Soutenez le forum !
1234
Partagez

La princesse et la louve [Ayuu]

Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Dim 20 Sep 2020 - 17:16



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




La brise soufflait sur le pays du feu, agitant les feuilles des divers arbres qui entouraient le domaine Shinrin. Debout à l'aube, comme à son habitude, elle était sûrement la première réveillée de tout les habitants de ce domaine. Le crâne déposé contre un oreiller de plumes, elle observait le plafond de sa chambre en se rappelant qu'aujourd'hui était un jour de représentation et de déplacement. N'avait-elle pas déjà assez de travail pour s’encombrer avec le théâtre? Non. Après tout en plus d'aimer ça, elle était la fierté du metteur en scène et se devait de ne pas le décevoir, même s'il n'est pas là pour la voir. Caressant sa propre joue encore dépourvue de tout artifice, elle soupire comme si elle se sentait forcée de quitter ce nid douillet dans lequel elle dormait paisiblement. Mais après quelques minutes perdue dans ses songes, la narcoleptique se lève, quittant les draps immaculés dans lesquels elle dormait et se redressant face au miroir, observant son visage dépourvu de maquillage qui allait radicalement changer afin de se préparer pour la suite de la journée...

*

Funka est l'un de ces individus n'ayant aucun problème pour exercer divers métiers à la fois. Elle était ce genre de personne a vivre plusieurs vies en une seule tout en réussissant dans toutes. En effet, elle était à la fois soldate loyale de l'Empire du Feu, scientifique et apprentie médecin au sein de l'unité de recherche et actrice pour la troupe théâtrale du Teikoku que dirigeait son cousin. Ces trois métiers étaient connus, bien que sa fonction de scientifique ne soit pas encore reconnue par tout le temps, mais elle avait eu beaucoup de succès en jouant sur scène qu'en s’exerçant en tant que soldate, ça c'est sûr. Il n'était donc pas rare que la Polymnie soit conviée dans d'autres partie du pays du feu afin de se représenter, après tout même si elle était basée au théâtre impérial, il lui arrivait de voyager au sein de ses terres pour rencontrer ceux qui n'avaient point l'envie de se déplacer.

Alors, on lui attitrait un soldat simple quand elle était hors service pour l'escorter. Elle pouvait se défendre seule, combattre, mais en vérité c'était simplement pour lui tenir compagnie bien qu'elle laisse croire qu'elle préfère la solitude. Ce matin de printemps, elle était la première arrivée au lieu de rendez vous qu'elle avait fait parvenir au soldat qui devait l'accompagné, s'attendant à ce qu'il arrive d'un moment à l'autre. Habillée de son habituel kimono émeraude et or dont le col remontait jusqu'en haut du cou tandis qu'elle dépoussiérait ses manches larges. Si l'ensemble pouvait faire penser à une longue robe, la ceinture au centre de la taille de la femme montrait bien que l'ensemble était fait de deux pièces distinctes et que la seconde n'était pas une jupe mais bel et bien un pantalon. Étonnant pour une actrice qui joue habituellement du Kabuki. Inuzuka Ayuu, c'est bien ça. Elle est sûrement membre du clan qui possède une affinité particulière avec les canins, à voir.

Elle zieutait l'un des chevaux qui étaient attachés à une carriole qui allait sûrement servir pour les deux femmes avant de s'avancer à l'intérieur de cette dernière, le cocher n'avait qu'à indiquer à la soldate conviée de rejoindre la Princesse à l'intérieur si elle se demandait où elle était.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Dim 20 Sep 2020 - 21:55

LA PRINCESSE ET LA LOUVE ~ ♫

Alors que j’ouvrais la lettre cachetée, mes yeux défilèrent sur le long des lignes pour en dérober le contenu. La missive m’avait étonnamment surprise, la tâche du jour consistait à assurer la sécurité d’une étoile montante dans l’univers artistique. Elle était connue sous le nom de la Polymnia, une éloquente jeune femme qui n’avait que quelques printemps d’avance sur moi. Je n’avais assisté à aucune de ses représentations, mais son nom commençait à se faire connaître dans la capitale. Il s’agissait également d’une soldate qui faisait ses débuts dans ce monde, elle menait comme une double vie entre les différentes utilisations des artifices.

J’ignorais l’utilité de mon rôle dans ce transport sachant qu’elle était parfaitement en position de se défendre, seule. Je ne pouvais qu’imaginer une chose : elle n’était pas là pour se battre, mais pour divertir son public. Je me devais de lui prêter main forte dans son exercice, comme la mission l’exigeait. Au diable les insécurités, elle devait avoir sur les épaules un fardeau bien plus lourd. Je n’étais pas en mesure d’accepter mon unique travail et de vouer mon âme à l’Empire. J’étais un de ces échecs que le processus n’avait pas encore écarté de la sélection. Je pourrais tout du moins servir de bouclier pour mes alliés… si tel était ma destinée je l’accepterais les bras tremblants. Ce sort me libèrerait peut-être de l’amertume qui tiraille mon cœur depuis notre retour en ces terres maudites, qui s’est vu abreuver par le sang de mes semblables pour insubordination aux folies d’un dirigeant enivré par la guerre.

Je m’attelais donc au départ, il me fallait bien me tenir à sa suite. Je n’étais assurément pas une grande guerrière, je pouvais tout du moins lui offrir ma compagnie. Je voulais pouvoir la divertir de ses obligations pour partager un moment avec une amie d’emprunt… j’étais bien prétentieuse de penser ainsi, mais je ne pouvais me dérober à l’idée que je m’étais faite de cette jeune femme. Je l’enviais d’une certaine manière, pouvoir briller dans tant de domaines.

Sur le lieu indiqué il y avait bien une cariole accompagnée de deux chevaux de trait. A son bord, du moins visiblement, je n’avais aperçu qu’un cocher. « Bonjour, je suis la soldate Ayuu. Je suis ici pour assurer la protection de Shinrin Funka. » Il s’était contenté de m’indiquer d’un simple geste de monter dans l’habitacle avec un sourire trompant les rides marquées sur son visage. Je m’étais exécutée, ouvrant avec délicatesse la porte, pour m’attirer à l’intérieur. Il y avait bien une jeune femme à l’intérieur parée d’habits de qualité. Posant les yeux sur la dame, j’avais découvert un visage embaumé par une palette de poudres luxuriantes. Observant timidement ses pupilles de jade, je réarrangeais mes mèches pour retrouver une certaine assurance. Tout cet ornement me faisait penser à un statut princier, ne pouvant m’empêcher de le souligner.

Ayuu, distincte – Enchantée Princesse, je serais votre obligée pour la journée. Je me nomme Ayuu et voici mon ninken Ruth. Puis-je m’asseoir à vos côtés ? Ruth s’allongera à mes pieds pour ne pas vous causer de désagrément, j’ai besoin de lui pour assurer votre sécurité. J’espère que vous n’avez rien contre les chiens…

Donnant ainsi une caresse à ma bête pour témoigner toute mon affection, si le chien devait prendre congé il en serait de même pour sa maîtresse et amie.

_________________
Ayuu s'exprime en #9999FF.
La princesse et la louve [Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Kathee.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Dim 20 Sep 2020 - 22:30



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




« Princesse. Kfh. » Princesse, il est vrai que c'est un surnom qu'on lui donne. Après tout elle est souvent comparée à la perfection, à la royauté, à la luxure. Une apparence que les jeunes filles envient, un air gracieux et doux que les gens convoite sans savoir ce qu'il cache. Les gens se fient trop aux apparences et ne regardent que trop tard l'intérieur des personnes, regarder le cœur est la première chose qu'il faut tenter de faire. Ses pupilles viridienne en amande entourés de crayons noir et d'un grand fard rouge similaire à celui des geishas se tournèrent vers la jeune Inuzuka qui pénétra dans l'intérieur de la carriole avec son fidèle ninken. Elle l'observait comme si il était quelqu'un d'important, mais peut-être qu'elle était quelqu'un d'important après tout.

« Les animaux ne seront jamais un problème. Ne t'en fais pas. »

Murmure t'elle en voyant la soldate s'inquiéter vis à vis de l'animal. Tant qu'il n'était pas sale alors il ne gênait pas. A première vue, elle semblait perdue dans ses songes, pensant à quelque chose ou à quelqu'un en détournant son regard pour observer les forêts du feu à travers la petite fenêtre qui donnait sur l'extérieur. Après un long soupir, elle regarde finalement Ayuu avec un fin sourire aux lèvres.

« Enchantée Ayuu-chan. J'espère que le voyage ne sera pas trop long à tes yeux, il a tendance à m'ennuyer et j'apprécie être accompagnée dans ce long moment d'ennui. »

Ramenait-elle tout à elle? Oui. Elle avait demandé un soldat pour ne pas s'ennuyer. Mais Funka est une femme narcissique il est donc normal de voir un tel comportement de sa part. Néanmoins, si Ayuu arrive à percer cette barrière de verre qui voile sa véritable personne, peut-être pourraient-elles durant ce trajet, discuter et pourquoi pas devenir.. amie ?




_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA




Dernière édition par Shinrin Funka le Mer 23 Sep 2020 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Dim 20 Sep 2020 - 22:59

Psst. Ici !

La princesse ne semblait pas être offusquée par la présence de l’animal. J’étais plutôt satisfaite de cette tournure, je n’aurais pris aucun plaisir à me faire congédier pour des raisons claniques. Nous combattions avec nos précieux canidés depuis l’aube des siècles, il était improbable d’envisager les choses autrement. Nous n’étions entiers qu’en leur compagnie, que nous nous sentions vivants. Ce n’est qu’à la mort du Ninken que nous perdions, une part de notre identité. Cette déchirure marquerait la chair au fer rouge, damnant l’oubli de cet être. Cette pensée m’obsédait nuit et jour quand mes angoisses faisaient surfaces. Je risquerais sans l’ombre d’un doute ma vie pour la sienne, l’inverse était une évidence. Un animal ne ment pas, reste fidèle jusqu’à la dernière lueur de vie. Autant dire que je ne suis pas seule, jamais, Ruth est à mes côtés pour toujours.

J’avais ainsi pris place, Ruth à mes pieds, observant la cliente du jour. Son odeur était marquée d’une aura, celle que l’on pouvait appeler « confiance en soi ». Ce n’était pas une émanation que mes narines avaient l’habitude d’humer, il faut dire que j’étais à des lieues de ressentir une telle aisance. Je n’avais pas l’air d’avoir réussi à captiver son attention tout à l’heure. Je connaissais bien son nom, tout avait été écrit dans la lettre après tout. Je trouvais tout de même ça peu chaleureux que de ne pas s’être présentée à son tour. Mon surnom ne semblait pas l’avoir offusqué, peut-être la dérangeais-je dans sa mélancolie ? C’était ce que son air laissait paraître, mais j’imaginais mal une femme de cette prestance s’abandonner à de telles faiblesses si ouvertement. Très certainement, je pouvais me tromper… il faut dire que ce n’était qu’un jugement sans grand fondement. Elle avait fini par m’adresser son regard assuré pour me témoigner une certaine inquiétude sur mon potentiel ennui. La durée du voyage importait peu, j’étais bien plus préoccupée par sa sécurité.

Ayuu, compréhensive – J’espère vous être de bonne compagnie, je tâcherais de vous rendre le trajet agréable. N’hésitez pas à m’arrêter si vous me trouvez trop intrusive dame Funka. Hm. En quoi consiste votre représentation ? J’aimerais des détails pour m’imaginer votre vie. Du peu que j’en sais vous êtes une femme de talent…

Je me connaissais une certaine maladresse, mais rien n’était là pour heurter la coloration de son teint. D’apparence elle me faisait penser à une poupée de cire dont la beauté avait été volée au ciel, mais qu’en était-il de son être ? Je n’espérais pas tomber sur une coquille vide d’émotions.

_________________
Ayuu s'exprime en #9999FF.
La princesse et la louve [Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Kathee.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Lun 21 Sep 2020 - 23:14



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




Peut-être que la princesse Shinrin avait l'air d'un mur vide d'émotions. Après tout, elle ressemblait à une poupée, assise de cette façon, le visage maquillé et le regard rivé tantôt vers Ayuu, tantôt vers le paysage. Mais aujourd'hui n'était pas un jour où la mélancolie devait être reine, elle devrait plutôt laisser sa place à sa consœur la gaieté. Et alors que son visage était resté jusque là à peu près inexpressif, elle esquissa un sourire en observant le grand chien noir qui accompagnait la jeune Inuzuka. A première vue elle avait cru qu'on lui avait confié une jeune adolescente, mais son grade semble confirmer qu'elle est bel et bien majeure et adulte. Les mains liées et déposées contre ses cuisses collées ensemble et couverte du même tissu émeraude, elle se tenait droite et avec une assurance débordante.

« Pour le moment, tout semble en règle. Vous savez ma chère Ayuu-chan, nous possédons le même statut hiérarchique et probablement social toute les deux. Bien que la notoriété et le talent ne soit pas donné à tout le monde. Ma vie devrait être similaire à la vote mis à part que je suis une soldate engagée pour la science. M'enfin, votre question traitait de ma représentation. Je fais partie de la troupe théâtre du Teikoku dirigée par mon prestigieux cousin, Shinrin Hanzo. Peut-être avez vous déjà fait sa connaissance? Ainsi, je suis à la fois simple oratrice et actrice à la fois, il se trouve qu'aujourd'hui je dois faire la comédienne pour une pièce de théâtre simple. Il est rare que j’interprète sans le metteur en scène. »

Elle fixe désormais Ayuu avec un petit sourire dessiné à travers ses lèvres pulpeuses, elle savait s'exprimer et son ton était comme toujours très élégant, comme si elle était constamment en représentation, mais peut-être était-ce le cas? Après tout qu'une seule personne avait vu son véritable visage et encore, alors ne pouvons-nous pas dire que toute sa vie est une gigantesque pièce de théâtre dont le destin est tracé? Probablement.

« J'alterne entre trois métiers différents, mais il faut savoir qu'être actrice n'est pas spécialement mon préféré. Je préfère la science à la représentation, mais je reste passionnée par tout ce que je fais, de plus, tout cela profite à notre bel, notre grand, magnifique et prestigieux Empire ! N'est-ce pas, Ayuu-chan? »

Lance t'elle sur un ton inquisiteur, elle espérait peut-être que l'Inuzuka soit pro-Empire tout comme elle l'était. D'où l'accent porté sur sa dernière phrase qui lui demande de confirmer ses dires, mais alors que quiconque serait passé pour quelqu'un d'un peu trop intrusif et de forceur, Funka elle ne dégageait pas cette aura. Peut-être que son don de sophiste de convaincre les gens à penser en leurs sens sans pour autant que cela soit la vérité venait d'être mit en marche sans même que Ayuu s'en rende compte...




_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Jeu 24 Sep 2020 - 10:23

Psst. Ici !

Assise à ses côtés, je pouvais observer la beauté du paysage défiler sous mes jeunes pupilles. Elles avaient eu l’occasion d’en contempler pendant le long voyage qui avait suivi la fuite. Le début du périple avait été difficile pour la meute, la peur de perdre de nouveau un être cher était omniprésente dans l’esprit de certains d’entre eux. Dans ce malheur, j’avais eu la chance de ne perdre aucun proche du cocon familial. Ni mère, ni père ni Ruth. J’avais perdu des amis, des frères de clans, du sang avait coulé. Les souvenirs étaient flous, il faut dire que je n’avais pas un âge bien avancé quand le drame est arrivé, mais je sais que les miens en ont souffert. Mon regard s’était de nouveau posé sur la Shinrin, qui d’une simple tirade m’avait confié une part de son train de vie. Il me semblait des plus rythmé, mais la vague était appréciée par nombre personnes cherchant à ne pas ressentir les remous du temps.

Ayuu, piquée d’intérêt – J’espère pouvoir assister à une de vos représentations un jour, vous dégagez une aura qui annonce la qualité du divertissement et la sensibilité artistique. Une troupe de théâtre… Hanzo vous dites ? Oui, je le connais. Il m’est arrivé de le croiser, il semble être une douce personne tout en ayant sa dose de mystères. Vous qui êtes sa cousine, comment est-il avec vous ? J’ai toujours rêvé d’avoir un proche lié par le sang, comme une âme sœur spirituelle dont le lien est indéfectible ! Oh non je ne veux pas faire croire de mauvaises choses, je suis parfaitement satisfaite de la relation que j’ai avec Ruth, la loyauté d’un animal n’est plus à prouver.

Je vis un sourire se dessiner sur son visage saupoudré de douceur. Je me surprenais à rêver d’être une aussi belle femme, je lui prêtais des charmes et j’avais conscience de ne pas être la seule. Elle respectait la définition de ce qu’évoquait la beauté, je me trouvais bien pâle en me tenant ainsi près de cette lumière. Le physique ne faisait pas tout, elle avait tout un apparat intellectuel, un certain charisme, qui rendait son image agréable. J’étais marquée d’un profond respect pour cette femme, qui d’un simple regard pouvait ébranler toutes les convictions que j’avais en tête. Pourquoi pas moi ? Pourquoi ne pouvais-je pas être similaire à elle ? Je n’enviais pas son être intrinsèque, il n’y avait là qu’une simple envie de faire éprouver à mon tour cette chaleur qui embaume les cœurs. Je ne restais après tout qu’une enfant, cette sensation était accentuée quand je me tenais près de dame Funka.

Ayuu, d’un ton grave et désinvolte – Vous savez dame Funka, je n’étais qu’une nomade avant d’être une soldate, j’ai passé une grande partie de ma vie à vagabonder dans les montagnes avec la meute. Autant dire que j’ai beaucoup voyagé, mais je n’ai rien réalisé pour autant. C’est pourquoi je vous envie, vous êtes comme un rayon de soleil tombé du ciel dont la tâche sacrée serait d’illuminer les gens de sa beauté pour les divertir, les secourir et les instruire… tout ça dans une seule vie. Je trouve ça fabuleux ! Pour l’Empire… oui, vous avez raison. Je ne suis de retour ici, sur les terres qui m’ont vu naître, et j’éprouve un grand plaisir d’y vouer mon être tout entier.

Je ne voulais lui être qu’agréable, il s’agissait de ma cliente après tout. D’un côté il y avait plus que ça, comme si je cherchais son amitié… peut être qu’ainsi je pourrais, à mon tour, briller aux yeux des autres ? Puéril.

_________________
Ayuu s'exprime en #9999FF.
La princesse et la louve [Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Kathee.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Jeu 24 Sep 2020 - 19:13



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




La conversation semblait prendre une tournure différente dès lors que Ayuu commençait à s'étaler sur un sujet qui piquait un peu plus la nymphe, Hanzo. Certes, elle avait mentionné son nom comme décor mais visiblement alors qu'elle ne s'y attendait pas, l'Inuzuka connaissait son cousin et n'avait pas prévu la suite des évènements. Perplexe, les lèvres très légèrement décollée en ne sachant quoi dire, Funka semblait pensive. Elle laisse un sourire se dessiner sur son visage alors qu'elle déglutit et ferme ses paupières, visiblement elle allait se lancer dans sa réponse.

« Heureuse de savoir que vous me percevez de cette façon, Ayuu-chan. Mon cousin est une belle et douce personne, je n'en doute pas. Il est talentueux dans son travail que ce soit à la réalisation de nos pièces mais aussi au compte de l'Empire. Mais si son comportement à mon égard vous intéresse, alors je dirais qu'il est un peu comme le frère que je n'ai jamais eu. Comme une part de moi que je retrouve en lui, comme s'il était ma moitié. » Elle s'arrête sur le dernier mot, consciente de son erreur mais en remarquant la façon dont Ayuu s'était rattrapée, elle fut rassurée. « Effectivement, il est toujours bien d'avoir un proche avec qui nous partageons tout. J'aurais bien aimé avoir une fratrie moi aussi. Quant à vous, mis à part Ruth, avez vous une famille proche, Ayuu-chan? »

Ses joues s'étaient légèrement teintée de rose, ré-ouvrant après un petit moment ses paupières originellement closes alors qu'elle parlait simplement de son cousin. Tenant ses mains entre elle en insistant, un signe de stress bien marqué que la princesse ne montrait quasi jamais. Mais une fois le sujet changé, elle pu expirer tout l'air qu'elle contenait dans ses poumons. Ayuu l'avait-elle mise mal à l'aise malgré elle? Avait-elle réussi à faire ressortir une facette de la personnalité de Funka qu'elle n'avait jamais véritablement montrer au grand public? Des questions sans réponses tandis que la nymphe sylvestre reprenait son attitude dédaigneuse et emplie de fierté en écoutant la réponse de Ayuu vis à vis de sa dernière remarque. Elle écoutait Ayuu conter sa vie antérieure et l'admiration naissante qu'elle avait pour sa personne, Funka était elle véritablement une idole? Son apparence était donc si enviée que cela alors qu'elle n'était pas plus bonne que le diable en personne? Alors que tout son être était baigné dans le vice depuis le début de sa vie? Mais ça, peut de personnes le savent.

« Une vie de nomade. J'ai un temps vécu ça. Vous savez Ayuu-chan, je n'ai pas toujours été comme aujourd'hui, fut un temps où j'étais plutôt détestée pour m'affirmer au sein de mon propre clan. Alors, je peux aussi dire que je vous envie d'avoir pu vivre avec votre meute sans problème et sans être traitée comme un simple objet par des gens qui partagent votre sang. Et vous envie d'avoir pu profiter correctement de votre famille proche. Hi n'est pas ma terre natale, je suis née dans le pays du Bois mais malgré ça, j'ai toujours soutenu la cause du Feu et me suis engagée à protéger ces Terres au dépit de ma propre vie s'il le faut, tel est le devoir de soldat. »

Cela sonnait comme un discours militaire, peut-être avait elle un peu trop divaguer du sujet principal. Néanmoins, la conversation était fluide et les deux femmes ne s'ennuyaient point, c'était donc une bonne situation.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Mar 29 Sep 2020 - 23:46

Psst. Ici !
Si ma question venait d’invoquer quelques traces dans le cœur de la shinrin, je n’en connaissais pas le motif. Le lien du sang était un grand mystère, comment pouvions-nous être liés à vie a des êtres que nous n’avions pas choisis ? Comme si l’ensemble formait les nuances d’une même toile familiale. Nul doute sur l’importance du cousin aux yeux de jade, il était un frère… « une moitié ». Parlait-elle de l’autre face d’une même pièce ou d’un sentiment plus profond encore ? Quelle drôle d’idée ! Je n’en avais que faire, il faut dire que je laissais libre cours à mon imagination pour en arriver à la conclusion que je n’avais pas à m’y intéresser. La dame était ma cliente, je lui devais ainsi respecter son espace personnel. Mon manque de curiosité était d’un grand réconfort dans ces instants.

Ayuu, enthousiaste – Je suis contente de rencontrer sa cousine si charmante en ce jour, je vois qu’il compte beaucoup pour vous. Je suis contente de voir que vous restez entourée malgré votre emploi du temps chargé.

J’omettais toute indiscrétion pour ne pas la mettre mal à l’aise. N’ayant pas de membres du clan avec qui partager mes songes, il était évident que je ne pouvais comprendre ce sentiment. J’observais la princesse reprendre ses esprits en me posant à son tour une question. Je n’avais ni frères ni sœurs, j’en ignorais même les branches alentour, père, mère il n’y avait qu’eux que je connaissais.

Ayuu, perplexe – Je ne crois pas les avoir connus… il faut dire qu’il y a eu pas mal de remous dans mon clan ces dernières années. Il m’est difficile de savoir s’ils sont encore en vie ou non, nous n’avons pas encore pris nos marques donc pour le reste…

Alors que j’écoutais le récit de la poupée de cire, j’apercevais cet air assuré qui s’était effacé quelques instants plus tôt. Elle me contait son aventure de jeunesse, ses ambitions profondes pour l’Empire. Il faut dire qu’elle avait tout pour plaire à ma famille, ils auraient tant aimé me voir tenir de telles louanges pour ce pays. Mes pupilles s’étaient de nouveau perdus dans le magnétisme de ses yeux émeraude. Elle avait un de ces regards, qui, d’un simple coup d’œil pouvait ébranler le plus expérimenté des cœurs. J’avais comme ce besoin de me confier à elle pour qu’elle puisse me regarder pour celle que je suis sans artifices ni paillettes, acceptant platement cette partie de moi qui se dévoile à elle.

Ayuu, perdue dans ses pensées – Ruth représente tout ce qui compte à mes yeux. Si je pouvais fuir mon foyer, le domaine Inuzuka m’est devenu totalement étranger… tout a changé depuis notre arrivée à Urahi. Des parents doux et aimants ils sont devenus les tyrans faisant de moi la soldate que je suis devant vous. J’ai plaisir à tenir mon rôle, j’ai simplement des difficultés à répondre aux exigences qu’ils m’imposent. J’ai la triste impression d’être une ratée à leurs yeux... euh.... mais... Oh, que dis-je ?! Veuillez m’excuser ma chère… je me suis emportée dans des confidences bien disgracieuses. J’espère ne pas vous avoir importuné avec mes inepties…

Gênée, je m’étais mise à caresser frénétiquement la tête de Ruth comme pour calmer un début d’angoisse. Une mission si simpliste qu’était de lui tenir compagnie était donc au dessus de mes moyens ? J’avais honte, honte d’être ainsi faible aux charmes que son amitié pourrait m’apporter. Ne voulant connaître que le réconfort de ses bras féeriques de bonne fée.

_________________
Ayuu s'exprime en #9999FF.
La princesse et la louve [Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Kathee.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Mer 30 Sep 2020 - 13:56



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




" il compte beaucoup pour vous ".. " restez entourée " .. Ces quelques mots se répétèrent dans sa tête alors qu'elle observait son interlocutrice, un court instant de lividité eut lieu alors qu'elle l'observait sans plus rien dire et sans véritablement la regarder non plus, son regard était vide d'émotion, vide de vie. Ayuu était une personne si innocente et douce que Funka semblait totalement désorientée face à la jeune fille, elle n'était pas plus vieille que son amant mais son attitude et l'apparence qu'elle laissait paraître à Funka donnait l'impression qu'elle faisait face à une jeune adolescente fraîchement recrutée. Blême de part son maquillage, il était compliqué de comprendre les diverses émotions de la nymphe en la regardant simplement, car même si elle rougissait, personne ne le verrait, ce masque théâtrale camouflait totalement la véritable Funka aux yeux de tous.

Le louveteau qu'était Ayuu intéressait Funka, du moins, sa psychologie et aussi ses capacités à se lier facilement avec un animal. Mais cette partie là concerne son travail et actuellement, l'heure est aux confessions. Si la nymphe avait auparavant décrit une partie de son passée à la soldate, cette dernière s'était mise en confiance pour raconter le sien et donc répondre à la question subliminale qu'avait placée Funka dans son récit. Elle retrouvait dans son texte, la majeure différence entre les deux clans qu'étaient les Shinrin et les Inuzuka. Elle comprenait l'affection qu'elle portait à son compagnon canin qui était plus un membre de sa famille que ses parents même. Mais visiblement, Ayuu ne se contentait pas de ce que pouvait offrir ses parents, visiblement elle ne rêvait pas d'une vie d'entrainement et d'aventure de ce genre, ce dont Funka avait toujours rêvé lorsqu'elle était enfant et que sa mère lui avait formellement proscrit pour éviter des problèmes. Et alors qu'elle s'excusait frénétiquement, la princesse se pencha légèrement en avant avant d'attraper le bout du menton de la louve avec un fin sourire.

« N'ayez crainte. Vous savez Ayuu, je ne pense pas qu'il y ait des ratés ou non, du moins, personne n'a le droit de le décider et encore moins le droit de vous le faire sentir. Chacun a son domaine, chacun à ses objectifs et certes, même s'ils sont contre la volonté d'un proche, personne n'a le droit de vous en empêcher, même s'ils peuvent parfois être amoraux. » Elle déglutit tandis que sa voix tremblotait sur les derniers mots, comme si elle se sentait.. concernée. « Si vos parents ne vous considère que comme un pion ou un objet et non comme leurs fille, alors ils n'ont pas à recevoir la moindre affection de votre part et ni la moindre attention. Ils ne sont tout simplement personne. »

Elle caressait du bout de ses doigts la joue de l'Inuzuka tandis qu'elle tenait encore son petit menton, sa chair fraîche et sa douceur lui rappelait une petite sœur qu'elle n'avait jamais eu. Si leurs cas sont différents, ils n'en sont pas moins ressemblant. Funka n'a jamais obéit aux ordres de son clan qui lui disait de rester une "femme" et s'est enfuie pendant des années tandis que Ayuu, elle, semble soldate contre son gré. Peut-être que son récit avait touché l'impassible princesse qui était devenue une femme à l'écoute avec visiblement l'envie de réconforter cette enfant qui n'en était pas une.





_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Sam 10 Oct 2020 - 12:35

Click ici!

La princesse de jade n’avait pas adopté la réaction que je redoutais, au contraire elle s’était même montrée particulièrement compréhensive. Mes préjugés me faisaient lui prêter un caractère froid et autoritaire. Elle m’avait attrapé du bout de ses doigts mon menton comme pour s’assurer que je tende bien l’oreille à ses lèvres. Ce simple geste m’avait plongé dans une vague d’incompréhension et sans plus de contrôle des larmes avaient marqué les joues. Elle me disait toutes ces choses que j’avais tant voulu entendre, j’avais passé des nuits à rêver voir mes parents les dire. Etrangement, je ne ressentais aucune honte à me montrer ainsi affaiblie. Je me sentais en toute confiance, elle avait cette aura rassurante contre laquelle je voulais enfouir ma peine. Alors, collant ainsi mon front chaud sur le sien, je m’étais mise à bredouiller à mon tour.

Ayuu, d’un ton neutre et monocorde – J’aimerais être aussi forte, mais l’amour que j’ai pour eux m’empêche de protester. Je ne peux haïr ceux qui nous m’ont tant chéri, j’étais si heureuse près d’eux avant… c’est l’Empire, oui, ils ne veulent pas décevoir l’Empereur et perdre de nouveau cette place. En vérité, ils doivent avoir peur, mais vous savez quoi ? Le savoir ne change en rien la douleur d’être étranger à son foyer. Vous semblez être tellement mature, tellement… J’étais sotte de vous dire que je vous enviais. Je voudrais m’excuser pour ça. Il faut dire que vous ne semblez pas avoir eu une vie aussi facile que vous le laissez paraître pour dire de telles choses. Je ne songe pas à vous importuner davantage, je suis simplement émue de voir en vous une amie.

Je sentais son pouce m’essuyer les larmiches menaçant de s’échouer sur le sol de la calèche. Elle était d’une douceur réconfortante, comment pouvais-je ne point m’y attacher ? Prenant la précaution d’écarter mon visage du sien, je lui avais souri chaleureusement. La vérité était que je n’étais plus dans mon rôle de soldate missionnée. Le pire ? C’est que je n’en avais rien à faire, mais par respect pour elle alors… Oh dame Funka, je ne parviens plus à ressentir de la honte d’être ainsi lamentable sous vos yeux.

Ayuu, formelle – Néanmoins, je ne suis pas à vos côtés pour ça. Je peux rester muette jusqu’à la fin du voyage si vous le souhaitez, un mot de vous et mes lèvres seront cousues.

J’avais abaissé légèrement ma tête pour lui témoigner des excuses sincères. Il était dégradant de ne pas respecter les termes d’un contrat, celui qui stipulait que je devais assurer sa protection. Il n’y avait pas eu état de me cajoler, j’avais en quelque sorte échoué une partie de ma mission. Finalement, je ne savais pas contenir mes émotions et j’avais peut-être irrité ma cliente. Je ne voulais pas abuser davantage de sa gentillesse, elle devrait se reposer avant sa représentation de ce soir. Il faut croire que je n’avais pas ce talent pour interpréter un rôle donné.

_________________
Ayuu s'exprime en #9999FF.
La princesse et la louve [Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Kathee.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634
Shinrin Funka
Shinrin FunkaEn ligne

La princesse et la louve [Ayuu] Empty
Dim 11 Oct 2020 - 2:50



La princesse et la louve
ft. Inuzuka Ayuu




Elle songeait tandis que ce moment de proximité durait, telle une grande soeur, elle consolait la jeune Ayuu. Et même si ses gestes étaient doux au contraire de ses paroles qui étaient sèche, Funka tentait de paraître gentille, de donner toute son affection à cette enfant dans ce corps d'adulte. Recueillant les larmes de la petite sur ses doigts fins, ses lèvres tremblotaient comme si elle aussi, avait envie de se lâcher émotionnellement, mais elle se retint, préférant lui répondre avec un ton plus calme mais un peu tremblant lorsqu'elle évoque certains passage.

« Pour tout vous dire Ayuu, je comprend la douleur d'être étranger à son clan. Je l'ai été durant des années lorsque je revendiquais ma place au sein de l'armée et qu'on me conviait à un simple place de femme au foyer, et je le suis encore aujourd'hui car mon clan n'ose même plus me regarder en face pour mon " toupet ". Ma propre mère est un individu hypocrite, la seule personne en qui j'ai confiance au sein de mon clan reste mon tendre Hanzo. L'Empire a transformé la mentalité de vos parents, comme elle a pu retourner le cerveaux de beaucoup d'autres, pour ma part, l'Empire m'a permit d'être auprès de celui qui compte le plus dans mon coeur et m'a aussi permit de rencontrer ma meilleure amie mais aussi de vous rencontrer vous Ayuu. Vous comme moi ne sommes pas si différente finalement. »

Si Ayuu y faisait attention, Funka ne se cachait même plus de sa relation damnée bien qu'elle ne le disait pas véritablement, mais ça n'était pas le sujet et elle observait la louve se reculer d'elle, comme honteuse de ce qu'il venait de se passer." Amie ". Bien sûr que tu es une amie. Funka dépose son crane contre le dossier de son siège, ravalant sa salive en observant Ayuu s'excuser une nouvelle fois.

« Il n'y a aucun mal à se confier, Ayuu-chan. Même si c'est votre travail de simplement m'accompagner, il n'empêche que vous restez un être humain avec des sentiments, et de plus, vous n'êtes plus cette soldate inconnue maintenant, nos diverses confessions font indirectement de nous des confidentes, des sortes d'amies. Alors, ne vous forcez pas à vous taire, et dites moi ce que vous avez sur le coeur, cessez de contenir votre mal-être s'il y a. »

Le regard de jade de la princesse se plongeait dans celui de son accompagnatrice pour prouver la sincérité de ses paroles. Ainsi, naissait une amitié basée sur des confessions entre la princesse du bois et la louveteau.




_________________
Funka s'exprime en #978C71.
VOIX DE FUNKA


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10454-shinrin-funka-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10458-shinrin-funka-dossier-shinobi#90039 https://www.ascentofshinobi.com/u1384

La princesse et la louve [Ayuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: