Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Coeur ouvert [Masami]
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 9:37 par Jiki Masami

» Suzuri Hoshimi [en cours]
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 8:39 par Suzuri Hoshimi

» Medic Incoming | K.Ishin ♣
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 4:50 par Meikyû Raizen

» Mort, vie, renaissance [Sharrkan]
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 4:37 par Sharrkan

» Asaara A.
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 2:52 par Asaara Aduichi

» Entraînement entre Sabreurs (Miyuki)
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 2:35 par Naragasa Otsuge

» Un anniversaire pas comme les autres - PV
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 1:13 par Oterashi Yanosa

» A l'attention du Seigneur de l'Eau
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 1:05 par Nobuatsu Saji

» Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 0:52 par Kao Kan

» Lettre au Mizukage
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) EmptyAujourd'hui à 0:23 par Nobuatsu Saji

Partagez

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira)

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Ven 18 Sep 2020 - 8:06


~~~ A Kumo, en Automne 203. ~~~

Cela faisait déjà des mois que le Teikoku avait eu raison de Kumo. A la suite de cette bataille l’empire avait annexé Kumo pour que le village fasse partie de leur territoire. Dès lors, la présence Hijin au sein du village était devenue monnaie courante. Aizen avait entendu dire que le Teikoku avait mis en place une régente pour gérer le village de la façon qu’ils voulaient. Plus de Kage. Des patrouilles de soldats constantes dans les rues.

Aizen n’avait pas participé au combat le jour de l’attaque. Il avait compris qu’une fois le Teikoku arrivait aux portes du village il était déjà trop tard. Certains avaient même réussis à rentrer dans le village.
C’était un grave échec du Kage de l’époque de permettre à une armée ennemie d’arriver si proche. Avec la population à protéger, ils étaient déjà en large désavantage.
Au final, Aizen avait eu raison car beaucoup de shinobis qui engagèrent le combat moururent inutilement. Même des ninjas venant de Iwa connurent ce sort. Ils étaient faibles.
La force ne consistait pas juste en une capacité à battre tous ses adversaires. La force était aussi le fait de savoir quand agir, et quand il fallait ne rien faire. En capitulant personne ne serait mort ce jour là et au contraire ils auraient pu se révolter plus facilement.

Aizen se contentait de vivre sa vie comme si de rien n’était. Il n’appréciait guerre les hijins mais il avait cette force mentale qui lui permettait de ne rien montrer et de cohabiter avec eux.
Au final Aizen n’avait pas besoin d’aimer ou de détester les personnes qu’il côtoyait. Ce genre de sentiments étaient pour les faibles. Ce qui lui importait chez les personnes était ce qu’elles pouvaient lui apporter.
Quand il rencontrait une personne il se demandait tout simplement si cette personne lui serait utile ou pas. L’apprécier n’était jamais son but. Pour autant, lui, il faisait en sorte de se faire apprécier des personnes qu’il rencontrait. Justement afin de pouvoir tirer partie de la moindre utilité que pourrait avoir ces personnes.

Ce jour là Aizen s’était rendu au terrain d’entrainement du village. Comme souvent, des soldats Hijins s’exerçaient également. Aizen ne fit pas attention à eux. Ou, plutôt, il fit mine de ne pas faire attention. Car en réalité en arrivant sur le terrain il put apercevoir un soldat possédant un katana. C’était intéressant et Aizen comptait bien appâter ce dernier. Il ne fallait jamais manquer une occasion de croiser le fer avec un autre utilisateur de kenjutsu.
Il se plaça dans une zone libre avec assez d’espace et se mit droit comme un piquet. Les yeux fermés, il inspira profondément et posa une main sur le fourreau de son katana. Il fit quelques exercices de respirations, toujours dans la même position. Il se laissa tanguer au grès du vent tout en restant solide sur ses appuis. Il commença par imaginer le mouvement. Il le savait, un mouvement bien visualisé dans son esprit ne serait que plus réussit dans la réalité.
Après quoi, dans un dernier souffle de concentration et d’apaisement, il dégaina son sabre le plus vite qu’il put. Dans un mouvement qu’il avait essayé de rendre le plus fluide possible il frappa, toujours les yeux fermés, le vide devant lui dans une diagonale qui partait du bas vers le haut.

@Kogami Akira


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kogami Akira
Kogami Akira

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Ven 18 Sep 2020 - 17:22


Automne 203


Aussi pacifiste pouvait-il être, ou du moins mollasson, Akira tirait une certaine satisfaction de la conquête de Kumo. Les représailles auraient été inévitables, alors même que les Kumojins s’étaient évertués à massacrer d’innocents civils justement pour empêcher toute rébellion de leur part. Une vengeance en bonne et dûe forme donc, et sûrement très amère pour eux. En tant que témoin du massacre et membre de l’empire depuis le premier jour, le Kogami avait attendu le jour de la vengeance avec une certaine impatience. S’il ne comptait pas user des mêmes méthodes qu’eux, le jeune homme n’ayant jamais tué d’innocents sans défense, les jaunes ne perdraient rien pour attendre…

Akira avait participé à l’attaque. Inopinée et particulièrement propice, puisqu’une bonne partie des effectifs de Kumo étaient alors en déplacement, l’empire avait envahi le village en quelques heures et roulé sur les forces en place pour les plus téméraires ayant tenté de leur tenir tête. Au final, bien que faite dans le sang, la conquête eut lieu avec des méthodes bien moins barbares.

Le soldat, lui, s’était retrouvé en seconde ligne. S’il avait pu pourfendre quelques soldats, le jeune homme ne pourrait décemment pas prétendre avoir été l’un des participants décisifs de la bataille. Ce fut d’ailleurs au cours de celle-ci qu’il changea d’arme pour acquérir son fameux katana à lame noire. En effet, le précédent, qui fut l’arme de son père, avait une bonne cinquantaine d’années et se brisa finalement lors d’un croisement de lames contre un adversaire particulièrement tenace. Celui-ci étant parvenu à gagner le respect de l’Hijine de par sa férocité et son acharnement à protéger son pays, Akira avait décidé de donner un second souffle à sa lame en la récupérant sur son corps.

“ … “

Les jours passèrent désormais. La ville se remettait peu à peu de l’assaut, les infrastructures ayant inévitablement pâti de leurs assauts, et la vie reprenait son cours au sein d’un village changé. Akira, auparavant vindicatif et empli de haine envers les Kumojins, avait peu à peu appris à cohabiter et à faire la part des choses. Tout le monde n’avait pas cautionné le massacre, et tous les Kumojins n’étaient pas des barbares ou des lâches. A vrai dire, s’il n’avait que très peu d’amis même au sein de sa propre faction, Akira s’était même lié d’amitié avec un certain Atorasu au cours d’une mission qu’ils eurent partagé en duo.

Mais les tensions régnaient inévitablement en sous texte. Plusieurs citoyens complotaient, le jeune homme le sentait. Et pourrait-il seulement en être autrement ? Inévitablement, tout le monde ne pouvait pas ployer le genou devant le teikoku et accepter la situation sans garder un arrière goût amer en bouche. La ou certains décidaient de vivre avec, d’autres s’élevaient…. dans l’ombre.

Ainsi, par le hasard des choses, le Kogami s’était retrouvé sur un terrain d’entraînement. S’il n’avait pas pour habitude de se mêler aux autres, ayant d’ailleurs été affecté aux patrouilles en forêt spécifiquement pour cette raison, le soldat s’était par la force des choses retrouvé parmis ses collègues et quelques Kumojins croisant le fer entre eux avec plus ou moins de camaraderie. Le soldat, lui, s’était adossé au mur les bras croisés, observant les soldats et genin se battre d’un oeil stoïque. Paupières mi closes, l’éternel air endormi d’Akira ne le quittait jamais. Pas même lorsqu’un autre Kumojin, manifestement plus expérimenté que les autres, commença à agiter sa lame dans le vent. S’il aurait sûrement attiré son attention quelques mois plus tard, Akira ne pensait pas encore à s’engager sur la voie du samouraï en ce temps.

“ … “

Ainsi, observant l’habitant de la foudre sans toutefois lui adresser la parole, Akira semblait simplement avoir posé les yeux sur la chose la plus divertissante se trouvant sur place.

_________________
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Sam 19 Sep 2020 - 9:38

Aizen ouvrit les yeux et soupira, son coup était loin d’être aussi rapide, fluide et impactant qu’il l’aurait voulu. Depuis ce jour de son enfance où il avait observé des samurais à l’action il n’avait jamais réussi à reproduire ce fameux coup. Mais il était quelqu’un de patient, très patient. Cela faisait déjà des années qu’il s’entrainait au maniement du katana et il persévérait toujours autant, sans relâche. Il savait qu’avec le temps la réussite lui ouvrirait ses bras, jamais il ne doutait de lui pour ça.

Mais il savait aussi qu’en ce monde des raccourcis étaient possibles. Ces derniers pouvaient prendre bien des formes. Des livres parfois étaient utiles au développement plus rapide de ses capacités. En effet il ne fallait jamais sous-estimer la force de la théorie au service de la pratique. Mais un raccourci bien plus rapide et tout aussi efficace était l’enseignement. La pratique au service de la pratique. Rencontrer une personne maitrisant déjà ce que l’on voulait apprendre, il n’y avait rien de mieux pour évoluer. Aizen n’avait pas eu la chance, depuis qu’il avait appris à se battre, de rencontrer quelqu’un maitrisant les arts samurais. Il réussissait néanmoins de temps en temps à tomber sur des personnes habiles au sabre et toute expérience était bonne à prendre.

Ce jour-là, il avait beau regarder autour de lui sur le terrain d’entrainement. Scruter chaque personne qu’elle soit Hijine ou Kumojine, aucune n’avait de réel intérêt. Dans des moments comme ceux là les personnes qui attiraient le plus l’attention n’était pas forcément ceux qui en montraient le plus. Il y avait un Hijin, adossé contre un mur l’air désintéressé qui observait aussi la scène. Ceux qui en montraient le moins étaient souvent ceux qui étaient capable du mieux. Peut-être qu’il ne participait pas aux entrainements du groupe Teikokumojin qui se trouvait là car il n’y trouvait aucun intérêt. Comme Aizen n’y aurait trouvait aucun intérêt à s’entrainer avec eux également, il comprenait. S’il trouvait les autres inintéressants, que penserait-il d’Aizen ? Il était temps de faire une petite démonstration. Car le jeune homme possédait un katana, Aizen aurait bien voulu savoir s’il avait un niveau qui lui permettrait d’évoluer. Cet Hijin était-il un de ces fameux raccourcis ?

Aizen se concentra, il leva sa lame droite devant lui entre ses deux yeux. Puis dans des mouvements gracieux et souples il entama une sorte de danse. Cette suite de mouvements codée qui permettait de se concentrer sur la pureté des gestes, on appelait ça un Kata. Si cet Hijin aux airs désintéressés cherchait à identifier ce Kata il serait déçu. Car celui qu’était en train d’exécuter Aizen était de sa propre conception. Il était comme ça, les Katas qu’il avait appris étaient pour lui brouillons et inaboutis. Celui qu’il effectuait, et qu’il avait conçu après des semaines d’entrainement, était bien plus impressionnant, impactant. C’était ça qu’il voulait, de l’impact tout en restant gracieux, comme s’il flottait au-dessus du sol pendant ses mouvements. Pendant les mouvements phares de son enchainement Aizen n’hésita pas à regarder l’Hijin dans les yeux avec un sourire en coin. La provocation était cordiale voire amicale mais il était persuadé qu’un homme possédant un katana ne pourrait que répondre à cet appel, il ne pouvait pas rester insensible.

Une fois son Kata fini, Aizen rengaina son sabre et s’approcha de cet Hijin. De la sueur commençait à perler sur son front, un sourire en coin et les yeux pétillants, il lui adressa la parole de façon mélodieuse.

« Bonjour cher soldat Hijin. »
Commença-t-il en observant aucun signe d’appartenance au corps des officiers dans sa tenue.
« Je vois que vous possédez également une lame. Appréciez-vous ce que vous voyez ici ? »
Dit-il en se décalant et en faisant un large geste de la main pour balayer tout le terrain d’entrainement.
« Mais dites mois, pourquoi ne participez-vous pas à l’entrainement ? Vous semblez être un redoutable combattant, il en faut parfois peu pour l’observer chez certaines personnes tant leur aura est significatif. »

Aizen tentait d’appâter sa proie, comment allait réagir cet étranger ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kogami Akira
Kogami Akira

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Sam 19 Sep 2020 - 17:58


Aut. 203


Akira observait, circonspect bien que son visage ne cessait d’afficher cet air ennuyé, semblable à un chat en pleine sieste. Car s’il était de nature discrète et désintéressée, voir un autre épéiste exécuter ses mouvements et katas pour le moins étrange éveilla chez lui une certaine curiosité. Bien que le regard de ce dernier fit davantage ressembler cette provocation à une sorte de parade nuptiale qu’autre chose, Akira finit par se décoller du mu. A priori, sans doute pourraient-ils croiser leurs lames… bien que le Kumojin fit le premier pas en fin de compte, d’un air relativement obséquieux d’ailleurs.

“ Bonjour. “

Répondit-il avec neutralité. S’il serait aisé d’interpréter sa laconie pour un dédain envers les Kumojins, il ne s’agissait en réalité que de son comportement général. Et un samouraï, même apprenti, se devait de connaître suffisamment l’esprit pour pouvoir faire la distinction… si tant était qu’il restait encore des samouraïs dotés de sagesse comme les plus anciens.

“ Plus ou moins. Je n’ai jamais vu de tels mouvements. “

S’il avait remarqué la grâce du jeune homme, Akira était bien loin d’exécuter des mouvements similaires. Les siens étaient surtout concentrés sur l’imprévisibilité, la vivacité, la précision. Chose relativement improbable lorsque l’on voyait l’apathie qui le caractérisait et qui ne manquait donc pas de surprendre ses adversaires pensant avoir affaire à un mou du genou.

“ Ça ne m’intéresse pas spécialement… “

En effet, Akira n’était pas de ces gens trouvant grand intérêt à se battre. Faire la sieste et rêvasser dans l’herbe lui apparaissait bien plus agréable, bien qu’il se soit entraîné de nombreuses fois auparavant. Auquel cas n’aurait-il pas son niveau actuel.

“ … Mais pourquoi ne pas essayer avec vous. “

Dit-il en se rendant finalement au centre du terrain, dégainant son katana. Un long katana à lame noire, serti de plusieurs kanjis gravés à même la lame.

忠実

Cendres, flammes, loyauté. Nul doute que ces gravures avaient été faites après qu’il ait récupéré la lame.

_________________
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Dim 20 Sep 2020 - 9:42

Plus proche de son interlocuteur Aizen pouvait maintenant essayer de le jauger. Loin des simagrées du Kumojin, il était bref dans ses interventions. Aizen se demandait légitimement si c’était une lassitude habituelle, un comportement envers les Kumojins ou plutôt un ressentiment personnel envers une personne qui venait le déranger.

Il n’avait jamais vu de tels mouvements. Rien d’étonnant, se dit Aizen, vu qu’il les avait inventés. Cela dit, rien ne pouvait indiquer au Nara si la remarque était positive ou négative. Ce Teikokujin restait difficile à sonder, ne laissant rien paraître. Loin de la fausse sympathie du Kumojin.

Au final, il voulait bien accéder à sa requête. Sans chichi, il rejoignit le centre du terrain et y sortit sa lame. Une lame noire à l’exception de quelques Kanjis colorés gravés dessus qu’Aizen ne pouvait encore lire à cause de la distance qui les séparés.

Le Kumojin se plaça à une distance raisonnable de son ‘peut-être’ partenaire d’entraînement et put alors lire la signification de ce qui était gravé sur sa lame. Il ne pouvait comprendre totalement pourquoi cela était écrit mais il comprit qu’il faisait sans doute face à un soldat qui dévouait son cœur à l’empire. Une idée vint à l’esprit d’Aizen.

« Je pense qu’il est important de se présenter avant de croiser le fer. Je me nomme Nara Aizen. »

Simple et court, cette fois. L’objectif du Kumojin était de voir si le nom de "Nara" provoquait une quelconque réaction chez cet Hijin. Était-il de ceux qui avaient en exècre le clan Nara pour avoir quitté le pays de feu il y a bien longtemps de cela ?

Quoi qu’il en fût Aizen leva sa lame somme toute classique comparée à celle de l’étranger. Si on omettait cette dragonne toute particulière qui permettait de grader le manche accroché au poignet de son utilisateur.

Mais Aizen n’en avait pas fini avec le sondage du soldat maintenant bien en face de lui. Dans un mouvement qui voulait représenter l’étonnement Aizen abaissa sa lame.

« Mais… j’y pense. Vous avez vu quelques-uns de mes mouvements. Avant que nous commencions, cela ne vous dérangerait pas de me montrer un de vos Katas également ? Nous pourrions ainsi être à égalité dans la connaissance des techniques de l’autre. »

Aizen planta le bout de son katana dans le sol, les deux mains posées sur le manche en position d’attente comme si le Teikokujin avait déjà accepté. Son sourire toujours en coin, il l’observait.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kogami Akira
Kogami Akira

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Dim 20 Sep 2020 - 15:05


Aut. 203


Le nom de son interlocuteur résonna évidemment dans l’esprit du jeune homme. Le clan de Nara Alderan n’était pas prêt de se faire oublier et leur “trahison” avait laissé une marque au sein de l’empire. Akira, en revanche ne s’en préoccupa guère. La situation était suffisamment tendue pour ne pas avoir à s’attarder sur les clans de chacun, un Kumojin étant un Kumojin de toute manière.

“ … Kogami Akira. “

Un nom relativement impactant à l’oreille, bien qu’il n’évoquait pas le moindre clan. Akira avait simplement pris le nom de sa mère à la mort de son abject père, en hommage à cette femme qu’il n’avait jamais connue. Après tout, son prénom était également un héritage de cette dernière.

“ Hm… “

La demande du Nara parut légitime. Hélas, Akira n’ayant jamais particulièrement travaillé ses kata, préférant se focaliser sur l’efficacité que sur la grâce de ses mouvements, le jeune homme hésita. Sans doute serait-il impoli de refuser, et bien qu’il fut solitaire et laconique, le Kogami gardait un certain savoir vivre. Ainsi, le soldat accepta finalement en décidant d’improviser.

En effet, se plaçant face à un ennemi imaginaire, le jeune homme effectua divers mouvements essentiellement basés sur la fluidité de son poignet et donc de son arme, tournoyant d’abord le katana devant lui avec adresse et rapidité comme pour parer divers projectiles avant d’effectuer une rotation complète du poignet pour asséner un coup d’estoc dans le vide. Un coup particulièrement vivace puisqu’il sembla “percer” l’air, dégageant une petite rafale de vent soulevant la terre du sol.

“ Les katas ne sont pas mon fort. “

Dit-il en se remettant en position, brandissant son katana d’abord devant lui en le tenant droit, comme pour effectuer une sorte de salut, avant de fléchir légèrement le corps pour tenir l’arme à deux mains, la dirigeant en direction de son adversaire sans le quitter des yeux. Inutile de dire que le combat pouvait commencer dès maintenant, le Kogami avait pour habitude de laisser l’initiative à ses adversaires… pour des raisons pratiques en premier lieu.

_________________
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Mar 22 Sep 2020 - 8:30

Le soldat ne sembla pas réagir à l’écoute du nom du clan Nara. Était-il ignorant du passé commun de ce clan avec le pays du Feu ou alors s’en fichait-il tout simplement ? Aizen ne pouvait le déceler. La suite des évènements répondrait peut-être à sa question.

L’étranger révéla également son identité. Kogami… Ce nom ne disait rien à Aizen, il ne faisait donc pas parti d’un grand clan et n’était sans doute que soldat vu qu’il ne l’avait pas contredit après avoir utilisé cette appellation. Aizen commençait à se demander s’il était vraiment digne d’intérêt ou si son instinct l’avait trompé. Là aussi il obtiendrait très vite la réponse à cette question.

Le jeune homme sembla hésiter quant à la demande du Kumojin. Aizen crut même que ce dernier allait refuser avant que, sans élément de réponse, il se mette en position. Aizen observa et fut dans un premier temps déçu. Il était clair que le soldat improvisait un enchaînement pas vraiment réfléchit à l’avance. Mais si tous les mouvements ensembles ne suivaient pas forcément une logique de bout en bout, pris individuellement ils étaient très intéressants et maitrisés.

« Vous êtes dur avec vous-même. C’était très bien, peu de personnes ne sauraient faire mieux. » Menti Aizen d’un ton plus qu’élogieux.

Il était comme ça, il n’avait aucun intérêt à avouer la médiocrité de la prestation de cette personne car il avait encore besoin de lui. De plus, les éloges étaient souvent capables d’amadouer. Plus confiante en elle, une personne fière était aussi une personne qui baissait sa garde et faisait des erreurs. Ayant vu une étincelle de génie dans les mouvements pris de façon isolée il savait que son adversaire lui donnerait du fil à retordre même pour un simple entraînement. De plus, étant au milieu du terrain d’entraînement, Aizen savait que les regards seraient très vites portés sur eux de part leur niveau nettement supérieur à la moyenne des gens présents ici. Il ne pourrait accepter l’humiliation de se faire perdre sur son propre terrain.

Il attendait, il était clair qu’il attendait que le Nara attaque. Première erreur se dit Aizen, il ne fallait jamais laisser l’initiative à son adversaire. Il fallait attaquer fort et en premier, un combat pouvait très bien ne durer que quelques secondes. Aizen pointa son sabre en direction de Akira et fendu l’air d’un geste vif et diagonale vers le bas. C’était une sorte de salut.

« Merci d’accepter cet échange. Je suis sûr que nous saurons en tirer le meilleur enseignement. »

Amadouer sa proie, l’appâter. C’était qu’un entrainement mais si cet Akira baissait sa garde ne serait-ce qu’un instant et que le sabre du Nara venait à le blesser par inadvertance… C’étaient les risques du métier ?

Aizen commença à avancer tout en faisant tournoyer son arme et en tournant sur lui-même parfois. Les mouvements étaient gracieux et chorégraphiés mais n’avaient rien de dangereux car ils étaient très prévisibles. Il accéléra ses mouvements de katana mais en avançant toujours au même rythme. Une fois arrivé au niveau d’Akira, qui devait avoir sans doute sa garde au maximum de son attention, il changea de mouvement du tout au tout pour faire un geste en estoc qui ne ressemblait à rien de tout ce qu’il avait fait jusqu’ici. Qu’allait-il trouver ? La lame de l’adversaire ou sa chair ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kogami Akira
Kogami Akira

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Mar 22 Sep 2020 - 19:11


Aut. 203


Akira n’était pas certain de la manière dont il devait prendre ses remarques. Si son obséquiosité était évidente, restait à savoir s’il s’agissait d’une simple politesse naturelle… ou d’une caractéristique propre aux fourbes. Le jeune homme était bien loin des intrigues de cour et jeux de manipulation, ayant toujours exécré l’hypocrisie et les faux semblants. Ainsi, le soldat se contentait bien souvent d’ignorer ce genre d’individus. Après tout, bien peu étaient les personnes pouvant se vanter d’avoir son attention.

“ Hm… “

Il ne sembla pas réagir outre mesure aux compliments de son interlocuteur. S’il souhaitait l’amadouer, il n’avait manifestement pas frappé à la bonne porte. Pourquoi faire de toute manière, Akira étant relativement facile d’approche en temps normal… pour peu que l’on fasse l’effort de l’aborder, ce qui n’était pas toujours le cas. Même rarement.

“ Parce que peu de personnes sont shinobis. “

Rétorqua t-il alors d’une ironie tout à fait dissimulée. Même dans la simple maîtrise des armes, les individus manipulant le chakra étaient dotés de facultés surpassant le commun des mortels. Capacités physiques surdéveloppés, temps de réaction, de quoi faire des adversaires redoutables même pour un simple soldat tel que lui… surtout à cette époque.

En réponse à son salut, le jeune homme se contenta de hocher la tête, le regard fixe. Ignorant ses mots pour se concentrer sur l’action, Akira attendit son assaut de poing ferme… et la manière dont il s’approcha de lui eut au moins pour effet de le destabiliser un court instant. Personne n’agissait ainsi, était-il très sûr de lui ou simplement extravagant ? A croire qu’il l’invitait davantage à danser le slow qu’à croiser leurs lames.

“ … “

Mais il ravala bien vite son jugement lorsqu’une estocade fusa. Estocade qui ne trouva ni sa chair ni sa lame… mais bien le vent. Car les yeux du Kogami étaient bons, suffisamment bons pour repérer des traces vieilles de plusieurs jours… et voir venir un coup. Surtout en début de combat, la ou il était le plus attentif et en pleine possession de ses moyens.

Ainsi, le coup de son adversaire partit dans le vide suite à une esquive en biais effectuée par le soldat. Levant le bras, ce dernier espérait bien que son adversaire soit emporté par la force de son coup et le rende inapte à parer le coup qui allait suivre. Ce fut une lame, orientée horizontalement, qui fusa droit vers le torse du Kumojin. Rien de bien moche, mais assez pour causer une entaille.

_________________
Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Icnm
怠惰
Le corps est la marionnette de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira) Empty
Dim 27 Sep 2020 - 19:50

Ce qui était sûr pour Aizen était que l’homme qu’il avait rencontré ce jour là n’était pas du genre bavard. Ignorant la plupart des remarques du Kumojin il restait bref dans ses quelques réponses et coupait court à la discussion. Aizen fit aussi silence. Après tout, il avait raison, ils étaient là pour battre le fer et non pas pour discuter.

L’échange de l’acier contre l’acier commença enfin. Aizen s’était approché de lui d’une façon bien atypique, un style qui n’était sans doute pas approprié au combat. Mais le but était de surprendre, surprendre l’adversaire par un coup complètement différent. Le cerveau de l’homme était ainsi fait, simple civil ou shinobi le cerveau s’adaptait. Le but d’Aizen en approchant de cette façon d’Akira était que ce dernier s’habitue visuellement à ses mouvements. Qu’il en retienne les angles, la puissance, la vitesse, le rythme. Pour au final changer du tout au tout et le déstabiliser.

Ce ne fut aucunement le cas. Ce dernier, impassible et bien attentif, évita le coup accompagné d’un calme olympien. De sa position Akira ne pouvait peut-être pas le voir mais Aizen avait souri. Qu’elle erreur il aurait fait s’il avait sous-estimé son adversaire en pensant que cette ruse de bas étage fonctionnerait à coup sûr. Un bon combattant prévoyait toujours plusieurs plans, plusieurs coups à l’avance. Aizen ne fit pas exception pour cette fois. Il savait que face à un adversaire attentif un coup surprise qui n’avait rien avoir avec la mascarade de kata qu’il faisait ne le surprendrait pas. Au contraire, voir ce coup arrivait permettait à Akira de surprendre celui qui voulait surprendre. Ainsi Aizen comprit ses intentions. Le jeune homme voulait que le Nara soit pris dans son élan afin de lui porter un coup qu’il ne pourrait esquiver. Aizen jura intérieurement, avait-il l’air de ressembler autant que ça à un débutant pour que ce Teikokujin tente de l’avoir avec ce genre de coup ? Qu’à cela ne tienne, ce serait le plan d’Aizen.

Il avait donc compris la manœuvre mais ne fit rien pour échapper à cette fatalité. Il aurait pu esquiver aisément ce contre de l’Hijin ou même le parer en revenant avec son katana. Car en réalité cet élan qui le faisait partir en avant il l’exagérait exprès. Le but était simple : que l’adversaire se sente en confiance, qu’il pense déjà avoir trouver une faille. Aizen fit alors mine d’être surpris et de tenter une esquive au denier moment qui bien sûr échoua. Le tissu fu trancher, la chair aussi, le sang jaillit. Aizen grimaça, l’air abasourdi comme s’il n’avait pas attendu ce coup qu’il venait de recevoir à bras ouverts. Intérieurement il se fichait de la douleur, ce qui le chagrinait le plus était sa tenue qui était bonne pour la poubelle et cette cicatrice qu’il devrait faire disparaître à l’aide des médecins ninjas du village. Mais en combat, il était prêt à tout pour berner son adversaire.

Il porta sa main libre à son abdomen ensanglanté. Si la blessure n’était pas profonde elle saignait assez pour imbiber une partie de sa tunique blanche de rouge.

« J’ai été imprudent… Ce mouvement que vous avez réalisé était remarquable. Vous devriez m’apprendre cela quand nous aurons finis. Mais pour l’heure je n’ai pas dit mon dernier mot. »

Aizen leva son arme et avec une réponse ou non de son adversaire il retourna à l’assaut. Son visage était déterminé à vaincre, il n’avait pas pour intention de faire croire à son adversaire qu’il était un shinobi dénué du sens du combat. Ce qu’il voulait lui faire croire c’était qu’il avait affaire à un homme peut être pas aussi fort qu’il pensait l’être. Dans le règne animal on se méfiait toujours des bêtes les plus grosses, semblants les plus fortes et les plus féroces. Chez les humains c’était la même chose. Comment se doutait qu’un petit insecte inoffensif pourrait vous causer une piqûre mortelle ?

Alors Aizen, arrivé au niveau d’Akira, commença à bourdonner tel un moustique enquiquinant. Il démultipliait ses coups, comme si le plus était l’ami du mieux. Les coups étaient basiques, téléphonés mais ne laissaient aucun répit ou autre choix que se défendre pour son adversaire. Mais très vite une fatigue - peut-être simulé ? – vint s’installé dans l’enchaînement d’Aizen qui était ininterrompu. Plus ça allait et plus le rythme était ralenti, les ouvertures étaient de plus en plus nombreuses, de plus en plus grande et de plus en plus évidentes. Aizen, sur le qui-vive, attendait une réaction de la part de son adversaire. Chaque ouverture était analysée, son cerveau était en ébullition tant il pensait à toutes les possibilités de l’adversaire pour chaque ouverture qu’il créait.

L’insecte attendait, il attendait que l’animal se pensant en haut de la chaîne alimentaire tente d’écraser le moucheron qu’il pensait sans doute à sa merci. Et là, il piquerait.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: