Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rencontre forcée [pv : Toph]

Jiki Masami
Jiki Masami

Rencontre forcée [pv : Toph] Empty
Mer 14 Oct 2020 - 11:00


Trop long, le temps était décidemment trop long pour quelqu’un de pressé comme Masami. C’était la faute de l’homme au chapeau après tout, car il avait annoncé sa sentence à tous de la fin du chakra. D’ailleurs, question discrétion on repassera, car il aurait juste fallu qu’il ne dise rien pour que ses chances augmentent drastiquement. Bref peu importe, maintenant que l’attaque de Yombi était passée, l’adolescente avait bien remarqué qu’une grande partie des ninjas dans l’opération était neutralisée. C’était sa chance, mais Tenzin tardait à revenir. Peut-être était-il mort ? Il n’avait pas été présent à Iwa lors de la défense, alors il avait dû être envoyé ailleurs en attendant. C’était une parfaite occasion de rencontrer la nouvellement nommée ombre de la roche. Elle n’était plus intendante, non, elle avait encore monté en grade finalement, ce qui renforçait encore son pouvoir. La manière de voir de Masami à cette fille, de presque le même âge qu’elle, n’avait guère changé depuis le départ. Elle avait un certain respect pour Toph de part sa force brute, mais également de toutes les personnes qui la suivraient presque jusqu’à la mort. Ce fut pourquoi elle se rendit vers son lieu de travail, mais les gardes lui barrèrent la route.

« Que viens-tu faire ici ? »

Jiki Masami • « Je suis venue voir Toph sensei, j’ai à lui parler. »

« Un peu de respect, c’est le Tshikage ! Et on ne la rencontre pas ainsi juste parce que tu veux lui parler. Tu as rendez-vous ? Et tu veux lui dire quoi ? »

Lança alors l’un des gardes qui ne semblait pas trop apprécié la genin, certainement assez connue pour cela. Masami releva ses yeux dans les siens peu véritablement troublée par sa façon de lui parler. Ce garde ne lui faisait pas peur, elle avait ses chances de le battre. D’ailleurs, elle était déjà en train d’imaginer plusieurs scénarios de combats, mais ils étaient tous assez risqués pour un résultat assez faible. Ils étaient nombreux, et la Jiki n’avait pas encore la force de faire plier à elle seule la garde de la ville, tous ninjas de surcroit.

Jiki Masami • « Je vois … »

Lança simplement la châtaigne en commençant à faire demi-tour, non sans faire attention si jamais le fameux garde ou son camarade à côté tentait une attaque. Elle n’avait confiance en personne, mais visiblement, ils se contentèrent de parler entre eux sans perdre de vue la jeune ninja.

« Elle est bizarre cette fille non ? Mal polie en plus. »

« Mouais …. Elle vient de Wasure, je m’en méfie. Tu as vu, elle n’a même pas daigné répondre à mes questions. Elle ne mérite pas d’être ninja ici.»

« Non mais pour qui elle se prend … »

Masami les laissa parler, si cela pouvait leurs faire plaisir de bavasser, aucun problème. Elle n’allait pas perdre de temps avec des types pareils. Il y avait toute sorte de solutions pour voir Toph sensei, et si jamais elle ne pouvait pas rentrer par la porte, elle passerait par une autre entrée. Elle se moquait éperdument du jugement des autres, de ces gardes imbéciles, elle avait son propre plan bien en tête. La Jiki s’éloigna simplement afin de semer le troubler, si jamais on l’observait. Après quelques temps, elle se remémora alors les fois où elle était venue dans le bureau de Toph, et ce fut ainsi qu’elle localisa une fenêtre d’un couloir menant au bureau. Ce n’était pas comme si elle faisait comme partie du Sazori officiellement, et qu’elle avait préparé des techniques pour ce genre de situation.



Quelques mudras plus tard, elle avait camouflé son apparence physique afin d’approcher discrètement du bâtiment sans se faire intercepter au bout de quelques secondes par un garde zélé. Enfin, tu me diras, il ne fait que son travail. Masami s’avança en faisant attention au type de sol, ne pas marcher sur ceux trop bruyant. Puis monter jusqu’à la fenêtre en adhérant aux murs. Une fois à côté de la fenêtre, la châtaigne observa le couloir afin de s’assurer qu’il n’y avait personne avant d’ouvrir la fenêtre et de s’y glisser. Maintenant, il fallait davantage cacher son chakra, le bureau n’était qu’à quelques mètres. Il fallait espérer que Toph était dans son bureau, mais le garde lui avait interdit l’entrée, alors il y avait de fortes chances qu’elle fut présente.



Une technique de camouflage de chakra plus tard, la Jiki frappa simplement à la porte du bureau. Elle ne comptait pas forcée l’entrée du bureau. Elle avait un trop grand respect de Toph pour cela. De plus, c’était une visite amicale malgré les apparences.

Jiki Masami • « Toph sensei, c’est Masami, il faudrait que je vous parle de plusieurs choses. »

L’adolescente n’avait pas changé de titre depuis son passage éclair à l’académie, et c’était d’ailleurs la seule à avoir le titre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Rencontre forcée [pv : Toph] Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 9:03
Son bunshin triait des papiers, tandis que son regard portait sur tout iwa et les alentours. Son Byakugan permettait de voir bien des choses. En ce moment, elle cherchait des dépouilles dans les décombres, car des shinobis étaient portés disparus. Et elle ne trouvait pas les cadavres de Luna ni de la dénommée Amiko. D'après les rapports, cette dernière avait été en vie après le scellement de Yonbi, ce qui rendait son absence inquiétante. Avait-elle désertée ?

Un toquement à la porte vint la soutirer à ses songes. Quelqu'un qui s'était astucieusement dérobée à sa vision de chakra, mais pas à sa vision physique capable de voir derrière les matières. Il s'agissait d'une genin. Masami, la triomphante de l'examen chunin à Iwa. (et participante à celui de Kiri)

Entre donc Masami-san.

Toph se leva et salua la genin avant de se rasseoir dans son fauteuil. Il y avait des rapports sur son bureau. Des rapports sous son bureau. Des rapports par terre, et un bunshin qui était en train de trier des fiches. Masami était un casse-tête pour Toph. C'était une kunoichi puissante, mais... difficile à manager. Son expérience a Wasure en faisait quelqu'un d'à fleur de peau et avec peu de considérations sociales. A ce stade, Toph pensait que seule la puissance la motivait.

Ce qui en faisait, concrètement, quelqu'un de proche de l'ancienne Toph. Le côté psychopathe en moins. Du coup, sa promotion au rang de chunin pouvait attendre, mais sa puissance... s'approchait déjà de certains jonin. C'était un cas de figure compliqué.

Si c'est pour discutez du tournoi de Kiri, je suis en train de lire les rapports mais je n'ai pas terminé, la reconstruction du village est prioritaire en ce moment. Mais si tu viens pour un autre sujet... et bien je peux te consacrer un peu de temps je crois. Un peu de thé ?

Toph l'invita à s'asseoir et à prendre un peu de breuvage chaud qu'elle venait de se faire apporter par un jeune Académicien en retenue.

_________________
Rencontre forcée [pv : Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Jiki Masami
Jiki Masami

Rencontre forcée [pv : Toph] Empty
Ven 16 Oct 2020 - 12:12
Masami entra dans le bureau dans Toph lorsqu'elle l'invita à pénétrer sur les lieux. Elle tourna son regard en direction d'un clone en train de travailler avec des papiers. Elle n'était pas très paperasse de son côté, sans intérêt. Ce n'était pas comme cela que l'adolescente allait devenir plus forte. Elle laissait ce genre de détails à Teruyo lors des missions communes. La châtaigne hocha la tête doucement en guise de salutations. Elle arrêta évidemment sa technique de camouflage du chakra maintenant qu'elle était là où elle le désirait.

Jiki Masami • « Toph sensei ... »

Masami croisa ses bras dans son dos en regardant tous ces parchemins dans tous les sens. Elle ne voulait pour rien au monde un travail de ce genre, être dur le terrain était quand même bien plus agréable. Elle fut un peu surprise à la proposition de boire du thé.

Jiki Masami • « Du ... Thé ... Hmm ... Et vous voudriez quoi en échange ? »

Demanda alors l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni, qui ne pouvait saisir ce genre de gestes sociales. Tout à ses yeux devait être un échange équivalent, comme du troc. Il n'y avait pas de cadeau, simplement de bons gestes en attendant un autre.

Jiki Masami • « Quoi qu'il en soit, je ne viens pas pour l'examen de Kiri. J'ai accompli mes missions, Yume a été protégée autant que faire ce peu et durant l'épreuve de la forêt, j'ai fait en sorte que l'équipe composée de trois membres d'Iwa soit le mieux placé. Ils ont tous été en final, après le résultat c'est surtout de leur force propre. Dommage qu'ils ont eu peur de moi et qu'ils n'ont pas respecté notre accord en fuyant loin de mon groupe. J'avais dans l'idée de leur donner de quoi être premier au point, mais tant pis pour eux. »

Résuma alors Masami quant aux faits importants qui s'étaient passés. Elle ne parla pas une fois de ses exploits, ce n'était pas primordial, non, quelqu'un comme Toph devait en attendre la réussite des missions qu'elle lui avait confié avant de partir. C'était aussi une manière de lui épargner une lecture fastidieuse.

Jiki Masami • « J'ai bien reçu votre parchemin au sujet des disparus, si je les croise je les tuerais. J'espère pour eux qu'ils sont bien morts ... Mais je ne viens pas pour ça. »

La genin se moquait éperdument de l'état de la ville. Elle s'estimait être toujours une étrangère dans un monde qu'elle ne comprenait pas. Son monde cela avait été la prison, uniquement cela. Tous ces codes, ces convenances, elle ne les saisissait pas et cela avait que peu d'intérêts à ses yeux.

Jiki Masami • « Je ne sais pas si dans vos rapports sur moi il y faisait mention de ma franchise, mais c'est bien le cas Toph sensei. Les effectifs sont en fortes baisses avec les blessés. Je me moque des titres, être chunin ne m'intéresse pas, si j'ai participé aux examens, c'est uniquement pour prouver ma force. Je respecte la vôtre, car pour le moment, vous êtes plus efficaces que moi, et vous avez en plus de nombreux Hommes capables de vous obéir. Je vous respect pour cela et je vous obéirais tant que vous ne mollissez pas. Cependant, vous n'êtes sûrement pas sans savoir que je suis déjà active au Sazori. Que j'ai le titre ou le bon badge pour cela. Je suis capable de faire ce qu'il faut et peu importe quoi. J'ai aiguisé mes talents afin de devenir la parfaite assassin, la parfaite arme à utiliser. Je souhaiterais que vous me nommiez au Sazori en tant que Tengu. Vous comme moi, nous savons parfaitement que c’est le meilleur rôle que je ne pourrais jamais jouer. Alors montrez-moi que j’ai un avenir ici, mettez-moi à l’épreuve, j’atteints toujours le but que je me fixe. »

Déclama froidement l’adolescente en regardant dans les yeux Toph. Elle souhaitait la voir en personne pour ce type de demande, et avoir enfin une réponse. Elle se sentait largement supérieur à tous les chunins, et mêmes des jonins. Elle avait fait en plus beaucoup de progrès depuis peu, elle était prête à sauter le pas. Ce n’était pas présenter comme un ultimatum, mais c’était comme si, car la Jiki désirait savoir si elle pouvait se projeter sur quelque chose ici, ou si elle devait tenter de survivre ailleurs. Elle s’avérait être une survivante, quelqu’un capable de s’accrocher à n’importe quoi. Elle se l’était déjà prouvée à elle-même en naissant à Wasure no Kuni.

Jiki Masami • « Ensuite, j’avais des suggestions d’actions. L’homme au chapeau veut faire changer de mains le pouvoir en éliminant la menace directe que sont les ninjas. Le fait de capturer les démons à queues faisait aussi parti de son plan, nos actions bien qu’obligatoire l’arrangent également. Si ce n’était pas le cas, le moine aurait pu nous attaquer vu qu’il n’y avait quasiment plus de combattants encore debout pour se battre. C’était le meilleur moment pour lui de vaincre les forces du village, mais au lieu de cela, il est parti alors qu’il avait activé une technique d’une extrême puissance. L’homme au chapeau a donc un moyen pour utiliser les démons à queues une fois capturés. Il faut donc agir. On sait où il est, du moins dans quel pays. Ce serait peut-être une bonne idée d’utiliser la coalition, de regrouper tous ceux sachant être discrets avec des capacités de détections, et d’abattre des personnes de l’homme au chapeau, des chefs civils et de faire passer ces actions pour les traitres qui l’auront rejoint. Je me doute qu’il y en aura, peu importe qui d’ailleurs, mais il y en aura quelques-uns. J’espère ainsi permettre d’affaiblir l’homme au chapeau, le discrédité et qu’il tue lui-même les traitres. Faites ce que vous voulez de ces idées, moi ce que j’en dis … »

Quelque soit les futures actions, elle allait survivre coute que coute. C’était son unique objectif, et prise de puissance en était l’un des aspects, mais pas seulement. Cependant, elle ne faisait pas nécessairement confiance à grand monde, et elle n’avait pas révélé à n’importe qui son ultime objectif. Elle attendit alors patiemment une réaction de la part de Toph, toujours aussi calme, même froide et calculatrice.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Rencontre forcée [pv : Toph] Empty
Lun 9 Nov 2020 - 16:40
Quoi en échange. Toph dut s'empêcher de faire un petit rire. Ou de s'étouffer avec son thé. Il ne fallait pas en prendre rigueur. Masami était wasurejin, et n'avait pas été élevé comme tout le monde.

Rien, bien entendu. C'est une simple règle de bienséance, lorsqu'on reçoit un invité, on lui offre de quoi manger et boire. Traditionnellement, c'était une façon de montrer que le visiteur était en sécurité, du temps où les voyages étaient particulièrement risqués. Le sens à un peu évolué depuis lors, mais considère cela avant tout comme une façon de te mettre à l'aise.

Elle fit un petit rapport sur son examen, puis sur les disparus. Néanmoins, sa véritable raison semblait autre. Elle semblait être là avant tout pour discuter d'un autre sujet, celui des organisations militaires d'Iwa. Elle voulait entrer au Sazori. Elle en avait la puissance. Elle en manquait néanmoins de discernement. Un mentor pourrait la canalyser mais...

Hm, elle devrait en parler à Tenzin.

Historiquement, le grade de chunin est requis pour entrer au Sazori. Une exception pourrait être envisagée sous condition, au vu de tes services et du respect que tu donnes à mes ordres. A cela, je ne suis pas opposée. Mais je dois en discuter avec Tenzin, car si j'ai désigné des capitaines d'unité, ce n'est pas pour leur imposer une gouvernance derrière. Ton point est donc entendu, mais est en pause le temps qu'il revienne à Iwa.


Puis elle voulait des actions sur les Ningen. Cela, par contre, c'était prématuré. Surtout au stade actuel du réservoir iwajin, avec la moitié des effectifs sous perfusions ou en chaise roulante.

Des actions contre le Chapelier fou seront menés, bien entendu. Et les traitres iwajins seront punis de façon rapide. Mais Iwa doit être reconstruite avant tout, et il ne faut pas confondre empressement et précipitations. Des actions sont en cours, et au vu des nombreux blessés lors de l'assaut, notre capacité directe est limitée. Trop, par rapport à ce que j'espérais. Il y divers aspects qui nous empêchent de foncer maintenant avec nos armées conjointes sur Tsume no Kuni. Déjà, les civils. L'opinion publique tend à défavoriser les shinobis, encore plus suite au discours de l'Enchapeauté. Nous sommes à un stade où il faut faire très attention - une attention trop belliqueuse du monde shinobi envers des simples civils risquent de faire tout exploser et rendrait la situation ingérable. Or, gagner cette guerre demande justement une bonne gestion. Il faut donc cibler nos actions. Ensuite, nos alliés. Je n'ai pas une confiance sans faille envers eux. Enfin, il faut receuillir des informations car des suppositions ou des doutes à ce stade peuvent tout compromettre. Si Ketten ne recherchait pas lui-même à s'emparer du Bijuu, pourquoi l'aurait-il réveillé ? Endormi, à un endroit connu, la situation était stable. Non, s'ils ont réveillés les démons c'étaient pour en acquérir quelque chose. Tenter de les sceller en eux, comme le Chapelier l'a fait. Dire que tout se passe comme il l'avait prévu est une hypothèse peu fiable. Les conclusions doivent être tirées de faits avérés, sinon elles ne peuvent être que faussées. Mais très clairement, il faut plus d'informations sur ces entités, surtout si elles doivent être la clef pour vaincre le Tyran.

Beaucoup d'informations et une analyse globale de la situation. Ce n'était pour autant rien de secret, rien qu'elle ne pouvait divulger. Elle hocha de la tête. La Tsuchikage appréciait que la wasurejin donnait ainsi son avis, même si son avis n'était pas nécessairement le plus éclairé. C'était un bon comportement à avoir, tant qu'il était correctement encadré.


Toutes les suggestions sont bonnes à prendre. Il n'y aura pas d'action dans l'immédiat, parce qu'il ne faut pas confondre rapidité et précipitation, mais il faut que tu sois prêt à une action sur le court terme. Entraine-toi. Apprends des techniques spécifiquement conçuent pour le travail en équipe. Apprends des défenses. Pourquoi pas même une invocation, s'il le faut. Mais fais en sorte de continuer ta trajectoire, Masami-san. Car tu es forte, mais il faut que tu le sois encore plus pour nous.

Un message presque générique, et pourtant si vraies. Iwa avait été blessée partiellement parce que ses shinobis n'étaient pas suffisamment versés dans les combats en équipes. Très fort individuellement, leur faiblesse à abattre un seul adversaire alors qu'ils étaient plus de seize élites était sacrément évocateur.
Spoiler:
 

_________________
Rencontre forcée [pv : Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Jiki Masami
Jiki Masami

Rencontre forcée [pv : Toph] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 8:51
Masami restait méfiante sur les cadeaux, car à son regard, il n’y en avait jamais aucun. Être sympathique, être gentil, attentionné, tout ce que l’on voulait, attendaient évidemment la même chose en retour voir plus encore. Elle préférait largement se passer de tout ce stratagème qu’elle ne maitrisait pas. La Jiki préférait largement un contrat où on savait où on allait et ce qui serait demander. Elle plissa les yeux légèrement en regardant Toph sensei avant de refuser.

Jiki Masami • « Un invité hein … et bien je refuse, voilà. Je ne reçois personne, moi, donc, ce n’est pas un souci. Vos règles de la vie de l’extérieurs alors, c’est d’un compliqué … »

Sous entendu évidemment, qu’elle préférait largement ce que la châtaigne avait toujours connu dans la prison de Wasure no Kuni. Elle trouvait que c’était plus simple, plus dur et radical peut-être, mais facile à comprendre. Elle trouvait les étranges habitudes qu’elle avait pu observer depuis son arrivée dans le pays de la roche tellement floues. Masami croisa ses bras dans son dos en restant droite face à une personne qu’elle respectait de sa part puissance générale. Elle haussa un peu les épaules à l’évocation du besoin d’être chunin, elle s’en moquait éperdument pour le coup. Cela n’avait aucune valeur.

Jiki Masami • « Pas de problème, je suis certaine qu’il sera d’accord avec mon intégration officielle dans le Sazori. »

Masami tut le fait qu’elle avait déjà participé à certaines réunions ou ordres du Sazori. Elle était tenue d’une certaine manière au secret, de part le côté discret de ce groupe d’élite. Ce serait évidemment plus simple que Tenzin valide son entré directement. Toph ne pourrait pas trouver une seule mission où la Jiki n’avait pas respectée les ordres. Elle se trouvait évidemment stable et constructive, tant que Toph resterait une voie de survie.

Jiki Masami • « Je sais bien qu’Iwa n’est pas assez forte en ce moment pour régler le souci seul sans s’exposer, c’est bien pour cela qu’il faut utiliser la coalition, montrer qu’Iwa est toujours à la manœuvre. Il faut montrer aux autres bandes que l’on est toujours fort. On s’en fiche des civils, si on perd cette guerre, nous les ninjas ne seront plus rien du tout. Ces mêmes civiles seront heureux de nous écraser et que le Daimyo reprenne tout pouvoir avec ses soldats, car ces derniers sont pareils qu’eux et non des Hommes aux capacités incroyables, pas à la porter du premier venu. »

La châtaigne croisa les bras contre son torse.

Jiki Masami • « Je n’ai confiance en personne, alliés comme ennemis, ils ont chacun leur propre intérêt. Si jamais l’homme au chapeau a agi de cette manière, c’est qu’il est certain de sa victoire. L’éveil des démons à queues, leurs captures dans des ninjas, et même les futurs actions des villages cachés. Il a déjà prévu ce que l’on va faire. Les démons sont contrôlés, neutralisés, sans aucun danger maintenant et facile à récupérer ou utiliser. Le moine aurait très bien pu vaincre le peu de combattants iwajins encore en état de combattre, surtout avec sa nouvelle forme, mais il a choisi de partir en pleine puissance. En tout cas, si jamais vous voulez jouer avec les démons à queues, il faut plus en savoir …. Comme par exemple comment on en change d’un humain à un autre, est-ce que l’on peut utiliser la puissance d’un bijuu dans le corps d’un humain contre son gré, comment on pourrait faire disparaitre le chakra du monde. Moi, je paris que ceux qui ont enseigné les techniques de captures peuvent répondre à ses questions-là. Il faut être rapide, car l’homme au chapeau sait déjà tout ça. A sa place, je tuerais tous ceux capables de gêner son plan. »

Masami soupira légèrement devant l’inaction apparente de Toph, elle préférait prendre son temps. Soit, pour le moment, elle pourrait encore l’accepter, mais la maigre fenêtre des possibles se refermait petit à petit à mesure que le temps passait. Elle risquait sans doute de devoir agir pour sa propre survie d’une manière ou d’une autre.

Jiki Masami • « Je suis toujours prête à agir, n’importe quand, n’importe où pour n’importe quoi. Le travail en équipe hein ? C’est pas trop mon truc, mais je travaille depuis longtemps avec Teruyo, on sera plus efficace lui et moi s’il met sa moralité de côté. Comme toi, vu notre jeune âge, je m’entraine tout le temps. L’invocation ce n’est pas mon truc, mais je prépare d’autres techniques d’assassinats. »

Lança alors Masami toujours aussi franche. Elle pouvait être presque un livre totalement ouvert pour le coup. Elle ouvrit sa main et de l’électricité semblait se créer autour de son poing. Toph n’était sûrement pas sans savoir qu’elle ne maitrisait que le doton principalement, d’autant plus qu’elle était présente pour la final de l’examen à Iwa. La Jiki avait bien conscience qu’elle devrait être encore plus forte, mais sa motivation était surtout pour elle-même et personne d’autre. Elle n’était pas du genre à le cacher, elle était ouvertement égoïste. Cependant, elle était capable de s’harmoniser avec d’autres, mais elle n’allait pas les attendre. Il fallait qu’il suive la mesure. Ce n’était pas à elle de se baisser à leur niveau, mais aux autres à monter vers le sien. Elle avait un grand amour de soi-même, une grande confiance en ses propres capacités à survivre. Ce n’était pas comme si elle s’était entrainée pour cela toute sa vie durant. Elle n’aurait rien à regretter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

Rencontre forcée [pv : Toph]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: