Soutenez le forum !
1234
Partagez

La lame de l'apprentit

Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 20:21
Le clan Hyuga était au cœur du village depuis sa création. Situé au sein même des quartiers résidentiels du village, il disposait d’un large territoire ou se localisait une grande majorité des membres claniques si ce n’était l’intégralité. C’était au sein même des jardins Hyuga que se trouvait un lieu à la fois secret et mythique au sein d’Iwa. Le dojo de l’intendante se trouvait dissimulé dans le cœur d’Iwa, perdu dans les entrailles de la montagne certain racontait qu’il avait été creusé par l’intendante elle-même armé de ses bras et de son courage. Mého ne pouvait ni l’affirmé, ni l’infirmé et au fond il n’était pas du tout là pour ça.


Sans être trop garder, les lieux restaient tout de même surveillés tout comme d’autres lieux importants du village. Après avoir passé les quelques gardes qui trainait ici là, Mého se retrouva rapidement au cœur du jardin ou fleurissait d’étrange fleur dont la couleur rappelait les yeux si caractéristiques du clan. Bien qu’on lui ait indiqué le chemin, il lui fallut pas mal de temps pour rejoindre l’entrée du dojo. Pendant cette marche improvisée, le ninja songeait au chemin qu’il venait d’entamer se remémorant les évènements l’ayant conduit jusqu’au bushido.


Arrivé face à l’entrée du dojo c’est avec un stress grandissant qu’il pénétra dans le couloir s’enfonçant dans les entrailles de la montagne. Les murs semblaient taillés au couteau, la régularité de la coupe n’avait rien d’humain et les théories selon lesquels ils avaient été taillé à l’aide du ninjutsu semblait s’étoffer de secondes en secondes. C’était une délicate lumière tamisée qui illuminait le chemin du chunin. Quelques lampes avaient été soigneusement disposées afin de garder l’ensemble du trajet éclairer sans pour autant le noyer dans une lumière et une chaleur désagréable.


Après quelques minutes de marche il déboucha finalement dans la salle d’entrainement de l’intendante. Trouvé cette dernière n’avait pas été difficile et une fois face à elle il s’inclina avec respect tandis qu’elle l’observait.


-Je vous remercie encore d’avoir accepté de me prendre comme élève Toph san je ne vous décevrai pas !


Bien que décidé, le shinobi n’était pas du genre à se répandre en long discours. Il était prêt, déterminé et sa voix suffisait largement à retranscrire ses émotions. Lorsqu’il leva finalement la tête pour faire face à ça sensei. Il savait que les heures, que les jours avenirs seraient des plus ardues et pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’être impatient face à cette nouvelle épreuve. Qu’allait-elle lui faire faire aujourd’hui ? Impossible de le savoir. Peut-être servir le thé, passer balais ou alors allait-elle mettre au défis sa lame le poussant dans ses derniers retranchements ? A sa hanche, RUYI semblait légère, prête à croiser le fer à n’importe quel moment au plus grand plaisir de son possesseur.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Jeu 6 Aoû 2020 - 22:19
Toph était en plein entrainement avec un genin assez doué en kenjutsu quand elle aperçut Meho arriver dans son dojo, sous le domaine Hyûga. Elle n'y était plus aussi souvent que naguère. Le poids des responsabilités. Néanmoins, elle pivota vers lui et se courba pour l’accueillir.

Bonjour Meho-san. De ce que j'ai compris, tu as avancé dans tes lectures. Il est donc temps de passer aux autres facettes samourai. Celles qui t'intéressent tellement.

Toph fit signe à son élève d'aller faire autre chose. Il acquiesça sans dire mot. En ces lieux, Toph était particulièrement respectée. Elle se dirigea vers le centre de la pièce. Sous la lumière d'un puit creusé au plafond.

Ses byakugans étaient activés. Ils miroitaient d'une étrange beauté féerique.

Je ne perdrais pas trop de temps pour t'apprendre comment te battre. Tu en auras tout le loisir. Je ne t'apprendrais pas non plus comment tout trancher. C'est utile, certes, mais c'est à la portée de tous. Non, je veux t'apprendre deux choses aujourd'hui. Trancher le chakra, et l'attitude Zen.

Deux concepts qui étaient spécifiques aux Samourais et qu'il ne pourrait apprendre autre part. Trancher le chakra était une capacité particulièrement polyvalents, aux vertus offensives ou défensives. Le Zen... était d'une application plus limitée et la samourai elle-même avait du mal avec. Néanmoins, elle se devait de lui inculquer les bases.

Commençons par le chakra.

Ce qu'un lecteur attentif aurait remarqué, c'est que cette proposition n'était pas tout à fait innocente. Toph avait une raison particulière pour pousser cette entrainement. Une raison personnelle. Ho, elle n'aurait jamais dit non à apprendre son savoir à autrui. Elle adorait professer et apprendre.

Elle avait justement trouver le moyen de juguler les deux.

Ton sabre peut tout trancher, même le temps, les concepts et le chakra. Devient ta lame. Et tranche, si tu ne veux pas perdre ton chakra à petit feu.

Toph saisit son sabre. Il se mit à luire de chakra. Pourtant, ce n'était pas une simple technique Hyûga qu'elle préparait. Non, elle était en train de mettre au point l'Apogée de son clan. L'Apex du Juken. Une recherche singulière qui la mettrait bien au-delà de ce que tous les membres de son clan pouvaient espérer. Pour entrer dans les détails, elle était capable d'affiner une fréquence particulière dans son chakra. Une fréquence capable de bloquer les tenketsus à son contact. Une innovation énorme.

Mettre au point était un bon terme, car ce n'était pas encore tout à fait calibré. Toph avait travaillé sur différent aspect, mais désirait maintenant travailler l'intensité de cette harmonique.

Elle frappa l'air qui la séparait de Meho... et le chakra se déversa dans un petit torrent localisé qui partit dans sa direction. La technique n'était pas foncièrement rapide. L'harmonique en elle-même se révélait être faible. Au mieux, ce faisceau pourrait en bloquer quelques tenketsus, et Meho pouvait l'esquiver.

Mais Toph ne s'arrêta pas là, car bien évidemment son élève du jour n'arriverait pas à trancher le chakra intangible aussi facilement. Elle enchaina avec une seconde frappe. Un échec, le torrent de chakra lui explosa devant sa figure, l'éblouissant très temporairement. Puis une troisième frappe. Cette fois-ci, cela commençait à devenir plus familier. A la dixième frappe, Toph commençait à se sentir même confortable. Et petit à petit, elle avait l'impression que sa technique gagnait en efficacité.

Ne manquait plus de voir si Meho, lui aussi, augmentait sa maitrise.

Spoiler:
 

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Sam 8 Aoû 2020 - 15:43
L’accueil de Toph avait été simple et rigoureux. L’élève qui se trouvait avec elle s’était subtilement éclipsée et voilà que la jeune Hyûga s’avançait face à lui en tenue d’entrainement. Si le chunin s’attendait à subir quelconque questionnaire sur les lectures qui lui avait été conseillé, l’intendante possédait visiblement bien d’autre préoccupation et elle ne se contenta finalement que d’une simple allusion avant d’enchainer sur la suite de leur journée.


L’attitude Zen et trancher le Chakra … Ne pas comprendre la moitié de la première étape d’un entrainement était en général mauvais signe et le ninja en avait tout à fait conscience. S’interrogeant sur les intentions de sa sensei il écouta cependant chacune de ses paroles afin de comprendre un maximum de ce qu’elle attendait de lui. Lorsqu’elle enchaina en lui expliquant que sa lame pouvait tout trancher, encore une fois il se retrouva un peu prit au dépourvu face à des paroles aussi abstraites.


Tout trancher, c’était facile à entendre, mais difficile à concevoir. En tant que jeune bretteur il existait encore beaucoup de chose que Mého ne pouvait même pas encore imaginer trancher de sa lame. Toph n’allait surement pas louper le bref instant de doute qui traversa le cœur du manipulateur de densité. Rejetant ses doutes au fond de se cœur il se tint tout de même droit face à l’intendante tandis qu’elle se mettait déjà en place pour passer à la pratique. Trancher le chakra semblait être la base de l’art samourai et si c’était le cas il n’avait aucune raison de douter de lui-même. D’une main ferme il dégaina avec calme et souplesse sa lame


C’est quand vous voulez Toph san !


A peine eut-il prononcé ces quelques mots qu’il put constater que la lame de son enseignante c’était mise à luire d’une étrange lueur bleutée. Cette situation n’avait rien de rassurant et Mého tenait maintenant si forme son épée que le sang avait maintenant quitté les jointures de ses doigts. De longues secondes de préparation séparèrent le chunin de sa future séance de torture et alors même qu’il desserrait sa main maintenant engourdie, il vit l’intendante d’un geste régulier mais simple projeter dans sa direction ce qui pouvait s’apparenter à une vague de chakra à son encontre.


L’attaque était simple et lente. Il aurait aisément pu l’esquiver mais là n’était pas l’objectif et prenant son courage à une main il porta finalement un coup tout aussi clair que l’attaque afin de la dévier. Pied de nez à sa vaine tentative, le chakra sembla épouser la forme du coup avant de continuer son trajet comme s’il n’avait jamais rencontré d’obstacle. Ce fut avec douceur qu’il frappa l’épaule du shinobi qui ne s’attendait pas à de grands dégâts aux vues de l’apparence du coup.


La seconde frappe de Toph n’eut visiblement pas l’effet voulu ce qui permit au chunin de réfléchir à une tactique afin de maximiser ses chances. Tandis que l’intendante enchainait les frappes de plus en plus précise et rapide, Mého recula donc en enchainant les tentatives. De plus en plus rapide, de plus en plus précis, cette mise en situation avait le mérite d’affuter la technique de Mého bien qu’il n’eut pas réellement la sensation de progresser sur le point même de son entrainement.


Lorsque Toph arrêta finalement les assauts, le shinobi était dos au mur couvert de sueur. Ses yeux fixaient frénétiquement Toph sa main crispée sur son sabre tremblotait doucement sous la fatigue tout comme ses jambes. L’intendante ayant fini sa série d’assaut Mého commença enfin à se relâcher esquissant un sourire fatigué.


On peut reprendre Toph-san je vais réussir ne vous inquiétez pas.



En prononçant ses quelques mots, une vive douleur vint se répandre dans ses côtes. C’était brutalement que la douleur s’était accentuée et alors qu’il essayait d’établir l’origine de ses souffrances, ce fut en soulevant son vêtement ninja qu’il put constater l’étendue des dégâts. Il n’avait ressenti aucune attaque et pourtant voilà que son corps et ses bras était couvert de bleus. Ses bras tout comme son buste lui semblaient lourd, un mince filet de sang venait régulièrement taquiner sa bouche, le revalant presque automatiquement à chaque remontée. Les attaques de l’intendante étaient redoutables et il les avait visiblement toute encaissés subissant maintenant le contre coup brutal de la fermeture de ses tenketsus. C’était la première fois que le genin était aussi directement exposé à l’art Hyûga. Quelques mois plutôt il avait affronté Tsuyoshi sans que ce dernier n’use de ses techniques claniques et maintenant qu’il en était victime il comprenait pourquoi.


A mesure que les secondes passaient, les effets de la technique se firent plus nombreux et après une minute qui lui parue une éternité, même rester debout semblait compliqué pour le shinobi. Toph avait surement pu constater les blessures de son élève, mais Mého refusait de se laisser aller à la faiblesse se tenant aussi droit que possible face à elle. Il voulait réussir et allait réussir quoi qu’il en coûte. S’aidant de son second bras dans une prise à deux mains, peu orthodoxe pour lui, il avait armée son épée préparant son prochain coup avec toute l’attention et la concentration qu’il pouvait donner. Ses yeux brillaient d’une détermination sans faille tandis qu’il attendait le prochain assaut de l’intendante les bras lourds du vide de chakra.


C’est quand vous voulez …


Sa voix était fatiguée, cassée et faiblarde. Il avait cependant fait tout son possible pour s’exprimer de façon claire et unie. Les appuis ancrés dans le sol, il fit le vide dans son esprit oubliant douleur et fatigue. Seul comptait son épée, il était son épée. Sa respiration était lente mais régulière. Pendant une fraction de seconde il se sentit à nouveau léger, comme si son corps se tenait prêt à trancher tout ce qui viendrait face à lui. Avait-il finalement compris quelque chose ?


Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Sam 15 Aoû 2020 - 16:37
Bien, j'arrive.

Meho était diligent. Un shinobi plus circonspect aurait peut-être posé un peu plus de questions. Peu importait Toph, c'était un moment idéal pour étudier l'effet d'une de ses paramètres de ses nouvelles projections. Elle augmenta toujours et encore les harmoniques, de manière pas toujours très efficace. Son élève tranchait l'air mais se prenait les projections de pleines face. Il était malmené, projeté dans tous les sens, et peu à peu ses tenketsus se fermaient. Toph observait bien entendu exactement quand, et calibrait au mieux qu'il pouvait pour avoir une certaine efficacité.

Je respecte la détermination, Meho-san. C'est l'une des qualités que j'ai en la plus haute estime. Mais elle seule ne permet pas de tout apprendre !

Il fallait de l'intelligence, de l'adresse, des capacités... Tellement de facteurs différents. Des facteurs que Meho possédaient, bien entendu, mais il fallait le pousser dans la bonne direction pour l'aider. Cette pique, c'était celle du coach qui pousse son équipe de sport en les traitant de nuls.

Et Toph continuait avec ses projections de chakra. Ses échecs étaient de plus en plus rares. Elle comprenait. Les petites influences. Les petites déstabilisations. Les Nuances dans ce don qu'elle essayait de dompter. Oh, son pauvre cobaye souffrait le martyr. Ses tenketsus étaient fermés les uns après les autres, véritable spécimen vivant de ses recherches. Savait-il seulement a quel point ce qu'il subissait était exceptionnel ? Pauvre pauvre Meho, qui n'arrivaient toujours pas à saisir le concept de trancher quelque chose qui n'était pas tranchable. C'était le sens du Zen, quelque part. Une des raisons pour laquelle elle faisait tout ceci dans cet ordre. Dans ce sens.

J'aime ton regard, Meho-san.

Elle fit un signe discret à un garde. Ils auraient tous les deux bientôt besoin de rafraichissement après cette longue session. Néanmoins, Toph avait ce sentiment, cette intuition féminine (car oui Toph est une fille, ne l'oubliez pas) que Meho approchait du but. Il y était proche. L'Intendant se concentra donc, pour essayer à son tour de stabiliser un maximum d'harmonique dans sa projection de chakra. Soixante quatre harmoniques. L'effort était dantesque. Toph suait à grosse goutte avant de relâcher sa projection dans sa direction.

Une projection particulièrement stable. Pas spécialement puissante dans le sens où un simple mur de bas rang pouvait la bloquer. Mais puissante dans son application, car elle bloquerait une grosse partie des tenketsu de Meho s'il n'arriverait pas à la dissiper.

Toph respirait fort. Elle espérait que Meho y arriverait cette fois-ci. Elle avait besoin d'un peu se sustenter, mais elle ferait encore un petit effort pour son disciple du jour, au besoin.
Spoiler:
 

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Ven 4 Sep 2020 - 13:37
Mého s’était engagé à réussir et il allait réussir. Bien que ce ne soit que son premier jour d’entrainement, la peur de décevoir et l’envie de réussir avaient fini par mettre une pression phénoménale sur le jeune ninja. Échecs sur échec avaient fini par le mettre dos au mur de ses propres limites et alors qu’il se tenait debout face à l’intendante, essoufflé par les intenses minutes qui venaient de s’écouler, cette dernière projeta une ultime vague de chakra sur le chunin qui semblait presque en trans à la samouraï. Il devait se surpasser et il en était tout à fait conscient.


D’un mouvement souple et précis l’intendante libéra donc une nouvelle vague de chakra en direction de l’apprenti. Même en étant parfaitement immobile, Mého ressentait la lourdeur entrainée par la fermeture de tenketsu. S’il voulait pouvoir bouger il allait devoir s’alléger, cependant il ne pouvait pas se servir de son mitsudo. Il devait se relâcher, se relâcher au maximum afin de sentir à nouveau le fin flux de chakra qui subsitait difficilement au fond de son corps. Ses mains étaient comme fixer à son sabre par la peur de le lâcher. A mesure que le ninja s’affaiblissait, il sentait l’arme s’alourdir devenant rapidement presque intenable pour ses doigts tremblants. Son sabre aussi il devait l’alléger. Il devait tout alléger pour porter cet unique coup, ne faire qu’un avec sa lame … ne serait-ce que le temps d’une seconde … .


Il pouvait lire aisément la trajectoire de la vague avançant inexorablement vers lui. Les yeux mi-clos, le ninja ne vit surement pas sa lame luire discrètement d’une douce lueur écarlate. Son chakra diffusait faiblement mais surement au travers du métal froid, tandis qu’il que lui sentait l’arme se fondre en lui. Lorsque le coup s’abattit finalement, les sensations qu’il eut furent particulièrement étrange. Au fond le chakra était intangible et pourtant, il avait presque cru ressentir une résistance au moment où RUYI traversa la vague. Sous la pression du coups la vague sembla rester indifférente jusqu’au moment où une légère perturbation la saisie avant de doucement la disperser.


Cette apparente réussite ne fut malheureusement pas totale car bien qu’amoindri par le coup du ninja, il put quand même sentir la technique frapper son corps le privant encore une fois d’une petite quantité de Tenketsu. S’il n’avait pas réussi à diminuer les effets de la technique, il aurait probablement perdu conscience immédiatement. Pour cette semi-réussite, il échappa donc à une fin d’entrainement brutal sans pour autant pouvoir rester encore parfaitement debout sur ses deux pieds.


Appuyer sur le fourreau de sa lame, il ne pouvait s’empêcher d’afficher un léger sourire. Il était heureux et s’il en avait eu la force, il aurait réessayé immédiatement. Limiter par son propre court ce fut finalement une pause qu’il demanda à l’intendante avant de reprendre. Toph semblait dur au premier abord, mais elle était un professeur très compréhensif. A peine quelques secondes après avoir posé les armes, des rafraichissements leur furent servi et le chunin se jeta sur ses derniers avec appétit. La jeune Hyuga était visiblement habitué à ce genre d’entrainement les boissons servi semblaient avoir été parfaitement conçut pour la récupération d’énergie.


-Toph-san, pourriez-vous me dire ce qu’il vous à pousser à vous lancer dans le bushido ?



Pour un non initié il était difficile de savoir si ce genre de question était indiscrète ou non. Cependant alors que la fatigue devenait doucement un lointain souvenir pour le Nihito, ce fut sa curiosité naturelle qui revint au galop. Allait-elle lui répondre ? Impossible de le savoir mais si elle acceptait de donner réponse à sa question, il l’écouterait avec attention et respect.


Un peu plus d’une heure de pause, furent nécessaire au NIHITO pour que ses tenketsus ne reprennent un fonctionnement proche de la normal. Il n’avait utilisé que très peu de chakra initialement et pourtant il se sentait comme après un intense combat. Lorsqu’ils reprirent enfin l’entrainement. L’intendante envoya à nouveau une série d’attaques. Maintenant bien plus conscient de ses capacités et des sensations recherchées, Mého ne tarda pas à réussir à suffisament dissiper les attaques afin de ne plus en ressentir les effets du jutsu de l’intendante. Sa coupe n’était pas encore claire, il le savait. S’il avait réussi à contrer la technique de l’intendante, ce n’était que grâce à la faible intensité que cette dernière mettait dans ses jutsus. Qu’elle serait la prochaine étape ? Il était impossible pour lui de le savoir cependant, il avait hâte.


Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Lun 28 Sep 2020 - 23:46
Le Bushido donne un sens à la mort, et la rend belle. Mourir pour le Bushido est un noble but qui me motive. Tout cela a commencé au début des tensions avec Tetsu. Un kazejin qui portait nos couleur a lancer un duel au Shogun. Ce n'était qu'un genin samourai, et même pas un bon. Pourtant, il s'était levé et l'avait affronté pour défendre ses valeurs. Ses dogmes. Ses convictions.

Musashi accompagnait Toph, quelque part, même si elle avait certainement éclipsé de loin ses compétences au sabre depuis le temps. L'Homme était mort avec panache, mais il n'aurait en lui-même pas été si important que cela pour Toph. Non, mais elle avait apprit de sa mort pour défendre ses propres valeurs. Ses propres dogmes.

Toph continua l'entrainement à trancher le chakra, corrigeant le Nihito, mais à des fréquences de plus en plus rare. Il s'améliorait, c'était certain. Il semblait tenir le bon bout, surtout après la petite pause et les rafraichissements. Toph testa encore quelques fois ce dont il était capable et fut satisfaite. Ce n'était pas parfait - mais elle ne voulait pas faire de lui un samourai parfait en un jour. C'était risible comme objectif. Non, elle lui donnait des clefs pour qu'il apprenne de lui-même et commence son chemin.

Elle s'arrêta. Il était temps de passer à la deuxième leçon.

Le Samourai n'est pas qu'un guerrier. C'est un homme complet, un artiste, un philosophe. La prochaine étape est le calme. Après une telle dépense, une telle énergie, je vais te demander de méditer sur la notion de Devoir, et d'Honneur. N'ouvre pas les yeux avant que je ne te le permette, et ne t'endors pas non plus.

Cette leçon n'était pas aussi simple qu'il n'y paraissait. Après un tel entrainement, l'adrénaline était dur à maitriser et à calmer, surtout pour quelqu'un aussi énergique que le Nihito. Toph attendit un moment, qu'il commence à se sentir confortable. Puis, elle passa à "l'attaque". Une simple projection de chakra latérale pour le faire tomber au sol. Enfin "simple", elle était doté d'une harmonique le plus basique possible, mais sa vitesse était exceptionnellement rapide. Une autre des variable que Toph voulait tester.

Ne relâche pas ta concentration Nihito ! Récite-moi les vertus cardinales du Bushi.

Ainsi elle lui poserait des questions, lui demanderait des réflexions, tout en le déséquilibrant de temps en temps pas l'une de ses fameuses projections chakratique dont elle avait le secret. Il devait apprendre que son corps était le pantin de son esprit. Que sa discipline pouvait vaincre des faibles effets comme celui-ci. Ce n'était pas une tâche simple. Toph elle-même... n'était que Novice en la matière.

Et gare à lui s'il ouvrait les yeux, elle lui lâcherait une projection de chakra encore plus puissante pour l'envoyer valdinguer dans le décor.

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Mar 29 Sep 2020 - 18:41
L’entrainement avec Toph progressait relativement bien et cette dernière s’avérait être une sensei avisé et patiente envers son jeune élève. Mého bien que maladroit améliorait donc tant bien que mal son aptitude à trancher le chakra bien que ce dernier ne reste qu’un novice à peine capable d’altérer des techniques de très faible rang. Les minutes défilèrent ainsi sous le regard attentif de l’Hyuga jusqu’à ce qu’elle se décide à mettre fin à cette partie de la séance permettant à un Mého épuisé de se reposer quelques instants.


Assis en tailleur, si le chunin attendait une seule chose de cette journée, c’était la suite ! En effet son regard plein d’énergie contrastait avec son visage rosé et son souffle relativement court. Une bonne partie de ses tenketsus avait été fermé par celle qui s’était improvisé bourreau le temps d’un exercice et tout son corps lui paraissait lourd tandis que ses mains elle, après avoir été si longtemps crispées sur son sabre étaient tremblantes et couvertes de cloques.


Pour le plus grand étonnement du chunin, Toph décida brutalement de changer le principe de l’entrainement du tout au tout. Avait-elle de la pitié pour son élève bien trop grisé par l’adrénaline pour se rendre compte de son état ? Impossible à dire cependant lorsqu’elle annonça que la suite de la journée allait se passer dans le « calme », la mine de Mého sembla s’effondrer bien qu’il ne pipa mot afin de ne pas paraître trop zêlé voir irrespectueux envers sa chef. Si cette dernière jugeait qu’il fallait changer de voies, il la suivrait et sans un mot. Cette pensée il se l’était encrée dans sa tête avant de pénétrer dans le dojo. Au fond il ne faisait pas face à n’importe qui ! Celle qui se tenait debout devant lui était probablement l’une des bushis les plus accomplis du village et elle ne semblait pas être du genre à faire les choses à moitié.


L’intendante avait tout de même failli lui faire perdre conscience en fermant une grande partie de ses tenketsus au cours de la matinée. Si elle avait de vraie crainte pour son état de santé, elle aurait ralenti bien plus tôt et ça Mého en était tout de même conscient. Après une écoute attentive de cette dernière et quelques secondes de repos supplémentaire en quête de son souffle, il s’installa donc dans une position confortable et ferma finalement les yeux afin de se plonger dans son esprit.


L’exercice, simple en apparence ne l’était pas du tout pour lui. Rester immobile avait quelque chose de particulièrement dérangeant et l’interdiction d’ouvrir les yeux rajoutait une étrange pression sur le ninja. Se concentrant tant bien que mal sur sa respiration, il commença à écouter les pas de Toph qui rodait autour de lui tel un fauve à tel point que ces derniers aussi s’effacèrent petit à petit de l’environnement sonore de la pièce. Ainsi immobile pendant plusieurs minutes, cette solitude forcée finit par gagner le cœur du jeune homme qui se surprit à retrouver le calme. Son entrainement à la bibliothèque lui avait appris à ne pas s’endormir à la moindre occasion et il pouvait remercier le destin qui lui avait ainsi épargné les foudres d’une femme qu’il espérait ne jamais mettre en colère au fils de sa peut être longue vie.


Sfouch …



L’assaut n’avait pas été silencieux mais, restait bien trop rapide pour que le genin ne comprenne ce qui s’était passé. Le temps d’une seconde il ressentit donc cette désagréable sensation qu’il commençait à bien trop connaitre tandis que la voix de l’intendante résonnait subitement dans la salle. La question était simple cependant ne pas ouvrir les yeux sous l’étonnement lui avait demander un effort psychologique tel qu’il s’était retrouvé désarçonné par cette dernière. Les réflexes du corps étaient étranges et alors qu’il s’apprêtait à répondre à son interlocutrice, il tourna instinctivement la tête dans sa direction entre ouvrant les yeux avant de les refermer brutalement de honte. Cet échec n’avait duré qu’une fraction de seconde, fraction de seconde qui n’avait probablement pas échappé à la guerrière. Comment allait-elle le punir ? Il ne le savait pas et il se contenta donc de répondre à la question posé d’une voix maladroite et perdu.


-Gi, Yu, Jin, Rei, Makoto, Melyo, Chugo !


Les yeux fermés, il ne pouvait pas savoir si l’intendante était satisfaite de cette réponse. Retrouvant un équilibre, relativement serein et se préparant à la suite des assauts, retrouver le calme qu’il avait touché du bout des doigts semblait presque utopique pour lui maintenant. Ses oreilles cherchaient inlassablement son bourreau, tandis que son esprit essayait tant bien que mal de revoir ses connaissances à toutes vitesses.


L’immobilité partielle qu’il tentait de maintenir devait paraître particulière ridicule vue de l’extérieure. Les assauts s’enchainaient tout comme les questions auxquelles Mého ne put malheureusement pas toute répondre. Combien de temps cette torture allait-elle durer ? Impossible pour lui de le savoir et la seule chose qu’il pouvait faire, s’était de prendre son mal en patience.


Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Lun 19 Oct 2020 - 23:14
Toph avait du lâché une de ses nouvelles projections de chakra. Elle avait condensé la masse, pour en augmenter la vitesse. Cela avait été difficile à contenir tout en maitrisant la trajectoire, et en plus en y ajoutant une harmonique de sa mère. Il en avait ouvert les yeux, et elle était prête à le punir pour se faire...

Mais...

Il semblait pourtant avoir trouvé son chemin, ou un début de chemin. Maintenant, oui maintenant, elle guiderait ses pas.

Ton corps et ton esprit sont des entités distincts. Ton esprit règne en maitre. Ton esprit est le conducteur, à la fois roi et empereur. Ton corps est ton royaume, ton véhicule, ton esclave. Ton esprit ordonne, ton corps obéit. Réfléchit à chaque fibre de ton être. Chaque sensation. Bras, doigt, pied, langue, oreille, coeur, estomac, front, biceps, poumon dans une myridade de sensations diverses et éparses, et pourtant chacune singulière. Tu respires. Ton coeur bat. Ton corps vit. Mais ton esprit est maitre. LEVE-TOI, CORPS DE MEHO.

Elle composa des mudras et lui envoya de l'eau froide sur lui. Un suiton de très bas niveau, et qui ferait parfaitement l'affaire. Les anciens avaient souvent trouvé le réconfort et la méditation dans les sources naturelles. L'eau des cascades et des torrents avaient ce pouvoir. Son suiton en était un dérivé plus simple. Mais l'endroit était intéressant. Ils étaient sous terre, dans un dojo façonnée des mains de l'Intendante elle-même. Un lieu dans lequel s'était entrainé une multitude d'iwajin déjà. Le mystique était déjà présent.

Le froid. Le chaud. La pression. Le textile sur ta peau. La garde de ton sabre en main. Le bruit du tatami qui crépite sous tes infîmes mouvement. L'odeur de renfermé, de cave et d'humidité, avec une pointe de transpiration et de sel. Ton souffle, chaud. Ta respiration, fraîche. Ressens toutes ces sensations et acceptes les pour ce qu'elles sont : des informations. Rien de plus, rien de moins. Un sabre est un sabre. La pression est une pression. Une pression n'est pas mauvaise, ni bonne. Il n'y a pas de Bien ni de Mal. Il y a le monde. OUVRE LES YEUX.

Elle lui ordonna. Elle voulait lui montrer le chemin. Le mener à la vérité qu'elle avait elle-même trouver. Quelque chose qui le changerait à tout jamais. Une sensation. Une révélation, tandis qu'il gouttait petit à petit sur le sol.

Mouillé, ou sec. Ensanglanté, brûlant, sous un rocher, avec un sabre dans tes tripes, ces informations restent des informations. Des rapports que fait le royaume à son maitre. Des voyants qui s'allument sur un panneau de contrôle kumojin. Que fais le roi ? Que fait l'empereur ? Ils DECIDENT. Le royaume peut-être embrasé. L'empire peut s'effondrer par la vermine, la maladine, la pestilence et le poison, des rebelles internes, des révolutions. Est-ce qu'un Empereur abandonne son trône et sa couronne ? Non. Il les sauve, ignorant les rapports, ces informations, et frappent au coeur du mal. Ton corps est un Royaume. Ton esprit est Roi. Aujourd'hui, je vous proclame DISTINCTS.

Elle lui envoya une projection de chakra douloureuse. Ce a quoi elle s'attendait ? Qu'il l'ignore complètement. Qu'il fasse fi de ses réflexes et mouvements involontaires. Qu'il apprenne à se maitriser dans son intégralité et sa plénitude. Tel était l'objectif de la méditation zen, tel était la nécessité pour tout samourai pour apprendre à choisir la rationalité sur les sentiments.

Que ton corps t'obéisse, à tout jamais.

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Mar 20 Oct 2020 - 21:30
La voix de l’Hyuga résonnait avec force dans l’enceinte de la salle d’entrainement. Sa voix, son rythme, le bruit régulier de ses pas … Les yeux fermé Mého était presque hypnotisé par cette étrange symphonie tandis qu’inconsciemment, à force de garder les yeux fermés, ses sens s’affutaient progressivement. Il l’entendait, il la sentait, sa présence était là sans l’être et alors qu’il s’était retrouvé si perdu autre fois, voilà qu’il pouvait presque voir la pièce dans laquelle il se trouvait.


-Lève-toi … -



Toph avait prononcé ses mots avec conviction et le corps de Mého avait eu un frémissement imperceptible tandis qu’il réprimait toute forme de mouvement. * Calme Toi …* Sa respiration déjà particulièrement lente venait encore de ralentir. Plongeant profondément au cœur de son esprit, s’était volontairement qu’il avait coupé sa conscience de la réalité. Il devait retrouver le calme … Il devait retrouver cet état qu’il avait touché du doigt déjà deux fois depuis le début de son apprentissage.


-Sflouch-


Protégé par sa baisse de fréquence respiratoire, Mého n’inspira pas l’étrange liquide qui lui avait été projeté au village. Évitant ainsi de s’étouffer tout bonnement face à l’intendante, le plus dur fut finalement de gérer tout l’aspect tactile et thermique de cette attaque des plus cocasses. * Putin ses froids ! Chut !!! concentre-toi * Afin de réussir l’exercice, il devait cloisonner esprit et corps sans pour autant les déconnectés. L’intendante avait par ailleurs frappé très juste en modifiant le type d’assaut utilisé ! Ajoutant la surprise aux sensations, le chunin qui s’était inconsciemment préparer à une nouvelle attaque Hyugesque était bien sûr entièrement pris au dépourvu par la nature aquatique de cet assaut.


-Ouvre les yeux-



Au niveau ordre contradictoire, l’Hyuga était une experte. Cherchait-elle vraiment a déstabilisé Mého ou voyait-elle simplement bien plus loin. Il était trempé, il était fatigué, les informations s’accumulaient lourdement tandis que son esprit semblait lutter à contre-courant pour trouver l’état tant recherché. L’esprit dominant le corps … Un royaume, un roi … Facile à dire tout ça. Il avait mal, il avait froid …. *Concentre toi ! * Il ne se parlait pas à lui-même, il s’hurlait littéralement dessus intérieurement. Cet état il le connaissait, comment avait-il fait déjà ? Lors de la cérémonie du thé d’entrainement, il n’avait pas autant de stress à gérer. Tout était calme autour de lui et s’était naturellement qu’il avait glissé vers cet état de conscience, il n’y avait rien de comparable.


Au cours de l’entrainement, c’était une tout autre paire de manche. Il allait littéralement perdre conscience … Toph avait fermé une bonne partie de ses tenketsus et à la moindre erreur il n’aurait plus pu tenir debout. Il n’avait pas le choix, il avait mal et pourtant, dans cet instant de détresse, tout son corps s’était relâché. Qu’avait-elle dit déjà ? De simples informations … La douleur, la fatigue, elles n’avaient pas disparue, son corps s’était simplement relâché. Il devait se relâcher. Accepté tout ce que son corps avait à lui dire et ne pas bouger.


La douleur fut pour la première fois transcendante. Il avait déjà les douleurs dormantes de son entrainement passé au sabre et s’il avait pu penser prendre cher avant, Toph s’était visiblement lâchée sur cette dernière attaque. Pour la première fois cependant, même s’il avait ressenti la douleur, il ne bougea pas. Il l’avait encaissé, il en subissait les conséquences et pourtant, vu de l’extérieure même Toph aurait pu douter de l’efficacité de son coup.
De longues secondes passèrent … Il était heureux de son succès mais là encore, il ne le laissait pas transparaître. Que pouvait bien penser Toph ? Était-elle satisfaite ?



- Aaaatchou !!


Le reniflement qui suivit l’éternuement fut tout aussi bruyant que son prédecesseur. Mého savait qu’il était sensible au froid mais, il fut quand même surpris bien que stoïque de cet éternuement. Il s’était probablement un peu trop relâché du fait de son bonheur.


*Mon dieu Toph va me tuer. *




Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 9:53
Meho était un élève intéressant. Loin de l'archétype, et fort différent de Toph, il n'en restait pas moins un élève doué malgré son extrême candeur. Il faisait des progrès indéniable - Toph avait été certaine qu'il aurait élevé la voix avec l'eau sur sa tête. Cela n'avait pas été le cas. Il avait réagit, certes, mais presque de la manière d'un maitre. Tout était absorbé en grande partie. Il semblait avoir bien compris comment déconnecter les décisions des sensations.

Pour autant, il éternua, rappelant sa condition d'élève. Cela... soulagea quelque peu Toph. Meho était donc un être humain, malgré tout, et pas un shinobi ennemi sous couverture d'infiltration pour l'exécuter. Elle eut un petit sourire.

C'est un début, Meho-san. Le monde qui t'entoure est un ensemble de sensation, il ne tient qu'à toi de maitriser parfaitement les réactions de ton corps. Travailles-y de ton côté. Lis de la philosophie zen, médites là-dessus. Je vais maintenant t'apprendre un art particulier. Celui du Iaido.

Toph fit une démonstration assez classique. Sabre au fourreau, elle dégaina et frappa en un éclair avant de ranger son arme. Le tout était d'une fluidité excessivement travaillée. La frappe en elle-même n'avait rien de spécifiquement puissant. Elle était rapide certes, mais même un sabreur aurait pu l'imité. Dégainer, par contre, était la clef de la démonstration.

Un samourai est prêt au combat plus rapidement que n'importe qui. Il s'entraine à dégainer, même si l'action en elle-même n'a rien d'extraordinaire. Mais par la persévérance, un samourai recherche la perfection dans tous les aspects de sa vie, et dans tous les aspects du combat. Le Iaido est un avantage infîme qui en découle. Cela n'augmentera pas la force de tes coups. Cela n'augmentera pas la vitesse de tes frappes. Cela ne te permettra pas de trancher du chakra non plus. Mais quand ton sabre sera au fourreau, cela sera comme s'il était dans ta main. Ceux qui ignorent ton art seront surpris. Ceux qui le connaissent le redouteront.

Elle lui montra l'exemple, d'abord au ralenti, avant de progressivement accélérer pour lui montrer comment tout était un, et un était tout.

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Sam 7 Nov 2020 - 17:07


Toph était-elle satisfaite de son élève ? Difficile à dire pour le chunin qui ne pouvait qu’attendre la réaction de la guerrière. Allait-elle le réprimer ? Ou allait-elle le féliciter ? Dur à anticiper et Mého ne pouvait que se laisser porter par un destin qui se révéla finalement être plutôt clément à son égard. Essuyant son visage d’un revers de manche, il redressa tant bien que mal un corps probablement perdu par les épreuves multiple qu’il ne cessait de subir. Lui qui pensait s’être reposé au cours des quelques minutes qui venaient de s’écouler, ce ne fut qu’une fois debout qu’il put comprendre avec étonnement que le stress mentale et physique ne disparaissait pas en un claquement de doigt.


Le sol tout comme Toph tournait autour de lui et il devait utiliser chaque fibre de son corps pour ne pas tomber à la renverse. Incapable de perdre son énergie en discussion ou en mouvement. Il ne répondit pas à Toph qui enchaina son discours avec confiance. Ils allaient enfin pratiquer l’épée ! C’était le moment qu’il avait attendu tout au long de cette journée et s’il y avait un instant pour ne pas craquer, c’était maintenant.


L’intendante s’écarta de quelque pas sous le regard attentif de son élève. Etait-il trop fatigué pour se rendre compte que l’entrainement avait déjà commencé ? Non, il venait simplement de faire face à un tout autre niveau de maitrise qui put même le déconnecter de son propre corps. Comment un mouvement aussi simple avait pu être aussi effrayant ? Possédant tout juste le niveau pour comprendre sans voir, le discours de Toph eut le mérite de le rattacher au sol. Se relâchant à mesure que l’intendante parlait elle comment ça à lui faire une démonstration bien plus lente et plus abordable pour un combattant de son niveau.


Dans un mouvement qui durait moins d’une seconde, chaque geste, chaque contraction était calculée au millimètre. Après avoir observé Toph à plusieurs reprises, son tour vint tandis que la jeune Hyûga l’observait de son œil expert.


*Vas-y Mého c’est ton moment … BOUGE ! *



Son corps criait mais il ne l’écoutait plus. Ses tenketsus avaient été fermé, son corps avait subît des impacts multiples, son esprit avait probablement surchauffé et pendant un moment il crut que qu’il n’arriverait pas à initier le mouvement. Lorsque sa main se décala enfin, il eut un léger sourire de satisfaction tandis qu’il touchait enfin au but de sa journée. Reproduire, il savait le faire et il comptait bien impressionner Toph par sa technique. Sa main se posa sur son katana ses yeux se levèrent comme pour fixer l’intendante et ….


*Bruit de chute*


Résumé du tour:
 



Dernière édition par Nihito Meho le Mer 6 Jan 2021 - 10:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

La lame de l'apprentit  Empty
Lun 9 Nov 2020 - 22:07
L'ai-je poussé trop loin dans ses retranchements ?

Telle fut la question de Toph tandis qu'elle observait la masse inerte devant elle. Mého était tombé au sol, comme une marionnette dont on avait sectionné les fils. Cela avait été un tantinet affolant, au début. Elle avait dérechef activé son doujutsu pour faire un rapide prognostic. Son coeur battait encore, c'était bon signe. Elle soupira. Il n'y avait qu'une seule chose à faire, bien entendu.

----------------------

Meho se réveilla là où il s'était effondré. Etait-ce un réveil immédiat, ou un réveil progressif ? L'histoire le dira... plus tard. Mais ce que l'Histoire savait, c'était que quelqu'un était là pour son réveil. Quelqu'un de petite taille, avec des yeux gris qui semblaient sonder son âme. Ce quelqu'un n'était néanmoins pas Toph. C'était un jeune Hyûga en kimono, un étudiant du dojo. Lorsqu'il aperçu que Meho se réveillait il s'adressa à lui.

Ah vous êtes réveillé ? L'intendant m'a demandé de vous remettre ceci.

Il lui tendit un parchemin. Il y avait quelque chose écrit à son intention dessus, d'une écriture rapide d'encre noire. Sans doute qu'elle n'avait pas trouvé de bureau ni son encre fétiche dans son dojo et qu'elle avait été pressée par le temps.

parchemin:
 

L'Etudiant lui donna de quoi se désaltérer avant de lui indiquer que le dojo était fermé depuis quelques heures, et qu'il n'allait lui non plus pas tarder à rentrer chez lui pour manger et aller se coucher. Il était juste resté à la demande de son illustre ainée et en avait profité pour passer le balais.

Spoiler:
 

_________________
La lame de l'apprentit  Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Nihito Meho
Nihito Meho

La lame de l'apprentit  Empty
Mer 6 Jan 2021 - 10:08

- Mr ? Mr ?

Les petites claques du serviteur finirent par réveiller le chunin encore nébuleux. Il avait mal mais il avait au moins récupéré un peu d’énergie. Le sol était encore humide sous lui … Jetant un coup d’œil à gauche puis à droite il put constater qu’il n’avait visiblement pas bougé de sa position initiale. Toph était partit et dans la salle d’entrainement, seul une jeune femme en kimono et lui était encore présent.


- Toph -sama vous a laissé un mot. La nuit va bientôt tomber je ne pense pas qu’elle reviendra.



Se hissant difficilement sur ses fesses, Mého tandis un bras fébrile à son interlocutrice. Saisissant finalement la dite missive il la déplia pour jeter un regard perplexe à son contenue. Il n’était pas difficile de comprendre que l’intendante avait bien d’autre responsabilité que de veiller sur un inconscient. Triste mais satisfait de sa journée il replia doucement le mot qu’il rangea ensuite dans sa poche.

Quelques longues minutes plus tard, il se leva enfin libérant visiblement par la même occasion la jeune femme de sa mission. Une fois les politesses échangées, il se mit en route vers une sortie qui lui parut vachement plus lointaine qu’à l’allé. Était-ce parce qu’il peinait encore à mettre un pied devant l’autre ? Surement ! Devenir un bushi n’allait pas être de tout repos, c’était à prévoir. Après plusieurs minutes de traversé vers la surface, il déboucha enfin sur l’air frais des montagnes et plus particulièrement des jardins Hyûga.

A sa vue les gardiens des lieux échangèrent de discrets regards amusés. Appuyé sur Ruyi sa canne improvisée, lui n’avait pas l’énergie de les foudroyer du sien, en cet instant une seule envie occupait toute ses pensées, PRENDRE UN BAIN.


…………. Le lendemain ………….



Les courbatures du réveil étaient presque plus douloureuses que celle de la veille. Il avait pris directement la route des terrains d’entrainement et ce ne fut qu’une fois sur place qu’il se décida à enfin s’étirer un tant soit peu. Après avoir fait craquer l’ensemble de son corps il dégaina enfin son sabre pour tenter la nouvelle technique qu’il avait appris. Ruyi à la main il ferma donc doucement les yeux laissant son chakra diffuser dans l’ensemble de la lame. Cette sensation, il la connaissait bien et lorsqu’il ouvrit les yeux, ce fut avec plaisir qu’il observa la petite lueur signe qu’il maitrisait maintenant bien cette dernière.


-On progresse !


Fin du RP pour moi aussi! MERCI POUR TOUT
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284

La lame de l'apprentit

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: