Soutenez le forum !
1234
Partagez

Parmi les régiments

Meikyû Kaen
Meikyû Kaen

Parmi les régiments Empty
Lun 14 Sep 2020 - 19:06

Affecté à la surveillance, Kaen sentait qu'il n'avait pas encore de véritable place dans l'armée. Hi était son foyer, mais aussi son refuge, il y avait grandit et lui avait voué toutes ses convictions impérialistes. Son art, le Fuinjutsu, ne faisait pas l'unanimité dans les rangs. Il était trop faible pour les autres, ne savait pas réellement manier une arme, mais son corps lui servait de force de frappe.

Les rumeurs allaient bon train parmi les régiments. Les hommes savaient pertinemment que de fastidieux combats prenaient place non loin... Et aucun d'eux ne pouvait s'approcher, ni interférer. Si seulement Kaen avait eu davantage d'opportunités de faire ses preuves, il serait lui au combat.

Ses objectifs avaient toujours été égoïstes, mais néanmoins trempés d'un respect profond pour son pays, doublé d'un dénouement sans failles.

L'un des soldats lui adressa la parole.

—Tu penses qu'ils nous autorisont à intervenir ? Souffla t-il.
—Ni compte pas. Les simples soldats n'ont pas leur place au sein de tels affrontements. Lui vociféra t-il, en guise de réponse.

Kaen prit une inspiration, le regard perdu vers un horizon jonché de bâtiments et hommes armés.

—Nous devons faire nos preuves, lança t-il aux soldats proches, comme s'ils avaient tous suivi la conversation.

Le regard bercé d'incompréhension, le conscrit comprit qu'il n'avait rien à attendre de Kaen. Il vivait par lui-même, suivant les ordres d'un dépit qu'il serait difficile de ne pas percevoir. L'expert en Fuinjutsu méritait ça place. Les événements n'étaient pas pour lui. Et pourtant, ce fut lui haussa la voix, parlant comme un.

—Mes frères ! Cria t-il, le regard plongeant sur chaque visage qu'il rencontrait.

De sa voix, Kaen montait peu à peu sur l'échelle menant au haut de la muraille. Il s'y arrêta à mis chemin, une main sur le bois, l'autre empoignant une lame siglée des couleurs de Hi no Kuni.

—Aucun capitaine pour nous commander. Aucun lieutenant pour nous sermonner. Nous avons tous été laissés ici pour protéger les femmes et les enfants. Et pour cause. Nous ne valons pas la pointure de nos supérieurs au combat !

Un instant de pause, Kaen avala sa salive avant de reprendre.

—Mais nous ne sommes pas des statues, des chiens de garde. Nous valons les couleurs l'Empire... Ne restons pas là les bras croisés ! Il y a du travail à faire. Car qu'arrivera t-il si les shinobis envoyés au front échouent ? Serons nous la dernière étape inutile vers une victoire ennemie ?

Alors que son regard avait maintenant croisé celui de chacun des soldats présents et que ses paroles les avaient tous attirés à l'écouter, Kaen se sentit plus fort. Comme empli d'une aura de confiance.

—Piégeons les lieux, organisons des plans de ces traquenards, barricadons les portes et les maisons. Préparons le feu des flèches de nos archers et unissons nos forces pour représenter le dernier barrage, le plus solide qu'une armée puisse organiser... Montrons à l'Empereur que si nous sommes prêts à mourir pour lui, ce ne sera pas les bras croisés, happés par des vagues de feu, directement inhalées des trachées gorgées de chakra de monstres de la nature. Montrons leur que le temps de la souffrance est révolu.

À ces mots, une vague de cris et d'acclamations se mit à de propager, telle une onde sonique. Unis, les simples soldats prouvaient aujourd'hui qu'ils n'étaient pas de la simple chair, non. Ils représentaient la Volonté du Feu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9155-meikyu-kaen#77225

Parmi les régiments

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1/05. Un homme parmi d'autres
» Nouvelle parmi les Yasei
» Rencontre parmi les tombes | pv Genkishi
» Une tombe parmi tant d'autres ... [ PV Shuuhei ]
» Une lame parmi les ombre [Pv : Nara Aizen]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: