Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

3/04. Unité Yon

Maître du Jeu
Maître du Jeu

3/04. Unité Yon Empty
Dim 26 Juil 2020 - 23:33


C'est enfin arrivé : le Dieu Singe est en train d'être réveillé. Mais malheureusement, ce n'est pas de votre fait, mais de celui d'un des Lieutenants de l'Homme au Chapeau et d'autres de ses alliés.

Heureusement, sur ordre d'Hyûga Toph, le village avait été évacué et même si le coeur de votre village est en train de céder face au Dieu qui veut en sortir, il n'y a pour l'instant aucune perte humaine à déplorer. Mais les choses pourraient bien changer si vous n'arrivez pas à sceller le Dieu Singe.

Fort heureusement, vous pouvez compter sur les Kinjutsu que certains d'entre vous ont pu apprendre et à une organisation idéale. Quatre unités spécialisées, dont la vôtre, sont chargées d'affronter le Dieu Singe et le Lieutenant qui est à l'origine de son réveil. Votre objectif ? Sceller le démon dans le corps de l'un des vôtres et sauver Iwagakure no Satô...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu Singe est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu Singe dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu Singe sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP par Hyûga Toph).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Amiko

  • Jiki Masami

  • Itö Luna

  • Miyamoto Teruyo

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Amiko
Amiko

3/04. Unité Yon Empty
Lun 27 Juil 2020 - 23:54
3/04. Unité Yon Yjon

Éruption


Été 204 – Iwa - Event 5

Amiko n’avait jamais vu Iwa sous ce nouvel aspect. Cette cité commerçante et militaire florissante, animée par ses habitants et ses shinobis, les animaux et les quelques végétations, faisaient place à un spectacle bien triste et différent. En effet, l’évacuation ayant été lancée quelque temps auparavant, le silence dominait le village rocheux et le calme était bien pesant. Des barricades, des boutiques cloîtrées pour empêcher les vols, pas un bruit, seul celui des feuillages et du vent qui venait caresser la peau des dernières vies toujours présentes sur la capitale.

De toute sa famille de cœur, l’assimilatrice était la seule qui était restée pour participer au réveil de dieu Singe, orchestré par Toph. Elle avait reçu la lettre de sa précieuse amie, celle qui lui expliquait qu’elle avait été missionnée pour se rendre vers l’inconnu. Jamais elle n’oublierait les mots qu’avaient gravé Fuyumi sur ce papier et elle espérait prodondément pouvoir la revoir un jour.

Tous en plein préparatif pour un événement que la Sakki redoutait, personne ne pouvait s’attendre alors à ce qui se déroula en ce doux matin d’été. Contre toute attente, à la surprise de chaque individu siégeant à Iwa, la terre se mit à trembler. Doucement, timidement, puis de plus en plus intensément, jusqu’à devenir très déstabilisant. Au point d’affoler tous les shinobis se trouvant près du centre du village, notamment lorsque le sol commença à s’effriter. Un grondement se fit entendre, lié à la cassure de la terre alors que tout simplement, le cœur du village devenait petit à petit un trou qui signifiait la déchéance.

Complètement immobiles, ses jambes refusaient de se mouvoir, alors que ses pupilles rosées se posaient sur la poussière qui recouvrait les hauteurs du centre d’Iwa. Son regard s’écarquilla alors qu’elle pensait à sa maison, aux boutiques qui témoignaient de cet Iwa dynamique, plus rien, et cela semblait continuer sans s’arrêter. Des mouvements et des cris firent sortir la genin de sa torpeur, ses yeux brillaient d’une lueur apeurée, cherchaient les membres du groupe dans lequel elle avait été assignée durant les préparatifs.

Presque perdue, désorientée sous cette agitation, elle laissa ses pas la guider, se rapprochant avec précaution du centre en train de s’écrouler. Si la jonin ne l’avait pas mise au courant pour l’existence de Yonbi, elle se serait trouvée dans le plus grand des mystères. Alors, elle comprenait petit à petit, ce qu’il se passait. Comment cela était-il possible ? Tout cela arrivait bien trop tôt, Amiko ne se sentait pas prête et redoutait de devoir vraiment affronter cette créature divine dont la seule contemplation au temple Borukan lui avait fait froid dans le dos.

Pourtant, elle souhaitait profondément que ceux qu’elle chérissait puissent retrouver l’endroit où ils vivaient, de pouvoir s’y trouver en sécurité. Une pensée se dirigea vers le rouquin qui devait s’activer de son côté aussi. Lui, il serait courageux comme tous les autres, alors à son tour de se joindre à son équipe et à ne pas laisser ce dieu entacher tout ce pourquoi ils se battaient.




Spoiler:
 

_________________
3/04. Unité Yon 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Jiki Masami
Jiki Masami

3/04. Unité Yon Empty
Mar 28 Juil 2020 - 10:09
Jiki Masami • « Fais chier quand même ... »

Marmonna alors dans sa barbe qu'elle n'avait pas la Jiki. Elle se demandait surtout ce qu'elle faisait là dans une pareille situation. Un monstre colossal s'était éveillé, et il aurait été bien plus sûre de partir à ce moment-là. Qui aurait pu la traquer ou la rattraper dans ces conditions ? Sûrement personne ! Au lieu de cela, sans trop savoir, Masami était embrigadée dans cette aventure magmatique et terriblement dangereuse. Elle allait affronter de ceux disent un dieu. La châtaigne se contentait de dire un démon à queues, elle ne voyait pas un dieu dans une grosse bête âgé de plusieurs millénaires, certainement. En autant de temps, heureusement qu'elle avait eu le temps de s'entraîner ! Ce serait un comble.

Vu comment cela se passait, elle doutait que Toph ou Yanosa soit à l'œuvre du réveil du monstre. Cependant, le village était aussi prêt que possible. L'évacuation avait été faite, des entraînements à ce genre de situation, même des apprentissages pour des techniques spécifiques. Masami n'était pas de ceux-là, pourquoi devrait-elle perdre du temps d'entraînement pour apprendre une technique qui pouvait servir pour les autres ? Elle avait tant besoin de nombre de capacités avant même de penser aux autres. La question que tout le monde devait se poser, mais qui avait éveillé le monstre ? Peut-être s'était-il réveillé de lui-même ? Dire que Toph sensei avait cherché à le faire, elle devait être ravie, quoi que ...

Masami se moquait éperdument du village, ces maisons vides ou même ses habitants tant qu'elle pouvait survivre. Elle s'entraînait autant que possible pour cela, voir un nouveau matin se lever. C'était son unique objectif de chaque journée, et jusqu'à là, tout allait bien. Un affrontement allait avoir lieu entre leur groupe, d'autres aussi d'ailleurs, et le monstre. Il y avait peut-être même un petit bonus à la clé, mais peu importe. Elle vivrait, coûte que coûte. L'adolescente ne savait pas si ses techniques étaient adaptées à des catégories pareilles, mais si elle y arrivait, cela était un bon signe pour son plan final. La volonté de Toph sensei était claire, sceller le démon dans un corps d'un ninja Iwa. Elle serait surprise si jamais elle choisissait quelqu'un d'autre qu'elle-même. Si jamais Masami se retrouvait dans sa situation, elle n'aurait pas hésité une seule seconde. D'ailleurs, celle qui était nommée l'intendante du village caché d'Iwa lui avait donné des ordres précis. Objectif majeur, il fallait protéger les utilisateurs des techniques anti-démon. C'était logique jusqu'à là. Ce qui lui fit plaisir était l'ordre de tuer quiconque chercherait à perturber le rituel. Enfin un ordre intelligent depuis qu'elle était arrivée dans ce village de pacifistes et de mous du bide. Il ne fallait pas lui dire deux fois, la Jiki développait son arsenal dans le seul but d'assassiner en toute efficacité. Le fait de rester en vie pour l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni était une base, évidemment, c'était inutile de lui dire pour le coup. Limiter les pertes, moui, pourquoi pas. Elle était surtout d'avis que chaque personne devait s'occuper de soi seul. C'était le problème de chacun de rester en vie. Il n'y avait rien d'autres, et vu que Toph était pour le moment plus puissante qu'elle, la châtaigne allait les suivre à la lettre.

Le village était enfin calme, personne pour troubler le silence. Masami s'y faisait parfaitement sans aucun souci. Elle ne rêvait que d'être seule et au calme, elle qui n'avait que vécue en communauté très, trop peuplée. Elle se déplaçait de toit en toit car les rues étaient occupées par des palissades de fortunes. Lorsque la terre se mit à trembler, alors la mission débuta. Il fallait se rendre à l'endroit prévu, et protéger ceux qui risquaient tout pour contrôler et dompter la bête. Toujours aussi calme, froide même, Masami se dirigea vers le lieu de rendez-vous comme si de rien n'était. L'apocalypse pouvait avoir prit rendez-vous aujourd'hui, ce n'était pas pour cela qu'elle allait perdre ses moyens. En même temps, bien qu'elle ne soit qu'une genin, comme Tenzin le disait, elle faisait partie du Sazori, et cela faisait des semaines qu'elle avait appris ces informations. Ce n'était donc pas tellement une surprise.

Masami arriva alors en position et elle découvrit une gamine présente, apparemment, pas vraiment détendue. Elle l’observa un bref instant afin de jauger sa puissance par rapport à la sienne, et elle ne se sentait pas vraiment en défaut. Elle restait concentrée et veillait autour d’elle à ce qu’il se passait. D’après les informations, on devait être quatre personnes, il en manquait par conséquent deux. C’était qu’elle avait fait des mathématiques à l’académie ! Cela en jetait pas mal quand même.

Jiki Masami • « Reste concentrée, nos cibles ne vont pas tarder. Les gens qui ont éveillés ce monstre ne vont pas nous laisser tranquille. Tous vont chercher à s’approprié les pouvoirs du monstre. Il faudra tous les tuer… jusqu’au dernier. »

Déclara simplement sans se présenter la Jiki toujours aussi froidement et détachée. Elle était vraiment une tueuse née, enfin, c’étaient surtout les circonstances de son enfance qui faisait cela en fin de compte. Masami détacha alors une grande sacoche de sa ceinture, et elle commença à préparer un véritable terrain miné. En effet, elle commença à disposer tout autour d’eux dans une zone moyenne des makibishis. Elle laissait seulement une dizaine de mètres de rayon autour d’eux de libre pour leur opération. Elle attendit évidemment l’arrivée des deux autres afin de compléter pleinement la zone. C’était ici que la châtaigne désignait sa zone d’attaque. Quiconque d’apparence hostile sera abattu en pénétrant dans la zone. C’étaient les ordres non ? Posant au sol le sac quasiment vide, elle sortit d’une autre sacoche un kunai qu’elle prit en main. Cela pouvait paraitre léger comme arme dans ce type de circonstances, mais entre ses mains, cela pouvait rapidement se transformer en arme mortelle.



Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Itö Luna
Itö Luna

3/04. Unité Yon Empty
Mar 28 Juil 2020 - 15:58




Un premier craquement s’étendait sous le village dans un sourd et lourd cri grave, suivi d'un second et d’un troisième. Sous le fracas du substrat rocheux, la terre se mettait alors à gronder laissant entrevoir la souffrance de celle-ci dans un intense tremblement. Ne s'arrêtant plus, les ondes de secousse poussaient chaque seconde vers l’éternité, laissant percevoir un futur chaotique. Dans un premier temps, ce furent les bâtiments des quartiers commerçant les plus fragiles qui s’écroulaient sur le sol, ne pouvant résister à l’intensité du tremblement de terre laissant une première vague de poussière s'échapper dans le ciel bleu d’Iwa.

Puis un quatrième fracas, bien plus intense, bien plus profonds ressemblant bien plus à un corps de guerre venant des entrailles de la terre, celui qui sonnait la charge, celui qui sonnait la fin. Dans ce murmure bestial suivait un silence comme je ne l’avais entendu, comme si la nature elle-même s’était tu face à la bête, comme si Mère désapprouvait ses premiers enfants, comme si la tristesse s’emparait d’elle face à son réveille.

Un nuage de désastre s'empara de fût quartier commerçant, s'effondrant totalement sur lui-même, la poussière jaunâtre s’envolait en une succession de vague montant en l’air. Suivi de peu par la couleur du désespoir et de la fin, le nuage se transformait en une sombre marée, rayonnant de sa chaleur infernale, pourvoyant peur et effroi.

De ma position, le désastre digne d’un chef-d'oeuvre théâtral me paraissait bien morne. Tant de bien et de sueur disparaissait sous le souffle volcanique de celui qui s’éveillait après un long sommeil. Face à cela, le doute commençait à glisser dans mon esprit. Moi qui pensais encore hier que celui sous nos pieds n’était qu’une âme vierge d’humanité, mes sentiments s'obscurcissaient à la vue de l’ampleur des dégâts sur le village. Le trou béant que provoquait seulement son réveil me montrait pour la première fois la véritable réalité et puissance phénoménale de ce Dieu. Étais-je véritablement dans l’exactitude en pensant qu’elle pourrait être en liberté ? En voyant les images devant moi, en ressentant la force, mon cœur me répondait que non. Aussi puissants et gigantesques qu’ils soient, ses choses venue tout droit d'un passé révolu ne s’étaient pas endormi pour rien et le réveille de ses colosses n’auraient pas dû être fait par les hommes. Les roches fumantes de poussières qui tombaient en pluie sur les habitations, n’étaient pas une chose naturelle et également cette masse noire que j’avais l’impression de voir bouger à travers l’épais brouillard de gravats. Me déplaçant comme je le pouvais dans le village, je devais rejoindre au plus vite l’unité qui m’avait été affectée pour arrêter cette chose… Pour arrêter ce Dieu !

Si ce titan parvenait à sortir de l'enceinte que les courageux shinobis avaient créée pour lui, c’était la fin de tout. Le peuple, le pays, le monde tomberaient sous sa joute de destruction. Et si ce démon devenait le jouet d’un homme, je n’arrivais pas à imaginer ce que pourrait devenir Mère de tous.

L’homme au chapeau était pour moi, un inconnu. Prêcheur de bonne parole, mais effectuant de mauvaises actions pour ce faire comprendre. En ce jour, face à cet événement que j’avais sous les yeux, l’homme au chapeau devenait pour moi un fou. Un homme voulant égaliser avec les seuls vrais Dieux, dont notre Mère à tous. Un homme que je devais à tout prix stopper dans son élan d’ivresse, pour Iwa et aussi bien pour le monde.

Mon objectif m’apparaissait maintenant en visu. Deux jeunes femmes s’y tenaient, face aux cratères qui s'enfonçait encore et inéluctablement sous la fureur de la terre. Sur cette bâtisse renforcée pour une guerre qui n’en était finalement pas une, j'atterrissais venant du ciel en son centre. ⬽ Ce n’est pas une guerre en face de nous… C’est une possible fin. ⤘ Lâchais-je aux deux qui voulaient bien l'entendre.

⬽ Tâchons de décaler celle-ci à un autre temps. ⤘


_________________
3/04. Unité Yon 1529 3/04. Unité Yon 1542
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

3/04. Unité Yon Empty
Mar 28 Juil 2020 - 21:13

Un futon sur un toit. Une ombrelle plantée dans un pot de fleur. Un vieux bac de bois, de l’eau fraîche. Un petit cercle de pierre, une petite grille calcinée et les reste d’un feu de camp de fortune. Une paire de chaussures au pied du futon. Une seule chaussette ressort en venant lécher les lacets défaits. Puis la suite, le changement.

D’abord un bourdonnement qui résonne dans l’air. Le silence est brisé, les oiseaux s’envolent vers les terres et les montagnes. C’est un signal. Le gargouilli est rompu lorsque le sol s’entre-déchire. Un soubresaut, puis un deuxième, encore et encore. La terre ronronne. La terre remue. La terre tremble. Le village visite les entrailles de sa terre natale au moment où le voyageur endormi sort finalement de sa torpeur. Le Dieu sort de son hypogée. Debout dans la fosse, il surplombe la ville. Autour de lui, ce n’est que ruine et désolation.

Mais au travers de ce chaos, la vie s’organise. Un homme, une femme, tous shinobis. Ici, là, là-bas, ici, tous shinobis. Céans, la jeunesse figée, la jeunesse sure d’elle, la jeunesse motivée. Derrière, la naïveté. Cachée ? Caché ? Le foyer a fissuré. L’ombrelle gît, sur cette toiture plate, l’engrais renversé à côté de sa tige délicate, de ses baleines fragiles et de sa fine couverture de riz. Un futon pendouille, de l’eau coule et une chaussette esseulée pleure sa solitude. Mais une porte s’ouvre. Le foyer fissuré à fait son office.

* Keuf keuf keuf … *

Passant la barricade défoncée, une chevelure rousse détrempée comme une partie de ses vêtements fait son apparition. La toux semble passer à mesure que l’homme se rapproche du groupe de jeunes femmes. Il sort en sautant à cloche pied, un pied nu. Un soulier sous le bras, l’énergumène se démène pour enfiler celle qu’il a sous la main dans une chaussette noire aux motifs de tournesol enfilée sur son pied. Il lève la tête.

« Vous auriez pas vu ma chaussette par hasard ? Je suis tombé dans le trou du toit. Elle doit être le haut … Ouais bon … c’est pas grave. C'était quand même un cadeau de ma fille. »

Il enfile la seconde basket avant de se redresser et d’ébouriffer ses cheveux ruisselants, signe d’une certaine gêne pour ceux qui avaient l’habitude de le côtoyer et de regarder les personnes autour de lui en souriant.

« Masami ! Luna, content de te revoir, même si les circonstances ne sont pas les meilleures. Quant à toi, tu dois être Amiko. »

Tous comme les autres, j’étais là pour tenir un rôle bien particulier, sceller le démon à quatre queues et éviter qu’il ne réduise en cendres tout le village. Si je n’avais pas eu la réponse que j’attendais quant à savoir dans quoi … ou dans qui nous devions sceller le monstre, j’espérais désormais que le choix avait été fait, pour le bien du village, et pour le bien du Yukkan.

Quelque peu poussiéreux et trempé, esseulé depuis l’évacuation de ma famille, je m’étais installé à quelques pas du point de rassemblement afin de me tenir prêt le cas échéant et au final j’avais vu juste, même si l’effondrement du toit aurait pu être bien plus dangereux.

« Luna a raison. Faisons tout pour que demain soit un autre jour où l’on puisse voir le soleil. »

Prenant finalement une envergure bien plus responsable malgré la faible hauteur de mon mètre soixante. M’approchant de la jeune fille que je ne connaissais pas, je posais une main amicale sur son épaule.

« Rassure-toi, nous sommes tous là, fais de ton mieux et tout se passera bien. Et puis à titre personnel, je ne compte pas laisser mourir mes camarades. »

Ces dernières paroles étaient dictées par la raison et une réelle conviction en même temps que je me tournais vers Masami en les prononçant.

« Content que tu sois parmi nous. Je ne pouvais pas trouver une meilleure coéquipière pour lui offrir toute ma confiance. Je sais que je peux compter sur toi. »

M’avançant finalement de quelques pas, je regardais les dégâts déjà provoqués, mais aussi les autres groupes s’organiser tout autour de nous. Emplissant mes poumons d’air, aussi surprenant que cela puisse être, encore plus pour Masami, je hurlais du mieux que je pouvais à mes pairs dans cette épreuve.

« COMMENÇONS TOUT DE SUITE !J'AI FOI EN VOUS ! J'AI FOI EN NOUS ! »

Finalement, me retournant, offrant un sourire entendu à la samouraï, je me reculais derrière tout le monde avant que l’on entame les hostilités. Positionné dans une zone qui devait, je l’espère, être la plus sécurisée pour moi, voyant ma jeune amie lancer ses makibishi, j’en profitais pour en faire autant. Après tout, je n’aurais guère l’occasion de les utiliser plus.

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Dieu Singe
Dieu Singe

3/04. Unité Yon Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 18:45
Vous étiez préparés. Depuis que l’attaque de Mamushi et de son armée de mercenaires manipulés sur le village caché de la Roche, vous aviez cherché à en apprendre plus sur l’Histoire même de ce village. Autrefois Rokkusu, bâti sur un volcan éteint, vous aviez finalement découvert cette légende qui disait qu’un des Dieux y serait endormi et scellé. La promesse d’une puissance inouïe si scellée, le cauchemar d’une destruction si simplement libérée.

Hyûga Toph, l’Intendante d’Iwa, avait ordonné l’évacuation du village. Ainsi, votre cité était désormais devenue le terrain d’une entreprise folle : celle de réveiller le Dieu Singe. Mais vous ne pouviez qu’échouer, car vous ne possédiez pas la « clé » pour réveiller le démon qui sommeillait sous vos pieds. Mais le Lieutenant de l’Homme au Chapeau que vous ne tarderiez pas à rencontrer – et pour certains, le reconnaître – avait le Kinjutsu capable de faire ce que vous redoutiez.

Votre village était attaqué, et vous aviez rapidement compris que l’enjeu le plus important était ce qui se jouait en son sein. Car les tremblements étaient d’une intensité folle plus vous vous approchiez du cœur d’Iwagakure no Satô. Le Dieu Singe se réveillait de force.

Mais comme énoncé plus haut, vous aviez préparé une stratégie pour cette situation. Quatre unités spéciales furent constituées, incluant des shinobis qui avaient appris les deux techniques interdites des Derniers Gardiens. L’une visait à affaiblir le pouvoir du Dieu grâce à une énorme barrière qui l’entourerait, l’autre à préparer un sceau pour l’enfermer dans un objet ou dans le corps d’un de vos shinobis.

Pour votre formation, c’était Itö Luna qui avait la charge de participer à la Barrière Divine, dont la création devrait permettre de contenir le réveil du démon. Miyamoto Teruyo avait pour tâche d’aider à l’élaboration du sceau, si important. Quant à Amiko et Jiki masami, cela tombait sous le sens : ils devaient protéger leurs deux alliés pendant qu’ils maintiendraient leurs techniques. Un exercice qui s’annonçait délicat…

… mais en arrivant sur les lieux, vous comprîtes que préparés ne signifiait pas forcément être prêts.

Le Cœur commerçant d’Iwagakure no Satô était brisé, tout comme une bonne partie des quartiers résidentiels. A la place s’était installé un cratère brûlant dont la fosse ne tarda pas à trembler à nouveau. Puis l’effroyable arriva.

De l’abysse fumante fut projetée une gigantesque quantité de lave surpassant de loin les plus légendaires techniques Yoton. Il y en avait tellement que les masses semblaient s’étendre et parfois se séparer en altitude. Tandis que vos regards se tournaient vers ce ciel de basalte, vous étiez déjà face à une urgence folle.

Car tandis que deux d’entre vous devaient entamer la mise en place de leur Kinjutsu, vous deviez vous occuper de ces immenses quantités de lave. Car plus que votre sécurité, c’était possiblement tout le village de la Roche qui serait brûlé si vous ne faisiez rien.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

3/04. Unité Yon Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 18:32

Cataclysmique. La situation actuelle pouvait se résumer à un seul et unique mot. Le Dieu Singe venait de se défaire de sa prison terrestre et son réveil venait de provoquer un chaos de feu, de cendres et de lave sans précédent. Ayant passé de nombreuses heures dans les livres de l’académie pour préparer mes futurs voyages, je n’avais jamais pu lire qu’un tel phénomène s’était déjà déroulé. Je n’avais pas participé aux événement précédents, je n’avais donc aucune idée du potentiel destructeur de Gobi et n’avait que de rares informations concernant Sanbi, relayées par Aditiya en personne. Mais voilà qu’aujourd’hui, j’étais le témoin de cette dévastation.

Sortant de la crevasse immense que son éveil avait provoqué, Yonbi venait en quelques instants de faire disparaître le cœur commerçant de la ville, cœur névralgique du village qui était reconnu pour sa force financière particulière, liée en partie à ses exportations en tout genre et à une mercatique bien huilée. Si ce qui faisait la renommée de notre citée n’était plus que néant, le reste du village n’était pas sauf pour autant, certains pans des quartiers résidentiels détruits, dont ma propre habitation où se trouvait désormais quelques rochers fumants. Faire évacuer ma famille et après cela le village était la meilleure idée que j’avais pu avoir et que Toph avait pu avoir. Sous mes yeux pleins de tristesse, je ne pouvais qu’imaginer le désastre et la détresse humaine qui se tiendrait là si jamais nous n’avions rien fait pour protéger tous les habitants du village.

Abasourdi par la situation, je regardais avec une certaine crainte encrée au fond des tripes ces bombes de lave s’élever dans le ciel. Elles étaient nombreuses, trop nombreuses, bien trop pour que l’on parvienne à protéger tout le village. Quelle idée de construire une citée sur une telle force de la nature. C’était la fin d’Iwa telle que nous le connaissions. Iwa devrait renaître une fois ce fléau passé. Mais pour l’heure, la situation était dramatique pour chacun des groupes assignés à contenir le démon. Face à une telle démonstration de force, comme le disaient les gardiens, les kinjutsus étaient la seule solution à notre survie.

Me rapprochant des membres de mon groupe, j’aboyais quelques ordres, essayant de me faire entendre au milieu des déflagrations sonores.

« On se regroupe ! TOUS ! »

Les mots étaient simples, et compte tenu de la situation, je n’avais aucun doute quant à la réactivité de chacun. Dans l’urgence, je malaxais mon chakra tout en réalisant quelques mudras avant de continuer à hurler mes ordres, non sans une once de peur dans la voix.

« Nous devons survivre pour assurer l’avenir d’Iwa. Il nous faut pour ça survivre à ce qui nous arrive. Je vais nous protéger avec mon dôme de vent. Il ne tiendra pas, j’ai peur, face à la furie des cieux qui nous tombe dessus. Masami, il faut que tu utilises ton dôme toi aussi sous le mien. Avec deux couches, cela devrait tenir. Luna, lance la barrière pendant que je lance le scellement. Amiko … euh … courage ! »

Dès le début de notre affrontement face à cette entité, les choses pouvaient tourner au désastre. Pour autant, avec cette stratégie, nous pouvions espérer nous en sortir. Relâchant mon chakra, un dôme de vent tourbillonnant autour de nous se forma rapidement juste avant que d’une seule main, je forme plusieurs mudras pour lancer le scellement divin.

Les dés étaient lancés.

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

3/04. Unité Yon Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 10:46

Un troisième larron venait de faire son entrée en disant qu'il fallait repousser cela à plus tard, sans déconner ? Masami ne fit pas tellement de commentaires à part un regard appuyé et critique. Cependant, c'était sans compter le numéro un des énergumènes, Teruyo qui arriva à cloche pied, chaussette à la main. Non, normal, il n'allait pas arriver avec dans un saut ninja avec une grande cape noire et un bandeau sur un œil.

Jiki Masami • « Si tu veux on peut demander une petite pause et on fouille tous ta chaussette hein ... »

Lança alors l'adolescente avec un regard perplexe. Bien évidemment, c'était du second degré, voir même si troisième à ce niveau-là. Elle se permit même un petit coucou de la main, quelque peu surprise tout de même.

Jiki Masami • « Les objectifs sont clairs, vous deux vous devez survivre et finir votre boulot. Je ferais en sorte que ce soit le cas. Je dois abattre quiconque gêne votre travail, et je dois rester en vie. Voilà les instructions. »

Résuma alors la Jiki à haute voix. Elle allait les appliquer évidemment, c’étaient des ordres de Toph sensei après tout. Elle plissa des yeux en entendant le hurlement de Teruyo qui cherchait à motiver les troupes. Cela ne fonctionnait guère sur elle, Masami n'avait pas besoin de motivation, elle faisait de son mieux pour appliquer les objectifs et rester en vie. C'était sa méthode depuis qu'elle était sortie de l'unique maison qu'elle avait connu. Que pouvait-on attendre de plus de sa personne ? La châtaigne n'était pas là pour plaire, mais pour agir. La population n'était plus là, elle n'allait pas déranger comme ça. Elle se moquait éperdument de perdre toute la ville, cela ne représentait que des maisons qui pouvaient être reconstruites. En même temps, créer une ville sur un volcan, il y avait sûrement un meilleur emplacement, forcément, volcan, chaleur intense, non ? Une rivière, de la prairie, cela devient tout de suite plus agréable ! Bref, elle n’était pas paysagiste ni ingénieur, mais cela tombait sous le sens.

Jiki Masami • « Bon … et bien c’est parti … »

Commenta simplement avec calme l’explosion de lave qui semblait être projeter dans tous les sens depuis le ciel. Il ne fallait pas s’attendre à une pluie de figue non plus avec un volcan et une bête pareille. Parfaitement calme comme si rien ne pouvait finalement l’atteindre, elle se plaça en position légèrement en avant de Teruyo et Luna. Elle ne se préoccupait pas d’Amiko pour le coup, elle était parmi les protectrices, et non dans le personnel essentiel. C’était la même chose pour Masami évidemment, toutes deux étaient dans le même sac. Elle tourna son visage dans la direction de Teruyo, lorsqu’il envoya des ordres de cette manière. C’était bien la première fois, et c’était aussi une première de le voir paniquer ainsi. Dire que c’était grâce à lui qu’elle avait cette technique en sa possession. Cela ne lui était pas venu à l’esprit de protéger les autres, mais il avait su trouver les bons arguments à l’époque, et à voir la situation actuelle, pour une fois, il avait eu raison.

Jiki Masami • « Nimpo … Dome de roche ! »

Dit à haute voix en enchainant rapidement les mudras la genin en formant une dome de roche sous celui de vent de Teruyo. Le but était d’espérer pouvoir se protéger de l’attaque massive. Il fallait espérer que le kinjutsu de la barrière divine allait vite calmer le jeu, car à ce rythme-là, elle ne pourrait pas suivre. D’autant plus que Teruyo comme Luna devaient s’occuper des kinjutsu. Ils devaient avoir accès d’énergie pour finir la mission, pas question de tomber à sec avant la fin.


Spoiler:
 









Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Itö Luna
Itö Luna

3/04. Unité Yon Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 16:01



Dans un ultime tremblement, le fumé poussiéreux se transformait en une vaste colonne sombre et intense. S’élevant dans l’altitude, la chaleur rougeoyait les cendres apocalyptiques de l’éruption. Dans un hurlement de rage, un rugissement sortait des profondeurs de l’enfer en expulsant une vague d’onde de choc et projetant plusieurs millions de roches étincelantes.

L’explosion rayonnait de toutes ses forces dans les tons des flammes, un immense artifice s'extirpait violemment du centre du cratère pour recouvrir notre ciel. À travers, cette forêt orange, la distinction d’éclair et de foudre rougis par la chaleur tonnait dans tout le village et notre corps.

À la vue de ce désastre, mon âme restait figée par la beauté du spectacle. Observant la scène qui se déroulait devant mes yeux, les jeux de couleurs entrant en contraste avec les vagues noires offraient un tableau des plus magnifiques à mes pupilles d’artistes. Mais le temps n’était pas à la contemplation.

La roche en fusion était déjà en train de retomber sur le village dans la pluie la plus destructrice que pouvait offrir la nature. S’écrasant autour de nous, les blocs explosaient sur les décombres fumants et les toitures encore épargnées par la colère de Yonbi.

Les prochaines cibles étaient nous alors que la lave commençait déjà à couler à travers les rues. Telle une rivière naissante, la force des fléaux magmatiques réagissait de la même manière que l’eau. S’écoulant à travers les rues commerçantes, cette roche liquide était portée par les tranchés que les quelques spécialistes du Doton avaient créé pour canaliser le flux et la puissance de la lave.

Le village n’était plus à sauver, il était déjà perdu à partir du moment même où le démon a ouvert ses yeux.

En moins de quelques secondes, le ciel se brouillait sous un rideau venteux. Tournoyants autour de notre formation, les plus petits éclats se retrouvaient à propulser en dehors de notre zone, arrachant au passage des petits morceaux de mur. Cela était dû aux capacités de Teruyo qui lançait le départ de notre affrontement.

Des bras d’encres se formaient alors dans mon dos pour rejoindre l’avant de mon corps. Rapidement, mes deux autres mains se regroupaient pour commencer ce en quoi, j’étais là. Croisant mes doigts, mon chakra fluctuait à travers mon corps pour prendre racine à l’extérieur de celui-ci. Une large zone de force s’étalait alors devant nous, tout autour du cratère formé par Yonbi, retrouvant les deux autres barrières interdites. Teruyo était également en train de lancer le sceau qui allait permettre de sceller cet être contre nature. Masami, quant à elle, finissait la protection apportée contre les débris de toutes tailles nous tombant dessus en nous enfermant dans un dôme de terre.

Dans mon esprit, je savais ce qu’il adviendrait des bâtisses, des jardins et des rues lorsque le dôme laisserait place au Shinobi. Ils auraient tous disparu et Iwa n’existerait plus comme nous l’avions connu. Si nous survivions, la reconstruction serait la priorité des civils, mais plus jamais Iwa retrouverait sa forme dans temps.



Spoiler:
 


_________________
3/04. Unité Yon 1529 3/04. Unité Yon 1542
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Amiko
Amiko

3/04. Unité Yon Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 10:39
3/04. Unité Yon Yjon

Éruption


Été 204 – Iwa - Event 5

Lorsqu’une fille bien plus jeune qu’elle arriva près d’elle, celle-ci semblait la jauger de tout son long. Amiko quant à elle, tentait de garder son calme devant les grosses secousses et de rester concentrée sur l’objectif. Cette châtaigne n’avait pas besoin de lui dire ce qu’elle devait faire, elle connaissait déjà son rôle. Ce n’était pas la première fois qu’elle arracherait une vie, mais dans ce cas, le futur d’Iwa, de ses shinobis et de ses proches en dépendait. S’il fallait se battre jusqu’à la mort, qu’elle soit la sienne ou celle de l’ennemi, elle le fera. La Sakki se contenta de hocher de la tête, sans prêter attention aux préparatifs, son regard rosé ne lâchait pas le cratère face à eux qui s’effondrait petit à petit. Une fin possible… Déclara l’albinos qui se joignit au groupe.

Termina la rencontre par un homme roux, ou un papa clown, elle ne saurait que dire. Arrivant à cloche pied, sans sa chaussette, la jeune femme l’observa assez surprise. Il ne semblait pas plus inquiet que ça par l’effondrement et les tremblements de terre, mais si c’était si important pour lui… L’assimilatrice quitta sa bottine et déposa sa chaussette rose avant de remettre sa chaussure. Toute façon, s’ils mourraient tous, elle n’en aurait plus besoin. En tout cas, il connaissait son prénom, c’était déjà ça… La main posée sur son épaule était de trop, déjà qu’il disait trop de choses... La genin sursauta légèrement et se décala pour ne plus avoir sa main sur elle. Détournant le regard, elle acquiesça sur des paroles encourageantes, car elle était toutefois reconnaissante qu’il fasse ce pas vers elle.

Mais ce n’était pas le moment pour tout ça. Lorsque la terre se mit à gronder plus intensément, la sanguinaire faillit en perdre l’équilibre. Face à eux alors, une silhouette immense, gigantesque qui semblait chercher à quitter son nid fit écarquiller ses yeux crédules. De la lave, beaucoup trop de lave, jaillit des entrailles, comme s’il se présentait face à la Roche avant de se montrer entièrement. Si la kunoichi ne craignait pas vraiment ce qui les menaçait, elle écouta le clown roux et vint se protéger à leur côté. Celui-ci donna des consignes très claires, bien que l’utilité d’Amiko était à revoir… Mais elle comptait bien leur montrer qu’elle n’était pas là pour rien et qu’elle saurait se montrer à la hauteur du groupe.

La femme de lave montrait un calme exemplaire, bien qu’elle n’adressait aucune parole, son regard en disait long sur sa concentration. Chacun avait son rôle à jouer. Elle les darda chacun leur tour et porta son attention sur la femme qui avait créé des sortes de bras d’encre dans son dos. Iwa n’était presque plus, c’était un véritable chao de magma qui s’offrait à eux. Pourtant, il fallait tenir bon et limiter la casse et si tout le monde faisait un effort pour communiquer, elle allait le faire à son tour.


« Je m’occupe de la lave et des ennemis. »

Déclara-t-elle d’une douce voix. Enfin, son bras commença à se transformer alors en ce qu’il leur faisait le plus peur ici : la lave. Elle chercha les endroits les plus propices à la repousser et frappa devant elle tandis qu’une coulée de lave intense s’échappa d’elle et se dirigea en cône sur la menace. Plus la zone était impactée et mieux elle pourra empêcher les dépôts de les atteindre ou d’enfoncer encore plus Iwa dans l’oubli. Une pensée fut adressée à sa précieuse amie, qui se trouvait à des lieux de Tsuchi. Si elle voyait ce qu’il se passait, elle savait déjà que ça ne lui plairait pas.

Maintenant, il fallait rester vigilant et se préparer à tout ce qu’il pourrait survenir, protéger les deux manipulateurs du Kinjutsu avec la gamine qui donnait des ordres, voilà sa mission.




Spoiler:
 



_________________
3/04. Unité Yon 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099

3/04. Unité Yon

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°3, Iwa : Éruption
Sauter vers: