Soutenez le forum !
1234
Partagez

5/01. Le Seigneur Daiki

Maître du Jeu
Maître du Jeu

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Lun 27 Juil 2020 - 0:50


Les ruines de Shîto ne gardent pas que les traces du premier Examen international organisé en 201, ou celles de la base du Soshikidan. Non, elles conservent aussi les restes des corps valeureux des personnes et shinobis historiques du Pays du Feu. Du grand Araho Daiki à la colérique Yamanaka Ema tout en passant par le titan Akimichi Hayato : ils reposent en paix.

Mais depuis que le Teikoku a découvert l'existance d'un allié de l'Homme au Chapeau capable de ramener les morts à la vie, avec leur chakra et leurs propres techniques, la vertu de ces cadavres a changé.

Votre unité fait partie des deux qui ont été chargées de surveiller les ruines de Shîto. Et très vite, vous comprendrez que c'était un besoin primordial...


Voici les règles et indications à suivre :
  • L'Event se déroule aux premiers jours de l'été 204.

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le mercredi 29 juillet inclus pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat et notre Guide du Combattant.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule dans les ruines de Shîto.

  • Vous protégez la tombe du Seigneur Araho Daiki.

  • Si vous échouez, ces personnages gagneront les rangs de l'Homme au Chapeau pour le futur et notamment pour la Grande Guerre de l'Event n°6.

  • Si vous l'emportez, ces personnages ne seront pas ressuscités par l'Edo Tensei.

Ordre de post :
  • Bakuhatsu King

  • Joo Jun

  • Kaguya Kosuke

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mar 28 Juil 2020 - 7:52


Cela faisait quelques jours qu’Uzumaki Gozen et son équipe de trois étaient revenus de leur périples au pays du fer, convoquant dès leur arrivé une réunion de crise a la quel était convié la plus part des shinobi du Teikoku présent a Urahi la capital. Pour avoir assisté à cette réunion de crise, King n’avait pas trouvé rassurant du tout le rapport de mission l’équipe Gozen, faisant part du piteux état dans lequel ils avaient trouvé puis quitté l’empereur du Teikoku, mais aussi ce qui avait aussi salement amoché, l’homme le plus puissant du pays.

Une armée de cadavres d’hommes qui de leur vivant auraient déjà pu lui tenir tête, mais cette fois ci possédant une réserve de chakra infini ainsi qu’une faculté à se régénérer à l’infini. L’homme a l’origine de cette technique méprisable était un certain nécromancien Kaminarijin a la botte de l’homme le plus recherché du monde, celui qui a poussé les shinobi à travailler main dans la main en fondant notamment la coalition, pour la première fois depuis la création du premier village caché. De ce fait cet homme déjà très dangereux possédait une nouvelle corde des plus menaçantes à son arc, mais encore lui restait il à amasser les carcasses de puissants shinobi partout dans le monde.

Ayant longtemps été la proie de l’homme au chapeau, une unité de shinobi de la coalition parvint en réalisant ce qui était certainement la plus belle trouvaille du monde en ces temps, a échangé les rôles avec leur prédateur, devenant ainsi les chasseurs. Un cristal recelant encore le chakra de l’homme au chapeau avait été retrouvé permettant de retracer sa position jusqu’à des terres encore inexplorées. Sans perdre plus de temps, une véritable armada de shinobis de la coalition avait été déployée vers ces terres encore inconnus pour en découdre avec cet ennemi commun.

Toutefois même si un grand nombre de shinobis avaient été déployé vers le pays des griffes, il n’était pas prudent de laisser pour autant un pays sans défenses, alors soldats impériaux a l’instar de King étaient resté a Hi, pour protéger leurs terres ainsi que les corps de défunts les plus susceptibles d’être convoités par le saligaud de Nécromancien.

Le blondinet était chargé en ce jour de défendre aux cotées de deux autres membres de l’unité coloniale, la dépouille de feu Araho Daiki pour l’empêcher de passer aux mains de l’ennemi.

_________________
Teikoku Rassemblement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mar 28 Juil 2020 - 9:18
Ruines et désolation.

L'aube d'une nouvelle ère, un Empire se remettant à peine de l'abandon de son premier protectorat. Une défaite politique et diplomatique, la disparition de la Régente et voilà l'ancienne errante à se retrouver mutée dans une nouvelle unité. Toujours portée par ses propres ambitions, la coloniale serait peut-être le tremplin qu'elle espérait tant. Mais pour l'heure défendre ces ruines, signe d'un ancien temps était ce qui préoccupait ceux étant restés au sein des frontières de Hi. Beaucoup de troupes envoyés on ne sait ou, Jun s'en moquait éperdument. La Lieutenante ne souhaitait pas faire grand chose, comme toujours sa vie passait avant tout. Et même l'Empire ne pourrait pas l'obliger à se sacrifier pour des idéaux stupidement humains et clichés. La Volonté du feu ne s'allumait plus, les flammes s'éteignaient et jamais Jun ne s'était sentie Hijin, le patriotisme n'existait pour les gens sans nations. Elle ne servait que elle et ses intérêts, si tous les gradés mourraient alors des places se libéreraient dans le cas contraire elle reprendrait la route.

Et si le blondinet à ses côtés souhaitait s'opposer à ses choix, il passerait rapidement de allié à ennemi. La menace qui se dirigerait vers eux, était inconnue mais la confiance en ses capacités et ses alliés à sang-froids, depuis longtemps elle stagnait au même niveau. Prisonnière du refus des Dieux jugeant ce monde, cette fois qu'importe le dénouement si elle n'obtenait pas ce qu'elle désirait. Alors tirer sa révérence serait sa seule solution logique, en adéquation avec ses principes et préceptes. Une cigarette en bouche, les bras croisés adossés contre un pan de mur en méditant. La dépouille d'un ancien dirigeant ne l'intéressait guère, le monde s'écroulerait nécromancie ou non. Le sien s'était déjà effondré il y a bien longtemps, alors retourner errer dans des chemins entre désolations et odeur de sang qu'est ce que cela changeait finalement? Quand on voyait la logique des officiers de l'Empire, s'était à se demander si c'était pas plus intelligent de nouveau déserter maintenant. Tuer son camarade, blâmer l'ennemi inconnu et prendre les chemins de traverses vers des horizons plus surs.

Encore que, est-ce que cela existait réellement? Le pays du fer l'accueillerait toujours dans le pire des cas. Méditer jusqu'à devenir ermite, atteindre la perfection changer du tout au tout en délaissant et refusant les émotions négatives qui jusqu'ici rythmaient son train de vie. Un léger sourire sur les lèvres de son henge. Camoufler sa véritable apparence, c'était important aussi. Beaucoup la connaissait, son prénom et cette apparence mais ceux ayant vu la véritable identité de l'ancienne Kumojin, étaient rares. Seul Kansei pouvait s'en vanter, suffisait qu'il disparaisse en mission comme beaucoup d'autre, espérait-elle. Tirant bouffée de nicotine pour souffler son nuage au dessus de sa tête elle se contenta de rester muette et d'observer la situation. Attendre était autrefois pas son atout principal, désormais plus rien n'avait d'importance et donc l'impatience l'avait quittée depuis un moment.

_________________
5/01. Le Seigneur Daiki 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 13:10
Repenser à l’assaut sur Kumogakure no Satô en ce moment pourtant si crucial était quelque-chose que le Guerrier Ecarlate ne pouvait s’empêcher de faire. Mais les époques étaient bien différentes. Non seulement parce que l’Empire du Feu avait évolué, et préférait éduquer les forts avant de les punir en protégeant les faibles ; mais surtout parce qu’il ne s’agissait aujourd’hui pas d’attaquer ou de conquérir. Il s’agissait de protéger.

L’unité Gozen avait fait un travail remarquable. En retrouvant la trace de Yamanaka Rei – même si tout portait à croire qu’il n’avait pas survécu à son affrontement – ils avaient découvert que l’Homme au Chapeau pouvait compter de nouveaux alliés et parmi eux, un homme aux pouvoirs terrifiants. Le Nécromancien, Fils Héritier du Daimyô de Kaminari no Kuni. Il avait ramené à la vie les corps de deux Kages, ces chefs des villages cachés que le Kaguya ne portait pas en son coeur. Et plus que leurs mouvements, c’était bien leurs techniques et leurs chakra qu’il avait pu utiliser face aux Uzumaki et à Nuy Ozuka.

L’Empire du Feu voulait défendre les plus faibles, et il avait été logique dans cette optique d’avoir prévenu les autres membres de la Coalition Shinobi. Car si le Nécromancien pouvait manipuler plusieurs cadavres d’un tel niveau en même temps – en plus d’être apparemment capables de les remettre sur pieds une fois vaincus – l’hypothèse qu’il cherche à monter une armée de morts ne pouvait être écartée.

C’était une chose confirmée. Car tandis que plusieurs soldats avaient été déployés aux ruines de Shîto, l’arrivée d’ennemis avait été signalée. Uzumaki Gozen était de l’autre côté et avait avec lui de bons shinobis. Même chose pour le porte-parole de l’Empire, avec les jeunes King et Jun Joo, à qui il n’allait pas parler de Tetsu no Kuni au vu du contexte.

Kaguya Kôsuke posa sa main sur la tombe d’Araho Daiki, pour enlever un peu la poussière qui avait pu s’y installer.

« Ce n’est pas simplement le souvenir de notre dernier Seigneur que nous devons protéger… c’est notre Histoire à tous. »

Ce que comptait faire le Nécromancien était quelque-chose d’impardonnable pour le fier soldat qu’était Kôsuke. Ainsi, sa rage était perceptible, mais elle s’était mue en une volonté inébranlable.

C’était une tâche tellement importante qu’il s’était refusé de ne pas l’accomplir lui-même. Peut-être trop simple d’esprit, le Guerrier Ecarlate ne pouvait demander à ses soldats ce qu’il n’était pas prêt à faire lui-même.

« Teikokujins ! L’Empire du Feu ne panique pas devant l’ennemi… »

Tandis que l’ennemi approchait, le Kaguya ne pouvait que le fixer en sachant pertinemment qu’ils le repousseraient.

« … il l’écrase ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Ono Ryushi
Ono Ryushi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Lun 10 Aoû 2020 - 10:14
Les ruines de Shîto rappellaient bien des souvenirs à Ryushi. Avant qu’elles ne deviennent des ruines, elles étaient surtout le lieu où il naquît, vécut, et a fût déchu. A la naissance, on ne pouvait se douter de la vie que l’on allait vivre, et pour l’Ono, cet endroit fût le théâtre de bien des misères. Balayant ses pensées comme si elles n’étaient que poussières, l’homme au manteau se concentra sur sa mission. Ce Reijiro lui en avait donné une particulière, et le Désavoué se moquait bien des tenants et aboutissants, du moment qu’il était payé convenablement. Ramener le cadavre d’Araho Daiki était donc son objectif, et tous ceux qui se tiendraient sur son chemin ne feraient pas de vieux os.

Arrivant à une certaine distance de l’endroit présumé de repos du corps du défunt fils de l’ancien Daimyô du feu, le solitaire s’arrêta. Les shinobis devaient s’attendre à son arrivée, ou peut-être pas, mais une chose était certaine le concernant : il ne leur laisserait pas deux chances de s’échapper. Son envie de tuer n’égalait que sa volonté d’être payé pour sa mission, et aucune mention d’épargner les ninjas possiblement présents n’avait été faite.

De votre côté, vous, shinobis du Teikoku, vous teniez prêts à vaincre quiconque tenterait de s’en prendre aux vestiges de ce qu’était ce pays avant que Yamanaka Rei ne mette la main dessus. Cette situation paraîtrait ironique à quiconque ignorant l’existence d’un nécromancien d’une puissance toute nouvelle, mais elle ne l’était pas tant. Si vous échouiez – et à cet instant, c’était l’issue la plus probable – vous rendriez votre ennemi encore plus puissant. Alors que Kôsuke prononçait ce qui s’apparentait à un discours de motivation, des tremblements purent vous surprendre. Il ne s’agissait cependant pas d’un tremblement de terre, bien que la confusion eût été permise. Une voix s’éleva alors, tandis que vous pouviez assister à l’arrivée d’un duo plutôt atypique, composé d’un homme en manteau, à l’air indifférent, à côté d’un chien faisant plus de cinq fois sa hauteur, dont la gueule pouvait sans doute vous broyer tous trois en même temps.

- Quel beau discours, je suis impressionné. Je suppose que vous demander de partir en laissant la dépouille de votre ancien seigneur n’est pas envisageable ?

Selon votre réponse, vous pouviez déjà considérer l’affrontement comme ayant débuté. Votre adversaire ne semblait pas si désabusé par son infériorité numérique, et pour cause : vous ne lui infligiez pas même la moindre terreur. Vous n’étiez qu’un grain de sable entre sa cible et lui-même, et son invocation massive semblait intéressé par les os composant vos corps.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 19:09


Le trio Teikokujin bien motive par le discours enflammé du porte-parole de l’empire du feu, se tenait prêt à protéger la dépouille du feu Araho Daiki contre tout.

Un instant a peine après le discours motivateur du leadeur naturel de cette unité, des tremblements sinistres et menaçants purent se faire ressentir, devenant de plus en plus important a mesure que sa source se rapprochait des Shinobi du feu.

Très rapidement l’énorme qui était à l’origine de ces multiples tremblements pointa le bout de son nez, il s’agissait d’un énorme chien de plus mètres de haut. La fontaine de bave qui dégoulinait du museau de l’énorme canidé en disait des tonnes sur ses intentions, la bestiole n’avait qu’une envie c’était d’en découdre avec ses adversaires.

Aux cotées de la bête de chasse de dix mètres de haut, un homme impassible qui semblaient ennuyé par la situation et extrêmement pressé de récupérer ce pourquoi il s’était rendu jusqu’aux ruines de Shito. Malheureusement pour lui, King aux côtés de ses alliés n’avait nullement l’intention de lui servir sur un plateau d’argent.

L’homme n’avait clairement pas l’intention de s’entretenir avec ses hôtes d’une quelconque manière, et l’aura qui émanait de lui accentué par la présence de ce qui était visiblement son Kuchyose, étaient beaucoup trop oppressantes pour que les soldats de l’unité impériale se permettent de lui laisser dicter la danse.

- Effectivement... Et puisque tu ne daigne même pas te présenter, trêve de bavardage alors.

Sur ces mots, King exécuta rapidement quelques mudra avant de poser sa main au sol faisant apparaitre un grand écran de fumé qui se dissipa rapidement pour laisser place à Kong, le Kuchyose du Bakuhatsu. Près de quatre fois plus grand que son invocateur, le primate armé de son énorme gourdin et vêtu de son armure guerrière était paré au combat, déjà informé de la situation mondiale par le Bakuhatsu et n’attendant que son heure.

Observant un court instant le champ de bataille, le primate effectua à son tour rapidement quelques mudras avant de poser ses mains au sol faisant surgir de terre, une déferlante de crocs rocheux fusant vers ses adversaires.



Resume:
 

_________________
Teikoku Rassemblement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mer 12 Aoû 2020 - 11:16
-Le Seigneur de qui au juste?

Non parce que globalement, Jun s'en moquait pas mal de l'histoire et de l'honneur de chacun. Des vengeances ou de la responsabilité de ne pas laisser cet inconnu emporter un cadavre potentiellement dangereux et historiquement classé au patrimoine de l'Empire du feu. Il n'y avait pas un seul être vivant qui serait placé au dessus de sa propre personne, elle vivait depuis bien assez longtemps pour comprendre que la solitude apportait bien des réponses aux problème de n'importe quel société. Rien ne l'impressionnait, des discours grandiloquents ne touchant que les naïfs ou la tentative de faire peur de la part de l'adversaire. Moins ils parlaient, plus vite l'affaire serait réglé. Soit ils mourraient, soit c'était lui qui trépassait c'était les deux options logiques au vu du contexte.

Non pas que déserter lui posait un problème, mais le rouquin était quelqu'un et avait une sorte de légitimité d'on ne sait ou pour juger ses compères. Le grade de Lieutenant ne la mettait donc pas à l'abris des instigations de son collègue d'infortune, quand à l'autre elle ne le connaissait pas. Mais puisque visiblement chacun invoquait son compagnon animal, autant imiter le mouvement non? Et puis l'endroit était bien trop sec à son goût, tout ceci manquait d'eau. Machinalement elle effectua des mudras, dans un grondement tonitruant apparut alors son compagnon écailleux. Sobek, crocodile de son état et monstre de la nature. Ce n'était pas un vulgaire clébard et un gorille qui impressionnerait le sang-froid vénérable. Ouvrant sa gueule, il cracha une quantité d'eau astronomique, si la terre semblait être le terrain de jeu du singe et du blondinet. La mer, l'eau de manière général n'avait aucune limites pour le sang-froid. La vague prit bientôt une certaine hauteur et noya la zone alentour sous l'eau, l'attaque ciblait aussi bien le chien que son maître.

Jun restait sur son invocation, profitant de la distraction offert par Sobek pour manipuler l'eau pour se doter d'une armure aqueuse prenant ainsi des premières précautions loin d'être idiotes. C'était ainsi que le combat venait d'être officiellement commencé par les protagonistes de l'Empire du Feu. A ne pas s'y méprendre, pour le moment l'ancienne errante imitait son camarade pour ne pas qu'on suspecte un éventuel retournement de veste. Il fallait peser le pour et le contre, qu'avait-elle à gagner à défendre cette dépouille? Pour l'instant pas grand chose, en revanche en partant elle s'assurait de vivre de nouveau une lune de plus. L'adversaire pouvait très largement les surclassé et c'était d'ailleurs probablement le cas. La peur n'avait pas d'effet sur l'ex Kumojin mais la rationalité si. Survivre, vivre de manière général l'emportait sur quelconque sentiment poussant éventuellement la Teikokujin à ne pas quitter sa position. Tout dépendrait des premiers échanges et de ce que réservait l'inconnu au trio.

Demain ne meurt jamais.

Spoiler:
 

_________________
5/01. Le Seigneur Daiki 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Ven 14 Aoû 2020 - 19:22
La silhouette s’avançait. Mais ce que le Kaguya n’avait pas prévu, c’est qu’elle était suivie. Et s’il avait eu à penser à des renforts, il aurait cru à des mercenaires. Mais ce n’était nullement le cas ici. L’ennemi de l’Empire du Feu était accompagné d’un animal ninja. Et ce chien mesurait presque dix mètres en plus d’avoir une musculature des plus dessinées. Une belle bête, pensa presque avec ironie le Guerrier Ecarlate.

Car cela lui rappelait l’un de ses défauts possiblement les plus évidents : il n’avait encore jamais conclu de pacte avec une race animale entraînée au combat. Mais avant d’y réfléchir davantage, Kôsuke fut rattrapé par le bruit sourd d’une invocation faite derrière lui. Bakuhatsu King avait invoqué un singe géant de plusieurs mètres. Un nouvel allié pour répondre à celui de leur adversaire.

Deux nouveaux combattants animaux, mais un ennemi qui restait un homme au regard froid et au calme qui détonait une certaine expérience. Le Kaguya s’attendait à un combat mémorable, comme il les aimait. Il avait à coup sûr progressé depuis son affrontement face au traître de l’Empire du Feu, et son objectif n’avait pas changé malgré ces Kuchiyose…

« Il suffit de démolir l’invocateur ! »

S’apprêtant à foncer vers ce dernier, les paumes du gorille posées au sol et la technique Doton qui s’en suivit stoppèrent brusquement le porte-parole. Le sol devant eux devenait alors brisé et empêchait le Kaguya de charger son adversaire.

Un rictus qu’il ne put empêcher s’empara de son visage, tandis qu’il adaptait aussitôt sa stratégie. En composant ses mudrâs, il prévenait ses coéquipiers.

« Préparez-vous à frapper fort ! »

En concentrant à son tour du chakra Doton, il se préparait à voir où l’ennemi allait se trouver suite à la technique du singe de King. Et aussitôt, il transformait la terre en boue dans cette direction. L’objectif était simple, l’immobiliser à distance pour créer une ouverture à ses coéquipiers et à lui-même pour le frapper.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Ono Ryushi
Ono Ryushi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mar 18 Aoû 2020 - 0:40

Ryushi ne fût pas vraiment étonné de constater la détermination de ses opposants. Lui-même originaire de Hi, il savait à quel point son peuple était farouche et orgueilleux. Celui qui semblait donner les ordres devait avoir un grade important au sein de l’armée de cet Empire, sinon les deux autres ne se laisseraient probablement pas faire. Sa façon de motiver ses troupes n’étaient pas commune, dans le Yuukan, mais l’Ono ne perdit pas tant de temps à s’ébahir de cela. Dans quelques instants, s’ils ne fuyaient pas, tous trois seraient morts. Peut-être que si l’un d’eux montrait de bonnes compétences, le Désavoué prendrait son corps pour le ramener à celui qui l’avait missionné, en échange d’une prime supplémentaire ? Il fallait toujours faire son travail avec minutie, pour être payé le mieux possible.

La première action de ses opposants, en voyant son arrivée, fût donc de dévoiler eux aussi des invocations. Un singe assez imposant et un… crocodile ? Deux créatures assez classiques, tout comme l’était son compagnon canin – outre sa taille démesurée. Les éléments liés à ces derniers étaient plutôt devinables, mais il fallait d’abord les voir pour en être certain. C’est donc lors de l’utilisation de leurs techniques respectives que tout se décanta. Le Mastiff compris vite la forme de leurs attaques respectives, et le regard de son maitre, ainsi que ses mots, furent suffisants :

« Prenons de la hauteur. »

D’un coup de patte faisant trembler les fondements de la terre elle-même, l’imposant chien fit s’élever une portion haute, large et épaisse de terre qui suffit à les surélever. Une chance que les deux… non, trois assauts ? Visaient uniquement des personnes au sol. Le Doton se heurta au mur, l’affectant modérément, le Suiton en fit de même, le touchant moins cependant, mais le mur perdura, bien que hautement fragiliser. La troisième offensive venait du rouquin autoritaire, mais ne … fit rien d’autre que créer un marécage inefficace. Tout cela manquait de coordination, mais le surnombre était réel. D’une courte série de mudras, le maître des canidés prépara un jutsu qu’il lança aussitôt, crachant une vapeur non toxique ou corrosive sur une large zone incluant à la fois alliés et ennemis, tandis que son camarade sur quatre pattes n’eut pas besoin de signes – en fait il ne pouvait pas en produire – pour lancer son assaut dévastateur. Alors que le mur s’effritait, les faisant retrouver la terre ferme, le Mastiff frappa de son imposante patte le sol, provoquant immédiatement des tremblements massifs, qui déstabilisèrent sans doute toutes les personnes dans la zone, y compris Ryushi, avant que la terre ne s’affaisse dans une large zone cônique devant lui. Aucun adversaire, humain ou invocation, ne serait épargné par l’assaut, tant il était large. L’assaillant n’avait pas de temps à perdre, et il voulait reprendre le cadavre d’Araho Daiki au plus vite, c’était pour cette raison qu’il avait opté pour une combinaison entre un assaut dévastateur et un camouflage rendant le temps de réaction de ses opposants – déjà court – encore moins grand.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mer 19 Aoû 2020 - 11:15


A l’instar du de son homologue bakuhatsu, la samourai fit aussi tôt apparaitre un Kuchyose de la famille des crocodiles en réponse au Canidé géant. Les Kuchyose des teikokujin lancèrent ensuite une succession de jutsus surpuissants vers leur adversaire, un cataclysme terrestre suivi d’une puissante attaque aquatique.

Le porte-parole de l’empire du feu la jouait un peu plus stratégiquement en tentant de lire la trajectoire du mouvement adverse pour tenter de l’emprisonner dans une flaque de boue.

Malheureusement pour les détenteurs de la volonté du feu, le porteur du long manteau funeste déjoua toutes leurs offensives et se hissant a plusieurs mètres de hauteur grâce a un rempart des plus imposants, confirmant tous les soupçons que le Bakuhatsu avait déjà sur la potentiel puissance de leur adversaire.

Finalement au sommet de sa tour, le sbire du roi des nécromanciens déploya sur l’étendue du champ de bataille un nuage de vapeur réduisant la vision de ceux qui qui se trouvaient pris à l’intérieure, mais cela devait être valable pour lui aussi.

Un instant plus tard, c’était une énorme secousse qui fusait vers King et ses équipiers.

- Attention.

En réaction aux secousses, Kong s’empressa aussitôt de prévenir les shinobis avant de prendre King et tous les autres Teikokujin qu’il pouvait dans ses bras. L’imposant gorille se recroquevilla ensuite sur lui-même opposant son armure pour encaisser le choc en protégeant ses articulations et autres point sensibles. La secousse secoua tout de même assez violemment le Kuchiyose, qui ne lâcha toutefois pas les shinobis.

Suite à cette attaque, le rempart érigé par le chien de l’Ono s’effondra, les amenant à atterrit violemment sur un terrain impraticable parsemé de piques acérées.

La vision de King étant troublée, il n’eut pas d’autre choix que d’exécuter rapidement quelques mudras faisant apparaitre sur tout son corps une très solide armure tellurique aux formes d’un dragon majestueux capable d’encaisser de très importants dégâts avant de céder.

Pendant ce temps Kong réitéra sa technique de plus, conscient de la position de son adversaire, le Kuchiyose relança la même technique que plus tôt pour amocher définitivement le lieutenant du Nécromancien et son invocation.



Resume:
 

_________________
Teikoku Rassemblement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Sam 22 Aoû 2020 - 14:06
Merde.

Ce type était beaucoup trop fort, probablement plus que ses coéquipiers et elle même réunis. Avaient ils une chance ? Elle en doutait comme souvent de tout. Mais il fallait répondre, réagir vite à la menace omniprésente et insidieuse. Il se protégeait et contre attaquait, logique mais dans un déferlement de puissance. Alors que faire quand le monde semble se retourner contre vous ? Probablement riposter également, mais d’abord s’assurer de rester en vie. C’était la chose qui comptait le plus actuellement. Logique n’est ce pas? Son allié semblait profiter de son invocation simiesque pour s’extraire de la situation. Sobek ne pouvait pas en faire autant, Jun esquiva se propulsant à grande vitesse, dans les airs au dessus de la fumée pour fixer la situation et non pas uniquement, pour atterrir sur la plate-forme tellurique de son coéquipier. Fallait il encore seulement s’occuper de la fumée qui menaçait plus tard de faire fondre chair et os.

Elle était une errante ne maîtrisant les arts des guerriers du fer pour se faire sa propre vision de la justice mais en ce jour elle combattait pour sa survie plus que jamais. Plus que lors du réveil du dieu des éléments. Une fanatique n’était pas du même acabit que ce mec, et son cerbère. Un molosse ridiculisant crocodile et singe. D’un coup d’épée elle trancha le chakra pour couper la fumée, dissiper l’attaque adverse en coupant à la source tout ce qui était empreint d’une signature chakratique. C’était son plan d’attaque, ensuite il fallait continuer d’augmenter ses défenses. Car l’ancienne membre de la foudre sentait très bien que le combat tournait ou tournerait rapidement au désastre et pour s’y préparer rien de tel que de l’eau. L’élément qu’elle maîtrisait le mieux pour parfaire sa sécurité.

Sobek quand à lui profita de l’eau pour tenter de nager rapidement au delà du gouffre qui se formait et de rejoindre la plateforme. Si il disparaissait ou mourrait cela ne faisait pas vraiment une grande importance n’est ce pas ? Un de sa portée prendrait sa place, tant que la dame auw crocodiles vivait les siens pouvaient continuer d’arpenter les terres du Yuukan. La race survivrait les individus n’avaient pas un si grand rôle à prendre dans cette vie et dans la prochaine. La fin d’un monde où le début d’un nouveau ?

Seul le destin le dirait.

Spoiler:
 


_________________
5/01. Le Seigneur Daiki 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 23:15
Plus que l’avantage numérique et le fait qu’il n’en possédait pas lui-même, Kôsuke ne tarda pas à se rappeler une nouvelle raison pour laquelle il détestait les Kuchiyoses. En effet, le maudit canidé de son ennemi n’était pas simplement imposant ou aux dimensions démesurées, il était capable de manipuler le chakra et d’exécuter des techniques comme n’importe quel shinobi. Et son Doton allait être tout aussi géant que sa taille.

Un véritable rempart était sorti du sol, dans lequel les différents assauts des Teikokujins s’étaient encastrés. Parmi ces derniers, le Guerrier Ecarlate ne pouvait pas être surpris de voir ses quelques phalanges inefficaces. A la place, il restait concentré et voyait le changement de facteur important qui était en train de s’opérer : celui de l’altitude. Car en se plaçant au-dessus de ce rempart surélevé, l’ennemi et son animal géant s’étaient positionnés à une hauteur difficile à atteindre pour un adepte du Taijutsu.

C’était justement un enseignement qu’il avait déjà tiré d’un combat passé. Kôsuke n’avait jamais prétendu être le soldat parfait, bien au contraire. Mais invétéré de l’entraînement et du repoussement de ses propres limites, il s’était toujours refusé à ne jamais reproduire la moindre erreur. Et il refusa l'aide du gorille du Bakuhatsu.

« J'y vais ! »

Après avoir composé le simple mudrâ qu'il fallait, le sol se surélevait sous les pieds du Kaguya. Et s’il avait d’abord adapté sa stratégie en voyant le Doton de King, il l’avait également fait en constatant cette prise de hauteur de la part de l’ennemi.

Propulsé par un véritable pilier, Kôsuke fonça vers l’inconnu. Mais ce dernier avait utilisé une sorte de brume. Du Suiton, du Futton ou un Genjutsu ? La volonté de Joo de trancher ce nuage naissant écarta cette troisième option dans l’esprit du Guerrier Ecarlate, qui n’avait de toute façon pas changé d’objectif.

Ce fut finalement une nouvelle technique Doton ennemie qui fit trembler la terre, et donc fissura le pilier du porte-parole impérial qui s’allongeait. Mais puisque l’ennemi - et son Kuchiyose d’ailleurs qui avait fait de même – était redescendu, cet imprévu n’était pas important. D’un réflexe, mêlé à une volonté sans pareille, il prit appui pour foncer une ultime fois vers celui qui menaçait l’Empire du Feu.

Et alors qu’il lui arrivait dessus, le Guerrier Ecarlate laissa libérer d’innombrables et robustes os de son corps pour transpercer l’ennemi.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Ono Ryushi
Ono Ryushi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 19:32
Le cataclysme s’était déclenché sur le champ de bataille. D’abord, une déferlante de pics avait visé le natif d’Hi no Kuni, puis un Tsunami, tous deux forçant son invocation à ériger un puissant rempart, à la fois pour repousser mais aussi surélever ce duo qui pouvait causer bien des dégâts à l’Empire du Feu. Lorsque la structure faiblit, un nuage de vapeur aveuglante se répandit, rendant tout repérage presque impossible pour quiconque se trouvant dedans, Ryushi autant que ses ennemis. Enfin, la terre se déroba de sous les pieds du trio Hijin. Ce fût à ce moment que les choses évoluèrent bien tragiquement – sans doute – pour ceux de la coalition.

Si l’Ono ressentit une douleur à la jambe droite, signe que les pics précédemment lancé par son adversaire capable d’invoquer un gorille se trouvait encore ici, il ne s’en inquiéta pas. Ses yeux balayaient le champ de bataille, et il repéra la source de ce qui le dérangeait : cette jeune femme sembla trancher la brume, la faisant disparaître en grande partie, et faisant remarquer diverses choses au Désavoué. Dans une tentative désespérée, King tenta, par le biais de Kong, de se sauver et même de sauver ses alliés. Mais, heureusement pour eux, ils se débrouillèrent par leurs propres moyens. L’imposant gorille chuta donc, du fait qu’il ne tenta rien pour s’échapper, au fond du gouffre, avec dans ses bras son invocateur. L’armure du protecteur ne servit à rien et la bête se trouva blessée, à peu de choses de la mort – donc incapable de remonter la pente peu importe comment – mais elle avait permis à son maître de ne pas subir pleinement la chute. Ceci dit, le Bakuhatsu dut son salut à sa propre armure, qui vola en éclat sous le choc en rencontrant le point le plus profond de cet enfer créé par l’ennemi du Yuukan.

De son côté, Jun, de par son bond, parvint à ne pas s’écraser au plus profond du cratère. Elle ne fût même pas blessée par le déluge de terre et de pierre, grâce à son armure, et parvint tant bien que mal à rallier une surface sûre, loin du trou béant laissé dans la terre. Son invocation, cependant, fût happée avec l’eau dans laquelle elle se trouvait, et tomba dans le trou où elle subit des dégâts mortels… Ou bien décida-t-elle de disparaître avant que ses blessures n’aillent aussi loin ? Quoi qu’il en fût, elle ne faisait plus partie de l’équation.
Le seul qui attaque le fit très bien, et contre un adversaire non adapté au corps à corps, il aurait probablement déjà gagné. Mais le mouvement de la probable Samouraï dégagea la vue de l’homme à la recherche du cadavre de Daiki, et il put réagir à temps… D’un mouvement très rapide, il s’écarta de son adversaire, duquel semblaient déjà surgir de nombreux os. Si son intégrité physique ne fût pas épargnée, les blessures seraient insuffisantes pour le tuer, ou même l’handicaper durablement. Faisant tomber deux lames avec une grande vitesse de ses manches, il frappa alors directement celui qui avait eu le courage de se ruer sur lui, et de ses lames, pourtant simples, se formèrent deux lames plus grandes, comme un prolongement de celles-ci, en chakra. Cela suffirait à découper l’évident Kaguya en morceaux, mais les yeux de l’Ono appelèrent à une réaction supplémentaire. Oyabun, déjà éprouvé par ses précédentes attaques, parcourut la distance – faible – le séparant de Kôsuke pour venir lui arracher la tête de ses crocs.

- Plus que deux.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 2:39


Ono Ryushi était un monstre de puissance ça ne faisait plus aucun doute, l’assaut de son Kuchiyose était parvenu à semer le chao sur le champ de bataille, scindant presque celui en 2, provoquant de la panique dans le rang des Teikokujins et prenant King au dépourvu, lui qui n’avait visiblement sous-estimé l’ampleur de la technique adverse.

Le porte-parole de l’empire du feu s’était élevé dans les cieux à l’aide d’une plateforme tellurique, tandis que la samourai du trio s’était écarté d’un mouvement rapide. Le Bakuhatsu était le seul à avoir été englouti par la crevasse qui s’était formé sous ses pieds ainsi que son Kuchiyose.

La trajet ne fut pas de tout confort jusqu’au fond du gouffre, une impasse de la quel King n’était pas prêt de se sortir aussi tôt. Son armure ainsi que son Kuchiyose avaient d’ailleurs subi des gros dégâts ne les laissant pas indemne.

A la surface, la brume de l’Ono se dissipait peu a peu en plus de Joo tranchait le chakra qui animait la brume. King ne sortirait peut être pas de sitôt de ce gouffre, mais il était désormais de percevoir l’Ono qui se ruait sur le porte-parole de l’empire du feu.

Exécutant rapidement quelques mudras, le blondinet généra un dragon tellurique qu’il projeta vers son adversaire du fin fond de sa crevasse avant de tenter de remonter à la surface en grimpant aux parois.




Resume:
 

_________________
Teikoku Rassemblement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 12:21
Et merde.

Merde, merde, merde. Sobek avait disparu, mais s'inquiéter de son sort était désormais secondaire. Si le combat s'éternisait, qui en sortirait vainqueur? Personne ne le savait, mais les odes tournaient clairement à l'avantage de l'antagoniste. Fuir était encore possible, après tout qui sait ce que réservait l'avenir? Tuer, il fallait tuer pour rester en vie, encore et toujours la barbarie des hommes ne s'arrêterait jamais. Et si il fallait devenir le monstre le plus abjecte de la galerie alors autant embraser cette réputation et faire peur aux autres. Le règne animal, la loi de l'évolution poussait la recherche de la puissance vers des sommets vertigineux. Rester en vie quitte à être le chaînon manquant, quitte à ce que son espèce disparaisse. Au bord d'une extinction, l'Humain entamerait une nouvelle mutation. Comme le faisait perpétuellement Jun, s'adaptant aux camps et aux différents antagonistes.

Agir rapidement, dans la précipitation mais en tentant le tout pour le tout. Le couper en deux, si l'autre mourrait alors utiliser l'attention de l'adversaire pour en finir. Le combat ne pouvait durer éternellement, c'était hors de question. Perdre du temps? Ils en avaient déjà tous assez perdus, un sourire malsain sur le visage de l'ancienne membre de la foudre. Aujourd'hui à défendre un tombeau d'un inconnu, mais les morts ne parlaient pas. Ceux qui écrivaient l'histoire c'était les vainqueurs, ceux qui décidaient c'était les vivants. Qui était Jun si ce n'était une éternelle survivante solitaire? Un caméléon capable de se transformer en prédateur lorsqu'elle n'avait aucune autre issue. Et dans le cas présent il en y avait pas, d'autre solutions. Profitant de la technique de son 'camarade' qui divertirait surement l'ennemi, Jun chargea en l'espace d'un instant, traversant le champs de bataille. Durant ce court instant elle avait encore augmenté d'un cran sa vitesse, son point d'atterrissage n'était pas la position du porte parole de l'Empire mais de l'autre côté. Prendre en sandwich Ono Ryushi, parce qu'en plein élan la technique ultime des samouraïs, et même si elle n'en était pas un, fut utilisé. Un iaï dont la vitesse déjà extrêmement rapide fut augmenté par la technique de la gueule brisée.

L'objectif? Séparer en deux la tête du corps de l'invocateur du molosse, retombant sur ses jambes consciente qu'elle venait de cramer probablement une de ses seules cartouches mais sans aucune crainte. Le corps si chaud qu'elle irradiait d'une aura terrifiante et pourtant sereine même devant sa probable mort. Elle avait agit en tout bien et honneur, il ne lui restait plus rien à défendre. Mais la recherche de la puissance nécessitait qu'elle aille au bout de ses convictions. Si elle survivait, si jamais ils battaient cet adversaire alors Jun en ressortirait grandie et plus forte.

Sans aucun doute.

Spoiler:
 

_________________
5/01. Le Seigneur Daiki 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Ono Ryushi
Ono Ryushi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mer 2 Sep 2020 - 11:24
Le porte-parole de l’Empire semblait doté de capacités plutôt rares, en ces contrées. Il provenait indéniablement d’un village éloigné, celui de la Brume, et avait réussi à se faire une place dans les forces du Teikoku, plutôt importante. Cela dit, Ryushi l’ignorait, et ne pourrait saluer sa mémoire. Alors que le corps du rouquin subissait de plein fouet le double assaut, il ne pouvait se sortir aisément de cette situation. Tranché d’un côté, décapité de l’autre, rien ne pourrait sauver sa vie, pas même sa capacité à manipuler son ossature. En ce jour, l’Empire du feu perdait une figure des plus importantes de son armée, si ce n’était la plus importante, du fait du départ de Yamanaka Rei. Enfin, ce détail n’était pas encore connu de tous, bien évidemment.

Mais le combat n’était pas fini, et les adversaires restants n’allaient pas laisser leur supérieur mourir en vain. Du moins, tel était le cas de la Samuraï, qui profita de ce moment de flottement pour bondir en direction du duo malfaisant. Proche de son maître, et sans nécessité d’un quelconque appel de sa part, Oyabun s’interposa aussi vite qu’il le put, tandis que l’attaque éclair de la maîtresse des crocodiles se déroulait, et reçut une blessure sans doute profonde et suffisante pour le forcer à quitter les lieux… Mais sa présence ne suffit pas, et le torse de l’Ono fût aussi touché, bien que plus légèrement du fait de la peau épaisse du Mastiff qui avait amoindri la force de l’attaque ennemie. Du coin de l’œil, Ryushi observa le dragon se dirigeant droit sur lui, et de sa main gauche, il trancha vivement la terre qui allait l’écraser pour mettre fin à l’attaque. La Samouraï n’était pas la seule à connaître ce genre d’artifices. Usant du sang présent sur une de ses nombreuses plaies, le Désavoué invoqua, suite à une nouvelle série de signes, un nouveau compagnon canin. Sur le dos de celui-ci se trouvait un imposant marteau, plutôt terrifiant. Grognant en direction de Jun, Rex, dit « Le Berger » du fait de sa race, était prêt à défendre son maître, et l’arme qu’il lui avait apportée n’était pas à négliger.

- Vous n’êtes plus que deux. Je vous laisse une chance de partir sans mourir comme votre ami… Mais ce sera la dernière, après quoi vous subirez une mort bien plus atroce.

Votre adversaire était trop puissant, sans doute, et il comptait bien récupérer la dépouille d’Araho Daiki, même si pour cela il devait d’abord ajouter deux autres cadavres à l’équation. Peu importe les réflexes de la jeune Jun, elle ne sortirait pas vivante d’un nouvel assaut contre Ryushi. Rex était bien trop réactif pour cela, et il faudrait se débarrasser de lui avant de pouvoir s’en prendre à son invocateur.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu Kenpachi
Bakuhatsu Kenpachi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mer 9 Sep 2020 - 2:20


Les crocs de l’imposant mastiff s’étaient refermées, malgré son énorme carrure, le Kuchyose avait su fait preuve d’une vitesse d’exécution extraordinaire, le porte-parole de l’empire du feu n’avait rien pu faire face aux assauts mortels qui avaient déferlées sur lui. Les lames du subordonné du nécromancien et les crocs de son kuchyose avaient eu raison du second de l’empereur Yamanaka Rei, laissant son corps totalement décapité.

L’enchainement éclair de la samourai n’avait pas pu aider Kaguya Kosuke à échapper a son sort, mais aurait pu infliger des graves blessures à l’Ono, si son chien ne s’était pas interposé pour encaisser le coup a sa place, le faisant disparaitre sur le coup.

Bien qu’Oyabun n’ait pas été des plus faciles à éliminer, son maitre l’avait déjà aussitôt par un autre Kuchyose de la même espèce. La situation échappait totalement aux membres de l’unité coloniale.

King à peine sorti de l’énorme crevasse dont il avait été fait prisonnier plus tôt, ne pouvait que constater avec stupeur la situation, le Teikoku avait un homme à terre et Ryushi s’était encore renforcé, Joo avait tout donné dans sa précédente offensive, et il ne semblait plus lui rester grand-chose énergétiquement.

La panique commença à s’installer dans l’esprit du Bakuhatsu, il n’avait encore jamais ressenti pareil frisson, il sentait que la situation lui échappait et qu’il n’était pas à la hauteur, son Kuchy étant d’ores et déjà hors combat.

King sentait sa dernière heure approcher, et lorsque Ryushi proposa de les laisser partir lui, cela fit briller une lueur d’espoir dans son esprit, ne pas mettre un terme à sa vie ici et maintenant, pouvoir revoir son frère et continuer de se battre pour ses objectifs.

Une décision ne fut pas pour autant facile à prendre, prendre la fuite impliquait de donner à un lieutenant de l’ennemi publique numéro un ce qu’il voulait, mais surtout entacher son honneur en tant que shinobi du feu.

Finalement au bout d’un instant, la décision du Bakuhatsu était prise, il ne faisait que débuter sa véritable croissance, mourir à ce stade de sa vie serait un échec bien plus important que le fait de perdre la face. Un regard évocateur plein de tristesse porté vers son allié annonçait clairement la décision que le blondinet avait prise, en espérant que le samouraï prendrait la même décision.

- Rappelle nous au moins ton nom.

Frappant le sol du poing, c’est le cœur lourd que King quitta le champ de bataille, larmes a l’œil en se jurant de devenir plus fort afin de ne plus jamais se sentir si faible.


Spoiler:
 

_________________
Teikoku Rassemblement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Jeu 10 Sep 2020 - 19:16
Ils ne pouvaient vaincre.

C'était désormais une certitude, l'un était mort et les deux autres ne pouvaient continuer le combat. Même son combos porte bonheur n'avait su venir à bout de cet adversaire visiblement un cran au dessus de ce qu'ils pouvaient imaginer. Elle l'avait touchée néanmoins, mais qu'est ce que cela pouvait faire valoir comparer à la perte de sa vie? Il ne semblait pas flancher, pire il invoquait un nouveau compagnon canidé et une arme exotique. Jun en avait aussi une, mais face à ce que l'ennemi sortait. Fallait il continuer le combat? La réponse était logiquement négative, elle croyait encore à la victoire il y a quelque instants mais son camarade semblait abandonner le champs de bataille. Alors l'exilée comprit la suite des opérations, se relevant dans un semblant de charisme elle haussa les épaules. Allumant une cigarette en levant les mains et en marchant à l'opposé des combats. Disparaître c'était peut-être le moment non? Elle qui avait survécu à des Dieux et des fanatiques, allait-elle mourir pour un excès d'orgueil?

Assurément que non, un était mort. Ce n'était pas pour lui déplaire, un obstacle en moins si elle restait dans les rangs éparses de l'Empire. Un tournant dans sa carrière ou dans sa vie, quoi qu'il en soit vu que son seul camarade délaissait les lieux. Il était désormais certains que la victoire ne viendrait pas de leurs camps. S'abaissant légèrement en guise de respect, elle quitta les lieux en tirant sur sa cigarette.

Elle n'avait pas peur de ses menaces, même si il pouvait les appliquer, mourir n'était jamais rien que la suite logique d'une vie qu'elle avait menée en esquivant les potentiels dangers. Par deux fois, elle avait du faire un choix pour son avenir. Jun aimait ses camarades au sang froids, dame des crocodiles elle aimait bien ce titre. Parce que comme les sauriens qu'elle convoquait, il était plus raisonnable de rester sur sa faim que de tenter une attaque suicide. La vie n'avait pas de prix, et cet adversaire semblait mettre en exergue cette valeur.

Alors il fallait décliner l'invitation de la dernière danse, et disparaître de nouveau. Marchant à reculons avant de disparaître dans les décors aux alentours. Quel que ce soit sa futur destination il était hors de question de croiser de nouveau le fer avec ce monstre avant qu'elle ne gagne en puissance.

Spoiler:
 

_________________
5/01. Le Seigneur Daiki 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Ono Ryushi
Ono Ryushi

5/01. Le Seigneur Daiki Empty
Mar 15 Sep 2020 - 8:21
Assurément, la mort de l’un des leurs avait refroidi les ardeurs de Jun et King. Ryushi, conscient que sa victoire était totale, tant ses capacités pouvaient être terrifiantes, laissa tout de même une chance au duo restant de pouvoir continuer à vivre. Peut-être était-ce de la faiblesse de sa part, voire un suicide, car rien ne lui assurait que la Joo ou le Bakuhatsu ne reviendraient pas pour le tuer, dans le futur, après être devenus plus fort. Peut-être, également, ne craignait-il pas leur force, et dans ce cas, cela pourrait s’apparenter à de l’orgueil. Au final, tout n’était que pur pragmatisme pour l’Ono. Les tuer ou les laisser vivre ne changeait pas grand-chose à sa vie, mis à part le fait qu’il accéderait plus vite à son objectif en ne prolongeant pas l’affrontement.

Le premier à accepter la proposition fût King, alors qu’il s’extirpait du gouffre dans lequel il était tombé. La chute lui avait sans doute fait comprendre que la différence de force entre lui et son adversaire était aussi importante que la hauteur du trou dans lequel il avait failli, et son choix était judicieux. Si Kôsuke avait eu les capacités de se défendre et d’en profiter pour déstabiliser Ryushi, les choses auraient été différentes, et la victoire aurait été accessible, mais il était inutile de discuter de choses qui n’arriveraient pas. Sa question lui octroya un regard froid de la part de son adversaire.

- Ono Ryushi.

Sans un mot de plus, il se détourna en direction de Jun, qui sembla opter pour la même décision. Les laissant quitter les lieux, le Désavoué observa ensuite le lieu où se trouvait la tombe d’Araho Daiki. Grâce à ses talents Doton, il ne lui fallut pas longtemps pour l’attraper, et le mettre dans un sac, qu’il attacha à son fidèle compagnon. Faire du pillage de tombe ne le dégoûtait pas. Non croyant, et préférant de loin l’argent à la morale, l’homme ne se posait pas plus de questions que cela sur les objectifs de cet homme, Reijiro. S’il devenait dangereux pour lui, il n’aurait qu’à l’éliminer comme il le faisait toujours avec les menaces. Fort de sa mission accomplie, Ryushi quitta alors les lieux, préférant ne pas se frotter aux forces de l’Empire. Mine de rien, ce trio lui avait fait utiliser une bonne quantité de chakra, et il aurait du mal à tenir tête à une armée…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

5/01. Le Seigneur Daiki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°5 : L'Homme au Chapeau :: Partie n°5, Hi : Flammes éteintes
Sauter vers: