Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Patch 2.01
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 22:06 par Kaguya Kôsuke

» Une soirée pluvieuse au village des Nuages [PV : Itagami]
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 21:12 par Metaru Itagami

» Artifices et Zombies
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 20:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Debriefing | Raizen  EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

Partagez

Debriefing | Raizen

Kao Kan
Kao Kan

Debriefing | Raizen  Empty
Ven 2 Oct 2020 - 3:35
Il faudrait un bon nombre de biscuits pour évacuer autant de stress...

Parce qu'aujourd'hui, Kao Kan devait rencontrer le Raikage pour discuter de l'Examen Chûnin de la Brume. Alors si de base, c'était déjà stressant de se retrouver face au Raikage pour la première fois, il y avait tout un tas d'autres détails qui entraient en compte. Déjà l'examen ne s'était pas déroulé du mieux possible et l'électrique avait commis quelques... fautes. Outch, il se ferait sûrement crier dessus. Mais ça encore... c'était le moins grave. Parce que oui, il y avait pire.

Lors des élections, Kan avait légérement pété les plombs. Et même s'il ne l'avait pas clairement dit, c'était très facile de deviner pour qui il avait voté. Et ce n'était pas l'actuel Raikage. Même si sur le moment, c'était plutôt pour contredire tous ceux qui disaient du mal d'Hiko que vraiment un choix réfléchi. Alors... S'il lui en parlait, uh ?! Si à cause de ça, il lui disait "Faites vos affaires M. Kao Kan, vous n'êtes plus le bienvenue à Kumo" ?! Oh lala, il entendait déjà sa mère lui dire "Tu vois, je te l'avais bien dit !" !

Enfin, pour ne plus penser à tout ça, le blondinet fit ce qu'il faisait toujours lorsqu'il était stressé : de la pâtisserie. Et plus précisément, des biscuits. Il y avait quelque chose de rassurant dans le fait de suivre une recette étape par étape, avec des quantités très précises. Et pour la deuxième partie, il était tellement concentré sur la décoration des cookies qu'il n'avait pas le temps de penser à ce qui le stressait.

Et vu la quantité qu'il avait préparé... c'est donc un Kao Kan très détendu qui arriva devant Meikyû Raizen.

- De même, Yondaime-Raikage-sama ! lança-t-il avec un grand sourire.

Et comme il l'avait déjà fait de nombreuses fois auparavant, Kan sortit une boîte de son sac.

- C'est des biscuits pour vous !

Et alors qu'il tendait la boîte, une pensée étrange traversa son esprit. Son visage pâlit immédiatement et il recula vivement son bras.

- M-mais c'est pas pour essayer de vous acheter hein ! C'est juste que... j'en ai fait beaucoup trop et j'en ai déjà donné à tous mes voisins et souvent j'en apporte à mes coéquipiers de mission alors je me suis dit que... Oh ! Mais je sais que ça n'a rien à voir avec une mission ! Parce que vous êtes le Raikage et uh... E-enfin... Vous n'êtes pas obligé de les prendre si vous n'en voulez pas...

Wow, bravo, vraiment. C'était difficile de faire mieux comme présentations. Et en plus de ça, tout le calme qu'il avait préparé s'était envolé d'un coup. Dire que les biscuits, qui étaient normalement son refuge, étaient aussi ce qui l'avait mené à sa perte... Le monde était vraiment injuste. Là c'était sûr, il allait se faire expulser de Kumo. Parce que même si le Yondaime n'avait pas l'air méchant vu comme ça... Il faisait partie du Fukkatsu, et c'était bien connu que tous les gens du Fukkatsu étaient terrifiants.

Du coup, l'électrique se contenta d'écouter attentivement le monologue de Raizen et ne broncha plus jusqu'à ce que son avis soit sollicité. Et d'ailleurs, il ne s'attendait pas trop à devoir dire son avis sur autant de sujets. Il n'avait rien préparé du tout. Il ne s'attendait pas non plus à ce que les dossiers contiennent autant de détails... Après un (trop) long moment de réflexion, il se lança.

- Selon moi, un shinobi c'est quelqu'un qui agit pour protéger les autres ! Les civils, mais aussi les autres shinobis, et puis le village et tout le pays. C'est quelqu'un qui a de grandes valeurs et qui fait toujours de son mieux ! Un peu comme... un super-héros !

C'était sûrement très réducteur pour le métier de shinobi, mais c'était l'avis de Kan et la raison même pour laquelle il avait autant tenu à s'engager, alors qu'il aurait pu avoir un confortable avenir tout tracé en reprenant les affaires de ses parents. Pour la deuxième partie de la question... c'était un peu plus compliqué.

- Hum, euh, je n'ai pas trop réfléchi à ça. Mais si c'était vraiment un piège, alors... j'aurais fait de mon mieux pour protéger mes coéquipiers. Parce que je pense que c'était quand même mal de les mettre en danger de mort juste pour un examen, subterfuge ou pas... Dans le pire des cas pour nous, ils auraient volé nos rouleaux. Mais dans le pire des cas pour eux, ils seraient morts. Alors même si ça c'était retourné contre nous, je crois que je n'aurais pas regretté. Parce que c'était ma coéquipière qui était dans le tort en premier et que dans une situation comme celle-là... ce n'était pas juste. Ils n'étaient pas de vrais ennemis.

Kan avait beau être facilement manipulable et influençable, mais quand il s'arrêtait sur une idée précise, surtout lorsque ça touchait à ce qu'il considérait comme les valeurs de shinobi, il devenait une vraie tête de mule. La situation avait eu un grand impact sur sa décision et sûrement qu'en cas de guerre ou de danger réel, il n'aurait pas réagi de cette façon. Mais c'était juste de l'examen chûnin qu'il était question ici.

- En tout cas, j'ai beaucoup aimé l'examen, j'ai préféré celui de Kiri par rapport à celui de l'Empire, ça c'est sûr ! Et puis, j'étais trop content d'être en équipe avec Ikari. Mon épreuve préférée était la deuxième malgré la... euh... dispute. Pour la troisième, je n'ai pas trop aimé les duels. Se battre comme ça sans raison, je n'aime pas vraiment. Mais je crois que c'est obligatoire dans tous les examens, non ?

Le blondinet marqua une pause pour reprendre sa respiration et organiser ses pensées.

- Mais je suis content de mon parcours, même si je ne suis pas allé en finale. Je regrette juste d'avoir fait cette technique sur la première épreuve... Heureusement que ça ne nous a pas disqualifiés. dit-il en se grattant l'arrière de la tête. En tout cas, je me suis fait plein de copains Kirijins et je suis content d'avoir pu voir Mizu no Kuni, c'est trop chouette !

Les Iwajins avaient certainement un tout autre point de vue sur sa personne mais... il préférait éviter de le mentionner pour l'instant. Et puis ce n'était pas avec tous les représentants de la roche qu'il s'était disputé, seulement avec deux...

Et enfin, concentrant tout le sérieux dont il était capable, Kan répondit à la dernière question.

- Je ne pense pas pouvoir être Chûnin. Je crois que c'est quelqu'un capable de prendre des décisions pour diriger son équipe et qui fait passer la sécurité de ses coéquipiers avant tout et... j'ai montré tout le contraire...

Le jeune électrique aurait pu être triste en faisant un tel constat mais en réalité, il était déjà arrivé à cette conclusion depuis un moment. Il ne se sentait pas encore prêt à assumer les responsabilités d'un Chûnin. Il se tordit les doigts un moment puis après une grande inspiration, il se lança :

- Par contre, j'aimerais beaucoup rejoindre l'Institut Scientifique...

_________________
Debriefing | Raizen  Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Debriefing | Raizen  Empty
Lun 5 Oct 2020 - 1:11

Alors qu’il pensait qu’Ikari était particulier, ce dénommé Kao Kan était complètement différent. Prenant un peu Raizen de court, le Meikyû ne put s’empêcher d’étirer un long sourire qui voulait en dire non sur celui-ci. Bavard et prenant son temps, cet homme n’avait littéralement aucune idée de comment lire une ambiance. Toutefois, c’était aussi ce qui semblait faire de lui un personnage unique.

Particulier, surtout dans le cadre d’un cadre aussi formel que représentait un village shinobi, le Meikyû se contenta d’accepter ses biscuits. Bien qu’ils auraient pu être empoisonnés, sa relation avec les poisons ne lui indiqua en aucun cas le moindre signe de danger. Qui plus est, il était étrangement bien équipé pour ce genre d’éléments contre toute attente…

Ainsi, il se contenta d’accepter les biscuits d’un bref geste de la tête et de la main. Après y avoir gouté, il comptait s’assurer que tous les gens travaillant au sein de son administration puissent y gouter s’ils étaient bons. Après tout, ce genre de petites récompenses pouvait parfois être valorisant même s’il devait avant tout s’assurer que personne n’en souffre après avoir passé son protocole de détection.

Quoiqu’il en soit, il prit le temps d’évaluer subtilement le tout en y goûtant pendant que celui-ci parlait et relatait de ses expériences, son ressenti et sa perception des choses.

Triangulant ainsi ses paroles avec ceux d’Ikari, il pouvait nettement voir ou les deux shinobis divergeaient. Toutefois, il appréciait drôlement son recul sur la situation tout comme son jugement personnel de ses aptitudes et de son expérience. Lui faisant penser à lui sous une facette particulière, il était vrai que Raizen n’aimait pas se battre uniquement pour se battre. Il avait certainement gagné le tournoi de Kaze, mais plusieurs sauraient noter qu’il l’avait fait en passant le plus clair de son temps à se défendre pour éviter de blesser ses adversaires. Son objectif pendant ce tournoi avait ainsi été tout autre, l’orientant totalement vers la représentation d’un Kazejine comme étant une force notable tout comme Kumo.

-Intéressant et merci pour les biscuits, ils sont très bons. Je les partagerais avec le reste de l’administration. Tu les as fait seul ? Tu remercieras ta famille pour ce geste si jamais...


Faisant preuve de beaucoup de politesse avant d’entrer dans les détails assez corsés, il prit un court moment, se contentant de regarder Kao Kan dans les yeux pour lui témoigner que réfléchir n’était pas un défaut, bien au contraire.

-Ton évaluation est assez juste. Simplement, au-delà d’être un héros, un shinobi doit aussi savoir prendre décision difficile pour le bien-être de tous, un peu comme tu as jugé de le faire en protégeant l’équipe adverse. Je comprends donc mieux les motifs de ta décision.

Ne pouvant le blâmer de ne pas avoir totalement suivi tous les autres, Raizen ne pouvait faire partie de ceux qui considéraient les ordres comme étant absolus. Ceux-ci devaient être cohérents et compris des shinobis. Autrement, régner à travers un régime de peur ne les mènerait pas loin. Pour ce faire, il fallait les mobiliser et s’assurer qu’ils comprennent les objectifs derrière.

Se permettant ainsi d’avoir un regard assez critique sur la situation sans forcément être cliché, son constat aurait pu poser problème avec un autre chef, mais devant les yeux du corbeau, il ne pouvait trouver que des solutions.

L’approche du sujet de l’institut l’avait d’ailleurs aiguillé sur un angle potentiellement intéressant… Sachant que l’institut avait plus ou moins perdu de son prestige, sa personnalité concorderait possiblement bien avec ce genre d’unités… plutôt bien même.

Repensant à certains profils très scientifiques qu’il avait connus, Raizen voyait bien l’utilité de développer des shinobis sous un angle militaire et un angle axé sur la recherche… Cela lui plaisait énormément même.

-Simplement, au-delà des objectifs initiaux ou plutôt apparents, il faut parfois réussir à prendre du recul pour comprendre adéquatement les enjeux. Ainsi, sachant que nous vous avons fait confiance et nous ne vous avons par confier des ordres précis par rapport à un quelconque enjeu, je ne peux pas non plus blâmer ton arc de décision bien que dans une situation réelle, ça aurait pu se retourner contre toi. Tant que nous sommes alignés sur ce sujet, c’est bien, je pense.

Souriant légèrement alors qu’il se sentait très léger, il poursuivit :

-Il y a des chunin qui gèrent des équipes et qui sont plutôt militaires et d’autres qui se démarquent de manière différente. Les scientifiques de Kumo en sont l’exemple puisqu’il faut un certain grade pour réaliser certains types de missions…

Ouvrant le dossier de Kan, son profil relatait notamment une mission récente faite en compagnie d’une certaine scientifique, ce qui était très intéressant.

-Je pense que nous pouvons nous aligner sur une discussion future en fonction de ton grade. Tu te verras donc assigner une mission prochainement en terre étrangère avec Anzu et Itagami. Par contre, sachant que tu as très récemment exécuté une mission scientifique et que tu démontres un intérêt pour l’institut, il me fera un plaisir de te référer aux bonnes personnes pour faire partie de l’éclosion de la science de Kumo. Simplement, il faudra démontrer tes motivations à la personne responsable des recrutements, à noter qu'il y a des manières d'innover tout en accomplissant ses objectifs...

Ressentant un léger frisson en repensant au chef de l’institut intérimaire, au regard du dossier du jeune garçon, il ne comptait pas lui faire attendre la relance des recrutements officiels. Ainsi, il lui donnait un conseil déguisé au regard des quelques alternatives qu'il avait jadis proposées, mais qui lui avaient été défavorables, notamment par rapport aux dossiers que l'Empire avait laissés à son sujet et son fameux Shi Fu Mi.

-Si tu n’as pas d’autres questions, ce sera tout pour moi.

Terminant sur ce point, il se demandait si le jeune homme allait ajouter quoi que ce soit. Autrement, il avait hâte de voir s’il réussirait à passer le test de l’institut après sa mission en compagnie de deux jonins…

Spoiler:
 

_________________
Debriefing | Raizen  J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kao Kan
Kao Kan

Debriefing | Raizen  Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 3:20
Plus que jamais concentré, le jeune électrique écouta attentivement les paroles du Raikage. Il se contenta de hocher la tête à la fin de chaque phrase en étant totalement silencieux. S'il s'était rendu ici avec une certaine anxiété, s'attendant à se faire engueuler pour... une raison ou une autre - vu qu'elles étaient potentiellement nombreuses, il semblait que ce ne soit pas le cas. Se faire virer de Kumo semblait encore moins au programme. Et en plus, il n'avait répondu faux à aucune des questions. Même si en soit, c'était assez compliqué d'avoir faux quand il fallait seulement donner son point de vue.

Et si la perspective d'une mission avec Anzu ne l'enchantait pas forcément à cause de la personnalité glaciale de la Sendai, l'idée de retourner en mission à l'étranger le réjouissait. Il ne devait pas avoir fait une si mauvaise impression à Kiri si on l'envoyait à nouveau représenter Kumo dans un autre pays ! Et mieux encore ; il semblait avoir le support du Meikyû pour rejoindre l'Institut.

- C'est vrai ?!

Il s'était redressé d'un coup sur son siège, des paillettes dans les yeux et un grand sourire sur le visage. A vrai dire, lorsqu'il avait évoqué l'idée, il ne pensait pas vraiment que ce soit possible, surtout en étant Genin. Mais si le Raikage l'approuvait... alors... il savait certainement de quoi il parlait. Il lui faudrait encore passer les entretiens de recrutement obligatoire, mais Kan était surmotivé. Il avait toujours adoré observer les petites bestioles en tout genre, mais en voyant Suzuri Mai travailler, il s'était subitement intéressé au métier de la scientifique. Tous ces instruments, cette façon de procéder, c'était très intriguant.

- Non, pas d'autres questions !

Cette mission à l'étranger était très floue, mais il se doutait qu'il recevrait tous les détails en temps et en heure. Et pour le recrutement, il devait certainement s'adresser directement à l'Institut. Le sourire aux lèvres, Kao Kan se leva et se dirigea vers la porte.

- Merci beaucoup de m'avoir reçu.

Il salua respectueusement et s'apprêta à sortir, avant de se rendre compte que cet "au revoir" sonnait un peu étrange, comme s'il manquait quelque chose. Il effectua un demi-tour, fit quelque pas en avant et accompagné d'un geste de la main, il lança :

- Passez une bonne journée Raikage-sama !

Avant de sortir définitivement.

_________________
Debriefing | Raizen  Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879

Debriefing | Raizen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: