Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Coeur ouvert [Masami]
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 13:43 par Oterashi Yanosa

» [Mission B]La chasse au sanglier [Pv : Gozan Arukisa & Akiyama Tatsuya]
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 13:28 par Gozan Arukisa

» 08. Demandes diverses
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 13:14 par Chiwa Aimi

» 03. Changer de zone
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 13:06 par Aditya

» Le long des alysses
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 13:01 par Aditya

» Fin de l'Event n°5
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 12:01 par Gozan Arukisa

» Echos du futur [Teruyo]
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 11:09 par Oterashi Yanosa

» 08. Autres demandes techniques
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 10:50 par Chiwa Aimi

» 07. Demandes liées au commerce
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 10:40 par Chiwa Aimi

» A nouveau de vassal à Seigneur [Masato]
La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] EmptyAujourd'hui à 10:11 par Hyûga Tsuyoshi

Partagez

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 0:26






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ ft. UZUMAKI GOZEN


La belle Urahi était resplendissante lorsque le soleil se levait, une petite averse avait souvent lieue, arrosant les plantes des diverses habitations et déposant sur ces dernières ces petites gouttes de rosées que l'on peut observer le matin. Et une fois ce phénomène passé, voilà que les abeilles se réveillent pour aller butiner de bon matin les fleurs gorgées d'un pollen appétissant. Pour observer ce phénomène il fallait se rendre aux divers coins verts de la ville, là où les fleurs poussaient ou alors devant certaines habitations où résidences, même privées. Afin d'assister au festin des abeilles, de ses abeilles, Yuan était toujours levée très tôt et se rendait de plus en plus souvent auprès de ces endroits fleuris.

Elle qui était toujours vêtue de ses tenues affriolantes avait opté ce matin là pour un leger kimono en toile qu'on utilise habituellement pour rejoindre des sources chaudes. Un kimono nacré enroulé de tissus verts aux couleurs de l'Empire qu'elle servait loyalement et ses cheveux attachés en une longue tresse comme elle en avait l'habitude. A cette heure ci mis à part les commerçants et les soldats en service, personne n'est habituellement réveillé et du moins personnes ne rôdent dans les domaines fleuris de la capitale, normalement.

L'Aburame vivait seule et donc quitter son domicile de cette façon ne dérangeait personne, après tout personne ne l'attendait donc elle était libre d'observer le festin de ses insectes pendant des heures si elle le souhaitait, elle savait que personne n'allait la déranger et après tout qu'est-ce que ça pouvait bien faire aux gens qu'une soldate en repos profite de la flore du domaine? Accroupie auprès d'un petit terrain de terre et couvert d'herbes et de fleurs en tout genre, Yuan était silencieuse, comme si sa présence était effacée. Elle regardait les abeilles et les bourdons bourdonner en harmonie en butinant les fleurs et favorisant la reproduction de ces dernières en allant de fleurs en fleurs. Parfois les gouttes de rosées étaient bien trop lourde pour ces pauvres créatures qui tombaient sous le poids, et Yuan, attentive venait les récupérer du bout de son index tendu, pour les remettre en place au sein même de la stigmate, entourés par les pétales et les sépales qui formaient un ensemble qu'on nomme corolle et calice.

Mais une présence parasite embêtait Yuan, alors qu'elle replaçait doucement une petite abeille, son intuition la fit se tourner vers l'entrée du domaine, comme si elle se sentait observée. Mais habituellement personne ne passait par ici, sauf ce jour là il semblerait. Yuan semblait reconnaître l'individu puisqu'il était un de ses supérieurs et surtout un homme qu'elle connaissait depuis son entrée dans l'Empire naturellement. Bien que l'Aburame et l'Elementaliste ne s'étaient pas fréquenté plus que ça, ils savaient au moins leurs prénoms et leurs grades. Silencieuse, son air réservée et peut-être timide refaisant surface, elle ne dit rien et restait accroupie, les manches de son kimonos légèrement descendue au niveau de ses épaules dévoilant donc ces dernières et le haut de son buste nu, ses deux ambres lui servant de yeux tournée vers le visage de Uzumaki Gozen.








_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 17:20
  1. « Guerrier:
    Littéraire. Relatif à la guerre, aux armes : Exploits guerriers. Marche guerrière.
    Qui a le goût de la guerre ; belliqueux : Peuple guerrier. »


Allongé sur l'herbe, les bras derrière la tête présentant une position qui convient à sa bonne détente journalière, l'homme fixe le ciel sans grand intérêt pour ce dernier. L'esprit divergeant dans de nombreux aspects de sa vie présente, l'Uzumaki reste concentré sur quelque chose en particulier. Du moins, quelqu'un. Elle était belle, démontrant une fraicheur jouissive qu'il n'avait encore jamais aperçu auparavant. Le belliqueux ayant jadis affiché une mine austère et ne cherchant jamais à faire connaissance avec les autres mis à part sur le champ de bataille avant de les abattre, est désormais un nouvel homme. Il y avait eu cet incident durant la nuit, là où il a déjoué une mutinerie de Hijin souhaitant profiter de l'absence de l'Empereur pour agir en son nom sans la moindre gêne. Et également sa décision de retrouver Yamanaka Rei, qui s'est soldé par une mission jusque là secrète et de laquelle il vient de rentrer.

De sa longue longévité, le Guerrier s'est montré déterminé à de mainte reprise dans ses prises de décision. Toujours sûr de lui, prêt à en finir avec bon nombre d'individu, l'homme n'a jamais été exposé à un quelconque sentiment bienfaisant. Pour lui, tuer était son quotidien. Obéir aux ordres et se défendre de ses détracteurs, voilà ce qui le faisait vivre. Désormais, le voilà libre de toute obligation violente maintenant que l'Empire du Feu est réel. Sa crainte de se faire retrouver par les bourreaux de son clan a disparue et son envie de devenir un nouvel homme est belle et bien sur le point de se réaliser. Cependant, cette transformation tant physique que psychologique bute sur un seul et unique l'aspect, les sentiments passionnels.

C'était il y a maintenant plus d'un an, lorsque la citée des Nuages fut conquise par le Feu. Ils s'étaient trouvés à Hi. Seulement de brèves paroles, pour laisser le glacial Uzumaki charmé par celle qui réussit à faire fondre sa carapace haineuse. Sa peur de devenir faible mettant en cause l'accès à ces sentiments que les plus bienveillants considères comme important n'est plus, grâce à elle. Et cela fait désormais plus de 30 minutes qu'il s'est allongé non loin du bosquet proche duquel elle s'est accroupie.

De longues minutes le poussant à se poser des questions sur lui-même, elle, ce qu'elle pense de lui ou ce qu'il peut bien faire pour pouvoir l'intéresser. Un instant il se trouve totalement stupide. Pourquoi fait-il cela ? Lui le guerrier élémentaire ne laissant que cendres et dévastation derrière lui. L'a t-elle piquée en plein cœur malgré les quelques minutes passées ensemble lors de leur première rencontre il y a de cela une année entière ? Pourquoi n'arrive t-il pas à l'oublier ? Et sans s'en rendre compte, son cœur et son corps le guident à elle, faisant accélérer son pouls pour le laisser planter là, face à celle dont il ne trouve mot pour la qualifier, Aburame Yuan.

« Bonjour Yuan-chan. Quelle belle journée de printemps ... » dit-il le regard levé vers le ciel dégagé, baigné par la lumière de l'astre céleste. Et le temps de quelques secondes, en ne la regardant pas, il se sent comme soulagé d'être venu la voir. Mais ne sachant pas quoi dire à la femme qui lui fait découvrir ce genre de sentiment, le Balafré ne sait pas comment s'y prendre, laissant un silence semblant éternel se créer entre eux.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 17:44






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


Le chant des oiseaux de Urahi qui venaient de prendre place dans les arbustes du petit bosquet tranchait le silence qui régnait entre le duo pendant un petit moment. Oh en revoyant le visage du balafrés quelques souvenirs lui revenait en tête, il est vrai qu'elle n'a jamais noué de lien avec ses camarades de l'Empire mais elle se souvenait parfaitement des personnes avec qui elle a discuté au moins une fois, et tout particulièrement de lui, quelque chose lui avait plu. A cette époque là elle était encore folle amoureuse de l'homme qui est à la tête de son clan, éprise d'un homme qu'elle ne rencontrerait sûrement jamais ce qui lui avait empêché de créer une nouvelle relation avec l'Uzumaki.

État affectif dû à des émotions. Ou plutôt sentiments, ceux qu'elle ressentait à l'égard de cette homme était encore incertains, ses émotions s'entremêlaient entre elles et elle ne savait plus où se placer, continuer de courir après un homme qui ne la connait pas ou tenter d'apprendre à connaître l'homme qui n'arrivait pas à l'oublier depuis déjà plus d'un an. L'affection et la bienveillance qu'elle éprouvait envers Gozen n'était pour le moment que naissantes et ne saurait tarder à devenir de plus en plus grande si ce dernier veut bien contribuer à les faire grandir.

Accroupie auprès du parc aux fleurs, l'Aburame se sentait observée mais ne disait rien pendant un long moment, ses insectes eux savaient déjà qu'une autre source de chakra était présente mais Yuan n'en faisait rien et continuait d'observer son rituel matinal. Mais dès que les regards se sont croisés, elle avait directement fait dévoilé qu'elle connaissait la présence de l'homme auprès d'elle et ne pouvait qu'engager la discussion désormais, ou plutôt y répondre puisqu'il semblait l'avoir fait de lui même.

« Bonjour Gozen-san, quel plaisir de vous revoir. Dit-elle avec un ton assez doux, observant l'homme allongé, les yeux tournés vers le ciel comme s'il rêvassait. « L'air est bon et la journée s'annonce plutôt ensoleillée, on ne peut pas rêver mieux. Il semblerait que je ne sois pas seule détentrice du secret de la beauté de cet endroit, venez vous souvent par ici? »

Si il fallait parler alors Yuan allait chercher un sujet de conversation simple. Yuan y songeait vaguement, trouvant cette idée surréaliste mais était loin d'imaginer que Gozen était venu ici aussi tôt pour simplement l'observer et profiter de la brise du matin en observant la vénus s'occuper des abeilles et contribuer à la reproduction des fleurs. Personne ne se souciait de la cause végétale à ce point, sauf Yuan, il était rare de voir d'autres Aburame aussi investit dans leurs passion pour les insectes et si certains sont tournés vers des insectes ignobles, elle restait dans sa grâce éternelle et s'était liée avec les hyménoptères en tout genre.

Et ce lien n'était pas là par hasard, aussi douce que le miel mais aussi dangereuse qu'une guêpe, Yuan représentait bien son espèce d'insecte favorite à elle seule. Elle souriait légèrement à Gozen, pour paraître polie, mais elle semblait gênée. Gênée de faire face à un homme qui l'avait autrefois intéressé et de faire face à un homme qui semblait l'aimer.






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 18:48
  1. « Interprétation:
    Action ou manière d'interpréter un fait ou un comportement ; signification qu'on lui donne : Quelle interprétation donnez-vous à cette volte-face ? »


La décision de l'homme quant à venir voir celle qu'il souhaitait apprendre à connaître semblait déranger. Du moins, l'interprétation de son approche par la belle Aburame est-elle trompée ? Le comportement légèrement gêné que peut ressentir l'Uzumaki via son interlocutrice le questionne sur les réelles idées que se fait la donzelle à son sujet. Toutefois, le Balafré ne se fait pas de mourrons, il continue sa discussion comme si de rien n'était, pour ne pas trop la brusquer.

« Oui, nous sommes gâtés pour aujourd'hui. » Gâté par le temps, mais également par sa présence. Une chance pour celui qui rêve de faire connaissance avec plus de Teikokujin au sein de l'Empire, lui qui peut paraître froid et inapprochable dans ses bons jours. Semblerait-il que les derniers évènements ont eu raison de son austérité. Prenant place aux côtés de Yuan, il entend que cette dernière les songes quant à sa présence ici. Une question bien trouvée, à laquelle il ne tarde pas de répondre. « Hm, je viens souvent ici oui. » Pour contempler la nature ? Pas totalement. Même si le parc naturel au coeur d'Urahi trouve preneur chez le guerrier, l'homme est ici pour sa méditation quotidienne ou du moins, son repos matinal lui qui ces derniers temps, n'arrive pas à trouver le sommeil. La potentielle mort de l'Empereur le hante. « Je me repose dans ce parc. Pour ... oublier certaines choses; ou du moins ne pas y penser. La nature environnante m'aide à me détendre pour échapper à une certaine vie que j'essaye de fuir. Et à potentiellement trouver un sommeil certain. » Une vie qu'il ne compte pas reprendre de si tôt.

L'homme se veut bienveillant, sans grande intention à l'encontre de la belle, mais se rapproche naturellement pour provoquer une potentielle complicité. Sans même s'en rendre compte. Il la regarde légèrement, avant de détourner son regard vers les fleurs se trouvant face à eux, sur lesquelles de nombreuses abeilles prennent plaisir à butiner le nectar.

« Je vois qu'ici, les abeilles sont au paradis. Elles semblent travailler en harmonie totale. » Un aspect du Teikoku qu'il aimerait voir bien plus souvent malheureusement, les trahisons y sont encore bien trop présentes. « Êtes-vous souvent dans ce parc de si bon matin Yuan-chan ? » Et ainsi, il commence à mieux découvrir celle qui l'intrigue.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 19:21






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


Si elle paraissait gênée de le voir, elle était en réalité assez heureuse, elle n'aurait sûrement jamais eu le courage d'aller à sa rencontre. Le vent frais venant caresser le visage de la vénus la rendait d'autant plus belle alors aux yeux du Balafré, elle devait être divine. Pour le moment Yuan restait plutôt réservée, bien qu'elle pouvait observer Gozen dans les yeux sans détourner le regard et lui sourire sincèrement comme si elle appréciait intérieurement sa présence auprès d'elle. Prenant place contre le sol et quittant ses appuis pour être mieux positionnée, elle fut rejoint par l'homme peu de temps après, ce qui la fit légèrement frisonner bien que lui ne pouvait pas forcément le ressentir.

« L'ambiance onirique de ce parc nous permet de nous perdre dans nos rêves et d'oublier l'horreur du monde réel. » Elle lui sourit de nouveau. « La nature sera toujours le meilleur des remèdes contre les craintes. »

Elle le contemple un moment, concentré sur le visage de l'Uzumaki, observant les détails les plus moindres comme si elle voulait lire en lui - bien que le regard qu'il lui offre en dit déjà beaucoup sur ses songes -. Dans ses souvenirs, il était assez froid, un homme pour qui l'Empire passe avant tout, un homme qui ne se laisse pas distraire par les plaisirs alentours que peuvent offrir la vie. Il n'était pas si différent de Yuan finalement, elle qui était réservée et cynique en temps normal. Lorsqu'il détourne le regard pour observer les abeilles, elle fait de même.

« Je les materne comme si elles étaient miennes, je m'en occupe pour qu'elles aident la nature à proliférer d'avantage. » Elle approche sa main d'une fleur doucement, tendant son index vers une petite abeille qui grimpa dessus, les autres elles butinaient chaque fleurs, transportant le pollen sur leurs petites pattes couvertes de petits points vermeille pour certaines et doré pour d'autres, un spectacle que peu de personne peut apprécier, après tout, la majorité des personnes n'aiment pas les abeilles. « Tout les matins je viens observer le butinage des abeilles et mêle les miennes à celle que la nature nous offre. Mais aujourd'hui il semblerait que la nature ai mit sur mon chemin un cadeau tout aussi intéréssant. »

Elle parlait effectivement de lui, remontant doucement vers elle et donc vers lui puisqu'ils étaient proches, Yuan voulait lui montrer l'abeille, souriant après le sous-entendu qu'elle venait de faire à son égard, peut-être avait-il mal interprété le premier regard de Yuan, mais maintenant il pouvait être sûre qu'elle appréciait sa compagnie.






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 23:51
  1. « Sous-entendu:
    Idée, parole que l'on suggère sans les énoncer complètement ; allusion souvent perfide, désobligeante ou grivoise. »


Il y a des choses que l'on apprécie mettre en avant et d'autres que l'on cache à autrui. Des secrets qui nous démangent tellement que le simple fait de la garder pour nous est inconcevable même pour les plus grandes tombes humaines. Certaines de nos envies nous font nous mordre les lèvres tant elles nous semblent interdites. Ici, l'aspect défendue est la personne incarnée par la suculente Yuan que dévore des yeux sans se faire prendre l'Uzumaki chaque fois qu'elle détourne le regard de lui. Une sensation maladive qu'il ne peut s'empêcher d'accomplir et ce, sans même savoir pourquoi.

La conversation se poursuit alors et témoignant de l'apaisement que la nature lui procure, le Balafré découvre que de son côté aussi, un tel environnement est une bénédiction pour le jeune femme, membre de l'Empire en même temps. Caressant légèrement du bout des doigts une fleur aussi pure que blanche, le Balafré écoute la belle lui conter son amour pour les insectes butinant le nectar fleurit. Rien de plus normal pour une membre du clan Aburame.

Cependant, la suite des évènements perturbe complétement l'homme. Regardant avec attention les lèvres douces et pulpeuses de Yuan, Gozen comprend que la ravissante en pince pour lui ou du moins qu'il l'attire un tant soit peu. Ne pipant mot, l'Uzumaki ne sait quoi dire à celle lui faisant une révélation en le sous-entendant gracieusement. Comment peut-il progresser dans cette relation ? Lui qui ne sait pas comment s'y prendre. Naturellement, il lui répond sans trop d'intelligence.

« Il faut dire qu'une journée ensoleillée, une nature verdoyante et des créatures aussi majestueuses qu'attirantes, rien ne peut venir gâcher ce moment parfait. Vous ne croyez pas ? »

Un sourire complice s'affiche sur le visage blafard mais impartial, comme pour lui adresser indirectement la compréhension de leurs envies communes. Une subtilité parfaite pour une discussion non contractuelle entre deux adultes consentants. L'excitation monte petit à petit, mais sans montrer la moindre pulsion, Gozen garde un calme implacable. Et pour continuer sur cette voie, le guerrier joue encore et encore.

« Et ce cadeau offert par la nature ... que voulez-vous en faire Yuan-chan ? Peut-être souhaiteriez-vous parler de tout cela autour d'une bonne tasse de thé ? Il est encore tôt, nous pouvons petit déjeuner par la même occasion si vous ne l'avez pas déjà fait. C'est moi qui régale, je suis vôtre Lieutenant après tout. »

Une invitation calculée ? Aucunement. Le Guerrier Élémentaire se montre entreprenant car simplement, après une nuit blanche, il commence à ressentir une faim abyssale.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Lun 24 Aoû 2020 - 0:23






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


Il est drôle de savoir que le duo s'adonnait à la même chose dans le dos de l'autre, le regard ambré de Yuan dévorait l'Uzumaki lorsque celui ne la regardait pas et vice-versa, les rares fois où leurs regards se croisent s'en suivent d'un petit silence, comme si ils voulaient à la fois tout se dire mais tout garder pour eux à la fois. Une sensation amère dans le cœur de l'Aburame qui ne savait pas quoi faire même si le sous-entendu était là. La vénus était si concentrée sur l'homme qu'elle laissait les manches de son kimono totalement tombante, laissant ses épaules encore plus découverte.

Deux amoureux de la nature, Yuan ne pouvait pas choisir mieux et alors que la conversation continuait elle referma son poing avec la petite abeille à l'intérieur. Si n'importe qui ne la connaissant pas trouverait ça cruel, un connaisseur du clan Aburame savait bien que la petite créature ne risquait rien. Le regard rivé vers son poing, elle laissait volontairement à Gozen l'occasion de l'observer comme il l'entendait, même si pour le coup, cet acte là est plutôt cruel. La rétorque à son aveu la fit sourire, elle se rapprochait doucement de Gozen en partageant avec lui ce sourire complice, même si les deux semble impassible tout en étant sur le point d'exploser, Yuan elle osait se rapprocher pour sûrement faire comprendre à Gozen quelque chose.

« Oh non rien ne peut la gâcher.. Une matinée parfaite dans un petit coin de paradis occupé par des anges bienveillant. »

Elle aurait pu le complimenter directement lui, mais elle voulait attendre, par crainte d'avoir mal compris. Pivotant totalement vers l'homme, elle ouvrit finalement son poing afin de dévoiler la présence d'un majestueux papillon aux ailes émeraudes qui s'envola entre le duo ainsi positionné. Mais l'aveu direct et passer à l'acte n'était pas pour maintenant, l'Uzumaki souhaitait encore jouer un peu et Yuan avait aussi cette drôle envie bien qu'elle mourrait d'envie de tout déballer dès maintenant. « J'accepte volontiers cette offre, Gozen-san, ce serait un réel plaisir de partager en petit déjeuner en votre compagnie, histoire de discuter de cela et de continuer sur la voie d'une journée parfaite. »

Satisfaite et flattée, si elle avait bien compris qu'il était épris d'elle, elle n'aurait jamais cru Gozen assez courageux pour l'inviter de la sorte, même si il l'avait tourné pour faire passer ça comme un simple rendez-vous. Et après avoir accepté l'offre, voilà que le silence régnait de nouveau, le regard du Balafré et de la Vénus venait une nouvelle fois de se croiser et le regard arrivait à exprimer plus facilement ce que les mots eux peinent à dire.







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 19:01
  1. « Cacher:
    Soustraire quelque chose (opinion, événement, etc.) à la connaissance de quelqu'un, le dissimuler, ne pas le révéler : Vous me cachez la vérité. »


Oui. Elle vient d'accepter la demande de l'Uzumaki et à ce moment précis, au fond de lui, une joie sans précédente le gagne. Une chaleur qu'il n'a encore jamais ressenti jusqu'à lors le rend intérieurement différent mais il ne sait pas pourquoi. Est-ce vraiment à cause de sa forte attirance physique comme psychique envers la belle Aburame ? L'incompréhension est totale mais Gozen ne montre la moindre faille dans ses lacunes à comprendre ses propres sentiments.

Marchant à travers le parc arboré, le couple non officiel se cherchant du regard comme physiquement passe à travers de nombreux arbres fleuris. Une bonne occasion pour les deux protagonistes d'apprendre encore mieux à se connaitre et à partager quelques paroles avant d'arriver au salon de thé que connait parfaitement le Balafré.

« En parlant de journée parfaite, j'irais sûrement faire un peu d'exercice physique dans la journée. J'aime beaucoup me dépenser pour dormir paisiblement lorsque la nuit tombe. » dit-il tout en quiproquo. Car si les sentiments ne sont pas dans ses habitudes, le guerrier élémentaire reste un maître dans l'art de la maxime pour manipuler, détourner les sens ou faire passer des messages subliminaux. Le fait-il exprès à ce moment-là ? Bien évidemment. Jamais il n'a ressentit une telle passion envers une tierce personne.

Très vite, le salon se découvre au détour une ruelle non loin du parc en question et tel un gentleman, l'Uzumaki ouvre la porte à sa lady. L'odeur du bois traité englobe la salle alors que les effluves des différents et gourmandises sortant tout juste du four viennent faire saliver les papilles des deux Hijins. Ressentant une certaine faim, Gozen prend la liberté de commander son thé favoris accompagné d'un gâteau au citron. Un met qu'il chérit au petit-déjeuner. « Et vous Yuan-chan, que prenez-vous ? » Son regard se pose sur son doux visage, appréciant chacun de ses traits avant de fantasmer sur les courbes féminines de la belle.

Les sous-entendu, cachant un certain désir de l'autre, plaisent au lieutenant cependant ces derniers commencent à légèrement agacer l'homme aux cicatrices. Connaissant et voyant de nombreux couples autour de lui, l'impartial commence à se dire que lui aussi, a droit au bonheur.



_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 19:59






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


Elle s'était redressé en prenant la main de l'Uzumaki, un contact qui teinta ses joues d'un rose plutôt pâle que Gozen pouvait bien évidemment remarquer. Il était rare, voir impossible de faire quitter ce lieu aussi tôt à Yuan, mais l'invitation de Gozen l'avait tentée et si en acceptant elle pouvait nouer de nouveaux liens avec le Balafré, elle en serait plus qu'heureuse. Son pouls s'accélérait, une sensation étrange l'avait envahie et elle savait bien à quoi s'attendre. Malgré elle, elle devait le lâcher, se montrer de cette façon en public alors que rien n'est conclus n'est pas une bonne idée à ses yeux même si elle mourrait d'envie de le faire, de prendre son bras et de s'y accrocher comme le font tout les autres.

Dans son mouvement de redressement, elle avait bien repositionné son kimono pour qu'il paraisse moins affriolant, attachant sa ceinture de sorte à apparaître assez bien vêtue et replaçant les tissus émeraudes marqués de l'insigne de l'Empire. Et puis, pour paraître plus à l'aise elle détacha ses cheveux, laissant tomber ses fins et longs cheveux noirs le long de ses épaules et de son dos, ces derniers venant caresser ses reins tout en douceur. Une chevelure magnifiquement entretenue tout le comme son corps doit l'être.

« Oh, vous faites de l'exercice Gozen-san?.. Quelle question idiote, il est naturel que vous prenez soin de votre corps. Il serait étrange de savoir qu'un si bel homme ne se prend pas en main correctement. » Répondit-elle avec un sourire. Et lorsque leurs regards se sont de nouveaux croisés, elle avait visiblement comprit quelque chose bien au delà du premier sens de la phrase de l'Uzumaki. « Un peu d'exercice me ferait un grand bien à moi aussi, après tout je suis une soldate. »

Libre à Gozen de l'entendre comme il le souhaite. Cette réponse cachant tout autant de messages subliminaux que celle de l'homme sera la seule jusqu'à son arrivée vers le salon de thé. La Hijine y rentre, accompagnée par celui qu'on pourrait prendre pour son compagnon mais qui n'était pour le moment que son lieutenant, se plaçant face à lui, elle fut attentive au niveau de la commande de ce dernier. Il a des goûts.. divins. Et alors qu'elle rêvassait en pensant à l'homme juste en face d'elle, le voilà qui la ré-interpelle avec ce même suffixe affectif.

« Un flan me conviendra parfaitement pour le petit déjeuner. Accompagné d'un thé au jasmin. »



Si elle était heureuse de déjeuner en sa compagnie, voir autant de personnes heureuses autour d'elle commençait à faire naître une certaine frustration au fond d'elle, pourquoi étais-ce si dur d'avouer ses sentiments alors qu'elle était sûre d'avoir une réponse similaire en face? Mais c'était trop dur, elle n'osait pas et même si les divers regards qu'ils se lançaient suffisaient à se faire comprendre, le couple allait devoir se parler pour conclure quelque chose.







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 21:52
  1. « Honte:
    Sentiment de gêne dû à la timidité, à la réserve naturelle, au manque d'assurance, à la crainte du ridicule, etc., qui empêche de manifester ouvertement ses réactions, sa manière de penser ou de sentir : N'avoir aucune honte à avouer ses sentiments. »


Sentimental. Est-ce que l'homme qui autrefois tuait sans vergogne les misérables nuisibles qu'il croisait lors de ses voyages devient désormais l'une de ces personnes sentimentales ? Prenant à cœur tout ce à quoi il fait face ? Où est donc passé le cœur de pierre qu'il a pu revêtir durant plusieurs décennies et ce, depuis sa plus tendre enfance ? Le simple fait d'être devenu plus fort, prêt à combattre n'importe quel Homme sur cette terre semble lui donner des ailes, le couper de cette facette si sombre de lui.

Le thé fumant face à lui, accompagné de sa gourmandise citronnée, l'Uzumaki ne cesse de regarder évasive Yuan. Que ce soit sa chevelure impeccablement bien faite, son kimono aux couleurs du pays qu'elle défend et est originaire qui révèle à l'homme toutes ses formes les plus délicieuses ou son goût pour les flan pâtissier, l'Aburame ne démontre aucuns mauvais goûts en plus d'être à l'écoute de celui qu'elle accompagne. Car il l'avait relevé, le belle souhaitait faire du sport, en tant que soldate. Une subtilité que le fit légèrement sourire, comprenant qu'elle avait très certainement saisie le double sens de sa précédente phrase. Sinon à quoi bon poursuivre cette discussion, les allusions ne cessent de se faire en guise de séduction depuis le début de la matinée.

Toutefois, la honte d'être devenu si "faible" lui fait manquer l'occasion de lui dire ce qu'il ressent depuis le jour de leur première rencontre. Depuis qu'il a posé ses yeux ombragés sur elle la première fois. Avouer ses sentiments ... en tant qu'homme ... Il n'est pas l'un de ces êtres se pensant supérieur au sexe opposé mais simplement, bien trop fier pour se prêter à une vie heureuse au bras de celle qu'il admire.

Le temps passe, les thé se doivent et les pâtisseries se dégustent. Et durant cette longue période qui semble interminable, Gozen ne peut se tromper sur ce que peut ressentir celle qui lui fait face. Tous ces mots, ces sous-entendu accompagné de sourire et d'échanges visuels concrets. « Elle ... ressent la même chose. » Il en est certain. Et pour imager son assurance, le Balafré se lève pour se positionner sur un futon aux côtés de l'Aburame, avant de plonger son regard dans le sien, intense comme la situation l'exige.

Le souffle fort, son rythme cardiaque s'accélérant, l'élémentaliste se projette et ose faire le premier pas, la situation étant inédite pour lui. « Yuan-chan, je me dois de vous dire que depuis notre première rencontre ... certaines de mes pensées ne vont qu'à vous. À vous uniquement. Je ne sais pas encore ce que c'est mais il semblerait que la puissance de cette chose m'ordonne de vous voir chaque jour, de me battre pour vous jusqu'à en mourir. Je n'ai encore jamais ressentit cela et je dois vous avouer, que la peur me gagne. Je n'ai été bon jusque là qu'à tuer et combattre mes ennemis comme ceux de Hi, pays pour lequel je donnerais mon âme et mon sang. Je ... »

Quand soudain, le silence.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mar 25 Aoû 2020 - 22:45






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


C'était une merveilleuse matinée aux yeux de Yuan. Même si rien n'était officiel, elle passait du temps avec lui et c'était le principal. Dégustant son flan tout en buvant son thé tout en écoutant les dires de son cher et tendre Gozen qui l'avait invité. Et comme il la regardait, il pouvait remarquer ses manières élégantes et ses gestes délicats même à l'encontre d'une simple tasse de thé, relevant même le petit doigt en apportant le récipient de porcelaine à ses lèvres.

Mais elle aussi le dévorait du regard, observant son visage qu'elle qualifiait de beau bien qu'abîmé par la guerre, ses cheveux bruns attachés d'une manière élégante pour un homme. Mais combien de temps cette mascarade allait durée? Combien de temps allait-ils se regarder sans rien dire, souffrir intérieurement de ne rien de se dire alors qu'ils étaient tout deux conscients.

Et puis au fil des minutes qui passaient, le repas arrivait à son terme et le regard entre les deux personnes commençait à être pesant. Yuan voulait tout lui dire mais quelque chose l'en empêchait, mais lorsqu'elle vit son Lieutenant s'approcher d'elle avec un air assuré, elle fut assez étonnée. L'accueillant auprès d'elle avec un léger sourire


« Moi aussi. »

Elle avait compris et l’espérait. Elle n'avait pas l'audace d'elle même le faire et le voir faire ce pas soulagea intérieurement tandis qu'elle prenait la main du Balafré entre les siennes, comme pour tenter de le rassurer, elle comprenait bien qu'il n'avait jamais fais ça avant, réchauffant cette main avec toute la chaleur que dégageait Yuan, une chaleur insoutenable qui bouillonnait en elle depuis un long moment. Mais elle non plus n'avait jamais fais ça et son regard se plongeait dans celui de l'homme avant de lui répondre.

« Moi aussi j'ai ressentis tout ça, cette sensation étrange quand je vous ai vu ce matin. L'envie de vous connaître que je n'ai jamais osée franchir il y a un an et que je viens de faire à présent. Gozen, moi aussi je... »

-.. je vous aime. Hésitante elle s'était approchée de lui, elle non plus n'arrivait pas à le dire mais ce n'est pas les mots qu'elle l'exprima mais par un acte audacieux. Elle s'était presque collée à lui pour lier ses lèvres à celle du guerrier pendant un court instant, sauf si ce dernier se décidait à le prolonger. Le regardant avec des joues vermeilles après cet acte, lui tenant encore fermement la main, à la fois soulagée d'avoir pu s'exprimer, et à la fois gênée de faire un tel acte envers son Lieutenant.







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 21:43
  1. « Sentiment:
    Littéraire. Amour : Partage-t-elle le sentiment que vous avez pour elle ? »


Le silence. Ne résonne alors que dans la tête de l'homme les réponses de celle qu'il estime plus que tout. Une sensation étrange quand elle l'a aperçu en ce début de matinée ? Ce même sentiment que l'Uzumaki ressent à chaque fois qu'il pose son regard sur elle ? Son envie de connaître le bougre est-elle supérieur à la sienne ? Ressent-elle réellement tout cela ? Et depuis combien de temps ? Tant de question auxquelles Gozen n'aura malheureusement pas la réponse. Du moins, dans l'immédiat, rien ne pourra venir de la bouche de la belle.

Lui venait de faire le premier pas en s'asseyant à ses côtés alors qu'elle, prenait l'initiative ultime que tout être aussi timide soit-il n'aurait jamais osé. Le Balafré, lui, n'était pas du genre timide. Au contraire. Mais lorsqu'il faut maitriser certains sentiments qu'il n'a jusque là jamais ressentit, il est difficile de s'exécuter ne sachant en aucun cas la réaction de la personne se trouvant en face de lui.

Ses lèvres humides et pulpeuses viennent de se poser sur celle du guerrier et à ce moment précis, l'Uzumaki ressent un frisson inédit parcourir l'ensemble de son corps. Et avant que cela ne se termine, une chaleur sans précédente gagne le bougre, les déstabilisant complétement. Avait-il déjà embrasser une femme ? Bien sûr que oui. Avait-il déjà eu un rapport sexuel avec l'une d'elles ? Évidemment. Ressentait-il quelque chose à ce moment-là ? Aucunement, c'était simplement du divertissement. Cependant, cette fois-ci, cela reste différent. Bien différent. Alors sans même se poser la moindre question, il recommence démontrant à Yuan qu'il est fou d'elle.

L'embrassant avec passion, les lèvres du mâle ne quittent celle de la somptueuse, pouvant gêner quelques clients autours d'eux. Et pour démontrer sa réelle passion, Gozen n'hésite pas à y glisser un léger coup de langue, amplifiant l'intensité de l'acte en lui-même. Puis, après quelques longues secondes de plaisir buccale, le Hijin s'arrête tenant les joues de sa belle entre ses mains, la regardant avec une tendresse infime. Avec un regard aimant.


« Voudrais-tu ... que l'on termine notre thé pour nous retrouver dans un autre lieu ? »

Il n'y avait plus de vouvoiement et la proposition qu'il lui faisait était clair; son désir pour elle est plus fort que tout.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 22:13






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


Voilà plusieurs mois qu'elle rêvait de ce moment. Le couple était enfermé dans une bulle bien à eux, ignorant tout ceux qui pouvait les voir, qu'ils soient simple civils ou soldat, ils n'en avaient rien à faire de toutes façon. Ses longs cheveux noirs entremêlé entre les doigts de Gozen qui l'embrassait avec fougue, les mains de la belle s'était dirigée vers la nuque de l'homme pour se maintenir et intensifier le baiser. Après tout c'était leurs premier, il ne fallait pas le louper.

Ils n'avaient plus besoin de rien se dire, cette union faisait comprendre à l'un comme à l'autre les sentiments qu'ils éprouvaient. Les joues rosées, les paupières closes, elle profitait de ce baiser pour se détendre, goûtant aux lèvres de l'Uzumaki qu'elle convoitait tant, les dévorant avec ardeur et pour conclure tout cela, ce sont les langues des deux amants qui se rencontrèrent, s'enlaçant pendant de longue seconde avant d'être séparée malgré elle. Yuan rouvrit les yeux, ses yeux ambrés légèrement mouillé sûrement à cause de la joie qu'elle éprouvait qui était déposé sur le visage de celui qu'elle aimait.

Elle aussi caressait les joues de l'homme, ayant remonté ses mains à ce niveau là pour pouvoir sentir la peau du balafré sous ses doigts. Sentir la chaleur qui s'échappait, l'excitation qui montait, et la phrase qu'il prononça ne faisait que confirmer le ressenti de l'Aburame.

« C'est avec plaisir, omae* »

Lui avait utilisé le tutoiement, elle en venait déjà aux pronoms affectifs pour le nommer. Après tout maintenant elle pouvait se permettre, il était bien plus que son Lieutenant désormais. Elle l'observait avec un grand sourire, un sourire montrant la joie et la hâte de quitter cet endroit à ses cotés. Redescendant ses mains pour prendre celle de l'Uzumaki, ne le quittant pas du regard, si un autre objectif plus alléchant ne les attendait pas ailleurs, elle aurait pu rester comme ça pendant longtemps, à simplement le regarder, le caresser et l'embrasser.

*Omae — "Tu". Très familier avec un sentiment détaché, pronom utilisé par les jeunes couples pour nommer leurs amants.






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 22:29
  1. « Infréquentable:
    Qu'on ne peut pas fréquenter. »


Impossible de l'avoir par les sentiments ou même de prétendre à devenir l'un de ses amis, l'Uzumaki était jusqu'à présent ce mur impossible à franchir dont le cœur était bien plus solide que la pierre. Le sang, la guerre, la peine, la haine. Nombreux sont les éléments sinistres ayant fréquentés le quotidien de l'ancienne brute sans sentiment durant un long moment. Jusque là, personne ne pouvait l'approcher sans risquer d'y laisser sa vie, sans pouvoir ressentir un minimum de peur lorsque le Balafré posait son regard sombre sur eux. On ne pouvait le fréquenter; il était l'infréquentable.

Toutefois, perçant l'obscurité de son aura imminente, Aburame Yuan avait réussit à atteindre le plus profond sentiment de l'homme, celui dont il refuse toute approche, l'amour. Sur le nuage de l'enfer, Gozen voyageait entre les différentes terres qui constitue ce monde pour prêter sa force à différents pays en tant que mercenaire, pour y accomplir mission d'assassinat et complots historiques. Mais désormais, celui qui a trouvé la paix intérieur avec sa propre vie de tumulte se laisse vivre pour découvrir ce qu'il s'est toujours refusé. Aujourd'hui, l'impériale et beauté olympienne que représente la femme se trouvant à ses côtés a réussit ce que nulle autre n'a accomplie jusque là.

Mains dans la mains, c'est un lourd sentiment de chaleur accompagné de certaines pulsions bien humaines qui guident le couple à travers les rues de la capitale du Feu, laissant le temps en dehors de ça. Pour une fois.

Les crimes qu'il a pu commettre, ses idéaux l'ayant amenés jusqu'ici ainsi que son passif comme sa réputation ne laissent malheureusement pas le guerrier à l'abri des critiques des propres soldats qu'il encadre. Les bruits courent mais le silence reste d'or, car seul dans le silence, ceux qui savent se taisent. l'Uzumaki l'a prouvé à de nombreuses reprises, son pouvoir il sait le faire craindre même dans ses propres rangs. Cependant, tout ceci, les aspects sombres de sa vie, l'Aburame semblait ne pas y prêter la moindre intention pour ressentir plus qu'une forte attirance pour l'homme. Est-elle du même acabit que lui ? Il en est certain.

Ses iris rougeâtres posés sur le doux visage de la belle, celui qui embrase les autres se montre ouvert à toute proposition de la part de sa dulcinée, même s'il pense qu'il ne faut pas avancer trop rapidement. C'était nouveau pour lui, une nouvelle sensation. Il ne peut gâcher une telle réussite. Pas celle-là.
« Que souhaites-tu faire désormais ... Yuan-chan ? » Fixant sa belle, l'infréquentable lui sourit à nouveau attendant sa réponse pour pouvoir poursuivre cette magnifique journée printanière. Mais si elle souhaite reportée la suite des évènements à un autre jour, il comprendra sans aucune hésitation.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Sam 29 Aoû 2020 - 23:12






La femme est un papillon qui pique comme une abeille.
♫ FOREST SANCTUM ft. UZUMAKI GOZEN


La réputation de son bien aimé était déjà parvenue à ses oreilles de nombreuses fois. Elle savait bien comment les gens le qualifiait, ce qu'il avait, le sans cœur qu'il était. Elle savait ce que les soldats se racontaient vis à vis de leurs Lieutenant, mais Yuan restait très souvent indifférente. A ses yeux Gozen est un fidèle Lieutenant et même si il a pu être instigateur de massacre dans le passé, elle n'était pas immaculée pour autant. Mais par une crainte terrible de le perdre, beaucoup de secrets le resteront encore afin de préserver ce début de relation.

Comment pouvait-elle révéler qu'elle avait déjà tué de sang froid et par simple envie? Elle se doutait que Gozen l'avait déjà fait, mais que penserait-il d'elle si il savait. Elle ne s'était jamais confiée, et allait rapidement le faire dès que leurs relation sera stable et potentiellement officialisée si tel est le désir de l'Uzumaki. L'heure était à l'expression des sentiments désormais et Yuan voulait profiter du Balafré qu'elle aimait tant.

Tenant fermement sa main et caressant le plat de cette dernière avec son pouce, la belle Aburame sentait bien que c'était une première pour lui, comme pour elle, et son premier réflexe était bien de le rassurer. Souriant doucement en baissant légèrement la tête, les joues rosies par la honte et par le bien être, Yuan songeait un instant au regards des autres sur elle, allaient-ils simplement la craindre vis à vis de son amant? Ou tout l'inverse. Ses long cheveux ébènes lâchés lui donnait un air encore plus divin et sa tenue totalement blanche amplifiait cette idée, un yukata simple, une tenue pas véritablement appropriée pour sortir, mais accompagnée de Gozen elle n'avait pas peur. Son corps, source de désirs de beaucoup ne pouvait plus être approché et même si il est finement couvert laissant l'occasion à Gozen de se rincer l'oeil à de nombreuses reprise, il reste un trésor inviolable.

Deux ambres brillantes confrontaient le regard aimant du Balafré. Deux ambres qui prirent un air doux à peine quelques secondes après avoir croisés les iris rougeâtre de l'homme. Elle respirait fort, et Gozen qui lui tenait la main pouvait son pouls accélérer à chaque fois qu'ils se regardaient.

« Continuons notre matinée chez vou-..toi ? Enfin, sauf si cela te dérange, nous pouvons très bien nous rendre chez moi. Tu as parlé d'exercices physiques, c'est toujours mieux d'être accompagné pour avoir un.. superviseur, n'est-ce pas, Gozen-san? »

Elle l'observait avec un léger sourire à la fois taquin et plutôt gêné de rebondir sur cela et proposer ce genre d'acte qu'elle venait de sous entendre. Mais avec un peu d'espoir et en se souvenant qu'il l'avait mentionné en premier, elle savait bien qu'il allait respecter son choix. Même si il ne faut rien précipiter pour éviter de gâcher la journée, Yuan n'avait qu'une envie et c'était Gozen. Serrant sa main dans la sienne comme pour lui faire sentir la chaleur qui émanait d'elle et l'excitation.






_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 1:01
  1. « Inévitable:
    Qu'on ne peut éviter ; fatal, inéluctable : Cet accident était inévitable. »


« Et bien si tu as les appareils nécessaire à cette pratique sportive, je me ferais un plaisir de te suivre jusqu'à chez toi. »

Est-il complice du vice dans lequel tente de l'entrainer sa dulcinée ? Certainement pas. Gozen a beau avoir un nombre certain de conquête lui faisant un sacré palmarès, il n'a encore jamais flirté ni même dragué la moindre femme jusqu'à présent. Il ne connait pas la séduction ni même les codes qui la composent. Alors se rend-il compte du jeu auquel il joue en ce moment-même avec la sublime Aburame ? Aucunement. Pour lui, dans sa tête de nouvel homme libre, la pratique d'un sport somme tout classique est la prochaine étape de leur magnifique matinée.

D'un sourire enjoué quant à la futur situation qui l'attend, l'Uzumaki donne tous les signes possibles à Yuan pour lui confirmer son désir de chérir son corps plus personnellement alors qu'en réalité, il s'imagine la meilleure séance de sport possible. Lui qui aime tant le combat, l'entrainement et l'effort physique, cette proposition est parfaite à ses yeux.

Cependant, sur le chemin avant d'arriver au domicile de la brune aux yeux ambrés, l'homme ne peut s'empêcher d'arrêter son regard sur les corps voluptueuse de celle qui le devance de quelques pas. Ce kimono en satin est très certainement l'habit le plus flatteur pour une femme de l'Empire. Du moins, de ce qu'en pense le guerrier élémentaire. Alors qu'à ce même moment, un coup de chaleur traverse l’entièreté de son corps avant que son soi le plus personnel ne se dresse rudement.

Toutefois, cette force qui le gagne mêlée à une certaine envie, l'homme la cachera jusqu'au moment d'arriver chez la belle pour voir cette pulsion se ternir dans l'oublie. Fier d'avoir pu cacher son irrésistible désir de l'Aburame, l'élémentaliste pénètre alors dans l'appartement de l'impériale, ne sachant pas où se mettre. C'est tout naturellement, qu'il détendra l'atmosphère pour calmer une nouvelle fois cette tension entre les deux individus, ne trouvant pas les mots pour exprimer leur réel désir de l'un envers l'autre.

« Alors ... quel type d'exercice souhaites-tu faire ? »


Et voici LA question.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 2:01







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 3:01

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 3:41







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 11:35

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 13:56







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 16:55

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 17:49







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 20:10

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Aburame Yuan
Aburame Yuan

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 22:11







_________________
- «#2F5B49»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10383-aburame-yuan-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t10397-aburame-yuan-dossier-shinobi#88983

La femme est un papillon qui pique comme une abeille. [Gozen]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: