Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu

Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mar 15 Sep 2020 - 15:49



Voilà quelques minutes déjà qu'il avait confisqué la belle à ses devoirs, lui tirant la main et la baladant dans une ruelle adjacente au complexe de recherche sans manquer de lui partager un bref mais prisable sourire du coin de l'œil à chaque fois qu'il en avait l'occasion. Il n'était guère là l'idée d'une simple balade, et le charme complétement absent du décor adjacent en attesterait pour la nymphe, habituée aux attentions de son cousin. Alors toujours en marche, d'un pas pressé, il prenait enfin parole.
"Voilà maintenant quelques semaines que j'ai mis la main sur le plan terrier seigneurial de la capitale. Dans les archives du complexe, quelques éléments ne coïncidaient pas. Il était fait mention de quelques expériences dans des lieux dont les dimensions ne correspondant pas à notre bâtisse actuelle. C'est alors avec le registre de propriété foncière que j'ai tout compris : Il y avait un autre laboratoire autrefois, bien plus grand et surtout… bien plus secret."
Il ne semblait attendre nulle réponse de la belle, se contentant de se faire de plus en plus hâtif dans sa course. Quelques marches et les voilà qu'ils jonchaient les canalisations infectes de la capitale. Mais il n'était pas pour l'heure question de s'attarder sur de quelconque frivolités sanitaires, il y avait gros à faire. Quelques pas dans les tunnels secs et les voilà qu'ils s'embourbaient dans une galerie souterraine creusée à même la roche et qui ne correspondait pas aux égouts.
"Alors j'ai pisté le laboratoire, difficile quand on sait que cette 'ville' aujourd'hui capitale a subie moult transformations au fil des années."
Ses mots terminés, à leurs oreilles parvenaient alors un son résonnant et familier, celui de la roche qui se brise sous les coups de pioche.
"Les affres du temps avaient complétement condamné le passage, mais j'ai employé quelques ouvriers pour déblayer la voie et l'on m'a informé quelques minutes avant notre réunion qu'ils étaient proches."
On pouvait apercevoir au loin les quelques silhouettes de dos qui, outils en main, observaient le résultat de leur dur labeur : Une colossale porte cuirassée dont les inscriptions gravées à même le métal retranscrivaient son antique fonction : Laboratoire Bêta. Mais le marionnettiste aliéné lui ne semblait guère rivé vers l'objet de sa quête, se contenant de simplement contempler du regard la belle à ses côtés, comme s'il se réservait pour cette découverte tant attendue.
"Je voulais partager ça avec toi, car, voilà…"

_________________
[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 6:32




[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
ft. Shinrin Hanzo:






Hanzo, a quoi penses-tu? Qu'est-ce que tu ressens? Pourquoi es-tu si..imprévisible? Elle n'avait pas d'autre choix que de le suivre, après tout il tenait fermement sa main, il ne voulait point la lâcher. Traversant les rues de la capitales en remarquant les divers sourires qu'il lui adressait, à la vue du décor elle comprit bien que le travail allait reprendre de plus belle. Mais pourquoi? La réponse fut rapidement énoncée par Hanzo alors que la marche rapide continuait.

Un autre laboratoire. C'était donc ça qu'il voulait aller voir, toujours tirée par ce dernier parmi les endroits les plus répugnants de la belle ville qu'était Urahi, ignorant cet atmosphère plébéienne qu'elle abhorrait. Et elle profitait alors des derniers rayons du soleil d'Urahi avant de s’engouffrer dans les sous terrains de la ville. L'exploration n'était pas sa plus grande passion surtout si rien ne se cache derrière, ou plutôt, si elle n'enquête pas.

Le duo s'arrêta enfin dans sa course. Funka zieutait cette gigantesque porte occupée les ouvriers qu'avait engagé le dramaturge. Bêta? Elle tenait encore le poignet de son cousin alors qu'il avait le regard rivé sur sa personne, répondant avec un simple sourire, elle l'invita à s'approcher tout en gardant le contact avec lui.

« Je pense que nous pouvons nous rendre à l'intérieur. »

De sa main libre, elle frôle la gigantesque porte qui surplombait le duo tandis que les ouvriers se reposaient de leurs difficile tâche. Elle datait d'un ancien temps mais Funka n'était pas exempt de culture et il y avait bien un moyen d'enclencher le mécanisme d'ouverture, passant sa main sur les diverses parties de la porte, son regard se tourna vers les hauteurs alors qu'elle remarquait une légère ouverture au niveau des inscriptions métallique.

Relâchant la main de Hanzo, elle fouille dans le pan de sa robe pour sortir un kunai simple qu'elle dépoussiérera en soufflant dessus. Puis d'un coup et avec une brutalité monstre, elle balança le kunai au niveau du "Bêta" là où était présente la petite faille, priant pour atteindre sa cible du premier coup. Ce fut le cas. Un coup de chance qui enclencha désormais un mécanisme bruyant, la porte grinçant et le bruit du métal frottant sur le sol montrant qu'elle n'avait pas été ouverte depuis plusieurs années.


Une légère brume s'élevait à l'ouverture de la porte, comme si de la vapeur d'eau s'en échappait tandis que le duo s'engouffrait maintenant au sein de ce laboratoire ressemblant désormais plutôt à une ruine qu'un véritable laboratoire.



Une rampe de pierre taillées menait encore plus en profondeur, visiblement pour atteindre le laboratoire, le couple de scientifique devait arpenter les divers couloirs lugubre de cet endroit abandonné depuis plusieurs années. Une atmosphère lourde régnait, l'humidité avait un taux élevé et pouvait donner des problèmes de respirations aux deux pauvres mortels. La seule source de lumière provenait de quelque petites lampes tamisées blanche présente au dessus de la tuyauterie dorée qui longeait chaque mur, comme un grand labyrinthe de tuyau. On entendait l'eau couler et parfois des bruits de gaz s'en échapper par endroit, rien de nocif, simplement de l'hydrogène. En voulant étudier les murs couvert de tuyau, Funka appuya malencontreusement sur ce qui semble être un levier rouillé qui fit un bruit sourd, activant un nouveau mécanisme qui venait d'allumer les divers engrenages dorés que l'on pouvait voir un peu plus loin, au bout du couloir.

« Qu'est-ce que c'est que... »

Plus ils approchaient de la fin du couloir, plus la brume se faisait imposante et la vapeur d'eau gagnait en chaleur, sortant par les trous présent dans les conduits juste au dessus d'eux. Remontant son coude vers son visage pour éviter de s'étouffer avec la vapeur, Funka voulait simplement atteindre la seconde porte ou du moins le moyen d'arriver au laboratoire qui ne pouvait se trouver qu'au bout du couloir. Mais au fur et à mesure, le duo allait s'en rendre compte qu'ils n'étaient pas encore arriver au laboratoire et que la prochaine pièce d'où provenait un bruit sourd de gaz et de mécanisme, n'était en fait que la gigantesque machinerie de l'endroit.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.


完璧 - Polymnia
« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection.»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 11:59


Diableries et secrets. Si Hanzo se vantait d'être repu des mystères de ce monde, les mystères qui se profilaient devant lui l'instruisaient alors d'une simple et cruelle vérité : il n'était qu'un aveugle ignare et primitif. Car ô grand jamais n'avait-il prévu que dans sa découverte des ruines oubliées il se fasse témoin d'un monde inconnu à son ère. Tout ici était différent, tout ici demandait à être examiné. Les colonnes de gré jonchaient les conduits de bronze. Le Shinrin ne pouvait alors s'empêcher de faire le parallèle entre ce labyrinthe de métal et de roc et ses marionnettes de bois. A l'instar de ses pantins, tout ici semblait composé de rouages, de mécanismes et de pistons. C'était comme s'ils avaient pénétré dans les entrailles d'une machinerie d'un temps postérieur.

Alors de leurs pas ils venaient dépoussiérer les dalles et marches que le temps avait laissait pour compte. Son regard fureteur se baladait entre chaque recoin de chaque pièce, entre chaque composant de chaque dispositif.
"Sont-ils réellement nos aïeuls ? J'ai du mal à croire que pour eux ce soit nous le futur."
C'était comme-ci leur voyage scientifique les avait propulsé dans un avenir qui n'était pas à la portée des êtres primitifs qu'ils étaient. Mais le jeune Hanzo restait calme, ne cédant pas à une folie euphorique, se contentant de simplement suivre sa cousine, toujours habillé d'un œil d'analyse qui n'épargnait aucune facette des lieux.

On entendait les engrenages encore dynamiques qui rendaient vie aux lieux. Les fluides et émanations de combustibles se juxtaposaient les uns aux autres comme une respiration de fer. Et s'ils n'avaient pour l'instant rencontré aucune hostilité, l'air et la tension des lieux s'instillaient dans leurs poumons tel un liquide toxique qui leur sommait de quitter le domaine. Mais rien n'y faisait, ils continuaient.

Et lorsqu'après quelques minutes ils faisaient face à ce qui semblait être la machinerie, ils comprenaient dès lors d'une certaine manière que leur édifice de surface n'était qu'une pittoresque devanture comparée à cette colossale installation souterraine.
"C'est… ineffable."
Et comme pris d'un élan de précaution, il venait s'assurer que tout reste sous son contrôle.
"Que cela soit clair Funka, tout ce que nous découvrons aujourd'hui doit rester entre nous. "
Il n'y avait pas besoin de plus d'explications que cela. L'ésotérisme des lieux suffisait comme seule raison de se taire pour ceux qui sont en quête de savoir.

Mais alors que le réseau de métal se faisait de plus en plus bruyant à certains endroits, le jeune homme comprenait dès lors que le plus intéressant restait à découvrir. Il observait les conduits, il lisait leur fonction intrinsèque, il conjecturait leur organisation, et comme poussé alors par un instant de clarté, il s'approchait délicatement et avec prudence d'un mur en apparence quelconque. Au pas de ce dernier, les quelques griffures alignées au sol confortaient alors le marionnettiste dans sa réflexion.
"Ici…"
Sa main de chair vint alors patiner le bronze glacé devant lui, comme s'il le caressait pour mieux l'amadouer et le convaincre de dévoiler ses secrets. Et lorsque de ses doigts il repéra une interstice inhabituelle, il longea ce fil jusqu'à atteindre un autre mur et faire chou blanc. Il comprenait que c'était dans l'invisible qu'il fallait lire.


D'un œil fermé, murmurant une litanie d'observations dans un silence assourdissant, il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour décomposer la scène qui les entourait.
"…et là."
Un doigt en l'air et il tissa un fil de chakra qui vint s'agripper à un candélabre au plafond. Un petit geste de sa dextre et le matériel mécanique qui semblait statique se mit à bouger, engendrant par la même occasion une succession de cliquetis et de craquements qui filèrent vers le mur si intriguant. Et le miracle fut. Comme dégoupillé, le rempart se décrochait avant de se dérober vers la droite. Une large pièce se découvrait alors ne laissant visible que quelques lueurs bleutées sous son obscurité poussiéreuse ainsi qu'un souffle antique venir bercer le derme des deux chercheurs. Et alors qu'il n'avait pas encore passé le pas de la porte, les yeux du Shinrin qui commençait à s'acclimater aux ténèbres de la pièce cachée commençaient alors à découvrir ce que personne n'aurait dû découvrir.


"Funka, ne me dis pas que…"
Tapis dans leurs ombres des tréfonds, plusieurs cuves de plusieurs mètres se dessinaient. En leur sein, des corps qui, de leurs légères oscillations thoraciques révélaient une inexplicable et sournoise profanation.
"…c'est humain, et c'est vivant."

_________________
[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 12:32




[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
ft. Shinrin Hanzo:






« Le passé n'est pas forcément en retard sur nous. C'est la doxa* qui pense le passé dénué de technologie et l'avenir forcément moderne. Or, parfois pour ne pas dire tout le temps, des vestiges du passés montrent qu'ils étaient en avance sur leurs temps et qu'ils avaient des technologies bien plus avancées que celles que nous avons maintenant. »

Il est vrai que croiser ce genre d'endroit est impossible et tout semble bien trop futuriste..ou alors trop ancien. Mais comment se fait-il qu'une ruine de laboratoire soit plus avancée sur un temps où les shinobis pensent être les plus avancés? Voilà une preuve de l'égocentrisme humain, une nouvelle fois. L'air était lourd, humide, respirer devenait un fardeau mais le duo continuait jusqu'au moment où Hanzo prit une nouvelle fois la parole pour s'assurer de la loyauté de sa cousine à son égard.

« Il n'y aucune raison pour laquelle je dévoilerais ce que nous nous apprêtons à découvrir, si quelque chose il y a. J'ai beau l'adorer, l'Empire et ses membres ne sont pas des gens de confiance. Mis à part toi. »

Et encore. Approchant de la machinerie, y entrant même, voilà que le Shinrin menait la danse, visiblement meilleur analyste que la femme puisque c'est lui qui venait de trouver quelque chose d’intéressant. Il inspectait les conduits. Funka observait, immobile derrière lui pour ne pas le gêner dans sa tâche et pour rester à sa disposition si de l'aide il devait demander. Une pièce cachée, pourquoi n'y avait-elle pas penser? Après tout il aurait été étonnant de faire un laboratoire si accessible. Mais ce qui se trouvait à l'intérieur figea les deux scientifiques pendant un court instant, alors que les cuves se dressaient devant eux.

« Je suis désolée mais.. c'est bien humain et vivant. »

Lance t'elle avant de pénétrer dans la pièce en prenant soin de bien surveiller ses arrières au cas où un quelconque mécanisme s'enclencherait. Ils ne sont à l'abri de rien. Mais l'endroit semblait être déserté depuis très longtemps et les seules vies présente étaient celles que l'on pouvait voir flotter dans ces genres de cuves, d'ailleurs en vérité, la plupart des corps présents dans ces nombreuses cuves étaient mort et Funka le remarqua en s'approchant de l'une d'entre elle.

« Celui ci est mort. »

Et elle passe à un autre.

« Mort. »

[...]

« Et...Vivant. »

Elle avait tout inspecté et semblait comptabilisé un taux de mort plus haut que celui de vivant mais il restait tout de même une bonne poignée d'individu maintenu en vie dans ces cuves étranges que personne n'avait encore vu. Elle caractérisait les morts par leurs apparences, en effet certains semblaient dotés de mutation physique étrange, certains étaient défigurés, déformés, comme s'ils avaient servit de cobayes, en s'approchant de l'un des corps, elle déclencha un peu trop brutalement un mécanisme qui fit exploser la cuve devant elle, libérant une grande quantité d'un liquide ressemblant à de l'« eau » qui s'effrondra sur elle en la trempant de la tête au pied, retirant une partie de son maquillage, et libérant le corps d'un mort qui tomba contre le sol.



Des tâches étranges sur le corps, des plaques, un oeil en moins, plusieurs doigts manquant, parfois en trop, mais il était bel et bien humain, la question reste à savoir, pourquoi est-il comme ça? Quel est ce liquide? Et a quoi servent ces cuves, visiblement il fallait fouiller la pièce pour comprendre et possiblement..le corps du cadavre.

« Est-il judicieux de le disséquer Hanzo? Peut-être que des choses se cachent dans ses entrailles, ou il vaut mieux simplement se concentrer sur les documents que nous pourrions trouver par ici? »


*Doxa: (Péjoratif) Latin pour désigner l'opinion, le peuple. Terme philosophique.





_________________
Funka s'exprime en #978C71.


完璧 - Polymnia
« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection.»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 14:15


Alors comme pris d'un instinct aporétique, il s'approchait d'une des cuves pour venir apposer lentement sa main contre la vitre cendreuse avant de s'en détourner fissa à l'écoute du verre qui se fracasse non loin de lui.
"Funka, attention…"
De sa mégarde, la belle lui avait foutu une frayeur, et plus que ça, elle avait peut-être condamné un des sujets des lieux. Reprenant alors sa position initiale, sa main contre la vitre il réfléchissait à ce qu'il venait de vivre, ne manquant pas de porter son oreille aux dires de la nymphe et un œil au cadavre qui jonchait à présent le sol.
"Celui-là semble aussi étrange que les autres. Je te laisse t'en occuper mais sois prompte, je doute qu'un cadavre aussi ancien survive longtemps à l'air libre."
Ses yeux se tournant à présent vers la cuve qu'il touchait, il portait son attention sur la silhouette contenue, une jeune femme assez grande, chétive, semblant presque sans vie, semblant presque méphistophélique.
"J'imagine que le liquide les préserve de leur environnement, et que les tubes les nourrissent d'une certaine manière. Mais cela n'explique tout de même pas leurs singularités ainsi que leur longévité."
Il était comme stupéfait, ébahi, médusé par une découverte aussi grandiose et inconcevable. Des hommes et femmes d'un autre temps conservés par un dispositif aussi, rustre ?

Dans ce endroit d'un autre monde, tout semblait avoir été conçu pour se prémunir des affres du temps. Les fondations étaient robustes, les métaux étaient traités et à même le papier dispersés en quelques piles éparpillés on pouvait humer une sève qui le dorait et le durcissait délicatement, préservant par la même occasion les caractères de l'appétit des petites bêtes voraces. Baladeur, il portait son attention sur un meuble qui passait-là, ouvrant le casier métallique pour en découvrir un bouquin dont les écritures semblaient altérées, comme porteuses d'un lexique ancien qui n'a aujourd'hui plus cours.

Déchiffrant avec une légère difficulté le sens des griffonnages, il énonçait alors à haute voie sa découverte.



Jour 6798
- 14h32 : Le sujet #036 est décédé. Il n'a pas supporté l'injection du composé Tenjo-03.
- 19h02 : Quelques heures plus tard, les sujets #014, #016 et #098 suivent le même résultat. Il semble que le stress porté sur les fonctions cardiaques est trop important. Adjonction de molécules bêtabloquants à prévoir pour le composé Tenjo-04.

Jour 6802
- 09h00 : Le composé Tenjo-04 est prêt. Nous débutons l'administration sur les sujets #040, #041 et #042 à 10h.
- 10h06 : Injections effectuées. Aucune réaction immunitaire spontanée détectée.
- 11h31 : Le sujet #041 a été pris de spasmes, suite à l'injection d'un tranquillisant son état est à présent stable.
- 18h58 : Les trois sujets semblent indemnes. Une fine augmentation de la masse musculaire semble visible. Nous arrêtons les observations pour aujourd'hui.


Le jeune Shinrin feuilletait alors les pages de plus en plus hâtivement comme s'il tentait de s'imprégner du savoir inscrit à même les fibres du papier avec une appétence sans limite.

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Sans_t11
"C'est absurde. Ils s'affairaient à accomplir un programme eugéniste en vue de construire une armée de guerriers parfaits à l'image d'anciennes figures exemplaires de l'époque. Mais c'est inconcevable qu'ils avaient les ressources pour, ce n'est inscrit nulle part dans les périples de notre pays, nous l'aurions su ! Quelque chose ne colle pas."
C'était comme s'il reniait les évidences qui étaient pourtant juste au bout de son nez. Son honneur avait été atteint. Envieux d'une certaine manière il était de ces hommes qui avec les capacités d'une époque révolue avaient réussi à défier à même la nature humaine, à contredire les lois des dieux. Alors impatient il passait de page en page, de paragraphes en paragraphes, tentant ardemment de comprendre ce qu'il ne voulait pas comprendre.

_________________
[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 15:04




[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
ft. Shinrin Hanzo:






Couverte de ce liquide assez étrange qui n'était définitivement pas que le d'eau, Funka retire ses gants de cuirs qui n'étaient plus véritablement protecteur et devait désormais disséquer un individu ayant probablement vécu à une époque différente et dont le corps était désormais sujet à l'air moderne. Utilisant sa manche humide pour totalement retirer son maquillage, le véritable visage de la Polymnie se dévoilait de nouveau à Hanzo à qui elle adressa un simple regard suivi d'un sourire avant qu'il vaque à ses occupations. Pendant que lui s'occupait de fouiller dans l'administration, c'était à Funka de se salir les mains, fort heureusement pour elle, elle trimbalait constamment du matériel médical simple sur elle au cas où.

Toucher des cadavres n'étaient pas un problème, même l'apparence qu'elle dégageait montre une Funka horrifiée par la laideur et la mort et personne ne l'imaginerait faire cela. D'ailleurs alors que le cadavre semblait intact dans sa cuve - défiguré et muté mais intact -, dès qu'il fut retiré du liquide son corps semblait petit à petit entrer dans un stade de putréfaction plus ou moins avancé en quelques secondes seulement. Mais visiblement la décomposition se ralentit après quelques secondes permettant à Funka d'inspecter un corps froid et parfois nécrosé mais encore assez bien conservé. Néanmoins, elle devait faire vite. Attrapant un scalpel simple, son but était de trouver au moins une goutte de sang ou au moins comprendre comment il s'était retrouvé avec des morceaux étrangers sur sa peau ou comment son corps avait survécu aussi longtemps

« C'est.. étrange. »

Et elle coupe, essaie de voir de plus près ces étranges plaques qui ne sont définitivement pas faite de chair. Perçant son abdomen afin de voir ses entrailles, le sang n'était plus présent depuis un petit moment, et un odeur infecte émanait de l'individu alors que Funka se forçait à l'analyser en profondeur. Et pendant ce temps là, elle écoutait son cousin qui venait de découvrir quelque chose d’intéressant.

« L'empire...voulait cacher ça. Je ne vois pas d'autre option. Ce sont des humains génétiquement modifié, peut-être voulaient ils implantés des cellules inconnues dans d'autre corps? Peut-être que pour la majorité cela a mal tourné et pour certains... elle tourne le regard vers les cuves d'individus encore vivant. ..Ils ont survécu et peuvent possiblement vivre parmi nous si on les libère. Hanzo, qu'est-ce qu'on fait? »

Elle semblait perdue de son coté et ne pouvait qu’émettre des hypothèses. Peut-être que les sujets encore vivant pouvaient vivre dans leurs monde et redevenir des humains normaux? Aucune idée. Mais Funka voulait l'avis de son cousin sur la chose.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.


完璧 - Polymnia
« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection.»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Mer 16 Sep 2020 - 18:21


Et à mesure qu'il s'imprégnait du savoir des anciens, la pensée du jeune homme se faisait de plus en plus clair. Mais malgré ça cet élan lumineux, il sombrait lentement et sûrement vers une insanité saugrenue mais silencieuse.
"Penses-tu vraiment que l'Empire serait passé à côté de ça ? Quand bien même je n'en ai cure, j'en doute fortement."
Quittant son bouquin pour observer le travail de la belle et parcourir les quelques silhouettes qui semblaient encore vivantes, il rêvassait d'obscurs idéaux. Car il n'était plus question de jouer du passé mais de conjuguer avec l'avenir.
"Et bien sûr que non nous n'allons pas les réveiller… Après tout, ce sont des cadeaux de nos aïeuls, il est hors de question de les gâcher dans un monde qui ne leur appartient pas.. encore."
Dessinant son sourire carnassier habituel il reprenait contact avec ses démons avares et convoiteux. Ce qui l'avait devant lui n'était peut-être pas jaune morlingue mais ça restait tout de même une mine d'or qui ne demandait qu'à être exploitée. Alors il invoquait ses dieux d'un chuchotement incompréhensible et luciférien, comme s'il désirait les remercier tout en quémandant leur pardon pour les sacrilèges qu'il s'apprêtait à commettre.

Sa main à nouveau sur le carreau bombé, il en appréciait la fraîcheur comme s'il tentait de communiquer avec l'homme inconscient qui macéré dedans.
"Ils n'ont pas à être considérés comme humains, ils sont notre propriété, celle de l'Empire, et il est de notre devoir d'utiliser ces êtres dédiés à la perfection militaire de la plus manière la plus pragmatique qui soit. A bas la morale et les codes, nous avons peut-être là la solution à tous nos maux."
Lassé de la vue du sujet inconscient, il se retournait alors vers sa collègue aux mains de sang, embrassant à travers son regard un dessein qui apparaissant comme dénué d'altruisme et d'éthique.

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Sourir10
"Leur projet n'a pas vu le jour, c'est à nous de le terminer, de le peaufiner, et j'ai quelques idées en tête qui ne déplairaient pas à qui souhaite embellir nos forces armées de quelques suppôts robustes et obéissants."
Son regard semblait tyrannique et son allure décriait celle d'un génie du mal. Car si dans la finalité il était bel et bien question de l'hégémonie de l'Empire face aux villages cachés, il avait dans ses intentions un mal diluvien qui ne demandait qu'à se satisfaire de décomposer et recomposer à sa guise ces hommes et femmes endormis de la même façon qu'il se jouait de ses pantins. Alors il s'agitait à trop réfléchir aux modifications qu'ils pouvaient leur apporter : Sceaux, pièges, capacités héréditaires, arcanes secrètes, drogues… Aucune limite, aucune raison ne semblaient habiter le jeune homme car seule subsistait sa propension à se faire Dieu parmi les hommes.

_________________
[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 14:00




[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
ft. Shinrin Hanzo:






Son cousin avait totalement contredit l'idée qu'elle venait d'avoir, ou du moins en grande partie. Mais alors qu'elle avait terminé son autopsie, elle décala brutalement le corps pour l'éloigner d'elle. Tournant son regard vers son tendre cousin qui semblait sombrer encore plus dans la folie qu'avant. Un autre Hanzo se présentait à elle, un Hanzo submergé par le vice, un Hanzo qui n'a plus véritablement toute sa tête à première vue, mais en vérité seuls les ignorants peuvent penser cela : car il était conscient de ses actes.

« Voilà une facette de ta personne que j'affectionne tout particulièrement. »

Marmonne t'elle en l'observant s'occuper de ces diverses cuves, fasciné par ces trouvailles et visiblement envieux de tout ce pouvoir. La scientifique observait ses mains, des mains qui venaient de toucher la mort et qui n'était définitivement pas les mains de la belle oratrice et actrice qu'elle était.

« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection. Et voilà que s'offre à nous des individus qui représente cette perfection tant recherchée. Le destin nous a mené dans ce laboratoire, le destin ne se trompe jamais et nous étions destiné à faire cette trouvaille. Désormais, c'est à nous que reviens la tâche de conclure cette expérience, quoi qu'il en coûte. »

Aussi aliénée que lui mais à sa façon, les principes moraux n'étaient pas véritablement respectés par Funka, après tout, elle ne recherchait pas la vérité ou le bien mais simplement avoir raison. La nymphe observait celui qui était devenu en proie à l'hybris, tout comme elle si on y songe. Tout deux se plaçaient au dessus des dieux pour décider du destin d'autres personnes, pour reconsidérer la morale et ne pas être respectueux envers cette horrible créature qu'est l'humain.

« Ils étaient humains, ils sont devenus des êtres supérieurs. Ils en seront fier. C'est maintenant à nous de nous charger de les terminer comme il se doit. J'imagine que tu as des idées aussi intéressantes les unes des autres, Hanzo. »

Elle le savait à l'esprit farfelu et se doutait bien qu'il n'allait pas les considérer comme des êtres vivants mais plutôt comme des objets, des animaux ou des marionnettes.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.


完璧 - Polymnia
« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection.»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Hier à 8:24


Et à l'écoute des dires de la jeune femme, l'aliéné se ressaisissait comme si elle l'avait extirpé de son monde de vésanie. Il ne savait comment réagir à son 'affection' inattendue quant à cette facette de sa personnalité car jusque là elle était certainement la première personne à ne pas s'ébaudir de la passion extravagante et truculente de celui qui ne vit que pour ce genre de moments. C'était comme si - aussi différente soit-elle - il avait pu trouver dans les mystères ésotériques de ce monde une amie aux yeux ouverts.
"Oui ma sœur, comme tu le dis. C'est à nous que revient le devoir de terminer ce qu'ils ont commencé. Mais ce n'est pas une sinécure qui nous attend, pour mettre sur pieds des chefs d'œuvres il nous faudra user d'intellect et d'ouverture d'esprit. Je me doute bien que le savoir qui nous permettrait de réussir est ici, en ce domaine souterrain, alors ne perdons guère de temps ma douce. "
Dépoussiérant le mobilier qu'il avait en face de lui, c'était comme s'il s'imprégnait déjà des lieux, comme s'il visualisait déjà la charge de travail à exécuter qui les attendait.
"L'apogée de notre dessein n'attend personne Funka. "
Ses yeux de jais pénétrant alors son regard, il lui faisait part au travers de son expression ardente de sa volonté la plus solennelle. Il n'y avait plus de place pour la joie et l'oisiveté.
"Je te laisse commence à rapatrier le nécessaire de recherche et d'expérimentation. Je me charge des ouvriers et de leur silence. "
Un simple signe de tête, il était à présent l'heure d'un nouvel acte : celui de se rapprocher des dieux.

_________________
[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Signa2
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu Empty
Hier à 12:39




[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
ft. Shinrin Hanzo:






Entourés de ces cuves d'être à demi humain, ayant fait sûrement la plus grande découverte de leurs vies, le duo semblait empli de ce qu'on appelle l'adrénaline. Le visage démaquillé, maintenant que son masque était tombé, il n'était plus nécessaire de garder son personnage et les premières preuves du retour de celle que l'on nomme la Nekomata avait été observé avec cette fine marque d'affection dissimulée dans son discours. La maîtresse du bois était maintenant debout, cet endroit allait sûrement devenir un lieu qu'elle allait souvent revoir et elle se devait de s'y imprégner. Elle observait les environs, fouillant tout ce qu'elle pouvait trouver pour mener à bien les expériences futures, prenant soin de ne pas abîmer les cuves fragiles qui contenait ces corps inanimés mais pourtant bien vivant.

« Le monde devrait être complet. Le monde doit changer. »

Était-elle devenue aussi aliénée que lui? La voila conversant seule après avoir écouté les dires de son tendre et après avoir plongé son regard viridien dans le sien, avec cet air auguste dans son attitude. Elle esquisse un sourire avant de s'atteler à la tâche qu'il lui avait confié, ne posant pas véritablement de questions sur comment il allait se charger des ouvriers et de comment il allait s'y prendre pour continuer le projet " Bêta ".

Rassemblant ce qu'elle pouvait pour pouvoir opérer une nouvelle expérience, elle se retrouve pendant un court instant seule dans cet endroit, le regard alternant entre le cadavre éventré, les cuves, le liquide étrange qui composait les cuves qui coulait sur le sol et sur ses vêtements, l'ambiance lugubre qui s'éprenait d'elle. Puis, plus rien. Elle entra dans un état de passivité, d'inertie motrice et psychique, alternant souvent avec des états d'excitation, caractéristique de la schizophrénie que l'on nomme catatonie. Avait-elle altérer son état mental en l'espace d'une simple découverte? Non cela cachait déjà un mental assez profond et étrange, et peut-être que se trouver seul dans un endroit qui rendrait fou n'importe quelle personne saine d'esprit, fasse ressortir ce coté démentiel chez certains individus...

Seuls ses yeux fonctionnaient encore correctement, elle s'était figée un court instant pour tout observer, passant dans un état second. Mais n'était-ce tout simplement pas le fait d'avoir été exposé directement au contenu de cette cuve qui l'avait rendu comme ça? Après tout ils allaient devoir étudier ce liquide et ils le découvriraient bientôt. Prise d'un sursaut, elle revint à elle avant de continuer sa tâche sans rien dire, comme si rien ne s'était passé. Le souffle saccadé par le manque d'air et le poids de l'humidité, la pièce n'était animée que par ces bruits et les bruits des cuves qui maintenait les corps en vie et en parfait état.






_________________
Funka s'exprime en #978C71.


完璧 - Polymnia
« Le monde dans lequel nous vivons n’est qu’une grossière ébauche marquée par l’imperfection.»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039

[Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: