Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Convocation] - Kumo [M. Mairu]

Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 17:00
Convocation

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

C'est des pas assurés que tu te rends à ta première convocation au bureau du nouveau Raïkage. Tu te demandais ce qu'il pourrait bien te vouloir. Plusieurs idées fusaient dans ta tête mais lorsque tu te retrouves enfin en face de lui, c'est une nouvelle à laquelle tu ne t'attendais point qu'il te fait savoir : tu montais en grade.

De chuunin de longue date, tu passais jonin. Ne s'attendant pas à être promue aussitôt après la libération de Kumo et l'élection toute fraiche du nouveau dirigeant du Village Caché, tu restes un moment sans voix, ton regard doré ancré dans celui du Yondaime. Tu remarques d'ailleurs pour la première fois que ses prunelles étaient de la même couleur que les tiennes bien que celles-ci te paraissaient exprimer une profonde lassitude malgré l'air détendu que voulait laisser transparaître leur propriétaire. En prime, tu avais la sensation que le regard doré qui te toisait cachait une part d'ombre. Si on pouvait dissimuler qui on était véritablement à travers des attitudes, il était bien plus difficile de camoufler le reflet de son âme à travers son regard. Il fallait souffrir d'une maladie mentale comme toi pour être véritablement capable d'effacer son autre personnalité.

Le Yondaime devait certainement remarqué ta confusion que tu tentes de dissimuler en prenant la parole.

« - Merci pour la promotion Yondaime-sama mais n'importe quel kumojin soucieux de son Village aurait entrepris les mêmes choses. En ce qui concerne la forge, je me concentre pour le moment sur l'approvisionnement de notre stock d'armes qui avait été vidé durant l'occupation par le Teikoku. La Raffinerie était restée longtemps inactive à cause de sa destruction. Sa reconstruction est toute récente alors nous avons encore beaucoup à faire malgré une cadence élevée de production. En parallèle, je commence à prendre des commandes externes, car notre économie en a grandement besoin actuellement, mais ma priorité restera le besoin de notre Village. Tu marques un bref silence avant d’enchaîner. Je travaille aussi sur un projet personnel que je compte poursuivre avec votre accord. Il s'agit de la production d'armures pour nos shinobi. »

De nouveau, tu marques un léger silence avant de se lancer dans des arguments pour tenter de convaincre le Raïkage d'adhérer à ton projet qui était certes personnel mais qui était pour la sécurité de ceux qui protégeaient ton Village que tu chérissais tant.

« - J'ai pu constater au fil des années que nombreux de mes camarades ont une certaine lacune en défense, par manque d'expérience mais aussi parce que leurs capacités ne leur permettent pas toujours de se défendre de façon optimale. Alors, je pense que les équiper d'une armure légère mais solide pourrait les aider. Bien entendu, le port de celle-ci ne sera pas obligatoire mais juste facultatif. Qu'en dites-vous ? »

Tu trouvais fort dommage ne pas profiter de la forge et de la capacité de ton clan pour renforcer la défense de ceux qui en avaient besoin.

Accordant plus d'importance à ton travail à la forge qu'à l'encadrement des novices, tu avais complètement oublié le point sur la prise en charge d'une équipe …

_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Lun 17 Aoû 2020 - 5:53


Plongeant ses iris dans ceux de Mairu, depuis leur première rencontre, elle paraissait beaucoup plus calme et réfléchie, ce qui le laissait perplexe. L’ayant perçu comme étant quelqu’un d’animé, il devait avouer être déjà intrigué par ce fameux personnage qui n’avait eu aucun mal à lui dire sa manière de penser. Était-ce quelque chose qui s’était produit sur le coup de l’émotion ?

Songeur, il se contenta d’écouter pour approfondir sa connaissance de celle-ci. Après tout, elle avait un profil assez intéressant qui valait la peine d’être découvert. Du peu qu’il avait vu d’elle, l’action semblait être sa pièce maîtresse. Loin des réflexions trop longues, au regard de ses paroles lors de l’assemblée et des points qu’elle amenait, il pouvait presque y lire un profil technocrate et assez visionnaire. Après tout, elle avait déjà entamé la reprise de la Forge et gérait déjà des contrats vers l’étranger, ce qui était très intéressant. Or, comme si ce n’était pas suffisant, l’idée de commencer à produire des armures capta son attention…

Sur le coup, Raizen se mis lentement à réfléchir, voyant nettement l’enjeu dont elle faisait référence. Toutefois, était-ce possible d’avoir des armures résistantes, mais non encombrantes ? C’est justement ce que son expertise saurait lui révéler…

-C’est moi qui te remercie Mairu… D’ailleurs, si tu le permets, tu peux m’adresser par mon prénom, ce sera plus simple sachant que nous risquons de devoir travailler de plus en plus souvent ensemble.

Ne se gênant pas de révéler ses objectifs, il entama dès lors son analyse :

-Avant de discuter de l’approvisionnement externe, en avons-nous suffisamment pour justifier l’export de nos ressources ? Parmi les projets que je prévois pour Kumo, le renforcement du village en fait grandement partie, ce qui nécessitera forcément d’utiliser les nombreux bienfaits de la forge pour minimiser les attaques possibles vers notre village en solidifiant nos défenses.

Poursuivant, il ajouta :

-Par contre, si tu penses pouvoir soutenir la cadence externe et interne à l’aide de ton équipe, le tout pourra être nettement bénéfique. À ce sujet, j’aimerais que tu me donnes deux indications.

Étant très proactif, Raizen ne tournait pas autour du pot, s’adaptant plus ou moins au style de Mairu tout en dévoilant une facette de lui très visionnaire et productive.

-As-tu besoin de plus de soutien au sein de la forge, que ce soit en termes de ressources humaines ou autre ? Il est toujours possible d'agrandir celle-ci, surtout si les rénovations ne sont pas totalement terminées.

Marquant une brève pause, il précisa :

-En second lieu, d'où viennent actuellement les demandes d’approvisionnement en armement ? Je pense que tu sais autant que moi que les autres pays ont dû s’adapter en l’absence de nos forges. Ainsi, je serais curieux de savoir d'où viennent les commandes pour avoir une visibilité politique et stratégique.

Après tout, il pourrait ainsi faire pression ou plutôt utiliser ce genre d’informations pour comprendre les mouvements du Yuukan. Si s’accaparer du monopole de production d’armement au sein du Yuukan était utile d’un point de vue économique, c’était aussi pertinent pour émettre des politiques visant à mettre pression sur les autres territoires moyennant certains avantages… Lui-même ayant pensé faire des partenariats, certaines conditions étaient toutefois pertinentes à clarifier. Mieux encore, il pouvait aisément percevoir quel pays s'apprêtait à faire une guerre en fonction des variations des commandes.

-D’ailleurs, désires-tu un thé ?

Alors que la pièce commençait à se remplir d’un arôme digne des meilleures herbes Hayashijines, on pouvait clairement voir que Raizen était préparé à recevoir quelqu’un pour une longue discussion.

Dès lors, un clone de sa propre personne entra dans la pièce avec deux coupes qu’il se fit un plaisir de remplir avant de disparaître. Après tout, demander à des Kumojines de venir le servir au lieu de s’occuper de l’entretien du village ne faisait pas partie de ses projets pour le moment, surtout qu’il aimait prendre le temps de concocter un thé. Ainsi, il se concentra calmement dans cet art afin d’offrir la meilleure expérience visuelle et gustative à la Metaru.

-Pour tout ce qui est des armures, c’est une très bonne idée, surtout si de ton expertise, tu penses pouvoir concevoir quelque chose de suffisamment léger et robuste. Le tout pourrait nous donner de grands avantages bien que le poids lié à leur port peut être encombrant. Ainsi, de quelle manière visualises-tu le tout ?

Se demandant si elle voyait une armure complète et légèrement encrombante ou plutôt des attaches métalliques protégeant les zones vitales, il était curieux de voir son savoir-faire à l’oeuvre. Mais avant, il devait lui poser une question.

-D’ailleurs, pendant que nous y sommes, connais-tu l’existence de l’institut scientifique à Kumo ?

Lui révélant des informations confidentielles, il n’avait aucun mal à le faire puisqu’il la jugeait suffisamment importante et haut gradé pour recevoir ce genre d’informations, surtout que celle-ci pourrait grandement l’aider à mettre de l’avant ce projet qu’elle avait.

Dès lors, Raizen freina le rythme de ses demandes pour porter toute son attention sur les deux tasses qu’il venait de servir. L’invitant ainsi à se servir, il comptait l’accompagner pour sa première gorgée. Par coutume, il avait pour habitude de garder un contact visuel avec les invités pour vivre cette expérience gustative en leur compagnie. Selon lui, c'était là une autre manière d'amorcer un dialogue qui risquait d'être intéressant.


_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Lun 24 Aoû 2020 - 12:15
Convocation

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

« - Si tel est votre souhait, je ferai l’effort de vous tutoyer mais veillez m’accorder le temps d’y parvenir naturellement s’il vous plaît. »

La requête du Raïkage était pourtant très simple mais il te sera très difficile d’y accéder. En effet, si le tutoiement était quelque chose que beaucoup adoptaient avec aisance envers quiconque, pour toi, c’était un signe de non-respect ou de familiarité inappropriée si celui-ci était employé envers quelqu’un de plus âgé ou de plus haut gradé. Le Yondaime devait non seulement être plus âgé que toi mais, en prime, il était aussi l’être le plus haut placé du Village Caché des Nuages. Il te serait donc bien difficile de le tutoyer. Même si vous finiriez par être assez proches, tu n’étais même pas certaine de pouvoir de le tutoyer car, pour toi, la hiérarchie primait sur la familiarité. Tu étais le genre de personne à tutoyer même sa meilleure amie si elle t’était supérieure hiérarchiquement. Un comportement que l’on pourrait assimiler à un désir de mettre une barrière entre toi et l’autre mais, en réalité, celui-ci était juste le fruit de ton éducation. Au sein de ta famille, les jeunes vouvoient les plus âgés. Tu vouvoyais tes propres parents tout en étant pourtant très proches d’eux.

« - Je suis ouverte à des demandes externes mais jusqu’ présent je n’ai reçu aucun contrat qui mériterait votre attention, Yondaime-sama. Juste quelques commandes des collectionneurs et des amateurs d’armes blanches. Ce qui me laisse donc le temps d’approvisionner notre stock. En poursuivant la cadence de production actuelle, je pense que notre approvisionnement personnel sera terminé d’ici la fin du mois. Il n’y a nul besoin d’agrandir la forge, ni d’effectifs supplémentaires actuellement. La surproduction est à éviter car cela nous pousserait à vendre nos produits à des prix bas ; ce qui ferait alors effondrer leur valeur malgré leur excellente qualité ! Et, ce n’est du tout souhaitable ! La braderie ne sera bonne, ni pour notre économie, ni pour la réputation de notre forge ! »

Il y avait bien cette demande de Shaarkan pour sa collaboratrice amejine qui pourrait intéresser le Raïkage mais aucun contrat n’a été passé à ce jour. Tu pensais même que tu n’entendrais plus parler de cette histoire alors il n’y avait aucune raison d’en parler aujourd’hui.

« - En ce qui concerne le renforcement de notre Village, ceux de mon clan n’attendaient qu’un nouveau Raïkage soit en place pour lui dévoiler de ce nous projetons de faire afin de renforcer nos défenses. L’attaque surprise du Teikoku a révélé que Kumo est une véritable passoire. Il est plus qu’urgent de remédier à ce problème ! Surtout avec ce qui se passe actuellement avec l’Homme au Chapeau … Avec votre accord, je vais vous organiser une entrevue avec ceux de mon clan afin que nous puissions aborder le sujet, tous ensemble. »

Le renforcement des murs du Village Cahé des Nuages ne te concernait pas uniquement. C’était à la Communauté des Anciens du clan Metaru de dévoiler le projet, qu’on pouvait qualifier de clanique, au Raïkage.

« - En ce qui concerne mon projet d’armure. Cette dernière sera adaptée au souhait et à la capacité physique de son porteur. Rien ne sera figé. Si la personne ne souhaite qu’une protection partielle alors elle n’aura que des protections au niveau des zones vitales et les plus exposées. Et pour ceux qui désireront une armure intégrale, la masse de cette dernière sera adaptée au physique de la personne qui la portera afin que celle-ci ne la handicapera pas dans ses mouvements … Je suis consciente que plus une armure est légère, moins elle sera résistante mais je ferai en sorte d’équilibrer la légèreté et la robustesse. Une armure incapable d’arrêter un coup d’épée basique n’est pas une armure ! »

Ton projet était donc de pouvoir offrir la possibilité aux shinobi kumojin qui le souhaiteraient de porter une armure sur-mesure.

Réaliser une amure adaptée à chaque corpulence demanderait beaucoup du temps si on devait procéder de façon traditionnelle, c’est-à-dire en frappant le métal, mais tu comptais fabriquer l’armure à la Metaru, c’est-à-dire directement sur le porteur. Chose plutôt aisé pour un manipulateur de métal. Un simple toucher suffirait à ce dernier pour équiper la personne mais il faudra ensuite trouver le juste équilibre entre le poids et la résistance du métal afin que l’armure protège sans handicaper son porteur. Il sera également nécessaire que l’armure puisse être retirée et remise facilement par son porteur lui-même. Le but n’étant pas de fabriquer une armure à usage unique.

Mettre en place un prototype d’armure répondant à toutes les exigences te demandera du temps et de la réflexion mais quelques tests pratiques seront également nécessaires.

Tu prends le temps de saisir d’une des tasses de thé servi par le Raïkage avant de poursuivre, plongeant ton regard dans celui de ton interlocuteur.

« - J’ai appris récemment que l’Institut Scientifique se trouvait au sous-sol de la Complexe Scientifique et que celui-ci était composé des chercheurs et des scientifiques dont l’objectif est de garantir une avancée scientifique. »

Des informations que tu avais appris dans un courrier signé par un certain NK qui avait souhaité aider ton clan à mettre à l’abri les citoyens lors de la désertion suspecte des hijin de Kumo. Des initiaux que tu n’avais pas réussi à déchiffrer à ce jour. La curieuse que tu étais n’avait pas pu s'empêcher d’explorer à droite et à gauche afin d’en apprendre davantage sur cet institut mais aussi sur la personne qui t’avais révélé son existence mais tu n’avais rien trouvé sur l’unité secrète et tu avais trouvé plusieurs noms avec NK comme initiaux. Ajourd’hui, tu allais peut-être en apprendre davantage sur cette unité scientifique qui pourrait certainement collaborer avec la forge afin de mettre en place des projets fort intéressants pour la défense de Kumo et l’équipement de ses shinobi …

_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 1:09

Étant assez attentif, plus elle parlait et plus Raizen arrivait à comprendre plus ou moins la façade de la Forgeronne de Kumo. Cette femme semblait transparente, suffisamment intelligente pour y comprendre les fonctionnements du commerce , mais aussi d’un village, Raizen réalisait qu’il avait fait le bon choix en la convoquant. Rien qu’en observant le constat qu’elle venait de faire, elle avait pris le temps de faire ses devoirs, ce qui témoignait de sa maturité, mais aussi de son influence au sein de son clan, mais aussi de son entourage.

-Très bien pour tout ce qui à attrait aux contrats. Simplement, dans un contexte comme celui-ci, il est important de s’assurer que ceux-ci ne soient pas litigieux, autrement, nous pourrions être accusés de prendre parti en fournissant des armes aux mauvaises personnes. Qui plus est, au-delà d’y terminer notre approvisionnement, il nous faudra aussi pouvoir soutenir une possible guerre qui arrive.

Annonçant ce sujet pour la première fois, Raizen était froid, mais transparent :

-Lors de mon séjour à Hayashi, j’y ai rencontré les membres de ce que je catégorise comme étant la Coalition. Cette information est pour le moment confidentielle et sera exposée à tous, mais globalement, les trois villages shinobis et le Teikoku combiné aux indépendantistes forment désormais une alliance visant à vaincre l’homme au chapeau. Je doute que tu en aies eu l’opportunité, mais celui-ci cherche à réveiller les Dieux et à ce jour, tous les éléments nécessaires pour se préparer au pire sont à prévoir. Par conséquent, il vaut mieux prévenir que guérir et produire des réserves quitte à les entreposer sans les vendre pour prévenir cette situation. Sinon, tu te demandes pourquoi avoir rejoint la Coalition si celle-ci implique le Teikoku, saches que c’est de cette manière que nous avons appliqué de la pression externe alors que la rébellion prenait de plus en plus naissance… Dans un sens, c’est peut-être même ce qui nous a sauvés d'une guerre.

Poursuivant, il comptait rebondir sur le reste :

-C’est aussi pour cette raison que je suis tout à fait aligné avec le projet de ton clan visant à renforcer le village. J’en fais aussi ma priorité. Pour en avoir aussi discutée avec Metaru Itagami, sachant que vous faites partie du même clan, je pense que vous serez respectivement amené à collaborer que ce soit dans la production et dans l’élaboration d’un tel projet. Par conséquent, je pense qu’une réunion avec tous les partis prenants pourrait être idéale pour mettre le projet renforcement de Kumo en marche.

N’étant pas quelqu’un qui accordait sa confiance facilement, ce n’était pas pour autant qu’il ne savait pas déléguer. C’était un peu comme savoir tester les gens. Il le faisait, parfois sans s’en rendre compte et parfois en toute connaissance de cause…

-Sinon, je t’accorde le feu vert pour le projet des armures. Tu pourras commencer les premiers prototypes sur quelques Kumojines afin d’en voir le rendu. Si le tout se passe bien, ce que je ne doute aucunement, tous les shinobis devront s’équiper adéquatement à la forge, ce qui demandera possiblement une hausse de la production. Ainsi, n’hésite pas à me tenir au courant s’il te manque quoique ce soit pour compenser le tout.

Puis souriant, il ajouta :

-Concernant l’institut scientifique, cette unité secrète est notamment celle qui a créé les fameuses oreillettes qui t’ont permis de communiquer avec nous. Développé par un dénommé Metaru Kenshin que tu as peut-être connu, je pense qu’il serait intéressant qu’une fois les prototypes réalisés, que ceux-ci puissent les examiner de manière à tester les limites des armures afin de mieux évaluer leurs aptitudes. Si l’on veut, c’est une unité de scientifique, mais aussi d’innovateurs qui seront au coeur de nombreux projets. Ainsi, bien que j’ai confiance en tes aptitudes de création, collaborer avec eux ne pourra faire que renforcer nos liens et accélérer les choses.

Le travail collectif était important, Raizen savait mieux que quiconque l’importance associée au fait que les piliers du village communiquent entre-elles.

-J’aimerais d’ailleurs à cet égard que nous reprenions le projet de l’oreillette. Sachant que celle-ci est composée de métal, mais à un mécanisme particulier, il est fort probable que la forge soit impliquée dans sa production.

Terminant ainsi sur cela, Raizen était passé à travers de nombreux projets, sans forcément trop s’y attarder. Si Mairu pouvait commenter ou critiquer le moindre élément, elle savait dorénavant que Kumo avait rejoint la Coalition, qu’il était aussi important de faire attention aux gens à qui le village vendait des armes, tout comme il fallait tout faire pour renforcer le village. Elle savait dorénavant qu’elle devrait collaborer tant avec Itagami qu’avec l’Institut scientifique pour le renforcement du village, le projet des armures et celui du développement des oreillettes. Toutefois, elle demeurait la meneuse principale sur le projet des armures, l’institut ne serait présent que pour faire des tests visant à délimiter les aptitudes offertes par les armures.

-Autrement, as-tu des questions pour moi ?

Calme, Raizen lui laissait le champ libre pour s’exprimer sur le sujet de son choix avant de terminer sur le dernier élément important à prendre en considération.

_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 17:07
Convocation

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

Tout en écoutant le Yondaime, tu dégustais le thé que le clone de ce dernier avait minutieusement préparé. Un breuvage qui avait su te surprendre par sa saveur exquise alors que tu t’attendais à une boisson à peine buvable. Tu reconnaissais que le Meikyû avait du talent dans la préparation de ton breuvage préféré. Tu demandais alors jusqu’où s’étendait le talent de cet homme que tu connaissais si peu mais l’heure n’était pas à nourrir ta curiosité personnelle.

« - Je comprends votre prudence Yondaime-sama. Rassurez-vous, aucune commande d’une faction étrangère ne sera validée sans votre accord ! »

Tout comme le Raïkage, tu désirais éviter tout conflit par manque de prudence de ta part. Tu ignorais comment ton prédécesseur gérait les affaires concernant la Raffinerie mais tu ne comptais valider le moindre contrat avec un groupe important sans l’accord de celui qui était à la tête du Village Caché des Nuages. Bien que tu fusses à la tête de la forge, tu ne pensais avoir le droit de valider seule un contrat qui pourrait impacter le Village, voir le pays entier. D’autant plus que le Yondaime Raïkage paraissait avoir une bien plus large connaissance du Yuukan, dont les autres Villages Cachés, que toi qui n’avais jamais posé les pieds en dehors de Kaminari.

Le Meikyû te fait part de l’existence d’une Coalition entre les Villages Cachés, L’Empire du Feu et des factions indépendantes à travers le Yuukan. L’Homme au Chapeau – dont tu avais connaissance de la puissance monstrueuse – vous forçait à travailler ensemble. Pour éviter la défaite, il semblerait que vous n’ayez pas d’autre choix que de collaborer. D’après Raizen, c’était peut-être même cette alliance qui avait forcé le Teikoku à abandonner Kumo sans violence. Ce qui tenait plutôt la route.

Tu prends le temps de vider ta tasse de thé avant de reposer le récipient vide. Restant débout, tu fixes de nouveau le Raïkage de ton regard doré.

« - Je vois. Nous sommes donc contraints de collaborer avec le Teikoku ! »

Ton timbre attestait que l’idée ne t’enchantait guère mais que tu l’acceptais tout de même car tu n’avais pas le choix. Pour le bien de ta patrie, tu étais prête à mettre de côté ta rancœur et ta fierté. Et puis, tant que tu ne te retrouveras pas seule face à Yamanaka Rei, tout ira bien. Du moins, tu l’espérais. L’autre toi était si imprévisible et incontrôlable qu’elle serait capable de tout anéantir en un instant.

« - Ne vous en faites pas pour notre réserve d’armes. Je m’assurerai personnellement que nous ayons en permanence de quoi nous défendre pour les années à venir ! »

La forge était après tout là pour équiper l’armée kumojin avant tout.

« - Je vous teindrai au courant de la réunion avec les miens afin de discuter du renforcement du Village. »

Tu avais bien compris que le Raïkage t’invitait vivement à collaborer avec ta cousine Itagami mais depuis que tu avais appris qu’elle était à l’origine de la destruction de la forge, tu n’avais plus autant confiance en elle. Bien sûr, tu savais que jamais elle n’œuvrerait contre Kumo mais elle t’avait tellement déçue. Tu te demandais si elle avait dit la vérité au Yondaime mais ne désirant pas parler d’elle, tu préférais ne pas poser la question. Et puis, tu ne tenais pas à la dénoncer. C’était à elle de se dénoncer, comme elle l’avait fait avec toi.

« - En ce qui concerne l’Institut Scientifique, étant donné que j’ai votre accord, je vais me rapprocher de celui-ci pour divers projets à venir, en plus de l’armure et l’amélioration de cette fameuse oreillette. Auriez-vous des noms à me donner ? Savoir à qui m’adresser m’aiderait fortement. »

Kenshin n’était malheureusement plus de ce monde et à part lui, tu ne connaissais personne qui œuvrait au sein de cette institution qui semblait très secrète. Avant aujourd’hui, tu ne savais même pas que ton feu cousin travaillait pour l’Institut Scientifique.

« - Effectivement, j’ai une question pour vous : est-ce un thé traditionnel de votre pays natal ? Fais-tu tout en désignant du regard la tasse vide que tu avais reposée. »

Cette fois, c’était l’amatrice de thé qui s’exprimait …

_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~


Dernière édition par Metaru Mairu le Jeu 17 Sep 2020 - 17:19, édité 3 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Convocation] - Kumo [M. Mairu] Empty
Jeu 24 Sep 2020 - 3:54


Observant avec attention le comportement de la manieuse de métal de Kumo en lien avec le Teikoku, il savait pertinemment que sa réaction en dirait long au regard de la haine qu’elle avait jadis exprimée par rapport à ce peuple. Or, c’était important qu’ils puissent passer outre s’ils voulaient ressortir gagnants d’une telle alliance, d'autant plus qu'ils s'étaient plus ou moins pliés à toutes leurs demandes telles qu’ils l’avaient demandé, et ce, sans broncher… Ainsi, il était difficile de les incendier davantage pour une situation qui était maintenant terminée.

Par chance, même si son timbre de voix témoignait un dégoût ou plutôt une colère masquée, elle semblait pouvoir s’y faire, témoignant ainsi du fait qu’elle pouvait passer outre ce genre de situation. Nécessitant beaucoup de maturité, que ce soit dans sa gestion des contrats ou de sa colère, elle démontrait des qualités relativement intéressantes qu’il comptait continuer d’observer.

Ne cachant aucunement son désir de l’avoir au sein du conseil du village, il attendait toutefois un moment ou plutôt un instant qui lui permettrait de confirmer l’impact qu’elle pouvait avoir pour le village.

Trop tôt pour précipiter la moindre invitation au sein du conseil, Raizen savait mieux que quiconque que ce genre d’éléments se méritaient. Après tout, si elle avait mérité son rôle de directrice, faire partie du conseil du village était une autre sphère et strate pour laquelle seules ses actions parleraient pour elle. Ainsi, Mairu tout comme les autres futurs membres devait montrer à quel point le village était clé et important pour eux sans pour autant en oublier le système dans lequel ils vivaient… Après tout, certaines décisions pouvaient paraître adéquates, mais pouvaient tôt ou tard jouer en défaveur du village et du pays. De ce fait, il était important pour lui de voir de quelle manière elle comptait s'illustrer pour convaincre le village…

-La confiance est une clé importante Mairu, donc que ce soit pour les contrats, les réserves d’armes ou les réunions, je compte te faire confiance sur ces éléments. Tiens-moi au courant au moindre doute et si tu as besoin de faire valider le moindre élément.

L’autonomie étant importante, Raizen préférait déléguer les projets clés aux gens de confiance pour pouvoir agir comme décisionnaire ou guide. Chef d’orchestre du futur de ce village, il espérait ne pas faire fausse route. Si jamais ils réalisaient qu’ils ne prenaient pas la bonne direction, il comptait aussi sur eux pour lever la main. Après tout, la communication était primordiale…

-Quant à l’institut pour la fameuse oreillette, pour le moment, il n’y a aucune direction claire de la personne qui prendra la relève pour NK. Je sais simplement qu’il est en train de mettre en place un système d’intérim temporaire surtout que l’institut risque de changer. Si pour le moment elle était secrète, elle sera un peu plus connue au sein de Kumo pour maximiser le partage et briser le secret. Même si certaines de leurs enquêtes demeurons hautement confidentielle, elle gardera tout de même sa prestance technologique et la santé pour attirer les talents au sein de notre village pour générer de la mobilisation interne. Donc, n’hésite pas à te présenter au sein de l’institut et à aller au dernier étage sous-terrain, quelqu’un t’y accueillera et te redirigera à l’intérieur à la personne responsable.

Observant du coin de l’oeil le dossier de l’Institut, celui-ci était le plus compliqué à insérer dans la refonte puisqu’il avait toujours été plus ou moins préservé secrètement. Ainsi, il n’existait plus autant de scientifiques qu’il en existait jadis pour prendre la relève que cette facette du village avait besoin…

-Sinon, tu as raison pour le thé, c’est bel et bien un thé de Kaze, mais pas le thé le plus symbolique des thés Kazejines. Si on veut, celui-ci vient de la frontière entre Hayashi et Kaze, ce qui donne aux feuilles un délicieux mélange des deux régions dû au climat différent. Si tu veux, nous aurons l’occasion de goûter d’autres thés une prochaine fois, j’ai une importante collection et c’est toujours plaisant pour moi de pouvoir prendre le thé avec quelqu’un qui partage cet amour pour cette boisson.

Terminant sur ce sourire, il salua ainsi la Metaru d’une invitation future à prendre le thé ensemble. Après tout, jamais Raizen ne reculait devant la possibilité d’échanger sur le thé.

Spoiler:
 

_________________
[Convocation] - Kumo [M. Mairu] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

[Convocation] - Kumo [M. Mairu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: