Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aux nouvelles [Taishi]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Lun 12 Oct 2020 - 13:50
Il avait toujours été coutumier des longues séances de soin à l’hôpital et connaissait dès lors intimement son agencement et ses larges couloirs de pierre. La fréquence avec laquelle il avait été obligé de les arpenter dernièrement, cependant, avait eu de quoi profondément l’irriter, et pas seulement parce que le traitement de sa peau brûlée s’avérait toujours aussi pénible. C’était surtout la vue de ses coéquipiers estropiés, une vue à laquelle il ne pouvait pas se permettre de se soustraire, qui avait cet effet sur lui.

Recevoir des visites de sa part était un droit qu’ils avaient acquis, inaliénable et inaltérable, et après être passé voir Senken et son apprenti Shuhei, c’était au tour d’un autre shinobi à la fameuse renommée de le voir arriver dans sa chambrée. Yanosa s’était assuré de l’absence du dindon chasseur de primes pour simplifier l’entrevue qui allait suivre, se présentant alors sans vergogne dans entrebâillement de la porte en affichant ouvertement ses cicatrices encore fraîches, à peine masquées par un gilet sans manche. Son balayage chakratique ne semblait pas l’avoir trompé et, un rouleau de papier à la main, il s’approcha du lit et de la chaise qui se trouvait non loin sur le côté.

« Je t’en prie, ne te lève pas » lança-t-il de sa voix abîmée par les flammes avec une ironie caustique.

Attrapant le dos de la chaise, il s’y assit douloureusement, davantage pour se mettre à la hauteur du Juunin que pour chercher un quelconque confort. Il laissa ensuite s’abattre le journal qu’il avait en main sur le lit, à portée de main de l’ex-déserteur.

« Apparemment, on a sauvé assez de meubles pour toujours être sur la liste de diffusion du Kunai. Tu sais encore lire, je vais pas te faire la lecture, mais en résumé… Yonbi n’est pas le seul à avoir été réveillé. Ichibi, Sanbi… qui sait combien d’autres. Sur notre singe national et la tortue, le récit reste très… évasif. Les détails concernant le tanuki, eux… un peu moins. »

Il marqua une pause, assis droit sur la chaise pour éviter de tirer sur ses cicatrices, pour laisser son hôte éplucher le journal si il le désirait.

« Une « explosion spectaculaire ». Il faut croire que j’aurais beaucoup gagné… à te parler de mon plan en amont. »

Une nouvelle pause, durant laquelle l’Oterashi décortiqua le shinobi de la tête aux « pieds », pragmatique et froid.

« … Shuhei et Senken… J’aurais pu leur épargner ça, si j’étais resté… Mais toi, Taishi. Bordel. Tu peux m’expliquer pourquoi tu te retrouves dans cet état ? »


@Hayai Taishi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 5:24
L’Hayai griffonna sur le papier avec le fusain qui noircissait déjà ses doigts, réfléchissant en jetant un regard au bouquin ouvert sur le bord de la fenêtre, à une page précise. C’était un exercice fastidieux, mais il devait maîtriser le schéma jusqu’à pouvoir l’imaginer sans aide visuel. C’était une étape obligée de son projet qui prenait forme peu à peu. Demain, il irait voir Jurôjin. Ou le jour d’après, peut-être.

La visite du tellurique était peut-être prévisible, mais ça ne rendait pas moins surprenant de voir son physique, surtout de près. En voilà un qui allait avoir besoin d’un solide coéquipier pour draguer désormais. Sa première remarque fit rigoler légèrement Taishi, qui n’allait pas prendre longtemps pour faire le tour des blagues vaseuses sur son nouvel état physique.

« Bien dit de la part d’une guimauve brûlée…Haha. »

Il avait dit ça avec un léger sourire, restant confortablement (autant que possible vu la situation) installé dans son lit puisqu’il ne pouvait pas faire grand-chose de toute manière. Le chuunin que plusieurs surnommaient désormais le Guerrier Brûlé laissa tomber un tas de papier sur son lit, pas loin d’où auraient dû être les jambes de l’Éclair Vert. Curieux, Taishi le ramassa en constatant qu’il s’agissait d’une copie du Kunai Émoussé. Ce foutu journal. L’Hayai avait toujours détesté ce torchon. Mais il parcourut les grandes lignes avec un intérêt grandissant tout en écoutant les mots de l’homme.

« … Hmm hmm. »

Il se demandait où le grand brûlé voulait en venir, sachant pertinemment que celui-ci n’était pas venu avec l’unique intention de tenir compagnie à l’Hayai. Surtout entre deux visites de Glouba.

« … Tueurs de Dieu… »

Ah…. Voilà. Ça expliquait déjà beaucoup mieux les raisons de sa présence, désormais. Taishi finit par soupirer en repliant le journal pour le déposer sur la table.

« Tu devrais mieux savoir que de croire aveuglément ce que dit ce journal. Mais en le supposant… »

Taishi secoua la tête en l’écoutant, mais n’apprécia pas particulièrement l’ironie de sa question.

« C’est vraiment la question que tu veux me poser, Yanosa ? Parce que j’ai la forte impression que ce que tu veux que je te dises, c’était si nous avions une réelle chance de tuer ce Dieu de la même manière. »

Un moment de silence, puis Taishi haussa des épaules.

« Peut-être qu’on aurait pu. Et probablement que je t’aurais aidé. Mais c’est une question vaine, puisque tu ne m’as pas partagé ton plan. Tu ne l’aurais pas partagé à Toph non plus. Ni à personne d’autre. Tu aurais pu rester, mais tu n’es pas resté. Parce que tu es tel que tu es. »

Il soupira.

« Épargner de quoi, Oterashi Yanosa ? Notre équipe a réussi son objectif. C'est toi et moi qui avons échoués, au final. »


Taishi souffla par le nez. Seul le poids de son passé et de son expérience lui permettait de rester calme et relativement posé. Ses mots étaient peut-être incisifs, mais pas son ton.

« La logique voulait que mon jutsu fonctionne. Mais ce singe dépassait toute logique. Toute celle que je connais, du moins. Faut dire que j’ai davantage d’expérience à sauver ma peau que celle des autres. »


Un instant de silence.

"J'y songe... Si j'étais plus perspicace, j'en croirais que tu cherches à éviter mon partenaire. Le grand guerrier Tellurique, Oterashi Yanosa, prêt à se lancer dans la gueule d'un dieu... Mais qui s'esquive face à un dindon obèse."

L'Hayai eut un petit rire qui réveilla la douleur dans ses jambes.

"... Sage décision."


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 23:32
En dépit de son état, l’Eclair Vert n’avait pas totalement perdu son sens de l’humour et de la dérision. Rassurant et triste à la fois pour l’Oterashi, qui ne savait que trop bien à quel point son propre penchant pour la comédie et le second degré s’étiolait jour après jour, broyé sous le poids de la vie et de ses épreuves. Côtoyer Taishi, c’était pour lui retrouver un peu de cet humour, de ce dédain pour tout ce qui était trop sérieux. Toutefois, la sensation s’avérait avec le temps de plus en plus ténue et surtout, de plus en plus forcée et artificielle. Son buste et ses épaules furent parcourus d’un bref sursaut, un relent pas tout à fait désagréable de rire le traversant. Son visage scarifié, lui, resta de marbre, tandis qu’il laissait l’Hayai prendre plus ample connaissance du contenu du journal.

« ...Oui, tu as raison. On ne peut pas réécrire ce qui s’est passé. Ce qui ne nous empêche pas… d’en tirer des leçons. Après mon… séjour… dans les entrailles du Yonbi… je n’avais pas vraiment besoin de ce canard pour tirer mes conclusions. Le plan était ce qu’il était et mes idées n’avaient pas trouvé d’oreilles suffisamment attentives. Aujourd’hui, un père de famille est donc devenu le réceptacle d’une bête millénaire… Tu l’as dit, je suis qui je suis… et je fais ce qui me paraît nécessaire. »

Une courte pause, presque introspective, le regard perdu dans la pièce.

« J’essaie, en tout cas. »

La rancoeur de ses paires, fusse-t-elle aussi mesurée et maîtrisée que celle de l’Eclair Vert, il la comprenait et l’acceptait. Il l’avait accepté, à vrai dire, avant même de connaître les conséquences de son assaut. Un assaut qui, assurément, s’était soldé par un échec : quel que soit le sens précis des paroles de Taishi, c’était indiscutable, car le Yonbi était effectivement encore aussi vivant que les jambes de ses camarades n’étaient broyées ou amputées. Mais aussi incroyable qu’ait pu être l’attaque du singe gargantuesque, l’Oterashi avait du mal à s’imaginer ce qui avait pu empêcher l’Hayai de s’y soustraire. Etait-il possible… que le célèbre Juunin ait pu voir ses réflexes à ce point affectés par l’âge ? De ce que Yanosa avait pu voir, il y avait fort à parier que non. Mais l’autre explication qui lui venait à l’esprit, et qu’il avait déjà théorisé longtemps auparavant, avait tant d’implications qu’il pouvait entrevoir le pourquoi de la pudeur et du flou dans lequel Taishi se drapait.

« ...Hm ! Ce cher Glouba. Ce n'était pas lui que j'étais venu voir, mais il est libre de venir collecter sa dette s’il en a envie. D’essayer, du moins. Ce qui me fait penser... J’imagine mal ce tas de plumes s’attacher réellement à qui que ce soit, alors… pourquoi cet instinct maternel avec toi, hm ? Toi aussi, tu lui dois quelque chose ? »

L’Oterashi s’interrompit un moment, prenant le temps d’assimiler tous les non dits de cette discussion, de faire sien le tourment de Taishi à rester cloué là, sans certitude de pouvoir marcher à nouveau un jour. Il n’avait certainement pas besoin de sa sollicitude, mais son soutien lui était invariablement acquis.

« Je demanderai à Aimi si ils ont des pistes pour vos jambes. Compte sur moi pour ta rééducation : ce que je pourrai faire, je le ferai. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 1:43
L’Hayai l’observa avec silence, expirant lentement après les derniers.

« Oui, tu as toujours fait ce qui te paraissait nécessaire. »

Le regard vert de l’homme se tourna néanmoins vers la porte de sa propre chambre, sa voix plus basse cette fois.

« Je me demande s’ils seront de cet avis… »

L’Oterashi lui semblait plus occupé à justifier sa position, laissant l’Hayai l’écouter avec attention. Ça faisait un certain temps que Taishi connaissait Yanosa, et c’était peut-être de ce point de vue qu’il pouvait mieux voir son évolution comme individu. Le genin effrayé l’ayant autrefois assisté contre la Porteuse de Lumière… Qu’en restait-il ? Pas grand-chose, au dirait.

Le commentaire sur le Chasseur de Primes lui arracha un léger sourire, mais il finit par secouer de la tête malgré tout.

« Tu confonds attachement et code d’honneur. »

Des explications étaient sans doute de mise mais Taishi se demanda si Yanosa y serait réellement réceptif.

« À quelque part, je pense qu’il a peut-être récupéré son dû… Regarde toi. »

Il y avait une certaine ironie dans la question. On demandait souvent, trop souvent, à l’Hayai de justifier les actes de Glouba, comme s’il avait une sorte d’irréalité dans l’idée qu’il était son propre dindon. Cette tendance à le voir comme un subordonné, alors qu’il errait sur terre depuis plus longtemps que la plupart.

Presque perdu dans ses pensées, il n’en sortit que devant les derniers mots de l’homme brûlé. Le sourire fin du Jônin revint, mais pas pour les mêmes raisons.

« Non, tu ne feras rien de tel. »

La phrase avait quelque peu jeté un air glacial dans la pièce pourtant confortable. Taishi finit par soupirer en rajustant les couvertures sur son corps brisé.

« Écoute Yanosa, tu ne peux pas jouer des deux côtés de la barrière. De la part de quelqu’un qui l’a fait des années durant, tu peux me croire sur parole. »

Soufflant, il secoua négativement de la tête.

« Ce n’est pas tout le monde qui l’apprécierait de la même manière. Et tu le sais très bien, je pense. »

Taishi pensait notamment à Senken, qui arborait déjà à la base une certaine haine pour Iwa. Sa nouvelle situation n’allait rien arranger.

« Si tu veux aider… Tu dois faire ce que tu sais faire le mieux, et c’est de veiller aux intérêts d’Iwa. Toph va avoir besoin de toute l’aide qu’elle peut trouver. »

L’Éclair Vert s’esclaffa légèrement.

« Et surtout, tu devrais mieux savoir que de penser qu’une situation comme celle-ci sera capable de m’arrêter. Et puisque tu offres tes services d’une telle manière… »

L’Hayai en observant Yanosa avait soudainement réalisé que la réponse à l’un des problèmes les plus urgents de son projet était peut-être lié de la même manière que la peau calcinée de Yanosa l’était à son squelette. L’homme se glissa un peu sur le côté avec une certaine grimace mais en faisant signe à l’Oterashi de ne pas l’aider. Il tira sur le drap de contour du lit, le relevant pour exposer un paquet enveloppé dans des bandages médicaux. Il fit signe à l’homme de le prendre avant de s’étendre à nouveau dans son lit avec les mains derrière la tête.

« Quatre jambes en argile. Ne pose pas trop de questions. L’un des problèmes actuels est que l’alliage est trop mou pour garder sa forme après de simples impacts, à commencer par le propre poids de l’usager. À chaque pas, elle se déforme légèrement. »

Mais tout le monde ayant fait un peu d’artisanat connaissait également une autre propriété de l’argile, soit sa réaction à une chaleur intense.

« J’ai besoin que tu les exposes à la chaleur du sous-sol d’Iwa. Assez longtemps pour durcir l’extérieur mais pas assez pour affecter l’intérieur. Si tu peux appuyer sur la surface sans que ton doigt s’y enfonce, mais que la pièce entière reste légèrement flexible, tu as atteint le bon équilibre. Des deux autres côtés de la Balance, ce sera ruiné. »

C’était un pari risqué vu la quantité de temps nécessaire à fabriquer ces jambes par lui et Jurôjin, mais c’était nécessaire.

« Garde ça pour toi et hors de vue. Je ne veux pas que les gens aient de faux espoirs. »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 22:23
« ...Je me plierai aux décisions du Commandement. Je ne suis qu’un simple Chûnin parmi d’autres, après tout, mais… je gage qu’Iwa va avoir besoin de tous les moyens à sa disposition pour se relever. Quant aux autres… J’irai les voir. Comme je suis venu te voir. »

Une impunité grandissante s’était installée chez l’Oterashi depuis longtemps déjà. Si il en était précisément là où il en était, c’était autant grâce aux pouvoirs qu’il avait développé et aiguisé qu’à cause de ce qui pouvait passer d’un point de vue extérieur pour de l’inconscience ou du mépris de l’autorité. Depuis un certain temps maintenant, il marchait sur la corde raide, et ce n’était à priori pas près de s’arrêter.

Taishi, comme de coutume, trouva les mots justes, transformant les ressentis du guerrier calciné en réalités tangibles. La langue de bois n’avait pas cours entre les deux homes, et si il lui semblait parfois qu’ils se trouvaient aux deux extrémités d’un spectre lumineux, Yanosa voyait, percevait au-delà de ces différences les parallèles qui se tissaient entre leur existence à chacun. Les intérêts d’Iwa, de ses combattants et de l’écosystème qui leur permettait de vivre, il les défendrait en effet, quitte à provoquer les remous nécessaires, à initier les mutations parfois douloureuses qui s’imposaient. Pas de raison à ses yeux que les shinobis, ces hommes et ces femmes qui acceptaient de flirter avec la mort, soient les seuls à consentir autant de sacrifices.

Cependant, il avait également conscience des priorités, et des nombreux chantiers à venir qui viseraient à renforcer la cité ainsi que le village de Torii nouvellement fondé, il ferait sa part et plus qu’à son tour. Et tout en songeant à cela, Yanosa écouta attentivement, intrigué, la requête que finit par lui formuler l’Eclair Vert. Il fixa un moment le paquet qu’il venait de lui présenter, se penchant vers lui pour l’examiner de plus près en ignorant les douleurs sur son abdomen et dans son dos.

« ...Je vois. Un palliatif intéressant, quoique temporaire. »

Leur entrevue touchait à sa fin, et Yanosa disposait à présent, contre toute attente, d’une mission à remplir pour tenter d’assister ceux qui avaient laissé leurs jambes sur le champ de bataille. Il se releva donc vivement, attrapant précautionneusement le large paquet, et fixa une dernière fois les pupilles du Juunin.

« Je connais un bon endroit pour ça. Je te rapporterai le résultat dès que j’en aurai fini, sauf si tu tiens vraiment à faire ta nuit d’une traite... »

Il tourna les talons, les jambes d’argile en devenir dans les bras et se dirigea vers la sortie de la chambre, laissant le journal à disposition de l’Hayai.

"...C'était donc finalement si simple de le rembourser. Hm." lança-t-il avec un brin d'ironie, le peu dont il était encore capable de faire preuve.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 20:24

« Garde ton humilité pour Toph. T’es tout sauf un simple chuunin. C’est comme si on disait que j’étais un simple shinobi d’Iwa. Même si c’était le cas… Maintenant, chaque ninja encore opérationnel sera une valeur précieuse pour le village. »

Et pas également un ancien déserteur, quelqu’un qui avait combattu des deux côtés de la frontière et qui pourtant avait pu reprendre sa place, autant que possible du moins. Mais c’était un autre sujet pour un autre moment. Yanosa semblait avoir compris le message entre les mots, même si celui-ci avait été assez direct. Les conversations entre Taishi et l’Oterashi semblaient toujours de cette trempe : direct, incisifs et sans égard aux facteurs externes. C’était ce que l’Hayai appréciait peut-être davantage chez lui. L’Éclair Vert songea que Yanosa se voyait peut-être bien différent de Taishi. Ou peut-être pas. À Iwa, ils étaient peut-être les shinobis les plus semblables qui soientg, en vérité.

Le tellurique semblait avoir deviné le but ultime du paquet sous son bras mais ce n’était pas un grand exploit. À quoi d’autre aurait pu servir des jambes en argile, dans la situation actuelle. Mais tout ce qui important à Taishi était qu’il l’assisterait, au final. L’ironie du guerrier ne passa pas inaperçue et Taishi roula des yeux.

« Mes nuits sont comme mes jambes. Incomplètes. »

Peut-être too soon, mais si on arrivait à en rire, c’était toujours mieux que d’en pleurer. Les mots de l’homme le faisait tout de même réfléchir.

« Les gardes poseront des questions si tu reviens ici avec ce paquet. Et les visites sont interdites la nuit. »


Après un instant de réflexion, l’Hayai se redressa et désigna la fenêtre au fond de sa chambre.

« Manifestement, un tas de cailloux qui vole devrait pas avoir trop de mal à revenir une fois ta tâche terminée. À ce que je comprends, ce ne serait pas la première fois que tu t’invites là où tu ne devrais pas être de toute manière. »

Sa dernière pique fit soupirer l’Hayai.

« … Autant te ménager pour ce que les autres te demanderont, un jour ou l’autre, Yanosa. »

Une fois l’Oterashi partit, Taishi s’empressa de reprendre son bouquin, ses schémas et le fusain. Le projet Automaton avançait à pas régulier. Il ne voulait pas avoir trop d’espoir, mais l’idée de voir son idée prendre forme était une source majeure… d’optimisme. Ce n’était qu’un palliatif temporaire comme le Tellurique avait dit.

Mais il ne fallait parfois qu’une étincelle pour illuminer les ténèbres.

Et à ce sujet, une chandelle dansait dans un coin de la pièce pour l’accompagner. Il n’aurait pas de mal à rester éveillé d’ici le retour de Yanosa.

Comment aurait-il pu dormir de toute manière, désormais ?

_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 0:24
Le regard de l’Oterashi suivit momentanément celui de l’Hayai, comprenant dans la foulée ce qu’il aurait à faire pour ramener le fruit de leur travail conjoint sans alerter qui que ce soit. Une fois de plus, la discrétion et la défiance dont il ferait preuve envers ses propres alliés seraient mises au profit d’un bien supérieur, se dit-il, comme le lui rappela le vétéran alité en mentionnant à demi-mot son incursion dans la salle du Conseil qu’il lui avait confessé autrefois. Taishi avait bel et bien raison : inutile de prévenir qui que ce soit de ce petit projet, qui pouvait tout aussi bien réussir et permettre à certains blessés grave de recouvrer un peu de mobilité qu’échouer lamentablement en brisant les espoirs de ces mêmes shinobis estropiés. L’espoir servait à se tourner vers l’avenir et à envisager des solutions aux problèmes : en excès, il était source de désillusions si fortes qu’il pouvait briser un Homme de l’intérieur si il venait à ne pas atteindre le fruit de ses attentes.

Sans hâte mais avec sa tâche bien en tête, Yanosa sortit donc de l’hôpital le paquet à la main. Sous le couvert de la nuit d’été, presque trop douce pour ses goûts rustiques et pour sa peau rongée par les flammes qui réagissait à présent vivement aux changements de température, il se dirigea vers ce qui restait du Dojo des Assimilateurs. Là, il le savait, se trouvait toujours relativement intact l’accès à la zone d’entraînement qu’il avait aménagé pour la jeune Amiko, assimilatrice de lave. Patiemment, en prenant garde à ne pas éprouver les structures fragilisées du bâtiment, il accéda à la trappe de roche, qu’il déplaça en canalisant une quantité non négligeable de chakra Mitsudo, et s’enfonça dans les profondeurs qui devaient ultimement le mener à un flot de magma souterrain.

Heureusement pour l’Oterashi, les lieux n’avaient pas eu à subir trop de chamboulements depuis l’irruption du singe géant : à l’exception de quelques menus éboulements, fruits des secousses liées à la bataille, rien ne vint entraver sa progression et il fut libre de rejoindre le sous-sol baigné de la lueur orangé du magma. Revoir cet élément à son état naturel suscita chez le Tellurique un vif sentiment de répulsion qu’il mata aussitôt, trop fier pour admettre que ce chakra parasite avait encore une quelconque emprise sur lui. Posant le paquet dans l’embouchure du tunnel duquel il était arrivé, il en sortit l’une des jambes d’argile que Taishi avait confectionné, prenant la mesure de sa consistance, de sa résistance et de sa forme exacte. Un travail d’orfèvre, qu’il aurait été dommageable de gâcher par une bête négligence de sa part. Se concentrant plus qu’il ne l’aurait cru nécessaire, Yanosa se mua alors intégralement en roche, avançant la jambe d’argile à la main vers le petit pont artificiel qu’il avait installé au-dessus du flot de magma. Il s’y assit en tailleur, la jambe tendue au-dessus de la fournaise à bout de bras, et attendit.

Souvent, il tâta le matériau. Longtemps, il patienta pour parvenir à l’équilibre décrit par l’Hayai. Puis, sans crier gare, la première jambe atteignit l’équilibre en question : en toute hâte, le guerrier brûlé se rua vers le tunnel escarpé, ramenant l’appendice dans sa fraîcheur naturelle. Et d’une, se dit-il. Retournant dans la grotte baignée de cette lumière orangée, il fit jaillir de son corps un troisième bras, qu’il utilisa pour s’emparer en une seule fois des trois jambes d’argile restantes. Et, quelques temps plus tard au milieu de la nuit, l’Oterashi ressortait des ruines du Dojo, le même paquet dans les bras, cette fois chargé d’un ersatz d’espoir. Bouffi de chakra Mitsudo, il lévita alors jusqu’à l’étage où se trouvait la chambre de Taishi et repéra sa fenêtre, pas tout à fait fermée. Il atterrit silencieusement à son rebord, poussant le battant de sa main libre en notant la lueur de la chandelle, et profita des résidus de son allègement pour s’inviter tout à fait dans la pièce sans un bruit.

« Ça s’est bien passé. Pour autant que je puisse en juger, en tout cas... »

Il déposa le paquet sur le lit, de façon à ce que l’Eclair Vert puisse aisément le cacher à nouveau au besoin.

« ...Tu comptes essayer de les rôder tout seul ? Pour que ça marche, un peu d’aide au démarrage… serait peut-être une bonne idée. Enfin, je ne suis pas médecin.

Tes jambes, ton problème.
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 18:12
Le temps passa beaucoup plus lentement qu’il ne l’aurait voulu, mais s’abandonner dans son art permit à Taishi de ne pas trop réfléchir à outrance, ce qui n’aurait pas été bon pour son moral. En outre, sa discussion avec Yanosa avait été utile sur plus d’un angle. Retrouver le côté ironiquement terre-à-terre du guerrier tellurique était une bonne raison de se recentrer, de se stabiliser. Il n’était pas mort. Et pas encore sous terre non plus.

Mais surtout, pas si loin du but, et pas seulement en ce qui avait trait à ses jambes. C’étant en ouvrant la fenêtre pour lui offrir un mode de retour que l’étincelle avait jailli, dans sa tête. Le projet Hard Light, qu’il avait un peu mis sur la glace depuis son hospitalisation.

Manifestement, l’Oterashi maniait son corps, son poids et celui de son environnement. Mais jusqu’à quelle échelle pouvait-il manipuler les lois du monde. Et surtout, quelles conclusions pouvait-on en tirer. Ça semblait un concept tellement vague et pourtant si évident. Et la vraie ironie, c’est qu’on traitait bien d’autres phénomènes de la même manière.

La lumière par exemple. On la prenait un peu comme acquise, aussi invisible, impalpable qu’elle soit. Il n’existait pas d’autre « objet » au monde qu’on puisse supporter librement, sans égard à son poids, à sa consistance.

Or, la lumière existait. Elle avait des propriétés. Elle pouvait être absorbée, focalisée, pulsée. Et surtout, elle pouvait filtrer. La lumière verte de son Hikariton était celle sous la porte du Jikkukan. Un résiduel sur un océan d’émeraude. Et donc… Il avait peut-être , probablement fait fausse route lors de sa dernière expérience.

La lumière devait être un amas. Comme les grains de sable d’un plage. Comme les fils d’un tissus fin. Et puisque c’était le cas… On pouvait l’altérer, la manipuler. La découdre, et la reconstituer. Son travail sur la précision extrême nécessaire à l’Automaton lui donnait une toute nouvelle vision sur celle de la lumière. De la voir non pas comme une fenêtre… mais une toile d’araignée.

Il fut interrompu dans ses pensées par l’arrivée de son invité nocturne, qui aussi silencieux soit-il, avait déplacé un peu d’air et surtout, était difficile à ignorer visuellement. L’Hayai se surpris à se demander s’il aurait préféré être défiguré à la manière de l’Oterashi, ou dans sa posture actuelle. Le genre de question qui nécessiterait de l’alcool pour une réponse franche.

Taishi hocha de la tête en ramenant le paquet vers lui, se contentant d’y glisser la main pour tâter la texture de son contenu. Il soupira de soulagement.
« C’est exactement ce qu’il nous fallait. Je n’aurais pas pu demandé mieux, sachant que nous avançons en territoire inexploré sur cette science… »

Il secoua de la tête à la question du Tellurique.

« Non, plusieurs autres personnes sont impliquées. Aimi, Jurôjin et même le Tsuchikage. Nous sommes loin de mes années de déserteur face à un défi de cette ampleur. Seul, ce projet serait impossible. »

L’Hayai sembla réfléchir.

« Il y a encore du travail à faire, et mes blessures ne sont pas encore tout à fait guéries. Mais c’est une étincelle d’espoir. Et parfois, c’est tout ce qu’il faut pour continuer. Je parle en connaissance de cause. »

Il hocha de la tête lentement, comme pour lui-même, refermant le paquet.

« Merci, Yanosa. Tu n’avais pas d’obligation de faire cette tâche pour moi, pour nous. Tu n’es pas exactement au sommet de ta forme non plus. »

Un instant de silence, puis Taishi soupira.

« … Je parlerai à Glouba en ta faveur. Il est parfois… Obtus sur certains sujets. Pour autant, je pense que son raisonnement va plus loin qu’on ne veut parfois lui concéder. »

Taishi croisa les bras.

« Il est fort possible qu’il te considère comme de sa volée, depuis le temps. Ce n’est au final qu’une suggestion, mais peut-être devrais-tu considérer une collaboration avec lui. »

Un sujet qui resterait en suspens, le dindon ne l’aurait jamais pardonné d’en avoir discuté davantage. Surtout que l’Hayai avait une dernière requête à faire.


« … Il y a autre chose que j’aimerais partager. Ne t’inquiète pas, je ne t’envoie pas faire une autre besogne. Je suis davantage intéressé par l’expérience que tu as acquise. De toute évidence tu as un don semblable à celui de Nihito Meho, non ? Ma question est la suivante… Jusqu’ici, y a-t-il quoique ce soit dont tu n’aies pu altérer le poids en ce monde ? »

L’Hayai joignit ses mains en effectuant quelques mudras. La lumière propagée par la chandelle dans le coin de la chambre sembla se distiller si une telle description était possible. Au milieu de la pièce, une sphère verdâtre, luminescente, se forma. Celle-ci était parfaitement opaque dans son émeraude.

«… La lumière. Elle est aussi intouchable que la légende qui m’accompagne parfois, non ? Mais nous savons tous les deux qu’il y a une base de vérité mais aussi de mythe dans toute légende. Nous ne pouvons toucher la lumière parce que celle-ci nous touche en permanence. Nous n’avons pas la dextérité pour en ressentir les fluctuations. Un peu comme un tissu de soie, si finement travaillé que sa surface semble entièrement constituée d’un seul fil. »

La sphère sembla s’altérer pour prendre une forme plus diffuse, celle d’un… Singe.

« Quand tu bouges ta main, tu peux sentir le mouvement d’air. Dès lors, tu peux l’influencer, non ? Alourdir l’air, le rendre aussi lourd que le métal ou le roc. Mais même là, celle-ci glisserait à travers la lumière comme la pluie sur le dos d’un canard. C’est ainsi. »

Le singe sembla se diffuser, devenant des dizaines de lucioles vertes dans la pièce.

« Alors si tu voulais toucher la lumière, que ferais-tu, Oterashi Yanosa ? »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Mer 21 Oct 2020 - 0:49
Il lui avait bien semblé avoir atteint l’état de la matière argileuse que lui avait décrit le Juunin, mais entendre la confirmation de sa bouche était malgré tout rassurant, surtout considérant le temps que lui avaient pris les « cuissons » de ces membres artificiels. Un premier pas franchi, aussi maigre qu’il puisse être, sur le chemin sinueux et incertain de la guérison non seulement pour l’Hayai, mais aussi pour tous les autres shinobis qui s’étaient vus privés de leurs membres inférieurs suite à la bataille contre le Yonbi. Savoir la cheffe de l’hôpital, le représentant Chôkoku et l’Intendante dans la confidence de ce projet était également une bonne assurance aux yeux de l’Oterashi que celui-ci pourrait être mené aussi loin qu’il était possible qu’il le soit, et si tout restait à faire, si sa propre contribution ne demeurait somme toute que minime, l’étincelle était là, comme le disait si bien Taishi. Une coïncidence tout à fait à propos, que ce soit lui l’homme de pierre qui ait pu en être à l’origine, tel le silex frappé contre son homologue.

« ...Je récupère, ne te fais pas de soucis pour ça. Rien ne m’y obligeais, assurément, mais… quel genre de Chûnin laisse ses coéquipiers croupir dans leur misère… hm ? Je ne suis pas vraiment connu pour ma bonté d’âme… mais ça ne fait pas de moi un salopard pour autant. »

Des mots prononcés sur un ton étonnamment factuel et détaché, tandis que le guerrier brûlé se tournait de trois quart en direction de la fenêtre comme pour signifier son départ imminent. En entendant l’Hayai élaborer son propos concernant le chasseur de primes emplumé, il tourna cependant la tête dans sa direction.

« …Ça se laisse envisager, si l’objectif en vaut la peine. Je risque d’être particulièrement sélectif, par les temps qui courent. J’évoquerai l’idée… lorsque nous nous recroiserons. »

Yanosa pensait l’affaire entendue et conclue, et aussi évasif que son sommeil pouvait se montrer avec lui, Taishi devait certainement avoir besoin de repos, de beaucoup de repos. Contre toute attente, il retint cependant verbalement le Chûnin, qui se retourna à proprement parler vers lui en fronçant légèrement la zone calcinée où auraient du se trouver ses sourcils.

« … Pas une seule chose sur laquelle je me suis déjà entraîné, non. »

Il se demanda un instant où il voulait en venir, mais vit bien vite venir la réponse lorsque sous ses yeux apparut une sphère de lumière verte, création de l’Hayai, qu’il aurait pu croire aussi solide qu’une balle de volley. La lumière. Il n’avait en effet jamais expérimenté le pouvoir du Mitsudo sur celle-ci et, à y penser de visu, il lui semblait tout à fait improbable qu’une telle manipulation puisse fonctionner. En voyant la sphère prendre la forme d’un singe tout à fait reconnaissable en dépit des dimensions astronomiquement plus petites que l’original dont il était la réplique, Yanosa décocha un regard en coin à Taishi, un air un peu circonspect devant ce degré d’humour douteux dont il venait de faire étalage. Mais bientôt, le singe se mua en une nuée de lucioles, et le guerrier brûlé se retrouva muet devant cette question finale : pouvait-il, en fin de compte, envisager d’influer sur la lumière avec le chakra Mitsudo ?

La question semblait rhétorique, et il doutait que l’Hayai le lui ait posé dans le simple but de dresser les limites exactes de ce pouvoir que lui avait enseigné Mého. Un long moment passa, durant lequel l’Oterashi observa de façon distraite, en pleine réflexion, les petites créatures de lumière virevolter dans la pièce.

« … Même si j’étais en mesure de la toucher, d’y appliquer une préhension quelle qu’elle soit… le Mitsudo ne permet que d’amplifier une masse existante… et quelle masse peut bien avoir la lumière, hm ? Elle est au-delà du poids, elle est… énergie, pure et brute. Pour qu’elle puisse avoir un semblant de poids… Je ne sais pas. Il faudrait une telle concentration de lumière en un point donné que ça en défierait certainement toutes les lois physiques connues.

Des lois… que je ne suis pas le plus à même d’expliquer ou de comprendre, d’ailleurs. Alors pourquoi me poser cette question à moi, Taishi… Tu ne me feras pas croire… que c’est le Mitsudo qui t’intéresse réellement à ce point. Alors...quoi ?
 »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 17:46
Alors que les lucioles de lumière flottaient sans ordre précis dans la pièce, l’Hayai lui considérait les mots de l’Oterashi avec attention. C’était une réflexion qu’il avait depuis un bon moment, mais la logique de l’homme l’aidait pourtant à y voir plus clair. C’est sa dernière phrase qui le fit réagir en premier, lui arrachant un petit rire malgré sa fatigue qui, en effet, commençait à se faire sentir.

« Cette lumière est un effet secondaire du Jikkukan Ninjutsu. J’en étudie les propriétés depuis un certain temps déjà. Mais jusqu’ici elle m’a été encore plus évasive que… Moi-même, ironiquement. »

L’une des lucioles divergea de sa trajectoire, allant se poser dans la main ouverte de l’Éclair Vert.

« La lumière est en effet dotées de propriétés uniques. Elle ne peut être accumulée en volume, uniquement en intensité. Elle est invisible, mais pourtant opaque »

Il referma son poing. On pouvait toujours apercevoir, faiblement, la lueur verte entre ses jointures.

« Elle peut s’exfiltrer du moindre interstice, mais se déploie sans la masse de son équivalent liquide, l’eau. Elle n’est pas affectée par la gravité. Pas ralentie par le vent. Mais… »

Il libéra le faux insecte qui reprit son vol paresseux.

« Ce n’est pas vraiment la lumière que je manipule. Tout comme tu ne manipules pas en tant que tel le poids des objets via ce Mitsudo. C’est le chakra. C’est toujours le chakra. »

Leurs capacités étaient à la base manipulée par leur énergie spirituelle.

« Tu appliques ton chakra à ce que tu veux manipuler, et c’est celui-ci qui l’allège ou l’alourdit, non ?... Dans le passé, j’ai fait cette même expérience avec ton homologue, Nihito Meho. Nous avons tenté d’alourdir la lumière, du moins de l’affecter. Nous avons échoué. Parce que tout comme tu le dis, la lumière est énergie. Et celle-ci est tissée de fils si petits qu’ils sont indiscernables. Mais… »

L’Hayai inspira en relevant les mains. Les lucioles se rassemblèrent pour reprendre la forme du singe, seulement cette fois les traits de l’animal étaient incertains, imprécis. Diffusé. La lumière semblait se déconstruire autour de sa silhouette. La main de l’Éclair Vert se serra alors qu’il effectuait un effort colossal pour diviser sa perception du chakra en dizaine, centaine, milliers, millions de particules. Il pouvait déjà manipuler la lumière ; désormais, il devait la comprendre.

« Aussi… Infinis soit-il… Le chakra peut s’y accrocher. Et le chakra, l’humain peut le ressentir… Et l’influencer. »

Il releva le bras au prix de toute sa concentration, la sueur commençant déjà à perler sur son front. La focalisation nécessaire à garder un ancrage sur le nombre incalculable de particules de lumière était absolument et presque inhumain.

« Yanosa… Essaie. »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Mar 27 Oct 2020 - 14:21
Le Tellurique avait nécessairement du accroître substantiellement sa faculté à attendre, sa résistance au temps, en un mot, sa patience. Considérant les tâches qu’il avait à remplir, la dangerosité de son métier et les situations impensables dans lesquelles il pouvait se trouver ou même se catapulter lui-même, ça n’avait pas été du luxe, et il était reconnaissant à ses pairs pour l’avoir poussé sur cette voie. Sa nouvelle « condition », ces nouvelles plaies qui mettaient à rude épreuve l’intégrité de son mental, faisaient travailler dur et en continu cette faculté qu’il avait développé et étendu. Tout comme le faisaient, à cet instant précis, l’exposé de l’Hayai concernant sa faculté à manipuler la lumière.

Yanosa n’était pas à proprement parler pressé, ni fondamentalement ennuyé par le discours que lui tenait Taishi concernant l’Hikariton qu’il parvenait manifestement à contrôler, une capacité qui d’après ses dires dérivait de son Jikkukan. Cependant, cela n’empêchait pas cet échange, théorique, académique, de trancher vivement avec ses prérogatives personnelles du moment, tournées toutes entières vers des sujets autrement plus vitaux pour lui, mais aussi et surtout pour le pays tout entier. Sans qu’il le sente venir, l’Oterashi finit par éprouver cet effort, consenti de façon presque automatique, lorsqu’il réajusta sa position pour se montrer plus corporellement à l’écoute qu’il ne l’avait été jusque là. De façon presque imperceptible, ses douleurs chroniques et les déchirures qui maculaient son corps, se firent plus pressantes, plus présentes : rien à voir avec une rechute, cependant. Son esprit seul était fautif. Toutefois, le fil de la conversation finit heureusement par capter à nouveau sa pleine attention.

« … Je vois. Je commence à comprendre » fit-il, l’air légèrement désabusé.

Comme il l’avait supputé, l’Eclair Vert n’avait pas tant l’ambition d’en apprendre davantage sur le Mitsudo que de l’utiliser comme un medium pour tester ses propres expérimentations et théories. Sur les traits déjà fatigués du Juunin, Yanosa lut un effort particulièrement intense, lorsque la lumière verte reprit sa forme simiesque en arborant des traits plus flous, plus incertains, mais aussi… plus « chargés ». Sans même qu’il ait réellement besoin de le lui demander, l’Oterashi s’était rapproché de la forme projetée dans les airs, canalisant instinctivement l’énergie du Mitsudo dans sa paume et la tendant vers le singe vert. Et, aussi curieux, étrange et prévisible à la fois que cela ait pu être compte tenu des efforts surhumains que semblaient déployer l’Hayai… il « toucha » la lumière. Il sentit son chakra faire contact, se diffuser, lentement et sûrement, alourdissant la masse de chakra que focalisait à cet endroit le Juunin. Au même rythme que son Mitsudo alourdissait la structure, celle-ci semblait « couler », comme fondant dans les airs en perdant sa constitution.

Une poignée de secondes plus tard, le contact fut rompu, et ne demeura plus que la forme éthérée et intangible du singe.

« ...Tu es parvenu à rendre la lumière… tangible… Impressionnant. »

Il employait rarement cet adjectif, mais il était en l’occurrence parfaitement approprié, si ce n’était même légèrement faible pour qualifier la prouesse de l’Hayai. L’Oterashi savait quels progrès il avait fait lui-même en matière de technique pure, mais ils n’arrivaient certainement pas à la cheville de ceux qu’avaient fait son coéquipier. Il recula d’un pas, stoïque.

« Les possibilités… Mais… L’énergie que ça semble te demander… Tu vas avoir besoin d’entraînement. Beaucoup d’entraînement. »

Il balaya la pièce du regard, prenant une nouvelle fois bien conscience des épreuves qu’allaient devoir surmonter Taishi et les autres pour récupérer leur pleine et entière autonomie. Tant de défis. Si peu de temps.

« ...Si je peux t’aider avec ça, je le ferai, tant que je suis dans les parages. Mais, pour l’heure… dors, espèce de maniaque. Tu ne pourras rien mener de front avec des cernes pareilles. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Aux nouvelles [Taishi] Empty
Mer 4 Nov 2020 - 23:37
De la même manière qu’il ressentait chacune des milliers, des millions de particules de lumière, Taishi pouvait aussi sentir la pression exercée par la manipulation de Yanosa. Il ne lutta pas contre son effet, pas comme il l’aurait fait face à un jutsu hostile. Au contraire, il cherchait à en ressentir toute l’intensité, chaque maille de son effet.

Le singe lumineux semblait fondre, comme une chandelle qui avait brûlé trop longtemps, trop rapidement. Et aussi absurde que ça pouvait sembler, la lumière qui le composait en faisait de même, une mélasse verdâtre et pourtant… Réelle. Si réelle qu’elle coulât sur le sol comme une flaque. Une flaque solide, palpable.

Mais la concentration de Taishi ne survécut pas un instant de plus, sa maîtrise le quittant de la même manière qu’une trop longue plongée en apnée, le laissant titubant dans son lit, rabaissant lentement la main.

Il écouta à peine les mots du Yanosa impressionné, tant il était encore choqué de sa propre prouesse. Il comprenait. Il comprenait cette lumière, cette toile d’araignée immatérielle.

Mais l’épuisement le saisissait avec force et il s’étendit, reposant sa tête sur l’oreiller. Une foule de questions se posaient dans sa tête. Sur la suite, sur les applications. Sur le Jikkûkan. Mais le Tellurique avait raison. Cette fois, du moins.

« Par chance… Mon emploi du temps s’est un peu… Libéré. Haha.. ha… »

Tâchant de calmer sa respiration, il eut bien du mal à répondre du sarcasme de son collègue. Yanosa réalisait-il l’ampleur de la découverte qu’il lui avait permis de faire ? Avant longtemps, il saurait. Ils sauraient tous.

« Ah, tu ne t’es pas regardé dans un miroir récemment, toi, hein… »

Mais il avait un léger sourire aux lèvres. En dépit de tout. En dépit de la tragédie, et des ténèbres qui flottaient sur le continent. En dépit de son passé sordide, de sa vie comme paria à la morale et aux valeurs communes de l’immunité.

Il approchait du but, et c’était tout ce qui comptait.

Avant longtemps, il redeviendrait l’Éclair Vert.

L’Éclair Vert d’Iwa.

Spoiler:
 

_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Aux nouvelles [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Aux nouvelles [Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: