Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un kirijin à mater [Aditiya]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Dim 27 Sep 2020 - 17:32
Tsuyoshi s’était retrouvé comme de coutume sur les terrains d’entrainement du village. Il appréciait beaucoup l’entrainement et l’on pouvait aisément dire que c’était sur ce point un bourreau du travail car oui, pour le shinobi moyen, s’entraîner faisait partie intégrante du travail quotidien si ce n’est hebdomadaire. Lui avait l’habitude ou de faire un combat amical contre le shinobi qui lui paraissait le plus intéressant ou alors de tout simplement regarder les autres agir. C’était d’ailleurs une de ses options privilégiées car l’on apprenait beaucoup en regardant les autres. Il fallait pour cela prendre soin d’observer quelqu’un qui en valait la peine.

C’était dans cette optique d’ailleurs que le Hyûga se promenait dans les hauts plateaux sillonnant les terrains entraînements. Il tomba sur deux spécialistes du taijutsu qui s’en donnaient à cœur joie avec des mouvements et des attaques-défenses de niveau plus qu’honorable. S’attardant un moment, le Hyûga finit par aller de l’avant dès qu’il se rendit compte que ceux qu’il observait étaient à leur maximum. Il n’apprendrait rien ici. Il avança donc vers le terrain d’entrainement suivant. Sur place, le combat était plus diversifié. Un spécialiste du ninjutsu faisait face à un spécialiste des sceaux. Un combat tactique, où les bourrins n’avaient pas leur place. Observant les détails du combat, Tsuyoshi pu voir combien les arts du fuinjutsu, bien pensés et bien utilisés pouvaient être dangereux. Félicitant l’utilisateur des sceaux, il partit vers le terrain suivant.

Cette fois-ci ce ne fut pas un combat qui l’accueillit. Cette fois-ci, il y trouva l’androgyne asexué de kirijin, celui qu’il avait rencontré la veille dans une réunion fort intéressante au sujet des bijuu. Seul ou du moins, en apparence évidemment puisqu'un tengu le suivait à la trace quand bien même pour l’instant Tsuyoshi ne parvenait guère à le débusquer du premier coup d’œil, le Hyûga s’avança vers l’étranger. D’une voix calme, il s’adressa à lui les bras ouverts visage rayonnant.

_ Notre ami kirijin prend au sérieux ses entraînements à ce que je vois… Puis-je m’y joindre ?

Tsuyoshi s’avança alors et demeura à bonne distance une distance de combat cela dit permettant d’envoyer des jutsus à mi distance.


_________________
Spoiler:
 


Un kirijin à mater [Aditiya] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Aditya
Aditya

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Mar 6 Oct 2020 - 15:18
Un kirijin à mater

ft. Hyûga Tsuyoshi


Printemps 204, Hauts-plateaux, village d'Iwa.

Aditya n'avait jamais été de ceux préférant l'entraînement du corps à celui de l'esprit. De ceux ne s'éveillant à l'orée du jour que pour prouver tant à soi qu'à autrui les détours de leurs prouesses martiales, ou de ceux, qui dès que l'aube du soleil perçait le ciel, s'imposaient en maître sur les divers terrains laissés à la disposition de ces êtres. En cette dernière aurore passée auprès de la Roche, néanmoins, l'ascèse s'était prêté au jeu des enfants de la Terre, dont l'aspect militaire semblait rendre des équivoques à ceux de la Brume.

Car si ces instants précieux dédiés à la méditation s'étaient évaporées dans les détours du passé, là où l'aurore trônait encore, il en valait désormais du joug de son corps, dont la silhouette s'était élevée jusqu'au sommet d'un coin reculé des Hauts-plateaux. Ses coups, eux, semblaient mimer au vide l'enchaînement porté par son esprit, l'un de ceux que la rougeoyante avait imprégné dans ses mouvements au fil du temps passé à ses côtés, où enseignements échangés valaient tout autant que la tendresse qu'ils se portaient.

L'un de ses mains s'échappa de cette joute invisible pour venir dénouer les mèches d'or pressées contre son front, où un fin linceul de sueur gisait, en guise de relique de ses actions. Ses doigts se muèrent le long de ces mèches, afin de les nouer à l'orée de son dos, lâchement. Un lourd soupir s'échappa de ses lèvres tandis que ses paumes retrouvèrent les dédales de sa silhouette, et que son regard, bordé d'éther, ne s'échoua sur le paysage offert par ces lieux, où l'on semblait pouvoir discerner l'ensemble du village et des êtres demeurés présents, malgré les préparations effervescentes qui animaient les rues. Une fois de plus, l'ascèse expira, comme pour chasser un souffle d'autrefois.

Non, Aditya n'était pas de ceux préférant l'entraînement dénué de sens, où imposer la rigueur à son corps s'approchait d'une religion ; mais en ces instants où l'effort semblait si intense que ses poumons semblaient s'emplir d'un air d'autant plus pur, où l'effort avaient apporté avec lui la langueur de respirations plus claires, où ses muscles semblaient revigorés... cela, peut-être, était le seul joug de cette obligation qu'il s'était surpris à apprécier. Cette sensation de retrouver, ne serait-ce qu'une seconde, la fraîcheur de l'air de la Forêt Millénaire, au plus haut point de la Roche.

L'écho d'une voix attira son attention ; et d'un coup d'œil érigé au-dessus de son épaule, il put discerner les traits de l'un des hommes qu'il avait pu croiser la vielle, au détour de cette entrevue si particulière avec l'Intendante. Hyûga Tsuyoshi, dont l'héritage de son clan semblait absent de ses prunelles, dotées d’une iris obsidienne. Ses pas le défirent de la contemplation de cette esplanade, pour trouver la silhouette de son vis-à-vis, et de la proposition que ses paroles lui adressaient.

Un sourire humble se glissa sur ses lèvres, tandis que le temps d'un instant, ses paupières se fermèrent.

« Et bien, qui suis-je pour vous le refuser ? », glissa-t-il en éveillant à nouveau son regard sur l'envoyé de la Roche.



_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 0:24
Le kirijine fit un sourire. Le sourire fut beau, magnifique, mais pas assez pour charmer le Hyûga pourtant friand d'apparence féminine. Seulement, celui qu’il avait en face de lui avait ce côté mi féminin, mi masculin qui en définitive ne faisait pas assez féminin à ses yeux. Pourtant, bien éduqué, le Hyûga rendit le sourire au shinobi. Celui-ci ferma ses paupières comme s'il savourait ce moment, puis il finit par les rouvrir et s’adresser à Tsuyoshi. Ses propos furent sans équivoque. Il était d’accord pour combattre.

Le Hyûga se frotta les mains, son sourire se fit plus… carnassier pendant un laps de temps. En vérité, Tsuyoshi n’était pas du genre à combattre amicalement contre des étrangers, mais pour cette fois, il ne sait pourquoi, il avait éprouvé le besoin de tester le savoir-faire de ce kirijine. Il espérait tout simplement ne pas se faire ridiculiser. La chose était possible. Il suffisait pour le shinobi de tout simplement utiliser une stratégie contre laquelle le Hyûga n’était guère immunisé. Chassant cette idée de son esprit, le Hyûga répondit alors :

_ Merci… Il y a longtemps que je n’ai pas affronté de kirijin et je dois dire que le dernier que j’ai vu à l’œuvre était assez impressionnant.

Une pensée à son collègue de mission à Wasure no Kuni. Le taiseux Kaguya au nom à double consonne sur lequel il valait mieux ne pas faire de faute.

Composant des mudra, le Hyûga activa son dojutsu. S’étant placé à distance raisonnable de la kirijine, il attendit donc.

_ Aux notre invité l’honneur !

Sourire aux lèvres, Tsuyoshi se préparait pourtant au pire.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Un kirijin à mater [Aditiya] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Aditya
Aditya

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 10:52
Le regard d'Aditya se déposa sur les pupilles de son adversaire, qui en s'étant parée de cette couleur opaline, étaient devenues les égales de celles de l'Intendante, observée plus tôt. Si l'ascèse ignorait encore tout des arcanes qu'offrait un tel pouvoir, il ne pouvait empêcher une certaine attention, si ce n'est curiosité, de s'exprimer envers ces veines entourant leurs paupières et ce changement soudain. Certes, des rumeurs lui étaient parvenues sur les prouesses dont ce clan étaient capables – mais les détails leur manquant empêchaient tout érudition à leur sujet.

Il haussa néanmoins un sourcil aux propos de l’homme, qui, tout d’abord, soulignait avoir vu un enfant de la Brume à l’œuvre, récemment ; et collectant dans sa mémoire les brides d’échanges dont il avait été témoin, il se remémora les propos de l’individu tellurique, rencontré au même instant que les instances de la Roche. Une mention d’un retour du Pays Oublié ; une terre sur laquelle avait été envoyée l’Urumi, par deux fois. L’une au nom de la Coalition, l’autre, au nom de son clan. Il ne formula cependant pas cette théorie à voix haute, puisqu’elle n’avait relevé aux yeux de son vis-à-vis qu’une anecdote passagère.

Il glissa un coup d'œil à l'individu, lors de ses derniers dires ; et pour toute réponse, il décida de replacer l’affrontement qui se profilait au cœur de toute chose. L’héritier du bois pressa d’autant plus ses appuis sur l'esplanade de ces hauts-plateaux, avant d’aviser ceux de son adversaire, en apparence délaissés.

Une idée se profila dans son esprit tandis qu'il laissa sa paume refléter les détours d'une lueur d'émeraude et que, dans l'ombre d'un léger sourire, son poing ne vienne frapper avec violence cette même terre sur laquelle il avait déposé son regard, plus tôt. Et sans que le sol ne se fracture, l'écho de sa présence se refléta jusqu'aux alentours, à laquelle le Hyûga ne faisait pas exception ; car il ne trônait là que l'objectif de le déposséder de sa stabilité, garante d'une contre-attaque optimale à l'assaut à venir.

Sans perdre le temps précieux que ce détour lui offrirait, la silhouette d'Aditya s'élança face à celle de son adjuvant, tandis que l'on pouvait discerner la forme subtile d'une lame forgée par le chakra épouser les détours de ses doigts, dans l'ombre d'un coup d'œil.

Et une fois qu'il fut face à l'opalin, sa main vint trouver l'aube de son torse, en apparence ; car tandis que son assaut semblait s'être stoppé, cette tranche éthérée, elle, tâcherait de porter la menace qu'elle sous-entendait, afin de faucher son corps nerveux d'irrégularités.


récapitulatif:
 


[invisible_edit]

_________________

_




Dernière édition par Aditya le Ven 4 Déc 2020 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Ven 23 Oct 2020 - 23:47
Le Hyûga surveillait les faits et gestes de son vis-à-vis. Il demeurait sur ses gardes, quand bien même il n’en donnait pas l’impression. Son Byakugan actif lui fournissait tout un tas d’informations allant du chakra circulant dans le corps du kirijin jusqu’à l’intégralité de ses points de tenketsus ainsi que leur état. S’il avait été médecin, il aurait été un médecin incroyablement efficace. Le Hyuga eut alors une pensée qui n’avait rien à voir avec le combat en cours. Une pensée qui devait le pousser à développer cet art au sein du clan Hyûga. Un projet qu’il lui faudra porter en temps et en heure.

Tsuyoshi poussa son pied droit sur le côté, une seconde après le gauche fit le mouvement dans le même sens laissant un écartement qui pouvait laisser voir qu’il était prêt à tenter un mouvement d’esquive à la première opportunité. Pourtant, tout aussi prévoyant qu’il ne l’était, le Hyûga ne pouvait s’imaginer quelles étaient les capacités de son adversaire du jour. Comprenez, un kirijin dont il n’avait jamais eu l’opportunité de lire la moindre information… Le manque d’informations, voilà ce qui fut sa première erreur dans ce combat, pour peu que l’on puisse le considérer ainsi. Le Hyûga fut surpris, c’est le cas de le dire, par ce mouvement inattendu du kirijin. Ce dernier avait frappé le sol de son poing, entraînant sur le champ une réaction sismique d’une force et d’une rapidité déroutante. En moins de temps qu’il ne le faut pour le réaliser, le Hyûga s’était retrouvé en l’air, projeté par la puissance de l’impact de la puissance de la frappe à ses pieds. Son regard panoramique, pourtant plutôt orienté sur le sol, analysant encore les effets du jutsu dont il venait de faire les frais, lui indiqua l’arrivée en trombe du kirijin sur sa position. Inutile d’être un devin pour comprendre que la suite ne serait pas amusante pour le Hyûga. Ce kirijin était puissant, il n’était guère besoin d’être un foudre de guerre pour s’en rendre compte.

Malgré le fait qu’il soit dans les airs, le Hyûga tenta de réagir à l’action qui lui était destinée, cette main, ce poing, ce bras tendu… De son bras gauche à proximité, déployé paume ouverte, un Hakke Kushô tenta de dévier ce premier danger. Sans succès, du moins pas totalement. Le coup du kirijin légèrement dévié impacta tout de même. La douleur se fit immédiatement ressentir, obligeant le Hyûga à grimacer. Il ressentit comme une espèce de courant électrique dans son bras, engourdissant ce dernier pour un moment et l’obligeant donc à le ménager dans l’immédiat. En retombant sur leurs jambes, Tsuyoshi usa de son bras droit libre, pour bombarder une technique sans crier gare. Puissante et rapide, elle fusa sur l’adversaire du jour sans qu’il n’ait besoin d’effectuer des mudra.

Sa main droit posée sur le bras engourdit, le Hyûga lâcha à l’intention de son vis-à-vis :

_ Vous êtes puissant ma parole !

Il se mit à exécuter des mudra se préparant à la suite du programme.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Un kirijin à mater [Aditiya] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Aditya
Aditya

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Sam 24 Oct 2020 - 15:55
La courbe du regard d'Aditya s'attarda sur chacun des mouvements que lui offrait son adjuvant du jour en guise de réplique à son assaut, dont la surprise provoquée ne pouvait qu'être évidente. Malgré les veines sibyllines qui parait les détours de ses pupilles – aussi fascinantes soient-elles, le blond pouvait lire un certain étonnement sur les traits de son visage, guidé par le prisme d’actions dont il n’avait pas prévu l’arrivée. Un fin sourire se glissa sur son visage lorsque ses paroles se glissèrent jusqu’à lui, tandis qu’au creux de ses pupilles se réverbérait la vision si particulière d’une vague de chakra érigée depuis sa main seule, qui s’en allait bafouer son poing hors de son corps.

« Cela m'honore, venant d'un membre d’un clan passé maître dans le combat rapproché. »

Pourtant, ses sourcils se froncèrent lorsqu’il perçut cette position si particulière se répéter dans la posture de son vis-à-vis ; celle-là même qu'il avait employé afin de se défaire de son coup. Encore ignorant aux détails des arcanes des Hyûga, il ne pouvait en déduire bien des leçons : cela pouvait tout autant être un geste répété, faisant partie du mouvement de plus tôt. Malgré tout, il ne put empêcher son instinct de lui susurrer l'étrangeté d'une telle situation.

...Car présentement, il n'existait aucun assaut à repousser. Sans qu'il ne le réalise, ses pensées s'étaient d'ores et déjà affairées à trahir les méandres de cet affrontement, guidant son corps dans ses réactions dont il n'avait pas même encore conscience de la menace.

Frappé par l'étonnement, la réaction de l'ascèse ne se fit pas attendre ; sa paume vint frapper le poignet du membre du clan divin, afin de dévier cette main tendue sur son flanc. De nouveau, ses sourcils s'arquèrent sur la surprise en étant témoin que la vague de chakra qui fût expulsée de ces doigts refermés, contrairement à sa consœur, avait laissé la marque de son passage dans les sillons des Hauts-Plateaux sur lesquels ils se trouvaient. Une technique identique... pour un but tout autre. L'héritier du bois aurait pu s'y méprendre, si son attention n'avait pas été tout entière focalisée sur la joute martiale dans laquelle il s'était engagé. Ses sourcils se froncèrent face à l'aura qui vont entourer les membres de son adjuvant, ravivanr d'autant plus son instinct d'éloigner ses poings de l'assaut qu'ils souhaitaient opérer.

Mais aussi terrible semblait l'idée d'affronter un maître dans son propre domaine, d'autant plus en étant ignorant des arcanes d'un héritage dont cet homme était le représentant, Aditya ne s'en déroba pas ; non pas par ego, ou suffisance, mais par pure curiosité, loin de considérer son adjuvant comme une bête de foire sur laquelle l'on dardait tous les regards. Il ne s'agissait pas à non plus d'un désir d'éprouver ses propres capacités au fer d'un affrontement réel, mais simplement d'être témoin du présent, et de l'apprécier à sa juste valeur.

Une idée se glissa dans son esprit, lorsqu'à peine une seconde plus tard, il put encore sentir la main de son adversaire, autrefois détournée, contre la sienne ; et sans manquer un instant, ses doigts s'enfermèrent sur ledit poignet, afin de s'assurer qu'une telle opportunité ne s'échapperait pas à son joug.

D’un geste sec, l'ascèse brisa l’articulation qui le composait, dont la réussite ou l’échec ne pourrait s’attester que par un craquement s’élevant dans l’air, ou son absence.

L’onde de son regard migra sur les détours du second bras de son adjuvant, qu’il savait encore marqué par les reliques de cette précédente joute ; et sous le mirage d’un mudrā unique, il érigea la présence d’un autre de ses dons, celui dont il avait hérité de la Forêt Millénaire. Sa paume vint frapper la hanche du Hyûga, où le bois laisserait sa marque intemporelle – celle d’une écorce fine, si proche de la mousse que l’on l’en méprendrait. Et s’il advenait qu’elle pouvait perpétuer sa présence sur son corps, l’intéressé éprouverait une certaine gêne à se mouvoir.

Pour toute réponse à cela, Aditya darda son regard dans celui bordé de veines de son vis-à-vis, au travers des mèches d’or parant son visage, où grondait la détermination sourde que l’on prêtait à l’eau dormante.


récapitulatif:
 


[invisible_edit]

_________________

_




Dernière édition par Aditya le Ven 4 Déc 2020 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Mar 27 Oct 2020 - 22:06
Le Hyûga venait de repousser à moitié le premier assaut qui lui était destiné. Il avait par conséquent reçu une partie de l’attaque qu’il avait tenté d’éviter certainement car la défense qu’il avait apportée comme réponse à la technique offensive qui lui était destinée, ne suffisait pas. Il l’avait senti dès le contact physique, que ce n’était pas un simple coup qui parcourait son corps. Non… Bien plus, à la manière des Hyûga, son opposant était lui aussi bien plus doué que le simple corps à corps. Ses capacités allaient au-delà. Le Hyûga compris alors pourquoi le chakra de ce dernier semblait d’une légère coloration différente.

*Du chakra médical !* Pourquoi n’y avait-il pas pensé avant ? S’était-il demandé tandis qu’il tentait un coup du Hakke kushô pour se dégager de son adversaire afin de s’offrir l’opportunité de constater les dégâts de ce premier coup encaissé et tenter de dérouler une nouvelle stratégie qui lui permettrait de ne pas faire pâle figure dans ce face à face. Et pourtant… Telle une teigne, le kirijin ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire. Dans la même séquence, qui visiblement n’était pas terminée, le spécialiste du taijutsu pu remarquer que les couverts n’étaient pas desservis. Bien au contraire la danse continuait. Le kirijin avait trouvé le moyen de parer l’attaque du Hyûga, attaque qui se voulait plus à distance que corps à corps pur et dur. Cela poussa le Hyûga à saisir que son vis-à-vis était réellement d’un niveau au moins similaire au sien en termes de combat au corps à corps. Il ne faudrait pas se laisser aller à ce niveau, s’il voulait avoir la moindre chance de lui tenir tête. Pire, s’il se laissait aller totalement, il se ferait totalement détruire sur son propre terrain de jeu, lui le spécialiste du corps à corps !

N’étant pas encore totalement sous l’emprise des effets de la technique qu’il avait paré à moitié tantôt, le Hyûga, alors qu’il était dans la même séquence de combat et qu’à peine une poignée de secondes s’étaient écoulées entre son contre, sa tentative de dégagement parée et maintenant ce poignet qui se saisissait de sa main valide, pu par réflexes et aussi parce qu’il était tout de même un spécialiste du combat au corps à corps sachant comprendre les suites de mouvements. Cette déviation de son bras puis ce mouvement pour se saisir de son poignet… Rien de bon, car la suite pouvait s’avérer tout à fait dangereuse. Dans le feu de l’action, Tsuyoshi para la tentative de saisie d’un moulinet de son poignet et d’un coup sec du tranchant de sa main sur le poignet adverse repoussant celle-ci et ouvrant le champ libre pour son attaque suivante.

Tout de suite après, le Hyûga tenta un coup de paume dans le ventre de son adversaire tandis que ce dernier lui touchait la hanche après avoir effectué un mudra. Etant donné qu'ils se trouvent à bout portant, un Hakke Kushô est bombardé sur le ventre du kirijin. Dans le petit périmètre dans lequel le duo combattait, si le kirijin ne souhaitait pas le lâcher dans l’immédiat, Tsuyoshi tenterait de l’y obliger vaille que vaille. Ils subiraient tous les deux le fruit de cette proximité.

Si dans l'immédiat le kirijin ne tenait pas une nouvelle parade dans l'enchaînement de mouvements, le Hyûga se reculerait et après mudra apposerait un sceau sur sa hanche. Il n'était pas dupe. Etant lui même spécialiste de fuinjutsu et doté du précieux Byakugan, il lui apparaissait clairement qu'un sceau avait été apposé sur son corps.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Un kirijin à mater [Aditiya] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Aditya
Aditya

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 11:31
Les sourcils de l'ascèse se foncèrent face au mouvement de son adversaire, dont la paume était venue faucher la sienne une fois de plus, loin d'être une chose étonnante. Si ses yeux s'étaient attardés un instant sur les détours de cette joute, il comprit bien assez vite l'erreur que ce fut de détourner son attention des gestes de l'opalin : car n'ayant perçu que trop tard son mouvement du coin de l'œil, il ne put retenir cette nouvelle frappe de venir heurter son abdomen, dont l'écho repoussa sa silhouette afin qu'il ne puisse de nouveau poursuivre un enchaînement.

Aditya pressa ses lèvres entre elles, sentant l’onde d’une légère nausée venir étourdir son esprit tandis qu’il redressait son échine, dardant son regard éthéré sur son vis-à-vis, dont la main détourait déjà les signes de mudrās pour effacer sa confection sylvestre de sa hanche. Ses doigts vinrent se porter sur le haut de son corps, palpant légèrement la chair s’y trouvant ; et sans détour, le blond compris que ses muscles avaient essuyé l’assaut porté à leur encontre, dont la forme similaire au précédent n’avait pas laissé de place au doute. Il s’agissait-là de la même technique qu’il avait reviré sur le sol, plus tôt.

Retenant un soupir, l’ascèse ne manqua pas d’allouer un certain temps à ses pensées, garante de l’élaboration d’une stratégie adaptée à sa condition – s’il ne pouvait demander présentement à ses chairs de suivre tous les mouvements que son esprit lui dictait, il lui fallait faire un choix.

Alors, sa main quitta son torse pour se refermer sous l’égide d’un poing puissant, dont les détours heurtèrent une nouvelle fois le sol pour ériger les fondations d’un tremblement sismique jusqu’à la position de l’opalin, comme précédemment ; et profitant de ce moment de faiblesse, ses mains se joignirent sous l’égide de mudrās, en appelant à un autre de ses dons.

Comme convoqués par ces signes, deux visages formés par les flammes apparurent sur ses flancs, revêtant les traits de ces Oni que tant de croyances réverbéraient au nom de démons – et sans tarder, ces effigies franchirent l’espace qui les séparaient de leur cible, afin de trahir la chaleur de leur assaut sur ses chairs.

Ainsi dépossédé de ses appuis et privé d’une partie de son temps de réaction, Aditya dardait toute son attention sur les mouvements à venir du Hyûga, dont il ne pouvait attendre de connaître les arcanes pouvant le libérer de cette situation pour le moins compromettante. Quant au blond, il laissa sa poigne retrouver l'onde de son torse, afin de s'assurer que ses poumons avaient été exemptés de toute attaque à leur encontre ; et à en juger par sa respiration, certes erratique due à la joute à laquelle il la soumettait, il lui apparaissait que pour l'heure, aucune inquiétude ne saurait se frayer un chemin dans son esprit.


récapitulatif:
 



_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Un kirijin à mater [Aditiya] Empty
Dim 24 Jan 2021 - 20:14
Le Hyûga avait affaire à un combattant très difficile à battre. C’était le type de shinobi qui vendait chèrement sa peau, laissant au mieux de graves séquelles à quiconque tenterait de lui faire la peau. Tsuyoshi n’imaginait même pas à quel point il pouvait être fort. Du peu qu’il en avait vu, la réponse paraissait sauter aux yeux. Cela dit, ils n’en étaient qu’aux premiers échanges de coups. Certes, pour ce qui est du corps à corps, la connaissance en taijutsu du kirijin et sa maîtrise des arts médicaux en faisait au moins l’égal d’un Hyûga. Voilà la raison pour laquelle il n’avait pas hésité à se frotter à Tsuyoshi et à tenter de rivaliser et de le battre sur son propre terrain. Cela dit, le Hyûga nota une chose qui était une de ses grandes faiblesses : une fois qu’il était propulsé en l’air, il éprouvait de sérieuses difficultés à faire face. Voilà une faiblesse qu’il lui faudrait régler rapidement.

Tandis qu’il y pensait encore, le dernier échange de coups entre les deux protagonistes avait permis aux deux de souffler un coup. Un laps de temps très court pendant lequel le Hyûga pu admirer à nouveau la ténacité de son vis-à-vis. Il venait de prendre de plein fouet sa technique et c’était à peine s’il avait chancelé. Un roc donc… Tsuyoshi expulsa l’air comprimé dans sa poitrine. De sa vision périphérique, il put observer ce qui se passait au niveau de sa hanche, celle précédemment impactée par le sceau. Ce dernier avait disparu, contré par le sien. Une bonne chose. Les techniques fuinjutsu recelaient souvent de petites saloperies pas très plaisantes pour qui les subit.

Dès qu’Aditya brisa le statut quo, ce laps de temps très court qui avait permis de prendre un second souffle, le Hyûga remarqua les même mudra ; ceux-là même qui avaient conduit à la technique doton –il pensait que c’en était- l’ayant propulsé dans les airs. Il voulut esquiver, mais ses réflexes le trahiraient. Son cerveau avait fait le calcul bien vite sentant qu’il n’était pas suivi par le corps aussi vite que cela devrait être. C’était donc plutôt l’attaque suivante qu’il fallait prendre en charge. Délesté de ses appuis, sa meilleure protection ne pouvait être que celle qu’il avait déjà produite. Il fut donc projeté en l’air. Au lieu d’être à nouveau attaqué au corps à corps, cette fois-ci ce fut une boule, même deux boules de feu qui fusèrent sur lui. Il tenta de parer l’une d’elle, en vain… La première à moitié parée, coupée en deux impacta tout de même le shinobi en l’air tandis que la dernière le frappa dans le dos de plein fouet.

C’était la fin. Il n’avait rien pu faire d’autre. Il n’avait rien pu faire pour se protéger malgré cette technique répétée une seconde fois. Lui qui ne se faisait jamais avoir deux fois par le même enchaînement, cette fois ne put rien faire étant donné que ses réflexes ne suivaient plus. Au regard de la vitesse des enchaînements, il ne pouvait décidément rien faire.

Le Hyûga retomba lourdement au sol. S’il avait s’agit d’un combat réel, il serait donc mort en ce jour. Incroyable. Sa fierté lui dictait de ne pas se laisser faire, pas chez lui, pas en plein Iwa. Non… Mais que pouvait-il faire ? En l’état ? Rien…

_ Entrainement… terminé… pour moi ! Dit-il entre plusieurs râles de souffrance. Il n'osait regarder dans les yeux sont vis à vis et se redressa tant bien que mal. Fièrement, il voulait se rendre lui-même jusqu'à l'hôpital sans aide. La honte serait trop insurmontable pour lui.


Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Un kirijin à mater [Aditiya] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Un kirijin à mater [Aditiya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: