Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI]

Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Dim 18 Oct 2020 - 15:27



Le réveil du Dieu Singe a laissé des dégâts principalement matériels qui ne sont pas négligeables. Si le cœur commerçant a été le berceau des premiers effondrements, le quartier résidentiel tout proche n'a pas tenu face aux secousses et aux fissures, laissant un lieu dévasté et des maisons détruites. Votre mission est de récupérer à l'ouest du village, un convoi contenant plusieurs matières premières pour la réalisation des réparations pour les quartiers résidentiels. Contrairement à son collègue d'Iwakura, celui-ci était moins coopératif par la demande de la Roche car ils ont récemment été victime d'une attaque de brigands. Votre but est avant tout de convaincre le chef de chantier de vous suivre et d'assurer sa sécurité sur le trajet jusqu'à la roche. Enfin, il faudra soutenir les travaux avec vos ressources et celles à votre disposition dans le cas où vous avez convaincu le chef de chantier.




- Quelque part dans les chantiers -


Tout avait changé et Iwa ne serait plus jamais la même … Combien de jours s’étaient écoulé depuis la grande catastrophe ? Une semaine, peut-être bientôt deux. Dans la tête de Mého, le temps semblait comme arrêté tandis que les soleils s’enchainaient, n’effaçant aucunement le souvenir douloureux des évènements passés. Il se rendait relativement souvent dans l’enceinte du village … Luttant pour ne pas laisser la nostalgie endormir ses sens. C’était un regard des plus détachés que le chunin tentait difficilement de poser sur les terres rongées par la lave qu’était devenue Iwa. La dame de pierre allait se relever, elle n’avait pas le choix. Poussée par la force de chacun de ses habitants elle finirait par émerger à nouveau au-dessus de la montagne, plus forte que jamais et c’était pour cette image, poussé par cet espoir, que le NIHITO tentait de poser jour après jour sa pierre à l’édifice.


-Yo Mého ! On te demande en bas.


La tête du chunin passa au-dessus de l’échafaudage dévisageant brièvement l’homme qui l’avait interpelé. A côté de lui se trouvait une personne dont Mého n’avait aucune connaissance mais dont l’attitude et la posture laissait sous-entendre qu’elle n’était pas là par pour le plaisir. Sautant depuis sa position, il attérit en souplesse à leur côté dévisageant de plus près ce fameux inconnu. L’homme était visiblement un administratif du village et il n’attendit pas pour prendre la parole.



-Comme vous le savez, le village a besoin de toutes ses forces et c’est pour cela que vous avez été assigné à une mission. Vous serrez sur la route le plutôt possible c’est tout.



Après avoir remis le parchemin de mission au chunin, l’homme n’attendit pas pour s’éclipsé laissant Mého seul avec son chef de chantier. Les grandes discussions n’était pas nécessaire et le chunin disparut peu de temps après contemplant pour la première fois l’intitulé de sa mission. *Rien de surprenant …* Le jeune ninja s’apprêtait à replier la missive lorsque ses yeux se portèrent sur une information des plus surprenante.


Participants: NIHITO MEHO, HYUGA TSUYOSHI, HYUGA TOPH


-TOPH?


L’intendante elle-même contait-elle vraiment participer à cette mission ? Mého aurait pu croire à une blague cependant la réalité de la situation était tout autre. Iwa était bien plus affaiblis que Mého ne le pensait, l’intendante elle-même s’apprêtait à prendre part à une mission classée de rang B. Le constat était frappant et même s’il voulait nier la réalité, il ne pouvait.


-C’est la merde …




- Tsushi –

Allait-il être le premier sur place ? Les chances étaient minces et au fond c’était lui qui avait perdu un peu de temps à chercher son matériel. Pour la première fois, c’était les hanches lourdes qu’il allait se rendre en mission. Aux côtés de Ruyi pendait en effet une larme un peu plus courte, un peu plus classique. Les quelques entrainements qu’il avait menés lui avaient rapidement fait comprendre qu’il serait bien désavantagé si par hasard il perdait son arme. Comme solution logique il était allé voir l’un des forgerons du village pour faire forger une seconde lame plus classique mais tout aussi redoutable.


Le soleil frappait fort sur les reliefs de Tsushi. Une mince brume de poussière couvrait l’horizon et distingué des silhouettes au loin était une mission impossible pour lui.

*Au moins ils ont le byakugan eux …*



spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 13:55
Toph arriva, équipée pour la guerre, et drapée d'un manteau sur lequel était brodé son nouveau status, celui de Tsuchikage. Si elle n'était normalement pas du genre à mettre en avant ce genre de titre, elle ferait exception dans une mission dont la finalité était de convaincre des personnes, surtout après une attaque.

Pour ce faire, porter ce ridicule apparat leur serait sans doute utile.

Elle salua les deux shinobis qu'elle connaissait bien. L'un était son cousin. Réputé bon guerrier, il s'était issé dans la sphère des jonins après ses démonstrations de force contre Tetsu. Contre le démon singe, il n'avait pas non plus chaumé. Meho avait été récemment promu des genins. Grand naïf devant l'absolu, il était néanmoins excessivement efficace et sa capacité à maitriser la densité en faisait de lui un adversaire difficile à évaluer. Il avait été particulièrement loin dans le tournoi des genins, et Toph avait pu bénéficier de son intelligence stratégique lors de leur combat contre l'Ecorché.

Meho-san, Tsuyoshi-san. Pour vos informations personnels, j'ai envoyé hier un courrier indiquant que le Daimyo m'avait confirmé en tant que Tsuchikage du village. Mais cela ne changera rien à notre mission. C'est une mission prioritaire pour que le village renaisse de ses cendres, pendant que nos compatriotes blessés lors de l'assaut se soignent. Partons dès que possible, il me tarde de rentrer au village au plus tôt.

A peine sortie du village, Toph eut des regrets. Cela lui était douloureux de quitter son village, non pas à cause du confort d'être dans un endroit bien connu, mais bel et bien car elle avait peur des attaques sur ce dernier. Après tout, il était presque de coutume d'avoir une ou deux attaques par an dessus. Et si elle avait prouvé sa capacité à le défendre... et bien, les iwajins qui restaient en ce moment au village n'avait pas tous ces preuves sous la ceinture. C'était un risque à prendre, pour le bien de tous.

Je ne m'étais plus éloigné du village depuis Tetsu... Dis-moi, Meho, comment se passe ton apprentissage du Bushido ? As-tu finis de lire tous les livres que je t'ai prêté ? Qu'en as-tu pensé ?

Autant lui demander où il en était dans cette démarche d'apprentissage. Le Nihito était venu la voir, lui demandant cours et conseils. Elle lui avait prêtée bien des livres, et ils avaient croisés le fer. Cela ne faisait pas encore de lui un Bushi, c'était vrai, mais on pouvait reconnaitre en lui un certain novice, et Toph s'intéressait à son développement.

Puis, elle se tourna vers son cousin. Tsuyoshi. Un homme qui prenait de l'importance dans leur clan, comblant le vide qu'elle avait crée en se tournant vers l'Intendance d'Iwa. Pour cela, elle lui en était très reconnaissante.

J'ai entendu dire du Daimyo qu'il entretenait une correspondance avec un de mes confrères Hyûgas. Par tout hasard, tu ne saurais pas de qui il parle ?

Question pas si anodine que cela. Aux yeux de Toph, il était légitime qu'un représentant du clan s'entretienne avec le Daimyo sur certains sujets. Il était également possible mais peu plausible que cela soit un des Anciens du clan. Son propre père, peut-être ? Mais elle était étonnée de ne pas avoir été contactée du tout, car elle faisait partie du clan en plus d'être Tsuchikage. Tsuchikage, ce titre était décidemment étrange.

Et ses yeux se préparaient déjà à scrupter l'Horizon de son Byakugan, et de sa technique de sensorialité avancée. Les Hyûga étaient connus comme étant des maitres senseurs, et cette appelation était trompeuse, car Toph ne s'était jamais énormément investie dedans. Son don clanique faisait le reste. Sa capacité à voir à plusieurs kilomètres à la ronde les aiderait certainement à se diriger et à retrouver la trace de ce convoi. Après tout, un transport de cette taille laissait des traces bien visibles longtemps après son passage. Nuage de poussière. Traces de roues et de pas. Restes de campement provisoire. Si son Byakugan ne verrait peut-être pas directement du chakra, elle espérait en tout cas en trouver ces pistes, et retrouver leur trace après coup.

Ce que son cousin pourrait certainement également faire, mais elle avait plus de chakra à dépenser. Et elle voulait personnellement s'assurer que cela aille le plus vite possible
Spoiler:
 

_________________
Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Ven 23 Oct 2020 - 12:44
L’après dieu singe tout autant que sa sortie devait être gérée d’une main de maître. Le village avait produit ses premières missions. La quasi-totalité s’articulait autour de la reconstruction d’Iwa dont le centre névralgique avait été fortement atteint. Les commerces n’étaient plus, de même que les quartiers résidentiels et tout ce qui pouvait se trouver entre les deux. Plus que jamais, l’Intendante avait alors mis le focus sur ce qui devait être fait : la reconstruction du village. Deux missions avaient été mises sur pied. L’une consistait à appuyer la reconstruction du cœur commerçant et l’autre celle des quartiers résidentiels. C’était sur la seconde mission que le Hyûga avait été affecté en compagnie de l’Intendante en personne et de Nihito Meho, un Chuunin talentueux, étoile montante du village. La compagnie était relevée, forcément. Cela dit, le Hyuga n’avait pu s’empêcher de penser que mettre deux Hyûga dans une même mission n’était pas gage de performance. Il aurait pu être affecté dans l’autre mission et diriger tous les Chuunin qui en étaient membres…

Tsuyoshi était arrivé au point de rendez-vous habituel. Paré, comme à chaque fois qu’il devait se rendre en mission, il se souvint de cette mission de rang B qu’il avait eu à réaliser à l’époque avec ces kunoichis d’exceptions qui étaient devenus des amazones : Nagamasa Hisa et Hyûga Toph elle-même. Les deux étaient alors Genin… Ironie du sort, Toph aujourd’hui était le chef absolu du village quand bien même elle ne répondait qu’au titre d’Intendante. Le Hyûga dégagea du pied un caillou qui traînait là, à ses pieds.

*La vie est pleine de surprises…* Pensa Tsuyoshi.

Il vit alors arriver Nihito Meho, premier venu. Le Hyûga le salua avant que ce dernier ne prononça la moindre parole. Tsuyoshi avait affronté dans un combat amical le Nihito. C’était il y a longtemps, plus d’un an. Meho était encore Genin et il n’avait pas, à l’époque, montré le moindre pouvoir lié au Mitsudo, cet art ancestral si puissamment développé par Oterashi Yanosa.

_ Comment vas-tu Meho ? Heureux de voir que tu te portes à merveille… Le Hyûga tapota l’épaule du Nihito lorsque ce dernier fut à sa portée.

_ J’ai vu que tu avais beaucoup évolué depuis notre dernier un contre un… J’aimerais bien qu’on remette ça et que tu me fasses goûter au pouvoir du Mitsudo…

Un masochiste ? Peut-être. Mieux valait faire face à ce type de pouvoir dans le cadre d’un combat amical, et apprendre à y faire face plutôt que dans un combat à mort.

Toph arriva. Elle était différente. Non pas qu’elle avait particulièrement grandi, mais plutôt que sa manière de s’habiller avait totalement changé. Le Hyûga fronça les sourcils.

_ T… Toph ? Fit-il étonné. Il n’eut pas besoin de poser des questions ou même de regarder d’un air intrigué plus longuement la Hyûga. Cette dernière apporta des éclaircissements sur ce changement de tenue vestimentaire rapidement après avoir salué le duo.

_ Tsu… Tsuchikage ? Fit-il les yeux écarquillés, bien incapable de masquer ses émotions sur le coup. Mais l’on pouvait lire aisément que sa surprise n’était pas feinte. Il se rattrapa tandis que son visage s’éclaircit et qu’un petit sourire fugace apparut.

_ Félicitations Toph Sama… Il y a bien longtemps que ce statut aurait dû être confirmé. Fit le Hyûga en faisant une légère courbette de salutations. Puis il se redressa et attendit la suite. Après que Toph se soit adressé au Nihito, de nouvelles paroles furent adressées au Hyûga. Elles laissaient clairement entendre des choses. Tsuyoshi ne voulut pas rebondir dessus. Quand bien même elle était devenu Tsushikage, Tsuyoshi lui était représentant clanique. Plus que jamais, il était sur la voie d’atteindre une étape de son ambition. Sur certains plans, lorsqu’il portait la casquette de représentant clanique, il n’était pas assujetti au diktat du Kage. Non… Toph devrait apprendre à faire le distinguo entre le Tsuyoshi soldat, membre d’une hiérarchie militaire et le Tsuyoshi politicien.

_ Pour ma part, je considère que tout Hyûga est libre de s’adresser directement à sa seigneurie. Après tout, nous sommes des nobles, inféodés au Byakuren… Mais si vous voulez une réponse claire me concernant : oui j’ai personnellement écrit au Seigneur Byakuren récemment. Vous en connaîtrez les tenants et les aboutissants sous peu…

Constatant que Toph avait activé son Byakugan, le Hyûga garda le sien pour le moment inactif. Activer le sien là tout de suite, encore une fois, pourrait donner l’impression d’une espèce de concours de quéquette. Il allait laisser couler un moment, jusqu’à ce qu’il en ait réellement besoin, pour l’activer. Plus tard…

_________________
Spoiler:
 


Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 0:42
Alors que vous échangiez tranquillement tout en marchant, ce fut Toph qui en première repéra de loin la caravane en question. Posés en bivouac proche d'un village, le convoi était à l'arrêt pour l'heure. Vous êtes alors en milieu de matinée lorsque vous arrivez à ce camp.

Alors que vous arrivez suffisamment près pour qu'ils vous repèrent également, un homme se relève de son tabouret alors qu'il était assis à discuter avec deux autres hommes. Âgé d'une quarantaine d'années, il ne fit que quelques pas vers vous, l'air un peu renfrogné. Les deux autres s'étaient aussi levés, le plus jeune n'ayant qu'une vingtaine d'années faisant une révérence respectueuse envers vous bien qu'il affiche un air de malaise, jetant régulièrement des petits regards vers celui de quarante ans. Le dernier affiche lui aussi un air mature, sérieux, mais plus réservé que celui qui vous fait clairement un accueil peu chaleureux.

- Vous êtes les shinobis d'Iwa c'est ça ?

Le quarantenaire vous détaille comme il aurait observé un cheval qu'il souhaiterait acheter. Visiblement dédaigneux, il grommelle en se grattant le bas du dos.

- Vous bougez vot' cul hors d'Iwa que quand ça vous intéresse hein ?

À son côté, un peu en retrait, le jeune le regarde avec un air médusé tandis que le troisième homme sort un petit sourire en coin, un rictus amusé et attentif. Tous deux restent cependant silencieux pour l'instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Jeu 5 Nov 2020 - 14:18
Tsuyoshi senpai ! Heureux de te revoir !


Les deux ninjas n’avaient pas guère eut le temps de se croiser au cours des différents évènements qui avaient secouer le village. Heureux de constater que son camarade faisait partir des rares à être ressorti physiquement indemne de l’épisode du dieu, Mého ne put cacher un sourire taquin lorsque ce dernier vint à lui proposer un combat dans les jours qui suivraient.


Eh bien eh bien tu me connais déjà Tsuyoshi san je ne refuse jamais un affrontement !


Mého put sentir l’arrivé du dernier membre de son équipe bien avant qu’il ne se présente. Malgré les jours passé en sa présence, l’aura de Toph restait relativement caractéristique de et ce fut s’en surprise qu’il se retourna pour lui faire face lorsqu’elle s’approcha.


*TsushiKage … *


Malgré sa petite taille, la tenue faite sur mesure que Toph arborait la rendait particulièrement imposante. Il n’y avait aucun doute sur son aptitude à occuper cette position et hormis Tenzin lui-même, Méhon ne connaissait d’ailleurs pas de ninja que la jeune femme avait reconnu comme égale à ses talents. S’inclinant humblement face à elle, Mého la salua donc avec une joie non dissimulée.


Sensei tsuchikage sama !


La route fut calme et Mého ne parla que très peu. Les deux Hyugas avaient visiblement leur propre conversation et le chunin se contenta donc d’écouter tandis qu’il progressait sous la garde absolue des deux puissants utilisateurs de dojutsu.


……..............

Ce fut Toph qui repéra la cible de leur mission. L’intendante indiquant la position du campement plusieurs kilomètres avant que ces derniers ne soit réellement proche, ils marchèrent donc encore quelques minutes jusqu’au moment où ils purent enfin faire ça à l’homme qu’ils « convoitaient » tant ! Lorsqu’il se présentèrent, Mého s’inclina humblement face aux inconnus tandis qu’il observait avec attention les différents protagonistes en place. Un homme particulièrement antipathique s’avança vers eux pour leur réserver un accueil qui n’était visiblement pas adapté …


Mého ne prit pas spécialement le temps de porter sa susceptibilité sur ce dernier s’interrogeant simplement sur la position qu’il occupait au sein du groupe de voyageur. Était-il vraiment leur chef ? La question trottait dans son esprit, même si la poser et prendre le risque de vexer une personne déjà désagréable n’était surement pas la solution. Toph ne réagit pas et Mého prit finalement la parole en premier.



-Bonjour, je me présente, je suis NIHITO Mého, je suis accompagnée d’HYUGA Tsuyoshi et de la Tsushikage HYUGA Toph … Il marqua une pause espérant que leurs interlocuteurs comprennent l’importance de la situation. Je vois que vous semblez déjà être informé de nos intentions mais avant tout, à qui ai-je l’honneur ?


Avant de rentrer dans de grande discussion le minimum était d’au moins s’informer sur leur interlocuteur. Restant polie bien que bref, le chunin ne souhaitait pas s’attarder dans des discussions sans être sûr de parler à la bonne personne. Et aux finales de bonne négociation passait par une bonne connaissance de l’adversaire.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Dim 8 Nov 2020 - 14:52
Sans réponse de Meho sur les doctrines du Bushido, la Kage se concentra sur sa discussion avec son cousin. Toph acquiesça à la réponse de Tsuyoshi. Tout Hyûga avait effectivement le droit de correspondance. Elle n'en dit pas plus, mais estimait que tout Hyûga n'avait pas le droit de s'immiscer en politique. Tsuyoshi le pouvait, bien sûr. Il était représentant du clan. Mais ce n'était pas acquis pour tous ses cousins. Cette précision, elle la garda pour elle néanmoins. Elle avait d'autres choses à fouetter.

Comme le convoi, par exemple, et son chef qui se trouvait devant eux. Ou un de ses membres. Meho s'occupa de faire les présentations. Toph n'estima donc pas nécessaire de se représenter. Elle s'inclina courtoisement devant la personne, puis se permit d'essayer de compatire avec son interlocuteur.

Je comprends votre frustration. Vous avez subit une attaque, et Iwa aurait du être là pour vous protéger, ou pour épurer les alentours des brigands. Comprenez qu'en temps normal, nous passons la majorité de nos missions dans tout Tsuchi pour éviter à la populace ces désagréments. J'ai personnellement raisonné plusieurs de ces personnes mal guidés de par le passé.

Toph se rappelait bien entendu de la troupe de brigand qu'elle avait réussit à convaincre de rejoindre Iwa. Ce n'était pas tous les jours ainsi que cela se passait. Parfois, c'était largement plus dangereux et avec des véritables bêtes sauvages au-delà de tout pardon. Souvent, néanmoins, les brigands étaient avant tout des hommes et des femmes dans le désespoir.

Non pas que cela arrêterait son sabre sans raison, mais c'était toujours un point important.

Ce qui l'était, c'était ce Tsuchijin déçu, blessé. Heurté. Il fallait rétablir le contact, réparer les ponts. Il fallait... admettre l'erreur et essayer de se rattraper pour ce malheureux passé. C'était normalement dans les attributions d'Iwa de protéger les routes commerciales de tsuchi, encore plus dans ses alentours directes.

Néanmoins, nous restons humains. Nous ne pouvons pas être partout, et nous avons procédé à une évacuation de tous les civils d'iwa précédent un assaut de lieutenants de l'Homme au Chapeau. Des dangereux terroristes qui dénigrent toute vie humaine. C'était une entreprise rapide et, surtout, couronnée du succès qu'aucun iwajin civil n'ait eut à mourir ce jour-là. Cela nous a néanmoins empêché de rebondir dans Tsuchi et de faire fi de cette menace de bandits. C'est une erreur dont je prends la responsabilité en tant que Tsuchikage. Pour cela, je vous offre mes excuses.

Elle s'inclina sans légèreté vers son interlocuteur. Elle offrait transparence et humilité. Elle espérait que cela permette une discussion facilité envers le marchand. Puis elle se redressa. Il était temps de faire sa demande, et sa proposition.

Nous aimerions acheter vos matières premières et les transporter jusqu'à Iwa. Nous avons besoin de vous. Nous, shinobis, mais surtout les familles iwajins dont les enfants dorment pour le moment dehors faute de mieux. Outre une juste rémunération, et les remerciements de toute une population qui loge dans des campements de fortunes, je prendrai sur ma pleine responsabilité de m'assurer de votre sécurité jusqu'à Iwa. Et j'ose penser que des brigands ne nous poseront pas de souci s'ils osent s'en prendre de nouveau à vous.

Entre son cousin, elle, et le jeune Mého, ils disposaient mine de rien d'énormes avantages en terme de puissances de feu et de capacités d'entrave. Même un désavoué aurait du mal face à cette troupe.

_________________
Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 1:13
Tsuyoshi fut heureux d’entendre de la bouche du Nihito que ce dernier était disposé à l’affronter dans le cadre d’un combat amical. C’était une aubaine, une chance probablement inouïe de pouvoir tester de près les capacités de nuisance du Mitsudo contre qui il devrait apprendre à trouver des parades d’une façon ou d’une autre. Sait-on jamais ? Peut-être un jour le Hyûga serait-il confronté à des adeptes du Mitsudo n’appartenant pas à Iwa ? Ou pire… Peut-être même qu’un des iwajin maîtrisant les arcanes de la gravité, se retournerait contre le village et pousserait ainsi Tsuyoshi à lui faire face ?

_ Soit, on le fera de retour de cette mission alors…

Le Hyûga ne s’attendait à aucun conflit direct avec Toph sur la question des lettres envoyées à sa seigneurie. Autant le contenu de ces lettres était flou quant à ses intentions réelles, autant il était capable de les lire à Toph sans honte si véritablement il était contraint de le faire. Il ne se cachait guère et ne faisait en réalité, rien dans le dos de la désormais Tsuchikage, enfin, pour le moment en tous cas. Il constata que ses propos, qui faisaient sens, avait reçu un écho favorable auprès de l’ex Intendante. Bien entendu, en tant que noble tout Hyûga pouvait librement avoir accès à son Seigneur et ce pour diverses raisons. Aux yeux de Tsuyoshi, il serait absolument impossible et même contre-productif de vouloir bloquer, limiter ou orienter les nobles qui souhaiteraient obtenir une relation « privilégiée » avec le Byakuren. Pour sa part, tout représentant de clan qu’il était, Tsuyoshi n’avait eut cette chance. Le Byakuren par deux fois avait refusé de le recevoir tout bonnement. Un comportement que le Hyûga jugeait assez scandaleux, sans pour autant le montrer pour l’instant.

Le trio était arrivé auprès des gens qu’ils devaient escorter. Meho fit les présentations. Tsuyoshi se contenta de hocher la tête et de regarder dans les yeux ses interlocuteurs lorsque son nom fut prononcé par le Chuunin. Il laissa ses collègues shinobi prendre les devants et s’enferma dans un mutisme comme à son habitude lorsqu’il se trouve en mission accompagné d’un ancien ou d’un supérieur compétent. A quoi bon forcer, dans ces circonstances, à vouloir montrer que l’on est également capable de ? Aux yeux du Hyûga c’était tout bonnement inutile et même à bien des égards totalement contre-productif !

Attendant donc la suite des événements Tsuyoshi ne dit rien et se contenta d’observer et d’écouter.

_________________
Spoiler:
 


Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 15:57
Face à vous, le trio vous écoutait, les deux plus en retrait demeurant silencieux. Lorsque l'homme central entendit la mention du fait que Toph était la Tsuchikage, il eut un rictus un peu mauvais. Il répondit cependant à Mého, avec son ton railleur qui semblait lui être habituel.

- T'as l'honneur de parler au chef de chantier l'plus expérimenté de ce pays d'mes deux. Mais j'ai pas vos titres bizarres de shinobis.

Il écouta ensuite Toph malgré tout sans l'interrompre, perdant un peu ce sourire à moitié forcé, plus provocateur qu'autre chose à vrai dire. Que vous l'ayiez convaincu ou non en cet instant, il semblait au moins vous écouter.

- Mouais... On verra si vous t'nez vos paroles pour une fois. Toi, va prévenir les autres qu'on part dans deux heures. Et toi, ramène moi mon livret puis va vérifier qu'mes outils sont en bon état.

Toujours aussi bourru, le quarantenaire se retourne à nouveau vers vous.

- On verra si on arrive sans problèmes à Iwa. Mais j'y crois pas. De toute façon c'est pas comme si j'avais mieux comme chantier à faire en c'moment. On discutera des détails de prix une fois dans votre village, j'aime pas l'faire sans une bonne bouteille.

Tout en ricannant, il repartit vers l'intérieur du camp, vous laissant planter là pour un moment. Personne ne semblait vous empêcher de vous déplacer comme vous le souhaitiez, mais vous remarquez que le plus jeune des trois qui vous ont accueilli s'approche de vous au bout d'un petit moment alors que le camp s'anime pour plier bagage.

- Vous avez eu de la chance... Là, il était sobre... Mais il ne l'est pas souvent hors des chantiers. Enfin, je préfère vous prévenir, il est plus à même de créer des problèmes que tous les bandits qu'on pourrait croiser...

Le jeune soupira alors puis s'inclina rapidement devant les shinobis avant de s'éclipser. L'attente fut alors un peu longue jusqu'à ce qu'enfin le groupe puisse se mettre en mouvements sous votre protection. Alors que la caravane se met en branle, vous pouvez remarquer que comme l'avait dit le jeune un peu plus tôt, le quarantenaire tient plus ou moins fermement une bouteille à laquelle il s'abreuve directement par le goulot. Nul doute qu'il sera rapidement saoul.

La route commence alors et tout se passe bien dans un premier temps. Arrive le moment de la pause pour les caravaniers, vous vous mettez donc le long de la route pour ne pas gêner le passage. La journée à alors bien avancé, et au vu de votre vitesse, une chose est sûre, vous n'arriverez pas avant le lendemain en fin d'après-midi.

Alors que vous vous apprétiez à repartir, un groupe de quelques paysans qui discutent entre eux arrivent avec un troupeau de moutons, ce qui va vous forcer à attendre une dizaine de minutes supplémentaires. Si tout le monde semble ne pas s'en offusquer plus que mesure, le chef de chantier lui décide d'aller vers l'un des paysans, laissant deux cadavres de bouteille derrière lui. Accrochant l'un des bergers qui s'applique à diriger son troupeau pour ne pas perdre de temps, il commence à l'alpaguer.

- Dégagez l'passage bande de fainéants ! Et plus vite... Qu'ça !

Alors que l'homme attrapé au col commence à froncer les sourcils et à vouloir répondre au soulard, ce dernier lui vomit littéralement dessus, déversant ses tripes alcoolisées sur le pantalon et les pieds de sa victime médusée.

- VRAIMENT ?!! MAIS C'EST QUOI TON PROBLÈME ESPÈCE D'EN...

Avant qu'il n'ait terminé sa phrase, c'est le poing du contremaître qui vient le cueillir en plein ventre et lui coupe la respiration, le faisant boiter en arrière. Le quarantenaire s'essuie alors la bouche d'un revers de main et un combat semble se lancer, le paysan regardant avec une certaine haine le chef de chantier. Intervenir semblait alors nécessaire et surtout urgent.
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 18:13


L’arrogance était une plaie que beaucoup d’homme connaissait. Mého ne pouvait ressentir que de la peine à l’égard de cet homme et espérait sincèrement que ce dernier lui cachait encore quelques facettes plus intéressantes. Au fond, s’il était chef de chantier, c’était surement parce qu’il devait avoir un quelconque talent ne serait-ce qu’en tant que leader ? ... Toph de son côté resta professionnelle dans son échange et elle démontra des capacités d’échanges et de manipulations qui ne manquèrent pas d’étonner Mého bien que sa position lui ait déjà supposé qu’elle fût apte à ce genre de figure.


La route s’annonçait longue et Mého profita de cet instant pour discuter un peu avec les différents travailleurs du chantier. Rencontrer les travailleurs lui paraissait être une étape importante dans la compréhension de leur petit écosystème et porté par sa curiosité, il n’hésita donc pas à questionner tout un chacun sur les conditions de travail ainsi que sur leur chef au caractère si particulier. Il porta une attention particulière au jeune qui avait été le plus ouvert des trois hommes. Peut-être un peu plus proche de lui part leur âge, il espérait sincèrement pouvoir créer de vraies discussions et ainsi obtenir de vraies informations.


…. ........................................................................................................................................................


Le début du trajet fut relativement calme et lorsqu’ils croisèrent les paysans sur leur route Mého ne porta presque aucune attention à ses derniers qui semblaient simplement chercher à vivre leur petite vie. La journée aurait ainsi pu se faire tranquillement si seulement le cœur de tous leurs problèmes n’avait pas décidé de se réveiller en cet instant … Lorsque le chef de chantier se leva, l’attention de tout le groupe fut naturellement attirée vers lui et par écho, Mého lui aussi porta un regard des plus suspicieux sur ce dernier.


La situation semblait des plus étranges et sans entendre l’échange, le ninja pouvait déjà se douter qu’une intervention risquait d’être nécessaire. Lorsque les premiers coups s’échangèrent, Mého disparut brutalement de sa position tandis que deux autres versions de lui apparaissait à ses côtés. S’interposant entre les deux hommes, arrêter l’échauffourée n’était pas une mission impossible et tandis que l’un de ses clones bloquait le bras du paysan tout en l’écartant avec douceur, Mého lui se ramassa une claque qui ne lui était probablement pas destiné mais, qui eut tout de même le mérite de réveiller le jeune homme qui dut lutter de tout son être pour ne pas laisser transparaitre sa colère.


L’entrainement samouraï faisait ses effets et il ne broncha pas tandis que l’homme à l’haleine particulièrement fétide se tenait face à lui.



- Nous allons nous occuper d’eux ne perdez pas votre temps ici Mr et votre bouteille à l’air plutôt pas mal !


…………………………………………………………………………………………………………..

- Excusez-nous Mrs ne vous inquiétez pas pour cet homme, je peux vous aider avec votre troupeau en dédommagement ?


……………………………………………………………………………………………………………

Ses paroles lui brulaient la bouche mais, il s’avait d’expérience que contrarier un homme soul n’était pas la meilleure façon de le calmer. Écartant donc les deux hommes et les trois chunins avaient déjà leurs taches très claires en tête. L’original était avec le chef, l’incitant à reprendre l’activité qu’il semblait si bien maitriser. De leur côté, les deux dopples restaient aux côtés des paysans essayant d’aider au mieux les hommes à progresser tout en se confondant en excuse.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Ven 20 Nov 2020 - 12:38
Le responsable, a défaut de faire preuve d'optimisme et d'entrain, semblait au minimum d'accord de continuer la route vers iwa. Ses subalternes s'affairaient, non pas sans que l'un d'entre eux ne parlât dans son dos. C'était... inquiétant. Pour Toph. Les subalternes étaient sensés agir pour leur chef. S'ils en disaient du mal, c'était soit a raison, soit que les employés étaient déloyales, mais en tout cas aucun des cas n'était un bon signe.

Puis éclatat une bagarre. Sans... véritablement de bonne raison. Un troupeau de mouton sur le passage. La Hyûga était étonné qu'une telle caravane ne prenne pas la peine d'éclairer leur passage rapidement pour éviter ce genre d'encombrement sur la route. Meho semblait bien réagir, leste et agile. Avec des Bunshins il était en train de tartiner le beurre, de nettoyer l'assiette, et de papoter avec la crémière et tout ca simultanément.

Aussi, elle se retint de trop intervenir, laissant juste un commentaire au contremaitre.

Au plus vite vous serez à Iwa, au plus vite vous pourrez boire à une taverne digne de ce nom.

Tout iwa n'avait pas été détruit, après tout. Et des tavernes subsistaient. Là serait l'endroit le mieux indiqué pour poursuivre le vice de l'alcool.

Meho semblait gérer la situation ceci dit. Peut-être même mieux... qu'elle ne pouvait elle-même le faire. Elle ne buvait que très peu d'alcool, et avait par conséquent une très faible expérience en la matière. Dialoguer avec quelqu'un à l'esprit embrumé de léthé du Yuukan n'était pas sa meilleur des caractéristique. Elle se frotta la tête, puis se tourna vers Tsuyoshi.

Lui, certainement, saurait mieux gérer ce genre de situation. Ou d'autres, du même type, qui pourraient arriver. Pour autant, elle n'allait pas non plus se rendre inutile. Ses talents seraient néanmoins mieux optimisés ailleurs.

Je vais faire un tour de repérage, m'assurer qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise. Tsuyoshi, veille à ce que le départ continue sans accroc.

Toph invoqua un ours polaire qu'elle enfourcha. Elle le dirigea pour vérifier les ailes et l'avant de la caravane, tout en injectant du chakra dans son doujutsu.

Ses yeux vibrèrent d'informations. Elle voyait tout. Les chakra, bien entendu, mais également sa vue qui traversait même des obstacles et des matières solides, et ce sur des distances inouïes. Elle pouvait percevoir le vol des oiseaux dans le ciel, l'écureuil qui montait dans son arbre bien loin d'elle. Elle pouvait voir la multitude d'êtres vivants dans la caravane s'affairer et se déplacer comme des fourmies - mais elle n'y prétait pas trop d'attention. Cela prenait de sa capacité d'attention, après tout, et elle préférait se focaliser en-dehors.

Dans son idée, elle désirait voir tout autour de la caravane s'il y avait une présence de chakra, ou des potentiels dangers/obstacles. Ou d'autres moutons, comme ceux-ci. Ils n'étaient pas à l'abris d'une nouvelle attaque, bien sûr, mais il n'y avait pas que cela qui pourrait poser problème. Une route en mauvais état. Un pont cassé. Une rivière à traverser. Tout cela nécessiterait des anticipations pour aider à bouger le plus rapidement possible. Après tout l'adage disait que les novice parlaient stratégies, mais que les experts parlaient de logistique.

Et avec son doujutsu et son kuchyiose, elle était parfaitement adapté pour ce faire de manière rapide.
Spoiler:
 

_________________
Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Lun 7 Déc 2020 - 18:41
Le premier coup part et sa riposte atteint rapidement le soulard qui a mit un peu de piquant dans votre balade somme toute tranquille jusque là. C'est seulement à ce moment que Meho parvient à se mettre entre les deux et évite que la situation ne s'envenime plus. Si les arguments de ce dernier ne semblent pas convaincre totalement le chef de chantier, l'hypothèse de meilleure boisson à Iwa semble cependant lui faire lâcher l'affaire après un bon crachat sur le sol et un air un peu mauvais.

Tandis que Meho présente des excuses et une proposition d'aide aux paysans, ces derniers semblent plutôt sur les nerfs et n'apprécient pas la conclusion de l'échange, mais le jeune homme qui vous avait prévenu pour la situation du chef de chantier vient au soutien de Meho.

- Toutes nos excuses ! Son impolitesse et son manque de civisme ne sauraient être pardonnés mais nous avons trop besoin de son savoir pour qu'Iwa se remette du cataclysme et puisse de nouveau faire taire tous les brigands de la zone. Je vous prie de tolérer cet écart qui ne se reproduira pas, je vous l'assure !

L'homme semble expert en excuses et convint ainsi rapidement les paysans qui gardent une certaine rancoeur envers le chef de chantier. Ils refusent malgré tout l'aide de Meho pour la direction du troupeau car les moutons ont plutôt tendance à être effrayés des étrangers qui s'approchent de trop et ainsi désorganisent le tout, ralentissant plus les manoeuvres qu'autre chose.

Ainsi, quelques minutes plus tard, le groupe vous libère enfin le passage pour reprendre la route. Vous avancez donc encore quelques heures avant que l'aide de camp ne revienne vers vous pour vous proposer les deux solutions qui s'offrent à vous avec le soleil qui se couche désormais, vous laissant le choix en tant que protecteurs du convoi et du chef de chantier.

- Excusez-moi, que comptez-vous faire pour la nuit ? Nous pouvons soit nous installer dans une clairière qui est à deux minutes en suivant le chemin pour éviter d'éventuels bandits qui longeraient la route, ou pousser la troupe jusqu'à l'auberge qui se trouve à deux heures d'ici. Que devrions-nous faire selon vous ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Ven 11 Déc 2020 - 10:12
La réaction du paysan n’étonna pas Mého qui accepta son refus sans trop poser de question. Son clone s’évapora ainsi laissant l’homme vaquer à ses préoccupations. De l’autre côté de la seine Toph avait rapidement prit en charge le chef de chantier que Mého exécrait de plus en plus. Ce groupe de paysan n’était visiblement dangereux, ce qui avait agacé le chunin était surtout le fait de voir que ce chef de chantier était comme prévu la source de leur problème. Le jeune homme qui s’était instinctivement proposé pour aider Mého semblait être bien plus mature que leur leader et seul sa présence réussissait à calmer le chunin.


Les minutes s’étalèrent jusqu’à ce que la situation redevienne enfin totalement normal et ce fut dans cette atmosphère semi tendu que la route reprit. L’appuie de Toph s’était avéré utile pour calmer leur animal, cependant cette dernière était tout aussi rapidement partie laissant Mého gérer leur boulet tandis qu’elle repérait les alentours. Il aurait aimé pouvoir l’accompagner et ainsi échapper à son handicapante responsabilité. La route s’effaça petit à petit sous leurs pas tandis que son interlocuteur reprenait la boisson avec allégresse. Il soupira longuement avant de prendre lui même une infime gorgée d’alcool.


A force d’échec, sa relation avec la boisson s’était améliorée sans pour autant devenir amical. Préférant ne pas abuser de cette dernière au travail, il fit ainsi mine d’accompagner le chef de chantier qui s’enivrait à vue d’œil. Bien que visiblement habitué à la consommation d’alcool, le rythme de ce dernier inquiétait tout de même Mého qui se décida à lui parler afin d’éviter qu’il ne tombe dans un coma de plus en plus menaçant.


- Ça fait longtemps que vous bosser avec votre équipe ? Ils ont l’air efficace … Vous devez être fière d’eux non ?


En parlant du groupe Mého désigna plus particulièrement du regard le jeune homme qui l’avait déjà impressionné par son calme et sa diplomatie. Si obtenir la vision du chef pouvait être intéressant pour comprendre la mécanique du groupe, une réponse claire venant d’un homme aussi éméché était presque utopique. Tandis qu’il écoutait d’une oreille distraite, son regard s’enfonça dans la forêt ou il finit par repérer une silhouette se rapprochant d’eux.


Toph et son énorme Ours était difficile à louper le chunin se rapprocha d’elle après avoir poliment interrompu sa petite conversation avec son interlocuteur.


- La nuit tombe et je pense que l’on devrait accélérer pour rejoindre une auberge. Avoir une telle troupe en pleine forêt pourrait être dangereux pour eux. Devoir tous les surveiller en milieux hostile risquerait d’être couteux en chakra et les mettrait en danger indirectement.


Mého n’avait aucune idée de ce que Toph avait pu repérer et son manque d’information l’incitait à promouvoir la prudence face à l’inconnue. L’avis de l’intendante serait de toute les façons la clefs de tout choix et il s’y plierait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Mar 22 Déc 2020 - 22:13
@Hyûga Toph est hors délai. C'est désormais à @Hyûga Tsuyoshi qui à 72h à partir de ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Sam 2 Jan 2021 - 10:58
Le Hyûga observait. Il se contentait de cela pour l’instant constatant que malgré les petits problèmes qui commençaient à s’accumuler sur leur route, ces mêmes problèmes se résolvaient soit par l’intervention opportune d’un de ses collègues, soit d’elle-même. L’homme que le trio était venu chercher était particulier. Un alcoolique à la panse sans fond vraisemblablement. Il commençait déjà à forcer sur la bouteille en étant à sa troisième en moins d’une heure. Un rythme imposant qui ne laissait présager qu’une route pleine de péripéties. Pour peu qu’il soit du genre bagarreur lorsqu’il est ivre, les iwajins allaient vivre des moments forts sous peu. Des souvenirs à la suite de cette mission, ils en auraient !

Après l’histoire avec les bergers et leurs moutons et les interventions de Toph et Meho, une fois que Toph fut partie inspecter les environs, le Hyûga se rapprocha de l’aide de camp du phénomène. Cet aide de camp venait assez régulièrement vers les ninjas pour les conseils, les pousser à la patience et leur faire comprendre qu’ils avaient affaire à un sacré numéro. Etant arrivé à sa hauteur, le Hyûga l’interrogea d’une voix calme.

_ Toi qui connait si bien ton patron… Que se passerait-il si par hasard sa réserve de boisson disparaissait durant le trajet ?

Un regard plein de malice et un sourire commençait à se dessiner sur son visage. Tsuyoshi n’est pas un shinobi sage. Il est capable de jouer de sales tours à ceux qui le méritent.

Plus tard vint une question anodine, mais dont Tsuyoshi perçut immédiatement les soubassements stratégiques. Un choix simple en apparence et qui pour chacune des options cachait son lot de problèmes liés. Passer la nuit à la clairière était l’option qu’il aurait privilégié pour entrer dans le vif du sujet, et cela pour diverses raisons. Déjà elle aurait le don de mettre dans l’inconfort ce personnage particulier. Quitte à l’énerver, il serait peut-être plus enclin à arriver plus rapidement à Iwa. Cette option permettrait également de voir venir de loin, sans obstacles, des ennemis, à l’aide du Byakugan. Pour finir, qui dit auberge, dit taverne généralement et être accompagné d’un maître alcoolique dans un lieu contenant une taverne…

Tsuyoshi se rapprocha de Meho. Etant donné qu’il avait déjà donné une réponse, il ne le contredirait pas. De toutes façons cette mission serait réussie vu la qualité des ninjas en place et le faible niveau de difficulté ; le seul souci demeure quand ?

_ A l’auberge notre phénomène risque de passer la nuit à la taverne s’il y en a… Il nous faudra alors mettre en place une stratégie pour le gérer…

Bras autour du cou du Nihito, le Hyûga lui avait presque chuchoté à l’oreille. L’information partagée, à eux désormais d’être vigilants.



_________________
Spoiler:
 


Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Ven 15 Jan 2021 - 0:11
Alors que vous reprenez la route, le calme revient, la tension qui était montée avec l'échange aggressif entre les paysans et le chef de chantier s'efface peu à peu. Face à la question de Meho, votre cible à protéger le regarde de longues secondes avant de ricanner.

- Bien sûr qu'ça fait longtemps ! C'est moi qui les ai formé tous ces bougres ! Alors ouaip, j'suis bien fier de c'que j'ai fait d'eux ! Des vrais hommes !

Repartant dans un rire sonore avant de s'enchaîner une rasade de vin, il reporta son attention sur le voyage. De son côté, Tsuyoshi s'approcha de l'aide de camp qui, lui, était plus concentré, notamment sur les actions de son supérieur. Lorsque ce dernier entendit la question concernant la boisson de son chef, il secoua la tête d'un air dépité.

- Malheureusement, si c'était aussi simple, vous vous doutez que nous l'aurions fait depuis bien longtemps. Non, si on lui enlève son alcool, il devient encore plus imbuvable. Vous ne voulez pas le voir comme ça, je vous le garantis...

Continuant votre chemin, vous vous décider à attendre d'atteindre l'auberge pour vous arrêter pour la nuit. Là, la caravane s'installe et met tous les chariots à l'abris avant que chacun ne rejoigne la taverne de l'établissement pour y passer la fin de soirée. Fatigués, certains montent directement dans les chambres mises à votre disposition, tandis que d'autres, plus fêtards, en profitent pour jouer aux cartes, aux dés ou même simplement discuter avec les habitués du village qui se trouve deux cent mètres plus loin.

Alors que la soirée semble se passer tranquillement, un groupe de deux hommes et d'une femme plutôt belle rentrent dans la taverne et s'installent à la table à côté du chef de chantier. Ce dernier, visiblement peu porté sur la galanterie, s'empresser d'aller aposer ses mains sur l'épaule et la hanche de la jeune voyageuse qui n'a rien demandé et se fait bien vite repousser.

Le soulard commence alors à s'enguirlander avec le trio, le ton monte très rapidement. La situation est sur le point de dégénérer, mais cette fois, l'aide de camp trop épuisé par les solicitations constantes est allé se coucher, il vous faudra gérer la situation seuls...
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Ven 15 Jan 2021 - 11:06

Le verre à la main, le chunin observait l’eau tournoyer à l’intérieur de ce dernier hypnotisé par le flot incessant du liquide. La nuit était bien avancée et si cela ne tenait qu’à lui, il serait probablement tombé dans les draps depuis belle lurette. Son objectif de mission lui semblait bien loin d’avoir fini la fête. L’homme avait enchainé les verres avec autant de facilité qu’un enfant enchainant les verres de jus et maintenant habitué à ce dernier, Mého sentait déjà les problèmes arriver en grande pompe.


*Pour qu’elle raison boit il autant ? * Cette question lui dévorait l’esprit alors qu’il admettait tant bien que mal que cet homme n’était peut-être pas si mauvais. Au cours de leur trajet, il avait cru comprendre que cet homme aussi fier de ses compagnons que ces derniers étaient respectueux à son égard.

- Quel bien étrange tableau que cette bande d’artisan …

Mého avait émis sa pensée à voix basse de façon à ce que seul Tsuyoshi puisse l’entendre. L’Hyûga avait passé une bonne partie du voyage à recueillir des informations auprès des différents membres de l’équipe. Mého bien trop occupé par leur « vieillard alcoolique » avait observé de loin son camarade se promettant de lui demander les informations récupérées lorsque l’occasion se présenterait.

Les premiers cris alertèrent immédiatement un Mého qui n’eut pas à chercher loin avant de trouver leur origine. *Encore lui …*Toujours assis sur sa chaise, ce fut de sa position qu’il put voir la situation se dégrader. Ils étaient là pour ramener la troupe à Iwa … Pas pour servir de garde du corps personnel à un ivrogne. Ses yeux se posèrent avec jugement sur celui qui se tenait maintenant dans une position des plus compliqués et ce, sans même s’en rendre compte.

- Doit-on intervenir ?

Cette question des plus rhétorique, était surtout là pour montrer l’agacement du jeune homme. La troupe il devait la ramener en entier et bien sûr, cela impliquait de prendre le minimum de risque auprès de l’ensemble des membres. Sa chaise grinça bruyamment tandis qu’il s’écartait de la table, comme pour montrer son arrivé aux divers protagonistes. En tant que ninja et surtout en tant que représentant d’Iwa, le chunin ne voulait pas donner une mauvaise image à son village déjà affaiblit. Si la force il pouvait éviter, alors la force il éviterait. S’en relâcher sa garde il s’avança en direction du groupe les yeux rivés sur ceux qui menaçait l’ivrogne.

- WOOOOOOO ! Il se passe quoi ici !


Peut-être ne le savaient-ils pas, mais le chunin était maintenant suffisamment proche pour réagir au moindre mouvement suspect. Ses muscles étaient gainés et son corps prêt à réagir à la seconde. *Faites que l’intimidation suffise … .*
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Mer 20 Jan 2021 - 23:40
Le Hyûga avait pris bonne note des propos de l'assistant du terrible chef de chantier. Il avait cru que ce serait une bonne idée de priver le soulard de boisson. Par chance le Jonin avait pris la précaution de poser la question afin de s'assurer de son coup futur. La réponse était non. A priori, si pareille chose était tentée, le chef de chantier partirait en live tout simplement. Une option en moins pour le Hyûga et aucune proposition faîte par l'aide de camp. La discussion suscitée par le Jonin avait aussi pour but d'obtenir une information concernant la meilleure manière de gérer le terrible client. Cependant son interlocuteur ne sembla pas saisir cette nuance.

La petite troupe avança en direction de Iwa mais bientôt arriva le moment de la pause. Ce fut finalement à une auberge que la troupe trouva refuge. Là, comme il le craignait, le chef du chantier se mit à se saouler de plus belle et alors que les siens étaient allés se coucher, il trouva le moyen de créer du grabuge. L'alcool aidant, le bonhomme avait jeté son dévolu sur une femme arrivée dans la taverne en compagnie de deux hommes. Avec une approche lourde, il avait tenté de l'aborder sans se soucier de sa compagnie. Bien évidemment le rejet fut automatique et les protestations et menaces de l'ivrogne suivirent.

Tsuyoshi soupira à la suite des propos de Meho. Du regard il suivit ce dernier. Le Chuunin se dirigea vers le chef de chantier ainsi que ses nouveaux amis et misa la carte de l'intimidation. Tsuyoshi pour sa part se leva, Bakugan actif, il sorti de la pièce afin de ne pas attirer l'attention sur lui. Après avoir composé des mudra, il fit apparaître un clone qui prit l'apparence d'une magnifique femme. La trentaine,du même type que celle abordée par le chef de chantier soit à peu près la même corpulence, la même couleur de cheveux' des formes gracieuses. Le clone portait une tenue sexy, moulante à souhait.

Ce fut un véritable numéro qui fut joué pour le chef. Saoul qu'il était, il n'y verrait probablement que du feu. Ses sens en éveil à cause de la boisson, l'aborder et l'isoler en vue de plaisirs sensuels serait aisé â réaliser. Le plan du clone était tout trouvé, le mener dans une chambre et le ligoter au lit en prétextant, pour qu'il se laisse faire, des jeux torrides. Ce n'est que lorsqu'il serait ligoté que le clone le baillonnerait et s'en irait refermant la porte derrière lui. Il ne resterait alors plus qu'au duo de ninja de monter la garde! Le premier tour de garde serait pour Meho...

_________________
Spoiler:
 


Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
Narrateur

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 16:59
- Qu'est ce qu'il se passe ici ? T'as pas vu que ce pervers essaie de toucher notre amie ?

L'un des deux hommes, plutôt grand et solide physiquement, te fait face Meho. Il semble très énervé, sans doute très protecteur avec ses camarades. La femme qui repoussé le chef de chantier avec une certaine force mais sans pour autant s'acharner semble quant à elle plutôt vouloir s'en aller simplement là où ses deux camarades cherchent plus le conflit.

- Laissez tomber les gars... On boira un autre soir, c'est pas grave... Venez plus tôt.
- Hors de question qu'on laisse un porc s'en tirer sans leçon ! Si on le laisse faire, il fera pareil aux prochaines filles qu'il croisera. Poussez vous là, qu'on puisse lui mettre ce qu'il mérite ! Qu'il retienne qu'il peut pas toucher les femmes comme ça !

La chose semblait visiblement être à coeur du voyageur. Et le chef de chantier de son côté semblait considérer qu'il n'avait rien fait de mal, s'acharnant à dire qu'il avait le droit de s'amuser et que s'ils n'étaient pas content, c'était juste que c'était des coincés. Visiblement peu d'accord avec le discours du soulard, le tout commençait à tourner en affrontement par les poings, jusqu'à ce le double de Tsuyoshi ne détourne son attention. Cependant, l'un des hommes hèle le double, inconscient qu'il s'agissait d'un piège pour le pervers.

- Vous devriez vous éloigner de lui ! C'est un pervers dangereux, méfiez vous.

Évidemment, le chef de chantier peu adroit dans une telle situation se laisse embobiner facilement et finit ligotté pour la nuit qui se passe sans accrocs. De leur côté cependant, les deux hommes sont raisonnés par leur amie et ces derniers jettent juste un regard énervé au pervers sans pour autant aller plus loin. Le voilà sauvé de leurs poings.

Au réveil cependant, lorsque vient l'heure de partir, le chef de chantier montre une certaine rancoeur envers les deux shinobis. Il semble avoir compris qu'il y a eut quelque chose de leur part, même s'il ne semble plus se souvenir de quoi précisément ni de ce qui a bien pu se passer, mais il gromelle et vous surveille. L'aide de camp vous informe simplement que l'arrivée à Iwa se fera en fin de journée, normalement, il n'y aura plus de problèmes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 21:45
Difficile à croire que Tsuyoshi en arriverait là … Transformé en jeune femme, le NIHITO dû lutter avec sa personne pour ne pas pouffer de rire devant son camarade. Non pas que l’HYUGA est raté son effet, au contraire le chunin reconnaissait le fait que ce dernier semblait maitriser la technique, disons simplement qu’il était impressionné qu’un homme aussi fier que son camarade ait accepté de se mouiller ainsi.

Visiblement l’alcoolique notoire était de son côté tombé à pied joint dans le piège. Profitant de cette sortie inespérée pour éviter une confrontation qui lui pendait au nez, Mého s’éclipsa sans un mot pour aider son, sa, partenaire à “ficeler l’affaire“… La nuit promettait d’être calme et il dut admettre que cette idée lui plut particulièrement. Lorsque l’ivrogne perdit connaissance, il jeta un dernier regard amusé à son supérieur sans pour autant dire un mot. Le jonin comprendrait-il la blague ? Surement ! En serait-il vexé ? Difficile à dire mais sur le coup, il était difficile pour le jeune Mého de ne pas réagir.

Le lendemain au réveil, l’ambiance était restée plutôt bonne du côté du manipulateur de masse. Après avoir délicatement libéré le captif avant son réveil, il avait profité du temps avant le soleil pour mettre en ordre ses affaires et se préparer pour la fin de la route future.

Bonjour ! …

Le chef de chantier avait traversé la porte sans dire un moment découvrant le jeune homme paisiblement installé à une table. Son visage portait encore les stigmates de la veille et il semblait visiblement gardée un mauvais souvenir de sa dernière rencontre.

Un peu de thé ? Il n’y a rien de mieux pour se réveiller après une bonne nuit de sommeil !

***********

Rapidement l’équipe fut au complète et la route reprit son court dans un calme presque miraculeux. Avait-il fini par retenir la leçon ? Impossible de le savoir mais après plusieurs heures de routes et une ultime pause … Les murs se dessinèrent enfin.


La fin est proche, j’espère que le voyage aura été agréable cher mr !

Il était arrivé avec un sourire non fin en direction de leur employeur. Il fallait dire qu’à force d’aventure, on finissait par s’attacher et le chunin n’échappait pas à cette règle.

Iwa vous remerciera croyez nous !


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] Empty
Aujourd'hui à 0:02
Le Hyûga avait eutnla bonne idée d'utiliser les talents shinobi pour régler une situation en apparence tendue. Il s'était réjouit de voir juste et de ne pas s'être trompé lorsqu'il vit que son coup avait fonctionné et que le chef de chantier sautait pieds et poings liés dans le piège qu'il lui avait tendu. Abu regardernde près, après coup, c'était trop facile. L'ivrogne n'y avaitnvu que du feu. Trop attiré par son insatiable appétit sexuel et par les formes généreuses du genre, il avait cru probablement qu'il passerait l'undcde ses meilleures soirées. C'était sans compter avec les ninjas iwajin. Le chef finit ligoté et passa probablement la pire nuit de son existence.

Au petit matin, la victime du canular nocturne était plutôt de mauvais poil, mais pour une fois était demeuré sobre. Se pourrait-il qu'il eût tiré les conclusions de sa mésaventure si vite ? Ce qui était sûr c'est que plus jamais une femme ne l'aborderait sans qu'il ne se méfie. Conscient que le chef de chantier tirait la tronche depuis leur départ jusqu'à l'arrivée à Iwa, le Hyûga fit comme si de rien n'était. Après tout son rôle à lui consistait à veiller à la sécurité jeu clientnet jusqu'à preuve du contraire, ce dernier était parvenu aux portes du village sans encombres et sobre comme nul ne l'aurait imaginé.

_ Arrivés à bon port ! Si jamais vous avez besoin de quelque chose durant votre séjour, même s'il s'agit d'une requête exotique, n'hésitez pas. Vos prochaines semaines au village risquent d'être éprouvantes alors tant que les chantiers avanceront convenablement, Iwa fermera les yeux sur tout ce qui pourrait contribuer à vous faire travailler au mieux... dit le Hyûga à l'intention du chef de chantier.

_ Plus qu'un peu de patience et nous serons bons pour un repos mérité... Dit Tsuyoshi à l'intention de Meho. Dans la foulée il poursuivit : demain on de fait un entraînement ?

Il ne restait plus qu'à attendre la réponse du Nihito.

_________________
Spoiler:
 


Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Un quartier désolé en quête de pardon -Rang B -[PV TOPH/TSUYOSHI]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: