Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo]

Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo] Empty
Lun 5 Oct 2020 - 14:18
Projet Cadmus


Printemps 204,

Il faisait sombre, ce long tunnel sous le bâtiment de l’unité de recherche, parmi tant d’autres. Cependant, certains ne servaient à rien depuis un moment déjà. Cette unité a été bien longtemps mis de côté. Medyûsa cherchait un lieu un peu plus grand, spacieux pour son projet avec Hirose. Son bureau de base était trop petit, son laboratoire devait devenir un peu plus grand. Il fallait de l’espace pour y installer son matériel scientifique et un peu d’intimité, loin des regards des autres. Cependant, il y avait peu de voie disponible et la plupart n’étaient pas satisfaisantes pour Medyûsa. S’arrêtant devant une pièce peu grande, la blonde réfléchissait devant un mur en regardant de bas en haut, de droite à gauche ce fameux mur tandis qu’Hirose ne bougeait pas et attendant avant qu’elle prenne la parole. « Medyûsa-san, à quoi penses-tu ? » Demande-t-elle à sa camarade. À présent, elles se considéraient comme amie et partenaire, plus comme élève-mentor pour une entente bien meilleure et sans se sentir à devoir jouer encore ce rôle. La blonde détourne le regard pour le poser vers Yui. « La plupart des pièces sont petites, même celle-ci alors qu’on est au plus bas de l’unité de recherche. Hanzô et Funka semblent avoir trouvé un endroit adéquat pour leur projet. Du coup, j’ai eu l’idée de créer moi-même un passage souterrain et une pièce, voire plusieurs d’ailleurs. Je ne pense pas que ça dérangeait qui ce soit si j’agrandis l’unité de recherche en souterrain, n’est-ce pas ? » Dit-elle avec un sourire. « En effet, de toute manière, on n’a pas de lieutenant ni de capitaine, on est assez libre de nos mouvements et de plus, si ça ne coûte pas d’argent enfin pas trop, je crois. Alors on peut se permettre. On est assez bas pour ne pas perturber les habitations autour. » Répondit-elle. Ainsi, Medyûsa fait signe à sa coéquipière de reculer de quelques pas, ce que fait Yui sans poser de questions à la Hebi.

Medyûsa est une utilisatrice du Doton, ce travail était pour elle et la structure était solide pour une modification. Quelques mûdras et apposant ses mains contre le mur, la blonde crée un couloir de plusieurs kilomètres devant elle et assez imposant. Cela dit, il faisait très sombre et il leur faudra de l’aide pour tout le reste. « Yui, peux-tu chercher des civils pour m’aider à créer le reste, s’il te plaît. » Dit-elle et cela allait l’aider à souffler un peu. La brune hoche la tête et part en direction des hauteurs. Pendant une heure, Medyûsa reste seule en train de réfléchir à comment organiser le tout avant que son amie revienne avec de la main d’œuvre. Medyûsa leur explique le plan et le fait qu’ils n’avaient pas à poser de question sur l’utilité de tout cela. Ils seront payés. Medyûsa les aide en usant du Doton et certains ouvriers finalisent le tout en faisant en sorte que tout puisse tenir et avoir aucun effondrement tout en expliquant à la scientifique où creuser. Hirose était en train de préparer avec l’aide de coéquipiers, des équipements scientifiques pour les déplacer quand tout sera opérationnel. Les travaux avaient duré une semaine avant que tout se termine ainsi que pour la décoration et l’installation du matériel. Une porte a été installé avec un Fuinn jutsu sur la grande porte qui a pour but de reconnaître la signature de chakra de Medyûsa et d’Hirose pour qu’on ne les dérange pas ou qu’on ne sabote pas leur projet. Medyûsa prend ses dernières affaires et descend tout en bas, se retrouvant devant la grande porte marquée par un sceau ainsi qu’un mécanisme d’ouverture.



Medyûsa active le mecanisme en y plaçant le serpent en haut, le panda au milieu et l’aigle en bas avant d’y apposer sa main au milieu dans le cercle doré où se trouve le Fuinn jutsu. Elle y transmet du chakra, le sien pour pouvoir ouvrir la porte en acier. Cette dernière descend pour laisser une ouverture, comme si elle se repliait sur elle-même. Suite à cela, la blonde sourit. « Peut-être long à faire, mais au moins, personne ne s’amusera à venir fouiner ici. » Dit-elle avant de pénétrer dans le couloir sombre et un peu illuminer par des flammes bleutées. La porte se referme aussitôt qu’elle l’a traversé et il était temps de marcher un peu afin d’atteindre le reste de la galerie scientifique.



Dans ce couloir rocheux, sombre et illuminé par quelques bougies dont les flammes sont bleues, Medyûsa marchait tranquillement. Yui était déjà au laboratoire en train de travailler de son côté, elle devait préparer quelques sujets avant de pouvoir étudier certaines données et calculs pour le projet CADMUS. D’ailleurs, cette idée de couloir était une idée de Yui et à vrai dire, la Yasei trouvait ça pas mal, ça donnait bien. De plus, ça permettait de cacher un ou deux Fuuin jutsu créer par Yui en cas d’intrusion afin de les repérer, des sortes de pièges. Ce passage a été reproduit plus loin vers une autre sortie menant à l’extérieur d’Urahi. Heureusement, la Hebi connaissait bien les emplacements afin de ne pas se trouver dessus. Il n’y avait rien de bien mortel, en soi, ça permettait juste de paralyser ou d’immobiliser une cible et de déclencher une sorte d’alarme. La blonde s’avança vers le bout du couloir, ouvrant une simple porte en bois afin de pénétrer dans un autre couloir, plus éclairer.



Ce couloir n’est pas très long, il permet rejoindre deux autres couloirs au loin, un conduisant au laboratoire et un autre vers une autre sortie. Au bout de ce couloir, elle regarde à droite et à gauche.



Les murs disposent de motifs comme des écailles et il y a plusieurs portes qui mènent à des chambres, une pièce avec des cages comme dans un zoo ou salle d’expériences. Medyûsa décide de se rendre vers la droite pour rejoindre son laboratoire où se trouver Yui. La blonde avait hâte de travailler dans ce nouvel endroit et loin de certains regards, en tout cas, il fallait être patient et apprécier marcher pour se rendre dans son laboratoire. La Yasei arrive dans le laboratoire où sa coéquipière était assise sur un bureau en train de lire des documents et livres scientifique. Medyûsa dépose le reste de ses affaires sur son bureau et s’étire. « Enfin arrivée. Je vais aller vérifier les installations et j’arrive. » Dit-elle à Yui. « Pas de souci, je t’attends. » Répond la femme. La Hebi entre dans son grand laboratoire et sourit.



Une salle bien spacieuse, avec deux rangées de cuve pour y mettre des spécimens et autres pour le clonage avec un liquide régénérateur leur permettant de stabiliser leur corps et bien des choses. La blonde était plutôt satisfaite et heureusement, personne n’a posé des questions et elles ont pu garder leur langue dans leur poche en attendant d’être seule. Medyûsa y fait un tour pour vérifier si tout va bien, que tout est bien installé et qu’il n’y a pas de défauts. Apparemment, tout était en marche et il ne manquait plus qu’à commencer les expériences. Sortant de la salle à cuve, la Hebi se dirige à l’opposé, ouvrant un mur comme si c’était un passage secret grâce à son Doton et entre dans une pièce qu’elle referme derrière elle. Yui était inquiète, car l’expérience Yamata no Orochi était d’un autre niveau, ça n’allait pas être compliqué si elle parvient à réussir le clonage d’animaux et d’être humain, mais vu que ça sera avec son ADN et celui d’Hanae, si elle échoue, ça pourrait lui faire mal psychologiquement.



Cette pièce est moins grande que celle des cuves, car elle est spéciale. Il y a trois cuves en cercle et ils sont vides pour l’instant. La scientifique se met devant eux et pose sa main sur le premier qui a pour nom : Zanshi. « Bientôt, mon enfant…bientôt. » Dit-elle avant de regarder la seconde cuve avec comme nom : Akame. « Toi aussi, pour Hanae. » Avant de regarder la dernière, mais sur l’étiquette, il n’y avait pas de nom, le regard de la Hebi se faisait tendre. « Pour toi, Hanae choisira ton nom quand tu seras né. » Dit-elle en se touchant le ventre et soupire. « Bref…j’ai du boulot. » Dit-elle avant de se diriger vers la sortie. Refermant derrière elle, la blonde part à un bureau avec des équipements scientifiques liés aux clonages. « Yui, as-tu les spécimens végétaux et animaux ? » Demande-t-elle à son assistante. « Oui, pour les plantes, comme prévu, on s’occupe principalement des plantes médicinales et les animaux, j’ai pu obtenir l’ADN de chien, chat pour la taille petite et moyenne, pour la plus grande, j’ai pu avoir l’ADN d’un ours, mais est-ce que ça ira ? Un ours en captivité ici, ça peut être dangereux, non ? » S’exprime la brune sur ce choix. « Hum… Ne t’en fais pas pour ça, je modifierai son ADN pour qu’il soit obéissant et calme. Concentrons-nous sur notre travail à présent. » Répondit la Yasei.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo] Empty
Mar 6 Oct 2020 - 13:48
Projet Cadmus

Modification génétique, clonage d’un être végétal ou vivant, cela demandait beaucoup de patient et de temps ainsi que de ressources. Ce n’était pas un sujet facile à traiter que ce soit dans sa réalisation ou de manière morale pour certaines personnes. Peut-être que si ça venait à s’apprendre, certains se montreraient contre et n’accepteront pas un tel projet. Un humain se prenant pour Dieu, c’était de l’hérésie. Pour ce qui était de Medyûsa, elle ne voyait pas cela de cette manière, car pour elle, c’était une avancée incroyable dans la science et pour l’avenir de ce monde. Il n’était pas question pour la Yasei qu’un inconnu ou même un supérieur se permette de critiquer son travail ou de chercher à le stopper par divers moyens. C’est cela qu’elle a fait en sorte que son laboratoire ne soit pas accessible pour n’importe qui et qu’il y avait un système de verrouillage et de surveillance pour éviter tout problème. En théorie comme dans la pratique, personne ne pouvait pénétrer dans son repaire sans être détecté par l’alarme via des Fuinn jutsu. La kunoichi ne faisait pas les choses à moitié et il fallait être fou pour tenter ce genre d’approche, au risque de se frotter à elle si nécessaire. En tout cas, personne n’était au courant de son projet et là-dessus, Med ne craignait rien du tout. Et mieux, il n’y avait pas de Lieutenant ni de Capitaine pour diriger l’unité de recherche donc elle était libre de ses mouvements pour travailler en paix sans avoir de compte à donner à quelqu’un. Enfin l’unique personne avec qui elle communique pour l’instant sur ce projet, c’est Hirose Yui.

Deux plus tard, après avoir parlé de clonage végétal et animaux. Yui s’occupait du clonage végétal et surtout parce qu’elle s’y connaît mieux dans ce domaine. La brune s’est rendue dans une pièce assez spéciale où se trouvent des serres, elle travaille sur un bureau sur la reproduction en abondance de méristèmes de plantes qui est une zone de division cellulaire permettant de jouer sur l’ADN d’une plante. Elle réalise quelques greffes ainsi que le bouturage et d’autres moyens pour le clonage. Séparant une cellule pour la mettre de côté et la greffer sur un bouturage pour faire naître l'espèce végétale demandée. Dans un autre côté, Hirose tente également le côté culture in vitro permettant à régénérer une plante à partir de cellules ou de tissu végétaux provenant de ladite plante. Cela demande beaucoup de temps et de concentration. Pendant cela, les deux femmes ne se croiseront pas du tout. De plus, il faudra que Yui les laisse de côté pendant un temps pour y voir les résultats. Le médecin tente de cloner des plantes médicinales. De plus, avec la culture in vitro, elle permet de garder des plants stériles, exempts de virus et autres infections en plus de pouvoir produire rapidement une grande quantité de plantules. Ainsi, ça évite tout problème lié au clonage et ne pouvait pas y voir des nouvelles maladies naître. Franchement, ce n’était pas mal. D’ailleurs, avec cette méthode, la femme tente de créer deux nouvelles plantes médicinales afin d’améliorer les soins prodigués face à certaines maladies incurables. Là-dessus, Medyûsa lui avait donné carte blanche, surtout si elle parvenait à trouver un résultat. Selon Yui, pour trouver de nouveaux remèdes grâce à la manipulation génétique végétale, ça pouvait prendre plusieurs mois, en plus de devoir les tester à l’avenir.

Du côté de Medyûsa, la blonde s’occupait du clonage d’animaux et elle se trouvait dans la salle des cuves et au fond, se trouvait une pièce avec des équipements de clonage et scientifique. Cela allait être un niveau bien plus compliqué et Med savait qu’il y aurait sans doute des échecs dès ses premières tentatives. Il fallait juste falloir trouver la bonne cellule et technique pour parvenir à ses fins. Un livre scientifique sur l'anatomie animale et certaines idées émises sur le clonage, mais rien d’aboutissant chez les autres. Personne ne l’a tenté, mais juste des idées. Pour cela, Medyûsa avait commencé par la création d’un ovocyte qui est une cellule sexuelle femelle des métazoaires, groupe organisme désignant les animaux, qui quand elle arrivera à maturité, deviendra un ovule. Medyûsa a créé cela à partir d’animal femelle, ce qui n’était pas facile. Cependant, elle doit à présent se tourner vers le clonage en utilisant le noyau d’un chat pour le greffer ou le transmettre dans l’ovocyte énucléé quand il deviendra un ovule. Par ailleurs, Medyûsa parvient à faire d'autres ovocytes énucléés et les place tous dans les cuves avec un noyau ou blastula dans l’ovocyte avant de les mettre sous un liquide régénérateur pour accélérer le processus. Il fallait être patient et attendre que ça se passe. Normalement, d’ici quelques semaines, il devrait y avoir des chats et chiens si c’est une réussite, elle tentera un ours.

Durant les deux semaines qui suivirent, Medyûsa et Yui ont beaucoup observé l’évolution de leur projet, émis des hypothèses, des idées, même revu des théories pour la réussite de leur travail. Du côté clonage végétal, il y avait des réussites, mais les deux plantes clonées pour créer une nouvelle espèce ont été un échec assez cuisant pour la brune. Du côté de Medyûsa, c’était assez catastrophique, il devait manquer quelque chose. Sur six sujets, un seul semblait former normalement alors que les autres étaient déformés et morts. Les animaux morts ont été incinéré et leur cendre jetée dans la nature. Sur une table d’opération, le corps de l’unique chien bien formé, mais mort s’y trouvait. Medyûsa se met à l’examiner et à l’ausculter pour savoir où ça n’allait pas du tout. Pendant ce temps-là, Hirose continue le clonage d’autres plantes médicinales et la création de nouvelles plantes. De retour sur la Yzsei, elle utilise un scalpel de chakra, observe et analyse l’animal intérieurement dans sa tenue de chirurgienne et recours l’animal avant de sortir de la pièce, là où Yui vient à peine d’arriver. « Alors ? Qu’est-ce qui ne va pas ? » Demande Hirose. « Accélération des cellules à l’état de vieillissement, les chromosomes se transforment extrêmement vite en télomères, ce qui provoque cet état. Ce chien est bien trop vieux pour vivre. Ce qui a provoqué une crise cardiaque et d’autres soucis de santé tel un cancer généralisé aussi bref, quoiqu'il soit bien formé physiquement à comparer aux autres, je dois refaire mes calculs et revoir le liquide régénérateur pour éviter ce problème. » Dit-elle en soupirant. « Je vois, deux semaines, c’est si court… On va peut-être trop vite dans leur création, non ? » Demande-t-elle. « Hum…En effet, mais bientôt, Hanzo va nous convoquer pour savoir ce que l’on fait et si on n’a pas de résultat, ça va être compliqué. » Dit-elle. « Côté plante, le clonage fonctionne, mais la création de nouvelles plantes risque de mettre du temps. On pourra présenter cela tout en disant que le clonage d’animaux est en cours d’expérimentation ? » Dit la brune. « Hum…Une bonne nouvelle, mais oui, on pourra essayer d’en parler. » Finit-elle là-dessus.

Encore un animal dans l’incinérateur, Yui continue ses expériences de créations tout en se plongeant dans des lectures. Medyûsa est dans son laboratoire, avec des livres ouverts sur tout ce qui est lié à l’anatomie animale et aussi, humain. Elle revoit le liquide régénérateur avec une nouvelle formule pour un temps moins rapide et permettant de laisser le corps du cobaye se formait correctement. De l’autre côté, elle continue à créer des ovocytes énucléés en y plaçant de noyaux provenant de la blastula de chiens et chats de différentes races. Reproduisant le même schéma dans la manipulation génétique et cherchant à écarter certaines cellules pouvant nuire à ses cobayes et à leur évolution. Les replaçant dans les cuves avec un système respiratoire aux normes et bien d’autres câbles pouvant aider à favoriser la réussite de l’expérience. La blonde retourne dans la pièce principale sortant de la salle des cuves et s’assoit à son bureau, exténuer. « Piouf… » Soupire-t-elle avant que Yui arrive et s’assoit à ses côtés. « Alors dans combien de temps ? » Demande-t-elle à sa partenaire. « Hum…d’ici l’été, ça devrait être bon. En attendant, je vais étudier plus en profondeurs diverses hypothèses et théories sur le clonage d’être vivant, animal et humain. Autant se préparer en cas d’erreur ou pour la prochaine étape. Y aller vite, ça ne sert à rien, il ne fait pas faire les choses à moitié. » Dit Med. « Et toi ? » Demande-t-elle à la brune. « Pour le clonage de plante à partie d’in vito, c’est sans problème, contrairement à un être vivant, il n’y a pas d’organe qui se crée et prenne forme bref pour la création de plante pour des antidotes face à des maladies encore incurables, ça va me prendre trois à quatre mois. Je me dis que pour un clonage d’un enfant avec ton ADN et celui d’Hanae, ça risque de prendre vraiment du temps sauf si tu fais ça sur toi, on devrait passer d’un ou deux ans à neuf mois ? » Dit-elle. Medyûsa soupire et se calle contre Yui. « Trop risqué pour un tel projet de clonage avec deux ADN différentes, même si j’utilise l'un de mes ovules. » Dit-elle d’un air désespéré.

Là-dessus, les deux femmes font une pause dans l’une des chambres du laboratoire avant de reprendre leur boulot. Les sujets seront surveillés de très près par elle-même, cherchant des signes anormaux ou autres. En tout cas, elles seront prêtes à agir en conséquence, tout en prenant des notes chaque jour et étudier encore plus pour s’améliorer dans ce domaine. Cela allait prendre du temps, mais au moins, elles parviendront à des résultats plus concluants pour la suite.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 15:30
Échec et nouveau projet

Printemps 204, après la réunion

La réunion semble être intéressante à écouter et sa participation avait pu être utile. Elle avait pu parler de son projet de clonage, même si les résultats n’étaient pas concluants. En tout cas, le projet intéressait Funka et Hanzo, c’était déjà un bon point. De plus, Medyûsa avait pu avoir connaissance de leur projet avec la création du soldat bien obéissant et possédant des capacités liées au Yasei ou assimilateur. L’idée lui plaisait à moitié, elle n’était pas trop fan d’utiliser des êtres vivants comme marionnette ou chair à canon, mais soit, le clonage n’était pas là pour entrer non plus dans la case de la moralité. La Hebi a dû couper court à la réunion quand Yui est entrée dans la salle, lui annonçant une mauvaise nouvelle où dû ça semblait être le cas avec le ton de sa voix et son regard. Descendant en bas des quartiers de l’unité de recherche, elle se rendit dans son laboratoire. Réalisant le mot de passe et à la perfection, traversant les nombres couloirs jusqu’à atteindre la pièce principale de leur expérience. Sur le chemin, Hirose et Med sont restés silencieux, la brune n’avait pas besoin de s’exprimer bien plus sur la situation. La Yasei est loin d’être idiote, elle savait bien pourquoi son assistante est venue la voir de cette manière. Se dirigeant vers la salle des cuves, tout était vide et les sujets sur une table. La blonde soupire et prend un air désespéré. « Yui…que s’est-il passé ? Je veux ton rapport. » Demande-t-elle en gardant son calme.

« Hum…incompatibilité avec notre équipement, je crois. Je pense qu’on est allé trop vite sur notre temps. On peut avoir la connaissance, mais malheureusement, on ne dispose pas des moyens ni de la technologie adéquate. À mes yeux, ce genre d’expérience peut y arriver d’ici, dix ans ou plus. Je suis désolée, Medyûsa. C’est trop tôt comme expérience. » Réponds Yui. La blonde s’assoit sur une chaise et soupire. « Et pourtant, on a presque réussi avec le chien…c’est un désastre. Il manque plus qu’à écrire nos recherches dans un livre et en espérant que les générations futures puissent y parvenir. » Dit-elle en soupirant, posant ses mains sur son visage, en étant très déçue. « Et mon bébé…impossible… » Dit-elle désespérer. Yui s’approche de sa partenaire et s’accroupit. « Med-chan, ma sœur, ma tendre amie. Notre technologie n’est pas avancée, mais on peut utiliser nos connaissances dans l’art du chakra pour y parvenir. » Dit-elle pour la rassurer. « Je connais quelques collègues dans le pays qui nous aidera et pour ça, il va falloir utiliser l'un de tes ovules et l’ADN, le tien ou celui d’Hanae, qui sait. » Dit-elle tandis que la blonde relève la tête et la regarde d’un air perplexe. « Tu ne me donnes pas de faux espoir, j’espère ? Tu sais que je tiens énormément à ce projet et que je veux qu’il se réalise. Or, de question d’utiliser la semence d’un homme pour ça. Va falloir que tu m’expliques le tout, même si je te fais confiance. » Répondit-elle à sa camarade. Hirose prend une chaise et s’assoit en face de son amie. « On a un bâtiment scientifique dans Hi no kuni, clairement moins important que le complexe scientifique à Kumo, mais on améliore le tout, petit à petit. Là-bas, j’ai des connaissances qui pourront nous aider à développer, au moins ce projet, pour toi. » Finit-elle là-dessus.

« Hum… Loin des yeux du Teikoku, mais pas protéger de bandits. Cela dit, penses-tu vraiment y parvenir avec tes camarades ? On a échoué avec nos méthodes scientifiques et nos connaissances actuelles. Il va falloir qu’il me convainque. » Dit-elle. « Un clan de samouraï vit près du bâtiment dans un dojo, ils ne sont pas importants, mais ils font leur boulot. Et ils vont te convaincre, il va juste falloir que tu leur expliques ce que tu veux faire, parler avec eux pour différentes manières d’y parvenir en usant le chakra de différentes manières. Je pense qu’on peut y arriver en combinant nos efforts, Medyûsa. Qu’en penses-tu ? » Demande la femme. « Hum… Bon, fait ça, on va leur parler, voir ce qu’ils proposeront comme idée et tout. Et le bâtiment est sécurisé, ça n’embête pas l’Empire ça ? » Dit-elle. « Non, ils ne commettent pas de crime et le dojo est là de manière éducative. Ils sont neutres de tout conflit. » Medyûsa croise les jambes. « Bien, alors, on fera ça. » Dit-elle avant de se lever et avec l’aide de son assistante, la blonde débarrasse le laboratoire des échecs. Après avoir tout nettoyé, elle se déplace vers la pièce centrale et se met à écrire son rapport sur ce qui s’est passé. « Que va-t-on faire de ce lieu ? » Demande Yui. « Un centre de recherche médicale, on travaille aussi dans ce domaine. Je réfléchis à des projets et je te tiens au courant. » Une journée courte, mais avec cet échec, la Yasei n’avait pas trop le moral de rester plus longtemps et elle finit son rapport. Espérant que ça pourrait servir pour la future génération.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201

[Unité de recherche] Projet CADMUS [Solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UNITÉ DE RECHERCHE] Dulcis Matrem Suam — [ Solo ]
» [Unité de recherche] Projet Zoubutsushu [Solo]
» [Unité de recherche] Projet Zoubutsushu II [Solo]
» [Unité de recherche] Réunion du Projet #01
» [Unité de recherche] Réunion du Projet #02 - Yûsei

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: