Soutenez le forum !
1234
Partagez

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru]

Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Mar 13 Oct 2020 - 0:09
Tant de choses s'étaient passés depuis quelques temps, je venais de vendre mon âme au diable littéralement. J'avais publiquement affirmé à l'Homme au Chapeau mon intention de le rejoindre et de travailler avec lui. En réalité, j'étais nettement moins radical que je ne paraissais. Au fond de moi le doute demeurait, son objectif était complètement fou, mais en même temps complètement réaliste et nécessaire. Il offrait la meilleure réponse que nous pouvions trouver, il était la solution la plus évidente aux problèmes posés, mais tellement de mystère l'entourait. Je ne pouvais prêter allégeance à un tel homme que par opportunisme, je n'avais que faire de son idéal.

J'avais donc quitté Tsume pour retourner à Hayashi quelques temps. Après tout, je n'avais aucune idée d'où je devais aller. L'Homme au Chapeau ne m'avait fait aucun signe, je m'étais retrouvé tout seul avec Fuyumi tandis qu'il était parti je ne sais où. Ne sachant pas quoi faire, je décidais donc de retourner à la maison, de méditer et de réfléchir à la situation. J'étais sur le chemin du retour quand je fus interrompu par... un panda géant ? Cela m'avait fort intrigué, sa taille était singulière, il semblait puissant et robuste, mais à un niveau bien supérieure à celui d'un simple panda. Cependant, le plus étrange, c'est qu'il était dans un piteuse état comme s'il venait d'être attaqué. Je décidais donc de mettre mes sens en éveil, c'est alors que je pus me rendre compte qu'il s'agissait d'un panda ninja et que son maître n'était pas très loin.

J'observais ce dernier de loin, il ne m'avait pas l'air hostile, mais il était en piteuse état, brûlé, affaibli. Que faisait-il là ? Que lui était-il arrivé ? Face à la situation dans laquelle nous nous trouvions, cela ne m'aurait pas étonné s'il avait rencontré un lieutenant de l'homme au chapeau ou bien l'homme au chapeau lui-même. Si cela avait été le cas, comment pourrait-il être encore en vie ?

Je ne sais pas... ou peut-être qu'il était suffisamment puissant pour avoir survécu et gagné le combat ? Il pourrait donc être un danger, mais son physique n'imposait pas, il était relativement petit et son état ne jouait pas en sa faveur. Après tout, cela n'avait peut-être rien à voir, les temps sont dures depuis que l'homme au chapeau est sur toutes les lèvres et cela le sera d'autant plus depuis qu'il s'est révélé au monde.

J'étais néanmoins curieux de savoir ce qu'il faisait ici, d'où il venait et ce qui lui était arrivé. Je ne pouvais pas foncer vers lui et l'agresser en l'harcelant de questions, il fallait trouver un moyen de briser la glace en allant vers lui simplement pour lui proposer mon aide.

"Bonjour, tu as besoin d'aide ? Je vois que tu es dans un sale état, que t'est-il arrivé ?

@Hokazuka Minoru
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Mer 14 Oct 2020 - 0:36
On pouvait dire que le camp de fortune d’Hokazuka Minoru attirait maints visiteurs venant du Pays de la Griffe à l’ouest. Après un soldat du Teikoku, ce fut un inconnu, sans signe d’appartenance a une faction qui y arriva.

Plus tôt dans la journée, entre sa rencontre avec Yahiko et cette rencontre avec l’inconnu, le déserteur et Tsuki était parti chacun de leurs côtés, allant chercher de la nourriture a emmagasiné dans leur campement, composé d’une petite clairière, d’un énorme arbre et de plusieurs de tailles normales (pour Hayashi), le panda dormant dehors, étant adapté a l’environnement, tandis que le shinobi dormait sous les racines de l’arbre, dans un trou qu’il avait rendu assez confortable avant de partir en quête de vivres.

Une rivière lui avait permis de remplir quelques réceptacles taillés dans du bois qu’il avait façonné le matin même, lui fournissant une source d’eau pour ses repas et ses tisanes, ainsi que pour se désaltérer et nettoyer ses plaies. La rivière lui avait aussi fournit quelques poissons qui allaient lui permettre de satisfaire son ventre grognant pendant quelques jours tout du moins. C’était donc satisfait de sa journée qu’il était rentré au campement et avait refait ses bandages… quand inconnu, attiré par Tsuki qui grignotait des bambous, s’était approché du campement, lui offrant son aide.

« Bonjour, étranger. J’ai été brûlé dans un combat contre un déserteur au nord d’ici. Malheureusement, il a réussi à m’échapper, non sans me causer tous ses dégâts. »

Bien entendu, tout ceci était un mensonge. Après tout, comparément au Sendai, l’inconnu pourrait être n’importe qui, ce qui incluait des sous-fifres de l’homme au chapeau venu l’achever, un chasseur de prime, un Teikokujin agressif, bref, des gens qui n’avaient pas nécessairement des intentions vertueuses a son égard. Les précautions étaient donc de mise et Minoru avait appris, durant ses voyages, à mentir aux gens auxquels il ne faisait pas confiance. C’était beaucoup plus sécuritaire sur le long terme.

« Je suis mal en point, certes, mais je n’ai pas particulièrement besoin d’aide. Vous êtes le bienvenu, malgré tout, pour m’accompagner dans mon repas de ragoût de poissons, si cela attire votre langue. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 23:54
Il avait construit, improvisé un véritable abri de fortune. Il semblait être un voyageur errant, il avait tout prévu et tout disposé comme s'il avait l'habitude de se construire ce genre de campement. Ou bien, peut-être s'agissait-il de sa maison qu'il a construit et dans laquelle il avait l'habitude de résider ? Il est vrai que je n'avais pas l'habitude d'aller dans ce coin-là du pays, il se serait peut-être brûlé en tentant de protéger sa maison de brigands. Cependant, il n'avait pas l'air d'être méfiant, même au contraire, il semblait très sociable et très hospitalier.

Il ne pouvait donc pas avoir subi d'attaque, mais être plutôt celui qui a attaqué ou tout du moins, il est suffisamment loin de ses ennemis pour pouvoir baisser sa garde à ce point. Il semblait un espèce d'artisan-cueilleur-ninja, bien aidé par son animal de compagnie. Sans doute, c'était lui qui l'aidait à subvenir à ses besoins, mais cela confirmait bien l'impression que j'avais, celui d'un homme très proche de la nature, voilà qui fait bon vivre et qui était plutôt agréable. Moi, qui suis plutôt citadin, sédentaire, voire même banlieusard sur les bords, j'avais l'occasion de voir toute autre chose, c'était dépaysant, mais fort agréable. Quelle étrange sensation somme toute !

"Un déserteur ? Mais pourquoi t-a-t-il brûlé ? Pourquoi il en avait après toi ? S'il a réussi à s'enfuir, il est peut-être pas loin, c'est jamais bon de laisser son ennemi dans la nature. Tu veux qu'on aille le chercher ?"

Je m'étonnais moi-même avec ce genre de réaction, mais la séduction a opéré, je me sentais très à l'aise et j'avais même envie de l'aider et sincèrement, sans intérêt, sans essayer de récupérer des informations à son insu, sans le manipuler ou le prendre par les sentiments, juste par honnêteté, par humanisme, par simple bonté. Une fois n'est pas coutume... On dirait que l'Homme au chapeau a eu un effet positif sur moi. D'ailleurs, je ne savais même pas qui était son ennemi, ni ce qu'il s'était passé, mais je ne sais pas pourquoi j'avais envie de l'aider. Il était peut-être le mauvais dans l'histoire après tout et je n'en savais rien.

"Bon ce n'est pas de trop, en effet, je n'ai pas mangé depuis ce matin. Merci pour l'invitation !"

"Mmhhhh, ça a l'air bon !"


Je me mis à déguster son ragoût de poisson, tout en regardant ce qu'il avait créé, je fus surpris par sa création, il semblait se débrouiller très bien, on aurait dit qu'il avait l'habitude de vivre à la dure dans la nature telle un voyageur. Son plat était d'ailleurs délicieux, on dirait qu'il avait l'habitude de le cuisiner, je le ressentais après chaque boucher, tout le travail qui a dû être nécessaire pour en arriver à ce niveau.

"Mais dites moi, vous semblez habituer à vivre dans ces circonstances, vous venez d'où exactement ?"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Sam 24 Oct 2020 - 0:43
L’inconnu sembla amadouer avec succès par la chaleureuse invitation de l’Hokazuka a déguster le ragoût préparé durant la journée. À voir son regard parcourir la clairière ayant été aménagé au mieux de ses capacités. Le mensonge rapidement fabriqué par Minoru sembla faire effet, poussant l’étranger à poser des questions sur l’état de la situation. Sachant très bien que les meilleurs mensonges découlent directement de la vérité, comme il avait pu en faire expérience à plusieurs reprises, il décida de partir sur ce chemin houleux qu’était la manipulation d’autrui.

“C’est un ninja primé et j’ai besoin de fonds en ces temps troublés alors je me suis dit que j’allais m’y attaquer. Malheureusement, il est trop puissant. J’ai réussi à m’échapper de ses griffes quand j’ai vu que j’avais aucune chance. Et, sans insulte, je ne pense pas que nous deux pourrions le vaincre, j’abandonne sa chasse.”

Bien entendu, c’était faux, mais Minoru découlait ce mensonge de son expérience avec Rei et de sa détermination de ne plus s’y frotter, ce dernier était largement plus puissant que le dresseur ayant déserté le Teikoku. S’il avait affronté l’Homme au Chapeau, il s’occuperait de d’autres lieutenants et éviterait l’ancien empereur comme la peste, ce dernier étant trop fort pour un homme de son expérience.

Mais heureusement pour le Hokazuka, le visiteur de sa clairière sembla apprécier la nourriture offerte par le cuistot de fortune, alors il en profita pour lui aussi déguster ce qu’il avait préparé, mangeant pendant que son camarade de repas observait les bûches servant de sièges, le feu de camp rustique, les larges feuilles arrangés sous le tronc d’un immense qui servaient de matelas de fortune. L’étranger semblait apprécier le temps qui avait été mis à la confection du refuge, ce qui fit sourire le dresseur.

“J’ai longtemps vécu en Hayashi quand j’étais plus jeune. C’est la première fois que j’y reviens sérieusement depuis deux ans. Mais disons que ce n’est pas la première fois que j’ai a confectionné un abri comme celui-ci. Bien que je ne prévois pas rester a faire du sur place trop longtemps.”

Car la forêt regorgeait de beaucoup trop de trésors et d’endroits cachés, de jutsu oubliés et de tribus voyageant ses sentiers pour que Minoru se contente d’un campement de fortune durant son séjour dans ce merveilleux pays.

“Mais dis-moi, d'où viens-tu et quel est ton nom?”
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Ven 20 Nov 2020 - 18:54
J'avais visiblement affaire à un chasseur de prime, il avait besoin de fonds et donc chassait des criminels. Cela devait être son gagne-pain de tout les jours ou peut-être avait-il besoin de fonds pour un projet ou régler une dette, je n'en savais pas plus que ça. Toujours est-il que l'homme semblait bien bavard et bien trop confiant, alors que je n'étais qu'un simple inconnu, je me méfiais donc naturellement de ses intentions, mais à vrai dire, je ne les connaissais pas, mais je suspectais tout de même quelque chose d'étrange. C'était néanmoins curieux qu'un chasseur de prime passe par ici à tout hasard bizarrement quand Sakaze Tosen fait son apparition à quelques kilomètres du lieu supposé de l'altercation. D'autant qu'il avait subi de sérieux dommage, je doute que ce soit bien un simple renégat.

"Il doit avoir un gros contrat sur sa tête pour t'infliger de tels dégâts."

"Tu as des informations sur ce renégat ? Il y a eu énormément de mouvement dans les environs, c'est peut-être lié ?"


Je me plaisais en ces lieux, j'étais dans une situation confortable. Pour une fois que je tombais sur un individu sociable et qui paraît humainement "normal". Il vivait comme un Homme seul, il survivait à la nature et avait même réussi à la dompter comme en témoigne son panda qu'il avait réussi à apprivoiser. Je ne savais même pas que cet animal est apprivoisable, c'est dire... Depuis le début, je n'avais que peu prêté attention à ce dernier alors qu'il était pourtant immense, bien plus grand que le chasseur de prime. Je regardais donc le panda, tandis que l'homme continuait à parler. Il semblait venir d'Hayashi lui aussi quand il était plus jeune, j'ai également cru comprendre qu'il n'y vit plus.

"Oh intéressant, je viens d'Hayashi moi aussi, je m'appelle Eiichiro. Et toi quel est ton nom ?"

"Sans indiscrétion, tu as dit que tu y as vécu quand tu étais jeune, tu es parti où ensuite ? Pourquoi tu es revenu il y a deux ans ? Tu fais quoi en ce moment ? Tu es chasseur de prime, c'est ça ? Ca paye bien, comment ça marche ? Ca pourrait m'intéresser, si tu as des contacts ou juste des contrats."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Mer 25 Nov 2020 - 1:01
Bien qu’il ne semblait pas avoir de doutes majeurs, celui qui allait se présenter sous le nom d’Eiichiro ne semblait pas être totalement confiant en la parole de l’Hokazuka, se montrant légèrement inquisiteur de par une multitude de questions qu’il envoya à la suite l’une de l’autre dans les oreilles du déserteur. En premier lieu il questionna Minoru sur l’identité et la prime de sa cible inventée de toute pièce. Sous un couvert qui se voulait sympathique et aidant, il tentait d’en apprendre plus.


“Aburame Rai était le nom de la cible. Heureusement pour moi, je préfère ne plus me frotter à un utilisateur aussi puissant du Katon et à des insectes aussi meurtriers. Sa prime montait à 10 millions de Ryos, si je me rappelle bien. Il arrivait de Hi, bien que c’est possible qu’il soit passé a Tsume avec toute la foule qui a été dans le coin ces jours-ci.”

Une vérité mélangée au mensonge. La cible qu’il avait affrontée venait aussi de Hi et faisait aussi partie d’un clan puissant de ninja, tout comme il possédait une puissante maîtrise du Katon, mais la ressemblance arrêtait la. Néanmoins, les mensonges étaient toujours mieux reçus quand ils étaient camouflés derrière un voile similaire à la réalité. Et puis, bien que son interlocuteur semblait sympathique et confortable dans la clairière, le dresseur avait appris à ne pas provoquer les inconnus au cours de ses péripéties.


“Mon nom est Ryusha. Hokazuka Ryusha, d'où l'obéissance du panda. Tu as dû te dire que c’était un animal de compagnie, mais notre lien est plutôt celui entre deux meilleurs amis, tissé à même le chakra.”

Il se gratta un peu le menton, pris une gorgée d’eau avant de manger un peu de son ragoût, remplissant tranquillement son estomac qui grognait de tentation, écoutant les possibles réponses que son interlocuteur lui offrirait, avant de répondre à ses dernières questions sur ses origines.

“J’ai ensuite rejoint un groupe de mercenaire dans les contrées à l'est, voyageant un peu partout, renforçant mes arts ninjas. Je ne suis pas revenu il y a deux ans, je suis parti. En ce moment, j’apprécie la liberté que m’a valu le fait de démissionner de ma compagnie de mercenaire. Je ne suis pas un chasseur de prime mais j’ai besoin d’argent. Ça peut bien payer, mais tu vas te frotter à des ninjas expérimentés. Je te conseillerais, si ça t’intéresse, de faire un tour dans un village ninja ou à Ame. Pas mal de gens d’expériences se trouvent là bas.”
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Mar 22 Déc 2020 - 1:41
Aburame Rai ? Du Katon ? Mouais, pas beaucoup d'imagination. Si encore, je connaissais ce fameux Yamanaka Rei, j'aurais vite fait le lien. Je n'avais pas entendu ses exploits et je ne savais pas non plus qui il était, donc je n'avais pas fait le lien, car je ne le connaissais pas. Son histoire semblait donc parfaitement censée à mes yeux d'inculte ignorant l'histoire des grandes puissances. 10 millions de Ryos, cela était à peine incroyable, je fus étonné d'entendre une tel somme, mais cela me parut tout de même étrange, qu'un homme qui valait autant ne soit pas ou peu connu.

"10 millions ?! Mais qu'est-ce qu'il a fait pour avoir une prime aussi colossale sur sa tête ? Je pourrais bien partir à sa chasse, moi pour ce prix là. Tu as d'autres informations sur lui ? Quel est le pouvoir des Aburame, j'ai entendu vaguement parler d'eux."

Il se présenta alors. Il s'appelait donc Hokazuka Ryusha. Il a affirmé "d'où l'obéissance du panda" après avoir dit son nom, comme si cela allait de soi. J'eus donc supposé qu'il appartenait à un clan qui élevait des pandas ou bien des animaux quelconques. Il avait peut-être désigné le panda comme un exemple d'animal ou peut-être le panda comme étant la spécificité de ses pouvoirs claniques. Il ne s'agit pas vraiment de pouvoir clanique en l'occurrence, mais culturel. Il ne doit pas avoir une quelconque habilité héréditaire avec les pandas, mais sûrement une technique d'élevage, voire de manipulation qui découle d'une pratique ancestrale.

Cela a peut-être dû évoluer dans le temps en un art du combat animal. J'avais là, une brève première idée de ce qu'il était capable de faire. Cela explique le fameux "lien tissé à même le chakra". Le panda a sûrement été élevé dès la naissance à obéir aux membres de son clan, voire peut-être qu'ils ont tout deux grandi ensemble, évolué ensemble, développé un lien très fort qui transcendent et leur confère des capacités jamais vus auparavant. C'est donc peut-être là que réside l'excellence de son clan. Cela corrobore ma réflexion sur l'évolution basé sur l'éducation. A part s'il s'agit bien d'une capacité héréditaire et dans ce cas-là, toute ma théorie est fausse.

"Oh intéressant, je comprends mieux. Vous semblez tout deux si proches ! Quand vous êtes vous rencontrés pour la première fois ?"

Il restait toujours très coopératif. Continuant à manger et à savourer son ragout, il prit le temps de m'expliquer brièvement d'où il venait et même me conseiller dans la voie du chasseur de prime. Tandis qu'il parlait, j'en profitais moi aussi pour prendre quelques cuillères de son ragout, il est vrai que je ne faisais que l'écouter, lui parler, l'analyser et que j'avais tendance à oublier de manger dans ces circonstances-là.

"Et bien, c'est la première fois que je rencontre un mercenaire. Je vous envie, vous êtes neutres et vous combattez pour celui qui vous paye. Vous n'avez aucune attache, vous bougez là où les ryos vous amène. C'est un peu dans la continuité de ton travail de chasseur de prime."

"Tu sais... Tout ça me prouve bien que tu es un survivant, un vrai."
- Affirmais-je en me regardant l'abris qu'il avait conçu et le repas qu'il avait cuisiné.

"Le mercenariat est une activité qui pourrait m'intéresser, autant que le métier de chasseur de prime. Mais il y a quelque chose qui rapporte bien plus : le marché noir. J'ai aucune informations là-dessus, c'est très fermé, mais on raconte qu'on peut facilement devenir riche."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 23:45
« Un ninja puissant se vaut toujours inévitablement une haute prime sur sa tête. Plus c’est élevé, plus le danger est grand. Bien entendu, la prime va souvent avoir rapport avec un crime plus ou moins grand, mais quand la puissance est connue, la prime est en conséquent. »

Le jeune inconnu du nom d’Eiichiro bombardait l’Hokazuka de question depuis plusieurs minutes, sa connaissance des clans, du monde criminel et des chasseurs de primes étant, apparemment, très limité. Heureusement pour le garçon originaire d’Hikari, Minoru était, comme toujours, assez réceptif aux questions qu’on lui posait si ces dernières ne le mettait pas directement en danger. Comme c’était le cas et qu’il ne voyait pas le brunet comme une menace a sa survie, il prit la peine de répondre à sa vague de questionnement.

« Je n’ai pas d’autres informations sur lui, malheureusement. C’est un criminel hautement mystérieux et j’ai seulement pu le trouver grâce à mon odorat surdéveloppé par rapport aux humains normaux. Le clan Aburame, pour répondre à ta question, élèvent des insectes a l’intérieur d’eux et s’en servent pour des jutsus de divers types. Ils sont originaires d’Hi no Kuni. »

La candeur ignorante de l’étranger faisait sincèrement croire au dresseur qu’il avait a faire a quelqu’un qui ne représentait aucun danger, confirmant ce que ses instincts lui avaient dit plus tôt dans la rencontre. Néanmoins, sa présence au milieu de nulle part voulait certainement dire qu’il avait un certain don pour se défendre, autrement il aurait été dévoré par une des nombreuses créatures d’Hayashi, qui se réjouissaient des humains assez fous pour voyager seuls.

« J’ai rencontré Natsu, le panda, quand j’avais 12 ans, environ. On ne s’est plus jamais lâché par après. Le lien d’un Hokazuka et de son compagnon est plus fort que tout, sans conteste. »

Un lien sans lequel Minoru ne saurait vivre de la même façon. Une existence solitaire, sans la présence constante de son ami près de lui… Il ne pouvait s’imaginer revivre le vide qu’avait causé le génocide Inuzuka dans le passé une deuxième fois. C’est pourquoi il était au milieu de la forêt à manger un ragoût avec un inconnu. Il n’était pas question qu’il soit spectateur.

Eiichiro fit ensuite des commentaires assez profonds sur la vie de mercenaire et de chasseur de prime que la fausse identité de l’Hokazuka vivait, parlant de la neutralité et de la liberté de ce métier avec une mélancolie palpable, comme s’il enviait l’homme brûlé. Ça aurait presque toucher le cœur du déserteur s’il n’était pas en train de mentir a travers ses dents.

« Je suis ravi que tu sache apprécier la vie libre que les mercenaires peuvent vivre, néanmoins, je te conseille de ne pas la romancer trop. Sans structure ni support pour permettre aux gens comme moi de vivre, il faut se reposer uniquement sur nos propres capacités. J’appel plus ça survivre que vivre, la majorité du temps. Et le marché noir? Si tu veux mes conseils, ne t’en approche pas trop. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248

Après l'effort, la cicatrisation [Hokazuka Minoru]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: