Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)

Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Mer 23 Sep 2020 - 13:58
Le monde paraissait différent vu sous cet angle, la terre bleu semblait parsemé de blanc. Le ciel d’un vert clair semblait posséder des cheveux que le vent faisait onduler comme s’il avait été créer avec le crâne d’un quelconque géant. Les arbres semblaient suspendus par leurs feuilles et les maisons tenaient en équilibre sur leur toit en forme de V. Akagi s’entrainait, réalisant sa routine matinale. La tête à l’envers, il gardait l’équilibre les mains à plat au sol. L’ensemble de son corps était tendu ne bougeant pas d’un pouce. Ses épaules commençaient à chauffer. Le jeune shinobi appréciait cette sensation car elle augurait l’échec musculaire. Cette routine lui permettait chaque matin d’améliorer son équilibre et son endurance de force. Depuis son enfance, Akagi réalisait cet entrainement physique strict durant une petite heure. Alliant divers mouvements au poids du corps comme la marche sur les mains, travaillant son explosivité grâce à du travail fractionné alliant phases à très haute intensité et phases de récupération active. Ces exercices étaient une création de son père que lui-même suivait religieusement à l’époque et qu’Akagi avait repris avec déférence.

Toujours la tête en bas le jeune shinobi remarqua qu’un aigle descendait doucement vers sa demeure, réalisant de grande spirale dans le ciel. L’excitation commençait déjà à monter dans le ventre du shinobi avant même de savoir de quoi retournait la missive que l’oiseau allait vraisemblablement lui déposer. Sautant sur ses pieds le jeune homme attrapa un linge pour essuyer sa sueur. Il se rapprocha du perchoir vers lequel l’aigle se dirigeait. Avec quelques battements d’ailes gracieux l’oiseau ralentit sa course et se posa délicatement sur l’axe en bois du perchoir. Le jeune shinobi caressa d’une main la tête de l’oiseau tout en récupérant rapidement la missive accrochée à sa patte.

Celle-ci était scellée par le sceau des kumojins indiquant instantanément que le shinobi était appelé en mission. Surexcité, cela faisait une éternité qu’il n’avait pas fait de mission tout du moins il en avait l’impression. Il lut rapidement le contexte de celle-ci.

Pas simple, une mission de sécurité mais qui s’apparentait plus à une mission d’infiltration. Infiltration auprès d’un individu qui ne semblait pas vouloir révéler ses intentions réelles et connaissait l’art de la manipulation. Le tact et l’audace seront de mises pour cette mission. Même si ces deux notions pouvaient sembler antagoniste, Akagi aimait à penser que les deux étaient utilisables de concert. Le tact dans l’audace. Après sa rapide lecture le jeune shinobi avait aussi identifié qu’il serait en binôme avec un chunin du village. Akagi n’avait jamais rencontré ce shinobi mais son nom lui était familier. Un membre de la famille Nara, peut-être aurait-il des informations plus précises quant aux inquiétudes de Nara Keisuke. Cela restait à voir.

Le jeune homme se dirigea vers l’intérieur de sa maison afin de se changer et de se préparer à rejoindre son supérieur au lieu de rendez-vous. Passant une tunique sur les épaules et sa cape caractéristique. Brune, col large et retenue par une barrette, elle semblait avoir déjà vécue de nombreux combats. Saisissant sa hache il la glissa rapidement dans son dos sous sa cape afin qu’elle ne soit pas visible. Le combat ne serait pas nécessaire pour cette mission mais Akagi avait appris de son père que la confiance n’excluait pas le contrôle. Sa propre expérience n’avait fait que renforcer le raisonnement de son ainé.

Une fois bien équipé, le jeune homme ressorti de chez lui et commença sa marche vers le lieu de rendez-vous le soleil montait doucement dans le ciel. Le rendez vous était fixé à midi du jour même. Akagi arriverait avec de l’avance comme à son habitude. Il pourrait ainsi jauger son binôme de mission en le voyant approcher et aurait le loisir de ressasser tranquillement les objectifs de la mission en attendant son arrivée. Imaginer une stratégie d’approche de l’individu et comment l’identifier serait l’une de leur première décision à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Dim 27 Sep 2020 - 19:52
Ordre de mission:
 

Aizen lisait la missive. Pour la première fois il trouvait le rang de cette dernière était sous-évalué. Ou plutôt trop de données étaient inconnues pour la mesurer. Face à un idiot cette mission aurait été d’une simplicité sans nom. Mais les autorités parlaient d’un individu manipulateur qui savait user des mots à son avantage. Le nom de "Keisuke" ne pouvait qu’être relevé par Aizen. Ce Nara était une étoile montante au sein de la police de Kumo et donc au sein du clan. Il n’était pas un inconnu comme l’était encore Aizen. Une idée saugrenue vint à Aizen. Et si Keisuke avait personnellement proposé Aizen pour cette mission qui semblait plus difficile que ce qui était annoncé afin que son échec serve ses desseins ? En effet, comme tout Nara, son cousin était malin et il avait peut-être déjà remarquait que Aizen commençait à essayer de se faire un nom au sein de Kumo. Peut-être voulait-il l’évincer rapidement avec une mission non dangereuse mais néanmoins périlleuse. Un échec d’une mission C pour un Chûnin résonnerait dans tout le village et jamais il ne pourrait atteindre ses ambitions. Aizen, avec son sourire en coin, accepté ce défi. Il retournerait son arme contre son utilisateur en réussissant cette mission avec brio, quelle que soit sa difficulté. D’un point de vu extérieur tout ça aurait pu paraître paranoïaque mais la guerre interne au clan Nara était fourbe, elle se passait dans l’ombre là où tout le monde pensait voir un clan uni dans une si moderne démocratie. Aizen le savait, il devrait évincer chacun de ses détracteurs les uns après les autres mais ça devait être fait avec finesse.

Aizen se rendit sur le lieu de rendez-vous. Quitte à le dégouter lui-même il avait opté pour une tenue bas de gamme achetée à une boutique proche de chez lui faisant penser à un marchand. Il n’avait pris quasiment rien de son équipement ninja, un kunai était caché quelque part mais son sabre était resté chez lui. Il avait un plan pour entamer cette mission. La première étape de cette mission était de trouver l’individus dont la police leur avait fournis la description. Mais le point important et sans doute le plus compliqué dans toute cette mission était qu’elle devait restait secrète pour le principal intéressé. A quel moment un duo de shinobis qui abordait un ninja extérieur réfugié pourrait-il être discret ? Non, ils ne pouvaient et ne devaient pas s’engager sur cette mission en tant que shinobi.

Une fois arrivé sur les lieux Aizen reconnut facilement celui qui devait être son coéquipier. Ce dernier s’était équipé comme pour n’importe quelle mission. Pas étonnant que seul Aizen ait eu la présence d’esprit de penser qu’il ne fallait pas s’engager dans cette mission en tenue de ninja. Il fallait pour commencer faire un briefing entre les deux membres du binôme afin de se mettre d’accord sur la marche à suivre car une fois en compagnie de l’énergumène qu’ils recherchaient, ils n’auraient plus l’occasion de se concerter. Aizen s’approcha et d’adressa à lui avec un visage chaleureux et souriant. Il fallait se présenter car vue sa tenue son coéquipier ne se douterait pas qu’il était le Chûnin attribué à cette mission.

« Bonjour, tu dois être Metaru Akagi ? Je suis Nara Aizen, ton coéquipier pour la mission. Tu excuseras mon accoutrement mais c’est justement pour la mission. Avant de commencer je pense que nous devrions nous mettre d’accord sur notre ligne directrice pour cette mission. Car comme tu as pu le comprendre une fois que nous serons en compagnie de la personne sur laquelle on doit enquêter, nous ne pourrons plus parler de la mission. C’est pour cela que je pense que nous devrions nous mettre tout de suite d’accord. Par exemple, je pense que nous devons nous déguiser en civil ou marchands étrangers pour cette mission. Nous devrions aussi élaborer une mise en scène afin de le rencontrer d’une façon qui lui semblera naturelle. Tout doit être fait pour qu’il ne se doute de rien. Si dans les premières minutes où nous le rencontrons il a un seul doute je pense que ce sera cuit pour tout le reste de la mission. Nous avons un avantage car pour le moment il vient d’arriver au village et il est étranger. Il n’a donc aucun contact, il est sans doute seul. Nous devons agir vite avant qu’il ne sympathise avec quelqu’un d’autre. Que penses-tu de tout ça ? »

Aizen avait déjà une petite idée d’un plan qu’ils pourraient mettre en place afin que tout semble le plus naturel possible pour leur "invité". Mais avant d’en dire plus il attendait de savoir ce que pensait le Metaru, était-il sur la même longueur d’onde ? En tant que supérieur hiérarchique il aurait pu lui imposer son point de vue mais cette mission requerrait une entente parfaite dans le duo s’ils espéraient pouvoir réussir. En un temps très courts ils allaient devoir accorder leurs violons, même si Aizen devait prendre sur lui pour cela.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Mer 30 Sep 2020 - 14:00
Akagi adossé à la façade d’un bâtiment attendait l’arrivé de son coéquipier désigné, réfléchissant à la meilleure façon d’aborder cette mission. Le jeune shinobi respectant la hiérarchie s’attendait à ce qu’on supérieur ait un plan en tête et il se plierait à celui-ci. Cependant respecter la hiérarchie et le fonctionnement militaire de son village ne voulait pas dire qu’il ne donnerait pas son opinion. Ne connaissant pas le shinobi dont la rencontre prévue dans quelques minutes était d’une importance vitale pour la mission qui allait suivre, Akagi se sentait obligé d’anticiper un plan de son cru. Cette mission le Kumojin avait l’intention de la réussir et il mettrait un point d’honneur à faire bonne impression à son supérieur et aux shinobis de Kumo. Ayant pour ambition de s’élever lui-même dans la hiérarchie de son village.

Scrutant les alentours, un inconnu s’avança vers lui. Méfiant Akagi se redressa et détailla l’homme. Habillé en marchand, chevelure sombre, yeux sombre et carrure banale rien ne laissait transparaitre que le gaillard était en réalité son supérieur. Ce dernier se présenta et lui expliqua rapidement les raisons de son accoutrement. Il donna aussi une première analyse succincte de la mission. Akagi était surpris, il ne comprenait pas l’intérêt de se grimer avant même d’avoir débriefer sur le plan prévu pour la mission. Cela voulait dire deux choses de son compagnon. Un, Aizen avait surement déjà édifié un plan pour la mission qu’il n’avait pas encore partager avec Akagi, deux il s’agissait d’une personne qui avait confiance en son jugement. Les propositions que le genin allait faire seraient donc très certainement balayées par son coéquipier. Cette pensée ne déstabilisa pas le shinobi, il trouvait normal que le supérieur désigné pour une mission se prépare à celle-ci, le shinobi n’en attendait pas moins. Le contraire l’aurait d’ailleurs contrarié. Kumo ne devait pas s’embarrasser de shinobi inférieur. Tout du moins c’était la vision d’Akagi pour la Kumo toute puissante qu’il rêvait de revoir au premier plan du monde Shinobi.

Le chunin semblait attendre qu’Akagi lui donne son avis sur la mission. En se déplaçant vers le lieu de rendez-vous et en attendant son coéquipier, Akagi avait ressassé le sujet et en était arrivé à plusieurs conclusions. Premièrement l’individu qu’ils allaient aborder ne venait pas du village et il aurait forcément besoin de deux choses, le gît et le couvert. Cela pouvait être une piste pour aborder l’inconnu de façon naturelle. Deuxièmement si l’étranger venait pour une quelconque mission, il ne s’embêterait pas avec des rencontres imprévues il fallait donc d’abord déterminer son centre d’intérêt principale. Troisièmement si ses intentions étaient ambiguës, il voudra rester potentiellement discret et alors cela ouvrait une troisième possibilité. Akagi, dans un mouvement de tête pour saluer son supérieur et montrer son respect, commença :

« Enchanté. Je suis bien votre coéquipier pour cette mission.
Je suis en phase, il faut que l’on accorde notre discours et nos déguisements. Concernant la mise en scène il y a à mon sens plusieurs possibilités et en même temps peu que l’on peut appliquer sans connaitre mieux notre homme. L’inconnu s’il a une mission ne s’embarrassera pas de rencontre inutile. On ne peut pas se présenter à lui comme un quelconque marchand ou autre citoyen il sera à mon sens peu avenant, afin de garder le secret sur ce qu’il aurait à faire à Kumo. Il faut donc penser à ce qui est essentiel pour lui. Ma première idée serait donc d’être son hôte. Il faudra forcément qu’il s’abrite et se repose, il serait peut-être possible d’intégrer le personnel d’une taverne avec l’appui de celle-ci, ou le faire aller dans la taverne de notre choix. On aurait donc un rôle de serveur et cuisinier par exemple, nos interactions avec lui seraient possible alors vraisemblablement toutes les nuits mais guère plus à mon sens. »


Akagi s’arrêta prenant le temps d’analyser la réaction d’Aizen, mais il semblait avoir compris que le shinobi avait encore des choses à dire et restait impassible, il continua donc :

« Ma deuxième idée part sur le constat que si l’inconnu ne veut s’acoquiner de qui que ce soit il faudra créer ce besoin. Et à cet effet, il faudrait que l'un de nous deux le rencontre de façon officielle. En tant que shinobi mais sous le couvert d’une fausse mission de sécurité en prétextant de vouloir le protéger car il ne fait pas bon être étranger à Kumo. Même si la ville a été reprise, les Kumojins restent méfiant voir virulent envers les étrangers. Il se sentirait alors trop surveillé pour mener à bien ses affaires et chercherait un moyen de se soustraire à l’attention de son « garde du corps ». L’autre membre de notre binôme lui donnerait ce moyen d'échapper à la surveillance, se rendant ainsi indispensable pour l'inconnu. Cela nous permettrait d’avoir un contact avec lui presque tout le temps tout du moins un des deux membres de notre groupe à la fois.»

Faisant une pause, pour laisser le temps à Aizen d'assimiler ce qu'il venait de dire, Akagi en profita pour reprendre son souffle et reprit rapidement:

«Ma dernière idée, serait de d’abord discrètement le pister pour déterminer ses centres d’intérêt et ensuite infiltrer l’un d’eux. Aime-t-il le jeu ? les femmes ? les hommes ? l’entrainement bref, vous voyez ce que je veux dire. Il faut que l’on soit incontournable pour lui sinon il ne s’embarrassera pas de faire connaissance avec nous.

Enfin une question de ma part, peut être avez-vous plus d’informations sur les inquiétudes de Keisuke Nara étant du même clan que lui ? »


Akagi avait fini sa tirade. Plantant ses yeux dans ceux d’Aizen, Il se demandait maintenant ce que se dernier pensait. D’après le Metaru, et sa première analyse du personnage, l’avis du Nara serait surement clair et tranché.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Lun 12 Oct 2020 - 21:21

Aizen resta devant son coéquipier afin de l’écouter dans sa longue analyse pour la mission. Il était clair que le Metaru s’était penché sur la question en amont. Une réponse si poussée ne pouvait être improvisée. Aizen était ravi d’encore une fois tombé sur un esprit vif pour sa mission. S’il y avait bien une mission où il fallait se montrer malin c’était celle-ci. Certains Genins voire mêmes Chunins n’auraient pas fait l’affaire pour ce genre de requête. L’administration savait au moins choisir ses éléments les plus aptes suivant l’objectif de la mission. L’inverse n’aurait pas choqué Aizen pour autant. Si on lui avait mit un Genin simple d'esprit comme coéquipier cela lui aurait mit des bâtons dans les roues. Mais non, ça aurait été trop flagrant. Alors il restait persuadé que Keisuke voulait qu’il échoue cette mission.

Dans un premier temps le Metaru était d’accord avec Aizen sur le fait que le duo devait se trouver sur la même longueur d’onde. Le contraire aurait été très étonnant. Comment pourraient-ils appréhender un inconnu s’ils n’avaient pas une histoire qui concordait au préalable. Les idées de Akagi s’enchainaient. Aizen aurait voulu le couper à plusieurs moments pour le contre dire mais il préféra le laisser terminer. Car il comprit que le jeune homme exposait toutes ses hypothèses brutes. C’était comme s’il était en pleine réflexion à voix haute. Aizen appréciait cela car ça permettrait de s’accorder au plus vite sur les pensées de son binôme. De plus toutes ses idées n’étaient pas à mettre aux ordures, bien au contraire. Avec une telle ouverture d’esprit face à lui Aizen ne doutait pas qu’ils trouveraient vite une idée commune pour trouver et aborder leur cible.

Une fois libre de s’exprimer Aizen prit la parole pour répondre méticuleusement point par point çà son coéquipier en étant franc tout en faisant attention à ne pas le froisser. Il était impossible d’envisager la moindre mésentente pour ce genre de mission.
« Je suis rassuré que nous soyons déjà sur la même longueur d’onde. Effectivement quel que soit notre choix il faut que nous soyons raccords. Un facteur chance sera toujours présent tant qu’on ne connaîtra pas les intentions de notre cible mais il faut éviter tout incohérence et ça ne tient qu’à nous. Comme tu dis si et seulement s’il a une mission il ne perdra pas de temps avec des inconnus qui lui sont inutiles. Cependant nous ne connaissons pas son but alors peut-être qu’il n’a aucune mission même si je doute fortement que nous soyons là pour surveiller un visiteur lambda. Être son hôte et se faire passer pour du personnel pourrait sembler être une bonne idée mais cela nous pourrait se retourner contre nous, nous bloquer. Comme tu el dis si bien nous pourrons interagir avec lui seulement la nuit et dans le cadre de notre travail. S’il sort nous ne pourrons rien faire et quel imbécile ferait ses affaires là où il séjourne ? Cette stratégie pourrait nous permettre de l’approcher facilement dans un premier temps mais cela nous empêcherait d’aller plus loin. Nous ne pourrons voir que ce qu’il voudra nous montrer. Tu as raison d’émettre plusieurs hypothèses car quelle que soit notre approche il faut que cette dernière soit la plus pertinente quelques que soit les intentions de notre cible. Or, nous ne connaissons pas ces dernières c’est pourquoi nous devons imaginer la situation la plus à même de répondre à toutes les possibilités. Ta deuxième idée est donc bien plus pertinente pour cette mission. Le problème est que cela évincera l’un de nous deux à certains moments. Mais c’est aussi la plus efficace et la moins risquée. Rendre l’un de nous indispensable permettra de dévoiler ses plans au grand jour tout en le protégeant comme il était prévu. Dans notre monde il n’y a rien de plus efficace pour garder un secret que de le mettre aux yeux de tous. Concernant ta dernière idée elle est plus anecdotique mais pourra facilement s’englober dans la deuxième. Ce n’est qu’un détail qui pourra être utilisé si l’intéressé a du mal à délier sa langue. »

Le Nara toisa le Metaru afin de le laisser digérer sa tirade. Aizen n’avait encore apportait aucun élément quant à la direction que prendrait cette mission alors il reprit la parole car il allait maintenant falloir mettre en place le plan à suivre. Il allait falloir décider lequel des deux jouerait le rôle du garde du corps et lequel celui de sa porte de sortie. Il y avait aussi le risque que leur cible n’ait rien à se reprocher et accepte sans rechigner la garde Kumojin. Aizen avait déjà une solution pour ce cas de figure. La première étape consisterait à trouver leur cible. Chose par forcément compliqué dans un village comme Kumo à un moment où les aller et venus étaient encore très contrôlés.
« Nous devons commencer par trouver un moyen de débusquer notre cible. Il doit se faire plus ou moins discret en fonction des raisons de sa présence mais quoiqu’il arrive un inconnu sans aide ne peut pas passer inaperçu très longtemps ici. Il a besoin de se restaurer et de trouver un endroit où dormir comme tu l’as dit. Nous aurons donc aucun mal à savoir par où il est passé en interrogeant plusieurs aubergistes. En suite nous devons décider lequel de nous deux jouera le garde du corps. La missive explique bien que la cible a la fibre manipulatrice. Je suis assez habile avec ce genre d’exercice. Je pense donc être le mieux placé pour être celui qui jouera son allier. En ce qui concerne le rôle de garde du corps. Je pense qui faut un peu développer le plan en jouant double jeu dès le début. Il faudra que le garde du corps fasse semblant d’essayer d’être incognito. Bien sur notre cible devinera le vrai but assez rapidement. Le fait qu’il découvre cela le mettra en confiance, il baissera ainsi sa garde. Il pensera avoir deviner quelque chose alors que c’était prévu ainsi depuis le début. »

Aizen laissa le temps au Metaru de s’exprimer sur le plan. Il fallait peaufiner les derniers détails et se mettre en action afin de débuter cette mission dont les premières minutes seraient décisives

Enfin Aizen répondit tardivement à la question que lui avait posait son coéquipier.
« Je n’ai eu aucun contact avec Keisuke récemment. Je n’ai pas plus d’informations que ce qu’il y a de noté dans la missive. »

Aizen coupait court à toute discussion sur le sujet voulant garder son avis sur le choix de son cousin. Au final il n’avait réellement pas plus d’information, juste des suppositions.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Mer 14 Oct 2020 - 13:17
Akagi écouta patiemment son supérieur, constatant que ses propositions semblaient bien accueillies par celui-ci. L’une d’elle avait retenu l’attention d’Aizen et serait suivi pour la mission. Le Metaru était agréablement surpris et son estime pour le shinobi grandissait. Maintenant son idée brute devait être peaufinée. Le chuunin avait raison, l’attribution des rôles semblait en effet la première étape. La main tout de suite donnée par son supérieur, le genin serait le garde du corps de leur cible, il n’y avait pas à tergiverser les arguments de son supérieur étaient clairs.
Un ajustement à sa proposition initiale avait été apporté par son coéquipier concernant ce rôle. Il proposait que le garde du corps conserve l’anonymat dans un premier temps et fasse semblant d’être en filature de l’inconnu. La nuance venait de la capacité du shinobi à rester discret mais aussi assez flagrant pour que l’inconnu le remarque sans se poser de questions. L’objectif de cette manœuvre était multiple. La cible se sentirait en position de force lorsque misérablement Akagi avouerait que son village le missionnait pour sa protection mais discrètement afin d’assurer que son séjour se passait du mieux possible tout en gardant la dégradation de la sécurité interne du village secrète. Bien entendu il n'en était rien mais l'inconnu lui ne le saurait pas. De plus le fait d’être démasqué renforcerait la deuxième partie du plan. Rendre le présence permanente d’Akagi gênante pour l’inconnu. L’empêchant de mener à bien ses potentielles affaires. C’était une très bonne proposition, initialement Akagi pensait que se présenter officiellement à sa cible dans le même cadre serait suffisant mais par ce biais celle-ci se sentirait plus confortable. Elle aurait l’impression d’avoir déjoué la surveillance de Kumo et pourrait conserver son « garde du corps » à l’œil et le mener à la baguette. Gardant dans l’ombre ce qu’il devait l’être, sans être épié en permanence.

C’était à ce moment que le Chuunin devrait intervenir pour offrir une échappatoire à la présence constante du genin. Maintenant que les rôles avaient été attribué clairement, deux éléments restaient à déterminer dont un qu’Aizen avait déjà évoqué. Débusquer la cible et Définir comment l’allié aiderait l’inconnu à échapper à la surveillance d’Akagi. Le premier point ne devrait pas être trop compliqué, les instructions de la mission étaient claires et la description de l’inconnu les aiderait à le reconnaître facilement. Le second point restait plus sujet à discussion.
Akagi opina du chef entendant la réponse d’Aizen à sa question concernant son cousin. Il reprit dans la foulée de celui-ci pour ne pas perdre de temps :

« Très bien, je serais donc le garde du corps. J’ai ma petite idée sur le type de personnage que celui-ci devra être. Plutôt naïf et maladroit mais ayant une volonté implacable d’être bien vu par ses supérieurs, cela devrait être le bon mélange. Concernant l’allié que tu incarneras. Comment penses tu entrer en jeu ? Je me dis que peut être tu pourrais jouer un rôle de guide pour les ruelles sombres et méconnues de notre village afin de le soustraire à ma vue. Lui offrir peut-être un lieu caché lui permettant de faire ce qu’il aurait à faire ? Je pensais même aux réseaux d’égouts du village, cela permet des allers et venues discrètes et il n’y a aucune chance qu’il puisse se déplacer seul sans un guide là-dessous dans ce cadre on serait sûr que tu serais présent avec lui à tout instant quand je ne suis pas là. »

Akagi réfléchissait en parlant, ne voulant pas assommer d’idée son supérieur il se contenterait de celles qu’il venait d’émettre mais rajoutant cependant un dernier détail :

« Un dernier point peut être à prendre en compte. Au moment où il se détourne de tes services. Il faudrait que très vite de mon côté je le retrouve, pour qu’il se sente plus oppressé et qu’il n’ait pas de marge de manœuvre entre le temps passé avec moi et le temps passé avec toi. Sa confiance pourrait se renforcer à ton égard par obligation. Ce qui veut dire que d’une manière ou d’une autre je dois savoir approximativement où celui-ci t'abandonne. Qu’en penses-tu ? »

Une fois ces derniers détails validés, ils pourraient se mettre en route pour débusquer leur proie. Akagi avait hâte de se lancer maintenant que leur plan était presque achevé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Lun 19 Oct 2020 - 19:39

La discussion entre les deux hommes devait continuer tant qu’ils n’étaient pas parfaitement au point sur la marche à suivre, le timing, etc. Rien ne devait être laissé au hasard lorsque Aizen travaillait et encore moins pour ce genre de mission. Une fois l’inconnu approché ils n’auraient quasiment plus aucun moyen de communiquer entre eux pour se mettre au point. Il allait alors falloir comprendre les actions de l’autre sans pouvoir entrer en contact avec. C’était pourquoi il était préférable de se mettre sur la même longueur d’onde dès le départ même si ça devait prendre du temps.

Akagi acceptait les conditions du Nara sans rechigner. C’est ce que recherchait Aizen chez un subordonné. Obéissance mais toujours force de proposition. Le rang social ou militaire ne reflétait pas forcément les capacités alors il préférait un subordonné qui remette en question les choix de son supérieur plutôt qu’un mouton. Tant que la réflexion était justifiée. Mais Aizen était loin d’être un de ces idiots qui avait était propulsé à son grade grâce à ses relations.

Pour être force de proposition il l’était jusqu’à même tenter d’aiguiller le Chûnin dans l’interprétation de son rôle. C’était de bonne intention, il voulait montrer de quoi il était capable et ne pas laisser tout la partie préparative et réflexion au plus gradé. Mais ce Genin devait se méfier car certains gradés n’aimaient pas trop les initiatives car cela pouvait mettre en péril leur place de leader. Certains préféraient écraser la concurrence montante plutôt que de profiter du talent de ses subordonnées. Aizen préférait avoir des subordonnés efficaces de son côté alors il ne comptait en rien brider le Metaru. Néanmoins il aimait prouver sa supériorité et comptait donner une leçon au Genin tout en mettant à l’épreuve son sang-froid.
« Tu peux bien interpréter ton rôle comme tu le souhaites. Le but principal étant qu’il te démasque sans se rendre compte que c’est ce que tu voulais depuis le départ. Quant à moi je jouerais également le rôle d’un arrivant voulant fausser compagnie aux autorités Kumojins. Ton idée d’égouts est ridicule. Comment un autre inconnu du village pourrait-il connaître quelque chose d’aussi secret et sécurisé dans un village shinobi. Je jouerais un marchand itinérant qui ne viendrait pas pour la première fois à Kumo mais qui ne reste jamais très longtemps. Je justifierai la filature des autorités Kumojin envers moi comme une conséquence de visites passées s’étant mal passées. Mon autorisation d’entrée sera tout de même justifiée par le fait que je marchande des denrées rares que très peu de personnes possèdent. En tant que marchand je ne fais rien gratuitement donc je dois aussi justifier le fait que j’aide ce gaillard à se cacher de toi. Il faudra qu’il me rende un service. Ce service ne sera bien sûr pas très légal et nous ne pourrons par la même occasion mesurer son envie de nuire ou non à Kumo. Tu devras aussi te rendre indispensable à lui après qu’il t’ait démasqué. Nous payerons des mendiants pour qu’ils s’en prennent à lui et tu le protégeras. Ainsi il voudra t’éviter mais sera bien enclin à t’utiliser si le besoin s’en fait sentir. Pour répondre à ta dernière question ce ne sera pas gênant de le laisser seul par moment, il faut qu’il ait des moments où il soit totalement en confiance. Si justement chacun de nous deux devenons indispensable à ses projets il reviendra vers nous et partagera ses plans. »
Aizen était resté assez doux dans ses paroles, plus diplomatique que moralisateur. Il ne devait quand même pas briser la symbiose du duo et était dans une période où il cherchait à se faire le plus d’allié possible. Un membre du clan Metaru n’était jamais de refus aussi bas son rang soit-il. Il laissa l’occasion à son camarade de réagir et d’ajouter quelque chose avant de proposer le schéma du plan final qu’ils devraient avoir tous les deux en tête avant de commencer. Le Nara sortit un calpin et un crayon avant de gribouiller dessus rapidement. Une fois fini il tendit le calpin au Metaru qui pu voir le plan résumé en de brèves étapes.

Aizen a écrit:
1. Trouver la cible
2. Le garde du corps file la cible
3. La cible démasque le garde du corps
4. Le garde du corps avoue et essaie d’obtenir des informations (insister pour que la présence du garde du corps gêne la cible)
5. La cible se fait agresser
6. Le garde du corps sauve la cible
7. Le marchand offre une fenêtre de fuite à la cible
8. Le marchand propose un marché à la cible et essaie d’obtenir des informations

Après avoir attendu que Akagi ait bien tout lu Aizen enchaîna.
« Cette liste peut ne pas être exhaustive. Ce plan comporte un gros facteur aléatoire : la cible elle-même. Tout peut être amené à changer dans tous les cas toi tu seras toujours un contact officiel pour lui donc ta présence, une fois démasqué, ne devrait jamais le choquer. Le marché que je lui proposerais justifiera également ma présence dans son environnement. Tout cela permettant d’étaler plusieurs rencontres sur plusieurs jours et donc de nous retrouver discrètement le soir si besoin pour faire le point et ajuster le tout. Mais j’insiste sur le fait que chacun de nous doit se rendre autant indispensable que gênant pour lui. Si tu es un garde du corps qui le protège mais ne le gêne pas dans ses intentions à Kumo alors il aura aucun intérêt à collaborer avec moi et vice-versa. Si tu veux ajouter quelque chose c’est maintenant. Après nous partirons à sa recherche. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Mar 27 Oct 2020 - 18:02
Décidément Akagi appréciait la façon de faire et la manière de parler sans détour d’Aizen. Mise à part une incompréhension concernant le réseau d’égout - la cible ne connaissant pas ce réseau cela pouvait l’intéresser d’apprendre son existence - la situation restait claire, le Chunin avait repris les rênes de la mission et le temps des propositions était passé.

« …Si justement chacun de nous deux devenons indispensable à ses projets il reviendra vers nous et partagera ses plans. »

Alors que son supérieur finissait son analyse, il laissa un temps de pause pour permette à Akagi de réagir, même si celui-ci pensait encore que son idée d’égout pouvait avoir un intérêt, il connaissait aussi sa place - son père l'a lui avait appris durement - et respectait l’ordre militaire des shinobis du village, il ne broncha pas face à la réponse de son suprérieur concernant son idée et répondit :

« En phase se rendre indispensable et gênant à la fois. Je n’ai rien à ajouter, le temps de la réflexion touche à son terme en effet. »

Récupérant le papier tendu par son supérieur, Akagi le lut rapidement et écouta Aizen puis ajouta simplement :

« Compris »

Les deux kumojins se regardèrent et d’un hochement de tête entendu s’élancèrent à la poursuite de l’individu qu’ils recherchaient. Le temps de l’action commençait. L’individu serait discret mais ayant passé la sécurité du village il ne s’attendrait pas à être suivi si rapidement tout du moins. Avec les détails que la sécurité leur avait donné, les deux Kumojins ne devraient pas avoir de soucis à retrouver rapidement leur cible surtout que celle-ci ne connaissait pas le village. Aizen arpentait les rues grimé et Akagi se faisait plus discret scrutant les passants depuis le toit des maisons, ils ne pouvaient pas se permettre d’être pris ensemble par l’individu. Ils s’étaient donc séparés dès la fin de leur entrevue. Les recherches ne durèrent pas et après quelques heures passées dans le village, Akagi aperçut l’individu qu’ils suivaient. Repérant Aizen marchant dans une ruelle perpendiculaire d’un coin de l’œil, il remarqua que celui-ci avait repéré la cible car il avait ralenti sa progression lui aussi. Son supérieur ne le regarda même pas mais semblait passé à une attitude plus attentiste, sachant que la suite était dans les mains du genin.

Akagi n’avait pas besoin de plus, la première phase de la mission touchait à sa fin. Maintenant le plan entrait en marche et serait mis à l'épreuve. Sans plus attendre le genin commença sa filature. Restant tout d’abord en hauteur afin d’observer l’inconnu. Celui-ci avait une morphologie banale, mais il semblait claudiquer très légèrement sur sa jambe gauche, habillé de gris l’inconnu semblait marcher sans réel but errant dans les rues de Kumo passivement pour le moment. Akagi resta caché quelques temps analysant les déplacements de la cible, essayant de deviner à sa posture et ses mouvements son passé. L’homme se déplaçait aisément dans la foule comme habitué aux places fortement peuplées, sa foulée droite et sûre faisait penser à une démarche militaire. Le léger boitement sur la jambe gauche pouvait être dû à une gêne récente ou alors une ancienne blessure difficile à dire à cette distance. Comme Akagi et Aizen le pensait, l’inconnu cherchait un logement pour passer ses nuits à Kumo. Rien dans son accoutrement depuis son arrivée laisser transparaitre de sa fortune mais il avait déjà acheté plusieurs mets sur la place du marché et semblait ne pas avoir de soucis quand au fond à dépenser. Après quelques heures de filature discrète, Akagi décida qu’il était temps de se faire démasquer. Diminuant la distance qui le séparait de sa cible, se cachant moi correctement sans être trop flagrant pour autant.

Tout d’abord l’homme ne semblait pas avoir noté le shinobi, puis plus le temps passait, plus celui-ci semblait changer de rythme dans ses pérégrinations dans le village. Tantôt à l’arrêt devant des échoppes dont le contenu ne l’intéressait guère, tantôt accélérant à un angle de rue pour bifurquer rapidement. La filature de l’homme devint même compliquée par moment temps celui-ci semblait rompu à l’art de la traque. Akagi fût aussi étonné de voir qu’à certain moment le boitement de la jambe gauche de l’étranger semblait oublié quand le pas de celui-ci se faisait plus pressant comme si sur l’instant il oubliait ce trait précis de son personnage. Ils jouèrent ainsi au chat et à la souris durant une bonne partie de l’après-midi. Enfin à la faveur de la lumière décroissante du soleil couchant et d’une énième prompte bifurcation, alors qu’Akagi s’engageait dans la rue pour le suivre, l’inconnu l’attendait au milieu de la ruelle lui faisant face les bras croisés sur son manteau gris. Sans attendre il demanda :

« Qui es tu ? pour me suivre ainsi toute la journée ? à ton aspect, on dirait un shinobi de Kumo. La sécurité de ton village m’a laissé entrer.. que me veux-tu ! Parles! »

Pas de détour là non plus, l’inconnu se sentait en position de force et il ne fallait pas que cela change, Akagi se devait maintenant d’être crédible dans son interprétation, l’inconnu l’œil vif ne semblait pas facilement influençable il allait falloir jouer de tact.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 22:03

Akagi acquiesça et n’avait rien à ajouter. Aizen ne pouvait pas déduire grand-chose de la réaction du Genin face à sa tirade négative envers lui. Il y avait plusieurs possibilités. Soit le Nara avait convaincu le Metaru. Soit il était trop lâche pour contre dire son supérieur. Soit il faisait preuve d’un respect de la hiérarchie sans faille. Dans tous les cas, quelle que soit la possibilité, Aizen avait écarté une possibilité des plus ennuyantes pour ce genre de mission. Il avait titillé l’amour propre du Genin dans le but de voir s’il savait se maîtriser. Il était rassuré de ne pas avoir avec lui une tête brûlée qui réagissait au quart de tour. Pour le reste, il découvrirait son subordonné plus tard.

Maintenant que tout était clair les deux protagonistes principaux de cette mission partirent en quête de leur objectif. Aizen se comportait comme un simple marchand à l’air faussement intéressé qui déambulé dans les rues Kumojin. Pendant ce temps Akagi jouait son rôle de shinobi en restant dans un premier temps plutôt discret. Grâce aux indications fournies par les autorités Aizen avait en tête le type d’homme qu’il devait débusquer. Le boitillement d’un personnage à première vue banale ne passait pas inaperçu même dans la foule des rues commerçantes. Aizen n’eu aucun mal à l’identifier. De plus petite taille que la moyenne et d’un accoutrement semblable à celui du déguisement d’Aizen l’homme semblait ne pas payer de mine. Akagi passa à l’action et commença sa filature. Aizen changea également de rythme suivant des yeux son partenaire en restant vraiment loin. Le suivre de vue était assez simple, même de loin, car Aizen était de bonne taille et peu de personnes pouvaient lui gêner la vue. Il n’avait cependant plus aucune vision sur leur cible et c’était mieux ainsi. Il ne connaissait pas le niveau de ce dernier dans ce genre de petit-jeu et Aizen ne pouvait prendre le risque de se faire remarquer sinon la mission aurait échoué avant même d’avoir commencé.

Aizen ne faisait rien d’autre que de suivre de loin son partenaire mais quand ce dernier descendit des hauteurs des habitations il comprit qu’il allait attaquer la phase où il allait se faire repérer. Aizen pouvait aussi commencer à agir. Il créa un clone qui était chargé de retrouver la trace de son partenaire pendant que lui serait occupé à autre chose. Il s’engagea dans des ruelles sombres, il cherchait à se rendre dans un quartier de Kumo en particulier. Un quartier qui était bien connu de la police Kumojin puisse qu’ils dussent souvent y intervenir pour des échauffourées ou autres règlements de compte. C’était connu mais la situation avait empiré avec l’occupation Teikokujin. Aizen savait que Kumo n’avait pas encore pu remettre totalement de l’ordre ici, ce n’était sans doute pas une priorité. Tout ceci allait arranger Aizen car il aurait aucun mal à trouver ce qu’il cherchait ou, plutôt, qui il cherchait.

Dans son accoutrement Aizen attirait les regards, il n’était clairement pas le bienvenu et si son habit de ninja aurait suffi à dissuader la plupart en ce jour avec ce déguisement il attirait déjà les convoitises. Il ne fallut attendre que très peu de temps avant que quatre hommes ne l’encerclent. L’un d’eux s’adressa à lui alors qu’il lui barrait la route.

« Tu t’es perdu mon gars ? » Dit-il d’un air dédaigneux en jaugeant Aizen de bas en haut plusieurs fois d’un regard supérieur.

« Je vous remercie mais j’ai exactement trouvé ce qu’il me fallait. » Répondit Aizen d’un calme olympien et d’une voix diplomatique.

« Et on peut savoir ce qu’il te faut ? » Rétorqua le truand sans cacher sa curiosité.

« Vous. J’ai besoin de vous. » Dit simplement le Kumojin sans donner de plus amples informations.

« Tu nous prends pour des cons ou c’est toi qui es con ? » S’énerva très rapidement l’homme devenant menaçant dans sa posture.

« J’ai de quoi payer. » Enchaîna Aizen sans céder un seul centimètre alors que les quatre hommes se rapprochaient.

« Oh il a de quoi payer, voyez-vous ça ! »
Celui qui semblait être le chef de groupe éclata de rire.
« Bah tu vas nous donner tout ce que tu as et repartir d’où tu viens, ce sera très bien comme ça aussi. »

« J’ai bien peur que ce soit impossible. J’ai besoin de vos services et plus tu parles plus le tarif baisse. »

« Mais il se paye ma tronche cet abruti. Dépouillez-le ! » S’énerva-t-il de nouveau. Aussi vite que sa phrase était finie ses trois hommes de main étaient déjà en train de fondre sur le shinobi incognito.

Aizen attendit le tout dernier moment pour faire un saut périlleux arrière. Il atterrit derrière le groupe alors que deux d’entre eux n’avaient pas eu le temps de s’arrêter et s’étaient donc rentrés dedans lourdement. Le troisième plus réactif était déjà de nouveau sur lui. Aizen para sans problème ses coups et alors qu’il voyait du coin de l’œil les deux autres arrivaient il plaça le premier sur la trajectoire d’un coup de celui qui arrivait. Aizen n’était pas le plus talentueux des ninjas en termes de taijutsu, il ne maitrisait même aucune technique dans ce domaine mais fasse à de simples civiles les bases étaient largement suffisantes. Il n’avait face à lui que des brutes épaisses qui comptaient plus sur leur supériorité numérique que leurs capacités individuelles. Aizen ne pouvait se permettre de dévoiler son attachement au corps shinobi au risque que l’information s’ébruite. Il fila une bonne râclée au groupe d’hommes qui voulurent prendre la fuite. Aizen leur indiqua que son offre tenait toujours. Étonnés les bandits acceptèrent avec joie l’argent facile qu’ils pouvaient se faire même s’ils trouvaient ça louche. Mais la somme était trop belle pour qu’ils hésitent.

Peu après, alors que Aizen déambulait de nouveau dans les rues commerçantes mais cette fois accompagné de ces quatre hommes peu recommandables, son clone disparut lui rapportant ainsi tout ce qu’il avait vu. Akagi et leur cible étaient non loin de là dans une ruelle étroite et excentré de toute artère principale. Aizen donna ses consignes à ses nouveaux collaborateurs officieux.

Enfin, Aizen était sur un toit au-dessus de la ruelle où se trouvait son partenaire et leur objectif. Il ne voulait prendre aucun risque alors il ne regardait pas la scène et était plutôt haut ainsi il ne pouvait pas être repéré. Sa présence incognito avait un prix, il n’entendait que des murmures de la discussion qui avait lieu. Deux des hommes qu’il avait engagés se cachées à l’entrée de la ruelle alors que les autres attendaient cachés également de l’autre côté de cette dernière. Ils attendaient le signal pour pénétrer des deux côtés en même temps et s’attaquer aux deux hommes qui discutaient.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Dim 1 Nov 2020 - 17:06
« Qui es tu ? pour me suivre ainsi toute la journée ? à ton aspect, on dirait un shinobi de Kumo. La sécurité de ton village m’a laissé entrer.. que me veux-tu ! Parles! »

Akagi la mine faussement penaude répondit, essayant d’être le plus crédible possible :

« Bonjour… Je… Je, désolé vous ne deviez pas me voir.. mes supérieurs vont encore m’enguirlander… »

Akagi s’arrêta faisant mine de ne pas savoir quoi dire, cherchant ses mots laissant l’inconnu garder l’ascendant pour le moment. Celui-ci ne bougea pas, ne sourcillant pas il semblait analyser la situation et attendait qu’Akagi continua, un bon mensonge se basait toujours sur un fond de vérité :

« Je suis bien un genin du village, je m’appelle Akagi… Ecoutez moi monsieur, je ne vous veux aucun mal.. Je devais. je devais vous suivre à distance pour vous protéger. La situation du village n’est pas stable, voyez ? et les étrangers pas forcément bien accueilli depuis l’occupation...»

Finissant sa phrase comme dans un murmure, le Metaru se voulait le plus gêné possible pour que son interlocuteur ne se sentit pas menacé. L’inconnu lui répondit :

« Je suis adulte, je me débrouillerais très bien sans toi.. Je ne vois pas en quoi tu m’es utile, en plus tu n’es même pas capable de suivre quelqu’un sans te faire avoir.. »

Akagi trouvait que la conversation glissait sur une pente difficile, si l’inconnu refusait de but en blanc son aide avant même de se faire attaquer, la suite de la mission serait difficile à mener. Le metaru avait prévu cette éventualité, il rétorqua alors gardant son air benet :

« Vous avez raison monsieur.. Je ne suis pas très habile pour me cacher mais par contre je sais me battre et vous protéger ça sera facile.. mais bon si vous ne voulez pas.. Je vais retourner à l’état major pour leur dire que j’ai échoué.. »

Faisant mine de ressasser ces pensées Akagi baissa les yeux et continua d’une voix faible mais perceptible pour l’homme en face de lui :

« Ils mettront sûrement un chunin à ma place du coup.. pour être sûr de pas se faire avoir deux fois.., Akagi secoua la tête et regarda son interlocuteur à nouveau, Je ne veux pas vous forcer monsieur mais je vous jure je peux vous protéger et vous vous pouvez si ça vous garder le silence sur le fait que vous m’avez démasqué.. »

L’étranger réfléchissait à toute vitesse, avoir un garde du corps lui posait problème mais valait mieux un genin pas tout à fait bien cablé qu’un chunin qu’il le suivrait sans qu’il ne le sache… la situation se compliquait mais en décidant de garder le genin avec lui, les chances de réussites étaient toujours suffisantes. L’instabilité du village ne lui avait pas sauté aux yeux jusqu’ici. Il décida de faire un premier pas vers le Kumojin et Il s’éclipserait dès que l’occasion se présenterait, de tout façon le genin ne lui servait à rien. Tendant sa main droite et employant son meilleur faux sourire, l’homme répondit :

« Très bien jeune homme, je te fais confiance.. protège moi de ton mieux ! »

Akagi fit mine de se réjouir et serra la main tendue. Bon le plan avançait convenablement maintenant, alors que les hommes commençaient à marcher vers le bout de la ruelle, le genin interpella à nouveau l’étranger :

« Comment vous appelez vous ? qu’est ce qui vous amène donc dans notre belle cité ? »

L’étranger le regarda de nouveau, un éclair mauvais passa un instant sur son visage puis se radoucit :

« Appelle moi Kane, je suis ici en visite pour acheter des produits et contempler la splendeur de ce village d’avancée technologique. »
« Enchanté ! Oui Kumo est un village incroyable, je pourrais vous amener partout, de tout façon je vous suivrais partout donc autant que vous me disiez ce que vous cherchez précisément pour que je vous aide dans votre entreprise ! »

L’étranger regarda une nouvelle fois le genin, à peine avait-il accepté de le garder à ses côtés, déjà il regrettait son acte. Le garde du corps serait encombrant pour ce qu’il avait à faire. Akagi quant à lui sentait qu’il ne pouvait pas pousser trop fort son questionnement car Kane était sur la défensive. Le genin pensa que le temps de la petite embuscade serait vraiment opportun pour justifier sa présence aux côtés de l’étranger et pouvoir pousser ses questions un peu plus loin, une fois sa confiance gagnée. A cet instant il vit deux gaillards peu commodes entrer dans la ruelle face à eux, jetant un œil derrière lui, deux compères de plus leur empêcher la retraite. Akagi ne savait pas où était Aizen mais il sentait sa marque posée sur cette embuscade, le timing parfait en témoignait. Passant le bras devant l’étranger qui figé ne disait plus un mot Akagi lui fit:

« Mettez vous dos au mur sur votre droite, et ne bougez pas. Je vais m’occuper du reste »

Le chef des quatre individus lança :

« Allez shinobi, laisse-nous faire les poches à s’t’étranger. T’sais bien ce que les derniers on fait à s’village, héhé ! »
« Le village a validé son entrée, il est donc notre invité. Je vous demande de nous laisser passer. »
« Oublie gamin, t’as beau être un shinobi, à nous quatre on va t’faire ta fête. Ensuite on s’f’ra ton pote! »

Sans plus attendre Akagi sortit la hache qu’il dissimulait sous sa cape et engagea rapidement les truands. Contre toute attente au lieu de charger les deux hommes face à lui, akagi fit volte face pour attaquer les deux compères se trouvant derrière lui pour les prendre au dépourvu. Utilisant du chakra concentré dans ses pieds pour rapidement arriver entre les deux gaillard. Il Assomma les deux hommes dans le même mouvement l’un avec le plat de la hache l’autre avec son manche sur une rotation du corps, alors que ceux-ci n'avaient pas conscience de ce qui leur arrivait. Akagi faisait à nouveau face à ses deux premiers opposants. Réalisant rapidement quelques mudras il créa cinq éclairs raiton qu’il envoya vers les yeux de ces deux adversaires afin de bloquer leurs vues quelques instants. Le genin n’avait pas besoin d’utiliser de chakra pour venir à bout de civil mais il voulait impressionner l’étranger à renfort de ninjutsu pour l’amadouer. Il sprinta vers ses adversaires alors que ceux-ci se protégeait les yeux de leurs bras, les éclairs frappants ceux-ci, entrainant de légères brulures. Au moment où ils rouvraient les yeux un tranchant de hache touchait la gorge du chef de meute. Akagi le regardait droit dans les yeux et théâtralement tonna :
« Partez avant que je décide de prendre vos vies.. »

Les deux gaillards coururent vers leurs compères au sol pour les aider à se relever et filèrent sans demander leur reste. Un petit applaudissement résonna, le genin se tourna vers la source du son, l’étranger le remercia de l’avoir protéger. Akagi en profita pour lui en rajouter une couche:

« Je ne vous avais pas menti, les rues ne sont pas sûres à Kumo.. Je dois savoir votre itinéraire précis et votre objectif pour vous protéger au mieux»

Encore une fois l’étranger semblait hésiter, il décida cependant de lâcher quelques informations :

« Très bien, Je suis pas ici que pour acheter des produits mais j’amène aussi quelques échantillons... hum différents... Que je veux faire tester à certaines marchands… Ecoute ! Je ne dirais rien à ton état-major par rapport à ma filature raté mais toi tu me laisseras un peu de mou.. ok ?»

Le genin fit mine de réfléchir et finalement répondit à son interlocuteur d’un air choqué et faussement paniqué, lui assénant le coup final:

« Non je ne peux pas vous laisser sans ma présence c’est trop dangereux ! ma mission est de vous protéger, il m’est impossible de ne pas garder un œil sur vous ! Imaginer que vous bifurquez sur une ruelle mal famée comme celle-ci ? J'aurais non seulement raté ma filature mais aussi ma protection.. non c'est impossible »

L’étranger sembla réfléchir. Akagi pensa que trouver un moyen de se soustraire à lui restait la seule chose qu’il pouvait faire désormais. D’un côté il avait besoin d’Akagi pour ses déplacements quotidiens, d’un autre il ne pouvait pas congédier le genin de peur de se retrouver suivi par un autre shinobi plus performant et enfin le Metaru lui faisait clairement comprendre qu’il tenait sa mission à cœur. Kane devra se rabattre sur la dernière solution, trouver une alternative pour s’esquiver à la surveillance d’Akagi. Il répondit donc :

« Ok mon jeune ami Kumojin, aide moi à trouver une auberge. »

Akagi fit signe à l’étranger de le suivre, alors que celui-ci ruminait sur ces possibilités pour se soustraire au genin, pour le moment aucune idée ne lui venait à l’esprit. Une chopine dans une auberge du village devrait l’aider à réfléchir plus clairement pensa Kane. Akagi quant à lui réfléchissait à ce que pouvait être ses échantillons, le temps des questions plus poussées viendraient mais pour le moment, mieux vallait en rester là. Le Nara devait avoir observé la scène et serait sûrement prêt à entrer en action.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Sam 7 Nov 2020 - 9:54

Aizen avait attendu que la discussion soit entamée entre Akagi et l’étranger afin de se rapprocher du bord du toit sans être repéré. En effet le Nara comptait sur le fait que l’étranger soit concentré sur le Metaru pour qu’il ne soit pas tenté de lever la tête et de voir Aizen les épier.

Il pu alors entendre une partie de la discussion, des brides de cette dernière. Il ne pouvait pas faire confiance aveuglément à son subordonné qu’il venait à peine de rencontrer alors même s’il prenait le risque de se faire repérer il fallait absolument qu’il observe comment il se débrouillait.

Pendant un instant Aizen avait bien cru que s’en était déjà fini de la mission, l’étranger congédiant sèchement le Kumojin. Mais ce dernier retourna habillement la situation à son avantage. En effet, il fit comprendre à l’étranger qu’avoir un Genin sur son dos était toujours mieux qu’un Chûnin. Il avait compris son rôle et le jouait très bien. La médiocrité du personnage qu’il jouait était à la hauteur du génie de la personne l’incarnant.

La cible de la mission était tombée dans le panneau. Mais bien trop facilement. Azien n’était pas pessimiste mais réaliste. Il jugeait d’une situation avec toutes les données qu’il avait en sa possession. Et d’après la description qu’avait la missive sur l’individu son comportement ne collait pas pour le moment. S’étaient-ils trompés de personne ? Non, la description correspondait. Il devait sans doute jouer un rôle également.

Aizen écarquilla les yeux en voyant les deux hommes marcher vers le bout de la ruelle. C’était bien trop tôt. S’étaient-ils mal compris avec Akagi ? Non. Aizen avait était clair, Akagi aurait dû tenter d’en apprendre un peu plus avant d’engendrer l’étape de l’embuscade. Mais Aizen n’avait pas entendu la totalité de la discussion, il n’avait eu que des brides. Peut-être qu’il avait besoin que l’attaque ait lieu à ce moment et pas un autre ? Dans tous les cas Aizen n’avait pas le choix que de suivre le timing choisi par son coéquipier, car une fois en dehors de la ruelle la manœuvre serait plus délicate voire impossible. Aizen lança alors le signal à ses gusses.

Alors que les quatre hommes rentrés dans la ruelle Akagi réagit immédiatement, il n’était pas surpris car il attendait ce moment. Quand ce dernier sortit une hache de sous sa cape Aizen eut un instant de doute et faillit intervenir. Ça irait très mal pour lui si un civil était blessé durant cette mission surtout avec la façon qu’avait usé Aizen pour recruter ses complices. Mais Akagi utilisait son arme habillement de façon non létale. Il utilisa même du ninjutsu sans doute dans le but d’impressionner autant les assaillants que l’étranger.

L’altercation une fois terminée, l’étranger sembla devenir plus bavard sans que Aizen ne puisse entendre toute la conversation. Il était temps pour Aizen de rentrer en jeu en offrant une porte de sortie à cet étranger. Aizen devait encore faire appel à de tierces personnes pour faire une diversion qui semblait naturelle. Il fit cette fois appel à des personnes moins dangereuses, de simples enfants. Il acheta des confiseries et alla voir un groupe d’enfant qui vagabondait dans le village. Il utilisa la marchandise alléchante pour les amadouer et leur demander d’aller tourner autour du Genin. Ces derniers acceptèrent les termes du marché très rapidement et coururent vers la cible indiquée par le Nara qui n’était autre que Akagi.

Les cinq enfants se mirent à courir autour du Genin dans une rue déjà bien bondée. Leurs voix étaient stridentes et ils parlaient bien trop forts pour des personnes de si petite taille.
« Monsieur, monsieur ! Dis ! T’es un ninja pas vrai ? »

« Waaaaaaaouh !! Un vrai de vrai ninja, tu peux cracher du feu ?! »

« Tu peux grimper sur les murs ?! »

« Mais non tu dis n’importe quoi il peut passer à travers les murs ! »

« Vous dites tous n’importe quoi il peut voler !! »
Les cinq garnements avaient enchaîné leurs questions comme on enchaînait des lancers de shuriken, ils ne laissaient aucun répit au Genin. Pendant ce temps Aizen s’était placé dans une ruelle adjacente. Il voulait attirer l’attention de l’inconnu et devait rentrer alors dans son rôle.

« Psssst ! Pssssst ! Par ici l’ami ! » Aizen attendit que sa cible tourne la tête vers lui avant d’ajouter :
« Si tu veux te débarrasser de ce Kumojin suis moi. »

Aizen, sans attendre de réaction de la part de l’étranger, tourna les talons et partit d’un pas rapide vers le fond de la ruelle. Il ne savait pas si l’étranger avait mordu à l’hameçon mais il devait tenter ce coup de bluff afin de respecter son personnage. Il comptait sur le fait que l’étranger sauterait dans tous les cas sur l’occasion d’échapper à la surveillance du Metaru. Après quelques mètres Aizen se rendit compte que l’étranger suivait ses pas. A l’abris de regards indiscrets il se retourna pour s’adresser à lui.
« Tu me dois une fier chandelle l’ami ! Sans moi ce satané Kumojin allait te coller aux basques toute la nuit. »

L’étranger sur ses gardes et méfiant répondait en restant sur la défensive.

« Pourquoi m’as-tu aidé l’incongru inconnu ? »

Une suspicion équivoque planée dans la voix de l’étranger mais c’était bien normal car Aizen ne l’aidait pour aucune raison apparente pour le moment.

« Je ne t’ai pas encore aidé, ce Kumojin va te retrouver mon ami, mais je peux t’aider. »

« Encore faudrait-il qu’il ne m’ait jamais trouvé pour pouvoir me perdre. »

Aizen mima l’incompréhension totale sur son visage. En temps normal le vrai Nara aurait eu une toute autre réaction mais il jouait un personnage simple et avide.

« Je ne sais pas ce que tu baragouine, je comprends qu’un seul langage : celui des ryos. »

« Mais nul ne sollicite ton aide le maraud. Et je ne m’appelle ni Ryos ni Nul. »

« Tu es drôle de personnage mais je vais t’avouer quelque chose, je t’observe depuis un moment. Les étrangers se font rares ici tu sais alors je saute sur l’occasion quand je la vois. Il semblerait que l’argent ne soit pas un problème pour toi. Par contre en ce qui concerne l’anonymat tu as du travail. Je sais comment échapper aux autorités Kumojins, je suis habitué à ce mode de vie dans l’ombre. »

« Je ne sais pas qui est cette Occasion mais tu devrais la laisser tranquille si elle n’est pas consentante. Mais si tu connais si bien cette endroit… Tu devrais savoir comment se rendre à la bibliothèque sans se faire remarquer ? »

« Je peux t’aider à cela, c’est très facile. Tout dépend le poids de la bourse que ta générosité te permettra de me confier. »

« Je n’ai aucun secret à te révéler, je n’ai pas besoin de confident. Indique-moi juste le chemin et laisse moi tranquille. Voilà ce que je suis prêt à payer. »

Aizen grimaça en regarda la petite somme tendue par l’étranger et le dévisagea.

« Il va me falloir plus. »

Ils négocièrent quelques minutes car Aizen avait une idée précise de la somme qu’il voulait : celle qu’il avait utilisé pour engager les quatre hommes de l’embuscade, un juste retour sur investissement.

« Mais au fait l’ami ! Il est tard, la bibliothèque va fermer alors tu devrais attendre demain ! »

« Je n’ai pas le temps d’attendre qui que ce soit. »

Sur ces mots l’étranger parti dans la direction opposée à celle d’Aizen. Ce dernier alla plus loin pour se cacher derrière un mur et invoquer un nouveau clone. Il avait pour mission de suivre l’étranger de loin sans se faire repérer. Il fallait garder un œil sur lui car il était de leur responsabilité de le protéger. Le tout discrètement afin d’essayer de deviner ses intentions.

Pour l’original il était temps de retrouver Akagi afin de faire le point sur les informations qu’ils avaient obtenus tous les deux jusqu’ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Dim 15 Nov 2020 - 16:46
Akagi marchait accompagnant Kane, l’inconnu centre de leur mission à lui et Aizen, cherchant à trouver une auberge dans les rues bondées de la cité Kumojin. Depuis les évènements de la ruelle passées, le Metaru avait échangé quelques banalités avec l’homme à son coté. L’inconnu lui avait donné que des informations floues, il viendrait d’après lui de Tetsu no Kuni mais serait sur les routes en toutes saisons, son foyer résidait dans cette dernière. Son boitement serait les restes d’une vielle blessure lié à un cheval qui lui aurait marché sur le pied. Bref que des informations sans grandes valeurs. Le temps venait d’approfondir la discussion et essayer de récupérer des informations. Le genin se demandait comment orienter la discussion, il avait bien senti lors de leurs premiers échanges que Kane, enfin s’il s’agissait bien de son vrai nom, restait réserver et retissant à parler. Akagi se demandait encore ce que sa phrase concernant des échantillons à tester voulait dire, et pourquoi le vraisemblable marchand avait presque bégayé en lui donnant cette information. Il décida donc de naïvement rouvrir la conversation sous cet angle, profitant d’un croisement de regard avec le boiteux pour lui demander :

« Je me demandais monsieur Kane, vous me disiez être venu pour acheter des fournitures et vous avez ajouté vouloir faire tester des échantillons à certains marchands ! Vous êtes marchand de quoi ? je peux peut être essayer vos produits pour vous donner mon avis peut être ! »

Akagi avait choisi de rester dans la naïveté inerrante à son personnage pour demander directement ce qui lui trottait dans la tête, cependant Kane répondit avec une ferveur feinte :

« Tester des échantillons de mes produits sans avoir de comparatif serait comme demander à un aveugle de donner sa préférence entre la beauté d’un ivrogne gisant mort saoul dans son propre vomi et celle d’une jeune demoiselle dans ses plus beaux atours assis sous un cerisier au soleil couchant. »
« Comment vous savez que je ne saurais comparer ? »

Kane leva un sourcil broussailleux et rétorqua :

« Comment ne le saurais je pas ? »
« On vient de se rencontrer monsieur Kane. »
« Et pourtant je suis certain de te connaitre sur ce point jeune Genin.. »

Akagi réfléchissait rapidement, Kane ne semblait pas disposer à donner d’avantages d’informations et jouait avec son garde du corps, il semblait sûr de lui et les yeux vides du genin marchant à ses côtés lui donnait confiance. Le Metaru décida de changer d’angle :

« Je ne comprends pas monsieur Kane… mais bon de toute façon je verrais bien quand vous verrez vos amis marchands je serais là pour voir ce que c’est. Je suis un peu curieux vous savez j’aime bien voir des choses que je ne connais pas ! »

Le marchand sembla se renfrogner se rappelant sûrement le fait qu’Akagi le suivrait partout et en tout temps, il décida alors de jouer une autre carte.

« JE te propose un jeu, jeune Akagi, je vais te donner une enigme pour que tu trouves ce que je marchande, si tu trouves je te laisserais essayer mes échantillons autant que tu le souhaites ! Par contre tu me laisseras faire mes tests avec mes confrères seul. La présence d’un shinobi rend toujours nerveux les marchands tu le sais bien je pense ! Et tu me dois bien ça contre mon silence sur ton erreur de traque ! »

Le Metaru devait répondre rapidement mais se trouvait acculer d’un côté il venait de dire qu’il était curieux et d’un autre il avait auparavant mentionné ne pas vouloir que ses supérieurs apprennent qu’il avait failli dans sa fausse mission de traque discrète. Il ne pouvait pas refuser l’énigme mais même si il réussissait, il découvrirait peut être ce que l’homme faisait à Kumo. En contrepartie il perdait peut être la possibilité d’assister à un échange important. Akagi proposa donc une contre propsition

« D’accord pour l’énigme, mais je viendrais avec vous sur les lieux du rendez-vous avant l’arrivée de vos confrères ensuite je me cacherais pendant votre échange pour qu’il ne me voit pas, je ne vous laisse pas sans protection.»

Kane jura mentalement, le genin ne le laisserait pas tranquille, il lui fallait vraiment une échappatoire. Il allait faire une enigme simple que même un benet comme son garde du corps saurait résoudre afin de lui faire découvrir son « but » à Kumo tout du moins celui que la confrérie et lui-même avait décidé de rendre officiel, en attendant de pouvoir s’approcher de leur réelle cible. La bibliothèque de la cité Kumojin. La réunion avec les marchands n’était qu’un leurre, tous payés par la confrérie pour que lui-même s’eclipse pendant celle-ci afin de se rendre discrètement à la bibliothèque pour voler un livre bien précis tant convoité... Alors oui cette réunion devait être un leurre et se tenait dans un bâtiment adjacent de la bibliothèque mais il devait pouvoir y aller sans son cher garde du corps.. il devait s’en débarrasser et que celui-ci découvre son emploi officiel pourrait l’y aider il décida donc de lui dire mielleusement :

« Très bien jeune Akagi, faisons comme ça, de toute façon comment garder mon corps intact sans mon garde du corps ? n’est ce pas ?! »

Il fit une moue comique et reprit rapidement :

« Voici donc l’énigme jeune genin :
Sur la peau je m’étale et pourtant ne laisse trace
Dans l’air je m’épanoui et laisse ma marque
On ne me voit ni m’entend et pourtant on me remarque
Qui suis-je ? »


Akagi réfléchit rapidement, l’homme était un marchand ça il le savait et cela l’aida à trouver la réponse à cette devinette. Du parfum. Le parfum se dépose sur la peau mais ne laisse trace, il se libère dans l’air,y suspend son odeur et ni visible ni audible il est pourtant inratable. Le MEtaru trouva la réponse rapidement mais son personnage lui devait être plus naïf, il répondit donc :

« C’est pas simple monsieur Kane ! j’ai du mal à voir où vous voulez en venir.. Comment vous pouvez vendre quelque chose qu’on ne voit pas ? »

Soupirant de frustration devant la bêtise de son garde du corps, Kane ajouta :

« Les demoiselles me portent en tout temps et avant d’être dans l’air je suis liquide.. »

Il voulait vraiment qu’Akagi trouve la réponse apparemment, faisant mine de sursauter en ayant trouvé la réponse, le genin tapa dans ses mains :

« Du parfum !! »

« Très bien joué jeune Genin, tu as l’esprit plus vif que je ne le pensais »

Il sortit alors une fiole de sa veste grise ample et le tendit vers le genin et visa le nez de celui-ci disant :

« Tiens je te laisse sentir l’une de mes concoctions préférées »

Ne laissant pas Akagi répondre il fit pression et le gaz se répandit devant son nez, il emplit ses poumons et une magnifique odeur de rose mélangé à du miel lui emplit les narines. Le genin était étonné il s’attendait à un mensonge mais non, Kane lui avait servi la plate vérité. Peut être se fourvoyait il et l’homme n’avait rien à cacher. Ils continuèrent à marcher ensemble et le Metaru félicita le marchand pour son produit. Celui-ci lui révéla que ce parfum se nommait « Douce nuit ». Alors qu’ils s’engagèrent dans une nouvelle rue bondée quelques minutes après qu’Akagi ait pris la bouffée de parfum en pleines narines, ce dernier commença à se sentir lourd et à fatiguer. Au même moment une ribambelle de gamins vint à sa rencontre. L’esprit embué et les enfants autour de lui l’harcelant, s’accrochant à ses bas et l’assommant de questions, Akagi perdit la trace de Kane.

Le genin se sentait très lourd et avait les yeux presque vitreux alors que les enfants s’éloignaient enfin de lui, il se retrouva à tituber et s’adossa à un mur. Le Parfum ! cela ne pouvait être que ça, il devait utiliser le parfum pour endormir quelqu’un, une cible peut être. Alors que le sommeil était en train de terrasser le genin, celui-ci sentait la peur l'assaillir quand aux objectifs de l’homme qu’il devait suivre. Il attrapa sa hache et entailla légèrement sa main gauche espérant que la douleur lui amènerait de la lucidité mais il n’en fut rien. Il espérait maintenant simplement qu’il avait bien reconnu Aizen dans l’homme qui avait interpellé Kane alors qu’il sombrait dans ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Dim 22 Nov 2020 - 11:50

Alors que le clone du Nara prenait la même direction que l’homme qui était la cible de cette mission Aizen retrouva Akagi non loin de là où il s’était fait interpeller pas les enfants. A sa plus grande surprise il ne le retrouva pas en très grande forme. Ce dernier titubait et s’appuyait contre le mur. Aizen s’interrogea légitimement sur ce qui pouvait bien lui arriver. Alors qu’il vu un début de chute Aizen courra pour épauler Akagi avant qu’il ne trouve le sol. Il tenta de lui parler pour savoir ce qu’il lui arrivait mais le Genin était à peine conscient et n’avait pas la capacité à répondre. Se faisant tard et ne connaissant pas l’adresse du Genin Aizen décida de l’amener chez lui.

Il l’avait placé de la façon la plus confortable possible sur un siège dans son salon, il était maintenant inconscient. Aizen prépara une infusion de diverses plantes. Ces dernières avaient la particularité d’être très irritantes et il espérait que les émanations de vapeur de l’ébullition de la préparation réveilleraient le Genin, ils n’avaient pas le temps d’attendre le petit matin.

Aizen plaça l’infusion encore en ébullition sous le nez de Akagi. Au bout d’une poignée de minutes le Metaru commença à émerger. Dès qu’il fut assez conscient Aizen lui tendit un verre d’une autre préparation faite à partir d’autres plantes en lui intimant de boire. Cette concoction très amer et épicé avait pour but de le booster et le réveiller. Ils n’avaient pas de temps à perdre et devaient profiter de la nuit pour faire un point afin de savoir comme engager la suite des opérations.

Comme l’aurait deviné n’importe qui il était clair que son camarade avait été empoisonné, par l’étranger sans aucun doute.
« Comment t’a-t-il empoisonné ? » Lâcha sèchement Aizen.
Pendant que Akagi émergeait et rassemblait ses esprits pour répondre Aizen rangeait tout ce qui lui avait permis de préparer de quoi réveiller le Genin.
« Nous devons faire un point sur ce que tu sais de cet étranger et ce que j’ai appris également. En suite nous pourrons décider de quelle est la meilleure marche à suivre pour la suite de la mission. Saches déjà qu’actuellement un de mes clones le suit discrètement. Je ne sais pas où ils en sont mais c’est plutôt bon signe ça veut dire qu’il n’est rien arrivé d’inattendu à mon clone. Je n’ai pas pu apprendre beaucoup de chose. Je suis resté que très peu de temps avec lui, il semblait pressé et insister aurait été suspect de ma part. Sa façon de parler était particulière… Je n’ai pas compris la moitié de ce qu’il disait et je me demande bien s’il le faisait exprès ou s’il n’a pas tout simplement un problème… Bref. La seule information que j’ai pu obtenir de lui c’est qu’il souhaitait se rendre à la bibliothèque. Tu saurais pourquoi ? »
Aizen avait hâte d’entendre ce qu’avait à dire son Genin afin d’avancer dans cette mission car pour le moment les informations qu’il possédait étaient minces. Mais il était possible que cet étranger ne veule rien faire de spécial dans le village cependant Aizen voulait aller plus loin car son instinct lui disait que tout ça, notamment le comportement atypique de l’étranger, cachait quelque chose.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Mer 25 Nov 2020 - 15:15
L’esprit embrumé, Akagi battit lentement des paupières. Il remarqua tout d’abord une odeur horrible et sa vision floue de la pièce dans laquelle il se trouvait. Le genin se frotta les yeux et rouvrit ceux-ci, comme dans un état d’hébétude, ses pensées brouillées par un nuage mental. Il remarqua enfin Aizen face à lui qui lui tendait un verre d’une concoction de son fait et sans pensée aucune commença à boire celle-ci machinalement sans réaction particulière. La concoction eut un effet presque immédiat comme une gifle il sentit le brouillard de son esprit se faire malmener par le vent des saveurs épicés du cocktail que le Metaru buvait. Il finit avidement sa tasse sentait un peu d’énergie lui revenir et sa tête s’allégée.

Aizen lui faisait face et demanda sur un ton impatient que le genin passe à table. Souhaitant des détails sur ce qu’il s’était passé et ce qu’il savait de l’individu. Akagi toussa deux fois avant de prendre la parole sentant sa langue légèrement pateuse comme lors d’un lendemain d’une soirée trop arrosée. L’heure n’était pas aux excuses mais au factuel. Il essaya de se remémorer les évènements afin d’être clair mais il avait du mal à aligner ses pensées correctement, il commença cependant :

« Kane, il dit s’appeler Kane mais je remet en doute sa bonne foi…, toussant à nouveau le genin reprit, J’essayais de gagner sa confiance et de lui soutirer en même temps des informations mais son esprit est difficilement atteignable.. il m’a servit une devinette pour que je trouve qu’il commerçait du parfum… et lorsque que j’ai trouvé la réponse.. il a sortit une fiole de parfum de sa poche et m’en a administré… Quelques minutes plus tard des enfants m’ont entouré et mon esprit est devenu flou, je me suis sentit très lourd et je me suis rapproché d’un mur… à partir de là bah je me réveil ici. »

Le genin reprit son souffle réfléchissant au détail qu’il aurait homis :

« Il joue bien avec les mots, une fois comique, ensuite implacable, puis il me sort des devinettes c’est comme-ci sa personnalité changeait à chaque phrase qu’il me sortait… Il souhaite se rendre à la bibliothèque mais je pense que c’est pour rejoindre des potentiels acheteurs de ses ‘’parfums’’… Et si tous sont comme celui qu’il m’a administré clairement ses clients ne sont pas des gens communs… La bibliothèque est peut-être un lieu de rencontre neutre… pour se protéger »

Le genin sentit un mal de tête naitre à la base de son crâne et la douleur se répandait rapidement jusqu’à ses yeux. Il décida de les fermer attendant d’entendre ce qu’Aizen pensait. Pour le moment il n’arrivait pas à lancer une réflexion sur les intentions dudit Kane. Le genin se demandait d’ailleurs si le chuunin ne le sermonnerait pas pour s’être fait endormir par la cible. Akagi se flagellait lui-même se disant qu’il aurait dû voir venir le danger mais préféra ne pas laisser transparaître son état d’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio
Nara Aizen
Nara Aizen

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)  Empty
Hier à 12:45

Le Metaru s’attelait à répondre de la façon la plus précise possible. Il était sans état-d’âme sur le fait de s’être fait avoir de la sorte, pas d’excuse, pas de honte, rien qui laissait transparaître en tous cas. Aizen préférait cela, le mal était fait alors à quoi bon se plaindre sur son sort. Les shinobis étaient des professionnels alors même s’il fallait éviter les erreurs elles arrivaient. Il fallait savoir rebondir car la réussite de la mission était toujours accessible. Aizen n’en pensait pas moins sur le sujet car se faire avoir de la sorte était indigne mais il fallait maintenant avancer.
« En effet il se trouve être très particulier comme semblait l’indiquer la missive. J’ai encore du mal à établir ce qu’il peut bien vouloir faire ici mais je pense qu’il nous a donné que des fausses pistes à tous les deux. Du parfum… Il n’a rien d’un marchand de ce genre de bricole. Je pense que tout cela tenait du subterfuge pour se débarrasser de toi. En suite concernant ce qu’il m’a dit je pense qu’en effet il avait vraiment l’intention d’aller à la bibliothèque mais les livres ne doivent pas l’intéresser comme tu l’as dit. »
Aizen réfléchis quelques instants avant de reprendre.
« Nous devons… »
Il s’arrêta net tout en détournant le regardant dans une autre direction le regard inquiet.
« Mon clone a disparu. Je ne sais pas comment mais il suivait l’étranger puis plus rien, suis-moi car s’il lui arrive quelque chose c’est l’échec de la mission. »
Aizen sortit en trombe sans prendre le temps de vérifier si Akagi était capable de le suivre ou pas. S’il n’était plus apte à continuer ce serait tant pis pour lui car la réussite de la mission était caduque depuis la disparition de son clone. Il s’était sans doute fait attaquer dans son dos et pour qu’il ne sente pas l’approche ce n’était pas n’importe qui. Aizen sautait de toit en toit d’un pas sûr et serein mais au fond de lui il s’inquiétait. Il ne s’inquiétait pas pour l’étranger ça il s’en fichait tout ce qu’il avait en tête était la honte qu’il récolterait au sein même de son clan s’il devait échouer cette mission. Car il était certain que tout le monde serait au courant vu celui qui l’avait missionné.

Une fois arrivée sur les lieux ce qu’il craignait avait lieu. Dans une ruelle l’étranger était bloqué entre un cul de sac et deux individus armés de kunai. Le plus étonnant était que ces derniers arboraient le bandeau kumojin marquant leur appartenance au corps armée du village. Aizen regarda bien leur visage, il ne les connaissait pas. Il resta caché un instant pour écouter la conversation.

Les shinobis semblaient énervés et criaient sur l’étranger apeuré.
« Donne nous la cam espèce de batard ! »
Ce dernier semblait ne pas pouvoir se sortir de cette situation avec de belles paroles cette fois alors il balbutia.
« Vous devez vous tromper de personnes je… »
Un des shinobis le coupa net.
« Ne te fous pas de notre gueule ! Tu crois pouvoir berner des shinobis avec ton petit jeu ? On a remonté la piste des dealers jusqu’à toi on sait très bien que c’est toi qui fournis le village… »

« On n’a plus rien depuis plusieurs jours alors bouge toi de nous dire où est ta planque ! »
Aizen n’avait pas le temps d’analyser la situation en profondeur il devait agir car il lui semblait évident que la situation allait dégénérer. Ce qui était flagrant était le comportement anormal des deux shinobis qui s’en prenaient à l’étranger. Ils avaient les yeux d’un rouge vif et le visage qui semblait témoigner d’un grand nombre d’heures de sommeil ratées.

Alors qu’ils approchaient dangereusement Aizen sortit d’un coin de la ruelle pour se précipiter entre l’étranger et les shinobis. Il espérait que son déguisement suffirait à se faire passer pour un simple brigand mais vu qu’il ne connaissait pas ces deux ninjas il y avait peu de chance qu’eux le connaissent.
« Hey hey hey… »

Dit-il maladroitement en secouant les mains devant lui.
« Messieurs voyons… Euh nous allons pas nous emporter pour si peu pas vrai ? »
Encore plus énervé un des shinobis répondit.
« Mais t’es qui toi en fait ?! »
Aizen devait essayer de gagner du temps et aussi des informations.
« Je suis un de ses collaborateurs. Je suis certain que nous pourrons trouver un terrain d’entente si vous me dites ce qui ne va pas ? »
Mais les deux shinobis ne semblant pas dans leur état normal n’étaient plus du tout ouverts au dialogue.
« Va te faire foutre et mêle-toi de ce qui te regardes ce n’est pas à toi qu’on veut parler ! »
Il leva son kunai pour l’abattre sur Aizen qui, s’il devait riposter, devrait abandonner son personnage et se dévoiler aux yeux de l’étranger derrière lui. Sauf si Akagi était dans les parages pour intervenir en tant que garde du corps…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Un étranger suspect [Mission rang C] (Nara Aizen - Metaru Akagi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: