Soutenez le forum !
1234
Partagez

Singe Farceur [MISSION RANG D]

Henpō Ryūjin
Henpō Ryūjin

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Dim 20 Sep 2020 - 14:37
Depuis le retour du brun à Kumo, ce n’étaient pas les bouleversements qui avaient manqué, que ce soit concernant le pays et le monde, ou simplement même le jeune balafré. Désormais, il faisait pleinement partie de ceux qui endurent, malgré son passé monacale élémentaire. C’était une grande fierté pour lui, et s’entrainait d’arrachepied pour mériter cela. Aujourd’hui, il avait reçu un ordre de mission de rang D, une mission adéquate pour deux shinobis de classe inférieur. Pour celle-ci, il allait faire équipe avec un Nara du nom de Aizen. Il ne le connaissait pas, étant donné qu’il n’était de retour à Kumo que depuis peu. Cependant, nul ne pouvait ignorer ou ne pas avoir connaissance de son nom. Il faisait partie d’un des clans majeurs du village caché par les nuages. Sans être vraiment très impressionnant, cela avait piqué au vif le brun qui était bien décidé à montrer sa valeur. Il avait parfaitement conscience que son coéquipier ne faisait pas partie des hautes sphères, seulement par pur fierté, il ressentait l’envie de se montrer sous son meilleur jour, pour prouver que sans appartenir à un clan, on pouvait aussi tirer son épingle du jeu.
La mission consistait à capturer une singe malicieux et voleur posant des problèmes aux villageois et aux marchants de Kumo. C’est en toute logique sur la place principale de Kumo que le point de rencontre avec Aizen fut donner. Zélé, Ryūjin avait décidé d’arriver en avance sur les lieux pour un repérage en règle. Pour le moment, aucune trace du singe dans les alentours. C’est non sans précaution qu’il faudrait se charger de cette mission. En effet, d’après les informations données par la missive expliquant la mission, la morsure du singe serait vraiment puissante. Finalement, le brun aperçu un shinobi approchant du point de rencontre, sans doute son partenaire pour cette mission, lorsqu’ils furent à la même hauteur, Ryūjin le salua en se présentant.

— Oi, Aizen-san je suppose. Je suis Ryūjin Henpō, indiqua-t-il en s’inclinant respectueusement quelques instants. Comme vous êtes mon senpai, c’est à vous que reviens le contrôle des opérations. Je vous propose d’aller voir les marchands qui ont requis notre aide pour cette mission ? J’ai fait un premier repérage, aucune trace de l’animal pour le moment.


Dernière édition par Henpō Ryūjin le Mar 22 Sep 2020 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9406-achevee-henpo-ryujin-100#79369
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Mar 22 Sep 2020 - 9:55
Ordre de mission:
 

Aizen reçu chez lui un nouvel ordre de mission. Malgré le fait qu’il détestait faire les petites besognes il s’était mis volontaire pour tout genre de mission. Il savait qu’en tant que Chûnin on lui attribuerait souvent un Genin comme coéquipier. En ce monde, à moins de naitre tout puissant, personne ne pouvait s’élever seul. Son plan était simple, rencontrer le plus de personnes du village, sympathiser et se faire respecter, se faire un nom au-delà de celui de son clan. Il voulait que "Aizen" résonne dans les esprits bien plus fort que "Nara". Plus il aurait de subordonnés qui lui faisaient confiance et plus son ascension sociale et militaire en serait facilitée.

Il soupira tout de même à la lecture de la mission, regrettant presque sa décision. Il savait que les missions de rang D étaient insipides, mais à ce point… Faire appel à des Shinobis pour chasser un simple singe. A quel moment la race humaine avait-elle régressée d’une telle façon ? Toute la faiblesse du Raikage actuel résonnait dans les entrailles du Nara pour accepter de mettre des shinobis sur une telle tâche. Après une séance de méditation Aizen put prendre sur lui et se rendre sur le lien de rendez-vous. Il arriva pile à l’heure, comme il s’y attendait d’un subalterne voulant faire bonne impression ce Henpo Ryujin était déjà présent.

Il le scruta de la tête au pied dans un premier temps. Henpo… Ce nom ne disait rien à Aizen. Le jeune homme semblait à peine majeur ou même ne l’était pas. Cela dit son visage témoignait d’une expérience de la vie déjà bien remplit. Aizen détestait les cicatrices. Selon lui cela ne reflétait pas le courage d’un combattant mais plutôt sa faiblesse à se laisser atteindre par des coups. Quoi qu’il en fût Aizen ne laissa rien paraître de son dégout, comme à son habitude. Il prit son visage jovial, sourire en coin et regard chaleureux. Une main sur son pommeau de Katana il utilisa l’autre pour saluer son coéquipier.

« Bonjour Ryujin. Tu as bien vu, je suis Aizen. »
Dit-il tout en attardant son regard sur l’armement de jeune homme. La présence de katana attirait toujours le regard du Nara du fait de son intéressement pour les arts samurais, se pouvait-il qu’il y connaisse quoi que ce soit ?

« Tu as très bien fais. Ton initiative est fort bienvenue ainsi que ta proposition. Nous devons bien aller nous renseigner auprès des marchands de la zone pour recueillir le plus d’information possible. C’est dommage que tu n’aies pour l’instant rien trouvé. Mais cela n’est pas étonnant car ce singe a été signalé comme étant très malin, en plus de la dangerosité de sa morsure. »

Aizen disait certes l’inverse mais cette initiative avait été inutile. Le Genin au lieu de réfléchir avait bêtement perdu de l’énergie à fouiller de façon hasardeuse une zone où leur cible ne se trouvait peut-être même pas. Rien sur le visage de Aizen ne pouvait laisser paraître sa déception, seuls des compliments sortaient de sa bouche.

« Si toutefois tu venais à croiser cet animal sans que je sois là, je te prierai de ne pas agir seul, on ne sait jamais. »
Aizen se fichait de la sécurité de ce Genin, ce qui l’importait était d’éviter tout ennui. En effet devoir expliquer dans son rapport pourquoi il y avait un blessé ne l’enchantait guerre alors il préférait prévenir que guérir.

« Aussi, afin de collaborer au mieux ensemble j’aimerais savoir quelles sont tes capacités ? Je ne pense pas que nous aurons besoin d’user de ninjutsu pour capturer cette créature mais sait-on jamais. »

Aizen prenait le plus de renseignements possibles. Autant pour la mission que pour d’autres choses.

Après cet échange entre les deux coéquipiers, ils rejoignirent un des groupes de marchand de la place qui avait signalé la présence du singe.

« Bonjour messieurs. » Annonça Aizen alors que les marchands étaient en pleine discussion.

« Permettez-moi de nous présenter. Voici Henpo Ryujin et je suis Nara Aizen, nous sommes tous deux shinobis du village. » Dit-il en mettant bien en évidence l’emblème du village qu’il portait à la taille.

« Est-ce bien vous qui avaient signalés la présence d’un animal perturbateur ? »

« Ce n’est pas trop tôt ! » S’exclama l’un deux.

« Cela fait un bon bout de temps que le village laisse traîner ce problème. Personne ne veut s’en occuper. »

Aizen contenait toute émotion et gardait son visage amical. Pour autant il avait envie de décapiter ce râleur.

« Pouvez-vous nous donner le maximum d’information le concernant je vous prie ? Nous pourrons ensuite commencer à élaborer un plan pour sa capture. »

« Euh oui bien sûr. Au départ des denrées disparaissaient sans même que nous nous en apercevions. On a mis du temps à s’en rendre compte et on pensait qu’il y avait un voleur mais humain. On a alors ouvert les yeux mais on ne voyait toujours rien et de plus en plus de choses disparaissaient. Puis un jour on a vu un singe qui sautait de toit en toit. Il était bien visible et bruyant, comme s’il le faisait exprès ! Et il se mit à nous voler plus de choses et devant nos yeux ! Il a même fait semblant de se laisser avoir pour nous échapper au dernier moment. Sans compter que maintenant il vole de tout, des vêtements, des bijoux… Il se fiche de nous ! Vous devez faire quelque chose ! »

Aizen ne donna qu’un sourire en guise de réponse aux marchands puis se tourna net vers son kohai. L’interrogeant devant tout le monde. Le but était de le mettre un peu sous pression et de voir son analyse rapide sur la situation.

« D’après toi, qu’elle serait la marche à suivre maintenant que nous disposons de ces informations ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Henpō Ryūjin
Henpō Ryūjin

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Mar 22 Sep 2020 - 12:47
C’était effectivement bien Nara Aizen que le blond venait de rencontrer. L’homme avait les yeux et les cheveux sombres, tandis qu’il portait des vêtements à l’opposé, d’une clarté immaculée. Cela laissait à Ryūjin le sentiment que le Nara devait être quelqu’un de scrupuleux et méticuleux. Ce que Ryūjin essayait toujours d’analyser à mesure qu’il faisait connaissance avec quelqu’un, c’était sa propension à se révéler vrai et juste. En l’occurrence il était trop tôt pour se faire un quelconque avis sur le chūnin. Ce dernier avait répondu positivement à la présentation du balafré, il complimenta la prise d’initiative sans autre formalité, et avéra la proposition du brun.

— Bien évidemment, acquiesça Ryūjin à la mise en garde d’Aizen.

Si le bretteur n’était pas toujours du genre à agir avec finesse, il avait au moins le mérite d’être un bon subordonner. Étant donné ceci, il n’était pas du genre à désobéir sauf s’il considérait vraiment l’ordre qu’on lui avait donné comme incontestablement mauvais. Vint alors le moment où le Nara lui demanda quelles étaient ses capacités. Le genin était très partagé entre un sentiment d’infériorité vis-à-vis de son supérieur qui lui possédait une capacité clanique puissante, et la fierté qu’il avait d’en être tout de même arrivé là, malgré l’absence de talent shinobi dans sa famille.

— J’étais un gardien élémentaire, mon chakra a été altéré par celui du dieu des éléments. Je possède en moi les cinq affinités primaires… J’en possède pour le moment deux, le Suiton et le Doton.
Par ailleurs, j’ai été entrainé par les moines à la maîtrise du kenjutsu et du genjutsu, conclut-il en sortant une partie de son Uchigatana noir de son fourreau comme pour en témoigner, tout en se réinclinant par respect.


Ce n’était pas non plus par hasard qu’il avait fait ce geste. C’était plutôt comme une sorte de réponse parce qu’il avait aussi vu celui de son interlocuteur, et qu’il souhaitait adresser une marque respectueuse envers son ainé. Le second sabre du balafré se trouvait dans son dos, plus court d’une dizaine de centimètre, celle-ci avait été conçut spécialement pour Ryūjin, par son oncle.

— Je suis content que vous soyez vous aussi un bretteur, ajouta-t-il simplement, se demandant s’il était vraiment poli de lui-même demander les capacités de son interlocuteur.

N’ayant aucune raison de faire plus étalage de ses armements, Ryūjin se tût et suivi le Nara à la rencontre des marchands. Il laissa pareillement le chūnin à l’initiative, après tout c’était son rôle. Alors que celui-ci les présentait, il indiqua son emblème ; Ryūjin fit exactement de même constatant que son partenaire et supérieur portait le portait à la taille, et non comme lui au bras de son kimono. Le Nara sembla rester imperturbable à la véhémente réprimande de l’un des marchands. Il écouta sans broncher plus les explications sur le déroulement des faits. Contre toute attente, à la fin de la réponse du marchand, le chūnin se retourna vers son subordonné, et l’interrogea directement devant les marchands pour savoir la marche à suivre, ou du moins celle que pouvait envisager Ryūjin. Celui-ci ne montra rien, mais il n’appréciait pas cela. Il se rappela les moines qui le regardait avec condescendance et jugement lorsqu’il n’était encore qu’un débutant. Sans perdre un instant, et grâce à sa répartit, le genin ne répondit pas de suite à son senpai, et préféra interroger les marchands de nouveau.

— À votre connaissance, comment se concrétisait ses déplacements ? Lorsqu’il s’enfuit, il part toujours dans la même direction ? De même, est-ce que vous avez remarqué un lieu plus propice, d’où il pourrait venir ?
Lorsque j’ai fait mon repérage tout à l’heure, je suis allé dans les ruelles vers l’est de la place, où ont été signalé les premiers vols, j’ai remarqué que ce n’est pas loin de l’orphelinat, il y a un petit parc là-bas. Ce pourrait-il qu’il ait trouvé refuge là-bas ?


Les marchands se concertèrent. Lorsqu’un vieil homme écarta les marchands pour se frayer un passage et arriver à la hauteur d’Aizen et de Ryūjin.

— Je ne serais pas étonné que tu aies raison mon garçon. Je n’ai jamais vu où il s’en allait réellement, cependant malgré mon grand âge, j’ai encore une bonne ouïe, et je suis convaincu qu’il arrive presque toujours depuis la ruelle dont tu parles puisque c’est là-bas que se trouve mon magasin d’antiquité. D’ailleurs, c’est là-bas que ce localise la plupart des premiers vols comme tu l’as dit.
Par contre, je crois qu’il est possible qu’il aille au-delà de l’orphelinat vers la raffinerie. Je crois qu’il a été aperçu là-bas durant les travaux de remise en œuvre.


Suite aux paroles du vieil homme, Ryūjin se retourna vers Aizen.

— Je pense que nous devrions aller vers l’est et nous renseigner auprès des gens que nous croiserons. Puis de trouver un point de vue global sur la zone. Cela nous permettra de surveiller au mieux les alentours pour peut-être le voir de nos propres yeux et l’empêcher de sévir. Et selon les informations que nous en tirerons, nous pourrons mettre en place un piège afin de capturer l’animal ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9406-achevee-henpo-ryujin-100#79369
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Dim 27 Sep 2020 - 19:51

Aizen comprit très vite qu’il avait affaire à un shinobi respectant scrupuleusement l’ordre hiérarchique établit par le village. Ce dernier était très respectueux dans ses paroles et dans ses gestes. Aizen appréciait ça, tout se passait bien mieux quand chacun connaissait et restait à sa place qu’était la sienne.

Aizen avait toutefois affaire à un shinobi d’expérience comme pouvait déjà le témoigner cette cicatrice qui l’incommodait même s’il ne le montrait pas. Un genin capable de maîtriser deux affinités en plus de savoir se battre au sabre et user d’illusion, c’était plutôt remarquable. Ce dernier restait pourtant humble, Aizen aurait été curieux de le voir à l’action mais face à un simple animal il n’en aurait peut-être pas l’occasion.

« Tu dois être le premier gardien élémentaire que je rencontre. C’est normal que je te partage aussi mes aptitudes. Je maîtrise le doton et la manipulation de ombres qui me permet par exemple d’immobiliser complètement une personne en accrochant mon ombre à la sienne. Ce qui pourrait être très utile ici. Comme tu as pu le deviner je suis aussi un adepte du kenjutsu et j’aimerais beaucoup encore évoluer dans ce domaine… »

Aizen se demanda un instant s’il serait pertinent d’interroger ce garçon sur l’art des samurais. Ce pouvait-il qu’il y connaisse quoi que ce soit ? Aizen préféra finalement garder ça pour plus tard.

C’est sans une seconde d’hésitation que le jeune homme s’adressa aux marchands après la demande d’Aizen. Le Nara fut étonné de constater qu’en plus de poser des questions très perspicaces Ryujin avait poussait son premier repérage bien plus loin que ce qu’il avait pu penser. Les marchands étaient acculés de questions. Tellement qu’ils ne purent répondre au Genin mais un autre qui n’était pas parmi eux au départ vint les interrompre pour répondre à son coéquipier. Grâce à cette personne et aux déductions de Ryujin ils avaient maintenant une zone plus précise pour rechercher l’animal voleur. L’air satisfait, Aizen répondit à Ryujin afin d’accepter sa proposition.

« C’est une bonne proposition que nous allons suivre. Attention tout de même à ne pas aller trop vite en besogne. Je pense que ces marchands ne sont pas idiots, certains vont certainement à la chasse. Si jusqu’à maintenant ils ont échoué à attraper ce singe c’est qu’il est plus malin qu’il en a l’air. Je ne pense pas qu’il utilise tout le temps le même itinéraire et si c’est le cas il sera très difficile de l’avoir sur ce dernier. Un bon chasseur se doit de surprendre sa proie là où elle ne s’y attend pas. Quoi qu’il en soit nous n’en sommes pas encore là. Allons donc interroger les gens dans cette rue commerçante à l’est comme tu l’as justement proposé. »

Une fois arrivé devant la rue dont il était question Aizen s’arrêta pour s’adresser à son camarade.

« Je pense qu’une des clefs de la réussite de cette mission est de couvrir le plus de terrain possible. Plus nous avons d’informations, plus nous couvrons visuellement la zone et plus nous sommes à tout endroit susceptible de voir apparaitre le singe… Autrement dit, plus nous sommes nombreux et plus on aura des chances de trouver un indice. »

Aizen plaça l’index et le majeur de sa main droite à la perpendiculaire des mêmes doigts de la main gauche et fit apparaître quatre clones de lui. Il ne pouvait se permettre d’en faire beaucoup plus, il ne fallait pas s’épuiser et quand même rester discret.
« Dispersez-vous, interrogez les gens et si vous voyez ou entendez quelque chose de pertinent disparaissez afin que l’information me parvienne. »
Leur dit Azien avant de se tourner de nouveau vers son coéquipier.

« Je ne sais pas si tu possèdes cette technique. Au pire ce n’est pas grave car nous sommes déjà bien assez et il faut quand même rester un minimum discret car si ce singe comprend qu’on le recherche notre tâche n’en sera que plus difficile. Tu as parlé de trouver un point de vue globale sur la zone ? Je suppose que tu parlais d’un point en hauteur ? Le problème c’est que si nous allons en hauteur il aura aussi des facilités à nous repérer. Un chasseur est plus efficace quand sa proie ne sait pas qu’elle est chassée. Qu’en penses-tu ? »

Après avoir obtenu la réponse de Ryujin les deux ninjas commencèrent à s’engager dans la rue pour interroger les commerçants et les passants. De même pour les quatre clones mais dans d’autres direction afin d’être le plus efficace possible.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Henpō Ryūjin
Henpō Ryūjin

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Lun 28 Sep 2020 - 15:57
Aizen avait à son tour présenté ses capacités au balafré, qui fut content d’avoir la confirmation que le chūnin maniait lui aussi le sabre. D’autant plus que ce dernier avoua aussi être lié à l’affinité doton, comme le genin. À la fois, c’était tout sauf surprenant que son interlocuteur possède une affinité en commun avec lui, puisque viendrait probablement le jour où il les aurait toutes éveillées son chakra étant altéré à jamais…
Suite à la prise de parole de Ryūjin, auprès des marchands, puis à sa réponse au Nara, la mine de celui-ci laissait transparaitre un contentement manifeste, qu’il confirma en répondant positivement à la proposition du brun. Le chūnin ne manqua cependant pas de compléter les dires du genin. Si effectivement, ce qu’avait proposé celui-ci lui convenait, il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs. Démontrant par la même au jeune Henpō, la puissance stratégique des Nara.

– Bien, se contenta d’acquiescer le brun suite à la réponse de son ainé.

Les deux jeunes shinobis rejoignirent la rue de l’est. Ryūjin se figea quelques instants devant la rue. Il fallait dire qu’il n’était revenu à Kumo que depuis peu, lorsqu’il l’avait quitté, la cité s’appelait encore Shitaderu. Avec son retour, il avait arpenté les rues du village pour se refamiliariser à l’endroit. Ce qui faisait inévitablement parfois remonter des souvenirs d’enfance. Toutefois, ce n’était pas le moment de rêvasser, sa courte absence fut interrompue par une nouvelle prise de parole de son senpai. Celui-ci exposa une stratégie logique, ce n’était pas tout à fait diviser pour mieux régner, mais ça reposait un quadrillage exemplaire de la zone. En l’occurrence, le Nara joint ses actes à la parole, en invoquant quatre clones, et en leur confiant une partie du boulot de recherche. Il s’enquit alors auprès du brun, pour savoir s’il était à même de maîtriser les techniques de clonages. Ryūjin prit un air gêné quelques instants, avant de s’exécuter.

— J’ai appris le clonage aqueux il y a peu, mais je ne promets rien, je ne maîtrise pas la technique depuis longtemps, et je n’ai pas autant de chakra que vous.

Ryūjin se concentra pour malaxer son chakra, il exécuta le sceau du chien, très lié aux techniques suiton, puis celui du multi-clonage qui ressemblait à une variante du tigre. Un clone parfaitement tangible se matérialisa. Il avait réussi. Bien sûr, ce n’était pas aussi impressionnant que les quatre clones de son ainés, mais c’était toujours ça. D’un signe de la tête, le genin enjoint son clone à faire que ceux d’Aizen, et sans plus attendre celui-là s’exécuta.

— Lorsqu’il se désintègre, il éclabousse de l’eau collante. Peut-être que ça pourra nous être utile, ajouta relativement penaud le balafré. Pour ce qui est du point en hauteur, je pense que vous avez raison, je n’avais pas vu les choses comme ça. À la fois, je pense à une chose.
S’il est si malicieux que les marchants le disent, il a peut-être pris un peu trop de confiance, cela devrait nous aider à le piéger.


Les deux shinobis avaient le début de la rue toute à eux, les clones s’étant éloigné dans celle-ci pour optimiser l’efficacité de chacun. Ils s’approchèrent de la première boutique qui vendait de l’alimentaire. L’impétuosité naturelle du brun repris le dessus, il prit l’initiative d’interroger l’épicier qui semblait sur le qui-vive.

— Bonjour. Navré de vous déranger pendant votre travail monsieur, nous sommes les ninjas en charge de l’affaire du singe. Voici mon supérieur Nara Aizen, je suis Henpō Ryūjin. Auriez-vous des informations à nous fournir à propos des allées et venues du singe, ou bien quoique ce soit qui puisse vous paraître important dans cette affaire ?
— Pour sûr gamin, rétorqua fortement le marchant. Ça commence à bien faire, pas un jour sans qu’il me chaparde des fruits. J’ai bien essayé de garder mes étales à l’intérieur, mais c’est pareil, il trouve toujours le moyen de passer. Tenez, l’autre jour, j’ai juste eu le temps d’entendre l’agitation qu’il provoquait à l’autre bout de la rue, qu’il était déjà là, grimé avec un chapeau qu’il a dû voler chez Kazawa Namida, juste en face. Conclut-il en pointant du doigt une boutique plus ou moins en diagonal dans la rue par rapport à la sienne.

Le genin interrogea du regard son supérieur sur la marche à suivre. D’autres questions à ce marchand ? Ou bien poursuivre ? Il laissait la discrétion de ce choix au chūnin.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9406-achevee-henpo-ryujin-100#79369
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Singe Farceur [MISSION RANG D] Empty
Dim 4 Oct 2020 - 14:19

Le jeune balafré invoqua certes moins de clone mais il maîtrisait la technique. Et surtout sa technique était de type élémentaire. Contrairement à Aizen si son clone disparaissait il avait une utilité autre. Cependant cet avantage avait un contre-coup. Ce genre de clone ne pouvait utiliser que des techniques de son élément. Ryujin aurait-il à terme la capacité de faire des clones de chaque élément ? Aizen trouvait l’idée plutôt intéressante, permettant d’être très polyvalent.

Maintenant au nombre de sept, les recherches iraient bien plus rapidement dans une rue commerçante qui était certes étroites, sinueuse et encombrée mais pas si grande que ça. Cela ravivait Aizen qui voulait se débarrasser le plus vite possible d’une besogne si rebutante à ses yeux.

Le duo s’arrêta chez un marchand d’aliments, ce dernier semblait sur les nerfs et prêt à bondir. Pas besoin de demander pour savoir ce qui le mettait dans cet état. Ryujin prit l’initiative d’interroger ce dernier et Aizen se contenta d’écouter tout en surveillant les alentours. Ses clones aussi devaient être en plein observation et à la recherche de renseignement mais l’original n’en saurait rien tant que l’un d’eux ne se serait pas fait disparaitre.

Ce marchand donnait quelques informations dont une très pertinente. Le singe avait réussi à se faufiler à l’intérieur de la boutique. Rentrer sa marchandise était donc vain. L’animal semblait encore plus malin que ce que l’ordre de mission prétendait.

« Merci monsieur. » Conclut Aizen afin de se détourner de lui et de passer chez ce fameux Kazawa Namida.


Une fois arrivé à cette boutique, Aizen put directement observer la disposition des lieux. Tout était en intérieur et la porte était fermée, il fallait l’ouvrir via la poignée et nul doute que le singe ne passait pas par là.

« Bonjour, vous devez être Kazawa Namida ? Nous enquêtons actuellement sur les vols et le singe qui en serait l’auteur. Savez vous par où arriverait-il à s’introduire dans votre magasin ? »


Au cours de la discussion le vendeur n’apporta que très peu d’informations pertinentes pour comprendre l’approche du singe mais Aizen compris la raison de plusieurs problématiques en même temps. Comment se faisait-il que personne ne voyait approcher le singe et qu’il pouvait apparaitre puis se volatiliser même à l’intérieur des magasins. Pourtant une donnée revenait sans cesse, tout le monde l’entendait.

Une fois sortie de la boutique Aizen s’adressa à son coéquipier afin de la partager son hypothèse avec lui.

« Je pense que le singe s’introduit dans les toitures des bâtiments et se déplace entre elles et les plafonniers. C’est pour cela que personne ne le voit approcher mais l’entend quand même. Je me demande même s’il ne logerait pas dans les toitures de certains bâtiments. Mais même si nous connaissons sa façon de procéder cela ne nous indique pas le prochain endroit où il va sévir. Montons sur les toits finalement. Si vraiment il ne se déplace que très peu en extérieur ce sera dur de l’apercevoir mais il aura le même problème, il ne nous verra pas si facliement. »


En montant sur un toit Aizen ne fut pas surpris de voir deux de ses clones déjà sur les toits au loin. Ces derniers avaient dû arriver à la même conclusion que l’original en interrogeant d’autres commerçants. Mais alors qu’il commençait à progresser tout en tendant l’oreille afin d’entendre des bruits suspects sous ses pieds un clone qui était encore au sol se volatilisa volontairement. Tout ce qu’il avait vu revint à l’esprit de l’original. Un vol venait d’avoir lieu à quelques rues d’ici et le clone avait était averti par les injures du commerçant. Aizen fit un signe à Ryujin.

« Suis-moi, un de mes clones a vu quelque chose. » Lui dit-il avant de siffler assez fort pour attirer l’attention de ses deux clones présents sur les toits.


Alors que Aizen s’élançait dans la direction où le singe avait était aperçu les deux clones prirent deux autres directions. Ils avaient compris le plan immédiatement. Aizen comptait faire progresser le singe vers l’un des deux afin de le capturer à la sortie d’une rue ou d’un bâtiment. Mais Aizen savait qu’il devait communiquer son plan à son acolyte car si ce dernier n’était pas au courant il pourrait être contreproductif. Sans communication il n’y avait pas de travail d’équipe.

« Ryujin, une fois arrivé sur les lieux du vol il faudra trouver la zone où se déplace cet animal puis le poussait vers un de nos clones afin de le piéger. Lorsqu’on est poursuivi on regarde plus derrière nous que devant. »


Après être arrivé dans la zone le duo put trouver l’endroit approximatif où se déplaçait le singe grâce aux cris des commerçants qui injuriaient le primate au fur et à mesure qu’il progressait. Comme Aizen s’en doutait d’après les indications qu’ils avaient eu jusque-là, tout le monde entendait le singe progressait mais personne ne le voyait.

Aizen accéléra la cadence en espérant rattraper le chapardeur. Il put enfin entendre le singe progressait bruyamment sous ses pieds. Au départ Aizen pensait qu’il devrait ralentir pour faire croire au singe qu’il n’arrivait pas à le rattraper afin de le mettre en confiance mais au final même à son maximum Aizen arrivait à peine à suivre la trace du singe. Même sous pression l’animal était malin et changeait de direction de façon aléatoire et donc imprévisible. Les appuis étant compliqué sur les toits des bâtiments le primate avait l’avantage du terrain.

Au final, le duo ne réussit pas à repousser l’animal vers une clone du Nara mais alors qu’ils fonçaient à la sortie d’une rue le singe avait pris de l’avance sur eux. Il allait forcément devoir sortir car il arrivait à un dernier bâtiment avec une place derrière. Alors qu’Aizen pensait que c’était perdu il pu apercevoir Ryujin ou plutôt son clone. Il était prêt à accueillir le voleur à sa sortie du bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Singe Farceur [MISSION RANG D]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: