Soutenez le forum !
1234
Partagez

3/05. Nara et Bakuhatsu

Maître du Jeu
Maître du Jeu

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Dim 26 Juil 2020 - 23:44


La libération du Dieu Singe était une catastrophe comme Iwagakure no Satô n'en avait jamais connue. Mais pendant que la majorité des shinobis du village s'occupaient du démon et des civils, des ennemis avaient infiltré le cimetière.

La raison était évidente et provenait d'un courrier de l'Empire du Feu pour mettre toute la Coalition Shinobi au courant. Le Nécromancien, un être capable de ramener à la vie et de contrôler les plus puissants des shinobis, semblait s'être allié avec l'Homme au Chapeau. Et l'un de leurs objectifs était évidemment de s'emparer des cadavres des shinobis les plus mythiques, y compris ceux qui reposaient à Iwa.

Heureusement prévenus à temps, vous avez été affectés à la protection de certains tombeaux et certaines urnes. En plus d'éliminer vos ennemis, vous pourrez éviter que les rangs adverses se remplissent de vos héros d'hier.


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule à l'extrémité du village, où vous protégez d'importantes tombes déplacées pour l'occasion.

  • Vous protégez les tombes de Nara Alderan et de Bakuhatsu H. Kyôshirô.

  • Si vous échouez, ces personnages gagneront les rangs de l'Homme au Chapeau pour le futur et notamment pour la Grande Guerre de l'Event n°6.

  • Si vous l'emportez, ces personnages ne seront pas ressuscités par l'Edo Tensei.

Ordre de post :
  • Hyûga Toph

  • Nara Karasu

  • Nihito Meho

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Lun 27 Juil 2020 - 22:55
Ainsi, cela commence, dans les secousses et les tremblements. J'espère que mon dojo survivera.

Toph était entièrement vêtue d'une tunique de combattante. Armée, elle l'était jusqu'aux dents, et à sa taille gisaient non pas deux mais bien quatre sabres, un carquois et même un arc dans son dos. Des fuins, discrets, étaient visibles sur son équipement. Une besace, des makibishis... Toph était attifée et résignée comme l'Amazone qui avait jadis tranché la trachée de Mamushi.

Ce bruit ne voulait dire qu'une seule chose, Iwa était attaquée par l'Homme au chapeau... ou par un de ses pantins. Car ils avaient essayé de le réveiller mais le sceau avait résisté. Rien n'avait marché, ni les techniques des meilleurs utilisateurs de fuin, ni sa capacité à trancher le chakra. Etrange. Elle aurait pensé ce fuinjutsu nettement plus instable. En soi, elle avait failli évacuer la ville... pour rien.

Mais non.

Yonbi se réveillait. Cela ne changeait donc en rien leur propre plan. Bien au contraire. Elle avait même prévu une incursion de l'Homme au Chapeau. Le village était en alerte maximale, après tout, depuis la lettre reçue du Teikoku. Une attaque, donc, en parallèle de faire son possible pour emprisonner et sceller de-nouveau Yonbi. Ce n'était pas impossible, même si la complexité était là et belle et bien importante.

Mais nécessaire pour libérer les civils de cette menaces.

Son regard se tourna derrière elle. Deux tombes provisoires. L'une ne possédait qu'une urne, l'autre un cadavre. Et si ce dernier n'était pas quelqu'un que Toph avait connu personnellement, les cendres par contre...

Les cendres étaient ce qu'il restait de Kyoshiro et de son ultime explosion. Kyoshiro, de sang mêlé entre les Bakuhatsu et les Hyûga. Il aurait pu être un pont entre ces deux cultures. Il aurait pu apprendre son savoir et sa sagesse à Toph. Il aurait... peut-être... remplacer le trou et le vide que son père n'avait jamais rempli.

Mais ce temps était révolu et passé, car Toph avait accepté ses faiblesses, ses vides et de son coeur meurtri elle avait forgé des rouages précis et sans remord. Sans remord, ou presque. Sinon, comment expliqué sa présence ici, alors qu'elle aurait lançé un duel à Yonbi et bataillé de ses sabres mortels la bête immortelle ? Non, elle ne pouvait pas les laisser LE Déshonorer.

Un héros à côté d'une des pires ordures shinobis. Je suis désolé, Kyoshiro-sama, de vous avoir mis à ses côtés. Votre mémoire mérite d'être sauvegardée. Votre mémoire et votre honneur. Mais lui...

Elle se tourna vers le cercueil. Nara Aldéran. Elle ne l'avait jamais croisé de son vivant - elle était trop jeune. Mais sa réputation de salopard n'était plus à refaire. De manière amusante, un de ses cousins se tenait à ses côtés. Toph ignorait beaucoup de chose sur Karasu. Du rang de genin, ce n'était pas une combattante redoutable. Mais tout Nara l'était, par définition. Aldéran en avait été l'Apex. La preuve ultime.

S'il ne mérite que de tomber dans l'oubli, il ne mérite certainement pas de revenir et de voir le monde des vivants de ses yeux. Mais vous partagez tous les deux certaines caractéristiques. Une puissance hors-du-commun, et vous avez laissez des traces sur le monde shinobi. Je ne peux vous laisser...

Un bruit. Elle sursauta, et fit signe aux deux shinobis qui l'accompagnaient de se mettre sur leur garde.

Ses mains pianotaient un rythme inconnu sur les manches de ses sabres
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nara Karasu
Nara Karasu

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mar 28 Juil 2020 - 17:57
La fine Karasu avait répondu présente à l’appel de la défense de tombes de shinobis célèbres du village, qui avaient été déplacées à son extrémité. Pour être honnête, elle ne s’attendait pas à être sur la ligne de front, son niveau encore fragile et sa faible palette de capacités la faisant se sentir un peu… A l’écart de l’intendante d’Iwa, qui impressionnait absolument la Nara. Pour la deuxième personne à leurs côtés, Karasu ne le connaissait pas vraiment personnellement, mais son nom lui était familier, mentionné par son sensei comme étant son apprenti dans l'enseignement du Mitsudo. Yanosa ne choisissant pas n'importe qui, la kunoichi lui faisait relativement confiance pour la suite des événements.

Pas vraiment découragée par la situation, la jeune femme n’appréciait pas trop l’idée d’y perdre la vie, sans pour autant jeter l’objectif dans la gueule de l’ennemi en sachant que ça la rattraperait tôt ou tard ; il fallait donc tenir sa position avec le plus de fermeté possible, et c’était peut-être le moyen de montrer aux yeux du monde que Karasu faisait bien partie des Nara.

Assez solitaire, les gens sur lequel elle comptait se tenaient sur les doigts d’une main, pratiquement. Ses parents, Shuhei et Shugoshin, son sensei, Yugure peut-être… Senken, très vaguement, surtout mentionné parce qu’il trainait toujours avec Yugure. Le vendeur de ramen qui lui donnait double portion à chaque fois qu’elle venait pour la remplumer, aussi. C’était assez peu de matériel pour donner à quelqu’un l’envie de rester en vie. Mais ce qui maintenait en vie Karasu étaient au-dessus de tout ça ; une fois morte, elle ne pourrait plus jamais savoir davantage que ce qu’elle ne saurait déjà, et cette vison d’un ennui mortel suffisait à la tenir debout, envers et contre tout.

Habillée sobrement comme à son habitude, son arc prêt à être utilisé, Karasu pensait au meilleur moyen de se rendre utile, et sa maitrise héréditaire des ombres semblait en être, de toute évidence, la réponse, l’épingle qui sort du lot. Si les sbires du nécromancien n’était pas fait comme son sensei, elle devrait pouvoir au moins en maitriser un ou deux, les rendant vulnérables aux attaques des iwajins à ses côtés. En tout cas, la kunoichi ne voyait pas vraiment d’autres solutions, à l’instant présent.

Les tombes à protéger appartenaient à Bakuhatsu H. Kyôshirô et Nara Alderan. Le premier, héros d’Iwa, ancien Tsuchikage que Karasu connaissait surtout pour le cyclone qui tourbillonnait en dehors du village. Et le second, comme un comble, était un paria du village et de sa propre famille, un nom qu’elle avait parfois entendu sortir de la bouche de ses parents avec dégout. (je suppose.) C’était assez... Ironique ? Qu’une représentante de la nouvelle génération du clan Nara était là, protégeant son cadavre, quoi que ce genre de situation amenait souvent quelque chose d’intéressant.

Ses yeux s’étaient perdus sur ce qu’ils devaient protéger, et la phrase de l’intendante qui s’adressa à la genin la fit tressaillir un instant, ses nerfs remontés par l’atmosphère pesante qui les entouraient. En plus de l’attaque, il y avait Yonbi, Dieu Singe, qui se réveillait. Et si la capacité à poser des questions n’importe quand de Karasu n’était plus à démontrer, elle n’était, à cette instant là, pas totalement dans son assiette. Elle n’eut de toute façon pas eu le temps de répondre…

Deuxième sursaut, d’un bruit ne provenant pas d’eux cette fois ci. Instinctivement sur ses gardes, elle redoubla d’efforts et d’attention pour ne pas se faire prendre par surprise. Les pouvoirs Nara n’étaient plus à démontrer, et le Kagemane de la jeune femme aux cheveux de pie étaient ici connus de tous ; elle attendait alors les premiers signes qui amèneraient à son utilisation.


_________________
Crédits :

Shimajima Yugure
Okunote Senken
Miyamori Shuhei
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9275-nara-karasu-fini-toujours-vivant-toujours-debout https://www.ascentofshinobi.com/t9647-l-equipe-six-nara-karasu https://www.ascentofshinobi.com/t9900-nara-karasu-carnet#83880
Nihito Meho
Nihito Meho

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mer 29 Juil 2020 - 21:08
Un soleil brulant frappait les reliefs du village. En cette chaude matinée, c’était d’une démarche calme et froide que Mého rejoignait finalement son poste. Dans les yeux du shinobi se lisait une détermination sans faille et tandis qu’il progressait vers ceux qui serait ses coéquipiers au sein du chaos avenir, il ne put s’empêcher de poser une main ferme sur RUYI solidement attaché à sa hanche.

Les grondements sourds de la bête avaient déjà commencé à se faire sentir, les roches du village s’effritant un peu plus à chaque tremblement. Il aurait aimé rejoindre les autres dans l’enceinte d’Iwa, affronté celui qui dormait dans le volcan afin de protéger, sa famille, ses amis, sa maison. Cependant, le destin avait décidé de lui accorder un tout autre travail et il avait accepté la route qui lui avait été tracé. Pas de place aux doutes, sur le chemin de la mort il avancerait sans sourciller l’affrontant le danger grâce sa lame et à ses poings comme enseigné dans ses livres et par sa sensei du moment, l’intendante elle-même.

Quelque part à l’écart du village il avait ainsi rejoint les tombes de ceux qui fut jadis de grands ninjas. Il n’avait qu’une maigre connaissance de leurs diverses identités n’ayant connu personnellement aucun d’entre eux et au fond peu lui importait … Ces hommes avaient en bien ou mal fait de leur mieux pour Iwa marquant par leurs actes et par leurs forces l’histoire de la roche. Aujourd’hui alors que le volcan se réveillait, une occasion inespérée se présentait pour les ennemies de sa t’attaquer à la mémoire du village caché. L’homme au chapeau tant redouté risquait d’agir à tout moment et il fallait se tenir prêt à protéger ce patrimoine.

Devant les petites sépulture se tenait déjà prête Toph, l’intendante elle-même ! Paré de sa légendaire tenue de combat, elle semblait plongée dans une intense réflexion s’adressant presque à demi-voix à ceux maintenant disparût. Non loin d’elle se tenait un jeune ninja dont Mého n’avait pas encore eu le loisir de croiser la route. Était-ce donc sa première guerre ? Impossible pour le shinobi dans être certain, cependant elle aussi semblait perdu à des réflexions lointaines raison pour laquelle le chunin ne chercha pas à interagir dans la crainte de la déranger.

Les minutes passèrent ainsi dans un silence rythmé par les tremblements lointains jusqu’au moment où un bruit bien plus proche vint rompre le calme de la zone. Avant même que Toph ait parlé, la poigne du shinobi se referma fermement sur la poignée de son sabre. Se rapprochant en silence de celle qui s’imposait naturellement comme la chef de leur petit trio, il se tint à côté d’elle les yeux figés dans l’horizon à la recherche du moindre mouvement. Leur épreuve future se rapprochait indéniablement et même-ci Mého n’était pas encore en mesure de la repérer, il sentait déjà l’ombre de la mort surplomber la scène …


Résumé de tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 23:05
- J'ai la dalle...

Le regard vide de l'ancien Mizujin cherchait en vain une âme charitable qui partagerait ses complaintes. Mais tout ce que ses prunelles trouvèrent étaient des visages grisonnants, fermés et bien trop sérieux à son goût. Ils étaient tous chiants, chiants à en mourir, et mourir encore.

Si l'Écorché n'avait pas eu une dette envers les Libérateurs, alors il aurait été le premier à semer la zizanie dans un monde qui ne vivait que par et pour la traîtrise. La paix n'existera que le jour ou le dernier humain aura rendu l'âme : et alors peut-être.. peut-être que les cieux se calmeront.

Les effectifs avaient étés envoyés en de nombreux points stratégiques, dont Iwa, reconnu pour être le landau d'un démon singe ; Une bête convoitée par les effectifs de l'homme au chapeau. Chacun avait un rôle bien précis à remplir et... quand le monstre gronderait, quand les hommes tomberaient alors... enfin seulement ; L'Écorché serait libre d'agir et d'accomplir sa plus grande quête.

Son visage reste neutre quand il aperçoit que l'assaut ne se déroulerait pas sans défense ; mais il jauge sans scrupule les trois.. petites silhouettes qui faisaient office de barrage. Des visages enfantins serpentaient au milieu des fosses et tombes ; Leur jeunesse sonnait comme une blague de mauvais goût. Était-ce vraiment ça, LA défense d'un village militaire ? Des gosses pas plus hauts que trois pommes ?

La main du Désavoué se lève, s'abat : punit. Il n'y avait nulle pitié en lui, nulle retenue. Du sol naît une immense et impitoyable vague, dont les remous s'affinaient en des simili animaliers ; comme des requins aux dents bien décidées à tout ravager sur leur passage.

Il attaquait dans le but de tuer. Impitoyable. Impétueux.

L'eau souffle comme le vent le ferait ; ronge le sol et en soulève chaque débris, chaque trésor enfoui. Les tombes se ploient devant une telle violence et, pour certaines, commencent déjà à libérer leurs prisonniers. Les corps glissent, s'envolent, plongent, dansent au rythme de la houle ; et foncent en partie vers leurs hôtes. Il faudrait avoir un cœur accroché pour ne pas être perturbé par cette valse morbide et cadavérique déclenchée par l'homme au visage balafré.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 0:52
Ses doigts tapotaient sur les manches de son sabre. Un individu étrange, mystérieux, suspicieux leur faisait face, à une bonne distance. Il n'arborait point de bandeau, mais cela importait peu à Toph. Il n'y avait aucun doute que ce n'était pas un shinobi de son village. Il composa des mudras et dressa une énorme vague d'eau.

Toph eut un petit sourire. C'était rare pour elle d'affronter quelqu'un qui avait cet élément en particulier, mais cela n'avait jamais été des combats très difficiles.

Du suiton ? J'en fait mon affaire.

Des mudras composées de ses deux mains. Toph aurait pu les composer d'une seule main, mais c'était un avantage qu'elle préférait cacher pour le moment. Elle dressa une de ses techniques phares. Un mur - non, plutôt une muraille. Un mur qui s'étendait sur un large périmètre autour d'elle, de ses alliés, des tombes de son sensei et d'Alderan.

Un mur doton parfaitement adapté à contrer une attaque suiton de cette ampleur. Une technique qui avait jadis protégée Hisa et Gabushi à de maintes reprises, à Tetsu mais aussi contre Mamushi.

Une grimace sur ses lèvres. Le suiton était dévastateur et ravageaient les tombes des alentours, sans ménager des restes décomposés de valeureux iwajins.

Des impacts de cadavres firent un bruit sur cette imposante défense qui craqua et se fissura. Elle tint bon, dans un premier temps, et les requins ainsi que les cadavres ne franchirent pas son sein. Le haut de la défense tomba néanmoins au sol, et il ne restait de cette impressionnante technique plus qu'un petit muret d'un mètre de haut, retenant vaguement l'eau présente de partout.

Je vais l'entraver avec de la boue. Meho, essaie de l'immobiliser. Karasu, attaque à distance en conservant ton chakra.

Toph aboyait des ordres, alors que ses mains virevoltaient déjà pour une seconde technique doton. Une technique assez classique qu'elle avait apprise d'un rouleau vendu par un iwajin. Le marécage des limbes. Une technique d'entrave de zone, parfaite pour limiter la mobilité de cet inconnu au visage torturé... et qui aurait également l'avantage de retourner l'eau présente de son côté du muret contre lui. Car le doton était supérieur au suiton, et la boue mélangée à de l'eau devenait simplement plus de boue. Toph espérait ainsi une entrave particulièrement gênante pour celui qui leur faisait face.

Puis elle tira une flèche de son carquois, enroula un sceau explosif et envoya le tout au Nara qui les accompagnait.

Karasu !

C'était une genin, elle manquait sans doute de puissance de feu... et cela serait une façon facile de remédier à ce souci avec les moyens du bord. La flèche virevolta dans les airs, tandis que Toph reporta à nouveau son attention sur celui qui les faisait face.
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 3:39
Chacun son monstre visiblement …


Ce fut la première pensée que Mého en apercevant celui qui semblait vouloir franchir la muraille crée par les trois shinobis. Son visage déformé semblait souligné ses yeux vides tandis qu’il jaugeait les trois ninjas d’un œil absent. Son calme ne laissait rien présager de bon tandis que l’ensemble des muscles du chunin se gainait prêt à répondre à la première attaque. Une première attaque qui ne tarda pas à pointer le bout de son nez tandis que leur adversaire se mettait sans un mot à incanter une technique qui se voulait à la fois dévastatrice et mortelle.

Toph fut la plus prompte à réagir. Elle avait expliqué d’une voix claire et confiante qu’elle allait pouvoir gérer une telle technique tandis que Mého ne pouvait que se plier à ses ordres devant l’envergure du jutsu adverse. La confrontation fut colossale tandis que les deux cataclysmes élémentaires rentraient collision, refaisant par la même occasion la topographie des lieux. Si le spectacle était prodigieux, l’heure n’était cependant pas à l’oisiveté et alors que l’intendante s’apprêtait à enchainer avec sa contrattaque, elle lança d’une voix claire l’ordre à Mého d’immobiliser leur adversaire récalcitrant.

C’est comme-ci c’était fait.

Le ninja avait répondu au même moment que deux clones de lui surgissait à ses côtés. Il avait en effet eu la même idée que sa chef et avait profiter du mur pour cacher ses intentions à un adversaire sur lequel il ne disposait que de trop peu d’information.

Quittez le sol si vous ne voulez pas rester coincé !

Au milieu du fracas de l'eau et de la roche, Mého avait lancer à cette phrase à ses deux coéquipiers tandis que lui-même sautait vers une tombe légèrement surélevée. Si l’un de ses clones en fit de même le dernier lui posa sans hésiter les mains au sol tandis que le mur de Toph s’effondrait après l’impact révélant l’immense champs de boue. A toute allure, les signes du sceau fusèrent sur l’ensemble de la zone recouvrant bientôt l’intégralité du terrain. La synchronicité des deux jutsu rendait la technique difficile à voir arriver et le raz de marée avait eu le mérite de détruire tous les points en hauteur du côté de leur assaillant qui se retrouvait au milieu d’un vaste champ de ruine.

Si Mého espérait que les conditions suffiraient à rapidement calmer leur adversaire il n’en resta pas pour le moins passif et alors qu’il se tenait sur son petit promontoire, il composa quelques rapides mudra avant de cracher un puissant pic rocheux visant à empaler son adversaire. Pas de demi-mesure et prudence était mère de sûreté ! Il fallait en finir avec leur opposant avant qu’il ne puisse dévoiler quel qu’étrange capacité et si cet instant devait être leur sol fenêtre d’action Mého tout comme ses coéquipiers comptait le saisir à pleine main.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nara Karasu
Nara Karasu

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 15:34
Face aux trois shinobis, avança d’un air neutre teinté de dégout la personne la plus dégoutante qu’avait pu rencontrer Karasu. Ecorché, grisonnant, las, deformé, des mots qui lui vinrent à l’esprit ; pas de bandeau, pas de signe distinctif mais son allure à contre-courant ne donnaient aucuns doutes sur ses intentions et sa destination. La genin jeta un œil vers leur Intendante, beaucoup plus sûre d’elle, s’autorisant, sourire aux lèvres, à lancer une phrase démontrant une maitrise sans faille de la situation. L’homme sans nom ne pris pas le temps d’attendre une seconde de plus, lançant une vague qui égala les rêves les plus fou de Karasu lorsqu’elle imaginait l’océan.
De ses deux mains, Toph réalisa alors un mur immense et large, protégeant sans faille les 3 iwajines de la vague devastatrice, qui dans son passage avait soulevé les corps enterrés, et les avait emmenés s’écraser. Un spectacle horrible accompagné de l’odeur, qui avait valu à Karasu un haut le cœur, se retenant de vomir quand elle entendit ensuite leurs os et les requins –elle ne savait même pas vraiment ce que c’était, n’en ayant vu que des illustrations- s’éclater contre la muraille. Il ne resta de ce carnage qu’un mur d’1 mètre de haut

Ecoutant les directives, Karasu sauta sur le muret pour prendre de la hauteur, et éviter la future entrave boueuse, matière qui les entourait et dans lesquels ils allaient bientôt patauger, mais aussi ce que préparait Mého ; et dans un geste rattrapa les flèches que lui lança la Hyugâ, reconnaissant sans hésitation une flèche enroulé d’un parchemin explosif. Si la jeune femme avait pu manquer de puissance de feu au départ, ce petit détail était désormais réglé.

Alors que Mého et ses clones préparaient ce qui semblait être un immense sceau, et que Toph exécutait les mudra pour l’entrave boueuse, la Nara profita de ces 2 secondes pour bander son arc, décochant l’une de ses meilleures techniques qui consistait à envoyer un tir de flèche impressionnant infusée de chakra, entourée du parchemin explosif en visant sans faillir dans l’œil de l’être dégoutant qui venait piller leurs cadavres, l’instant juste après que Mého ait exécuté une technique sortant du sol un gros pic rocheux. Lorsque la flèche aura touché sa cible, Karasu déclenchera à l'aide du signe incantatoire le parchemin explosif s'il n'explose pas automatiquement.


Spoiler:
 

_________________
Crédits :

Shimajima Yugure
Okunote Senken
Miyamori Shuhei
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9275-nara-karasu-fini-toujours-vivant-toujours-debout https://www.ascentofshinobi.com/t9647-l-equipe-six-nara-karasu https://www.ascentofshinobi.com/t9900-nara-karasu-carnet#83880
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 17:34
L'Écorché observe les trois mômes s'activer mais ne leur donne qu'une seconde d'attention ; au loin, quelque chose de bien plus impressionnant s'était formé dans le ciel. Une sphère immense d'un rouge sombre qui avait presque masqué l'astre solaire pour le remplacer de sa superficie calleuse.

Quelle crâneuse celle là.

D'un sourire amusé, il s'impressionne des talents de son acolyte, plutôt que de se concentrer sur son corps qui était petit à petit englué, ou visé de toutes parts par des jutsus plus ou moins impactant. L’émerveillement temporaire fait place à un sinistre soupir ; et bien que son corps soit menacé par une fatigue dantesque et inexplicablement soudaine, il ne perd pas pourtant cet air grave qui ne voulait dire qu'une chose : Il ne jouait plus.

De son corps germe une liane noire, tellement vive qu'elle portait à confusion sur son origine. Une matière filaire s'était accrochée au mur de protection, et avait tiré jusqu'à lui l'Écorché, dont les mouvements revenaient donc peu à peu à la normale. Il n'avait pas bronché lorsque la flèche avait frôlé son cœur ou explosé au niveau de son buste, emporté par la corde noire. Il ne bronchait pas alors qu'il était désormais collé au rempart comme une araignée prête à bondir sur ses proies.

Aucune expression, lorsque que sa paume se remplit d'une énergie crépitante, tellement vive qu'elle en disait long ; Il voulait en finir maintenant.

Aucun remord, lorsque de son corps germent des liens charbonneux, cette fois-ci par plusieurs dizaines, qui foncent alors dans plusieurs directions pour attraper vos corps et les emprisonner à tout jamais. Il était venu à vous pour vous punir, vous enlacer de sa matière filaire.

L'énergie qui s'était développée au creux de sa paume gonfle d'un coup ; de petite étoile crépitante, elle était devenue une sphère grossissante et vorace, qui avait entouré l'Écorché avant d'exploser de manière sphérique et exponentielle. L'autre prétentieuse avait voulu créer un nouvel Astre dans le ciel ; lui s'occuperait de remodeler la terre de manière... plus électrique.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Sam 8 Aoû 2020 - 21:45
Toph était fière de ce que ses alliés firent. La synergie était existante. Mieux, elle était fonctionnelle. Pourtant...

Un flashback qui semble comme allonger le temps. Abuto et Natsuki. Ses deux élèves. L'un maitrise le raiton et surtout est maitre dans cette même capacité spéciale que celle de son adversaire. Il peut souturer ses membres, des blessures, attaquer à distance, piéger, emprisonner. Mais malgré tout, ses défenses sont sommaires, car la structure de ses fils est organique. Il se déplace vite et rapidement sur le terrain d'entrainement et...

Karasu, ta technique a fait mouche. Cesse la tienne Meho.

Toph sut dès le moment où les lianes étaient sorties du corps du brigand à quoi s'attendre. Après tout, elle avait extensivement entrainé Abuto de par le passé. S'il s'était finalement retiré de la vie des shinobis, Toph gardait des contacts plus fréquent avec sa femme.

La charge sur son corps disparut. Cela tombait bien, elle voulait justement se relever. Meho l'ayant prévenu un peu tard, elle s'était retrouvée au sol. Malheureusement, cela lui prit une petite seconde, et déjà l'Ecorché était sur son mur et déployait sa technique de zone. Des entraves partirent de toutes part. C'était... un Abuto aux amphétamines et aux pillules du clan des gros dont le nom lui échappait.

Pas le temps de faire des mudras. Ses fuins auraient été inutiles. Non, les lianes vivantes étaient déjà sur elle, quand elle activa sa seule alternative. La base était la même que le kaiten, mais ne nécessitait pas de rotation. Tous les tenketsus de Toph évacuèrent en même temps des puissantes projections de chakra, repoussant tous les liens souples à son encontre. En l'espace d'un mois, cette technique lui avait déjà sauvé la mise deux fois, elle était particulièrement contente d'avoir passé du temps à apprendre les techniques traditionnelles de son clan.

Debout, et libérée, la situation n'était pour autant pas géniale. Ses iwajins ne disposaient probablement pas de telles techniques, et l'adversaire n'allait pas rester les bras croisés. Elle sauta sur le côté, dégaina un sabre court de son fourreau, et trancha.

Une tranche offensive diagonale, de droite à gauche, légèrement arquée et en direction ultime du coeur de l'écorchée. Si une main était coupée au passage, tant mieux, mais elle savait d'expérience qu'un shinobi de ce genre pouvait rattacher des membres. Abuto l'avait fait, il y a bien longtemps.

Une tranche technique dont la lame était grandement prolongée par du chakra neutre acéré. La technique était puissante. Complexe. Apprise par l'une des samouraï d'Iwa la plus illustre. Hisa n'avait pas été qu'une Amazone. Elle avait aussi été une visionnaire dans les arts du sabre.

Une tranche salvatrice, puisqu'elle permettrait aussi de trancher les tentacules qui entravaient ses compagnons, faisant ainsi qu'une pierre deux coups. Cela demandait un peu de doigté, mais elle avait l'avantage que les tentacules attiraient dans la même direction. Eviter ses alliés ne fut pas trop difficile.

Son autre main ne resta pas immobile. Quand leur adversaire se mit à composer des mudras, elle fit de même. L'offensive viendrait, et serait puissante. Heureusement, les iwajins étaient restés proches les uns des autres, et Toph possédait depuis peu des techniques adaptées pour cette situation là dans son répertoire suiton.

A moi !

Un ordre, un appel, pour qu'ils s'approchent le plus possible d'elle tandis que sa série de Mudra s'acheva et qu'un dôme d'eau tourbillonna autour d'elle. La riposte raiton le fit éclater dans une gerbe d'eau... Mais heureusement, ceux à l'intérieur de son dôme en serait intégralement protégé. La dépense de chakra n'était pas des moindre. Elle était même exceptionnelle. C'était pourtant bien nécessaire pour sauver ses iwajins.

Je compte sur vous. Meho - attaque. Karasu - support

L'inflexion pour Karasu était intentionnelle. Le Jiongyu étant désormais assez proche d'eux - et sur un mur qui projetait une ombre - il devenait une cible de choix pour la Nara. Les immobilisations étaient leurs spécialités, et cela pourrait l'empêcher de faire des mudras. Sans ces derniers, ses capacités seraient restreintes, et Toph pourrait certainement défendre facilement le trio et achever l'adversaire en même temps. Son rôle était clef.

Le rôle de Meho l'était aussi, bien entendu. Si sa technique d'immobilisation n'était plus la plus utile, il frappait comme un poids lourd. Elle avait vu ses matchs au tournoi genin. Il avait de quoi acculer les défenses de l'Ecorcher. Surtout... si une ombre lui donnait suffisamment de support pour lui empêcher la fuite. Et garder l'offensive en leur faveur était importante.

Car la concentration de Toph était portée sur la défense, et cela la contraignait, en un certain sens. C'était à eux trois de trouver les bonnes synergies pour venir à bout de cet adversaire le plus rapidement possible... et aller aider le restant d'Iwa. Car le soleil ambré qu'elle voyait au loin ne lui inspirait rien sinon la crainte.
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 5:46
Mého n’avait pas réellement compris comment leur ennemie avait échappé au combo mortel qui lui était destiné. L’heure n’était cependant pas au questionnement et tandis que leur adversaire s’activait, le clone du shinobi libéra finalement la zone de son entrave tandis qu’une série de fils des plus étranges venaient malheureusement le saisir car, bien trop exposé à leur opposant. Debout au côté de son dernier clone Mého pu facilement voir les étranges liens se diriger dans leur direction. Il était impossible pour lui de comprendre les intentions adverses, mais une chose restait sur à ses yeux, se faire saisir marquerait la fin du combat pour lui.


Le nombre d’entraves était montueux et s’en défaire sans jutsu revenait de l’impossible ! Composant une courte série de Mudra Mého fit donc jaillir face à lui un maigre rempart rocheux dans l’espoir de gêner l’assaut. Les liens eux ne semblèrent en aucun cas gêné par la technique enveloppant le mur puis Mého et son clone avec une aisance démontrant la puissance la technique. L’attaque ne visait pas à les blesser, les fils se contentait de saisir leur corps afin de les immobiliser tout en les tractant en direction d’un adversaire déjà prêt à finaliser son action. Incapable de se défaire des liens bien trop nombreux le shinobi sentait la situation se compliquer.


Incapable de clairement voir ce qu’il se passait autour de lui, il remarqua cependant l’étrange lueur bleuté fuser quelques mètres devant lui en direction de leur adversaire. La pression des fils sur son corps avait dans un même instant brutalement disparu tandis qu’ils s’effondraient sur eux même libérant momentanément le ninja et son clone de leurs entraves. S’il ne connaissait pas la technique, il en reconnaissant l’apparence. Toph venait de trancher à elle seule une grande partie des fils libérant par la même occasion ses camarades qui ne pouvait que l’en remercier de loin.


Mého n’avait pas hésiter à rejoindre l’intendante accompagner de son double. Dans leur dos l’explosion électrique émettait déjà un cri témoignant de son intensité tandis qu’encore une fois l’intendante, faisait jaillir une défense d’envergure dantesque autour des Iwajins dans la zone. Toph semblait posséder un contre à tous les assauts admiratifs, le chunin savait cependant qu’elle ne pouvait pas assumer défense et attaque indéfiniment. Il devait prendre sa relève au front et il comptait bien régler le compte du pantin qui leur faisait face en cette instant.


Plongeant la main dans sa sacoche le shinobi en ôta un kunai qu’il marqua dans le même mouvement. De toutes leurs attaques, celle qui semblait avoir eu le plus d’effet était la flèche explosive de karasu et niveau explosion le chunin était loin d’être à la ramasse. Par-dessus son arme, il colla un parchemin explosif destiné à potentialiser la détonation future et lança finalement son cocktail épicé droit vers le ninja qui se tenait non loin d’eux. L’explosion était sans pareil à celle de la précédente flèche. La chaude lueur des flammes témoignait de la violence de l’enchainement mais le chunin savait que cela était loin d’être suffisant pour atteindre leur adversaire.


Son clone n’avait cependant pas perdu de temps non plus. Il avait en effet expulsé peu de temps après l’explosion trois pics dirigés droit sur leur adversaire. Mého était bien décidé à ne pas le lâcher et il espérait que la jeune ninja qui les accompagnait en ferait de même de son côté. Ils devaient en finir vite pour régler le compte de se démon qui semblait vouloir détruire le village. Cet homme n’était au final qu’une gêne sur leur route.

Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nara Karasu
Nara Karasu

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mer 12 Aoû 2020 - 1:16
Karasu n’était pas totalement prête à ce qui allait lui arriver, mais elle n’avait pas été particulièrement prête à tout ce qu’elle venait de voir. Un instant prise par l’énorme sphère rouge qui cachait presque par sa taille le soleil, elle remarqua tout de même que son attaque avait fait mouche, et pas qu’un peu ; malheureusement pas aussi bien visé qu’elle ne l’espérait, mais comment faire un tir parfait en de telles circonstances ?
L’écorché avait plus d’un tour dans son sac, comme un sinistre itinérant du spectacle. Des lianes noires lui sortent du corps, le sortant du pétrin dans lequel l’équipe l’avait mis, le collant contre le petit muret, avant de préparer une sphère electrique grossissante prête à les englober ; et en même temps, une attaque de liens noirs qui voulaient ne leur laisser aucune chance.
Sous la rapidité de l’attaque, Karasu n’eut pas le temps d’esquiver et fut déstabilisée par l’un des liens, l’empêchant de tirer une flèche qui se planta non loin. Elle retomba sur ses pieds, au pied du muret. Mais ils n’eurent pas le temps de faire plus de dégats, coupés par l’offensive de Toph.

Hochant la tête à son intendante, Karasu n’était pas née de la dernière pluie et comprenait ce qu’elle sous entendait par là ; il faut dire que la genin était positionnée de manière tout à fait stratégique et il ne fallait pas longtemps reflechir pour en venir à cette conclusion, surtout qu’elle ne connaissait aucun autre support possible si ce n’était sa capacité clanique.
Sans attendre, elle composa les mudra associées à cette technique, après l’attaque explosive de meho. La technique maintenue, elle était bloquée, mais ce défaut entrainait la même chose chez son adversaire, et au contraire de ce dernier ils étaient trois, sans compter les clones.



Spoiler:
 

_________________
Crédits :

Shimajima Yugure
Okunote Senken
Miyamori Shuhei
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9275-nara-karasu-fini-toujours-vivant-toujours-debout https://www.ascentofshinobi.com/t9647-l-equipe-six-nara-karasu https://www.ascentofshinobi.com/t9900-nara-karasu-carnet#83880
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Jeu 27 Aoû 2020 - 13:25
Ses yeux rutilants, brillant d’une lueur sanguine, se figent sur la lame qui coupe son membre filamenteux sans réagir dans un premier temps. Il observe aussitôt son bras mutilé avec dédain, reste pensif un instant, comme pour prendre le temps d’analyser la situation. De ce que vous apercevez, son immobilisme semble évoquer la cristallisation de son incompréhension, sa prostration face à ce qui dépasse tout ce qu’il possède de logique. L’Ecorché reste là, observant sinistrement son membre gisant à terre.

« AAAAAAAH… »

Hurle-t-il tandis que l’Intendante, protégeant ses troupes des éclairs foudroyant de ce mercenaire, fait naître un spectacle d’eau extraordinaire qui puise sa source dans les mêmes marécages dont elle s’est faite l’autrice, épongeant le marasme de sa boue liquéfiée. Cependant que votre groupe s’affaire à la riposte, vous ne tardez pas à vous rendre compte que quelque chose dans ce hurlement de douleur qui exulte de la gorge de votre ennemi n’est pas naturel.

« …AAAaaaahaaaaahahahahahahah. »

Le voilà qui ricane, vous permettant de comprendre que le simple fait d’être amputé ne le dérange guère, et pire : l’amuse. Et tandis que Meho expédie son kunai vers cet ignoble Désavoué, ce dernier vous assène une réplique des plus cinglantes.

« Vous espériez que je souffre, n’est-ce pas ? Je vous concède que n’importe qui aurait chialé comme une merde en voyant son bras se séparer de son corps. Mais ce n’est pas mon cas. J’ai affronté des horreurs qui dépassent de loin tout ce que vous pouvez imaginer. Je suis l’Ecorché, après tout. Les tortures ne me font plus rien. Non… pas plus que vos misérables techniques avec lesquelles vous espérez pouvoir me vaincre, bande de tocards. Maintenant, je vous offre une chance : dépêchez-vous de vous casser… »

Il se croque le pouce, qu’il appose aussitôt au sol. Le sol se met à gronder alors que le kunai de Meho est presque à la fin de sa trajectoire.

« … ou crevez, pauvres abrutis que vous êtes. »

Dans un râle singulier, la terre tremble et laisse germer de ses abysses une masse qui soulève littéralement son invocateur. Ce que vous découvrez n’a rien d’ordinaire : la bête dépasse sans doute tout ce que vous avez pu rencontrer jusqu’alors. Elle n’est pas seulement géante : elle est littéralement titanesque. En arrivant, elle semble s’envoler et c’est à cet instant que le projectile de Meho trouve sa cible et explose, brûlant un cuir épais dans lequel s’enfoncent tout de go les pics rocheux qu’il lui destine immédiatement, dans la même foulée, profitant de la brèche créée. Mais s’ils trouvent leur cible, ces nouveaux instruments font pâle figure à côté de l’immensité de cette chose qui lâche un simple râle, quelque chose de sourd et résonnant, pour attester de la douleur qui le dérange plus qu’elle ne le met à mal. Son corps s’écrase enfin si lourdement que vous craignez de voir la terre s’affaisser, et la créature s’étend alors sur une telle surface que vous vous retrouvez nez-à-nez avec une énorme gueule qui pourrait vous engloutir comme si vous n’étiez qu’amuse-gueules.

Jinbeizame est là, tel un monument d’un autre monde, et vous tutoie de ses yeux de colosse des mers. Il vomit de son énorme cavité buccale des flots qui s’étendent tout autour de lui, laissant le liquide s’émanciper d’abord de la commissure de ses mâchoires, puis ouvrant la gueule littéralement pour vous présenter une gorge assez grande pour accueillir des dizaines d’hommes en guise de petit déjeuner. Le Kagemane de Karasu glisse aussitôt jusqu’à son ombre, qui remplace celle de l’Ecorché : la voilà qui doit retenir ce qui à l’évidence sera bien trop lourd pour elle.

Et au sommet de l’énorme chose, votre ennemi ricane.

« Ahahah ! Ahahahah... »

Puis, entre deux syllabes, se croque à nouveau le pouce, de sa seule main restante. Il y a bien longtemps qu’il n’a pu déployer ses créatures des fonds marins ; et il ne peut que se réjouir de l’idée de pouvoir leur offrir pareil festin de chair, surtout à celui qu’il compte faire venir. Car c’est là le premier requin avec lequel il se liât jadis, celui qui par le passé lui avait, dès la première rencontre, arraché le menton. Un temps où il parcourait encore les mers, en tant que corsaire de l’ancien Seigneur de Mizu…

« … ahahaaaaaah. »

Sa gueule se décroche soudain et tombe. La partie inférieure de sa mâchoire commence alors à pendre de façon significativement lugubre et vous propose une rangée anormale de crocs inférieurs, si nombreux qu’ils vous inspirent un caractère particulièrement incisif. Couplé au démantèlement de sa mâchoire, il vous est dès lors possible de comprendre que la moindre morsure de cet être sinistre gueule pourrait être mortelle. Les cicatrices sur ses joues n'étaient bien que coutures, retenant une mâchoire déjà démembrée, résultat de supplices passés. Le Désavoué qui vous regarde est froid, hostile, impitoyable. Il vous apparaît qu'il ne vous laissera aucune chance, qu'il n'existe en son âme qu'une faim inassouvie, qu'il est un démon de cruauté. Sa noirceur émerge de son allure désarticulée, inspire un sentiment d'horreur et de dégoût : la morale n'existe pas chez lui, et son délire de bourreau vous le fait savoir. Mais ce n’est là que facétie. Une méthode d’intimidation pour vous empêcher de vous focaliser sur ce qu’il vient vraiment de faire : un second requin vient d’apparaître, glissant sur le premier et se laissant choir dans les eaux qui montent désormais sous vos bottes, s’imprégnant des précédents marécages et montant d’autant plus que ces derniers étaient présent et que vous avez fait usage de techniques Suiton.

Et vous n’avez pas le temps de le voir disparaître que, soudain, un immense typhon tente de vous ramasser tous les trois et de vous emporter dans les cieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 0:31
La stratégie de Toph avait fonctionné à merveille. Elle aurait préféré que l'écorchée n'invoque pas de kuchyiose pour se protéger des assauts, il était vrai, mais néanmoins le rythme du combat prenait leur faveur.

Un regard vers le monstre qui s'était libéré au loin. Un souvenir qui revenait, fugace et pourtant important. Celui qui serait le réceptacle. Et puis de retour au monologue de la furieuse. Toph avait l'habitude. Au plus les gens parlaient en combat, au plus ils essayaient de cacher des choses. C'étaient une de ses stratégies à elle, aussi. Mais depuis qu'elle était devenue samourai, elle se focalisait sur le moment présent. Sur le combat.

Qu'importe qu'elle s'en foutait d'avoir un bras coupé. Le récupérer nécessiterait une technique malgré tout, et en attendant elle ne pourrait réitérer sa technique raiton. C'était tout ce qui intéressait Toph et en cela elle avait réussi car l'ignoble visiteur se déléguait maintenant sur ses invocations.

Toph connaissait bien les atouts des kuchyioses, étant une utilisatrice assidue. Elle en connaissait aussi les faiblesses.

Quand le second kuchyiose apparut sur le côté, elle était sur ses gardes. Elle ignorait d'où viendrait l'assaut, mais se doutait qu'en présence de requins l'assaut serait aquatique pour leur donner l'avantage du terrain. Il y avait un thème, une recherche de leur adversaire d'accumuler de l'eau. Ce n'était pas par hasard, et ces requins était la raison vraisemblable.

Le second requin fit un bruit caractéristique en retombant dans l'eau, et semblait se concentrer de manière significative. Comme lorsque que ses ours chargeaient leur techniques doton. L'assaut allait donc venir de ce côté. Toph lâcha son sabre et composa des mudras à deux mains.

Le rempart doton sortit une seconde fois du sol. Défense appropriée en combat d'équipe, surtout face à une invocation marine, elle orienta la muraille pour protéger les alentours du mieux possible de l'eau montante, en particulier les tombes derrière eux, tout en laissant une fenêtre pour attaquer directement l'écorché et l'autre invocation titanesque. La technique suiton n'était pas très puissante en terme offensive, et la muraille subsista sans trop de problème. Mais elle devrait faire en sorte de prendre un peu de hauteur pour la contre-attaque.

Qu'importe. Il est temps de montrer leur erreur. Utiliser du suiton face à Moi. Toph Hyûga, maitre de l'école Jishin. MAITRE DU DOTON.

Toph composa des mudras de ses deux mains, mais la première technique serait une modification de terrain. Elle toucha le sol et aussitôt, la terre et la boue se figèrent pour se transformer et prendre un aspect nettement plus compact et consistant - de la pierre. Ainsi, les deux invocations seraient aux prises de la boue qui se transformaient en tombeau de pierre. Une combinaison que Toph avait eu une temps depuis longtemps, mais qu'elle n'avait encore jamais pu mettre en pratique.

Le petit requins serait intégralement recouvert de pierre, avec de la chance. Le grand requin serait partiellement immobilisé. C'était tout ce dont Toph avait besoin pour sa seconde technique qui suivait la première.

Elle grimpa sur une tombe derrière elle pour prendre un peu de hauteur et relâcha ...

Starlight extinction !

...l'épitôme des paumes du Hakke. Pendant que Ketten lançait les grandes paumes ultimes de Godo sur ses pauvres concitoyens, Toph se faisait sans le vouloir son miroir iwajin et lâcha une projection de chakra capable de broyer des maisons, des structures, des bras (coupés précédements), des corps complets, des invocations géantes (surtout si elles gardaient la bouche ouverte). Trancher un jiongyu n'était pas la meilleur façon de les vaincre. Ils pouvaient recoller leurs membres. Ils perdaient du sang heureusement quand même, et l'écorché malgré tout son bravado en perdait suite à ses blessures qui s'accumulaient.

Mais ils ne pouvaient rien faire face à des blessures contondantes qui broyait os et organes. Sans compter le pouvoir de projection pour les envoyer valser plus loin, repousser l'eau qui s'accumulait sur le terrain, éloigner le bras de son propriétaire (et le détruire aussi, tant qu'à faire).

Seul faiblesse au tableau, sa technique allait moins heurter le deuxième kuchyiose, partiellement caché par la muraille et potentiellement protégé par une couche de pierre autour de lui, si la boue s'était transformée en piège tellurique. Mais on ne pouvait pas tout avoir, pas vrai ?

Toph eut une pensée pour son village. Elle sentait... qu'on avait besoin d'elle. Elle devait finir au plus vite avec ce fanatique.
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 19:09
Tout autour d’eux n’était que dévastation tandis que Mého observait la situation avec une certaine appréhension. Leur affrontement avait pris une mesure titanesque tandis que l’homme face eux appelait une créature des plus immondes pour leur faire face. Face à ce monstre, tous les instincts du chunin lui criaient de reculer cependant, il n’esquissa aucun mouvement et ce teint droit face au gouffre pestilentiel qui servait de gueule à la bête. Il était prêt à réagir et s’il avait été seul, lui aussi aurait appelé son camarade à la rescousse. Ce fut l’intendante qui fut la plus prompte à réagir et en quelques techniques bien placées, elle démontra à nouveau qu’elle était un ninja d’un tout autre calibre.


Sans détourner le regard elle bloqua le gigantesque Typhon qui se dirigeait vers le groupe anhélant dans l’œuf l’attaque de leur opposant. Très rapidement elle se mit à signer d’une main et avant que Mého ne put s’en rendre compte, il vit la boue dans laquelle baignait leur adversaire se transformer en terre et la terre en granit emprisonnant toute forme de vie qui aurait eu le malheur de se trouver en son sein. De sa main libre elle avait relâché un jutsu dont la puissance ne faisait aucun doute. Le souffle de l’attaque manqua de déséquilibrer Mého qui ne put qu’envisager les dégâts que risquaient de subir l’impressionnante invocation.


Si l’intendante accélérait le combat, lui aussi comptait faire de même et son clone sans un mot se mit à signer réveillant la terre enfouie sous les eaux à leur pied. Son jutsu n’était pas d’une envergure similaire à celle de Toph cependant il n’en était pas moins une technique puissante dévastatrice et mortelle. Alors que la terre se mettait à gronder sous leur pied Mého lui se chargea de récupérer les kunais restant dans sa réserve et apposa sur deux d’entre eux avec vivacité deux sceaux explosifs. Lorsque la bête émergea finalement du sol il laissa tomber l’ensemble de sa réserve dans sa gueule tandis qu’elle se dirigeait droit vers le l’écorché.


L’immense dragon avala sans difficulté les armes et continua sa route précédent de quelques secondes l’impressionnante paume. Mého avait vu comment leur adversaire avait éviter leur précédent combo, cet homme était capable de s’accrocher au mur à distance et la défense de Toph était donc une échappatoire potentielle pour lui. C’était afin de parer à cette situation qu’il avait volontairement laissé une poignée de seconde s’écrouler. Si jamais leur adversaire s’amusait à jouer à l’araignée il dirigerait le dragon afin de le choper en vol. L’attaque de Toph se suffisait de toute façon et mieux valait ne pas se précipiter. Mého se tenait prêt car au moment où sa technique atteindrait sa cible, il déclencherait l’explosion afin d’engendrer encore plus de dégâts à la victime. La gueule de son dragon était impitoyable et il comptait bien détruire tout ce qui aurait le malheur de se retrouver prit en son centre.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nara Karasu
Nara Karasu

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Jeu 3 Sep 2020 - 20:37
Le cœur de Karasu a presque sauté un battement face aux forces torrentielles s’abattant droit devant ces yeux. Elle a l’impression de ne pas avoir sa place dans cette bataille titanesque et qu’elle a, au mieux, une place de spectatrice. Mais ce n’est pas une mauvaise chose. En effet, un spectateur a une meilleure vue de l’ensemble des choses et c’est exactement le cas de la jeune adolescente venant à peine de sortir de l’académie du village de la Roche. Grâce à son intelligence de Nara, et ce qu’elle a vu précédemment de l’écorché, elle a pu voir que ce dernier a plus d’un tour dans son sac pour être capable à survivre à autant d’assaut consécutifs. Et que ceux, qui sont en train de s’abattre sur lui, ne suffiront probablement pas à l’abattre. Elle relâche l’étreinte de son ombre aussitôt que le requin est touché par la technique spectaculaire de Toph émise par ses paumes. La fille aux cheveux de pies parvient à restreindre son envie de lui poser plein de questions pour assouvir sa curiosité. Ce qui est assez rare pour le mentionner, d’habitude son intérêt est presqu’impossible à être réprimé mais j’imagine qu’il y a bien des exceptions lorsque sa vie est en jeu dans la balance ?

Ses yeux captent très rapidement les deux kunais explosifs lancés par Meho suivit de son immense dragon fait de terre. Elle comprend assez facilement, de par la taille de son cerveau, qu’effectuer une attaque en rafale semble être la meilleure des opportunités. En effet, cela empêcherait son adversaire de parer toutes les attaques d’un seul coup si elles venaient toutes en même temps. Après que le dragon ait touché sa cible, ainsi que les kunais explosifs. Karasu tire de son carquois une unique flèche qu’elle recouvre d’un parchemin explosif et, après avoir infusé du chakra dans ses doigts, encoche la flèche sur son arc et, grâce à l’ouverture du mur de Toph, tir de presque toutes ses forces cette flèche en direction de l’Ecorche qui allait bientôt avoir plus d’une blessure à recoudre.

Se sentant bientôt à court de chakra, et suite à la grosse explosion, Karasu effectue une retraite stratégique pour aider un des groupes qui a plus besoin d'elle qu'ici.

Spoiler:
 

_________________
Crédits :

Shimajima Yugure
Okunote Senken
Miyamori Shuhei
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9275-nara-karasu-fini-toujours-vivant-toujours-debout https://www.ascentofshinobi.com/t9647-l-equipe-six-nara-karasu https://www.ascentofshinobi.com/t9900-nara-karasu-carnet#83880
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Lun 7 Sep 2020 - 8:53
« Assez ! Tu n’es qu’un minable avorton de catin souillée ! Un résidu de grosse larde chié dans ce monde ! Tu ne mérites pas de vivre, tu comprends ça, hein ? Tu comprends ça ?! Alors cesse de pleurer comme si tu étais un miséreux, estime-toi chanceux d’être encore en vie !
- Mais… Maître… »


L’apprenti se mit à pleurer, inquiet devant la colère de son mentor.

« Petite merde ! Je vais t’apprendre à arrêter de pleurnicher. »

Il tira un couteau de son ceinturon, et d’une estafilade écorcha le faciès du quidam.

« Je vais t’apprendre à sourire ! Oh oui ! Je vais tailler sur ta gueule un sourire qui ne s’effacera jamais. Jamais ! »

* * *

S’étant hissé sur le crâne de son requin-baleine dont la taille le fit ressembler plus à une immense architecture qu’à un véritable kuchiyose, vous vîtes l’Ecorché en relative confiance face à vous, adressant à chacun d’entre vous un regard presque mielleux ne demandant qu’à se régaler de votre sang. Mais ce regard vous toisant changea néanmoins lorsqu’il constatât que la technique de sa seconde invocation, qui s’était lassée choir dans les eaux troubles, se confronta à un nouveau rempart de roche qui avorta même un si puissant assaut. Sa gueule carnassière décousue, le Désavoué ne put vous adresser mot ni exprimer son mécontentement, et se contentât dès lors d’un râle funeste.

« Kkssssaah ! »

Il remua alors sa tête et sa mandibule suspendue suivit le mouvement en se balançant, avant de se refermer. Vous vîtes alors sa mâchoire se crisper, si vrai qu’il constatât que vous commençâtes une riposte des plus inquiétantes.

« Vous n’êtes que des… ! »

Le temps qu’il finisse sa phrase, la Paume du Hakke de l’Intendante fustigea ses rangs. Le requin blanc qui était tombé dans les eaux ne put s’en protéger, englouti dans une sorte de vase qu’il ne tardât pas à découvrir comme imprégnée de chakra : mais du temps qu’il avait passé en ces lieux, il n’avait pas eu le temps de comprendre que cette manigance avait été orchestrée par ses ennemis. L’Ecorché, lui-même, ne comprit pas pourquoi son kuchiyose ne se mettait pas en œuvre ; que dire du monstre géant, étalé de tout son long, qui ne mesurât qu’avec un temps de réaction anormalement long qu’il se trouvait dans une prison de roche que la Hyûga venait de faire naître sous eux. Immobilisé, le monument des mers vit son congénère être soulevé par le blaste provoqué par la Paume du Hakke et disparaître dans un nuage ; tandis que lui encaissa de plein fouet cette technique redoutable, et poussât en réponse un râle majeur, comme un grondement tellurique.

Le Désavoué, à son sommet, se mit promptement à s’enrouler sur lui-même de sorte à former une boule de tissus de chair extrêmement compact qu’il tenta d’inciser dans le cuir de son kuchiyose, mais le fléau propulsé par vos soins le propulsa dans les airs et le délia contre son gré. Ses sens commencèrent alors à se dérober ; un long sifflement s’insinuât dans son crâne de dégénéré tandis que le monde lui parut particulièrement trouble.

Instinctivement, il décidât de se replier à nouveau ; et derechef un dragon de pierre refermât sa dangereuse sur lui. La lourdeur de cette gueule de roche broya ses tissus, et les explosions qui suivirent terminèrent d’éventrer sa défense et de le projeter un peu plus loin, ses jambes séparées de son tronc.

La flèche de Karasu se planta dans l’une d’elle et, en explosant, pulvérisa cette dernière.

D’aussi haut qu’il s’était érigé, l’Ecorché tomba. Son corps fumant parût être une comète s’écrasant sur terre, et son requin baleine, perdant toute connexion avec son porteur, disparût en provoquer de nombreux remous dans les eaux. Vous vîtes l’ange déchu tomber des cieux ; et plonger dans ses propres eaux tourmentées. Presque entièrement démembré et calciné, l’Ecorché ne répondît plus de rien ; ses yeux se révulsèrent, et son corps flotta à la surface des eaux marécageuses où il venait d’être vaincu.

Vous fûtes triomphant de ce Désavoué. Au loin cependant résonnaient déjà les Paumes de Godo et la colère du Dieu Singe, réveillé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Lun 7 Sep 2020 - 11:33
La défense de Toph avait, une fois de plus, fait son affaire. Son altération de terrain n'avait pas aussi bien marché que ce qu'elle avait escompté, mais elle semblait avoir joué son rôle et les Kuchyioses avaient été trop entravé pour monter une réplique. Son adversaire, sans bras, s'était résolu à faire une défense Jiyongu... que Toph savait d'expérience personnelle relativement moins efficace que d'autres défenses.

Abuto avait peut-être quitté la vie shinobi et son équipe, mais il lui avait suffisamment enseigné de sa capacité spéciale pour mériter un cadeau. Un énorme gâteau.

Projeté dans les airs, L'Ecorché était encore vivant bien que salement amôché. Toph fit une grimace. Elle prenait pour échec personnel de n'avoir pu réussit à en finir avec lui. Heureusement, c'était sans compter les supports des deux iwajins qui l'épaulaient. Meho-san, d'abord, qui avait procédé à l'envoit d'un dragon de boue particulièrement dévastateur. Mentalement, Toph était en train de réévaluer ce qu'elle avait lu du dossier du Mitsudo. La défense du désavoué ploya sous sa technique et en souffrit. Deux explosions suivèrent, sans protection, et Karasu - archère émérite - acheva le tout d'une puissante flèche.

C'était en petits morceaux que leur adversaire tomba au sol. Les invocations disparurent, signant probablement la mort de ce désavoué. Pour autant, Toph avait déjà appris à se méfier des apparences. Et à ce combat-ci elle avait pris un risque, celui de ne pas utiliser son doujutsu.

Elle activa son Byakugan. Elle voulait s'assurer de la défaite de leur adversaire. Porter à l'extrême, les capacités d'Abuto auraient été alien pour Toph. Peut-être aurait-il trouvé un moyen de feindre sa mort. Cela semblait sans doute insensé dans la situation... Mais Toph avait un côté paranoïaque. Du coup, c'était une vérification de sa part que son coeur arrêtait de battre, que son flot de chakra s'étaignait, et qu'il n'y avait pas un double caché sous terre, ou dans la boue. Elle dégaina son arc et encocha une flèche, pour relâcher toute la pression du combat.

Grande gueule.

Elle tira une flèche dans son crâne.

Elle rangea son arc et augmenta l'afflux de chakra dans ses yeux. C'était une technique qu'elle utilisait régulièrement pour protéger Iwa. Elle étendait sa vue tant du chakra que matérielle jusqu'à englober tout le village. Elle se focalisa d'abord sur ses alentours directs, pour vérifier que le désavoué ne se cachait pas sous terre, ou qu'il n'y avait pas de surprise dans leur proximité immédiate. Personne n'était assez paranoïaque dans sa profession.

Ensuite, elle balaya la zone les jouxtant, et s'aperçut avec tristesse que l'autre tombeau avait été saccagé, que Ryoko manquait à l'appel et que deux shinobis étaient au sol, dans un état inquiétant. Toph n'était pas eisenin, et elle n'aurait pas pu poser un diagnostique certain. Ils auraient besoin d'aide, en tout cas, s'il n'était pas déjà trop tard. Elle eut une autre pensée pour Abuto, le mari de Ryoko. Le pire était a craindre, et sans doute qu'il devrait subvenir aux besoins des jumelles seul. Plus tard, Toph prendrait un moment pour déverser ses larmes sur cette situation.

Plus tard. Son coeur était pincé, mais sa tête devait continuer d'aller de l'avant.

Son attention se focalisa ensuite au centre du village. Les quantités de chakra déployées étaient colossales, mais Iwa semblait avoir du répondant. C'était avec une once de fierté qu'elle reconnut certaines signatures chakratique parmis ces attaques et défenses colossales. Mais c'était avec une inquiétude importante

Meho-San, Karasu-san, félicitations à vous deux. Le combat fait rage au centre d'Iwa. Mes yeux percoivent un nouvel ennemi, puissant, et des constructions chakratiques intriguantes. Je pense que le combat y est trop dangereux pour vous, surtout après cette confrontation. A la place, je vous ordonne d'aller secourir les deux shinobis en détresse devant l'autre tombeau. Ils sont mal en point, proche de la mort. Prodiguez des soins de secours puis amenez-les au premier centre hospitalier que vous trouverez...

Toph s'arrêta de parler, car quelqu'un venait de prendre la parole dans la tête de l'Intendant. Son ennemi juré. Celui qui avait envoyé Mamushi détruire Iwa. L'Homme au chapeau voulait faire du Yuukan un monde sans chakra... mais rien ne prouvait la moindre parole dans ses propos. Toph foncièrement était d'accord sur certains points qu'il disait, mais désapprouvait les autres, notamment sur le sang de ses mains.

Ne serait-ce que parce qu'il aurait certainement pu éviter ce génocide s'il était véritablement le maitre du temps qu'il prétendait être.

Ce vil menteur... Parler sans aucune preuve. Il va semer la zizanie dans nos rangs.

Toph les salua, puis s'en alla, vers l'infini et l'au-delà.
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Lun 7 Sep 2020 - 14:04
L’impact de la technique de l’intendante avait été d’une violence inouïe. Le premier requin s’était vu propulser hors de la vase dans laquelle il se terrait avant de disparaitre sous la violence de l’impact. Même le mastodonte qui leur faisait face avait poussé un cri à la foi déchirant et effrayant tandis qu’il résistait tant bien que mal à l’assaut. Mého lui était resté à l’affut. Toph créait l’ouverture et c’était à lui, ainsi qu’à sa camarade de la saisir…


Comme prévu ce fut au milieu des débris et de la poussière qu’une petite boule émergea. Leur adversaire s’était cloitré dans qui paraissait être une défense des plus rudimentaires face à un tel déferlement de chakra et sans hésiter Mého redirigea la tête de la bête de boue dans la direction de ce dernier alors totalement exposé à la cruauté du jutsu. Ainsi ce fut sans hésitation que l’animal dévora sa cible le broyant probablement sous son impressionnante pression dont les dégâts étaient démultipliés par les explosions qui eurent lieu en son sein.


Durant ces quelques secondes qui parurent une éternité, Karasu elle arma une nouvelle flèche meurtrière et lorsque le corps fumant de l’ennemie émergea enfin de la masse de roche, elle clôtura les débats envoyant finalement leur adversaire rejoindre les esprits déjà présent autour d’eux. Si Mého ne disposait que de peu de connaissance médicale, il comprit à la disparition de l’énorme requin que l’affrontement était fini. Presque immédiatement après, son clone disparut donc dans une douce fumée tandis qu’il relâchait enfin toute la pression accumulée.


Toph en leader expérimenté resta méfiante et tira une ultime flèche dans la tête de leur ennemie alors que ses yeux opalins le transperçaient de leurs écrasante pression. Quelques longues secondes s’écoulèrent avant que Toph ne leur adresse à nouveau la parole. Mého sans disposer des aptitudes innées de l’Hyuga, comprenait aux détonations lointaines que le combat faisait rage au centre du village et tout son corps se préparait déjà à retourner au front défendre ses terres.


La décision de Toph fut donc comme un coup de massue pour le ninja qui dût admettre que l’intendante restait relativement clairvoyante sur les capacités de son groupe. L’IWAJIN avait utilisé de puissantes techniques afin d’appuyer au mieux sa capitaine et s’il n’était pas encore à ses limites, il devait tout de même admettre qu’il n’en restait pas moins amoindri. Ce fut donc d’une mine contrite mais résigné qu’il acquiesça à l’ordre donné.


Tandis que le groupe semblait sur le point de se séparer. Un bourdonnement particulièrement désagréable parvint aux oreilles du ninja. Ce genre d’intrusion n’était pas particulièrement agréable et découvrir ainsi l’ennemie de tout le yukan ajoutait de l’antipathie à son égard. Contraint à une écoute non consentit, Mého entendit donc l’intégralité du discours du dénommé Sakaze Tôsen. Lorsque le bourdonnement prit finalement fin, ne resta en lui qu’une intense crainte à l’égard celui qui était dès lors à ses yeux, l’incarnation de la folie et du danger.


Il avait frappé fort, il avait frappé bien. Aux yeux du manipulateur de mitsudo, ce dernier avait réussi à jouer sur les craintes de tous. Ce discours avait été soigneusement élaboré et le problème était que beaucoup risquait de le croire. Beaucoup risquait de ne pas se poser cette simple question qui permettait pourtant de comprendre l’étendu de la dangerosité de cet homme. *Et si il avait mentit ?*


Que se passerait-il s’il ne s’incluait finalement pas dans tous les êtres qu’il souhaitait priver du chakra ? Cet homme ce prenait visiblement pour un dieu et il fallait admettre que ses pouvoirs pouvaient faire penser en cette faveur. Cependant, si jamais il devenait le seul manipulateur du chakra de ce monde … Une autre question subsistait aussi dans le cœur du chunin. Un autre cas de figure … Lors de la première résonance, il était évident que le fameux Tôsen n’avait pas anticipé tous les changements qu’elle apporterait. Des centaines d’hommes et de femme était mort consumé par leurs propres affinités. D’autre s’en était vu doté parce qu’il aurait pu voir comme un miracle ou une malédiction. Soumis au hasard du chakra le monde ninja avait déjà été brutalement chambouler et là cet inconnu semblait à nouveau vouloir tourner la roue du chakra en prétendant pouvoir en connaitre le résultat. Et si, au lieu de simplement privé les hommes du chakra, ce nouvelle résonance se transformait simplement en un génocide de tous les êtres vivants possédant cette fameuse énergie ?


Les pensées se bousculait dans la tête du chunin et les paroles de Toph confirmèrent qu’il n’était pas le seul à être méfiant sur ce discours. L’heure n’était cependant pas au débat et des vies étaient en jeu. Il inclina la tête en direction de Toph avec respect et fonça à tout allure en direction du deuxième groupe de défense.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Sam 12 Sep 2020 - 23:33
Vos craintes furent bel et bien fondées. Le silence qui suivit la chute de l’Écorché développa autour de la scène une sinistre atmosphère de fin, comme si la mort se répandait aux alentours. Et pourtant, en se mettant en boule, de la façon dont il s’était défendu, l’Écorché avait su le protéger : ce cœur meurtri, abîmé, mais qui continua de battre faiblement même fustigé par l’ensemble de vos assauts consécutifs.

La lande vous avait pourtant semblé agonisante, à l'état de paysage dévasté. Vous fûtes assurés d'avoir triomphé de l’Écorché, mais quelque chose avait manqué.

Vous ne pûtes le repérer, dans un premier temps. Croyant l’achever en lui plantant une flèche dans le crâne, et ne distinguant pas une seule gerbe de chakra sinon celui qui continuait de se dissoudre de son corps tandis qu’il paraissait rendre l’âme, vous le laissâtes à son sort, trop préoccupé par ce qu’il se passait de l’autre côté ; à quelques lieux de là, le Dieu de la Lave balayait les Iwajins qui se défendaient tant bien que mal contre ce fléau destructeur, qui fort heureusement pour eux ne put au départ révéler toute l’étendue de sa puissance, mais qui progressivement commençât toutefois à révéler l’ampleur de l’horreur qu’il s’apprêtait à inculquer aux malheureux. Vous vous séparâtes, même, croyant l’objectif accompli, pour que deux d’entre vous aillent secourir vos comparses. Vous fûtes à ce titre des shinobis exemplaires : loyaux et braves, vous ne vous contentâtes pas d'avoir fait votre labeur, mais consentîtes à risquer votre vie une fois de plus au service de vos paires.

La voix de l’Homme au Chapeau s’insinuât alors dans votre tête, comme s’il violait votre esprit et votre intimité, et sema en vous les germes du renoncement : il vous proposa de tourner vos convictions personnelles vers d’autres espoirs possibles, des destins débarrassés de chakra, un monde plus juste et plus équilibré. Le message fut honnête, sincère, habillé du talent habituel de ce nébuleux protagoniste pour discourir et convaincre ses interlocuteurs, même parmi ceux ayant rejoint de bon gré les rangs de la Coalition. Mais vous ne fûtes pas les seuls à l’ouïr. Un autre que vous eut une réaction lorsque la voix de votre Némésis résonna dans ses oreilles.

La bouche de l’Ecorché bougea. Ses lèvres se tendirent d'abord, remuèrent un peu, et un langoureux sourire se traça enfin sur son visage. Son corps, constitué de la même matière filaire que ses membres, commença à se recomposer par automatisme ; une étrange mécanique, comme un instinct de survie, que l’organe palpitant décida de provoquer en se retissant. Il eut un plaisir à ressentir tous ces frétillements, aussi douloureux fut son supplice lorsqu'il ressentit son être se triturer. Le diaphragme de l’Ecorché, soudain, se gonfla d’un coup. Une convulsion le parcourut dans tout ce qu’il restait de cette silhouette dévastée. Il ne lui restait plus qu’un bras, et une jambe ; mais néanmoins son âme l'habitait encore, même avec une flèche dans la tête ; sa plaie se refermant grâce à ses composantes filaires.

En vie, il ouvrit aussitôt les yeux comme s’il renaissait en ce monde. Ses yeux écarquillés fixèrent l'astre solaire, tandis que son corps continuait de flotter à la surface du terrain inondé. Un râle s'expira de sa gorge sans qu’il ne pusse le retenir, et son poul s'accéléra enfin, au moment-même où, les contractant, il sentît ses doigts frétiller. Il baigna dans un liquide bourbeux, héritage de cette querelle dantesque face à laquelle il n’avait su faire le poids. Heureusement pour lui, les Iwajins avaient mésestimé sa ténacité.

Il ne les jugea pas. Son esprit fut tout entier tourné vers le souci de survivre. Lentement, il commença à nager, puis à ramper lorsque son corps quitta les milieux les plus humides pour retrouver le plaisir d'un sol tangible. Son objectif fut des plus propices : récupérer les membres d’un cadavre en le sacrifiant pour se régénérer, puis récupérer l’autre et partir au plus vite, afin de quitter ce territoire damné.

Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Dim 13 Sep 2020 - 13:30
... Le chakra n'était pas éteint. Toph regarda en silence son village qui se mourrait sous ses yeux de chakra, avant de rebrousser chemin. Remords, mais nécessité. Le démon était vaincu, le visiteur s'en était allait très vite sans qu'elle puisse le suivre. Ne restait donc qu'un seul intrus à Iwa dont elle irait s'occuper, non sans avoir incanté quelques mudras bien spécifiques. Ceux de sa dissimulation visuelle.

Ce fut ainsi qu'elle revint sur ses pas. Camouflée visuellement, évitant le regard de son adversaire. Comme un spectre vengeur, comme le bras de la justice. Un bras qui décida d'en trancher un autre, d'un iai bien placé et tout aussi dissimulée que le corps de sa maitresse. Sa voix retentit, à l'adresse du membre visé.

Ceci ne t'appartenait pas, immortel.

Elle glissa sur la droite, restant en mouvement. Son camouflage n'était pas parfait, surtout après une attaque et a courte distance, l'Ecorché pourrait apercevoir vaguement ses formes, son passage. Pour autant, cela empêcherait bien des choses et rendrait difficile les esquives. C'était une stratégie que Toph n'employait que très rarement contre un adversaire. Elle préférait les affrontements honorables, souvent.

Mais si ses ennemis attaquaient son village, et réveillait un démon en risquant de tuer tout sa population civile, méritaient-ils son traitement honorable ?

Si ses ennemis feignaient la mort pour s'emparer des cadavres et se jouer de la mémoire d'autrui pour en faire des marionettes et des pantins insipides et désacralisé ?

Son Bushido existait toujours. Bien entendu. Mais les règles changeaient, imperceptiblement. Il s'agissait d'adopter des stratégies adaptées à ce qu'elle affrontait. A faire de plus en plus fi de la bienveillance pour se concentrer sur l'efficacité martiale. Sur les stratégie. Néanmoins, la bienveillance était toujours là. Elle respirait difficilement sous le joug de la rage montante et toute puisssante dans l'âme de l'Intendant.

La Bienveillance parvint à prendre parole.

Tu me prends dans un mauvais moment. Je suis d'humeur exécrable, mon village est attaqué et les miens sont en train de mourir. Ou sont morts. Pourtant, je crois aux deuxième chance et, surtout, à la justice. Je ne tues pas un adversaire à terre. Le destin à voulu que tu survives. Alors plutôt que de t'emprisonner à vie dans des geôles, je te propose de répayer ta dette autrement que par le sang et ta vie, en travaillant légalement pour Iwa. Du travail honnête, même si cela sera sous surveillance, et que je te demanderai aussi des informations sur ceux qui t'accompagnaient. Accepte, et dans un an, tu es libre. Refuse et...

Elle laissa quelques secondes, pour que le déviant ait le temps de prendre tout cela en compte. De répondre, peut-être ? Elle bougeait lentement autour de lui, en vaillant à ne pas donner sa localisation exacte. Puis, de deux pas, elle s'approcha et frappa avec une vitesse excessivement élevée.

Soixante quatre points de pression furent transpercés par l'acier Tetsujin.

Soixante quatre tenketsus furent bloqués, répartit sur tout le corps hormis le coeur.

Finis sa maitrise ninjutsu, sa maitrise filiaire, ses tours de passe-passe. L'Homme serait neutralisé en plus d'être excessivement mal au point.

Je t'exploiterai jusqu'à ta mort. Telle est ta sentence.

Elle trancha les membres de l'immortel avant de le trainer par les cheveux jusqu'à l'Académie Hasira, abandonnant enfin son camouflage optique. Elle serait juste, s'il acceptait de faire repantance. Mais même dans ce cas-là, elle ne serait pas nécessaire sympathique. Il en avait perdu le droit. Si c'était possible, elle étudierait son don, de gré ou de force, pour aider les rescapés iwajins à repartir des hopitaux le plus rapidement possible. Un immortel qui regénérait ses membres. Soit il aiderait, soit il serait exploité. Dans les deux cas, Iwa en profiterait au maximum.

Et cette nuit-là, de la sympathie, Toph en avait un peu perdu à jamais pour l'Humanité.
Spoiler:
 

_________________
3/05. Nara et Bakuhatsu Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
L'Écorché
L'Écorché

3/05. Nara et Bakuhatsu Empty
Mar 22 Sep 2020 - 9:12
Il n’eut pas la vigilance suffisante pour voir venir le glas. Sitôt qu’il s’empara du bras du cadavre, lorgnant de ses yeux malveillants le second qui dormait à ses côtés, il fut surpris de voir son nouveau membre se détacher de son corps, à nouveau, avec une douleur qui électrifia tout son être. Puis celle qui l’avait fustigé quelques instants plus tôt revint, ses yeux astraux tellement contractés que des veines jaillissaient de leur implantation ; il n’eut que le temps d’entendre ses paroles avant de se mettre, à nouveau, en boule. Un réflexe de survie qui ne lui permit pas cependant de résister à l’assaut dantesque que mena sur lui l’Intendante.

Plus loin, tu pus ressentir une vague énergie déferler dans l’azur. Ketten s’était métamorphosé, absorbant les Dieux Cardinaux pour devenir une sorte d’entité mythique presque aussi redoutable, voire pire que le Dieu Singe que ton village venait de soumettre. De par tes sens aguerris, tu ne tardas pas à comprendre que quelque chose de dantesque se passait là-bas, et tu eus à cet instant comme un frisson qui te parcourut le corps en songeant à tout ce que cette atmosphère glaçante pouvait signifier. Mais trop occupée à faire de l’Ecorché ton otage, tu ne pus rien faire pour les aider.

« Kssshh... S-sal… ope… »

Le corps de l’Ecorché céda. Les frappes du Hakke ôtèrent à la boule qu’il venait de former avec ses tissus musculaires toute sa compaction, et bientôt ses chairs se délièrent à l’aune d’un dénouement qui résonna comme tambour à chaque coup infligé à ce loyal Désavoué. Tonitruantes, les 64 sanctions terminèrent de mettre au plus mal cet adversaire dangereux, que dès le départ vous sûtes en équipe démunir de tout espoir de triomphe.

Les tenketsus de l’Ecorché, occis par l’enchaînement, le laissèrent comme souche morte sous la main punitive de l’Intendante. Tu le trainas jusqu’à ton village, dans un état proche de la mort, mais t’assurant toutefois que ce cœur, que tu n’avais pas détruit, battait toujours ; si immortel qu’il fut, tu te juras de lui infliger un calvaire qui durerait peut-être l’éternité… la pire torture imaginable pour un être auquel le temps ne faisait pas peur.

Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas

3/05. Nara et Bakuhatsu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°3, Iwa : Éruption
Sauter vers: