Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» [Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara]
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 11:05 par Yamanaka Yuna

» Discrétion : maître mot
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 11:01 par Yamazaki Okiko

» L'art de la Terre
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Yamazaki Okiko

» Retour à la réalité
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Yamazaki Okiko

» Asaara A.
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 10:31 par Asaara Aduichi

» 03. Changer de zone
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 10:27 par Chiwa Aimi

» Feu et foudre la rencontre (Pv Ikari)
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 10:05 par Saako Hita

» Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 10:00 par Imekanu

» Devenir plus fort, ensemble. (pv Gine et Arukisa)
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 9:40 par Suzurane Gine

» Tu es libre [Kuchiyose]
L'Ombre de la Foudre [Raizen] EmptyAujourd'hui à 3:12 par Kogami Akira

Partagez

L'Ombre de la Foudre [Raizen]

Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Mar 28 Juil 2020 - 1:10

Il y avait quelques temps, une importante réunion s'était tenue près de l'assemblée calcinée, emblème phare de notre village nuageux. Cette réunion avait pour but d'élire notre prochaine Ombre, celle qui serait amenée à diriger le village des Nuages et à protéger ses civils. Et pour se faire, le Yondaime Raikage se devait d'être fort, puissant, et d'avoir fait ses preuves dans le village. Il devait être reconnu par ses pairs. Et c'était exactement la raison pour laquelle je n'avais pas voté. Cela, et le fait que ces élections ne représentaient aucun intérêt pour moi qui n'était pas spécialement porté sur la politique. Même si j'avais compris les différentes propositions et les différentes campagnes des candidats, je ne m'intéressais pas réellement à la politique. Ce qui m'importait cependant était de voir les candidats et de voir à quel point ils étaient forts.

J'avais déjà eu un aperçu de la force de Hiko, toutefois, ce n'était pas le cas de Meikyû Raizen. Et ce dernier avait été élu Raikage, c'était qu'il devait être fort. J'avais fait quelques recherches sur ce dernier, et j'avais appris qu'il était aussi connu pour être "le Héro de Kaze". Il semblerait que d'autres shinobis aient été affublés de ce même surnom, toutefois, ce n'était certainement pas pour rien qu'il s'était vu donné ce titre. J'avais hâte de savoir de quoi était capable notre Raikage. Me préparant aujourd'hui, comme j'en avais l'habitude, je sortis de mon appartement par la fenêtre avec un grand sourire sur mes lèvres et je m'élançais sur les toits du pays. Il faisait beau aujourd'hui, le vent était doux et clément et le soleil annonçait des jours heureux. Loin des éclairs que je prévoyais pour cette journée. Le seul hic ; je n'avais aucune idée d'où trouver notre Ombre.

C'est donc après de longues minutes de recherches, en posant des questions à droite et à gauches aux gradés que je trouvais sans leur laisser le temps de s'enquérir du pourquoi que je parvins à retrouver les traces de ce dernier. Telle la pile électrique que j'étais, les plus petits des indices suffisaient à me faire continuer ma route sans demander mes restes. Au loin, j'entendis quelques uns de ceux qui m'avaient déjà croisé auparavant me prévenir que le Raikage avait certainement d'autres choses à faire. Mais je ne m'en souciai guère. Après tout, c'était aussi important d'évaluer les forces de son village non ? Et de gagner la confiance de ses sujets ! Un petit rire s'échappa de moi alors que je savais pertinemment que je ne faisais qu'inventer des arguments aussi solides que la foudre que je maniais. Mais cela importait peu à vrai dire. Peu de choses importaient réellement.

Je finis par retrouver la trace de notre Chef militaire, apercevant au loin sa dégaine et son charisme si singulier. Il dégageait à la fois une simplicité et une force qu'il était difficile de ne pas accorder à de longues années d'expériences. Un frisson me parcourait le dos rien qu'à l'idée de toutes les choses qu'il avait pu traverser, hypothétiquement. Mais je ne me laissai pas départir par ce sentiment étrange qui m'envahissait alors que je m'approchais du shinobi. Et c'était toujours avec un sourire aussi grand qu'excité, je me présentai devant l'Ombre, et avec un hochement de tête pour attester de ma détermination.

-Bonjour, M'sieur l'Raikage ! Je suis Ikari, on peut s'entraîner ensemble siouplaît ?? J'aimerais voir de quoi notre chef est capable !

Avais-je déjà dit que je manquais de tact et de subtilité ? Peut-être qu'un jour ma franchise et mon envie de combattre me mèneraient à ma perte. En attendant, je ne comptais me départir de mes habitudes. Je devais devenir plus fort...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 5:51

Soupirant, le Meikyû devait avouer qu’il avait sous-estimé le lot de paperasse qu’il devait gérer. Si les débuts s’étaient manifestés sous une forme prometteuse, chaque jour qui s’écoulait représentait la réception de nombreux documents, si bien que Raizen commençait déjà à songer à un moyen de rendre les différents processus internes beaucoup plus efficace, à commencer par un système de tri des documents qu’il recevait.

Ayant ainsi besoin de prendre un peu l’air, la nouvelle ombre quitta son bureau dans l’objectif de se dégourdir les jambes avant de tomber sur une voix suffisamment unique et marquante pour qu’il ait un souvenir de qui il s’agissait. Après tout, qui pouvait oublier un jeune homme défiant quelques membres du Fukkatsu devant toute une assemblée en pleine élection ?

Si pour certains ce comportement pouvait paraître normal, pour d’autres, comme Raizen, c’était un signe pertinent de fougue, quelque chose qu’il avait jadis manifesté lorsqu’il était devenu genin. Manifestant son désir d’apprendre et de tester ses aptitudes face à l’opposition, il avait dès le début demandé à affronter Metaru Shuuhei, un combat qui s’était jadis soldé par un résultat intéressant. Malheureusement, il aurait aimé l’affronter alors qu’il était au summum de ses aptitudes.

Ainsi, il ne pouvait se satisfaire de cette brève victoire, surtout , car cet homme n’avait jamais récupéré sa compétence spéciale avant d’être transformé en statue…

-J’en connais un qui ne perd pas de temps…

Posant un regard assez froid, mais calculateur sur celui-ci, le Meikyû l’observait avec calme puis attention. Se servant de son expertise pour sonder assez rapidement sa musculature, ce jeune homme n’était clairement pas quelqu’un qui se différenciait par sa force contrairement à sa volonté qui semblait témoigner l’inverse. Quel genre de combattant était-il ? Un acrobate ? Se pouvait-il qu’il ait le comportement d’un assassin au vu de sa musculature fine, mais présente ?

À bien y réfléchir, les choix étaient multiples… Or, il préférait freiner ses réflexions pour le moment sachant qu’il était assez curieux de le découvrir.

Bien que Raizen devrait normalement refuser un tel combat, il avait aussi besoin d’examiner la puissance de la relève… Après tout, à n’importe quel moment, il pourrait être mené à devoir les déployer quelque part.

-Pourquoi pas ? Par contre, je n’ai que deux conditions pour me prêter à ton jeu.

Levant son premier doigt, il commença :

-Si je dis que le combat est terminé, il faudra que tu t’arrêtes.

Levant dès lors son second doigt, un sourire narquois s’afficha sur ses lèvres :

-Finalement, ne te retiens pas…

Ne comptant pas pour autant se retenir, Raizen était relativement curieux de voir de quelle manière celui-ci comptait entamer les hostilités. Après tout, à tout moment, il pouvait le surprendre… Or, Raizen était prêt. En déplaçant brièvement sa jambe, on pouvait nettement voir le poids imposant qu’il dégageait… Défiant ainsi le jeune homme d’entamer les hostilités, son regard pouvait tantôt être intimidant, tantôt oppressant.

Pourtant, quelque chose lui disait que ce jeune garçon n’aurait aucun mal à laisser aller sa force… Or, avant toute chose, Raizen comptait se fixer une limite mentale afin d’éviter de faire durer trop longtemps le combat. Après tout, celui-ci se devait d’être instructif sans forcément être gratuit…



_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Sam 8 Aoû 2020 - 19:51

Lorsque j'arrivai au niveau de l'Ombre de la Foudre, un homme brun aux habits un poil étrange à mon avis, ce dernier se retourna vers moi sans même avoir l'air réellement surpris. Ce petit éclair de reconnaissance avait traversé ses yeux, et je sus qu'il savait qui j'étais. Malgré cela, je m'étais tout de même présenter à nouveau. Le regard de mon interlocuteur se posa sur moi, froid et calculateur alors qu'il semblait me juger, me jauger. Que voyait-il à travers ses yeux sombres et presque inexpressifs ? Que se disait-il en me voyant devant lui ? Tout dans son expression faciale et corporelle laissait penser qu'il était soit indifférent, soit partagé par ma présence.

Toutefois, après un court instant de réflexion, il semblait avoir pris sa décision. M'annonçant alors qu'il acceptait mon défi, même si celui-ci semblait être un jeu pour lui et ça ne me dérangeait nullement, il posa toutefois quelques conditions à ce sujet. Levant un doigt devant lui pour énumérer la première condition, celle-ci résidait dans le fait de m'arrêter à son signal, peu importait la raison de celle-ci. Une règle simple, mais devant mon caractère fougueux évident il se doutait certainement que cette dernière pourrait poser problème. Toutefois c'était un sourire plein d'enthousiasme qui étirait mes lèvres. J'acquiesçai vivement de la tête tandis que je le laissai énumérer la seconde règle.

Cette dernière n'en était en fait pas réellement une, et plus une exigence de la part de l'Ombre. Ne pas me retenir,, voilà quelle était son exigence serti d'un sourire à la fois narquois et taquin. Une invitation autant qu'une provocation. Il m'enjoignait de lui montrer ce dont j'étais capable sans retenu. Que je l'attaque avec tout ce que j'avais. Toutefois, ce n'était pas en l'attaquant bêtement que j'allais pouvoir arriver à quoi que ce soit. Avec un sourire toujours aussi excité, je lui répondis.

-Je n'ai pas pour habitude de me ménager !

Puis l'instant d'après il se mit en position. Mouvant une de ses jambes pour me faire face, je pus sentir toute la pression qu'il dégageait à mon encontre. Une pression et une aura qui ne laissait aucun doute quant à sa puissance et qui ne faisait que me confirmer pourquoi il avait été choisi pour Ombre. Toutefois, toute cette énergie manifeste qui se taisait à peine ne faisait que bouillir mon sang d'avantage. Si les assimilateurs étaient une forme d'incarnation du chakra et de l'énergie de la nature, cet homme face à moi était sans aucun doute une force de la nature lui aussi. Quoi de mieux pour connaître mon niveau ?

A mon tour, je pris une posture de combat, fléchissant mes jambes face à ce dernier. Puis sans crier gare, plongeant la pointe de mon pied dans le sol, je l'envoyai promptement vers les yeux de mon adversaire pour soulever de la terre et de la poussière. Sans discontinuer, profitant de ce léger divertissement pour me rapprocher, ma main se porta à mon épée et d'un geste unique et rapide, je dégainai cette dernière et frappai dans le même mouvement. Ce n'était pas encore aussi fluide et surprenant que la dégaine des samouraïs, ni aussi puissant, mais le mouvement était bien là, visant la poitrine de celui qu'on appelait Yondaime.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 5:54


Heureux de voir sa réaction aussi spontanée qu’explicite, Raizen eut un léger sourire alors qu’il venait tout juste de voir venir son offensive. Ayant pour but de venir gêner sa visibilité pour le surprendre d’une autre manière, grâce à son anticipation, il pouvait mieux prévenir l’offensive adverse. Après tout, la règle numéro un était qu’il valait mieux prévenir que guérir non ? Et puis, ce n’était pas parce que son adversaire était visiblement moins expérimenté qu’il fallait le sous-estimer. Autrement, à quoi avoir accepté un tel combat ?

Dès lors, son premier réflexe fut de faire un bond arrière afin de se laisser du temps. Sachant que son opposant risquait fort probablement de ne pas se retrouver derrière lui du jour au lendemain, son anticipation lui aurait tout de même permis de réagir à temps s’il avait tenté une telle technique.

Ainsi, Raizen se retrouva en dehors de la portée de son adversaire qui fendit l’air sur le coup.

Réalisant ainsi que celui-ci était beaucoup plus ingénieux qu’il ne le laissait paraître, le Meikyû n’aurait pas été surpris de voir de nombreux genin voire même chunin se retrouver menotter dans une telle situation. Malheureusement pour son opposant, le Kage ne comptait pas passer tout le combat à se défendre. Autrement, il aurait attendu de voir ce que lui réservait la cuisine chakratique du petit.

Au contraire, il allait s’assurer de mettre celui-ci en difficulté pour qu’il apprenne le plus possible. Dès lors, Raizen opta pour un style de combat à distance sachant qu'il affrontait fort probablement un samurai.

Libérant dès lors de son sceau un boulet de canon agrémenté à base de fuuton, son objectif était simple; tester ses aptitudes d’esquive ou le tranchant de ses techniques. Puis, comme si ce n’était pas suffisant, le Meikyû décida de renchérir avec une nouvelle technique, visiblement intéressé par le fait qu’acculer son adversaire.

Dès lors, un éclair magnétique qu’il guidait de sa main se dirigea vers celui-ci, ciblant ses mains pour voir s’il pouvait bel et bien trancher le chakra, mais aussi pour évaluer ce qu’il comptait faire si ses mains étaient inaptes à tenir un katana.

-Très ingénieux comme combinaison, mais il manque de croustillant. Tu viens de perdre ta meilleure chance de m’éliminer. Il te faudra faire mieux si tu veux rattraper ton retard.

Ajoutant de la pression verbale, il testait les aptitudes psychologiques de son adversaire en même temps. Jadis, on lui avait souvent reproché de trop parler lors des affrontements. Or, cette approche s’était révélée être sensiblement efficace pour perturber le flot usuel d’un combat, chose qu’il faisait depuis toujours. Aussi impulsif soit cet enfant, avait-il des nerfs d’acier lorsqu’il était provoqué ? C’est ce qu’ils allaient découvrir.

Spoiler:
 

_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/


Dernière édition par Meikyû Raizen le Lun 24 Aoû 2020 - 2:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 16:29

S'il y avait une chose à laquelle je m'attendais, c'était bien qu'il déjoue mon premier enchaînement qui s'était voulu rapide pour lui mettre la pression. J'avais initialement pensé qu'il bloquerait simplement l'enchaînement, mais loin de faire cela, il fit simplement un bond en arrière pour se retrouver hors de portée de la terre visant ses yeux et de mon coup de sabre. Toutefois, devant ce simple geste, j'écarquillai les yeux tout en rengainant à la manière des samouraïs. J'avais pensé qu'il redoublerait de rapidité pour contrer mes assauts, et que mes attaques un coup perturbatrice, un coup rapide seraient suffisantes pour l'y forcer. A mon grand désarroi, je m'étais trompé. Son esquive, bien que parfaitement exécutée, n'était pas si rapide que cela après mûre observation. Et pourtant, il avait réussi en un mouvement à déjouer parfaitement mon attaque. Comme s'il avait lu dans mes mouvements comme dans un livre ouvert. Intéressant...mon sourire ne fit que s'accentuer d'avantage. Qu'était-donc capable de réaliser encore notre Yondaime ?

Mais j'aurais le temps d'y songer par la suite, car après avoir pu prendre un peu de recul, ce dernier passa à l'attaque. Je comptais bien évidemment foncer sur ce dernier pour casser la distance et continuer à lui mettre la pression au corps à corps comme je savais si bien le faire. Toutefois, après quelques mudras, il tendit sa main vers moi et une petite explosion de fumée laissa rapidement la place à un boulet de canon dont un brusque coup de vent vint aider à se diriger vers moi. Du futon ? Mince alors ! Je risquais d'avoir encore plus de mal contre le Raikage que ce que j'avais initialement prévu. Faisant un mouvement de buste sur le côté, j'évitai le boulet de canon avec une relative aisance.

-Hop là !

Mais à peine avait-il lancé sa première attaque que les mudras s'enchaînaient à nouveau et de l'électricité se forma dans sa main. Futon ET raiton hein ? Je n'en attendais pas moins de Yondaime-sama ! Il pourrait peut-être m'apprendre quelques trucs sur le raiton. Malgré le fait que je sois intimement lié à cet élément, auquel je n'étais d'ailleurs pas immunisé, j'avais envie de cacher un peu plus longtemps mon jeu. Mes mains libres, je feintai des mudras tout à fait factice, et alors qu'un éclair se dirigeait vers ma main qui tenait d'habitude mon katana, je tendis les bras devant moi pour laisser l'électricité former de nombreuses petites sphères de foudre.

-Raiton, Raikyu !

Je les lançai de manière à viser les yeux mais aussi le reste du corps de mon adversaire, de manière à ce que cela lui dissimule la vue tandis que son éclair s'approchait pour toucher ma main. Et à l'endroit précis où l'éclair était censé me frapper, je laissai ma peau, mes os, et mes muscles se transformer en électricité. A dessein, je n'avais pas assimiler l'entièreté de mon bras comme j'en avais l'habitude. Je m'étais entraîné pour affiner le contrôle de mon assimilation, et ce n'était que la zone précise qui était visée qui devint de la foudre. L'électricité rencontrant son pair se mêla à mon poignet sans causer de dommage et se dissipa tandis que les sphères électriques voyageaient toujours en direction du Raikage, lui obstruant par le même temps la vue. Les paroles de l'Ombre n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd, et avec un sourire plus excité que jamais, je lui répondis.

-J'y compte bien, M'sieur l'Raikage !

Tout en prononçant ses mots, je me décalai de l'axe des sphères de foudre pour éviter une contre-attaque. Rasant le sol de ma petite taille, le buste penché en avant, je dégainai mon katana une nouvelle fois tout en me rapprochant de l'homme à qui je faisais face avec tant d'excitation dans le sang.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 24 Aoû 2020 - 2:13


Calme, Raizen observait calmement la scène , voyant peu à peu son offensive se faire contrer par son adversaire. Commençant par le boulet de canon, celui-ci venait d’effectuer un mouvement lui permettant d’éviter de peu la puissante sphère. Or, alors qu’il pensait faire mouche avec sa deuxième initiative, celle-ci ne semblait pas forcément avoir eu l’effet estimé. Après tout, son adversaire tenait toujours son katana et s’était même permis de projeter une salve de multiples sphères électriques ayant pour objectif de le perturber…

Comment avait-il fait pour parer son offensive ? N’ayant malheureusement pas pu constater ce avec quoi son adversaire avaitr résisté à sa technique, il était possible que celui-ci ait une sorte de résistance quelconque lui ayant sauvé la vie…

Souriant, l’ombre du village devait avouer aimer le potentiel qui s’animait devant lui. Voir un genin avec autant d’instincts et de réflexes n’était pas forcément quelque chose de commun. Le sentant au plus profond de lui, il pouvait aisément voir que son opposant était animé par une énergie similaire à celle d’un de ses ancêtres : celui de l’amour pour la guerre.

Ne pouvant esquiver l’offensive de son adversaire, le Meikyû était obligé de se défendre. Or, semblait-il que son adversaire semblait à s’entêter de combattre avec son katana. Se devant ainsi d’être aux aguets puisqu’il devait possiblement s’agir d’un samurai, Raizen se demandait quel était son niveau de maîtrise avec cette arme...

Ainsi, afin de tester les aptitudes de son opposant, il décida de manifestement démontrer sa supériorité dans ce combat. Dès lors, il fit apparaître un tourbillon à base de vent ayant pour objectif de balayer la totalité des projectiles qui le ciblaient. Ne pouvant en deviner la puissance et sa composition, il préférait y aller de sorte, surtout qu’il pouvait en profiter pour capitaliser sur le fait qu’elle repoussait aussi les gens à proximité.

Dès lors, un sourire mauvais se traça sur son visage alors qu’il venait d’effectuer deux clones dont l’un qui semblait plus hostile que l’autre. En effet, si l’un courait vers Ikari, le second effectuait des mudras libérant visant à libérer une toile d'araignée à base de raiton. Sa cible était cible : le bas du corps.

Relativement dangereux , si son adversaire n’arrivait pas à s’en sortir, il risquait forcément de devoir se frotter à deux adversaires plutôt qu’un. Ainsi, Raizen espérait voir ses aptitudes de samurai se déclarer sachant qu’autrement, le combat était déjà terminé.

-Est-ce que te garder à distance est suffisant pour te menotter au final ?

Souriant, il ajouta :

-Ou est-ce qu'une manière de te tendre un piège pour que tu viennes au corps à corps ? Dans les deux cas, tu ne sembles pas très actif pour quelqu'un qui doit rattraper un retard...



Spoiler:
 

_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 24 Aoû 2020 - 16:27

Face à la situation, le Yondaime restait parfaitement calme et analysait la situation avec parcimonie. Il semblait, plus que m'affronter, m'évaluer pour voir quels étaient mes réactions. Il en allait même jusqu'à me provoquer, pour me pousser dans mes derniers retranchements. Et cela ne faisait que faire mon sang bouillir d'avantage. Il ne serait certainement satisfait que quand il aurait réellement vu de quoi j'étais capable. Un sourire apparut alors sur ses lèvres, tandis que mes sphères de foudre fonçaient vers lui. Bien évidemment il n'avait pas à s'inquiéter d'une technique pareille. Effectuant de nouveau des mudras, un puissant vent se leva pour venir entourer mon adversaire et simplement balayer les sphères qui se dirigeaient vers lui. Non seulement sa technique était puissante, mais qui plus est, il jouissait de la supériorité du futon par rapport au raiton. Si je voulais l'avoir, il n'y avait qu'un moyen. Le surprendre et ainsi l'empêcher d'employer ses techniques et ses défenses fûton.

Toutefois, cela n'allait pas être si facile à faire, loin de là. Une ouverture, j'avais besoin d'une ouverture. Mais Raizen ne semblait pas réellement enclin à m'en laisser. Ou du moins, pas volontairement. Une fois que le vent arrêta de souffler, le tourbillon s'émancipant, il composa de nouveaux mudras et deux clones de lui-même surgirent. Hiko avait usé de la même stratégie contre moi, et il allait peut dire que cette dernière était pour le moins embêtante. Se retrouver contre un adversaire, soit. Se retrouver contre trois d'entre eux ? C'était une autre affaire. A l'époque, j'avais répondu avec cette même technique que j'avais usé précédemment pour viser tout ce beau monde. Toutefois, quelque chose me disait que cela n'allait pas fonctionner aujourd'hui. Il fallait que je me rapproche de l'original, et que je les touche tous. L'un d'entre eux restait aux côtés de l'Ombre tandis que le second se dirigeait vers moi. J'avais deux options pour ce qui allait se passer, et en fonction de la réaction du premier clone, je me déciderais. Si j'avais été un samouraï aguerri, capable de trancher le chakra, bien d'autres options s'offriraient à moi. Mais ce n'était pas encore le cas...

De nouveaux mudras furent réaliser, et fléchissant les jambes pour me tenir prêt à la suite, je vis le clone du Yondaime envoyer ce qui ressemblait à un filet -ou une toile d'araignée- sur la partie inférieure de mon corps. Il cherchait à restreindre mes mouvements ? Mais c'était parfait pour moi. C'était du raiton, et non du futon, ce qui me laissait ma première et meilleure option pour ce qui allait suivre. Répondant par la même occasion au Raikage, j'enclenchai la vitesse supérieure.

-Faudrait déjà garder ses distances, M'sieur l'Raikage !

Alors que le filet était sur le point de me toucher, mon corps se mua en électricité pure. L'assimilation totale, ou comme je l'avais appelé par moi-même "Raijū modo", le mode de la Bête du Tonnerre. Mais ce n'était pas tout, changeant mon corps en électricité, je profitai pour le charger encore plus et ainsi augmenter ma vitesse de déplacement. Le Raikage n'était pas bien loin, et son clone qui se dirigeait face à moi était sur le chemin. D'ailleurs, tous ses clones étaient sur le chemin de ce qui allait se passer. Comme attendu, l'électricité n'eut absolument aucun effet sur mon corps électrique. Et sans avoir à prendre de préparation, d'appui, ou quoi que ce soit, je fonçai droit vers l'original. Me muant en une forme humanoïde composée d'électricité, je traversai le clone pour lui infliger une décharge.

Mais ce n'était pas tout. Alors que je faisais mine une fraction de seconde de m'arrêter devant l'original, je repris subitement de la vitesse. Et tel un éclair, j'enchaînai des charges rapides boostées par ma technique de vitesse. Fusant sur les côtés, je passai à travers le second clone de Raizen, me retrouvant derrière l'original. Puis d'une nouvelle charge je changeai de côté, toujours derrière lui, pour revenir et passer à travers le corps de l'original pour lui infliger une décharge. Puis changeant encore de côté, je repassai à travers son corps deux fois avant de m'arrêter dans le dos de ce dernier. Il n'y avait nul échappatoire à cette technique. Mon adversaire resterait à courte distance, et cela me suffisait pour le rejoindre à chaque fois. On pouvait entendre en même temps le claquement de l'électricité résonner à chacun de mes déplacements.

-Raiton : Raijū no Mai !

C'était la première fois que j'utilisais cette technique. Je m'étais longuement entraîné à celle-ci, encore et encore pour la perfectionner. J'avais besoin de voir à présent ce qu'elle valait en situation réelle. Elle avait cependant deux formes. Celle que je venais d'utiliser n'était possible que grâce à l'assimilation. Sans cette dernière, malgré ma forme électrique, il m'était impossible de passer à travers la matière. La première forme, celle qui ne requérait pas l'assimilation, servait juste à prendre de vitesse mon adversaire et l'attaquer dans un angle auquel il ne s'attend pas. Mais couplé au mode Raijū et au boost de vitesse, cette dernière prenait une toute autre dimension. Si je parvenais à toucher mon adversaire, c'étaient des décharges électriques qu'il risquait de sentir à trois reprises. Mais elle était gourmande en énergie, et nécessitait de le faire au bon moment.

-Alors qu'en dites-vous ? dis-je un sourire extatique aux lèvres.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 1:10


Alors que Raizen observait les comportements du jeune Ikari, il fut légèrement surpris de voir son filet se noyer dans son propre élément. Comprenant par le fait même plusieurs choses, son premier clone fut ainsi attaqué. Brisant dès lors son offensive, Raizen récupéra l’expérience nécessaire pour en comprendre l’attaque. Dès lors, son second clone se fit aussi prendre d’Assaut par la puissance fulgurante de la technique. Or, au-delà de la puissance, seule la vitesse était suffisante pour qu’il puisse considérer celle-ci comme étant digne de puissance. À bien y repenser, cette technique était même difficile à vaincre à l’aide d’une esquive majeure sachant que son opposant était nettement plus rapide que lui.

Or, contre toute attente, ce qui lui permit d’avoir la moindre chance ou plutôt d’ouvrir une quelconque brèche fut justement le fait que ses clones lui avaient fait gagner du temps, mais aussi de la connaissance.

Dès lors, alors que celui-ci se présentait dans son angle mort pour venir le saisir d’une puissante décharge électrique, les mudras de Raizen étaient déjà complétées. Devant une telle situation, même si son tourbillon précédent l'aurait aidée sans forcément être suffisamment rapide, il espérait tout de même que la manifestation de cette armure saurait l’aider à triompher.

Ainsi, à ce moment précis, une violente armure composée de vent se déploya. À vrai dire, il s’était même permis d’attendre d’être électrocuté par l’adversaire pour faire cela. Profitant ainsi de la nature injuste du combat, mais aussi de la nature élémentaire supérieure qu’il avait sur son opposant, il libéra ce qui risquait fort probablement de le pousser avec autant de violence que de force.

Similaire à se heurter à un mur, il attendit que le tout soit déployé avant d’activer finalement son sceau tertiaire visant à terminer ce combat. Dès lors, alors que celui-ci devait fort probablement s’être fait repousser par sa défensive, Raizen posa finalement sa main au sol dans l’objectif simple de voler le chakra ambiant à la seconde même ou il poserait un pied au sol.

Sourire aux lèvres, recevoir une puissante décharge comme celle-ci n’était pas forcément agréable. Toutefois, pour l’exercice, le Meikyû se permettait de lui faire prendre conscience qu’il y avait parfois un prix cher à payer pour toucher son adversaire…

Combien lui restait-il de chakra dans le réservoir ? Comptait-il se former de manière différente ? Tant de questions et pourtant très peu de réponses. Bien qu’en temps normal, Raizen aurait fort probablement déployé une tornade pour venir perturber la boule d’électricité que représentait son opposant, il voulait éviter de possiblement le tuer en y allant trop fort.

Ainsi, il s’était permis de changer son axe de décision pour quelque chose de moins optimal pour lui, mais de tout aussi intéressant…surtout que son opposant ne pouvait vraisemblablement plus poser le moindre geste contre lui… Le réaliserait-il par lui-même ?

-Je te retourne la question

Spoiler:
 


_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 14:34

Si il y avait bien une chose à laquelle je m'attendais et qui se produisit comme je l'avais imaginé, c'était la surprise du Raikage face à mon mouvement. Alors que son premier clone se faisait détruire par un masse foudroyante qui n'était nulle autre que moi, un air de surprise et de compréhension s'afficha sur son visage. Et si je m'attendais à ce qu'il se défende instinctivement avec du taijutsu, ce qui serait à priori inefficace, ce fut ces précieuses informations récoltées par la destruction de son premier, puis de son second clone qui l'aiguillèrent et le poussèrent à adapter sa réaction en conséquence. Cette feinte que j'avais tenté pour le distraire et détruire ses clones serait certainement la raison de ma perte. J'aurais peut-être dû le viser lui, l'original, en premier. Mais dans ce cas là, n'aurait-ce pas été au tour de son clone de le défendre ?

Quoi qu'il en était, paré d'éclairs et de ma nouvelle vitesse, je foudroyai sur place le second clone avant qu'il n'ait le temps de réagir. Toutefois, l'original quant à lui avait commencé à composé des mudras alors que je passais dans son dos pour le prendre dans son angle mort. Allais-je réussir à le toucher ? Ou allait-il terminer sa technique avant ? Mais alors que je parvenais à son niveau, le foudroyant sur place, je pensais à tord que j'avais réussi à le toucher et à interrompre sa technique avant qu'il ne la termine. Mais là était mon erreur. Alors que je me déplaçais à nouveau tel un éclair humanoïde pour continuer mon électrocution, le vent s'agita. Et en un instant, une barrière de vents puissants et tourbillonnants s'interposa entre moi et mon adversaire. Des vents si puissants que, malgré ma forme éthérée et grâce à la supériorité affinitaire du futon, je ne pus traverser cette armure composée des flots aériens. A la place, la foudre que j'étais se heurta durement à la protection, et je fus balayée avec un petit cris de surprise.

Alors que j'étais projeté par l'une des seules choses qui pouvaient m'atteindre sous cette forme et que je me retrouvais sur le sol, un peu abasourdis, des lignes apparurent au sol jusqu'à moi. Des lignes noires formées de caractères que je ne comprenais pas et que je ne maîtrisais pas, mais dont je connaissais l'origine. Du Fuinjutsu. Je ne savais pas bien ce qu'il comptait faire, mais s'il pensait pouvoir m'entraver avec un sceau il se mettait le doigt dans...

-Are ?

Qu'était-il en train de se passer ? Premièrement, mon assimilation se dissipa, puis l'électricité qui parcourait mon corps et me permettait d'augmenter ma vitesse se dissipa lui aussi. Plus encore je sentais mes forces (déjà maigres en l'instant) m'abandonner petit à petit. Quelle était cette technique ? Plus important encore, quelque chose sur son bras -un sceau ?- semblait s'être activé, et était à l'origine de ce phénomène. Il absorbait mon chakra ? Pendant un instant, je fus suffisamment surpris pour uniquement écarquillé les yeux et resté immobile. Cet homme, le Raikage, il ne maîtrisait pas simplement le Futon et le Raiton. Le Fuinjutsu aussi visiblement, et je n'avais jamais entendu possible d'absorber le chakra par ce biais. Etait-ce mon manque de culture ? Mais il fallait que je trouve une solution avant qu'il n'absorbe toutes mes forces. La seule chose qui me gênait encore, c'était cette armure de vent qui l'entourait. Cette dernière était puissante. Assez puissante pour repousser n'importe laquelle de mes attaques à l'épée ou au raiton. Il ne me restait qu'une seule solution.

-Vous êtes impressionnant, Raikage-sama !

Restant sur place, je décollai les pieds du sol pour rompre le contact avec le sceau au sol et pouvoir reprendre contrôle de mon chakra. Puis, sans avoir à prendre appui sur le sol, je chargeai à toute vitesse sur l'Ombre en me transformant à nouveau en un éclair dont le crépitement résonna entre nous. Cette sensation grisante de picotements dans mon corps, de vitesse, de sentir l'énergie de la foudre parcourir mon corps était formidable. Mais ce n'était pas ce sur quoi je devais me concentrer. Arrivant au niveau du Raikage, je repris forme au-dessus de lui, profitant de mon voyage sous la forme d'éclair pour prendre un peu de hauteur et ne pas être directement en contact avec le sol. Et me concentrant au maximum, tentant de faire le vide dans mon esprit pour laisser place à l'affûtage de ma lame, je me laissai plongeai dans le calme total. Mon expression auparavant excité s'atténua pour ne laisser qu'un air paisible sur mon visage, montre de ma détermination et de ma concentration. Mon souffle s'était fait linéaire et aussi calme que mon esprit, un changement infime qui saurait cependant être perçu par un guerrier averti. Et avec mon katana, je frappai. Thunderbird, de son acier noir avec un motif en forme d'éclair bleu électrique zébrant sa lame n'était pas recouvert par la foudre habituelle que je lui prêtais. Mais par une autre forme d'art. L'art de trancher le chakra des samouraïs.

Cela faisait un moment que j'y travaillais, et je tentais du mieux que je le pouvais de maîtriser cet art. Avec lui, il me serait alors aisé de passer à travers la barrière de vent et d'atteindre mon adversaire. Mais pour arriver à un tel résultat, il me fallait de longues minutes de concentration. Serait-ce suffisant ? Alors que j'abattais ma lame sur l'armure, celle-ci se confronta au vent. Et pendant une fraction de seconde, elle traversa la couche venteuse, de manière très infime. Je pensais avoir réussi, et un sourire commençait à fleurir sur mon visage. Mais la réalité me rattrapa rapidement. Je n'étais pas assez entraîné, et ma technique de tranche de chakra n'était pas encore au point. Les vents finirent bien vite par reprendre le dessus, et me repoussèrent violemment pour m'envoyer à nouveau valser. Mon katana s'échappa de ma main et s'envola dans les airs, tourbillonnant avant de venir se planter à côté de moi gisant au sol. Je me relevai sur les coudes, et affichant un air contrit avec un sourire et une main derrière la tête.

-Haha j'ai perdu ! Vous êtes bien trop fort, Raikage-sama. Je m'y attendais bien sûr, mais je suis quand même époustouflé de la facilité avec laquelle vous m'avez acculé.

Sans pouvoir trancher le chakra, il n'y avait absolument aucun moyen que je puisse vaincre la barrière de vent qui l'entourait. Un tas de schémas me venaient en tête pour continuer à attaquer. Mais il aurait fallu que je reste en perpétuel flottement hors du sol et en constant mouvement par ce fait. Et même dans ce cadre, il n'y avait aucune attaque dans mon répertoire qui me permettrait de vaincre ce bouclier de vent. Et je finirais épuisé bien avant de l'avoir entamé, même si je tentais des artifices avec des notes explosives ou des bombes fumigènes. Le vent les repousserait tous sans exception au vu de la puissance avec laquelle il m'avait renvoyé. "Madada..." Je n'étais pas encore assez fort...Mais j'avais rencontré un homme puissant. Un sourire étira mon visage, et je me mis en position de tailleur au sol. J'avais encore un long, très très long chemin avant de ne serait-ce qu'effleurer son niveau, et j'étais pourtant certain qu'il n'avait utilisé que peu de ces capacités.

-Vous pourriez m'apprendre de vos techniques raiton, Raikage-sama ?


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Dim 6 Sep 2020 - 2:54

Alors que le Meikyû pensait avoir scellé dramatiquement l’issue du combat, Ikari semblait se motiver à continuer les hostilités, comme s’il avait une chance quelconque. Puis, alors qu’il maintenait toujours son sceau d’absorption, son opposant manifesta un élément qui titilla légèrement ses réflexes.

Ayant précédemment réalisé que celui-ci ne semblait pas encore orné sa lame de chakra comme les samurais, sa dernière tentative vint tout de même arracher un mouvement naturel chez l’utilisateur de Taijutsu. Or, à la dernière seconde, sa barrière prit le dessus, légèrement perturbée plus que nature par la lame pour venir repousser dangereusement son opposant…

-Acculé ?

Penchant la tête sur le côté en arquant un sourcil, un léger sourire apparut sur les lèvres du Meikyûs. Appréciant étrangement cet enthousiasme, il ne pouvait cacher son plaisir quant au potentiel qu’il voyait devant lui. Représentant plus ou moins un électron en pleine croissance, son désir et sa soif de vaincre lui rappelaient ses jeunes années. Or, ils étaient plus ou moins synthétisés d’une fibre différente. L’un était purement un produit du combat tandis que l’autre était beaucoup moins terre à terre et beaucoup plus spirituel si on veut.

Quoiqu’il en soit, il comprenait mieux d’où était venue cette motivation à défier Raizen pour un combat, tout comme il était rassuré d’y avoir vu une certaine plus-value pour le temps et chakra qu’il avait dépensé.

Or, comme il l’avait fait pour tous les membres du Fukkatsu, il comptait donner quelques conseils à Ikari…

-Je dois admettre avoir été impressionné par tes réflexes innés pour le combat, mais aussi la manière dont tu combines tes approches. Tous tes gestes, bien que spontanés, sont pourtant calculés et complémentent bien ton style de combat axé sur la vitesse. Qui plus est, tu caches bien ton jeu , ce qui risque d’être un avantage pour toi surtout si la personne ne réalise pas que ton point faible est le fuuton…

Commençant par les compliments et l’analyse du combat, il poursuivit :

-Par contre, si j’avais utilisé mon armure à base de vent dès le début, le combat aurait été scellé très rapidement, ce qui pour le moment représente un de tes points faibles… Qui plus est, je pense qu’il est important que tu apprennes parfois à laisser ton adversaire aller au bout de son offensive pour mieux le surprendre…

Un peu comme il l’avait fait. En laissant Ikari pénétrer sa défensive, Raizen l’avait surpris d’un contre plus qu’adéquat…

-Globalement avec quelques attaques aériennes et quelques clones raiton, tu pourrais être très dangereux sachant que le raiton est assez versatile pour affirmer sa supériorité sur l’adversaire en le paralysant ou infliger des dégâts…

Terminant sur cela, Raizen passa calmement sa main dans sa chevelure avant de réfléchir quelques secondes. Ayant plus ou moins beaucoup d’éléments dans son attirail actuel de techniques, il se demandait ce qui viendrait le mieux compléter le registre de techniques du jeune homme.

-Si jamais tu laisses un adversaire aller jusqu’au bout de son offensive, moyennant quelques dégâts comme j’ai pu le faire, tu pourrais très bien répondre avec facilité avec une technique comme celle-ci…

Dès lors, en effectuant quelques mudras, son armure à base de vent céda promptement la place à un large manteau vibrant dorée. Générant ainsi un bruit électrique assez perturbant, on pouvait nettement voir que le moindre contact avec son armure ne rigolait pas…

Ainsi, en guise de démonstration, il approcha simplement sa main d’une mouche avant de la voir s’éteindre , comme si elle n’avait jamais existé.

-Sachant que tu ne sembles visiblement pas avoir besoin d’autant de préparation, ce genre de techniques pourrait être très utile… Je l’ai obtenue en affrontement le Nidaime Raikage par le passé…

Observant le jeune homme, soudainement, son aura changea subitement. Devenant soudainement plus froide, on aurait dit que Raizen venait de céder la place à quelqu’un d’autre…

-Par contre, dans ton état actuel, tu es trop faible pour maîtriser une telle technique et ta base chakratique est trop minime…

En effet, même en lui montrant une telle technique, il ne pourrait forcément la maintenir très longtemps, ce qui représentait un léger problème…

-À moins que tu sois prêt à prendre un risque et déployer les efforts nécessaires, cette technique est relativement lointaine pour le moment…

Le provoquant indirectement, ce type de techniques pouvait nécessiter des mois à maîtriser. Bien que Raizen n’avait mis que quelques jours à la contrôler dus à son contrôle avancé du chakra, il se demandait si Ikari avait une liaison suffisamment forte avec son élément pour la maîtriser en peu de temps… Certes, il ne pourrait l’apprendre en 1 semaine, mais à force de répétition et de pratique, peut-être que cette armure deviendrait aussi légère qu’une respiration…

-À toi de me dire ce que tu veux faire…

N’entrant pas forcément dans les détails de ce qu’il entendait, une partie des risques était issue des contrecoups d’avoir Raizen comme enseignant. L’autre venait de la difficulté et le stresse chakratique que pouvait imposer une telle technique sur un corps humain. Cette difficulté était si intense qu’il ne lui aurait jamais proposé telle technique s’il n’était pas un assimilateur. Autrement, les risques de danger seraient trop élevés…

Que ferait-il ?




_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Mar 15 Sep 2020 - 21:13

S'il était fort probable que le Raikage savait que je n'avais pas la moindre chance contre lui, il était assez évident toutefois qu'il restait quelqu'un de particulièrement prudent. Je m'étais fait violemment éjecté par son armure de vent, toutefois, lorsque je chargeai à nouveau sur lui avec mon katana, ce dernier semblait sentir que quelque chose avait changé. Loin de l'arrogance du vainqueur que l'on pouvait voir chez certains, il se prépara à m'accueillir, toutefois à mains nues. Mains nues ? Pensait-il pouvoir arrêter mon katana à mains nues ? La question ne se posa cependant pas, car je n'étais pas encore au point dans mes techniques samouraïs. Ce qui rendait pour l'instant son armure de vent impénétrable pour moi. Ne serait-ce que par le niveau de mes techniques raiton, ou au sabre, je n'avais aucune chance d'y arriver. Je soupirai et finis par sourire. Le sourire que je reçus en échange suffisait à me satisfaire. Le Raikage ne semblait pas déçu, du moins par l'expression de son visage. Il allait falloir que je retourne à l'entraînement.

Mais, bien loin de ce à quoi je m'attendais, au lieu de simplement terminer ainsi et partir comme l'aurait fait une autre haut gradé des Nuages que j'avais affronté, ce dernier prit le temps de me faire plusieurs remarques constructives sur ma manière de combattre. Il commença par me féliciter tout en ayant percé mon style de combat, chose à laquelle je répondis par un grand sourire enthousiaste, avant de me décrire les points sur lesquels je devais m'améliorer. Bien évidemment, mon incapacité à passer sa défense était un problème qu'il me fallait résoudre en priorité. Mais pas seulement. Le Raikage m'incitait à accepter les dégâts et la douleur dans le but de pouvoir surprendre mon adversaire par la suite. Je fronçai les sourcils, il était vrai que de par mon assimilation et par nature, je n'étais pas du genre à me laisser toucher facilement. Je ne le faisais que rarement, mais cela avait déjà montré ses preuves. Face à Tengoku plus particulièrement, je m'étais servi de la surprise d'avoir foncé dans son attaque pour attaquer. Mais depuis je n'avais pas réitéré l'expérience. Du moins était-ce ce qu'il était en train de me dire ?

-Huum, profiter du relâchement au moment où l'autre porte son attaque...Vous vous y connaissez en combat, Raikage-sama ! J'essaierai d'appliquer ça ! Pour ce qui concerne votre armure fûton...j'y travaille aussi haha. Bientôt, ça ne me repoussera plus !

Ces derniers mots avaient été dits en faisant tournoyer mon katana dans ma main, et en regardant son acier. Un petit sourire naquit sur mes lèvres, me remémorant mes entraînements samouraïs. J'y étais presque. Bientôt je pourrais trancher le chakra grâce à l'acier de ma lame. Bientôt...Reprenant la discussion, ce dernier me fit la remarque qu'avec quelques techniques supplémentaires à mon répertoire, je deviendrais réellement dangereux. Encore les clones je pouvais comprendre, j'en avais vu leur utilité à maintes reprises. Mais des attaques raitons aériennes ? Je ne savais même pas si je pouvais en utiliser. Levant ma main d'où je laissai parcourir quelques gerbes électriques, j'affichai une moue pensive.

-Vous entendez quoi par attaque aérienne...? Comme vous avez pu le constater, je suis un assimilateur. L'électricité que je produis et contrôle vient forcément de mon corps...

Puis nous en revînmes à mon défaut de ne pas laisser mes adversaires terminer leur offensive et à une nouvelle technique que le Yondaime voulait me montrer. Après quelques mudras, ce dernier déploya une grosse quantité de chakra qui vint le recouvrir, et cette masse se transforma immédiatement en électricité. Toutefois, la tension de sa foudre était bien plus élevée que celle de mon assimilation. J'ouvris de grands yeux, et plus encore lorsque ce dernier m'apprit qu'il avait hérité du Nidaime Raikage. Cette technique était passé entre les Kage, et je pouvais l'apprendre ? Toutefois, alors que l'excitation commençait à me gagner, mes yeux remplis d'étoile et de joie, l'aura de l'Ombre changea du tout au tout. Devenant froide, il me regarda sévèrement et son verdict tomba. Je n'étais pas encore assez fort pour la maîtriser. Je fronçai les sourcils, un brin boudeur. Comment ça, je n'étais pas assez fort ? Assimilant ma main, je l'approchai de l'armure de foudre du Raikage, et lorsque ces deux masses de foudre entrèrent en contact, je sentis la formidable tension qui y régnait. Me recouvrir ainsi...en effet, je n'avais encore jamais réussi à produire autant de foudre concentré. Mais un sourire apparut sur mes lèvres, et je serrai le poing devant moi.

-Si je n'ai pas encore le niveau...alors je deviendrai plus fort en tentant de maîtriser cette technique ! J'veux bien l'apprendre, Raikage-sama !

Bien évidemment, je n'étais pas bête, je ne pouvais pas la commencer maintenant. J'avais user de beaucoup de chakra durant ce combat, il ne m'en restait pas suffisamment pour ne serait-ce qu'appréhender cette technique. Toutefois...Avec un peu de repos, je pouvais y arriver !

-Laissez-moi un peu de temps de repos, et on peut commencer !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 22:56

Ricanant légèrement au regard de la remarque d’Ikari, Raizen décida d’ajouter certains éléments :

-On peut dire que je connais quelques éléments sur le combat. Par contre, ce n’est qu’un passe-temps pour moi, rien de plus.

Étant très honnête dans ses propos, il avait beau être un des shinobis les plus dangereux du Yuukan qu’il était beaucoup plus portés par l’aspect politique et l’évolution des différentes facettes d’une entité. Le combat en faisant partit, il n’avait cependant pas lésiné sur les moyens d’atteindre un niveau de dangerosité lui permettant de réaliser aujourd’hui ses plus profondes ambitions.

-À voir ton arme et de ce que j’en comprends, tu tentes de maîtriser et d’apprendre les arts samurai au final ?

Arquant un sourcil au regard de cela, il était curieux de voir jusqu'où ce jeune homme pouvait aller au regard de son potentiel. Abordant une facette totalement différente de son style de combat axé sur le contrôle et la contre-attaque, Ikari était plutôt du genre à utiliser sa vitesse pour s’imposer, ce qui pour la peine allait bien avec la maîtrise des samurais.

-Sinon, en tant qu’assimilateur, tu devrais tout de même pouvoir réaliser des attaques en arc. Bien souvent, les combattants sont habitués à recevoir des attaques de zone ou frontales, mais très peu se font cibler par le haut. Si certains peuvent se défendre d’un mur, plusieurs se verront inaptes à se prémunir d'une attaque venant du ciel. Donc, même si ton arc est un peu différent et moins direct, ça te permettrait possiblement d’occuper son attention pour t’ouvrir une ouverture, surtout si tu maîtrises un katana et encore plus si tu entames une le tout avec une technique aérienne de zone.

Usant de son savoir et de son expérience à travers la multitude de combats qu’il avait eue, lui-même avait eu cette surprise par le passé. Or, son style de combat lui permettait d’être relativement efficace sur tous les angles. Malgré tout, de nombreux utilisateurs de doton continuaient de se défendre grâce à de puissants remparts. Représentant par le fait même une monnaie courante, l’électricité se profilait ainsi comme la parfaite contre-attaque. Qui plus est, si elle était bien orchestrée, celle-ci ne pouvait qu’être très dévastatrice, surtout s’il poussait son adversaire à employer un dôme qui viendrait lui priver d’une certaine visibilité…

-La seule réponse en dehors d’une défensive pouvant se positionner dans n’importe quelle direction risque d’être la formation d’un dôme, ce qui te donnera un grand avantage, surtout si celui-ci est formé par le doton sachant que naturellement, tu domines cet élément… Ensuite, ce n’est qu’une idée.

Revenant au sujet prioritaire, Raizen mettait de côté la poursuite d’une de ses idées passée. D’une manière ou d’une autre, il devrait trouver un moyen de standardiser l’évolution du QI en combat des shinobis Kumojines. Ils avaient tous les outils nécessaires, il leur fallait que l’infrastructure adéquate.

Lui laissant par le fait même un peu de repos, Raizen décida de fermer les yeux afin de structurer un programme d’apprentissage. En ayant déjà fait plusieurs par le passé, notamment ceux liés à la formation en fuinjutsu de Sazuka, il espérait tout comme elle que l’élève dépasserait le maître.

-Bon, si tu es prêt, montre-moi ce qui ressemble le plus au déploiement maximal de ton chakra raiton autour de toi. Essaye de le libérer totalement, comme si c’était une barrière ou plutôt une aura autour de ton corps. Pour le moment, ne te soucie pas de contrôle, j’ai surtout besoin de voir à quel degré de puissance tu peux augmenter et combien de temps tu peux le maintenir.

Au même moment, Raizen s’entrainait en parallèle, respirant, puis expirant à son tour en relâchant des coups dans le vide. Frappant d’un coup sec, il profitait de cette formation pour lui aussi s’entrainer à la formation d’un de ses atouts : L’aptitude à manifester la longueur d’onde dans ses frappes pour aller au-delà du contact physique. Après tout, être Kage ne voulait pas dire cesser l'entrainement, si ?


_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Sam 19 Sep 2020 - 20:55

Contrairement à ce que je m'attendais d'un shinobi aussi puissant, le Raikage semblait insinuer que le combat n'était pas la chose la plus importante pour lui. Que diantre ! Qu'est-ce qui pouvait bien être plus important que ce frisson indescriptible et extraordinaire que procurait cet exercice ? D'abord ahuri, je pris le temps de réfléchir quelques secondes avant d'affirmer avec ma voix la plus sérieuse.

-Plus important que le combat ? Je ne vois pas ce que ça peut être.

Mais ce n'était que mon avis. Il semblait avoir un différent, aussi étrange que cela puisse paraître, et je n'étais pas sûr de comprendre ses arguments même si ce dernier me les exposait. La discussion se porta alors sur mon arme, en accord avec ce que j'avais dit plus tôt au Chef du village sur mon projet de vaincre sa barrière de vent. Toutefois, bien que l'idée derrière ses paroles étaient exactes, la formulation qu'il avait employé fit passer une ombre dans mon regard. Apprendre les arts samouraïs ? Non...pas réellement. Je les connaissais déjà. Toutefois, je n'avais pas pris la peine de m'y mettre réellement et je ne les maîtrisais pas complètement. Chassant les souvenirs de Tetsu, de ma maison, je souris avant de hocher la tête.

-En effet, on peut dire cela comme ça ! J'y suis presque, je le sens...mais il me manque encore de la pratique.

Nous parlâmes ensuite à nouveau des techniques de foudre venant du ciel et mon interlocuteur avait bien cerné mes interrogations et y répondit avec brio. Un arc pour attaquer mes ennemis d'en haut. Il était vrai qu'il était peu commun de devoir se défendre d'attaques venant du ciel, et avec cette explication, ce qu'il voulait dire devenait bien plus limpide. Commencer avec des attaques d'en haut, impossibles à esquiver, pour enchaîner avec des attaques plus linéaires. Cela prenait tout son sens. C'était un combo redoutable. Et qui me plaisait bien. Mais j'allais très certainement le remanier à ma manière. Un sourire étira mes lèvres, mais ce qui était d'autant plus remarquable, c'était toute l'expérience que Raizen avait certainement amasser de toutes les batailles qu'il avait mené. La puissance n'était pas son seul avantage, très clairement.

-Héhé ! Ça m'a l'air d'être super cool en effet ! Je vais m'y entraîner.

Et déjà, alors que le Yondaime me laissait me reposer, mon esprit s'égarait en pensant à toutes les combinaisons que je pouvais en tirer. Mon avantage était, et serait toujours ma vitesse, et je comptais en effet en tirer parti autant que possible. Mais diversifier un peu mon répertoire me permettrait de ne pas laisser mes adversaires s'habituer à mes facultés. Quelques temps plus tard, lorsque j'avais récupéré mon chakra, le Yondaime qui semblait l'avoir remarqué rouvrit les yeux et me posa la question fatidique. Etais-je prêt ? Toujours ! Maintenant, ce que me demandais l'Ombre était à la fois simple, et ardu. Car dégager autant de puissance sur la durée était extrêmement fatiguant. Il fallait encore que je travaille sur mon chakra, mais c'était en court de route. Acquiesçant avec un sourire, je me concentrai quelques secondes pour ressentir le chakra dans mon corps.

Comme Kan me l'avait appris, je sentis vibrer en moi et tout autour de moi la puissance de la foudre. Mais ce qui m'intéressait à présent, ce n'était pas tant celle autour de moi, mais à l'intérieur de moi. Et lorsque je fus prêt, sentant l'électricité parcourir mon corps, je libérai le tout. Mon corps se para de foudre tandis que je libérai la puissance de l'élément que je retenais en moi. De ma peau, et de tout mon corps, des éclairs surgirent et vinrent claquer tout autour de moi. De puissants éclairs hérissant mes cheveux sur ma tête et venant frapper tout autour de moi. Le bruit du tonnerre retentit alors que le ciel était encore clair et vide de tout nuage. Les gerbes électriques vinrent frapper les murs et le sol, le couvrant de traces noires suite aux décharges. Mais cela ne dura tout au plus que quelques secondes avant que je ne m'arrête, à court d'énergie. Aussi violemment qu'ils étaient apparus, les éclairs disparurent, et avec elle mon énergie. Mes jambes faiblirent, mes genoux cédèrent sous mon poids et je me retrouvai au sol à quatre pattes, haletant. Entre deux respirations bruyantes, je relevai ma tête.

-A...Alors. Vous en...pensez quoi hein...Raikage-sama ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Jeu 24 Sep 2020 - 4:13


Souriant, il ne fut pas surpris de voir le jeune homme s’interroger sur ce qui pouvait être plus important pour le Meikyû. Après tout, il était réputé comme un puissant shinobi. Heurtant par le fait même la façade ou du moins la perception que certains pouvaient avoir de ce qu’était un shinobi, ce n’était pas pour autant qu’il ne pouvait pas avoir d’autres intérêts, comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences…

-L’évolution restera pour toujours et à jamais ce que je préfère, et ce , sur différentes facettes comme la gestion d’un village, les découvertes scientifiques et bien d’autres éléments.

Gardant ce fameux rictus alors qu’il arrêtait son moment de pratique, il posa une main sur son menton en observant le jeune homme poser un genou au sol, à court d’énergie. Il était vrai qu’il n’avait possiblement pas la consistance chakratique suffisante pour maintenir une telle technique aussi longtemps. Or, ce n’était pas pour autant qu’il ne pouvait apprendre à maintenir cette aura électrique plus longtemps. Au contraire, son sens inné de la maîtrise pour le chakra raiton était un avantage plus que certain et garanti. Lui permettant donc de franchir une des étapes les plus difficiles sans difficulté, le Meikyû pouvait voir là où les assimilateurs avaient une longueur d’avance sur la maîtrise élémentaire que les autres n’avaient pas. Respirant l’électricité sous toutes les facettes de leurs corps, ce type de moments était beaucoup plus intuitif pour eux à réaliser.

-C’est intéressant de voir que tu as une relation suffisamment importante avec cet élément pour manifester une telle aura, même si ça ne dure que quelques secondes.

Poursuivant, le Meikyû commença dès lors à guider le jeune homme pour lui donner quelques pistes.

-Par contre, le contrôle de cette énergie étant tout aussi important, la prochaine étape risque de te demander beaucoup de concentration, mais surtout et avant tout de travailler sur beaucoup d’éléments en même temps.

Patientant pour s’assurer qu’il suivait toujours, Raizen décida de faire une démonstration.

-En premier lieu, commence par te concentrer sur ta respiration pour atteindre un équilibre dans ton organisme. Ça te permettra non seulement de nourrir le chakra qui va alimenter ton aura, mais ça t’aidera aussi à garder le contrôle plus longtemps. Tu devrais ressentir une aura invisible se former autour de toi au fur et à mesure que tu entreras en symbiose avec toi-même. Une fois fait, tente de te concentrer à rendre celle-ci assez fluide au fur et à mesure que tu calibres ta respiration. Elle risque d’être très éparse au début, mais j’aimerais que tu la ramènes vers ton corps, un peu comme si tu voulais faire une fine couche autour de ta peau.

Se remémorant la manière dont Shuuhei lui avait montré cette technique, il ajouta :

-Une fois fait, j’aimerais que tu arrives à maintenir celle-ci, sans électricité toujours pendant au moins une minute en te concentrant uniquement sur ta respiration. Si ça peut t’aider, tente de visualiser quelque chose de fluide comme un courant d’eau.

Fusionnant visualisation, respiration et sensorialité, le Meikyû usait de tous ses raccourcis pour lui permettre d’apprendre le plus pédagogiquement possible. Après tout, ce qu’il lui enseignait représentait la base de tout et si Ikari était déjà en mesure de déployer son chakra autour de lui, tout ce qu’il lui fallait, c’était les bases du contrôle, mais aussi une maîtrise adéquate de sa respiration… Bien souvent sous-estimé, l’esprit avait cette faculté de guider le corps pour lui permettre d’être en symbiose avec l'ensemble des mécanismes qui le guiderait de manière à mieux utiliser l’énergie qu'il distribuait à travers chacun de ses membres.

Dès lors, afin de faire une démonstration, Raizen décida de maintenir un seul mudras pour lui montrer la base visant à manifester une aura autour de son corps. Gigantesque, celle-ci se recroquevilla rapidement pour ne délimiter que son corps, arborant par moment des extrémités pointues pour finalement prendre la forme de son choix. Lâchant dès lors son mudra, on pouvait nettement voir que le Meikyû avait un contrôle inouï de son chakra neutre.

-Si tu n’as pas de question, c’est à ton tour. Reprends ton souffle et concentre-toi. Si cela peut t'aider, maintien un mudras pour te guider et focaliser ton chakra.

Portant une attention particulière sur celui-ci, l’ombre du village se demandait s’il avait adopté le bon type d’enseignement pour le jeune garçon. Bien que le tout restait à confirmer, il avait hâte de tester les limites de la pile électrique.

_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Dim 27 Sep 2020 - 1:09

Pour un mordu du combat tel que moi, je m'attendais à ne trouver aucune compréhension possible dans la réponse du Raikage. Toutefois, ce qu'il considérait comme étant mieux que le combat trouvait une certaine résonance chez moi, comprenant assez facilement où il voulait en venir au final. L'évolution...C'était une belle chose. Et même si ma conception de l'évolution concernait prioritairement mon style de combat et mes techniques, je pouvais comprendre qu'étendu à de plus nombreux domaines cette dernière gardait tout son intérêt pour le Yondaime. Avec un sourire et un petit hochement de tete, j'acquiesçai.

-Huuum, je vois...ça s'défend.

Passant à la démonstration, une fois que j'eus finis de libérer le maximum de chakra que je le pouvais en un instant, mon instructeur du jour mis une main sur son menton en m'observant. Haletant et un oeil qu'à moitié ouvert, j'attendis patiemment qu'il me donne ensuite les consignes pour pouvoir poursuivre. J'avais usé de beaucoup de chakra d'un coup, mais je n'avais pas épuisé mes ressources, et je pouvais encore continué. Et sa première remarque fut une sorte de compliment. Visiblement, il ne s'attendait pas à ce que je sois capable de produire une telle quantité de chakra raiton. Mais comme il l'avait si bien dit, je n'étais pas qu'un simple utilisateur de la foudre, j'étais celle-ci. Je partageais une proximité avec mon élément que peu de shinobi pouvaient prétendre avoir. Mais cela ne suffisait pas pour autant. Mon genou au sol le prouvait. Ce qui me manquait, c'était le contrôle de cette masse de chakra pour pouvoir accéder au niveau supérieur. Le contrôle du chakra ? J'eus un petit sourire. Je m'entraînais déjà à le faire avec la pratique des arts samouraïs, toutefois ce contrôle ce limitait à mon katana. Il allait falloir maintenant que je l'étende au reste de mon corps.

-J'suis prêt, Yondaime-sama !

Ecoutant attentivement les conseils du Yondaime, je procédai étape par étape pour parvenir au résultat que j'avais observé plus tôt chez lui. Prendre une profonde respiration, jusqu'à l'équilibre. Ça, je savais faire. Avec toutes les séances de méditation pour pouvoir maîtriser le "zen", et même dans l'ordre de contrôler mon assimilation, il avait fallu que je passe par là. Reprenant alors facilement ces exemples pour recentrer ma respiration, en quelques instants je parvins à cet équilibre qui me laissa aussi calme que possible. Maintenant c'était au tour de mon chakra de circuler hors de mon corps pour venir le recouvrir comme une couche. Je devais visualiser un courant, comme un fleuve, mais lorsque j'entamai cet exercice, j'avais tant l'habitude des éclairs que mon chakra suivi naturellement ce chemin. Des étincelles apparurent, perturbant le flux de mon chakra, avant de me reprendre en me mordant la lèvre. Neutre. Du chakra neutre. Juste canaliser mon chakra autour de mon corps. Reprenant ma respiration, je me focalisai sur mon énergie.

Au début, celle-ci était désordonnée. Elle courait dans tous les sens, comme les éclairs dans lesquels je me parais habituellement. Toutefois, en suivant la voix du Yondaime, je finis par réussir à leur inculquer un peu de calme. M'aider de mudras ? Je n'en avais pas l'habitude, et je ne savais pas très bien si cela allait me servir, mais je savais que ces derniers permettaient une meilleure concentration du chakra. Alors je joignis simplement mes deux mains, et me concentrai sur ce geste. Au bout de longues minutes de respiration calme, je parvins à réguler mon chakra autour de mon corps. Toutefois, bien que ce dernier parvenait à prendre cette apparence fluide et calme autour de mon corps, je peinais à garder une concentration maximale. Je me devais d'aller contre ma nature électrique et mouvante...Après quelques instants, je rouvris les yeux avec un air curieux.

-Mais Yondaime-sama, c'est pas contre-nature de vouloir imposer c'mouvement aux éclairs du Raiton ? Comment y arrivez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 0:06


Souriant en évaluant les efforts du jeune homme, Raizen avait fait exprès de lui donner un exercice assez calme et contre-intuitif pour l’éclair qu’il était. Si on veut, c’était une manière assez intéressante et pertinente de lui montrer que dans toute chose redisait du contrôle, même le raiton. Après tout, d’un manteau très large en chakra raiton et le sien, il n’y avait aucune différence si ce n’était que dans leur volume. Forcément différent, c’était là toute la différence et la raison pour laquelle les chocs qui découlaient de son corps suite à cette enveloppe étaient plus que puissants, ils étaient quasi-décisif dans un combat.

-Justement, c’est là tout l’objectif. En apprenant à centrer ton chakra finement autour de ton corps, tu ne travailles pas forcément ta puissance, mais bien ton contrôle. Le tout te permettra à la longue de savoir quelle quantité puiser dans tes ressources, mais surtout et avant tout de canaliser la concentration de ton chakra sur une zone beaucoup plus fine. Non seulement tu seras plus puissant dans tes offensives, mais tu seras aussi en contrôle. Après rien ne t’empêche de céder à tout moment les barrières pour laisser libre cours au chakra que tu maintiens autour de ton corps. Simplement, ce n’est pas parce que tu concentres une fine couche très concentrée autour de ton corps que le raiton va à l’encontre de sa nature. Disons simplement que tu lui donnes un cadre qui te permet de l’exploiter d’une tout autre manière…

Voyant visiblement qu’il faisait partie des combattants plutôt extravertis, Raizen avait vu de nombreux profils pendant sa carrière. Certains étaient ainsi beaucoup plus démonstratifs tandis que d’autres étaient axés sur le contrôle. Malheureusement, bien qu’être un puriste d’un secteur de développement pouvait être très utile, il fallait bien entendu savoir mélanger un peu des deux pour devenir maître dans un art. Sans quoi, il serait toujours dépendant et restreint par le fait qu’il ne pouvait contenir son chakra autour de son corps.

-Dis-toi surtout que laisser libre arbitre à tes éclairs est faisable dans certaines situations. Simplement, n’hésite pas à les guider, car autrement, cela veut dire que tu ne les contrôles pas forcément. Un peu comme un village, un cadre ne brime pas forcément ses shinobis de leur développement et de leur liberté. C’est surtout un incubateur qui leur permet bien souvent de mieux développer leurs aptitudes.

Faisant des références avec la vie réelle, il tentait de lui permettre d’imager la situation, chose qui l’aiderait possiblement.

-Ainsi, bien que le tout ressemble à une fine couche, sachant que les éclairs vont juste beaucoup trop vite pour être perceptibles ce qui donne l’impression qu’ils vont contre nature, ils s'affolent plutôt plus que jamais. Pour ce faire, il faut que tu arrives à maintenir une certaine stabilité. Une fois que tu y arriveras avec succès et sur une période assez prolongée, tu pourras graduellement infuser ton corps de la moitié de ton chakra raiton pour tenter de le maîtriser graduellement jusqu’à ce que tu puisses puiser totalement dans tes ressources.

Ayant remarqué une piste d’amélioration due au fait qu’Ikari n’avait pas forcément besoin de mudras pour composer ses techniques, Raizen songea à un moyen pour lui de puiser dans ses ressources. Hésitant aux premiers abords, il se dit que ça pourrait possiblement marcher.

-Si cela t’aide créer toi une routine physique durant laquelle au fur et à mesure de ton mouvement, la couche de chakra se déploiera. Concentre-toi ensuite sur ta respiration pour t’assurer que le tout se fasse dans les règles et surtout, n’hésite pas à commencer large pour ramener cette essence vers toi. Si cela peut t’aider, n’hésite pas à fermer les yeux et à utiliser la visualisation pour te guider. Il est important que tu ne fasses qu’un avec l’essence même du raiton. Ainsi, essaye de ramener toute cette puissance et cette charge électrique vers ton corps, un peu comme si tu étais une catalyse aimantée et surtout, souviens toi de laisser aller l’électricité, mais dans un cadre donné, un peu comme des éclairs qui n’attendent qu’une chose, sortir de leur cage au point qu’elles finiront par t’habiter pour ne faire qu’un avec ton corps.

Déployant de nouveau le tout en faisant un bref mouvement des bras, Raizen se fit posséder d’une aura importante de chakra raiton qui se manifesta tout autour de lui avant de se résorber rapidement vers son corps. Entourant son derme, si Ikari se concentrait, il pourrait y voir l'électricité qui suivait simplement un chemin libre, mais dans un cadre donné. Puis, poussant le tout au prochain niveau, il se permit d’ajouter une dose de concentration similaire qui fit presque temporairement disparaître l’aura électrique autour de lui pour se manifester uniquement à des moments prompts. Un peu comme des éclairs imprévisibles, une masse électrique importante apparaissait soudainement dans l’air ambiant avant de disparaître. Faisant entendre la violence de sa concentration à travers le son qu’elle laissait comme seule marque, il était clair qu’un seul choc du tout pouvait mettre quelqu’un dans une paralysie importante, signe que son chakra ne faisait qu'un avec lui au point de se déployer en fonction de son bon vouloir. Imprévisible et puissant, on aurait dit un fouet électrique qui fouettait l'air de manière aléatoire.

-Tu maîtrises ton corps et ton chakra, maintenant assure toi que ton esprit cède totalement à l’intuition et ta relation avec cette source de chakra… Prend le temps qu’il te faut aussi pour retenter cette expérience, je sais que ce n’est pas facile.

Souriant, il était assez curieux de voir les progrès que ferait le jeune homme. Jamais il n’aurait pensé que le côté mental le freinerait possiblement, comme quoi, tout ce qui semblait inné ne l’était pas forcément toujours sur certains angles.

_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Ten no Ikari
Ten no Ikari

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 0:34

Alors que j'attendais les explications de mon senseï du jour, et pas des moindres, je profitai pour reprendre un peu ma respiration et pour malaxer mon chakra pour pouvoir récupérer un peu. Ecoutant attentivement les conseils de notre Yondaime, je finis par comprendre que je m'étais un poil trompé sur le but de l'exercice. Tout cela n'était pas à propos de la libération des éclairs et de les transformer en armes. Pas réellement. Non, la vraie clé pour arriver à faire cette technique c'était sans nul doute le contrôle. Et en réussissant à contrôler cette masse de chakra en une fine peau autour de mon corps, je pourrais alors être capable de faire bien des choses par la suite -y compris relâcher cette masse foudroyante. Un petit sourire excité étira alors mes lèvres. J'entrevoyais là déjà quelques idées de plus pour exploiter cette nouvelle technique que j'étais en train d'apprendre.

Toutefois, pour ne rien perdre de l'enseignement du puissant guerrier qui me faisait face, je décrochai de mes pensées pour revenir sur terre et écouter ses paroles. Un cadre, un incubateur, pour pouvoir libérer mon vrai potentiel...Et celui de mes éclairs ? Huum un peu comme un catalyseur. Les rendre plus puissant, mais surtout les guider pour qu'ils répondent à mes désirs. Cette idée, elle était chouette elle aussi. Même si quelque part je trouvais le Yondaime un peu étrange au vu de sa préférence pour autre chose que le combat, il était d'excellents conseils et on sentait qu'il était quelqu'un d'expérience. Mais il ne fallait pas que je m'emballe. Il fallait que je commence doucement. Concentrer du chakra autour de moi, comme une seconde peau. Le rassembler et le dompter...

Tout en écoutant les paroles de mon senseï le Yondaime, je pris une grande inspiration et m'assit en tailleur autour de la table. Quelques instants plus tard, toute trace de mon air enfantin s'était volativisé pour pouvoir atteindre le degré de concentration dont j'avais besoin pour ça. C'était une technique que j'avais apprise pendant les longues heures de cours de l'art des samouraïs. Vider son esprit, l'aiguiser comme une lame, et ensuite préparer son corps à faire ce dernier. Toutefois, je n'eus pas le temps d'étaler toute l'énergie que je devais présenter que je réfléchis. J'étais censé me recouvrir d'une fine couche de chakra, mais cela voulait donc dire que je devais libérer ce dernier par tous les pores de ma peau, et ensuite le garder en surface...?

-Huuum cette technique au final elle a l'air suuuuper compliquée ! Fiou ! Mais ce n'en est que plus intéressant !

Il me fit alors une ultime démonstration, spectacle de ce qu'il m'avait annoncé plus tôt. Contrôler son chakra, contrôler sa foudre, et la faire frapper au bon moment...Un peu à l'instar des prédateurs, patients, qui flairaient leur poids et ses faiblesses et venaient ensuite le donner de grâce. Le sourire aux lèvres à nouveau, je visualisais un peu mieux ce qu'il voulait me dire. Toujours assis au sol, j'allai alors chercher au plus profond de moi, et pour m'aider à malaxer mon chakra, je collai mes deux mains à plat l'une contre l'autre. Et c'est alors que je relâchai le chakra...
Et il ne fallait pas mentir, les essais étaient catastrophiques certains diraient. Toutefois, après de longues, très minutes, mon chakra parvenait à peine à se discipliner. Il fallait que je travaille tout ça...A la maison par exemple !

-Raikage-sama ! J'pourrai jamais terminer aujourd'hui cette technique. Mais si vous êtes là demain je viendrai vous voir avec mes progrès !

La fatigue commençait à se faire sentir de mon côté, et je savais que je n'allais pas pouvoir continuer longtemps à user de mon chakra ainsi. Mais il me fallait juste un peu de repos, et je pouvais me remettre au travail !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ombre de la Foudre [Raizen] Empty
Dim 18 Oct 2020 - 22:41

Souriant en observant Ikari manifester une aura beaucoup trop sinistre pour être innocente, il appréciait la concentration que déployait le Kumojine dans cet apprentissage.

Voyant clairement qu’il se donnait à fond, il appréciait cette fougue qui annonçait que du positif. Si un certain doute s’était installé à ses débuts, il ne pouvait s’empêcher de croire aux chances du genin à apprendre cette fameuse technique.

D’un niveau relativement difficile, celle-ci ne s’apprendrait pas en une journée et c’était justement là qu’il devait tester les compétences d’Ikari à jauger les conditions de succès. Son état de fatigue actuel étant beaucoup trop avancé, il était presque impossible qu’il puisse réellement s'entraîner à son paroxysme avec si peu de chakra.

Malheureusement, c’était le genre d'entraînement très énergivore en chakra qui demandait beaucoup de temps de récupération, mais une banque chakratique très élevé pour pouvoir la contrôler. De ce fait, n’eusse été son aptitude naturelle à contrôler cet élément, il n’aurait fort probablement pas pu continuer cet entrainement aussi longtemps.

-J’attendais justement de voir si tu comptais le réaliser. Comme tu l’as surement compris, le tout te demande tout de même beaucoup de chakra puisque tu dois pouvoir maintenir le tout sur une longue durée.

Souriant de nouveau, il ajouta :

-Je te laisse te reposer. Demain tu me retrouveras ici à la même heure, on passera au niveau supérieur en tentant de voir si tu es en mesure de te déplacer tout en maintenant ta concentration et ta respiration. En attendant, si tu désires t’aider, je te conseille de visualiser la technique ce soir et cette nuit. Ça devrait t’aider à manifester un peu plus adéquatement l’essence même de cette technique.

Sur ce, s’il n’avait rien à ajouter, Raizen comptait retourner à ses occupations, le temps qu’Ikari recommence son apprentissage.


_________________
L'Ombre de la Foudre [Raizen] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

L'Ombre de la Foudre [Raizen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: