Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 15:37


Intitulé de mission:
 


Aller de l’avant. Le concept revêtait bien des aspects, lorsque votre cité venait de subir un degré de dévastation rarement égalé à travers tout le Yuukan. Il ne suffisait pas simplement de panser ses blessures et de reprendre ses habitudes, aussi peu anodines qu’elles pouvaient être dans le milieu des shinobis : il fallait rebâtir, rassurer, ré-instituer, s’assurer que chaque composante qui avait fait autrefois d’Iwa un village vivant et tourné vers l’excellence soit à nouveau pleinement fonctionnelle. Et à cette fin, que ça plaise ou non à l’Oterashi, il leur fallait des artisans et des matériaux. Beaucoup de matériaux.

Depuis la catastrophe, qui s’était soldée par le scellement du Dieu Singe dans le corps de Teruyo, Yanosa n’avait pas eu une seconde de répit. Récupérer ses moyens, assurer sa convalescence, gérer les urgences dont il pouvait se charger à l’instant T. Pour l’heure, seul un petit contingent d’Assimilateurs avait pu se réinstaller dans ce qui restait du Dojo qu’ils avaient construit. La structure n’était plus que l’ombre d’elle-même, et si l’arbre géant qui trônait dans l’atrium avait été épargné de peu, la sécurité du bâtiment et son intégrité étaient loin de pouvoir être garanties. Dès qu’il aurait un moment, s’était juré l’Oterashi, il s’occuperait de ce problème, mais pour l’heure, c’était Iwa dans sa plus grande expression qui avait besoin, entre autres, de ses talents.

Dans les baraquements de fortune installés en périphérie de l’épicentre du cataclysme, il rassembla ses affaire, vérifia son équipement. Tout tenait en vérité sur un simple ceinturon utilitaire et, en cette saison, le Tellurique pouvait encore se contenter de porter un haut de kimono simple pour se couvrir. Devant la glace sale et maculée de poussière, il croisa son propre regard, ses traits déchirés, déformés, et se demanda pendant un bref instant si il ne ferait pas mieux de couvrir ses stigmates. Il lui étaient, peu ou prou, indifférents d’un point de vue purement esthétique, quoi qu’ils lui rappelaient malgré tout des instants particulièrement pénibles et emplis de frustration. Le regard des civils sur ses traits, cependant, risquaient de ne pas être aussi cléments ou indifférents. Il choisit finalement de ne pas les couvrir : ce ne serait pas de trop, pour ceux qu’il pourrait avoir l’occasion de croiser, de constater quels genres de sacrifices devaient consentir les shinobi qui se battaient pour eux, à l’heure où l’homme le plus puissant du Yuukan voulait les faire disparaître.

Une fois prêt, Yanosa se rendit au point de rendez-vous fixé avec ses coéquipiers. Teruyo et Masami, deux tempéraments opposés, qui coopéraient pourtant parfaitement en combat, deux ninjas qu’il connaissait bien et en qui il avait toute confiance. La nouvelle condition du Miyamoto pouvait poser question, mais si il y avait bien un ninja doté d’un self control et d’une sérénité presque à toute épreuve, c’était bien lui. Les trois membres de l’expédition rassemblés, le guerrier brûlé salua ses pairs en ajustant ses manches.

« Mission d’escorte classique. Mener le convoi jusqu’ici, avec ses ouvriers frais et dispo, pour pouvoir commencer le travail au plus vite. Mieux vaut ne pas traîner, allons-y. » annonça-t-il de sa voix rauque et abîmée.


@Miyamoto Teruyo
@Jiki Masami
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 20:34

Iwa n’était plus, plus vraiment ce qu’elle était et ce qui faisait sa force. Iwa n’était pratiquement qu’un trou béant dans la montagne. Son cœur commerçant avait laissé place à un gouffre, et une grande partie de ses résidences réduites à néant, écroulées les unes sur les autres, ne laissant que des ruines pour les survivants. Dans ce contexte, la reconstruction était une nécessité. Pour autant, il serait impossible de le faire seul, d’autant plus dans les circonstances actuelles. Avant le réveil de mon colocataire, nous avions mis en place, à la va-vite faut se l’avouer, quelques défenses destinées à juguler la fureur de Dieu Singe. Malheureusement, désormais, le village avait besoin de solidité pour renaître de ses cendres et les experts dans l’art de manipuler la terre ne seraient pas suffisants pour mener cette tâche à bien.

Dans ce contexte, et à ma grande surprise, peu de temps après ma sortie de l’hôpital, un genin qui semblait épuisé m’aborda à la fois avec une certaine déférence dans l’attitude, mais aussi avec une certaine crainte dans le regard, me délivra un message scellé. Brisant rapidement le caché de cire après le départ du messager, je prenais connaissance la missive. Seul au milieu d’un tas de ruines, je m’autorisais quelques commentaires destinés à moi-même, peut être à mes geôliers également, eux qui devaient sûrement se trouver non loin de moi.

« Eh bien, m’envoyer si rapidement en mission, en dehors du village qui plus est, nos effectifs sont vraiment dans un état déplorable pour en arriver à cette situation, je suppose. »

Quelques temps avaient passé depuis ma sortie de l’hôpital, et entre mon échange avec Meho et la surprise passée, après mes discussions avec Aimi, Yanosa, Toph et d’autres, j’avais d’avantage digéré le changement qui s’était opéré en moi. Pour autant, je sentais que le passé n’était plus et que le futur ne serait pas celui auquel j’avais songé, d’autant plus si je poursuivais dans « cette » voie.

En tout cas, s’il y avait bien une chose qui n’avait pas changé, ou du moins que j’essayais de garder, histoire d’avoir des repères d’une vie normale, c’était bel et bien les petits rituels et petites habitudes que j’avais avant de partir en mission ou ailleurs. Ainsi, une fois ma besace assurée, je rejoignais enfin le point de rendez-vous donné, non loin des habitations de fortune qui nous accueillaient temporaire et tant bien que mal. Face à moi, deux visages connus se dressaient là. Masami d’une part, Yanosa d’autre part.

« Je comprends mieux … » chuchotais-je à moi-même.

Oui, je comprenais mieux pourquoi j’étais autorisé à sortir si rapidement et si facilement. Escorté par ces deux-là, le danger ne viendrait sûrement pas de nos adversaires, mais plus de l’intérieur. J’espérais juste que la force ne soit pas nécessaire à notre mission, sous peine de devoir encore jouer des coudes pour calmer les choses et agir avec une certaine retenue.

Saluant mes camarades, offrant un sourire appuyé à Masami, je tendais le bras vers la sortie, du moins, ce qu’il en restait en interpellant l’assimilateur terrestre.

« Eh bien, soit donc notre guide. »

La mission risquait d’être compliquée … à gérer. Yanosa le leader et Masami qui ne reconnaissait que la force. Finalement, ce n’étaient peut-être pas eux qui étaient là pour me garder, mais moi qui étais présent pour éviter une catastrophe.


_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 12:42
C'était bien parce qu'elle venait de se faire convoquer que Masami se trouvait présente afin de reconstruire la casse du démon à queues. Comme si cela la concernait d'une manière ou d'une autre. Ce n'était quand même pas aux ninjas de reconstruire, après on allait leur demander quoi ? Faire la cuisine et le ménage sous prétexte qu'ils utilisent le chakra ? Bon d'accord, l'adolescente mettait un peu de mauvaise volonté car la mission ne semblait pas passionnante. Les ordres étaient les ordres après tout, et elle n'était certainement pas assez puissante pour se refuser à Toph. En combien de temps on pouvait reconstruire tout un quartier ? Certainement un bon moment. Elle serait mieux à s'entraîner afin d'utiliser son nouveau potentiel. Servir d'escorte, pourquoi pas, si cela se trouvait, elle pourrait s'entraîner pendant la mission. Peut-être serait-elle suffisamment calme pour cela ? après tout, qui viendrait les ennuyer en pleine ville ninja ? Faudrait être fou.

La Jiki était capable de vivre n’importe où, dans une grotte, sous des arbres, en plein hivers dans la carcasse d’un animal encore chaud pour survivre. Elle avait connu tellement pire, que cela lui paraissait comme des vacances. La construction de maisons lui était égale, mais elle avait bien remarqué que les habitants avaient besoin de leur petit confort. Tellement adorable ces gens de l’extérieur. Masami était habillée comme d’habitude avec des vêtements simples et banales, plus pratique que véritablement esthétique. Elle avait cependant un matériel ninja d’excellente qualité sur elle, dont la plupart tenait dans ses pochettes ninjas. Le seul changement notable était la présence d’un gros et long carquois dans le dos.

La châtaigne se dirigea jusqu’au point de rendez-vous en arrivant quelques minutes en retard. Ce n’était pas comme si elle était véritablement très motivée à ce niveau-là. Cela aurait été une mission intéressante du Sazori, elle aurait été là dès les lueurs de l’aube.

Jiki Masami • « Mouais …. Finissons en rapidement … »

Commenta alors simplement Masami envers les dires de Yanosa le balafré. Elle se demandait bien comment ils allaient faire ces civiles pour remettre tout cela d’aplomb car c’était quand même en sale état. Il fallait certainement déjà préparer le terrain. Ce n’était pas comme si une grosse bestiole était sortie du sol. Tout risquait de s’écrouler certainement. La Jiki jeta un regard en direction de Teruyo, le même que d’habitude. Il avait beau avoir un démon à queues en lui, cela ne changeait pas grand-chose à ses yeux. Elle était de plus une habituée aux situations catastrophes en gardant toujours son calme.

Jiki Masami • « Ouais ben allons-y alors, on doit déjà se rendre sur place j’imagine. C’est bien la première fois que l’on fait une mission ensemble Yanosa. »

Lança alors l’adolescente en plongeant ses mains dans ses poches. Elle semblait le connaitre, particulièrement bien d’ailleurs vu comment elle lui parla très simplement, mais bon, c’était une habituée à ce genre de traitement. Elle glissa ses mains dans ses poches en faisant mine de se diriger vers la sortie du village.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 20 Oct 2020 - 11:46
Fidèles au poste, les deux shinobis s’étaient présentés à l’heure dite, pas que leur ponctualité ait jamais pu être mise en doute. Même Masami, du haut de son mépris pour l’autorité, savait parfaitement s’adapter quand c’était nécessaire et ne confondait pas ses convictions avec la désinvolture d’un tire au flanc qui aurait été capable de saboter les efforts de ses alliés. Bien peu de choses à rajouter pour le moment : les trois ninjas se connaissaient, savaient ce que chacun était capable de faire et avaient chacun l’esprit amplement assez affûté pour savoir comment faire usage de leurs capacités.

« Effectivement Masami. Et il y a fort à parier que ce ne sera pas la dernière… Allons-y. »

Sans plus de cérémonie, le Tellurique hocha vivement la tête à l’encontre de ses coéquipiers et initia le premier saut d’une longue série qui devaient les mener à la petite ville d’Iwakura au nord de ce qui restait de leur cité. A l’allure à laquelle ils allaient, porté par l’urgence de toute cette situation, le trio ne devait certainement pas mettre plus de quelques heures à couvrir la distance, ce qui était toutefois amplement suffisant pour qu’un silence de plomb ne s’installe durablement. Concentration, malaise, besoin d’en finir au plus vite, ou certainement un mélange de ces trois émotions : le tout formait en tous les cas une ambiance peu propice à la bonne humeur.

Ce qui parut donc de facto parfaitement adapté au guerrier brûlé pour mentionner brièvement une évidence qui leur faudrait garder à l’esprit durant leur mission à proprement parler.

« ...La nouvelle de la catastrophe a déjà dû circuler, surtout si près d’Iwa. Quant au message de Tôsen… aucun doute qu’il est encore dans tous les esprits. Ce qui veut dire que même des petites gens qui n’avaient jamais espéré voir un jour arriver la fin des shinobis… pourraient vouloir tenter leur chance.

Je sais ce que tu en penses Teruyo, mais la possibilité est là. Prudence.
 »

A travers les reliefs et les petits valons, ils continuèrent ainsi en direction d’Iwakura, dont la périphérie ne tarda pas à se dessiner. Leur destination : la station de transit, où devait certainement les attendre le convoi en attente d’escorte armée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 26 Oct 2020 - 10:18

Sans réellement savoir qui devait surveiller qui, sans grande réelle motivation compte tenu de ma situation actuelle et de l’omniprésence du tellurique, je laissais la main à ce dernier pour guider notre charmante équipe vers sa destination. Depuis mon réveil, j’avais provoqué suffisamment de conflits de toutes sortes pour éviter d’en déclencher un autre que je n’avais pas envie de devoir gérer. Me mettre en retrait était ainsi bien plus facile pour la suite, encore plus quand celui que vous laissez sur le devant de la scène avait cette tendance facile à vouloir contrôler les choses.

Masami débarquant enfin, sans trop de retard, chose relativement rare pour être mentionné, et après un bref échange entre elle et le tellurique, nous pouvions enfin prendre la route, sans que les dernières paroles de Yanosa ne quittent mon esprit. Pourquoi dire à la genin que cette mission n’était sûrement pas leur dernière collaboration ? C’est fondamentalement le cas de tout le monde avec n’importe qui. Alors pourquoi le préciser cette fois-là ? Avais-je vu juste lorsque j’entrevoyais la possibilité grandissante que ces deux-là étaient surtout présents pour me surveiller ? Conscient de cette hypothèse, quelque peu agacé de la situation, ou plutôt du fait de ne pas avoir été averti par Toph, d’autant plus après os dernières discussion, je prenais tout de même la route, gardant cet état de fait à l’esprit.

« Tenter leur chance ? Seuls les idiots agiraient ainsi. Tenter leur chance pour quoi ? Pour l’heure, les shinobis sont encore là et leur chakra bien présent. La situation n’a donc pas évolué concrètement pour eux. Seul un faible espoir pour nos détracteurs, et encore davantage de peur et de craintes pour ceux qui cherchent notre soutien. Le discours d’un seul homme ne saurait changer la face du monde. En revanche, face à un affrontement final, je ne saurais présager du résultat, mais nous en sommes encore loin. »

Ramassant mes affaires, j’entamais la route avec mes compagnons avant de reprendre un dernier bout de phrase.

« En attendant, faisons ce que nous avons à faire, quelle que soit notre mission. » finis-je en fixant Yanosa et Masami, leur faisant comprendre de cette manière que j’étais conscient de leur réelle mission.

Suite à cela, sans invective de la part de mes partenaires, je me murais dans un voile de silence le temps d’arriver enfin à destination.

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 27 Oct 2020 - 9:19

Masami sourit légèrement au coin de ses lèvres légèrement pincées lorsque Yanosa lui dit que ce n'était sûrement pas la dernière fois qu'ils allaient courir ensemble lors d'une mission. Elle et lui n'avaient fait que partager des moments réguliers, mais rien aussi Intense que pouvait être une mission ninja. Là où la tension, la violence pouvaient s'exprimer pleinement. La Jiki était assez curieuse du possible résultat en fin de compte, et si jamais ils s'étaient affrontés une fois, jamais ils n'avaient fait équipe à part pour une chasse. Ils se mirent en route pour la petite ville, et elle n'était pas nécessairement très causante. Après tout, si jamais ils étaient dans une mission ninja, ils pouvaient très bien se faire attaquer à tout moment. Vu l'état des troupes d'Iwa, il y avait fort à parier que certains auraient l'idée de tenter d'en profiter. Certains crétins qui souhaiteraient prendre de l'avance sur un possible échec. C'était surtout cela qu'ils devaient prendre en compte, mais des shinobis avec encore du chakra affronter des civiles seraient disproportionnés et ridicules.

Jiki Masami • « Qu'ils tentent pour voir ... »

Masami avait déjà effectué des escortes, c'était long et ennuyeux. Bien souvent, il ne se passait pas grand chose. Cependant, la force de frappe réunie là était impressionnante. Elle ignorait les titres, alors elle agirait comme bon lui semblerait selon la situation. Assez pragmatique pour faire ce qu'il devait être fait.

Jiki Masami • « Il y a des gens faibles d'esprits qui seraient bien capables de nombre d'actes stupides, ou encore des shinobis criminels qui pourraient agir. L'un comme l'autre, je m'en débarrasserais jusqu'aux derniers. Je pense que le discours de l'homme au chapeau porte plus que tu ne le penses, et s'il l'a envoyé à la face du monde, c'est qu'il y est préparé. Il a forcément assuré des arrières et ses soutiens. »

Masami remarqua le regard appuyé de Teruyo, mais ne dit rien du tout à ce sujet. Elle ne réagit pas que ce soit sur son visage ou son corps. De temps à autre, elle utilisa une technique de détection afin de localiser si jamais des pièges ou des personnes camouflées le login du chemin qu'ils allaient sûrement arpenté bientôt avec le convoi. S'ils devaient avoir quelques points chauds comme un grand rassemblement de personnes ou d'objets, cela pourrait bien être suspect.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 19:37
Alors que vous vous déplacez en discutant vers votre objectif, vous apercevez une caravane qui semble à l'arrêt à l'orée d'un bois. Personne en vue pour l'instant, aussi Masami tenta d'utiliser sa technique, prêtant attention aux vibrations dans le sol. Après quelques secondes, elle put remarquer six présences qu'ils ne pouvaient pas décerner pour l'heure. En avançant encore un peu, vous remarquez une première silhouette allongée. Et quelques pas supplémentaires vous permettent d'en voir trois autres. Des ouvriers à en croire leur habillage. Tous morts. Quelques débris de lances et de fourches sont au sol, ainsi que deux arcs, l'un brisé dans son bois, l'autre dont seule la corde a été tranchée. Vous entendez alors un grognement venant de l'intérieur d'une charette qui attire votre attention.

Quelques pas de plus vous permettent de voir alors la totalité de la scène. Trois carioles sont là, abandonnées, avec ces quatre morts au sol ainsi que deux autres, l'un sur l'avant d'une charette, l'autre à l'arrière d'une autre, le bras pendant dans le vide. Des loups traînent là, six au sol et deux à l'intérieur des transports en bois. C'est l'un d'entre eux qui a grogné vers vous, mais ils ne semblent pas vouloir attaquer, ou du moins pas en premier. Errants ça et là, ils remuent ce qu'ils trouvent pour essayer de dégoter à manger semble-t-il.

Alors que vous êtes là depuis à peine quelques secondes et que votre décision n'est pas encore prise, un cri résonne venant de l'autre côté des restes de la caravane où l'affrontement entre les animaux et les hommes a eu lieu.

« Non non non non ! À l'aide ! Quelqu'un ! À moi ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 4 Nov 2020 - 17:27
« Seuls des idiots agiraient ainsi ». C’était précisément à ce degré de pensée, pas forcément très éclairée mais potentiellement animée d’une grande détermination, que le guerrier de pierre faisait allusion. Leurs détracteurs, ceux qui pouvaient voir dans les desseins de Sakaze Tôsen une finalité enviable, n’avaient malheureusement pas besoin d’être très futés ni même un tant soit peu organisés pour leur mettre des bâtons dans les roues, ni pour attenter à leur vie dans un bref moment d’inattention ou de vulnérabilité. Qu’ils le veuillent ou non, la dangerosité du monde dans son ensemble à leur égard était montée d’un cran : malgré leur avis divergeant sur la question, Yanosa ne doutai cependant pas une seconde du niveau d’attention et de concentration que saurait maintenir Teruyo, en dépit de sa nouvelle « condition ».

Quant à Masami, la question pouvait difficilement se poser. Ce fut d’ailleurs elle qui, la première, aiguilla leur groupe vers plusieurs sources de vibrations en marge de l’itinéraire qui devait les mener à Iwakura, et ils comprirent tous trois bien vite de quoi il allait retourner en entendant le hurlement bestial et en remarquant les prémisses des contours du convoi à travers les bois. Leur cadence instinctivement s’accéléra.

« Masami, prends la droite. »

Le reste de leur formation coula de source, et il ne leur fallut pas longtemps à chacun pour avoir sous les yeux les fruits de ce qui ressemblait fortement à une embuscade. Une embuscade dont les acteurs aux crocs saillants se trouvaient vraisemblablement encore sur les lieux, de même que les corps de leurs victimes. Se réceptionnant vivement au sol, le Tellurique propagea immédiatement une onde sismique à travers celui-ci, donnant momentanément l’impression aux loups de se trouver au coeur d’un début de séisme, ce qui aurait peut-être de quoi les effaroucher. Au même moment, une voix retentit de l’autre côté du convoi. Un survivant ? Peut-être. Ou peut-être pas. Quelque chose clochait, et l’Oterashi ne mit pas longtemps avant de mettre le doigt dessus, car si les attaques d’animaux sauvages étaient une réalité, elles avaient toujours le même mobile : se nourrir. Et alors qu’il étudiait de plus près les blessures des ouvriers en gardant un œil sur les bêtes, Yanosa dut se rendre à l’évidence qu’aucun n’avait encore été dévoré.

Cela pouvait s’expliquer dans le cas où l’attaque venait tout juste d’avoir lieu, mais l’autre option, bien plus problématique, requérait une approche spécifique.

« Yasei possibles, pas d’imprudence » lança-t-il à ses deux coéquipiers.

Quelle que soit la nature réelle de leur situation, ils venaient de perdre de précieuses ressources humaines, et rapporter les matériaux à bon port ne serait pas simple. Pour assister celui de ses camarades qui irait porter assistance au survivant et pour équilibrer le surnombre, Yanosa forma un mudra pour créer deux clones, dont l’un fila de l’autre côté de la caravane pendant que le second étendait leur cordon autour de celle-ci.

« Foutez le camp… ou vous mourrez. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Jeu 5 Nov 2020 - 15:24

Le voyage ne fut pas bien passionnant, préférant rester en retrait et écouter mes compagnons de voyage plutôt que de participer. Je n’avais pas encore décidé qui d'eux ou moi étaient le gardien de l’autre. Peut-être le vice avait-il était poussé pour que chacun surveille les agissements de celui qui l’accompagnait. Quant aux remarques des uns et des autres, je n’avais ni la force, ni l’envie de m’y confronter. Je savais Yanosa et Masami suffisamment têtus, pour ainsi dire, pour ne pas vouloir chercher à leur faire voir les choses sous un autre angle. Ce serait une pure perte de temps et d’énergie pour moi. Finalement, alors que nous ne nous y attendions pas particulièrement, du moins, moi, une caravane fit son apparition au loin, partiellement ravagée.

Yanosa, en chef incontesté ordonna pendant que de notre côté, nous n’avions qu’à appliquer. Une fois encore, l’assimilateur demandait de la prudence, mais ne faisais rien pour prendre le moins de risques possibles, à l’instar de ses décisions face à Yonbi. Mes réflexions pourraient être amères, et elles le sont sûrement en fait, mais tout ceci résulte des échanges que j’ai pu avoir avec l’Oterashi à l’hôpital. Malheureusement, à mes yeux, rien ne changeait dans ce comportement erratique. S’il avait si peur d’une embuscade, alors autant prendre le temps de l’observation et des vérifications au lieu de foncer tête baissée. Suivant l’ordre de Masami d’aller à droite, l’une des paroles du tellurique m’interpella et avant que l’on poursuive, j’interrogeais rapidement mon compagnon de voyage.

« Yasei ? C’est quoi ça encore ? »

Pour la suite, sans plus de précautions, face à la grandeur du guerrier brûlé, ce dernier fit face aux loups qui, à première vue, tentaient surtout de festoyer à leur guise en ayant trouvé là une opportunité de festin face à des caravaniers bien peu aguerris. Quant à moi, fidèle à ce que j’étais, je m’éclipsais rapidement de la vue de mes camarades avant de faire les vérifications que personne ne semblait utile de faire, usant de mes talents de senseur pour détecteur l’ensemble des personnes environnantes avec grande précision.

Sous couvert de mon invisibilité, je me positionnais donc à un endroit stratégique afin de prendre dans une possible embuscade celles ou ceux qui tenteraient de s’en prendre à nous.

Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Ven 6 Nov 2020 - 10:41
Lorsque la Jiki remarqua la caravane à l'arrêt un petit peu plus loin, elle plissa des yeux et localisa six présences. Elle informa les autres évidemment, partant du principe que peu importe leur problème, cela ne les concernait pas. Ils avaient pour mission de protéger leur convoi, et non tous ceux que l'on pouvait rencontrer. Ils ont visiblement été attaqués, il y avait ce qui ressemblait à des morts, des civiles.

Jiki Masami • « ça y est ... Il va encore vouloir les enterrer ... »

Marmonna dans sa barbe Masami en jetant un regard dans la direction de Teruyo. C'était un petit peu comme si elle s'attendait à l'entendre le demander à la vue des corps. Elle leva un sourcil perplexe en captant le grognement si particulier. L'adolescente pencha la tête doucement sur le côté. Ce qui l'intéressait tout particulièrement c'était les débris d'armes, des traces de combats autre que les bêtes qu'elle commençait à percevoir. Discerner les types de blessures sur les corps pouvait également aider afin de voir comment avait pu mourir ces gens. Les loups auraient pu venir par la suite. Évidemment, ils pouvaient aussi être des armes ninjas, ce n'était pas nécessairement de simples opportunistes désespérés. Elle ne captait en tout cas aucune autre présence dans le coin, mais l y avait une parade facile à sa technique. Si jamais se débarrasser de ces bestioles était important pour sa mission, elle se moquait éperdument du sort de la personne qui criait à l'aide. Chacun son problème !

Jiki Masami • « Il va falloir pousser ce convoi ... Il gêne ... »

Commenta alors simplement l'adolescente en prenant un kunai dans un de ses sacoches ninjas à l'arrière de sa taille. Yanosa lui demanda de prendre sur la droite, elle ne discuta pas vraiment et se dirigea sur ce côté avec son kunai en main. Ce n’était peut-être pas impressionnant comme cela, mais entre ses mains, cette simple arme pouvait devenir une arme mortelle, surtout pour de simples loups. Il conseilla en plus d’avoir de la prudence dans son approche, et la menace d’un ninja transformiste était bien possible. Masami se décida alors à rapidement faire le tour des loups afin de voir le plus imposant, celui qui devait être le chef. La main ouverte paume vers le ciel, on pouvait voir son projectile tourné en lévitation de plus en plus rapidement alors qu’elle cherchait une cible. Brandissant son bras vers la cible, la Jiki propulsa son kunai à toute allure vers le loup grâce à sa technique du railgun. C’était une manière aisée de se débarrasser des loups, qui risquaient de ne pas rester longtemps avec une telle menace, et de l’autre, de s’assurer de la nature de ses derniers.

Teruyo quant à lui avait disparu, quelle surprise ! Ce n’était pas très étonnant de la part du lumineux. La châtaigne avait confiance en son compagnon de tribulation habituel pour agir comme il convenait selon les circonstances. Elle avait localisé les éléments en mouvement lors de leur approche. Aprioris, il n’y avait pas d’autres dans le coin, mais elle n’était pas aussi douée que Teruyo pour cela.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Narrateur
Narrateur

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 16:15
Votre enchaînement d'action, que ce soit le tremblement sismique, la disparition de l'un d'entre vous, ou le massacre sauvage du plus gros des loup à l'aide d'un kunai qui lui transperça le crâne pour le laisser retomber sur le côté, mort en un instant, fit fuir le restant de la meute qui se disperça rapidement dans les environs. Ils ne semblaient pas vouloir vous affronter en tous cas.

De l'autre côté du campement désormais vide, les cris de panique s'accéléraient. La peur s'entendait, mais aucun autre bruit ne vous parvenait. Lorsqu'enfin l'un de vous arriva en visu du crieur, il put remarquer que trois loups l'avaient acculé contre un petit pan rocheux de quelques mètres de haut. Il ne pouvait pas fuir.

Blessé à la jambe, l'homme n'était cependant pas le seul à avoir des traces de combat. En effet, un des loups boitait, une flèche plantée dans le haut de la cuisse arrière. Se retournant à vos bruits de pas, les loups s'écartèrent un peu du blessé et se mirent à grogner un peu plus fort, mais semblaient hésitants à vous attaquer maintenant que vous étiez en plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Lun 16 Nov 2020 - 13:34
La possibilité qu’ils aient à faire à un groupe de Yasei était très faible, mais elle n’était certainement pas nulle : en arrivant ainsi en trombe en provoquant une secousse sismique qui avait fait gronder la terre, le guerrier brûlé entouré de bandages s’assurait que les indésirables réagissaient bel et bien comme des bêtes sauvages, et non comme de puissantes créatures métamorphes. En l’occurrence, la réaction de la meute laissa peu de place au doute, fuyant sans demander son reste face à l’irruption du trio et constatant la facilité déconcertante avec laquelle l’un des leurs venait d’être tué d’un kunai particulièrement véloce.

Yanosa œilla Masami, sur le côté : il n’avait certainement pas ordonné d’épargner les bêtes, mais préférait assurément ne pas les massacrer par simple souci de simplicité. Il déplorait les pertes humaines qu’il avait sous les yeux sans l’ombre d’une ambigüité, mais n’en était pas moins dépité de constater l’incapacité de ces gens à repousser, de jour, une attaque aussi simple et prévisible. A supposer bien sur, gardait-il dans un coin de son esprit, qu’il ait bien s’agit d’une simple altercation avec une meute de loups. Prévoyant, Teruyo s’était de son côté volatilisé, sondant anonymement les environs, à n’en point douter, pour assurer leurs arrières : devenir l’hôte du Yonbi n’avait pas altéré ses routines, une bonne chose.

Le clone envoyé par le Tellurique de l’autre côté de la caravane de matériaux ne tarda pas à atteindre le survivant en détresse, acculé dos à une paroi rocheuse. Trois loups, sur ce front, dont l’un blessé à la patte, ne semblaient pas avoir suivi leurs comparses dans leur pertinente retraite : ce Yanosa marcha avec détermination vers eux, étendant ses bras sur le côté pour se faire plus imposant, et propagea à nouveau dans le sol une secousse grondante en l’accompagnant d’un grognement rauque et bestial. Le survivant était blessé à la jambe, mais de simples premiers soins pouvaient s’avérer suffisants pour stabiliser son état d’ici à ce qu’ils l’amènent avec la cargaison jusqu’à Iwa. Le tout allait être, bien sûr, de pouvoir acheminer le tout sans attelage.

« Qu’est-ce qui s’est passé... » lança-t-il au survivant, en s’approchant dans la foulée pour tenter de lui administrer les soins de rigueur.

De l’autre côté du convoi, le véritable Yanosa et son autre clone étudiaient de plus près les charrettes et autres carrioles, vérifiant leur contenu pour s’assurer que tout était là et prenant mesure de ce qu’ils allaient devoir acheminer jusqu’au village par la seule force de leurs bras et de leur chakra. Masami et lui, heureusement, disposaient de capacités propres à faciliter l’opération, mais l’entreprise ne s’annonçait pas de tout repos ni particulièrement sûre.

« ...Masami, tu saurais faire en sorte de magnétiser l’avant et l’arrière e chaque partie du convoi pour qu’elles restent toutes solidaires les unes des autres ? Je crois… qu’on va devoir tracter tout ça nous même. »

Il ne s’adressa pas à Teruyo, préservant ainsi le secret de sa présence parmi eux, lui permettant de réagir facilement à une éventuelle mauvaise surprise. Si la situation s’avérait sous contrôle, il leur faudrait charger les corps dans les convois… et entamer une bien éprouvante et macabre randonnée.


Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Giphy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Mer 18 Nov 2020 - 16:52
Masami resta sur ses gardes, elle voyait bien la fuite en panique des loups vers d'autres prés plus verts et surtout moins dangereux, mais elle s'attendait à quelque chose d'autre. Une meute pouvait fort bien être au service d'un shinobi, qu'est-ce que cela changeait après tout ? Si jamais, ils étaient des invocations, ils n'auraient sûrement pas fui. La dite intelligence apportait également son lot de vicissitude. Si jamais on pouvait penser que la situation était sur le point de se calmer, ce n'était pas du tout le cas. La foudre ne tombait pas par hasard en solitaire. Non, ce n'était pas un diamant, mais bien une énergie qui devait se déverser contre toute attente. Cette rage était sûrement représentée par trois loups qui avaient visiblement oublié de fuir, ou qui n'avaient pas remarqué la mort de leur chef de meute. L'adolescente ne réagit pas vraiment aux cris de panique de ces gens, il y allait avoir des sauveurs bien plus impliqués et qui désireraient de briller. Elle posa son pied sur la tête du loup que la Jiki avait abattu et elle récupéra son projectile bien enfoncé.

Jiki Masami • « Bon ... Vous allez en finir ? Quand on est assez idiot pour se mettre dans une telle situation... On mérite de mourir. »

Lança alors Masami en chassant le sang de son kunai, bien décidée à le préparer à un futur combat, pas question de perdre bêtement son argent. Elle avait bien remarqué le regard du tellurique à son égard. Quoi ? Elle n'allait pas pleurer pour une bestiole non plus, et pour une fois qu'elle s'impliquait pour d'autres hein ! Ok, cela faisait partie d'une mission, mais quand même. C'était à noter. Un Yanosa semblait s'occuper de la menace et eu blessé, tant mieux, car cela n'allait pas être l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni qui s'en préoccuperait. Elle leva les épaules légèrement à la demande de l’autoproclamé responsable de la mission.

Jiki Masami • « Soit ... Très bien, je m'en occupe. »

Masami poussa les chariots les uns contre les autres, au plus près, mais bien vite, ils allaient devenir solidaire entre eux comme si cela allait devenir un convoi cohérent. Est-ce que c'était ce genre de situation pour laquelle l'adolescente avait été entraînée dans la prison ? C'était bien possible, elle eut quelques flashes d'entraînements macabres et surtout douloureux lorsque à ses débuts, elle s'entraînait à maîtriser ses pouvoirs et le fuinjutsu. La châtaigne eut donc un moment d'absence assez court, mais tout de même présent. Si jamais elle avait pensé rejeter tout cela assez loin de son esprit pour permettre de ne plus y penser, le fait que sa vie s'améliore et devienne plus paisible remontait également ce genre de travers. Connaissant parfaitement la technique maintenant, elle n'avait plus besoin de se faire violenter par des bourreaux un petit peu trop impliqués par l'éducation d'une jeune fille, elle posa un sceau de fuinjutsu tantôt positif, tantôt négatif afin de forcer les chariots à être attirés les uns par rapport aux autres. C'était assez basique, mais si quelqu'un était suffisamment assez fort pour trainer pareil convoi, alors cela fonctionnerait.

Jiki Masami • « Il ne reste vraiment plus personne ? »

Un peu étonnée, Masami regarda autour d’elle. Déjà qu’ils ne servaient plus à grand-chose ces civiles quand il fallait se battre, quand ils étaient blessés, alors merde quoi ! Dire que c’étaient ces gens-là qui était susceptible de prendre le contrôle du monde à la place des shinobis si jamais ils échouaient la guerre contre l’homme au chapeau. La châtaigne craignait que Teruyo demande de sortir les pelles pour enterrer tous ces gens, voir peut-être même les loups ! Manipuler des cadavres lui était totalement égal, la vie n’avait pas d’importance à ses yeux, et la mort non plus.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 20:04

Sans grande surprise, Yanosa et Masami prenaient les choses directement en main. Si les loups avaient partiellement pris la fuite devant l’attaque de ma jeune partenaire, ce n’était pas le cas des plus téméraires d’entre eux qui continuaient à faire front, malgré une certaine réticence à nous affronter. Si je ne savais toujours pas ce qu’était un Yasei, pour autant, je n’en perdais nullement ma concentration, attentif à ce qui pourrait advenir alors que nous étions désormais dans une potentielle situation d’embuscade. Pour autant, compte tenu de la situation et de ma première détection, j’étais relativement confiant quant à ce qui se tramait.

Pour la suite, si Masami semblait s’occuper du convoi, usant de ses talents de magnétisme pour en quelque sorte aimanter les chariots les uns aux autres, de son côté, Yanosa et ses clones s’occupait du blessé, unique survivant que nous avaient laissé les loups qui continuaient à grogner tout en continuant à reculer à notre approche.

Si chacun semblait finalement occupé à œuvrer pour le bien de la mission, j’étais bien le seul à ne rien faire, du moins, en apparence. Si personne ne m’avait contacté entre mes deux partenaires, c’est que chacun avait compris le but de la manœuvre. Dans cette optique, prenant un peu de hauteur sur la zone, usant d’un arbre ou autre bout de falaise suffisamment haut pour m’offrir un visuel sur l’espace que nous occupions, je me plantais là, observant sagement la situation, attentif à tout ce qui pourrait se passer tout autour de nous.

Usant une nouvelle fois de mes talents, je sondais les alentours, espérant détecter quelque chose de louche, notamment le rassemblement sûrement improbable de ces loups, ce qui serait synonyme d’une potentielle attaque, mais aussi, surveiller la présence potentielle d’ennemis dissimulés qui, grâce à mon type de perception, auraient sûrement grand mal à échapper à ma sensibilité.

Ainsi, de mon piédestal naturel, j’attendais, préparant également un kunai piégé, gagnant ainsi du temps sur une éventuelle suite observant avec attention tel le faucon cherchant sa proie.



Spoiler:
 

_________________
[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

[MB] Un coeur à restaurer [Teruyo/Masami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: