Soutenez le forum !
1234
Partagez

tempétueuse accalmie ((pv miyuki))

Takahashi Miya
Takahashi Miya

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Lun 14 Sep 2020 - 19:51
Ce jour-là, rien avait été prédit. Personne ne pouvait connaître les dénouements que vous aviez tous vécus. Le réveil du dieu de l’Eau, le courroux divin provoqué par Raonaka Ao, l’éternel ennemi. Tu avais vu énormément en si peu de temps, des prunelles nouvelles dans ce monde qui trouvaient encore ses repères. Tu te demandais si la destinée avait eu un rôle, si les événements qui s’étaient succédés avaient été inscrits à l’avance. Les plans de l’antagoniste, l’Homme au Chapeau, et ses acolytes. Le village, le pays mais aussi le monde entier avait été pris d’assaut. Sans pour autant que tu aies conscience de ce point, Kiri avait su être réactif aux premières secousses, prémices du retour du démon qui quittait sa stase. Endormissement qui avait nourri sa colère, le réveil qui la libérait intensément. L’homme responsable ne vous facilitait pas la tâche, aggravant la situation en blessant la créature. Celui qui partageait vos origines voulait votre perte, voulait en finir une bonne fois pour toute. Mais les capacités des Kirijins et la cohésion dont vous fîtes preuve avaient eu raison de lui. Sa folie meurtrière s’éteignit mais laissa derrière lui le nouvel hôte du divin et des dommages indubitables.

Les ruines d’un paysage qui attristaient ton regard, un énième cataclysme qui touchait l’archipel de l’Eau. Vestige de votre affrontement avec le divin qui en plus des dégâts matériels, vous aviez tous impactés, atteintes visibles ou non. Il était difficile pour toi de reconstituer tout ce dernier déroulement, tout comme prendre conscience que tu te trouvais au milieu du chaos, de ses conséquences. L’adrénaline qui prenait possession de tes membres trempés, l’agitation autour des corps meurtris voire inanimés. Tu avais rapidement rejoint une unité de soin qui se créa une fois toute menace écartée. Des médecins du village, des visages que tu connaissais de par tes missions à l’hôpital. Des irounins qui limitaient les dégâts au sein du village, victime de l’élévation divine des eaux. Tu devais garder ton esprit occupé, repoussant la réalité le plus longtemps possible. Descente qui te questionnerait, qui requerrait que tu te poses pour digérer tout cela. Mais tu ne pouvais pas le faire pour le moment, tu avais encore des camarades à aider. Tes capacités de soigneuse qui permettraient de limiter l’ampleur des atteintes organiques, tes mains qui pourraient réparer les tissus à défaut de pouvoir reconstruire la végétation maintenant lointaine.

Tu t’approchas d’une jeune femme, assise le dos contre un morceau de rocher certainement emporté par le précédent déluge. Tes yeux bronzés furent de suite happés par la plaie béante au niveau de son épaule, très certainement le fruit de l’affrontement avec le divin. De quoi paralyser les mouvements de son bras mais surtout risquer une infection si on ne la refermait pas.

Je m’en charge, tu annonças lorsque tu croisas un de tes collègues guérisseurs. Te plaçant à genoux et à côté de la kunoichi, tu repris. Je m’appelle Miya et je vais te soigner.

Un sourire en coin qui se dessina, malgré la gravité de la situation, tu ne pouvais occulter cette empathie et attention qui te caractérisaient. Ton expérience médicale qui prenait le relais et qui éloignait un peu plus les interrogations qui parasiteraient ta pensée un long moment. Te penchant un peu plus vers la blessure de ton interlocutrice, tu l’examinas soigneusement pour trouver le soin adapté mais surtout estimer la quantité de chakra que cela nécessiterait. Car le face à face avec Sanbi avait été coûteux et ce, sur tous les plans.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Mer 30 Sep 2020 - 14:46
Miyuki regardait autour d'elle. Tous semblaient vivants. Enfin presque. Son regard finit par se perdre sur Jîro qu'elle avait vu debout quelques instants plus tôt et qui était maintenant au sol, Aditya penché sur lui. Fronçant un peu les sourcils, elle vit après quelques longues secondes son sensei se redresser, un air désolé sur le visage. Apparemment, c'était la mort du sabreur... Perdant alors l'assurance qu'elle avait et qui la maintenait debout malgré la fatigue et le sang qui s'écoulait peu à peu de sa blessure non négligeable, elle respira profondément et recula jusqu'à sentir un gravas dans son dos, s'asseyant contre assez lourdement, la tête tournant un peu.

La tête baissée, ses cheveux détachés lui retombant sur le visage, elle ne s'aperçut pas qu'une silhouette s'approchait d'elle. Aussi lorsque les bruits de pas se firent suffisamment clairs et proches dans le bruit de fond pourtant faible, mais surtout présent dans les oreilles de la jeune femme suite au cataclysme qui venait de s'abattre à nouveau sur Kirigakure no Sato, elle sursauta. Redressant la tête et se recoiffant légèrement de sa main valide pour y voir correctement, son autre bras appuyé sur son genou droit rapproché contre sa poitrine tandis que sa jambe gauche était étalée sur le sol, elle croisa finalement le regard de celle qui venait d'arriver devant elle.

Elle l'entendit parler en tournant la tête, mais le tourbillon qui l'assaillait encore l'empêcha de comprendre ce qu'elle venait de dire. Miyuki plissa alors légèrement les yeux, comme pour mieux se concentrer. Enfin, l'inconnue se pencha sur elle et lui parla. La Mawehara mit alors quelques secondes à comprendre réellement les paroles que Miya venait de prononcer, puis hocha doucement la tête avant de répondre.

« Miyuki... On s'en est bien tiré... Je crois... Non ? »

Elle soupira un peu, penchant légèrement la tête en arrière avant de faire un effort pour se décaler légèrement du rocher qui faisait un dossier confortable afin de lui laisser accès à sa plaie des deux côtés de son épaule.

« J'avais une armure de roches sur moi, en plus de celle-ci... Va falloir enlever les morceaux qui ont dû rentrer avec le pic avant de soigner, non ?.. »

Respirant profondément, elle savait que l'opération allait être douloureuse. Mais c'était nécessaire pour un bon rétablissement et limiter les chances d'infection. Elle avait déjà certaines notions théoriques, mais la pratique était encore plutôt absente de son répertoire.

« J'ai pas vraiment vu la fin... Il y a d'autres morts ou blessés graves ?.. »

Elle pensait à Jîro, mais rien n'indiquait pour l'instant qu'il était le seul à avoir perdu la vie.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Takahashi Miya
Takahashi Miya

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Ven 6 Nov 2020 - 22:28
Les échanges avec les médecins sur place étaient très simples, vous étiez tous dans l’urgence. Du moins, pour l’effectif qui était sur place. Un petit groupe qui vous aviez rejoint après la disparition du divin, après la catastrophe qui s’était abattue sur l’archipel de l’Eau. Parfois, un simple regard suffisait. Les mots qu’il fallait économiser, de l’énergie qui devait être pleinement concentrée aux soins des blessés. Toi, tu faisais exception. Si tu étais d’un naturel discrète, tu devais absolument connecter avec la personne que tu guérissais, lien empathique que tu chérissais et dont tu ventais les bienfaits. Un sourire et de la compassion qui prédisposaient le patient aux soins, alors plus ou moins douloureux. Une attention particulière pour qu’ils te laissent, en retour, réaliser ton travail. Dans ces cas-là, tu n’avais aucun mal à trouver tes mots, l’instant médical et les réflexes qui lui était associé te transcendant. Tes lippes qui s’élevèrent quand tu t’agenouillas aux côtés de la blessée, tes prunelles bronzes qui inspectaient déjà sa blessure apparente. Le respect des méthodes que l’on t’avait inculquées, la confiance que tu cultivais avec finesse, n’étant pas pour autant très démonstrative.

Heureusement oui.

Vous étiez toutes les deux conscientes, n’aviez pas de blessures qui remettaient en jeu votre futur dans le monde shinobi. Son épaule risquerait dans l’handicaper un moment mais tu allais faire ton possible pour empêcher l’aggravation de cette blessure et faciliter sa rééducation. Les quelques éraflures au niveau de ton abdomen et de ta cuisse, vestiges de ton affrontement avec le Dieu, qui n’avaient rien de gênantes et qui ne valaient pas l’emploi de chakra. D’autres en avaient beaucoup plus besoin que toi, dont ta nouvelle interlocutrice.

En effet. Ça risque de ne pas être très agréable mais je vais faire en sorte que ce soit le plus supportable possible.

Ton intonation sereine et douce, tu sortis de ta poche dorsale un étui avec ton matériel médical. Depuis ce dernier, tu sortis une pince métallique qui te permettrait d’attraper les plus petits débris qui se seraient immiscés dans la plaie. La description de la kunoichi te laissait croire qu’elle savait ce qui l’attendait. Peut-être n’était-ce pas – à la différence de ton cas – la première fois qu’elle se confrontait à ce genre de menace. Le matériel entre tes doigts experts, tu te penchas au dessus de sa plaie et manipulait le métal de sorte qu’il ne touche ni sa peau, ni ses muscles pour limiter les sensations de douleur. Rapidement, quelques morceaux de pierre sortirent de cette lésion, faisant attention aux ressentis de Miyuki pour guider tes mouvements.

Encore deux et on pourra refermer.

Parole pour l’encourager, quelques derniers efforts avant qu’elle soit libérer de cette possible source de complications. Tu terminas alors de retirer les roches, réfléchissant avant de répondre à la kunoichi. Le Sabreur avec qui tu avais pu partager une mission, maintenant au sol, inanimé. Un pincement au cœur, même si tu ne le connaissais pas vraiment. Une perte à déplorer, un shinobi qui s’est battu jusqu’au bout. Puisse-t-il reposer en paix.

Il y a quelques blessés graves, surtout des membres brisés. D’autres sont inconscients. Mais les médecins font de leur mieux pour les soigner.

Et tu en étais certaine. Le corps médical qui se déployait et déploierait toutes leurs ressources pour leur venir en aide. En tout cas, c’était ce que tu comptais faire et ce, jusqu’à ce que tu n’aies plus de force.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Sam 21 Nov 2020 - 19:45
La Mawehara hocha la tête au discours de cette nouvelle rencontre, l'irounin Miya. Elle savait bien que ce genre de traitement n'était que peu agréable, mais il était nécessaire à un bon rétablissement, sinon la blessure aurait tôt fait de s'infecter. Et là... Il ne vallait mieux pas y penser.

« C'est rien... Le pieu du Dieu était bien pire... »

Elle força un petit sourire, mais le mal qui l'incombait pour l'heure l'empêchait de se détendre réellement. La douleur la faisait en partie partir de temps à autres, comme des mécanismes de défense qui la transporteraient à coup de drogues hallucinogènes pour l'empêcher de subir de plein fouet ce qui la faisait souffrir.

Miyuki tint alors de son mieux, serrant les dents et tâchant de rester aussi immobile que possible, plantant ses ongles dans la paume de ses mains. Après quelques minutes, l'eisennin lui indiqua qu'elle était presque à bout de sa tâche, puis la termina quelques instants plus tard. Enfin, l'étape la plus pénible du soin était terminé.

« D'accord... J'espère que Jîro... Sera le seul... C'est déjà trop... »

Grimaçant un peu alors qu'elle tâchait de se remettre en place contre la roche pour être plus stable lors du soin, elle regarda plus véritablement celle avec qui elle échangeait. Jusque là, la douleur avait porté sur son regard un voile flou, l'avait empêché de se concentrer malgré la proximité dans laquelle elles se trouvaient. Maintenant, elle pouvait réellement voir ce qui l'entourait.

« C'était un membre de mon clan, il faudra que je vois, pour son sabre, si personne ne s'en est occupé pour l'instant... »

La blonde aux yeux bleu-gris les ferma un instant avant de replonger son regard dans ceux de Miya.

« Pour les autres blessés, je pourrais aider ?.. J'ai commencé à apprendre l'Iroujutsu mais... Je sais vraiment pas grand chose pour l'instant... »

La Danseuse laissa ainsi la Takahashi terminer ses premiers soins qui lui permettraient de retrouver rapidement une forme convenable et une maniabilité renouvelée, puis elle se redressa, parvenant désormais à endiguer mentalement les restes de douleurs qui l'habitaient. Elle se fit également une écharpe avec une partie de son haut qui dépassait de sous son armure et l'utilisa pour soutenir son bras afin d'éviter d'en porter tout le poids sur son épaule blessée, mais plutôt sur son cou et sur son corps.

« Ou au moins t'accompagner pour voir comment tu fais... Ça m'aiderait beaucoup, de voir un peu de pratique directement, pour progresser dans mon apprentissage... Ça ne te dérange pas, Miya ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Takahashi Miya
Takahashi Miya

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Mar 29 Déc 2020 - 11:23
Alors que tu envisageais la meilleure manière de soigner la blessure de Miyuki, tu replongeais dans les multiples ouvrages qui traitaient de la douleur. Sentiment qui – malheureusement désagréable – restait physiologique, l’écho d’une dysfonction de l’organisme. Cette dernière accompagnait aussi le soin, combattre le mal par le mal. Et parfois, réparer était encore plus douloureux que la cassure en elle-même. Un paradoxe que tu expliquais simplement. Pour soigner un mal, le corps était capable de se soigner lui-même, mais avait besoin de temps. Une expérience où la douleur était étalée, presque habituelle. En revanche, la médecine raccourcissait ce temps et donc condensait cette douleur sur un laps très court. Un parti pris que la majorité acceptait, voulant approcher la convalescence le plus rapidement possible.

J’ai eu de la chance, le mien n’aura pas fait trop de dégâts.

Tu passas une main au niveau de l’ouverture sur ton abdomen, plaie refermée mais dont les éraflures étaient toujours visibles. Sans l’intervention du jeune shinobi de ton unité, ce même pic aurait pu transpercer ta chair, tout comme celui de la Sabreuse. Et encore, ton interlocutrice pourrait elle-même se considérer comme chanceuse, vis-à-vis de son camarade de clan qui avait péri lors de l’affrontement. Entendre son nom te rendit muette, consciente de la perte et des conséquences qu’elle engendrerait pour son clan, pour Kiri mais surtout pour ses proches. L’annonce qui brisait le cœur et qui apportait tristesse, désolation.

Je ne le connaissais pas vraiment, j’ai eu l’occasion de faire une mission avec lui et il avait été très gentil et bienveillant…

Comme l’avait précisé Miyuki, un shinobi à déplorer était déjà trop. Et il fallait encore persévérer pour éviter que ce nombre ne s’accroisse, la mission des médecins qui se déployaient dans chaque unité, chaque recoin où se trouvait un blessé. Parfois, c’était une course contre la montre, quelques secondes qui pouvaient complétement changer l’issue des choses. Tu repris, une pensée pour tes collègues.

Je demanderai aux autres médecins s’ils l’ont trouvé, si tu veux.

La dédication pour son clan était quelque chose que tu admirais. Et des fois, tu imaginais que tu faisais partie d’un, la cohésion que cela apportait et les valeurs qui complémenteraient celles que ta famille de sang t’avait apprises. Une fois le soin terminée, tu fus surprise par la proposition de ton interlocutrice, dévoilant son apprentissage aux arts médicaux. Annonce qui fit dresser un sourire sur ton visage alors figé, concentré.

Oui bien sûr ! Quand est-ce que tu as commencé ? Dans tous les cas, ton aide sera très appréciée.

Même si tu avais encore des choses à apprendre, tu aimais transmettre tes savoirs, que ce soit les gestes de premiers secours auprès des civils et des shinobis sur le terrain, ou les soins plus complexes aux futurs médecins. Parce que tu avais reçu une instruction précieuse, tes vertus de guérisseuse que tu te devais de partager, comme tes parents avec toi. Et puis, le combat t’avait fatiguée, l’assistance de la Sabreuse rendrait la suite beaucoup plus supportable.

Pas du tout. D’ailleurs, on pourrait peut-être commencer par les autres blessés qui ont été amenés ici ?

Tournant ta tête vers la tente non loin de vous, tu pouvais voir les lits qu’elle abritait et des silhouettes allongées, en attente de soin. Tu t’en approchas, restant aux côtés de la kunoichi au cas où elle aurait besoin de ton aide, avant de reprendre.

Qu’est-ce que tu as appris pour le moment ?

Questions que tu lui posais simplement par curiosité, pour savoir ce qu’elle serait capable de faire avec son bras immobilisé. Mais tu étais sûr qu’elle vous aiderait, l’unité médicale et toi, d’une manière ou d’une autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

tempétueuse accalmie ((pv miyuki)) Empty
Sam 17 Juil 2021 - 15:29
Miyuki se contenta de hocher la tête, concentrée sur la gestion de sa douleur. Elle avait l'habitude de la contenir, formée à la dure, là où on ne retenait jamais ses coups. Mais si la douleur physique était assez aisée à contenir, la douleur mentale était plus complexe et la perte d'un Sabreur était à chaque fois une douleur. Bien que Jîro était loin d'être celui qu'elle connaissait le mieux dans l'escouade, il était l'un des leurs et elle avait en partie grandit avec sa présence dans le clan.

« D'accord, merci... »

S'assurer que le Sabre revenait au clan était aussi l'une de leurs priorités, priorité qui passait au dessus des sentiments qu'ils pouvaient éprouver. Ces lames aux âmes enfermées étaient trop précieuses pour être négligées. Elles étaient le coeur du clan. Ce qui le rendait unique et qui en faisait autre chose qu'un groupe de Yakuzas énervés. La blonde parla ensuite de son entraînement en cours pour ce qui concernait le domaine des soins. Bien vite, les questions liées à son expérience arrivèrent, tirant un petit sourire teinté de douleur à la guerrière.

« J'ai commencé il y a quelques semaines à peine. Je ne sais pas si je pourrais beaucoup aider mais... Je ferai de mon mieux ! »

La proposition immédiate d'enchaîner venue de la guérisseuse rassura Miyuki. Elle n'allait pas se faire rembarrer parce que c'était une débutante, heureusement. Elle savait que beaucoup n'auraient pas forcément la patience, mais cette jeune femme semblait suffisamment agréable, sympathique et attentionnée pour le lui accorder malgré la situation. La fatigue dûe au combat jouait aussi sans doute, deux bras pour porter ou retenir les patients ne seraient pas de trop, elle s'en doutait bien. Enfin deux, c'était plutôt optimiste pour l'instant, mais elle serait présente, c'était certain.

« Je commence à maîtriser les bases physiques mais la maîtrise du chakra curatif... Ce n'est pas encore ça. »

Encore sur les études anatomiques, la Mawehara était cependant très studieuse et apprenait très vite tout ce qu'on acceptait de lui enseigner. Elle savait la valeur de tout ce qu'on lui offrait ainsi et ne se permettait jamais de faire perdre du temps à ses enseignants. Passionnée dans tous les domaines qu'elle abordait, elle gardait s discipline de fer en premier plan pour assurer un confort maximal à quiconque lui accordait un instant d'attention pour lui offrir une quelconque information qu'elle s'acharnait à retenir de toute son âme, faisant travailler sa mémoire en permanence.

Accompagnant ainsi la médecin vers le patient suivant, bras immobilisé contre son corps, la Sabreuse écoutait avec attention chacun des mots de Miya qui se montrait toujours attentionnée et patiente lors de ses approches des nouveaux blessés. Prenant note de ses méthodes dans sa pensée, la jeune femme au regard bleuté se montrait prête à répondre à n'importe quelle solicitation quand bien même elle n'avait pour l'instant pas d'idée du genre d'initiative qu'elle pouvait prendre seule dans un contexte similaire.

Répondant ainsi de son mieux aux demandes de la soignante, elle attendit que ce patient soit terminé et qu'elles passent au suivant pour la questionner pendant l'entre-deux.

« Ça fait longtemps que tu es médecin toi ?.. Tu as eu besoin de combien de temps d'études pour parvenir à un bon niveau ? »

Un peu timide dans son approche, ne sachant pas trop à quel point elle la gênait en la questionnant ainsi en plein milieu d'un champ de bataille, la Sabreuse n'osa pas enchaîner plus que ça pour l'instant. Les ravages du Dieu de l'Eau avaient été grands une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse

tempétueuse accalmie ((pv miyuki))

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'accalmie tourmentée 憑拠
» Épistolaire Académique Tempétueuse
» Le son de la méditation (w/ Miyuki)
» A l'attention de Miyuki
» » Sabre et Poing pv. Miyuki

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: