Soutenez le forum !
1234
Partagez

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 13:43
A quand remontait-elle, la dernière fois que j'avais invité quelqu'un au restaurant de mon village ? En plongeant dans mes songes, je pouvais me souvenir des deux seules fois où j'avais osé payer un repas à quelqu'un sous couvert d'une discussion plus ou moins importante. Pour la première, il s'agissait de ma toute première élève avec laquelle nous partagions la passion du poing et du combat. L'occasion était parfaite pour débriefer avec elle de ses problèmes ou encore de ses perspectives d'avenir, tout comme nous nous reposions après un effort physique.

Pour ce qui était du deuxième restaurant, il avait été plus étrange, dans une ambiance différente. Il n'était pas vraiment prévu, engendré par un contact digne des films romantiques les plus clichés, entre deux personnes qui n'étaient pas vraiment faite pour s'entendre. Si Yamiko avait plus une personnalité discrète et peu bavarde, la mienne était assez timide et réservée. Ce repas avait notamment été marqué par des sentiments que j'avais étrangement développé, sans que je ne puisse les expliquer. Heureusement pour moi, ils s'étaient résorbés sans que personne ne soit au courant, ce qui m'épargnait quelques histoires.

-"Content que tu ai accepté mon invitation, Ayuu", commençais-je calmement, avec tout la bonne humeur qui m'animait.

Pour ce troisième événement, j'avais prévu quelque chose d'un peu différent. Loin d'un simple entraînement personnel, loin d'une quelconque rencontre hasardeuse dans laquelle je me sentais redevable, il était là question de préparer un futur encore incertain.

M'asseyant à ma table, sa chaise était face à la mienne dans une ambiance qui ressortait fortement à un tête à tête amoureux, mais la réalité était en faite tout autre. Peut-être devais-je clarifier ça pour être certain qu'elle n'interprète pas mal mes intentions.

-"Mmh, ce rendez-vous n'a rien d'un rendez-vous galant, si tu te demandais. J'avais une petite discussion à mener avec toi."

Le Teikoku et son avenir, notre situation à moi comme à elle. De Sensei à élève, mais peut-être que nos objectifs divergeaient vers deux chemins opposés.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 22:37
POUR CHAQUE RESTAURANT, UNE DISCUSSION FONDAMENTALE. ~ ♫

L’absence de Yahiko m’avait beaucoup affecté, il faut dire que mon quotidien avait été des plus solitaires. La plupart des soldats étant partis sur le front, les amis que je m’étais fait au sein de l’Empire avaient suivi. Je n’avais pas assez d’expérience pour les rejoindre ni même le courage dont avait fait preuve Akira. La peur de représenter un frein aux yeux de mes frères et sœurs d’armes m’avait empêché d’oser, je m’étais abstenue de tout.

En ce jour, Yahiko m’avait demandé de le rejoindre pour manger au restaurant. Je n’étais pas du genre à me faire prier surtout si c’était pour profiter d’un bon repas aux frais de mon mentor. J’étais impatiente de le retrouver pour pouvoir en apprendre plus sur ce qu’il s’était passé. J’ignorais tellement de choses sur le déroulé de la bataille qui avait opposé le monde ninja à l’homme au chapeau. La curiosité qui m’habitait se devait d’être étanchée par les histoires d’aventure de mes camarades. J’espérais ne pas apprendre la mort de l’un d'eux, mais cette peur ne pouvait pas être adoucie à l’idée que de nombreuses personnes de tous horizon avaient perdu la vie. s’était passé. J’ignorais tellement de choses sur le déroulement de la bataille qui avait opposé le monde ninja à l’homme au chapeau. La curiosité qui m’habitait se devait d’être étanchée par les histoires d’aventure de mes camarades. J’espérais ne pas apprendre la mort de l’un deux, mais cette peur ne pouvait pas être adoucie à l’idée que de nombreuses personnes de tout horizon avaient perdu la vie.

J’avais donc rejoint mon mentor et ami au lieu indiqué. J’avais rapidement pu repérer Yahiko qui affichait son sourire habituel. Il semblait rassuré par ma venue, soulignant même être content de ma présence.

Ayuu, souriante – Je n’aurais manqué ça pour rien au monde ! Ruth est resté au domaine pour se reposer, il faudra que je lui raconte tes exploits !

À la suite de ses retrouvailles nous avions pris place pour nous attabler, je m’étais assise en face de mon interlocuteur. L’ambiance m’inspirait celle d’une rencontre familiale, il faut dire que je n’avais pas connu ça depuis un moment. Le domaine Inuzuka m’était assez austère et je croisais que très rarement mes parents. Mes pensées furent chassées rapidement par l’intervention du platine. Il voulait clarifier la situation qui n’avait rien d’un rendez vous galant. L’entendre énoncer une évidence m’avait fait lâcher un gloussement.

Ayuu, avec un rire étouffé – Ne t’en fais pas Yahi, je te vois plus comme un grand frère qu’un potentiel amant, nul besoin de s’en inquiéter ! Je t’écoute, j’veux tout savoir sur l’homme au chapeau, les bijus, … Hm. J’espère que ça ne te dérange pas, tu n’as pas vécu l’enfer là-bas ?

J’étais quelque peu pressée de découvrir les aventures qu’avait pu vivre Yahiko, savoir ce qu’il pensait de tout ça. Son avis était important à mes yeux, je voulais savoir ce qu’il s’était passé.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 10:18
L'enfer ? A quoi cela ressemblait, l'enfer ? J'avais toujours eu tendance à m'imaginer devoir vivre des situations toujours plus désastreuses. Des moments où les pertes seraient infinies, où la vie nous imposerait des peines plus affreuses que la mort elle-même. Des handicaps grave, une perte innombrable d'être chers... ou la victoire de ceux que l'on combattait. De manière amusante, qu'il s'agisse de Minoru, de moi ou d'Ayuu, même sans concertation, nous nous étions tous mis d'accord : même si ce qu'il s'était passé à Tsume n'avait finalement rien de très traumatisant, ça n'en restait pas moins l'Enfer. L'éveil du dieu insecte, la rencontre avec le plus grand antagoniste du Yuukan, le combat intense contre l'humanoïde étrange... ça ressemblait pas mal à un paysage que personne ne voulait admirer.

Cela dit, la mission à Wasure ressemblait quant à elle bien plus à l'Enfer. Il n'y avait rien de rassurant, qu'il s'agisse de tous les assimilateurs qui rodaient comme de nombreuses faucheuses qui n'attendaient qu'à voir une cible pour l'abattre, les montagnes de squelettes qui s'empilaient dans des bâtiments maintenant abandonnés, ou les piles de cadavres couchées les unes sur les autres sur leur lit de flammes. Après avoir vécu ça, plus rien ne pouvait plus m'angoisser ou me traumatiser. Et le pire dans tout ça était probablement de devoir se faire à l'idée que la vie continuait, qu'il fallait faire avec malgré tout, même si de nombreux innocents devaient souffrir.

Alors mon visage face à l'Inuzuka ne se décomposait pas, au contraire. Il arrivait à rester presque de marbre, comme si c'était une fatalité et que l'on ne pouvait rien y faire. La qualité de mes nuits était hautement impactée, mais j'arrivais à passer outre dans mon quotidien. De toutes façons, à l'heure actuelle, il y avait sûrement bien plus important à penser que de se remémorer de souvenirs douloureux et plus très constructifs.

-"Je peux tout te raconter, si tu veux. Mais je me demandais d'abord, avez-vous entendu vous aussi le message de l'Homme au Chapeau ? Tu sais, le long monologue dans lequel il raconte ses plans et ses objectifs."

C'était le point de base de toute discussion. Au delà de tout ce qui s'était produit, je voulais être certain de savoir ce qu'elle voulait faire. Ma prochaine question allait décider si Ayuu allait rester une camarade à mes yeux, ou si je pouvais d'ors et déjà la considérer comme un ennemi. Devais-je penser à l'éliminer, elle aussi ? Ces pensées sombres passèrent dans mon esprit, une âme en perdition qui était torturée entre la voie du bien et celle du mal alors que celle du bien incitait pourtant à faire le mal. Comme tous les shinobis, toutes les horreurs que je pouvais m'apprêter à commettre étaient imposées par les choix et les nombreuses victoires de Sakaze Tosen. Devenir un démon pour retrouver le Paradis.

-"Si oui, je me demandais ce que tu pensais de tout ça. Ne crois pas que ton avis ne compte pas parce que tu n'es qu'une nouvelle dans le monde des ninjas, dans ce genre de situations... chacun est libre de croire en ce qui lui semble bon."

Ma peur de l'échec et ma crainte des autres me faisaient m'imaginer que j'allais devoir éliminer chaque personne qui ne défendait pas le chakra. Pourtant, face à un proche, peut-être devais-je trouver le recul pour analyser la situation avec plus de justesse, afin d'éviter de devenir un des plus grands meurtriers de la Coalition. Telle était subjectivement une voie vers la sagesse.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 11:19
J’étais surprise de ne pas voir Yahiko afficher une mine troublée par les évènements, je ne pouvais pas en conclure qu’il en était indifférent, mais je le pensais bien plus sensible. Cet affrontement l’avait peut-être profondément touché jusqu’à le changer, je ne pouvais pas en déduire grand-chose sous de simples apparences. Il était prêt à me raconter son récit des faits, mais il voulait sans doute préalablement s’assurer de connaître mon opinion sur la question. J’avais effectivement entendu les paroles de l’homme au chapeau, mais même si son idéal semblait immaculé il n’en restait pas moins qu’un rêve fugace et éphémère. Il était impossible d’arrêter la guerre, le chakra donnait même la possibilité aux plus faibles de se défendre. Les armes métalliques prendraient la relève jusqu’à en utiliser les poudres. L’avidité de l’homme ne réside pas dans le chakra, mais dans son être intrinsèque. On ne pouvait ni prévoir le futur, ni imaginer la possibilité d’un monde meilleur. J’étais plutôt partisane de réduire les inégalités du système déjà présent en assurant la défense de nos civils, de nos familles, de nos pairs.

Ayuu, perplexe – Oui, j’ai entendu. Je pense qu’on l’a tous entendus, c’était comme connecté dans nos têtes. Je ne sais pas Yahiko, je pense que son combat ne justifie pas nos morts et n’apportera rien de plus à ce monde. Je ne suis pas tant attachée au chakra si l’abandonner permettrait de régler tout le malheur du monde, mais je pense que son utopie ne réglera pas les conflits de notre espèce. Il arrive même que des civils sans pouvoir chakratique s’entretuent. Je pense que ce déclin entrainerait une course à l’armement, perfectionnent même les armes scientifiques qui sait. Il y aurait du progrès du côté militaire, mais la création d’outils repose sur des ressources. Les inégalités seront ailleurs, creusant des écarts encore plus grands entre les riches et les pauvres. Le chakra n’a pas pu sauver mon clan quand le précédent seigneur avait ordonné notre élimination, alors à quoi nous attendre avec des armes ? La population aurait le droit d’être armé et de se défendre ? Il y a trop de paramètres à prendre en compte et ça dépasse très largement mes capacités d'analyse. Je ne sais pas Yahiko, présentement je ne trouve pas que ce soit une bonne idée.

Je m’étais un peu égarée dans mon cheminement de pensée, il faut dire que c’était encore assez flou pour moi. Je ne pouvais pas deviner ce qu’il allait se produire plus tard, ni même envisager l’idéal que nous proposait l’homme au chapeau. En vérité, je comptais sur mon mentor pour m’apporter des réponses. Un serveur était venu nous apporter les cartes de menu pour que nous puisons choisir nos plats. Je n'étais pas une habituée, il m'était difficile de jauger ce qu'il était bon de prendre. Alors, en pointant du doigt la carte je demandais à Yahiko de me conseiller.

Ayuu, hésitante – Tu me recommandes quoi ? J'imagine que tu es déjà venu, non ?

Je ne voulais pas me prendre une réponse me disant de choisir toute seule, cette histoire m'avait un peu retourné l'estomac alors je voulais manger quelque chose de bon. La nourriture pouvait calmer bien des maux - comme en engendrer d'autres.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Mar 27 Oct 2020 - 10:56
Mon visage paraissait paralysé devant le léger monologue d'Ayuu, et je me surprenais à sourire de temps en temps en réalisant la folie de ce qui nous entourait. Elle voyait les choses d'une manière semblable à la mienne, et ça me rassurait quelque part. Hanae, Medyusa et moi n'étions donc pas les seuls à imaginer les humains incapables d'être en paix sans chakra... et si Ayuu était de ceux qui défendaient le chakra, il y avait fort à parier que d'autres personnes au sein de l'Empire étaient eux aussi effrayés à l'idée que la dite énergie nous soit retirée.

Le plus amusant était probablement de réaliser que le combat de l'Homme au Chapeau pouvait être complètement vain. Cette idée ramenait au fait qu'il avait beau être le ninja le plus fort de l'humanité... il pouvait être un perdant. Même en ayant accompli ce plan, il pouvait avoir tout perdu. Accomplir tant d'efforts, dans un plan qui paraissait si réfléchi et dans lequel il avait mit tant de moyens... tout réduit à néant, par l'animosité de l'être humain et sa tendance à vouloir tout contrôler, tout dompter. Au final, il ne nous restait plus qu'une seule solution : agir maintenant pour changer les mentalités, avec ou sans chakra.

-"Je ne sais pas mieux que toi. En fait, personne ne doit savoir, ce n'est pas dans notre métier de pouvoir élucider ce genre de problématique. Chacun a sa propre solution, je suppose."

Alors que nous restait-il ? Notre détermination, notre volonté, et notre capacité à mettre en place un plan intelligent qui soit efficace. Sans même savoir si nous possédions la bonne solution, sans même savoir si ce que nous projetions de faire était bien plus sage que ce que l'Homme au Chapeau voulait faire. Même si j'étais tenté par l'idée que modifier l'éducation était bien plus intéressant que modifier notre capacité à effectuer des techniques.

-"Ma solution est assez semblable à la tienne. Je ne crois pas que retirer le chakra soit véritablement la solution. A t'il songé à ce qu'il fallait faire après ? A la situation de crise, qui pourrait engendrer une course à la nation qui s'arme le plus vite, pour prendre le pouvoir plus vite sur une autre ? Qui sait ce que l'Empire pourrait faire dans ce genre de cas, haha..."

Un rire qui se perdait dans le vide, et qui rappelait une nouvelle fois la tristesse du contexte. Après tout, il fallait nous faire à l'idée que nous étions au Teikoku, dans un Empire qui prônait la conquête et quelque part exactement les mêmes comportements dont je me plaignais plus tôt. Si nous n'étions capable de le changer, il ne nous resterait plus qu'à partir avec l'espoir de trouver des gens qui nous comprendraient. Peut-être les autres nations ?

Entre temps, je me permis de pointer du doigt le plat du jour, que je recommandais fortement. Il s'agissait d'un plat qui paraissait simple, avec une viande et des féculents assez connus et basiques, mais dont la préparation faisait toute la différence. Je n'étais pas venu ici de nombreuses fois, mais pour les quelques tentatives... c'était toujours un agréable succès.

-"Avant de tout te raconter, je voulais te poser une question. Avec deux camarades ninjas, nous partageons le même avis : nous voulons sauver le chakra, et plus généralement répandre notre idéal de paix. Je ne sais pas de quoi est fait le futur, mais si nous n'accédons pas au pouvoir ici, si nous ne trouvons pas la mort dans notre lutte pour la paix, et si l'Empire fait des choix très douteux... Accepteras-tu de fuir avec nous ?"

Des mots durs, dans un contexte dur. Nous n'avions plus le choix, nous ne pouvions plus fuir. Si l'ennemi de l'humanité se révélait être dans notre camp, il fallait prendre les précautions nécessaires. Le Feu avait un passif tel que nous pouvions fortement redouter sa volonté à maintenir son envie de conquête.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Sam 31 Oct 2020 - 23:51
Yahiko semblait autant désemparé que moi pour ce qui était du jugement à apposer sur l’idéologie de l’homme au chapeau. On était tout simplement pas préparé à cette problématique et il n’y avait pas de solution miracle. Chacun devait avoir son idée sur la question sans en avoir les certitudes nécessaires pour pouvoir faire un choix, la nouveauté engendre des doutes et les doutes l’inaction. J’écoutais mon mentor apporter des précisions à ce qu’il venait de dire, il s’inquiétait sur ce que pouvait devenir l’Empire et ce qu’il était capable de faire pour obtenir la puissance nécessaire pour se relever. Je ne pouvais que comprendre ce sentiment, dans l’état actuel des choses… l’Empire ne serait pas des plus sages pour ce qui serait d’aider ses alliés à pallier le manque de chakra. La course à l’armement serait un sujet de discorde pouvant entrainer des guerres bien plus sanglantes que les précédentes. La situation serait critique, exigeant à chacun de s’adapter à un nouveau monde et de renoncer aux concepts de l’ancien. Il était impossible de contenter tout le monde, qu’importe le choix. Le plus simple était de faire évoluer la paix dans l’état actuel de ce monde, la coalition était cet espoir.

Je n’avais pas trouvé de quoi répondre n’ayant rien à ajouter sur ce qu’il avait dit. J’avais simplement partagé son rire nerveux, comme pour témoigner d’un inconfort. Du doigt il m’avait recommandé le menu du jour. C’était assez simpliste comme choix, mais je ne pouvais que lui faire confiance. Le restaurant n’était qu’une excuse pour discuter après tout, la nourriture ne servirait qu’à agrémenter le moment. J’indiquais donc mon choix au serveur, voulant gouter pressamment aux plats que proposait le restaurant. La commande était rapidement expédiée en cuisine pour pouvoir reprendre notre discussion.

Yahiko avait une tonalité plus solennelle rendant l’ambiance plus sérieuse. Il avait une question importante à me poser, ma réponse influencerait surement le déroulement des prochaines minutes. Il semblait être 3 ninjas à vouloir prôner la paix tout en préservant le chakra. Il avait enchainé avec des hypothèses avant de me proposer de fuir avec eux si elles étaient avérées. J’étais assez surprise par la proposition de mon camarade, j’avais une grande estime pour cet homme et ses idéaux, mais je n’aurais pas imaginé une telle situation. Il faut dire que les récents évènements liés à l’homme au chapeau en avaient bouleversé plus d’un. Je partageais cet idéal de paix, ne voulant pas voir verser du sang inutilement. Je ne me sentais présentement pas à ma place au sein du Teikoku et n’avait rien de la mentalité hijine comme on l’entend prôner par d’autres. J’étais simplement moi-même, une femme banale avant d’être une soldate. Je n’avais pas pour ambition la conquête ou la puissance, juste vivre ma vie paisiblement et assurer la sécurité des miens. La seule chose qui pouvait me retenir ne m’apportait que crainte et déception. Je ne me sentais plus à ma place au sein du domaine Inuzuka ni même aux côtés de mes parents. Je n’étais pas la fille qu’ils aimeraient avoir, j’étais trop faible. Ma faiblesse résidait dans ma gentillesse, cette peur de blesser quiconque et même si la situation l’exigeait. Je n’étais peut-être tout simplement pas faite pour être un soldat ? C’était évident. La réponse que je pouvais lui donner ne pouvait être autrement, il n’y avait pas d’autres possibilités. Yahiko était capable d’accepter mes faiblesses sans porter jugement à mon manque de dévouement pour l’Empire.

Ayuu, adressant un regard perçant à Yahiko – Je te suivrais Yahiko, je ne veux plus fuir ce que je suis et si je ne peux pas l’assumer pleinement sans être pointé du doigt je fuirais avec vous. La destination m’importe peu, je veux juste me sentir en phase avec mes principes. Je suis de la partie, mais avant ça... n’avons-nous pas une solution pour forcer les choses à aller dans notre sens ?

Je ne comprenais pas moi-même l'ampleur de mes mots, je n'avais pas vraiment eu le temps de réfléchir à la question. C'était la première fois que l'on me donnait l'occasion de fuir les responsabilités que je ne voulais pas endosser. Je n'y avais simplement pas pensé, j'avais trop peur des répercussions que cela pouvait entrainer de déserter son propre pays... L'effet de groupe pourrait m'être bénéfique rendant cette option réalisable. Je me sentais capable de les suivre et surtout de suivre ce mentor qui m'avait tendu la main plus d'une fois.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 14:48
Le repas était commandé auprès du serveur et notre sérieuse conversation battait son plein. Ayuu et moi nous rendions une fois de plus bien compte non seulement de l'importance de la situation, mais aussi de l'importance de prendre des décisions difficiles à partir de ça. Elle comme moi ne pouvions plus nous défiler, contrairement à toutes les fois où j'avais pu éviter les responsabilités. Cette fois-ci, nous devions prendre notre courage à deux mains et ne pas hésiter à exhiber nos valeurs comme si elles méritaient de l'être, comme si chacun pouvait avoir son importance dans ce monde. Alors elle me répondit avec courage, mettant à plat ses intentions et ses volontés que je ne pouvais qu'honorer.

Elle releva d'ailleurs l'importance de faire quelque chose avant notre départ. Il était évident que nous devions tenter le coup : essayer du mieux que possible d'étendre notre volonté en espérant qu'elle puisse être suivie, notamment dans ce contexte dans lequel il serait juste de se lier aux autres villages. Malgré la haine, malgré tout le ressentiment, malgré l'habitude de l'Empire de ne pas faire confiance à ceux qui pouvaient être nos alliés. Alors je réfléchis un peu, tentant de trouver une solution magique, une idée qui pouvait nous aider à créer notre place dans ce monde de haine.

-"Nous devons tenter. Avec Medyusa, la petite amie de Sendai Hanae, nous avons fait en sorte que chaque village puisse recevoir une lettre qui réclame du soutien pour ma candidature. Si je peux être approuvé par le plus grand nombre, nous pourrons nous battre efficacement contre l'Homme au Chapeau. Maintenant, pour ce qui est de l'intérieur du village..."

Quelles options pouvais-je bien avoir ? Tenter un coup d'état en m'affirmant en temps qu'Empereur légitime ? Ce n'était pas possible, mon passif était marqué par la foudre et les hijins n'allaient pas l'accepter aussi facilement. Tenter un discours en rassemblant la masse ? Ca pouvait être envisageable, mais impossible de garder ça secret. Me fier aux autres autorités pour essayer de faire entendre ma voix ? C'était possible aussi, mais l'Empire étant marqué par la fourberie, il aurait été compliqué de dévoiler toutes mes intentions sans risquer de graves répercussions.

-"Je ne sais pas. Nous pouvons attendre le retour de ces lettres. Je comptais rester à cet endroit pour les récupérer et tenter d'avoir du poids dans la prochaine élection. Sinon, je suppose que nous devrons attendre de voir comment se trame les prochaines élections... je trouve ça trop risqué de prendre des initiatives qui vont à l'encontre de la pensée populaire. Le risque de trahison est trop important, surtout en cette période."

Autant lui dire les choses telles que je les voyais. Je n'avais pas vraiment d'autres idées qui me venaient, je n'étais pas vraiment un expert en coup fourré même si j'avais quelques idées pour obtenir du soutien.

-"Enfin, je ne sais pas si tu as des idées. Sinon, que veux-tu savoir sur ce que nous avons vécu à Tsume ? Il y a quelque chose en particulier que tu veux apprendre ?"

Je retournai au plus gros de la discussion, qui était quand même un point central de notre rencontre. En en apprenant plus concrètement sur ce que nous avions vécu, elle voulait sûrement affiner ses réflexions.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Ven 6 Nov 2020 - 10:58
Yahiko avait pensé un plan pour lui permettre de gagner le soutien des autres pays, envoyer des lettres. Il comptait candidater pour le titre d’Empereur du feu, l’obligé de la paix. J’étais assez surprise de le voir prendre une telle décision, je l’imaginais plus effacé. D’un côté cela représenterait une opportunité pour mener cet idéal de paix sur le devant de la scène, mais il était difficile de gagner l’unanimité. Il redoutait le manque d’engouement du peuple Hijin qui pourrait ne pas le reconnaitre légitiment comme un candidat, ses origines kumojins pouvaient entrainer des controverses – malgré son implication pour le pays. D’un côté, le peuple n’était pas composé que d’Hijin de sol. Il devait bien y avoir des étrangers qui comme lui ont décidé d’abandonner leur patrie pour rejoindre nos rangs. Alors pourquoi les montrer du doigt par inquiétude de possibles trahisons ? Il s’agissait d’un Empire, les traditions et l’honneur étaient des choses très importantes pour le peuple. Il était difficile de gagner son cœur avec l’idée de voir le pays du feu s’allier avec des pays qui autrefois étaient nos ennemis. La coalition représentait pourtant un espoir de paix entre les nations et permettre de lutter ensemble contre un ennemi commun : l’Homme au chapeau s’il venait à devenir une menace imminente. Le pays du feu ne pouvait pas vaincre à lui seul un homme de sa trempe, le rapport de forces est bien trop inégal.

Il proposait d’attendre un retour de ces lettres pour savoir comment se positionner par rapport aux élections, avoir le soutien des autres pays représenterait un poids de plus dans la balance. La paix et des alliés puissants voilà ce que semblait proposer Yahiko s’il venait à en devenir l’Empereur. Cela étant, il nous restait toujours l’option de la fuite si les choses venaient à mal tourner.

Les élections étaient rapidement devenues un sujet populaire au sein de la capitale, les propositions de noms au titre d’Empereur fusaient dans les conversations. J’ignorais ce que préparait mon clan à ce propos, il faut dire que je n’étais pas très présente au domaine Inuzuka ces derniers temps. La matriarche pouvait se présenter aux élections comme ne pas le faire, pour l’heure rien ne me menait à le penser. Dans le cas où elle se présenterait je serais poussée à la soutenir par ordre de mes parents et par obligation envers mes racines, mais mon véritable soutien serait pour la candidature de Yahiko. Il était évident que mon cœur allait se déchirer à devoir choisir entre mon mentor et mon clan, mais je ne voulais pas y songer. Yahiko me donnait envie d’y croire, de le voir réussir dans sa démarche. Je voulais le soutenir dans l’idée d’obtenir cette chance de composer avec ma personnalité sans avoir à fuir. Pourrais-je vivre dans ce pays tout en pouvant assumer ma piètre ambition de conquête ?

Ayuu, surprise – Eh bien, je suis surprise de te voir te présenter. Tu me donnes de l’espoir dans ce que tu me dis là… c’était comme si j’avais la possibilité de continuer de vivre auprès des miens tout en assumant pleinement mon penchant pour la paix. Pour cette raison, je te soutiendrais Yahiko. J’ai peur que mon clan s’interpose donc… si jamais il m’est impossible de t’aider… est ce qu'on pourrait convenir d’un signal ? Je ne veux pas que tu m’abandonnes si tu venais à fuir, je ne veux pas rester dans ce pays si je dois me forcer d’être une autre personne. Tu seras alors mon seul repère, je te choisirais en abandonnant les miens. J’espère que tu te rends compte que ce choix m’est difficile, que je veux croire en cet idéal.

Il était temps de recentrer le sujet, je ne voulais pas m’étaler davantage. Il m’était difficile d’imaginer toutes ses hypothèses avec l’état d’esprit qui m’animait en cet instant. Alors, d’un rire nerveux je m’étais empressée de lui répondre pour éloigner le sujet.

Ayuu, souriante – Comment était l’homme au chapeau ? Quel pouvoir semblait-il posséder ? Comment s’est passé le scellement ? Je ne sais même pas qui est son hôte ! Et Akira, il s’en est sorti ? C’est le seul ami que je me suis fait… je voudrais qu’il soit toujours en vie. Hanae et Medyûsa sont rentrées avec toi j’imagine ? J’ai tellement de questions !

Je ne voulais pas presser mon ainé, mais j’étais curieuse d’en apprendre plus sur ces évènements.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 11:03
En peu de temps, les quelques plats que nous avions préparés étaient arrivés. Tout chauds, ils ressemblaient parfaitement à l'image que j'avais d'eux et qui remontaient à quelques semaines, alors que je m'étais invité dans ce même restaurant avec Kabuto. Les deux points forts de cet enseigne était d'ailleurs à mes yeux les plus importants : la rapidité de service mais aussi la qualité des produits, et c'était avec adresse et talent qu'ils réunissaient ces deux critères. J'admirai ainsi la beauté du plat tout en écoutant mon amie, et je m'apprêtais à lui répondre sincèrement, un petit sourire fier aux lèvres.

-"Je suis touché par ta dévotion. S'éloigner volontairement de son clan pour se rapprocher de mes idéaux doit ressembler à un des plus beaux cadeaux que l'on puisse me faire."

Au delà de ça, elle me rappelait aussi l'importance des responsabilités que je portais sur mes épaules. Je n'avais plus la place pour le doute, je n'avais plus la place pour les erreurs. J'allais devoir me démener pour ne décevoir ni Medyûsa, ni Hanae, ni elle... ni tous ceux qui pouvaient croire en moi. Et dieu sait qu'il allait y avoir à faire, surtout avec tous les enjeux et toutes les difficultés qui allaient se confronter à l'Empire.

-"Je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir. De toutes façons, Hanae sera à mes côtés. Ca ne pourra qu'aller", finissais-je sur un nouveau sourire.

Je voulais lui donner confiance en moi. Non... je voulais nous donner confiance en moi. Je devais chasser mes doutes et mes peurs pour continuer d'aller de l'avant, je devais croire en mes projets et en leur pertinence contre l'Homme au Chapeau. D'autres personnes avant moi avaient sûrement fait preuve de bien moins d'introspection avant de prendre le pouvoir, je devais réaliser que c'était une qualité, dans ce genre de situation, d'avoir peur de soi.

-"Je vais essayer de répondre à tout ça", commençais-je en attrapant avec mes baguettes quelques nouilles dans mon bol. "Il est grand, très sombre, son visage est blanc comme s'il était déjà mort mais il est en parfaite santé... enfin je crois. Nous sommes sûrs des pouvoirs qu'il utilise... il manipule le temps, voilà pourquoi il est redoutable. On raconte dans les histoires qu'il a déjà fait oublier leurs arts ninjas à des shinobis, qu'il a déjà apprit d'autres arts ninjas qu'il ne possédait pas en un rien de temps, qu'il a déjà réussi à prévoir le futur. Il ne s'est que peu présenté pendant la guerre : beaucoup d'entre nous fûmes arrêtés avant d'avoir pu trouver notre cible, il ne fut combattu que par les quatre "Valeureux", après nous avoir aidé à sceller Nanabi."

Une transition parfaite pour rappeler ce que nous avions vécu. Nous n'avions pas scellé le Dieu parce que nous nous étions battu pour, non. Il nous l'avait servi sur un plateau d'argent, nous sauvant la vie à tous... parce que ça servait pour son plan.

-"Le scellement s'est bien passé, parce que Sakaze Tôsen a fait en sorte qu'il se passe bien. Mais son aide n'était pas de bon coeur : si nous avions refusé, c'était le Dieu Insecte et lui-même qui allaient nous tomber dessus. Nous n'aurions plus fait le poids, notre chakra nous manquait à tous terriblement... nous serions tous morts. Ah, et c'est Shinrin Hanzô qui s'est dévoué pour le porter en son sein. Un véritable héros, si tu veux mon avis. Il faut vraiment être fou pour accepter un tel poids dans son corps."

Je me rappelais de l'insistance de son comportement pour pouvoir obtenir Nanabi en son sein. En pleine réunion, celui-ci avait l'air on ne peut plus enjouée à l'idée de pouvoir obtenir un nouveau pouvoir. Enfin, je supposais naïvement que c'était une volonté de pouvoir sauver les siens.

-"Akira s'en est sorti, c'est lui qui a ramené Shinpachi et le Kirijin de la guerre. Il n'avait aucune blessure, ça avait l'air d'aller. Hanae et Medyusa vont bien, elles aussi, elles ont fait une parti du chemin du retour avec moi. Mais pour des raisons politiques, Medyusa est parti à Iwa pour ramener le corps de Byakuren Yume, la princesse de la Terre. Elle a été quasiment assassiné par une des notres, que je vais tenter de bannir de la Coalition une fois être monté au pouvoir."

Il y avait tant de choses que j'aurai pu prendre le temps d'expliquer plus en profondeur. Mais les rapports en diraient plus que moi. Si Ayuu était intéressée, elle pouvait toujours les lire pour en apprendre plus précisément sur tout l'événement.

-"Enfin, tu te doutes qu'il s'est vraiment passé de nombreuses choses là bas. Mais du peu que je sache, il n'y a qu'une seule personne qui a perdu la vie... en se battant contre notre ancien Empereur. C'est Hokazuka Minoru, le déserteur du feu, qui me l'a dit. J'ai réussi à garder un contact amical avec lui pour tenter d'obtenir plus d'informations. Un autre plan que j'ai pour tenter de rallier tout le monde."

Un sourire cette fois plus narquois finalisait cette dernière intervention. Ayuu allait voir que j'étais de ceux qui étaient prêts à user de la paix pour avancer dans mes projets. Je n'avais pas manipulé le déserteur, j'avais fait de mon mieux pour le comprendre. Et cela m'avait permis de récolter des informations de poids pour la Coalition.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Lun 16 Nov 2020 - 22:01
Yahiko semblait comprendre ma situation délicate, ma dévotion lui paraissait comme un cadeau. J’étais touchée de le voir ainsi définir le partage de ses ambitions, il faut dire que je devais beaucoup à cet homme. Il avait été un guide pour la piètre soldate que je suis, là où mes propres parents auraient tendance à m’abandonner. J’étais prête à lâcher l’univers auquel j’appartenais, de m’éloigner du clan si cela pouvait me permettre d’affirmer qui je suis vraiment. Je n’étais malheureusement pas capable de faire cette démarche seule, le soutien de Yahiko était une accroche au quelle je ne pouvais m’accrocher. Je ne serais pas seule si je tournais le dos à mes origines, les étapes seraient difficiles, mais je ne serais pas livrée à moi-même.

Je pouvais paraître enfantine dans cet état d’esprit, mais je n’étais éprise que d’inquiétudes naturelles. Personne ne pourrait tout quitter pour des idéaux sans n’avoir aucun regret. Comment oublier les êtres aimés, ceux qui nous ont nourris et chéris ? Je ne pouvais concevoir un tel détachement, mais je n’étais assurément trop naïve pour m’imaginer cette méthode de pensée. La richesse du monde reposait sur nos différences, nos chemins de vies qui bifurque sur des destinations inconnues. Si la terre était représentée par un sablier, je ne serais alors qu’un grain égaré dans l’immensité.

Ayuu, distraite – Si Hanae se tient à tes côtés pour te soutenir je n’ai pas de quoi m’inquiéter. Il y a toujours des solutions, la fuite ne me gêne pas en cas de pépin. On aura le temps d’anticiper tout ça.

J’étais rassurée que sa candidature soit soutenue par la lieutenante Hanae, il s’agissait d’une femme si sûre d’elle qu’il était difficile de l’imaginer échouer ses entreprises. Les plats étant déjà disposés sur table, je m’étais empressée d’attraper mes baguettes pour y attraper quelques nouilles. Je n’étais pas très habile de mes mains, mais j’aimais ressentir la chaleur du bouillon s’écouler.

Yahiko me suivait dans la démarche d’appétence. Je l’écoutais donc me décrire l’homme au chapeau et ses acolytes. Il s’agissait d’un vieil homme capable de manipuler le temps jusqu’à en prévoir le futur. Il n’y avait que les célèbres valeureux qui avait eu l’occasion de se mesurer à lui. Le scellement avait été réussite, malgré les éloges de Yahiko à ce sujet l’hôte n’était autre qu’Hanzo. J’étais un peu perturbée par son annonce, j’imaginais le pire pour cet homme. Je me sentais un peu mal à l’aise d’entendre son nom au travers d’une discussion sérieuse, je l’appréciais certainement.

Le sujet avait ensuite débordé sur mon ami Akira, il avait en plus d’avoir affronté l’homme au chapeau, sauvé la vie de shinobis. Medyûsa avait été envoyé à Iwa pour escorter la princesse Yume, Yahiko semblait attristé par cette morbide situation. Je pouvais comprendre cette amertume, il était difficile de pardonner les crimes de nos camarades. Je n’avais simplement pas plus d’informations sur les évènements, je ne pouvais que me cantonner aux dires de mon mentor.

Ayuu, mal à l’aise – Je suis heureuse que personne n’est perdu la vie pendant cet affrontement. Je ne sais pas comment j’aurais pu réagir avec autant de lucidité, il s’agissait tout de même d’un des dieux à queues. Je me sens si faible face à ces exploits. Tu ne penses pas que la vie d’Hanzo sera menacée maintenant qu’il possède cette puissance ? Je suis inquiétée à l’idée de perdre des proches, je suis soulagée de te retrouver en bonne santé Yahiko.


Je n’avais jamais fait face à la perte d’un être cher, il m’était difficile d’en imaginer la douleur. Je ne voulais simplement pas apprendre à la connaître, préférant perdre un lien que de le voir détruit par la mort d’une des extrémités.

Ayuu, enthousiaste – Je suis contente qu’Akira soit sauf, je suis impressionnée qu’il est sauvé Shinpashi. J’avais cru comprendre qu’il s’agit d’un grand ninja, je n’ai pas encore eu la chance de le rencontrer. Je devrais féliciter Akira pour cet exploit, mais je me demande… comment ça se fait qu’il ne soit pas blessé ? Il s’agissait de l’homme au chapeau et s’il a sauvé la vie à d’autres ninjas… tu es sûr qu’il a bien affronté l’homme au chapeau ? Je ne cherche pas à le dénigrer, hein ! Je suis juste curieuse…

J’avais repris une lapé de mon bol, laissant mon esprit vagabonder quelques secondes. Il faut dire que Yahiko m’avait partagé beaucoup d’informations, il m’était difficile de remettre de l’ordre dans toutes les révélations. J’étais tout autant soulagée d’apprendre que nos amies communes sont hors de danger, je me sentais assez proche de Medyûsa, elle était un peu comme une maman poule à mes yeux. J’avais recentré mon attention sur Yahiko, ce qui était arrivé à Yume ne devait pas être ignoré.

Ayuu, tapotant légèrement l'épaule de Yahiko – Je suis désolée pour ce qui est arrivé à Yume, elle est entre de bonnes mains avec Medyûsa ! Il parait même qu’Iwa possède des médecins de renommés. J’espère qu’on aura très vite des nouvelles, le voyage est long jusqu’au pays de la terre ? En y pensant, Medyûsa et Hanae forment un joli couple, enfin j’imagine. Je ne l’ai jamais vu ensemble à vrai dire. Je suis tout de même contente de les savoir bien tombés toutes les deux.


Je n’avais pas bien compris ce qu’il voulait dire quand il avait parlé d’un déserteur du feu, mais j’imaginais qu’il avait usé d’un stratagème pour s’attirer les bonnes grâces. Il n’y avait rien de mal à ça j’imagine, l’honnête était de mise.

Ayuu, surprise – Tu connaissais déjà ce Minoru, j’imagine ? Les informations sont précieuses alors… tu n’as pas fait quelque chose de mal. Puis, je t’imagine mal tromper quelqu’un pour ton propre intérêt. D’ailleurs, tu sais pourquoi il a dû déserter par hasard ?

J’avais posé beaucoup de questions à mon interlocuteur, mais il y avait tellement de choses que j’ignorais. J’avais l’impression d’avoir sommeillé pendant qu’une telle bataille s’était déroulé. Je n’avais décidément rien accompli par moi-même.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 22:28
Les louanges d'Ayuu me mettaient irrémédiablement une espèce de baume au coeur. Se savoir vivant, professionnel et plus généralement reconnu avait de quoi caresser l'égo, de la manière la plus modeste qui soit. Lorsque l'on vivait la guerre, c'était agréable de savoir qu'on pouvait être respecté pour nos choix, pour nos actes, malgré toute la difficulté que nous avions eu à les prendre. Elle l'avait compris, contrairement à de nombreux soldats : la guerre qui avait eu lieu à Tsume n'avait clairement pas été une victoire totale, au contraire. Au vu des objectifs de l'Homme au Chapeau et au vu de nos résultats, même si nous n'avions que peu de morts à déployer, nous ne pouvions plus qu'assumer une défaite cuisante.

Alors nous pûmes limiter la casse, au maximum. Sauver la vie des autres soldats, sauver la vie des autres personnes de la Coalition qui étaient présents avec nous, c'était la moindre des choses que nous pouvions faire. Sans ça, la défaite aurait été cuisante, totale et on ne peut plus humiliante. Au final, Sakaze Tôsen avait tenu parole : malgré ses plans très critiquables, il n'était pas prêt à tuer pour les réaliser. Du moins, cette fois-ci, il aurait pu faire un massacre. Et même parmi les valeureux, au final, il n'y avait eu qu'un seul décès.

-"Pour être honnête avec toi, je n'échangerai pour rien au monde de place avec Hanzo. Il est contre l'Homme au Chapeau, et techniquement, la Coalition aurait raison d'être contre les Jinchuuriki. En plus, il doit gérer maintenant un démon au fond de son corps, et personne ne sait comment ça doit impacter son corps. Autrement dit... il est souffrant, et il est seul. Ca doit être horrible..."

Peu importe quels amis il avait, peu importe la personne avec qui il partageait sa vie s'il en avait une, peu importe le soutien des camarades. Personne ne savait ce que ça faisait que d'avoir un démon au sein de soi. Lui parlait-il ? Le maudissait-il ? Le rendait-il malade ? Fou ? Ou pire encore ?

La discussion d'après dériva sur Akira. Ayuu fut de ceux qui se questionnaient sur ce qui s'était réellement passé lors de leur confrontation à quatre, mais c'était encore trop tôt pour que nous ayons énormément d'information. Cela dit, elle relevait quelque chose d'intéressant. En connaissant la mentalité de l'Homme au Chapeau, en voyant l'état de ses pairs et le sien, on pouvait se demander s'il avait véritablement tenté de combattre le plus grand ennemi du Yuukan. Cela dit, il y avait tellement de situations possibles qu'il serait assez inconscient que de tenter de se la représenter. Cela dit, une chose était sûre : Sakaze Tôsen ne s'en était jamais pris à lui. Soit il avait évité le combat, soit le manipulateur du temps ne l'avait pas attaqué, soit ses camarades s'étaient sacrifiés pour lui.

-"Aucune idée, pour Akira. Personne ne sait encore très bien ce qu'il s'est passé là bas. Mais je connais sa puissance, et nous connaissons quand même celle de l'Homme au Chapeau. Une chose est sûre : s'il a eu le courage d'aller le défier, Tôsen n'a pas jugé utile de l'attaquer. Contrairement aux trois autres."

Et le pourquoi, nous pouvions tout juste l'imaginer. J'étais toutefois assez admiratif de la sensibilité qu'avait Ayuu pour ses pairs. Qu'il s'agisse de moi, d'Hanzo ou d'Akira, une chose ressortait : elle avait eu peur pour nous, et elle voulait être rassurée quant à notre santé physique et mentale. C'était touchant, suffisamment pour que ça me rappelle l'attention qu'avait mon beau père pour moi, ou mon ancienne élève. C'était au passage une belle qualité, une belle innocence... même si l'Empire n'était pas le meilleur endroit pour ouvrir son coeur.

Et cette fois, ce fut le mien qu'elle ouvra. Elle discuta de quelque chose de plus personnel, de plus sensible. Byakuren Yume, qui avait frôlé la mort et qui avait peut-être rendu l'âme à l'heure à laquelle je lui parlais. Automatiquement, mes yeux s'affaissèrent. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi cette idée m'attristait... mais je me disais que c'était normal, lorsque l'on perdait un ami auquel on tenait. Je tenais à Yume ? C'était étrange, pour une amie. Je ne me rappelais pas m'en faire à ce point pour une camarade de guerre. Non, ça allait plus loin, plus profond. Objectivement, la détresse de Wasure m'avait forcé à me rapprocher dangereusement de quelqu'un qui pouvait m'inspirer la liberté. Inutile d'y penser plus, c'était normal que de souhaiter la survie de quelqu'un qui comptait. Après tout, quelqu'un avec qui l'on partageait des moments difficiles devenait irrémédiablement un ami.

Alors d'une voix un peu plus silencieuse, plus attristée, je lui répondis au sujet de la Princesse.

-"J'espère que tu as raison... Tristement, on ne pourra pas avoir de nouvelles avant un grand moment. Enfin, si Iwa ne décide pas de mettre à mort Medyusa. Ce serait désastreux... je les comprendrai, mais la situation serait terrible, nous qui voulons renouer les liens avec la Coalition."

Je lâchais un soupire assez prononcé, qui marquait toute la fatigue que j'éprouvais vis à vis de ça. Nous avions tant de bonnes intentions, mais le monde avait l'air si peu ouvert à l'idée de les accepter. L'Homme au Chapeau avait peut-être raison après tout. Finalement, elle termina sur un dernier sujet qui me fit retrouver le sourire : celui de Minoru, le déserteur, qui était devenu un très bon ami à moi.

-"Il a déserté après une attaque de Gozen. A l'époque, Gozen s'est infiltré dans une réunion pour vérifier qu'elle soutenait bien l'Empire. S'il a attaqué tous les membres de la réunion, c'est parce qu'il estimait qu'ils étaient des traîtres. Mais de manière amusante, du peu que j'ai parlé à Minoru, je n'ai jamais ressenti une aura malsaine. Il avait l'air perdu, comme quelqu'un qui se cherchait. Je ne crois pas qu'il soit vraiment fautif, mais une chose est sûre : lui comme moi sommes devenus de très bons amis. Suffisamment pour nous échanger d'importantes informations et d'importants plans. Je vais avoir besoin d'un maximum de monde pour me soutenir en tant qu'Empereur... même si ce n'est pas pour ça que nous sommes devenus amis, bien sûr."

C'était difficile d'expliquer comment Minoru et moi avions accroché. Le naturel, je supposais ? Nous n'avions rien fait l'un pour l'autre si c'était nous respecter et nous écouter, et ça avait été largement suffisant pour tisser un lien qu'il allait être difficile de rompre.

Soudainement, tandis que je mangeais mon plat, une idée me vint à l'esprit sans que je ne comprenne pourquoi elle arrivait. Dans mes affaires, j'avais en ma possession quelque chose qui pouvait intéresser ma camarade. J'étais sur de pouvoir le lui remettre, elle qui serait sans aucun doute une allié de marque pour mon futur. Dans un mouvement vif, je pris dans ma sacoche un parchemin bleuté que je tendis à la kunoichi.

-"Tiens, prend ça, j'avais ça pour toi. Il s'agit d'un rouleau d'une technique que je ne peux pas apprendre. Mais toi tu devrais pouvoir, si j'ai bien retenu ton talent affinitaire. Je préfère que ce soit toi qui l'apprenne, plutôt qu'un inconnu", accompagnais-je d'un sourire.

Après ce don, je la regardais comme quelqu'un qui voulait savoir si elle avait autre chose à dire. Nous avions bien discuté, mais avait-elle encore des questions vis à vis du futur, de Tsume ou de l'Empire ? J'étais tout ouïe, elle était largement digne de recevoir autant d'informations que nécessaire, malgré sa faible puissance actuelle.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Lun 28 Déc 2020 - 19:00
Yahiko semblait assez admiratif face au sacrifice d’Hanzo, n’enviant en rien sa situation d’hôte du démon à sept queues. Il portait un intérêt particulier à la coalition et aux enjeux de subvention du chakra. La menace que représente l’homme au chapeau face à cet héritage - intersecte à l’art ninja -était imminente. Il nous fallait nous préparer à la prochaine bataille, et compter sur des alliés puissants. Il était important de prévenir les morts inutiles, sauvegarder les plus faibles et assurer notre salut.

Ayuu, déboussolée – Je vois… j’espère que malgré ce sacrifice, il y voit des aspects positifs. J’aime… je veux dire, je ne veux pas le savoir attristé par cette situation et j’espère sincèrement qu’il a quelqu’un sur qui compter dans les moments difficiles. J’ai peur que ce scellement lui provoque des changements… Non, je devrais dire qu’Hanzo reste Hanzo, il sera fidèle à lui-même. Je l’espère… Yahiko, je serais toujours là pour toi-même… si un jour il t’arrive quelque chose de difficile, tu pourras compter sur moi. Tu m’es d’une grande aide… alors… je veux pouvoir être aussi bien ton alliée, que ton amie ou bien ton élève. Je t’assure… que je n’aime pas cette situation, je me sens un peu peinée pour Hanzo… N’en parlons donc plus. Néanmoins, je te remercie pour ces précisions ! C’est moi qui en ai parlé la première après tout.

Le cas d’Akira semblait tâché de mystère, même Yahiko ne possédait pas d’informations à ce sujet. J’espérais seulement qu’il était en sécurité et en bonne santé là où il se trouve. Qu’importe ce qu’il s’était passé là-bas, Akira avait sauvé la vie de ces ninjas d’élite ce qui était tout bonnement honorable. Je gardais néanmoins cette révélation dans un coin de ma tête, je ne pouvais réfréner toute ma curiosité en un claquement de doigt.

Ayuu, faussement désintéressée – Oh ! D’accord. L’important est qu’il se porte bien et qu’il ait rapporté des informations capitales à l’Empire. Il a une chance de miraculé, ce veinard ! … Enfin, excuse-moi. Je ne voulais pas paraître insolente, je suis juste rassurée de le savoir sauf.

Yahiko était attristé par les récents évènements, la vie de la princesse était importante à ses yeux. Elle devait compter dans son cercle, et représentait peut-être une amie plus qu’une simple alliée. Il avait peur que cette histoire entache son vœu de soutenir la coalition. J’étais un peu inquiétée pour la sécurité de Medyusa, elle allait devoir faire route seule après avoir escorté Yume aux soins intensifs. Je voulais pouvoir la revoir, lui échanger quelques mots et pouvoir la serrer de nouveau dans les bras cette mère. La conversation s’était coupée d’un soupir, Yahiko devait être lasse de cette situation.

Ayuu, compréhensive – Je ne pense pas qu’il y de quoi s’inquiéter autant. Il s’agit de Medyûsa, une personne de confiance. Je doute qu’elle laisse les choses tourner dans ton désavantage si facilement. Elle trouvera une solution si problème se pose, mais je doute qu’on entache à la vie de celle qui a sauvé celle de leur princesse. Les actions d’une seule et unique personne ne peut représenter la masse. Cela étant, il est vrai qu’on retient plus facilement le négatif… pourtant il n’est jamais bon de stigmatiser tout un peuple. Tu es l’exemple même de ce que je démontre, toi qui es originaire de Kumo. Il y aura toujours des personnes pour te tendre la main, alors… n’ai crainte. Il faut avoir foi en nos alliés.

J’espérais pouvoir le rassurer avec ces quelques mots, mais ma tentative était un peu vaine. Je voulais simplement alléger le poids qu’il s’imposait à son propre cœur. La rencontre avec Minoru était alors abordée, j’en apprenais plus sur cet homme que je ne connaissais que de nom. Gozen serait l’inquisiteur de sa désertion. Yahiko estimait pouvoir lui faire confiance, nouant ainsi des liens étroits. J’avais donc foi en ses convictions, je n’avais pas le luxe d’en douter. J’espérais pouvoir rencontrer ce Minoru pour pouvoir m’en faire mon propre avis, mais ses doutes de l’époque devaient ressembler à ce que je ressens présentement envers ce pays, mon clan.

Ayuu, enthousiaste – Oh, je vois. Il est difficile de garder un esprit patriotique quand nos croyances sont différentes à ce qui est proposé. Il y a des choses qu’on ne peut pas choisir, comme son lieu de naissance. J’espère pouvoir m’affirmer telle que je suis si tu passes Empereur, si seulement... C’est mon idéal, je redoute un futur différent. Quoique… si on était amené à fuir avec Hanae et Medyûsa, tu penses que ton ami Minoru nous accepterait à ses côtés ? J’imagine que oui. Tu n’as pas besoin de m’en dire plus Yahiko, ne t’en fais pas.

Les tintements des couverts sur les assiettes se faisaient entendre, laissant place à une dégustation plaisante. J’aimais manger simplement, ce repas semblait raviver mes papilles. Assez brusquement, Yahiko m’avait interpellé pour me présenter un rouleau contenant une technique suiton. J’étais assez curieuse celle qu’il pouvait me proposer. J’étais surprise, mais ravie de ce cadeau. J’étais assez gâtée entre le repas et le don, il y avait de quoi se réjouir.

Ayuu, avec les dents apparentes – Je… Yahiko, c’est incroyable ! Je maitrise quelques techniques suiton et je ne doute pas un seul instant que celle que ce rouleau renferme me sera utile. Je… me sens assez émue… Merci Yahiko, c’est très gentil. Je n’ai rien à t’offrir… alors je t’en dois une !

Je m’étais alors précipitée sur mon nouveau jouet, je devais avoir l’air d’une enfant gâtée. Je l’avais alors rangé précieusement dans mes affaires pour finir mon repas. Le désert était alors commandé, entamant le moment que je préférais. Le sucre avait un effet positif sur les humeurs et j’espérais que la tristesse de mon ami était un peu apaisée. Je saluais mon camarade, pour lui signaler qu’il était temps de partir. Je ne voulais pas abuser plus de son temps, il avait tant à faire pour se préparer aux élections.

Ayuu, emplie de douceur – Je te remercie pour Aujourd'hui, Yahiko. C'était très agréable. Sur ce... à une prochaine fois !

J'avais tourné les talons à ces mots, gardant le même sourire aux lèvres. J'étais assez satisfaite de cette sortie, elle avait été riche en émotion et en surprises.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu] Empty
Mar 29 Déc 2020 - 23:56
J'écoutais attentivement Ayuu tandis qu'elle parlait longuement. De sa reconnaissance envers Hanzô à sa preuve de fidélité envers moi, de son amitié pour Akira aux doutes sur Minoru, finalisant sur le parchemin que je lui avais donné, j'étais assez satisfait à l'idée de la compter dans nos rangs. Je pouvais admirer avec tendresse la sensibilité dont elle faisait preuve sur tous ces sujets de discussion, mais s'il y avait bien des soldats qui étaient le moins à leur place au sein de l'Empire, c'était bien nous. Des êtres trop fragiles, trop naïfs, aux ambitions trop saines pour un peuple qui ne souhaitait que la guerre. Dire que j'avais la prétention de vouloir les diriger comme s'ils allaient m'écouter bien silencieusement.

A côté de ça, le repas avançait normalement. Nous discutâmes un moment de tous ces sujets, ce qui nous prit plusieurs dizaines de minutes, et nous alternâmes entre demandes au serveur et la discussion entre nous. Je fus au passage on ne peut plus heureux de voir qu'elle était contente d'obtenir une nouvelle technique grâce à moi, mais si elle s'excusa de ne rien avoir pour moi, il s'agissait bien là de quelque chose dont je pouvais m'attendre. Le malheur de provenir d'un clan aux capacités très spécifiques, il n'était pas surprenant de ne voir aucune technique de chakra pur circuler dans des rouleaux.

-"Tout le monde va bien, c'est ce qui compte. Nous allons avoir quelques différents concernant l'élection de l'Empereur, mais je suis persuadé que nous saurons nous mettre d'accord. Après tout, si c'est moi qui prend le pouvoir, je ferai de mon mieux pour trouver un juste milieu entre mes objectifs et leurs motivations."

Je laissais échapper un sourire à ma partenaire, qui était un sourire empli de sagesse et de simplicité. Elle pouvait s'attendre à ça venant de moi, je n'étais pas du genre à cacher mes sentiments sauf lorsque c'était nécessaire... mais entre amis, il n'y avait strictement pas besoin de porter ce genre de masque.

-"Ce sera ça, ma manière de gouverner. Un Seigneur qui n'oublie pas que sans peuple, il n'est rien."

Le repas avançait rapidement et nous dégustions tous ces plats avec joie et bonne humeur. Nous arrivâmes même à la fin de celui-ci au bout de nombreuses minutes de dégustation, et il venait le temps pour elle comme pour moi de nous quitter. En espérant pouvoir nous retrouver un jour.

-"Mon ami Minoru pourra effectivement nous recevoir, tous ensemble. Je suis persuadé que nous aurons une porte de sortie. Enfin, nous n'en sommes pas là... l'avenir nous montrera bien quoi faire."

Après avoir correctement payé pour mon élève et moi, nous sortîmes tous les deux du grand restaurant. La saluant une dernière fois, il était l'heure de faire preuve des dernières politesses qui s'imposaient entre amis.

-"A la prochaine, Ayuu. Prenez soin de vous, Ruth et toi."

Un geste de main, et je lui tournai le dos une dernière fois. Nous vivions et profitions du calme avant la tempête.




_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

Pour chaque restaurant, une discussion fondamentale. [Pv : Inuzuka Ayuu]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rencontre avec l'Ambassadrice Inuzuka. [Pv : Inuzuka Ayuu]
» [CONTRAT/B/HI] INUZUKA AYUU
» [Formation] Se libérer de ses chaînes — ft. Inuzuka Ayuu
» Une main tendue [Inuzuka Ayuu]
» [MB] La gemme de Kunzo Abe [Pv : Inuzuka Ayuu]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: