Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 17 Oct 2020 - 17:40
Précédemment

Parmi l'assemblée des Spectres, Shitekka avait rusé par deux fois.

La première, en montrant patte blanche, ou plutôt en confessant sa relation avec un groupe de yakuzas. Les membres du Kyōi, en découvrant la langue du chakra, exprimèrent avec intérêt l'envie de mettre en pratique ce langage inédit. Le Kaguya de sang-mêlé, grâce à ses informations, leur avait donné une mission toute trouvée, en plus d'un moyen de laver ses travers.

La seconde, omettant une autre idée qu'il tâcha de transmettre bien plus tard à son supérieur.
Le Kyōi était l'unité secrète par excellence. Mais malgré son art de cultiver le mystère, il était risqué de transmettre aux Spectres des informations aussi critiques que l'existence des Sorcières blanches. Ces femmes, maudites par deux fois par le Shikotsumyaku, devenu Byōkotsumyaku. La sympathie apparente de la petite escouade venue rendre visite au Kaguya et leur chef ne suffisait pas auprès du balafré pour leur accorder leur confiance. Bien qu'appartenant à la même unité, livrer pareil secret auprès du Kyōi risquait de mettre le feu aux poudres. Surtout lorsqu'un autre Kaguya composait les rangs de l'unité.

Pour cette raison, après la séance de formation en comité réduit, la silhouette du Dragon Blanc se volatilisa quelques heures, avant de réapparaître à proximité du Palais de la Brume. Dans le repaire de l'Ombre de l'Eau, il y avait un message, simple : une invitation à le rejoindre au laboratoire du Complexe shinobi. Avec, au final, la promesse de parfaire la maîtrise de la langue du chakra.

Le temps était maussade, ce jour-là. Le ciel lui-même comprenait avec amertume la triste découverte que désirait présenter Shitekka à son maître. Lorsque Saji arriva, Shitekka l'attendait sur le parvis de l'institut militaire, broyant du noir. Ce passage au complexe shinobi le déplaisait, à en lire son visage. Mais il était nécessaire à la suite des évènements. Sans un mot, ils se saluèrent. Les deux hommes empruntèrent quelques couloirs dans le calme avant de s'enfoncer dans les étages inférieurs. Grâce au concours de la Main de Kiri, ils accédèrent dans une pièce inconnue du public. Sous une luminosité faiblarde, le Kaguya révéla enfin l'objet de sa réunion avec Saji : un fragment reconstitué d'une Sorcière blanche.

« J'ai noté au Kyōi plusieurs rapports inquiétants sur les côtes au nord de l'Archipel. Des cas de disparitions, d'attaques de bêtes sauvages non identifiées… Je te passe les détails, Saji-nispa. Mais tout me laisse penser que… ce sont des Sorcières blanches. »
La vision lugubre de cet os en suspension dans son cercueil de sérum dégoûta le Kaguya. Il poursuivit ses explications, en détournant du regard la cuve.
« Notre incursion sur Wasure avec Wutu-Fuku nous a permis de débusquer une Sorcière blanche, ainsi que la preuve des expériences pratiquées sur plusieurs d'entre elles. Ça, et la destruction de la Prison Oubliée, et la libération de ses résidents… je suis persuadé que certaines ont réussis à échouer sur nos rivages. »
Cette terrifiante conclusion glaça le sang du guerrier qui affronta par deux fois ses apparentées monstrueuses. Cette hypothétique menace sur le sol Mizujin le plongea dans un bref silence quelques secondes, avant qu'il ne relève la tête vers le Cavalier de Feu.
« Alors voilà ce que je propose vraiment, Saji-nispa. Ensemble, partons à la chasse aux Sorcières blanches. Il ne s'agit pas de les éliminer, évidement. Mais de s'assurer que la menace est réelle, et de la localiser avant d'agir en conséquence… Avec les signaux de chakra, je suis persuadé du succès de cette mission. Les rapports font état de signalements sur plusieurs îles. Avec ma technique, nous n'aurons aucun mal à couvrir une large zone tout en étant coordonnés. Et puis… je ne vois personne d'autre que toi, sinon Wutu-Fuku, pour s'occuper d'une Sorcière Blanche. »
Il ne s'agissait pas de simple puissance, bien que la force du Mizukage ne serait pas de trop face à l'aura maléfique de ces femmes. Shitekka faisait là mention de sa confiance sans égal envers le Mizukage et la Main de Kiri. Le risque d'un complot clanique hantait le jeune homme. Mais il savait que ces deux Kirijins étaient assurément en dehors de toute manigance venant des Anciens, et plus particulièrement de Renzaburō.
« Qu'en dis-tu, sensei ? … »
Un léger remous dans la cuve de verre rappela au Kaguya l'objet de sa venue en ces lieux malsains.
« Si je t'ai amené ici, c'est pour te familiariser avec le chakra que dégage une Shiroi Majo. C'est un chakra malade, terriblement puissant, mais malade. Le souvenir du chakra de Hanae, la première Sorcière que j'ai rencontré, m'est flou. Mais je ressens une familiarité entre leurs chakras. De cette manière, je pense être en mesure de pouvoir identifier si ces signalements correspondent ou non à des Shiroi Majo. Si bien sûr tu es partant pour cette… mission. »


Spoiler:
 

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 25 Oct 2020 - 14:51
La fin de leur réunion autour de la technique de morse chakratique eut lieu sur fond de révélations de la part du protégé du Nobuatsu, lequel avoua avoir côtoyé un réseau de malfaiteurs yakuza opérant dans les quartiers de la Brume, et plus particulièrement dans des maisons de jeu où ils réussissaient à rester sur la frontière de la légalité afin d’échapper à la juridiction de l’Ombre. Un aveu qui ne sembla pas surprendre ce dernier cependant puisqu’il se souvint de leur première rencontre qui s’était déroulée dans une maison de yakuzas justement, et qui avait même donné lieu à des accusations de triche, puis une course-poursuite endiablée dans la rue. Le riichi les avait permis de faire connaissance, peut-être ne se seraient-ils jamais rencontré dans d’autres circonstances, ni devenus aussi proches. D’une certaine manière, l’existence de ce monde de la pègre avait permis que leurs destins se croisent, et peut-être étaient-ils désormais voués à mettre fin à leurs activités grâce à la proximité et l’expertise de Shitekka sur ce réseau qui opérait dans l’ombre.

Si le Kaguya avait peur de trahir la confiance de ses associés en ne révélant que maintenant son implication dans ces affaires illicites, ceux-ci semblaient l’avoir bien accueilli et c’est donc sans commentaire ni question qu’ils se séparèrent. Quant à Shitekka et Saji, il se retrouvèrent bien assez vite, à l’intérieur du Complexe académique afin de discuter d’un sujet qui semblait tarauder le Kaguya de sang-mêlé. Il trouva une autre mission potentielle qui leur permettrait de faire un usage de leur technique de morse chakratique. Le lieu dans lequel il l’emmena n’était autre qu’une pièce secrète inaccessible au grand public, mais seulement à certains individus de confiance du Directeur dont faisait manifestement partie Shitekka. Dévoilant le réceptacle de verre qui contenait un fluide dans lequel baignait un fragment osseux, ce dernier dévoila sous les yeux du Nobuatsu un bout d’os extrait du squelette d’une des fameuses Sorcières Blanches, les Shiroi Majou: celle qu'ils avaient tué à Wasure.

Son corps avait été récupéré par le Kyôi et analysé, leur permettant de conclure que les femmes Kaguya atteintes du Mal Blanc pouvaient voir ce mal muter au stade supérieur une fois tombées enceintes. Une curieuse maladie qui aurait été dissimulée par les chefs Kaguya depuis plusieurs décennies, et qui auraient même envoyé certaines de leurs patientes à la Prison Inavouée de Wasure. Plusieurs preuves circonstancielles semblaient accabler le chef de clan, mais il leur manquait encore quelque chose de plus incriminant encore pour sceller leur suspicion à l’égard du patriarche. Peut-être trouveraient-ils cet élément lors de cette traque des Sorcières Blanches à Mizu? C’était ce qu’il espérait afin d’épargner à Wutu-Fuku la nécessité de mettre sa vie en jeu, surtout qu’il était devenu un jinchuuriki et que sa survie était primordiale pour la Coalition.

Naturellement.

Acceptant l’invitation du Kaguya à le rejoindre dans cette chasse aux sorcières, le chef du Kyôi pouvait lire dans le regard de son interlocuteur un certain enthousiasme qui se manifestait à chaque fois qu’il était question de son clan. Était-ce le fait qu’il ait été enfin reconnu par les siens et qu’il se sentait investi du devoir de les servir à présent? L’aider à résoudre le problème des Sorcières Blanches, c’était aussi servir les intérêts de la Brume. Touchant la surface lisse contenant le fragment d’os, une lueur chakratique circula depuis le verre jusqu’aux doigts de Saji, puis la lueur s’estompa. Il venait d’enregistrer la signature de chakra qui lui permettrait de reconnaître les Shiroi Majou.

Par où commençons-nous? Je te suis.

Pour cette mission, le Nobuatsu avait décidé de laisser son associé prendre les rênes et lui indiquer la marche à suivre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 25 Oct 2020 - 17:27

« Merci de m'accorder ta confiance, Saji. »
Le soutien de son ami, Mizukage, chef des sabreurs, dirigeant de l'unité du Kyōi, et sommité du monde shinobi, était un précieux atout dans sa quête au sein du clan Kaguya. Ce remerciement était par conséquent chargé de reconnaissance envers le Cavalier du Feu. Ceci fait, le Jōnin put véritablement démarrer la mission. Le laboratoire, interdit au public, constituait un endroit idéal pour réaliser un briefing à l'abri des regards indiscrets. A la lueur de la cuve où barbotait l'os de son apparentée, Shitekka décida de poursuivre ici.
« D'après les rapports, il y a plusieurs signalements sur le Nord de l'Archipel. En particulier sur Kaiba et Buntan. Rien n'exclut la présence de Shiroi Majo sur Buntan également, mais faute de rapport, il n'y a pas d'autres choix que de se rendre sur place pour le découvrir… »
Ses mains décomposèrent dans le vide de la pièce la carte de l'Archipel de Mizu no kuni. Du doigt, il désigna Buntan, la plus occidentale, tandis qu'il remontait vers le Nord au cours de ses explications, comme sur le cadran d'une horloge.
« Je propose de commencer nos recherches sur Buntan. Puis de remonter vers Uka, et enfin Kaiba. D'après les rapports sur Buntan, les signalements ne correspondent qu'à la côte Nord. On ne devrait pas avoir de mal à boucler nos recherches ensemble. Pour le reste… c'est plus compliqué. Mais c'est là que les signaux de chakra vont nous sauver la mise. Voilà comment je suggère de procéder : partir du sud d'Uka, et se séparer en deux, pour couvrir chaque moitié de l'île, avant de se retrouver au nord. Avec les signaux de chakra, on aura aucun mal à s'échanger des informations en temps réel, si on rencontre un quelconque danger. Et donc de venir en assistance à l'autre si l'un découvre quelque chose. »
En s'imaginant mentalement une rencontre avec une Sorcière blanche, le balafré fut parcouru d'un vif frisson. Il interrompit brièvement ses explications, avant d'ouvrir une parenthèse.
« J'ai confiance en tes capacités, Saji mais… ces Sorcières blanches sont extrêmement dangereuses. Celle que j'ai affronté sur Wasure, avec Wutu-Fuku, n'avait plus grand chose d'humain. Elle était terriblement puissante, ne semblait pas craindre la douleur. Et sa maîtrise des os altérée… le Byōkotsumyaku… ça n'a rien à voir avec tout ce que tu as pu rencontrer jusqu'à présent. Il faut s'attendre à tout de leur part, si jamais nous venions à rencontrer une Shiroi Majo. La prudence est donc de mise. Le mieux est de prendre autant que possible ses distances dès lors qu'on a la confirmation d'être en présence d'une Sorcière blanche. »
Son regard sévère témoignait de l'intransigeance dont il ferait preuve, et qu'il désirait transmettre auprès de son partenaire de mission. Entre deux crépitements de bulle, il reprit ses explications.
« Après Uka, on aura qu'à procéder de la même manière sur Kaiba. De là… tout dépendra de si les rapports confirmaient ou non la présence d'une Sorcière blanche. Une pause plus tard, l'air pensif, il ajouta. Je propose de faire preuve de la plus grande discrétion, même à l'égard de la population. D'une part pour ne pas l'effrayer, mais surtout pour éviter d'attirer l'attention en explorant des foyers potentiels de Shiroi Majo. Qui sait ce que les Anciens ont potentiellement prévus s'ils ont appris avant nous l'arrivée de ces femmes sur le territoire… Alors, si tu es ok avec tout ça, partons cette nuit pour Buntan. »

Spoiler:
 

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna



Dernière édition par Kaguya Shitekka le Sam 31 Oct 2020 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 23:47
Prenant la direction des opérations, le Kaguya lui proposa de commencer les recherches sur l’île de Buntan, laquelle était située à l’ouest de l’Archipel. On y trouvait peu de villages, une île relativement peu habitée mais qui représentait un lieu idéal pour l’isolement et l’apprentissage culturel. Le Nobuatsu n’y avait de mémoire jamais mis les pieds personnellement, ce serait donc une exploration en terre inconnue dans laquelle il s’engageait avec son camarade de la Brume. D’autant qu’en tant que chef de Kiri il était profitable pour lui de mieux connaître les paysages qui composaient le pays aussi vaste soit-il, et non pas seulement au travers d’un réseau de renseignement. Il acquiesça à l’ordre de procédure pour se mettre à la recherche des Shiroi Majou, une mission qui n’aurait pas pour but de les confronter mais plutôt d’identifier la menace avant d’envoyer des équipes spéciales pour les appréhender.

Le Kyôi était à la base une unité spéciale employée pour récolter des informations voire des assassinats justifiés par un objectif bien précis. En tant que membres des Sans-Visages, ils avaient pour protocole d’engager les hostilités qu’en cas de nécessité, suivant les ordres à la lettre sous peine de manquer à leur fonction. La carte que dressait Shitekka sur le périmètre à explorer était vaste et demanderaient possiblement plusieurs jours si ce n’est des semaines pour localiser toutes les Sorcières Blanches se trouvant sur les trois îles en question. Heureusement, ils pourraient compter sur les talents de navigateur du Kaguya pour accélérer la navigation et leur travail en binôme pour couvrir une aire de recherche bien plus large. Et surtout, grâce à la technique de morse de chakra développée par le jounin, ils n’auraient aucun mal à se communiquer les informations dès lors que l’un d’entre eux trouveraient une de leurs cibles.

Le Nobuatsu se souvint du rapport des deux Kaguya après leur mission secrète à Wasure et leur rencontre avec l’un de ces spécimens atteints du Mal Blanc supérieur, un combat qu’ils avaient décrits comme terrible tant la puissance de leur adversaire était impressionnante, victime d’une maladie dégénerescente des os les transformant en des bêtes cannibales ayant perdu la raison. Ils avaient aussi découvert leur lien avec des expérimentations sur Wasure et un lien avec le clan Kaguya. Peut-être en sauront-ils plus à l’issue de cette mission, même si c’était optimiste de croire que ces Sorcières blanches se montreraient coopératives si jamais ils les rencontraient. De toute façon, leur mission était de garder leurs distance, sans engager la moindre interaction.

— Comme tu dis, nous n’avons pas besoin d’engager de combat avec la cible. Même si le plus difficile reste de les retrouver en fonction des maigres indices dont nous disposons, nous pouvons néanmoins procéder par élimination à partir des observations récupérées jusqu’à maintenant sur leur comportement afin de gagner du temps dans notre exploration de l’île. L’île de Buntan est une île avec peu de villages et donc avec beaucoup d’espaces sauvages où il serait facile de se réfugier à l’abri de la civilisation, il est donc très probable que nous en trouvions au moins une voire plusieurs. C’est aussi là qu’on nous a signalé des “attaques de bêtes sauvages non-identifiées” qui ont principalement lieu en dehors des villages et toujours de nuit — nous pourrions mettre en place des leurres afin de les appâter et les trouver plus facilement. Dans tous les cas, il me semble logique de commencer par là. En route.

Après s’être mis d’accord sur l’itinéraire à suivre, les deux hommes louèrent un bateau en partance pour Buntan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 1 Nov 2020 - 22:04
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Assimiler les Sorcières blanches à des bêtes sauvages, et les chasser comme telles, voilà une proposition efficace de la part de Nobuatsu Saji. L'idée déroutait son acolyte. Malgré l'apparence monstrueuse de ces femmes dévorées par un Shikotsumyaku morbide, il y avait une part d'humanité en elle. Résumer ces cibles à de simples bêtes qu'on peut chasser comme du gibier au moyen de pièges décontenançait Shitekka. Pourtant… la rationalité imposait au balafré d'approuver l'idée. Se contenter de pister le chakra de ces fugitives serait probablement insuffisant. Il fallait plus, afin de débusquer et confirmer la présence de ces Shiroi Majo.

Incapable de refuser le plan de Saji, Shitekka préféra néanmoins se mettre en retrait, espérant qu'il n'ait pas à se résoudre à pareille mesure. Il se contenta d'acquiescer à l'invitation au voyage, et les deux hommes quittèrent le laboratoire. Échapper à la vue de cet os en suspension soulagea grandement le Kaguya de sang-mêlé, lequel s'organisa avec le Mizukage pour dégoter un transport les conduisant sur l'île de Buntan.

Le reste de la journée fut consacré à la préparation du voyage. Il ne s'agissait pas seulement de l'exploration de Buntan, mais bien de plusieurs jours entre terre et mer, à découvrir les perles qui composaient l'Archipel, et les mystères qu'elles recelaient. Quand l'horizon dévora complètement le soleil, les deux Sans-visages se retrouvèrent sur les quais du port Naragasa. Là, sur l'embarcadère désert, un navire les attendait à destination de Buntan.

A la faveur de l'éclat sélénite, le tandem navigua sur une mer apaisée.

Après le crépuscule, ce fut au tour de Nobuatsu Saji et Kaguya Shitekka de débarquer sur l'île occidentale de Mizu no kuni. Grâce aux informations de l'ordre du Kyōi, ils trouvèrent un endroit à l'abri des villages environnants, sur la côté est, et plus précisément sur la moitié nord de l'île. Après avoir dissimulé leur embarcation, et s'être assurés d'avoir bien rassemblés toutes leurs affaires, il était temps de partir en repérage.

« Bien, allons-y. »
La parole précéda le chakra. Son troisième œil s'éveilla à la lueur nocturne et révéla la vie qui grouillait autour d'eux. La faible superficie de l'île facilita grandement le travail d'inspection de Shitekka. Le tracé de la carte de l'île guida sa prospection. Les attroupements d'énergie correspondaient bien aux villages, permettant de retirer tout bruit potentiel dans sa traque. Il ne restait plus que des auras distinctes, plus isolées. La distance ainsi que les limitations de la sensorialité restreignaient les possibilités d'identification de ces chakras.

Toutefois, le don du Kaguya lui octroyait la capacité d'estimer la quantité de chakra d'autrui. Un talent bien utile afin de trier les simples animaux des plus féroces. Si l'enfant de Saroruncasi avait retenu la signature détérioré de la Sorcière blanche, la distance l'empêchait en revanche de clairement distinguer ce qui relevait de l'animal, de l'humain, ou du monstrueux. À défaut de pouvoir passer au peigne fin toute l'île depuis la plage de galets où il arriva, Shitekka se contenta de gribouiller sur sa carte pour restreindre leurs recherches à quelques points. Ou plus précisément quelques vecteurs, qu'il représenta au gré de son exploration éthérée de l'île.

Ainsi, après une demi-heure, le ninja traqueur parvint à exclure quelques présences, qu'il estima au vu de leur chakra correspondre au mieux à une Sorcière blanche, au pire à une version épuisée. Ou tout simplement une bête sauvage. L'exploration des vecteurs désignés par Shitekka trancherait définitivement.

L'effort fut intense pour le Kirijin. Aussi il décida de souffler en annulant son jutsu, avant de désigner la carte comme fruit de ses recherches auprès du Cavalier de Feu.

« J'ai trouvé quelques pistes. Mais elles sont pour la plupart trop éloignées pour affirmer si ça correspond à une Sorcière blanche ou pas. Il va falloir qu'on se sépare pour le découvrir par nous-même. »
Son doigt mettait en évidence les différentes traces localisées par le balafré.
« Il y a un groupe de vecteurs, au cœur de la forêt qui se trouve devant nous. Et quelques vecteurs, plus loin, de l'autre côté de la forêt, sur la côte ouest. Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je peux m'occuper de la côte ouest. »
Kotan-kor-kamuy était dans son élément. De grandes étendues boisées, couvertes par le linceul de la nuit. Naturellement, il s'éveilla, et offrit sa protection auprès de Shitekka. Son regard s'illumina, avant qu'un manteau de plumes ne se superpose à sa tenue. Les deux ailes qui se plièrent autour de son torse le protégeaient de la fraîcheur environnante. Il les désigna de la tête.
« Avec ça, je ne devrais pas avoir de mal à arriver rapidement sur place et à scruter les alentours. En revanche, dans cette forêt dense… j'aurais un peu plus de mal.

À partir de maintenant, on reste en contact par signaux de chakra. Depuis les airs, je ne risque pas d'être perturbé par les présences de cette île. Tu peux me contacter à ton rythme sans problème. Sur ce, j'y vais. On devrait pas en avoir pour longtemps sur cette île. Bon courage !
»
Les ailes du harfang se déployèrent lentement, puis brassèrent l'air d'un battement brusque. Shitekka prit son envol, et sa silhouette s'évapora dans le ciel en direction de l'ouest.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 15 Nov 2020 - 19:49
Leurs recherchent démarraient avec l’île de Buntan, connue pour une faible densité de population et des petits villages aux abords des forêts, il était logique d’y trouver des animaux errants non loin des sentiers. Naturellement, le Nobuatsu se basait sur les derniers rapports de Shitekka sur les Sorcières Blanches pour établir un plan qui leur permettrait de retrouver la trace de ses consoeurs Kaguya, quoiqu’une certaine amertume devait certainement encore retenir la main de son coéquipier dont l’empathie pour la vie humaine et a fortiori des membres de son propre clan risque de l’influencer. On ne retrouvait pas la même hésitation dans les mots du chef du Kyôi qui envisageait d’emblée de les leurrer à la façon de bêtes sauvages, en se fondant tout simplement par les indices rapportés par les disparitions mystérieuses ayant eu lieu dans la zone. Celles-ci ayant eu lieu du côté de la forêt, loin des habitations et plutôt de nuit, il reconnaissait là un comportement de prédateur plutôt que d’être civilisé. Dans l’esprit du Nobuatsu, il était presque certain que leurs cibles étaient déjà à un stade avancé de la maladie et attaqueraient à vue sans pouvoir revenir à la raison.

Après avoir effleuré les côtes de la première étape de leur mission de reconnaissance, ils avaient dissimulé leur embarcation et commencé à éveiller leur troisième sens. Naturellement, ils ne captaient guère de chakra du côté du village peuplé de civils, ou du moins une forte densité de faibles sources de chakra presque imperceptibles pour des senseurs non entraînés. Toutefois ce qui les intéressait n’était pas les civils qu’ils éliminaient déjà de leur liste de suspect mais d’éventuelles Sorcières blanches qui rôdaient peut-être dans les environs. Rien. Toujours aussi rigoureux, Shitekka avait sorti une carte de l’île pour procéder à l’élimination de présences de chakra non-suspectes et réduire leur périmètre de recherche, lequel coïncidait plus ou moins avec celui du Nobuatsu. Il iraient donc chercher du côté de la forêt où ils ressentaient une certaine activité, même si la distance leur empêchait de distinguer parfaitement de quel genre d’être vivant il pouvait s’agir.

L’Urumi proposa à son compagnon de se séparer temporairement afin de couvrir une plus large zone et ainsi gagner du temps. Grâce à leur communication chakratique, ils n’auraient alors aucun mal à se tenir au courant de trouvailles éventuelles et se rejoindre rapidement en cas de rencontre. Ne voyant aucune objection aux instructions de son partenaire de mission, le Nobuatsu et le Kaguya se dispersèrent entre la voie des terres et des airs, l’un se plongeant dans les entrailles sylvestres tandis que l’autre survolerait la cîme des arbres pour scruter la côte ouest se trouvant de l’autre côté. Une répartition des tâches qui ne pouvait être plus efficace compte tenu du binôme. Saji activa alors de nouveau sa détection de chakra en restant sur ses gardes, il se contenta de suivre un sentier couramment emprunté par les voyageurs, et notamment par ceux qui dont avait reporté la disparition.

Dans une telle obscurité qui réduisait considérablement son champ de vision, le Cavalier de Feu effectua un mudrâ avant de claquer des doigts, laissant alors échapper une faible lueur au bout de son index. Procédant à un balayage sensoriel chakratique, il marcha avec prudence jusqu’à ce que quelques mètres plus loin, il entende un bruit dans les buissons, or il s’avérait que dans la même direction il avait localisé une émanation de chakra qui n’était pas celle de son coéquipier. Son rythme cardiaque se mit à augmenter puis culmina lorsque subitement, une ombre s’échappa des fourrés. Il ne s’agissait que d’un cerf, visiblement intrigué par le feu émis par le Sabreur. Relâchant la pression sur la poignée de son fourreau, ce dernier reprit alors son chemin dans la même direction en tentant de s’approcher des sources de chakra et pour en identifier la nature exacte.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 22 Nov 2020 - 11:15
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Le phare lunaire guidait les déplacements du harfang blanc entre deux vagues de nuage. Dans cet environnement sombre, Shitekka évoluait sans grande peine. La bénédiction du gardien des kotans lui conférait une aisance naturelle dans les airs et dans l'obscurité. Deux atouts de choix pour la mission qu'il réalisait en ce moment même. Dans son envol, il observa une dernière fois la silhouette charbonneuse de son second maître, tandis qu'il fusa vers les côtes occidentales de l'île.

Entre deux battements d'aile, le balafré se concentrait sur le chakra qui émanait des alentours. Celui des bêtes, des hommes. La nature respirait sur Buntan, et l'enfant de Saroruncasi en ressentait le souffle qui s'évadait dans l'éther. Il devinait bien sûr la pulsation du Mizukage, dont l'intensité le distinguait de tous sur Buntan. Un repère puissant, qui s'atténuait à mesure que le changeforme poursuivait son ascension aérienne. Pour la première fois, Shitekka fit usage de ce langage sibyllin qu'il avait élaboré sous la tutelle de Nobuatsu Saji. Quelques signaux, jetés dans l'immensité du ciel nocturne. Une bouteille à la mer, cherchant naïvement à échouer sur les rivages de la conscience du Cavalier de Feu. Rien à l'horizon pour le moment.

Le souvenir de la Sorcière blanche hantait activement le Kaguya de sang-mêlé. C'était son unique repère à présent. Il associa alors, sans distinction, cette aura néfaste, morbide, à cet os barbotant dans la cuve du laboratoire de Wutu-Fuku. Aux quelques brises nocturnes qui modulaient l'accalmie s'ajoutaient aussi la symphonie organique de cet os, relique d'un combat d'horreur sur Wasure. Shitekka eut du mal à ne pas sombrer dans le cauchemar, alors il lutta de son mieux pour conserver ce souvenir comme simple repère, et non comme un fardeau, alors qu'il commençait ses recherches.

En l'absence de découverte, son chakra s'effaçait toutes les quelques minutes seulement. Un moyen simple et peu couteux de signaler à son acolyte de mission que tout allait bien de son côté. Le Jōnin survola la forêt, et s'amusa à épier de sa vue de rapace la végétation. Il était plaisant de s'affranchir des limites des sens humains, lorsqu'on parvenait à maîtriser le don du Kotan-kor-kamuy. Autrefois véritable tare, excès des sens poussant au vertige, Shitekka avait depuis appris à comprendre ce pouvoir. Son oeillade dorée perçait sans mal à travers les branches, les buissons. Il débusquait avec un malin plaisir un rongeur en quête de nourriture par ici. Là-bas, un renard qui se dirigeait vers un terrier. L'ancien chasseur s'exaspéra de lui-même, avant de reprendre la traque.

Bientôt il quitta l'orée de la forêt, et retrouva la vue de l'océan. Là-bas, le Gardien de Saroruncasi partit en quête des "vecteurs" qu'il eut identifié plus tôt. Leur aura devint plus claire, plus distincte, parmi le bruit de Buntan. Avec la distance qui se réduisait, il devenait possible de distinguer quelle énergie était frappée du sceau du Byōkotsumyaku ou non. Toujours rien. Shitekka comptait mentalement les présences qui ne correspondaient pas. Dans son décompte, il pressa le pas, quitte à prendre le risque de faire une mauvaise rencontre. Il perdit en altitude, s'approcha du rivage, et constata l'absence de Sorcière blanche. À présent, la conclusion s'offrait à lui comme une évidence. Après avoir informé Saji, le Sans-visage se posa sur la cime d'un arbre le temps de reprendre son souffle. Accepter le don du Kotan-kor-kamuy, traquer la moindre once de chakra… le tout en communiquant de temps à autres avec Saji… tous ces efforts commencèrent à éreinter le jeune homme.

Quelques minutes de repos plus tard, Shitekka jugea bon de reprendre sa route pour épauler le Nobuatsu dans ses recherches, et ainsi parachever l'exploration de l'île de Buntan. À première vue, seules quelques bêtes sauvages, un peu plus féroces que la normale, peuplaient ces bois. C'était en tout cas l'impression du balafré. Shitekka espérait à présent que Saji partage cette impression et la confirme, alors qu'il revenait vers lui.

_________________
[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji Empty
Hier à 21:45
L’investigation de la forêt sous le manteau de la nuit se poursuivit avec prudence pour le Nobuatsu qui tâtonnait dans l’ombre des arbres, à la recherche du moindre signe de chakra suspect correspondant à celui qu’il avait enregistré plus tôt dans le repaire du Kyôi. Il suivit donc le signal qu’il avait repéré en marchant toujours dans la même direction, une main non loin du manche de son katana tandis que l’autre lui permettait d’éclairer le chemin sombre et sinueux qui l’emmenait jusqu’à une partie encore plus dense de la futaie, il s’arrêta devant un grand chêne dont le sommet dépassait le reste de ses frères sylvestres.

Le signal semblait s’arrêter là. Il tenta de comprendre ce qui pouvait l’avoir conduit jusqu’ici et consulta de nouveau son radar interne pour essayer de détecter plus précisément la cible en question. Sur l’écorce de l’arbre, il put remarquer plusieurs traces d’entailles faisant penser à celles d’une lame, à moins qu’il ne s’agisse de griffures. Tandis qu’il tournait sa tête sur le côté, il sentit comme un courant d’air glisser hors de son champ de vision, ce qui attira immédiatement son attention. Peut-être avait-il rêvé cette mystérieuse présence?

Avançant plus loin en essayant d’arriver jusqu’à la source de chakra qu’il traquait depuis le début, il tomba sur quelques branches cassées tandis que le sol n’était pas assez malléable pour qu’il puisse reconnaître les empreintes. Quelle que soit sa cible, il n’était pas après un petit animal. Il se rappela alors des signalements de disparition, indiquant que quelque chose rôdait, un prédateur enlevait les personnes circulant dans la forêt avant de les faire disparaître complètement. Un mode opératoire pouvait faire penser à un celui d’un bandit ou bien d’une bête sauvage, il pouvait aussi bien s’agir d’une des Sorcières Blanches. Alors qu’il investiguait cette piste dans la forêt, il communiqua sa progression à son partenaire de cette mission afin de le tenir au courant de chacun de ses déplacements:

Je tiens peut-être quelque chose, des entailles dans l’écorce et des branches cassées sur le chemin, il pourrait s’agir d’un animal… ou bien d’une Shirou Majou.

A ce même moment, il reçut un frisson dans le dos lui indiquant que quelque chose l’observait dans la pénombre, sans qu’il ne parvienne à identifier de quoi il s’agit. A peine tourna-t-il la tête que celle-ci disparut, il partir à la poursuite de cette présence en accélérant le rythme de sa course, jusqu’à ce qu’il s’arrête devant un amas de buissons. Soupçonnant le pot-au-rose, il dégaina sa lame et trancha dans ceux-ci, dévoilant alors un trou à taille humaine, comme un tunnel. De ce tunnel il pouvait sentir une odeur particulière, nauséabonde qui ne pouvait provenir que d’une chose: de la chair en décomposition. Comprenant qu’il venait de tomber sur le repaire du prédateur, il ne parvint pas à identifier exactement son profil quand soudainement, il put entendre une voix derrière lui.

Que me voulez-vous?

Une voix féminine le menaça dans le dos alors qu’il s’apprêtait à se tourner et à frapper. Le Nobuatsu se montra coopératif et leva les mains après avoir été pris au dépourvu, il ne tenta aucun geste brusque afin de tromper la vigilance de l’individu qui ne s’attendait probablement pas à ce que son coéquipier n’en profite pour retourner la situation en la neutralisant afin d’obtenir des explications.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

[B/Libre] La Chasse aux Sorcières ✢ Nobuatsu Saji

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: