Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le supplice des survivants

Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

Le supplice des survivants Empty
Mar 29 Sep 2020 - 0:10
Lentement, l'Ashina ouvrit ses yeux, balancés au rythme des pas de ce qui sembla le transporter. La vision troublée, la tête blonde tenta vainement de deviner sa position, mais il ne découvrit qu'un horizon sableux. Bien vite, sous la douleur de tout son cœur, Mitsu retomba dans un coma relativement profond, alors que le scorpion, destrier temporaire, continua sa route dans le sable chaud du pays du vent.

***

Les semaines se succédèrent pour le commun des mortels. L'ancien esclave resta bloquer dans ce corps qui ne répondait désormais plus. Lui comme moi ne pouvons vous expliquer ce qu'il s'est passé pendant ce laps de temps non-conséquent. Un vide. C'est tout ce que nous avons ressenti. L'absence totale d'existence. Le néant à son état le plus pur.

Ce n'est qu'à notre réveil que nous retrouvions un semblant de vie. Entouré de médecin aux faciès inquiets. Compréhensible vu notre sommeil étendu. Les informations fusèrent à la vitesse de la lumière. Trop rapide. Trop nombreuse. Trop accablante. Ses employés et anciens frères enchaînés, morts. Kuuli, morte. Bogi, mort. Mukuro, encore dans le coma avec un visage brûlé. Sans compter bien sûr, la moitié de Taiyô ensevelis. Le cœur en bataille, le soldat du Shidan ordonna aux personnels médicale de quitter sa chambre. Il devait respirer, il devait se calmer, il devait accepter la réalité. Mais comment accepter cette vérité si cruelle ? La réponse se trouvait, comme d'habitude, en lui.

***

Les capacités prodigieuses des médecins permirent au jeune déicide de pouvoir remarcher rapidement, mais avec une douleur toujours présente et bien souvent insoutenable. Il faisait quelques tours près de la clinique avant de retourner dans sa chambre et rien de plus. Hélas, la rupture arriva. Coincé dans ce corps brisé et cet esprit tourmenté, l'Ashina invoqua son aigle le plus fidèle lors de sa promenade quotidienne. Ce dernier, interloqué par l'état de santé de son maître, exécuta l'ordre donné par Mitsuhide. Usant de ses griffes pour l'attraper au niveau des épaules, le duo décolla de Taiyô en direction du désert et plus exactement, en direction du manoir de Kuuli.

Arrivant sur place, l'aigle tenta d'en apprendre plus sur les tourments de son invocateur, mais rien n'y faisait. Le marchand se contentait de marmonner quelques paroles incompréhensibles et il termina en renvoyant la bête dans son monde, froidement.

Pénétrant cet édifice une fois de plus, tout semblait différent. La demeure était silencieuse et vide d'existence. Le lumineux s'entêta en se déplaçant de pièces en pièces avec ses béquilles de fortunes. Il croisa quelques servants encore présents, mais il se rendait à l'évidence qu'il ne faisait que contempler les ruines d'un empire embryonnaire.

Finalement, l'ancien esclave se dirigea lentement vers la chambre de son regretté camarade, Ashura. Désirant prendre un moment de pause, Mitsuhide prit place sur le lit cédé à l'Explosif le temps de sa venue à Kaze. Nombreuses furent les idées qui traversèrent l'esprit embrumé du jeune marchand, mais rien ne vint. Il resta là, pendant plusieurs longues minutes, ne bougeant pas d'un pouce. Puis un bref sourire, accompagné d'un appui important sur ses béquilles pour se relever. Il ouvrit une grande armoire où il trouva les nombreux costumes du Bakuhatsu. Tournant la tête vers la porte, il interpella une jeune servante encore présente.

« Excusez-moi ! Oui vous. Désolé de vous déranger de la sorte, mais pouvez-vous m'aider à enfiler ces vêtements ? »

La demoiselle aida le jeune déicide qu'elle reconnut rapidement. Un peu gêné de ne pouvoir se débrouiller seul, Mitsu détourna le regard, laissant la servante terminer sa tâche. Une fois cela fait, il scruta le miroir présent dans la chambre, avant que je vienne à lui, pour reprendre notre discussion de tout à l'heure lors de notre vol du désert.

Le supplice des survivants Suppli10

— Es-tu sûr de toi ? Il n’y aura pas de retour en arrière avant un bon moment, tu en es conscient, je l’espère.
— Je suis sûr de moi. J’ai échoué Ama. Il est temps pour moi de me retirer.
— Je te trouve dur avec toi-même Mitsuhide. Regarde ce que nous avons accompli ! Nous avons tué avec Hiko et Ashura le Dieu du Désert ! La lieutenante de l’Homme au Chapeau est morte et a emporté dans son sillage toutes les hautes instances de Kaze
— Et mes employés ? Et les habitants de Taiyô ? Et Kuuli ? Et Bogi ? Et Ashura, bordel ! Il a explosé devant mes yeux pour tuer ce monstre ! Tu en fais quoi d’eux ?
— Des dommages collatéraux.
— Des dommages collatéraux ? Vraiment ? Tsss.
— Où est ton pragmatisme d’antan Mitsu ?
— Tu as raison Ama, je ne suis plus que l’ombre de moi-même. Je ne vois plus que le négatif dans toute cette situation, c’est pour cela que je veux me retirer. Je suis… Fatigué. N’oublie pas notre promesse ! Je compte sur toi pour la réaliser et je n’hésiterai pas à corriger le tir si tu t’en éloignes trop.
— Promis. Repose-toi bien, tu le mérites.


Ainsi débuta le supplice des survivants. Porter le fardeau des souvenirs et des promesses des défunts. Rassurez-vous, il ne vous oubliera pas, il me l'a promis.

« Tu sais Ama, si j'avais trois vœux, ce serait d'en avoir plus qu'un. D'être plus cruel pour vivre dans ce monde qu'est le mien »

_________________
Le supplice des survivants Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305

Le supplice des survivants

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: