Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 15:37


Intitulé de mission:
 


Aller de l’avant. Le concept revêtait bien des aspects, lorsque votre cité venait de subir un degré de dévastation rarement égalé à travers tout le Yuukan. Il ne suffisait pas simplement de panser ses blessures et de reprendre ses habitudes, aussi peu anodines qu’elles pouvaient être dans le milieu des shinobis : il fallait rebâtir, rassurer, ré-instituer, s’assurer que chaque composante qui avait fait autrefois d’Iwa un village vivant et tourné vers l’excellence soit à nouveau pleinement fonctionnelle. Et à cette fin, que ça plaise ou non à l’Oterashi, il leur fallait des artisans et des matériaux. Beaucoup de matériaux.

Depuis la catastrophe, qui s’était soldée par le scellement du Dieu Singe dans le corps de Teruyo, Yanosa n’avait pas eu une seconde de répit. Récupérer ses moyens, assurer sa convalescence, gérer les urgences dont il pouvait se charger à l’instant T. Pour l’heure, seul un petit contingent d’Assimilateurs avait pu se réinstaller dans ce qui restait du Dojo qu’ils avaient construit. La structure n’était plus que l’ombre d’elle-même, et si l’arbre géant qui trônait dans l’atrium avait été épargné de peu, la sécurité du bâtiment et son intégrité étaient loin de pouvoir être garanties. Dès qu’il aurait un moment, s’était juré l’Oterashi, il s’occuperait de ce problème, mais pour l’heure, c’était Iwa dans sa plus grande expression qui avait besoin, entre autres, de ses talents.

Dans les baraquements de fortune installés en périphérie de l’épicentre du cataclysme, il rassembla ses affaire, vérifia son équipement. Tout tenait en vérité sur un simple ceinturon utilitaire et, en cette saison, le Tellurique pouvait encore se contenter de porter un haut de kimono simple pour se couvrir. Devant la glace sale et maculée de poussière, il croisa son propre regard, ses traits déchirés, déformés, et se demanda pendant un bref instant si il ne ferait pas mieux de couvrir ses stigmates. Il lui étaient, peu ou prou, indifférents d’un point de vue purement esthétique, quoi qu’ils lui rappelaient malgré tout des instants particulièrement pénibles et emplis de frustration. Le regard des civils sur ses traits, cependant, risquaient de ne pas être aussi cléments ou indifférents. Il choisit finalement de ne pas les couvrir : ce ne serait pas de trop, pour ceux qu’il pourrait avoir l’occasion de croiser, de constater quels genres de sacrifices devaient consentir les shinobi qui se battaient pour eux, à l’heure où l’homme le plus puissant du Yuukan voulait les faire disparaître.

Une fois prêt, Yanosa se rendit au point de rendez-vous fixé avec ses coéquipiers. Teruyo et Masami, deux tempéraments opposés, qui coopéraient pourtant parfaitement en combat, deux ninjas qu’il connaissait bien et en qui il avait toute confiance. La nouvelle condition du Miyamoto pouvait poser question, mais si il y avait bien un ninja doté d’un self control et d’une sérénité presque à toute épreuve, c’était bien lui. Les trois membres de l’expédition rassemblés, le guerrier brûlé salua ses pairs en ajustant ses manches.

« Mission d’escorte classique. Mener le convoi jusqu’ici, avec ses ouvriers frais et dispo, pour pouvoir commencer le travail au plus vite. Mieux vaut ne pas traîner, allons-y. » annonça-t-il de sa voix rauque et abîmée.


@Miyamoto Teruyo
@Jiki Masami
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 20:34

Iwa n’était plus, plus vraiment ce qu’elle était et ce qui faisait sa force. Iwa n’était pratiquement qu’un trou béant dans la montagne. Son cœur commerçant avait laissé place à un gouffre, et une grande partie de ses résidences réduites à néant, écroulées les unes sur les autres, ne laissant que des ruines pour les survivants. Dans ce contexte, la reconstruction était une nécessité. Pour autant, il serait impossible de le faire seul, d’autant plus dans les circonstances actuelles. Avant le réveil de mon colocataire, nous avions mis en place, à la va-vite faut se l’avouer, quelques défenses destinées à juguler la fureur de Dieu Singe. Malheureusement, désormais, le village avait besoin de solidité pour renaître de ses cendres et les experts dans l’art de manipuler la terre ne seraient pas suffisants pour mener cette tâche à bien.

Dans ce contexte, et à ma grande surprise, peu de temps après ma sortie de l’hôpital, un genin qui semblait épuisé m’aborda à la fois avec une certaine déférence dans l’attitude, mais aussi avec une certaine crainte dans le regard, me délivra un message scellé. Brisant rapidement le caché de cire après le départ du messager, je prenais connaissance la missive. Seul au milieu d’un tas de ruines, je m’autorisais quelques commentaires destinés à moi-même, peut être à mes geôliers également, eux qui devaient sûrement se trouver non loin de moi.

« Eh bien, m’envoyer si rapidement en mission, en dehors du village qui plus est, nos effectifs sont vraiment dans un état déplorable pour en arriver à cette situation, je suppose. »

Quelques temps avaient passé depuis ma sortie de l’hôpital, et entre mon échange avec Meho et la surprise passée, après mes discussions avec Aimi, Yanosa, Toph et d’autres, j’avais d’avantage digéré le changement qui s’était opéré en moi. Pour autant, je sentais que le passé n’était plus et que le futur ne serait pas celui auquel j’avais songé, d’autant plus si je poursuivais dans « cette » voie.

En tout cas, s’il y avait bien une chose qui n’avait pas changé, ou du moins que j’essayais de garder, histoire d’avoir des repères d’une vie normale, c’était bel et bien les petits rituels et petites habitudes que j’avais avant de partir en mission ou ailleurs. Ainsi, une fois ma besace assurée, je rejoignais enfin le point de rendez-vous donné, non loin des habitations de fortune qui nous accueillaient temporaire et tant bien que mal. Face à moi, deux visages connus se dressaient là. Masami d’une part, Yanosa d’autre part.

« Je comprends mieux … » chuchotais-je à moi-même.

Oui, je comprenais mieux pourquoi j’étais autorisé à sortir si rapidement et si facilement. Escorté par ces deux-là, le danger ne viendrait sûrement pas de nos adversaires, mais plus de l’intérieur. J’espérais juste que la force ne soit pas nécessaire à notre mission, sous peine de devoir encore jouer des coudes pour calmer les choses et agir avec une certaine retenue.

Saluant mes camarades, offrant un sourire appuyé à Masami, je tendais le bras vers la sortie, du moins, ce qu’il en restait en interpellant l’assimilateur terrestre.

« Eh bien, soit donc notre guide. »

La mission risquait d’être compliquée … à gérer. Yanosa le leader et Masami qui ne reconnaissait que la force. Finalement, ce n’étaient peut-être pas eux qui étaient là pour me garder, mais moi qui étais présent pour éviter une catastrophe.


_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 12:42
C'était bien parce qu'elle venait de se faire convoquer que Masami se trouvait présente afin de reconstruire la casse du démon à queues. Comme si cela la concernait d'une manière ou d'une autre. Ce n'était quand même pas aux ninjas de reconstruire, après on allait leur demander quoi ? Faire la cuisine et le ménage sous prétexte qu'ils utilisent le chakra ? Bon d'accord, l'adolescente mettait un peu de mauvaise volonté car la mission ne semblait pas passionnante. Les ordres étaient les ordres après tout, et elle n'était certainement pas assez puissante pour se refuser à Toph. En combien de temps on pouvait reconstruire tout un quartier ? Certainement un bon moment. Elle serait mieux à s'entraîner afin d'utiliser son nouveau potentiel. Servir d'escorte, pourquoi pas, si cela se trouvait, elle pourrait s'entraîner pendant la mission. Peut-être serait-elle suffisamment calme pour cela ? après tout, qui viendrait les ennuyer en pleine ville ninja ? Faudrait être fou.

La Jiki était capable de vivre n’importe où, dans une grotte, sous des arbres, en plein hivers dans la carcasse d’un animal encore chaud pour survivre. Elle avait connu tellement pire, que cela lui paraissait comme des vacances. La construction de maisons lui était égale, mais elle avait bien remarqué que les habitants avaient besoin de leur petit confort. Tellement adorable ces gens de l’extérieur. Masami était habillée comme d’habitude avec des vêtements simples et banales, plus pratique que véritablement esthétique. Elle avait cependant un matériel ninja d’excellente qualité sur elle, dont la plupart tenait dans ses pochettes ninjas. Le seul changement notable était la présence d’un gros et long carquois dans le dos.

La châtaigne se dirigea jusqu’au point de rendez-vous en arrivant quelques minutes en retard. Ce n’était pas comme si elle était véritablement très motivée à ce niveau-là. Cela aurait été une mission intéressante du Sazori, elle aurait été là dès les lueurs de l’aube.

Jiki Masami • « Mouais …. Finissons en rapidement … »

Commenta alors simplement Masami envers les dires de Yanosa le balafré. Elle se demandait bien comment ils allaient faire ces civiles pour remettre tout cela d’aplomb car c’était quand même en sale état. Il fallait certainement déjà préparer le terrain. Ce n’était pas comme si une grosse bestiole était sortie du sol. Tout risquait de s’écrouler certainement. La Jiki jeta un regard en direction de Teruyo, le même que d’habitude. Il avait beau avoir un démon à queues en lui, cela ne changeait pas grand-chose à ses yeux. Elle était de plus une habituée aux situations catastrophes en gardant toujours son calme.

Jiki Masami • « Ouais ben allons-y alors, on doit déjà se rendre sur place j’imagine. C’est bien la première fois que l’on fait une mission ensemble Yanosa. »

Lança alors l’adolescente en plongeant ses mains dans ses poches. Elle semblait le connaitre, particulièrement bien d’ailleurs vu comment elle lui parla très simplement, mais bon, c’était une habituée à ce genre de traitement. Elle glissa ses mains dans ses poches en faisant mine de se diriger vers la sortie du village.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 20 Oct 2020 - 11:46
Fidèles au poste, les deux shinobis s’étaient présentés à l’heure dite, pas que leur ponctualité ait jamais pu être mise en doute. Même Masami, du haut de son mépris pour l’autorité, savait parfaitement s’adapter quand c’était nécessaire et ne confondait pas ses convictions avec la désinvolture d’un tire au flanc qui aurait été capable de saboter les efforts de ses alliés. Bien peu de choses à rajouter pour le moment : les trois ninjas se connaissaient, savaient ce que chacun était capable de faire et avaient chacun l’esprit amplement assez affûté pour savoir comment faire usage de leurs capacités.

« Effectivement Masami. Et il y a fort à parier que ce ne sera pas la dernière… Allons-y. »

Sans plus de cérémonie, le Tellurique hocha vivement la tête à l’encontre de ses coéquipiers et initia le premier saut d’une longue série qui devaient les mener à la petite ville d’Iwakura au nord de ce qui restait de leur cité. A l’allure à laquelle ils allaient, porté par l’urgence de toute cette situation, le trio ne devait certainement pas mettre plus de quelques heures à couvrir la distance, ce qui était toutefois amplement suffisant pour qu’un silence de plomb ne s’installe durablement. Concentration, malaise, besoin d’en finir au plus vite, ou certainement un mélange de ces trois émotions : le tout formait en tous les cas une ambiance peu propice à la bonne humeur.

Ce qui parut donc de facto parfaitement adapté au guerrier brûlé pour mentionner brièvement une évidence qui leur faudrait garder à l’esprit durant leur mission à proprement parler.

« ...La nouvelle de la catastrophe a déjà dû circuler, surtout si près d’Iwa. Quant au message de Tôsen… aucun doute qu’il est encore dans tous les esprits. Ce qui veut dire que même des petites gens qui n’avaient jamais espéré voir un jour arriver la fin des shinobis… pourraient vouloir tenter leur chance.

Je sais ce que tu en penses Teruyo, mais la possibilité est là. Prudence.
 »

A travers les reliefs et les petits valons, ils continuèrent ainsi en direction d’Iwakura, dont la périphérie ne tarda pas à se dessiner. Leur destination : la station de transit, où devait certainement les attendre le convoi en attente d’escorte armée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 26 Oct 2020 - 10:18

Sans réellement savoir qui devait surveiller qui, sans grande réelle motivation compte tenu de ma situation actuelle et de l’omniprésence du tellurique, je laissais la main à ce dernier pour guider notre charmante équipe vers sa destination. Depuis mon réveil, j’avais provoqué suffisamment de conflits de toutes sortes pour éviter d’en déclencher un autre que je n’avais pas envie de devoir gérer. Me mettre en retrait était ainsi bien plus facile pour la suite, encore plus quand celui que vous laissez sur le devant de la scène avait cette tendance facile à vouloir contrôler les choses.

Masami débarquant enfin, sans trop de retard, chose relativement rare pour être mentionné, et après un bref échange entre elle et le tellurique, nous pouvions enfin prendre la route, sans que les dernières paroles de Yanosa ne quittent mon esprit. Pourquoi dire à la genin que cette mission n’était sûrement pas leur dernière collaboration ? C’est fondamentalement le cas de tout le monde avec n’importe qui. Alors pourquoi le préciser cette fois-là ? Avais-je vu juste lorsque j’entrevoyais la possibilité grandissante que ces deux-là étaient surtout présents pour me surveiller ? Conscient de cette hypothèse, quelque peu agacé de la situation, ou plutôt du fait de ne pas avoir été averti par Toph, d’autant plus après os dernières discussion, je prenais tout de même la route, gardant cet état de fait à l’esprit.

« Tenter leur chance ? Seuls les idiots agiraient ainsi. Tenter leur chance pour quoi ? Pour l’heure, les shinobis sont encore là et leur chakra bien présent. La situation n’a donc pas évolué concrètement pour eux. Seul un faible espoir pour nos détracteurs, et encore davantage de peur et de craintes pour ceux qui cherchent notre soutien. Le discours d’un seul homme ne saurait changer la face du monde. En revanche, face à un affrontement final, je ne saurais présager du résultat, mais nous en sommes encore loin. »

Ramassant mes affaires, j’entamais la route avec mes compagnons avant de reprendre un dernier bout de phrase.

« En attendant, faisons ce que nous avons à faire, quelle que soit notre mission. » finis-je en fixant Yanosa et Masami, leur faisant comprendre de cette manière que j’étais conscient de leur réelle mission.

Suite à cela, sans invective de la part de mes partenaires, je me murais dans un voile de silence le temps d’arriver enfin à destination.

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 27 Oct 2020 - 9:19

Masami sourit légèrement au coin de ses lèvres légèrement pincées lorsque Yanosa lui dit que ce n'était sûrement pas la dernière fois qu'ils allaient courir ensemble lors d'une mission. Elle et lui n'avaient fait que partager des moments réguliers, mais rien aussi Intense que pouvait être une mission ninja. Là où la tension, la violence pouvaient s'exprimer pleinement. La Jiki était assez curieuse du possible résultat en fin de compte, et si jamais ils s'étaient affrontés une fois, jamais ils n'avaient fait équipe à part pour une chasse. Ils se mirent en route pour la petite ville, et elle n'était pas nécessairement très causante. Après tout, si jamais ils étaient dans une mission ninja, ils pouvaient très bien se faire attaquer à tout moment. Vu l'état des troupes d'Iwa, il y avait fort à parier que certains auraient l'idée de tenter d'en profiter. Certains crétins qui souhaiteraient prendre de l'avance sur un possible échec. C'était surtout cela qu'ils devaient prendre en compte, mais des shinobis avec encore du chakra affronter des civiles seraient disproportionnés et ridicules.

Jiki Masami • « Qu'ils tentent pour voir ... »

Masami avait déjà effectué des escortes, c'était long et ennuyeux. Bien souvent, il ne se passait pas grand chose. Cependant, la force de frappe réunie là était impressionnante. Elle ignorait les titres, alors elle agirait comme bon lui semblerait selon la situation. Assez pragmatique pour faire ce qu'il devait être fait.

Jiki Masami • « Il y a des gens faibles d'esprits qui seraient bien capables de nombre d'actes stupides, ou encore des shinobis criminels qui pourraient agir. L'un comme l'autre, je m'en débarrasserais jusqu'aux derniers. Je pense que le discours de l'homme au chapeau porte plus que tu ne le penses, et s'il l'a envoyé à la face du monde, c'est qu'il y est préparé. Il a forcément assuré des arrières et ses soutiens. »

Masami remarqua le regard appuyé de Teruyo, mais ne dit rien du tout à ce sujet. Elle ne réagit pas que ce soit sur son visage ou son corps. De temps à autre, elle utilisa une technique de détection afin de localiser si jamais des pièges ou des personnes camouflées le login du chemin qu'ils allaient sûrement arpenté bientôt avec le convoi. S'ils devaient avoir quelques points chauds comme un grand rassemblement de personnes ou d'objets, cela pourrait bien être suspect.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 19:37
Alors que vous vous déplacez en discutant vers votre objectif, vous apercevez une caravane qui semble à l'arrêt à l'orée d'un bois. Personne en vue pour l'instant, aussi Masami tenta d'utiliser sa technique, prêtant attention aux vibrations dans le sol. Après quelques secondes, elle put remarquer six présences qu'ils ne pouvaient pas décerner pour l'heure. En avançant encore un peu, vous remarquez une première silhouette allongée. Et quelques pas supplémentaires vous permettent d'en voir trois autres. Des ouvriers à en croire leur habillage. Tous morts. Quelques débris de lances et de fourches sont au sol, ainsi que deux arcs, l'un brisé dans son bois, l'autre dont seule la corde a été tranchée. Vous entendez alors un grognement venant de l'intérieur d'une charette qui attire votre attention.

Quelques pas de plus vous permettent de voir alors la totalité de la scène. Trois carioles sont là, abandonnées, avec ces quatre morts au sol ainsi que deux autres, l'un sur l'avant d'une charette, l'autre à l'arrière d'une autre, le bras pendant dans le vide. Des loups traînent là, six au sol et deux à l'intérieur des transports en bois. C'est l'un d'entre eux qui a grogné vers vous, mais ils ne semblent pas vouloir attaquer, ou du moins pas en premier. Errants ça et là, ils remuent ce qu'ils trouvent pour essayer de dégoter à manger semble-t-il.

Alors que vous êtes là depuis à peine quelques secondes et que votre décision n'est pas encore prise, un cri résonne venant de l'autre côté des restes de la caravane où l'affrontement entre les animaux et les hommes a eu lieu.

« Non non non non ! À l'aide ! Quelqu'un ! À moi ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 4 Nov 2020 - 17:27
« Seuls des idiots agiraient ainsi ». C’était précisément à ce degré de pensée, pas forcément très éclairée mais potentiellement animée d’une grande détermination, que le guerrier de pierre faisait allusion. Leurs détracteurs, ceux qui pouvaient voir dans les desseins de Sakaze Tôsen une finalité enviable, n’avaient malheureusement pas besoin d’être très futés ni même un tant soit peu organisés pour leur mettre des bâtons dans les roues, ni pour attenter à leur vie dans un bref moment d’inattention ou de vulnérabilité. Qu’ils le veuillent ou non, la dangerosité du monde dans son ensemble à leur égard était montée d’un cran : malgré leur avis divergeant sur la question, Yanosa ne doutai cependant pas une seconde du niveau d’attention et de concentration que saurait maintenir Teruyo, en dépit de sa nouvelle « condition ».

Quant à Masami, la question pouvait difficilement se poser. Ce fut d’ailleurs elle qui, la première, aiguilla leur groupe vers plusieurs sources de vibrations en marge de l’itinéraire qui devait les mener à Iwakura, et ils comprirent tous trois bien vite de quoi il allait retourner en entendant le hurlement bestial et en remarquant les prémisses des contours du convoi à travers les bois. Leur cadence instinctivement s’accéléra.

« Masami, prends la droite. »

Le reste de leur formation coula de source, et il ne leur fallut pas longtemps à chacun pour avoir sous les yeux les fruits de ce qui ressemblait fortement à une embuscade. Une embuscade dont les acteurs aux crocs saillants se trouvaient vraisemblablement encore sur les lieux, de même que les corps de leurs victimes. Se réceptionnant vivement au sol, le Tellurique propagea immédiatement une onde sismique à travers celui-ci, donnant momentanément l’impression aux loups de se trouver au coeur d’un début de séisme, ce qui aurait peut-être de quoi les effaroucher. Au même moment, une voix retentit de l’autre côté du convoi. Un survivant ? Peut-être. Ou peut-être pas. Quelque chose clochait, et l’Oterashi ne mit pas longtemps avant de mettre le doigt dessus, car si les attaques d’animaux sauvages étaient une réalité, elles avaient toujours le même mobile : se nourrir. Et alors qu’il étudiait de plus près les blessures des ouvriers en gardant un œil sur les bêtes, Yanosa dut se rendre à l’évidence qu’aucun n’avait encore été dévoré.

Cela pouvait s’expliquer dans le cas où l’attaque venait tout juste d’avoir lieu, mais l’autre option, bien plus problématique, requérait une approche spécifique.

« Yasei possibles, pas d’imprudence » lança-t-il à ses deux coéquipiers.

Quelle que soit la nature réelle de leur situation, ils venaient de perdre de précieuses ressources humaines, et rapporter les matériaux à bon port ne serait pas simple. Pour assister celui de ses camarades qui irait porter assistance au survivant et pour équilibrer le surnombre, Yanosa forma un mudra pour créer deux clones, dont l’un fila de l’autre côté de la caravane pendant que le second étendait leur cordon autour de celle-ci.

« Foutez le camp… ou vous mourrez. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Jeu 5 Nov 2020 - 15:24

Le voyage ne fut pas bien passionnant, préférant rester en retrait et écouter mes compagnons de voyage plutôt que de participer. Je n’avais pas encore décidé qui d'eux ou moi étaient le gardien de l’autre. Peut-être le vice avait-il était poussé pour que chacun surveille les agissements de celui qui l’accompagnait. Quant aux remarques des uns et des autres, je n’avais ni la force, ni l’envie de m’y confronter. Je savais Yanosa et Masami suffisamment têtus, pour ainsi dire, pour ne pas vouloir chercher à leur faire voir les choses sous un autre angle. Ce serait une pure perte de temps et d’énergie pour moi. Finalement, alors que nous ne nous y attendions pas particulièrement, du moins, moi, une caravane fit son apparition au loin, partiellement ravagée.

Yanosa, en chef incontesté ordonna pendant que de notre côté, nous n’avions qu’à appliquer. Une fois encore, l’assimilateur demandait de la prudence, mais ne faisais rien pour prendre le moins de risques possibles, à l’instar de ses décisions face à Yonbi. Mes réflexions pourraient être amères, et elles le sont sûrement en fait, mais tout ceci résulte des échanges que j’ai pu avoir avec l’Oterashi à l’hôpital. Malheureusement, à mes yeux, rien ne changeait dans ce comportement erratique. S’il avait si peur d’une embuscade, alors autant prendre le temps de l’observation et des vérifications au lieu de foncer tête baissée. Suivant l’ordre de Masami d’aller à droite, l’une des paroles du tellurique m’interpella et avant que l’on poursuive, j’interrogeais rapidement mon compagnon de voyage.

« Yasei ? C’est quoi ça encore ? »

Pour la suite, sans plus de précautions, face à la grandeur du guerrier brûlé, ce dernier fit face aux loups qui, à première vue, tentaient surtout de festoyer à leur guise en ayant trouvé là une opportunité de festin face à des caravaniers bien peu aguerris. Quant à moi, fidèle à ce que j’étais, je m’éclipsais rapidement de la vue de mes camarades avant de faire les vérifications que personne ne semblait utile de faire, usant de mes talents de senseur pour détecteur l’ensemble des personnes environnantes avec grande précision.

Sous couvert de mon invisibilité, je me positionnais donc à un endroit stratégique afin de prendre dans une possible embuscade celles ou ceux qui tenteraient de s’en prendre à nous.

Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Ven 6 Nov 2020 - 10:41
Lorsque la Jiki remarqua la caravane à l'arrêt un petit peu plus loin, elle plissa des yeux et localisa six présences. Elle informa les autres évidemment, partant du principe que peu importe leur problème, cela ne les concernait pas. Ils avaient pour mission de protéger leur convoi, et non tous ceux que l'on pouvait rencontrer. Ils ont visiblement été attaqués, il y avait ce qui ressemblait à des morts, des civiles.

Jiki Masami • « ça y est ... Il va encore vouloir les enterrer ... »

Marmonna dans sa barbe Masami en jetant un regard dans la direction de Teruyo. C'était un petit peu comme si elle s'attendait à l'entendre le demander à la vue des corps. Elle leva un sourcil perplexe en captant le grognement si particulier. L'adolescente pencha la tête doucement sur le côté. Ce qui l'intéressait tout particulièrement c'était les débris d'armes, des traces de combats autre que les bêtes qu'elle commençait à percevoir. Discerner les types de blessures sur les corps pouvait également aider afin de voir comment avait pu mourir ces gens. Les loups auraient pu venir par la suite. Évidemment, ils pouvaient aussi être des armes ninjas, ce n'était pas nécessairement de simples opportunistes désespérés. Elle ne captait en tout cas aucune autre présence dans le coin, mais l y avait une parade facile à sa technique. Si jamais se débarrasser de ces bestioles était important pour sa mission, elle se moquait éperdument du sort de la personne qui criait à l'aide. Chacun son problème !

Jiki Masami • « Il va falloir pousser ce convoi ... Il gêne ... »

Commenta alors simplement l'adolescente en prenant un kunai dans un de ses sacoches ninjas à l'arrière de sa taille. Yanosa lui demanda de prendre sur la droite, elle ne discuta pas vraiment et se dirigea sur ce côté avec son kunai en main. Ce n’était peut-être pas impressionnant comme cela, mais entre ses mains, cette simple arme pouvait devenir une arme mortelle, surtout pour de simples loups. Il conseilla en plus d’avoir de la prudence dans son approche, et la menace d’un ninja transformiste était bien possible. Masami se décida alors à rapidement faire le tour des loups afin de voir le plus imposant, celui qui devait être le chef. La main ouverte paume vers le ciel, on pouvait voir son projectile tourné en lévitation de plus en plus rapidement alors qu’elle cherchait une cible. Brandissant son bras vers la cible, la Jiki propulsa son kunai à toute allure vers le loup grâce à sa technique du railgun. C’était une manière aisée de se débarrasser des loups, qui risquaient de ne pas rester longtemps avec une telle menace, et de l’autre, de s’assurer de la nature de ses derniers.

Teruyo quant à lui avait disparu, quelle surprise ! Ce n’était pas très étonnant de la part du lumineux. La châtaigne avait confiance en son compagnon de tribulation habituel pour agir comme il convenait selon les circonstances. Elle avait localisé les éléments en mouvement lors de leur approche. Aprioris, il n’y avait pas d’autres dans le coin, mais elle n’était pas aussi douée que Teruyo pour cela.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 16:15
Votre enchaînement d'action, que ce soit le tremblement sismique, la disparition de l'un d'entre vous, ou le massacre sauvage du plus gros des loup à l'aide d'un kunai qui lui transperça le crâne pour le laisser retomber sur le côté, mort en un instant, fit fuir le restant de la meute qui se disperça rapidement dans les environs. Ils ne semblaient pas vouloir vous affronter en tous cas.

De l'autre côté du campement désormais vide, les cris de panique s'accéléraient. La peur s'entendait, mais aucun autre bruit ne vous parvenait. Lorsqu'enfin l'un de vous arriva en visu du crieur, il put remarquer que trois loups l'avaient acculé contre un petit pan rocheux de quelques mètres de haut. Il ne pouvait pas fuir.

Blessé à la jambe, l'homme n'était cependant pas le seul à avoir des traces de combat. En effet, un des loups boitait, une flèche plantée dans le haut de la cuisse arrière. Se retournant à vos bruits de pas, les loups s'écartèrent un peu du blessé et se mirent à grogner un peu plus fort, mais semblaient hésitants à vous attaquer maintenant que vous étiez en plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 16 Nov 2020 - 13:34
La possibilité qu’ils aient à faire à un groupe de Yasei était très faible, mais elle n’était certainement pas nulle : en arrivant ainsi en trombe en provoquant une secousse sismique qui avait fait gronder la terre, le guerrier brûlé entouré de bandages s’assurait que les indésirables réagissaient bel et bien comme des bêtes sauvages, et non comme de puissantes créatures métamorphes. En l’occurrence, la réaction de la meute laissa peu de place au doute, fuyant sans demander son reste face à l’irruption du trio et constatant la facilité déconcertante avec laquelle l’un des leurs venait d’être tué d’un kunai particulièrement véloce.

Yanosa œilla Masami, sur le côté : il n’avait certainement pas ordonné d’épargner les bêtes, mais préférait assurément ne pas les massacrer par simple souci de simplicité. Il déplorait les pertes humaines qu’il avait sous les yeux sans l’ombre d’une ambigüité, mais n’en était pas moins dépité de constater l’incapacité de ces gens à repousser, de jour, une attaque aussi simple et prévisible. A supposer bien sur, gardait-il dans un coin de son esprit, qu’il ait bien s’agit d’une simple altercation avec une meute de loups. Prévoyant, Teruyo s’était de son côté volatilisé, sondant anonymement les environs, à n’en point douter, pour assurer leurs arrières : devenir l’hôte du Yonbi n’avait pas altéré ses routines, une bonne chose.

Le clone envoyé par le Tellurique de l’autre côté de la caravane de matériaux ne tarda pas à atteindre le survivant en détresse, acculé dos à une paroi rocheuse. Trois loups, sur ce front, dont l’un blessé à la patte, ne semblaient pas avoir suivi leurs comparses dans leur pertinente retraite : ce Yanosa marcha avec détermination vers eux, étendant ses bras sur le côté pour se faire plus imposant, et propagea à nouveau dans le sol une secousse grondante en l’accompagnant d’un grognement rauque et bestial. Le survivant était blessé à la jambe, mais de simples premiers soins pouvaient s’avérer suffisants pour stabiliser son état d’ici à ce qu’ils l’amènent avec la cargaison jusqu’à Iwa. Le tout allait être, bien sûr, de pouvoir acheminer le tout sans attelage.

« Qu’est-ce qui s’est passé... » lança-t-il au survivant, en s’approchant dans la foulée pour tenter de lui administrer les soins de rigueur.

De l’autre côté du convoi, le véritable Yanosa et son autre clone étudiaient de plus près les charrettes et autres carrioles, vérifiant leur contenu pour s’assurer que tout était là et prenant mesure de ce qu’ils allaient devoir acheminer jusqu’au village par la seule force de leurs bras et de leur chakra. Masami et lui, heureusement, disposaient de capacités propres à faciliter l’opération, mais l’entreprise ne s’annonçait pas de tout repos ni particulièrement sûre.

« ...Masami, tu saurais faire en sorte de magnétiser l’avant et l’arrière e chaque partie du convoi pour qu’elles restent toutes solidaires les unes des autres ? Je crois… qu’on va devoir tracter tout ça nous même. »

Il ne s’adressa pas à Teruyo, préservant ainsi le secret de sa présence parmi eux, lui permettant de réagir facilement à une éventuelle mauvaise surprise. Si la situation s’avérait sous contrôle, il leur faudrait charger les corps dans les convois… et entamer une bien éprouvante et macabre randonnée.


Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 18 Nov 2020 - 16:52
Masami resta sur ses gardes, elle voyait bien la fuite en panique des loups vers d'autres prés plus verts et surtout moins dangereux, mais elle s'attendait à quelque chose d'autre. Une meute pouvait fort bien être au service d'un shinobi, qu'est-ce que cela changeait après tout ? Si jamais, ils étaient des invocations, ils n'auraient sûrement pas fui. La dite intelligence apportait également son lot de vicissitude. Si jamais on pouvait penser que la situation était sur le point de se calmer, ce n'était pas du tout le cas. La foudre ne tombait pas par hasard en solitaire. Non, ce n'était pas un diamant, mais bien une énergie qui devait se déverser contre toute attente. Cette rage était sûrement représentée par trois loups qui avaient visiblement oublié de fuir, ou qui n'avaient pas remarqué la mort de leur chef de meute. L'adolescente ne réagit pas vraiment aux cris de panique de ces gens, il y allait avoir des sauveurs bien plus impliqués et qui désireraient de briller. Elle posa son pied sur la tête du loup que la Jiki avait abattu et elle récupéra son projectile bien enfoncé.

Jiki Masami • « Bon ... Vous allez en finir ? Quand on est assez idiot pour se mettre dans une telle situation... On mérite de mourir. »

Lança alors Masami en chassant le sang de son kunai, bien décidée à le préparer à un futur combat, pas question de perdre bêtement son argent. Elle avait bien remarqué le regard du tellurique à son égard. Quoi ? Elle n'allait pas pleurer pour une bestiole non plus, et pour une fois qu'elle s'impliquait pour d'autres hein ! Ok, cela faisait partie d'une mission, mais quand même. C'était à noter. Un Yanosa semblait s'occuper de la menace et eu blessé, tant mieux, car cela n'allait pas être l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni qui s'en préoccuperait. Elle leva les épaules légèrement à la demande de l’autoproclamé responsable de la mission.

Jiki Masami • « Soit ... Très bien, je m'en occupe. »

Masami poussa les chariots les uns contre les autres, au plus près, mais bien vite, ils allaient devenir solidaire entre eux comme si cela allait devenir un convoi cohérent. Est-ce que c'était ce genre de situation pour laquelle l'adolescente avait été entraînée dans la prison ? C'était bien possible, elle eut quelques flashes d'entraînements macabres et surtout douloureux lorsque à ses débuts, elle s'entraînait à maîtriser ses pouvoirs et le fuinjutsu. La châtaigne eut donc un moment d'absence assez court, mais tout de même présent. Si jamais elle avait pensé rejeter tout cela assez loin de son esprit pour permettre de ne plus y penser, le fait que sa vie s'améliore et devienne plus paisible remontait également ce genre de travers. Connaissant parfaitement la technique maintenant, elle n'avait plus besoin de se faire violenter par des bourreaux un petit peu trop impliqués par l'éducation d'une jeune fille, elle posa un sceau de fuinjutsu tantôt positif, tantôt négatif afin de forcer les chariots à être attirés les uns par rapport aux autres. C'était assez basique, mais si quelqu'un était suffisamment assez fort pour trainer pareil convoi, alors cela fonctionnerait.

Jiki Masami • « Il ne reste vraiment plus personne ? »

Un peu étonnée, Masami regarda autour d’elle. Déjà qu’ils ne servaient plus à grand-chose ces civiles quand il fallait se battre, quand ils étaient blessés, alors merde quoi ! Dire que c’étaient ces gens-là qui était susceptible de prendre le contrôle du monde à la place des shinobis si jamais ils échouaient la guerre contre l’homme au chapeau. La châtaigne craignait que Teruyo demande de sortir les pelles pour enterrer tous ces gens, voir peut-être même les loups ! Manipuler des cadavres lui était totalement égal, la vie n’avait pas d’importance à ses yeux, et la mort non plus.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 20:04

Sans grande surprise, Yanosa et Masami prenaient les choses directement en main. Si les loups avaient partiellement pris la fuite devant l’attaque de ma jeune partenaire, ce n’était pas le cas des plus téméraires d’entre eux qui continuaient à faire front, malgré une certaine réticence à nous affronter. Si je ne savais toujours pas ce qu’était un Yasei, pour autant, je n’en perdais nullement ma concentration, attentif à ce qui pourrait advenir alors que nous étions désormais dans une potentielle situation d’embuscade. Pour autant, compte tenu de la situation et de ma première détection, j’étais relativement confiant quant à ce qui se tramait.

Pour la suite, si Masami semblait s’occuper du convoi, usant de ses talents de magnétisme pour en quelque sorte aimanter les chariots les uns aux autres, de son côté, Yanosa et ses clones s’occupait du blessé, unique survivant que nous avaient laissé les loups qui continuaient à grogner tout en continuant à reculer à notre approche.

Si chacun semblait finalement occupé à œuvrer pour le bien de la mission, j’étais bien le seul à ne rien faire, du moins, en apparence. Si personne ne m’avait contacté entre mes deux partenaires, c’est que chacun avait compris le but de la manœuvre. Dans cette optique, prenant un peu de hauteur sur la zone, usant d’un arbre ou autre bout de falaise suffisamment haut pour m’offrir un visuel sur l’espace que nous occupions, je me plantais là, observant sagement la situation, attentif à tout ce qui pourrait se passer tout autour de nous.

Usant une nouvelle fois de mes talents, je sondais les alentours, espérant détecter quelque chose de louche, notamment le rassemblement sûrement improbable de ces loups, ce qui serait synonyme d’une potentielle attaque, mais aussi, surveiller la présence potentielle d’ennemis dissimulés qui, grâce à mon type de perception, auraient sûrement grand mal à échapper à ma sensibilité.

Ainsi, de mon piédestal naturel, j’attendais, préparant également un kunai piégé, gagnant ainsi du temps sur une éventuelle suite observant avec attention tel le faucon cherchant sa proie.



Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 15:14
Face au nouveau tremblement du sol, les derniers loups finirent par déguerpir, le survivant soupirant alors de soulagement. Il se redressa un peu contre son arbre pour mieux se pencher vers son sauveur.

- Milles mercis ! Je me voyais mort cent fois !

Masami essaya tant bien que mal de déplacer les lourds chariots, elle put parvenir à les disposer comme elle le souhaitait, mais il apparut dans ce même moment qu'il serait inenvisageable de les ramener ainsi à Iwa. C'était trop loin, il faudrait beaucoup trop de temps et d'énergie. Pendant ce temps, l'ouvrier blessé remercia encore une fois Yanosa pour son aide et ses soins, puis il entreprit de vous expliquer un peu plus la situation.

- Ah... On était installés pour la nuit... On commençait à peine le repas que les loups ont attaqué. Ils avaient faim j'pense. Et quand un des gardes a paniqué et a décoché une flèche, c'est devenu n'importe quoi. J'ai réussi à grimper à l'arbre, quelques uns se sont fait attraper après avoir tenté de se défendre et ilssont morts, mais la plupart ont fui... Et quand j'ai voulu redescendre là comme j'entendais plus rien de là-haut... Ils étaient toujours là ces bougres... En même temps faut dire que vule festin qu'ils ont du se faire, ça aurait été con d'partir si vite !

Il soupira, se passant la main sur le front.

- Y'a un groupe qui est parti plus par là, et les gardes je les ai vu fuir par là-bas. Ils se f'ront plus engagés ceux là, j'vous le garantis !

Il vous indiqua d'abord l'est puis l'ouest.

- J'vous aurais bien aidé, mais va surtout falloir la leur pour remettre le convoi en état et pouvoir continuer la route jusqu'à Iwa... J'espère juste qu'il leur est pas arrivé d'autres bricoles aux gars...

L'homme blessé à la jambe vous regardait, un peu interrogatif. Il semblait curieux de vos décisions.

La détection de Teruyo vient confirmer la version de l'ouvrier qui du bout de sa zone de détection peut remarquer une vingtaine de signaux du côté est, la plupart en hauteur, et une dizaine partagés entre le sol et une certaine hauteur du côté ouest. Cependant, il faudra un certain moment pour atteindre un groupe comme l'autre. Les loups qui étaient là sont partis vers le nord et ne semblent pas se rediriger vers l'un ou l'autre groupe mais cherchent plutôt à quitter la zone rapidement au vu de leurs déplacements.
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Ven 27 Nov 2020 - 13:44
La manœuvre d’intimidation une nouvelle fois réussit, et ce fut la queue entre les jambes que les trois derniers prédateurs prirent la fuite. Et, malheureusement, le ventre plein également, en juger par la scène que Yanosa et l’un de ses clones avaient à présent eu le temps de détailler de fond en comble. Le danger immédiat était écarté et la blessure de l’ouvrier semblait suffisamment superficielle pour l’autoriser à se relever, soulagé et reconnaissant. Fut un temps où l’Oterashi aurait prit le temps de se complaire quelques secondes dans cette gratitude, mais son focus actuel sur l’efficacité absolue et à tout prix le lui interdit. Le clone qui venait de secourir le survivant fut rejoint par son créateur, qui écouta attentivement non sans se sentir dépité par la situation les explications de celui-ci sur les événements.

« ...Quelle perte de temps. Vous deviez nous attendre à Iwakura : si vous l’aviez fait, rien de tout ça ne serait arrivé. »

Sans doute paraissait-il insensible aux morts qui jonchaient encore le sol en disant cela, mais les prises d’initiative hasardeuses dont étaient capables certaines personnes le laissaient pour le moins perplexe et en l’occurrence, passablement agacé. Sous couvert de son camouflage, sans doute Teruyo avait-il à présent eu le temps de passer la zone au crible : inutile de lui forcer la min si il jugeait encore nécessaire de rester à couvert, mais Yanosa savait que pour gérer la suite au mieux, former deux groupe était nécessaire. Avec l’aide de son Mitsudo et l’appui de Masami, le Tellurique avait envisagé la possibilité de rapatrier les matériaux tels quel, mais la possibilité plus que probable que d’autres civils soient encore en vie et en danger quelque part rendait caduque ce plan d’action.

Expirant lourdement en se tournant vers Masami, le guerrier brûlé entouré e bandages s’exprima alors suffisamment fort pour permettre à Teruyo de l’entendre.

« Si il dit vrai, et je doute qu’il nous baratine… on va devoir se séparer pour secourir ce qui reste du personnel en fuite. L’un de mes clones au moins restera ici : l’autre t’accompagnera à l’ouest pour faire la jonction avec les gardes. Quant à moi, je pars rejoindre les ouvriers à l’est. On regroupe tout le monde ici et on prépare le départ... »

Le Yanosa qui venait de prendre la parole était en réalité lui-même un clone : ce serait donc l’original, au final, qui resterait sur place, s’occuperait des corps et garderait un œil sur le survivant. Le clone qui venait de parler se retourna d’ailleurs à nouveau vers le rescapé blessé.

« Votre nom ? »

Il ne fallait pas traîner. Sans perdre de temps, le second clone prit l’aile de la Jiki, s’élançant à ses côtés vers leur prochain objectif.

« ...Je sais ce que tu penses. Mais rappelle-toi bien que sans ces gens, il n’y aurait plus personne pour te respecter... »

L’autre clone, qui prenait le rôle de l’original, fila dans l’autre direction, espérant que le manieur de lumière lui emboîte le pas discrètement ou non. Après que ses foulées l’aient mené hors de portée d’écoute, il se permit d’énoncer à voix haute ses interrogations.

« Je me demande… si il y a le moindre risque que cet homme nous mente... »

Le véritable Yanosa, enfin, commença rapidement à rassembler les corps en les chargeant dans le convoi, oeillant le rescapé de temps à autre.

« Tshhh… Ce Tôsen a au moins raison sur un point… : les civils aussi ont le droit de pouvoir se défendre correctement. Quand je vois ça… je dirais même que ça devrait être un devoir. »


Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Jeu 3 Déc 2020 - 20:46

Éloigné des protagonistes, je parvenais tout de même à suivre la conversation, me focalisant sur le mouvement des lèvres de chacun. J’en profitais alors pour rejoindre le groupe maintenant que j’avais identifié les positions des uns et des autres avec exactitude. Mettant finalement peut de temps à arriver, je parvenais ainsi à participer à la conversation entre les deux blessés, chacun à sa manière. Je me tournais alors vers Yanosa qui était toujours égal à lui-même.

« Ne les blâmes pas. Nous ne savons pas encore pourquoi ils ont décidé de partir plus tôt, et même s'ils n’avaient pas de raisons particulières, il est louable de leur part de vouloir commencer à nous aider à reconstruire le village au plus tôt. Toi-même, tu sais qu’agir dans une certaine précipitation en pensant vouloir bien faire n’est pas la meilleure chose. »

Alliant le geste à la parole, je posais une main amicale sur l’épaule de notre artisan avant de poursuivre les échanges avec le grand brûlé.

« Pour ce qui est de ses renseignements, je peux confirmer ce qu’il dit. J’ai identifié une vingtaine de personnes dans cette direction et une dizaine d’autres par là … »

Dans chacun des cas de figure, j’indiquais à mes compagnons de voyage et à notre survivant les directions desquelles j’avais remarqué les formes humaines grâce à mes talents de senseur. La suite de mes paroles approchantes, je me tournais à nouveau vers l’esseulé.

« Cela correspond à ce qui s’est passé ? Dans chacun des groupes, il n’y a pas un nombre de personne trop important qui pourrait nous indiquer une attaque ou une embuscade. »

Souriant, j’attendais sa réponse avant de poursuivre avec le calciné, la mine sérieuse.

« Même si faire un choix humain ne me plaît guère, je pense qu’il faut donner la priorité aux artisans. Nous avons grandement besoin de leur aide. En revanche, si tu envoies des clones vers les gardes et que tu vas directement voir les ouvriers, je vais faire l’inverse. Je vais me rendre là-bas avec ton clone et je t’en laisse un avec toi. J’en laisserai également un ici. »

Me tournant vers ma jeune amie de maintenant longue date, peu prolixe en parole à ma grande surprise, je la laisser prendre les choix qui se présentaient à elle.

« Masami, à toi de voir ce que tu veux faire. On peut assurer une présence réelle sur les trois fronts avec deux clones dans chacun de groupes ou partir sur d’autres options. Sincèrement, de ce que j’ai détecté, on peut laisser des clones ici, d’autant plus qu’ils sauront nous prévenir en cas d’alerte. À mon avis, autant s’assurer de la sécurité des ouvriers en premier lieu. »

Attendant la décision de Masami, je créais moi aussi deux clones avant de prendre le chemin que nous aurions déterminé, que ce soit moi directement, ou mes clones. Je terminais là mon intervention en réponse aux dernières paroles du tellurique.

« Ils ont le droit de pouvoir se défendre et ce fut le cas avec la présence des gardes. Voilà ce à quoi un monde sans chakra ressemble. Bien qu’armés et préparés, ils n’ont pas été en mesure de se défendre. C’est donc à cela que notre avenir est voué ? L’homme au chapeau n’est qu’un fou idéaliste. »

Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 9 Déc 2020 - 11:34


Masami soupira légèrement en regardant le dernier survivant au milieu de tous ces loups et de ces carnages. Elle avait appliqué les instructions, mais cela ne semblait pas être très probant comme méthode de déplacement. Il faudrait une sacrée force en fin de compte pour déplacer les chariots à la suite des uns et des autres.

Jiki Masami • « Et ça s'appelle ... Garde pour fuir face à de simples loups hein ... Vraiment minable ... »

Plus que perplexe, Masami regardait cet homme, le fameux seul survivant. Déjà qu'elle ne faisait que peu confiance envers les hommes, il était tout à fait possible que cet homme soit un menteur ou avec l'ennemi. Il était tout à fait possible pour un homme sans être ninja de dresser des animaux. C'était tout de même bien plus certains que s'attaquer à des animaux dans des fermes plus a abordable qu'un convoi défendu. Il y avait un truc qui ne lui allait pas.

Jiki Masami • « t'a qu'à retourner dans ton arbre toi ... »

Laissa glisser la Jiki froidement ai direction de l'homme seul survivant. Elle ne le voulait pas dans ses pattes qu'il soit un piège ou non. Enjambant les corps à terre, elle fit signe à ses compères de se rapprocher, du moins, si Teruyo était bien visible. Elle parlait doucement afin que seul ses camarades puissent l'entendre.

Jiki Masami • « On va tout faire à la fois, tu n'es pas le seul à pouvoir faire des clones, je vais aller à l'ouest avec ton clone et toi tu iras avec le miens. Le coût en chakra peut être élevé à se battre sur deux fronts, mais on gagne du temps. Si vous voyez mon clone disparaître, c'est que quelque chose ne va pas. Je ne me battrais pas jusqu'à la mort pour ces types, mais attention quand même. Je n'ai aucune confiance en ce type. Restons sur nos gardes. »

Masami commença à procéder à plusieurs mudras afin de créer des clones, c'était bien la première fois qu'elle y faisait appel d'ailleurs. Ensuite, direction l'ouest pour voir comment s'en sortait les gardes fuyards. Teruyo valida la position des personnes à l'est et à l'ouest, tant mieux, c'était déjà cela. Je préférais évidemment ce type de renseignements que les dires de l'autre type.

Jiki Masami • « Je suis d'accord avec Teruyo, priorité aux artisans. Un véritable ninja par front est important évidemment. En cas de blessures, ce serait stupide de perdre un front. »

Tandis qu'un clone restait sur place, un autre allait se diriger vers l'est. Autant être partout ! Elle tourna la tête en direction du Yanosa qui l'accompagnait. Elle haussa les épaules.

Jiki Masami • « Je j'attends aucun respect de faibles comme eux ... Même si bientôt ... Ce sera sûrement inverse ... »





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 22 Déc 2020 - 22:04
L'homme vous regardait échanger, ne semblant que moyennement rassuré en entendant votre discours dépourvu de la moindre trace de compassion pour ce qui était de Yanosa et de Masami. Heureusement à ses yeux, Teruyo était la sorte de confirmation de vision humaine qu'ils n'étaient pas des gens venus les achever mais bien des sauveteurs. Lui semblait comprendre qu'ils n'étaient que des victimes et qu'ils avaient juste fait erreur sur les gardes qu'ils avaient engagé, car avec un groupe convenable, normalement un danger pareil aurait dû être écarté... Il sursauta lorsque le guerrier de roche lui demanda son nom, mettant quelques instants à s'assurer que cet homme qui semblait froid soit réellement en train de lui demander le sien.

- Je suis Monmonka Sujin, j'vous jure que j'mens sur rien ! Vous voyez, votre camarade le dit aussi !

L'homme cherchait visiblement l'appuis de Teruyo, peut rassuré notamment facce à Masami et la tête de mépris qu'elle tirait devant lui face aux morts. Comme si c'était sa faute s'il n'avait pas les pouvoirs d'un shinobi ! Ce Sakaze Tôsen, il avait peut-être pas totalement tort après tout... Mais ça, il se garderait bien de le dire devant ceux-là, surtout face à la jeune fille qui devait avoir la moitié de son âge. Cependant, il ne put s'empêcher d'entendre les chiffres énoncés par Teruyo, et ça, ça l'inquiétait.

- Euh... Il y avait que six gardes, pas dix... Et j'ai vu personne d'autre aller par là... Pour l'autre côté, ça doit être ça... Je sais pas trop si quelqu'un s'est fait attraper en fuyant, mais c'est normalement notre nombre...

Suite à cette information, vous mettez votre plan en place et partez comme prévu de chaque côté, pour récupérer les gardes et les ouvriers. Du côté des premiers, vous découvrez en arrivant quatre hommes qui discutent au sol, échangeant avec la tête relevé. Les six autres sont tous paqués dans un piège fait de corde qui les avait emporté à plusieurs de mètres du sol.

- MAIS BANDES D'ENFOIRÉS J'EN AI RIEN À FOUTRE DE VOS EXCUSES ! VOUS AVEZ TOUT ÉCLATÉ !

Invectivant les "prisonniers", un homme visiblement énervé et habillé en tenue de camouflage se tenait à côté d'un autre, totalement silencieux, qui tenait un arc en main. Ce dernier regardait un peu la scène et finit par vous remarquer. Après un instant d'hésitation celui-ci banda son arc à 45° entre le ciel et le sol dans votre direction puis décocha une flèche.

- .. s'tire ... ! ... assaillants, ... poches aujourd'hui !

Avec la distance, il était plus complexe d'entendre celui-là qui parlait mois fort que le premier, mais le groupe partait dans le sens opposé. Alors que ce n'était non pas une mais une trentaine de flèches qui retombaient sur vous en une véritable douche, les quatre hommes commençaient à détaler, avec leur archer pour fermer la marche.

De l'autre côté, alors que vous vous approchiez de ce qui devait être le point où étaient les artisans, vous commencez à apercevoir des silhouettes perchées dans les arbres. Vous remarquez même finalement un cadavre dont un bras avait été à moitiéarraché, d'énormes traces de morsure et de griffes sur ses membres supérieurs. Mais rapidement, un grognement attire votre regard vers un gros ours levé sur ses pattes arrières qui s'appuie contre un arbre en regardant vers le sommet de celui-ci. La scène est donc simple, les ouvriers en haut, un mort proche de vous, un ours en bas qui a visiblement choisi son prochain repas.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 23 Déc 2020 - 18:15
Le fait que le Miyamoto ait finalement décidé de se dévoiler était plutôt bon signe : Yanosa avait confiance en Teruyo en matière de reconnaissance et de surveillance, et si les informations qu’il avait recueilli grâce à ses sens aiguisés corroboraient celles données par le dénommé Sujin, il n’y avait dès lors plus raison de craindre une quelconque entourloupe. Que ce soit de la part de Masami comme du manieur de lumière, le guerrier tellurique reçut cinq sur cinq leurs préférences sur la façon d’opérer pour la suite, et ne trouva pas à y redire désormais qu’ils étaient tous les trois à découvert.

Toutefois, une intervention de Sujin concernant les comptes observés par le Chûnin qui hébergeait le Yonbi dans ses entrailles provoqua un bref froncement de sourcils de la part de l’Oterashi. Du côté des ouvriers, les effectifs semblaient bons, mais de celui des gardes, c’était un surplus qui était remarqué. Yanosa songea instinctivement à d’autres loups, mais rien ne servait de s’épancher en hypothèses à ce stade. Aux propositions de ses coéquipiers, il hocha simplement et décisivement la tête, envoyant ses clones sur les deux fronts tandis qu’il restait auprès de l’ouvrier blessé avec ceux de ses camarades pour à la fois veiller sur lui et préparer le convoi au départ. Le Tellurique avait beau s’être montré très critique sur la situation et les décisions prises en amont par ces gens, cela ne l’empêchait pas de manifester une forme d’empathie à l’égard de Sujin et de ses morts, et quand bien même cela devrait les ralentir, ils ramèneraient les dépouilles au village pour qu’elles soient traitées avec respect. Un soin, il était vrai, que le guerrier calciné ne réservait la plupart du temps jamais à ses ennemis.

Présent sur les deux fronts, après une rapide pointe de vitesse tant au côté de Teruyo que de Masami, l’Oterashi fut simultanément confronté aux deux situations qui se présentèrent.

Du côté des gardes, au nombre de six comme d’après les dires du Monmonka, ceux-ci semblaient vraisemblablement pris dans un piège de chasse, suspendus au-dessus du sol, aux prises avec quatre individus en tenue de camouflage. L’un d’eux, armé d’un arc, ne tarda d’ailleurs pas à décocher, et ce qui se présentait initialement comme une flèche unique se mua en une nuée de projectiles prête à leur tomber dessus. Sans sourciller, le Yanosa projeta simultanément de son corps deux flux rocheux qui allèrent former autant de larges parois au-dessus de leur formation, stoppant net les flèches rudimentaires. Laissant le soin à son ou ses coéquipiers de s’occuper des gardes suspendus, sachant pertinemment qu’il ne pourrait de toute façon que se montrer d’un tempérament exécrable avec eux, il dépassa les six énergumènes piégés en hauteur et expédia un projectile rapide formé en hâte au creux de sa main, prenant pour cible le mollet de l’archer qui couvrait la retraite des chasseurs aux allures de bandits.

Du côté des artisans, la situation apparut initialement plus calme, mais elle s’avéra non moins dangereuse : au pied d’un arbre, un corps gisait, un bras presque arraché et le coupable, un large ours brun, n’en avait apparemment pas terminé. Le Yanosa sur ce front tâcha de se faire discret, restant à distance sous le couvert d’un surplomb pour observer la situation sans faire le moindre bruit. Il savait comment Masami aurait préféré régler ce genre de situation, mais par déférence rudimentaire envers Teruyo, qui se trouvait être étroitement lié à ce genre animal, le guerrier tellurique préférait sur le moment réfléchir à d’autres options, gardant un œil particulièrement attentif sur les ouvriers suspendus pour pouvoir intervenir rapidement en cas de besoin.


Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 28 Déc 2020 - 21:01

Chacun ayant opté pour une direction, au final, chacun de nous allant globalement partout à travers l’usage de clones, le moi original suivait la direction prise par les clones de Yanosa et Masami qui nous rapprochèrent rapidement des ouvriers ayant fui l’attaque. Si leurs pas leur avaient permis de se sortir d’une mort certaine face aux loups, leur malheur n’était hélas pas terminé. Un désastre en entrainant un autre, après la férocité lupine, voilà désormais la violence ursidée qui venait s’en prendre à eux, affaiblis, blessés, gravement pour certaine, l’une d’eux sûrement mort à en juger par le démembrement dont la victime était affublée, le pauvre gisant dans sa propre mare de sang. La situation était désormais critique, et si ma détection m’avait permis de détecter une grosse masse de chaleur, ce n’était pas un regroupement d’hommes, mais bel et bien cet ours enragé.

Notre objectif était la reconstruction du village. Dans ce but, des artisans de tout le pays avaient été envoyés de toutes les régions et ceux que nous devions escorter étaient là. La situation était désormais critique, et si ma détection m’avait permis de détecter une grosse masse de chaleur, ce n’était pas un regroupement d’hommes, mais bel et bien cet ours enragé. Si je rechignais en général à user de moyens létaux pour régler les problèmes rencontrés, la situation m’imposait de prendre une décision rapide et radicale.

Ainsi, alors que Yanosa semblait se faire discret, pour ma part, j’avançais d’un pas certain, réalisant dans un même temps plusieurs mudras avant de cracher une importante masse de boue qui avait pour objectif d’ensevelir l’animal dans une sphère boueuse épaisse qui une fois la bête prisonnière se solidifierait afin d’écraser et d’étouffer l’animal, ne lui laissant aucune échappatoire. Me tournant vers mes deux partenaires, je m’adressais à eux avec conviction.

« Nous n’avons pas de temps à perdre. On compte sur nous. »

Puis, dans l’hypothèse ou l’ours serait maîtrisé, levant la tête vers les artisans perchés, je leur lançais un salut amical.

« Vous pouvez descendre désormais. Nous sommes des ninjas d’Iwa. Nous sommes là pour vous aider. »

De l’autre côté, suivant celui qui était censé être le Yanosa original, notre approche fut moins discrète que pour l’ours. Rapidement repérés, c’est avec autant de promptitude que nous fûmes visés par une pluie de flèches qui fusait dans notre direction. Yanosa prit rapidement les devant, nous protégeant de ses murs de terre dressés entre nos corps et les flèches qui nous ciblaient. Une fois encore, ma réflexion était la même que pour l’ours, nous n’avions pas de temps à perdre.

Une fois l’attaque passée, d’une main, je réalisais un mudra avant de la plaque au sol. Dès lors, un immense sceau sur une large zone fit son apparition devant nous. Sa fonctionnalité n’avait aucun but offensif, seulement de permettre une prise de contrôle du terrain en immobilisant chacun des personnes présentes. De cette manière, incapable de bouger d’une manière ou d’une autre, les quatre assaillants pourraient être capturés facilement. Un genou à terre, je m’adressais à mes deux partenaires, comme je l’avais fait précédemment dans la zone de l’ours.

« Bien, à vous de jouer désormais. »



Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Lun 4 Jan 2021 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 29 Déc 2020 - 11:44

Du premier des côtés, La Masami sur place se rendit bien compte que quatre types avaient capturé les six autres. Ce n’était pas bien difficile à comprendre, évidemment, cependant, il ne s’agissait pas de combattants civiles, non, car l’un d’eux en tout cas venait d’utiliser une technique de ninjutsu. Une trentaine de flèches leurs fondaient dessus depuis le ciel, et la jeune adolescente releva les yeux vers le ciel sans trop réagir sur l’instant.

Jiki Masami • « Ils fuient … »

C’était une excellente nouvelle, la Jiki pouvait maintenant se lâcher. Il ne s’agissait en rien de simples combattants, mais de véritables ennemis. Yanosa protégea le trio de ninjas de cette pluie de flèche, et se permit même d’attaquer d’un projectile rapide. Elle avait les mains libres alors pour contrattaquer comme elle le désirait. Teruyo quand à lui décida carrément de capturer les quatre d’un seul coup à l’aide d’un sceau immense. C’était à elle de jouer maintenant, et la châtaigne savait parfaitement quoi faire. Tandis qu’une main se glissait dans son dos afin de prendre un kunai, l’autre seule commençait à faire des mudras à une seule main. Très rapidement, elle tira le projectile à vive allure dans la tête de l’archer. C’était la cible la plus évidente et dangereuse pour le coup. Dans l’incapacité de bouger, d’éviter la moindre attaque, il devait être mort maintenant. Elle passa rapidement au plus proche usant de la même méthode en ciblant le cœur à partir du dos. Masami désirait faire son petit effet sur les deux autres, enfin, si cela se trouvait, l’attaque de Yanosa avait tué l’un des deux autres. Il était important que celui qui avait gueulé le plus fort, le plus important, reste en vie, du moins pour le moment. Elle glissa un autre kunai sous sa gorge en prenant la parole d’une voix froide et détachée.

Jiki Masami • « Tu as quelques seconds pour me répondre et resté en vie … Qui êtes-vous ? Pour qui travaillez-vous et qui vous a engagé ? »

De l’autre côté, Un ours semblait s’être décidé à dévorer des ouvriers ou en tout cas, au moins un au vu du corps en morceaux. Ce n’était pas là que l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni allait sourciller un seul instant. Peu importe, Il en restait encore quelques-uns d’ouvriers dans l’arbre. Yanosa semblait préférer se mettre en retrait et ne rien faire, mais ce n’était pas le cas de Teruyo qui chercha à bloquer l’animal à l’aide d’une technique plutôt puissante. Elle haussa les épaules dans un léger soupir.

Jiki Masami • « Tu comptes le laisser là ? Faire copain copain ou je peux l’achever ? »

Demanda alors la Jiki en penchant la tête légèrement sur le côté afin d’observer la réaction de son compagnon. Pendant ce temps-là, les ouvriers auraient sans doute tôt fait de descendre de leurs arbres pour fuir la région. Décidemment, il y en avait des bestioles affamées dans le coin. Elle avait bien des javelots, un nouveau jouet assez utile, mais sans doute un peu trop gourmand en énergie. Si jamais l’ours se révélait libre et sans doute furieux envers les nouveaux arrivants, elle ne manquerait pas de créer une lance de roche rapide. Ce serait également le même genre de réponse si jamais Teruyo lui disait qu’elle pouvait frapper.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 4 Jan 2021 - 21:15
Du côté des gardes, l'action est très rapide. Les flèches s'écrasent contre les parois de roche, mais alors que les quatre hommes au sol tentent de fuir, ils se retrouvent presque instantannément bloqués. Incapables de bouger, l'archer lâche un cri sous la perforation de sa jambe, cri de courte durée avant qu'il ne tombe au sol, un véritable trou dans la tête, incapable de se mouvoir. Le second plus proche de Masami meurt à son tour, tout aussi bloqué par le sceau. Dans cet instant où la mort vient de prendre deux vies avec une rapidité fulgurante, un cri s'élève.

- STOP PITIÉ !

Le temps que Masami arrive aux deux survivants, l'un des hommes se met à pleurer, suppliant pour sa vie tandis que l'autre ne fait que paniquer, répétant inlassablement qu'ils se rendaient. Celui-ci, qui avait crié tout à l'heure, parle immédiatement, le plus vite poossible, espérant sans doute avoir le temps de finir ses justifications avant de se faire trancher la gorge.

- On est juste des braconniers et ces gars ont détruit un de nos pièges en tombant dedans ! On sait rien pitié nous tuez pas qui que vous soyez ! Pitié on dira rien on a rien vu ! Nos femmes et nos enfants nous attendent j'vous en supplie !

L'autre continuait à se lamenter dans ses pleurs, tous deux bloqués dos à vous trois.

Du côté de l'ours, ce dernier est rapidement maîtrisé par la technique de Teruyo, et si vous l'entendez se débattre quelques secondes, vous finissez au bout de quelques secondes par n'entendre plus que de faibles gémissements à moitié étouffés par la terre durcie.

Voyant cela, les ouvriers laissent s'écouler quelques longues secondes puis descendent à toute vitesse, trois d'entre eux se dirigeant vers leur camarade mort sans doute depuis quelques temps tandis que les autres viennent vers vous rapidement.

- Merci milles fois de nous avoir sauvés messieurs les shinobis ! Nous pensions que nous allions tous y passer cette fois-ci, milles mercis !

Naturellement très reconnaissants, certains jettent cependant des coups d'oeil à la sphère de boue qui ne semble pas broncher, ne montrant aucun signe de faiblesse. Les faibles gémissements continuent pour l'instant, mais rien ne dit actuellement que l'ours parviendra à s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 5 Jan 2021 - 13:35
Lorsqu’il aperçut sur son flanc le Miyamoto se préparer à plaquer sa main au sol, le guerrier tellurique tiqua. Profitant d’un modeste obstacle sur sa route pour se propulser vers le haut, il vit un instant plus tard sa présomption se réaliser, lorsque des runes se propagèrent tout autour de la main du maître de la lumière pour aller courir et s’étendre au sol. Et plus rien, dans son rayons d’action, ne fut dès lors en mesure de bouger le petit doigt. Les arcanes du Fuuinjutsu étaient à l’oeuvre, et si Yanosa avait autrefois tenté d’investir du temps dans leur maîtrise, il regrettait parfois de ne pas s’y être donné plus de mal pour disposer de solutions aussi pratiques à certains problèmes. Mais alors qu’il laissait le Mitsudo s’emparer de son corps pour lui permettre de rester suspendu dans les airs et ainsi éviter de se faire happer par le jutsu de Teruyo, une autre information lui parvint soudain. Deux projectiles, plus précisément, qui fusèrent droit vers les points vitaux de l’archer blessé au mollet et de l’un de ses comparses. Sans aucune chance d’en réchapper, les deux hommes moururent sur le coup.

« Masami... »

Et voilà l’adolescente, perchée au-dessus de l’un des deux survivants terrorisés, qui exigeait les réponses qu’auraient aussi bien pu lui fournir les deux autres chasseurs désormais décédés, le tout sous le regard des six gardes toujours piégés dans le filet en hauteur.

« Tu crois que ça fera la moindre différence de savoir qui ils sont, maintenant que tu as tué deux d’entre eux ? Devant témoin ? »

Il laissa le poids de ses mots faire son chemin, lévitant au-dessus de la scène en notant à nouveau précisément la position des deux survivants ainsi que des six gardes totalement incompétents massés dans le filet. Puis, il étendit les bras, résolu… avant de finalement faire s’abattre sur les huit témoins immobilisés une myriade de flux rocheux qui jaillirent de son corps pour aller poufendre chacun d’entre eux en leur offrant la mort la plus rapide possible.

« Je sais pertinemment que ça ne pèsera pas sur ta conscience, mais sache que ce sont tes actes qui les ont condamné… Ça t’a peut-être échappé, mais on a pas besoin de colporteurs qui apportent de l’eau au moulin de Tôsen à travers le pays. »

Un dernier regard autours de lui, un tantinet dépité par la conclusion sur ce front, et l’Oterashi expédia un kunai sur la corde retenant le filet à présent rempli de cadavres pour le faire tomber au sol. Les loups croisant dans la région se feraient très certainement un plaisir de festoyer de ces dépouilles.

« ...On en a fini ici. »

Et d’un mudra, le bunshin disparut.

Sur le front des ouvriers, le dénouement était heureusement plus heureux et le clone envoyé là-bas par Yanosa n’eut qu’à rester spectateur de la performance du Miyamoto. L’ours aisément neutralisé par une masse Doton impressionnante, le trio fut libre de porter secours aux artisans qui avaient vraiment joué de malchance en écopant de gardes aussi incompétents, et la petit troupe put se mettre en route pour le convoi, non sans emporter avec elle le corps du malheureux qui avait succombé aux griffes de l’ursidé. Une fois de retour au sentier, la dépouille fut chargée avec les autres et tout le monde put se détendre un peu.

« Votre garde rapprochée n’était vraiment pas à la hauteur… expliqua l’Oterashi. Se faire mettre en pièces comme ça par des bêtes… j’avoue que je n’ai jamais vu ça. »

Il oeilla rapidement et tour à tour ses deux coéquipiers, s’affairant pour préparer le convoi.

« ...Mais vous ne craignez plus rien maintenant, rassurez-vous. Allez, Iwa nous attend. »


Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 5 Jan 2021 - 14:33

Du côté de ceux qui venaient de se présenter comme des braconniers, rien n’allait bien. C’était même pire que cela. Tout empirait. À quoi pouvais-je bien attendre d’autre avec comme partenaire Masami et Yanosa, deux shinobis certes talentueux, mais pas pour leurs talents de diplomates. Alors que nous avions le contrôle de la zone, nos ennemis paralysés, Masami sembla trouver l’idée d’en tuer certains de bons aloi. C’était une erreur et Yanosa la releva de suite. Pour autant, lui-même, après sa remarque si justifiée plongea dans les mêmes travers, exécutant sans ménagements nos ennemis survivants devant mon visage en premier lieu déconfit, menant à une sourde colère. Me relevant, je me tournais vers mes deux partenaires, plutôt des bouchers dans le cas présent.

« POURQUOI ? » hurlais-je.
« ILS ETAIENTS MAITRISES. NOUS N'AVIONS PAS BESOIN D'EN ARRIVER A CELA. »[/i) Continuais sur le même ton

Puis, reprenant d'un ton des plus colérique.

[i]« Pourquoi tuer ces gardes ? Ils étaient innocents. C'est de la barbarie Yanosa ce que tu as fait. Je peux concevoir les actes de Masami, ce n'étaient que de simples ennemis après tout, mais toi, c'est un meurtre. »


Vérifiant en vint la survit des gardes, je me tournais rapidement vers l'assassin calciné qui m'accompagnait.

« Outre ton geste absurde et inhumain Yanosa, à cause de toi, nous ne pouvons récolter aucune information. Le fait qu’un simple braconnier maîtrise du chakra en nous attaquant avec des flèches clonées ne vous a pas choqué ? Et s’ils étaient plus que de simples braconniers ? ».

M’approchant des différents corps, je commençais à les fouiller afin de récolter des indices potentiels sur ce qu’ils étaient réellement ou non. Puis, me tournant à nouveau vers Yanosa, je l’invectivais d’une voix rude.

« Quant au fait que Masami ait décidé d’en tuer deux, cela ne voulait pas dire que les autres devaient mourir. Nous pouvions les ramener à Iwa et leur faire purger une peine de prison à la hauteur de leurs actes. À agir ainsi, nous ne valons pas plus qu’eux. »

Sous l'emprise de la colèle, totalement dépité par une telle situation, pour ma part, si le clone du chunin du Sazori avait disparu, je retournais rapidement jusqu’à notre point de départ tout en prenant soin d’analyser la zone autour de moi et être certain que rien de nouveau viendrait nous surprendre. Avant d'arriver sur place, une main dans la poche, je préparais un mudras et devant le Yanosa original, j'approchais au plus prêt, tentant de l'attraper par le col de son vêtement.

« Tu te prends pour qui ? Tu n'as aucun droit de vie et de mort sur des innocents. » Terminais-je en plaquant ma seconde main sur celui qui n'était finalement pas si clairvoyant que cela, tentant de l'immobiliser à l'aide d'un sceau de mon répertoire.

« On fait quoi maintenant ? » hurlais-je.

----------

De l’autre côté, les choses étaient plus simples. L’ours était maîtrisé, les artisans libérés et avant que chacun de nous retourne en sécurité, je me tournais vers Masami.

« Prépare-toi à achever l’ours s’il n’est pas déjà hors d’état de nuire et qu’il décide de nous attaquer, je relâche mon étreinte. »

Confiant quant aux capacités de ma partenaire, je relâchais mon jutsu et me tournais vers les artisans, laissant à la jeune fille le soin de s’occuper de l’ursidé si nécessaire.

« Quant à vous … » dis-je en regardant les sauvés de l’attaque bestiale.
« Expliquez-moi donc pourquoi vous êtes partis dans cette direction, à l’opposée totale de vos gardes. Pourquoi prendre un tel risque. Et dites-moi succinctement ce qu’il s’est passé au niveau de la caravane. »

Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Ven 8 Jan 2021 - 21:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: