Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 17 Oct 2020 - 17:40
Précédemment

Parmi l'assemblée des Spectres, Shitekka avait rusé par deux fois.

La première, en montrant patte blanche, ou plutôt en confessant sa relation avec un groupe de yakuzas. Les membres du Kyōi, en découvrant la langue du chakra, exprimèrent avec intérêt l'envie de mettre en pratique ce langage inédit. Le Kaguya de sang-mêlé, grâce à ses informations, leur avait donné une mission toute trouvée, en plus d'un moyen de laver ses travers.

La seconde, omettant une autre idée qu'il tâcha de transmettre bien plus tard à son supérieur.
Le Kyōi était l'unité secrète par excellence. Mais malgré son art de cultiver le mystère, il était risqué de transmettre aux Spectres des informations aussi critiques que l'existence des Sorcières blanches. Ces femmes, maudites par deux fois par le Shikotsumyaku, devenu Byōkotsumyaku. La sympathie apparente de la petite escouade venue rendre visite au Kaguya et leur chef ne suffisait pas auprès du balafré pour leur accorder leur confiance. Bien qu'appartenant à la même unité, livrer pareil secret auprès du Kyōi risquait de mettre le feu aux poudres. Surtout lorsqu'un autre Kaguya composait les rangs de l'unité.

Pour cette raison, après la séance de formation en comité réduit, la silhouette du Dragon Blanc se volatilisa quelques heures, avant de réapparaître à proximité du Palais de la Brume. Dans le repaire de l'Ombre de l'Eau, il y avait un message, simple : une invitation à le rejoindre au laboratoire du Complexe shinobi. Avec, au final, la promesse de parfaire la maîtrise de la langue du chakra.

Le temps était maussade, ce jour-là. Le ciel lui-même comprenait avec amertume la triste découverte que désirait présenter Shitekka à son maître. Lorsque Saji arriva, Shitekka l'attendait sur le parvis de l'institut militaire, broyant du noir. Ce passage au complexe shinobi le déplaisait, à en lire son visage. Mais il était nécessaire à la suite des évènements. Sans un mot, ils se saluèrent. Les deux hommes empruntèrent quelques couloirs dans le calme avant de s'enfoncer dans les étages inférieurs. Grâce au concours de la Main de Kiri, ils accédèrent dans une pièce inconnue du public. Sous une luminosité faiblarde, le Kaguya révéla enfin l'objet de sa réunion avec Saji : un fragment reconstitué d'une Sorcière blanche.

« J'ai noté au Kyōi plusieurs rapports inquiétants sur les côtes au nord de l'Archipel. Des cas de disparitions, d'attaques de bêtes sauvages non identifiées… Je te passe les détails, Saji-nispa. Mais tout me laisse penser que… ce sont des Sorcières blanches. »
La vision lugubre de cet os en suspension dans son cercueil de sérum dégoûta le Kaguya. Il poursuivit ses explications, en détournant du regard la cuve.
« Notre incursion sur Wasure avec Wutu-Fuku nous a permis de débusquer une Sorcière blanche, ainsi que la preuve des expériences pratiquées sur plusieurs d'entre elles. Ça, et la destruction de la Prison Oubliée, et la libération de ses résidents… je suis persuadé que certaines ont réussis à échouer sur nos rivages. »
Cette terrifiante conclusion glaça le sang du guerrier qui affronta par deux fois ses apparentées monstrueuses. Cette hypothétique menace sur le sol Mizujin le plongea dans un bref silence quelques secondes, avant qu'il ne relève la tête vers le Cavalier de Feu.
« Alors voilà ce que je propose vraiment, Saji-nispa. Ensemble, partons à la chasse aux Sorcières blanches. Il ne s'agit pas de les éliminer, évidement. Mais de s'assurer que la menace est réelle, et de la localiser avant d'agir en conséquence… Avec les signaux de chakra, je suis persuadé du succès de cette mission. Les rapports font état de signalements sur plusieurs îles. Avec ma technique, nous n'aurons aucun mal à couvrir une large zone tout en étant coordonnés. Et puis… je ne vois personne d'autre que toi, sinon Wutu-Fuku, pour s'occuper d'une Sorcière Blanche. »
Il ne s'agissait pas de simple puissance, bien que la force du Mizukage ne serait pas de trop face à l'aura maléfique de ces femmes. Shitekka faisait là mention de sa confiance sans égal envers le Mizukage et la Main de Kiri. Le risque d'un complot clanique hantait le jeune homme. Mais il savait que ces deux Kirijins étaient assurément en dehors de toute manigance venant des Anciens, et plus particulièrement de Renzaburō.
« Qu'en dis-tu, sensei ? … »
Un léger remous dans la cuve de verre rappela au Kaguya l'objet de sa venue en ces lieux malsains.
« Si je t'ai amené ici, c'est pour te familiariser avec le chakra que dégage une Shiroi Majo. C'est un chakra malade, terriblement puissant, mais malade. Le souvenir du chakra de Hanae, la première Sorcière que j'ai rencontré, m'est flou. Mais je ressens une familiarité entre leurs chakras. De cette manière, je pense être en mesure de pouvoir identifier si ces signalements correspondent ou non à des Shiroi Majo. Si bien sûr tu es partant pour cette… mission. »


Spoiler:
 

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 25 Oct 2020 - 14:51
La fin de leur réunion autour de la technique de morse chakratique eut lieu sur fond de révélations de la part du protégé du Nobuatsu, lequel avoua avoir côtoyé un réseau de malfaiteurs yakuza opérant dans les quartiers de la Brume, et plus particulièrement dans des maisons de jeu où ils réussissaient à rester sur la frontière de la légalité afin d’échapper à la juridiction de l’Ombre. Un aveu qui ne sembla pas surprendre ce dernier cependant puisqu’il se souvint de leur première rencontre qui s’était déroulée dans une maison de yakuzas justement, et qui avait même donné lieu à des accusations de triche, puis une course-poursuite endiablée dans la rue. Le riichi les avait permis de faire connaissance, peut-être ne se seraient-ils jamais rencontré dans d’autres circonstances, ni devenus aussi proches. D’une certaine manière, l’existence de ce monde de la pègre avait permis que leurs destins se croisent, et peut-être étaient-ils désormais voués à mettre fin à leurs activités grâce à la proximité et l’expertise de Shitekka sur ce réseau qui opérait dans l’ombre.

Si le Kaguya avait peur de trahir la confiance de ses associés en ne révélant que maintenant son implication dans ces affaires illicites, ceux-ci semblaient l’avoir bien accueilli et c’est donc sans commentaire ni question qu’ils se séparèrent. Quant à Shitekka et Saji, il se retrouvèrent bien assez vite, à l’intérieur du Complexe académique afin de discuter d’un sujet qui semblait tarauder le Kaguya de sang-mêlé. Il trouva une autre mission potentielle qui leur permettrait de faire un usage de leur technique de morse chakratique. Le lieu dans lequel il l’emmena n’était autre qu’une pièce secrète inaccessible au grand public, mais seulement à certains individus de confiance du Directeur dont faisait manifestement partie Shitekka. Dévoilant le réceptacle de verre qui contenait un fluide dans lequel baignait un fragment osseux, ce dernier dévoila sous les yeux du Nobuatsu un bout d’os extrait du squelette d’une des fameuses Sorcières Blanches, les Shiroi Majou: celle qu'ils avaient tué à Wasure.

Son corps avait été récupéré par le Kyôi et analysé, leur permettant de conclure que les femmes Kaguya atteintes du Mal Blanc pouvaient voir ce mal muter au stade supérieur une fois tombées enceintes. Une curieuse maladie qui aurait été dissimulée par les chefs Kaguya depuis plusieurs décennies, et qui auraient même envoyé certaines de leurs patientes à la Prison Inavouée de Wasure. Plusieurs preuves circonstancielles semblaient accabler le chef de clan, mais il leur manquait encore quelque chose de plus incriminant encore pour sceller leur suspicion à l’égard du patriarche. Peut-être trouveraient-ils cet élément lors de cette traque des Sorcières Blanches à Mizu? C’était ce qu’il espérait afin d’épargner à Wutu-Fuku la nécessité de mettre sa vie en jeu, surtout qu’il était devenu un jinchuuriki et que sa survie était primordiale pour la Coalition.

Naturellement.

Acceptant l’invitation du Kaguya à le rejoindre dans cette chasse aux sorcières, le chef du Kyôi pouvait lire dans le regard de son interlocuteur un certain enthousiasme qui se manifestait à chaque fois qu’il était question de son clan. Était-ce le fait qu’il ait été enfin reconnu par les siens et qu’il se sentait investi du devoir de les servir à présent? L’aider à résoudre le problème des Sorcières Blanches, c’était aussi servir les intérêts de la Brume. Touchant la surface lisse contenant le fragment d’os, une lueur chakratique circula depuis le verre jusqu’aux doigts de Saji, puis la lueur s’estompa. Il venait d’enregistrer la signature de chakra qui lui permettrait de reconnaître les Shiroi Majou.

Par où commençons-nous? Je te suis.

Pour cette mission, le Nobuatsu avait décidé de laisser son associé prendre les rênes et lui indiquer la marche à suivre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 25 Oct 2020 - 17:27

« Merci de m'accorder ta confiance, Saji. »
Le soutien de son ami, Mizukage, chef des sabreurs, dirigeant de l'unité du Kyōi, et sommité du monde shinobi, était un précieux atout dans sa quête au sein du clan Kaguya. Ce remerciement était par conséquent chargé de reconnaissance envers le Cavalier du Feu. Ceci fait, le Jōnin put véritablement démarrer la mission. Le laboratoire, interdit au public, constituait un endroit idéal pour réaliser un briefing à l'abri des regards indiscrets. A la lueur de la cuve où barbotait l'os de son apparentée, Shitekka décida de poursuivre ici.
« D'après les rapports, il y a plusieurs signalements sur le Nord de l'Archipel. En particulier sur Kaiba et Buntan. Rien n'exclut la présence de Shiroi Majo sur Buntan également, mais faute de rapport, il n'y a pas d'autres choix que de se rendre sur place pour le découvrir… »
Ses mains décomposèrent dans le vide de la pièce la carte de l'Archipel de Mizu no kuni. Du doigt, il désigna Buntan, la plus occidentale, tandis qu'il remontait vers le Nord au cours de ses explications, comme sur le cadran d'une horloge.
« Je propose de commencer nos recherches sur Buntan. Puis de remonter vers Uka, et enfin Kaiba. D'après les rapports sur Buntan, les signalements ne correspondent qu'à la côte Nord. On ne devrait pas avoir de mal à boucler nos recherches ensemble. Pour le reste… c'est plus compliqué. Mais c'est là que les signaux de chakra vont nous sauver la mise. Voilà comment je suggère de procéder : partir du sud d'Uka, et se séparer en deux, pour couvrir chaque moitié de l'île, avant de se retrouver au nord. Avec les signaux de chakra, on aura aucun mal à s'échanger des informations en temps réel, si on rencontre un quelconque danger. Et donc de venir en assistance à l'autre si l'un découvre quelque chose. »
En s'imaginant mentalement une rencontre avec une Sorcière blanche, le balafré fut parcouru d'un vif frisson. Il interrompit brièvement ses explications, avant d'ouvrir une parenthèse.
« J'ai confiance en tes capacités, Saji mais… ces Sorcières blanches sont extrêmement dangereuses. Celle que j'ai affronté sur Wasure, avec Wutu-Fuku, n'avait plus grand chose d'humain. Elle était terriblement puissante, ne semblait pas craindre la douleur. Et sa maîtrise des os altérée… le Byōkotsumyaku… ça n'a rien à voir avec tout ce que tu as pu rencontrer jusqu'à présent. Il faut s'attendre à tout de leur part, si jamais nous venions à rencontrer une Shiroi Majo. La prudence est donc de mise. Le mieux est de prendre autant que possible ses distances dès lors qu'on a la confirmation d'être en présence d'une Sorcière blanche. »
Son regard sévère témoignait de l'intransigeance dont il ferait preuve, et qu'il désirait transmettre auprès de son partenaire de mission. Entre deux crépitements de bulle, il reprit ses explications.
« Après Uka, on aura qu'à procéder de la même manière sur Kaiba. De là… tout dépendra de si les rapports confirmaient ou non la présence d'une Sorcière blanche. Une pause plus tard, l'air pensif, il ajouta. Je propose de faire preuve de la plus grande discrétion, même à l'égard de la population. D'une part pour ne pas l'effrayer, mais surtout pour éviter d'attirer l'attention en explorant des foyers potentiels de Shiroi Majo. Qui sait ce que les Anciens ont potentiellement prévus s'ils ont appris avant nous l'arrivée de ces femmes sur le territoire… Alors, si tu es ok avec tout ça, partons cette nuit pour Buntan. »

Spoiler:
 

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna



Dernière édition par Kaguya Shitekka le Sam 31 Oct 2020 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 23:47
Prenant la direction des opérations, le Kaguya lui proposa de commencer les recherches sur l’île de Buntan, laquelle était située à l’ouest de l’Archipel. On y trouvait peu de villages, une île relativement peu habitée mais qui représentait un lieu idéal pour l’isolement et l’apprentissage culturel. Le Nobuatsu n’y avait de mémoire jamais mis les pieds personnellement, ce serait donc une exploration en terre inconnue dans laquelle il s’engageait avec son camarade de la Brume. D’autant qu’en tant que chef de Kiri il était profitable pour lui de mieux connaître les paysages qui composaient le pays aussi vaste soit-il, et non pas seulement au travers d’un réseau de renseignement. Il acquiesça à l’ordre de procédure pour se mettre à la recherche des Shiroi Majou, une mission qui n’aurait pas pour but de les confronter mais plutôt d’identifier la menace avant d’envoyer des équipes spéciales pour les appréhender.

Le Kyôi était à la base une unité spéciale employée pour récolter des informations voire des assassinats justifiés par un objectif bien précis. En tant que membres des Sans-Visages, ils avaient pour protocole d’engager les hostilités qu’en cas de nécessité, suivant les ordres à la lettre sous peine de manquer à leur fonction. La carte que dressait Shitekka sur le périmètre à explorer était vaste et demanderaient possiblement plusieurs jours si ce n’est des semaines pour localiser toutes les Sorcières Blanches se trouvant sur les trois îles en question. Heureusement, ils pourraient compter sur les talents de navigateur du Kaguya pour accélérer la navigation et leur travail en binôme pour couvrir une aire de recherche bien plus large. Et surtout, grâce à la technique de morse de chakra développée par le jounin, ils n’auraient aucun mal à se communiquer les informations dès lors que l’un d’entre eux trouveraient une de leurs cibles.

Le Nobuatsu se souvint du rapport des deux Kaguya après leur mission secrète à Wasure et leur rencontre avec l’un de ces spécimens atteints du Mal Blanc supérieur, un combat qu’ils avaient décrits comme terrible tant la puissance de leur adversaire était impressionnante, victime d’une maladie dégénerescente des os les transformant en des bêtes cannibales ayant perdu la raison. Ils avaient aussi découvert leur lien avec des expérimentations sur Wasure et un lien avec le clan Kaguya. Peut-être en sauront-ils plus à l’issue de cette mission, même si c’était optimiste de croire que ces Sorcières blanches se montreraient coopératives si jamais ils les rencontraient. De toute façon, leur mission était de garder leurs distance, sans engager la moindre interaction.

— Comme tu dis, nous n’avons pas besoin d’engager de combat avec la cible. Même si le plus difficile reste de les retrouver en fonction des maigres indices dont nous disposons, nous pouvons néanmoins procéder par élimination à partir des observations récupérées jusqu’à maintenant sur leur comportement afin de gagner du temps dans notre exploration de l’île. L’île de Buntan est une île avec peu de villages et donc avec beaucoup d’espaces sauvages où il serait facile de se réfugier à l’abri de la civilisation, il est donc très probable que nous en trouvions au moins une voire plusieurs. C’est aussi là qu’on nous a signalé des “attaques de bêtes sauvages non-identifiées” qui ont principalement lieu en dehors des villages et toujours de nuit — nous pourrions mettre en place des leurres afin de les appâter et les trouver plus facilement. Dans tous les cas, il me semble logique de commencer par là. En route.

Après s’être mis d’accord sur l’itinéraire à suivre, les deux hommes louèrent un bateau en partance pour Buntan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 1 Nov 2020 - 22:04
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Assimiler les Sorcières blanches à des bêtes sauvages, et les chasser comme telles, voilà une proposition efficace de la part de Nobuatsu Saji. L'idée déroutait son acolyte. Malgré l'apparence monstrueuse de ces femmes dévorées par un Shikotsumyaku morbide, il y avait une part d'humanité en elle. Résumer ces cibles à de simples bêtes qu'on peut chasser comme du gibier au moyen de pièges décontenançait Shitekka. Pourtant… la rationalité imposait au balafré d'approuver l'idée. Se contenter de pister le chakra de ces fugitives serait probablement insuffisant. Il fallait plus, afin de débusquer et confirmer la présence de ces Shiroi Majo.

Incapable de refuser le plan de Saji, Shitekka préféra néanmoins se mettre en retrait, espérant qu'il n'ait pas à se résoudre à pareille mesure. Il se contenta d'acquiescer à l'invitation au voyage, et les deux hommes quittèrent le laboratoire. Échapper à la vue de cet os en suspension soulagea grandement le Kaguya de sang-mêlé, lequel s'organisa avec le Mizukage pour dégoter un transport les conduisant sur l'île de Buntan.

Le reste de la journée fut consacré à la préparation du voyage. Il ne s'agissait pas seulement de l'exploration de Buntan, mais bien de plusieurs jours entre terre et mer, à découvrir les perles qui composaient l'Archipel, et les mystères qu'elles recelaient. Quand l'horizon dévora complètement le soleil, les deux Sans-visages se retrouvèrent sur les quais du port Naragasa. Là, sur l'embarcadère désert, un navire les attendait à destination de Buntan.

A la faveur de l'éclat sélénite, le tandem navigua sur une mer apaisée.

Après le crépuscule, ce fut au tour de Nobuatsu Saji et Kaguya Shitekka de débarquer sur l'île occidentale de Mizu no kuni. Grâce aux informations de l'ordre du Kyōi, ils trouvèrent un endroit à l'abri des villages environnants, sur la côté est, et plus précisément sur la moitié nord de l'île. Après avoir dissimulé leur embarcation, et s'être assurés d'avoir bien rassemblés toutes leurs affaires, il était temps de partir en repérage.

« Bien, allons-y. »
La parole précéda le chakra. Son troisième œil s'éveilla à la lueur nocturne et révéla la vie qui grouillait autour d'eux. La faible superficie de l'île facilita grandement le travail d'inspection de Shitekka. Le tracé de la carte de l'île guida sa prospection. Les attroupements d'énergie correspondaient bien aux villages, permettant de retirer tout bruit potentiel dans sa traque. Il ne restait plus que des auras distinctes, plus isolées. La distance ainsi que les limitations de la sensorialité restreignaient les possibilités d'identification de ces chakras.

Toutefois, le don du Kaguya lui octroyait la capacité d'estimer la quantité de chakra d'autrui. Un talent bien utile afin de trier les simples animaux des plus féroces. Si l'enfant de Saroruncasi avait retenu la signature détérioré de la Sorcière blanche, la distance l'empêchait en revanche de clairement distinguer ce qui relevait de l'animal, de l'humain, ou du monstrueux. À défaut de pouvoir passer au peigne fin toute l'île depuis la plage de galets où il arriva, Shitekka se contenta de gribouiller sur sa carte pour restreindre leurs recherches à quelques points. Ou plus précisément quelques vecteurs, qu'il représenta au gré de son exploration éthérée de l'île.

Ainsi, après une demi-heure, le ninja traqueur parvint à exclure quelques présences, qu'il estima au vu de leur chakra correspondre au mieux à une Sorcière blanche, au pire à une version épuisée. Ou tout simplement une bête sauvage. L'exploration des vecteurs désignés par Shitekka trancherait définitivement.

L'effort fut intense pour le Kirijin. Aussi il décida de souffler en annulant son jutsu, avant de désigner la carte comme fruit de ses recherches auprès du Cavalier de Feu.

« J'ai trouvé quelques pistes. Mais elles sont pour la plupart trop éloignées pour affirmer si ça correspond à une Sorcière blanche ou pas. Il va falloir qu'on se sépare pour le découvrir par nous-même. »
Son doigt mettait en évidence les différentes traces localisées par le balafré.
« Il y a un groupe de vecteurs, au cœur de la forêt qui se trouve devant nous. Et quelques vecteurs, plus loin, de l'autre côté de la forêt, sur la côte ouest. Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je peux m'occuper de la côte ouest. »
Kotan-kor-kamuy était dans son élément. De grandes étendues boisées, couvertes par le linceul de la nuit. Naturellement, il s'éveilla, et offrit sa protection auprès de Shitekka. Son regard s'illumina, avant qu'un manteau de plumes ne se superpose à sa tenue. Les deux ailes qui se plièrent autour de son torse le protégeaient de la fraîcheur environnante. Il les désigna de la tête.
« Avec ça, je ne devrais pas avoir de mal à arriver rapidement sur place et à scruter les alentours. En revanche, dans cette forêt dense… j'aurais un peu plus de mal.

À partir de maintenant, on reste en contact par signaux de chakra. Depuis les airs, je ne risque pas d'être perturbé par les présences de cette île. Tu peux me contacter à ton rythme sans problème. Sur ce, j'y vais. On devrait pas en avoir pour longtemps sur cette île. Bon courage !
»
Les ailes du harfang se déployèrent lentement, puis brassèrent l'air d'un battement brusque. Shitekka prit son envol, et sa silhouette s'évapora dans le ciel en direction de l'ouest.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 15 Nov 2020 - 19:49
Leurs recherchent démarraient avec l’île de Buntan, connue pour une faible densité de population et des petits villages aux abords des forêts, il était logique d’y trouver des animaux errants non loin des sentiers. Naturellement, le Nobuatsu se basait sur les derniers rapports de Shitekka sur les Sorcières Blanches pour établir un plan qui leur permettrait de retrouver la trace de ses consoeurs Kaguya, quoiqu’une certaine amertume devait certainement encore retenir la main de son coéquipier dont l’empathie pour la vie humaine et a fortiori des membres de son propre clan risque de l’influencer. On ne retrouvait pas la même hésitation dans les mots du chef du Kyôi qui envisageait d’emblée de les leurrer à la façon de bêtes sauvages, en se fondant tout simplement par les indices rapportés par les disparitions mystérieuses ayant eu lieu dans la zone. Celles-ci ayant eu lieu du côté de la forêt, loin des habitations et plutôt de nuit, il reconnaissait là un comportement de prédateur plutôt que d’être civilisé. Dans l’esprit du Nobuatsu, il était presque certain que leurs cibles étaient déjà à un stade avancé de la maladie et attaqueraient à vue sans pouvoir revenir à la raison.

Après avoir effleuré les côtes de la première étape de leur mission de reconnaissance, ils avaient dissimulé leur embarcation et commencé à éveiller leur troisième sens. Naturellement, ils ne captaient guère de chakra du côté du village peuplé de civils, ou du moins une forte densité de faibles sources de chakra presque imperceptibles pour des senseurs non entraînés. Toutefois ce qui les intéressait n’était pas les civils qu’ils éliminaient déjà de leur liste de suspect mais d’éventuelles Sorcières blanches qui rôdaient peut-être dans les environs. Rien. Toujours aussi rigoureux, Shitekka avait sorti une carte de l’île pour procéder à l’élimination de présences de chakra non-suspectes et réduire leur périmètre de recherche, lequel coïncidait plus ou moins avec celui du Nobuatsu. Il iraient donc chercher du côté de la forêt où ils ressentaient une certaine activité, même si la distance leur empêchait de distinguer parfaitement de quel genre d’être vivant il pouvait s’agir.

L’Urumi proposa à son compagnon de se séparer temporairement afin de couvrir une plus large zone et ainsi gagner du temps. Grâce à leur communication chakratique, ils n’auraient alors aucun mal à se tenir au courant de trouvailles éventuelles et se rejoindre rapidement en cas de rencontre. Ne voyant aucune objection aux instructions de son partenaire de mission, le Nobuatsu et le Kaguya se dispersèrent entre la voie des terres et des airs, l’un se plongeant dans les entrailles sylvestres tandis que l’autre survolerait la cîme des arbres pour scruter la côte ouest se trouvant de l’autre côté. Une répartition des tâches qui ne pouvait être plus efficace compte tenu du binôme. Saji activa alors de nouveau sa détection de chakra en restant sur ses gardes, il se contenta de suivre un sentier couramment emprunté par les voyageurs, et notamment par ceux qui dont avait reporté la disparition.

Dans une telle obscurité qui réduisait considérablement son champ de vision, le Cavalier de Feu effectua un mudrâ avant de claquer des doigts, laissant alors échapper une faible lueur au bout de son index. Procédant à un balayage sensoriel chakratique, il marcha avec prudence jusqu’à ce que quelques mètres plus loin, il entende un bruit dans les buissons, or il s’avérait que dans la même direction il avait localisé une émanation de chakra qui n’était pas celle de son coéquipier. Son rythme cardiaque se mit à augmenter puis culmina lorsque subitement, une ombre s’échappa des fourrés. Il ne s’agissait que d’un cerf, visiblement intrigué par le feu émis par le Sabreur. Relâchant la pression sur la poignée de son fourreau, ce dernier reprit alors son chemin dans la même direction en tentant de s’approcher des sources de chakra et pour en identifier la nature exacte.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 22 Nov 2020 - 11:15
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Le phare lunaire guidait les déplacements du harfang blanc entre deux vagues de nuage. Dans cet environnement sombre, Shitekka évoluait sans grande peine. La bénédiction du gardien des kotans lui conférait une aisance naturelle dans les airs et dans l'obscurité. Deux atouts de choix pour la mission qu'il réalisait en ce moment même. Dans son envol, il observa une dernière fois la silhouette charbonneuse de son second maître, tandis qu'il fusa vers les côtes occidentales de l'île.

Entre deux battements d'aile, le balafré se concentrait sur le chakra qui émanait des alentours. Celui des bêtes, des hommes. La nature respirait sur Buntan, et l'enfant de Saroruncasi en ressentait le souffle qui s'évadait dans l'éther. Il devinait bien sûr la pulsation du Mizukage, dont l'intensité le distinguait de tous sur Buntan. Un repère puissant, qui s'atténuait à mesure que le changeforme poursuivait son ascension aérienne. Pour la première fois, Shitekka fit usage de ce langage sibyllin qu'il avait élaboré sous la tutelle de Nobuatsu Saji. Quelques signaux, jetés dans l'immensité du ciel nocturne. Une bouteille à la mer, cherchant naïvement à échouer sur les rivages de la conscience du Cavalier de Feu. Rien à l'horizon pour le moment.

Le souvenir de la Sorcière blanche hantait activement le Kaguya de sang-mêlé. C'était son unique repère à présent. Il associa alors, sans distinction, cette aura néfaste, morbide, à cet os barbotant dans la cuve du laboratoire de Wutu-Fuku. Aux quelques brises nocturnes qui modulaient l'accalmie s'ajoutaient aussi la symphonie organique de cet os, relique d'un combat d'horreur sur Wasure. Shitekka eut du mal à ne pas sombrer dans le cauchemar, alors il lutta de son mieux pour conserver ce souvenir comme simple repère, et non comme un fardeau, alors qu'il commençait ses recherches.

En l'absence de découverte, son chakra s'effaçait toutes les quelques minutes seulement. Un moyen simple et peu couteux de signaler à son acolyte de mission que tout allait bien de son côté. Le Jōnin survola la forêt, et s'amusa à épier de sa vue de rapace la végétation. Il était plaisant de s'affranchir des limites des sens humains, lorsqu'on parvenait à maîtriser le don du Kotan-kor-kamuy. Autrefois véritable tare, excès des sens poussant au vertige, Shitekka avait depuis appris à comprendre ce pouvoir. Son oeillade dorée perçait sans mal à travers les branches, les buissons. Il débusquait avec un malin plaisir un rongeur en quête de nourriture par ici. Là-bas, un renard qui se dirigeait vers un terrier. L'ancien chasseur s'exaspéra de lui-même, avant de reprendre la traque.

Bientôt il quitta l'orée de la forêt, et retrouva la vue de l'océan. Là-bas, le Gardien de Saroruncasi partit en quête des "vecteurs" qu'il eut identifié plus tôt. Leur aura devint plus claire, plus distincte, parmi le bruit de Buntan. Avec la distance qui se réduisait, il devenait possible de distinguer quelle énergie était frappée du sceau du Byōkotsumyaku ou non. Toujours rien. Shitekka comptait mentalement les présences qui ne correspondaient pas. Dans son décompte, il pressa le pas, quitte à prendre le risque de faire une mauvaise rencontre. Il perdit en altitude, s'approcha du rivage, et constata l'absence de Sorcière blanche. À présent, la conclusion s'offrait à lui comme une évidence. Après avoir informé Saji, le Sans-visage se posa sur la cime d'un arbre le temps de reprendre son souffle. Accepter le don du Kotan-kor-kamuy, traquer la moindre once de chakra… le tout en communiquant de temps à autres avec Saji… tous ces efforts commencèrent à éreinter le jeune homme.

Quelques minutes de repos plus tard, Shitekka jugea bon de reprendre sa route pour épauler le Nobuatsu dans ses recherches, et ainsi parachever l'exploration de l'île de Buntan. À première vue, seules quelques bêtes sauvages, un peu plus féroces que la normale, peuplaient ces bois. C'était en tout cas l'impression du balafré. Shitekka espérait à présent que Saji partage cette impression et la confirme, alors qu'il revenait vers lui.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Mer 2 Déc 2020 - 21:45
L’investigation de la forêt sous le manteau de la nuit se poursuivit avec prudence pour le Nobuatsu qui tâtonnait dans l’ombre des arbres, à la recherche du moindre signe de chakra suspect correspondant à celui qu’il avait enregistré plus tôt dans le repaire du Kyôi. Il suivit donc le signal qu’il avait repéré en marchant toujours dans la même direction, une main non loin du manche de son katana tandis que l’autre lui permettait d’éclairer le chemin sombre et sinueux qui l’emmenait jusqu’à une partie encore plus dense de la futaie, il s’arrêta devant un grand chêne dont le sommet dépassait le reste de ses frères sylvestres.

Le signal semblait s’arrêter là. Il tenta de comprendre ce qui pouvait l’avoir conduit jusqu’ici et consulta de nouveau son radar interne pour essayer de détecter plus précisément la cible en question. Sur l’écorce de l’arbre, il put remarquer plusieurs traces d’entailles faisant penser à celles d’une lame, à moins qu’il ne s’agisse de griffures. Tandis qu’il tournait sa tête sur le côté, il sentit comme un courant d’air glisser hors de son champ de vision, ce qui attira immédiatement son attention. Peut-être avait-il rêvé cette mystérieuse présence?

Avançant plus loin en essayant d’arriver jusqu’à la source de chakra qu’il traquait depuis le début, il tomba sur quelques branches cassées tandis que le sol n’était pas assez malléable pour qu’il puisse reconnaître les empreintes. Quelle que soit sa cible, il n’était pas après un petit animal. Il se rappela alors des signalements de disparition, indiquant que quelque chose rôdait, un prédateur enlevait les personnes circulant dans la forêt avant de les faire disparaître complètement. Un mode opératoire pouvait faire penser à un celui d’un bandit ou bien d’une bête sauvage, il pouvait aussi bien s’agir d’une des Sorcières Blanches. Alors qu’il investiguait cette piste dans la forêt, il communiqua sa progression à son partenaire de cette mission afin de le tenir au courant de chacun de ses déplacements:

Je tiens peut-être quelque chose, des entailles dans l’écorce et des branches cassées sur le chemin, il pourrait s’agir d’un animal… ou bien d’une Shirou Majou.

A ce même moment, il reçut un frisson dans le dos lui indiquant que quelque chose l’observait dans la pénombre, sans qu’il ne parvienne à identifier de quoi il s’agit. A peine tourna-t-il la tête que celle-ci disparut, il partir à la poursuite de cette présence en accélérant le rythme de sa course, jusqu’à ce qu’il s’arrête devant un amas de buissons. Soupçonnant le pot-au-rose, il dégaina sa lame et trancha dans ceux-ci, dévoilant alors un trou à taille humaine, comme un tunnel. De ce tunnel il pouvait sentir une odeur particulière, nauséabonde qui ne pouvait provenir que d’une chose: de la chair en décomposition. Comprenant qu’il venait de tomber sur le repaire du prédateur, il ne parvint pas à identifier exactement son profil quand soudainement, il put entendre une voix derrière lui.

Que me voulez-vous?

Une voix féminine le menaça dans le dos alors qu’il s’apprêtait à se tourner et à frapper. Le Nobuatsu se montra coopératif et leva les mains après avoir été pris au dépourvu, il ne tenta aucun geste brusque afin de tromper la vigilance de l’individu qui ne s’attendait probablement pas à ce que son coéquipier n’en profite pour retourner la situation en la neutralisant afin d’obtenir des explications.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Lun 4 Jan 2021 - 20:49
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Malgré son absence de découverte, l'homme-oiseau poursuivait avec ardeur ses recherches. Le visage creusé par l'horreur de la Sorcière blanche de Wasure hantait toujours son esprit, et inspirait chacun de ses battements d'ailes. Guidé par l'énergie sinistre qu'émanait cette entité contre nature, il errait dans les airs. Parmi les animaux sauvages et les présences insignifiantes, l'Urumi décida de se rapprocher de son sensei. Le représentant de la Brume jusqu'ici n'avait manifesté la présence d'aucune Shiroi Majo.

Après plusieurs heures d'exploration, Shitekka sentit que la fin approchait sur Buntan. Alors qu'il affrontait le vent frais de la nuit, il manqua de rater un battement d'aile. Depuis son arrivée sur l'île, il avait pris l'habitude d'échanger régulièrement des informations avec son acolyte. Même lorsque leurs recherches étaient bredouilles, et qu'il n'y avait rien à signaler, chacun prenait le temps de signaler sa présence. Et puis soudain, plus rien. Le néant. Après quelques instants d'attente, la conclusion de l'enfant de l'os semblait claire : il était arrivé quelque chose à Saji. Inquiet, Shitekka plongea en piqué vers son camarade, grâce à l'aura qu'il émanait.

Une créature, impossible pour l'heure à identifier, se trouvait à proximité du sabreur. Pas d'autres présences à l'horizon. Shitekka pressa le pas. Il décida d'atterrir en urgence. Une fois au milieu des arbres, il se rapprocha de son allié. À mesure qu'il réduisait la distance, Shitekka prit soin de masquer sa présence au mieux. Il réduisit son allure, puis son souffle. Finalement, ce fut avec des foulées de félin qu'il rejoignit la position du Mizukage. Un léger relent nauséabond agressa les narines du ninja. Il songea au charnier humain qu'il avait découvert en mission avant de tomber sur Hanae, puis, à pas feutrés, se rapprocha une ultime fois de la présence qui tenait en silence son partenaire de mission.

Si tôt la menace identifiée, Shitekka s'empressa de faire jaillir son rachis depuis le bas de son corps. L'appendice osseux s'échappa de son kaparamip pour serpenter jusqu'aux pieds de la femme, avant de s'enrouler autour d'elle. Elle poussa un cri de surprise, coupé aussitôt par la présence de ce carcan d'ivoire qui l'enserrait fermement. L'homme-hibou s'interposa entre Saji et cette femme. Son regard se tourna vers son acolyte, et fut rassuré de constater qu'il n'avait rien.

« Ce n'en est pas une, Saji-nispa. Je te le confirme sans risque. »
Pour ne pas gaspiller plus d'énergie ni de temps, Shitekka décida de ligoter la femme à l'aide d'un filin d'acier. Les mains liées, et la gorge libérée de l'emprise du Lierre, la femme essaya de négocier sa libération, en vain. Ses cheveux terreux ne portaient pas l'éclat sélénite des femmes de l'os. Sa peau, bien que rance et fripée, n'avait rien de la monstruosité qui correspondait à la Sorcière blanche de Wasure.

Une virée dans le terrier au fumet épouvantable leva le voile sur la nature de cette femme. L'odeur de mort s'intensifia lorsque Shitekka découvrit toute une série de cadavres, humains comme animaux. La maigre lueur des bougies disposés çà et là dans l'antre de l'horreur empêchait clairement de déterminer les sombres desseins de cette inconnue. Mais on devinait des outils en métal, et des marques sur les corps en état de décomposition variable.

« On dirait… l’œuvre d'une nécromancienne, en avait conclu Shitekka, certainement davantage renseigné depuis l'attaque de Kōjima Reijirō sur Kiri. Quoiqu'il en soit, je propose de la livrer aux autorités locales, avant de quitter l'île. »
Peu intéressé par la version des faits de la femme, Shitekka la releva et l'invita elle et Saji à se diriger vers le nord. L'exploration de Buntan achevée, le duo se dirigeait logiquement vers Uka. C'était en tout cas ce qu'espérait l'enfant de Saroruncasi, avant que la fatigue ne vienne l'assaillir davantage. Au milieu du chemin vers le port de Buntan, une migraine commença à le frapper. Puis de légers vertiges l'interrompirent dans sa marche, avant qu'il ne s'arrête complètement. Son corps manquait terriblement de chakra. Et cette perte lui imposait un lourd tribut, tant dans sa chair que sa conscience.
« Je… je… désolé… Saji. »
Le souffle lui manquait pour poursuivre. Plutôt que de s'acharner, il décida de basculer en langage des signes, certes plus technique pour son esprit, mais moins contraignant pour son corps.
« J'ai sous-estimé le contrecoup de mes techniques. Particulièrement en ce qui concerne nos échanges. Je m'en excuse. Je crois que j'ai besoin de repos pour ce soir. Pouvons-nous faire une halte avant de partir sur Uka ? »

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 17 Jan 2021 - 22:39
Alors que l’inconnue dont le chakra émanait depuis son arrivée sur l’île Buntain menaçait le Nobuatsu, l’intervention salvatrice de son comparse de la Brume lui permit de se tirer d’affaire et de la neutraliser en deux temps trois mouvements. Usant de son pouvoir héréditaire, il enserra l’individu hostile dans son rachis pour ensuite lui ligoter les mains dans du fil de fer. La présence du charnier humain et le fait qu’il s’agisse d’une femme pouvaient laisser penser au profil d’une Sorcière Blanche cependant, le Kaguya confirma sans hésitation qu’il s’agissait d’une fausse piste. Les disparitions reportées dans la région avaient été certes causées par elle mais ses raisons étaient certainement différentes, probablement en vue de conduire des expériences nécromantiques. Plutôt que de s’attarder davantage à interroger la criminelle, c’est sur la suggestion de Shitekka qu’ils la laissèrent ici afin que les autorités locales reprennent la suite de cette affaire qui ne les concernait pas vraiment.

Ne perdant pas de vue leur objectif, ils conclurent que l’île Buntan n’abritait aucune de ces fameuses Shiroi Majo et il était grand temps pour eux de lever l’ancre pour l’île suivante, à savoir l’île d’Uka. Une île désertée de la population en raison des fortes tempêtes qui sévissaient au large, il était fortement déconseillé de s’y rendre sans un navire solide et un équipage suffisamment expérimenté. Heureusement, le Nobuatsu avait pris des mesures pour qu’un bateau kirijine les attende au port de l’île de Buntan et qui les accompagnerait directement là-bas. Il était parfois pratique d’être chef de village et surtout qu’il n’était pas réellement intéressé de passer trop de temps à narrer les préparatifs pour trouver un équipage et leur expédition. Ceci étant, la fatigue sembla enfin avoir raison de son compagnon de route qui avait épuisé une grande partie de son chakra, alors qu’ils étaient en route vers le porte où le bateau en question les attendait. Étant donné qu’ils étaient encore en avance par rapport à la date de rendez-vous, il ne vit aucun mal à se réserver un moment de repos dans l’auberge qui se situait à proximité de leur position.

Bien sûr.

Le tandem localisa un petit village se situant près de la côte et qui semblait très peu animé, néanmoins ils trouvèrent une petite auberge du coin quasiment désertée, fréquentée par quelques réguliers. Ils entrèrent alors en tâchant de ne pas trop se faire remarquer, même s’ils pouvaient sentir quelques regards dans leur direction, le Nobuatsu doutait que des habitants d’une île aussi excentrée de l’Archipel ne le reconnaissent comme étant le chef de la Brume. Au comptoir, c’est un homme plutôt bourru qui les accueillit, leur proposant deux chambres à l’étage et un repas du soir avant d’aller se coucher. Ils prirent place loin des autres tablées et s’offrirent un ragoût composé de produits du terroir. Ils profitèrent de cet intermède dinatoire pour discuter de leur prochain plan d’attaque de l’île d’Uka, qui était certainement une des îles les plus dangereuses, à niveau équivalent avec l’île d’Ue en raison de ses intempéries de grande ampleur.

L’équipage saura nous conduire à l’endroit qui nous intéresse, à savoir un périmètre dans lequel on suspecte un individu dangereux de s’être réfugié. Une fois que nous aurons accosté il nous restera peu de temps avant que les tempêtes ne reprennent et nous piègent à l’intérieur, nous n’avons donc que peu de temps pour partir à la recherche de cette piste.

Après une conversation relativement fructueuse et leur gosier bien rempli, les deux coéquipiers se séparèrent pour monter dans leur chambre respective avant de reprendre la mission le lendemain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 7 Fév 2021 - 18:00
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

L'embarras envahissait Shitekka au gré de sa marche vers le nord de l'île. Accompagné de son supérieur, il ne cessait de ressasser son aventure aérienne, au cours de laquelle il s'épuisa inconsciemment. Le Kaguya trainait encore ses pas jusque vers le port, frappé d'une grande fatigue. Il avançait la tête abaissé. Shitekka regrettait d'avoir fait montre d'une telle performance auprès de celui qu'il estimait le plus dans ce pays. Lui qui désirait ardemment faire ses preuves sur le terrain via l'application de sa technique, se voyait en être la première victime.

Lorsque le duo de Kirijins débarqua sur le village côtier, puis au sein de l'auberge, le Kaguya continua de broyer du noir. Il se contenta de suivre le Mizukage, peu connu en ces lieux, afin de prendre place tout en faisant profil bas. Nobuatsu Saji exposa la suite des évènements autour d'un repas bien chaud : une embarcation les attendait dans ce village pour leur prochain destination. Une fois sur l'île de Buntan, les deux hommes disposeraient de très peu de temps pour agir. Le climat local imposait des rafales de vent régulières, condamnant les marins sur place. Cette possibilité n'était pas envisageable pour les Kirijins qui cherchaient à boucler un tour de l'Archipel aussi rapidement que possible, afin de localiser la moindre menace d'une Sorcière blanche.

Tout en silence, Shitekka acheva son ragoût de poisson en écoutant attentivement son vis-à-vis. Le sommeil s'invita à la fatigue du guerrier, qui ne tarda pas à aller se coucher. Entre torpeur et déception, il se leva pour se reposer en se contentant du minimum.

« Entendu. À demain matin donc, Saji. »
Au bout de quelques pas, le Kaguya se figea, hésitant. Il n'osait pas parler de cet échec qu'il ressentait et qui le travaillait depuis la fin de leur exploration de l'île. Il manqua de se tourner vers le Mizukage, mais préféra finalement poursuivre sa route vers sa couche. Sans surprise, le Kaguya s'écroula d'épuisement, et se réveilla en grande peine à l'aube. Son regard nébuleux fut dérangé par les premières lueurs de l'aurore, alors qu'il aurait apprécié savourer davantage son repos. Conscient de ses engagements, et des raisons de sa venue ici, il se leva à contrecœur, puis rejoignit Saji. Le cavalier de feu était déjà levé, et l'attendait sur l'embarcadère.

Ensemble, ils mirent le cap vers l'île tempétueuse d'Uka. Le navire débarqua non sans mal sur la côté occidentale de l'île, balayé par quelques violentes bourrasques. Par crainte de voir ces vents se renforcer, Shitekka accentua les recherches auprès de Saji. Il consulta à nouveau les rapports, interrogea les quelques personnes présentes sur place, et fit le point avec son acolyte pour mieux restreindre le périmètre de recherche. Grâce aux témoignages, ils parvinrent notamment à réduire leur champ d'action à une simple portion de l'île, là où le Jōnin prévoyait de balayer complètement le territoire insulaire. Ainsi, les deux hommes se préparèrent à la sortie du port, à l'écart des autres. Shitekka appuyait ses propos, carte à la main.

« Si on se base sur les rapports et les dires des gens de l'île, l'individu suspect se trouverait plutôt sur la partie ouest de l'île. Vu les vents qui soufflent, si notre cible se terre quelque part, c'est plutôt à l'abri dans les nombreuses cavités creusées dans la côte ouest. C'est une piste qu'ont avancé les pêcheurs avec qui j'ai pu discuter. Sinon, il reste la forêt, mais on aura plus vite fait de fouiller d'abord la côte, avant d'inspecter la forêt. Je vais partir explorer à partir du nord, ça sera plus simple. Je te laisse la partie sud. On reste en contact. »
L'échec vécu hier lui noua la gorge. Il rabaissa la tête, avant de la relever, déterminé.
« Tu peux compter sur moi, Saji. Je serai vigilent sur mon chakra, cette fois-ci. Et les fois prochaines également. »
Le gardien de Saroruncasi vérifia qu'il n'était pas observé, puis, sous l'impulsion de son don divin, prit son envol. Cette fois-ci il ne reproduirait pas l'erreur de consommer du chakra à tout va. Pour l'heure, il se contenta de survoler la côté ouest de l'île, avant d’atterrir de l'autre côté. De là, il se contenterait de quelques rares messages et de sa sensorialité pour pister une éventuelle Sorcière blanche. L'équilibre entre économie et gestion de son chakra serait la clé de leur réussite en ces lieux où le temps leur faisait cruellement défaut.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Mer 17 Fév 2021 - 23:12
Le ciel était clairsemé alors qu’ils levaient l’ancre dans le port de l’île Buntan, après avoir passé une nuit relativement peu reposante du fait de la rusticité des chambres, mais suffisamment pour récupérer l’énergie nécessaire pour poursuivre la mission. L’équipage avec lequel ils naviguaient connaissaient bien la région, aussi n’eurent-ils aucun mal à contourner les dangereuses intempéries localisés aux abords de l’île d’Uka. Il s’agissait de la deuxième étape de leur mission de reconnaissance consistant à repérer les Sorcières Blanches qui se seraient engouffrées dans les terres de l’Eau après la libération des prisonniers de Wasure. Un pressentiment habitait le Kaguya qui avait déjà fait la rencontre d’une de ces monstruosités lors d’une patrouille, il leur fallait s’assurer que celles-ci ne mettent pas la vie d’autres innocents civils en danger.

Gardant à l’esprit leur objectif, et le temps limité qui leur était imparti pour l’exploration de cette île, à peine posèrent-ils pied sur la terre ferme qu’ils interrogèrent les quelques habitants de l’île qui leur indiquèrent la région occidentale où les vents se faisaient plus légers grâce à la taille du relief. Pour autant, il était peu probable que des Sorcières Blanches vivent dans une zone aussi facile d’accès, au regard du comportement constaté jusqu’ici, elles sont plutôt portées vers des lieux en retrait, à l’écart de la civilisation, afin d’avoir un meilleur terrain de chasse et pour ne pas être repérée lors du passage à l’acte.

Tandis que le Kaguya partait en direction du Nord, s’enfonçant dans la forêt tandis que le Nobuatsu prit la direction opposée, vers le Sud. Il commença alors par zigzaguer au milieu des escarpements bordant la mer, de là il pouvait apercevoir d’immenses falaises rocheuses, au pied desquelles on pouvait entendre la mélodieuse déferlante des vagues. Etant donné la taille du périmètre qu’il lui fallait explorer et avant que la région ne soit de nouveau en proie à des intempéries, il composa une série de mudrâs avant de frapper le sol de son pouce ensanglanté, faisant apparaître dans un nuage de fumée un destrier noir qui l’emmena jusqu’à la plus lointaine falaise qui lui offrit une vue saisissante sur les rochers en contrebas.

Depuis son point d’observation, il remarqua une cavité creusée naturellement dans le flanc d’un des escarpements, une grotte à taille humaine qui s’élevait à plusieurs mètres au-dessus des vagues et qui serait a priori très difficile d’accès. Pour une personne lambda du moins, rien n’était moins sûr pour un ninja. Avant de s’aventurer dans ce mystérieux repaire, le Nobuatsu formula un message morse à destination de son confrère, lui indiquant qu’il avait trouvé une potentielle piste concernant les Sorcières.

J’ai trouvé une grotte au niveau d’une des falaises. Je vais aller vérifier.

Après quoi il libéra son fidèle canasson de ses obligations et concentra son chakra à ses pieds afin de tenir en équilibre à la verticale tandis qu’il dévalait prudemment la paroi rocailleuse particulièrement rugueuse et instable. A certains moments, il manqua de peu de glisser mais retrouva immédiatement le contrôle en plantant son épée dans la pierre. Quelques minutes lui suffirent pour atteindre le rebord de la grotte qui semblait bien plus profonde qu’il ne le pensait. Il pouvait sentir une odeur nauséabonde s’en dégager, une odeur de mort qui ne laissait aucun doute sur la présence de cadavres à l’intérieur. Faisant glisser une partie de son épée de son fourreau, il avança avec diligence jusqu’au bout de la grotte, alors que la puanteur devenait de plus en plus intense, il put entendre des bruits de mastication. Quelque chose ou quelqu’un se nourrissait des carcasses au sol. Bien qu’il ne pouvait pas bien voir les traits de cette silhouette qui se dessinait dans l’ombre, il put deviner à partir d’un indice sonore qu’il s’agissait bien d’une Shiroi Majo, à son cri strident surnaturel. Avant de reporter la trouvaille à son coéquipier, le Nobuatsu recula lentement avant de faire demi-tour, prenant soin de ne pas se faire trahir par son environnement. De retour à l’extérieur, il tourna légèrement le dos afin de s’assurer que la chose ne l’ait pas suivi, après quoi il prévint son coéquipier qu’ils pouvaient embarquer pour leur prochaine destination, à moins que celui-ci ait lui aussi trouvé quelque chose.


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Jeu 25 Fév 2021 - 9:24
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Séparés à nouveau, le duo de Kirijins entama l'exploration de l'île d'Uka. L'homme-oiseau balayait les alentours de la côté nord-ouest, profitant de l'environnement diurne pour reposer sa vision de rapace. Par souci d'économie, il s'appliqua à utiliser avec précaution son chakra. Il fallait se contenter de voler, et sonder les alentours au moyen de son troisième œil. Les rares messages échangés avec Saji servaient à prévenir en cas de découvertes importantes, sinon à rassurer que tout était calme au bout d'un certain temps. À l'issue de la courte nuit de repos, Shitekka accusait encore le coup de la veille. Raison de plus pour lui, sous couvert de la fatigue, d'être plus attentif à son corps et son esprit.

Maître des cieux sur Uka, Kaguya Shitekka remonta lentement du sud vers le nord. À travers la végétation, dégagé au gré des importantes bourrasques, il débusqua quelques animaux sauvages. Avec son chakra, il ressentait la présence de quelques autres bêtes, mais pas de quoi l'alarmer. Afin de s'assurer d'avoir bien exploré l'endroit, il décida même de s'aventurer en mer, à quelques dizaines de mètres du rivage. Quelques petits récifs risquaient probablement d'abriter une personne échouée. Cette éventualité fut finalement écartée.

Tout portait à croire que l'île d'Uka était exempte de Shiroi Majou. Tout comme sa sœur de Buntan. Mais ce fut sans compter sur le message éthéré émis par le Mizukage septième du nom. Ce dernier avait trouvé une cavité susceptible d'abriter une de leurs cibles. L'endroit correspondait aux descriptions réalisées par les pêcheurs rencontrés plus tôt. Shitekka décida de se poser à ce moment-là, attentif à la moindre nouvelle de la part de son acolyte. Il désirait se tenir aux aguets en cas de pépin. Mais également car son exploration infructueuse laissait à penser que l'escapade de Saji scellerait probablement l'exploration d'Uka. S'en suivirent de longues minutes de silence radio. Un vide qui tracassa forcément l'enfant de l'os, ouvert à tous les scénarios les plus lugubres possibles. Il hésita même à se rapprocher de son allié, avant de se rappeler de leur plan initial. Lorsque la nouvelle tomba, Shitekka manqua un battement de cœur. Ça y est, se disait-il. L'Ombre de l'Eau avait à son tour fait une rencontre du troisième type. Si le Cavalier du Feu avait accordé sa confiance envers les rapports de Wutu-Fuku et Shitekka, cette expérience sur le terrain acheverait sans nul doute de convaincre l'homme fort de l'Archipel de l'existence de ce secret honteux du clan Kaguya.

« Rien trouvé de mon côté. Je repars vers le p- »
Alors que Shitekka décida de rejoindre Saji vers le port d'où ils débarquèrent, son troisième œil s'affola. Sa technique de détection ne lui servait jusque lors qu'à intercepter les signaux de son sensei en second. Mais le destin décida d'envoyer un message fort auprès du gardien de Saroruncasi. Le signal était tenu, fugace. Mais sa signature ne laissait aucun doute. Cette aura néfaste, moribonde. Ce chakra inhumain… Oui, Shitekka avait également débusqué la présence d'une Sorcière blanche sur le territoire d'Uka. Étonné de ne pas avoir détecté plus tôt cette triste présence, il décida de faire un détour pour l'intercepter. Son chakra s'effaça à plusieurs reprises, afin de communiquer son changement de plan auprès du Sabreur en chef.

Le signal provenait de la forêt. Il s'agissait plus particulièrement d'une zone sévèrement touchée par une tempête. On le devinait aux nombreux arbres endommagés. Certains étaient penchés, d'autres démembrés de leurs branches. D'autres encore gisaient au sol, dans une cohorte d'éclats de bois en tout genre. Dans ce chaos sylvestre, Shitekka évolua difficilement. Il progressa par petits bonds de tronc en tronc, de branche en branche. Bien sûr, il restait attentif au signal qui le guidait dans cette aventure périlleuse. Après un quart d'heure de marche, le signal commença à s'intensifier. Curieusement, cette intensité n'avait rien de semblable à celle de Hanae, ou de la Sorcière rencontrée sur Wasure. Était-ce un leurre ? Ou tout simplement la preuve d'une Sorcière blanche plus faible ? Le Jōnin préféra s'abstenir de répondre à cette question pour ne pas la sous-estimer. Là, la futaie déchirée devenait plus difficile encore d'accès. Il fallait se baisser, ramper, se relever sans cesse. Shitekka déchira même une partie de son kaparamip, à la faveur d'une branche affutée en se brisant.

Il arriva finalement devant un imposant tronc qui avait emporté dans sa chute d'autres arbres. Ses iris fauves se posèrent subitement sur sa gauche. Un gémissement l'alarma, et il tenta aussitôt de se dissimuler entre deux débris.

Une Sorcière blanche se trouvait là. Shitekka distinguait uniquement le haut de son corps, ainsi qu'un bras. Le reste était comprimé sous le tronc d'arbre. La pauvre femme monstrueuse agitait son unique bras valide, cherchant un soutien quelconque. Ses doigts crochus griffonnaient le sol, tantôt frénétiquement, tantôt mollement. Ses gémissements, obscurcis par une voix difforme, trahissaient également un épuisement global. Le Jōnin, en se basant sur ces observations, décida de s'approcher lentement. La Sorcière blanche, à ce stade, ne représentait plus une menace. Pas pour les ninjas de Kiri, en tout cas. Mais le risque qu'un civil ou un animal fasse une mauvaise rencontre n'était pas à écarter. Pour ces raisons, il préféra s'en remettre à son acolyte avant d'agir.

« J'ai trouvé une autre Sorcière blanche. Écrasée sous un gros tronc d'arbre. Elle est affaiblie, et ne peut pas se dégager. Demande autorisation exceptionnelle de la neutraliser avant de revenir au port. »
Un autre verbe semblait plus adéquat pour définir le sort que réservait Shitekka à cette rescapée de Wasure. Mais il se refusait d'accepter ce triste sort. Malgré la dangerosité de ces êtres contre nature maintenues en vie contre leur gré. Et malgré ses responsabilités de ninja. Là encore, il préférait s'en remettre à l'autorité de Saji. Un moyen pour lui de se déresponsabiliser de son rôle de bourreau.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 28 Fév 2021 - 23:32
A peine sorti d’une rencontre singulière avec l’un de ces Shiro Majo, il prit le chemin du retour en se fiant non pas à sa marche chakratique mais à ses prouesses physiques, prenant son élan afin d’attraper une des saillies qui lui permettrait de s’appuyer. De fil en aiguille, il parvint à escalader la falaise rocheuse en manquant à certains moment de perdre son équilibre, il lui fallait alors faire montre d’une certaine réactivité afin de ne pas se faire surprendre et prendre appui sur un rocher instable. Plus il progressait, et plus nombreux furent les cailloux et morceaux de la falaise qui glissaient derrière lui, jusqu’à tomber dans les récifs qui l’attendaient en contrebas, à plusieurs dizaines de mètres, comme pour le rappeler que le moindre faux pas pouvait lui coûter la vie — bien qu’il avait bien des cordes à son arc pour échapper à une chute mortelle.

Il s’agissait plus d’un défi personnel qu’il se lançait, ce qui ne faisait que relancer son adrénaline et lui pousser à se dispenser complètement du chakra. Le travail physique avait une place particulièrement importante dans la routine du ninja, en ce qu’elle faisait partie des deux énergies composant le chakra. Dans un dernier élan tiraillant encore plus ses muscles deltoïdes, il parvint jusqu’à la cîme de l’escarpement, les muscles tournant à plein régime du fait de l’effort exigé, il ne put contenir l’halètement de sa respiration alors qu’il se retournait pour observer la distance qu’il venait de franchir pour remonter tout en haut.

Après avoir passé ce test d’athlétisme, il reçut un signal chakratique de son comparse qu’il avait oublié l’espace de quelques instants alors qu’il s’était confiné dans son espace mental, et qui lui conformait l’identification d’une de leurs cibles. Une deuxième Sorcière Blanche aurait été aperçue sur l’île d’Uka, confirmant les craintes de Shitekka sur le fait que ces créatures étaient plusieurs à avoir effectivement trouvé refuge sur les îles de Mizu. Une question que se posait le Nobuatsu était: pourquoi? Celles-ci n’étaient-elles pas toutes venus depuis Wasure? La réponse était sûrement d’une banale simplicité: il était de l’instinct de n’importe quel animal de revenir sur les terres où elle était née.

Mais était-ce la seule explication? Quoi qu’il en soit, Saji confirma l’ordre 66 auprès de Shitekka chez qui il avait remarqué une pointe d’hésitation à l’idée de voir en ces femmes des monstres ou des abominations. Elles étaient autrefois des mères, des soeurs, des filles faisant partie du Kaguya, et il ne s’agissait pas tant de libérer Mizu de cette menace que d’offrir la paix à ces âmes perdues et mentalement réduites à l’état de bêtes féroces.

Tu as mon autorisation. Je te retrouve au point d’extraction, ne tarde pas.

Plutôt que de rejoindre son coéquipier dans le périmètre septentrional qui était à l’opposé de sa position, il observa la position du soleil dans le ciel et déterminait le temps qu’il leur restait avant que l’équipe de marins ne quitte le port sans eux. Il rejoignit alors le point de rendez-vous à pied, en comptant sur le Kaguya pour ne pas s’éterniser là-bas, auquel cas il partirait à sa recherche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 6 Mar 2021 - 0:09
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Que le temps était long. Chaque seconde sous le silence de Saji faisait trembler Shitekka avec anxiété. Le balafré fixa longuement son apparentée, aux prises avec un épais tronc d'arbre. Il savait qu'il ne restait qu'une seule solution. Il savait que cette femme était condamnée. Il savait qu'il ne pouvait pas la laisser ainsi. Il devait la tuer. Il n'avait pas le choix. Trop d'innocents payeraient le prix de cette liberté sauvage. Un mort pour plusieurs vies… l'enfant de Saroruncasi se refusait d'accepter une pareille équation. Mais le Jōnin de la Brume, lui, savait. L'autorisation de son supérieur, en la personne du chef militaire d'une puissance ninja, le libéra de ses entraves morales.

Trainant ses pas, il avança péniblement jusqu'à la Sorcière blanche. Le visage émacié de la femme se tordit pour faire face à son bourreau, accompagné d'un râle bestial. Par "chance", l'homme disposait de la technique adéquate pour en finir proprement avec le supplice permanent de cette femme qui autrefois put connaître le don de la vie. Shitekka désigna de l'index la tête de sa cible, la main tremblotante. Tout ceci pourrait se finir en un instant. Il suffisait d'une étincelle de chakra, et alors la malédiction du Byōkotsumyaku cesserait de gangréner cette femme. Un instant, pour mettre fin à une éternité de souffrance.

Malgré tout, il continua d'hésiter. Malgré l'ordre de Saji, Shitekka continuait de douter de son choix. Il se rappela à contrecœur de son combat contre Celle de Wasure. De la mort infâme qu'elle connut, emportée par les flammes. Bientôt, le silence des alentours bourdonna dans ses oreilles. Le ninja de la Brume entendait jusqu'à son battement de cœur tambouriner dans sa poitrine, jusque dans ses tempes. Il fallait le faire.

« … Pardon. »
Fut le seul mot qu'il prononça avant la mise à feu. Il y eut un bruit sec, celui d'un projectile qui brisa le crâne de la femme. Os contre os. Un choc, et une fin digne d'une Kaguya. La dite cible eut un dernier râle, plus prononcé, avant de s'écrouler totalement au sol. Shitekka observait encore tremblant son sang maudit se rependre sur l'humus.

Il l'avait fait.

Lorsque Shitekka retrouva Saji au port, son visage morne en disait long. Il ne préféra pas revenir sur ce qu'il s'était passé, et s'empressa d'embarquer pour leur dernière destination. Kaiba, place forte de la piraterie Mizujin, serait la fin de leur éprouvante chasse aux sorcières. Là-bas, les rapports faisaient état d'inquiétantes disparitions d'équipages. Les rares survivants décrivaient horrifiés leur calvaire, sans toutefois parvenir à clarifier la nature de l'entité qui causa leur perte. Le tandem de Kiri se chargerait à nouveau de lever le voile. Sur le chemin qui séparait les deux îles, Shitekka continua de broyer du noir. Il se revisualisait encore la scène, pour la énième fois. Il voyait du dessus un Kaguya Shitekka effaré, le souffle court, haletant, avec le doigt assassin qui se reconstituait après l'exécution. Le même qui l'enterra sommairement dans ce dédale d'arbres et de débris, dans une indifférence générale totale. Loin des siens, de ses amis, de sa famille, de ses proches. Une vie d'exil, une mort dans l'oubli. Impossible pour le shinobi de sentir quel moment de cette rencontre fut le plus éprouvant.

Cette neurasthénie ne fit guère long feu. Le navire fila à travers le détroit qui séparait Kaiba d'Uka. Les premières terres se formaient au loin sur la ligne d'horizon. Et déjà… un chakra terrifiant embruma les sensations du chasseur de Saroruncasi. Une énergie sombre, distincte parmi des centaines, qui glaça le sang du Jōnin. Il avait abandonné la fermeté de son visage pour de l'inquiétude, alors qu'il se dirigea vers le Sabreur.

« Toi aussi… tu ressens toute cette… énergie ? La conclusion, bien qu'évidente, était pénible à admettre pour Shitekka. Cette fois, aucun doute n'est possible. C'est la première fois qu'on le ressent d'aussi loin… une Sorcière blanche est bien présente sur Kaiba. Et elle… elle est terriblement dangereuse. »
Plus menaçante que toutes les précédentes. Peut-être même que Celle sur Wasure, songea le balafré. Suite à cette découverte sinistre, Shitekka tenta au mieux de dissimuler son inquiétude au reste de l'équipage, jusqu'à ce qu'ils se séparent sur le port de Kaiba. En matière de séparation justement, l'enfant de Saroruncasi avait une suggestion à soumettre à son second sensei. Alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le port pour arpenter les criques, il décida de briser le silence.
« J'crois qu'il serait plus judicieux de ne pas se séparer. Juste cette fois. Le risque est trop grand. »
Étrangement, la situation n'avait plus rien à voir avec les autres îles. Précédemment, les deux hommes se séparaient à la recherche d'une trace de chakra anormale, puis s'en rapprochaient jusqu'à confirmer la nature de cette énergie. Ici, l'aura monstrueuse s'avérait si intense qu'elle semblait dévorer l'île toute entière. Recourir à une technique de détection de chakra revenait à localiser la Sorcière blanche en tout point de l'île, à moins d'être à proximité. Cette fois-ci, Shitekka préféra prendre plus de précautions. Il abandonna le repérage aérien, et fit usage à la place d'une dissimulation de chakra. La prudence était de mise. Débarqués au sud, en se basant sur les rapports, les deux hommes devraient cette fois-ci remonter vers le nord en longeant la côte ouest. Le tout en se faisant petits parmi les ports infestés de pirates. La Sorcière blanche constituait déjà suffisamment un sérieux problème pour ne pas s'en attirer d'autres. Une fois briéfés, Shitekka emboita le pas, et mit le cap vers le nord, avec la ferme intention d'affronter ses vieux démons, tant fictifs que réels.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 7 Mar 2021 - 23:13
Le temps passait et toujours pas de réponse de son camarade de la Brume dont le dernier contact remontait à quelques minutes, où il lui demanda l’autorisation d’éliminer la Sorcière Blanche qu’il avait trouvé coincée sous un arbre. Un silence qui ne manqua pas de l’inquiéter de lui faire se poser des questions, tenté de sortir de sa léthargie pour partir à la trace de son coéquipier ou de briser le silence pour savoir ce qu’il s’était passé. Il se doutait que tuer un de ses congénères ne pouvait guère être facile pour le Kaguya, surtout sachant qu’il était une de ces rares personnes qui accordaient une importance supérieure à la vie humaine, là où d’autres n’auraient aucune hésitation à tuer. Juste avant qu’il ne fasse le premier mouvement en direction de la dernière position de son coéquipier, celui-ci finit par se manifester à la lisière d’une forêt. Un sentiment d’abattement se dégageait de son visage, il lui suffit alors de lire ses pupilles sans émotion pour comprendre que quelque chose s’était déchiré en lui, au point qu’une partie de son âme l’avait quitté. L’expérience d’ôter la vie à un être vivant faisait partie des récurrences de la vie shinobi, et souvent, il aurait à faire un choix entre son nindô et la réussite de la mission.

Sans avoir à échanger le moindre mot, le duo de Sans-Visages reprit leur voyage en mer, cette fois en direction de l’île de Kaïba, la dernière étape qui les attendait. Malgré la dangerosité assez connue de cette région où la culture pirate s’était durablement enracinée, il s’attendait peut-être à une rencontre peu fortuite face à des pirates mais pour une fois, la chance sembla leur sourire. Alors que les yeux derrière la visière d’acier du sabreur masqué se perdirent dans les toits des habitants vivant derrière les échancrures littorales de l’île des pirates, son sang se glaça à la réception d’une onde de chakra d’une puissance extraordinaire. C’est presque au même moment que les deux compères se retournèrent dans la direction des criques s’éloignant de la place portuaire, où ils soupçonnaient la présence de quelqu’un… ou de quelque chose duquel émanait un pouvoir sans nom. Il acquiesça avec la conclusion du sang-mêlé sur la possible existence d’une Sorcière Blanche en ces terres… puisqu’il avait rarement ressenti un chakra d’une telle puissance. Cela n’avait rien à voir avec la créature qu’il avait identifié dans la caverne de l’île d’Uka, celle-ci pouvait-elle avoir subi une étape supérieure de la mutation du Mal Blanc, au-delà de ce qu’ils ont pu observer jusqu’ici?

Je suis d’accord. Il serait plus prudent de rester groupés cette fois. L’éventualité d’un combat n’est pas à écarter, restons vigilants.

Sur un commun accord, le tandem reprit la route afin d’explorer les terres vers le nord, en longeant le littoral ouest qui leur permettra de passer par les ports où pourrait se trouver leur cible. La pression chakratique devint de plus en plus oppressante, au point qu’elle brouillait progressivement le reste des récepteurs sensoriels du Nobuatsu qui essayait de se concentrer sur la signature de chakra propre aux Shiro Majo. Ils se tournèrent instinctivement vers un lieu qu’ils n’auraient pourtant jamais suspecté comme pouvant être habité par une de ces abominations, ayant perdu toute forme d’humanité. Leur radar chakratique indiquait clairement que la présence était quelque part dans le port, soit parmi la foule, soit à l’intérieur d’une de ces habitations. Une découverte qui coïncidait d’ailleurs avec les rapports de disparition d’équipage, qui étaient systématiquement localisés autour de cette région, signifiant qu’il pouvait s’agir d’une antre dans laquelle la créature se cachait puis quand la nuit tombée agissait dans l’ombre pour s’abattre sur ses proies. Était-ce vraiment possible pour une Sorcière Blanche de conserver une part d’intelligence malgré la dégénérescence mentale dont elle est victime?

Cela est improbable, mais nous devrions vérifier pour être sûrs.

Leur septième sens continuait de frémir, et la signature de chakra était de plus en plus proche. Leurs pas les amenèrent devant un bâtiment… une boucherie. Poussant la porte de l’établissement tout en gardant une main sur le pommeau de son katana dans le dos, il entra lentement à l’intérieur, ce qui déclencha une cloche signalant l’entrée d’un nouveau visiteur. Trahi par le tintement de la clochette, ils constatèrent avec surprise qu’un homme portant un tablier qui les accueillait au comptoir avec un sourire chaleureux et un large assortiment de pièces de viande. Quelque peu embêté, le Sabreur relâcha les doigts du manche de son épée en acquiesçant en guise de salutation au propriétaire. En s’approchant tous les deux de l’étal de viandes, le Nobuatsu remarqua des lignes dans le sol qui pouvaient être assimilés à une trappe, à peine visible sous un tonneau et un tas de sacs dont les traces laissées derrière prouvaient qu’ils avaient été récemment déplacés. Grâce au morse de chakra, le Sabreur communiqua ses observations au Kaguya, lui suggérant indirectement d’aller vérifier si leurs suspicions étaient bien fondées.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 0:15
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

L'éprouvante exploration des deux Kirijins les conduisirent à leur destination finale : le fief des pirates, Kaiba. Eux qui s'accoutumèrent à des péripéties dans la nature du collier de perles ceignant Mizu se retrouvèrent dans un environnement pour le moins particulier. En effet, malgré l'imposante chape de plomb éthérée qui pesait sur le troisième œil du Sabreur et du Kaguya, leurs pas les conduisirent en ville. En bon anxieux, Shitekka songea aux risques qu'il encourait en faisant la rencontre d'une Sorcière blanche dans un endroit avec une telle densité humaine. Le souvenir du massacre commis par Hanae le hanta, jusqu'à ce qu'ils débarquent dans une boucherie.

Là, le responsable des lieux les accueillit, alors qu'il s'occupait d'affuter son hachoir. Après quelques minutes sur place, l'Ombre de l'Eau parvint à déduire l'emplacement d'une trappe conduisant à un sous-sol. Grâce à la communication invisible de leurs signatures de chakra, les deux hommes s'accordèrent pour échanger ces informations cruciales. L'emplacement de la trappe était à la droite extrême de l'étalage de viandes. Le boucher se tenait face à l'étalage, observant les deux étranges clients qui lui faisaient face. Un épéiste en combinaison moulante intégrale et un aborigène en tenue traditionnelle. Shitekka s'était contenté en rentrant d'un signe de la tête pour saluer le boucher.

En y réfléchissant un instant, le Kaguya décida de se lancer. La concentration en chakra malsain se faisait plus dense en particulier dans cette ville, et un commerce de viandes et de carcasses en tout genre apparaissait comme l'endroit idéal pour qu'une Sorcière blanche se cache. Toujours par signaux, le balafré invita son acolyte à faire diversion auprès du marchand, l'invitant par exemple à des renseignements sur ses produits, ou à un renseignement qui le conduirait à sortir pour montrer son chemin.

Shitekka profita de ce moment pour se faufiler à pas feutrés vers la trappe. Une fois l'attention du boucher captée, il se glissa derrière les sacs et le tonneau, et en profita pour se dissimuler. Accroupi, il devinait plus facilement les contours de la trappe duquel un courant d'air frais se dégageait. Une odeur inconnue s'en échappait. Sa curiosité paranoïaque lui fit miroiter quelques scènes dérangeantes. Balayant de la tête ces sombres idées, il décida finalement de plonger dans l'inconnu en ouvrant la trappe qui au final n'était pas si cachée que ça. Il observa une dernière fois les jambons suspendus au mur avant de plonger dans un petit escalier sombre et humide. Par précaution, il posta un clone à son emplacement. Si jamais son absence venait à être remarquée, son sosie s'occuperait de prétexter une excuse quelconque pour tromper la vigilance du boucher.

« Qu'est-ce que… »
Guidé par un bruit qui résonnait dans la cavité souterraine, Shitekka évolua lentement à travers le sous-sol. Après le son, ce fut une lueur qui attira son attention, alors que tout autour de lui, les contours de quelques carcasses se dessinaient dans la pénombre. Un froid glacial régnait en ces lieux. L'ensemble du lieu était entouré de blocs de glace, une denrée précieuse pour quiconque désirait conserver de la viande fraîche. Le Kaguya manqua de grelotter, et la vue de la buée qu'il expirait lui rappela l'époque où il chassait dans les forêts hivernales de Saroruncasi. Par réflexe, de peur d'être trop facilement repérable, il gratta un morceau de glace et le porta à sa bouche pour masquer sa buée.

En poursuivant son exploration de cette chambre à froide, le bruit s'intensifia. Il y devinait le bruit de lacérations dans la chair. Celui des os qui s'arrachaient de la carcasse, avant de retomber lourdement au sol dans un écho sinistre. Les lacérations se poursuivaient. Malgré la luminosité grandissante, impossible pour le Jōnin de distinguer encore clairement la silhouette qui s'occupait d'une carcasse suspendue au centre de la pièce au fond du sous-sol. Toutes les interprétations furent permises, jusqu'à ce que l'éclat métallique d'une lame fasse douter le chasseur de sorcières.

« Un… couteau ? On aurait fait fausse route ? »
Tandis que le doute s'instillait dans l'esprit du Kaguya de sang-mêlé, le visage de la silhouette se tourna sur le côté, révélant le profil d'une jeune femme. Cette dernière semblait décortiquer un animal mort à l'aide d'un couteau. Sa chevelure était claire, tout comme son regard, qui perçait à travers l'obscurité. En s'approchant davantage, Shitekka fixa ses mains ensanglantées, alors que la jeune femme poursuivait son œuvre. Un large frisson parcourut son échine. De froid ou d'horreur, pas même le Jōnin ne saurait le dire. L'examen du chakra de la bouchère de l'ombre fut sans succès, tant l'énergie qui pullulait dans toute la ville empestait jusque dans les souterrains. Exaspéré, le guerrier fut néanmoins contraint de faire face à une surprise inattendue.
« Qui va là ? Oji-san, c'est vous ? »
Le membre du Kyōi se figea sur place. Impossible pour lui de faire demi-tour promptement sans attirer l'attention de l'inconnue. Inutile également de poursuivre cet immobilisme futile. Tant pis. Shitekka avança doucement pour ne pas effrayer la femme au long couteau d'acier, et engagea son plan de secours. L'air un peu perdu, il exposa son visage à la lumière faiblarde des lieux avant de marmonner quelques mots d'urumi. La femme arqua un sourcil. Le Kaguya en profita pour la dévisager : elle n'avait rien d'une Sorcière blanche.
« Oh, hum ku=yayapapu… je… m'être, perdu, bredouillait l'enfant de Saroruncasi avec l'accent de son île.
Oh ! C'est étrange, j'avais juré avoir bien fermé la trappe pourtant… laissez-moi vous raccompagner au-dessus, monsieur. »
La femme abandonnant son imposant couteau sur une table parmi d'autres outils, s'essuya sommairement les mains avec son tablier, et invita d'un air sévère l'aborigène à le suivre. Quelques signaux de chakra prévinrent Saji de la situation, ainsi que le clone de Shitekka. Ce dernier disparut aussitôt, tandis que l'original, ainsi que l'anonyme retrouvèrent la lumière du jour.
« Je, ku=yayapapu… je… m'être, perdu, répétait-il, légèrement sous pression. Pardon, nispa.
Je l'ai trouvé dans la cave, oji-san. Il semblait perdu.
Que faisait-il là-bas ? s’enquerra, agacé, le boucher, J'ai juré t'avoir vu refermer la trappe en plus ! Monsieur, qu'est-ce qui vous a pris d'aller jusque là ? Vous n'êtes pas un voleur j'espère ?!
Je… »
Alors qu'il peinait à improviser une excuse valable, Shitekka fut sauvé par une intervention inattendue. Tout le monde se tourna vers l'entrée, alors que la cloche tinta à deux reprises. Trois marins, des pirates visiblement, s'agglutinèrent devant la boucherie, affolés. Leurs regards convergèrent vers l'homme à la visière : Nobuatsu Saji. Le moins essoufflé des trois prit la parole.
« Vous ! On vous cherchait ! Z'êtes un ninja de Kiri non, avec vot' sabre ? On a besoin d'vous, parbleu… Je crois qu'on a fait une terrib' découverte. V'nez nous aider siouplait ! »
Profitant de cette intervention surprise, les deux ninjas en profitèrent pour couper court aux explications auprès du boucher et de son assistante pour rejoindre les trois corsaires à l'extérieur. L'urgence de la situation leur donnait raison, à priori.
« Joryū qu'est à ma droite, alors qu'on était vers le nord de l'île… il… il a vu un bateau abandonné. Un bateau d'esclavagiste, qu'avait disparu depuis quasiment une s'maine… Quand on s'est rapproché, alors Joryū il a vu du sang partout et des cadavres bizarres… une vraie boucherie… »
Saji et Shitekka échangèrent un regard interloqué, avant que le pirate n'insiste davantage.
« D'habitude on s'rait grimpé avec les gars pour pil- pour hum, euh vérifier que tout allait bien, mais on a trop peur de ce qu'on a vu… vous pouvez pas faire quelque chose, monsieur le ninja ? »

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 11 Avr 2021 - 22:41
La pression chakratique qui se dégageait de cette ville laissait de moins en moins de doute sur la présence de l’une des abominations que lui et son camarade de la Brume traquaient depuis toute la sainte journée. Le gérant du magasin ne montrait aucun signe qui pourrait trahir sa duplicité, et pourtant, le Nobuatsu ne put s’empêcher de rester sur ses gardes alors qu’il tâchait de communiquer avec son complice sur leur prochaine manoeuvre. Tandis qu’il divertirait l’attention du boucher, le Kaguya en profiterait pour infiltrer la dite trappe et découvrir ce qui s’y cachait. Peut-être faisaient-il fausse piste, mais comme le disait l’homme au masque, il leur fallait vérifier avant d’explorer d’autres possibilités. N’étant pas particulièrement amateur de pièces de viande, si ce n’est dans la découpe de la chair humaine, l’épéiste de la Brume lui demanda quelques renseignements anodins sur la zone dont étaient prélevés tell ou tel morceau, en faisant le nécessaire pour capter l’attention de son interlocuteur. Il gagna suffisamment de temps pour que le regard du civil soit détourné de la position de la trappe dans laquelle Shitekka se glissa comme une anguille.

Au milieu de la conversation, la trappe se rouvrit de manière moins discrète, puisque cette fois le balafré n’était pas seul mais accompagné d’une jeune roturière qui travaillait apparemment dans le sous-sol et l’a surpris en train de fouiner dans leur pièce froide. Elle paraissait d’ailleurs plutôt calme étant donné qu’on pouvait facilement interpréter la présence du jeune homme à l’apparence sauvage pour un voleur des bas quartiers, contrairement au boucher qui lui ne s’était douté de rien à cause de la présence du clone de l’ombre qui avait donné l’illusion qu’il n’avait pas bougé… Il suffit d’un échange de regard avec son complice pour comprendre que cette femme n’était guère celle qu’ils recherchaient, elle n’avait d’ailleurs pas l’apparence blafarde et émaciée, pour ne pas dire monstrueuse des Shiro Majo. Quelque peu gêné d’avoir été surpris à ce double jeu avec le propriétaire des lieux, celui-ci n’eut pas le temps de leurs retourner les bretelles que la porte s’ouvrit avec fracas derrière eux, laissant apparaître un groupe de matelots à bout de souffle.

Ils auraient aperçu un navire qui s’est échoué sur la côte septentrionale de l’île Kaiba: un bateau d’esclavagiste qui serait ré-apparu après avoir été porté disparu pendant à peu près une semaine, et d’après leur description de la scène, une véritable mise à mort aurait eu lieu à bord de la caravelle. La description du carnage suffisait à comprendre qu’il ne pouvait s’agir d’une bête quelconque, ou d’un meurtrier ordinaire, c’est donc sans plus tarder que le tandem kirijin se rendit sur place en échangeant quelques mots. A commencer par leur objectif qui se résumait certes à localiser leurs cibles plutôt que de les neutraliser eux-mêmes, mais étant donné la dangerosité de la chose, il était probable qu’ils aient besoin de s’en occuper personnellement.

C’est ici.

Ils s’arrêtèrent devant une carcasse de bateau qui s’était échoué sur la plage, penchée sur son flanc tribord dans laquelle un immense cratère avait été creusé, des suites d’une explosion ou de quelque chose qui a dû laisser un impact d’une incroyable puissance. Mais rien qui ne laisse penser encore qu’il s’agissait de leur cible. De l’extérieur, ils avaient une vue directe sur la cale essentiellement plongée dans la pénombre, même s’ils pouvaient détailler des bouts de corps humain au milieu de la masse informe qui correspondait peu ou prou à la description qui leur en avait été donnée, du sang qui se mélangeait au ressac des vagues qui les avaient laissé là, et une pestilence sanguinolente qui se mêlait à l’effluve singulière de la mer.

Ils s’approchèrent à pas de velours du charnier qu’était devenu l’épave, reconnaissant aussi bien la tenue indigente des esclaves que celle tout aussi caractéristique de leurs maîtres. Si ces derniers avaient mérité le sort qu’ils avaient trouvé, les victimes de ce trafic inhumain seront mort dans la captivité. Tandis que son esprit était perturbé par cette vision d’horreur qui lui rappelait sa mission d’urgence sur Aato où il avait constaté le massacre des participants à une mise aux enchères par un prisonnier de Wasure, il était cette fois confronté à une réitération de la scène au présent. Ils arrivèrent enfin à une distance suffisante pour distinguer une silhouette humanoïde, debout au milieu de ce carnage tout droit sorti des enfers. Après avoir composé des mudrâs, le Nobuatsu put identifier que la source monstrueuse de chakra se trouvait bien à l’intérieur, comme un prédateur dans sa tanière qui attendait d’attirer ses futures proies. C’est aussi à ce moment-là qu’il s’aperçut du danger imminent.

Attention!

Les éclats de bois volèrent au moment où ce qui ressemblait à une longue liane osseuse venait de surgir de l’obscurité pour tenter d’attraper les deux Kirijins. Se plaçant devant Shitekka, le Sabreur dévia l’objet non identifié avec sa lame. S’il para l’attaque avec succès, la violence de l’attaque surprise suffit à le désarmer et à le faire glisser de quelques pas en arrière sous la force du coup.

Spoiler:
 



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Lun 12 Avr 2021 - 14:37
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Sur place, l'inquiétude céda à l'horreur. Bien loin des sueurs froides que put éprouver l'enfant de Saroruncasi en compagnie de l'assistante du boucher, au regard et à la chevelure glaçante, le désastre de l'épave évoquait les pires souvenirs du Kaguya. Le bateau d'esclavagistes se tenait sur le rivage, son flanc éventrée avec une violence viscérale. Et ses occupants semblèrent connaître le même sort que leur embarcation. Un désagréable frisson parcourut toute l'échine du Jōnin. Ce spectacle de débauche sanguinaire lui évoquait sans équivoque la débâcle qu'il eut à faire lors d'une de ses premières missions de reconnaissance. La première où il fit connaissance avec une Sorcière Blanche.

Pour éviter que cette mission-ci soit la dernière, Shitekka suivit son mentor à pas feutrés, approchant la carcasse de bois avec une grande vigilance. Avec un mudra, son troisième œil rendit compte de la terrifiante aura qui irradiait en ces lieux. Aucun doute là-dessus : une rescapée de Wasure se tenait au cœur de ces abysses de bois et de chair désossée. Le don commun de Saji et Shitekka pour la perception de chakra révéla les formes humanoïdes de la silhouette qui les guettait dans la pénombre. Curieusement, malgré cette révélation, il y avait quelque chose de rassurant dans cette technique. Elle ne faisait que rendre état d'une menace imminente, et faisait fi du charnier. Leurs pas tâchaient de ne pas trahir leur présence, parmi la houle de macchabées barbotant dans l'écume de leur sang.

Malgré son expérience, impossible pour le balafré de ne pas évoluer dans cet environnement angoissant sans éprouver quelque tremblement. Tout discret qu'il tâcha d'être, il déglutissait de cette rencontre du troisième type avec la peur de se faire démasquer au moindre instant.

A l'acmé de cette découverte terrifiante, quelque chose d'autre tracassait le ninja. Alors que ses perceptions discernaient avec inquiétude les contours de cette femme, en apparence, il fut violemment interrompu par l'intervention de son ami sabreur. Elle attaqua. Subitement. Sans prévenir. L’épéiste eut les réflexes nécessaires pour parer avec sa lame l'offensive. Le tentacule osseux fut projeté sur le côté. Saji, lui, recula sous l'impact et en perdit son arme. Il fallait agir vite.

Shitekka reprit ses esprits. Il aida le Nobuatsu à récupérer son arme. Ses tremblements cessèrent alors qu'il couvrait les positions de son allié. La silhouette resta statique. Mais son chakra, lui, bouillonnait de violence. Pour le chasseur, il fallait quitter la tanière du loup au plus vite.

« Sortons d'ici ! »
Malgré leur troisième œil, le monstre avait l'avantage. Un combat en plein air serait plus à leur avantage. Ils quittèrent sans tarder l'épave. Cette fois, ils ne s'encombrèrent pas de s'embourber dans la chair décarcassée qui tapissait le sol. Dehors, la lumière abondante du soleil aveugla Shitekka. Sa pupille de rapace fixa le navire derrière lui. Vite, ils devaient agir vite. Se battre, ou partir ?

Le Kaguya de sang-mêlé n'eut guère trop de choix. Après le fouet d'os, une véritable nuée de projectiles protéiformes, à la pointe acérée, se rua sur les deux shinobis. Le Jōnin eut tout juste le temps de déployer devant lui un mur alors qu'ils sortaient tout juste de l'épave. La protection, assemblage de ses côtes agrandies puis entrelacées, fut efficace pour encaisser cet assaut surprise. Mais pas assez rapide pour en absorber une poignée qui vinrent déchirer les chairs. Le visage et l'épaule du guerrier de la Horde fut violemment cisaillés, puis lapidés par la force du coup. Spontanément, il se tourna vers Saji. Heureusement, il n'avait rien. Une seconde salve arriva bientôt. Cette fois, au vu de leur trajectoire, il n'y avait pas d'autres choix. Abandonnant son mur émacié par l'attaque précédente, Shitekka plongea au sol, bondissant à l'aide de son chakra pour gagner en distance et emportant Saji dans sa course. A moitié dans l'eau, ils observèrent silencieusement la nuée de projectiles leur passer au-dessus.

Face à la menace imminente, la prise de décision apparaissait comme vitale. Après quelques secondes d'accalmie, Shitekka décida de faire confiance à ses intuitions, en opposition avec les consignes de la mission.

« On doit tenter au moins de l'affaiblir avant de fuir, sinon elle posera un vrai danger à la région. Saji, essaie de capter son attention, je vais tenter un truc ! »
Guidé par l'aura, Shitekka se releva progressivement et contourna la carcasse pour réduire au maximum la distance avec sa cible. Debout, il constata douloureusement qu'un projectile de la première salve s'était logé dans sa cuisse. Il retira l'espèce de dague osseuse avec grande peine. Il y avait quelque chose de précieux dans la chair d'un Kaguya, une fierté pour celui qui se targuait de posséder la meilleure défense du monde shinobi. Le Jōnin serra les dents et contint la douleur entre ses lèvres alors que l'extraction se fit d'une traite. Le contact tactile avec l'arme fut désagréable. L'os n'avait rien de la lisseur d'un os conventionnel. Ses doigts se frottaient davantage à la peau acérée d'un requin, expression morbide de la dégénérescence cancéreuse des os des adeptes du Byōkyotsumyaku. Après un garrot de fortune, il boitilla quelques mètres avant de poursuivre avec un rythme plus faible.

Par précaution, il réduisit sa propre aura au silence. Saji, lui, devrait occuper la Sorcière Blanche pour quelques secondes. Tout se déroula si vite. Pas le temps de réfléchir. Les pieds dans l'eau de mer rougissante, Shitekka mobilisa une grande énergie dans son bras droit. Il s'approcha de la protection de bois, et visa face à la menace. L'instant d'après, une puissante flèche d'ivoire fusa de son bras. Lequel recula sous la puissance de l'attaque, alors que l'épaule lacéré du guerrier accusa le coup. Le harpon perça à travers la coque, jusqu'à faire mouche sur la Sorcière blanche. Le choc fut d'abord avec le bois, avant que l'os ne confronte l'os.

Un silence assassin régnait dorénavant. Pas un râle, pas un cri ne vint trahir le sort de la cible. Inquiet, Shitekka essaya de porter son regard à travers la cavité que la lance du dieu-héros urumi avait creusée. Il recula aussitôt alors qu'un nouveau bruit alerta les deux Kirijins. C'était comme si de multiples projectiles fusèrent tout autour de la présence affaiblie. Face à la menace décroissante, Shitekka annula le sort qui dissimulait sa présence et se dirigea laborieusement vers Saji. Il semblait en bonne forme.

« Tout va bien ? C'est étrange… on dirait que la présence a disparu… »
Le besoin d'explorer à nouveau se fit pressentir. Par précaution, Shitekka invoqua un clone pour accomplir cette basse besogne. Tout juste surgi de son nuage de fumée, la copie du guerrier pénétra à nouveau dans le bateau. Le véritable Kaguya, lui, profita de ce temps pour souffler, après avoir perdu tant de chakra et de sang dans la bataille. Le bunshin s'enfonça dans l'obscurité pendant quelques minutes, avant de disparaître de sa propre initiative. Son retour d'expérience fut précieux à la compréhension des évènements qui venaient de se produire quelques minutes auparavant.
« Elle est neutralisée. On peut y aller. En fait… enfin… tu verras. »
Le Kaguya conduisit son Mizukage au cœur de l'épicentre du crime. Là, le voile se leva quant à l'identité réelle de leur assaillante. D'os, elle était faite, oui, mais de là à penser qu'elle serait intégralement constituée de cette matière minérale, même le Kaguya en doutait jusqu'à ce qu'ils arrivent tous deux sur place. Autour d'eux, de multiples échardes acérées avaient remodelé la scène du crime. Le corps, ou plutôt ce qui en restait, de cette poupée d'ivoire monstrueuse, s'était répandu dans toute la pièce, condamnant d'éventuels résidents à finir transpercé par de multiples épines organiques. Shitekka fixait les fragments de sa lance d'un air perplexe.
« Saji. Tu ne trouves pas qu'on dirait… un clone ? J'ai utilisé ma plus puissante technique sur elle, certes, mais de là à "mourir" en un seul coup, ça me surprend énormément. Surtout que… son troisième œil ne pouvait pas le trahir. … son chakra est encore présent sur l'île.»
En effet, l'aura monstrueuse semblait s'être légèrement dissipée en ces lieux. Mais Asosan restait sous le joug carnassier de cette Sorcière Blanche. Si son emprise demeurait, alors cela ne voulait dire qu'une chose.
« Que fait-on ? Si elle est capable de se cloner pour s'éparpiller sur l'île, on ne fait que se mettre en danger en restant ici. Pourtant… j'ai l'impression qu'après avoir éliminé ce clone, le chakra est beaucoup plus dense au niveau des ports. Maintenant que j'y repense Saji… tu te souviens de la toute première Sorcière que j'ai croisé ? Elle n'avait pas une apparence monstrueuse. Si jamais notre cible était du même acabit, alors la situation est plus grave que nous l'imaginions. Saji, je préconise de nous retirer pour le moment, mais de placer la région sous surveillance en attendant qu'on intervienne pour de bon pour éliminer chaque Shiro Majō. Dans notre état, je doute qu'on soit en mesure d'y parvenir facilement…»

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Mar 20 Avr 2021 - 21:21
La chasse se conclut sur du gros gibier puisque la Sorcière Blanche à laquelle ils eurent affaire à présent avait tout l’air d’avoir un chakra équivalent à celui d’un kage, il ne manquait plus que cette abomination soit aussi capable d’exploiter cette puissance de manière aussi intelligente que celle que Shitekka et Wutu-Fuku avaient rencontré dans le Pays Oublié pour qu’ils ne soient pas au bout de leurs problèmes. Après avoir vu son épée se faire dégager par la force du coup de fouet qui lui laissa quelques tremblements au niveau des bras, l’épéiste vit venir dans sa direction une nuée d’épines d’os menaçant de le transformer lui et son camarade en gruyère, mais c’est sans compter l’intervention du balafré qui à l’aide de sa cage thoracique libéra un rideau d’os qui permet de dévier la plupart des projectiles arrivant à leur encontre, bien que certains d’entre eux glissèrent à travers la défense et l’écorchèrent à plusieurs endroits. La situation s’annonçait pour le moins épineuse pour le jounin et le chef de la Brume qui furent confrontés à un ennemi particulièrement dangereux et qu’ils avaient l’intention de neutraliser avant qu’il ne mette l’île voire l’Archipel tout entier en péril.

Prenant l’initiative de la contre-attaque, le Kaguya de sang-mêlé envoya une impressionnante lance depuis son bras qui entra en collision avec sa cible et l’emporta à l’intérieur de l’épave, donnant lieu à un terrible impact et à des éclats de bois. Un silence inquiétant se mit à régner jusqu’à ce que le jounin décide finalement d’envoyer un clone en reconnaissance pour vérifier que la cible ait bel et bien été neutralisée. Ce n’est qu’après cette étape de repérage que son collègue du Kyôi lui indiqua que la voie fût libre et qu’ils pouvaient désormais visiter l’intérieur du navire où s’entassaient les corps par dizaines. Une scène horrifiante qui ne manqua pas de faire déglutir le Nobuatsu tandis que son regard se figeait sur les corps présentant des traces de cannibalisme en plus des lacérations multiples dont ils avaient fait l’objet, des membres déchirés et éparpillés un peu partout…C’était le genre de scène qui ne pouvait laisser personne indifférent, même des ninjas aussi flegmatiques et expérimentés qu’eux.

Ils découvrirent alors que l’ennemi qu’ils avaient affronté n’étaient autre qu’un clone composé d’os, une réplique parfaite de la Sorcière blanche dont le chakra infestait l’île d’Asosan. C’était donc pire que ce qu’ils imaginaient. Comme le suggéra son partenaire sensoriel, il était plus prudent de laisser la main à une équipe plus nombreuse afin de quadriller la zone, plutôt que de poursuivre cette mission de reconnaissance à deux. Toutefois, il fallait agir rapidement avant qu’un autre massacre ait lieu… et remonter la trace à partir des victimes tombées à cause des Shiro Majo.

Tu as raison, ce n’est plus de notre ressort. Et je ne peux pas m’absenter du Palais de la Brume plus longtemps, cela fait plusieurs jours que nous sommes sur cette mission.

Il regarda une dernière fois les dépouilles des marins et des esclaves enchevêtrés les uns sur les autres, le sable était devenu rouge après avoir imprimé le sang de ces victimes. Il n’était plus possible de revenir en arrière pour ces âmes maudites par la maladie de la Sorcière blanche, fauchant impitoyablement la vie de pauvres innocents. Où pouvait-elle bien se cacher? Et que réservait-elle encore aux Kirijins qui oseraient suivre ses traces? Plus que jamais, une menace planait sur cette partie de l’Archipel.

Rentrons.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Mar 20 Avr 2021 - 23:27
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Lorsque toute menace fut écartée, le stress accumulé par l'enfant de l'os se relâcha subitement. Face à son mentor, toute la fatigue induite par les déplacements, l'anxiété, et l'utilisation intensive du chakra donnèrent le vertige au jeune Urumi. Une pression énorme l'avait suivi depuis leur départ de l'île de Mizu. Et ce fardeau qui pesait en son for intérieur ne cessa de croître, jusqu'à atteindre son paroxysme face à cet ersatz de Kaguya moribonde.

Le visage ensanglanté, et le reste du corps maculé de sang séché, le soulagement du guerrier Kaguya fut de courte durée quand Nobuatsu Saji sonna la retraite. Il réalisait pleinement le poids de ses blessures, et la torpeur qui l'accablait. Depuis des jours, ils avaient traqué sans relâche ses apparentées, avec la crainte perpétuelle de les croiser sans s'assurer de triompher. Alors que le Cavalier de Feu l'invitait à quitter les lieux, Shitekka fit une absence de quelques minutes. Il fixa le rivage écarlate. Ses yeux déportèrent aussi loin que possible de ce sable vicié, de cette eau de mer, unique linceul de quelques condamnés. Ses pensées se bousculèrent sur le sort de ces femmes. De leur avenir, sacrifié. Et de celui des siens, condamnés par le Mal Blanc, ou juste aveuglés par l'idéologie nauséabonde de Renzaburô. Parmi la Horde, il régnait un parfum de maladie qui attaquait les chairs, les os comme les consciences. À défaut de trouver la panacée, Shitekka se devait d'être le remède à ces maux qui rongeaient sa famille.

Ainsi ils quittèrent l'île de Kaiba. Saji et Shitekka se dirigèrent vers un autre port afin d'éviter de croiser à nouveau les deux pirates. Là, ils attendirent qu'un navire les ramène au bercail. Sur le chemin du retour, le Kaguya hésita à rédiger un rapport de mission. Mais il se tenait en compagnie du principal destinataire de ce document. En outre, il ignorait en réalité la portée des connaissances des autorités de la Brume quant au cas des Sorcières blanches. Incapable de trancher, il se résigna à noter ses observations, au pire pour lui-même, au mieux pour quiconque nécessitait ce récit d'horreur insulaire. L'aborigène griffonna quelques notes, avant de s'effondrer de fatigue dans un coin du bateau. Le repos primait sur le rapport.

Derrière eux, l'horizon engloutissait Kaiba. Face à eux, Mizu dévorait le soleil incarnat.
Bientôt, la Brume reviendrait sur ces terres pour finir ce cannibalisme des ombres. En attendant, son maître et l'enfant de l'os parachevèrent de concert un langage invisible. Celui du chakra qui liait les êtres entre eux.

Après un dur réveil, Shitekka se dirigea chez lui pour accomplir son rapport. Dans la foulée, il profita de la fraîcheur des évènements pour compléter ses écrits au sujet du code de signaux à partir de chakra. Sa mission avec Saji fut une expérience enrichissante pour découvrir sur le terrain l'application de cette technique. Shitekka profita du moment de rendre son rapport de mission auprès de l'Ombre de l'Eau pour y joindre un parchemin. Le manuscrit contenait, de manière synthétique, mais précise, les fondements de sa technique, ajustée grâce à son retour d'expérience. Pour le Kaguya, il n'y avait plus qu'à transmettre ce savoir au plus grand nombre, afin de contribuer au progrès des Légions de la Brume.


Spoiler:
 

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: