Soutenez le forum !
1234
Partagez

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:26
La propulsion par mon pilier de chakra m'avait servi à gagner une bonne dizaine de mètres rapidement. La vitesse avec laquelle j'avais progressé dans l'espace et mon état de fatigue ne me permettaient pas de me réceptionner correctement, et je tombai ainsi difficilement, mes bras tentant d'amortir une chute bien pénible. Me relevant avec peine, je n'avais qu'une seule idée en tête : fuir la situation, ne plus me retourner et perdre de temps. Je ne savais pas à quel point l'explosion pouvait s'étendre, et je n'avais plus que l'envie de retourner au village pour me reposer.

Tout se chamboulait dans ma tête. L'impact de l'Homme au Chapeau était certes intéressant si l'on prenait un peu de recul sur la situation, mais actuellement il révélait plutôt de la panique et de la désorganisation. On ne savait plus qui pouvait être un allié et qui pouvait avoir rejoint l'ennemi. Il y avait fort à parier pour que ceux qui voulaient annihiler le chakra soit déjà parti auparavant, mais la peur me créait une espèce de paranoïa qui me fit douter de tout le monde. Il n'y avait plus que quatre personnes que je pouvais croire aveuglément quant à leurs positions : les quatre scelleurs.

Et avec un peu de chance, au loin, je pus apercevoir Hanae qui fuyait elle aussi, accompagnée d'une inconnue. En plus d'être une amie en qui je pouvais croire, la rouquine faisait aussi parti des scelleurs. Elle devenait ainsi une des rares personnes à qui je pouvais parler sans risquer de mourir, surtout dans l'état de santé dans lequel j'étais. Je progressais tout droit, courbant très légèrement ma trajectoire pour qu'en quelques minutes, nous puissions nous rejoindre à un point précis... assez éloigné de tout le carnage.

-"Hoy, Hanae !", tentais-je de crier aussi fort que je le pouvais.

De temps en temps, mon regard grisâtre se pencha sur sa compagne. J'essayais de deviner qui elle pouvait bien être, mais rien ne me venait. Je ne l'avais véritablement jamais vu nul part, malgré son appartenance à l'Empire. D'un côté, il fallait dire que depuis mon affiliation au Teikoku, le temps passé dans Urahi était très limité. Ma mission de rang S pour retrouver le cristal perdu avait démarré très vite après avoir quitté Kumo, et nous avions tout aussi rapidement enchaîné avec la chasse à l'Homme au Chapeau.

Il était compliqué de dessiner une joie habituelle sur mon faciès. Pourtant, j'étais on ne peut plus heureux de pouvoir retrouver une amie de confiance dans ce moment difficile. Mes vêtements étaient tout poussiéreux, et par chance, je n'avais jamais eu à encaisser une quelconque attaque. Il n'y avait que la sueur et la poussière qui entachaient mon image.

-"Je suis content de voir que tu vas bien...", commençais-je d'un petit sourire maigre. "Et content que tout ça soit fini.", dis-je en tournant brièvement le regard derrière moi.

A vrai dire, je ne savais même pas si ça marquait la fin de tous les problèmes. Mais quelque chose était sûr, dans un futur proche, ma vie ne serait pas mise en jeu. Et juste savoir ça me détendait largement.

_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] R1a8

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:36







Retrouvailles après l'enfer



Le chaos s’éloigne du duo, à mesure que les deux jeunes femmes avancent. Tout s’est déroulé tellement rapidement, que la réflexion a été courte et Hanae espère avoir fait le bon choix. De toutes façons, la mission a été échouée dès lors que ce démon est apparu, résultat d’un événement malheureux que la rubiconde n’a même pas pu apercevoir. Lorsque les mots de l’Homme au Chapeau ont résonné dans l’esprit de tous les shinobis du Yuukan, le résultat était net : le scellement de Nanabi n’était plus qu’une question de temps et de volonté, et ce Shinrin Hanzô a écopé de la pire des malédictions dans la précipitation. Quoi qu’il en soit, si la Sendai ne s’est pas préoccupée de son sort, c’est uniquement parce que d’autres ninjas étaient plus proches pour lui porter secours. Désormais, la rougeoyante n’a qu’un objectif : faire un rapport à son supérieur direct, le Capitaine de l’unité impériale. En effet, en l’absence d’un empereur, seul lui ou le porte-parole sont habilités à l’écouter, et Kaguya Kôsuke a également été dépêché sur le terrain, d’après les informations détenues par la Kazejine. Elle se tourne alors vers Medyûsa, pour regarder si cette dernière va bien :

« Comment te sens-tu, Med ? Toutes ces choses qui viennent de se passer sont… folles. Mais cela n’a fait que renforcer mon idéal de paix, de mon côté. Mes plans ressemblent à ceux de ce Tôzen, mais sans le chakra, le futur sera pire que le présent. »

Une voix l’arrête nette, alors qu’elle finit de prononcer ses mots. Malgré l’essoufflement, et la distance, elle parvient à la reconnaître. Oui, lui aussi se trouvait sur les lieux, et il semble avoir opté pour la même décision que sa cousine Sendai. Yahiko est vif, voilà un point qui rassure énormément la Lieutenante de l’Impériale. S’arrêtant tout en faisant signe à sa moitié de faire de même, elle se tourne vers l’immaculé dont l’état laisse à désirer.

« Yahiko, je suis contente de te voir… Mais ta mission a été moins facile que la mienne, on dirait. »

Si, de son côté, l’ancienne Chûnin n’a pas eu grand-chose à faire, mis à part protéger le groupe et activer le Kinjutsu, il est évident que l’ancien Jônin, pour sa part, a eu fort à faire durant cette mission périlleuse, mais l’essentiel est là, en sa présence aux côtés de son alliée fidèle. Remarquant que le membre de sa « famille » et sa dulcinée ne se sont jamais rencontrés en sa présence, elle décide de faire de brèves présentations, avant d’attaquer le sujet présent.

« Hum, Yahiko, je te présente Medyûsa, ma compagne. Medyûsa, voici Yahiko, un Sendai comme moi. Il est mon plus grand ami au sein du Teikoku. »

Enchaînant sans hésitation ni gêne, elle décide donc de débriefer après avoir fait signe aux deux de la suivre à l’abri d’un rocher, au cas où un homme de l’ennemi public numéro un, ou un Teikokujin renégat, ne vienne leur porter préjudice.

« J’aimerais que l’on parle de ce qu’il s’est passé aujourd’hui, avant de rentrer à Urahi. Nous sommes assez éloignés du champ de bataille, et nous reposer avant de prendre la route peut être intéressant… »

Elle invite donc le jeune homme à parler le premier, à moins que la Yasei n’ait des informations qu’aurait manqué Hanae.




_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:42
En route vers Urahi

La situation devenait réellement compliquée pour tout le monde, Medyûsa avait décidé de suivre Hanae, car après tout, la mission était terminée. Il fallait retrouver le fiancé qui s’avère être le Jinchuriki de Nanabi avant de le libérer. Bonus malgré leur échec de leur mission principale, le Teikoku avait pu sceller le Dieu en Shinrin Hanzo. Med le connaissait très bien, étant donné qu’elle travaillait avec lui à l’unité de recherche. Tout ce qu’elle espérait pour lui, c’est qu’il n’allait rien lui arriver en étant un hôte et surtout, si cette chose métallique ne le tue pas ainsi que les soldats autour de lui. En réalité, la Yasei n’est pas venu le voir en sachant qu’elle était trop loin pour lui être utile et qu’il n’était pas tout seul. Or, avant de partir avec la rubiconde, la Hebi avait pu voir un comportement étrange de la part du lieutenant Chôkoku. En effet, cette dernière a invoqué son animal et semblait lui donner un ordre par rapport à la kunoichi aux cheveux argentés. Difficile de savoir ce qui s’est passé, mais ça n’avait rien d’amical. La situation exigeait qu’elle parte rapidement à cause du comportement du robot et du fait qu’elle suivait les mouvements de sa supérieure la plus proche d’elle. Ayant fait plusieurs mètres en allant vite, il semblerait qu’elles avaient atteint un point de sûreté en ayant pris la direction d’Hi no Kuni. La route risque d’être longue, mais au moins, elles se seront sorties vivantes de cette mission. Maintenant, il était temps de retourner à Urahi et faire le rapport de ce qui s’était passé à d'autres lieutenants étant restés à défendre la Capitale.

Continuant à se déplacer, Hanae se me à s’adresser à Medyûsa, lui demandant si elle allait bien avant de parler de sa façon de pensée sur l’objectif de Tenzô Sakaya. Cependant, Med n’a pas eu le temps de répondre qu’une voix se fait entendre, non loin de leur position. Facile à entendre, l’individu semble connaître sa dulcinée. Le duo s’arrête sur le chemin afin d’attendre que l’inconnu se rapproche d’eux. La blonde semble un peu méfiante et même si sa petite amie le connaît, la Yasei reste sur ses gardes, au cas où. Yahiko ? Elle l’avait appelé comme ça, en tout cas, les deux discutent un peu. Ce prénom, ayant une bonne mémoire, Hanae l’avait mentionné comme un cousin avec qui elle est proche lors de leur rencard à Kumo avant la mission de Shoda et le départ de la rouquine pour Urahi. Comment oublier cette soirée et tout ce qui s’est passé ce jour-là ? Après tout, Med a fait sa première fois avec la Sendai donc ça marque beaucoup les esprits. La soldate reste muette et patiente, elle les observe attentivement. D’ailleurs, l’invocatrice des Panda se met à présenter Medyûsa à Yahiko comme sa compagne et Yahiko à Medyûsa comme un proche du même clan. « Enchantée, Yahiko. J’ai enfin l’honneur de mettre un visage sur toi. » Dit-elle avec un léger sourire. Suite à cela, Med suit Hanae jusqu’à un rocher pour se protéger et se reposer avant de reprendre la route.

Medyûsa s’adosse contre le mur et écoute ce qu’avait à dire la rousse. Hanae voulait parler de ce qui s’était passé avant de reprendre la route vers Urahi. En effet, question de se reposer avant de trajet du retour, autant se remémorer ce qui avait pu se produire à Tsume. Elle invite Yahiko à prendre la parole, mais Med voulait tout de même s’exprimer avant, même s'il n’y avait pas grand-chose à dire de son côté vu que rien ne s’était produit avant l’apparition de Nanabi. « Hum… Si je peux me permettre, autant parler de notre côté, ça ira plus vite vu que ton cousin semble avoir pas mal de chose à dire vu son état, comparer à nous. » Dit-elle en gardant un air sérieux. « On n’a rien eu de spécial comme découverte hormis ce vieillard qui fuyait la région avant l’apparition du Dieu du Ciel. Cela dit, pour en revenir à ce que tu me disais avant que Yahiko t’appelle, Hanae. Ton plan de paix ressemble à celui de ce Tôzen, certes, mais lui, il est naïf. Même sans chakra, l’Homme trouvera toujours un outil pour déséquilibrer les combats et remplira d’inégalité tout le monde. Les plus riches auront toujours du pouvoir, plus d’équipement et d’arme que les autres qui n’auront que des fourches et des pioches pour se battre. Ce type ne réglera rien en annulant le chakra, ça ne changera pas la mentalité de certaines personnes. Plus de chakra ? Panique donc création d’arme mortelle…bref, ce Tôzen est un ignorant qui croit tout régler alors qu’au final, il ne fera rien qui changera les choses hormis qu’on n’aura plus de chakra pour entre-tuer. » Dit-elle en soupirant, elle détestait ce genre d’individu qui se permet de faire tant de chaos et qu’au final, ça engendra encore plus de chaos et de destruction. Les êtres avides de pouvoir en profiteront toujours pour causer du malheur. « D’ailleurs, j’ai remarqué que Tomoe Chokôku a invoqué son animal et lui a indiqué cette jeune femme aux cheveux argentés ou blancs, ce que j’ai trouvé étrange, car la situation ne prêtait pas à faire appel à lui sauf si ça l’aide à la transporter ailleurs…mais étrangement, j’ai des doutes. » Dit-elle. « Enfin sans preuve, difficile de dire la vérité. » Finit-elle là-dessus avant de poser son regard vers l’homme. « Désolée…je me suis un peu emporté dans mes explications. »


_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:45
-"Ca va, il n'y a plus de peur que de mal. J'ai l'air de m'être plus battu que vous, mais j'ai toujours eu de quoi me défendre suffisamment bien."

Le ton de la discussion posait largement l'ambiance, qui était jusque là tendue et stressante. Peu importe ce que nous avions vécu avant le déchaînement de Nanabi, l'apparition du démon avait dû nous faire vivre des sensations relativement semblables à tous. De la panique, la peur de pouvoir mourir sans ne rien pouvoir faire, la peur de souffrir en étant tout à fait impuissant. En nous posant dans cette petite grotte, certes poussiéreuse et pas bien confortable, nous venions au moins de nous assurer une sécurité et un moment de répit.

J'appris rapidement l'identité de celle qui accompagnait la rouquine. J'appris par la même occasion qu'Hanae était en couple, chose qu'elle m'avait gardé secret jusque là. Je dévisageai quelques instants celle qui s'appelait Medyusa, en tentant de questionner ma mémoire pour savoir si j'avais au moins entendu parler de son nom. Mais si mon personnage avait quelques raisons d'être connu au sein du Yuukan, tant je faisais parti du groupe des quatre ninjas qui avait obtenu l'information de la localisation de l'Homme au Chapeau, le nom de la kunoichi ne me disait hélas rien.

-"Enchanté, Medyusa. Je suppose que vivre ensemble quelque chose d'aussi grave et marquant nous incitera à devenir de bons amis.", lui envoyais-je d'un sourire.

Après tout, si elle était la petite amie d'Hanae, je pouvais mettre ma main à couper qu'elle partageait des valeurs semblables à cette dernière. Et si nous pouvions élargir nos connaissances des ninjas souhaitant obtenir la paix d'une façon qui nous paraissait juste et équitable, nous prendrions cette occasion avec toute la bonne volonté qui se méritait.

Une fois installés, la Sendai lança une idée qui me paraissait intéressante. Débriefer de l'événement ne nous permettait pas seulement de nous échanger des informations : c'était une idée parfaite pour partager nos démons et éviter qu'ils ne nous hantent la nuit. Il y avait tant à dire, tant à penser, qu'il s'agisse du choix de l'homme au chapeau, des répercussions que cela pouvait avoir dans le monde des shinobis, de la tentative de meurtre de Chokoku Tomoe sur un des notres... Plus rien ne pouvait être comme avant.

-"Un vieillard qui fuyait... ?", commençais-je à questionner. "Je suis surpris que vous vous souveniez de lui. Pourquoi vous a t'il marqué ? Etait-ce un shinobi ?"

Quelque chose me paraissait étrange dans le début de discussion de Medyusa. Pourquoi se rappelait-elle de ce vieux monsieur ? Etait-ce parce qu'il s'agissait du seul être humain visible sur les terres de Tsume, sans compter la Coalition ? J'avais du mal à croire qu'un simple innocent se retrouverait par hasard sur le sol de la nation du plus grand ennemi du Yuukan, et j'attendais avec curiosité quelques informations supplémentaires. Malheureusement pour moi, la kunoichi continua son monologue en le poussant sur plusieurs sujets, ce qui m'amenait à vouloir recentrer un peu mes idées.

-"Il y a tant à discuter...", envoyais-je avec un sourire désolé. "Parlons après de la Lieutenante de l'Empire, et de nos avis sur les plans de l'Homme au Chapeau. Quitte à ce que vous m'ayez partagé ce que vous avez vécu, je vais vous dire ce à quoi je me suis confronté."

Au final, n'avaient-ils que discuté avec un vieillard jusqu'à l'explosion de Nanabi ? Ils étaient probablement les plus chanceux de cet événement, contrairement à ceux qui étaient au contact de Sakase Tozen ou ceux qui étaient au contact du robot.

-"Quand la mission a commencé, j'étais accompagné de Shinrin Shinpachi, Konran Tenzin et Metaru Itagami. Rapidement, nous nous rendîmes compte que nous étions poursuivi, par ce fameux... Robot, c'est ça ? En peu de temps, nous reçûmes plusieurs grosses attaques. Une titanesque déflagration avec un chakra intensément puissant, puis un coup de pied qui s'était allongé sur plusieurs dizaines de mètres et qui tourna avec une vitesse folle. Je parierai qu'il aurait pu nous tuer sur le coup... Et sans savoir pourquoi, nous étions ceux ciblés par les techniques, alors qu'un groupe de shinobi était juste à côté de lui. Comme s'il nous visait... ou un groupe aligné avec le notre ?"

Il y avait tant de questions dont je n'avais aucune réponse. Peut-être n'avais-je plus besoin de réfléchir plus longtemps à ça, d'autant plus que ce robot était maintenant mort et que son objectif n'était plus atteint.

-"Et juste après ces attaques, c'était l'apparition du Dieu du Ciel. Mon état est surtout dû à un manque de chakra, je n'ai jamais été blessé par quoi que ce soit."

Un instant de silence, dans lequel mon regard se bloqua dans le vide. Un moment qui pouvait être gênant, mais qui était inévitable dans une situation comme celle-ci. Nous avions vécu la véritable définition de la peur et du pouvoir. Nous avions vécu la peur de mourir et d'être trahit, l'obligation de faire un choix qui ne nous convenait même pas pour la survie de tous. Les calculs de l'Homme au Chapeau avaient été excellents : sauver tout le monde, c'était l'aider dans ses plans. L’œuvre d'un véritable génie.

-"Jamais blessé, hein... ?", murmurais-je à moi-même.

Les pires maux n'étaient pas les blessures physiques. C'était les blessures du cœur, celles qui pouvaient rester gravées à vie.

_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] R1a8

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:47







Retrouvailles après l'enfer



La première à prendre la parole est donc Medyûsa. Cela semble plus intéressant aux yeux d’Hanae, étant donné que les informations qu’elle va transmettre lui sont déjà partiellement, voire totalement connues. Concentrée sur le scellement, la rubiconde a sans aucun doute manqué certains éléments que la blonde aura pu voir. Finalement, la Yasei aura été les yeux de la Sendai, durant cette mission très périlleuse. Son jugement quant aux plans de l’Homme au Chapeau rejoint les pensées de la jeune femme, qui a la même idée quant au fait que, sans chakra, il n’y aura plus de ninjas, certes, mais la violence ne disparaîtra pas pour autant. L’information qui interpelle la rougeoyante concerne Tomoe. Évidemment, la sauvage n’a rien pu voir, la capture de Nanabi ayant consommé beaucoup de son chakra et monopolisé son attention. Si cela s’avère exact, alors l’Explosive devra bien entendu répondre de ses actes, mais Medyûsa a aussi bien pu être abusée par un quelconque mirage, et juger quelqu’un sur des hypothèses ne ressemble pas à Hanae.

En parallèle à cela, Yahiko confirme de son côté qu’il va bien, ce qui apaise légèrement l’esprit de la Lieutenante. Si elle a pu s’assurer que la santé de Medyûsa ne soit pas menacée, elle était bien incapable d’agir du côté de son cousin, et ce-dernier aurait très bien pu rendre l’âme sans qu’elle ne puisse même le regarder impuissante. A son tour, l’immaculé transmet bon nombre d’informations, proposant de laisser le cas de Tomoe en dernier. Ce dont il parle laisse Hanae à une réflexion intense. Tout d’abord, le vieillard inconnu. Si elle a mémorisé son visage, la Sendai est bien incapable de dire de qui il s’agit, et si tel est le cas, il n’est pas une personnalité physiquement connue du Yuukan.

« Je rejoins Medyûsa sur ce point. Nous avons croisé un homme qui semblait en savoir … beaucoup. Comme s’il se doutait que Nanabi allait être libéré ici, et maintenant. Nous avons tous été pris par surprise, et le seul à pouvoir deviner le futur, jusqu’à preuve du contraire, est l’Homme au Chapeau. »

Laissant instamment de côté les autres sujets, la rougeoyante se permet une réflexion plus poussée, ainsi que quelques suppositions.

« Nous avons pu découvrir que l’homme connu sous le nom de fiancé s’appelait Sakaze Tôsen. Or, le message que nous avons probablement tous entendu, en provenance de notre ennemi, mentionne qu’il s’appelle également ainsi. En liant ceci aux informations connues sur ses capacités, il est évident que l’Homme au Chapeau est le Fiancé, et que notre ennemi vient du futur. Cette créature étrange que tu appelles Robot, semble tout droit venue d’un autre temps, non ? Ainsi, cela peut confirmer ma pensée. Mais ce vieillard… Il semble en savoir beaucoup également. Cela ne me laisse que deux solutions : soit il est proche du chapelier, soit il est également le chapelier, d’une certaine façon. A ce stade, plus rien ne m’étonnerait. »

Une version de Tôsen venue d’un futur encore plus lointain… Il ne semblait pas craindre le quatuor de la coalition, et Hanae ne connait que deux personnes dans le Yuukan capables d’une telle assurance. Le premier est le chapelier lui-même, et le second est une femme à la chevelure rouge, actuellement présente dans les environs.

« Pardonnez mes réflexions à haute voix. Ces spéculations sont quelque peu tirées par les cheveux. Mis à part cela, j’aimerais apporter une information importante concernant la coalition. L’un des shinobis nous accompagnant, se faisant appeler « Prédicateur » et venant de Kiri semble avoir rejoint les rangs de l’Homme au Chapeau. J’en informerai l’Ombre de la Brume à notre retour. Toute trahison concernant la coalition ou ses membres me semble judicieuse à annoncer. »

Elle se tait alors, laissant le loisir aux deux concernés par le cas de la Lieutenante instable d’entamer le sujet. Ils peuvent également rebondir sur sa théorie concernant le vieillard, bien sûr.



_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:51
En route vers Urahi

Alors qu’elles partaient hors du champ de bataille où se trouvaient la plupart des soldats et autres, Medyûsa et Hanae se retrouvaient bien éloignés à présent. Cela dit, Medyûsa ne pensait pas tomber sur quelqu’un et ça ne semblait pas être n’importe qui. En effet, la Sendai le connaissait très bien et il était un ninja du Teikoku. D’abord méfiante, elle ne dit rien et observe tout simplement afin de rester sur ses gardes. Pourquoi ? Elle ne le connaissait pas et même si sa dulcinée le connaissait, ça ne changeait rien. Cela dit, sa petite amie les présente afin qu’ils puissent se connaître de nom et un peu plus. Yahiko ? En effet, sa compagne en avait parlé lors d’un rencard, après un entraînement et à présent, elle pouvait même un visage sur ceux fameux cousin. La méfiance de la Yasei n’était plus justifiée et en espérant apprendre à le connaître durant le trajet menant à Urahi no kuni. Avec leur vécu en tant que Shinobi, il espérait qu’ils pourraient devenir amis. Si Hanae lui faisait confiance et l’appréciait alors il ne devait pas être quelqu’un de mauvais. « En effet, on pourrait être amis si on apprend à mieux se connaître, Yahiko-kun. » Dit-elle avant de se diriger vers un endroit désigné par la lieutenante. Il fallait parler de ce qui s’était passé durant leur mission à Tsume surtout le fait qu’ils étaient séparés en divers groupes. Comme Hanae et Med étaient dans la même équipe, la blonde allait résumer rapidement la situation de leur côté durant cette mission et Yahiko, n’ayant pas été avec eux, il pourra leur parler de ce qu’il a pu voir.

Medyûsa se met à parler de ce qu’elle a pu avec Hanae, rencontrer ou vécu durant cette mission. À vrai dire, il n’y avait pas grand-chose à dire, car il ne s’était rien passé jusqu’à la rencontre avec un vieil homme. Et encore, il n’avait rien de suspect ni d’hostile à leur égard. Tout ce qu’il souhaitait, c’était de pouvoir fuir l’île, loin du danger. Dans un premier temps, Med avait du mal à comprendre ses motivations pour fuir, mais Tôzen devait être avec ses alliés et des combats avaient peut-être eu lieu. Forçant donc le vieillard à vouloir fuir le plus vite possible. Ce qui avait un peu collé avec le robot que Medyûsa avait pu voir avant de fuir et l’état de Yahiko. Or, l’apparition de Nanabi avait coupé court à tout développement de discussion avec lui ainsi que de pouvoir observer le tout en continuant de voyager dans Tsume. D’ailleurs, Yahi était étonné que Med se souvenait encore de lui tout en leur posant de questions. « Tout simplement, car c’est la seule personne qu’on a pu voir avant l’apparition de Nanabi et encore maintenant, j’ai encore quelques doutes sur lui, passons. » Dit-elle avant de reprendre son monologue avant d’en finir et de laisser le Sendai racontait ce qu’il a vécu durant cette mission.

Yahiko met de côté Tomoe et les propos de l’Homme au chapeau de côté avant de commencer à parler de sa mission. Il faisait équipe avec Konran Tenzin, Metaru Itagami et Shinrin Shinpachi. Il semblerait qu’ils avaient été attaqués par le fameux robot avant que l’être mécanique ou androïde s’en prend à d’autres groupes en les attaquant avec de puissantes attaques capables de tuer en un coup. Ils n’ont pas eu la vie facile comparée à elles. Il semblait interrogatif sur les agissements du robot à l’encontre des équipes de la coalition qu’il attaquait. Ce que Medyûsa pouvait comprendre et encore plus si elle avait été présente, mais ayant été absente à ce moment-là, elle ne pourrait pas l’aider en répondant à sa question. Bref, il a vécu un affrontement avant l’apparition de Nanabi et sa réserve de chakra avait déjà subi avant la venue du Dieu. Était-ce voulu ? Difficile de le savoir à présent. À présent, c’était au tour d’Hanae de prendre la parole. Sa dulcinée la rejoint à propos du vieil homme tout en le soupçonnant d’avoir quelques idées précises sur ce qu’il allait arriver. Détenait-il des informations malgré ce qu’il voulait dire ? En tout cas, impossible de le savoir avec l’apparition de Nanabi et son attaque de zone incroyable. D’ailleurs, la blonde n’avait plus revu cet inconnu.

Hanae se met à parler de Tozen Sakaya enfin des deux, émettant que l’Homme au Chapeau est la version plus âgée que le Fiancé donc il viendrait du futur tout comme le robot. Là-dessus, Medyûsa ne peut pas la contredire, car le métal et cette technologie n’existent pas à leur époque. Et là-dessus, la blonde en sait quelque chose avec ses échecs sur le clonage, à cause d’une technologie peut avancer. À la suite de cela, sa petite amie hypothétise sur le vieillard avec son lien suspect avec le chapelier ou qu’il l’est lui-même. Cela dit, il est difficile de se prononcer sur ce cas-là. Avec aucune preuve, il était difficile d’en tirer quoi ce soit surtout que personne ne le connaissait, même pas le Kaguya qui a décidé de rejoindre l’Homme au Chapeau après son discours. « Hum… C’est aussi la preuve que l’hôte d’un Dieu ne meurt pas quand le démon en sort sauf s’il possède des capacités de survie incroyable. » Dit-elle. « D’ailleurs, le robot, de ce que j’ai pu voir, on ne possède pas la technologie pour en construire, même Kumo avec sa fonderie et ses connaissances scientifiques des chercheurs du complexe n'est pas à ce niveau-là. Je doute que son métal soit un minerai qu’on utilise actuellement. Mais, je ne peux pas trop m’avancer sur le fait que je ne l’ai pas étudié de mon côté. À voir si Hanzô parvient à l’obtenir en le capturant, s’il est toujours vivant. » Finit-elle là-dessus faisant signe à Hanae de reprendre la parole. La rousse allait tout simplement informer le Mizukage de la trahison du Kaguya qui était avec eux et en fera autant avec ceux dont elle aura entendu leur envie de rejoindre les rangs de Tôzen.

« Bien maintenant qu’on a discuté de cela, j’aimerais connaître l’avis de Yahiko sur le discours de l’Homme au Chapeau dont maintenant, on va l’appeler Sakaya Tôzen. Avant cela, je reviens sur le point de signaler les traitres qu’Hanae a proposés. Pour le moment, j’aimerais mettre Chokôku Tomoe dans la réserve, ce que je veux dire, c’est que je l’ai vu invoquer un varan et ce dernier se dirigeait vers une femme aux cheveux blancs dont je ne connais pas le nom. La fille semblait un peu perdue dans ses pensées, sans doute sous le choc. Aucune idée si elle a demandé à son varan de l’escorter loin ou de la tuer, mais de mon point de vue, l’animal ne semblait pas trop amical. Malheureusement, je n’ai pas de preuve pour la trainer en justice. Cependant, si elle a demandé à son varan d’attaquer cette alliée, c’est un crime de guerre et sans aucune raison ainsi qu’une trahison envers la Coalition et on n’a nullement besoin de cela à l’heure actuelle. Je ne sais pas si tu as pu voir quelque chose, Yahiko, mais si oui, n’hésites pas à nous en parler. » Dit-elle d’un air sérieux avant de repenser au vieillard. « Pour l’inconnu, difficile d’émettre ce type d’hypothèse, Hanae. Cependant, je te rejoins sur le fait qu’il avait l’air louche et qu’il fuyait la zone où est apparu Nanabi. Si on le recroise un jour, on devra l'interroger plus sérieusement. » Finit-elle là-dessus.



_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 0:59
-"Haha, c'est bien trop pour ma petite tête...", murmurais-je une nouvelle fois à moi-même.

Trop d'informations qui sortaient de l'ordinaire. Sakaze Tosen était le jeune fiancé et l'homme au chapeau à la fois ? C'était quelle genre de situation, ça ? Je savais que l'homme au chapeau avait le pouvoir de manipuler le temps, mais est-ce que jouer avec quelque chose d'aussi essentiel que l'horloge était dangereux ? Suffisamment pour qu'on en vienne à une situation où des éléments du futur puissent débarquer dans notre présent, et suffisamment pour que la véritable identité de Sakaze Tosen se retrouve dans notre présent avec son lui du futur... ou son lui du passé ?

Je ne savais plus, je ne savais rien. Tout s'entremêlait dans ma tête tant la logique des choses était déchirée. Avec tout ce qu'il nous avait dit, entre ses différents échecs pour sauver sa dulcinée, le fait qu'il y avait deux lui-même, le choix qu'il nous avait imposé et toutes les problématiques que ça soulevait, je n'arrivais plus à avoir les idées claires.

-"Encore un autre vieillard louche, qui connaîtrait les pouvoirs de Tosen... ? Ah...", soupirais-je avant de reprendre d'une voix qui n'avait rien de certaine. "Je ne sais pas, ça peut être aussi un espion qui le surveillait, quelqu'un qui travaillait avec lui sans connaître toutes ses ambitions... Y'a trop de possibilité, je n'arrive pas à y voir clair."

Ce vieillard dont ils me parlaient n'était certainement pas quelqu'un d'innocent. Après tout, nous n'avions croisé strictement personne et je serais on ne peut plus surpris d'apprendre qu'il n'avait rien à voir avec tout ça. Malheureusement, je ne pouvais pas m'avancer plus que ça concernant son cas, et je préférais écouter cette fois Medyusa qui me sonda concernant mon avis sur la situation. C'était légitime, à leur place, j'aurai tout intérêt à être certain des intentions de toutes mes connaissances, afin de savoir sur qui je pouvais me reposer.

Pour ce qui était des sujets sur le Robot et le Prédicateur, je ne savais vraiment que dire. L'avenir nous en dirait sûrement plus, déjà en sachant si Shinrin Hanzo avait survécu, mais aussi en voyant toutes les pertes de chacun des villages. Pour chacune des disparitions, il y avait bien deux possibilités : soit ils étaient morts, soit ils avaient rejoint notre ennemi. Le tendance qu'Hanae et moi avions à ne pas tuer allait être fortement mise à l'épreuve... si nous voulions protéger le chakra et toutes les valeurs qu'il portait avec lui, nous allions devoir nous battre à mort.

-"J'ai simplement continué le scellement de cet énorme insecte pour éviter que nous ayions à subir la colère de l'Homme au Chapeau et du démon en même temps. Je crois que nous serions tous morts à l'heure actuelle, si nous avions laissé faire ça..." Je pris un tout premier instant de pause qui me permis de réfléchir à la suite de mon petit argument, et je continuai sans plus attendre. "Je n'ai pas rejoint Sakaze Tosen parce que je suis persuadé que les humains se battront de toutes manières, avec ou sans chakra. J'aime la manière avec laquelle le chakra peut donner espoir aux plus faibles. Sans ça, je n'aurai jamais pu participer à défendre ce qui m'était cher... Et je ne me sentirai plus autant en confiance lorsque je voudrais défendre ce qui me sera cher."

Après tout, en retombant à l'état de simple humain, je pourrai mourir d'une simple arme. D'un simple coup perdu, sans pouvoir me défendre, sans pouvoir le réaliser. Chacun des humains serait confronté à ce genre de risque, mais je ne me sentirai plus capable de pouvoir sauver quelqu'un seul, quand l'occasion se présenterait. Tosen avait souffert à cause de cette substance bleutée, mais j'étais persuadée qu'il voyait tout noir. Le bonheur ne dépendait que de la manière avec laquelle on regardait la moitié du verre. 

-"Concernant Chokoku Tomoe, j'ai n'ai pas pu tout voir. La fille en question était Byakuren Yume, la princesse d'Iwa. Je l'ai vu à genoux, abattue. Plus tard, j'ai v-"

Mon regard perdu dans le ciel à la recherche de mes mots tomba sur quelque chose qui n'était pas anodin. Un volatile que je ne connaissais que trop bien : il m'avait sauvé la vie lors de notre mission à Wasure. Et ce n'était pas n'importe quel volatile... il s'agissait bien du Paon de la princesse.

-"Elle est là... !" Malgré mon manque d'énergie et la fatigue dans mes membres, je me levai en vitesse. Une lueur d'espoir jaillit dans mes yeux, je réalisais que j'allais peut-être pouvoir sauver mon amie. "Là haut, sur le Paon ! On va la sauver, pour sauver le Teikoku de la Coalition !"

Je n'avais que très peu de chakra, peu de choses pour pouvoir la rattraper. Alors comment pouvais-je communiquer avec son invocation... Une seule technique, peu riche en chakra et très maniable, pouvait me permettre d'agir vite. En regardant le Paon, effectuant très peu de mudras, je créai une illusion dans laquelle un clone de moi apparut sur sa tête emplumée. J'avais peu de mots afin de lui éviter des efforts supplémentaire, je devais faire court et concis.

-"Sendai Yahiko, nous avons fait une mission ensemble à Wasure dans laquelle la Princesse m'a sauvé la vie. A six heures, dans la grotte, je suis avec deux de mes camarades. Nous ne vous voulons aucun mal, nous pouvons peut-être la sauver !... Sauf si vous savez déjà où se trouvent de vrais ninjas médecins expérimentés."

Je ne devais pas jouer avec la vie de la Princesse. Si le Paon savait exactement où il devait la porter, qu'il le fasse. Mais s'il n'avait pas de plan, pas de sortie de secours, pas d'idée où emmener sa protégée... Hanae, Medyusa et moi serions là.

Pour la survie de mon amie, pour sauver l'image de l'Empire dans la Coalition... et pour sauver ma propre image.

_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] R1a8

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 21:00

Retrouvailles après l'enfer

- …

Qu'y avait-il à dire, lorsque son esprit s’amenuise petit à petit. Que pouvaient bien raconter ce corps brisé qui n'avait presque plus rien d'humain ? Écrasée par le poids du monde, de ses mœurs, de sa rancœur, te voilà diminuée, réduite à l'état de chair humaine, voletant au dessus d'un monde que tu ne comprenais plus.

Endormie, peut-être pour toujours, ton corps est porté, voire emprisonné sous les serres de Yozora. Son vol en disant long sur la panique et la rage qui le dévoraient ; des plumes battant avec tellement de force qu'elles s'épuisait pour au final ne gagner ni en vitesse, ni en coordination. Sa danse était chaotique, perdue ; il n'avait nulle idée d'un endroit ou se réfugier, nulle solution pour garantir son dernier lien avec le monde réel ; toi.

Si tu disparaissais de ce monde ; il en serait de même pour lui. Alors, ce cercle vicieux, oppressant, lui faisait compter les secondes comme si elles pouvaient être les dernières. Au monde ou ton cœur s'arrêterait, il retournerait dans les limbes de ce monde isolé, ignoré de tous. Incapable de voler, incapable d'être libre, incapable de vivre.

La vision d'une illusion, assez soudaine, le repoussa de moitié. Il avait stoppé sa course et élevé ses ailes si haut dans le ciel qu'elles en paraissait menaçantes. Tout dans son comportement semblait vouloir dire « Arrière humain », et traduisait sa méfiance exponentielle et incontrôlable. Il avait bien reconnu le visage de celui qui avait partagé une quête importante au pays damné qu'était Wasure, mais la situation le rendait irascible, colérique.

- Ne vous approchez pas !

Une cause à la clef ; celle qui était à l'origine de ces maux, était venue sous le même étendard que la silhouette qui se disait vouloir te sauver. Une confiance brisée était source de bien des erreurs ; la sienne était de croire que sous ces mots doux se cachait un vice bien plus obscur qu'escompté.

- Vous les humains ne savez que vous trahir les uns les autres ; ce n'est pas le chakra qu'il faudrait vous retirer, mais bien votre conscience propre.

Dans son regard ambré, la colère avait terni toute forme de brillance, et vous oppressait d'un jugement de circonstance ; Il ne vous pensait pas dignes, il vous trouvait même dangereux. L'angoisse lui faisait perdre la notion des choses, le sens des mots, la justesse d'esprit, et il se condamnait peut-être lui même à disparaître à tes côtés, en confondant aide et menace.


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 11:09







Retrouvailles après l'Enfer



Yahiko et Medyûsa reviennent, tour à tour, sur les sujets déjà abordés, tels que le vieil homme inconnu ou encore l’apparition subite de Nanabi. Le lien entre l’Homme au Chapeau et le Fiancé a été une surprise pour tous, mais la vie a réservé des choses bien plus choquantes à Hanae qui semble être la seule ici à ne pas se laisser atteindre par tant d’événements pourtant illogiques et incohérents. Il faut dire que sa jeunesse a connu deux phases bien particulières, qui ont l’une comme l’autre forgé un caractère fort et plutôt unique à la rubiconde. La première partie a été sa vie en compagnie des Yasei, qui lui a permis de découvrir nombre des pays du continent, et une façon de vivre en nomade qui tranche avec la sédentarité de la plupart des personnes qu’elle connait. L’autre partie de sa vie lui a appris à ne croire qu’en elle-même, et à se méfier de tout ou presque. Elle ne souhaite bien sûr à personne d’apprendre la vie de telle sorte…

Si tout ce qu’elle a vécu aujourd’hui ne l’a qu’à peine atteinte, ce dont parlent son cousin et sa bien-aimée ensuite lui fait plisser les yeux. « Tomoe… ? » pense-t-elle alors. Il est vrai que le duo avait mentionné son nom, mais de son côté, la rougeoyante n’a rien vu des événements dont ils parlent. Loin d’elle l’idée d’en douter une seule seconde, les personnes en sa présence étant les seules de confiance absolue dans son entourage direct, mais la jeune femme n’en revient pas. Sa rencontre avec celle connue sous le titre d’Explosive lui a fait découvrir une personne certes assez crue, mais qui semblait posséder des buts et qui avançait dans cette direction. Si son passé est ce qu’il est, la brune n’avait pas paru aussi violente que ce que l’on dit d’elle. Une bien belle erreur de la part de celle qui se refuse à faire confiance aveuglément. Avant que Yahiko ne puisse donner son avis sur la question, il semble interrompu par un volatile se trouvant dans les airs – plutôt logique.

« J’espère qu’elle est toujours en vie… »

Hanae ne connaît pas cette princesse d’Iwa, mais ce village ne lui est pas inconnu. Son amie d’enfance, et l’une des personnes les plus proches d’elle, se trouve là-bas. Il est hors de question que des tensions naissent entre l’Empire et la Roche, pour cette raison, au moins. Bien entendu, toute guerre est bonne à éviter, et toute vie bonne à sauver – la plupart du temps.

« Medyûsa, sauras-tu l’aider, si elle est toujours en vie ? J’ignore la nature de ses blessures, mais il faut au moins la stabiliser jusqu’à son retour à Iwa… Là-bas, il y a une Eiseinin de génie qui saura lui sauver la vie sans aucun doute. »

Si rien de grave ne lui est arrivé, également. Un mauvais pressentiment parcourt la flamboyante : et si il était arrivé quelque chose à Aimi, pendant qu’eux affrontaient Nanabi ? Qui sait quel genre de surprise l’ennemi public numéro un a pu réserver aux autres membres de la coalition.

« Il faut s’assurer qu’elle soit vivante, et qu’elle arrive à Iwa en l’étant toujours. Aussi… il ne faut pas mentir sur les raisons de son état. Je peux informer Kiri de ces détails, si vous pensez que c'est nécessaire, en même temps que je leur parlerai de leur déserteur. J'y connais quelqu'un dont je suis proche, qui pourra remonter toutes ces informations en haut lieu, et je pense que mentir ne nous apportera rien de bon, et dire la vérité montrera notre sincérité quant au fait que nous n’avons rien à voir avec la décision prise par notre… ancienne Lieutenante. »

L’hésitation est normale, mais désormais, cette trahison est ce qu’elle est et Tomoe ne peut pas espérer un retour à Urahi en étant acclamée.




_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 13:58
Training

Medyûsa était en compagnie de Yahiko et Hanae, le trio discutait de leur aventure ou mésaventure à Tsume où il avait une mission précise : Retrouver le Fiancé. Alors que le couple semblait avoir eu une exploration de Tsume tranquille jusqu’à Nanabi, l’immaculé avait dû affronter un robot et ça aurait pu lui coûter la vie. Enfin, au final, ils s’en étaient sorti en vie en ayant décidé de quitter la zone. La mission était un échec avec le fait que l’HaC a capturé sa version plus jeune devant tout le monde et laissant Nanabi à leur disposition pour le sceller. Or, avant de partir, Med avait pu voir quelque chose qui l’avait rendu perplexe. Le trio avait pas mal discuté entre eux et tout en se mettant en sécurité contre un rocher. Ils étaient en train de discuter jusqu’à ce que Yahiko aperçût quelque chose dans le ciel. La blonde ne s’attendait pas à ce qu’il y ait quelqu’un dans la zone. Est-ce un ennemi ? Il fallait se préparer à combattre. Pour le moment, la kunoichi reste sur ses gardes et attend ce que Yahiko donne le bon signal. Il crie en indiquant qu’elle était là ? Qui ça ? La princesse Iwajin ? Yume Byakuren ? Là-dessus, la soldate avait un peu du mal à comprendre. Un paon et une fille dans ses serres, en tout cas, l’homme était motivé à la sauver et ça pouvait se comprendre. Med reste au côté de sa dulcinée, regardant le ciel. Hanae espérait que Yume soit encore en vie, la blonde croise les bras en regardant ce qui se passe. « Je l’espère aussi. » Dit-elle en reconnaissant l’invocation et Yume, les ayant aperçus au loin dans la zone de scellement.

En tout cas, Yahiko semble prendre les choses en main avec le Paon géant de la Princesse d’Iwa. En regardant bien, il semblerait que l’animal ne semble pas faire confiance à l’homme. En même temps, sa maîtresse s’est fait attaquer par quelqu’un et au vu de sa réaction, il semblait que ce soit un humain. Pourquoi ? Il semble assez agité et ça se voyait dans sa façon de voler et son comportement défensif avec le clone illusoire de Yahiko. Ce dernier a dû voir quelque chose et il fallait l’interroger, en plus de soigner sa maîtresse. La blonde laissera les deux Sendai s’en chargeaient. Hanae s’adresse à la Hebi, lui demandant si elle sera apte à aider l’Iwajine si elle est encore vivante. Car ne connaissant pas le degré de ses blessures, il fallait tout de moins la stabilité pour la soigner et la ramener vers Iwa, car là-bas, la rousse connaissait un médecin bien doué. « Hum…Bien sûr, je pourrais stabiliser son état, même si je dois forcer sur mon chakra pour y parvenir. Cela dit, tout dépend de la nature de ses blessures, mais pour ça, il faudrait que le Paon nous laisse l’approcher pour la soigner sinon je ne pourrais pas lui venir en aide si elle respire encore. » Répondit-elle à sa petite amie. La blonde écoute la suite de la prise de parole de sa compagne, sur le fait d’être transparent sur ce qui s’est passé avec Yume et de son côté, elle ira tenir informé Kiri. Là-bas, il semblerait que la rubiconde ait des contacts, c’était intéressant à savoir. Medyûsa pense qu’elle devra aller à Iwa avec la princesse, qu’elle survit ou non. Si elle est vivante et stable, Med pourrait surveiller son état de santé jusqu’au village de la Roche. En tout cas, il y avait des choses à faire avant de retourner à Urahi.

« En effet, mentir ne servira à rien et au pire, s’ils ont des moyens de découvrir qu’on ment à ce sujet, on risque d’avoir des soucis et que le véritable coupable soit libre. En espérant qu’Iwa sera fait la différence entre ses alliés et ennemis au sein du Teikoku. » Dit-elle, car l’un d’eux devra accompagner Yume vers Iwa ou au pire, l’amener à Urahi. Medyûsa dispose d’un laboratoire difficile d’accès pour les étrangers donc Yume sera en sécurité. Cela dit, pour l’instant, il fallait surtout la soigner avant de penser à la suite. La Yasei croise les bras et se demande comment s’en sort Yahiko avec le volatile. « Hanae, gardons ça de côté pour l’instant, en attendant, il faut la sauver en la soignant. Il faut que Yahiko parvienne à convaincre l’oiseau à nous faire confiance pour qu’on la soigne. » Dit-elle tout en observant la scène. Maintenant, il faut aller plus vite sinon il sera trop tard sauf si c’est déjà le cas.




_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 16:04
Mon véritable moi regardait la scène avec appréhension et compassion. L'aura que dégageait le Paon de la Princesse n'avait rien de rassurant, et bien que cela était parfaitement justifié, je ne pouvais m'empêcher de craindre. Laisser mourir la Byakuren, ce n'était pas seulement laisser périr une amie. C'était laisser tomber une occasion de reconstruire les liens entre le Teikoku et Iwa, et les événements passés ne venaient que rappeler les véritables motivations de l'Empire. Un mobile égoïste, ne prenant aucunement en compte les besoins des autres villages et leur état de santé. Ils prônaient la paix ? C'était probablement les premiers à la combattre.

Alors je me rappelais de mon comportement à l'époque, lâche et tout aussi égoïste. Je fermais les yeux sur ce qui ne me convenait pas, je ne faisais que suivre les vents qui pensaient apporter les paix. Il était hors de question que je prenne une quelconque initiative, une quelconque responsabilité, la paix devait être construite par un autre et approuvée par mes soins, comme si j'étais en position de juger quoi que ce soit. Une belle position d'enfant gâté, attendant simplement que tout lui convienne sous peine d'imposer de silencieux caprices.

Le même regard qui regardait tristement le Paon se transformait petit à petit en un regard déterminé. La haine qui m'habitait n'était dirigée contre nulle autre personne que moi-même. Comment pouvais-je juger ceux qui se trompaient, alors que je n'osais même pas essayer ? L'occasion était parfaite, maintenant que j'avais des alliés sur lesquels je pouvais compter. Hanae... maintenant Medyusa... en défendant la paix, nous devions préparer la guerre.

Dans un hors sujet le plus complet, sans que la conversation n'ai été abordée, je pris un instant de silence pour me l'approprier.

-"Medyusa, Hanae. L'occasion est parfaite, à notre retour à Urahi... prenons le contrôle de l'Empire."

Inspiré par la haine envers moi-même, par la déception envers les autres et par le manque de confiance envers tous les ninjas de l'Empire qui pouvaient très bien entretenir le même patriotisme que Tomoe, je me décidai à prendre les devants. La machination se fit toute seule dans mon esprit. Je ne voulais pas que nous soyons les trois seuls à lutter pour la paix entre les shinobis... je comptais faire de mon mieux pour que les trois autres puissances m'accompagnent. Avec le soutien de Kiri, Iwa et Kumo, peu importe qui pouvait se dresser contre nous. Nous les éclaterions.

Je ne devais pas perdre de temps, je devais réfléchir vite. Il me fallait trouver une solution pour que le sauvetage de Yume soit optimal, tout en réglant nos soucis politiques concernant son état de santé. Je me tournai vers Medyusa, la discussion d'Hanae et elle m'ayant fortement inspiré dans mes choix. La Sendai avait eu une formidable idée, et savoir que sa petite-amie pouvait maintenir l'inconsciente en vie semblait être une porte de sortie parfaite.

-"J'ai une mission risquée pour toi, Medyusa. Je te prie de l'accepter..."

Je ne pouvais qu'espérer au fond de moi qu'elle veuille bien me porter secours. Le risque de cette mission était bien que nous envoyions un ninja seul dans un territoire qui pouvait devenir hostile, surtout s'il apprenait que le Teikoku était responsable de l'état de leur kunoichi. Je comptais parier sur deux choses importantes : l'image que j'avais pu me construire grâce à la mission précédant notre arrivée à Tsume, et le fait que Medyusa avait tenté de maintenir en vie Yume jusqu'à son village.

-"Je vais essayer de faire rapide. J'aimerai que tu escortes Yume sur son Paon jusqu'à Iwa, en la tenant en vie jusque là bas. Nous avons la chance qu'il s'agisse du village le plus proche de nous. Ensuite, j'aimerai qu'en plus de la livrer à l'hôpital, tu te rendes auprès de leur Tsuchikage. Il faudrait que tu lui expliques la situation de Yume, et que tu lui dises que Sendai Yahiko compte non seulement expulser le responsable du Teikoku, mais aussi de la Coalition. J'aimerai ainsi que tu fasses en sorte qu'Iwa me soutienne politiquement dans mon accès au statut d'Empereur. Dis leur que si ce n'est pas moi qui accède au pouvoir, il y a de grandes chances pour que ce soit quelqu'un d'aussi patriote que la responsable de l'état de Yume. Insiste sur l'importance pour la Coalition d'avoir un maximum d'alliés pour cette guerre contre l'Homme au Chapeau... Ce n'est pas qu'un objectif égoïste."

Plus, il m'en fallait encore plus. Je devais essayer d'imaginer tous les doutes qu'ils pourraient avoir vis à vis de moi. Hélas, je ne pouvais m'y rendre moi-même comme je craignais fortement la situation à Urahi, mais je pouvais toujours essayer d'anticiper leurs quelques interrogations.

-"S'ils te demandent pourquoi moi, j'aimerai que tu leur dises que j'ai déjà sauvé Kumo, j'ai aidé à récupérer le cristal de l'Homme au Chapeau en sauvant mes camarades, et j'ai maintenant participé à sauver Yume. S'ils demandent pourquoi je ne suis pas venu en personne, répond leur que ma présence à Urahi est obligatoire pour éviter une autre ascension au pouvoir. N'hésite pas à leur demander s'ils ont besoin d'aide, si le Teikoku est en mesure de pouvoir les aider. Et s'ils se demandent pourquoi les Hi-jin accepteraient d'aider un autre village, dis leur que la menace d'une attaque pèserait sur leur conscience, aussi... mon but est de faire changer cette mentalité, peu importe les manipulations à effectuer."

C'en était quasiment terminé. Moi qui voulait faire vite, j'étais bien loin du compte. Pourtant, il y avait tellement d'informations que je devais obligatoirement faire passer pour préparer cette mission à bien.

-"S'ils acceptent ce soutien politique, qu'ils envoient une lettre aux autorités actuelles de l'Empire. J'y serais pour la réceptionner. Enfin, quand tu seras là bas, envoie une lettre que tu écriras en mon nom et que tu enverras au Mizukage ainsi qu'au Raikage. Hanae, quel est le déserteur que tu comptes rapporter à Kiri ? Ce sera l'occasion de partager cette information. Comme pour Iwa, prend le temps nécessaire pour leur donner toutes les raisons de me supporter. Et s'ils sont pour, qu'ils nous envoient une lettre pour approuver cette ascension. Je ne compte pas devenir Empereur par la force... je compte l'être par la solidarité."

En regardant au dessus de moi, le regard se perdant dans l'immensité du ciel mais surtout sur cette silhouette flottante qui avait maintenant cessé toute progression, je finalisais mon monologue à mes deux compagnons.

-"Je suis désolé de te demander tout ça, surtout que nous nous connaissons depuis très peu. C'est risqué et égoïste... mais je crois que c'est essentiel pour la paix. Ne perdons pas plus de temps, fonçons vers le Paon."

Les incitant à se lever pour se diriger vers le volatile afin de rejoindre Yume aussi vite que possible, je me permis une dernière phrase à ma lointaine cousine, qui allait pouvoir servir d'entremetteur sur une information essentielle.

-"Hanae, j'aimerai que tu demandes confirmation au Paon qu'il s'agit bien de Chokoku Tomoe, qui a attaqué Byakuren Yume. Nous aurions l'air fin de prendre en grippe un innocent... Ah, et je préfère que tu n'ailles pas avec Medyusa, malgré les risques que cela comporte. Je vais avoir besoin de toi au village."

En courant, nous nous rapprochâmes lentement de la position de l'emplumé. Il ne me restait plus qu'une seule chose à faire...

_____________________

Le clone illusoire qui était débout sur la tête de l'oiseau géant gardait un visage de marbre. Il y avait de la compassion et beaucoup de tristesse, tant tout s'était emmêlé d'un seul coup. Mais il comprenait, il comprenait que l'invocation n'accepte pas de l'aide des humains. Aussi, ses critiques étaient totalement fondées... malgré ça, son désespoir ne percerait pas sa détermination.

-"Je t'envoie deux kunoichis. La première aux cheveux rouges ne fera que te demander qui a causé l'état de la Princesse avant de revenir vers mon original. La kunoichi du scellement ou la seule autre disponible à ce moment là ? La deuxième vous accompagnera sur ton dos, Yume et toi, afin de prodiguer les soins nécessaires à faire tenir la princesse jusqu'à Iwa..."

Ma silhouette essayait du mieux qu'elle pouvait d'imaginer l'état d'esprit du Paon. Après tout, elle l'avait presque ignorée dans sa peine pour se recentrer vers l'essentiel. Je détestais l'idée d'ignorer la souffrance de quelqu'un, mais lorsqu'il y avait une vie en jeu, il valait mieux agir que discuter.

-"Ne crois pas pouvoir t'en sortir, mon ami. Celle aux cheveux rouge est aussi puissante que moi, et tu sais très bien que tu as perdu à partir du moment où nous sommes entrés en contact avec toi."

Un message qui en tant normal s'apparentait à une menace, à un message qui visait à apporter le désespoir. Le moment parfait pour annoncer la nuance qui illustrait bien mon état d'esprit.

-"Si tu ne veux pas croire ce que je dis, je le comprends. Mais je te demanderai d'accepter nos gestes... tu es essentiel pour que Yume arrive aussi rapidement que possible à Iwa. Je t'en supplie."

Le sort en était jeté, le volatile était maintenant une pièce décisive dans la survie de celle qu'il voulait protéger. De manière paradoxale, s'il s'y opposait, il devenait un complice du meurtrier.

_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] R1a8

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Lun 26 Oct 2020 - 20:42

Retrouvailles après l'enfer


La frénésie de la douleur s'échappe en de violents coups d'ailes dans un ciel calamiteux. La colère d'un héritier céleste s'affichait dans toute sa gestuelle, un corps immense, bestial, qui se voulait aussi menaçant qu'il le pouvait.

Mais dans sa détresse, il en oublait l'essentiel ; te voir sauve.

L'illusion du shinobi se confie une dernière fois avant de disparaître : annonçant que deux autres personnes voleraient bientôt à ses côtés. Ils avaient un ninja médecin dans leurs rangs, et cette nouvelle fit pencher le cœur de l'ailé vers une tempérance nouvelle. Sa colère s'amenuise mais la méfiance demeure. Au moindre faux mouvement, à la moindre menace, il éjecterait ces moustiques vers un sol friand de chair fraîche.

- Je vous écraserai en un rien de temps si vous montrez ne serait-ce qu'un semblant de mauvais geste.

Il n'avait que faire des menaces prodiguées par le shinobi de Wasure. Puissants ou non ; d'eux tous, il était le roi. Un roi dont l'aisance ailée le rendait bien plus agile et à même de disparaître vers paradis nuageux.

- Elle reste où elle est.

Yozora témoigne sans aucun tact de sa décision ; Tu ne voyagerait point sur son dos, loin de son regard. Il te garderait emprisonnée dans ses serres, prêt à réagir en cas de besoin. Si la kunoichi voulait s'atteler à la tache, elle devrait faire une croix sur la croisière de luxe dans le plumage soyeux du paon. Il lui tendrait seulement une patte quasi rocailleuse, à laquelle elle devrait s'accrocher jusqu'au bout de votre périple.

- Nous allons au plus proche

Il sous entendait ainsi qu'il était prêt à remettre en question le choix de la destination. Qu'importe la ville, qu'importe les habitants, le plus réactif serait nécessaire afin de repousser les nébuleuses s'approchant dangereusement de tes rêves.

Ses ailes battent de plus belle, sous les conseils des ninjas, et transpercent les cieux comme s'il devait les combattre. Une course contre la montre avait commencé ; et la quête d'une rédemption aussi.



_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 17:54







Retrouvailles avant la guerre



Les informations données par Yahiko et Medyûsa – même si elles sont à prendre avec des pincettes – décontenances Hanae. S’il est avéré que Tomoe est responsable de cet acte, alors cela change beaucoup de choses à ses yeux, vis-à-vis de l’Empire et de ses piliers. Car, oui, les Lieutenants en sont tous, et celle qui était autrefois Capitaine l’est probablement encore plus que les autres. La discussion est interrompue par la vision d’un volatile, dans son milieu naturel à savoir l’espace aérien, que le Sendai à la chevelure immaculée semble connaître. Un coup du sort ou un don du ciel ? La rubiconde l’ignore, mais peut-être que des réponses concrètes seront données, et cela permettra à la sauvage de remettre ses idées en ordre.

Les directives du cousin de la flamboyante sont plutôt claires, et le voir prendre ainsi la direction des opérations surprend légèrement la jeune femme, qui ne voit cela dit aucune objection à ce qu’il propose. De toutes façons, elle allait écrire une lettre aux autorités Kirijines concernant le Prédicateur, pour faire preuve de bonne foi et entrer dans le jeu de la diplomatie qu’elle espère utiliser pour son but final. Ne connaissant rien du dirigeant de la Brume, évidemment, elle ignore si cela aura un quelconque effet.

« Nous ignorons son nom exact, mais d’après ses capacités, il doit faire partie de l’un des clans majeurs de Kiri, les Kaguya. La seule information qu’il nous a donnée est un pseudonyme : Prédicateur. Peut-être que cela parlera à ses supérieurs, peut-être pas. »

Les ambitions de Yahiko sont étonnantes, mais cela ne dérange guère Hanae qui n’a pas pour but de devenir impératrice. Du moins pas si une autre personne digne, à ses yeux, se présente. Il y a tout un tas de personnes qui ne lui conviendraient pas à la tête du Teikoku, mais son cousin n’en fait pas partie.

« Je te soutiendrai dans tes ambitions, tant que cela va dans le sens de la paix bien entendu. »

La famille avant tout n’est pas vraiment une façon de penser de la Kazejine, s’il dévie de sa trajectoire initiale, le garçon à la chevelure d’ange pourrait bien perdre une alliée chère et fidèle, mais aussi puissante. Alors que le paon semble accepter de poser patte à terre, Hanae écoute, puis se tourne vers sa moitié.

« Fais attention à toi, comme dans tout village, il y a sans doute des personnes mal intentionnées à Iwa. Pour ce qui est de soigner cette Yume, essaie de trouver une dénommée Chiwa Aimi dans les plus brefs délais. Elle sera peut-être la plus à même de sauver sa compatriote, mais aussi de t’aider à t’approcher de Toph pour parlementer. »

Si elle aurait préféré y aller elle-même, la Sendai sait se rendre à l’évidence quand il le faut : elle n’est pas capable de soigner la jeune femme, et sa présence est plus que nécessaire à Urahi. Il pourrait y avoir un conflit, là-bas, et même si Yahiko est très fort, nul ne sait combien d’opposants il aura, si toutefois il y en a. Une chose est certaine, cela dit : à deux, ils peuvent faire face aux prétendants au trône… Ne jamais sous-estimer les Sendai.

Après avoir pris sa dulcinée dans ses bras, la rubiconde se tourne dans une autre direction, laissant le groupe partir vers Tsuchi. Yahiko n’est plus visible, elle le retrouvera en chemin probablement, ou directement au pays du feu. Le retour ne sera pas de tout repos.




_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Ven 30 Oct 2020 - 9:26
Aide médicale

Croisant les bras, Medyûsa attendait patiemment que Yahiko ait terminé de parler avec le paon pour savoir ce qu’ils allaient faire. En tout cas, en regardant l’animal, il ne semblait pas trop faire confiance à l’Homme. Peut-être quelque chose à faire avec le fait que sa maîtresse soit dans cet état ou autre chose. Cela dit, la blonde est loin d’être stupide et de ne pas être capable de faire des déductions pour devenir ce qui a bien pu se passer. Cependant, elle n’a aucune preuve n'y témoigne solide pour confirmer ses pensées. La Yasei n’avait pas que ça dans la tête, en effet, actuellement, elle avait surtout hâte qu’on l'autorise à prodiguer des soins à Yume. La pauvre fille semble être dans un triste état et il fallait se dépêcher. Le Sendai n’avait pas le temps de jouer les détectifs donc autant lui poser des questions, après que Med s’est assurée de la santé ou plutôt de la survie de l’Iwajine. D’ailleurs, il semble de retour parmi le trio et il profite du silence pour avouer son envie d’être Empereur. Étrange déclaration dans de telle circonstance, mais soit, pourquoi pas. « Si tu es réellement déterminé et motivé à aller jusqu’au bout alors pourquoi pas. Hanae te soutient et elle ne l’aurait pas fait si elle ne te faisait pas confiance. En soi, je te soutiens, mais attention à ne pas faire d’écart, je t’aurais à l’œil, Sendai Yahiko. Cela dit, ne crois pas que ça sera facile d’obtenir ce poste et pour le post-élection si tu le deviens. Tu es Kumojin et on va dire que les Hijins ne vont pas tous être ok si tu es à la tête de l’Empire donc prépares-toi à sentir leur mécontentement ainsi que ceux des prétendants au trône. » Dit-elle. En effet, le peuple Hijins n’a pas oublié les crimes Kumojins et Iwajins sur leur terre, il y a trois ans. De plus, Yamanaka Rei a bien renforcé la haine des Hijins contre les villages Shinobi surtout Kumo. Ce n’est pas pour rien qu’il a été soutenu pour annexer Kaminari. En espérant qu’entre-temps, l’immaculé n’oubliera pas ce détail.

Apparemment, Yahiko a une mission pour Medyûsa, cela intrigue la blonde. Il a été certains mis en avant pour devenir Lieutenant, mais tout de même, c’était étonnant. Hanae ne semble rien dire par rapport à cela. « Hum… Je t’écoute et fait vite. » Dit-elle par rapport à Yume. Yahiko se met à lui parler de la mission qu’elle devra réaliser par la suite. Une mission plutôt simple comme ramener Yume à Iwa avec l’aide du paon, mais rien n’est simple. L’état actuel de la Iwajine est encore inconnu, mais ça peut être grave. De plus, convaincre le Tsuchikage enfin, à dernière nouvelle, il n’y avait plus depuis un moment. Peut-être qu’il y a eu des élections entre-temps et que la nouvelle ne s’est pas répandue jusqu’à l’empire ? Cela dit, ça fait un petit moment que la Yasei n’a plus fait attention à la politique se trouvant à l’extérieur d'Hi no kuni. Enfin soit, ce dernier voulait que Med le vende pour obtenir le soutien d’Iwa dans son ascension au pouvoir. En effet, ce dernier ne voulait pas devenir Empereur par la force, mais par la solidarité. Une bonne idée, mais en espérant qu’il ne se fasse pas trop d’espoir, non plus. Écrire une lettre au Mizukage et Raikage par la suite ? Pourquoi pas, mais venant d’elle par rapport à Kumo, ça risque d’être tendu. Si le Raikage est Uzumaki Sazuka, il y a des chances que se soit ignoré ou une occasion pour se venger, à voir. Peut-être que quelqu’un a pris sa place. « Bien, cela dit, pour Kumo, j’ai peu d’espoir, mais autant tenter le tout pour le tout. Et une dernière chose, c’est admirable de vouloir changer les mentalités ou la manière d’élire un Empereur. Cependant, ne soit pas naïf que tout le monde puisse accepter cela. Reste prudent, le Teikoku n’est pas un village Shinobi où Urahi a été construit autour du clan majeur ou mineur, de plus, n’oublie pas le passé de ce pays. » Dit-elle avant qu’Hanae lui demande d’être prudente, après avoir parlé du Kirijin en question. Pour sauver Yume, la rousse lui demande de trouver une certaine Chiwa Aimi, il semblerait que ce soit la fameuse amie dont elle parlait avant. Toph ? Inconnu, mais cela dit, Med ne connaît pas trop ce qui se passe dans les autres villages. « Bien, je ferai attention, mon amour. Et j’irai vers cette Aimi et en espérant qu’elle m’aide pour rencontrer ce Toph. » Finit-elle sur ce sujet.

Medyûsa profite des bras de sa compagne, un câlin, un tendre câlin, profitant de ce moment pour se rassurer. La blonde embrasse tendrement Hanae, sur ses tendres lèvres et lui sourit. « Dès que je reviens, j’aimerais te parler d’un sujet important. Rien de grave, ne t’en fait pas. Je t’aime, mon amour. » Dit-elle avant d’aller vers le paon qui ne souhaitait pas la présence de la rousse. Le volatile ne semble pas à l’aise ni confiant envers la présence de la Yasei. Ce que la blonde comprend tout à fait. « Bien, mon cher. Je comprends votre réticence et votre manque de confiance envers nous. Cependant, je suis l’unique espoir pour que votre maîtresse et amie puisse survivre jusqu’à Iwa. Je n’ai rien contre vous, au contraire, moi et mes amis ici présents, cherchons la paix dans ce monde et si vous jugez mon comportement suspect alors je vous autorise à me tuer. Après tout, je ne suis pas de taille face à vous, mon cher Paon. » Dit-elle en faisant une légère révérence respectueuse. « Avant de commencer, j’aimerais savoir qui a mis Byakuren Yume dans cet état, s’il vous plaît. C’est important ainsi je pourrais signaler l’accident à votre Tsuchikage enfin s’il y en a un ou à un haut gradé. De plus, ça m’aiderait à connaître la façon dont elle a été blessée pour prodiguer les soins adéquats ou connaître un peu l’ampleur de ses blessures et la manière dont je pourrais la stabiliser tout le long du voyage. » Demande-t-elle à l’invocation avant de monter dans les serres de l’oiseau géant et s’approcher de manière amicale vers la Shinobi de la roche. D’un mûdra, elle joint les mains au-dessus du corps de Yume. Une sphère blanc bleuté apparaît et analyse le corps de la princesse. « Attendez avant de décoller, je vous prie. » Dit-elle en se concentrant. « Multiples lacérations, perte de sang assez importante… Il va falloir que tu retournes à Iwa, c’est le plus proche de Tsume et c’est le village caché de ta maîtresse. » Dit-elle avant d’exécuter des mûdras. « Je vais tenter de stabiliser son état, mais il ne va pas falloir trainer sur le chemin. » Dit-elle lorsqu’une sphère verte apparaît et se met à soigner lentement l’Iwajine. Medyûsa décide d’y appliquer plus de chakra et de concentration, tout en manipulant prudemment son chakra. « Ce ne sera pas assez pour la soigner complètement, mais ça pourra la stabiliser jusqu’à Iwa et laisser quelqu’un de plus expérimenté s’occuper d’elle. » Dit-elle tout en maintenant le soin. « Allons-y, go Iwa. » Demande-t-elle à Yozora.

Résumé:
 



_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 13:20
Je n'avais plus rien en mon pouvoir. Mon clone illusoire écoutait avec attention les derniers mots du dit Paon qui ne se laissait pas impressionner par ce qui pouvait être des menaces, et c'était compréhensible. J'étais persuadé qu'il n'avait pas de quoi résister à deux ninjas de la trempe d'Hanae et moi, mais il devait avoir une certaine fierté à préserver. Aussi, il devait savoir que quelque part, il avait la liberté de disparaître à tout moment et de transmettre des informations peu élogieuses à notre sujet, si tenté est qu'Hanae et moi nous permettions de prendre un peu trop de libertés.

Heureusement pour nous comme pour l'état de santé de la Princesse, il n'en était rien. Au final, je voulais que ma menace permettre de faire comprendre à l'invocation que la priorité était la survie de cette dernière. Et bien qu'il ai réagi avec beaucoup d'amertume et de rancoeur, il semblait s'être fait à l'idée : la santé de sa protégée devenait essentiel. Alors proche de sa position, mon clone illusoire disparut et Medyusa ainsi qu'Hanae se mirent à leur position. Entre informations données, déclarations d'au revoir et espoirs de retrouvailles, ma lointaine cousine et moi pouvions enfin nous mettre en route.

-"Nous pouvons vous laisser tranquille. Je suis content que tu te méfies de moi, Medyusa. En juste retour, j'aimerai te dire que si par hasard j'ai vent d'une trahison de ton égard envers la Princesse Yume, je m'occuperai personnellement de ton cas. Même s'il faudra passer outre ma meilleure amie pour accéder à notre combat."

Evidemment, c'était avec un signe approbateur de tête que je m'adressais à elle. Elle n'était pas dupe, elle m'avait d'ailleurs incité à ne pas l'être par rapport au Teikoku, et elle comprenait sûrement autant que moi le sérieux de la situation. Pour autant, si elle accomplissait son devoir sans erreur, nous avions de quoi devenir de très bons associés. C'était une espèce de marché de confiance que nous venions de créer : si je tâchais de tenter de prendre le gouvernement de l'Empire avec toutes les bonnes intentions qui se méritaient, elle se devait d'accomplir sa mission afin de m'assurer autant de soutien que possible, que ce soit en envoyant les lettres ou en sauvant la Byakuren.

-"Messire Paon, je vous laisse me tenir au courant si jamais il est arrivé une quelconque misère à la Princesse. Je tiens à la garder en vie, que ce soit par amitié comme par intérêt pour la paix entre l'Empire et Iwa."

Je saluai une dernière fois le paon, Yume ainsi que Medyusa en leur souhaitant un bon courage sincère, et tandis que nous reprenions notre route et que nous nous éloignions des deux nouveaux voyageurs vers Iwa, je me tournai une ultime fois vers ma cousine.

-"Je compte sur toi, Hanae. Tu as ma pleine confiance et je me fierai sérieusement à tes avis. Si tu estimes que je sors de mon chemin de paix et qu'il n'est plus possible de m'y ramener, tu seras la mieux placée pour m'éliminer."

Une sombre promesse pour un sombre avenir, il fallait se rendre à l'évidence. Tout chemin pouvait être couvert d'embûches et de travers, mais à partir du moment où je n'étais pas seul, je sentais que je pouvais tenir la route.

_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] R1a8

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 19:59

Retrouvailles après l'enfer


Une simple révérence avait suffi à balayer la colère froide du volatile, dont les mouvements devenaient de ce fait plus organisés. La jeune médecin envoyée par l’illusoire s’était gracieusement présentée, et son langage faisait honneur au rang du Céleste ; ce qui amoindrissait aussi son jugement. Un vouvoiement cordial, le retour d’un respect dénué de prétention ou de menaces. La jeune femme avait trouvé l’approche idéale pour calmer l’héritier d’un peuple élevé dans la grâce.

Elle comme Yahiko cherchaient à vérifier l’origine de tes maux ; mais l’ailé n’avait pas encore décidé de confier toute son histoire à des personnes… dont l’identité politique était la même que celle des principaux suspects.

Le cou de Yozora s’élève comme pour juger d’une hauteur infinie ; Il était de ceux dont le regard défiait avec froideur.

- Tout s’est passé très vite, et notre attention était portée sur le démon qui hantait les cieux.. Mais une chose est sûre…

Cette fois-ci, il menaçait, de toute sa hauteur, rien que par le ton de ses mots

- Les seuls alliés à avoir partagé nos pas sur ces terres damnées…. Etaient des envoyés de votre pays.

Son courroux était inéluctable. Il vous jetait dans une fosse commune ; comparant vos silhouettes à des rescapés braisés. A ses yeux, vous étiez de la même patrie, représentiez la même menace, la même illusion. Ceux qui se cachaient derrière la glorieuse ambition de protéger les plus faibles ; venaient d’achever la plus vulnérable des créatures.

Toi.

Et ta fragilité ; et tes défauts. Et tes rêves qui s’envolent ; tes cauchemars aussi.

- Alors vous avez plutôt intérêt à régler VOTRE problème si vous ne voulez pas que la souveraineté et un pays tout entier apprenne quel genre de visage se cache derrière les belles paroles des Impériaux.

Yozora ne pouvait pas faire plus clair. Il se mettait aussi en danger, mais il savait qu’il représentait un poids énorme et décisif quant aux relations futures entre deux pays différents. Une princesse déchue de moins n’attristerait probablement pas grand monde. Le Souverain n’aurait pas son mot à dire. Mais un Père n’aurait pas la même clémence.

Sans plus tarder, le Paon force sur ses ailes et file au travers des vents tantôt cléments, tantôt adverses, afin de se frayer un chemin vers les terres rocailleuses et grisées de Tsuchi.


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Empty
Mer 4 Nov 2020 - 9:32
Training

Se méfier de Yahiko ? Pas totalement, après tout, Hanae lui faisait confiance, mais Med préfère garder un œil sur lui. Ce dernier semblait satisfait qu’il se méfie de lui et d’ailleurs, il mettait en garde la blonde si elle devait mettre en danger la vie de Yume. La Yasei affiche juste un simple sourire en guise de réponse au blond. Aussitôt fait, elle rejoint le Paon en lui faisant la révérence et tout en lui parlant avec des plus grands respects. La ninja-médecin est quelqu’un de respectueux et elle s’est se montrer poli quand il le faut. De plus, ce n’était pas le réel moment pour titiller l’invocation, il était déjà sur les nerfs. Après tout, il y avait de quoi le comprendre au vu de l’état de la kunoichi Iwajine. La soldate aurait été craintive et menaçante si quelqu’un avait gravement blessé Hanae, du coup, elle le comprenait. Pour le moment, il n’était pas question de poser une tonne de question encore une fois à l’oiseau, il fallait s’occuper de la Princesse. Medyûsa était capable de parler en même temps qu’elle soignait ou du moins, tenter de soigner et de stabiliser l’état de la blanchâtre. D’ailleurs, elle s’était quand même permise de lui poser la question afin de connaître un peu plus la raison de se blesser. Selon le Paon, c’étaient des soldats du Teikoku qui en serait l’origine vu qu’ils n'étaient entourés que d’eux tout le long du périple à Tsume. Les soupçons de Med étaient plutôt favorables par rapport à Chokoku Tomoe, mais si c’était vraiment elle, pourquoi avoir attaqué Yume avec son varan ? Il n’y avait aucune raison de le faire surtout avec un démon juste en face. Mais soit, il y avait plus important à l’état actuel et la blonde se mit à user de techniques d’Iroujutsu.

« Hum… Je vois. On s’occupera de ce détail plus tard, maître Paon. Pour le moment, je garde en tête ce que vous m’avez dit, car j’ai ma petite idée de l’individu en question. Les soins que j’apporte à Dame Byakuren ne suffiront pas à la soigner totalement, mais ça pourrait la stabiliser jusqu’à Iwa surtout si on fait vite. » Dit-elle. Yahiko s’était permis de s’adresser au Paon de l’Iwajine pendant que la blonde maintient son Iroujutsu. La kunoichi suit un peu leur conversation, mais préfère rester concentrer à fond sur l’intervention médicale qu’elle effectue sur Yume. Cela dit, la voix du volatile est forte pour bien se faire entendre et il n’avait pas tort dans ces propos. Il fallait régler ce souci assez rapidement pour éviter toute représaille surtout si la victime est la fille d’un daimyo. Une guerre entre le Teikoku et Iwa n’était pas bon signe ni intéressant par rapport à l’ennemi qui menace tout le Yuukan. La Yasei n’est qu’une soldate, elle n’a pas trop son mot à dire, mais soit, elle a un message à faire passer pour les Kage. Or, elle pense surtout à maintenir en vie sa patiente. D’un coup, l’oiseau se met à battre des ailes afin de s’envoler vers Tsuchi no Kuni. Un dernier regard vers Hanae, elles vont encore être séparées pendant un temps et en espérant que tout ira bien pour sa dulcinée durant son absence. Et pour Yahiko, en espérant que son plan fonctionne. À présent, direction Tsuchi no kuni pour se rendre à Iwa. Le chemin risque d’être un peu long, même si le pays est juste à côté et que Yume survive durant le trajet.




_________________
Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201

Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Tsume no Kuni, Pays des Griffes
Sauter vers: