Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 3/01. Unité Ichi
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

» 2/03. Unité sud
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 0:37 par Raibura no Kyūsei

» 4/04. Unité n°4
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 0:15 par Seiun

» 2/01. Unité nord
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 0:03 par Mawehara Miyuki

» 3/06. Nagamasa et Naari
3/02. Unité Ni EmptyAujourd'hui à 0:02 par Kawano Una

» Dans l'ombre des Kaguya [PV Nobuatsu Saji / Kaguya Wutu-Fuku]
3/02. Unité Ni EmptyHier à 23:28 par Kaguya Shitekka

Partagez

3/02. Unité Ni

Maître du Jeu
Maître du Jeu

3/02. Unité Ni Empty
Dim 26 Juil 2020 - 23:25


C'est enfin arrivé : le Dieu Singe est en train d'être réveillé. Mais malheureusement, ce n'est pas de votre fait, mais de celui d'un des Lieutenants de l'Homme au Chapeau et d'autres de ses alliés.

Heureusement, sur ordre d'Hyûga Toph, le village avait été évacué et même si le coeur de votre village est en train de céder face au Dieu qui veut en sortir, il n'y a pour l'instant aucune perte humaine à déplorer. Mais les choses pourraient bien changer si vous n'arrivez pas à sceller le Dieu Singe.

Fort heureusement, vous pouvez compter sur les Kinjutsu que certains d'entre vous ont pu apprendre et à une organisation idéale. Quatre unités spécialisées, dont la vôtre, sont chargées d'affronter le Dieu Singe et le Lieutenant qui est à l'origine de son réveil. Votre objectif ? Sceller le démon dans le corps de l'un des vôtres et sauver Iwagakure no Satô...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu Singe est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu de l'Eau dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu Singe sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par Hyûga Toph).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Okunote Senken

  • Miyamori Shuhei

  • Oterashi Yanosa

  • Hayai Taishi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Okunote Senken
Okunote Senken

3/02. Unité Ni Empty
Mar 28 Juil 2020 - 12:07
3/02. Unité Ni 24vc


Iwagakure no sato, village caché du Pays de la Terre et capitale du commerce. Cela faisait plusieurs jours que l'effervescence de ses rues florissantes avaient laissé place au silence morne de ses quartiers désertés. L'évacuation civile, déroulée sans accrocs, permettait à nos différents protagonistes de se concentrer pleinement sur la tâche qui les attendait. Le scellement d'un Dieu. Malgré les tonnes de consignes, de préventions et de conseils reçus en amont de cette importante journée, rien ne pouvait vraiment préparer un homme à ce genre d'instants. Il fallait les vivre.

Tandis que le binôme de Kazejin le plus détesté du village cuisinait du riz blanc dans leur bicoque Iwajukesque, la terre se mit à trembler plus tôt que prévu. D'abord de simples vibrations, qui força l'amarante à regarder son jeune frère assis dans la cuisine en quête de réponses, avant que la Terre ne s'éventre d'elle-même et menace de les engloutir. Heureusement, les membres de la fabuleuse équipe Une n'avaient plus rien à voir avec les simples Genin sortis de l'académie quelques mois plus tôt. Leurs réflexes affûtés réagirent dans l'instant et stimulèrent leurs muscles, les poussant à récupérer leur arsenal shinobi en quelques secondes seulement avant de quitter la vieille bâtisse qui s'écroula sur elle-même. Adieu le logement social qui les accueillait depuis leur arrivée du Désert.

D'une agilité équivalente à leur courage, Yugure et Senken parcoururent les ruelles prises de violentes secousses en direction de la place qui les attendait. Heureusement, un plan décidé en amont leur permettait de savoir quoi faire malgré le Chaos environnant. Les bâtiments s'effondraient, la Terre craquait sous le joug d'une puissance qui ne cessait de croître. Mais cela ne suffisait pas à démotiver nos Fils de l'Erg. Propriétaire de nombreux défauts, la lâcheté ou le déshonneur ne coulaient pas dans leur sang. Et ils avaient juré de défendre le village.


- Yugure... YUGURE ! Pas de conneries, ok ?! On se retrouve après tout ça. Ne prend pas trop de risques... S'il te plaît.

Le Genin avait hurlé son nom pour capter son attention. Ses paroles trahissaient une inquiétude monstrueuse à l'égard du seul être humain stimulant encore le cœur du balafré. Un frère qui ne partageait pas son sang, un ami qui l'avait vu grandir, rire et souffrir. Un frère qui l'avait vu pleurer. Il était hors de question d'imaginer un monde sans lui, alors cette idée ne traversa même pas l'esprit du plus vieux, qui s'échappa sans plus de cérémonie en direction du groupe qui l'attendait. L'Okunote n'avait rien d'un beau parleur et ne réussissait jamais à transmettre ses pensées, mais peut-être que le Shimajima avait compris au détour d'un regard la force du lien qui les unissait.

Quelques bonds menèrent le manipulateur de limaille au point destiné à l'unité Ni, uniquement composée de shinobis aux capacités respectées par l'enfant des dunes. Tout d'abord, Oterashi Yanosa. Terrible bourreau d'une humiliation brutale, sa force égalait au moins celle de sa Senseï, et son sérieux semblable à celle de son élève faisait de lui l'archétype du parfait shinobi. Bien que le Kazejin ne le portait pas dans son cœur, ressentant même une certaine hostilité à son égard, il ne doutait pas de sa puissance et de sa légitimité au sein de l'escouade.

Le Tellurique apparut d'ailleurs aux prunelles parmes du taciturne, accompagné de son fidèle acolyte et membre de l'équipe six : Miyamori Shuhei. Un Gladiateur dur à cuire, réservé et silencieux mais fier et combattif, héritier d'une lignée qui expliquait l'artéfact qu'il transportait au bras: Shugoshin. L'inséparable tandem formait un binôme amusant, qui au gré des rencontres avait su percer la carapace de l'Okunote. En effet, le blondinet représentait le seul semblant d'ami du Kazejin depuis la disparition d'Hana, même si la relation n'en était encore qu'à ses prémices.

Puis une voix s'éleva dans son dos, Hayai Taishi venait de les rejoindre. Ou bien était-il présent depuis le début ? Difficile à dire, tant l'excentrique Jônin pouvait parfois disparaître sans explications. Il restait un énorme mystère difficile à cerner. Senken ne savait même pas s'il l'appréciait ou non, perdu entre ses différentes facettes et ses étranges leçons prodiguées depuis l'Examen. Mais son grade ainsi que l'aura qui l'entourait ne pouvaient mentir sur son expérience. Plus qu'en séduction, l'Eclair Vert maîtrisait son art.

Mais l'heure ne laissait pas de place aux présentations ou à la rigolade, puisque le temps pressait et que la bâtisse sur laquelle s'était retrouvée l'unité menaçait déjà de s'effondrer. Les yeux alertes du shinobi au teint hâlé se déposèrent un instant sur son équipe formée au loin. Aimi, Seïka et Yugure restaient visibles de sa position, tant mieux. Il préférait sa situation d'isolé plutôt que d'imaginer le reste de ses camarades séparés. Connaissant les compétences et la valeur de la Chiwa, Senken estimait son frère en sécurité tant qu'il ne faisait pas trop l'idiot.

Un profond soupir, un échange rétinien avec le reste de son escouade, puis le silencieux reposa son attention sur le centre de la place protégée. Ici, l'Homme défiait un Dieu. C'était de la folie, de l'inconscience. Et plus les secondes défilaient, plus le torrent de puissance déferlant sur les environs l'aidait à réaliser leur bêtise. Pour qui se prenaient-ils, à penser pouvoir rivaliser avec la créature qui se terrait encore sous l'épaisse couche terrestre ? L'effroi dévorait doucement ses membres tétanisés par l'immensité de la menace.

Puisse-t-il se rendormir ou rester prisonnier de la Roche, ou la Mort viendrait faucher les âmes de nos arrogants protagonistes.



Dernière édition par Okunote Senken le Mar 4 Aoû 2020 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

3/02. Unité Ni Empty
Mar 28 Juil 2020 - 14:11
Un village fantôme, voilà ce qu'était devenu Iwa ces derniers jours. Les ruelles désertes, les restaurants vides, le temps où Senken et Shuhei mangeaient à l’œil paraissait bien lointain. Aujourd'hui, les esprits étaient bien moins joyeux et même l'humour de Shugoshin n'avait fait apparaître que quelques maigres sourires chez des Shinobis qui savaient que la bataille d'une vie approchait. Les Genins qui étaient restés protégés Iwa avaient été mis au courant du danger qui les guettait. Mais malgré cela, l'incertitude régnait. Les esprits étaient préoccupés, la vie était à l'arrêt. Tout le monde se préparait à sa manière à ce qui allait leur tomber dessus.

Shuhei avait d'ailleurs passé ces derniers jours à aider à l'évacuation du village. Bien que cela avait été très éprouvant, il n'en était pas moins naturel puisque le Gladiateur avait été le seul avec son Sensei Yanosa et son amie Karasu à explorer les environs du village pour y installer un campement afin que tout les civils Iwajins soient en parfaite sécurité. Les allers retours avaient été épuisants, et même si quelques habitants étaient naturellement opposés à l'idée de quitter leurs maisons, l'évacuation s'était globalement parfaitement déroulée. En quelques jours, Iwa était devenu complètement désert, ce dont Shuhei n'arrivait pas à s'y faire. Les seuls âmes qui vivaient encore ici étaient des Shinobis, qui allaient affronter une grande menace, la peur de la mort préoccupait probablement leur esprit.

Cette menace avait un nom. Yonbi. Un Dieu pouvait déferler d'un moment à l'autre sur Iwa selon l'intendante du village. N'ayant pas réussi à réveiller le Dieu à temps, il fallait s'attendre à se battre à chaque heure, à chaque minute, à chaque seconde. Les derniers jours avaient été très étranges pour tout le monde, tant la menace grandissait jour après jour. Et finalement, le moment tant redouté avait eu lieu. Ce qui étonnait Shuhei fut tout d'abord les dizaines et les dizaines d'oiseaux qui volaient dans le ciel, comme s'ils avaient senti que quelque chose se produisait. Puis, ce fut la terre qui tremblait de plus en plus fort sous les pieds du Gladiateur. Shugoshin et son porteur savaient très bien ce que cela signifiait. Il fallait sans perdre une seconde se retrouver au point de ravitaillement convenu par les autorités.

- Eh, gamin. Shuhei. Profite de ce que j'vais te dire, car ce sera surement la dernière fois. J'ai beau être chiant et t'en foutre plein la gueule chaque jour, j'tapprécie bien. Et pendant ces années passées avec toi, j'ai appris à te connaître. Et c'est pour ça que jte dis de pas trop en faire. Si tu vois que tu arrives à ta limite, ne crève pas pour rien. De tout les gladiateurs qui m'ont déjà manier, t'es peut-être celui avec lequel je me sens le mieux. Donc jveux pas que notre histoire se termine déjà, tu vois ? Alors crève pas, et on ira bouffer au resto' quand on l'aura battu, c'est clair ?

Alors que Shuhei se dirigeait à vive allure pour rejoindre son équipe, un sourire était apparu sur son visage. Le gladiateur était heureux. Heureux de partir combattre un Dieu, et satisfait que Shugoshin se livre enfin à lui. Le Genin lui répondit.

- Je ne t'ai pas encore offert ce que tu souhaites, mais combattre un Dieu, c'est pas si mal, non ? Haha. Tu as ma parole, Shugo. On bouffera au resto. Un bon plat de ramen. Et puis, on s’entraînera davantage. Et puis, on mettra une raclée aux Sabreurs. Et c'est pas un gorille qui m'en empêchera.

L'excitation d'affronter ce Dieu avait pris l'ascendant sur la peur de mourir. Pendant ces derniers jours, le Gladiateur s'était préparé mentalement à ce qui pouvait très bien être le plus gros adversaire qu'il n'ait jamais à combattre. Tout en sachant très bien la dangerosité d'une telle mission, Shuhei se sentait étrangement apaisé. Comme si rien ne pouvait lui arriver. Comme si le duo qu'il composait avec Shugoshin était invincible. La réalité en était bien évidemment tout autre, mais ce sentiment qui s'était emparé du jeune garçon lui était autant inconnu que bienvenue. Peut-être que ses gênes de Gladiateurs lui avait ôté cette peur de mourir, et que le combat qui s'annonçait avait réveillé une sorte d'instinct naturel.

Shuhei rejoignait finalement son escouade pour cette mission terriblement dangereuse. Ses camarades, il leur faisait une confiance aveugle. Okunote Senken, un Genin terriblement puissant avec qui il avait eu la chance de croiser le fer. Si son attitude était à l'opposée de la sienne, leur duel les avait rapproché. Shuhei respectait énormément ce Shinobi et c'était un réel plaisir de combattre un Dieu avec lui. Hayai Taishi. Jonin à grande renommée, sera chargé de sceller le biju. Mais outre son rôle, le Miyamori respectait énormément l'homme et sa puissance. Pour clore cette équipe, Oterashi Yanosa, son Sensei. Le Gladiateur le respectait plus que n'importe qui, il l'admirait même, et il était clairement une source de motivation pour lui afin d'affronter Yonbi. Même si Karasu manquait, elle avait été choisi pour défendre les dépouilles de puissants Shinobis d'Iwa, là où ses compétences seraient plus utiles. Shuhei espérait bien évidemment qu'elle s'en sorte, la Nara était sa meilleure amie dans le village, et le fait de ne pas avoir de vision sur ses faits et gestes le dérangeait. Malheureusement, il devra mettre cela de côté pour se focaliser à 100% face à son adversaire, Yonbi.

Les bâtiments de la ville s'effondraient les uns après les autres. De la poussière s'élevait dans le ciel tandis que les tremblements s'intensifiaient au fur et à mesure que les minutes passaient. Armé de son bouclier, le Miyamori apercevait les dizaines et les dizaines de Shinobis qui s'amassaient, prêt à tout pour protéger le village et pour vaincre la menace. Reconnaissant quelques têtes, son regard fut néanmoins planté dans la direction qui l'intéressait. En effet, d'une seconde à l'autre, Yonbi fera son apparition, ce qui sonnera le début d'un combat irréaliste, peut-être suicidaire, mais dans tout les cas terriblement excitants. Sors de là, Yonbi, et commençons les hostilités !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

3/02. Unité Ni Empty
Mar 28 Juil 2020 - 16:18
Des jours entiers, à essayer et essayer encore, à tutoyer le danger plus près que jamais ils ne l’avaient fait auparavant. Et pourtant, rien. Aucun résultat, à ce jour, malgré leurs essais répétés. Plus d’une fois, il avait plongé, rejoignant les strates qu’il avait côtoyé jadis lors de ses premières expérimentations d’assimilateur, provoquant volontairement secousses, tremblements, chocs divers et allant jusqu’à compromettre de lui-même la stabilité souterraine de certaines portions du volcan pas tout à fait en sommeil. Il avait tout essayé, ou presque, de même que nombre de ses coéquipiers, shinobis d’élite entre tous, mais rien, absolument rien. Allaient-ils se trouvé obligés d’excaver absolument toute la profondeur du volcan pour en drainer ce qui se trouvait à l’intérieur ? Tous leurs préparatifs à la surface auraient-ils donc été faits en vain ?

Une foultitude de questions se posaient, au coeur de cette cité fantôme qu’était devenue Iwa, et l’anxiété qui était née et s’était installée parmi les hommes et femmes restés en poste dans le village n’allait certainement aller qu’en grandissant. Yanosa, quant à lui, gardait le cap, aussi bien mentalement que physiquement, mais même sur sa propre psyché affûtée, cette situation commençait à avoir des effets indésirables. Et si il s’acquittait ce matin là comme d’habitude de son devoir en se fondant dans les souterrains de la cité pour y garder un œil sur toute perturbation qui pourrait finalement survenir, le fait que les solutions visant à les faire avancer se faisaient de plus en plus rare rendait cette tâche particulièrement frustrante.

Mais, de la frustration, le Tellurique dut bien rapidement passer à la concentration et la réactivité les plus absolues en début de matinée.

Il attribua d’abord les secousses à un exercice, pensant à tord qu’un Chôkoku avait été missionné ce matin là pour tenter d’excaver un pan de roche dans une section du village, mais cette hypothèse, il la défaussa rapidement. Il connaissait le planning. Il connaissait l’ampleur des techniques Chôkoku. Et lorsque les tremblements s’amplifièrent, sans marquer le moindre temps d’arrêt, et surtout que cette énergie aveuglante et saisissante lui assaillit les sens, Yanosa sut exactement à quoi s’en tenir : Yonbi, pour quelque raison que ce soit… venait de se réveiller. En hâte, comme un poisson dans l’eau au sein de cette roche qu’il avait coeur à défendre, l’Oterashi remonta à la surface, jaillissant comme un dauphin de l’océan en regagnant forme humaine. Et lorsque de ses yeux de chair et de sang il put voir la dévastation commencer à s’emparer du centre, ceux-ci s’écarquillèrent tandis que son corps continuait machinalement à bouger. Sa gorge se serra. L’heure était venue, enfin, et si il avait rongé son frein ces derniers jours voire même ces dernières semaines, souhaitant de tout coeur que cet abcès soit enfin crevé, il ne put s’empêcher de ressentir une profonde amertume. Ce que ce jour le forcerait à faire… à tenter de faire… pourrait changer Iwa à tout jamais. Le changer, lui, à tout jamais.

En grandes foulées puissantes et précises, le Chûnin aux cheveux rouges se mit en route. Les rapports en tout sens affluaient, et il apparut rapidement et très clairement à l’Oterashi que la cause de ce réveil impromptu se trouvait là, à l’extérieur de l’enceinte… et que les forces d’Iwa n’auraient pas que le Dieu Singe duquel s’occuper. Il rejoignit son poste, désigné en amont lorsque les équipes avaient été établies en coordination avec les différentes sections spéciales. A cet endroit, excentré sans pour autant se trouver acculé aux confins de la cité, il retrouva sans surprise ses trois coéquipiers. Senken, l’un des élèves d’Aimi, un manieur de limaille à la fierté plus vivace encore que la sienne, un expatrié aux ambitions bien tranchées qui était parvenu à maîtriser la technique interdite de scellement. Taishi, l’ancien membre du Sazori, avec qui il avait déjà partagé le goût du sang et de la sueur face à l’une des Fanatiques. Un soldat d’élite s’étant également approprié le savoir du Kinjutsu de Scellement, et bien décidé en ces temps troublés à défendre son village et les shinobis qu’il avait enfanté et enfanterait à l’avenir. Et enfin, Shuhei, l’un des élèves du Tellurique, accompagné comme toujours par son bouclier légendaire. Dans son regard, Yanosa lut une détermination calme et posée, en contradiction totale avec le brouhaha de la dévastation qui commençait à ravager les entrailles du village à quelques centaines de mètres de là tout au plus. Au loin, d’autres silhouettes se laissaient entrevoir dans le chaos : Aimi et Ashitaka, sur leur flanc gauche. Tsuyoshi et Jurôjin, sur leur flanc droit. Tout le monde à l’heure, au complet… tous prêts à faire face à l’apogée du danger et du pouvoir.

Brièvement, le guerrier aux cheveux rouges attrapa ses coéquipiers du regard.

« C’est l’heure, fit-il en forçant sur sa voix pour la faire passer au-dessus du vacarme ambiant. Senken… Shuhei… Quelqu’un est venu pour Yonbi. Tout ce qui n’est pas Iwajin… vous me l’écrasez sans sommation, compris ? »

Ses yeux s’attardèrent vers Taishi un court instant.

« Un peu tard pour restaurer ta maison, maintenant. Prêt ? »

_________________
3/02. Unité Ni Yanosa12
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai Taishi

3/02. Unité Ni Empty
Mer 29 Juil 2020 - 18:52
Taishi n’était pas d’un naturel pessimiste. Il préférait voir la vie de la manière la plus simple possible, si ce n’est que pour s’épargner les tracas d’une existence pleine de doutes. Évidemment, c’était facile à dire pour l’Éclair Vert, qui avait eu une vie tout sauf simple. Plusieurs avaient critiqués sa philosophie de vie au cours des années, mais elle était pourtant simple : il faisait son propre chemin, et ses propres choix. Ce n’était pas si différent du Bushido des Samourais, à la différence que l’Hayai ne couvrirait jamais ses actes sous l’égide d’une vertu. Il n’était peut-être pas honorable… Mais il était toujours vivant.

Et c’est avec cette mentalité qu’il accueillit l’alerte annonçant le réveil du dieu. La création de quatre équipes pour le contenir, et le sceller. Si une seule échouait, tous échoueraient, et ce serait la fin d’Iwa telle qu’ils l’avaient connus. Pour autant, Taishi croyait qu’ils pouvaient réussir. Ils devaient réussir.

Avant de partir, il avait jeté un dernier regard à son logis, la boutique du feu père d’Aimi. La femme l’avait hébergé quand d’autre lui aurait fermé la porte au nez, lui avait donné un futur quand d’autres auraient murmuré sa traîtrise passée. Le sol tremblait sous ses pieds et Taishi qu’il ne reverrait peut-être jamais cet endroit.

Il fut le dernier à rejoindre l’escouade Ni, ou comme Glouba aurait dit, « Team Glouba ». Le dindon était quelque part dans cette cité. À son habitude, il ne ferait son apparition qu’à l’instant qui lui apporterait le davantage de gloire.

L’Hayai se rapprocha des autres. Les bâtiments autour d’eux commençaient à s’écrouler. Iwa ne s’en sortirait pas sans destruction. Mais ce qui était détruit pouvait être reconstruit. Yanosa lui adressa la parole. L’Éclair Vert hocha de la tête légèrement.

« Et moi qui voulait un peu de tradition… Es-tu prêt à rembourser ta dette, Tellurique ? Le jour est là. »

L’Hayai n’aurait pas su dire si Yanosa était un ami, mais il était un frère d’arme, ce genre de lien qui n’est possible que lorsqu’on a risqué sa vie côte à côte jadis. Cette fois, L’Éclair Vert et le Tellurique combattait en tant qu’égaux et une fois encore, pour la protection d’Iwa. Taishi n’aurait pu souhaiter un meilleur allié car dans la personnalité rebelle de l’homme se cachait une détermination plus dure que la pierre de ce pays.

Shuhei. Le porteur de Bouclier était un shinobi prometteur, endurci et talentueux. Il portait sa tâche avec autant de persévérance que l’artefact légendaire qu’il maniait. Il donnerait sa vie pour Iwa, et Taishi n’en demandait pas davantage.

Et Senken… Le Kazejin n’était définitivement pas devenu shinobi grâce à ses talents sociaux, alors Taishi devait supposer qu’il était habile ailleurs. L’Hayai n’était pas un pessimiste après tout. Pour le reste… Un homme prêt à mourir pour un pays qui n’était pas le sien, c’était une pensée que l’Éclair Vert connaissait bien, lui-même Hijin. Senken était peut-être loin de son pays, mais il n'était qu'à quelques mètres de sa famille, ici, à cet instant…

Taishi joua des épaules en s’étirant légèrement, puis se tourna vers ses collègues. Il les savait fébriles, même si en apparence ils étaient calmes. Il le savait parce qu’il ressentait la même chose. Même en étant le plus expérimenté d’entre eux, rien ne pouvait le préparer à faire face à ce genre de chose. Le sort d’Iwa étaient entre leurs mains, un poids que personne ne souhaiterait jamais porter.

L’Hayai releva des yeux verdâtres, sa voix forte tranchant à travers la destruction.

« Vous savez ce que je vois ? »

Il eut un léger sourire.

« Je vois des visages de tous les coins du monde. Hijin. Tsuchijin… Et même Kazejin. Tous réunis sous la même cause. »

Le jônin commença à rouler les manches de son manteau vert, exposant ses avant-bras couverts de bandages.

« Et c’est pourquoi je sais que peu importe ce qui va sortir des entrailles de notre village, vous tiendrez bon. Vous ne céderez pas un seul mètre. Parce que nous ne nous battons pas uniquement pas pour Iwa, mais pour Hi, pour Tsuchi, pour Kaze et le Yuukan tout entier. »

Il arracha les bandages sèchement, exposant des mâchoires aux dents pointues, digne d’un prédateur.

« Nous allons contenir ce dieu, et nous allons le sceller. Puis nous purgerons ce village de quiconque a essayé, pitoyablement, de le détruire. C’est ce que nous ferons, quitte à mourir en essayant ! »

Il secoua la tête en se détournant pour faire à la destruction et au chaos.

« Il est peut-être vrai que nous n’avons jamais fait face à une telle monstruosité… »

Son sourire s’élargit avec un dernier coup d’œil vers ses alliés…

« MAIS ELLE N’A JAMAIS FAIT FACE À DES IWAJINS, ELLE NON PLUS ! POUR IWA !»

3/02. Unité Ni NnolejP

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
3/02. Unité Ni 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Dieu Singe
Dieu Singe

3/02. Unité Ni Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 18:44
Vous étiez préparés. Depuis que l’attaque de Mamushi et de son armée de mercenaires manipulés sur le village caché de la Roche, vous aviez cherché à en apprendre plus sur l’Histoire même de ce village. Autrefois Rokkusu, bâti sur un volcan éteint, vous aviez finalement découvert cette légende qui disait qu’un des Dieux y serait endormi et scellé. La promesse d’une puissance inouïe si scellée, le cauchemar d’une destruction si simplement libérée.

Hyûga Toph, l’Intendante d’Iwa, avait ordonné l’évacuation du village. Ainsi, votre cité était désormais devenue le terrain d’une entreprise folle : celle de réveiller le Dieu Singe. Mais vous ne pouviez qu’échouer, car vous ne possédiez pas la « clé » pour réveiller le démon qui sommeillait sous vos pieds. Mais le Lieutenant de l’Homme au Chapeau que vous ne tarderiez pas à rencontrer – et pour certains, le reconnaître – avait le Kinjutsu capable de faire ce que vous redoutiez.

Votre village était attaqué, et vous aviez rapidement compris que l’enjeu le plus important était ce qui se jouait en son sein. Car les tremblements étaient d’une intensité folle plus vous vous approchiez du cœur d’Iwagakure no Satô. Le Dieu Singe se réveillait de force.

Mais comme énoncé plus haut, vous aviez préparé une stratégie pour cette situation. Quatre unités spéciales furent constituées, incluant des shinobis qui avaient appris les deux techniques interdites des Derniers Gardiens. L’une visait à affaiblir le pouvoir du Dieu grâce à une énorme barrière qui l’entourerait, l’autre à préparer un sceau pour l’enfermer dans un objet ou dans le corps d’un de vos shinobis.

Pour votre formation, c’était Oterashi Yanosa qui avait la charge de participer à la Barrière Divine, dont la création devrait permettre de contenir le réveil du démon. Hayai Taishi avait pour tâche d’aider à l’élaboration du sceau, si important. Quant à Okunote Senken et Miyamori Shuhei, cela tombait sous le sens : ils devaient protéger leurs deux alliés pendant qu’ils maintiendraient leurs techniques. Un exercice qui s’annonçait délicat…

… mais en arrivant sur les lieux, vous comprîtes que préparés ne signifiait pas forcément être prêts.

Le Cœur commerçant d’Iwagakure no Satô était brisé, tout comme une bonne partie des quartiers résidentiels. A la place s’était installé un cratère brûlant dont la fosse ne tarda pas à trembler à nouveau. Puis l’effroyable arriva.

De l’abysse fumante fut projetée une gigantesque quantité de lave surpassant de loin les plus légendaires techniques Yoton. Il y en avait tellement que les masses semblaient s’étendre et parfois se séparer en altitude. Tandis que vos regards se tournaient vers ce ciel de basalte, vous étiez déjà face à une urgence folle.

Car tandis que deux d’entre vous devaient entamer la mise en place de leur Kinjutsu, vous deviez vous occuper de ces immenses quantités de lave. Car plus que votre sécurité, c’était possiblement tout le village de la Roche qui serait brûlé si vous ne faisiez rien.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayai Taishi
Hayai Taishi

3/02. Unité Ni Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 20:52
L’Hayai serra les dents alors que ce qui restait du quartier commençait à s’enfoncer dans les entrailles d’Iwa. Peu importe la finalité de cette entreprise, les dommages seraient d’un degré monstrueux. Pour autant, ils ne pouvaient perdre de vue leur vraie objectif, et les vraies conséquences d’un échec par ailleurs. L’Éclair Vert jeta un regard vers ses collègues.

« Yanosa est en charge de contenir le dieu, et moi, de le sceller ! Une fois l’opération commencée, il nous sera difficile d’effectuer des jutsus supplémentaires ! Senken, Shuhei, votre priorité absolue est de nous garder en vie suffisamment longtemps pour terminer le scellement ! »

Pas de place à l’erreur, ou ce serait la fin d’Iwa. Le sol se mit à trembler une fois de plus et une véritable tempête de lave émergea violemment de la fosse qui semblait servir de lit à la créature divine. Taishi jura à voix basse en regardant le liquide écarlate et mortel être propulsé dans le ciel, destiné à retomber incessamment sur le reste de la ville… Et eux, par la même occasion.

« Prenez garde à vos pas, l’Intendant a disposé des trous un peu partout dans les rues pour piéger d’éventuels attaquants, mais nous pouvons les utiliser pour contenir la lave loin de nous ou des autres équipes ! »


Taishi informa Senken et Shuhei de leurs positions approximatives. Sa première priorité était de commencer à sceller Yonbi, tout en s’assurant de ne pas recevoir une pluie de lave brûlante sur la tête. L’homme se mit à enchâiner les mudras avant de relever sa paume vers le haut.

« Bakuton ! Clay Wall Manifestation III ! »

Un sceau dans sa main brilla alors qu’un épais mur triangulaire en forme de V apparaissait au-dessus de leurs têtes, disposé de manière à retomber pour former un toit. L’assemblage était en fait fabriqué d’argile clanique, mais celle-ci était inerte. Même si l’argile fondrait immédiatement sous le contact du magma, le mur était extrêmement épais et leur donnerait quelques instants de répits. Sculptée dans l’argile du mur, une tête de dindon géante était déployée vers le ciel, comme un regard moqueur et défiant envers le dieu singe. Le toit était assez large pour tous les couvrir, s’ils restaient près les uns les autres.

La partie importante commençait désormais. Taishi rassembla ses mains, cherchant à se concentrer au milieu du chaos. Il chercha l’étincelle verte dans son esprit, celle qui pouvait déployer une technique aussi étrange qu’interdite…

« Kinjutsu ! Scellement divin ! »

Rien ne se passa d’abord, puis une certaine aura verdâtre vint entourer l’Hayai, signifiant que la technique était désormais déployée.

Maintenant, il suffisait de survivre…

Spoiler:
 

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
3/02. Unité Ni 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

3/02. Unité Ni Empty
Hier à 1:12
Droit comme un i alors que Taishi lui adressait la parole ainsi qu’à leurs deux coéquipiers, Yanosa sentait tous ses muscles raides et tendus. Ce n’était pas un combat qui s’annonçait, mais une véritable bataille pour la vie. Malgré tout, si les enjeux apparaissaient clairement pour tous de la même façon, le guerrier tellurique ne pouvait pas oublier quelle ambition il nourrissait, et quel prix il devrait être prêt à payer pour espérer la concrétiser. Se battre pour le Yuukan tout entier… en un sens, c’était effectivement son aspiration, mais entendre pareil discours de la bouche de Taishi, galvanisant et taillé sur mesure pour une occasion telle que celle-ci, avait de quoi le laisser dubitatif. Sans doute ne connaissait-il pas assez l’Eclair Vert pour pouvoir porter un jugement sur lui, mais à cet instant précis, il n’aurait pas su dire, dans le vacarme de la terre déchirée et des souterrains ravagés, si ses mots étaient plus chargés de détermination… ou de folie.

Quand bien même, il pouvait bien parler, car ce que l’Oterashi avait en tête était de la folie pure et simple de bout en bout. Même lui en était parfaitement conscient, et ce n’étaient pas les secousses toujours plus violentes qui agitaient le centre du village qui allaient le persuader du contraire. Sans sourciller, il opina du chef en captant du regard Senken et Shuhei, deux shinobis aux devenirs prometteurs qu’il voulait pouvoir suivre de ses propres yeux, expérimenter de ses propres poings. Il espérait sincèrement pouvoir le faire, mais le crépuscule de cette journée était encore bien loin… et lorsque les trombes de magma et de lave s’ouvrirent sous leurs yeux, les bâtiments du centre ville s’effondrant par dizaines dans le gouffre insondable dont s’apprêtait vraisemblablement à sortir le Dieu Singe, l’espoir semblait un luxe particulièrement irréaliste.

Ils n’étaient que des Hommes. Des êtres frêles, éphémères, fragiles. Et pourtant...ils se tenaient là, face à la dévastation millénaire, en connaissant pertinemment son origine, prêt à employer les savoirs ancestraux qui leur avaient été transmis afin de prouver qu’ils pouvaient être meilleurs que les générations qui les avaient précédé. Il ne fallait pas manquer d’orgueil, pour oser se formuler cette ambition là...et l’Oterashi n’en manquait certainement pas, même en cet instant, tandis que de gigantesques gerbes de lave jaillissaient soudainement du coeur du chaos qui s’ouvrait dans leur cité. Ils savaient tous ce qu’ils avaient à faire. Ils savaient tous, également, quel danger les guettait à la moindre imprudence, et le courage qu’il percevait des shinobis à ses côtés, en cet instant précis n’en était que plus pur. Sans un mot, Yanosa se mit en position d’un petit bond sur le côté, s’abritant sous les couches de protection formées par ses coéquipiers tout en se transformant entièrement en roche sombre et lisse.

Alors que les impacts et les coulées éclataient de tout côté, ses mains se joignirent alors, commençant d’abord lentement, puis tout à fait sûrement à composer le cycle de mudras nécessaires pour canaliser la technique que Toph lui avait transmis. Son regard, tout droit braqué vers les lueurs rouges et menaçantes là où s’était autrefois trouvé le centre ville, défiait le grand singe de sortir à l’air libre et de lui faire voir ses crocs. Depuis trop longtemps, la créature hantait ses jours et ses nuits, dictait ses pensées et ses actes : aujourd’hui, d’une façon ou d’une autre… cela prenait fin. Taishi à quelques pas sur son flanc, canalisant la technique de scellement sous l’impulsion de Teruyo dont la voix avait porté jusqu’à eux à travers le vacarme, le Tellurique accorda un dernier regard à Shuhei et Senken, des braises dans les yeux, tandis que de son corps sembla émaner un chakra tout à fait particulier. Leurs efforts, à tous, allaient pouvoir commencer à payer. Le plan officiel, être appliqué. Jusqu’à ce moment…

« … Allez… Viens… Qu’on en finisse... » murmura-t-il tout en se concentrant sur la barrière.

Spoiler:
 

_________________
3/02. Unité Ni Yanosa12
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

3/02. Unité Ni Empty
Hier à 15:40
Et en quelques secondes à peine, le village caché d'Iwa était devenu méconnaissable. Les quartiers résidentiels venaient de disparaître dans un vrombissement assourdissant, tandis qu'un énorme cratère venait d'apparaître. Shuhei plissait les yeux, à la recherche de ce Dieu Singe que Yanosa et les autres shinobis expérimentés lui avaient décris. Un gorille rouge à quatre queux dont la lave qu'il crachait pouvait faire fondre n'importe quoi... Telle était la description qu'on lui avait faite. Etait-elle conforme à la réalité ? C'est ce que Shuhei et Shugoshin n'allaient pas tarder à vérifier...

Malheureusement pour le duo inséparable, ce n'était pas le gorille qu'ils virent en premier, mais bien la quantité astronomique de lave qui venait d'être lâché dans les cieux. Il fallut quelques secondes pour que le Gladiateur comprenne réellement le danger qui menaçait tout Iwa. Ce fut d'abord la chaleur grandissante qui le ramenait à la triste réalité : les flots de lave continuaient inlassablement leur course et allaient bientôt engloutir tout Iwa. Les yeux du blondinet s'écarquillèrent, tandis que son regard balayait tout le village. Toutes les maisons, toutes les habitations, tout les bâtiments allaient très bientôt disparaître. Si... Facilement ? Tant de souvenirs qui allaient subitement être effacés ? Et que diraient la population qui a été évacué ? Il était tout bonnement impossible qu'ils puissent s'attendre à une telle chose. Les Iwajins allaient-ils revenir ici en voyant que toute leur vie se trouvait sous des tonnes de laves ?

Non. Il y avait une possibilité. Il fallait stopper cette lave, l'arrêter pendant qu'elle était encore en l'air ! C'était possible. Taishi était avec eux, et son Sensei Yanosa ! Ils pourraient à eux d'eux bloquer cette lave ! Et puis, il y avait la sensei de Senken aussi, juste à côté d'eux... Iwa allait ressortir indemne. Une fois que tout les Jonins allaient stopper la lave en première ligne, il pourra aider également. Shugoshin résistera à cette lave à n'en pas douter, et même s'il ne stopperait que quelques mètres de laves, cela suffirait à sauver une maison, ou même une rue... Hélas, les espoirs de Shuhei disparaissaient alors qu'une ombre venait de se dresser au dessus de lui. De l'argile. Taishi venait de créer un plafond, certes... Mais ce dernier n'était suffisant que pour leur escouade. Le Gladiateur n'en croyait pas ses yeux. Iwa allait tomber.

- Mais qu'est ce que... Et Iwa ?! Il faut protéger Iwa ! Sensei !

Tout les efforts de l'équipe Six avaient ils été vains ? Cette mission souterraine pour créer des routes sécurisées, cette exploration dans le but d'évacuer la population pour mieux protéger le village... Tout cela n'était que du vent ? Pourquoi y'avait-il un changement soudain de plan ? Shuhei ne comprenait plus rien. Ce dome était certes important, il ne protégerait qu'une petite partie d'Iwa...

- Shuhei. Suis. Tes. Ordres. Protège ton Sensei et Taishi. C'est tout.

Le calme inhabituel de Shugoshin venait de le ramener à la raison. Les yeux du Gladiateur parcouraient ceux de son groupe. Yanosa... Shuhei ne l'avait jamais vu de la sorte. Un mélange de détermination et de haine se lisait dans ses yeux. Tout deux avaient accepté la situation telle qu'elle était. Et pourtant, il le pouvait encore. Se détacher de son groupe, face à la lave, pour sauver ce qui pouvait encore être sauvé. Même si ce n'était qu'une minuscule partie, cela serait plus utile que de rester à ne rien faire sous un toit d'argile ! Mais Shugo avait raison. Depuis l'Académie, on lui avait appris à respecter les ordres de ses supérieurs. Taishi avait une expérience infiniment supérieur à la sienne. Même si la lave venait tout détruire autour de lui... Même si le village allait disparaître dans une fraction de seconde... Il se devait d'obéir. De rester sous ce toit d'argile. De ne rien faire. D'attendre son moment où il pourrait être utile. Même s'il le comprenait au fond de lui, le doute pouvait très clairement se lire dans son visage. Etait-ce la bonne solution ? Après tant de temps passés à protéger Iwa, voilà que le village allait subir d'énorme dégâts, en si peu de temps ? Yonbi était à peine apparu. Et pourtant, un cataclysme qui ne serait jamais passé dans l'esprit de Shuhei allait très certainement se produire, sans qu'il ne puisse rien y faire.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Okunote Senken
Okunote Senken

3/02. Unité Ni Empty
Hier à 18:29
3/02. Unité Ni 24vc


Les inspirations de l'amarante emplissaient ses poumons d'un air lourd et oppressant, maître de la scène qui se déroulait sous ses prunelles appréhensives. Des quatre shinobi sélectionnés pour former l'unité ici présente, le taciturne était assurément la personne la moins patriote, la moins attachée au village père d'innombrables souvenirs pour de nombreux Iwajin. Pourtant, lui et son frère avaient tout de même choisi de le défendre aujourd'hui. Mais pour quelles raisons, exactement ?

Par curiosité ? Peut-être. Par fierté ? Certainement. Mais le principal défaut des hommes restait leur prétention. Que faisaient-ils exactement amassés autour de cette place, dans l'attente d'une créature mystique dont le pouvoir gargantuesque semblait déjà serrer sa gorge d'un impitoyable étau ? Un Dieu, voilà ce que nos protagonistes souhaitaient affronter. Et cette idée terrorisait l'enfant du Désert. Superstitieux depuis la naissance, les comtes et légendes parcourant le Yuukan avaient fondé, chez le balafré, un étrange mélange entre la crainte et le respect à leur égard. Mais son arrogance l'avait poussé à se présenter au front d'un combat sûrement perdu d'avance.

Les paroles de ses ainés - bien plus expérimentés - le sortirent de sa torpeur, ramenant le silencieux aux lourdes responsabilités qui l'attendaient. Protéger ses camarades, coûte que coûte. Des ordres simples qui ne reflétaient pas la réelle complexité de la tâche. Ses poings se serrèrent tandis qu'il écoutait le discours avisé de l’Éclair Vert, sans comprendre comment ce dernier trouvait la force de parler autant devant un tel spectacle. Le Kazejin, plongé dans un éternel mutisme, restait cependant concentré sur le centre de la place protégée. Couverte de craquelures, cette dernière ne tarda pas à voler en éclats sous une dernière secousse trop violente pour être contenue.

Peu importe les origines, peu importe les raisons, la monstrueuse masse de lave projetée par les entrailles de la Terre ne comptait épargner personne. A l'ombre d'un premier assaut qui atteignait les cieux, le manipulateur de limaille mit du temps à réagir au sinistre signal envoyé par la créature sortie des Enfers. Heureusement, le Jônin assuma son grade et secoua le Terrifié grâce à ses consignes pragmatiques. Il fallait agir, et vite. Il fallait survivre. Le nuage de magma atteignit alors son apogée et entama son impitoyable descente en direction du village.

Mais enfin, alors que le voile mortel se rapprochait affreusement de ses premières victimes, le corps du Fils des dunes se détendit dans un souffle expiant ses doutes. Il venait de trouver le courage nécessaire à l'affrontement, puisant dans ses tripes pour oser lever les mains face au Démiurge. De sa peur venait de naître sa détermination, et l'étincelle embrasa ses pupilles ternies par le Chaos dont il se tenait jusque-là spectateur. L'Hayai, peut-être sans le savoir, avait joué un rôle plus qu'important dans l'éveil du shinobi à la jarre.

D'un geste vif, Senken sortit un rouleau qu'il activa d'un simple mudrâ pour en libérer une importante quantité de limaille. Ses mains s'agitèrent ensuite dans une série de gestes fluides et travaillés, tandis que sa jarre entière se désagrégeait déjà dans un opaque essaim de son précieux matériau. Le tout s'éleva puis se solidifia en un robuste et imposant mur horizontal venant s'assembler à la défense mise en place par l'artiste à l'argile. L'alliance des deux défenses permettait alors de mieux encaisser l'assaut tout en offrant une bien plus large zone de sécurité à nos camarades.

Aucuns doutes n'agitaient les pensées du Genin à la cicatrice, focalisé sur la protection de son escouade. Contrairement au Miyamori, l'avenir des maisons ou autres restaurants ne l'intéressait guère. Ces choses se reconstruisaient. Les souvenirs liés à ces bâtisses, eux, demeuraient éternels. Seule leur survie comptait réellement, et c'est uniquement pour celle-ci que l'Okunote comptait se battre.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi

3/02. Unité Ni

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°3, Iwa : Éruption
Sauter vers: