Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Kuchiyose] L'empire Idae

Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Jeu 17 Sep 2020 - 19:16

Prologue : L’obscurité, la faiblesse des ombres




Aizen était à la bibliothèque de Kumo, il se remémorait cette altercation qui lui avait donné envie de faire des recherches particulières.

*********

~~~Flashback à Kumo, durant l’occupation Teikokujin~~~


Aizen rentrait du "travail", il était déjà tard. On pouvait appeler ça un "travail" car depuis la victoire du Teikoku être shinobi à Kumo avait été rabaissé à ne faire que des corvées sans importance. L’administration du village semblait complétement abandonnée. D’un côté la plupart des gradés Kumojins avaient désertés et le reste n’avait plus le droit de faire avancer le village au risque de devenir trop dangereux pour l’empire. D’un autre côté il y avait une occupation Hijin qui était autant omniprésente qu’inactive.
Aizen ne comprenait pas totalement la situation. Le fait que l’empire Hijin ait sauté sur l’occasion d’un village affaibli, ça, il comprenait. Il avait beau détester les Hijins à cause de leurs actions passées envers son clan, il n’empêchait pas qu’ils avaient agis au bon moment.
Les guerres qui opposaient de grandes armées en face à face étaient des guerres d’idiots. Poignarder son ennemi dans le dos au moment où il s’y attendait le moins, voilà l’âme d’un vrai shinobi.
Mais, au final, pour ne rien faire du village conquis ? A leur place Aizen les aurait exploités jusqu’au dernier souffle du moindre habitant. En attendant, Aizen faisait plus de paperasse qu’autre chose et il se demandait bien ce qu’attendait cette fameuse résistance pour agir. Oh, lui il n’en faisait pas partie, de cette résistance, quelle idée. Il était du genre à se mettre du côté des vainqueurs alors il collaborait avec le Teikoku pour ne pas être ennuyé. Il se faisait petit, en attendant ? Jusqu’ici ça lui avait bien réussi, jusqu’ici…

Depuis leur installation à Kumo – même si Aizen n’avait rejoint le clan que plus tard – les Nara étaient pour la plupart installés dans le même quartier. C’était souvent le cas avec les grands clans. Alors qu’il marchait le soir d’une nuit noir sans lune il fut interpellé.

« Halte ! » Cria une voix dont il pouvait distinguer la provenance dans la pénombre.

En s’approchant il put à peine percevoir qu’il avait face à lui deux soldats du Teikoku. Les quelques rares sources lumineuses qu’étaient les fenêtres de certaines habitations éclairées à la lampe à huile lui permit de distinguer leur uniforme. Il en déduit assez facilement que c’était un binôme en patrouille comme les nombreux qui arpentaient les rues toute la nuit. Rien d’inquiétant jusque-là.

« Que faites-vous ici ? » Demande un des soldats dont il ne pouvait pas voir le visage.

Comme à son habitude Aizen prit sa voix mielleuse et son ton aimable.

« Bonsoir messieurs, je rentre chez moi. Je viens de sortir des bâtiments administratifs où j’ai travaillé toute la journée. »

Aizen ne s’inquiétait pas. Ils faisaient sans doute un contrôle de routine. Une fois qu’il aurait prouvé qu’il était shinobi de Kumo ils le laisseraient sans doute tranquille. Il mit la main à sa taille pour bien montrer le symbole de Kumo à ses deux interlocuteurs.

« Oh… Alors tu es une raclure de Nara hein ? » En déduit l’un d’eux par sa présence dans le quartier du clan des ombres.

« Je vous demande pardon ? » S’étonna faussement Aizen en fronçant les sourcils.

Il l’avait déjà compris, la situation allait dégénérer simplement car ces soldats voulaient qu’elle dégénère, quoi qu’il fasse ça ne changerait rien alors autant prendre les devants. Il jeta de discrets regards autour de lui afin de vérifier qu’aucun témoin ne pourrait voir ce qu’il s’apprêtait à faire. Attaquer des soldats de l’empire était sévèrement puni et même un membre de son clan aurait pu s’amuser à le dénoncer.
Alors qu’un des deux allait reprendre la parole l’air d’Aizen changea du tout au tout. Son regard devint bien plus sombre, son sourire aimable se transforma en un rictus sadique. Il joignit ses mains pour former un signe incantatoire.

« Que ?! » S’exclama un des soldats avec un mouvement de recule lorsque que l’ombre de Aizen se mit à foncer vers eux.

Mais, malheureusement pour lui, cette dernière n’alla pas très loin… Les rares sources lumineuses étaient trop faibles pour lui permettre de correctement manipuler sa faible ombre. Il fut étonné car c’était la première fois que ça lui arrivait. Lui qui voulait se débarrasser de ces deux opportunistes en quelques instants, c’était raté.

Aizen pu apercevoir deux larges sourires se dessiner dans la pénombre, ils le savaient. Ils se mirent à rire à pleine gorge.

«Ahahahah. Tu sembles bien idiot pour un Nara toi dis-moi ! »

Ils avaient tous prévus, ils savaient qu’il ne pourrait rien faire sans une ombre exploitable. La suite logique arriva. Il fut passé à tabac en bonne et due forme avant que, réveillé par le bruit, d’autres Nara intervienne.
« Que ça te serve de leçon sale rat ! » Lâcha un des deux en s’enfuyant.

Les soldats prirent la fuite avant même qu’ils soient inquiétés par les Nara qui sortaient de chez eux.

Alors que les agresseurs avaient déjà disparu dans l’obscurité de la nuit des membres du clan vinrent aider Aizen à se relever. Evidemment ils lui demandèrent ce qu’ils s’étaient passés. Aizen se fit évidemment passer pour une victime qui avait été agressé en traitre. Certains crièrent au scandale en disant que le Teikoku devait payer.

« Non, mes frères. » Dit Aizen en imitant la voix de quelqu’un de chamboulé. « Disons que c’était un simple malentendu, évitons toute escalade inutile, ce n’était qu’un acte isolé dont aucune autorité ne devrait être responsable. »

Aizen réussit à convaincre les membres de son clan de ne finalement rien entreprendre vers une quelconque vengeance. De plus, il n’avait pas pu voir le visage de ses agresseurs. Mais au fond de lui il boulonnait. Plus jamais il ne se ferait avoir de la sorte. Il tirerait leçon de cette honteuse expérience.

*********


Depuis ce jour il avait commencé d’intensives recherches à la bibliothèque. Il était assez malin pour savoir comment remédier à cette faiblesse évidente de ses capacités claniques. Il avait découvert deux solutions en ce monde pouvant l’aider.
Un pouvoir héréditaire qui permettait de manipuler la lumière, de par sa nature, il ne serait jamais accessible à Aizen.
Ou alors un animal, un insecte pouvant générer de la lumière à partir de son corps. Cet animal incroyable s’appelait luciole.
Bien sûr la manipulation des insectes était aussi héréditaire et accessible qu’aux Aburame. Mais Aizen avait autre chose en tête. Il espérait que ce type d’animal avait évolué au point d’accéder au chakra comme beaucoup d’autres animaux que les shinobis utilisaient comme invocations.
C’était son but, parmi les milliers de livres de la grande bibliothèque de Kumo il espérait trouver quelque chose parlant de ça. Ainsi commençait la première étape de son périple, les recherches.




Dernière édition par Nara Aizen le Dim 25 Oct 2020 - 9:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Ven 18 Sep 2020 - 17:40

Chapitre 1 : La légende de la forêt lumineuse




Le Nara recherchait parmi les livres de la bibliothèque de façon astucieuse. Il prenait tous les livres qui semblaient parler de luciole ou de lumière. Il en avait déjà beaucoup appris sur cet insecte durant ses recherches. Il avait une grande pile de livres devant lui, il les enchainait sans répit. Le plus souvent il était obligé d’arrêter sa lecture en se rendant compte que le livre qu’il lisait n’aurait aucune information qu’il recherchait.

Personne ne s’était penché assez sérieusement sur le sujet pour découvrir comment les lucioles généraient de la lumière. Aizen se disait qu’il serait intéressant aussi au passage de capturer des spécimens afin de les faire étudier par le pôle scientifique de Kumo. S’ils perçaient le mystère de cette mystérieuse capacité peut-être qu’ils pourraient la reproduire et éclairer le village même la nuit. Ce qui serait un grand avantage pour ses pouvoirs de l’ombre si le village était éclairé tout le temps.

Il prit un livre qui se dénommait « Les forêts de Kaminari ». Il avait sélectionné ce livre car durant ses précédentes lectures il avait appris que les forets faisaient parties des habitats naturels des lucioles. Ces insectes aimaient l’obscurité et l’humidité que pouvaient offrir des feuilles mortes ainsi que des troncs rongés par la moisissure. Ces choses étaient en plus propice au développement de larves dont elles raffolaient. Il se demandait s’il y avait une chance qu’une des forêts du pays de la Foudre puisse abriter un domaine de lucioles ayant développés des aptitudes au chakra.
Et il tomba dessus, un titre d’un paragraphe du livre qui était le premier gros indice sur lequel il pouvait tomber depuis le début de ses recherches. Une carte de Kaminari à côté, il commença la lecture.

La forêt Lumineuse

Il existerait une forêt, au nord de Kumo proche de Teitetsu, qui possède une particularité qu’aucune autre forêt ne possède.
La légende raconte que cette forêt mystique est vivante et possède sa propre conscience. A tel point quelle serait capable de cacher son secret à tout visiteur qui l’approcherait afin que son domaine ne se fasse jamais violer pas l’Homme. Mais l’Homme sachant souvent faire preuve de malice, certaines personnes auraient réussis à observer ce que cette forêt semblerait vouloir cacher au monde.
Les feuilles, les plantes les arbres et tout un cœur de cette forêt semblerait s’illuminer la nuit. Sentant l’approche d’un humain, tout cette partie de la forêt redeviendrait encore plus obscure que la nuit elle-même. Personne n’a pu assez s’approcher pour savoir comment cette forêt pouvait générer de la lumière. Était-elle vraiment vivante pour pouvoir s’éteindre à l’approche d’un visiteur qui n’était pas le bienvenu ?
D’un silence extrême et d’une densité sans pareil, chaque personne ayant voyagé trop loin dans cette partie une fois éteinte aurait eu bien du mal à retrouver son chemin. Beaucoup ne seraient même jamais revenus. C’est pourquoi cette forêt n’a jamais été placé sur une carte et délaissé au rang de légende afin que plus personne ne tente de l’approcher au risque de disparaître à jamais dans les profondeurs obscures de sa végétation
.



Aizen sourit à la lecture de ce paragraphe petit mais ô combien important. Il savait que ce n’était peut-être que des rumeurs qui auraient pu donner naissance à une telle légende mais jusqu’à maintenant il n’avait obtenu aucune piste tangible à suivre.
C’était décidé, il allait se rendre dans les forêts au nord des montagnes de Kaminari. Mais il n’était pas sot, il ne fallait pas simplement y allait sans réfléchir sinon au mieux il ne trouverait rien et au pire il se perdrait à jamais dans une forêt.
Il avait eu la chance de faire des recherches sur les lucioles avant ça, quelqu’un d’autre n’aurait peut-être pas fait le lien. A moins qu’il existe des plantes inconnues capables de faire de la lumière et de réagir à la présence de l’Homme, des lucioles étaient forcément dans le coup. Mais des lucioles normales ne se cachaient pas de l’Homme, ce qui laissait présager à un domaine d’animaux shinobis dans cette fameuse forêt. Aizen avait une technique qui lui permettait de se dissimuler, il espérait qu’elle serait suffisante pour approcher cette forêt sans se faire remarquer.

S’il ne se trompait pas, ce serait alors la découverte parfaite qu’il espérait.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Dim 20 Sep 2020 - 20:46

Chapitre 2 : A la recherche de la forêt Lumineuse





Aizen avait passé le poste de contrôle de l’Arche Grise de Kumo. Il s’était fait inscrire sur le registre des sorties, en tant que Chûnin cela ne posait aucun problème mais c’était quand même obligatoire pour quasiment tout le monde. Concernant la raison de sa sortie… Il n’avait bien sûr pas précisé qu’il partait à la recherche d’une forêt mystérieuse qui peut-être n’existait même pas. Il avait juste indiqué qu’il se rendait à Teitetsu pour raisons personnelles. Ce qui, en soit, n’avait rien d’un mensonge car cette ville était une étape de son voyage.

Il avait ainsi choisi de contourner les montagnes. Un parcours tout azimute aurait sans doute était plus rapide mais surement aussi plus épuisant. Il avait tout son temps et il avait donc aucune raison de prendre des risques inconsidérés. C’était ça aussi Shinobi, il fallait faire la part des choses entre lâcheté et longévité. Un idiot aurait foncé tout droit à travers les montagnes en se pensant téméraire. Le voyage d’Aizen serait plus long, mais il serait plus efficace. Doucement mais surement. Devant Kumo, il sortit sa carte sur laquelle il avait tracé le meilleur itinéraire possible. Teitetsu était une étape obligatoire afin de pouvoir se reposer et s’installer avant d’aller explorer les forêts alentours. Cette recherche allait peut-être durer des jours alors il savait qu’il lui fallait un endroit approprier dans lequel récupérer.

Carte:

Être ninja de rang intermédiaire ne consistait pas seulement dans le fait de savoir se battre mieux que certains. Un esprit réfléchi était aussi une marque de rang. C’est pourquoi Aizen était capable de définir le meilleur itinéraire possible là où d’autres auraient pu perdre bêtement de l’énergie ou pire encore : se perdre. Il avait donc choisi de suivre l’orée de la forêt afin d’être sûr de son chemin. Il aurait pu aussi remonter le cours du fleuve mais ce dernier était en forêt. C’était risquer de se blesser à cause d’un animal ou un terrain accidenté pour un gain de quelques heures. Pareil pour le lac, il aurait pu le traverser en marchant dessus mais ça aurait été un gaspillage de chakra inutile. D’après ses calculs il devait arriver à Teitetsu une fois la nuit tombée.

Comme il l’avait prévu, il ne rencontra aucun contre temps durant son voyage. Il fit quelques pauses durant ce dernier et surtout pris son temps avec une marche d’un pas plutôt moyen. Il arriva donc à Teitetsu à peine fatiguée. Il prit une chambre dans le premier hôtel qu’il trouva, se restaura et alla se coucher de bonheur afin de partir aux aurores le lendemain matin.

Au petit matin et sans attendre Aizen prit des provisions pour la journée et laissa le reste dans sa chambre pour partir en lisière de la forêt, très proche au nord de Teitetsu. Cette journée ne serait dédiée qu’à de l’éclairage. Il le savait, il ne pourrait jamais trouver cette forêt, si elle existait, en pleine journée. C’est pourquoi il comptait durant ce premier jour traverser la forêt sur toute sa longueur afin d’en voir une majeure partie. Le but n’était pas d’en visiter la moindre parcelle, aucun Homme seul n’en avait la capacité. Le but était de repérer le moindre petit indice lui permettant de trouver l’entrée de ce lieu mystique qui ne se révélait qu’en pleine nuit.

La journée était passée et ce fut chou blanc pour Aizen qui ne trouva pas le moindre indice. Il savait que cette quête serait difficile mais de là à ne pas trouver la moindre chose. Il était réellement déçu mais aucunement abattu. De retour dans sa chambre il resta de longues minutes, allongé dans le lit à regarder le plafond en réfléchissant. Mais malheureusement il n’avait aucun élément qui aurait pu lui permettre d’aller plus loin. Après un repas et une sieste faisant une demie nuit il se réveilla. Il était temps d’attaquer la deuxième étape de son plan même si la première n’avait pas été concluante. La nuit était maintenant bien tombée, on pouvait voir le ciel illuminé de nombreuses étoiles scintillantes. Aizen n’eut aucun mal à retrouver le chemin de la forêt de nuit car il avait bien repéré les lieux dans la journée. De plus le ciel très éclairait par la lumière de lune offrait une bonne visibilité.

Aizen comprit alors ce que voulait dire le livre lorsqu’il avait lu que la forêt était encore plus sombre que la nuit elle-même. En pénétrant dans les bois tout s’obscurcit, la végétation était si dense qu’elle éclipsé totalement le ciel. Plus Aizen avançait et plus il plongeait dans les ténèbres. Cela ne lui plaisait pas, il était un adorateur de la lumière et sans Kougen à ses côtés il se sentait comme mal à l’aise. Il sortit alors une torche qu’il avait prévu pour l’occasion. Cette dernière était entourée d’un tissu spécial qui avait vocation à bruler plus longtemps. Il imbiba ce dernier d’une huile toute aussi spécial et alluma une flamme avec un outil qui servait à faire de simples étincelles. Une fois la flamme allumée Aizen fut rassurer de voir de nouveau des ombres. Cela dit il ne voyait pas plus loin que quelques mètres et s’il continuait à s’enfoncer ainsi il savait qu’il allait finir par se perdre. Même si cela signifiait un échec, il préféra rentrer ce soir là afin de réfléchir à un meilleur plan. Cela ne lui servirait qu’à perdre son temps de déambuler au hasard dans la forêt au risque de s’y perdre.

Le lendemain Aizen réfléchit toute la journée, il avait le temps vu que ce n’était pas nécessaire de se rendre sur place avant la nuit tombée. Il repensa aux mots du livre… La forêt sentait la présence de l’Homme qui approchait et s’éteignait sur le champ. Mais si l’Homme en question était déjà sur place une fois la nuit tombée ? Aizen eu alors une idée qui était capable de répondre à toutes ses problématiques. Il ne pouvait pas se déplacer dans cette forêt obscure la nuit ? Dans ce cas là il fallait aller à l’endroit qu’il voulait fouiller en pleine journée puis attendre directement là-bas qu’il fasse nuit. Et s’il se camouflait, déjà présent une fois la nuit tombée, il espérait que la forêt s’illuminerait. C’était son plan, pour ne pas que la forêt sente son approche, il comptait déjà être sur place. Le problème de cette méthode était qu’il allait falloir faire chaque partie de forêt l’une après l’autre, jour après jour. Il ne pourrait tester qu’une parcelle par jour, attendant la nuit et ne plus pouvoir bouger à cause de l’obscurité si ce n’était pas le bon endroit. Il était patient et déterminé, c’était la meilleure chose à faire. Un plan certes fastidieux et ingrat mais sans doute infaillible.

Aizen l’exécuta donc. Chaque jour il allait à endroit de la forêt, chaque jour il se camouflait dans le sol avant le couché du soleil et sortait de sa cachette une fois la nuit tombée. Et, chaque jour, ce n’était que l’obscurité qu’il trouvait. Il dormait alors sur place – ne pouvant pas rentrer – en attendant le petit matin pour passer au point suivant. Il se servait de sa carte pour cocher zonez testées, les unes après les autres. Il y en avait beaucoup, la forêt était grande. N’importe quelle autre personne aurait déjà abandonnée, les plus vaillantes auraient simplement commencés à douter de leur plan. Mais pas Aizen. Il était sûr de lui et très serein, il pourrait continuer des semaines ainsi car jamais il ne doutait et savait que sa méthode allait payer. Il était comme ça, il n’essayait pas, s’il faisait quelque chose, c’était pour réussir. S’il commençait, l’échec n’était jamais une option.

C’est donc sans étonnement que ça arriva. Il sortit de son camouflage et au lieu de ne voir que les ténèbres autour de lui il fut plongé dans une galaxie lumineuse. Il ne savait même plus à quelle tentative il était, il en avait tellement fait. Mais ça n’avait plus aucune importance. Il resta ébahi de ce qu’il pouvait voir. De nombreux points lumineux, sans doute plus que ce que le ciel ne pouvait en contenir. Il était plongé dans la lumière et rien au monde ne pouvait autant le détendre. Il avait raison, cette forêt était composée de lucioles, des milliers et des milliers de lucioles. Mais cela n’expliquait pas la difficulté de trouver cet endroit. Et surtout ça ne prouvait en rien la présence de lucioles ninjas. Il y avait encore tant de mystère à découvrir, il était tant de commencer la partie la plus intéressante de sa quête.



Technique utilisée:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Dim 27 Sep 2020 - 19:50

Chapitre 3 : Les lucioles jumelles



Aizen progressait doucement dans cette forêt étoilée. Plus il avançait et plus il avait l’impression d’être observé, suivi. Était-ce vraiment qu’une impression ? Il se rendit vite compte que s’en était pas une. Des chuchotements commencèrent à s’élever. Ils semblaient venir de toutes parts. Il ne pouvait déceler ce qui était dit tant il y avait de voix différentes. Des centaines ou peut-être des milliers ? Il n’aurait pu le dire. Le sol lumineux s’ouvrait petit à petit durant son avancée. Sous chacun de ses pas les lucioles présentes s’écartaient pour revenir à leur place une fois son pied retiré. S’il savait que l’Homme avait du mal à voir dans l’obscurité il ne se serait jamais dit que le même cas de figure se présenterait dans un endroit trop lumineux. Il y avait tellement de luciole qu’il avait du mal à bien voir devant lui. Et il avait l’impression que plus il avançait, plus des lucioles il y avait. Il n’avait plus aucun point de repères, ne sachant pas où aller ni comment rentrer il avançait au hasard dans cet océan de lumières. Pour autant le visage d’Aizen restait impassible, loin de traduire le stress qui fatalement commençait à monter en lui. Il savait que dans ce genre de situation il serait contre-productif de perdre son sang-froid. Alors il continuait à avancer tout en réfléchissant à une solution. Il fallait établir plusieurs possibilités, étudier tous les cas de figures mentalement avant d’en choisir un et de l’appliquer dans la réalité.

« Qu’est-ce qu’un humain peut bien faire ici ? »

Cette voix le sortit de ses pensées. Elle était bien plus forte que tous les chuchotements qu’il avait entendus jusqu’ici. Ces derniers s’étaient d’ailleurs arrêtés depuis la prononciation de cette phrase. Elle provenait de devant lui. Aizen au départ ne pouvait distinguer que des grosses tâches lumineuses, bien plus fortes que toutes les autres. Ces deux tâches continuèrent à s’approcher sous un rideau de petites lucioles qui s’écartaient pour leur laisser le passage. Une fois assez proche le Nara pu enfin distinguer à qui il avait affaire. Il avait devant lui deux lucioles bipèdes de la taille d’un homme. C’était leur abdomen qui émettait une puissante lumière. Chacune d’elle tenait une lance. Leur visage n’avait rien d’humain, seul leur posture l’était. En voyant que ces inconnus étaient armés Aizen se mit en posture défensive tout en posant une main sur le manche de son katana. Mouvement réflexe qui ne passa pas inaperçu aux yeux des lucioles.

« Calme toi étranger. Si nous voulions te tuer tu serais déjà mort. »

Avec cette lumière et la forme de leur visage Aizen avait même du mal à distinguer laquelle des deux lucioles géantes s’adressait à lui. Aizen, dans le plus grand des calmes, reprit une posture naturelle et non agressive.

« Veuillez m’excuser, c’était un réflexe de combattant. A vrai dire je me suis quelque peu égaré… »

« Egaré tu dis ? Tu nous prends vraiment pour des imbéciles ? Nous t’avons vu faire des aller-retours à chercher quelque chose. Ne commençons pas sur de mauvaises bases et dis-nous la vérité tu veux. »

La luciole qui s’adressait à lui semblait bien agressive dans ses paroles. L’accueil de visiteur n’était sans doute pas leur fort. Ils ne devaient pas en recevoir beaucoup non plus. Aizen devrait faire attention s’il ne voulait pas rentrer bredouille, ou s’il voulait rentrer tout court d’ailleurs.

« Vous avez raison. Je ne suis pas ici par hasard. Je vais jouer franc jeu avec vous. Je suis un shinobi du village caché de Kumo comme en témoigne le symbole que je porte à la taille. Au cours de recherches dans notre bibliothèque j’ai trouvé un livre parlant d’une forêt lumineuse. Je n’étais même sûr que cette dernière existait mais votre présence prouve que ce livre disait vrai. »

« C’est bien beau ce que tu nous dis là mais ça ne nous dit pas pourquoi tu es là. Tu t’es donnée tant de mal juste par simple curiosité ? »

« Non je l’avoue. Si je suis ici c’est parce que nous, les humains, avons besoin de vous. Le village d’où je viens est un village de science. Et avec votre aide nous pourrions faire évoluer certaines choses dans le bon sens. »

« Tu es bien un humain à croire que tu pourrais nous utiliser comme des objets pour tes expériences. Si tu crois que ce sera chose aisée tu te mets le doigt dans l’œil gamin ! »

Aizen se rendit compte qu’il n’avait pas pris assez de pincettes lorsqu’il s’était adressé à eux. Mais ce qui était dit était dit alors il ne pouvait contredire ce garde. Car finalement c’était sans doute ce qu’ils étaient. Des gardes.

« Bon. De toutes façons quel que soit l’objet de ta présence nous avons des consignes strictes. Tu vois ces lances ? Elles ne sont là que pour arrêter toute personne voulant passer de force. Mais si tu te plies à nos règles nous n’aurons pas à les utiliser. »

« Je ferais comme vous désirez. » Répondit Aizen tout en s’inclinant légèrement.

« Tu n’as pas d’autre choix. C’est simple, nous allons te dicter une énigme. Si tu réponds juste, tu pourras passer. Si tu es dans le faux tu devras faire demi-tour. Et si dans ce cas de figure tu venais à refuser de faire demi-tour… »

Aizen fut surpris, mais cette surprise mentale ne se caractérisa physiquement que par son sourire habituel en coin. Il était serein, certain de pouvoir résoudre n’importe quelle énigme même la plus difficile qui soit.

« Très bien. Sois attentif. »

A ces mots les deux lucioles se séparèrent. Derrière chacune d’elle un chemin fut tracé par les milliers de lucioles qui se séparèrent.

« C’est très simple, humain. Nous sommes chacun de nous devant un chemin. L’un mène vers notre doyen alors que l’autre te mènera vers la sortie de ces lieux. L’un de nous deux dit la vérité alors que l’autre ne dit que des mensonges. Tu n’as le droit de poser qu’une unique question à l’un de nous deux. Ensuite, en fonction de la réponse, tu pourras choisir quel chemin emprunter. »

A l’écoute de cette énoncée Aizen ne put se retenir. Son sourire s’élargit jusqu’ à laisser sortir un rire franc. Il ne pouvait s’arrêter de rire à plein gorge. Les deux lucioles stupéfaites par la réaction de Aizen se regardèrent dans une incompréhension la plus totale.

« Excusez-moi… » Dit Aizen en reprenant son souffle. Il était rare qu’il perde son sang-froid ainsi.
« Est-ce vraiment ça l’énigme ? Il y a forcément un piège ? »

« Tu te fiches de nous ? Tu as dit que tu te plierais à nos règles. Tu veux vraiment combattre ?! » S’énerva la lucile en brandissant sa lance.

« Vous ne semblez pas comprendre… Cette énigme… J’aurais pu la résoudre étant enfant tellement qu’elle est simple. »

Sans attendre une quelconque réaction des lucioles Aizen ajouta.

« Je n’ai pas de temps à perdre. Si je demande à l’autre garde si le chemin qui est derrière vous est celui qui mène à votre doyen, que me dira-t-il ? »

« Il te dira que ce chemin ne mène pas au doyen… » répondit la luciole interrogée presque à contre cœur.

Sans un mot de plus Aizen commença à se diriger vers ce dit chemin. La luciole s’écarta et le laissa passer. Comment savait-il qu’il était sur la bonne voie ? Avec cette réponse si la luciole à qui il a posé la question était cette qui mentait alors il a répondu le contraire de ce qu’aurait dit l’autre. Si c’était celle qui disait la vérité alors il avait donné la réponse qu’aurait donnée l’autre luciole menteuse. Dans tous les cas la réponse été que ce n’était pas le bon chemin alors que ça l’était. Aizen était surpris de la facilité avec laquelle il avait pu passer, il approchait au but.

Pendant qu’il s’éloignait, une discussion entre les lucioles jumelles que Aizen venait de rencontrer.

« Cet humain est malin, mais s’il croit que la suite sera si simple… »

« Laisse-le croire, mon frère. Les arrogants sont ceux qui échouent le plus vite… »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Jeu 22 Oct 2020 - 20:31

Chapitre 4 : Le labyrinthe lumineux – Partie I



Aizen venait juste de quitter les gardes lucioles. Il aurait apprécié rester encore le temps de les observer. Ce n’était pas tous les jours que l’on avait l’occasion d’observer des insectes de la taille d’humains. Néanmoins Aizen était persuadé qu’il serait amené à voir bien plus impressionnant s’il s’enfonçait plus profondément dans cette obscure forêt. De temps en temps, durant son trajet, il levait les yeux au ciel. Un ciel fait de branches et de feuilles. Il comprenait mieux pourquoi cette forêt était si dur à trouver, elle était complétement opaque. A l’intérieur pourtant, alors qu’il baissait les yeux de nouveau, c’était l’endroit le plus lumineux et le plus beau qu’il n’ait jamais eu l’occasion de voir. Les anciens des adorateurs de la lumière avaient-ils connaissance de cette légendaire forêt ? Un lieu débordant d’êtres naturellement lumineux. Comment Aizen ne pourrait-il pas penser à Kougen à chaque endroit qu’il regardait durant son trajet. Il en était sûr maintenant, c’était la volonté de Kougen s’il était ici. Ce monde avait peut-être été créé pour lui par Kougen elle-même ? La source lumineuse suprême, la première chose en ce monde après les ténèbres, la source de toute chose voulait que lui, Aizen, l’élu, aille dan cette forêt et s’accapare un pacte sans doute jamais possédé par l’Homme. Il n’échouerait pas, il le savait.

Mais alors qu’il était perdu dans ses pensées fanatiques il fut interpellé par une sensation assez bizarre. Il suivait le chemin d’ombre qui lui était tracé dans la lumière. Il perdait beaucoup de temps car ce chemin semblait partir dans tous les sens. Un coup à droite, un coup à gauche, des retours en arrière parfois. Le chemin se divisait même en plusieurs direction parfois. Aizen ne comprenait pas trop. Il aurait pu partir tout droit en traversant le sol de lucioles mais il savait que c’était trop lumineux. Il serait aveuglé et ne pourrait s’orienter avec toute cette lumière sous ses pieds. Il choisissait les chemins à emprunter à l’instinct mais compris la supercherie une fois qu’il tomba sur un cul de sac. Le chemin obscur devant lui s’arrêtait à cause de la présence de luciole. Il fit demi-tour afin de prendre une autre direction dans la dernière intersection qu’il avait croisé. Il était en fait dans une deuxième épreuve : un labyrinthe. Il sourit. C’était habile de la part de ses hôtes de mettre une personne dans une épreuve sans la prévenir. Certains se seraient sans doute perdus à tout jamais sans jamais comprendre le poteau rose. Mais Aizen était bien plus intelligent que la moyenne. Ainsi il parla à voix haute pas parce qu’il parlait seul mais parce qu’il était persuadé d’être observé même s’il ne pouvait le vérifier.

« Un labyrinthe alors… C’est bien tenté mais… C’est un problème très simple à déjouer. »

Il était provoquant mais en effet il existait une astuce permettant quoi qu’il arrive de s’échapper d’un labyrinthe. Elle était fastidieuse car elle obligeait à prendre beaucoup des culs de sacs ou des mauvais chemins mais au final on était assuré d’arriver à la sortie du dédale. Il suffisait de ternir sa droite et de suivre ce plan jusqu’à arriver à la sortie. Aizen continua donc son chemin en suivant l’extimité droite du chemin. Il accéléra le pas car il savait que cette technique, bien qu’infaillible, était plutôt longue. Comme prévu son itinéraire déboucha sur beaucoup de culs de sacs mais il croyait en sa méthode. Néanmoins cette stratégie avait beau être longue elle durait déjà trop longtemps. Aizen avait ralenti de nouveau. Se demandant quelle pouvait être la taille de ce labyrinthe. Mais cette sensation bizarre, cette sensation de se faire berner était toujours en lui. Qu’avait-il raté ? Il était persuadé que sa méthode était infaillible sauf avec des labyrinthes à plusieurs étages. C’était de la pure logique, en tenant sa droite on était obligatoirement dirigé vers la sortie à terme. Sauf si… Il se tourna pour regarder le chemin qu’il venait d’emprunter. Il avait changé ! Il comprit. Le labyrinthe était vivant. Les lucioles avaient juste à bouger pour ainsi fermer et ouvrir de nouveaux chemins. Il s’était encore fait avoir. Mais comment pourrait il trouver la sortie si les chemins changeaient tout le temps ? Il commença sa réflexion tout en reprenant sa marche, il était inutile de rester immobile.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Sam 24 Oct 2020 - 1:31

Chapitre 5 : Le labyrinthe lumineux – Partie II



Aizen avait beau se torturer l’esprit il ne comprenait pas comment il pourrait bien trouver la sortie si les chemins du labyrinthe étaient sans cesse en mouvement. Il en vint même à se demander s’il y avait vraiment une sortie. Était-il tombé dans le panneau et était-il la victime d’un jeu pervers auquel jouaient les maîtres de ces lieux.

Il le savait, cette première énigme était bien trop facile. Comment un peuple ayant pris autant de précaution pour se cacher laisserait le premier inconnu venu violer leur territoire sans conséquence. Ce qui l’énervait encore plus n’était pas le fait de mourir. Oh ça mourir il l’accepterait s’il n’avait pas le choix. Non, ce qui le mettait hors de lui était qu’on ait été plus malin. Il ne supportait pas de s’être fait avoir de la sorte surtout vu comment il avait étalé sa soi-disant intelligence. Il se mordit les lèvres, son sourire avait depuis longtemps déjà disparu et il ne supportait pas cette honte qui pesait sur lui en cet instant.

Il envisagea sérieusement une tentative de repli. S’il s’engageait hors des chemins d’ombre il ne pourrait s’orienter mais en allant tout droit il finirait bien par sortir du domaine tôt ou tard ? Rien n’était moins sûr. Il ne connaissait pas la superficie de cette forêt et se demandait sérieusement si d’autres choses n’étaient pas prévus pour l’empêcher de fuir.

Fuir… Non, s’il voulait fuir il pourrait. Mais le voulait-il vraiment ? Fuir revenait à abandonner et le ferait échouer dans la quête que venait de lui confier Kougen. Pourrait-il encore être le messager de la Source Lumineuse s’il jetait l’éponge maintenant ? Il ne pouvait l’accepter. Il préférait mourir en essayant plutôt que de fuir. De rares occasions lui faisaient perdre son esprit pragmatique et s’en était là un bon exemple. Il était si fier qu’il refusait de partir sur cet échec alors que pour survivre, fuir maintenant était sans doute la solution la plus cohérente. Mais pourrait-il vraiment vivre la tête haute s’il se détournait de Kougen aujourd’hui. Car s’il faisait demi-tour plus jamais il pourrait être sous sa sainte lumière et l’obscurité le gagnerait peu à peu jusqu’à le consumer totalement. C’était grâce à Kougen s’il était cet homme aujourd’hui. Sans la Source Lumineuse il ne se serait jamais libéré des chaînes qui l’oppressaient et bridées son talent lorsqu’il était enfant. Il serait aujourd’hui qu’un Nara raté reléguait au second plan comme l’était son père. Ce n’était pas comme ça qu’il voulait vivre alors pour une fois il allait prendre le risque de foncer vers l’inconnu. Il allait tenter de trouver la sortie de ce dédale sans vraiment être sûr qu’elle existe.

Aizen s’arrêta, il était inutile de continuer à marcher de façon aléatoire. Il se fatiguait et s’énervait pour rien. Il avait beau aimer la lumière cette ambiance commençait à faire mal à la tête et plus il s’énervait à ne pas comprendre plus ça empirait. Il devait se calmer afin d’être au maximum de ses capacités intellectuelles. Il se souvint alors de ce qu’il avait appris jusqu’ici sur les samurais, dans les livres ou grâce au jeune Ikari. La méditation samurai, le Zen serait peut-être la solution à son problème. Il ne maitrisait pas du tout encore cette méthode de méditation mais ça valait le coup d’essayer.

Il s’assit en tailleur et ferma les yeux. Le fait de fermer les yeux le soulagea immédiatement. La luminosité ambiante était si puissante qu’elle était perceptible même avec les paupières fermées mais cela atténuait fortement le mal de tête qu’il commençait à développer. Il fallait prendre son temps, il le savait ce genre d’exercice afin d’être efficace se devait d’être réaliser de façon méticuleuse. Cela tombait bien car ça correspondait tout à fait au caractère du Nara. Il commença alors par entrelacer ses doigts, le dos des mains posé sur ses jambes croisées. Le but était de faire circuler son chakra de façon continue. Cela avait pour effet de le revigorer et ça l’aidait à se recentrer sur lui-même. Après quoi il continua avec un exercice de respiration. Ce dernier consistait en une inspiration de trois secondes, un blocage de l’air dans ses poumons pendant douze secondes puis une expiration de se six secondes. Il recommençait la manœuvre en boucle. Il fallait expirer le plus profondément possible toute l’air retenu dans ses poumons et l’inspiration équivalente venait d’elle-même. Cet exercice de respiration avait la particularité d’apporter beaucoup d’avantages physiques comme psychiques. Cela soulageait la fatigue tout en détendant les muscles et en apportant une meilleure oxygénation du cerveau. Suite à quoi le stress se voyait fortement réduit et la concentration en était nettement améliorée. Cette baisse de stress permettait également une signifiante purge de toutes les émotions gênantes.

Après plusieurs poignées de minutes à exercer cette méthode de respiration Aizen était comme dans un état de stase. A moitié réveillé et à moitié endormi. La circulation de son chakra en était grandement ralentie mais ce dernier semblait plus pur et plus efficace pour des quantités moindres. Ainsi il le vit. Son environnement naître autour de lui alors qu’il avait toujours les yeux fermés. Ça aurait été dur pour lui à expliquer, il ne voyait pas les choses il les ressentait. Jamais il n’avait réussi à se rapprocher autant de cela du Zen qu’on lui avait décrit et se demandait si ce n’était pas toute cette lumière dans laquelle il était baigné qui l’aidait. Il entendait plus de sons, ils les entendaient plus précisément, même les plus éloignés. Il sentait les mouvements de l’air sur sa peau, il sentait même les mouvements de toutes les petites lucioles qui l’entouraient. Et il vit enfin ce qu’il avait manquait jusque là alors que c’était devait ses yeux depuis le départ.

Certaines lucioles clignotaient et ce n’était pas de façon aléatoire. Il y avait un schéma logique. Il ouvrit finalement les yeux et se leva ce qui le fit sortir de cet état. Il regratta la perte de cette plénitude apaisante mais avait à faire. Il avait la réponse sous les yeux depuis tout ce temps. C’était très léger mais certaines lucioles clignotaient dans un rythme bien particulier. Elles indiquaient en fait le chemin à suivre. Au départ il crut qu’il y avait un bon nombre de rythmes différents mais après plus d’observation il put comprendre qu’il n’y en avait en fait que deux. Un clignotement long et un court. Et des lucioles étaient alignées formant des combinaisons différentes de clignotements longs et courts. Il n’y avait que deux combinaisons différentes. Il comprit alors que l’une devait indiquer le bon chemin et l’autre le mauvais. Ayant aucun moyen de déchiffrer ce codage lumineux il suivit au hasard la même combinaison. À un moment il arriva à un cul de sac. Il avait sa réponse : cette combinaison était la mauvaise. Il n’avait plus qu’à suivre l’autre et il trouverait la sortie. La bonne combinaison était la suivante : trois courts, un long - un court - un court, un long, un court – deux courts – un long – un court. Il ne savait pas ce que ça signifiait mais retint la combinaison dans son esprit.

L’exercice demandait une extrême concentration mais la méditation précédente l’avait aidé à se remettre sur le droit chemin et il était maintenant en pleine possession de ses moyens. Ça prit du temps mais il arriva finalement à la sortie. C’était une grande zone éclairée par des lucioles nombreuses même si elles l’étaient moins que dans le labyrinthe. Et la plus grande différence résidait dans le niveau de luminosité, il était bien plus faible, plus tamisé. Il comprit alors que rien n’avait était laissé au hasard dans cette épreuve du labyrinthe et que la puissante lumière était là effectivement pour empêcher une concentration correcte. Alors que Aizen se remettait psychologiquement de cette épreuve des vois l’interpelèrent.

« Il a finalement réussi, mon frère. »

« Je ne l’en pensait pas capable… »


Aizen se retourna. Il avait face à lui les deux gardes lucioles qu’il avait rencontrait à son entrée dans leur domaine. Il savait bien qu’il était observé.

« Même si ça ne me plaît pas tu as gagné le droit de rencontrer notre doyen mais aussi empereur. Suis-nous. »

Sans poser aucune question Aizen reprit une posture digne et son air neutre avant de suivre les deux lucioles qui se déplaçaient à quelques centimètres du sol grâce à un battement d’ailes presque imperceptible à l’œil nu.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Sam 24 Oct 2020 - 11:26

Chapitre 6 : Kōrei, empereur des lucioles



Le trajet d’Aizen, qui suivait les lucioles jumelles, ne dura pas longtemps et se passa dans le plus grand des silences. Là encore le Nara se sentait observé, la sensation était encore plus forte qu’auparavant. Comme ci des dizaines de paires d’yeux étaient posées sur lui. Il ignora tout de même la sensation pour se concentrer sur ce qui allait se passer devant lui. Il allait rencontrer le chef de ces lieux, un empereur apparemment. Aizen se demandait bien comment il allait être reçu par ce chef. Cela devait faire une éternité qu’il n’avait pas reçu de visite humaine, c’était peut-être même la première fois. Imbus de lui-même Aizen était persuadé qu’il avait sans doute était le seul être capable à déjouer cette épreuve du labyrinthe.

Il repensa au message codé. Il avait retenu le code même s’il ne savait pas ce que cela voulait dire. Mais une idée lui vint en tête. Si plusieurs lucioles en ces lieux étaient sensibles au chakra la plupart des spécimens étaient des insectes tout ce qui avait de plus normaux. Pourtant ils étaient capables de créer de la lumière à partir de leur corps. Comment pouvaient-ils bien faire ? Il se dit que si cette prouesse était réalisable par ces êtres vivants elle le serait aussi par des humains via des expériences. Et si Aizen arrivait à reproduire cet exploit ? Il pourrait faire éclairer tout le village de Kumo, leur avancée technologique en prendrait alors un boost et les autres nations seraient encore plus à la traine. De plus il pourrait essayer de déchiffrer ce message codé afin d’en assimiler le langage pour le reproduire plus tard. Il pourrait ainsi envoyer des messages lumineux que personne ne pourrait comprendre sauf ceux à qui il avait enseigné le code. Aizen avait beaucoup d’imagination lorsqu’il s’agissait de penser à une grande gloire possible. Mais de façon plus réaliste il savait que tout ça serait difficile voire impossible. Personne n’avait tenté finalement il serait le premier alors il ne pouvait pas savoir si la chose était possible ou pas. Il essayerait.

Le petit groupe arriva finalement dans une sorte de court. La végétation était toujours omniprésente, il n’y avait d’ailleurs que cela si on omettait la dizaine de lucioles de taille humaine qui étaient rassemblées là en rang de chaque côté d’une grande pierre sur laquelle se trouvait une luciole bien différente de toutes les autres. Les deux lucioles jumelles s’arrêtèrent à l’entrée de cette cour en se mettant droit comme des piquets. Aizen comprit qu’il devait avancer seul pour aller à la rencontre de cette luciole qui semblait être leur chef. Il s’approcha et pu observer de plus près cette luciole à l’aspect humanoïde qui était assise sur une sorte de grand rocher tout en longueur. A l’approche d’Aizen cette dernière se leva. Elle était plus haute que Aizen à cause de l’envergure du rocher mais était plus petite que toutes ses congénères que le Nara avait pu voir jusqu’ici. Elle devait faire maximum un mètre cinquante. Le dos vouté et son visage ridé témoignaient d’un âge avancé. Une couronne de plantes trôné sur sa tête et une lumière douce et apaisante émané de son abdomen.

« Bienvenue à toi jeune humain. » Dit-il dans un sifflement en gage d’introduction.
« Je me nomme Kōrei, je suis le chef de cet empire. » L’être lumineux prenait le temps de parler faisant une pause entre chaque phrase afin d’observer l’humain face à lui.
« Tu as foulé le sol de l’empire Idae, empire secret que nous cachons aux yeux des humains. Que fais-tu ici ? »

La question était directe. L’empereur Kōrei ne voulait pas perdre son temps en de veines présentations et tourner autour du pot. Il n’avait sans doute pas vu d’humain depuis fort longtemps et il voulait sans doute voir celui-ci disparaitre le plus vite possible. Aizen adopta son sourire en coin chaleureux et se présenta calmement avec tout le tact qu’exigée la situation.

« Je me nomme Nara Aizen. Je viens d’un village de ce pays et j’ai découvert l’histoire de cette forêt dans un livre de notre bibliothèque. »

L’empereur grimaça, ce qu’il entendait ne lui plaisait déjà pas.

« Si je suis venu ici c’est avant tout par curiosité. Je suis fasciné par la lumière alors lorsque j’ai lu la légende de cette forêt lumineuse je n’ai pas pu résister à l’appel. »

L’empereur le coupa avant qu’il ne puisse continuer.

« La curiosité, un de vos pires défauts à vous les humains. Vous feriez n’importe quoi pour avoir des réponses à vos questions. La preuve en est, tu as risqué ta vie dans ce labyrinthe juste pour venir jusqu’ici. »

L’empereur était vif et n’avait aucune gêne à montrer son dégoût pour la race Humaine. Aizen ne se laissa pas déstabiliser et enchaîna.

« Nous avons bien des défauts nous les humains et celui-ci en est un que je ne peux réfuter avoir. Si j’ai absolument voulu venir jusqu’ici c’est justement à cause de la difficulté de cette épreuve. Je me suis dit que ce qu’il y avait à découvrir était sans doute incroyable pour que quelqu’un se donne tout ce mal. Mais si vous avez mis cette épreuve en place c’est bien pour qu’elle soit réussi. »

Aizen restait catégorique. Il voulait paraître respectueux mais il sentait qu’il ne devait pas s’écraser face à la pression qu’essayait de lui mettre cette assemblée rassemblée autour de lui.

« Tu te trompes humain présomptueux. Si j’ai mis cette énigme en place c’était pour qu’un humain arrivé jusqu’ici trouve la mort dans son orgueil. Car faire demi-tour est une solution très simple mais votre fierté vous pousse à continuer et votre curiosité à vouloir en savoir plus. Quelques-uns sont morts en essayant coute que coute de trouver la sortie de ce labyrinthe. D’autres ont fait demi-tour. Tu es le premier à être parvenu jusqu’ici. Donne-moi tes réelles intentions maintenant. »

Aizen le savait, une personne ayant créait une énigme de cette envergure ne pouvait être naïf. La curiosité à elle seule ne pouvait donner assez de force à quelqu’un pour braver l’inconnu d’une telle manière.

« Je vais alors faire preuve de franchise et vous verrez que l’homme n’a pas que des défauts. J’ai besoin de vous, de votre force et surtout de votre lumière. Vous êtes sensibles au chakra, j’aimerais me lier à vous via un pacte de sang. »

Il était inutile de mentir en cet instant face à un être qui devait être très perspicace. Il fallait dire la vérité, le mensonge n’en serait que mieux caché.

« Tu oses venir devant moi pour me demander de faire de mon peuple l’esclave d’un humain qui a soif de pouvoir ?! » S’offusqua Kōrei en changeant de ton.

« Vous vous méprenez. Je ne veux pas faire de vous des esclaves. Je souhaite que nous nous entre aidions. »

L’empereur sembla calmer son énervement et pris un ton dédaigneux envers le Nara.

« En quoi un simple humain pourrait nous être utile ? Nous avons très bien vécu jusqu’ici sans vous. D’ailleurs nous avons fuit les humains lorsque le chakra est apparu. Avant nous étions divisés en un tas de tribus à travers le monde. Nous étions de simples insectes et vivions en harmonie avec la nature. Lorsque certains de nos congénères se sont éveillés au chakra nous avons commencés à être chassés par les tiens. Ils voulaient nous volaient nos pouvoirs, comprendre comment nous fonctionnons. Nous nous sommes cachés ici depuis plus d’un siècle afin de plus entendre parler de ta race. Et tu viens ici nous demander de nous lier à toi comme si de rien était ? »

Aizen savait que les convaincre serait difficile mais il ne repartirait pas sans ce qu’il voulait.

« Vous ne comprenez pas. Le monde a changé. L’homme est bien avancé qu’avant que ce soit en science ou au niveau du chakra. Nous pouvons faire maintenant des choses que vous ne pouvez même pas imaginer. Si je vous ai trouvé, un jour ou l’autre d’autres que moi vous trouveront et ils ne seront surement pas si bien intentionnés. Vous pensez réellement que vos énigmes vous protégeront d’un groupe d’humains ? Ils raseront votre forêt toute entière comme si de rien était. »

Aizen savait qu’il y allait fort mais il devait prouver qu’il avait raison. Il fallait les convaincre. Des murmures s’élevèrent dans l’assemblée jusqu’ici silencieuse. Plusieurs s’offusquaient des paroles du Nara, il voulait choquer avec une vérité qu’ils semblaient vouloir ignorer.

« Tu nous menaces maintenant ? Si je t’élimine ici et maintenant personne ne nous trouvera jamais. »

Deux gardes s’avancèrent en menaçant Aizen de leur lance. Ce dernier les ignora complétement et continua à répondre comme si de rien était, il ne comptait pas se laisser intimider.

« Je n’en serais pas si sûr à votre place. C’est un pari à prendre mais si vous avez tort il sera trop tard lorsqu’un groupe d’hommes bien préparé arrivera vous ne pourraient rien faire et vous finirez comme vous avez commencés. »

« Et qu’est-ce que ça changerait que nous soyons liés à toi ? »

« En ce monde les secrets les mieux gardés sont ceux qui sont visibles aux yeux de tous. Ce pays est stable et obéit à des lois, des lois humaines. Avec votre aide je pourrais devenir plus puissant, je ne cache pas que c’est un objectif personnel. Mais au-delà de cela si je deviens influent je pourrais faire protéger cette forêt. Vous étiez chassés par les hommes mais tout peut changer et vous pouvez être protégés par eux. »

Aizen devait enchaîner, il avait l’impression que l’être lumineux commençait à douter de ses propres convictions.

« Si je suis lié à vous je pourrais vous prévenir si quelqu’un commence à s’intéresser de trop près à votre domaine. L’aide serait bilatérale, je connais les humains et je pourrais les détourner de la route de votre domaine si vous acceptez de m’aider. »

L’empereur laissa planer un long silence avant de faire signe à ses gardes de rentrer dans les rangs.

« Humain… Depuis que nous sommes installés dans ce domaine nos ancêtres ont mis en place une veille tradition que nous n’avons jamais eu besoin de respecter puisque aucun Homme n’était jamais arrivé jusqu’ici. Il existe une ultime épreuve qui si réussit te donnera le droit de te lier par ton sang à nous. Seulement… »

Alors que l’empereur laissait sa phrase en suspens ce que Aizen prenait pour un rocher se mit à bouger. Des ailes se déployèrent et une lumière naquit. Cette lumière bien plus grande que les autres éclaira alors ce qui venait de s’élever à quelques mètres du sol. Une énorme luciole vêtue d’une imposante cuirasse qui brillante qui réfléchissait la lumière. L’empereur toujours sur le dos de cette bête annonça alors :

« Tu as aucune chance d’y parvenir. Tu dois réussir à me toucher. Si tu réussis, j’accéderais à ta requête. Sinon, tu mourras. »




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Nara Aizen
Nara Aizen

[Kuchiyose] L'empire Idae Empty
Dim 25 Oct 2020 - 9:11

Chapitre 7 : Ombres contre Lumière



L’objectif avait été donné. Aizen devait réussir à toucher l’empereur et il aurait droit au pacte avec un des leurs. Sauf que Kōrei se trouvait maintenant bien à l’abris sur le haut de la plus imposante luciole que Aizen ait vu depuis son arrivée dans l’empire Idae. Elle devait faire au moins cinq mètres de long. Les battements de ses ailes étaient si lourds qu’ils généraient de l’air autour de la créature qui en plus était muni d’une épaisse cuirasse miroitante. Son abdomen illuminait les lieux tel un soleil, cette lumière était autant terrifiante qu’attirante.

Il y avait toujours les autres lucioles, celles sensibles au chakra comme les normales. Toutes étaient rassemblées en un cercle lumineux qui ressemblait à une arène pour l’affrontement qui allait avoir lieu. Cette luminosité ambiante réchauffait l’âme de Aizen, Kougen était forcément parmi eux. Et si Kougen l’observait il n’aurait pas le droit de la décevoir. Une voix rauque s’éleva sur tous les chuchotements qui pouvaient avoir lieu dans l’assemblée.

« Je protégerai l’empereur comme ma propre vie. Tu n’as aucune chance, humain. »

Aizen eut d’abord du mal à savoir d’où venait cette voix puis il comprit que c’était la luciole sur laquelle se trouvait l’empereur qui s’adressait à lui. Son visage n’était pas visible à cause de sa forme. Aizen frissonna, pas de peur, mais d’excitation. Il s’imaginait déjà sur le dos de cette créature à la place de l’empereur, ne se retrouvant ainsi plus jamais dans l’obscurité. Il se voyait déjà récolter les louanges de ses pairs pour avoir amené la lumière dans la nuit Kumojin. Il devait gagner.

Le Kumojin devait simplement toucher sa cible. Il n’avait besoin de tuer ou blesser personne. Il avait dans son répertoire des attaques meurtrières mais il n’était pas judicieux de blesser leur empereur. Ce dernier était debout sur sa monture, à attendre patiemment en regardant de haut un représentant d’une race qu’il avait tant en exècre. Aizen leur montrerait ce que valaient les humains et que ces êtres devaient apprendre à rester à leur place qu’était la leur : de simples insectes.

Azien, sans crier gare, enchaîna de rapides mudras. Il n’avait pas de temps à perdre et s’il pouvait surprendre son adversaire en un coup ce serait volontiers. Son ombre se mit rapidement en mouvent jusqu’à arriver devant la créature lumineuse où elle s’éleva vers elle en de multiples lames d’ombre. Aussi surpris aurait pu elle être, la luciole rétracta les carapaces de ses ailes afin d’offrir un bouclier à son empereur. Les ombres rebondir sur l’armure comme si de rien était. Elle n’attendit pas cette fois pour riposter et fonça lourdement sur le Nara qui pu esquiver in-extremis en se jetant au sol. A peine avait-il eut le temps de mettre un genou au sol et de tourner la tête que la luciole géante était déjà sur lui. Il replongea au sol de nouveau.

Cette fois au lieu de se relever il fit quelques signes et s’enfonça dans le sol pour se camoufler. Cette technique lui avait permit de rentrer dans leur domaine sans être repéré alors il espérait qu’elle n’ait pas une quelconque capacité lui permettant de trouver le Nara caché. Au lieu de rester passive la luciole fonçait dans le sol en de multiples endroits telle une furie afin de toucher le Nara au hasard. Ce dernier attendit le bon moment pour sortir du sol et invoqua un mur de roche. Le but de cette technique normalement défensive était de toucher la luciole par le bas pour la faire basculer. Son plan fonctionna et la luciole bascula et tomba lourdement sur le côté alors que l’empereur roulait sur le sol. Aizen sortit de derrière le mur et recommença une technique d’ombre afin d’attendre l’empereur maintenant à découvert. Mais c’était sans compter sur la grande luciole qui agit même en position de difficulté. Sans même se relever son abdomen se mit à briller de plus en plus fort jusqu’à qu’il en soit plus possible de garder les yeux ouverts. En plus de devoir fermer les yeux la technique de Aizen fut effacer par la puissante lumière ne permettant aucune ombre dans le périmètre.

C’était bien joué seulement Aizen avait un coup d’avance. Alors que la lumière s’estompait Aizen put ouvrir les yeux de nouveau et constater qu’il était revenu au point de départ. L’empereur était sur sa monture bien à l’abris. A un détail près…

« C’était bien tenté humain. Mais ce ne sera pas suffisant. Tu ne me surprendras plus de la sorte, c’était ta seule chance. Nous allons… »

La luciole géante qui s’exprimait sentit que quelque chose avait changé. Avant qu’elle ne comprenne Aizen fonça sur sa tête pour se tenir debout dessus et mit son katana sous la gorge de l’empereur. Il avait gagné.

Un clone que Aizen avait laissait derrière son mur était sortit après le flash lumineux. Une fois la lumière redevenue moins forte il put exécuter un Kage mane no jutsu afin de paralyser complètement les mouvements de la luciole. Aizen s’était alors empressé d’agir avant qu’elle ne comprenne et puisse tenter de briser le Ninjutsu grâce à sa lumière.

Le katana toujours sous la gorge de l’empereur, il annonça :

« Les humains sont-ils toujours aussi futiles que vous pensiez ? » avec un sourire narquois.

Couper la tête de ce vieil insecte qui se proclamait empereur démangeait Aizen. Il avait pourtant plus à y gagner à le laisser en vie. Il rengaina son Katana et descendit de la créature. Cette dernière soupira et se remit à sa place sur le sol comme si elle n’avait toujours été qu’un simple rocher.

L’empereur s’adressa à lui en descendant de son piédestal.

« J’admets ta victoire. Mais si ça ne tenait qu’à moi tu repartirais bredouille. Seulement, je me dois de respecter les coutumes de mon empire. Même l’empereur ne peut dérogeait à la règle surtout devant une telle assemblée. Alors… »

Un parchemin arriva dans la zone en volant, porté par de multiples petites lucioles.

« Voici le parchemin pour faire un pacte avec Yoroi no Hotaru. C’est la guerrière que tu viens d’affronter. Elle te sera surement utile en cas de danger et comme tu as pu le voir, sa lumière est puissante. »

« Je suis heureux d’accepter ce pacte. Vous ne le regretterez pas. »

Aizen s’avança pour prendre le parchemin.

« Tu dois signer de ton sang. » Annonça l’empereur Kōrei, un peu à contre cœur.

Aizen se coupa la paume de la main à l’aide d’un kunai et signa le parchemin. Il avait enfin atteint son objectif après ses nombreuses recherches et son long périple dans cette forêt. Il tourna la tête vers les nombreuses lucioles rassemblées ici qui formaient alors un halo de lumière qui avait quelque chose de divin. Le parchemin en main il pensait forcément à Kougen. L’avait-elle regardé ? C’était évident. Il était en ce jour plus que jamais un adorateur de la lumière.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536

[Kuchiyose] L'empire Idae

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kuchiyose 6.02 dans 02 Affi, Capa et Kuchiyose
» Le procès de l'empire Idae
» 01. Acquérir un Kuchiyose
» Event n°1 et Kuchiyose
» Kuchiyose — Solo

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: