sortir de là. Enchaînant les mudras, le Borukan entoura son groupe d'un véritable dôme de lave, protégeant Aimi ainsi que les deux membres de son équipe. Tous étaient immobilisés certes, mais ils étaient proches les uns des autres, ayant décidé de compter avant tout sur leur capacité à créer des domes pour se protéger sans tous s'épuiser en même temps.

Sans perdre un instant, alors que la frappe moniale venait tout juste d'atteindre sa protection pour l'affaiblir au point où elle commençait à s'écouler sur les côtés, s'effondrant doucement vers les extérieurs comme Ashitaka l'avait travaillé avec soin pendant des semaines entières tant il savait qu'une technique défensive mal perfectionnée ou mal jaugée pouvait se retourner contre lui avec une telle capacité, il préféra réutiliser immédiatement ce magma pour le renvoyer à son projecteur. Mais tandis que deux des dragons filaient sur Ketten, le dernier allait directement sur le dieu de l'Ouest juste derrière lui. Une bonne manière de tester un peu dans un premier temps ce que cette absurdité pouvait encaisser elle aussi, puisqu'elle semblait liée à Ketten. Sans doute était-elle celle qui lui permettait de tenir encore debout dans un tel état là où un être humain se serait déjà effondré. Car il ne l'était plus vraiment, humain, à ce stade. Le moine n'était plus qu'un outil dans la main de l'Homme au Chapeau, servile serviteur.

Ne restait maintenant plus qu'à voir si ses alliés parviendraient à les défendre efficacement contre les bras du Dieu Singe, puisque lui-même n'avait rien en réserve pour une situation pareille. Car malheureusement, si la lave pouvait le sortir de la plupart des entraves, elle ne pouvait rien contre un tel sceau.

HRP:
 

_________________
3/01. Unité Ichi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Yawa Seika
Yawa Seika

3/01. Unité Ichi Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 20:55
Seika profite du répit laissé par Yonbi pour économiser son chakra tout en se revêtant d’une armure de terre très solide. Si l’attaque initiale du dieu singe a été violente, la suite s’avère plutôt faible, et seule l’apparition de cet homme étrange rajoute une difficulté qui ne plaît pas vraiment à la Yawa. Pourquoi faire difficile quand on peut faire simple ? Quoi qu’il en soit, la brune reste attentive aux propos de ses camarades, tout en s’assurant que rien de mauvais n’arrive à d’autres personnes à portée de vue, comme notamment Senken, qui compte déjà beaucoup pour elle, au même titre que Yugure et Aimi. Ashitaka semble lui aussi avoir beaucoup à dire au vieillard qui s’est vanté de son âge, ce qui conforte la jeune fille dans son idée. Néanmoins, les événements se succèdent trop vite, ensuite, pour que la châtaigne ne puisse répondre comme elle l’aurait voulu à son ami et camarade au beau sourire.

Tout d’abord, il y a l’apparition de ces choses étranges, que l’adolescente ne comprend pas. Ensuite, il y a le fait que le corps du Dieu à sceller sorte d’un coup, faisant sursauter la Genin, et accélérer son rythme cardiaque. Enfin, cette incapacité totale à se mouvoir plutôt… dérangeante. Aussi courageuse soit-elle, pour son âge, le moment de paniquer semble bien venu. Mais le faire devant sa Senseï qui a une confiance aveugle en elle, ou devant un Senpai qui n’a pas prononcé un seul mot pouvant la rabaisser ou juger son jeune âge dans sa présence pour une mission aussi importante ? Pire, passer pour une lâche devant celui qu’elle… devant Yugure ? Non, hors de question. Et pourtant, il y aurait de quoi, en voyant arriver une nouvelle fois l’attaque qui a visé, tantôt, l’équipe où se trouve Senken. Mais le Borukan use de ses talents héréditaires pour contrer cette attaque avec un dôme de lave très impressionnant.

Lorsque la défense de l’homme disparaît, la Yawa peut voir arriver quelque chose d’encore plus inattendu… La main de Yonbi. Si elle semble sur le point de frapper une autre équipe, située plus proche, elle finira par les balayer eux aussi. Le cerveau – rapide mais embrouillé – de la brune tente de trouver une solution, qui permettrait de maintenir la Chiwa en place, pour que celle-ci puisse continuer de sceller le démon, tout en ne pouvant pas se déplacer du tout. Jaugeant la distance les séparant, elle cesse donc de penser et finit par agir.

« Faites-moi confiance, les amis. »

Son regard se veut déterminé, face aux deux plus âgés du groupe, mais ses yeux semblent appeler à l’aide lorsqu’elle regarde le Shimajima. Lui seul peut comprendre à quel point elle est perdue dans ce tumulte, et pour des raisons qu’elle ignore encore, le simple fait de le regarder lui donne de la force… Après une première série de mudras, elle pose sa main au sol. Un mur imposant se forme alors, sous ses pieds, mais aussi sous ceux de ses alliés, les propulsant tous à une hauteur importante. La quantité de chakra dépensée n’est vraiment pas négligeable, cependant, elle ne s’arrête pas là et tente d’en réaliser un second pour aller plus haut : la main du singe a l’air d’être assez grande pour qu’un seul ne suffise pas. Désormais tous à bonne hauteur, sans doute toujours restreint dans leurs mouvements par une technique inconnue, il ne reste qu’à attendre de voir si cela sera suffisant pour vivre, ou non.




résumé:
 

_________________
3/01. Unité Ichi Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

3/01. Unité Ichi Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 15:08
3/01. Unité Ichi 22my




« Apparemment faire face à un démon géant n’est pas suffisant. Il invoque d’autres entités pour nous mettre des bâtons dans les roues » pense le jeune Shimajima avant de se rendre compte du début de l’ampleur du pouvoir des nouveaux invoqués. Il tente, dans un premier temps, de bouger ses jambes et se rend bien compte qu’il ne peut pas se mouvoir avant de lever la tête et voir se diriger vers eux une immense paume, la même technique qui s’est dirigée vers le groupe de Senken.

- Attention !

Il n’a même pas besoin de prononcer un mot de plus avant qu’Ashitaka, avec sa grande maîtrise de la lave, parvient à arrêter l’attaque du ninja ne voulant que la destruction du village caché de la roche. Mais ce n’est pas tout, suite à cela il contre-attaque directement en envoyant plusieurs dragons de lave pour frapper leurs assaillants.

- Ouah ! Impressionnant.


« Hormis la technique que m’a apprise Senken je n’ai rien d’aussi tape à l’œil ou aussi efficace. On est vraiment entourés de ninjas dépassant largement notre niveau ».

Cette pensée qui le traverse n’est qu’un cours répit qui leur ai accordé vu que le colossal coup donné par Yonbi se rapproche dangereusement de leur groupe en passant tout d’abord par celui de Senken. Deux de ses amis ainsi que Taishi, un ninja qu’il respecte beaucoup, se trouve dans cette unité et au vu des leçons que ce dernier lui a prodigué il espère, en son for intérieur, qu’ils vont réussir à s’en sortir.

- On ne peut plus bouger, si quelqu’un a une idée pour éviter qu’on finisse en purée de riz je suis preneur.

Mais alors qu’il termine sa phrase, sa coéquipière prend l’initiative de faire pas un mais deux immenses murs pour les mettre en sécurité hors de portée de l’attaque du Dieu Singe terrifiant.

- Incroyable Seika ! Bien pensé. C’est vrai que si on ne peut pas bouger il nous reste toujours la voie des airs. Bon je vais faire honneur à ton mur et tenter d’atteindre celui qui ose nous attaquer, comme vient de faire Ashitaka.


Dit-il avec son habituel sourire en coin en direction de la fille de son équipe aux cheveux chatains puis l’attention de l’Irounin se dirige à présent dans les airs pour apercevoir l’ennemi Ketten. Ses mains commencent à composer longuement des mudras avant de tirer, une nouvelle fois non pas une vingtaine ni une quarantaine mais bien une vingtaine de projectiles perforant fait de roches en direction de leur opposant dans les airs. « J’espère que ça va suffire le malmener. Si je réussis à l’abattre ou à le faire tomber inconscient cela devrait aider les autres groupes ». Yugure n’a encore jamais tué personne et rien que cette idée le terrifie. En effet, il semble être difficile de vivre une vie de Shinobi sans jamais commettre l’irréparable mais il espère repousser le plus longtemps possible cette fatalité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

3/01. Unité Ichi Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 15:16


Éruption : Unité Ichi



Le temps passait et le scellement semblait s’approcher de sa finalité. Les mains liées d’Aimi se serraient davantage alors que son regard fixait le groupe le plus éloigné d’elle, avec à sa tête Teruyo pour le Kinjutsu divin. Fronçant les sourcils, la douce se souvint alors de l’annonce de Toph et de ce qu’elle avait ressenti à ce moment-là. Ce n’était pas étonnant de savoir qu’elle avait été contre ce choix. De part sa peur et sa réticence vis à vis des dieux et le plus important, il s’agissait là de son meilleur ami et celui qui tenait une des places les plus importante dans son coeur. Elle pensa aussi à Saya et la vie du Miyamoto allait être chamboulée à tout jamais. La Chiwa avait pris sur elle et avait encaissé le coup, mais la seule chose qu’elle pouvait faire, c’était de faire confiance à son ami et le protéger coûte que coûte. Alors la voici aux côtés de son équipe et d’Ashitaka pour sceller cette créature effrayante dans son camarade.

Alors que tout le monde pensait que Yonbi s’affaiblissait grâce à la Barrière Divine et que l’espoir grandissait, tout changea. Le singe géant dégagea sa tête du trou et se montra de toute son imposante carrure, sans pour autant sortir entièrement. Pourtant, cela suffit à faire comprendre à la kunoichi que rien n’allait se passer comme ils le souhaitaient. Le rugissement de Yonbi était si impressionnant qu’elle en frissonnant de peur. Et alors qu’ils devaient assimiler cela, une paume géante s'abattit sur leur tête dans la foulée. Le premier instinct de la jonin fut de bouger, mais en vain. Son regard s’écarquilla sur ses jambes, comprenant qu’elle était bloquée, comme les autres. Grâce à Ashitaka qui réagit rapidement d’un dome de lave qui augmentait la température des environs, elle espérait qu’ils éviteraient de se faire écraser par le démon à queues.

Son regard écarlate se posa alors sur la forme étrange qui s’était échappée de Ketten. Était-ce à cause de cette monstruosité qui était apparue du moine ? Un kuchyose ? Ou autre chose qui dépassait de l’entendement ?

Une fois de plus, peu de temps leur était accordé pour réfléchir à quoi que ce soit que les bras de la créature divine rasèrent les groupes qui pouvaient voir leur vie défiler sous leur yeux. Ecoutant Seika, la rousse laissa son élève prendre les devants avant de se voir s’élever. Dans la foulée, alors qu’elle maintenait le fuinjutsu de scellement, elle lâcha une main et effectua des mudras avec pour faire apparaître une longue lance de terre dont la pointe perçait et la finesse la rendait très rapide. Décidée à arrêter cet homme qui leur menait la vie dure, la kunoichi laissa filer son attaque droit sur celui qui planait au dessus d’eux et qui les visait. Rapide et transperçante, elle espérait bien que cette lance ne l’épargne pas. Aimi n’aimait pas ôter des vies, mais pour le coup, la vie des autres était en danger et il était hors de question de perdre des amis et des camarades. Alors s’il fallait le tuer pour cela, elle le ferait et c'était pour cela que le projectil visait un point précis : le coeur.


« Préparez-vous à une potentielle et dangereuse chute. »

La doucereuse reprit aussitôt son Kinjutsu du scellement alors, tandis que son attention se portait plus particulièrement sur son ami de toujours, Teruyo. L'Eiseinin avait peur de l'avenir mais elle ferait tout pour l'aider dans ce moment difficile et de le soutenir ainsi que le protéger, elle en faisait même une promesse.



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Dieu Singe
Dieu Singe

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 9 Sep 2020 - 22:09
Borukan Ashitaka avait pris les devant pour vous protéger de la gigantesque paume d’énergie qui s’abattait sur vous. Un dôme de magma, clin d’œil involontaire à votre autre ennemi divin, qui remplit sa mission. Mais plutôt que vous satisfaire de ce premier succès nécessaire, vous saviez qu’immédiatement, le pire était à venir.

Les immenses bras du Dieu Singe vous fonçaient dessus. Et tandis que la vitesse et l’amplitude de ce mouvement titanesque vous impressionnaient, ils vous rappelaient – si vous en aviez besoin – à quel point les enjeux de cette guerre contre l’Homme au Chapeau et ses Lieutenants avait pris une autre dimension. L’époque des enjeux politiques et des infiltrations du Soshikidan d’il y a quelques années avait laissé la place à des guerres totales contre des démons et des pouvoirs qui dépassaient l’entendement.

Vos seuls avantages étaient votre nombre et l’expérience, celle-là même qui vous permis d’établir une stratégie pour tenter d’esquiver le coup titanesque du Dieu Singe.

Ce fut la Genin Seika qui créa deux murs, avec la maîtrise surprenante qu’il fallut pour qu’ils soient collés… et qu’ils sortent sous vos pieds. Simple mais complexe dans son exécution, l’objectif était évidemment de vous surélever pour passer outre le sceau qui semblait vous paralyser les pieds et les jambes. Mais face à des bras titanesques aussi bien dans la force que la taille…

… ce n’était pas suffisant. Tous les membres de l’Unité Ichi furent balayés par le mouvement dévastateur du Dieu Singe. S’ils avaient survécu, leurs cris de douleur se conjuguèrent avec le chaos ambiant. Leurs jambes avaient été déchirées.

Le Dieu Singe lui, avait poussé un terrible cri, suite à l’action héroïque du Clairvoyant et de quelques attaques extérieures. Mais alors que vous auriez pu vous attendre à des retombées terribles, le hurlement sembla s’estomper. Et ceux qui pouvaient encore ouvrir les yeux à ce moment-là purent constater ce qui était presque inespéré. Cela s’était joué à la seconde près.

Le Dieu Singe disparaissait progressivement. Et son chakra s’évaporait à mesure qu’il se dirigeait vers Miyamoto Teruyo.


Miyamoto Teruyo était devenu le Jinchûriki du Dieu Singe.


Mais cette victoire, pourtant si importante, ne semblait presque pas avoir de saveur. Car en même temps que vous aviez jeté un œil à votre camarade devenu hôte du Quatrième Dieu, vous pouviez voir ce qui était arrivé aux autres.

Nombre de vos camarades étaient tombés au combat, les jambes arrachées. Le sang recouvrait le cœur d’Iwagakure no Satô malgré le Scellement Divin qui avait réussi.

Et malheureusement, vous ne pouviez pas encore vous dire que c’était terminé. Car il restait le traître, Sen’sei Ketten et ses Dieux Cardinaux. Avait-il succombé aux quelques assauts qui avaient réussi à arriver sur lui, ou vous réservait-il quelque-chose de pire que l’incommensurable douleur que bon nombre d’entre vous ressentait ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sen'sei Ketten
Sen'sei Ketten

3/01. Unité Ichi Empty
Sam 12 Sep 2020 - 12:55
C’était un désastre pour eux. Chez les moines, un tel fléau de malheurs aurait été perçu comme une sentence divine qu’il fallait simplement accepter. Mais les Iwajins n’avaient pas la même croyance. Ils refusaient leur destin et s’accrochaient à la vie. A l’image des shinobis qui continuaient de maintenir le Scellement divin – Kinjutsu probablement appris par son ancien maître – Ketten se rappela l’espace d’un instant sa vie de ninja des Roches : ne jamais abandonner et aller au bout de sa mission.

Continuer à se battre et à tenter de sceller le Quatrième Démon, tandis que ce dernier était à moitié libéré et s’apprêtait à les frapper d’une puissance inimaginable… C’était de la folie. Mais pourtant, c’était bien ce qu’ils faisaient. Et parmi ses ennemis, le Lieutenant de l’Homme au Chapeau voyait certains l’attaquer. Des dragons Yoton, des shuriken de foudre, qui se dirigeaient à pleine vitesse vers lui…

Dans son état, Sen’sei Ketten s’empressa de faire un mouvement de son seul et unique bras.

Puis au même instant, alors que les bras du Dieu Singe balayaient avec violence les Iwajins et leurs remparts, le maître moine était touché. Au terrible vacarme vint alors s’ajouter le bruit sourd des impacts des techniques des shinobis…


Il y a quelques temps, dans une faille temporelle créée par l’Homme au Chapeau…

Sen’sei Ketten reprenait son souffle avec difficulté. Ce qu’il serrait plus tôt entre ses mains disparut. Il sentit son corps redevenir comme avant. En somme, il redevenait l’homme qu’il avait toujours été. Enfin.

Trente années. Trente printemps pour arriver à parachever le rêve de tout moine. Celui d’appeler et de former les Dieux Cardinaux. Et il était même allé encore plus loin…

« Voilà donc l’art monial à son paroxysme ? »

Surpris, Ketten se retourna. L’Homme au Chapeau le regardait… mais depuis quand ?

Le moine préféra lui répondre par un silence qui sembla ne pas suffire à son interlocuteur.

« Je suis à la fois impressionné et surpris. Avec cette technique, je ne sais pas qui gagnerait si nous nous affrontions. Et si nous-
Si je l’utilise totalement maintenant pour satisfaire votre curiosité, il vous faudra trouver quelqu’un d’autre pour libérer le Dieu Singe. »

L’Homme au Chapeau avait deviné.

« La mort ? En y réfléchissant, est-ce vraiment un si lourd tribut pour devenir un… »


« Kami : Dieu. »

Tandis que la fumée, née des suites des techniques qui avaient frappé le maître moine, se dissipait, on pouvait la voir. La silhouette de Sen’sei Ketten, autrefois flatteuse – presque rondelette même – s’était amincie. Ses épaules, qui devenaient plus carrées, avaient même fini par adopter des contours étranges. Et malgré le brouillard, on voyait qu’il avait à nouveau ses deux bras.

La fumée était presque dissipée. La silhouette leva son bras droit. Aussitôt, l’épée du Dieu Cardinal retirée par Hyûga Tsuyoshi disparut… pour se retrouver dans la main de son possesseur. Et pour les Iwajins qui avaient encore la force de pouvoir regarder autour d’eux, ils avaient pu se rendre compte que les Dieux Cardinaux étaient eux aussi partis.

La fumée se dissipa enfin complètement. Alors, lorsque vous vîtes le Traître, vous comprîtes immédiatement qu’il avait fusionné avec les Dieux Cardinaux eux-mêmes… pour devenir quelqu’un ou quelque-chose qui était peut-être plus terrifiant que le Dieu Singe.


Sen’sei Ketten, forme Kami (litt. Dieu)


Sen’sei Ketten flottait dans les airs. Etrangement, il ne dégageait pas une quantité folle de chakra. Pour les plus doués en sensorialité parmi vous, on aurait presque crû qu’il en avait moins qu’avant. Et pourtant, vous aviez cette sensation, ce ressenti que vous ne pouviez rien faire contre lui.

Il regarda lentement autour de lui. Il découvrit alors la disparition du Dieu Singe, fruit de votre réussite à l’avoir scellé au sein d’un des vôtres. Il vit aussi bon nombre d’entre vous dans un état critique, certains ayant leurs jambes arrachées de leur corps. Un spectacle horrible mais qui n’entachait pas le visage de Ketten, qui semblait d’une sérénité divine.

Il avait échoué à faire sceller le Dieu Singe en lui. Mais au moins, les Iwajins l’avaient fait de son côté. Si tous ses objectifs n’avaient pas été remplis, le principal avait été un succès : le démon avait été éveillé et en étant enfermé dans le corps d’un shinobi, il avait été extrêmement affaibli.

« Je ne suis pas venu vous tuer. Maintenant que le démon est scellé, je n’ai rien plus rien à faire ici. »

Le Lieutenant de l’Homme au Chapeau se retourna à moitié, dans les airs. A priori hésitant, il vous jeta un dernier regard.

« Aujourd’hui, j’étais seul. Mais lors de la Grande Guerre, l’Homme au Chapeau et son armée seront là. Si vous voulez nous arrêter, vous devrez faire mieux. »

Il se retourna alors complètement, puis, toujours dans les airs, il se dirigea vers l’extérieur du village. En cela, il vous laissait avec une question que vous n’oseriez peut-être jamais vous poser : venait-il de vous avertir, ou avait-il exprimé un timide souhait ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

3/01. Unité Ichi Empty
Sam 12 Sep 2020 - 16:02
Concentré sur Ketten, observant avec attention les défenses qu'il allait devoir produire face à toutes ces attaques qui auraient tué n'importe qui, le rouquin serra les dents en voyant du coin de l'oeil le groupe deux se faire balayer. D'ici, il ne pouvait déterminer s'ils étaient morts ou vivants, mais une chose était sûre, leur piédestal avait été totalement brisé. Comme prévu, certes, mais il semblait qu'il les avait malgré tout atteins. Eux aussi seraient sans doute touchés, et ils ne pouvaient rien faire de plus de toute façon. Ce sceau démoniaque surpuissant et immense ne montrait aucun signe de faiblesse.

À leur tour, le choc se fit. Des hurlements retentirent ça et là, mais le souffle à moitié coupé, Ashitaka ne cria pas. En un éclair, son regard se voila de noir pour quelques instants, ses jambes n'étant plus que douleur. Étaient-elles seulement là encore ? Il en doutait. Mais il ne devait pas regarder pour le moment. Jetant un oeil autour de lui, il rattrapa Seika et Yugure qui étaient proches de lui dans leur vol plané et les colla contre son torse.

« Accrochez-vous ! »

Enchaînant les mudras une fois les mains libres, les gardant de son mieux contre lui, le guerrier roux utilisa l'air ambiant pour ralentir leur chute et ainsi attérir sans plus de mal. Les deux étaient-ils seulement conscient, c'était difficile à dire, mais lui-même luttait pour le rester. Pour garder son sang froid. La douleur se faisait de plus en plus violente, répétitive. Frappait sa tête aussi forte et permanente qu'elle pouvait l'être. Mais pour l'instant, il ne pouvait pas s'abandonner à cette dernière.

Il releva les yeux vers Ketten qui flottait dans les airs sans sembler avoir le moindre problème. Cela semblait désormais naturel pour lui, comme une chose hors de ce monde qui serait venue s'y perdre. Sans même se défendre, il n'avait rien subit de toutes les attaques qui lui étaient adressées. Dans de telles conditions, est-ce que continuer de se battre en valait la peine ? Quand un être était capable d'invoquer et de créer de tels cataclysmes, était-ce nécessaire de persister, face à des monstres qui n'avaient plus rien d'humains ? Le discours de l'Homme au Chapeau résonait alors, comme une absurdité supplémentaire. Les shinobis, surpuissants ? C'était lui et ses hommes de mains, les créatures les plus monstrueuses de ce monde, qui se disaient ses bénéfacteurs ? Grotesque. Comment des choses comme eux osaient-ils parler d'équilibre ? Ketten avait même récupéré son bras dans la manoeuvre, semblait plus puissant qu'au début même du combat. C'était donc ça, les dons de l'Homme au Chapeau ? Transformer des hommes en monstres pour atteindre un but qu'il clame souhaiter mais qui n'est peut-être qu'une utopie, voire un mensonge éhonté ? Souhaitait-il seulement l'équilibre, ou voulait-il devenir le dieu de ce monde en éradiquant tout le chakra, le sien mis à part ? Une créature surpuissante qui s'autodétruit en se réveillant ? Comme c'est convénient. Trop pour être crédible aux yeux du Jônin.

Atteignant le sol sans trop de mal, il relâcha ses deux camarades tout aussi blessés que lui à peu de choses près. Il essaya alors de regarder aux alentours, mais la poussière soulevée par les bras du démon n'était pas encore totalement retombée. La vision d'apocalypse qui s'offrait à ses yeux n'avait rien de rassurant. Une atmosphère de destruction emplie de poussière et lazurée de reflets flamboyants d'une lave encore bien trop chaude pour être ignorée. Il fallait désormais y faire face, s'occuper des blessés, mais surtout vérifier que personne n'avait la folie de vouloir pourchasser ce monstre immunisé à toutes les attaques qu'ils avaient pu tenter sur lui jusque là. À aucun moment, cette créature n'avait tenté de se défendre. Il n'en avait pas besoin. Il avait perdu cette humanité qu'il disait soutenir et à qui il souhaitait soit disant rendre l'équilibre.

Ces pensées arrachèrent un sourire énervé au Jônin qui voyait le village qu'il aimait tant dans cet état. Heureusement, ce n'était que des bâtisses, des rues, des objets. Mais s'ils n'avaient pas eu l'idée de sortir les villageois de là ? S'ils avaient suivi l'avis de Tsuyoshi et de Tenzin ? Combien de centaines de morts y aurait-il eu ? L'Homme au Chapeau s'en était-il soucié ? Aurait-il changé ses plans pour autant ? Sans doute pas. Il se moquait des vies humaines tout autant qu'il se moquait des pensées d'autrui. Fermé sur lui-même, il s'était déterminé un but et forçait les autres à obéir, à l'aider, sinon ils en venaient à mourir. Voilà qui était-il. Le Borukan ne pouvait donc qu'espérer que peu seraient ceux qui le suivraient.

Secouant la tête pour garder conscience, il invoqua alors Idoku pour lui venir en aide. Majestueux comme à son habitude, l'immense rapace observa les alentours, plissant les yeux à cause de la chaleur et des fumées.

« Le Dieu Singe a été libéré sur Iwa par Ketten. On a réussi à le sceller mais il a eu le temps de faire ce que tu vois là, avec l'aide de ce démon de moine. Il n'a plus rien d'humain. Je peux te demander de le suivre de loin, histoire de vérifier que personne ne va se jeter à la mort ? Si quelqu'un tente malgré tout, arrête le. Dis-lui qu'on a besoin de soins ici s'il te plait... »

L'autour observa un peu son camarade blessé. Il semblait douter.

« Ne t'en fais pas pour nous. Mes camarades ont aussi des invocations, et nos doubles chakratiques nous seront bien utiles. Va, et si heureusement, personne ne le suit, alors va avertir les médecins qui sont allés avec les villageois pour assurer leur sécurité. Nous aurons besoin d'eux ici. »

Forçant un peu un sourire, il attendit que Idoku hoche la tête et lâche un simple "Tiens bon." avant de s'en aller d'un puissant battement d'aile qui le propulsa en hauteur. Prenant de l'altitude, l'immense kuchiyose se mit alors à scruter avec attention, repérant Ketten sur son chemin de fuite et allant à la rencontre de quiconque tenterait de le suivre pour l'avertir. Plus tard, il pourrait se diriger vers le site où s'étaient installés les habitants d'Iwa pour aller chercher des médecins.

De son côté, Ashitaka qui avait encore du chakra de disponible enchaîna les mudras, créant deux doubles de lui-même. L'un d'entre eux alla directement voir Aimi, s'assurant qu'elle était en vie et qu'elle était consciente.

« Ça va aller ? J'ai envoyé Idoku chercher de l'aide et arrêter les fous qui voudraient achever ce monstre mais il va falloir tenir jusqu'à l'arrivée des secours. Tu t'en sens capable ? Un autre clone se charge d'aller trouver du matériel à l'hôpital, en espérant qu'il soit encore debout. »

Pendant ce temps, l'autre clone partit en direction de l'hôpital d'Iwagakure no Sato, là où il pourrait trouver du matériel qui n'avait pas été emporté. Brancards, pilllules de Rentanjutsu ou même bandages, tout ce qui serait trouvable serait utilisé pour aider chacun à tenir jusqu'à une arrivée d'aide.

Ashitaka, lui, restait le dos contre le sol, concentré sur sa respiration, essayant de garder conscience. Après quelques minutes, la douleur toujours permanente le brûlant entièrement, il essaya de son mieux de se faire des bandages pour éviter de perdre trop de sang, sans succès frappant.

HRP:
 

_________________
3/01. Unité Ichi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

3/01. Unité Ichi Empty
Lun 14 Sep 2020 - 15:10
3/01. Unité Ichi 22my




C’est drôle comment parfois l’espoir peut vite s’effondrer. Yugure, qui avait une totale confiance en les membres de son équipe, et donc par extension Seika, ne pense pas une seule seconde que les murs ne suffiront pas à les élever suffisamment pour éviter le coup puissant de Yonbi. Mais, apparemment, les murs ne s’élèvent pas suffisamment. L’Irounin est légèrement distrait suite au discours de l’homme au chapeau, après tout c’est la première fois que quelqu’un parle directement dans sa tête. Et ce n’est pas quelque chose dont il aimerait avoir l’habitude. Etant concentré sur les paroles de son interlocuteur lointain, qui a pour ainsi dire certains arguments convaincants, mais il n’a pas le temps de tout assimiler qu’un puissant coup vient frapper lui et ses camarades.

Le choc est tellement violent que l’adolescent a du mal à comprendre tout de suite son impact. Comme si son cerveau s’était brièvement déconnecté, ne se rendant pas tout de suite compte des conséquences. Mais alors qu’il baisse la tête, presque comme par réflexe que par réel envie, c’est uniquement à ce moment-là qu’il se rend compte qu’il lui manque quelque chose. Enfin, deux choses, pour être exact. N’étant pas habitué à subir des douleurs aussi lourde Yugure ne peut s’empêcher de pousser un immense râle d’agonie. Ce n’était jamais censé se finir ainsi et pourtant … c’est bien ce qui est arrivé. « Je suis un ninja médical je dois … Je-je dois vérifier » puis sa tête se tourner vers ses camarades pour remarquer qu’ils sont dans un état tout aussi pire que le sien. « Je dois faire quelque chose même si ça ne suffira jamais ».

Alors que l’irounin est en train de chuter, dû à la destruction des murs de Seika par le Dieu Singe, il commence par libérer un premier sceau de soin pour Seika, envers qui va les premières pensées, ensuite à sa senseï Aimi. Il se rend compte qu’il n’aura le temps que pour un dernier sceau de soin avant d’atteindre le sol. Il se remémore les paroles habituelles de son senseï « Un ninja-médical doit toujours être le dernier debout » mais, là maintenant tout de suite cela va à l’encontre de la pensée du jeune Irounin, préférant sauver les autres que sa propre vie. Refusant qu’une catastrophe comme ce qui est arrivé à Hana arrive à d’autre et libère son dernier sceau pour Ashitaka, qui parvient d’ailleurs à les empêcher de chuter violemment au sol.



Le garçon aux cheveux bruns continue de gémir au sol luttant difficilement à garder conscience pour que les sceaux de soins fassent le plus longtemps effet, même s’ils sont probablement inutiles face à l’ampleur des dégâts. Mais il ne peut pas rester sans rien faire et cela n’offre qu’un maigre réconfort parmi toute la douleur que son corps subit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

3/01. Unité Ichi Empty
Mer 16 Sep 2020 - 10:06
La création des deux murs par Seika est un acte millimétré et se voulant salvateur pour ses alliés. Si la précision est un coup de chance unique, elle n’est pas mécontente de pouvoir voir les quatre membres de son équipe actuelle se surélever. Elle ne regrette pas non plus d’avoir dit au trio qu’elle gérait : elle l’a fait, prenant sa confiance et la mettant en jeu sur cette seule action, la Yawa les a sans doute sauvés. Alors que la main du singe géant se dirige vers eux, la châtaigne semble momentanément entraînée dans un autre monde… En réalité, rien ne change autour d’elle, mais une voix lui parle, directement dans sa tête, et le temps semble se figer à cet instant précis. Elle ne comprend pas tous les propos de celui dont elle sait au moins qu’il est le plus grand méchant du monde, et tout revient à la normale.

La main heurte alors brutalement son mur, et c’est dans la foulée que la jeune fille comprend son erreur. Son œuvre n’aura été d’aucune utilité, et la douleur qu’elle ressent aussitôt – lui arrachant un gémissement violent – en est le résultat. Si son armure n’a pas suffi, qu’en sera-t-il d’Ashitaka et Yugure ? Vont-ils bien ? Sont-ils… Lorsque l’intervention du Borukan la rapproche de lui et de son équipier et ami, elle constate deux choses : les deux sont bien vivants, et… un regard vers le bas du corps des deux lui arrache une grimace de dégoût. La vue du sang, des membres ballants, ne l’effraie pas. Ce dégoût est dirigé à son propre égard, car une fois de plus, elle a été inutile…

Son esprit sombre lentement, et elle ne remarque pas la façon dont la chute est amortie, ni l’activation des sceaux de soin du Shimajima. Tout n’est que brouillard autour d’elle, mais elle finit par reprendre ses esprits, sans doute un peu grâce à la douleur. Du regard, elle cherche sa Senseï, mais ne peut la trouver, tant sa vue ne lui permet pas d’inspecter les environs éloignés. Elle voit trouble, et la fumée soulevée par le balayage de Yonbi n’aide pas. Ce qui n’est pas affecté, c’est son ouïe, et tout ce qu’elle entend, ce sont les voix de son esprit, qui ont remplacé celle de l’Homme au Chapeau. « Faible », « Inutile », « Nulle », sont les mots qu’elle se répète. Elle avait la confiance de ses alliés, et aucun ne s’en est sorti indemne, loin de là. Rampant vers Yugure, souffrant un peu plus à chaque centimètre parcouru, elle le regarde, les yeux pleins de larmes, et tente de prononcer des mots, de s’excuser, mais rien ne sort… puis son visage s’écrase sur le sol. Les soins du jeune homme ont épargné sa vie, mais il en faudra plus pour qu’elle puisse de nouveau marcher. Quoi qu’il en soit, ces murs auront été la dernière œuvre de Seika, son dernier échec, et la perte de ses jambes sera sa punition pour avoir engendré un tel désastre envers des personnes qu’elle aime.



résumé:
 

_________________
3/01. Unité Ichi Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Contenu sponsorisé

3/01. Unité Ichi Empty
Revenir en haut Aller en bas

3/01. Unité Ichi

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Events :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°3, Iwa : Éruption
Sauter vers: