Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

4/02. Unité n°2

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du JeuEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Lun 27 Juil 2020 - 0:13


C'est le chaos qui se prépare à frapper Taiyô, la capitale de Kaze no Kuni. Le Dieu du Désert est en train d'être réveillé par la force et cette fois-ci, il s'apprête à être entièrement réveillé. Sur place, le Suna no Fukaku-Sha - organisation encore inconnue du grand public - et les Kumojins - présents par la menace des Dieux, la Coalition Shinobi et le Héros de Kaze Meikyû Raizen - vont devoir s'unir pour un objectif commun : celui de protéger la capitale et ses habitants.

Mais les enjeux sont encore plus importants, puisque des alliés de l'Homme au Chapeau sont sur place. S'ils réussissent à s'emparer du pouvoir du Dieu du Désert, ils seront encore plus dangereux.

Votre unité, rapidement baptisée vu l'urgence de la situation, fait partie des quatre groupes faisant face au terrifiant Dieu du Désert. Votre objectif est simple : limiter son pouvoir pour le sceller. Et si la Coalition Shinobi vous unit dans cette démarche, sera-t-elle assez importante pour éviter les possibles conflits à venir lorsque vous devrez décider de qui sera l'hôte du Dieu du Désert ?


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Chacun des quatre groupes affectés au Dieu du Désert est constitué d'un personnage maîtrisant le Kinjutsu : Barrière Divine et d'un autre maîtrisant le Kinjutsu : Scellement Divin.

  • Les deux autres personnages de chaque groupe sont là pour protéger ceux qui maintiennent les Kinjutsu.

  • Les tours entre les quatre groupes sont communs.

  • Vos ennemis peuvent vous attaquer et parcourir parmi les différents groupes.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Barrière Divine a été maintenue par quatre personnages, la libération, ses conséquences et le pouvoir du Dieu seront limités.

  • A la fin d'un tour, si dans chaque groupe le Kinjutsu : Scellement Divin a été maintenue par quatre personnages, le scellement du Dieu de l'Eau dans l'un des vôtres progressera.

  • Si durant trois tours, le Scellement Divin a réussi, alors le Dieu du Désert sera scellé dans un personnage participant à cette partie de l'Event (choisi inRP entre Asaara Kuuli et Meikyû Raizen).

  • Les personnages maintenant un Kinjutsu sont limités à une seule technique supplémentaire par tour (les autres en possèdent évidemment 3 maximum par tour). S'ils en utilisent davantage ou qu'ils ne peuvent pas maintenir leur technique, le tour ne comptera pas dans la réussite du scellement.

Ordre de post :
  • Metaru Mairu

  • Ashina Mitsuhide

  • Sharrkan

  • Sairyo Hiko

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Metaru Mairu
Metaru Mairu

4/02. Unité n°2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 0:25
Tempête

feat. @Ashina Mitsuhide - @Sharrkan - @Sairyo Hiko

Les bras croisés sous ta poitrine, tu paraissais bien sereine dans ta posture qui laissait transparaitre tant d'assurance mais, sous le silence dans lequel tu te murais, tu cachais en réalité une anxiété. Inquiétude qui pouvait se lire aisément dans ton regard doré si expressif que le foulard qui camouflait le bas de ton visage jusqu'au nez ne faisait que rehausser. L'accessoire était là pour te protéger un minimum le faciès du sable brûlant du désert que tu maudissais à peine avais-tu posé les pieds dans ce pays qui contrastait tant avec Kaminari. Malgré la chaleur, tu étais contrainte de cacher tout ton corps, ne laissant que tes mains visibles. Tu ne comprenais pas comment on pouvait vivre dans un endroit si hostile alors qu'il existait tant des lieux bien plus agréables à vivre dans le reste du Yuukan. C'était la première fois que tu quittais Kaminari, ta chère patrie, et, manque de chance, c'était pour finir dans un pays où l'atmosphère était si désagréable et le paysage si désolant. Mais, tu n'étais pas ici par choix mais par devoir alors tu n'avais pas le droit de te plaindre.

Au fur et à mesure que le temps s'écoulait, ton appréhension grandissait. Tu n'étais pas inquiète pour toi même mais plutôt pour ton jeune cousin qui ne se trouvait qu'à quelques mètres de toi mais pourtant si éloigné que tu ne pensais pas pouvoir le protéger en cas de danger. @Metaru Moeru était un garçon intelligent mais tellement têtu que même si tu avais essayé de le convaincre de ne pas venir il ne t'aurait pas écouter. Caractère que tu ne pouvais pas lui reprocher car l'obstination était présente chez la plupart des Metaru. Et, tu ne faisais pas exception.

Maintenant que tu étais sur place, que tu pressentais le danger vous guetter, tu te demandais si tu n'aurais pas dû tout faire pour empêcher Moeru de venir finalement ; quitte à l'enfermer. Tes sens étaient en alerte alors que rien de visible ne se produisait encore. L'environnement en lui-même semblait être contre vous mais tu savais que ce n'était rien en comparaison de ce qui vous attendait. Un dieu était sur le point de se réveiller et vous étiez présents pour l'empêcher de semer le chaos.

Parmi les êtres présents, il y avait d'autres kumojin, en plus de toi et ton cousin, dont le Raïkage en personne mais il y avait surtout des shinobi dont tu ne connaissais même pas les noms. L'urgence de la situation ne vous avait pas accordé le temps de faire connaissance. Vous étiez nombreux mais l'étiez-vous assez pour empêcher un dieu de se déchaîner ? D'autant plus que des hommes de main de ce fameux Homme au Chapeau risquaient fort de vous mettre des bâtons dans les roues. Vous le sauriez bien assez tôt !

" - Comment as-tu pu préféré vivre dans un endroit où l'air est irrespirable et vous assèche la peau plutôt qu'à Kumo, Sharrkan-san ? Finis-tu par lâcher à l'un de "tes alliés" qui se trouvait le plus proche de ta position."

Le jeune Sharrkan était un ancien kumojin natif de ce pays désertique. Malgré tes propos, tu ne cherchais pas à lui reprocher son choix de vie mais tu essayais juste d'oublier la présence de Moeru, qui t'inquiétait tant, en engageant la conversation avec lui.

N'oubliant pas la raison de votre présence, tu restais aux aguets …

_________________
4/02. Unité n°2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

4/02. Unité n°2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 1:28
Suite directe de ce RP

Cours petit être. Ne t'arrête surtout pas. Ne trébuche surtout pas. Garde ton esprit affûté et en alerte. Je sais que tu m'entends rugir au fond de ta tête. N'oublie jamais qu'à la moindre faiblesse, je saisirai l'opportunité. Je suis là, dans l'ombre. Je guette, je scrute chacun de tes mouvements. Bien trop de fois, je t'ai laissé contrôler ta destinée, mais aujourd'hui, tu me considéreras comme un ennemi. Pourtant, tout ce que je vais faire, je vais le faire pour toi. Tu me haïras, tu me détesteras de tout ton être, mais peut-être qu'un jour, tu comprendras. Tu m'as créé pour te protéger des autres et j'ai toujours tenu ce rôle. Aujourd'hui, je vais l'étendre pour te protéger de quelque chose de bien plus redoutable, toi-même. Cours Mitsuhide, pendant que tu es encore maître de tes mouvements.

Jamais l'Ashina n'avait parcouru le désert en aussi peu de temps. Sa respiration saccadée l'obligea à poser genou à terre devant la porte nord de la cité du soleil. Il devait au plus vite récupérer son énergie et son souffle, car le temps se faisait rare. L'agitation de la grande capitale s'entendait depuis l'extérieur, témoignant d'une grande panique provoquée par ce cri démoniaque. Mobilisant tout son être, le manipulateur de la lumière se releva finalement et pénétra dans la capitale.

Sans surprise, le chaos et le désordre régnaient en maître incontestable. On pouvait entendre des cris, des pleurs et bien d'autres sons indiquant une panique totale. Du petit civil tenant son échoppe au garde le plus expérimenté, personne n'était resté de marbre face à ce hurlement pourfendant le pays du vent. Combien de temps avait-il encore à sa disposition pour aider ses semblables ? Une question sans réponse que la tête blonde se devait d'ignorer s'il désirait avancer.

Entamant une nouvelle course, le manipulateur de la lumière bouscula sans vergogne les personnes ayant succombé à la folie de la situation. Certains d'entre eux, dont Mitsuhide, avait déjà vécu cette situation. Lors de l'attaque de la rébellion, il y a deux ans, la cité du soleil se trouvait dans un état similaire. Un spectacle macabre que l'ancien esclave ne désirait pas revoir. Arpentant les rues avec agilités, le marchand atteignit enfin son commerce. Il y trouva ses employés et son fidèle second en plein chargement de vivres. Ces derniers avaient déjà prévu de s'enfuir de la cité et il ne devait pas perdre une seconde de plus.

« Shin, Content de te voir ! Ne perdons pas de temps. Il faut absolument que tu récupères tout le monde, il ne faut laisser personne derrière ! Retourne dans notre établissement et assure toi d'oublier personne ! Au passage, va dans mon bureau et ouvre le grand tiroir. Dedans, il y a une enveloppe avec une carte qui indique la position de mon ami Meikyû Jikan. Il pourra vous héberger le temps qu'il faudra. »

Il posa la main sur l'épaule de son ami proche. Tout deux esclaves, il devait maintenant agir au plus vite pour ne pas perdre futilement cette liberté gagnée par le sang.

« Que vas-tu faire toi, Mitsuhide ? Ne me dis pas que... »

S'arrêtant brusquement, le visage du second se décomposa. Il ne voulait pas que son ami se dirige vers le sceau du désert. L'Ashina allait, heureusement pour lui, le rassurer.

« Ne t'en fais pas Shin ! Mon but est avant tout d'aider Taiyô et ses habitants. Pour faire ça je... Je... Je vais... affronter le Dieu du sable en personne ! Pars maintenant et vis ! »

Tes émotions t'ont trahie mon cher et tendre Mitsuhide. Tu as voulu rassurer ton ami et ton empathie m'a permis de prendre le dessus, une fois de plus. Je t'avais pourtant prévenu. Maintenant, laisse-moi te guider vers notre destinée.

Enlevant ma main de l'épaule de Shin, je me mis de nouveau à courir, mais cette fois-ci, en direction de la sortie. J'allais rejoindre rapidement la position que l'organisation nous avait communiquée et cette fois-ci, sans détour. La population de la cité du soleil cédait un peu plus à la panique au fur et à mesure que les sables du temps s'écoulaient. L'évacuation de la ville se complexifiait de minutes en minutes et le Yoake ne semblait pas s'activer plus que ça. Ce groupe d'incapable qui laisse sa population s'éteindre à petit feu par leurs inactions. Je me délecte d'avance de votre mort imminente.

Le désert brûlant de Kaze offrait un champ de bataille parfait pour combattre ni plus ni moins qu'une divinité. L'adrénaline se propageait lentement dans mon corps, offrant une sensation indescriptible. J'étais prêt à exécuter le plan de Kuuli, mais que mon hôte soit rassuré, j'allais exaucer une partie de ses désirs. Arrivant sur le futur champ de bataille, je vis bon nombre de têtes connues et aperçu aux grands rassemblements des hérauts du désert. Mukuro, Ashura, Oroshi, Keijiro et bien d'autres ! J'étais surpris de voir le héros de Kaze en personne un peu plus loin de ma position. Le Yoake devait se réjouir d'une intervention à point nommé de la Coalition, notamment avec la présence d'un homme ayant déjà combattu le démon. Prenant une grande respiration, je me plaçais près de Sharrkan, observant l'horizon au loin, les yeux remplis de détermination.

4/02. Unité n°2 Testim11

« C’est donc ici que tout va se jouer. »

Serrant les poings, je me tenais prêt. La bataille contre le Dieu du désert était sur le point de débuter.

Résumé:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Lnwa


Dernière édition par Ashina Mitsuhide le Jeu 30 Juil 2020 - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Sharrkan
SharrkanEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 2:08
Insensé. C'était sûrement le terme le plus adéquat pour décrire cette situation. Non franchement, tout partait salement en steak. Le Dieu du désert, libéré de sa prison. Le discours de Kuuli... le discours de Kuuli ordonnant à ses fidèles de ne pas sceller le monstre qui allait ravager le désert. Qui allait massacrer un nombre incalculable d'innocents. Des fidèles prêts à obéir aveuglément à ses ordres, oubliant toute notion de libre arbitre. La présence des Kumojins. Hiko, Mairu... Raizen. Raizen était là, lui aussi.

La dernière fois que Sharrkan avait eu une vision aussi absurde, c'était lorsqu'il avait été lourdement affecté par une piqûre de scorpion. Dans cette vision teintée par le venin hallucinogène, il avait pourtant remarqué un détail dissociant le rêve de la réalité : la douleur. En rêve, il n'y avait aucune douleur. Alors pourquoi est-ce que maintenant, il sentait distinctement la brûlure accompagnant le sang qui coulait de ses phalanges ?

Un cauchemar... Non, pire. Il y avait toujours moyen de se réveiller d'un cauchemar. Le truc embêtant avec la réalité, c'était que la seule chose à faire était de la subir. Mais au final, tout ça n'était qu'une vaste blague. L'existence elle-même était une vaste blague. Subitement prit d'un fou rire en comprenant le surréalisme de la situation, le Kazejin fut obligé de s'arrêter quelques secondes pour reprendre sa respiration.

Il savait que le Bijuu n'aurait aucune chance d'être scellé. Il savait qu'en restant ici, c'était la mort assurée. Et pourtant il était là. Lui, comme tous les autres guignols se dressant contre Shukaku, espérant naïvement avoir une chance de s'en sortir.

« Si je peux retenir un point positif de cette situation, c'est que je vais mourir entouré de visages connus. Des amis, eh ! Y'a pas tout le monde qui peut s'estimer aussi chanceux, pas vrai ? »

Il lança un sourire à Mitsuhide. Dire que selon la hiérarchie, il était censé le protéger. Idiotie. Qu'est-ce qu'il espérait, en restant là ? Que Kuuli changerait d'avis ? Elle n'était même pas là. Que ses fidèles marionnettes couperaient leurs fils, comprenant que trop tard qu'ils avaient suivi aveuglément une fanatique ? Pff.

Stupidité. C'était extrêmement difficile à avaler, mais il s'était foiré sur toute la ligne. Il avait reposé tous ses espoirs sur une personne qu'il ne connaissait même pas. Il avait cru en ses mensonges, faisant taire la voix de son instinct lui criant de fuir tant qu'il en était encore capable. Il récoltait aujourd'hui les fruits de sa bêtise.

« Je me demande aussi, Mairu-san... »

Que faire ? Rester, mourir. Se battre, mourir. Tenter de s'enfuir... Mais ses jambes restaient clouées dans le sable.

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Mer 29 Juil 2020 - 9:23

Voilà déjà quelques temps que notre jeune héros n’avait pas eu une seule minute pour lui. Depuis que l’Empire du Feu avait annexé le village caché de Kumo, son village, il n’avait pas arrêté. Au four et au moulin, il avait dépensé une énergie incroyable pour être fidèle à ses convictions, y laissant alors une bonne partie de son énergie, mais aussi de son âme.

Entre les efforts consentis pour accéder au grade de Capitaine, l’organisation de la Résistance, la mort infligée à deux shinobis qui s’étaient mis en travers de sa route… Personne ne pouvait contester le fait que le Sairyo avait changé, c’était indéniable. Mais tout ce qu’il l’avait fait, il l’avait fait pour son village, pour ses habitants qu’il considérait comme ses frères, pour les idéaux qu’il défendait fièrement.

Cela l’avait fait prendre des décisions que certains pourraient considérer comme insensées, comme hâtives… Mais lui n’avait jamais douté, il avait toujours été en paix et son sommeil n’avait jamais été troublé. Que ce soit son affrontement face à ses pairs du Teikoku, trois des membres les plus importants d’un Empire qui finirait tôt ou tard en cendres, ou encore sa poursuite d’un ancien membre de la Résistance… Il était certes impulsif, mais ses intentions étaient pures. Tout comme il avait proposé à l’ennemi public n°1 de l’aider dans sa quête si cela lui permettait de sauver les siens.

Serait-il allé jusqu’au bout ? Peut-être pas. Mais à défaut d’être un politicien, un shinobi modèle, une icône pour la future génération… Hiko était un survivant. Il avait vécu bien des choses que nombre d’adultes ne verraient jamais dans leur vie entière, et pourtant, il était toujours là. Epargné par les blessures les plus vilaines, il avait toujours su tirer son épingle du jeu. Et cela, il le sentait dans chacun de ses muscles, cette adrénaline qui s’emparait de lui aux moments les plus critiques…

Il la sentait en ce moment même.

Dépêché par le Raikage en personne pour l’accompagner au Pays du Vent, où ce dernier semblait avoir une attache particulière, Hiko n’avait pas bronché. Suite à sa défaite aux élections face au plébiscité Raizen, il n’avait eu d’autre choix que de plier l’échine. Son absence liée à l’Homme au Chapeau n’avait fait que retarder une discussion inévitable entre lui et le nouveau Kage. Tout comme Kaze le faisait désormais, réclamant l’aide de Kumo sous l’égide de leur participation commune à la Coalition Shinobi.

Ainsi, un groupe de six Kumojins fut envoyé. Parmis eux, des shinobis expérimentés et quelques nouvelles recrues. Hiko ne doutait pas des choix, il savait que le grade n’avait rien à voir dans la témérité de chacun et que chaque personne pouvait apporter sa pierre à l’édifice, genin ou non, adulte ou non, puissant ou non… Ils auraient tous un rôle à jouer ici, il suffisait qu’il comprenne lequel c’était. Car même si on assignait une personne à un poste, le jugement des hautes sphères pouvait être erroné. Il appartenait à chacun de prendre ses décisions, quelles qu’en soient les conséquences.

Mais Hiko n’avait rien à redire pour le moment, son village avait semble-t-il besoin de lui et il s’était donc rendu au Pays du Vent. En arrivant, accompagné de ses compatriotes, il comprit bien vite l’horreur qui les attendait. Ce cri à vous glacer le sang, cette plainte aussi sonore qu’effrayante, ce son annonçant une mort certaine. Certains prirent peur, d’autres furent figés par une telle démonstration de haine, et d’autres restèrent impassibles. Regardant l’horizon, d’où semblait provenir ce cri, ils faisaient ainsi face à leur destin.

Ce fut le cas d’Hiko qui écouta les dernières consignes, il devait aller avec une Metaru dans une escouade et rejoindre une de ses connaissances. Il prit bien note et ne contesta rien, il respectait la hiérarchie. Mais avant de quitter le petit groupe, il se permit une dernière remarque envers celui qui l’avait battu à plat de coutures lors de leur dernière « confrontation ».

Si vous voulez tenir toutes vos promesses, ne mourrez pas… Raikage-sama.
Terminant sa phrase avec un petit sourire entendu, Hiko prouvait ainsi au Meikyu qu’il pouvait être un homme de confiance. Et surtout, qu’il acceptait très bien sa « défaite », et ne lui en tenait pas rigueur. Même si leurs idées n’étaient pas les mêmes, il savait que Raizen ferait tout pour que Kumo ne souffre pas, et c’était bien là le plus important !

Ce fut donc ainsi qu’il rejoignit l’escouade dans laquelle il serait intégré pour se battre face à ce prétendu Dieu. Un homme aux boucles dorés se trouvait là, tout comme Sharrkan. Si le premier semblait bien prendre conscience du danger qui les attendait, Sharrkan semblait lui aussi comprendre que leur vie ne tenait plus qu’à un fil. Il se dit alors heureux de mourir accompagné d’amis. La réaction du Sairyo ne se fit pas attendre…

Ni une, ni deux, il enfonça alors son poing dans la mâchoire de celui qui lui avait un jour, littéralement, casser les noix (si je puis dire).

Sans doute était-il plus tendu qu’il ne voulait se l’admettre, sa réaction en était un parfait exemple. Mais Hiko, le regard désormais rivé sur l’origine du brouhaha n’acceptait pas ce genre d’état d’esprit. Il n’était pas digne d’un Kumojin, et surtout, il n’était pas digne de celui qu’il avait connu lorsqu’il était à Kumo…

Tu as bien changé Sharrkan si tu admets ta défaite avant même d’avoir essayé ! Ressaisis-toi et ne considère pas que tu as perdu d’avance. Aussi fort puisse ce Dieu être, je suis sûr que nous avons un moyen de nous en occuper !
Car aussi bien ficelé soit le scénario, il existe toujours une possibilité de trouver une solution. Ils étaient libres, présents ici car ils avaient décidé de se battre pour une cause qu’ils pensaient juste. Et tant qu’un souffle de vie sortait de leurs lèvres, alors ils avaient une chance de s’en sortir. Car oui, c’est ça le RP !
J’espère que vous êtes prêts… De notre capacité à nous débarrasser de ce prétendu Dieu ou Démon dépend la survie de tous les habitants se trouvant à Taiyo, et peut-être plus encore ! Alors je veux que vous donniez tout, oubliez ce qu’on vous a dit. Rien n’est impossible… Aujourd’hui, nous marquerons l’Histoire, pas pour nous non… Mais pour tout ceux qui auront alors eu la chance de vivre une journée de plus sur cette Terre grâce à notre action !
Il regarda alors ses coéquipiers et espéra voir une nouvelle flamme naître dans leurs yeux. Il pouvait paraître bizarre qu’un gamin vous fasse ce genre de discours, mais Hiko s’en fichait. Il ne jugeait pas la valeur d’un shinobi à son âge ou son grade, mais plutôt à la force de ses convictions.
Pour Kumo… et Kaze
Finit-il dans un soupir.

Des démons, il en avait déjà affronté plusieurs. Les siens, ceux de l’Empire du Feu… A chaque fois, il les avait terrassé et en était ressorti grandi… Aujourd’hui ne ferait pas exception…

Il allait se débarasser ce prétendu « Dieu » !

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Dieu du Désert
Dieu du Désert

4/02. Unité n°2 Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 23:40
Le cri tonitruant de la créature retentissait parmi les ruines encore endormies du Temple du Dieu du Désert, gardées par les Meikyû qui ne purent remarquer la présence de la Kazejine, surnommée le “Rideau d’ombre” grâce à ses capacités d’infiltration et ses talents de marionnettiste. L’incantation était déjà lancée, que déjà, un grondement se faisait entendre dans l’ensemble de la région, jusqu’aux confins des montagnes entourant Taiyô. La terre tremblait de nouveau à l’appel du monstre qui avait causé la tempête de 40 puis menacé la capitale lors de sa libération par Mamushi en printemps 202. A ce moment-là, les héros du Yoake et de Kaze avaient contenu le fléau dans sa stèle en unissant leur chakra, le démon n’était alors qu’un esprit enchaîné à sa prison et était encore loin de disposer de toute sa puissance, qui à elle seule aurait pu réduire la capitale en ruines.

Cette fois les circonstances étaient toutes autres, puisque la Coalition avait envoyé sur place des ninjas dans le but de veiller sur le sceau avant que des individus mal intentionnés ne s’en emparent tandis que l’organisation du Suna no Fukaku-Sha cherchait encore le moyen de libérer le Dieu de son sceau, mais il était trop tard. Quoique cela allait peut-être jouer dans le sens de leur complot pour renverser le pouvoir, au prix de pertes civiles inévitables… Bien qu’une certaine partie de la population pouvait peut-être échapper à la tempête du désert qui allait avoir lieu, le sort de Taiyô allait se jouer en ce jour fatidique où une ancienne figure ayant déjà affronté le Dieu du Désert par le passé avait fait son retour dans son pays natal. Le Héros de Kaze se voyait confronté à un choix et à un combat des plus dantesques aux côtés ou contre ceux qui se réclamaient comme les nouveaux héros de Kaze sous la bannière du Suna no Fukaku-Sha, encore inconnue à ce jour du public.

La mission de Kâtenshêdo venait de commencer, et le plan se déroulait comme prévu. Elle avait fait en sorte d’éliminer les ennemis les plus dangereux à Kaze qui auraient pu l’empêcher de s’emparer du Dieu, mais pour ce qui était de ceux qui s’étaient dépêchées sur place pour constater la libération du monstre, ils lui étaient parfaitement inconnus, à l’exception peut-être du Meikyû qui avait tant fait parler de lui. Il faisait justement partie de ceux qui avaient aidé à l’emprisonnement du Dieu du Désert la dernière fois, peut-être avait-il une chance infime de répéter cet exploit? Quant aux autres visages, elle se demanda s’ils étaient venus avec lui, elle remarqua des bandeaux kumojins mais pour les autres…

A peine les shinobis étaient-ils arrivés sur les lieux qu’une puissante onde de sable dont la stèle était l’épicentre se leva dans l’ensemble de la zone, noyant dans une immense vague de sable ressemblant à une avalanche gigantesque avançant en direction de la capitale où beaucoup de civils étaient encore présents... Les Meikyû qui gardaient la stèle avaient été projetés avec violence par l’apparition subite du dos de la créature, tandis que le reste purent à peine tenir debout face à la puissance de la bourrasque, il ne tenait donc qu’aux shinobis de la Coalition et de l’organisation Suna no Fukaku-Sha d’empêcher que le bilan humain ne s’alourdisse.

Suite à cette immense tempête de sable rappelant le traumatisme de l’an 40, une brume de sable mêlée à la poussière couvre temporairement votre champ de vision, les pellicules de sables fins vont jusqu’à coller les vêtements, irritant les yeux et la bouche… Vous laissant encore à peine apercevoir figure titanesque qui progressivement s’érigeait devant vous, vous croyez néanmoins distinguer la tête du reste du corps qui ne cessait de grandir à mesure que la terre tremblait sous vos pieds alors que vous vous trouviez sur des mètres de sable que la tempête avait formé. Le Dieu se trouvait désormais dans le creux d’un erg entouré de tous les shinobis qui tenaient bon malgré le tsunami de sable. Son ombre dépassait déjà les dix mètres… Il se préparait visiblement à lancer une nouvelle attaque à votre encontre, plus terrible encore que la première.

Ceux qui étaient assez proche de la créature monstrueuse pouvaient déjà apercevoir sa pupille jaune vous fixant de son aura terrifiante et son chakra dépassant l’entendement.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Metaru Mairu
Metaru Mairu

4/02. Unité n°2 Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 21:52
Tempête

feat. @Ashina Mitsuhide - @Sharrkan - @Sairyo Hiko

Vous n'aviez pas eu à attendre bien longtemps avant que le début du chaos se me manifeste ; comme si le Dieu du désert n'avait attendu que votre présence pour s'extirper du sommeil dans lequel il a été plongé.

Le calme qui avait précédé la tempête avait été bien bref. Le cri d'une bête en colère ne cessait à présent de résonner, faisant trembler le désert. Celui-ci était empreint d'une colère qui s'apprêtait à s'abattre sur vous pauvres mortels. Le rugissement tonitruant pouvait s'entendre sur plusieurs kilomètres, faisant naître chez des nombreux civils, et même chez certains shinobi, une crainte qui ne tarde pas à créer un vent de panique. Et la situation empire lorsque le sable où se trouvait la stèle sous laquelle avait été emprisonné le Dieu en colère se met à mouvoir.

Soudain, la stèle vole avec les hommes qui étaient supposés maintenir le démon endormi.

Moeru ! Tu as à peine le temps de penser à ton cousin que la vague de sable qui venait de le dérober de ton regard et qui se dirigeait à présent vers ta position te pousse instinctivement à ériger un mur gigantesque devant toi. La muraille de fer, qui avait jailli de ton corps, était assez large et montait assez haut pour t'abriter - ainsi que ceux qui se trouvaient près de toi - mais était-elle assez solide pour résister à une tempête déclenchée par un Dieu qui s'apprêtait à vous anéantir ? …


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

4/02. Unité n°2 Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 0:39
4/02. Unité n°2 Testim11

Regardant autour de moi, j'adressais un léger sourire à ce fameux Sarrkan. Il semblerait qu'une de ces paroles cible en particulier le jeune marchand. Je me devais donc de répondre en bonne et due forme. Je le faisais plus par respect pour l'hôte que pour la personne en question. Les autres membres de notre escouade improvisée appartenaient à la seconde famille de Kan. Des Kumojins provenant directement des forces de la Coalition. Des renforts non-négligeables si notre but commun était de sceller ce démon menaçant de se réveiller à n'importe quel moment. Je vous plains, chers Kumojins. Faire un voyage de cette envergure pour finalement être allié avec une organisation qui va faire tout son possible pour que cet objectif ne se concrétise pas. Bien sûr, vous ne savez rien de tout ceci et c'est bien pour cela que j'ai de l'empathie pour vous. Je fus, néanmoins, surpris par le jeune garçon qui se tenait à mes côtés. Le bougre n'était pas dû genre à se laisser abattre par la situation et il était paré à se confronter au Dieu du désert. J'esquissai un léger sourire après ces quelques mots. Après tout, une mince chance de vaincre ce démon doit bien exister. Nous verrons jusqu'où l'humanité tiendra face au divin.

Le calme parcourut les grandes steppes ensablées autour de la stèle. Plus aucun bruit ne se dégageait de cette dernière et tout le monde la contemplait, dans un silence monacal. Dans un fracas d'une violence insoupçonnée, une onde choc, prenant comme foyer la stèle, se déclencha sans crier garde. L'onde en question souleva une immense quantité de sable qui se déferla à une vitesse prodigieuse dans toutes les directions. Personne ne pouvait échapper à cette avalanche ensablée et chacun devait s'en défendre rapidement sous peine d'être enseveli dans ce désert meurtrier. Sans une action conséquente de la part des shinobis présents, la grande capitale risquait de se faire submerger par le sable déplacé par le réveil de son Dieu.

Consacrant quelques secondes à de l'observation, j'orientais mes yeux écarlates en direction du groupe d'Ashura et Mukuro. Un rictus se manifesta sur mon visage, comprenant parfaitement la situation. Je t'avais prévu, Mitsuhide, la cité du soleil est déjà morte. Mes yeux revinrent sur notre groupe pour constater que la jeune demoiselle se prénommant Mairu érigea un très grand mur de métal à l'épaisseur redoutable. Sans attendre, je me plaçais non loin de la Kumojin en lui faisant un signe de tête pour la remercier. La tempête de sable arrivait à grands pas et l'encaisser ne serait pas une mince affaire. Elle s'écrasa lourdement sur le mur en métal qui résista tant bien que mal à l'impact. Des torrents de sables passèrent aux côtés de l'escadron à vitesse prodigieuse. Leur vie demeurait sauve, mais est-ce que cela suffisait pour sauver la capitale ?

Suite à cet intense soulèvement, le sable en suspension dans l'air forma quelque chose de comparable à une brume obstruant la vue des plaines désertiques. Les grains de sable vinrent s'immiscer dans les yeux, la bouche de chaque personne présente dans le désert aride de Kaze. Même pour nous, habitant du pays, ce climat artificiel provoqué par l'apparition du divin entravait fortement toute tentative de notre part. Seul le temps pouvait nous aider à y voir plus clair. Me préparant à la suite, j'effectuai un mudra reconnaissable pour invoquer deux copies parfaites de ma personne. Deux paires de main en plus ne serait pas de trop... Qu'est-ce qui m'...

Je vois. Tu te débats... Je pensais pouvoir te contenir pendant toute la durée cette petite sauterie, mais hélas, je t'ai sous-estimé. Tu désires reprendre le contrôle, c'est bien ça ? Crois-tu être de taille face à ce monstre ? Non, tu veux juste connaître la situation de Taiyô, le reste ne t'intéresse pas, du moins, ne t'intéresse plus... Taiyô ne représente rien comparé à ce que nous devons accomplir ici. Enfin, je ne perdrais pas mon temps à parler de nouveau avec toi. Si c'est ce que tu désires, qu'il en soit ainsi. Je te laisse aux commandes pour quelques minutes, mais je te préviens, tu vas découvrir quelque chose d'effrayant.

Très vite, l'ancien esclave s'agita dans tous les sens pour localiser sa position. La brume sablée commença doucement à s'estomper, permettant d'identifier dans quelle direction se trouvait Taiyô.

« Toi, rejoins la capitale au plus vite ! Je veux tout savoir de la situation là-bas ! Aide les gens à évacuer si ce n'est pas trop tard. Quand ta mission est terminée, annule la technique pour me transmettre tout ce que tu as appris. Pars maintenant ! »

Le clone en question s'exécuta sans broncher et commença sa course effrénée en direction de la cité du soleil. Le manipulateur de la lumière se retourna pour analyser la situation de ses propres yeux. Le spectacle fut à la hauteur. Une silhouette titanesque se dessina à travers le sable encore présent dans l'air. Les formes colossales ne cessèrent de s'accroître sous le regard plus qu'inquiet de l'ancien esclave. L'ombre menaçante projetée à travers le désert indiquait, sans détour, fin du sommeil de la divinité. L'énorme créature était désormais visible et sa vue apporta avec elle, un profond sentiment de peur. Hélas, pour la tête blonde, sa terreur ne faisait que débuter. Alors que le vent balaya légèrement le sable planant, Mitsuhide croisa quelque chose qui n'oubliera jamais si ce combat n'est pas son dernier.

L'œil du Dieu du Désert.

Sa pupille dorée, fixant le Kazejin avec une brutalité inimaginable. Le marchand tint le regard, rétorquant avec ses yeux écarlates et son désir de sauver son peuple, mais ce fut bien insuffisant. Jamais un regard le terrifia de la sorte. Il pouvait sentir toute la haine et la colère transmises par ce simple coup d'œil. Sans vraiment comprendre, l'Ashina se figea, paralysé par une peur insoupçonnable. Dans notre esprit, il cria de toutes ses forces, ordonnant à ses membres de bouger, mais rien n'y faisait. La peur la plus froide et la plus sombre maintenait Mitsuhide sur place, contemplant simplement son impuissance.

« Comment est-ce possible ? »

Je t’avais prévenu, mon cher moi. Heureusement, ta copie était encore sous mon contrôle et je n’étais pas prêt à devenir un esclave de la peur. Observant le Divin, ce dernier semblait préparer une nouvelle offensive et j’avais que très peu de temps pour réagir. À défaut de l’attaquer, j’avais dans mon arsenal de quoi limiter ses mouvements. Comme mon maître me l’avait appris, toujours viser la tête. Après une série de trois mudras, du chakra transformé en vent émana de ma personne. En me concentrant, j’envoyai l’énorme masse de vent en direction du démon afin de venir plaquer sa tête contre le sable chaud et essayer de l’immobiliser au maximum. Une tentative probablement vaine, mais qui avait le mérite de recueillir des informations sur la bête. Est-ce que la technique était assez puissance pour ne serait-ce que le déranger ? Pouvait-il être entravé ? Pouvait-il s’en défaire facilement ? Même si je devais rester immobile pour maintenir la masse de vent, j’allais en apprendre d'avantage sur ce Dieu et ainsi juger très rapidement si nous devons décamper d’ici pour notre survie.

Résumé:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Sharrkan
SharrkanEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 10:16
Alors que Sharrkan se noyait un peu plus à chaque seconde dans des réflexions sur ses erreurs, un coup de poing bien senti l'atteignit directement à la mâchoire. Surpris, il recula de quelques pas en se tenant le bas du visage... mais un sourire étira bien vite ses lèvres. Hiko, ce sale gosse.

« Hey, c'était sarcastique ! Toi aussi t'as bien changé... C'est le Teikoku qui t'a rendu aigri ? »

Il lui rendit son coup dans l'épaule, en plus faible. Le Kazejin espérait qu'Hiko ait raison, mais... il y avait peu d'espoir. Ceux fidèles aux paroles de l'Impératrice étaient trop nombreux, la Coalition en sous-nombre pour agir contre eux. Mais peut-être... Peut-être qu'ils changeraient d'avis, voyant l'absurdité de la situation. C'était dans ce faible paramètre que résidait l'espoir. Mais la réponse ne tarderait pas à arriver...

Un cri déchira le désert. Oppressant, terrifiant, révélant à tous les malheureux encore présents ce qu'ils allaient subir. Le cri d'un monstre enfin libre, prêt à s'accrocher à sa liberté. Un cri d'espoir. De vengeance. Avec lui, une tempête de sable se leva, avalant l'horizon. Mortelle, destructrice. Il y avait presque quelque chose de poétique dans le chaos.

Rapidement, deux murs s'érigèrent devant le groupe. Un de métal, l'autre de cristal, de parfaits opposés remplissant pourtant le même rôle. Des remparts assez solides et hauts pour protéger les quatre shinobis... Mais qu'en serait-il de la Capitale ? Sharrkan n'était pas le seul à se demander vu la réaction de Mitsuhide. Bien sûr, c'était impossible que le plus jeune des Shidan approuve de tels actes. Comment avait-il pu en douter ?

Quant à la barrière... il n'y avait aucune trace. C'était ici que s'envolaient les derniers espoirs de voir le Dieu maîtrisé et scellé.

« Ecoutez... Il y a peu de chances que le Dieu soit scellé. Je sais de source sûre que la plupart des Kazejins ici ont reçu l'ordre de le laisser se défouler et d'empêcher le scellement. Si vous voulez vivre... Partez. »

Tant pis pour le secret, tout ça ne comptait plus lorsque des vies entraient en jeu. Il se tourna vers Mitsuhide. Est-ce que... Sharrkan pourrait lui ordonner de s'enfuir ? Il pourrait, s'il était sûr qu'il serait sain et sauf de cette façon. Mais même la fuite semblait une option peu valable dans ces conditions. Le Lieutenant posa la main sur l'épaule de son Soldat, cherchant son regard.

« S'il y a bien une seule consigne qu'il faut respecter, c'est celle de vivre. D'accord ? Je te fais confiance, Mitsuhide. »

Il accentua la pression sur son épaule avant de le relâcher. Il se servait des paroles de Kuuli mais c'était aussi un ordre implicite, discret pour les personnes non-concernées. Il se retourna vers le petit groupe une dernière fois et leur lança avec un sourire :

« Je dois aller faire un truc, mais je suis sûr qu'on se reverra ! »

Puis il contourna les murs, se lançant seul face au désert. Oh, fuir faisait aussi partie de son plan. Mais il avait quelque chose à faire avant... Quelque chose à dire à un certain idiot qui s'époumonait pas très loin. Sharrkan aurait levé les yeux au ciel s'il n'y avait pas encore autant de sable dans l'air. Mais d'un côté, ce n'était pas si mal... C'était plus facile pour suivre la piste malgré la tempête.

Spoiler:
 

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 19:50

Les quatre shinobis étaient désormais réunis dans leur unité, celle à laquelle ils avaient été affectés pour venir à bout de ce prétendu Dieu. Une rumeur que, il fallait l’avouer, Hiko avait du mal à croire. Dans sa courte vie, il avait déjà eu de nombreuses expériences avec des personnes non recommandables, des tueurs impitoyables, des personnes ayant déjà vendu leur âme au Diable, et ce, de nombreuses fois.

Mais cette fois, c’était bien différent. Car ils avaient à faire avec le Diable en personne, celui qui se faisait appeler Dieu n’était en fait qu’un Démon, une abomination dont le Yuukan se serait bien passé. Et alors qu’il avait son regard porté vers l’horizon, Hiko reçut la contrepartie de son poing dans la figure de Sharrkan. Cependant, ce dernier se montra moins vindicatif, rappelant alors au Sairyo à quel point il avait été agressif.

Sans doute ce passage chez l’Ennemi m’a changé, mais qui ne le serait pas ? Fréquenter de tels abrutis qui ne sont pas capables de reconnaître un allié d’un ennemi… Ça vous change.
Fit-il avec un petit sourire tout en se passant la langue sur les lèvres pour les humecter. Le goût fut agréable, légèrement salé. Sans doute l’effet de la sudation…

Bref, l’heure n’était plus à la parlote et on pouvait sentir la pression monter dans tous les groupes se trouvant face à cette abomination que le Yuukan rejetait « naturellement » de ses entrailles. Et cette dernière ne fit qu’augmenter lorsque le Démon se réveilla dans un cri d’agonie qui rendrait son audition à un aveugle… Ou un sourd, j’sais plus.

Loin d’être la seule manifestation de ce réveil, le cri fut accompagné par une énorme tempête de sable qui se forma autour du Dieu. Comme Hiko s’y attendait, ce qui allait suivre ne serait pas de tout repos, c’était certain qu’il allait connaître aujourd’hui la bataille la plus difficile, la plus impossible, de toute sa courte existence. Mais l’heure n’était plus aux nœuds d’esprit, il fallait désormais agir sinon ils allaient se retrouver complètement happés par cette tempête meurtrière qui s’approchait rapidement d’eux.

Mairu fut d’ailleurs la première à réagir en érigeant un mur de métal assez épais et haut pour la protéger, elle et l’inconnu, des terribles sévices de l’attaque divine. Hiko sourit, il se rendait compte qu’avoir une telle guerrière à ses côtés était un avantage. Ayant connu une autre membre de son clan, Yamiko, il savait à quel point les femmes de ce Clan pouvaient être redoutables. Tant pis pour ce pathétique Démon !

Mais elle ne ferait pas tout, et Hiko devait aussi tenir son rang. Ce fut pourquoi il avait composé quelques mudras rapidement, puisant dans sa réserve de chakra. Quelques instants plus tard, un mur fait de cristal se forma aux côtés de celui de la Metaru, venant ainsi faire écran pour le compte du Sairyo et de Sharrkan, les protégeant tous deux de blessures potentiellement mortelles.

Et tandis que les murs avaient tenu bon, chacun y alla alors de son petit commentaire. Mais ce fut celui de Sharrkan qui surprit réellement Hiko. Apparemment, il avait été demandé aux Kazejins de ne pas sceller le Démon, laissant alors la population à son sort. En entendant cela, son sang ne fit qu’un tour et s’il avait pu avoir la personne responsable de cet ordre inconscient sous ses yeux, nul doute qu’il ou elle aurait passé un sale quart, ooooh oui. Mais en attendant, il ne pouvait pas perdre d’énergie inutilement et se concentra sur les informations qu’il venait de recueillir. Il était donc inutile de perdre de l’énergie dans une tentative qui n’aboutirait pas… Il fallait donc penser à autre chose, penser autrement.

Think outside the box.

Se serait-il dit, si seulement il utilisait la langue de Shakespeare. Et tandis que la tempête de sable faisait rage, leur obstruant légèrement la vue et venant sans doute handicaper leurs mouvements, la réponse lui parut simple. Trop concentré, il ne vit pas le départ de Sharrkan, désormais il n’avait plus qu’un but en tête… Et ce dernier ne lui laissait pas le loisir d’avoir ne serait-ce qu’une autre idée en tête.

Qui que vous soyez, quoi qu’on vous ai dit… Si vous abandonnez maintenant, tout le peuple se trouvant derrière vous périra ! Alors si on ne peut le sceller, il ne nous reste plus qu’une issue possible…
Le ton de la voix du jeune garçon se teinta alors de tout le sérieux qui l’emplissait…
Nous allons tuer ce Dieu !
Et tout en disant ces quelques mots, Hiko se retourna et profita de son mur translucide pour essayer de voir l’affreuse bête qui leur faisait face. Mais il était trop loin pour le moment, la tempête de sable n’aidait pas.

Ce fut alors à ce moment qu’il eut l’idée d’appeler du renfort. Si leur adversaire était plus fort qu’eux, ce qui était indéniable, ils auraient besoin de toute l’aide possible. Et dans ce domaine, Tokoko était l’allié le plus précieux de notre jeune héros. Ce fut donc pourquoi, après s’être mordu le pouce, il invoqua le majestueux hibou, le faisant alors apparaître derrière son mur, pour le moment à l’abri de la tempête.

En arrivant, le rapace comprit que l’heure était grave. Hiko ne l’avait pas débriefé encore, mais Tokoko savait que les questions venaient en deuxième, priorité à l’action. Si le petit shinobi l’avait invoqué, c’était que la situation était grave, il ne fallait donc pas perdre une seule seconde. Baissant son aile, il permit alors à l’enfant de monter sur son dos, puis lui laissa un instant pour s’expliquer avant de faire ce qu’il faisait de mieux… Voler !

Toko’, on va se rapprocher de l’épicentre de cette tempête. Aujourd’hui, fini le menu fretin… On affronte un Dieu, et nous allons le terrasser !! Quant à vous…
Fit Hiko en regardant Mairu et l’inconnu.
Continuez de faire ce que vous faites, mais sachez que si vous préférez prendre la fuite, aucune distance ne sera assez grande pour vous permettre d’échapper à ce Dieu. Je vais l’attaquer sur un flanc, concentrez-vous sur notre angle… Sinon, tous ceux présents ici mourront, tout comme les pauvres âmes innocentes se trouvant entre les murs de la Cité derrière nous… !
Bien sûr, il n’avait aucune légitimité à leur donner des ordres, mais il avait prodigué simplement sa vision de la situation. Et sans plus attendre, il tapota le flanc de Tokoko avec sa main, signe d’un envol qui ne tarda guère.

L’ancien Capitaine impérial et sa monture décollèrent alors en flèche, prenant la tempête de sable en pleine face. Mais Tokoko en avait vu d’autre, et il lui fallut que quelques instants pour être suffisamment haut pour que la tempête soit plus calme, et qu’ils retrouvent alors leur vision. Le Démon était là, sortant du sable pour venir tout terrasser sur son passage. Les autres unités semblaient aussi s’être débrouillées face à la tempête, et il nota alors que personne ne semblait bouger, à part l’un des groupes qui avait envoyé une vague de lave sur le Démon, et l’inconnu de son unité initiale qui avait pris l’initiative en envoyant une technique sur le démon.

Hiko sourit, si personne n’avait le cran d’aller affronter ce Dieu, alors il serait le premier et montrerait la voie aux autres. Son sourire n’était ni ironique, ni sarcastique, ni même fake… Il sentait juste l’excitation de ce combat monter en lui. Lui qui n’avait que rarement frôler la mort, il reconnut cependant ce sentiment.

C’était là son premier pas vers l’au-delà… Et c’est ainsi que Tokoko et Hiko furent les premiers à s’avancer vers cette abomination qui se faisait appeler…

Dieu…

HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Dieu du Désert
Dieu du Désert

4/02. Unité n°2 Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 16:12
Le courroux du Dieu du Désert s’était abattu soudainement au large de la capitale du Vent, l’îlot de prospérité et de pouvoir du pays, désormais aux prises de la créature qu’ils ont tenté de garder sous leur emprise tout ce temps. Les gardiens virent leur vigilance trompée ce jour-là, alors qu’ils avaient su protéger ce sanctuaire des intrus et autres mécréants aussi puissants ou fourbes soient-ils de réveiller la créature divine. Et quand bien-même ils passaient sur le corps de ces gardiens, il leur manquait encore le jutsu interdit, le seul qui soit capable de véritablement convoquer toute la puissance de la divinité, pour qu’elle s’incarne entièrement dans ce monde et se déchaîne. Le fléau s’abattit tout près de la ville la plus habitée du pays, qui en entendant le rugissement de la créature, les prémisses d’une ombre s’élevant de plus en plus haut vers la voûte céleste, tentèrent pour certains de comprendre la situation, tandis que d’autres plus confiants en la vaillance des shinobis pensaient que le monstre serait sous contrôle… Comme lors du précédent éveil du Dieu de Kaze.

Tandis qu’un enfant tentait de faire voler son cerf-volant au milieu de la plaine sablonneuse séparant les ruines de la cité, levant les yeux, il constata dans le ciel l’apparition d’une silhouette titanesque omineuse qui ne cessait de gagner en ampleur. Le grondement se faisait de plus en plus violent, allant jusqu’à faire trembler l’air environnant. Un rugissement qui ne pouvait que présager l’imminence du cataclysme qui allait s’abattre sur Taiyô, qui pouvait voir que des shinobis étaient apparus sur place pour combattre le Dieu. Voyant une gigantesque tempête de sable prendre naissance au niveau des ruines du temple, les gardes avaient immédiatement sonné l’alarme, qui redoutaient plus que tout qu’un jour aussi funeste fût arrivé.

Le tocsin bien que sonné ne pouvait donner qu’une insignifiante avance aux plus réactifs de lever le camp, tant la distance entre les ruines et la ville était courte, il était trop tard pour fuir. Le désespoir gagnait peu à peu le coeur des civils et des plus aguerris qui pour la troisième fois de leur histoire se voyaient confrontés à une tempête de sable aussi immense, et celle-ci était incontestablement la plus grande qu’ils aient jamais vu. Peut-être la dernière dont ils seraient témoins. Le déluge de sable s’abattit dans toutes les directions, n’épargnant personne au passage, puisque chacun des groupes shinobis présents sur les lieux durent faire front face à la menace d’Ichibi.

Unissant leurs pouvoirs respectifs, Mairu et Hiko érigèrent un rempart relativement large et résistant fait à la fois de cristal et de métal pour endurer une grande partie de la tempête de sable qui frappait dans leur direction. Ils réussirent donc à contenir la vague de sable depuis leur position mais constatent que cela ne fut pas le cas dans l’autre groupe où ils pouvaient à la limite remarquer des silhouettes sans déterminer de visu de qui il s’agit. Mais pour atteindre la stèle de l’autre côté cela allait impliquer une certaine prise de risque de votre part, un risque que Sharrkan est prêt à prendre après s’être abrité comme Mitsuhide derrière la barrière formée par les Kumojins. Que ces derniers décident de suivre les conseils du Shidan ou non, ils constateront que le danger du Dieu du Désert est omniprésent.

Lançant une puissante rafale de vent afin de tenter d’entraver la tête du Dieu, le marchand de Kaze tente une attaque qui échoue face à un bouclier de sable se mettant dans la trajectoire, dispersée sans difficulté aucune. L’œil du titan se tourna subitement en direction de Mitsuhide, l’envahissant de cette impression d’avoir mis en colère une bête féroce, sauf que celle-ci n’était autre qu’un Démon capable de contrôler l’équivalent d’un désert. Subitement, il arrêta son attention sur autre chose qui semblait brûler sur son dos à en juger par la fumée qui s’élevait dans les airs. Mais difficile de voir de quoi il s’agissait de ce côté-ci, de la zone. Pendant ce temps, l’autre clone de Mitsuhide tentait de prendre le pouls de la situation à Taiyô. A quelques mètres d’arriver, il put sentir un torrent de sable s'élever dans son dos et l’écraser complètement, sa dernière vision se perdant sur celle de civils tentant désespérément de fuir tandis que des soldats cherchaient à les escorter en lieu sûr. En retour ils reçurent: des cris de frayeur, des prières en l’attente d’un miracle, et des sanglots face à la mort.

Bien que les plus proches de la ruine avaient pour la plupart déjà évacué les lieux, la tempête fut tellement rapide que des habitants des quartiers au Sud ne purent s’échapper à temps.


Le voile se dissipe, vous distinguez peu à peu la forme totale du monstre de sable géant, passé du néant à un titan de douze mètres dépassant le plus grand des Kuchiyose, et qui ne semble pas s’arrêter de grandir au point que ses prochaines techniques risquent de devenir encore plus violentes. Vous remarquez qu’au fond du cratère depuis lequel il a déclenché la tempête de sable autour de lui, les grains reviennent à lui comme si elles l’enveloppaient toujours plus pour le rendre encore plus grand. Le niveau du plateau autour de lui s’abaisse petit à petit, tandis que lui atteint progressivement sa forme complète, le sol devient de plus en plus mou, jusqu’à ce qu’enfin vos pieds s’enfoncent jusqu’aux chevilles, menaçant de vous engloutir dans des sables mouvants qui vous attirent vers le fond du cratère où se trouve le Dieu du Désert.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 18:36

Posté sur Tokoko, bien plus haut que tout le monde, Hiko observait le Démon prendre forme. Tandis que la tempête de sable semblait s’être légèrement dissipée, il ne fut que témoin de l’imposante forme de celui qu’il avait pour adversaire aujourd’hui. Mesurant bien plus que n’importe quelle créature qu’il eut croisée lors de sa courte existence, Hiko prit conscience que ce combat n’aurait rien d’une partie de plaisir… Bien au contraire. Et s’il lui fallait encore plus d’arguments, alors son insensibilité suite à l’attaque de vent envoyée par l’inconnu ne fit que le confirmer. Pourtant, il était sûr que l’attaque était puissante… C’en était presque…
Effrayant…
Et bien que cela aurait pu lui donner une bonne raison de fuir la scène qui se déroulait devant ses yeux, Hiko n’en fit rien. Car plus que de la peur, c’était l’excitation qui le tenait par les tripes. Un tel monstre, une telle cruauté dans ses yeux… Tout montrait que celui que certains appelaient le « Dieu du Désert » n’était rien d’autre qu’une abomination à laquelle il faudrait mettre fin…

Définitivement.

Et tandis que l’enfant aux cheveux blancs était plutôt serein sur sa monture en qui il avait une confiance extrême, il vit que le terrain changea et que les minuscules grains de sable commencèrent une danse synchronisée, comme pour se rapprocher de celui que tant de shinobis tentaient de vaincre. Tout en se rapprochant, il semblerait que l’aspect du désert ait lui aussi été modifié, rendant le sol beaucoup moins stable, et bien plus dangereux qu’il ne l’était lorsque Hiko s’était envolé.

Il se félicita intérieurement d’avoir invoqué son plus fidèle allié, bien que cela ne dura que quelques instants. Car le moment n’était plus à l’auto satisfaction ou à l’observation, il était temps d’agir. Et tandis que le golem de sable prenait forme, Hiko nota qu’il semblait s’alimenter de tout le sable se trouvant autour de lui. En jetant un bref coup d’œil un peu partout, il se rendit compte d’une évidence… Ils étaient entourés de sable, et s’ils le laissaient continuer… Nuls doutes qu’ils ne s’en sortiraient pas vivant. Ce fut pourquoi il prit cette décision qui ne lui ressemblait pas, tapotant légèrement le flanc de Tokoko, comme pour lui indiquer la marche à suivre.

Derechef, le majestueux Hibou agita ses ailes et se positionna en vol stationnaire à bonne distance de l’Abomination, mais de sorte à ce que lui et son invocateur soit au moins visible de tous. Et ce fut alors à ce moment que Hiko prit la parole, usant de toute la force de volonté qu’il pouvait transmettre…

CE DÉMON EST UNE ABOMINATION QUI N’A PAS LIEU D’ÊTRE. PEUPLE KAZEJIN, KUMOJINS… NE REPOUSSONS PAS LE PROBLÈME À DEMAIN, NE SCELLONS PAS CE MONSTRE QUI SE FAIT APPELER DIEU… AUJOURD’HUI, SI VOUS VOULEZ VRAIMENT SAUVER VOS PROCHES ET LES HABITANTS DE CE PAYS… ALORS SUIVEZ MOI ! ET ENSEMBLE… TERRASSONS CE DÉMON !!
Brrr… Ça fait bizarre d’écrire ça, je vous jure. On se croirait tout droit sorti d’un film de guerre et d’épée où le mec essaie de motiver une armée pour qu’ils aillent se faire défoncer. Heureusement qu’on était pas dans un film, car là, Hiko y croyait vraiment.

Si cela n’était pas encore assez évident, les autres pouvaient maintenant comprendre que le Sairyo n’avait aucune intention de sceller ce Dieu en qui ou en quoi que ce soit. Ce qui apparaissait clair, c’était la volonté de la petite tête blanche pour se débarasser de cet immondice une bonne fois pour toute.

Mais tout seul, il n’y arriverait pas.

LE DÉMON SEMBLE S’ALIMENTER DEPUIS LE DÉSERT !! SI VOUS EN AVEZ LA POSSIBILITÉ, FAITES EN SORTE DE LUI COUPER CETTE ALIMENTATION POUR ÉVITER QU’IL NE RECOUVRE ENCORE PLUS DE FORCES !!
Hurla-t-il dans un second temps à qui voulait, et surtout pouvait, bien l’entendre. Lui, possédait un point de vue unique que les autres n’avaient pas du fait de sa position dans les airs. Il pouvait les informer de ce qui se passait, et avait une bonne vue d’ensemble.
QUANT AUX AUTRES, TENTEZ DE COORDONNER VOS ATTAQUES ET LES POINTS DE CHUTE DE CES DERNIÈRES, SON BOUCLIER N’EST PAS ÉTERNEL NI INFRANCHISSABLE… ET CE N’EST QU’ENSEMBLE QUE NOUS RÉUSSIRONS !
Fit notre jeune garçon qui tapa alors le flanc de son invocation avec ses pieds, comme pour lui donner l’ordre de se mettre en mouvements. Dans le même temps, il vit alors que son petit discours eut un effet, à moins que ce ne soit qu’une coïncidence, car deux sphères lumineuses apparurent devant les yeux du Démon, l’aveuglant alors d’une intense lumière qui offrait alors au jeune garçon la possibilité de se mettre en action.

Profitant de cette occasion offerte par je-ne-sais-qui, le jeune maître du Cristal souffla quelques mots à Tokoko, lui donnant alors la marche à suivre. Et tandis que le Hibou se préparait, Hiko composa quelques mudras avant de faire apparaître un clone à ses côtés. Le choix était particulier, mais cela était prémédité, car Tokoko n’était jamais aussi vif que lorsqu’il avait une seule personne sur le dos.

D’un coup, le Hibou descendit en flèche et se rapprocha dangereusement du cratère formé par le Bijuu. Son but n’était bien évidemment pas de lui foncer dessus, mais plutôt de faire en sorte que le clone soit assez bas pour pouvoir sauter sans dépoper immédiatement. Une fois à distance convenable, Tokoko utilisa alors toute la force de ses ailes pour envoyer de meurtrières lames de vent au niveau de la base du Bijuu, là d’où il semblait prendre ses forces.

Dans le même temps, le clone avait sauté et se faisait lentement aspirer vers l’épicentre, tentant d’éviter au maximum une blessure. Il savait que le temps lui était compté, mais il savait aussi ce qu’il avait à faire. Composant rapidement les mudras, il puisa dans la source de chakra de son invocateur avant de poser ses mains, devant lui, prêtes à diffuser sa technique si particulière et utile.

D’un coup, juste après que les lames de vent aient atteint la base du Bijuu, le sable commença alors à être recouvert d’une épaisse couche de cristal qui s’étendit alors devant le clone pour venir englober toute la zone, jusqu’à la base de l’immondice. Le stratagème était très simple, il s’agissait de venir couper l’alimentation de l’adversaire pour éviter qu’il ne se renforce plus et qu’il devienne, comme on le soupçonnait déjà HRP, imbattable. Une fois la technique réalisée, le clone savait que ses jours étaient comptés mais il ne bougea pas, se demandant s’il y avait d’autres choses à découvrir avant de ne donner son dernier souffle.

Tokoko et le vrai Hiko, quant à eux, avaient directement fait marche arrière une fois les lames de vent envoyées pour se remettre à hauteur convenable, et surtout à bonne distance du Bijuu. Ils avaient été épargnés la dernière fois, mais Hiko le savait bien, la moindre erreur lui coûterait la vie. Et bien qu’il ne veuille pas la perdre, il se sentait investi de cette mission si particulière que certains qualifieraient de missions suicide…

Il devait éliminer ce Dieu !


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Metaru Mairu
Metaru Mairu

4/02. Unité n°2 Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 2:09
Tempête

feat. @Ashina Mitsuhide - @Sharrkan - @Sairyo Hiko

Alors que vous vous abritiez derrière ton mur et celui que jeune Sairyo avait érigé juste à côté du tien, Sharrkan vous partage une information de plus importante : les kazejin présents avaient reçu l'ordre de ne pas sceller le Dieu du désert. Emprisonner cette créature était pourtant la raison de votre présence dans ce pays et à cet endroit précis qui allait certainement devenir le tombeau des nombreux d'entre vous.

Étiez-vous donc venus dans ce maudit pays pour rien ? Étiez-vous en train de mettre en péril votre vie pour une cause que même les habitants de ce pays que vous tentiez de sauver n'adhérait pas ? Tu n'avais pas le temps de trouver les réponses à ces questions.

Sans perdre de temps, Hiko s'était envolé à dos de son invocation, avec la ferme intention de tuer le monstre qui continuait de hurler sa fureur. Était-ce seulement possible de tuer un Dieu ? Le Sairyo semblait en être convaincu en tout cas. Il se met même à hurler sa conviction, depuis là haut, afin d'inviter vous autres à se rallier à son initiative. Il disait ne pas sceller le Dieu mais plutôt de l'abattre. Tu te demandes alors si le jeune kumojin n'avait pas reçu lui aussi l'ordre de ne pas sceller le Dieu du désert comme les kazejin, bien qu'il n'en fût pas un, ni de naissance, ni de nationalité.

Tout en restant attentive à ce qui se passait autour de toi, tu te demandais de qui pouvait bien provenir cet ordre qui te faisait poser tant de questions. Malheureusement, Sharrkan ne t'avait pas laissé le temps de lui poser la question. En effet, aussitôt, il s'était éloigné de votre position, pour rejoindre certainement un autre groupe. Et, tu comptais l'imiter, en rejoignant celui où se trouvait ton cousin que tu avais laissé seule bien trop longtemps. Tu savais qu'il se trouvait dans l'équipe de votre kage mais, avec la tournure que prenait les choses, le Yondaime ne penserait surement pas à le protéger autant que tu le ferais. Tu t'apprêtais donc à partir lorsque tu remarques que tes pieds commençaient à s'enfoncer dangereusement dans le sable. Il ne te fallait pas longtemps pour comprendre que vous étiez en train de se faire aspirer alors tu cries presque à celui qui était resté près de toi et que tu pensais être incapable de se sortir de la situation de lui-même.

« - Agrippes-toi à moi ! »

Aussitôt, vous vous faites hisser à plusieurs mètres du sol par une poutre métallique qui s'était formée de sous tes pieds. Rapidement, vous vous retrouviez donc à l'abri du sable mouvant mais le seriez-vous pour longtemps ? Tu n'avais même pas le temps de te poser la question car, rejoignant l'acte du dénommé Mitsuhide qui avait tenté d'aveugler le Dieu, de ton corps jaillit une quantité considérable d'armes blanches diverses et variées mais aussi acérées les unes que les autres. Celle-ci se mettent à pleuvoir sur le Dieu que Hiko avait tenté de priver de sable qui semblait être sa source de pouvoir en couvrant celui-ci de cristal. Tu n'avais pas grande conviction de pouvoir ne serait ce que d'égratigner le Dieu mais il ne te coûterait rien de tenter.

Lorsque le sable cesse de bouger, tu effectues des signes incantatoires pour faire apparaître deux clones. Tu ordonnes à l'un de rester sur la poutre alors que le second te suit vers le groupe où se trouvait ton cousin que tu espérais être sauf …


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

4/02. Unité n°2 Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 1:28
4/02. Unité n°2 Testim11


Terrorisé. Le marchand ne bougeait plus. Son regard se plongeait dans celui du Dieu. Ma tentative d’immobiliser la tête de la bête n’avait pas eu l’effet escomptée. Le Démon encaissa simplement la masse venteuse en utilisant sa carcasse de sable dense. Je venais d’utiliser la meilleur flèche de mon carcan et cette dernière se brisa pathétiquement. Seul, je ne pouvais être qu’une distraction au mieux. La divinité des sables dévia très vite son regard comme si notre minuscule existence ne représentait rien. Pauvre petit être que nous étions.

La main posée sur l’épaule de Mitsuhide le sortit de ses tourments. Kan lui adressait ses dernières paroles avant de partir vers d’autres horizons. La tête blonde se calma légèrement, mais il était encore en état de choc et aucun mot sortit de sa bouche. Alors que son homologue se tenait prêt à partir, je pris mes responsabilités de protecteur pour rassurer le manipulateur de la chaleur en passant par le clone encore présent.

« Il survivra, tu peux me faire confiance. »

Entendant ses paroles, Mitsuhide afficha un léger sourire pour que Kan parte l’esprit plus léger, malgré la situation. Pendant ce temps, le jeune garçon de la foudre enfourcha sa monture volante pour prendre de la hauteur et obtenir une meilleur vision de la situation globale. Son âge ne reflétait en rien ses réflexes de combattants et l’ancien esclave fut rassuré d’être aux côtés de shinobi si talentueux. Sans leur aide, le manipulateur de la lumière serait déjà englouti par le sable, suffoquant jusqu’à une mort probable. Ses quelques pensées apaisèrent un peu plus l’esprit apeuré de la tête blonde, mais hélas, tout ceci fut de courte durée.

Plus loin, dans le désert, un jeune homme courait de toute ses forces. Le clone du marchand enchaînait foulée sur foulée pour ne pas perdre une seconde. Les murs combinés de métal et de cristal lui avait donné assez de temps pour courir en direction de Taiyô et faire le point sur la situation. Le souffle court, le Kazejin pouvait sentir son coeur battre avec férocité. Chaque à-coup distribuant le sang avec intensité dans le corps frêle de l’ancien esclave se faisait ressentir. Cet organe primordiale menaçait de s’échapper de la cage thoracique à tout moment si l’on en croit l’esprit fatigué de ce bougre qui court, sans relâche et sans répit. Arrivant à quelques mètres de la grande capitale, l’Ashina sentit une masse inimaginable de sable s’élevant dans son dos. Il eut à peine le temps de se retourner pour constater le danger imminent que le clone fut englouti dans ce torrent ensablés. Avant de disparaître, l’ombre du marchand observa avec horreur les cris, les pleures des civils qui ne pouvaient échapper à ce divin déluge. Le quartier Sud de la cité du soleil fut submergée en une fraction de seconde et la copie de Mitsuhide rendit son dernier soupir.

En un instant, le visage du créateur des clones se métamorphosa. Le petit sourire qu’il affichait tantôt disparu aussi vite que les habitants du quartier sud de Taiyô. Une fois de plus, l’Ashina se figea. Non pas par peur du démon cette fois-ci, mais à cause du vide qu’il ressentait suite aux nouvelles qu’il venait de recevoir. Le visage fermé, les yeux vides, plus aucune émotion émanées du marchand. Je ne ressentais plus rien, comme si la manipulateur de la lumière venait de mourir. Je l’avais pourtant prévenu de ce qui allait se produire. Taiyô est condamné Mitsu, tu dois l’accepter et avancer. Hélas, tu n’es pour l’instant plus capable de rien faire. Cette scène que tu observes à travers les souvenirs de ton clone représente le coup de grâce pour toi. Tu es, de nouveau, brisé par ce monde.

Heureusement pour toi, tu peux compter sur moi. La divinité du désert ne se fit pas attendre et alors que la tempête de sable se dissipa enfin, chaque petit grain semblait se mouvoir indépendamment des lois physique de son monde pour converger vers le Dieu. La visibilité regagnée dévoila un monstre d’une taille gigantesque qui ne cessait de grandir au fur et à mesure que le sable regagnait sa position. Alors que le niveau du désert s’abaissait lentement autour de la Bête, le sable présent perdit de sa dureté, menaçant alors d’engloutir quiconque le foulant. Très vite, la kunoichi des nuages ordonna au marchand de s'agripper à elle, mais Mitsuhide ne réagissait pas, toujours sous le choc des nouvelles de Taiyô. Étant à côté de lui, j’utilisai son clone restant pour lui prendre la main et le forcer à bouger. D’une main, je m’agrippai à l’utilisatrice du métal et de l’autre, je tenais fermement mon hôte plongé dans un coma. La shinobi de la foudre forma une très grande et longue poutre qui hissa le petit groupe à plusieurs mètres de hauteur, loin du sable mouvant se dirigeant rapidement vers le Démon. Une fois de plus, nous devions notre vie à cette inconnue qui nous devait rien et qui continua à nous aider. Je pris alors quelques secondes pour remercier la prénommée Mairu selon les dires de Kan en passant par l’intermédiaire du clone.

« Je vous dois encore la vie. Merci, Mairu-sama. »

Je me tournai ensuite vers mon hôte toujours pris au piège par son esprit, incapable d’affronter la réalité. Il était temps pour moi de reprendre mon rôle de protecteur. Plongeant mes yeux dans les tiens, nos esprits entrèrent en résonances une nouvelle fois. Pour quelqu’un de l’extérieur, il pouvait observer deux clones se regardant dans les yeux pendants quelques secondes. La réalité créée de toute pièce dans l’esprit du manipulateur de la lumière était tout autre.

— Affronte la réalité. Tu ne peux plus rien faire pour les morts.
— Non… Je ne peux pas… C’est au-dessus de mes forces… Nous ne sommes pas de taille. Regarde ce qu’il a fait à la capitale ! En un claquement de doigt, des centaines de personnes sont mortes, comme ça. L’humain est misérablement impuissant face au divin.
— Alors quoi ? Tu abandonnes ? Tu vas laisser ce monstre agir à sa guise ? Tu vas le laisser finir le travail ? Taiyô sera réduit en cendre, des milliers de personnes seront mortes en vain. C’est donc ça ce que tu défends ? Toi qui a toujours voulu aider la capitale et ses civils, tu vas abandonner, maintenant quand les habitants de Kaze ont le plus besoin de toi ? C’est donc là ton vrai visage, Mitsuhide ?
— Je suis inutile dans ce genre de situation. Kaze n’a pas besoin de quelqu’un comme moi. Kaze n’a pas besoin d’un lâche qui n’a pas pu sauver les siens.
— Ecoute au loin ce qui se dessine. Tu entends ? C’est le jeune garçon qui était avec nous. Ressens sa détermination à débarrasser le monde de ce Démon. C’est un Kumojin qui est prêt à donner sa vie pour combattre ce monstre et protéger le pays. Tends encore l’oreille Mitsu, écoute au loin. Entends cet homme qui se joint au Kumojin pour organiser les shinobis sur place. Entends leur détermination. Tu as raison, mon cher moi. Seul, l’humain est impuissant, mais nous ne sommes pas seul aujourd’hui. Relève-toi et affronte la réalité. Il n’y a qu’un seul moyen de protéger la population. Nous devons affronter ce Dieu, ensemble.


Les deux Ashina se redressèrent en même temps, regardant le démon droit dans les yeux. Kuuli avait déjà eu ce qu’elle voulait. La capitale était dans un sale état et il était hors de question pour mon hôte que la situation se dégrade. Synchronisant leurs mouvements, les deux têtes blondes effectuèrent une série de mûdras permettant la création de deux sphères hautement lumineuse et aveuglante qui se logèrent non loin des orbites dorées du Dieu du Désert. Si je ne peux pas te blesser, alors je t'empêcherais d’oeuvre à ta guise. Par la suite, la kunoichi matérialisa une volée d’armes tranchantes depuis son corps avant de les envoyer en direction du Démon. Au même moment, le jeune garçon profita de la lumière pour se faufiler vers la Bête et par le biais de son clone, il cristallisa une grande partie du sable autour du Dieu. La manipulatrice du métal partit, à son tour, en laissant un clone auprès du marchand. Ce dernier fit signe au jeune garçon qui passait dans le coin de s’arrêter près de la poutre pour le suivre dans son périple aérien. L’ultime clone de l’ancien esclave resta sur la poutre, observant de loin ce qui allait suivre.

Résumé:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

4/02. Unité n°2 Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 21:29
4/02. Unité n°2 Q3ah
Vaincre ou Mourir




...

« Sasuke… ressens-tu encore sa présence ? » Demanda Ashura, en réalisant l’absence de la dénommée Asami. « … Mukuro, cette jeune femme fait partie de votre organisation, non ? Tu devrais la sauver et lui donner l’opportunité de mourir dignement. » Poursuivit-il, avant de porter son regard vers l’horizon. « … Sinon, abrège ses souffrances. » Ajouta -t-il, tandis que son visage se crispait face à ce qu’il avait sous le regard.

La créature, désormais clairement visible au loin, devait facilement avoisiner les dizaines de mètres. Mais le pire c’était qu’il ne cessait de grossir, en s’alimentant visiblement du sable, faisant redouter le pire au Bakuhatsu. « C’est donc ça, un dieu ? » fit-il, intérieurement, tandis que son poing se serrait face au flot de souvenirs qui le traversaient en cet instant précis.

« Je pars devant, faites attention. » Glissa -t-il, avant de progresser vers le groupe le plus proche du sien.

Un sentiment d’excitation, mais aussi de colère et de peur se mélangeaient, paradoxalement, en son fort intérieur, provocant une hypertension qui faisait bouillir son sang dans ses veines. Si l’excitation et la colère étaient des émotions qui faisaient partie intégrante de sa personnalité, on ne pouvait pas en dire autant de la peur, qui lui était d’ordinaire étranger. Non, il n’avait guère peur de mourir, mais simplement que son feu maître eut vu juste au sujet de ces créatures...

Quoi qu’il en fût, il arriva rapidement non loin du groupe « dirigée » par le jeune et éloquent Kumojin. Celui-ci survolait d’ailleurs les cieux au dos de son invocation, visiblement prêt à provoquer la créature, tandis que Mitsuhide et une autre Kumojin se préparaient à faire face à la prochaine offensive de la bête.

Alors qu’il cherchait à s’approcher davantage d’eux, le Guerrier Amejin réalisa soudainement le changement qui était en train de s’opérer sous ses pieds. Le sable devenait en effet mou, et il sentait même son pied s’enfoncer lentement, comme si la bête s’était décidée de tous les engloutir, une bonne fois pour toute.

Chargeant naturellement du chakra dans ses membres inférieurs, Ashura était prêt à s’extirper de l’emprise du sable, il attendait simplement le bon moment. Moment qui se manifesta bien assez vite, grâce notamment au charismatique jeune Kumojin, qui encourait tout le monde à abattre la bête que de chercher à l’endiguer ou le sceller.

Appréciant l'approche pour le moins radical et dans l'ensemble l’état d’esprit du gamin, le Bakuhatsu se décida d’agir, il n’avait de toute évidence pas trop le choix puisqu’il commençait à s’enfoncer dans sable. Ainsi, il expulsa une grosse quantité de chakra depuis ses membres inférieurs, provocant une détonation qui éjecta une bonne partie du sable autour de ses pieds, pour ainsi se propulser dans les airs et se diriger telle une fusée vers Ichibi. Il parcourut très rapidement la distance qui le séparait de la créature pour finalement s’arrêter à quelques mètres derrière sa tête, l’endroit où la créature ne pourrait facilement l’atteindre, selon lui. Puis, de toute évidence, elle avait déjà affaire avec les boules aveuglantes du talentueux marchand et les attaques du fameux Kumojin.

S’en suivit dans la foulée une offensive de l’autre Kumojin, tandis qu’au loin un autre individu semblait crier pour donner des instructions disons plus « réfléchies », mais jugées trop laxistes par le guerrier. Il n’y avait selon lui pas de temps à perdre avec des expériences qui pourraient ne rien donner, sans compter qu’il n’y avait peut-être pas assez de personnes capables d’hisser la barrière. En bref, à l’image du jeune Kumojin, Ashura estimait qu’il fallait frapper la bête sans trop tergiverser. S’ils s’y mettaient tous, ils y arriveraient, tout du moins il en était persuadé. Mais pour cela, il fallait qu’il s’y mette tous, et sans se ménager, car il fallait dire que pour le moment personne ne semblait vouloir attaquer la bête de toutes ses forces. Pourtant, il n’y avait pas à hésiter….

Sautillant dans les airs, à quelques mètres derrière la tête du monstre, le Bakuhatsu finit par réaliser un mudra avant d'embraser son bras droit...

« … Tu parles d’un dieu ! » Finit-il par lâcher, en crachant sur la créature. « NE RÊVE PAS, ICHIBIIIIIIII ! CE CRATERE SERA BIENTOT TON TOMBEAU !!!!!!!!!! » Ajouta -t-il, en hurlant et en voyant une immense colonne de feu vers la nuque de la bête.

Les veines autour de son cou et de son bras témoignaient de toute sa détermination, mais aussi de toute la force et colère qu’il avait mit dans sa technique. Son objectif : arracher purement et simplement la tête du monstre. Sachant pertinemment qu’il allait falloir bien plus que ça, il ne tarda pas à chercher à rejoindre la position du Kumojin, notamment en se mouvant dans les airs, en marche arrière, et en prenant de plus en plus en altitude, notamment grâce aux petites explosions, à peine audibles, qu’il produisait à partir de ses membres inférieurs…


Spoiler:
 




_________________
4/02. Unité n°2 Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Dieu du Désert
Dieu du Désert

4/02. Unité n°2 Empty
Dim 16 Aoû 2020 - 18:03
L’oeil ambré du Dieu se déposait sur le rassemblement de shinobis, alors que sa forme ne cessait de grandir au creux de l’erg dans lequel il s’était éveillé. Sa forme monstrueuse se confirmait à mesure que le sable semblait s’accumulait à ses pieds et que les sables mouvants emportait tous ceux qui avaient eu le malheur de se trouver encore enfouis sous terre, les autres pourraient encore être témoins des prochains instants. Le grondement se fit plus tonitruant, et une tête se sculptait au niveau de ses pupilles mordorées, une bête du désert dont le corps était semblable à une montagne dont l’ampleur dépasserait bientôt la taille de Taiyô, ainsi tenter d’entourer pareil ennemi nécessitait de la part des shinobis de se disperser suffisamment et pourtant, toute l’attention sembla tournée vers la stèle qui fut brisée par le réveil du Dieu du désert, sur lequel les Meikyû avaient veillé depuis des décennies.

Désormais, les dépouilles des gardiens flottaient à la surface et se faisaient progressivement engloutir tandis que ceux encore en vie se faisaient secourir de justesse grâce à l’intervention des shinobis. Le chef de clan manquait à l’appel et semblait le plus à même d’aider ces derniers dans cette situation critique où des milliers de vies pesaient dans la balance. Et encore, plusieurs problèmes se posaient également alors qu’ils faisaient face à l’ennemi le plus terrible qu’ils aient jamais rencontré: le coupable de l’éveil du Dieu, le moyen pour le vaincre, la raison pour laquelle les Kazejins ayant rejoint la Coalition grâce à Mitsuhide refusaient d’obtempérer, autant de questions qui rendaient la situation d’autant plus impossible à gérer. Pourtant ils semblaient s’unir sous une même bannière, l’espoir de tuer le Dieu au lieu de le sceller ou le laisser en liberté, si tant est qu’une telle chose soit possible? Il leur fallait s’en assurer, malgré les tentatives déjà avortées d’Akimoto et de Mitsuhide, une faille semblait perceptible. Un talon d’Achille qui ne tenait qu’à eux d’exploiter.

Du haut de sa monture ailée, le Sairyo profite de la hauteur pour appeler tous les shinobis présents dans les environs pour lancer une attaque totale sur le Dieu du désert, espérant obtenir l’unanimité même des Kazejins se montrant réticents à coopérer avec les Kumojins grâce à un compromis auquel personne ne semblait avoir pensé. Du relent d’espoir habitant les shinobis naquit une détermination à vaincre l’invincible: leur groupe fut donc le premier à initier le mouvement. A commencer par Mitsuhide lançant deux sphères lumineuses au niveau des yeux du titan afin de l’aveugler alors que ses alliés pourraient prendre la suite, ce qui eut pour conséquence de lui fermer les yeux quelques instants pendant lesquels il semblait vulnérable.

Mairu érigea un pilier de métal pour se sauver elle et Mitsuhide, suite à quoi elle envoya une volée d’armes tranchantes afin de lacérer la surface du corps du dieu. Les armes ne semblèrent avoir aucun effet et furent aussitôt absorbés dans la masse de sable pour s’y perdre à jamais. Ashura fit son apparition explosive en chargeant dans les airs au point qu’il semblait voler, vit la chance qu’il avait de pouvoir se mesurer à une bête mythique et de l’abattre de ses propres poings. Il relâcha une puissante concentration de flamme qui aurait pu anéantir n’importe quel adversaire à sa taille, à la différence que celui-ci paraissait à peine gêné puisqu’une épaisse couche de sable vint éteindre les flammes.

Embrassant l’air dans ses majestueuses ailes, le rapace envoya une volée de lames de vent en direction du monstre, celles-ci furent aussitôt arrêtées par un voile de sable qui s’interposa tandis que le Dieu avait encore les yeux fermés. Le Sairyo ne se découragea pas pour autant et joignit l’acte à la parole en créant à ses pieds une couche de cristal qui s’étendit près de la base du dieu, afin de lui priver du sable environnant. Cela permit non seulement d’arrêter les sables mouvants aux alentours mais sembla aussi l’empêcher d’aspirer davantage de sable de ce côté-ci. Cela semblait effectivement avoir aidé à freiner la poussée de croissance d’Ichibi dans la mesure où il s’arrêta de grandir, forcé de se concentrer sur les attaques venant dans sa direction.

Une sphère de sable se forma ensuite autour d’Ashura pour l’y piéger, avant qu’à l’intérieur de celles-ci ne se forment des pics extrêmement aiguisés menaçant de le perforer de toutes parts, à moins qu’il ne parvienne à s’en extirper. Ouvrant sa gueule béante, le Dieu expulse une grande volée de projectiles de vent tranchants en direction de Hiko et Mitsuhide.


Aucune des attaques qui avaient été dirigées sur le monstre ne semblait avoir eu de réel impact, donnant tout son sens à l’appellation de Dieu. Ce qui le différenciait manifestement des mortels était son invincibilité. Le constat de vos attaques combinées n’ayant eu aucun effet conséquent sur le Dieu ne peut que vous rappeler à la réalité de votre condition par rapport au monstre qui se dressait devant vous et qui n’avait rien à voir avec sa forme enchaînée à la stèle d’il y a deux ans. Une voix au fond de votre esprit vous rappelait qu’il était toujours possible de fuir, tant qu’il en était encore temps.

Enfin, les contours de la créature finirent par approcher la forme finale, celle d’un tanuki géant possédant une longue queue à l’arrière qui donna son surnom d’Ichibi (litt. Une Queue) et sa forte corpulence capable de soulever des montagnes, des marques violettes sur tout le corps et des griffes à l’extrémité de ses membres. Le Dieu apparaissait pour la première fois aux yeux des shinobis et menaçait de raser Kaze en entier pour n’en faire qu’un immense désert.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 11:18

Les attaques se suivaient et les conséquences semblaient toujours être les mêmes. Que ce soit l’attaque provenant d’un autre groupe qui semblait meurtrière et dévastatrice avec de la lave, ou encore la colonne de flammes que le nouveau venu venait d’envoyer vers la bête majestueuse, cette dernière ne semblait en aucun cas affectée. Du moins c’était la vision qu’en avait notre jeune héros aux cheveux blancs lorsqu’il observait la scène sur son fidèle oiseau en compagnie du Kazejine qui avait, semblait-il, prit son courage à deux mains pour le rejoindre une fois extirpé des sables mouvants provoqués par le Dieu.
Ah ouais… Il rigole pas lui, hein ?
Fit Hiko à l’adresse de celui qui se trouvait à ses côtés sur sa monture avec un sourire. Ne prenant pas la situation à la légère, l’adrénaline faisait qu’il sentait monter en lui une certaine excitation qui l’empêchait d’être paralysé par la peur. D’un point de vue extérieur, on aurait pu croire qu’il s’amusait, mais c’était bien tout le contraire qui se passait en ce moment, il n’avait jamais été aussi sérieux.
Au fait, je m’appelle Hiko, Sairyo Hiko.
Car oui, c’était important de se présenter.

L’enfant à la maîtrise cristalline vit alors que le Dieu semblait avoir concentré son attention sur Tokoko et l’homme explosif à l’allure des plus dangereuse. Apparemment, le trio venait d’accaparer toute l’attention du Démon, ce qui permettrait aux autres d’avoir un peu de répit et de potentiellement trouver un point faible, ou de se sortir d’une situation des plus embêtantes. Mais cela signifiait aussi un danger des plus imminents auquel il faudrait être capable de répondre.

Ce fut Tokoko qui fut le premier à réagir en voyant les projectiles d’air que la bête venait de leur envoyer dessus. D’un puissant battement d’ailes, il se décala alors sur le côté, lui permettant alors d’esquiver une bonne partie de ces derniers. Dans le même temps, l’étranger réagit alors promptement et réussit à se protéger, lui et le côté de Tokoko encore vulnérable, des dernières menaces de Futon qui arrivaient. Hiko remercia alors le ciel que l’inconnu soit capable de se défendre, car aussi gentil voulait-il être, il n’aurait pas vraiment le temps de s’en occuper par la suite…

La priorité était ailleurs, ils le savaient… Tous autant qu’ils étaient.

Pousse toi le Colosse !
Hiko avait vu le dôme de sable se créer autour de l’Explosif, mais il semblerait que ce dernier réussisse à s’en sortir. Ils n’avaient donc pas de temps à perdre. Entre le fait que toutes les techniques soient inutiles et que le Dieu venait de récupérer une forme beaucoup plus… Divine si l’on pouvait dire…

Kazejins comme Kumojins n’avaient plus de temps à perdre, il était temps de se mettre en action, et les méninges du Sairyo se mirent alors à s’activer plus rapidement que jamais. Et c’est ainsi qu’il comprit quelque chose des différents assauts précédents, mais aussi qu’il devrait prendre plus de risque s’il souhaitait pouvoir avoir ne serait-ce qu’un minimum d’impact.

Il avait déjà privé le Démon de son élément au niveau du sol sur une large zone. Il avait pensé que cela le priverait d’une partie de son élément de prédilection et ainsi l’affaiblirait de façon conséquente, offrant à ce nouveau Front une chance d’atteindre la bête. Mais malheureusement, ce ne fut pas le cas… Il était donc temps de tenter autre chose, autrement différent… Mais surtout, autrement dangereux !

Hiko se dit qu’attaquer de façon aléatoire le corps de ce Dieu ne servirait à rien, et il essaya alors de trouver ce qui sortait de l’ordinaire. En dehors de sa queue monstrueuse qui s’était formée, il restait ensuite les différents orifices. Notamment…

Les yeux…
Avait-il soufflé plus pour lui-même que pour les autres.

Voici son nouveau point de chute, voici ce qu’il allait essayer avant de mettre en œuvre son plan le plus risqué, mais aussi ce qui était, selon lui, leur meilleure chance de réussite. Aussi puissant ce Dieu puisse-t-il être, il avait forcément un point faible, le Sairyo en était persuadé.

Composant une série de mudras tout en concentrant une grande quantité de chakra, le jeune garçon aux cheveux blancs allait lancer une technique des plus puissantes de son répertoire en direction de la bête… Son objectif ?

L’œil tout simplement !

Après la réalisation des signes incantatoires, un oiseau de foudre se forma alors très rapidement et fonça sur l’œil le plus proche de la position de Tokoko, le but était de lui faire des dégâts, pas vraiment pour l’abattre, mais au moins pour redonner un peu d’espoir à toutes ces personnes qui étaient encore un peu timides à l’idée de battre un Dieu. Peut-être ne serait-ce pas le Sairyo qui réussirait, mais au moins, il ouvrirait la voie !

Et tandis que l’Explosif se mettait lui aussi en œuvre, Tokoko avait éloigné ses deux cavaliers un peu plus loin pour ne pas être pris dans l’attaque du Bakuhatsu. Mais une fois la « tempête » passée, Hiko prit une décision des plus importantes, il était temps pour lui de prendre plus de risques… Et c’est ainsi qu’il annonça à Tokoko et à l’inconnu ses intentions.

Toko’, il est temps pour moi d’y aller… Fais en sorte de me réceptionner si jamais je tombe… Mais sinon, essaie de protéger au maximum les habitants de Taiyo. Quant à toi, bonne chance l’ami…
Le Kuchyose aurait voulu protester, mais il connaissait le gamin aux cheveux blancs. Il savait que dans ces moments là, il n’y avait rien à faire pour le raisonner. Sa décision était prise, et la meilleure aide qu’il puisse lui apporter était de le soutenir dans cette décision, quitte à le voir sombrer à tout jamais.

Toujours était-il, qu’une fois l’assaut du Bakuhatsu passé, Hiko donna une petite tape remplie d’affection sur le flanc de sa fidèle monture. Ce dernier comprit et fonça alors en direction du démon jusqu’à se mettre près de sa tête. Et alors qu’il ne fut pas très loin, notre jeune héros à la chevelure blanche sauta alors sur cette dernière, prenant donc son courage à deux mains, et allant braver l’inconnu… Pour l’avenir de l’humanité.

Dans sa chute, il composa rapidement des mudras et une fois réceptionné sur le front de l’Abomination, il posa alors les mains sur ce dernier et déversa son chakra comme il l’avait fait au niveau du sol un peu avant… Si ce démon était fait de sable, alors il suffisait juste de le priver de son élément, ou au moins d’y mêler son propre élément…

La fin était proche, Hiko le savait… Mais il n’avait aucun regret, car il se battait pour ce qu’il pensait Juste. Il ne se battait pas que pour lui, mais il luttait comme toujours pour une cause plus grande… Tout cela, il ne le faisait plus uniquement pour Kumo… Mais après tout, ce qu’il réalisait là il le faisait…

Pour le Yuukan.


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

4/02. Unité n°2 Empty
Mer 19 Aoû 2020 - 1:17
4/02. Unité n°2 Testim11

L’éclatante riposte des shinobis fonça à une vitesse prodigieuse sur la divinité. Le marchand, perché sur le compagnon animal du Kumojin, pouvait même voir Ashura déchaîner toute sa haine sur ce monstre. Du cristal, des flammes, de la laves, du vent affuté, du métal. Autant d’éléments et de moyen déployés dans une but unique. Tuer un Dieu.

Hélas, malgré l’impact colossale prodigué par les nombreux assauts, le maître du désert ne vacilla pas. Il encaissa avec une nonchalance déconcertante l'intégralité des attaques. La seul lueur d’espoir qui se dégageait de cette contre-attaque de l’humanité résidait dans la cristallisation du sol qui avait endigué le rassemblement du sable. Néanmoins, malgré cela, l’antique démon atteignit une forme que l’on pouvait considérer comme complète. Une immense masse de sable parsemée de marques violettes, de griffes acérées et d’une queue fendant l’air à chaque mouvement.

« Ce n’est pas le Dieu du désert pour rien... »

Répondant au Kumojin, le marchand observa plus longuement le jeune garçon de la foudre. Ce dernier semblait simplement excité à l’idée de se confronter au divin. Un divertissement amusant tout au plus. Même s’il ne partageait pas son indolence, l’Ashina se devait d’épauler le shinobi des nuages qui était bien plus expérimenté que lui.

« Ashina Mitsuhide. Merci de partager ton invocation avec moi ! »

A peine ces quelques mots diffusés, l’horrible créature passa de nouveau à l’action, concentrant sa rage divine sur le trio proche de lui. Le Bakuhatsu était menacé d’être enfermé dans une prison de sable alors que de multiples projectiles venteux se dirigeaient en direction de la chouette. D’un mouvement vif, l’animal volant donna une impulsion avec ses ailes pour se mouvoir rapidement sur le côté dans le but d’esquiver une salve des projectiles. Dans la foulée, l’ancien esclave exécuta une série de mûdra pour extirper de ses poumons une bourrasque défensive galvaniser au chakra. Il balaya les projectiles restant avant de concentrer sa vision sur la sphère de sable entourant l’explosif.

Le jeune Hiko tira la tête blonde dans ses pensées lorsqu’il mentionna les yeux en fixant la créature. Sentant le chakra du Kumojin bouillir, le manipulateur de la lumière comprit les intentions du Sairyo. Réduisant à néant son orbe lumineuse, le Kazejin s’empressa de composer de nouveaux mûdras pour matérialiser une énorme masse venteuse autour de lui. Il avait déjà employé cette technique face au Dieu, mais cette fois-ci, il allait l’employer en combinaison avec le shinobi des nuages. Lorsque le puissant oiseau de foudre se dirigea vers l’oeil de la divinité, Mitsuhide déploya sa masse venteuse sur ce même oeil pour l’immobiliser et obliger la divinité à garder l’oeil bien ouvert pour se prendre l’oiseau de plein fouet.

Le clone encore présent sur la poutre de fer s’attela à déverser continuellement du chakra dans la sphère de lumière encore présente sur l’autre oeil du démon afin de maintenir un angle mort, permettant peut-être à quelqu’un d’en tirer un avantage insoupçonné. Plus haut dans le ciel, le shinobi de la foudre annonça son intention de prendre les choses en main, laissant Mitsuhide seul cavalier de la monture céleste.

« Bon courage Hiko. Je t’épaulerai à distance du mieux que je le peux. »

Le jeune homme se laissa tomber directement sur la tête de la créature avec comme objectif de cristalliser une partie de sa chair sableuse. Est-ce que le Dieu du Désert allait-il enfin plier légèrement l’échine ?

”Résumé”:
 


_________________
4/02. Unité n°2 Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

4/02. Unité n°2 Empty
Ven 21 Aoû 2020 - 21:13
4/02. Unité n°2 Q3ah
Vaincre ou Mourir




...

Sa technique n’avait rien donné. Celle des autres shinobis non plus. La créature était toujours là, en pleine forme, sans la moindre égratignure. Et pourtant, elle venait de se prendre de plein fouet une succession de techniques de haut niveau, dont certaines étaient susceptibles de mettre à mal la plus puissante des armées ninja. C’était dire le niveau de la bête des sables…

Frustré, non pas tant par l’échec de sa première réelle tentative, mais plus par le fait que la bête parvenait à mettre toutes les personnes présentes en difficulté, et ce sans même bouger d’un cil, le Bakuhatsu se voyait contraint de se retirer pour tenter de trouver une meilleure stratégie. C’était du moins sans compter sur Ichibi, qui cherchait visiblement à l’envelopper dans une sphère de sable, peut-être pour le punir d’avoir tenter d’attenter à sa vie d’une façon aussi… pathétique ? Oui c’était l’adjectif adéquate quand on voyait l’effet que sa colonne de feu avait produit, à savoir rien. N’en parlons pas des autres techniques, qui, pour certaines, étaient bien supérieures à la sienne. Effrayant, c'était le cas de le dire...

Ainsi donc, Ashura réalisa qu’il pouvait foutre toutes ses techniques élémentaires à la poubelle. Et il en était de même pour ses autres jutsu, tout ce qui lui restait à faire s’était donc de lancer ses foutus kinjutsu, conçus pour cette occasion. Seulement, c’était chose inconcevable à ses yeux, encore moins avec la présence de ces individus de la coalition qui représentait clairement une menace pour « le monde libre ». Eux, Iwa, les shinobis dans leur ensemble représentaient une menace pour le monde libre. Et si c’était une chose contre laquelle il espérait secrètement lutter, à sa façon, il réalisait en cet instant précis qu’il ne le pourra pas, car il n’avait pas l’intention de reculer contre cette bête, et savait par avance ce que cela signifierait.

Et oui, comme souvent, son ego l’emportait sur sa raison. Il avait certes rien à prouver au monde, mais il avait bien de choses à se prouver, autant à lui que son défunt maître, Sogen, d'ailleurs. Toutefois, avant de songer à attaquer nouveau la bête, l’Amejin faisait face à la formation d’une sphère dont il n’avait guère envie de connaître les effets. Ainsi, il concentra sans plus tarder son chakra héréditaire dans son poing, avant de venir asséner une puissance frappe sur une partie très localisée de la sphère en vue de la briser. L’explosion libérée par son poing devait à priori être en mesure de créer une brèche dans la sphère, sans pour autant la détruire complètement. A peine la brèche créée, le mercenaire s’empressa de quitter cette prison, notamment grâce aux petites explosions qu’il continuait de libérer depuis ses membres inférieurs.

De nouveau libre, il chercha rapidement à prendre en altitude, tout en se trouvant toujours au-dessus du dieu du désert. Ayant désormais une vue d’ensemble sur tout le champ-de-bataille, c’était naturellement qu’il jeta son regard vers les autres, localisant notamment Oroshi et Mukuro. Quelques instants de réflexion, puis il se hâta de passer à l’action, en créant notamment deux clones. L’un tomba immédiatement vers la tête d’Ichibi, et au moment opportun, il réalisa un geste acrobatique parfait qui lui permit d’asséner un surpuissant coup de pied explosif dans l’œil du monstre. Il disparut dans la foulée à cause des conséquences de sa propre technique. Pendant ce temps, le second double était maintenu dans les airs par le Bakuhatsu, qui attendit d’observer les actions des deux autres guerriers avant de décider son utilité.

« Il n’a peur de rien, ce gamin. Va l’aider dans ce qu’il souhaite faire, et protège-le s’il est en danger. » Finit-il par ordonner, après qu’Hiko se décida de sauter sur Ichibi.

Il lâcha aussitôt le clone qui atterrit près d’Hiko, prêt à l’assister.

« Qu’as-tu derrière la tête, jeune Kumojin ? Si ton idée ne donne rien, fait ce que tu peux pour le contraindre d’ouvrir sa bouche, je m’occupe du reste. » Fit le clone, pendant que l’original prenait place aux côtés de Mitsuhide.

Une fois près du marchand, le Bakuhatsu portait une dernière fois son regard vers Mukuro. Il avait envie de lui donner quelques instructions, mais c’était chose impossible, compte tenu de la distance. Il porta alors son regard sur Mitsuhide, un des rares Kazejins qu’il appréciait.

« Ashina Mitsuhide, c’est bien ça ? C’est une belle journée pour mourir, tu ne trouves pas ? » Fit-il, en étirant les lèvres. Un bref regard vers le ciel bleu, puis il desserra légèrement sa cravate, avant de reprendre de plus belles : « Ecoute-moi bien, Mitsuhide. Si nos prochaines tentatives ne donnent rien, trouves Mukuro et Oroshi, et aide les pour que ce monstre ne tombe pas entre les mains de la coalition. Le scellement est impossible, et même s’il n’y avait pas les membres de la coalition, ça aurait été beaucoup plus compliquée qu’on ne le pense. Ce qui veut dire qu’il ne reste qu’une seule solution, si jamais ce jeune Kumojin et moi venions à mourir : trouver la personne à l’origine de l’éveil du Dieu et prendre la décision qui s’impose. » Lâcha -t-il, en le fixant du regard, avant de porter ses pupilles sur Ichibi.

S’il échouait, Mitsuhide saura -t-il porter son message jusqu’à Mukuro ? Sauraient-ils interpréter ce qu’il avait voulu dire par la « décision qui s’impose » ? Peu importait, il était temps pour lui de focaliser sur la créature qui lui faisait face…


Spoiler:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Dieu du Désert
Dieu du Désert

4/02. Unité n°2 Empty
Jeu 27 Aoû 2020 - 19:44
Une grande partie du désert environnant continuait de se mouvoir, comme siphonné par la bête tatouée qui avait désormais pris forme au fond d’un immense cratère autour duquel s’étaient attroupés nombre de shinobis, parmi lesquels certains étaient encore pris au piège. Chacun guidé par ses propres desseins ou tout simplement son instinct de survie, ils tentaient de se mettre d’accord sur un plan d’attaque, en vain. Tandis que certains prônaient l’usage de kinjutsu, d’autres y voyaient une contradiction directe avec l’ordre donné par leur hiérarchie, voire leurs propres convictions. Leur adversaire n’était autre qu’un dieu, celui-ci gagnait en puissance et devenait une bombe à retardement qui si elle n’était pas rapidement désamorcée ne finirait pas de déployer sa colère sur le pays de Kaze, au malheur des nombreuses victimes collatérales de cette confrontation.

En dépit de la multitude d’attaques lancées sur le corps du titan, sa défense semblait impénétrable, comme si une sorte d’immunité naturelle le rendait insensible au moindre dégât, ou serait-ce seulement la consistance du sable malaxé à son chakra qui lui procurait une résistance sans borne, les ninjas n’ayant jamais eu à affaire avec un ennemi de cet acabit n’avaient d’autre choix que d’enchaîner tentative sur tentative en espérant trouver la faille qui puisse faire tomber le Dieu du désert. Mais encore une fois, quelle que soit la puissance des jutsus employés qui suffiraient à tuer le plus fort des shinobis, rien ne paraissait faire vaciller le monstre sorti de sa stèle, déchaînant un marécage tout autour de lui et ensevelissant les corps de ses victimes dans les profondeurs de la terre.

A situation désespérée, tentative désespérée. La charge héroïque de l’enfant aux cheveux blancs avait galvanisé les troupes l’espace de quelques instants mais la réalité les rattrapa aussitôt lorsque les sables mouvants emportèrent la plupart de leurs alliés, cela n’empêcha pas certains de demeurer aux côtés du Kumojin pour tenter de tuer le Dieu tandis que d’autres s’attroupaient autour du Meikyû afin de secourir les victimes du courant de sable blanc engloutissant inlassablement les corps pour les faire disparaître éternellement. Ce que les ninjas de la Coalition et de Kaze ignoraient encore, c’est qu’ils devraient faire face à un nouvel ennemi, qui profitait largement de cette zizanie afin d’accomplir son objectif.

Après avoir réussi à se protéger des projectiles de vent, Hiko continue de chevaucher son oiseau pour trouver un nouvel angle d’attaque sur le Dieu, sur lequel il relâche alors une puissante faisceau d’éclair prenant la forme d’un oiseau Raiton. La sphère de lumière de Mitsuhide semble faire effet sur l’oeil du monstre dont la pupille se dilate, offrant l’opportunité à l’oiseau de foudre de fondre sur sa cible et de l’électrocuter. L’impact force le Dieu à cligner de l’oeil, même s’il semble encore loin d’être amoché, les attaques suivantes trouvent également leur cible. Ashura qui est parvenu à se sauver de sa prison sphérique lance un clone à la charge du titan pour l’attaque également dans l’oeil, le forçant finalement à fermer l’oeil tandis que l’autre reste ouvert et prend une couleur plus intense. Posant pied sur la tête du Dieu, ils peuvent alors ressentir à sa texture que celle-ci est couverte de sable comment le reste du corps.

Frappant les mains sur la surface du corps d’Ichibi, une épaisse couche de cristal se forme sur sa tête jusqu’au haut du torse… un court laps de temps pendant lequel le monstre s’arrête de bouger, donnant l’impression qu’ils ont triomphé. Toutefois, le deuxième continue de bouger à travers le cristal, regardant dans la direction du manieur de Shôton. Tout d’un coup, le revêtement solide vole en éclats sous la pression de sable expulsée depuis le corps du Dieu du désert, se libérant sans mal de cette entrave. Le souffle de sable dégage alors tous ceux qui se trouvaient sur son crâne, dispersant le clone d’Ashura et repoussant Hiko dans le vide.

Les sables mouvants autour du Dieu s’arrêtent, même si cela n’a pas empêché à ceux déjà engloutis de survivre, les autres n’auront plus à s’en défendre. Des centaines de grands bras de sable surgissent du sol et dans toute la zone où se trouvent les trois shinobis, jaillissant tels des tentacules visant à les attraper et les immobiliser complètement. Après quoi le Dieu ouvre sa gueule, concentrant une immense quantité de chakra en un point, formant une orbe violette gagnant rapidement en puissance alors qu’il regarde dans votre direction. Vous pouvez ressentir une terrible présence de chakra se dégager de cette orbe, laissant penser qu’il prépare une attaque de puissance incommensurable. L’orbe ne cesse de grandir et pourrait très bien atteindre une taille où l’esquive ne serait plus une option.



A moitié aveuglé, le Dieu était plus en colère que jamais, sauf que cette fois-ci son attention était captée un groupe de valeureux shinobis qui permit de manière temporaire, d’éviter que le reste de la zone ne soit de nouveau mis en danger, que ce soit par une tempête ou par des sables mouvants. Cependant, il se pouvait qu’à tout moment la créature se déchaîne sur l’ensemble de la région. Craignant que les shinobis finissent par reprendre le contrôle et l’emporter, l’ennemi faisant vraisemblablement l’objet de l’avertissement de Seiun décide enfin d’avancer ses pions dans l’optique d’éliminer d’elle-même ses ennemis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 9:20

Il est de ces moments où vous sentez dans tout votre corps que la fin est proche, où vous vous rendez compte que votre vie arrive à son terme. Ce genre de moment qu’on ne vit finalement qu’une ou deux fois,- pour les plus chanceux-, mais qui vous procure une sensation de légèreté et de détachement insensé, pour peu que vous l’accueilliez pour les bonnes raisons.

- - - - - - - - - -

Posé sur la tête du Démon, aux côtés du clone de l’Explosif, le jeune Sairyo semblait avoir réussi son coup. Tandis que son chakra se déversait sur la tête sableuse de leur gigantesque adversaire, il fut le premier témoin de l’immobilisation de la bête. La technique semblait fonctionner, et le Dieu semblait pris au piège. Un sourire se dessina alors sur le visage de notre principal protagoniste…

Qu’il fut naïf.

Car Ichibi n’était pas des adversaires qui avaient une seule corde à son arc, bien au contraire. Faisant face à plusieurs groupes, il ne semblait perdre aucunement sa splendeur et semblait toujours inaccessible. Car même si le trio improvisé avait réussi à le priver de son sable, il en restait tout de même sous le pied du Démon. Car si le sable ne fonctionnait plus, il restait toujours la force brute… Évidemment.

Hiko vit alors sa couche de cristal voler en multiples morceaux suite à l’onde de choc provoquée par le Démon. La plus fabuleuse des matières vola alors en éclats, emportant avec elle son créateur dans les airs, sans oublier de le lacérer de toute part par la même occasion. Et tandis qu’il était projeté dans les airs, Hiko se rendit compte d’une chose… C’était la première fois qu’Icihibi réussissait à l’atteindre malgré les différents assauts de la bête.

Et cela lui fit reprendre confiance, tout n’était pas perdu !

Alors qu’il chutait, entouré de morceaux de cristal qui recouvrait autrefois la tête du Démon, Hiko vit alors Tokoko battre de ses puissantes ailes pour venir secourir son invocateur. La loyauté était une chose précieuse, rare, mais qui se méritait. Et le lien qui unissait Tokoko et Hiko était plus fort que tout, ce qui amenait parfois l’un ou l’autre à prendre des décisions inconsidérées pour venir en aide à son partenaire. Et tandis que Hiko se rapprochait dangereusement du sol, Tokoko vint alors se glisser sous lui d’un dernier battement d’aile et il le réceptionna aussi délicatement que possible avant de reprendre de la hauteur.

Malheureusement, il n’avait pas récupéré que le Sairyo. Car de nombreux fragments de cristal avait aussi trouvé refuge sur le majestueux Hibou et l’homme qui l’accompagnait depuis un moment maintenant, le fameux manieur de lumière. Mais pour Tokoko, cela n’avait pas vraiment d’importance, les quelques lacérations subies valaient 100 fois la survie de son invocateur, de son ami. Sans perdre de temps, le Hibou décida alors de reprendre de la hauteur pour réfléchir à une nouvelle offensive. Mais c’était sans compter sur la nouvelle intervention du Dieu du Désert, qui semblait avoir compris que le vrai danger ne viendrait pas des autres groupes, mais plutôt du trio improvisé qui lui faisait face de ce côté. Et c’est ainsi qu’un bras de sable effleura la patte de Tokoko et qu’ils se rendirent compte que l’attaque viendrait d’en-dessous.

Balais nous tout ça Toko’
Écrit, cela pouvait sonner comme un ordre. Mais dans la réalité, c’était simplement un lieu commun lorsque ces mots quittèrent la bouche de notre jeune héros ; comme pour conforter le Hibou dans la décision qu’il avait manifestement déjà prise. Car seulement quelques instants plus tard, de puissantes et dévastatrices rafales de vent balayèrent alors la zone se trouvant sous eux, venant alors supprimer la menace approchante de ces bras de sable qui semblaient être destinés à les tirer vers le sol pour pouvoir les engloutir.

Et tandis qu’ils étaient désormais « en sécurité », Tokoko rebattit une nouvelle fois des ailes pour reprendre de la hauteur et se placer aux côtés de l’Explosif. Cependant, en le faisant, Hiko comprit alors qu’il ne lui restait plus énormément de forces. Le fait de devoir supporter le poids de deux personnes, plus le chakra qu’il avait utilisé, faisait que la fatigue commençait à s’accumuler pour le Hibou, qui n’était désormais plus capable que de servir de plateforme volante pour les deux garçons le nécessitant.

Hiko lui tapota alors le flanc avec sa main droite et allongea son buste contre les douces plumes de Tokoko tout en lui murmurant ces quelques mots, sonnant comme les derniers mots qu’ils échangeraient avant un petit moment…

Merci, mon ami…
Le tout, suivi d’une tendre étreinte de l’humain vers l’animal, comme pour lui dire un dernier adieu avant ce qui allait suivre. Car Hiko fut bien vite rattrapé par la réalité du moment lorsque le Colosse, qui se maintenait dans les airs grâce à une technique des plus intéressantes, s’approcha d’eux et leur adressa la parole.

Hiko, qui avait désormais perdu son sourire pour revêtir son masque de concentration, écouta chacune des paroles sortant de la bouche de l’inconnu. Son plan était tout aussi risqué qu’ingénieux, car en voyant la boule de chakra pur s’accumuler dans la bouche du démon, Hiko réalisa qu’ils n’avaient plus vraiment le choix. Ils étaient désormais à la croisée des chemins, à l’intersection qui déciderait si tout ce qu’ils avaient accompli jusqu’ici en vaudrait alors la peine. Et s’ils voulaient avoir la moindre chance, ils devraient alors y aller à fond !

Je pense que tu as raison. Il est, de toute évidence, trop tard pour faire machine arrière… Même si cela est risqué, c’est bien là notre unique chance de nous débarrasser de ce Monstre qui, même s’il semble invincible, n’en reste pas moins vulnérable sur un point… Sa puissance est sa plus grande force, mais aussi sa plus grande faiblesse… À nous d’en profiter !
Prenant le temps de regarder la sphère de chakra pur s’accumuler dans sa cavité buccale, Hiko réalisa alors qu’ils n’avaient pas une seconde à perdre, et qu’il leur fallait agir dès maintenant sous peine de le faire trop tard.
Toko’, il faut que tu nous approches le plus possible de sa tête pour que je puisse agir au mieux ! Mitsuhide, je compte sur toi pour continuer à priver le Démon de sa vue grâce à tes sphères lumineuses, cela fonctionne bien depuis le début ! Quant à moi…
Il tourna alors son visage vers l’Explosif…
Je me charge de tenir fermée la bouche de ce Démon une fois que tu t’y es engouffré ! N’oubliez pas, tous les espoirs reposent sur notre capacité à agir de façon coordonnée, alors donnez tout ce que vous avez dans cette ultime réalisation ! De notre réussite dépend l’avenir de milliers d’âmes… !
Et c’est alors que tout s’accéléra.

Tokoko fut le premier à se mettre en mouvements en puisant dans les dernières forces qu’il lui restait pour rapprocher Mitsuhide et Hiko de la tête du Dieu du Désert. Dans le même temps, le Lumineux avait déjà commencé son travail en aveuglant le Démon pour leur créer une ouverture. Le Bakuhatsu, quant à lui, avait aussi commencé son avancée vers le Dieu, tous connaissaient leurs rôles, tous savaient exactement ce qu’ils avaient à faire. Un trio improvisé devant le fait accompli, un trio qui aurait pu rivaliser avec les plus grands de ce Monde dans d’autres circonstances…

Un trio qui allait abattre un Dieu.

Une fois à proximité de la tête du Démon, Hiko prit appui sur le dos de Tokoko et s’élança dans les airs tout en concentrant une très grande quantité de chakra pour la technique qui allait suivre. Lors de son vol, il aperçut alors l’Explosif se glisser dans la bouche du démon, à proximité de l’énorme sphère de chakra pur qui s’y était alors formée. Et tandis que son premier pied se posait sur la tête du Démon, Hiko relâcha alors sa plus puissante technique et fit apparaître un nombre incalculable de chaînes de cristal qui vinrent alors tenter de relier les deux extrémités de la bouche du Démon. Le but, ici, était de faire en sorte que le Démon referme la bouche avec deux bombes à retardement dans cette dernière. La première étant évidemment ce que certains appelleraient une Bijuu-dama… Mais l’autre était encore plus dangereuse, car l’Explosif ne tirait pas ce surnom du néant…

Une fois que les chaînes eurent fait leur travail et que le Démon avait, à minima, la bouche plus fermée qu’auparavant, voire complètement close, Hiko composa à nouveau quelques signes incantatoires pour ensuite venir recouvrir une nouvelle fois la tête de la bête d’une épaisse surface cristalline !

Seulement dix secondes venaient de s’écouler…

Et tandis que le plan se déroulait comme ils l’avaient convenu, Hiko plongea alors son regard dans l’œil du démon qui était le plus proche de lui. Ce que put voir le Démon fut alors un mélange de concentration, de sérénité… Mais surtout de détermination. Jamais Hiko n’avait été aussi sûr de lui et en pleine possession de ses moyens qu’en ce moment, et c’était bien grâce à cela qu’il maintenait sa technique… Jouant son rôle jusqu’à l’arrivée du Détonateur.

Il le savait, la fin le guettait. Mais jamais il ne regretterait ce choix, son choix. C’était la bonne chose à faire, il en était intimement convaincu. Et tandis que le compte à rebours était lancé, Hiko sentit les effets de la fatigue et il aperçut alors des silhouettes près de l’œil monstrueux de Ichibi. Une illusion provoquée par la forte dépense d’énergie et l’adrénaline qui tenait Hiko toujours debout… Un mirage comme on en voyait souvent dans le désert.

Ayanokoji, Shirô, Kan, Kaito, Limmy, Reiji, Yamiko, et même Nobusada… Tous le regardaient avec un sourire triste, tous semblaient l’attendre de l’Autre Côté avec patience. Car tous l’avaient bien compris…

Sairyo Hiko les rejoindrait bien vite dans l’au-delà, accueillant alors la Mort comme une vieille amie.


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

4/02. Unité n°2 Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 17:46
La marche des vertueux est semée d'obstacles
Qui sont les entreprises égoïstes
Que fait sans fin surgir l'œuvre du malin.

Béni soit-il l'homme de bonne volonté qui,
Au nom de la charité se fait le berger des faibles
Qu'il guide dans la vallée d'ombre, de la mort et des larmes
Car il est le gardien de son frère
Et la providence des enfants égarés.

J'abattrai alors le bras d'une terrible colère
D'une vengeance furieuse et effrayante
Sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les habitants du Désert.

Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l'Éternel quand sur toi
S'abattra la vengeance de l’Humanité.

En un éclair, la chair sableuse du divin se cristallisa offrant un maigre repos au trio de valeureux combattant. Le Bakuhatsu rejoignit le cavalier temporaire de la monture céleste en se mouvant dans l'air par le biais de son don si singulier. L'explosif engagea la conversation, prodiguant ses ultimes instructions envers le manipulateur de la lumière au cas où la mort décida de faucher la vie de ce guerrier du pays de la pluie. Le marchand écouta sans interrompre, assimilant toutes les paroles d'Ashura. L'ancien esclave plongea, alors ses pupilles écarlates dans les yeux de l'Amejin avant de lui répondre.

« Je transmettrai, sans faillir, vos instructions à Mukuro et Oroshi. Vous pouvez compter sur moi. Mais sachez une chose, Ashura-sama... »

La mort n'est pas une option.

Elle ne l'a jamais été.

Mitsuhide vivra.

Je vivrai.

Nous survivrons.

4/02. Unité n°2 Event510

« Je ne compte pas mourir aujourd'hui. »

À peine ces quelques mots dispersés dans l'air sableuse, la chouette entama une chute vertigineuse qui surpris la tête blonde. S'accrochant de toutes ses forces, il tenta difficilement d'observer la situation pouvant expliquer le comportement si soudain de la monture céleste. Il contempla avec effroi la chute vertigineuse du Kumojin qui venait d'être expulsé de la tête de la créature antique. Le destrier déploya avec panache et vigueur ses ailes pour atteindre le Sairyo au plus vite avant d'atteindre le point de non-retour. Hélas, pour le cavalier et sa monture, ce sauvetage ne se fit pas sans conséquences. De nombreux fragments de cristal, issue de la précédente manœuvre du Kumojin, se logèrent dans la chair de l'invocation et du marchand.

Malgré les multiples lacérations, le jeune garçon de la foudre regagna son animal qui se hâta à reprendre la hauteur. Hélas, le Dieu du désert ne comptait pas laisser le trio s'envoler. Le sol sableux du Désert de Kaze se transforma avec une vitesse prodigieuse. Des centaines de bras de sable se formèrent depuis le sol, se propulsant directement sur le trio de shinobi qui semblait avoir accaparé l'attention du Dieu. Une aubaine pour les autres, une calamité pour ce groupuscule.

Sur ordre d'Hiko, la chouette surnommée Toko battu avec une puissance ahurissante ses ailes, provoquant une multitude de rafales, toutes plus dangereuses les unes que les autres, qui balaya la zone en un éclair. Le sable reprit bien vite sa forme originale permettant à trois shinobis de respirer quelques secondes. La monture céleste débuta son ascension avec une dureté remarquable due à la quantité de chakra utilisé et aux blessures non-négligeables.

Le marchand s'attela à retirer les fragments de cristal qui parsemaient son frêle corps. Il déchira quelques morceaux de ces habits pour penser ses plaies les plus béantes avant d'observer un spectacle des plus déplaisant. Une énorme masse d'énergie se concentra en une sphère parfaitement ronde tout près de la gueule du démon. La concentration de chakra contenue dans cet orbe provoqua un frisson terrifiant chez le marchand. Le trio devait agir vite.

Rejoignant de nouveau le Bakuhatsu, le groupuscule partageait cette vision d'utiliser la puissance titanesque du divin contre lui-même et chacun avait un rôle à jouer pour le plan d'Ashura fonctionne. Tout reposait sur une coordination parfaite et je ne pouvais pas laisser mon hôte maître de ses mouvements pour quelque chose d'aussi crucial. Reste en arrière Mitsu, je suis là pour prendre le relais.

« Le Dieu ne vous verra pas arriver, tu as ma parole ! Donnons tout ce que nous avons dans cet ultime assaut ! »

Je fis un léger mouvement de tête envers Ashura pour lui transmettre les adieux de mon hôte qui batailla, dans les tréfonds de mon esprit, pour reprendre le contrôle et empêcher l'exécution de ce plan insensé. Malheureusement, pour lui, c'était trop tard. La créature pourfendant les cieux se mit rapidement en mouvement pour exécuter ce plan d'une folie à la hauteur de la situation. Le moment était opportun pour concentrer mon chakra et ainsi plier la lumière à ma volonté. Une sphère éclatante d'une lumière pure émergea des ombres afin de se loger directement devant l'œil encore en activité de la divinité. Regarde et observe, créature antique ! Toi que les hommes appellent Dieu, tu vas découvrir que le divin n'est pas insensible au porteur de lumière !

Mon clone continua d'alimenter, depuis la poutre de fer, l'autre sphère lumineuse qui voilait la vision du monstre de sables. Tout était prêt. Les deux hommes forts de cette escouade improvisée pouvaient œuvrer à abattre ce démon.

« Ayez foi en la lumière ! »

Très rapidement, tout s'exécuta à une vitesse prodigieuse. Les chaînes de cristal vinrent sceller le destin du Dieu. Ces dernières tentèrent de relier les deux extrémités de la gueule du monstre pour enfermer cette masse d'énergie ahurissante. Pour pimenter le tout, le Bakuhatsu se glissa à l'intérieur du démon, profitant de l'aveuglement pour passer inaperçu. Il était prêt à sacrifier sa vie dans cette ultime offensive pour annihiler cette créature. Un geste fort qui ne devait pas être gâché par un manque de compétence de ma part. Alors qu'Hiko cristallisa la bouche de la Bête pour la sceller, j'en profitai pour déployer de nouveau cette masse venteuse qui entoura la gueule immonde cet être abject pour la maintenir fermée. Je tenais alors le mûdra, mes yeux rivés sur le Dieu.

La fin se révélait être très proche, mais pour qui ?

Spoiler:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

4/02. Unité n°2 Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 0:24
4/02. Unité n°2 Q3ah
Vaincre ou Mourir




...

Après de nombreux efforts, le trio parvint enfin à « handicaper » partiellement la créature immortelle. En effet, leurs dernières tentatives, parfaitement synchronisées, touchèrent sérieusement la bête, allant jusqu’à le contraindre à fermer l’œil victime des assauts de nos trois protagonistes. Comme quoi le Dieu n’était pas aussi invulnérable qu’on pouvait le croire, cependant, en dépit de ce petit exploit, le Bakuhatsu préférait rester réaliste, surtout en cet instant présent. Il allait bientôt manquer de chakra, et cela valait aussi pour les deux autres. Ainsi, il ne pouvait se permettre de continuer de frapper par-ci et là, et espérer réaliser un autre petit exploit, jusqu’à ce qu’il n’ait plus de chakra et qu’il se fasse balayer par la créature dont la colère était presque palpable.

Non, il ne pouvait pas se le permettre, car Ashura n’était pas de ceux qui attendaient lâchement que la mort vienne à eux ; il était plutôt de ceux qui allait toujours vers la mort, la tête haute, à l'image des deux guerriers qui se battaient à ses côtés. Puis, c’était un Bakuhatsu. Mais aussi un Guerrier du royaume des vautours. Et si sa famille ne l’aurait probablement pas considéré comme un des leurs, et que son propre maître ne l’aurait jamais considéré comme un Guerrier Bushin, et bien il n’en avait tout simplement rien à faire, car il était et sera toujours ce qu’il voulait qu’il soit, point.

Aujourd’hui, bien que privé de ses portes célestes, il était bien décidé à combattre avec l’état d’esprit d’un Guerrier du Mont Shinryoku. Il était déterminé à faire l’étalage de tout ce que son pouvoir héréditaire pouvait lui permettre de faire. Un pouvoir qu’il n’avait jamais autant utilisé qu’aujourd’hui. Un pouvoir qu’il exécrait pourtant par-dessus tout, comparativement à celui qu’il avait acquis par ses propres moyens, avant que son maître ne le scelle pour toujours…

Tandis qu’un semblant de plan commençait à germer dans sa tête, le Bakuhatsu s’empressa de se rapprocher de Mitsuhide, lui donnant quelques instructions qu’il devait transmettre aux autres membres de sa bande, si jamais il venait à y passer contre Ichibi. Il allait y passer, c’était inéluctable, il le savait, puisque c’était l’élément qu’il avait mis au centre de son « plan ».

Enfin, lorsque l’Ashina lui répondit, affichant par ailleurs un état d’esprit digne d’un véritable guerrier, Ashura acquiesça d’un léger signe de tête, mais n’eut pas le temps d’aligner quelques mots, puisque la chouette sur laquelle se trouvait le marchand décida contre toute attente de le conduire ailleurs. Il réalisa rapidement que le petit génie Kumojin était en difficulté, mais il allait visiblement s’en sortir, grâce à son invocation.

Profitant du très petit moment qui s’offrait à lui, l’Amejine, qui se tenait toujours dans les airs grâce à son pouvoir, décida de s’allumer une cigarette, sans doute la dernière, tandis que son regard fixait la créature antique.

Tirant une longue bouffée de sa cigarette, le Guerrier attendait patiemment qu’Hiko et Mitsuhide viennent à ses côtés afin de pouvoir leur soumettre son idée. Seulement, c’était sans compter sur Ichibi qui matérialisait soudainement une centaine de bras de sable qui menaçaient de frapper et de tirer le trio vers le sol. Alors qu’il s’apprêtait à y faire face, Ashura fut devancé par l’invocation du Kumojin, qui, d’un très puissant battement d’ailes, étouffa l’offensive du Dieu dans l’œuf. Après quoi, la chouette porta les deux alliés de circonstances aux côtés de l’Amejine en vue d’établir une « stratégie ».

« … Je crois qu’il a envie d’en finir avec nous une bonne fois pour toute. » Finit-il par commenter, en voyant ce que la créature préparait.

Il n’y avait pas besoin d’être un génie pour le constater.

« Cela tombe bien. Je vous propose de retourner sa propre force contre lui. Cette chose qu’il prépare doit probablement être plus violente que toutes les offensives qu’il a lancé jusqu’à présent. Si on parvient à le lui faire avaler de force, et le faire imploser de l’intérieur, je suis persuadé qu’il tombera ! En tout cas, nous devons essayer, peu importe les risques, car, comme vous avez sûrement dû le réalisé, il est impossible de le blesser sérieusement de l’extérieur. » Ajouta -t-il, d’un ton sérieux.

Il jeta un bref regard vers Ichibi, avant de reprendre de plus belles :

« … Pour maximiser nos chances de réussite, je vais m’engouffrer dans sa bouche. Je compte sur toi pour l’aveugler au bon moment, Mitsuhide. Et à mon signal, toi, jeune Kumojin, fait tout ce que tu peux pour le contraindre à fermer sa bouche, tout en t’assurant qu’il avale bien cette étrange sphère. Nous pouvons le faire ! Tout va se jouer en quelques secondes, alors donnez tout ce que vous avez dans cet ultime « offensive » ! » Fit-il, d’un regard déterminé.

Il écouta alors ce que Mitsuhide et le Kumojin avaient à dire, avant d’acquiescer d’un léger signe de tête, et ainsi commencer sa marche vers la créature antique….

Dès l’instant où le clone du marchand commença à aveugler le Dieu du désert, le Bakuhatsu se mit à courir dans les airs, toujours grâce aux petites explosions que produisaient ses pieds, parcourant ainsi la petite distance qui le séparait d’Ichibi, pour finalement sauter près de la commissure de sa bouche.

Puis, sans plus tarder, il s’y engouffra, kunai explosif en main, avant de se placer dans la zone où il était le moins susceptible d’être touché par le chakra qui donnait naissance à la sphère. Il créa alors dans la foulée un double, qui se pressa de joindre, aussi vite qu’il le pouvait, ses paumes ouvertes face à lui en direction de la gorge de la bête.

Enfin, lorsqu’une impressionnante quantité de chakra commençait à s’accumuler dans les paumes du clone, l’original propulsa son kunai explosif à l’extérieur de la gueule de la créature antique…

« FEU !!! » Hurla -t-il, ordonnant ainsi à clone de s’exécuter.

Le kunai explosif détona au même moment, donnant le feu vert à Hiko pour passer à l'action.

Le double du Bakuhatsu s’exécuta quant à lui en bondissant dans les airs, à l’intérieur de la cavité buccale de la bête, lâchant tout le chakra qu’il avait accumulé, en vue de produire une détonation aussi spectaculaire que dévastatrice.

Au moment, Ashura vit sa vie défilée devant ses yeux. Son père. Son maître. Le royaume des vautours. Ame. Oroshi. Mukuro. Il fut assailli par un nombre incalculable de flashs, le tout en une fraction de seconde. Tandis que lui aussi passait à l’offensive ; ses muscles contractés, il finit par bondir dans les airs, à l’image de son double, avant de générer une très puissance détonation de son corps, en vue de détruire littéralement le Dieu du désert de l’intérieur. En outre, cette dernière et ultime détonation détruisit son propre double, qui éclata en provocant encore plus de dégât, allant même désintégrer une partie de son propre corps. Mais au-delà de ça, si le timing était bon, il fallait aussi compter sur l’explosion de la sphère d’Ichibi, ce qui réduirait inéluctablement le corps du Bakuhatsu en poussière, et peut-être même de ses deux alliés à l'extérieur…. Mais si cela ne suffisait toujours pas abattre la bête, alors aucun d’eux ne survivrait… Peu importait le résultat, Ashura était parti la tête haute, et ce sans aucun regret ! Il avait mené la vie qu’il désirait. Et était mort de la manière qu’il souhaitait, face à un Dieu, à priori invincible et immortel… Que demander de plus ?


Spoiler:
 

_________________
4/02. Unité n°2 Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Dieu du Désert
Dieu du Désert

4/02. Unité n°2 Empty
Mar 8 Sep 2020 - 13:26
La pupille d’or du monstre des sables vous fixait alors que vous tentiez d’échapper encore et toujours à son emprise, tentant vainement de le blesser quel que soit l’angle depuis lequel vous cherchiez à le frapper. Mais rien, toujours rien. Chacune des attaques glissait sur son armure de sable qui semblait lui procurer comme un voile d’invulnérabilité confirmant qu’il était bel et bien au-dessus de la condition des mortels pour qui des techniques de telle ampleur résultait en une mort certaine. Cependant, au vu de leurs tentatives avortées, une poignée de shinobis poursuivit l’effort afin de déceler la faille dans l’armure. Une possible faiblesse qui les dispenserait d’user des kinjutsus sans quoi ils auraient probablement eu plus de facilité à combattre la bête, une option qui fut rapidement écartée par la divergence des opinions.

Les vents dévastateurs du hibou pulvérisèrent les multiples bras qui s'élevaient dans leur direction, sauvant ainsi Hiko et ses coéquipiers.

Un mince soulagement face à l’espoir qui paraissait s’éteindre et l’échec qui hantait les esprits, chacun d’eux était prêt à accueillir la mort comme une vieille amie. Tandis que d’autres shinobis quittèrent leur position pour ne pas s’attarder sur ce qui semblait être une tâche impossible, le trio de shinobis improvisa un plan s’appuyant sur leurs observations, réfléchissant à un moyen de vaincre le Dieu à la défense impénétrable. A défaut de véritablement le blesser, ils avaient réussi à l’affecter dans une certaine mesure, même pour un très court instant en s’attaquant à son oeil. Manoeuvre que Mitsuhide renouvela afin de l’aveugler complètement. Pour la troisième fois consécutive, le Dieu se retrouva incapable de se défendre, surpris par l’intelligence de ses adversaires qui malgré leur taille insignifiante comparée au titan se défendaient avec un acharnement exemplaire.

Toutefois, le Dieu continuait de faire grandir l’orbe de chakra depuis sa bouche, une terrible aura de puissance pouvait se ressentir sans avoir besoin d’être senseur, la pression était d’autant plus palpable pour ceux qui se trouvaient tout près de son champ d’action. La lumière fut si forte qu’il ne vit pas le Bakuhatsu se glisser dans le recoin de sa gueule béante. Descendant dans les entrailles de la bête divine, et ce dans le noir le plus obscur, il invoqua un clone explosif à ses côtés, attendant le signal du manieur de cristal pour exécuter sa partie du plan. Comme pour la manoeuvre précédente, les chaînes de cristal de par leur solidité eurent raison de la mâchoire du Dieu qui se ferme en même temps que l’orbe de chakra fut dissipée car il fut contraint de l’interrompre.

Voyant déjà les chaînes céder, ceux encore à l’extérieur parvinrent à maintenir la bouche de la bête fermée, le temps de quelques secondes. Si courtes et pourtant si précieuses, elles offrirent l’opportunité au Bakuhatsu de libérer sa pleine puissance sans risquer de mettre en danger la vie de ses comparses shinobis à proximité. Relâchant par effet domino une triple explosion dont l’écho fut perceptible jusqu’à plusieurs kilomètres à la ronde, l’Amejin était passé en l’espace d’un instant de la matière au néant, espérant emporter le Dieu du Désert avec lui de par cet ultime sacrifice.

Malgré la brutale détonation qui eut lieu à l’intérieur du corps du Dieu, celui-ci semblait encore guère endommagé, même si on pouvait voire à la surface de son épiderme de sable des craquelures à travers lesquelles sortait de la fumée. La couche de cristal se brisa finalement et libérant depuis son corps une puissante rafale de vent comme la précédente qui lui permit de faire voler en éclats le carcan dans lequel il était prisonnier. Cette même rafale fit valdinguer le hibou ainsi que les deux shinobis en arrière par la puissance du souffle. A cet instant, les paupières du Dieu se levèrent de nouveau, sa colère se lisait dans la lueur de son regard impitoyable et carnassier, attrapant les shinobis en plein vol dans ses deux grandes pattes, resserrant son étreinte afin de leur briser les os, et les tuer. Son cri pouvait s’interpréter aussi bien comme un râle d’agonie qu’un cri de colère.

Le Dieu fut comme possédé l’espace de quelques instants, dans ces derniers instants où il accomplissait son baroud d’honneur. Ses pattes s’ouvrent lentement, ses yeux s’écarquillent comme s’il venait enfin de ressentir quelque chose à la suite de l’explosion. Cette sensation inédite et éphémère qu’une entité telle que lui n’est pas censée ressentir, une grimace surprise se lisait sans doute sur ceux qui venaient d’être témoins de la mort d’un immortel. Les muscles du corps se détendent, son âme semble peu à peu le quitter, forçant la libération de ses deux victimes qui tombent de près d’un mètre du sol, moins endommagés par les dégâts de l’anodine chute que par la force du Dieu qui a manqué de peu de les achever avec son dernier soupir.

Le corps du Dieu retomba lourdement au sol, provoquant un tremblement de terre perçu par toutes les personnes dans les parages. Une masse semblable à une montagne, complètement inerte, celle-ci se fragmenta à vue d’oeil jusqu’à se désagréger… et sa présence de chakra qui s’était effacée. Vous assistiez à l’anéantissement total de son être, un moment de suspens où le temps semblait s’arrêter et vous vous essayiez encore de comprendre l’exploit que vous veniez de réaliser.

Pour autant, quelque chose d’autre vous interpella du coin de l’oeil, un véritable géant composé de chakra pur dont seul le haut du corps dépassai, se trouvant dans la zone où étaient rassemblés le reste du groupe des Kumojins. Même s’il est désormais difficile pour vous de les assister dans votre condition, vous pourriez rassembler le reste de vos forces pour une ultime technique alors que vous sentez vos forces vous quitter.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

4/02. Unité n°2 Empty
Ven 11 Sep 2020 - 22:45

À tous ceux à qui on a dit « Tu n’y arriveras jamais »…
À tous ceux qui ont renoncé avant même d’avoir essayé…
À tous ceux qui un jour, ont pensé que la vie était toute tracée…
À tous ceux qui ont affirmé que cela était impossible…

Cette victoire vous est dédiée, ne laissez jamais personne vous dire que c’est impossible.

Car oui, même si nos héros n’étaient pas sortis d’affaires pour autant, ils venaient d’accomplir ce que personne ne pensait possible. Leur force de conviction, leur talent de shinobi, mais aussi leur inconscience ont finalement eu raison d’un Dieu… Cela n’avait pas été sans peine, il leur aura fallu de nombreuses tentatives et de nombreux échecs… Ils avaient même perdu un membre de leur trio improvisé dans la bataille, mais son sacrifice n’aura pas été vain… Car c’était bien lui qui avait allumé la mèche pour embraser cette abomination qu’était Shukaku !

La détonation fut impressionnante, mais ce n’était rien comparé à l’onde de choc que put ressentir notre jeune héros aux cheveux blancs. Projeté en l’air par le souffle de l’explosion, il atterrit très douloureusement sur le sable, en compagnie de Tokoko et de Mitsuhide. L’effet du sable sur son corps fut beaucoup plus dur qu’on n’aurait pu l’imaginer, et c’est alors que le jeune Sairyo se rendit compte que la plupart de ses os venaient de se faire broyer par l’impact, couplé avec le souffle de l’explosion.

Ainsi se mélangèrent plusieurs sentiments dans l’esprit de notre jeune héros. La douleur était telle qu’il ne pouvait bouger une once de son corps sans souffrir le martyr. Mais de l’autre, il ne pouvait pas s’empêcher de sourire, tellement fier et satisfait de l’exploit qu’ils venaient d’accomplir, tous les trois.

Ah ah ah… On… L’a… Fait… Mitsuhide… Ah… Ah…
Affrima-t-il non sans une grimace de douleur. Il jubilait, et espérait que quelqu’un viendrait bientôt l’aider à se sortir du sable, car même si le géant de sable s’était désagrégé dans la Nature suite à la performance de nos Tueurs de Dieu, ils étaient mal en point et Hiko avait réellement besoin de soins. Et à en croire l’état de Mitsuhide et de Tokoko se trouvant à ses côtés, ils ne semblaient pas en restes.

Et tandis que notre jeune héros voyait sa vision se flouer par instants, il remarqua alors une énorme silhouette se dégager au loin. Lors de son affrontement face au Démon, il en avait complètement oublié le reste, beaucoup trop concentré sur son propre combat. Et alors qu’il essayait de comprendre d’où venait cette nouvelle menace, une voix se fit alors entendre. Cette voix, il la connaissait, c’était celle de l’Homme au Chapeau, grande menace du Yuukan apparemment. Un homme que Hiko avait récemment rencontré, une rencontre plutôt inutile, il fallait l’avouer. Mais au moins, il s’en était sorti indemne, et c’était bien là le plus important pour le moment. Son discours était censé être beau, il se justifiait de ses choix et de ses actions. Pour être honnête, les paroles rentrèrent par une oreille et ressortirent immédiatement par l’autre, Hiko avait d’autres chats à fouetter pour le moment.

Ce fut pourquoi il reprit le cours de sa réalité, celle qui se trouvait au présent, celle qui le menaçait immédiatement. Car la silhouette immense qui se trouvait face à lui était désormais tournée vers ce qu’il restait de leur trio, menaçant Mitsuhide et Hiko d’une attaque des plus dangereuses. Le Sairyo ne savait pas ce que faisaient les autres, pourtant doués d’un certain talent comme pouvait le démontrer Raizen, mais ils n’avaient pas aidé pour le Démon, excepté le manipulateur de lave. Mais il n’y avait aucun doute qu’ils avaient encore un rôle à jouer. Du moins il fallait l’espérer pour la survie du lumineux et celle de l’enfant cristallin.

Et tandis que la menace était là, notre jeune héros voulut bouger pour esquiver, mais il se rendit alors compte que son corps ne lui répondait plus. Et c’est ainsi qu’un sentiment qu’il n’avait pas encore connu jusqu’ici, s’empara soudainement de lui…

La peur.

Impuissant, incapable de bouger son corps qui était affecté comme jamais il ne l’avait été auparavant, notre jeune héros se fit vite rattraper par la dure réalité. Sa position n’était pas celle d’un vainqueur, mais plutôt celle d’une personne aux portes de la Mort qui ne l’attendait plus comme une amie, mais plutôt comme une personne qu’il n’avait pas invitée à sa fête et qui se tapait l’incruste.

Mais c’est alors qu’il réussit à composer quelques mudras, alors allongé sur le dos, sa main droite s’était presque mise en action toute seule. Les signes se suivaient, comme si tout ceci n’était qu’une suite logique qu’un enfant aurait pu réciter dès son plus jeune âge. Sûrement l’un de ses derniers actes de la journée, peut-être l’un de ses derniers actes de sa vie…

Quelques instants plus tard, une bonne partie de son chakra restant quitta alors son corps pour venir former un géant mur de cristal qui se planta dans le sol devant Mitsuhide, Hiko et Tokoko. Le large écu était résistant, il saurait sûrement s’interposer entre la menace et le groupe qui avait tué le Dieu. Mais il se passa alors un évènement auquel notre jeune héros n’avait pas pensé, sans doute son esprit était-il trop embrouillé pour réfléchir clairement. Car le mur était dans le sable, et c’est donc normalement qu’il commença à chuter, à tomber à la renverse dans la direction de Mitsuhide et Hiko, les condamnant avant même l’attaque de l’énorme silhouette…


Ça n’arrivera paaaaaaas !!!
Une ombre recouvrit alors les deux jeunes garçons étendus sur le sol. Une ombre qui avait ses pattes fermement enfoncées dans le sol, puisant dans les dernières forces qu’il lui restait, c’était lui qui venait ajouter le dernier rempart, soutenant de ses grandes ailes déployées le poids du lourd mur, rajoutant une dernière défense face à l’ultime menace.

Hiko regardait alors son ami, des larmes arrivant dans ses yeux. Il venait de comprendre ce qu’avait en tête le majestueux Hibou, et il ne put alors retenir un sanglot, rappelant aux yeux du monde qu’il n’était, malgré tout, qu’un enfant…

Jusqu’au bout, je t’aiderai mon ami ! Laisse moi vous protéger une dernière fois, car je suis fier d’avoir croisé ta route petit bonhomme…
Esquissant un sourire, le majestueux Hibou échangea un dernier regard complice avec le Sairyo, dans lequel ce dernier put y lire de l’apaisement et beaucoup de complicité…

Le dernier sacrifice d’un ami qu’Hiko n’aurait jamais espéré avoir…


HRP:
 

_________________
4/02. Unité n°2 X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

4/02. Unité n°2

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°4, Kaze : Tempête
Sauter vers: