Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Seconde peau [PRIVATE].

Hinai Nae
Hinai Nae

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Dim 23 Aoû 2020 - 22:10


Elle ne quittait plus ses fourrures depuis des semaines, et sortir le nez dehors semblait une épreuve incontestablement téméraire pour la Kazejin. Je vais m'y faire. Qu'elle se disait dans ses moments de faiblesses, devant un bon feu, ou bien entrain de lézarder sous le peu de soleil dont jouissait la région. Même les soupes et autres ragouts qu'elle mangeait éne semblait capable de réchauffer son corps transis de froid, et c'était étrange pour la jeune créature au cheveux blancs de se trouver dans une région aussi polaire.

Tout y était figé, comme fossilisé et l'on retrouvait partout cet immobilisme qui semblait caractérisait Kumo en ses jours sombres. Après tout, ne l'avait-on pas amenée ici pour donner une sorte de cran supplémentaire à la ville ? Pour donner un coup de pied dans la fourmilière, advienne que pourra ?

Elle n'était bonne qu'à la guerre, et au jeux de massacre. Elle n'était bonne qu'à une chose, et on l'avait repéré pour son domaine de prédilection, la bagarre. Elle n'avait aucun autre talent que celui-ci, même si ses compétences dans l'art ninja était incroyable, et qu'on la taxait souvent de génie pendant les différentes rixes qu'elle avait pû connaitre.

Et pourtant, tout n'était plus aussi simple. Si elle n'avait rencontré que des experts du combat singulier ses dernières années, elle avait surtout fait face à des ennemis exténués, pressés d'en finir, mal équipés pour la plupart. Ici, c'était différent, et on le savait bien, la pauvre armure rouillée qu'elle trimbalait dans ses bagages, n'allait pas être efficace bien longtemps face à n'importe lequel des ennemis de la foudre. Alors, on décida de lui faire suffisamment confiance pour lui présenter quelqu'un qui ferait la différence, qui lui permettrait de faire la différence surtout.

Metaru Mairu.

La forgeronne la plus douée du village actuellement, et la coqueluche de tout ses dirigeants. Une femme sûre, une sœur pour certains, une cousine pour d'autres, une amie sûrement précieuse du village. Une alliée. Voilà ce qu'elle voulait, Nae, pour leur relation, simplement s'en faire une alliée, sachant que leur sexe et leur profession allaient sûrement les rapprocher, elle qui n'avait rencontré que des hommes depuis son arrivée. Non pas qu'elle soit féministe, ou bien androphobe d'une quelconque manière. Mais il lui tardait de trouver quelqu'un avec qui parler chiffon et garde robe.

Bien que dans leur cas, la garde robe en question soit fait d'un métal a la fois si dur, et si flexible, qu'il pourrait encaisser les techniques exotiques et particulières de la jeune Hinai. Elle se laissa donc ses pas la mener jusqu'à la raffinerie, nouvel édifice flambant neuf, qui semblait un lieu d'une exceptionnelle technologie en matière de forge. Elle présenta son laisser passer à l'entrée, signé par un gradé. Elle admira un instant le métal en fusion couler dans les cuves à magma, et elle s'imagina être l'un de ses minerais que l'on tentait de domestiquer par un moyen quelconque.

Elle savait très bien que la confiance qu'on lui portait -bien qu'infime d'une part- était surtout une laisse qu'on essayer de lui faire porter. Et qu'elle donne la patte quand on lui ordonne. Cela ne la dérangeait pas, elle aimait obéir aux ordres, surtout de ceux qui avaient beaucoup de confiance et de convictions. Après tout, qui était-elle pour savoir ce qui lui irait le mieux ? Elle avait toujours été la victime des puissants, et la chose d'entité bien plus forte qu'elle.

On vint la chercher alors que cela faisait peut être une dizaine de minutes qu'elle s'absorbait dans la contemplation du feu et du métal en fusion.

  • Madame ? Madame ! On vous observe depuis tout à l'heure mais personne ne vous connait ... On peut vous aider ?
Fit un jeune Metaru à la crinière de feu, et aux yeux verts. Il était musculeux et avait de l'assurance. N'importe qu'elle fille aurait pu craquer pour ce petit visage malin et ses mains travailleuses. Mais pas Nae, qui ne voyait en lui rien de plus qu'un gêneur venu lui casser les pieds.

Elle répondit froidement, aussi polaire que le temps dans ses contrée montagneuses.

  • Je suis venu voir Mairu, il parait qu'elle seule serait capable de m'aider dans ma quête.


Elle re-présenta un bout de papier sur laquelle était fixé l’écriture et la signature d'un haut dignitaire, commandant une pièce bien spécifique à la meilleure forgeronne de l'histoire de Kumo, ou presque.


_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Jeu 27 Aoû 2020 - 15:32
Seconde Peau

feat. @HINAI NAE

Avec attention tu examines en détails l’armure complète que revêtait un mannequin de métal que tu avais réalisé toi-même. Tu vérifiais chaque pièce, de la plus grande à la plus petite, accordant une attention particulière aux systèmes d’attache destinés à maintenir les plates entre elles. Ces composants étaient ce qui te donnaient le plus du fil à retordre. Si réalisé les plaques, destinées à couvrir chaque partie du corps, se révélait être un jeu d’enfant pour toi, le procédé de réalisation d’armure que tu essayais de mettre au point rendait le maintien des pièces assez ardu. En effet, tu désirais pouvoir se passer de la fabrication classique des armures, c’est-à-dire en coulant et en frappant le métal. Un processus qui était non seulement très contraignant physiquement mais qui était aussi bien trop long.

Ton objectif était d’user du chakra uniquement pour réaliser une armure entière. Chose que n’importe quel Metaru, assez doué dans la maîtrise de son élément, était capable de faire. Toi-même, tu étais en mesure de te revêtir d’une armure intégrale en quelques secondes, ou encore d’appliquer celle-ci sur quelqu’un d’autre par un simple toucher, seulement, celle-ci était à usage unique. En effet, tu ne te souciais guère de ne pas pouvoir l’enlever car tu la faisais simplement disparaître après usage. Jusqu’à présent, l’armure que tu créais, à l’aide de ton simple chakra, était scellée sur le porteur. Une fois revêtue, impossible de l’enlever sans devoir l’ouvrir telle une boite de conserve.

Cherchant à offrir aux shinobi kumojin la possibilité de porter une armure sans devoir attendre longtemps - projet approuvé par le Yondaime Raïkage - tu cherchais donc à mettre au point une armure classique - que le porteur pourra donc mettre et enlever lui-même - mais qui aurait été conçue entièrement grâce au chakra. Ce qui permettra de gagner beaucoup de temps en fabrication mais aussi d’en créer une qui épousera parfaitement le corps car celle-ci sera mouler directement sur le porteur. De plus, il sera possible d’ajuster la légèreté ou la lourdeur de l’armure en fonctionne du désir et de la capacité physique de son porteur durant le processus de réalisation.

« - Qu’est-ce que c’est ? Fais-tu d’une voix sereine, en réponse aux frappes répétées à la porte de l’atelier dans lequel tu t’étais isolée.
- Quelqu’un pour vous Mairu-sama. »

Habituée à être dérangée constamment, tu lâches aussitôt ce que tu étais en train de faire sans émettre le moindre signe de contrariété ; bien que tu aurais bien aimé pouvoir continuer à travailler sur ton projet d’armure.

En quelques minutes, tu avais rejoint la partie la plus bruyante de la forge et que le métal en fusion rendait presque invivable à cause de la forte chaleur que celui-ci dégageait. Atmosphère infernale qui ne semblait pourtant point déranger ceux qui s’y activaient ; ni la personne qui t’avais réclamé d'ailleurs. Cette dernière était comme absorbée par le métal liquide rougissant qui coulait, en contre-bas, depuis une grosse cuve vers des étroits canaux qui conduisaient vers les diverses moules.

« - Fascinant, n’est-ce pas ? Lâches-tu assez fort afin d’attirer l’attention de celle qui t’entendait. Bonjour. Je suis Metaru Mairu. Que puis-je faire pour vous ? » …

_________________
Seconde peau [PRIVATE]. E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~


Dernière édition par Metaru Mairu le Jeu 27 Aoû 2020 - 15:38, édité 3 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Hinai Nae
Hinai Nae

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 1:28
Après tout ce que tu avais enduré, tu n'avais sûrement pas vocation d'être cobaye. Mais dans la vie, Nae faisait rarement ce qu'elle voulait, et elle se rebellait encore moins contre son destin, que contre ses patrons. Elle avait donc une sorte de mission, non officielle, et surtout assez dangereuse : Tester les nouveautés des Metaru. Un privilège pour la grande servante de Dame Guerre, la grande rouge, oiseau de malheur, et bourreau des champs de bataille. Une déesse encore moins officielle que la mission, car elle ne vivait que dans le cœur d'une seule fanatique, Hinai Nae. Elle la louerait jusqu'à sa mort, et même au delà considérait celle ci comme plus importante que sa propre mère. Après tout, sa génitrice l'avait bien abandonnée contre des deniers, et un bon repas chaud à la caserne. Le Quidam moyen faisait cela, à Kaze no Kuni.

Certains autres en font un commerce, même. C'est la nature humaine, toujours semblable dans chacun des pays qu'elle avait cotoyée, même si elle n'en avait que deux au compteur.

Une voix l'interpella une nouvelle fois dans sa contemplation des flammes et des métaux, bouillant et grinçant comme jamais dans le cuves. C'était à la fois fascinant, remarquable et surtout presque envoûtant. Le ballet ne cessait de recommencer encore et encore, au fur et à mesure des cuves qui se déversait les unes dans les autres, les plus petites dans des plus grosses encore. On préparait là un mélange qui servirait sûrement à faire couler le sang, ou l'éviter au possible.

C'était pour cela qu'elle était venue en ces lieux après tout. Elle fit volte face avec un air renfrogné, nature au possible, on pouvait lire dans son jeu comme dans un livre ouvert. Si la vie était une scène, elle était une bien piètre actrice.

- Il semblerait, en effet. Elle fit la grimace, ce qui fit bouger ses cicatrices d'un air peu congrue, un peu dégoûtée par le fait de parler, s'imaginant le même air sur le visage de son interlocuteur. Elle allait devoir se présenter une énième fois, répété le discours approchant qui se faisait presque toujours le même. Moi c'est Hinai Nae, vous ne me connaissez sûrement pas, elle avala sa salive, comme épuisée par autant de parlote. Allez, un petit effort voyons !Je viens d'arriver de Kaze. J'aimerai vous solliciter pour un entretiens, en privé si possible. Elle tenait toujours ses missions secrètes, surtout d'où elle venait, une tradition presque ancré dans ses gênes, et qui donnait l'impression qu'elle ne faisait confiance à personne. Et peut être était-ce bien le cas.

Dans sa main se tenait tout de même l'ordre de son supérieur de venir faire des essayage dans la grande forge des Metaru, puisqu'ils en étaient traditionnellement les gérants. Les fonderies de Kumo, comme l'appelait parfois certains novices, ou encore d'autre sobriquets originaux, en faisait une attraction pour tous. Mais personne ne savait vraiment ce qui s'y tramait. Le frisson d'excitation qui aurait dû naître dans son coeur à cette pensée n'exista pas. Elle semblait cassée, peut être trop fragile pour le Yuukan et ses combats. En apparence tout du moins.

Elle fourra dans la main de sa nouvelle compatriote le bout de papier qui se chargerait du reste des discutions pour elle, et cela lui convenait très bien.


_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Ven 4 Sep 2020 - 14:36
Seconde Peau

feat. @HINAI NAE

Un visage marqué par la cruauté de l’existence. Un regard sans la moindre once de gaieté. Une expression désolante mais ô combien nombreuses chez les êtres humains ; surtout chez des combattants malchanceux.

En regardant celle qui venait te voir, tu avais l’impression de revoir Yamiko la bâtarde, à son arrivée dans votre clan. Mais, en l’analysant plus profondément, tu avais le sentiment que la jeune femme qui se tenait en face de toi présentement avait bien plus souffert. Le gouffre, dans lequel la cruauté de la vie l’avait précipité, te paraissait bien plus profonde. Si profonde qu’il fût certainement impossible de l’y extirper. Si Yamiko avait réussi à changer, tu doutais cependant que ça serait le cas de cette Hinai Nae. A moins que cette dernière ne fasse un grand effort pour se sortir de l’abîme dans lequel elle se trouvait. Mais pour cela, faudrait-il déjà qu’elle en eût l’envie.

« - He bien, je vous connais à présent Hinai-san ! Fais-tu avec le sourire. Bienvenue à Kumo. J’espère que vous vous plairez ici … même si je doute que le climat soit à votre convenance. »

Tu connaissais la différence extrême entre l'atmosphère kaminarijin et kazejin.

Comme avec Yamiko autrefois, tu ne comptais pas laisser la froideur de ton interlocutrice t’affecter. Tu n’avais cure de l’état physique, ni émotionnel de cette dernière mais peut-être que ta chaleur parviendrait-elle à la réchauffer un tantinet.

Tu prends connaissance du contenu de la lettre que l’Hinai t’avait remise. Celle-ci était signé par le Raïkage en personne. Le Yondaime semblait avoir tenu sa promesse de t’envoyer des shinobi pour tester les armures que tu mettais en place pour l’armée kumojin.

« - Suivez-moi, je vous prie ! »

Comme elle l’avait réclamé, tu mènes la jeune Hinai dans un endroit où vous serez plus tranquilles. Tu l’amènes dans ton bureau ; qui se situait à l’autre bout du grand bâtiment, loin de la fournaise et des tumultes de la forge en activité. Tu l’invites à prendre place sur une chaise, qui se trouvait devant un bureau, derrière lequel tu vas ensuite t’installer.

« - Je vous écoute Hinai-san ! »

Tu l’invitais à s’exprimer car après tout elle t’avait sollicité un entretien en privé. Elle n’était peut-être pas venue en tant que simple sujet d’expérience pour tes inventions …

_________________
Seconde peau [PRIVATE]. E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~


Dernière édition par Metaru Mairu le Ven 18 Sep 2020 - 10:15, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Hinai Nae
Hinai Nae

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Dim 6 Sep 2020 - 14:47
Elle semblait aussi jeune qu'elle, mais des années les séparaient, comme les épreuves qu'elles avaient dû subir. La cruauté, parlons-en, de la situation de Nae était terrible, comme l'euphémisme selon lequel elle était "libre" à présent. Elle restait un outil, et non pas une personne avec une volonté propre. Elle était consciente de devoir changer les choses. Mais comment ? Comment arrêter de subir pour de nouveau diriger ? Depuis quand ne pouvait-elle même plus être aux commandes de sa vie. La rencontre avec Raizen avait rallumé des feux endormis en elle, et nous ne parlons pas de charnels, car elle n'était pas de ses appétits là. Non, de soif de liberté, d'envie de croquer la vie à pleine dent, de ne plus être l'instrument, mais la main qui porterait ses attributs dans la vie. Mais pour l'instant, l'eau encore endormie ne semblait pas vouloir déborder du lit qu'on avait consciencieusement creusé autours d'elle.

Elle restait sur la berge en voyant partir un premier navire, mais ne regrettait pas d'obéir aveuglement aux ordres de ceux qui savaient mieux qu'elle, ce qu'il lui fallait.

Cette maladie qui prend tout homme politique, celle d'être un dirigiste allié à une volonté implacable de dominer. Celle de ne faire que le mal autours de lui, pour son propre bien. Cet égoïsme qui sied habituellement aux hommes de pouvoir à Kaze, ne semblait pas encore avoir atteinte le Meikyu. Un homme intègre et simple s'il en était un, et il ne serait pas étonnant de le découvrir bienveillant à l'égard de ses ouailles. Nae pouvait en juger, car elle avait souvent été maltraité par les premiers, et sauvée par les seconds. Encore une fois, elle était devenue ce qu'elle était par la force des choses, véritable bout de bois dans un courant d'eau douce. Ou salée, allez savoir.

Elle fit un effort pour suivre dans ses quartiers la jeune Kunoïchi et cheffe de la raffinerie, une véritable princesse de l'acier Metaru. Un acier réputé pour sa constitution hors norme jusque sur les terres du Vent.

Elle allait vérifier que ses ninjas là étaient bien ce que disaient la plèbe d'eux, des génies de la création, de la transformation et du renforcement. Des touche à tout capable de faire autant d'armes, que d'armures. Et c'était bien ses derniers là qui intéressaient la jeune femme. Adepte des techniques ou l'on se malmenait, elle devait savoir se protéger. Des autres comme d'elle même.


Voilà, je sais que je dois tester des armures que vous expérimentez pour l'armée Kumojin, en vue des récents événements que j'ai pu lire dans notre bibliothèque, ou dont l'on a ma vaguement parlé, je comprends pourquoi.

Elle hésitait, puis finalement, se lâcha après avoir mordue sa lèvre inférieure avec ses dents blanches et pointues. Les canines manifestement.

- J'aimerais avoir un prototype d'une armure bien précise comme récompense pour vous aider dans votre mission, est-ce que cela vous convient-il ? Termina-t-elle en soufflant comme si elle avait perdue haleine, à la manière d'une forge que connaissait si bien Mairu. Elle planta son oeil vert dans ceux de sa consœur et on pût lire la détermination de combattre prochainement dans cette pupille verdoyante. On pût lire aussi toute la détermination de pouvoir arrêter de se battre un jour, pour se consacrer à des activités plus saine. Mais ça, bien malin qui saurait le dire.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Seconde peau [PRIVATE]. Empty
Ven 18 Sep 2020 - 14:51
Seconde Peau

feat. @HINAI NAE

C’est avec la plus grande attention que tu écoutes la jeune Hinai, tout en essayant de lire à travers sa personne. De nature relativement curieuse, tu aimais tout savoir sur les autres et, souvent, sans la moindre prétention de nuire ou encore t’aider. Tu aimais juste récolter des données sur ceux qui t’entouraient afin de mieux les connaitre, les comprendre. Chose qui s’avérait, bien entendu, fort utile lorsque l’autre devenait ton ennemi car tu n’hésiterais pas à user, à ton avantage, les informations récoltées en cas de nécessité. Mais, tu préférais ne pas en arriver là car, à l’insu de ta personnalité latente, tu préférais la paix à la guerre et surtout avec ceux qui servaient le Village Caché des Nuages.

Tu trouvais le cas de la jeune femme en face de toi présentement relativement intéressant. Etrangement, son visage balafré et son expression dénué de liesse te fascinaient. Tu avais trouvé le cas Yamiko intéressant mais celui de cette Nae l’était relativement bien plus. Si la placidité de Yamiko était permanente, tu avais le sentiment que derrière le masque de fer de la jeune Hinai se cachait un visage qui s’apprêtait à sourire.

Une fois ton interlocutrice avait terminé de parler, tu te lèves pour venir vers elle.

« - Laissez-moi deviner ! Fais-tu, tout en tournant autour de la jeune Hinai que tu inspectes avec attention. Tu cherchais à analyser sa corpulence afin de savoir quel type d’armure lui conviendrait. Vous souhaitez une armure lourde ? Finis-tu ensuite par lâcher alors que tu avais fini part te planter face à la jeune guerrière, ton regard doré plongé dans l’unique œil de cette dernière. Le prototype que je suis en train de développer peut être adapter au souhait de chacun alors dites-moi quel genre d’armure désirez-vous exactement Hinai-san ? »

Modifié la structure générale d’une armure relevait d’un jeu d’enfant pour n’importe quel Metaru maîtrisant son élément. Mais, habituée à te revêtir d’une armure que tu faisais ensuite disparaître avec la simple manipulation de ton chakra, aujourd’hui tu rencontrais de difficultés dans la mise au point des différents attaches qui permettraient au propriétaire de l’armure d’enlever et de remettre celle-ci avec aisance. Ce qui révélait, qu’au fond, tu n’étais peut-être pas une forgeronne confirmée. Du moins, pas en tant que forgeur conventionnel car dans la manipulation du métal via le chakra, tu rendais jaloux même certains de ton clan.

Pendant que la jeune Hinai t’exposait son souhait, tu t’atèles à la préparation d’un thé, tout en l’écoutant avec attention. Tu doutais que la jeune femme était très friande de cette boisson mais tu n’avais que ce breuvage à disposition, outre de l’eau plate, au sein de ton bureau. Une fois l’infusion à la théine prête, tu sers une tasse que tu tends ensuite à Nae d’une main alors que, de l’autre, tu lui présentes une assiette de deux dango pour accompagner le thé.

« - J’espère que vous les apprécierez, fais-tu avec le sourire. Je les ai faits moi-même. »

Ta passion pour le thé t’avait poussé à apprendre à confectionner les friandises qui accompagnaient généralement le breuvage, dont les brochettes de mochi. Tu ne cherchais point à impressionner la jeune Hinai par tes préparations mais plutôt à juger son appréciation de celles-ci.

Tu sers une autre tasse de thé pour toi-même que tu dégustes cependant sans accompagnement, tout en gardant un regard fureteur sur Nae …

_________________
Seconde peau [PRIVATE]. E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~


Dernière édition par Metaru Mairu le Ven 18 Sep 2020 - 15:03, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed

Seconde peau [PRIVATE].

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: