Soutenez le forum !
1234
Partagez

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert]

Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Dim 27 Sep 2020 - 23:31
Le Désavoué était désormais enchainé dans une pièce sous surveillance. Son interrogation ne serait tarder. Toph avait promis de l'utiliser autant que possible, et elle le ferait. Mais cela ne pressait pas autant que d'autres choses.

Elle sortait du bâtiment et rejoignit une troupe de shinobi dont les blessures n'étaient pas alarmantes. Ils étaient, ses fier shinobis de la roche. Inébranlable, et toujours en vie après avoir affronté ce soir deux Dieux. Comment ne pas être fière ?

Comment ne pas être triste, aussi, car cette victoire n'avait pas été sans perte. Ryoko et son groupe. Luna, dont ils n'avaient aucun signe de vie après avoir suivit Ketten. Et surtout, beaucoup de blessés. Peu de véritable pertes. Mais beaucoup trop de blessés. C'était la priorité de Toph, désormais.

Amenez-tous les blessés à des eisenins et des médecins, le plus rapidement possible. Ceux qui s'y connaissent en premier soin, donnez-leur des coups de mains.

Puis elle pointa du doigt un shinobi au hasard, dans la foule. Un inconnu, sans doute genin. Elle lui donna un ordre.

Fais-moi quérir trois faucons voyageurs. L'un pour Gabushi, l'autre pour le Daimyo, et le dernier pour la coalition.

Gabushi avait reçu la mission de se charger des civils pendant leur évacuation. Elle pouvait les faire rentrer au village par petits groupes. Le danger était a présent éteint.

Masato aurait un rapport de la situation dès que possible. Le village avait échappé belle - sans l'évacuation in extremis de Toph, les pertes civiles auraient été... catatrophiques. L'Intendant avait ignoré qu'elle nécessiterait une technique spécifique pour libérer le démon endormi. Néanmoins l'avoir scellé directement SOUS le village était un sacrifice que quelqu'un avait décidé de faire... et que quelqu'un paierait.

Pour la coalition... un rapport ne serait pas suffisant. Il en faudrait plusieurs. Le combat avec les désavoués. Les cadavres qui pourraient être utilisé comme Edo Tensei. Les capacités étranges de Ketten. Demander de l'aide de médecins spécialisés en revalidation de jambe, en greffes, ou en prothèses. Rappeler Harumi, bien entendu.

D'ailleurs, en parlant de cela.

Il faut faire un relevé des disparus, pour les vivants comme pour les morts. Toute personne dont on ne retrouve la dépouille... peut se retrouver contre nous d'ici quelques mois. Ou contre nos alliés de la coalition. Ce nécromancien mérite de subir tous les supplices des enfers.

Il existait également la possibilité non plaisante que certains en auraient profiter pour disparaitre à Tsume, le pays de la griffe. Toph y enverrait dès que possible une escouade pour surveiller les frontières, mais ce n'était pas une priorité.

Toph repris son souffle.

Puis... reconstruire. Panser nos blessures. Allez-y, shinobi de la Roche.

Des courtes nuits allaient suivre. Toph devrait utiliser une fois de plus ses talents d'achitecte doton !
Spoiler:
 

_________________
Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Lun 28 Sep 2020 - 20:35
Pourquoi est-ce qu'elle a mis tant de temps à revenir ? Bon, il est vrai que l'entraînement pour devenir un moine est plutôt compliquée, surtout pour une personne qui n'est pas parmi les plus jeunes des shinobis, même avec une forme olympienne. Pourtant, elle a fini par réussir et elle revenait à Iwa quand elle a vu de nombreux membres du Shishiza qui servait d'escorte pour les civils les emmener en sécurité quelque part. Lorsque les membres lui ont demandé ce qu'elle était, elle leur a simplement dit qu'elle était une iwajin qui revient d'une très longue mission, montrant en main une preuve prouvant qu'elle est bien iwajin, c'est à dire son bandeau - certes un peu vieux - montrant qu'elle était Jonin à une époque, ça et la missive du Tsuchikage de l'époque, lui aussi dans un état assez pauvre. Mais bon, la Sekken a prouvé qu'elle était iwajin, donc elle eut le droit de venir au village où elle servirait de garde pendant qu'Iwa s'occupait d'une affaire de dieu. Oh, elle était au courant de ce qui se passait en tant que moine, donc elle n'était pas trop perdu.

Enfin, un gigantesque autour en armure noire finit par arriver, les membres du Shishiza lui disent qu'il s'agit d'un kuchyose d'Ashitaka, un autre Jonin d'Iwa. Akiko leur dit qu'elle ne le connait pas, probablement un nouveau gradé. Elle risque d'en voir des nouvelles têtes, mais elle a surtout envie de revoir celle de sa fille. Il paraît qu'elle est devenue cheffe du Shishiza, elle a donc hâte de la voir à la tâche, après tout, c'est normal pour une mère d'être fière de ce chemin que sa fille a parcouru. Les membres du Shishiza eurent un peu de mal à la croire sur parole qu'il s'agisse de sa mère, lui disant qu'elle était bien plus grande que sa fille, ce qui est vrai, Akiko est plus grande que sa fille malgré le fait qu'elle soit ait atteint sa taille adulte, mais il la tenait de son père, pour le reste de ses arguments, elle le tenait d'elle. Elle avait pu d'ailleurs rendre visite à Abuto, son filleul, ainsi que ses deux petites filles, Etsuko et Hisa, des filles aussi jolies que la sienne à sa naissance, elle est persuadée que ce sera encore le cas plus tard.

Enfin bref, revenons à notre autour : ce dernier leur dit que la bataille contre Yonbi s'est terminé, et donc qu'il est possible pour les civils de revenir à Iwa. Il demande d'ailleurs que les médecins présents grimpent tous sur son dos, ce à quoi Akiko proposait de venir aussi. Oh, elle n'est pas médecin, même si elle avait quelques notions dû à son passé de Sekken, mais elle voulait rejoindre le village au plus vite, au moins pour voir dans quel état se trouve Iwa actuellement, et surtout voir sa fille ! Mais ça, Akiko le garde pour ça pour l'instant : d'abord Iwa, puis elle retrouvera sa fille, de toute manière, ce sera elle qui viendra à elle, surtout vu son poste !

Elle finit par arrivée, Iwa fait en effet pas mal la gueule, mais Akiko se dit qu'avec un peu d'architecture, ça devrait reprendre son éclat d'autan. Enfin, "d'autan", la vision d'Akiko est peut-être trop "vieille", mais au moins, ça redonnera un peu de splendeur dans ce village. Enfin, la moine descend de l'autour, regarde autour d'elle, voyant plusieurs blessés aux jambes, visiblement une grosse onde de choc a eu raison de ces deux membres. Enfin, la Sekken se dirige vers une jeune fille, à peine dans l'adolescence, disposant de bien trop de sabres à sa ceinture, une jeune samouraï ? En regardant ses pupilles, on dirait plus une Hyûga, une pupille pâle qui se bat avec un sabre ? Peut-être. En tout cas, vu que tout le monde semble occupé, elle s'approche de la petite qui arrive à peine à dépassé son ventre, puis elle vient poser sa main sur sa tête qu'elle vient frotter histoire d'avoir l'attention. Elle l'aurait bien poser sur son épaule, mais elle voulait éviter les blessures cachées par les vêtements.

- Salut petite, je peux te déranger un instant ? Je cherche le Tsuchikage, il est où en ce moment ?

Oui, Akiko a ... des nouvelles qui retardent de beaucoup, il faut dire qu'elle n'était pas présente depuis un long moment à Iwa.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 22:03
Une nouvelle venue qui semblait poser des questions préhistoriques, d'un temps ancien. Un Tsuchikage. Voilà une denrée rare à Iwa. La samourai activa son byakugan par prudence. Cela pourrait être une ruse, mais c'était aussi un bon moyen d'intimidation avait-elle trouvé.

Sous la stèle, en plein milieu du cratère à l'entrée du village. Le Yondaime Tsuchikage est mort depuis un an. Il n'y a pas eu de désignation de Kage depuis.

Réponse un peu ironique, bien sûr, mais qui était à la hauteur de la question. Enfin, pour le moment. Je me jure d'aller faire en sorte que Masato-sama en désigne un d'ici la fin de la semaine. On ne peut pas continuer comme ça. Il fallait un capitaine au navire. Toph avait espérait pouvoir diriger de concert avec le Conseil, mais ils étaient assez immatures et cela était parti en vrille. Ils voyaient peu l'intérêt de réveiller un bijuu, disaient-ils. HA, la bonne affaire. Le trou béant au centre d'Iwa les auraient convaincu peut-être, mais avec des milliers de morts sur leur conscience.

Il fallait un Tsuchikage, pour mener les troupes, et Toph avait envoyé une missive en ce sens à son seigneur et maitre, Masato Byakuren. Il fallait de la légitimité - ce qu'elle manquait présentement, car après tout, elle avait pris le pouvoir sur une enterloupe judiciaire des plus discutables (un conseil ayant voté par un vote pour et 6 absentions mais à cette heure-ci, c'était un détail historique que tout le monde avait ignoré).

...Néanmoins, je peux sans doute vous aider, car je suis l'Intendant. Toph Hyûga. Une sorte de kage temporaire de transition, en attendant que quelqu'un soit désigné par le Daimyo, le Conseil, ou Iwa tout entière par ovation. Mais avant tout, j'aimerais que vous déclinez votre identité et votre grade.

Après tout, elle ne connaissait pas cette kunoichi, même si elle était vaguement familière. Toph était néanmoins sur ses gardes. Maintenant, et ici, cela serait une embuscade parfaite pour assassiner l'Intendant. Enfin, si elle était sa propre ennemie, c'était ce qu'elle ferait, en tout cas. Donc, Toph, sur ses gardes, s'occupant de la nouvelle venue...

Spoiler:
 

_________________
Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 22:32
Si la jeune fille pensait faire peur à Akiko en activant son Byakugan, eh bien, elle se trompait, ça la laisse indifférent, comme si elle la regardait normalement. Après tout, la Sekken connait les Hyûga, donc elle connaît le Byakugan et elle retenait qu'hormis regarder à travers les vêtements, ça servait à rien d'autre. Comment ça ça ne sert pas qu'à ça ? Bah, elle s'en contrefiche totalement, pour elle, c'est juste une façon de voir les choses ... vous avez comrpis, "voir les choses" ... bon, elle devrait plus sérieusement se remettre à l'humour, même si la situation s'y prête un peu moins, surtout lorsque la jeune fille lui dit que le Yondaime Tsuchikage est mort depuis un an. Ce qui ne laisse à Akiko le temps de placer une simple phrase, ou un simple mot en fait.

- AH !

Elle se disait bien qu'il en mettait du temps à répondre à ses rapports qu'elle envoyait depuis toute cette année ... mais on aurait pû lui répondre quand même ! Elle veut bien qu'elle était à Hayashi donc que recevoir des lettres d'Iwa c'était compliqué, mais quand même, une lettre qui dit que le Tsuchikage est mort, c'est trop demandé ? Elle soupire, croisant ses bras derrières la tête en étant embêté, elle ne connaissait pas les nouveaux gradés, hormis sa fille, après tout, si le Tsuchikage est mort, alors on n'a pas eu de nouvelles d'elle depuis plus d'un an. Mais elle garde son air embêté pas trop longtemps lorsque la jeune fille se présente comme étant Hyûga Toph et se déclarant être la nouvelle intendante d'Iwa ... ce qui a eu le mérité de faire rire la quarantenaire.

- Fufufufu~, elle est bien bonne jeune fille. Si t'étais vraiment l'intendante, t'aurais pas besoin de demander qui je suis, et puis, t'es un peu jeune pour être à la tête d'Iwa, même temporairement, fufufu~.

Après tout, elle était une Jonin, donc un haut gradé, alors elle devait la connaître si elle était vraiment l'intendante d'Iwa, du moins, Akiko en est convaincue. Sa fille doit avoir parlé d'elle ou bien elle aurait dû recevoir les lettres destinées au Tsuchikage à sa place.

- Enfin, je vais quand même me présenter, c'est vrai que ça fait un moment que je suis pas retourné au village : je suis Sekken Akiko, et je reviens d'une très longue mission diplomatique.

Très longue, plus d'un an de rapport ... qui n'a servi à rien, déjà qu'elle était vielle, alors si en plus on lui a fait perdre son temps.

- Sinon, tu ne saurais pas où est passé Sekken Ryoko ? Tu sais, une jeune fille aux cheveux violets aussi sexy que moi ? Enfin, c'est vrai que je ne suis pas de la dernière fraîcheur, mais je reste tout aussi sexy que ma fille, fufufu~.

Dit-elle sans comprendre qu'elle ne verra probablement plus sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 17:15
Toph n'était pas amusé sur les remarques de la Sekken. Le rire lui était vaguement connu, mais elle n'y fit pas attention, un tantinet énervé par le manque de déférence d'un shinobi envers son responsable hiérarchique.

...

C'était un manque de respect envers elle, et par conséquent, un manque de respect envers tout Iwa. Toph décida donc de montrer légèrement pourquoi elle était à la tête du village, sans toutefois blesser inutilement cette kunoichi. Une possibilité lui vint en tête. Elle faisait pour le moment des recherches sur son don Hyûga. Elle avait étudié la possibilité de bloquer les tenketsus non pas avec ses mains mais avec ses projections de chakra. Cela était une abération dans la pratique, jamais aucun Hyûga n'avait tenté telle hérésie. Et pourtant... Toph s'y était plongé tête la première dans ce gouffre.

La projection de chakra ne serait pas très puissante - juste de quoi la faire reculer d'un pas tout au plus. Néanmoins, enchevêtré dans ce chakra Hyûga serait mêlée une de ses Harmoniques pour bloquer des Tenketsus. Elle avait justement son Byakugan d'activé, ce qui lui permettait de voir la fréquence propre de son système circulatoire de chakra.

Une simple projection de chakra, peu puissante, volume moindre, mais à l'Harmonique suffisante pour lui bloquer une bonne partie de sa réserve de chakra. L'équivalent d'un 16 ou d'un 32 coups du Hakke avec un peu de chance. Une démonstration que l'âge n'empêchait rien.

Puis elle écouta et réfléchit. Sekken Akiko. Elle savait qu'une Sekken était en dehors du village en mission longue durée. Elle ne l'avait jamais vu néanmoins personnellement mais c'était plus que plausible. Pas la plus à même de s'informer, puis qu'elle ignorait tout de la situation actuelle à Iwa.

J'ai effectivement vu ce nom dans les papiers des shinobis longue en mission longue.

Mais Toph s'arrêta. Sekken. Oui, c'était du clan de Ryoko. Un pincemement lui fendit son coeur, et une boule se tordit dans son ventre tel un gouffre garguantesque. Puis vint sa question. Encore pire fut le moment quand Toph comprit qu'il s'agissait de la mère de sa disciple et amie, Ryoko.

Ryoko est portée disparue suite à l'assaut des hommes de Tosen sur la ville. Ses Désavoués. Des mercenaires, je crois. Son équipe a été restrouvée au sol, dans une mare de sang. Un mort, un blessé grave, et Ryoko on ne sait où. Je... crains le pire pour elle, je suis désolée.

Spoiler:
 

_________________
Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 2:41
Une violente projection de chakra, voilà ce que la jeune fille l'attend, mais ce n'est pas parce qu'elle est vieille et borgne qu'elle n'a pas de bons réflexes. Elle se penche sur le côté avec une assez bonne souplesse, malgré sa grande taille, ce qui n'arrête pas la propulsion qui touche un genin sur le chemin qui tombe par terre. Akiko a le temps de le regarder se remettre sur pied, puis se mettre à paniquer d'un seul coup en pensant subir une nouvelle résonnance et pensant avoir perdu le contrôle de son chakra, ce qui le fait hurler et courir dans tous les sens, ce qui fait bien rire la moine. Décidemment, cette gamine est sacrément douée, c'est une sacré prodige, pouvoir bloquer les tenketsus à distance, il faut une maîtrise que même les grands maîtres du Byakugan ne parviennent pas à faire. Donc soit cette fille a un don, soit elle est sacrément puissante, mais elle pense que c'est le deuxième cas, et ça explique du coup pourquoi elle affirme avoir un cumul de grade aussi impressionnant qu'un certain enfant de dragon.

- Eh bah, les jeunes de nos jours sont sacrément impressionnants, c'est une bien belle prouesse que tu viens de faire petite intendante, fufufu~.

Au moins, elle la croyait qu'elle était intendante, mais du coup, cela voulait dire qu'il n'y avait pas de Tsuchikage ? Voilà qui est dérangeant, a qui elle doit faire son rapport du coup ? A elle ? Mmm ... Akiko réfléchit un instant, avant de recevoir les réponses à ses questions. Disparue ? Ryoko ? Voilà qui est bien étrange, en fait, elle est plus choquée d'entendre ça que d'entendre dire qu'elle est morte. Mais ça veut dire quoi ? Elle a déserté ? Quand même pas, elle aurait pas laissé ses enfants derrière elle. On l'aurait tué et emporté son cadavre ? C'est probable vu le bruit qui court de cadavre qui reprend vie et contrôler par un Nécromancien ... parce que oui, on lui a dit à propos des dieux et de tout ce qui tourne autour de l'homme au Chapeau, aka Tosen, normal après tout, elle était au monastère d'Hayashi, ce qui veut dire qu'elle est bien plus proche du Seigneur de Bois que tout iwajin présent ici, mais par contre, lui dire qu'une gamine est à la tête d'Iwa, ça, personne n'a eu la bonne idée de le lui dire.

- Je comprend.

Dit-elle laconiquement, ayant l'air bien moins enjouée, réfléchissant un peu. Si elle a été emmené, ça veut dire ... elle préfère ne pas y penser, et à vrai dire, elle aurait préféré savoir qu'elle est morte plutôt que savoir que son cadavre va être utiliser comme arme.

- Ca veut dire qu'on risque de la revoir tantôt ... J'aurais aimé qu'elle connaisse le repos plutôt que de savoir ça.

Elle a un pincement au cœur, cependant, elle sert le poing et se ressaisit. Elle est triste pour Ryoko, elle le cache pas vu la larme qui coule le long de sa joue, partant de son seul œil valide, mais elle doit continuer à préserver son héritage.

- Mais je ne vais pas oublier qu'elle nous a laissé plusieurs choses derrière elle, elle continuera de vivre à travers tout ce qu'elle a fait.

Elle était triste, mais elle affiche quand même un sourire, aussi sincère que ceux de sa fille.

- J'imagine que tu connais Ryoko, mais t'a-t-elle déjà dis pourquoi elle souriait toujours, qu'elle prenait tout trop peu au sérieux, même dans les pires situations ?

Véritable question poser à la dirigeante de la Roche, et elle espérait quelque part qu'elle comprenait Ryoko et ses actes.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 17:30
Vague de regret. Forcément. Ryoko s'était débattue pas si loin que cela de Toph. Mais pourtant, cela avait été déjà "trop" loin. Impossible pour elle d'intervenir alors qu'elle se débattait avec l'écorché. Elle s'était faite la promesse de défendre chaque iwajin, et une fois de plus, elle avait faillie.

J'aurais voulu la protéger de mes propres mains. Elle s'est vaillamment défendue et a pu sauver un kumojin de la mort. Il s'est rétabli et était très reconnaissant. C'était sans doute la disciple Jishin duquelle j'étais la plus fière.

Car puissante, elle l'était devenue. De simple genin il y avait de cela deux ans, elle était devenue une kunoichi redoutable. Et pourtant, cela n'avait pas suffie. Etait-ce a cause de ses deux shinobis à sa charge qu'elle avait été tirée vers la défensive ? Le combat en équipe ne semblait pas le point fort de ses shinobis, semblait-il. Elle y remédierait, en temps et en heure.

Pauvre Abuto-san. C'est une tragédie.

Elle eut un sanglot, à moitié ravalé. Abuto était l'un de ses disciples, aussi. Mais il avait raccroché ses armes, rangé ses outils pour se consacrer à sa vie de famille. Et Ryoko... avait été sa première disciple Jishin en-dehors de son clan. Elle avait déboulée dans son dojo, pour demander de l'affronter en duel. Sa maitrise du savon avait été surprenante, bien que Toph avait remporté le combat. Celui-là, et le duel qui s'ensuivit un peu après. Elle avait fondé sa propre école en-dessous du dojo Jishin.

Tout avait été détruit par le dieu singe, bien entendu.

Ryoko était une disciple de mon école, mais également une amie. Pour autant, elle était en générale plus disposée à essayer de m'étouffer dans ses seins ou de me faire des cours sur la reproduction plutôt... que de me parler de ces choses-là. Même si je lui avait fait suffisamment confiance pour la nommer à la tête du Shishiza.

Leur relation n'avait pas été classique, c'était le moins qu'on puisse dire. Toph parlait plus longtemps que ce qu'elle avait l'habitude sur ce genre de sujet. Elle se confiait, en quelques sortes. C'était une façon pour elle de pouvoir se libérer d'un poids sans doute.

D'avancer dans son deuil.

_________________
Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert] Empty
Lun 26 Oct 2020 - 16:46
Eh bien, vive l'ambiance, Akiko observe la jeune intendante, elle se sentait coupable de ce qui s'est passé et de la mort de Ryoko, et pourtant, ce n'est pas de sa faute. Sa fille a rencontré un ennemi trop puissant pour elle, et ça malheureusement, la jeune Hyûga n'y pouvait pas grand chose. La Sekken la voit bizarrement tenter de s'empêcher de sangloter, peut-être ne veut-elle pas perdre la face devant tout le monde, enfin, vu le lien qui les unis, elle comprend qu'elle se sente malheureuse, ce n'était pas qu'une simple cheffe aux yeux blanchâtre de Toph, c'était une élève et une amie, une personne dont elle pouvait faire confiance les yeux fermés, et pourtant, elle ne semble pas comprendre la philosophie que suivait Ryoko. La moine se met à rire en entendant ça, à vrai dire, elle n'est pas surprise, mais au moins, ça lui met un peu de baume au cœur, surtout lorsqu'elle apprend qu'entre deux missions, elle s'amusait à éduquer la jeune Hyûga sur un parcours qu'elle n'a sans doute jamais emprunter, normal pour son jeune âge. Elle essuie ses larmes qui coulent de son seul œil valide, puis ébouriffe les cheveux de l'intendante.

- Cela ne m'étonne pas d'elle, elle a toujours eu le faible pour les choses mignonnes, et c'est vrai que, derrière ces yeux vides et ces veines turgescentes, se cache une jeune fille adorable en apparence, seulement en apparence cependant, fufufu~.

Après tout, la Hyûga a failli lui bloquer les tenketsus par colère, preuve qu'elle était tout, sauf adorable, il fallait s'en méfier comme d'une rose couvert d'épine empoisonnée, elle a failli l'apprendre à ses dépends, et c'est finalement ce pauvre Genin en train de pleurer de détresse dans un coin qui a pris tarif à sa place.

- Mais à vrai dire, je ne suis pas surprise que tu ne le saches pas petite intendante, mais je suis sûre que tu t'en es rendu compte sans le savoir.

Enfin, c'est typique des clans majeurs et baignant dans la noblesse, ils ont dû mal à comprendre les messages derrières des choses simples comme des mots ou une expression, et ça malheureusement, c'est quelque chose qui leur aurait bien été utile à ses nobliaux. Elle se met à réfléchir, essayant de ne pas se tromper dans ces

- Dans la famille, on a toujours vécu en suivant un principe vieux comme le monde. Il disait : "Jouis des chansons et des rires, de la beauté et de l'art. Si tu permets que la lumière meurt dans ton cœur, tu ne pourras pas la sauver dans le monde. Sois un phare glorieux pour tout ceux qui vivent dans le désespoir. Que la lumière de ta joie et de ton courage brille dans tous tes actes.".

Elle observe la jeune Hyûga, puis lui affiche un sourire plutôt doux à son égard.

- Si Ryoko s'est toujours montrée souriante et joyeuse, c'est pour que vous, Iwajins, ne soyez jamais ronger par le désespoir, mais aussi pour montrer ce pourquoi elle lutte : pour préserver le sourire de tout le monde et rappelez qu'on ne doit pas se laisser abattre par ce qui nous arrive. Alors si tu souhaites lui rendre hommage, souries jeune intendante, apportes à votre tour cette lumière que Ryoko chérissait et montres aux autres iwajins que l'on peut se relever de toute les situations.

Elle tendait ensuite les bras dans sa direction, elle la voyait en train de ravaler ces sanglots, et en tant que mère, elle ne pouvait pas se permettre de laisser cette tristesse ronger Toph de l'intérieur.

- Viens jeune Hyûga, laisses éclater ce sanglot qui t'habite pour que tu deviennes rayonnante par la suite, ne t'inquiétes pas du point de vue des autres, je cache plutôt bien la vue, fufufu~.

Quoi ? Elle a bien le droit des faires des câlins, après tout, Ryoko ne semblait pas s'en priver.
Revenir en haut Aller en bas

Iwa se relève (enfin, ceux qui le peuvent) [ouvert]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: