Soutenez le forum !
1234
Partagez

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Mer 14 Oct 2020 - 3:17
Tsuyoshi, deux jours après les événements funestes ayant frappé Iwa était de retour au village. Il s’était rendu à l’hôpital. Il y avait passé plus d’une heure entre ses différentes visites. Elles concernaient essentiellement les membres de son équipe. Il avait pris son temps pour visiter Asaara Kenzo, Toji et Jurôjin. C’est chez ce dernier qu’il avait passé du temps d’ailleurs, étant donné qu’ils devaient discuter plus en profondeur de certaines choses. Ce temps passé, Tsuyoshi avait pris le chemin menant à la chambre du Borukan Ashitaka. Il avait dû demander son chemin à une infirmière sachant que de toutes façons, tous les blessés du combat contre le dieu singe étaient sur le même palier. Ashitaka se trouvait à une chambre non loin de celle de Jurô.

Il arriva à la porte de la chambre et toqua. Poliment il attendit son invitation, et finit par entrer dans la pièce. Comme de coutume, il jeta un regard vers le blessé, avant de rapidement porter un regard sur la pièce. La décoration de la pièce et l’atmosphère générale lui donnait déjà une indication sur l’état même du blessé, du moins psychologique.

_ Salutations Ashitaka San…

Son regard était à nouveau porté sur son interlocuteur. Sans détourner le regard, il sondait du mieux qu’il pouvait le cœur du Borukan. Pour rien au monde, il aurait aimé être à sa place. Perdre l’usage de ses jambes devait être absolument difficile à vivre et pourtant, aujourd’hui, le Hyûga était venu parlementer avec ce Jonin.

_ Le moral est bon malgré ces blessures ? J’imagine que ce doit être pénible… Fort heureusement il se dit que vous retrouverez l’usage de vos membres, ce dont je ne doute pas.

Les mots étaient peut être malencontreux, mais Tsuyoshi les voulait neutre étant donné les relations justement neutres entre le Borukan et lui.



_________________
Spoiler:
 


Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 22:02
Allongé dans la petite chambre sans la moindre décoration, le rouquin n'avait de toute façon que peu de gens à qui demander de l'aide ou sur qui compter. Sans doute ses erreurs étaient-elles trop nombreuses. À commencer par sa relation avec ses parents qui n'étaient pas venus. Seule Rakka était passé et lui avait apporté à manger. Son passage était sans doute le seul qui lui avait fait véritablement plaisir, même si Aimi était une personne qu'il appréciait et qu'il estimait. L'absence d'Amiko le détruisait intérieurement malgré ce qu'il pouvait dire ou laisser paraître. Et il s'en voulait. Il n'avait pas été à la hauteur pour la protéger. Morte, engloutie par la lave, emportée par un des attaquants, il ne s'imaginait plus que des scénarios catastrophe depuis qu'il avait apprit sa disparition. Et il s'en estimait responsable plus que tout le reste. Lorsqu'il entendit la voix du Hyûga avec qui il avait travaillé quelques fois, il se retourna vers lui.

« Konnichiwa, Tsuyoshi-san. Que me vaut le plaisir de ta visite ? »

Se forçant à sourire, le guerrier incapable de se déplacer s'était redressé un peu contre les coussins qui étaient dans son lit.

« Ah, ça... Les blessures sont ennuyeuses et il faudra du temps, mais on ne peut rien y faire mis à part patienter. Je ne suis pas le seul dans cet état de toute façon. Le plus fâcheux ce sont les douleurs fantomes, celles dans les jambes qu'on ne peut plus altérer puisqu'elles ne sont que des réminicences. Tu avais besoin de conseils ? Ou est-ce simplement une visite de courtoisie ? »

À vrai dire, ses blessures physiques ne faisaient ni chaud ni froid à l'homme aux yeux mordorés. Seule son absence d'informations autour d'Amiko le torturait, et il espérait de tout coeur que la demoiselle s'en soit sortie vivante et qu'elle était juste coincée quelque part, ou alors assommée, quelque part dans les environs. Qu'elle n'avait rien de grave en somme. Mais tout son être lui criait l'inverse, et il avait de plus en plus de mal à se persuader du contraire, ce qui le tuait de l'intérieur. Restait à voir ce que souhaitait réellement le Hyûga désormais.

_________________
Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Mer 28 Oct 2020 - 8:47
Le Hyûga écouta les réactions de son interlocuteur. Les propos du Borukan étaient à même de lui donner l’information nécessaire concernant son état d’esprit. Ce dernier, quand bien même souffrait, cela se voyait et s’entendait même étant donné qu’il l’avait dit lui-même, tenait bon. Il n’était pas démoralisé, ni abattu. Une bonne chose, Tsuyoshi n’en attendait pas moins venant d’un Jonin. Un shinobi de ce niveau ne pouvait se permettre de baisser les bras à la première grosse difficulté. Non, il devait faire avec la réalité mais surtout puiser sa force dans le futur. Apprendre à se projeter, savoir le faire, était nécessaire afin de ne perdre ni le moral, ni son énergie dans le combat à mener dans le présent contre les blessures.

_ Des douleurs fantômes… Il est vrai que c’est un curieux phénomène… Avait dit le Hyûga d’un air songeur. Il poursuivit : Non Ashitaka San… Ce n’est pas qu’une visite de courtoisie. Je ne sais pas si dans ton état tu es disposé à discuter politique, mais un personnage influent du village le demeure même malade. Les affaires n’attendent pas… Mais je pourrais comprendre que…

Il observa son interlocuteur, s’attendant à ce qu’il réagisse d’une manière ou d’une autre à cette première introduction. Il n’en dirait pas plus pour l’heure, car c’était inutile. Son intuition lui soufflait qu’il lui faudrait faire très attention aux mots qu’il utiliserait. Le Borukan, dans l’état où il se trouvait, n’en avait probablement rien à faire de tout ce qui pouvait tourner autour des sujets intéressant dans l’immédiat le Hyûga. Cela bien entendu pourrait se comprendre. Tsuyoshi à sa place, peut-être, aurait réagi de la même manière.

Son regard sur le Borukan, le Hyûga attendit patiemment tant les réactions que les réponses du Borukan.

_________________
Spoiler:
 


Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Jeu 19 Nov 2020 - 11:31
Plus ou moins capable de suivre une conversation complexe à l'heure actuelle, Ashitaka se perdit dans ses pensées. Il n'avait plus véritablement de motivation, comme un vide immense, cruel, atroce. Quelque chose qu'il n'avait jamais vécu, ni même approché. Quelque chose qu'il n'aurait pas pensé possible même. Son absence était trop forte, comme un trou noir qui se serait formé en lui. À quoi bon forcer, à quoi bon continuer ?

Sa seule activité pour l'heure était de travailler machinalement à ses techniques hyôton, mais il n'avait plus le coeur à l'ouvrage. Il n'agissait plus que répétitivement, dénué de toute passion. Les passages de Rakka était ce qui l'avait empêché de craquer et de ne plus rien faire du tout, de cesser de fonctionner et de ne rester qu'à errer comme un fantome dans un fauteuil. Il avait fait un tour dans le quartier des Borukans, sa maison n'avait bien sur pas fait exception. Les rares souvenirs qu'il aurait pu y trouver y avaient été réduits en cendre. Il n'avait rien pour se raccrocher, juste un vide immense avec des bords trop loin pour être même aperçus pour l'heure. Peut-être finirait-il par y voir le fond et s'y écraser dans un bruit horrible de craquements saguinolents. Qui sait...

D'une oreille distraite, il parvenait malgré tout à saisir que le Hyûga souhaitait lui parler. Le regard à moitié vide, il tâchait de présenter une façade acceptable. Il tentait de se mettre suffisamment droit pour avoir une conversation correcte. Pour paraître. Mais plus il s'y efforçait, plus il se demandait si tout ceci avait le moindre intérêt. De toute façon, il n'était pas quelqu'un à la hauteur. C'était le sentiment interne qui grandissait, le seul qui persistait. Et il était plus néfaste encore que l'absence qu'il ressentait, sans nouvelles d'Amiko.

« Dis-moi ce qu'il y a alors s'il te plait. Je n'ai pas vraiment envie de me perdre en détours en ce moment... »

Sa voix était plus lente, plus faible qu'à l'accoutumée. Mais elle montrait cependant une certaine détermination, une envie que cet échange ne traine pas trop. Sans doute parce que la seule chose qui l'aurait véritablement intéressé pour l'heure, ça aurait été de la voir.

_________________
Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 23:26
Tsuyoshi observait toujours son interlocuteur. Il était bel et bien conscient qu’une visite telle que la sienne, couplée aux mots qu’il venait de prononcer n’enchanteraient pas nécessairement le Borukan. Ashitaka et lui étaient de bons collègues, mais sans plus. Tsuyoshi avait pu rendre service il y a quelques temps au Borukan lorsque ce dernier tentait d’assimiler le Yoton. Entre temps, d’un autre côté il y avait le conseil iwajin et les mots durs employés par le Hyûga. Mais tout ceci était normalement entre eux et puis le Jonin avait demandé pardon à son homologue.

De ce qu’il avait pu voir, Ashitaka était las. Il semblait comme abattu par les événements. C’était compréhensible. Après tout, les shinobis sont des humains à part entière, ils subissent les événements et comme dans son cas, parfois ont la tête sous l’eau. Quelque part, Tsuyoshi en venait presque à être égoïste à se pavaner là en pleine santé tout en étant sur le point de discuter politique avec un homme alité au moral chancelant. Pourtant, pour une raison qui lui échappait, le Hyûga considérait que l’homme en face de lui était capable de surmonter ces obstacles sur sa route et de remplir pleinement les rôles qui lui étaient dévolus tant par les membres de son clan que par le village.

_ Je n’aime pas non plus les détours et préfère les discussions franches et directes. Dit le Hyûga. Il inspira tandis que son regard avait quitté le visage du Borukan un instant. Il s’était attardé sur les jambes de son hôte sans y prêter attention. Peut-être la résultante du tiraillement dans son esprit et la crainte que l’état physique et émotionnel de son interlocuteur l’empêche de pouvoir raisonner convenablement…

_ En dehors des membres de mon clan, tu es le premier à qui je révèle, en avant-première, un projet d’envergure… Le Hyûga marqua une pause très courte puis enchaîna : l’état d’Iwa, d’un point de vue économique, est plutôt préoccupant je pense qu’il est inutile de faire un dessin à ce sujet. Le combat contre le Yonbi n’a certes pas entraîné de pertes en vies humaines, mais les dégâts sur le cœur commerçant et les quartiers résidentiels ont et continueront d'avoir un impact certain sur les civils et familles shinobi vivant ici si rien de concret n'est fait.

Tsuyoshi marqua une nouvelle pause. Il se souvint que lors du conseil iwajin, il avait déjà soulevé ce problème. Il avait pourtant été mis en minorité la totalité du conseil n’ayant pas considéré ce point important, aussi curieux que cela puisse paraître. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui peut-être serait-il en mesure d’apporter une solution, qu’il soit suivi ou non.

_ J’ai tenté de demander l’aide du Daimyo qui m’a fait savoir qu’il n’appuierait pas Iwa, que son attention était portée sur Tsuchi et que nous devrons nous débrouiller seuls…

Tsuyoshi marcha vers la fenêtre de la chambre, les bras dans le dos. Son ton était péremptoire. A vrai dire, la réaction du Daimyo l’avait étonné, grandement d’ailleurs.

_ Tu ne le sais peut-être pas, mais les miens, sur mes conseils, ont pour certains fait évacuer leurs biens et entreprises avant le combat contre le Yonbi. Ces mêmes Hyûga, toujours sur ma proposition, sont désormais prêts à investir dans un projet déterminant pour Iwa et plus tard pour Tsuchi no Kuni : une banque pour soutenir l’économie du village et pourquoi pas du pays. J’apprécierais fortement le soutien des Borukan à ce projet dont tu peux déjà imaginer la portée…

Le Hyûga venait de se retourner. Il faisait désormais face à Borukan. De son regard, le Hyûga pesait et soupesait la valeur et le courage politique de son interlocuteur. Jusque-là le Borukan n’avait jamais été à la hauteur des espérances du Hyûga. Lorsque Tsuyoshi pensait que son interlocuteur se trouvait à un point P, politiquement parlant, il était toujours systématiquement plus bas à ses yeux. Il avait eut une mauvaise approche quant à sa volonté de devenir Kage, préférant affronter Toph sur son terrain, à ses conditions, pour évidemment perdre. Puis il s’était rangé totalement derrière Toph lors du conseil, étant incapable de faire valoir aucune idée particulière –c’était bien entendu toujours la vision des choses du Hyûga- poussant le risque de passer pour un faire-valoir lui qui souhaitait pourtant devenir Tsuchikage. Avec ces séries d’échecs et maintenant cette blessure qui le handicaperait pour un temps, quel avenir pour le Borukan sinon le risque d’être dépassé par la jeune garde et coiffé au poteau dans la course aux honneurs ?C’était d’ailleurs ce qu’ils risquaient tous les deux, Ashitaka et lui-même Tsuyoshi. Seulement, le Hyûga était de la trempe de ceux qui sont patients, capable de lire dans les signes du temps et de se frayer un chemin même dans le plus épais des brouillards.

*Réveille-toi Ashitaka et révèle ton potentiel !* Pensa le Hyûga. En son for intérieur, il s’était promis qu’il ne tendrait plus la moindre perche au Borukan, si ce dernier n’était pas capable de saisir les opportunités.

_________________
Spoiler:
 


Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Mer 20 Jan 2021 - 14:28
Au moins, le Hyûga ne ferait pas des tours et des détours. Il acceptait apparemment l'idée d'être direct et aussi il se lança dans son explication. D'abord, il présenta la situation telle qu'il la voyait. Il avait un projet qu'il avait préparé avec son clan. Un projet économique pour Iwa. C'était positif, après tout, vu l'état de la cité, il fallait en lancer pour l'aider à se relever.

« C'est sûr. Mais je ne pense pas qu'il aurait pu être moindre. On a fait le bon choix. J'en suis certain. »

En vérité, l'impact de Yonbi en lui-même avait été minime. Ce qui avait tout détruit, c'était sa libération par la force absurde de Ketten qui en une technique avait brisé la leur qu'ils maintenaient à plusieurs, il avait dans le même temps renforcé le Démon et avait immobilisé tout le groupe d'assaut. Non. Ils n'auraient vraissemblablement pas pu faire mieux pour la cité. Seulement pour eux-mêmes. Le facteur inconnu et obligatoire qu'était Ketten rendu surpuissant par les techniques absurdes de l'Homme au Chapeau qui permettait à ceux qu'il choisissait de développer des pouvoirs qui n'avaient plus rien d'humain ne pouvait pas être évité par eux. À moins d'un miracle de chance bien sûr.

Puis ce n'était même pas comme s'ils avaient choisi de libérer Yonbi en vérité. Ils ne savaient même pas comment le faire sortir de son sceau. Quelqu'un d'autre était intervenu. Sans doute Ketten là encore. Non. Ils ne pouvaient pas déplorer le résultat ou s'en vouloir. Ils étaient humains, eux. Contrairement à ce que clamait ce criminel, ce meurtrier de masse qu'était Sakaze Tôsen.

« C'est dommage, mais prévisible. Surtout après le discours de Tôsen. L'état ne veut pas être vu comme trop proche d'Iwa je suppose. Il ne veut pas se mettre à dos les habitants qui ont cru aux mensonges de ce serpent. D'un point de vue politique, je pense que le Daimyo a eu raison. Cependant, nous débrouiller seul augmente notre autonomie. Si nous n'avons pas de dettes, sa main sur le village est moins forte. Moins présente. À voir comment la suite se déroulera, mais un Daimyo qui abandonne une partie de son pays ne peut plus véritablement clâmer le gouverner. Enfin, c'est juste mon avis. »

Il écouta alors les détails de Tsuyoshi, hocha un peu la tête. Une banque donc. Voilà ce qu'il voulait faire. Oui, c'était une possibilité. Mais en effet, il lui faudrait du soutien, surtout dans une telle période. Il faudrait des gens internes pour lui faire confiance avant que ça ne s'étende et que ça devienne véritablement profitable pour Iwa. À voir.

« Je transmettrais au clan dès que possible. Et je te ferai parvenir la réponse du conseil ou des individus qui acceptent de te soutenir dans ton entreprise. Ce n'est pas un choix que je peux faire seul. Tu comprendras je l'espère. »

Terminant sur ces mots, il observe un peu Tsuyoshi, attendant de voir ce que ce dernier pouvait bien vouloir d'autre si jamais il n'en avait pas fini là.

« Est-ce qu'il y a autre chose dont tu voulais me parler ? »

_________________
Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 23:30
Le Hyûga pour une fois était presque totalement en phase avec le Borukan. La chose était suffisamment rare pour être soulignée. Du peu qu'il en avait déduit, Ashitaka était un peu comme lui, ce qui n'aurait pas forcément à leur parfaite entente : borné. Le mot pouvait sembler fort, mais il répondait à une certaine réalité. Lorsque Ashitaka a unenvision des choses, celle-ci varie difficilement. Il en était de même pour Tsuyoshi. Le trait de caractère qui plaisait le plus au Hyûga était cependant son côté posé et son expérience de la vie. A ses yeux, hormis un manque de finesse politique' Ashitaka avait un potentiel très important au sein d'Iwa. Seulement en était-il conscient ?

_ C'est un avis que je partage Ashitaka San. Le Daimyo à l'heure actuelle s'est coupé d'Iwa. Il a pris l'option de nous laisser nous débrouiller seuls face aux périls nous impactant. Trouver cela prévisible... Je ne sais pas. Si c'est une manœuvre politique plutôt qu'un réel désintérêt, je trouve que c'est un bien mauvais Paris qu'il fait. Même sans chakra les iwajins seront militairement parlant toujours supérieurs aux simples civils. Nous ne perdrons pas nos connaissances liées aux arts martiaux et au maniement d'arme en perdant notre chakra. Il faut rester lucide...

Lucide, le Daimyo ne l'était plus depuis belle lurette. Le Hyûga l'avait soutenu contre son gré en son temps, lors de ce fameux vote. Un premier impair aux yeux de Tsuyoshi. Les impairs suivants s'étaient enchaînés, du moins aux yeux du Jonin.

_ C'est exactement ce que j'attends du représentant clanique Borukan. Faire autrement serait dommageable... C'est juste parfait. D'ici un mois je te saisirais officiellement en espérant que tu aies l'occasion de faire passer l'information au sein du conseil de ton clan.

Le Hyûga, en venant parler à Ashitaka, n'en attendait pas moins de ce dernier. C'était exactement la réaction attendue ni plus ni moins. Ce n'était pas des affaires crypto-personnellle qu'il était venu proposer au Borukan, mais ùne affaire clanique à dimension iwajine voir plus. Avec ou sans les Borukan le projet irait de l'avant, cependant, Tsuyoshi' pour diverses raisons, était parfaitement conscient qu'il était nécessaire d'en parler aux représentants des clans majeurs ; après tout c'était bien eux le fondement même d'Iwagakure no Sato.

_ Oui il y a bien quelque chose même si je ne peux m'avancer encore... Quoi qu'il en soit' sache que je ferai de mon mieux pour t'assurer le soutien des miens si un jour tu venais à briguer le poste de Kage. Il est de notoriété publique que tu as tenté ta chance en son temps contre Toph alors intendante... Bien entendu ce soutien futur appellera un soutien quasi similaire de ta part et des tiens envers moi le moment venu... Vois ça comme une alliance dès lors que tu jugeras le moment opportun arrivé. Tu feras un excellent Kage j'en suis certain.

Tsuyoshi prenait des risques, de gros risques. Mais l'on ne peut faire avancer les choses sans prise de risque. Son discours pouvait s'apparenter â une volonté de rébellion envers Toph mais tel n'était pas le cas. Ce soutien, le Hyûga voulait l'apporter au Borukan depuis belle lurette. Une fois d'ailleurs il lui avait offert une opportunité de secouer le cocotier... Ashitaka n'avait alors rien compris. Cette fois ci cartes sur table, le Hyûga exprimait sa confiance envers un Tsuchikage en puissance. Un véritable pari tant l'avenir pouvait s'avérer sombre et plein de terreurs.

_________________
Spoiler:
 


Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] Empty
Mar 2 Fév 2021 - 2:21
Le rouquin observait les réactions de son visiteur, allongé dans son lit. Ce dernier semblait, pour une fois, d'accord avec lui sur un point, chose rare.

« Le fait que ça soit un mauvais pari est certain, mais c'est quand même celui qu'il a fait. Un dirigeant ne peut pas faire des choix de ce type par simple négligeance. Des vies sont en jeu, des vies d'habitants de Tsuchi. Il le savait. Mais comme elles étaient uniquement shinobi, il a fait le choix de nous abandonner à notre propre sort. J'espère pour lui qu'il n'aura pas besoin de notre aide avant de se racheter d'une autre manière, parce que je doute que beaucoup seraient prêts à accepter une tyrannie sous prétexte que nous sommes des manipulateurs de chakra. »

Il soupira un peu. Tout ceci était fatiguant. Il ne savait pas s'il avait encore envie de se battre alors qu'elle n'était pas là. Pourquoi faire. Dans quel but. Pour qui ?.. Lui qui ne faisait que se montrer docile et intransigeant envers lui-même s'était retrouvé abandonné, par son chef d'état et par celle qui l'aimait. Que faire maintenant ? Pourquoi continuer à servir un pays qui ne semblait pas leur apporter le moindre intérêt, qui ne les considérait que comme des outils et non comme des êtres humains ? Son futur dépendrait notamment de la direction que choisirait Toph dans les prochaines semaines, les prochains mois.

Le but financier de Tsuyoshi aurait peut-être une importance s'il parvenait à le mettre en place et il faudrait sans doute du temps pour que ceci soit lancé, mais le faire au plus vite aiderait peut-être au relancement d'Iwa en tant que cité marchande. Il communiquerait donc au plus vite auprès de son clan quant à cette proposition histoire que les Borukan puissent apporter leur soutien à cette future banque Iwajine. Elle ne concurrencerait certainement pas la banque Subaku rapidement, mais petit à petit, elle se trouverait sa place, l'homme aux yeux ambrés n'en doutait pas.

« Je m'en serai occupé d'ici là. »

Un mois, le délai était largement suffisant. Il n'avait, après tout, presque rien à faire. Il agirait en représentant, en transmetteur de message d'un clan à un autre. Et ce n'était pas quelque chose de très complexe ni long à faire. L'annonce de Tsuyoshi quant à son soutien pour lui en tant que futur kage arriva cependant comme une blague de mauvais goût aux oreilles d'Ashitaka qui avait perdu foi dans cette idée. Fut un temps où il aurait pu être prêt à le devenir. Mais ce temps était derrière lui. Le vide qu'il ressentait était trop fort, les incertitudes trop nombreuses. Il n'était pas prêt à gagner un duel en un contre un contre Toph et Tenzin à l'époque, trop spécialistes dans le domaine là où lui savait battre des groupes avec aisance. Il avait tenté de travailler ce point, mais il n'était pas encore prêt à l'époque. Les tests n'avaient pas eu le temps d'être concrétisés que déjà, Toph devenait officiellement Tsuchikage. Les évènements s'étaient déroulés ainsi, espérer les changer n'était que folie. Et il ne serait ni un traitre, ni un opportuniste. Ses certitudes, ses principes, tout allait contre une hypothétique place d'ombre de la roche qui porterait son nom.

« Seul le temps et les évènements nous le diront. Je ne le serai peut-être jamais après tout. Mais cela ne change rien à mon soutien pour ton entreprise, ne t'en fais pas. »

Ne s'attardant pas sur le sujet, le Borukan ferma les yeux un instant, respirant profondément.

« Je t'aurai bien raccompagné à la sortie mais c'est un peu complexe pour moi en ce moment, j'espère que tu m'en excusera. »

Un léger sourire sur les lèvres, tâchant de faire bonne figure, le rouquin aspirait maintenant à un peu de tranquilité, fatigué du moindre effort dans l'état où il se trouvait.

_________________
Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563

Discussions entre Borukan et Hyûga [Ashitaka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: