Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise

Kao Kan
Kao Kan

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 17:40
Lorsqu'il se réveilla dans l'une des tentes de l'infirmerie improvisée, Kao Kan fut totalement perdu. Il ne se souvenait de... rien, en fait ? Même pas de son prénom. La seule chose qu'il savait était que sa tête tournait horriblement et qu'il avait envie de vomir. Il observa rapidement son environnement, d'abord pour trouver un contenant où rendre son estomac si cela devait arriver, puis ensuite pour savoir où il se trouvait. L'endroit lui était totalement inconnu, il n'avait aucune idée de ce qu'il faisait ici. Du matériel médical, hmm ?

Puis petit à petit, les souvenirs firent surface. Ahhh, oui. L'examen international de la brume. La troisième épreuve et... oh, le combat contre Shironome. Se rappelant la finalité, l'électrique palpa son corps et constata qu'il était couvert de bandages. A certains endroits, il pouvait sentir le fil épais des points sous le tissu. Mais étrangement... il n'avait pas mal ? Pas mal du tout. En fait, une fois les vertiges passés, il se sentait même hypeeer bien.

D'ailleurs, est-ce que Shironome-san allait aussi bien ? C'était quelque chose qu'il pouvait vérifier. Il ne devait pas être très loin. Le blondinet roula au bord du lit pour atterrir sur ses deux pieds et se rattrapa in-extremis à une chaise qui se trouvait là, pour ne pas se prendre le sol en pleine face.

- Woaaaah.... Oh, wow. Ok, d'aaaaccord.

Il n'avait plus vraiment de vertiges néanmoins, c'était assez compliqué de marcher. Il avait l'impression d'avancer mais sans toucher le sol. Il était pourtant sous forme de chair et d'os mais... Huhu, c'était trop marrant en fait ! Il avança de cette façon jusqu'à sortir de la tente et une fois dehors, il maîtrisait déjà beaucoup mieux cette marche pseudo-aérienne. Mais... il y avait beaucoup de tentes qui se ressemblaient. Comment trouver son ancien adversaire ? En les visitant toutes, bien sûr.

Et les deux premières étaient vides. En fait, il n'avait pour l'instant croisé personne depuis son réveil. Est-ce que c'était possible que... il ait dormi beaucoup trop longtemps ? Plusieurs jours ? Plusieurs années ? Woaaaah, si ça se trouve, il était le dernier être humain du Yuukan et tout le monde l'avait oublié là.

Avec beaucoup d'espoir, il entra dans la troisième tente. Et là, il y avait bien quelqu'un.

- Shironome-saaaan ?

Kan plissa les yeux. Il n'avait pas remarqué jusqu'à maintenant mais en fait, il y voyait très flou. Enfin, en voyant des cheveux foncés, il déduisit que ce n'était pas Shironome. L'esprit trop embrumé pour seulement se demander si c'était impoli, il se laissa tomber sur l'autre lit vide.

- Woah, les docteurs de Mizu sont quand même super forts. J'ai été recousu de partout et je sens rien du touuut !

Déjà qu'ils avaient de supers grenouilles, maintenant ils avaient aussi des supers médecins. Ce pays était super cool. Puis, après ce constat, l'électrique reporta son attention sur l'autre garçon. Et après trente secondes passées à le scruter en silence de l'autre bout de la tente, un bref flash de souvenir lui revint en mémoire.

- Uhhh... On s'est déjà vus, non ?



_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Lun 19 Oct 2020 - 2:49
Alors que Haise commençait tout juste à reprendre du galon, il ne put s’empêcher d’émettre un léger soupire alors qu’il devrait fort probablement passer outre de nombreuses épreuves avant de récupérer la flamme qui avait jadis fait de lui la personne confiante qu’il était réellement. Beaucoup plus difficile à dire qu’à faire , par chance, on venait tout juste de lui laisser un peu de temps à lui-même après la visite de quelques personnes.

Puis, alors qu’il était seul, il crut entendre le nom de Shironome. Comptant indiquer au jeune homme que celui-ci avait quitté, il fut surpris de se rendre compte qu’il le regardait, un peu comme si au fond, il s’était trompé de personne.

Pourtant, Haise était assez particulier à sa manière surtout qu’il ne ressemblait en aucun cas au fameux shironome. Faisant visiblement très peu de sens compte tenu tenu du fait qu’ils ne se ressemblaient pas du tout, Haise commençait soudainement à se demander si ce fameux Kan n’avait pas de problème de vision… Malgré tout, la moindre des choses était visiblement de pardonner cet individu relativement innocent pour avoir sauvé sa vie…

-Tu as la mémoire courte...., mais j’imagine que tu ne te souviens pas nous avoir sauvé la vie à l’aide de ton mur lors de la deuxième épreuve.

Étrangement, il avait l’impression que ce jeune homme était un peu comme Kyuusei, c’est à dire beaucoup trop dynamique pour son bien-être. Pourtant, après un sauvetage comme celui qu’il avait reçu, la moindre des choses était de se montrer un tantinet disponible surtout qu’il n’aimait pas l’état dans lequel il était. Se changer les idées ne lui ferait pas de mal, chose qu'il tenta.

-D’ailleurs, je devais te remercier pour ça. Je ne sais pas les motifs qui ont motivé ta partenaire d’épreuve, mais ton mur nous a grandement sauvé la vie surtout qu’il était inutile de se tuer…

Soupirant, il haussa lentement un sourcil avant d’ajouter

-D’ailleurs, comment s’est passée ton épreuve ? Tu as perdu ?

Visiblement, au regard des bandages qu’il avait, on aurait presque dit qu’il s’était pris une multitude de dégâts pendant son combat…

-J’espère qu’elle ne s’est pas vengée sur toi avant ou pendant la finale…

Posant un regard assez froid sur lui, il espérait sincèrement ne pas avoir eu de problèmes au regard de la relation qu’il semblait entretenir avec son ancienne coéquipière…

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Kao Kan
Kao Kan

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Ven 23 Oct 2020 - 0:52
La deuxième épreuve, la deuxième épreuve... uhhh... c'était quoi déjà ? Quand ils avaient dû attaquer la dame aux cheveux noirs ? Mais pourtant, il n'y avait personne d'autre à ce moment-là. Sauf s'il était caché dans le brouillard. Parce que ce brouillard... il était quand même super épais. Même s'il y avait eu cent personnes cachées dedans, ils n'auraient pas pu... AH, mais non ! La deuxième épreuve, c'était celle dans la jungle. Petit à petit, alors que l'esprit du blondinet se battait contre son propre brouillard, les pièces du puzzle se mettaient en place.

- OH ! Le garçon qui fait de la lumière, je me souviens ! Huhu... Désolé, je crois que je suis encore dans les vapes. Je ne sais pas si j'ai dormi longtemps, mais j'ai du mal à me réveiller !

Ou alors, c'était ce qu'il se passait quand on restait trop longtemps dans la Brume. Le brouillard finissait par entrer dans le cerveau et il fallait seulement apprendre à vivre avec. Est-ce que tous les Kirijins vivaient comme ça ? Ils n'avaient pas l'air si mal en point, alors... c'était faisable !
Encore embarrassé par ce qui s'était passé là-bas, Kan détourna le regard et se gratta l'arrière de la tête.

- O-oh, pas besoin de me remercier ! C'est ma coéquipière qui a pété les plombs, alors c'était normal de réparer ses erreurs... Même si j'ai pas choisi d'être avec elle, hein !

Quant à ses motifs, le Kumojin était bien incapable de répondre ; lui non plus n'avait pas compris ce qui avait bien pu la pousser à agir de la sorte. Même si elle avait ensuite dit que c'était du bluff et qu'elle n'avait pas le droit de tuer, c'était inquiétant de savoir que quelqu'un avait dû lui dire qu'elle n'avait pas le droit de faire ça. Ils n'avaient pas eu besoin de ce genre d'ordre à Kumo. Est-ce que ça voulait dire qu'ils étaient tous sains d'esprit ?

- Ne t'inquiète pas, elle m'a engueulé en disant que j'étais un enfant puéril, un traitre, et blablabla... Mais venant de quelqu'un qui voulait tuer d'autres Genin dans un Examen, ça me fait juste rire. Rétorqua-t-il avec un grand sourire. Elle n'a pas été choisie pour la dernière épreuve, par contre j'étais avec une autre Iwajine et uh ! Elle était tout aussi bizarre.

Jetant des regards à droite et à gauche pour s'assurer que personne ne s'était faufilé dans la tente pour écouter leur conversation, l'électrique se pencha vers le manieur de lumière et lui chuchota, avec un air concerné sur le visage :

- Tu sais si tous les Iwajins sont comme ça ?

Ce n'était pas parce que les seuls Iwajins qu'il avait côtoyés plus de dix secondes étaient comme ça qu'ils l'étaient tous... Peut-être qu'il n'avait juste pas eu de chance. Même s'il n'avait pas beaucoup discuté avec Yume, elle avait l'air plus gentille que ses deux amies.

- Mon épreuve ? Hum...

Il se souvenait de l'abandon de Kagura, la discussion avec Shironome et puis, ce qu'il avait finalement fait. Sans vraiment savoir pourquoi, il ne put retenir un grand sourire de s'afficher sur son visage, contrastant totalement avec ce qu'il allait dire.

- Oui, j'ai perdu ! D'ailleurs, c'est Shironome qui m'a fait tous ces trous ! Il a transpercé tous les endroits, sauf les points vitaux, c'est pas trop fort ? Et puis...

Se rappelant comment il aurait pu éviter de se faire embrocher, en s'assimilant de la façon la plus simple du monde, il ne put retenir un gloussement. Lui-même surpris de cette réaction, il plaqua ses deux mains sur sa bouche, mais à chaque fois qu'il pensait être à l'abri, une vague de rire se faisait plus forte que la précédente. Et après avoir lutté plusieurs fois contre la crise, sans succès, il se laissa emporter par un fou rire. Un fou rire tellement énorme qu'il le força à se rouler sur le lit comme un malade alors que les larmes lui montaient aux yeux. Même lui ne comprenait pas ce qu'il y avait de si drôle dans le fait de finir en brochettes, mais plus il y pensait et moins il était capable de lutter. Est-ce que c'était la fin de la santé mentale de Kao Kan... ?

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Lun 2 Nov 2020 - 7:52

Fronçant soudainement les sourcils, Haise eut assez rapidement l’envie de s’enfoncer une main dans le visage lorsque le jeune Kaminarijine commença à lui parler. Lui rappelant l’homme bavard qu’était un dénommé Kyuusei, celui-ci semblait relativement plus particulier, comme s’il était littéralement imprévisible...

Ayant ainsi du mal à le suivre, il fut surpris tout en étant rassuré de voir qu’ils partageaient plus ou moins la même perception sur sa coéquipière. Toutefois, il demeurait stoïque, ne sachant pas si ce n’était qu’un moyen de le faire parler. Malgré tout, sachant qu’il était dans une situation d’échec, le tout avait-il réellement encore de l’importance ?

-Mais…

Brisant ses réflexions alors qu’il entendait ce qui semblait être une généralisation sur un peuple qu’il ne connaissait pas, Haise devait avouer qu’elle lui avait fait penser à de nombreuses personnes qu’il n’aimait pas particulièrement. Ayant connu des gens de tout type à l’académie, il savait par chance que ce phénomène n’était pas forcément Iwajine. C’était quelque chose qui venait avec le pouvoir, un peu comme une loterie universelle qui souriait trop souvent à la majorité.

-Qu’est qui te fait rire ?

Se sentant légèrement perplexe de ne pas pouvoir rire ou même partager la blague du jeune homme, il se demandait soudainement s’il était possible que celui-ci ait fait de l’humour sur les Iwajines. Ne sachant pas forcément comment se positionner, les maux de tête qu’il ressentait semblaient soudainement s’amenuiser alors que l’ombre d’un rictus contagieux brisa finalement sa moue défaite.

-J’ai rencontré des insolents, des bavards, et bien d’autres, mais ce n’était pas un phénomène Iwajine. Celle que j’ai affrontée était tout sauf ainsi. J’espère d'ailleurs qu’elle va bien… même si j’admets qu’elle était peut-être muette en fait... mince

Donnant l’impressionnant qu’il retournait dans ses pensées, il inspira profondément afin d’oublier toute négativité qui pourrait le faire sombrer dans une ombre trop attirante et sinistre.

-Comment arrives-tu à être d’aussi bonne humeur après avoir eu à supporter tout cela ? Est-ce une faculté Kumojine ?

Se permettant d’entrer lui-même dans le phénomène de la généralisation, c’était une manière de lui renvoyer la balle tout en ne dévoilant pas forcément son intérêt. Cherchant plutôt à se distraire, c’était aussi la moindre des choses sachant que l’humoriste en herbe avait tout de même pris son courage à deux mains pour faire des gestes pour les moins particuliers…

Et pourquoi semblait-il si sympathique… était-il sous l'effet d'un médicament euphorique...?


_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Kao Kan
Kao Kan

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Lun 9 Nov 2020 - 19:38

Après une très longue minute de fou-rire intense, Kao Kan arrivait enfin à revenir à la raison. Essuyant les larmes qui avaient coulé sur son visage, il se redressa pour faire face au Kirijin. C'était étrange, il avait la sensation d'avoir mal au ventre d'avoir trop ri, mais sans ressentir l'inconfort. Hum...

En fait, il ne savait pas exactement pourquoi il riait comme un fou. Il avait une idée, mais même comme ça, il savait que ce n'était pas aussi drôle. Encore fallait-il qu'il réussisse à l'expliquer au manieur de lumière. Contrôlant sa respiration du mieux possible, il se lança :

- C-c'est que tu vois, je me suis littéralement fait embrocher de partout. Alors que d'habitude, ça passe au travers, uh !

Comme avec la pluie de lances de la deuxième épreuve : quelques pieux l'avaient traversé, mais sans le blesser, bien évidemment. Mais étrangement... ce n'était pas arrivé lors de la troisième. L'esprit encore dans le flou, il avait du mal à retrouver la raison de sa non-assimilation au moment critique. Il savait qu'il y en avait une, mais laquelle ? Hmm... ça lui reviendrait certainement plus tard.

- Je te montrerais bien, mais j'ai peur que ça ne soit pas compatible avec les points de suture.

Même s'il était curieux de voir le résultat, il était plus sage de ne pas risquer de gâcher le travail des médecins. Le blondinet nota l'information sur son adversaire Iwajine sans faire le rapprochement avec Yume, qu'il avait rencontré avant les épreuves. Mais effectivement, la fille au masque de loup ne ressemblait pas du tout aux deux autres kunoichi de la Roche.

Puis, en entendant la question du Kirijin, l'électrique pencha la tête sur le côté, visiblement en pleine confusion.

- Supporter tout cela ? Comment ça ?

Se demandant s'il était arrivé quelque chose de grave pendant qu'il était endormi, Kan s'empressa de faire la liste de pourquoi, au contraire, ça allait très bien.

- Je suis dans un pays que je n'avais jamais vu, je rencontre plein de nouveaux copains, je suis arrivé à la dernière épreuve de l'examen ! Alors, je suis très très content !

Et puis, personne n'était mort. Enfin... pas à sa connaissance, en tout cas. Même s'il n'avait pas remporté le tournoi, le blondinet ne regrettait pas une seule seconde d'être venu ici. Malgré ses blessures, tout se passait encore mieux que ce qu'il avait espéré.

- Tu sais, si l'examen avait été avancé de quelques mois, je n'aurais pas pu participer, parce que Kumo n'était pas libre... Alors, même si je n'ai pas gagné, je suis très fier de la confiance qu'on m'a accordée et d'avoir eu la chance de représenter mon Village dans un événement international.

Affichant un grand sourire, l'électrique était trop dans le brouillard pour seulement se demander si c'était une bonne idée de parler de politique avec un étranger. Même s'il était toujours honnête et souvent trop naïf, il avait quand même des manières... ce que l'anesthésie avait un peu effacé.

Néanmoins, cela n'affectait pas son sens de l'empathie et il avait bien senti que quelque chose n'allait pas vraiment chez son collègue shinobi.

- Mais, hum... tu as l'air... triste ? Est-ce que tout va bien ?

Peut-être que quelqu'un était vraiment mort, finalement...

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Dim 22 Nov 2020 - 7:03


Perplexes, les sourcils du Sakkaku étaient froncés, comme s’il ne comprenait pas d’où venaient le rire et la légèreté du jeune homme. À en comprendre ses dires, il lui faisait un peu penser à Gine sauf qu’il était très différent. Certes excentrique à sa manière, il touchait tout de même un point concernant les points de suture, signe qu’il n’était pas totalement irréfléchi malgré son euphorie.

-La confiance…

Passant des blagues à des propos lourds de sens, Haise ressentit de violents frissons pigmenter l’ensemble de son derme. Sur le coup et vu la totalité des informations qui lui avaient été communiquées, il ne pouvait s’empêcher de ressentir un mélange de tristesse et de curiosité au regard de tout ce qu’il lui disait. Se sentant même coupable pour la peine de ne pas profiter la situation comme Kan le faisait habilement, il en venait à se demander si ses problèmes justifiaient bel et bien une telle humeur de sa part.

Bien qu’il ne pouvait totalement rejeter la manière dont il se sentait, ce n’était pas pour autant qu’il ne pouvait se comparer au risque autrement d’être beaucoup trop fragile pour un rien.

-J’ai vaguement entendu ce qu’il s’est passé à Kumo … et j’imagine que ça a du être éprouvant, mais je suis heureux que tu aies regagné ton village et d’avoir pu te rencontrer, au final ça me donne l’impression que je ne connais rien à ce monde et que je me morfonds pour un rien…

Disant le tout de manière assez désinvolte, une concentration soudaine, mais discrète se lisait dans le bleu des iris de Haise.

-Dis-moi…

N’étant pas le plus bavard et étant en tout point introverti, il était rare qu’il nourrisse réellement une discussion. Pourtant, il le faisait. Si une partie de lui tentait de penser à autre chose, l’autre était sincèrement intriguée.

-Euh, ne t’en fais pas pour moi. Disons simplement que j’ai été confronté à des facettes de ma vie et de mes sentiments auxquels je n’étais pas forcément prêt à affronter. Au final j’ai fini par justement… me rendre peu fier de mes accomplissements et de ce que j’ai fait…

Une fois dit, il mit le sujet de côté moyennant quelques secondes de digestion qui se soldèrent par une lourde morsure à l'intérieur de sa lèvre tout juste avant d’avaler sa salive pour enterrer profondément la boule qu’il avait.

-C’est comment Kumo? Est-ce que tous les gens sont sympathiques ? Je dois t’avouer ne jamais avoir réellement voyagé en dehors de Mizu donc tout est un peu nouveau pour moi… et à Kiri, c’est plus ou moins constamment la loi du plus fort sur bien des aspects j’ai l’impression bien que ça ne soit pas aussi intense que ce que j’ai cru voir chez l’Iwajine de ton équipe…

Avait-il raison de poser un jugement sur un pays en fonction des personnalités ? Pas forcément. Pourtant, il se fiait naturellement à ce qu’il voyait et pour le moment, c’était ce qui l’incitait à vouloir en apprendre davantage sur Kao Kan et son village natal. Ainsi, même s'il faisait des raccourcis mentaux malgré lui, il appréciait le fait de mettre la lumière sur des zones de flous inexplorés pour lui.

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Kao Kan
Kao Kan

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Mar 1 Déc 2020 - 4:06

Toute l'attention du blondinet était tournée vers son homologue de la Brume, l'écoutant décrire vaguement ce qui le tourmentait. Kan fut touché en l'entendant dire qu'il se morfondait peut-être pour rien, le renvoyant aux nombreuses critiques qu'il avait lui-même essuyées à chaque fois qu'il s'était montré trop sensible. Et si dans ce genre de situation, il préférait normalement se contenter d'écouter et de réconforter, il eut la soudaine envie de partager ses propres réflexions...

- Je crois qu'à partir du moment où tu ressens quelque chose, ce sentiment est légitime, peu importe la situation ! C'est normal de ne pas être toujours prêt, ou de faire des erreurs, ou d'être triste parfois... C'est ce qui fait de nous des humains. dit-il calmement, avec un sourire. L'essentiel est de prendre le temps de reconnaître ses sentiments, de prendre le temps de les accepter pour pouvoir ensuite s'en servir comme une force !

Car même si beaucoup l'oubliaient, ce n'était jamais un concours de ressentis. S'il était impossible d'être triste parce que quelqu'un d'autre l'était plus... cela ne menait à rien. Et le jeune Kan militait déjà depuis un moment pour que les sentiments ne soient plus reconnus comme des faiblesses.

- Mais, uhh... ne sois quand même pas trop dur avec toi-même. T'as été impressionnant pendant l'examen ! Tes amis et toi étiez en danger et même dans cette situation, tu as réussi à trouver des arguments logiques pour essayer de raisonner une inconnue. Face à la mort, beaucoup auraient perdu complètement leurs moyens. Alors, moi je suis fier de toi ! Et comme tu as été choisi pour aller à la dernière épreuve, je suis sûr que je ne suis pas le seul !

Son sourire immense témoignait de la sincérité que l'électrique avait mise dans chacun de ses mots. Même lui avait totalement paniqué devant les actions de Masami, alors qu'il n'était pas en danger. A leur place, il n'était pas sûr de la manière dont il aurait réagi. Il aurait peut-être même pleuré...

Mais alors que le silence s'installait, le blondinet se rendit compte d'un coup qu'il avait largement donné son avis sur un sujet qui ne le concernait pas du tout. Le sourire fut vite effacé par la panique qui déformait ses traits. Alors qu'il commençait à bégayer en faisant de grands gestes sans signification, il finit par joindre ses mains devant sa tête baissée.

- A-ah, euuuh, désolé ! J'ai parlé comme si je savais tout, mais ce n'était pas du tout ce que je voulais. S'il te plaît, excuse-moi si j'ai dit quelque chose qui t'a froissé, je ne sais pas du tout ce que tu ressens ou ce que tu traverses. Je voulais juste... Uhhh...

Il lui avait dit de ne pas s'en faire, sûrement parce qu'il n'avait pas envie d'en parler, et Kan avait fini par en dire beaucoup trop. Les pieds dans le plat, comme souvent. Il ne manqua donc pas l'occasion de changer de sujet.

- Enfin, je suis aussi content de t'avoir rencontré ! Au fait, moi c'est Kan. Kao Kan !

Si cela faisait un moment qu'ils discutaient, les deux Genin ne s'étaient pas encore présentés. Peut-être qu'un de ses collègues l'avaient appelé par son nom lorsqu'ils s'étaient croisés mais Kan ne s'en souvenait pas, même si son esprit et ses souvenirs étaient beaucoup plus clairs qu'avant.

- Kumo, c'est...

Son regard se perdit un moment dans le vague alors qu'il cherchait ses mots. C'était difficile de définir son village en quelques mots, même si la question lui faisait étrangement plaisir. Kan avait cru comprendre que les autres Villages Cachés n'avaient pas tout à fait les mêmes mœurs que Kumo ou en tout cas, c'était la sensation qu'il avait avec le peu qu'il avait pu apercevoir. Un sourire presque... nostalgique s'afficha sur son visage, alors qu'il n'était parti que depuis quelques jours.

- Je crois que l'occupation a beaucoup rapproché les Kumojins. On est encore plus soudés qu'avant, on se serre les coudes en cas de besoin. Mais l'ambiance qui flotte dans le village est assez étrange... Très apaisante, comme si tous ceux qui étaient restés en alerte se permettaient enfin de se reposer et en même temps très électrique, avec la libération et tous les projets à venir.

Il était facile d'entendre dans son ton, toute l'affection qu'il portait à ce village et ses habitants. L'électrique était très fier de son peuple, d'avoir tenu pendant tout ce temps et de le voir renaître comme une fleur qui aurait vécu un hiver un peu trop long. Il était sûr que le meilleur était encore à venir ; et il comptait bien s'impliquer de toutes ses forces dans ce changement.

- C'est la première fois que je sors de Kaminari aussi, mais j'espère pouvoir visiter beaucoup d'autres pays ! Tu voudrais voyager ? Si tu pouvais choisir n'importe quel endroit, tu irais où ? Oh ! J'espère que tu pourras venir à Kumo un jour ! Je te ferais visiter !

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 6:43


Légèrement surpris, Haise fut très touché et apaisé des mots émis par le jeune Kao Kan. Bien qu’il ne semblait pas forcément être le type de personnes à se prendre la tête, il pouvait voir une aisance à offrir des consignes qui témoignaient de fortes aptitudes d’introspection. Lui permettant dès lors de voir les choses d’une autre manière, l’air béat du Sakkaku était suffisant pour décrire ce qu’il pensait de ses paroles.

L’espace d’un instant, on aurait même dit qu’il venait de voir une prophétie se réaliser ou plutôt une réalisation importante… À force de fuir le regard d’autrui, Haise était-il devenu le propre bourreau de son malheur ?

Délaissant dès lors ses réflexions pour faire preuve d’une écoute encore plus attentive, il ne pouvait s’empêcher d’être quelque peu fasciné par la manière de voir du Kumojine. Aussi étrange soit cette réalisation, c’était très particulier de voir quelqu’un… prendre le temps.

Lui donnant dès lors un avant-goût de la population Kaminarijine, le désir du voyage se faisait de plus en plus criant alors qu’Haise réalisait qu’il gagnerait à découvrir différentes cultures et leurs moeurs.

-Enchanté Kan, moi c’est Haise, Sakkaku Haise.

Affichant un air plus détendu, les prémisses d’un sourire se glissèrent sur ses douces lèvres tandis qu’il se montrait reconnaissant.

-Ne t’en fais pas, j’apprécie le fait que tu prennes le temps de me parler et de me conseiller. Je prendrais le temps de mieux m’écouter. À force de fuir, on finit parfois par devenir ce qu’on redoute et on finit par perdre notre visibilité sur divers éléments importants…

Soupirant, alors qu’il imaginait Kumo, il se demandait quelque peu si un climat du style pouvait possiblement être intéressant pour une personne aussi distante que lui. La solidarité était importante, Haise avait toutefois tendance à faire cavalier seul bien souvent…

-Je pense qu’on a droit au même type d’ambiance. Même si Kiri a un passé particulièrement sanglant à quelques égards, le réveil du Dieu de l’eau a bel et bien rassemblé la population et les shinobis… à croire que la mort nous donne un regard différent sur tout.

Poursuivant, il songea quelques instants avant de poursuivre :

-J’aimerais bien visiter Kumo au regard de ce que tu décris. En me fiant à ce que tu dégages, ça a l’air d’un endroit assez sympathique je dirais… et peut-être Iwa pour comprendre un peu mieux d’où venait les Iwajines à l’examen… Pour le reste, je serais plutôt du genre à fermer les yeux et pointer une destination sur une carte au hasard afin de m’y aventurer…

Laissant une mèche tomber sur ses iris, un flash apparut soudainement dans la mémoire du Sakkaku.

-D’ailleurs, un peu plus tôt, je ne bluffais pas lorsque je vous disais de lire les rouleaux…

Se faisant soudainement beaucoup plus bavard que d’habitude, on aurait dit que Kan l’avait contaminé.

-Nous avons ouvert un rouleau pour savoir s’il n’y avait pas une condition secrète visant à obtenir des rouleaux des trois types ou une nouvelle règle. Sachant qu’il n’y avait aucune règle concernant la collusion, je me suis dit que nous pouvions tous avoir la note maximale en collaborant avant d’arriver au lieu final en distribuant équitablement les rouleaux à toutes les équipes. Puisque la forêt était le réel danger et que seule la dernière équipe échouait, en ayant tous la même note, nous ne pouvions que tous passer à la prochaine épreuve avec la note maximale…

Voyant son sourire s’accentuer, il n’hésita pas :

-J’ai compris qu’on pouvait faire cela quand j’ai vu que le rouleau disait…

Faisant durer le suspense, il lâcha de manière très décontractée :

-Que dit un oignon quand il se cogne ? Aïe.

Faisant preuve d’une nonchalance quasi humoristique, il attendait avec impatience de voir comment Kan réagirait. Après tout, même s’il pensait que ce message n’avait aucun sens, peut-être était-ce un message codé qu’il saurait déchiffrer.

-Un oignon, ça ne parle pas pourtant...


_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Kao Kan
Kao Kan

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 19:05
Si le jeune électrique avait eu peur d'avoir dit une bêtise en parlant trop, il fut rassuré de voir le début d'un sourire se former sur le visage du Kirijin. D'expérience, il savait que les gens n'appréciaient pas vraiment exprimer leurs ressentis, et encore moins qu'un parfait inconnu donne son avis dessus. Il l'oubliait parfois.

- Enchanté, Haise-kun !

Heureusement, il ne semblait pas s'être vexé ou fâché. Kan avait déjà l'impression de s'être mis les Iwajins à dos, même involontairement, il était mieux d'éviter de faire la même chose avec les Kirijins. Surtout que le blondinet préférait largement se faire des amis que des ennemis...

Il écouta attentivement ce qu'Haise avait à dire sur son village, fronçant légèrement les sourcils à la mention du passé sanglant de Kiri. Il n'était pas le meilleur en histoire et il aurait sûrement du mal à citer tous les événements liés à cette appellation, mais ce n'était pas une information nouvelle non plus. Et il était intéressant de remarquer que peu importe le pays, un drame ou un ennemi commun avait le pouvoir de rapprocher les personnes entre elles. Peut-être que c'était ce que cherchait à faire ce fameux Homme au Chapeau, en s'annonçant directement comme étant l'ennemi de tous...

- Huhu en tout cas, n'hésite pas à m'écrire une lettre quand tu viendras à Kumo ! Attends, je vais t'écrire mon adresse quelque part.

Libérant du matériel d'un sceau, l'électrique sortit du papier et de l'encre, puis tendit son adresse à Haise, comme promis. Le tout avec un grand sourire ; même s'il se frottait l'arrière de la tête de l'autre main, comme quand il était embarrassé.

- Ou juste si t'as envie d'écrire...

Est-ce que c'était un peu trop voyant que Kan avait toujours voulu avoir un correspondant dans un autre pays ? Mais il semblait que la vue du parchemin ait réveillé des souvenirs chez le Kirijin. Effectivement, dans le feu de l'action, il avait dit quelque chose sur la vraie nature des rouleaux... Mais personne ne s'en était vraiment préoccupé.

- C'est une bonne idée mais hum... mon équipe n'aurait jamais été d'accord pour faire ça.

Il n'y avait pas besoin de plus d'explications sur le pourquoi de cette affirmation, Haise avait bien vu de ses propres yeux pourquoi cette méthode n'aurait pas fonctionné ; même si Kan aurait été d'accord et même enthousiaste à l'idée, bien sûr. Mais ce n'était pas tout. Car dans ce fameux rouleau ouvert était écrit...

- Huh ?

Restant interdit quelques secondes devant la blague inattendue autant que devant le peu de réaction du Sakkaku, l'électrique fini par éclater de rire une nouvelle fois. Haise ne semblait pas être du genre à inventer des choses, mais wow ! Ils avaient vraiment risqué leurs vies pour des blagues sur des rouleaux ? C'était génial.

- Tu sais, comme l'ail pour cuisiner ! Oignon/ail... C'est un jeu de mots.

Au final, le contenu des rouleaux n'avait jamais compté pour l'épreuve. S'ils avaient dû ramasser des cailloux peints en rose, le tout aurait été le même. Mais il n'aurait jamais pensé que les organisateurs du tournoi auraient autant d'humour sur quelque chose d'aussi sérieux. Par contre, ce qui était vraiment marrant, c'était que...

- Masami aurait pété un câble si elle avait su.

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! | Haise

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Examen international de la Brume :: Autour du Complexe Shinobi
Sauter vers: